Parcours inaugural du Trait d'union - Cahors

mairie.cahors.fr
  • No tags were found...

Parcours inaugural du Trait d'union - Cahors

PARCOURS INAUGURAL DU TRAIT D’UNIONSamedi 22 juin 2013 - 11h


Parcours inaugural du Trait d’unionsommaire>> Communiqué de presse page 3>> Le Trait d’Union : le projet page 4>> Un nouvel accueil pour les touristes au pied page 5du pont Valentré>> La cathédrale Saint-Étienne et le pont Valentré page 6Référencés au Patrimoine mondiale de l’Unesco>> Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle page 7formalisé à Cahors - Un enjeu pour la ville>> Les élèves de Saint-Étienne travaillent page 8sur l’histoire de la ville>> Les rendez-vous des Chemins ce week-end page 9>> Annexe : Les chemins de Saint-Jacquesde Compostelle et le patrimoine mondial>> contacts presseDirection de la CommunicationCéline Julien Tél. 05 65 20 87 07Emmanuelle Labruyère Tél. 05 65 20 87 12courriel : communication@mairie-cahors.fr2


Parcours inaugural du Trait d’unioncommuniqué de presseEntre les allées des Soupirs et les allées Fénelon, la Ville de Cahors inaugure ce samedi un nouvelaménagement mis en place pour accompagner la découverte d’une cité au patrimoine remarquable,en insistant en particulier sur ce qui revêt une Valeur Universelle Exceptionnelle : le Chemin deSaint-Jacques de Compostelle qui traverse la ville et qui est inscrit sur la Liste du Patrimoine mondialpar l’Unesco.Après avoir renouvelé entièrement la signalétique patrimoniale et touristique en 2010, la Ville deCahors propose un nouveau cheminement contemporain, agréable et convivial baptisé le Trait d’unionqui accompagne les touristes du pont Valentré jusqu’à la ville ancienne, mais également un nouveaulieu de vie aux Cadurciens. Le Grand Cahors quant à lui ouvre une seconde antenne de l’Officede tourisme au pied du pont Valentré, pour mieux informer et orienter les visiteurs vers la ville ancienne.Samedi 22 juin en fin de matinée, un parcours inaugural permettra ainsi de découvrir ce nouveau cheminement,en partant de la cathédrale Saint-Étienne pour rejoindre, via le Trait d’union, le pont Valentré.Cette visite sera l’occasion de lever le voile sur les plaques apposées désormais sur ces deux édificeset de rappeler ainsi au public qu’ils sont référencés au Patrimoine mondial de l’Unesco dans lecadre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.Ce sera également l’occasion d’emprunter le tracé du chemin de Saint-Jacques qui traverse Cahorsen suivant le cheminement tout récemment matérialisé par des clous disposés sur le sol, en formede coquille.Ce week-end sera donc dédié au site du patrimoine mondial qui relie Cahors à l’Europe et aumonde. Grâce à l’itinéraire pédestre et culturel au départ du Puy-en-Velay vers Saint-Jacques deCompostelle, 10 000 cheminants passent à Cahors chaque année. Ainsi, plusieurs rendez-vous sontproposés au grand public pour (re)découvrir ces chemins prestigieux et le Patrimoine mondial del’Unesco.3


Parcours inaugural du Trait d’unionle Trait d’union: le projetChantier d’importance, le Trait d’union marque la volonté de reconquérir des espaces publics et de renforcer unepénétrante du quartier XIX ème . Le choix s’est porté sur l’aménagement d’une liaison entre le pont Valentré, fleuronde notre patrimoine, et la cité ancienne, écrin de pierre bien vivant, commerçant et touristique. Requalifierles espaces laissés jusqu’alors en déshérence pour favoriser les parcours piétons entre les deux cœurs touristiquesnévralgiques de la cité, tel est l’objectif principal de cette recomposition.Par ce signal urbain, la Ville s’efforce de renforcer la durée de passage et de séjours des touristes dans la villeafin qu’elle génère davantage d’activité commerçante et de retombées économiques pour les Cadurciens.Chaussées et trottoirs sont entièrement renouvelés, favorisant les déplacements doux et donnant enfin un accèssécurisé aux personnes à mobilité réduite. Le square Jouvenel fait peau neuve tandis que la place Bergon separe de minéral, de végétal et d’eau, pour faire écho à la rivière qui entoure la ville.Cet aménagement accompagne également le réaménagement des principales activités du quartier : aménagementde la nouvelle entrée du centre hospitalier et développement du Centre de formation de la Chambre deCommerce et d’Industrie du Lot.Un avant-goût du Cahors de demainPlus globalement, sur la boucle, le Trait d’Union préfigure également la transformation prochaine de la plaine duPal, qu’il reliera au centre ancien en traversant le quartier XIX e . Ce nouveau quartier offrira le visage du Cahorsdu XXI ème siècle avec un hôtel haut de gamme, une auberge de jeunesse à l’international, des espaces verts, etc.Les travaux du Trait d’union ont débuté en septembre dernier et viennent de s’achever.Montant total de l’opération : 1 800 000 € HTCe projet est financé à hauteur de 55 % par les subventions des partenaires de la collectivité. Restentdonc à la charge de la Ville : 800 000 € HT, répartis sur deux exercices budgétaires, soit l’équivalentd’environ 13% de la capacité annuelle d’emprunt de la collectivité.4


