Escalade en Equateur - Secours-montagne.fr

secours.montagne.fr

Escalade en Equateur - Secours-montagne.fr

SECURITE EN ESCALADE SPORTIVE


HISTOIRE• 1880 l’escalade est considérée comme faisant partie del’alpinisme• En 1910 Hans Kresz conçoit le premier chausson d’escalade(une simple espadrille munie d‘une semelle en feutre)• 1911 Le premier mousqueton (Otto Herzog)• 1913 Hans Dülfer technique rappel cuisse – épaule• 1914 => 6a. L’escalade est un sport à part entière.• 1938 => 6b (Richard Dressler)• Les années 40: apparition du Bloc à Fontainebleau, et puisl’apparition du chausson d’escalade (Pierre Alain)• Les années 60, coté américain, le 7eme degré est apparu (7cfrançais = 5.12d)• 60 – 70. EB (chaussons d’escalade)• Whilans fabrique les baudriers et on a le rapport des premierscoinceurs Hexentrics.


HISTOIRE• 1980, « La Vie au Bout de Doigts » nommé aux Oscars.• L’arrivé des spits et plaquettes (changement radical) permettantde pratiquer l’escalade de difficulté gestuelle au détriment del’engagement. C’est l’escalade dite sportive.• 1983 => 8c. (Wolgang Güllich, enchaîne la premier 8cWallstreet à Frankenjura en 1987)• 1990 => 8c+ et 9a. On a même une proposition en 9b « Akira ».• Fin de siècle: le bloc a fait des cotations dans le 8c et en falaisedans le 9a+• Les berceaux de l'escalade rocheuse: Fontainebleau (France),Lake District (Angleterre), Dresde (Allemagne)


COSTACOTEPACIFIQUE


FORCE DE CHOC• C’est l’énergie transmise au grimpeur au moment de l'arrêt desa chute.• Dépend du facteur de chute, du poids du grimpeur, et de lacapacité de la corde à absorber l’énergie de la chute.• Unité de mesure: Kilo Newton = kN ; la force exercée par unpoids de 100 kilos sur un point déterminé (1kN=100Kg de force)• 1Newton = 1Kg.m.s-2 (la force exercée sur une masse d’un kilopour augmenter ou diminuer sa vitesse d’un mètre par seconde)• Masse statique =>Kilo force. La force exercée par la massed’un kilo sur un point dans le champ de pesanteur terrestre(9,81 N).• L’escalade est dynamique: F. de Choc, Effet poulie, etc.F = force de choc en NewtonM = masse tombante en kgg = pesanteur = 9,81 ms-2K = caractéristique de la corde( module de Young X section de la corde )f = facteur de chute réel


EFFET POULIE• P = vecteur Poids (poids du grimpeur)• F = vecteur force (exercée par l’assureur)• R = la résultante de l’addition de deux vecteurs.• Exemple Pratique:• Grimpeur de 80Kg mis en tension sur la cordeP= 80Kf (sur le dernier point)• Son assureur exerce la même force pour retenirsa chute F= 80Kgf• R= 160Kf• Si le grimpeur chute! (dynamique) rajouter lesmêmes constantes de la force de choc = kN• 1Kgf = 1daN et 100 Kgf = 1kN.• Le Kgf = unité de mesure de force statique.• Le kN = unité de mesure de force dynamique.


EFFET POULIE• En escalade la force exercée sur ledernier point (effet poulie) estd’environ 1,6 fois la force de choctransmise au grimpeur lors de lachute• La force générée par l’assureur pourenrayer la chute est plus faible quecelle exercée par le grimpeur,(élasticité de la corde, frottement /tirage)


EFFET POULIEDEFRAGMENTATION• Relais: utilisation de l’effet poulie en sens inverse• Conception d’un relais• Relais douteux, préférer la descente en rappelplutôt qu’en moulinette (addition des vecteurs deforce)


