« Gente de confiar » : les vendeurs de rue s ... - Inclusive Cities

inclusivecities.org

« Gente de confiar » : les vendeurs de rue s ... - Inclusive Cities

Gente de confiar :objectifsL’une des raisons qui ont motivé lacréation de l’émission consistait à créerun moyen de communication populaireet alternative qui permettrait auxvendeurs de devenir des communicateursactifs. La « communication populaire »est une forme de communicationqui mobilise de petits groupes pourcréer des canaux d’expression quireflètent leurs propres particularités(culture, histoire et traditions). La «communication alternative » exige unmode de communication qui, parcequ’il atteint plus efficacement lescommunautés locales, répond à leurspréoccupations immédiates grâce àune liaison horizontale qui fait queles communicateurs et les auditeursinteragissent activement, à l’inversed’une liaison de type vertical où lescommunicateurs se contentent detransmettre des informations auxauditeurs passifs.Faisant fond sur ces objectifs généraux,l’émission vise avant tout à contrerl’image d’acteurs marginaux quedonnent les grands médias des vendeursde rue et autres petits entrepreneurset, par ricochet, à promouvoir descommerçants et producteurs individuels,à renforcer leurs organisations de mêmequ’à souligner leur présence dans ledébat public. De la même manière,l’émission Gente de Confiar s’attache àpromouvoir des travailleurs individuelsen diffusant des informations sur lesproduits et services qu’ils offrent eten abordant des thèmes, tels que lestechniques de gestion d’entreprise,qui favorisent leur développemententrepreneurial. De plus, l’émissions’efforce de renforcer les organisationsdes travailleurs en leur permettant deparler de leurs propres expérienceset propositions. Et elle encouragel’expression publique de ces travailleursen leur offrant la formation et l’accèsà un organe de presse, lesquels sontnécessaires pour faire entendre leur voix.Grâce aux séances de formationdestinées aux communicateurspopulaires les vendeurs de rue exercentleur droit de communiquer et des’exprimer.3 Efforts d’organisation : note d’information WIEGO (Politiques urbaines) n o 2


Gente de confiar :activités etréalisations clésRenforcement descapacités individuellesLe développement individuel desparticipants est l’’une des grandesréalisations de l’émission Gente deconfiar. A en croire de nombreuxtravailleurs qui ont été formés au rôle decommunicateurs populaires, l’émissionleur a permis surtout de devenir desacteurs clés dans le processus dedéveloppement, d’exercer leur droitde communication et d’expression etd’accéder aux médias de masse. De plus,pour beaucoup de vendeurs, notammentles femmes, le travail à la radio les aaidés à développer leur propre capacitéd’expression et ils estiment avoir trouvédans cette expérience une nouvelle sourced’épanouissement personnel et sociétal.Les avantages que procure l’émissiondans le domaine du renforcement descapacités individuelles ne sont pasréservés aux communicateurs populaires.L’émission profite aussi aux travailleursqui l’écoutent grâce à l’accent qu’elle metsur les thèmes liés à l’entrepreneuriat etaux conseils pratiques qu’elle donne auxvendeurs et producteurs concernant lesstratégies de vente, les plans d’épargne,les techniques de marketing et des sujetssimilaires. Ce faisant, elle a contribuéà hausser le niveau de compétencesentrepreneuriales dans les marchésparticipants.Force organisationnelleLe développement de travailleursindividuels, voire leur promotionsociale en communicateurs populaires,s’est traduit aussi par une meilleureorganisation au sein du secteur vuqu’ils font partie d’un réseau plus largeappelé le Réseau des communicateurspour le commerce et la productionpopulaires (Red de Comunicadores),qui a été créé pour renforcer toutesformes de communication entre lesvendeurs de rue et les producteurs danstoute l’agglomération de Lima. A suivila première année de l’émission unenouvelle série d’ateliers de formation pouraugmenter le nombre de correspondantset ouvrir leurs activités à d’autres formesde communication orale et écrite,notamment un bulletin imprimé, lacollecte et la diffusion d’informationssur les sites Web des organisations et lerenforcement des liens entre l’émissionradio et le système de haut-parleurs surles marchés.Grâce à ces efforts, les organisationsde travailleurs et leurs membres ont vugrandir leur intérêt pour la communicationet l’importance qu’ils accordent à celleci.De communicateurs populaires, cestravailleurs en sont venus à organiser desinitiatives en vue de créer des bulletinsélectroniques, d’établir des centresd’information sur les marchés et dedonner plus d’importance aux attachésde presse de leur organisation. PourAu fil du temps, le programmea incorporé sept conglomératscommerciaux comptant plus de 20organisations des vendeurs de rue etau marché.avoir accordé une place aussi importanteà la communication, ces organisationssont mieux à même de tenir leursmembres informés et de compter sur leurparticipation.Le succès initial du modèle — Gente deconfiar — a incité d’autres vendeurs derue à demander plus d’émissions radiosimilaires ancrées dans d’autres secteursde la ville. En réponse à cette demande,Alternativa a travaillé avec des groupesdans les districts du sud et de l’est deLima pour lancer de telles émissions,en août 2007 et en février 2008,respectivement, Contacto Sur dans le sudet Prensa Popular dans l’est. Une fois lestrois émissions en place, les équipes dedirigeants formés dans les trois secteursde la ville ont alors commencé à se réunirpériodiquement au niveau métropolitainpour mettre en commun leurs4 Efforts d’organisation : note d’information WIEGO (Politiques urbaines) n o 2


expériences et coordonner les thèmes etles campagnes à développer au travers deleurs émissions de radio.Développementéconomique local etaction communautaireAprès quatre ans à l’antenne, l’émissionGente de confiar a réussi à se faireconnaître comme un programmeorienté vers le secteur du commerceet de la production populaires, et letitre « communicateurs populaires» est largement reconnu chez lesauditeurs et dans le public en général.Au fil du temps, le programme aincorporé sept conglomérats et deuxautres points de vente, soit plus devingt associations de vendeurs de rueet au marché, quatre organisationsde petits producteurs et six groupesd’artisans. Ce bilan impressionnant afait des communicateurs populairesdes acteurs au sein du Conseil dudéveloppement économique local dunord de Lima (CODECON) et laissé entrerdans le domaine public leurs appels enfaveur d’un modèle plus inclusif de laplanification du développement.Les marchés à l’antenne de Gentede confiar ont pu aussi mobiliser leurinfrastructure de communication pours’engager dans l’action sociale. Parexemple, en août 2007, suite à unséisme de magnitude de 8 qui a frappéla côte centrale du Pérou, dévastantplusieurs villes et villages au sud deLima, plusieurs marchés ont, à l’aide deLes marchés de rue à l’antenne deGente de confiar ont pu mobiliser leurinfrastructure de communication pours’engager dans l’’action sociale.haut-parleurs, de bulletins et d’autresformes de communication, organisé despoints de collecte de dons d’articles etles ont fait livrer aux zones touchées pardes camions appartenant à des soustraitants.La démonstration de solidaritéet la capacité à procurer des avantagesà la collectivité traduisent la volontédes commerçants et des producteurspopulaires, celle de prendre des initiativeset de devenir des parties prenantes dudéveloppement de leur pays.5 Efforts d’organisation : note d’information WIEGO (Politiques urbaines) n o 2

More magazines by this user
Similar magazines