Parcours inaugural du Trait d’unionun nouvel accueil pour les touristesau pied du pont ValentréLa Ville de Cahors s’est portée tout récemment acquéreuse de la maison qui jouxte lepont Valentré. L’Office de tourisme du Grand Cahors y a ouvert, pour cette saison touristique2013, un nouveau point d’information au pied du pont Valentré.Ce point Info Tourisme permettra de renseigner les visiteurs à proximité du monument emblématiquede la ville. En effet, une partie des touristes visitant Cahors ne s’arrêtent qu’au pont Valentré.L’objectif de ce lieu est donc de les inciter à visiter la vieille ville, la cathédrale Saint-Étienne et lesJardins Secrets, et par conséquent à les inviter à augmenter leur durée de séjour sur la ville, profitantainsi à toute l’économie locale.En plus d’y trouver les informations habituelles proposées par un office de tourisme, les visiteurscomme les Lotois peuvent y découvrir une exposition sur les Chemins de Saint Jacques, jusqu’au28 septembre, intitulée « Des chemins vers Compostelle à l’Itinéraire culturel européen». Cette exposition, qui permet de connaître l’essentiel de la pérégrination jacquaire, estprésentée au Point Info Valentré.Proposée par l’ACIR Compostelle (Association de Coopération Interrégionale des Chemins de Saint-Jacques), l’exposition est ouverte au public de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, du mardi au samedi.Le point info est ouvert en juin et septembre du mercredi au samedi, de 9h30 à 12h30et de 13h30 à 17h30. En saison, sa période d’ouverture sera élargie du lundi au samedi.UNE ANTENNE DE L’OFFICE DE TOURISME DU GRAND CAHORS>> Capter les 350 000 touristes qui visitent le pontValentré chaque année>> Les inciter à découvrir l’ensemble de la ville>> Favoriser une augmentation de la durée de séjour et avec elle l’économie locale5


Parcours inaugural du Trait d’unionla cathédrale et le pont Valentrésur les chemins de Saint-JacquesLa liste du patrimoine mondial comporte des sites culturels et naturels que le Comitédu patrimoine mondial considère comme ayant une valeur universelle exceptionnelleet dont la perte constituerait un appauvrissement pour la connaissance et les cultureset des civilisations. Le patrimoine mondial, ce sont 745 biens culturels, 188 biensnaturels, 29 biens mixtes répartis dans 188 États.Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle ont été inscrits au patrimoine mondialde l’Unesco en décembre 1998.« Tout au long du Moyen Age, Saint-Jacques de Compostelle fut la plus importante de toutes lesdestinations pour d’innombrables pèlerins de toute l’Europe. Pour atteindre l’Espagne, les pèlerinstraversaient la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présenteinscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les routes qu’ils empruntaient».Quatre voies symboliques, partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menantà la traversée des Pyrénées, résument les itinéraires innombrables empruntés parles voyageurs. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de cheminjalonnent ces voies et témoignent des aspects spirituels et matériels du pèlerinage. Exercice spirituelet manifestation de la foi, le pèlerinage a aussi touché le monde profane en jouant un rôledécisif dans la naissance et la circulation des idées et des arts.L’itinéraire pédestre qui vient du Puy traverse Cahors. C’est ainsi que le pont Valentré (XIII èmesiècle) et la cathédrale Saint-Étienne (XII ème - XVI ème siècle), comme le sentier entre Bach etCahors, ont été référencés sur la liste comme jalons remarquables des itinéraires compostellans,sur une liste globale qui réunit 64 monuments, 7 ensembles (cathédrales, églises, hôpitaux,ponts…) et 7 sections de sentier.Pour matérialiser le chemin de Saint-Jacques à Cahors, des clous en forme de coquillejalonne le cheminement. L’itinéraire part du pont Louis-Philippe, remonte vers l’Officede tourisme du Grand Cahors, puis l’itinéraire se sépare, le premier part vers la cathédrale, lesecond vers le pont Valentré.6