FACTEUR DE CHUTE• Facteur de chute= Hauteur de chute / longueur decorde.• Détermine la dureté d’une chute : plus il est élevé,plus la chute est dure.• Valeur entre 0 et 2 en escalade.• F. de chute théorique: pas de frottement entrel’assureur et le point supérieur pour permettre à toutela corde utilisée d’absorber uniformément l’énergie.• Dans la pratique: frottements dans les mousquetonset/où le rocher, limitent la propagation de la force lelong de la corde.• Seulement la longueur de corde entre l’avant-dernieret le dernier point sera pleinement sollicitée. Chaquelongueur entre les mousquetons précédents le serade moins en moins.• La capacité de la corde n’est pas utilisée pleinementsur toute sa longueur• F. de chute réel est beaucoup plus élevé que le F. dechute théorique, néanmoins les chutes de facteur 2sont très rares.


CHAINEDES ANDESSIERRA


FACTEUR DE CHUTEEquivalence entre F. de Chute et F. de ChocFacteur deChuteForce de Choc0,5 641Newtons1 872Newtons2 1200Newtons.Les points d’assurage doivent avoir une résistance équivalenteà 2 fois la force de choc maximale théorique.


FROTTEMENT / TIRAGE• Plus le tirage est important, lors d’une chute la corde ne serapas sollicitée dans toute sa longueur• Le facteur de chute réel sera plus important ainsi que la forcede choc transmise au grimpeur• Anticiper la trajectoire de la corde.• Savoir lire une voie (terrain d'aventure, en montagne ou danscertaines grandes voies)• Placer ses protections au bon endroit• Anticiper la trajectoire de la corde de manière à réduire au maximumle tirage.• Allonger ses points d'assurage lorsqu’on se retrouve dans une voie oùla trajectoire de la corde forme des angles fermés entre les points.• Séparer les brins de la corde de rappel (corde a double,mousquetonner alternativement les deux brins) (une dégaine sur deux,un brin sur deux) diminue le tirage mais aussi la force de choc.• Anticiper les longueurs. Faire les relais, lorsque vous en avez lapossibilité, sur une vire et pas en dessous, à la sortie d'une difficulté(toit, dièdre, etc.) plutôt qu'avant, au début ou à la fin d'une traverséeplutôt qu'au milieu. Bref, anticiper votre tirage et celui de la longueursuivante.


RESISTANCE• Les différents matériels et équipements employés pour la pratique del’escalade sportive: normes très rigoureuses.• Loi du 12 Août 1994 qui normalise par le décret 94-698 tout ce qui est« relatif à la prévention des risques résultant de l’usage deséquipements de protection individuel (EPI) pour la pratique sportive oude loisir ».• La norme Anfor XP S72-701 qui de façon plus détaillée normalise lesdifférents matériels employés lors de la pratique de l’escalade enpassant par ses caractéristiques, façon de stockage, contrôle etvérification, classement, etc.• Toutes les valeurs indiquées en matière de résistance sont exactes lorsde la première chute ; les chutes fréquentes peuvent endommager lematériel et modifier les caractéristiques dynamiques.


LES TYPES D’EPIlasse 1 : les équipements destinés à protéger contre les risques légersne pouvant entraîner que des lésions superficielles et réversibles, netouchant pas d’organes vitaux. L’utilisateur peut juger par lui-même deson efficacité. (gants, lunettes de soleil, etc)lasse 2 : destinés à protéger contre les risques intermédiaires pouvantentraîner des lésions irréversibles. Les contrôles de qualité sontréalisés par un organisme habilité. Contrôle veille fondamentale à lamise en conformité et à la fabrication des différents matériels selon lescaractéristiques stipulés dans le dossier technique présenté par leconstructeur. (les crampons et casques d’escalade)lasse 3 : protection contre risques mortels tels que la chute de hauteur.L’examen de la conformité avec le dossier technique est complété parun contrôle de la production. Le fabricant a deux options :le système de garantie de qualité CE (prélèvement de produits etcontrôle de la conformité une fois par an)