Parcours inaugural du Trait d’unionle chemin de Saint-Jacques, un enjeu pour CahorsLes chemins de Saint Jacques sont un enjeu fort pour la Ville de Cahors, étape importante sur lechemin du Puy. En termes d’image d’abord, car les chemins sont référencés au Patrimoine mondial del’Unesco, « label » prestigieux pour les visiteurs du monde entier. Les chemins représentent également un enjeuculturel, social et pédagogique essentiel pour l’ensemble des générations, présentes et futures ;les chemins de Saint-Jacques, c’est tout un pan de l’Histoire de nos territoires ; ce sont des liens qui se tissent audelàdes frontières ; « les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommesque doive être élevées les défenses de la paix »...En termes économiques, enfin, cela représente plusieurs centaines de milliers d’euros par an directement injectésdans l’économie locale à Cahors ; les cheminants sont très nombreux à revenir, une fois le chemin parcouru, passerune semaine de vacances.Consciente de ces enjeux, la Ville et le Grand Cahors mobilisent des moyens pour accueillir les pèlerins :- Villa Cahors Malbec - professionnalisation de l’office de tourisme- Cheminement facilité, modernisé, plus agréable entre le pont Valentré et la ville ancienne par le Trait d’union- Matérialisation du Chemin dans Cahors, jalonné de clous au sol reprenant le symbole de la coquille- Signalisation touristique et patrimoniale totalement renouvelée- Demain : un Centre d’accueil et d’hébergement à l’international (auberge de jeunesse), portée par la collectivité,une infrastructure d’accueil moderne et de grande qualité, au pied du pont Valentré, à des tarifs très accessibles.Quelques chiffres :- 6 700 pèlerins reçus à l'Octroi en 2012- Plus de 3000 pèlerins accueillis à la Cathédrale en 2012 par l'asso "Sur les Chemins de Saint Jacques"- 10 000 pèlerins s'arrêtent à Cahors chaque année- Origines : ils viennent de France et de plus de 15 pays du monde : Japon, Corée, Brésil, Allemagne, Canada…- A Cahors : 3 gîtes d'étape privés, 1 auberge de jeunesse (50 lits), 1 accueil au Foyer des Jeunes en Quercy, 1camping, des chambres d'hôtes et des hôtels.Etude 2011 :- 66% des pèlerins interrogés découvrent Cahors pour la première fois. C’est un public très prescripteur,qui souvent a un véritable coup de cœur pour la Ville. Ils reviennent souvent en famille ou entre amis passerune semaine entière sur le territoire.- Les pèlerins passent entre 1 et 2 jours sur Cahors. C’est une ville étape importante sur le chemin du Puy, quileur offre un accès aux soins, aux commerces et aux services, tourisme (visites).- 40% dépensent entre 30 et 40€ ; 22% dépensent même plus de 40€ chaque jour. A mettre en perspectiveavec une donnée départementale : un touriste classique dépense en moyenne 28€ par jour (étude INSEE).7


Parcours inaugural du Trait d’unionles élèves de Saint-Étiennetravaillent sur l’histoire de Cahors« Du légendaire à l'objet ». Les élèves de troisième de l'ensemble scolaire Saint-Étienne de Cahors,accompagnés de leurs professeurs de technologie Olivier Boutet et Sylvie Grzegorczyk, ont entreprisun projet de bas-reliefs intitulé « Du légendaire à l'objet ». Poursuivi d'année en année avecchaque classe, il permet de réaliser une œuvre collective qui s'enrichit au fil du temps.Le projet permet aux élèves de réaliser des bas-reliefs inspirés de la légende du diable du pont Valentré.Plus qu'un simple travail technique, il s'agit véritablement d'une démarche complète demandantimplication, enthousiasme ou encore créativité…Les objectifs principaux sont variés :• Appropriation du patrimoine local de la région Midi-Pyrénées à la Ville de Cahors, et plus particulièrementle pont Valentré et sa légende ;• Maîtrise d'outils techniques et informatiques ;• Développement de la créativité et de la sensibilité artistique.Enthousiasmé par ce projet, l'auteur de bandes dessinées, Joël Polomski, a accepté de mettre à dispositiondu groupe scolaire les planches de son album Le diable du pont Valentré. Des rencontres entrel'artiste et les élèves ont permis des échanges fructueux pour leur permettre de découvrir et comprendrel'univers de la BD.La Ville de Cahors ne pouvait que s'associer à une telle initiative visant à une découverte, une appropriationet une valorisation du patrimoine. C'est dans cette optique que la Direction du patrimoine dela Ville organise chaque année pour ces élèves des visites sur les thèmes suivants : Cahors médiéval,pont Valentré et de ses abords.Convaincue de l'importance de cette démarche éducative et dynamique, la Ville de Cahors a égalementdécidé de valoriser, par une exposition, le travail des élèves et de leurs enseignants, au sein dela Maison de l'Eau, cette ancienne station de pompage de Cabazat convertie en espace d'exposition, àdeux pas du pont Valentré. De même, une fois les bas-reliefs terminés, ils seront disposés in situ, auxabords du pont Valentré, afin d'éveiller la curiosité des visiteurs.Ouverture de 10h à 13h et de 15h à 19h, tous les jours (sauf le 13 juillet) ; également les soirs desIlluminations du pont Valentré de 21h 30 à 23h 30.8


Parcours inaugural du Trait d’unionUn week-end dédié au Chemin de St-JacquesCe week-end sera dédié aux Chemin de saint Jacques de Compostelle. Plusieurs rendez-voussont en effet proposés au grand public.Samedi 22 juin à 15h, une visite guidée est organisée au départ de l’Office de tourisme sur le thème« la cathédrale Saint-Étienne sur le chemin de Saint-Jacques ». Gratuit.Une visite pour tous. Après la découverte de la frise de la Genèse et des principaux aménagements liturgiqueset mobiliers de la nef, la visite se prolonge par les chapelles du choeur, avant de rejoindre le cloître etla chapelle Saint-Gausbert, qui abrite la relique de la Sainte-Coiffe du Christ. La découverte se termine parle parvis ouest et le portail nord, au célèbre tympan sculpté du XII° siècle.A 17h30, Aline Tomasin, ACIR Compostelle (Association de Coopération Internationale), animera uneconférence sur le thème « patrimoine mondial de l’Unesco et chemins de Compostelle. Cetteconférence, ouverte à tous et gratuite, se déroulera dans la salle 306 de la Maison des Associations, placeBessières.Cette conférence illustrée propose des clés de compréhension de la Valeur Universelle Exceptionnelle de lapérégrination vers Saint-Jacques de Compostelle qui justifie leur inscription sur la Liste du patrimoine mondial.Mais qu'est ce que le patrimoine mondial ? Quelle est la résonance universelle de ce pèlerinage au tombeausupposé de l'apôtre Jacques aux confins de l'Europe ? Quelles sont les traces remarquables qui, à traversla France, et à Cahors, constituent cette inscription ?Dimanche 23 juin, une randonnée conviviale est proposée au public pour emprunter le cheminde Saint Jaques entre Flaujac-Poujols et Cahors. Cette portion de l’itinéraire du Puy en Velay(GR®65) est inscrite sur la Liste du patrimoine mondial. La balade sera guidée par le Comité départementalde la randonnée pédestre du Lot. Le départ est fixé à 9h au parking des Chartreux à Cahors pour proposerun covoiturage jusqu’à Flaujac-Poujols. La participation est gratuite.Enfin, deux expositions sont proposées :• Jusqu’au 28 septembre, l’exposition « Des chemins vers Compostelle à l’Itinéraire cultureleuropéen » pour connaître l’essentiel de la pérégrination jacquaire, est présentée au Point InfoValentré. Elle est ouverte au public de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, du mardi au samedi.• Jusqu’au 1 er septembre, les travaux des élèves de l’Ensemble scolaire Saint-Étienne autourdu pont Valentré, un projet mené sur des bas-reliefs intitulé « Du légendaire à l'objet», seront exposés à la Maison de l’Eau. Horaires d'ouverture : de 10h à 13h et de 15h à 19h, tousles jours (sauf le 13 juillet) ; également les soirs des Illuminations du pont Valentré de 21h 30 à 23h30.9Informations : Office de tourisme du Grand Cahors, place Mitterrand, tel : 05 65 53 20 65.

More magazines by this user
Similar magazines