LA CHAINE D’ASSURAGE• Tous les moyens mis en place lors del’ascension pour éviter la chute du grimpeur(alpiniste).• En escalade sportive cette chaîne correspond à :• - Le harnais du grimpeur,• - Le noeud d'encordement,• - La corde,• - Les points d'assurage,• - Les dégaines mises sur ces points,• - Le système de frein,• - Le mousqueton reliant le système de freinau baudrier,• - Le harnais de l'assureur,Type A : harnais complet (torse +cuisses) adulteType B : harnais complet enfant(poids inf ou égal a 40Kg)Type C : harnais cuissard(escalade classique)Type D : harnais torse (seulemenla partie sup. du corps)MANEQUINTYPE A B C DPosition droite 15 kN 10 kN 15 kN XPosition renversée 10 kN 7 kN X 10 kNEssai de résistance et deglissement sur laceinture (avec boucle deserrage)XX10 kN (la sangle de laceinture ne doit pasglisser de plus de 20 mm)X


ENCORDEMENT• Le nœud d’encordement : Huit / Chaise (àcondition de le compléter par un nœud d’arrêt)• Pourquoi le choix :– Ne coulissent pas lors de la mise en tension.– Permettent de répartir la tension surl’ensemble du nœud.– L’endroit le plus fréquent de rupture de lacorde est au niveau du nœud d’encordement.• Même si le Nœud de Huit et Chaise sontconsidérés comme les plus sûrs, ils réduisent de50% la résistance de la corde.• Il faut le faire sur son baudrier de façon àrespecter les normes de sécurité et les consignesdu fabricant.


LA CORDEType Simple Double JumeléForce dechocNombres dechutes UIAA< 12kN < 8kN < 12kN≥ 5 ≥ 12AllongementdynamiqueGlissementde la gaineAllongementsous 80kg≤ 40%UIAA ≤ 20 mm≤ 10% ≤ 12% ≤ 10%Les cordes son testées en laboratoirecaractéristiques testées dans des conditionsextrêmesassurage fixe, un poids métallique et cordebloquée ; Un facteur de chute 1,77 avec 80/55Kg de poidsTemps de repos 5’ entre chaque chute.


POINTS D’ASSURAGERésistance de 2500 daN dans le sens de traction verticale etde 1500 daN dans le sens de traction horizontale.Maillon rapide Penget 10mm(diamètre) charge de rupture dansle grand axe 25kN.Broches à sceller (œil et tige finitionpar zingage) résistance 3500 daN.Résine, résistance supérieure à2000daN2000 kg sur le grand axe doigt fermé.700 kg sur le grand axe doigt ouvert.700 kg sur le petit axe transversal.


SYSTEME DE FREINOuverture minimale est de 15mm.Résistance: 20kN grand axe fermé,• Demi Cabestan7kN doigt ouvert• Le Huit: système d'assurage le plus utilisé 7kN en dans France. l’axe Tête/moulinette.transversalL’assurage en tête peut se faire de manière dynamique. Descentes en rappel,léger et peu coûteux. Poids : 90 à 115 grammes. Tous les diamètres de corde.• Tubers: assurage tête/moulinette. Descentes en rappel. Assurage dynamique.Peu chère et légère. Poids : de 50 à 60 grammes Corde à double ou à simple de8.2 à 11 mm.• Le Réverso: assurage du premier ou du second de cordée. Conçuprincipalement pour l'assurage en grandes voies. Système autobloquant.Poids : 81 grammes corde à simple 10 à 11 mm, corde à double 8 à 9mm.• La plaquette New Alp (début des années 90) système d’assurage autobloquantpour en grandes voies. Assurage en tête (pas très pratique), en moulinette etdescente en rappel avec cette plaquette, plutôt en complément du Huit. Poids :45 grammes.Tous les diamètres corde à simple et à double• Le Grigri Utilisé en salle. Assurage tête/moulinette. Il est difficile d’assurer entête de manière dynamique. Il faut une bonne pratique pour donner du mou entête. Autobloquant (rester vigilant à son utilisation). impossible d’assurer et defaire un rappel sur une corde à double), son utilisation en falaise se limite à unassurage en moulinette. Poids : 225 grammes. corde à simple uniquement 10 à11 mm


CASQUE• EPI de classe 2. Protection Grimpeur/Assureur de choc sur la tête(chute de pierres, chute du grimpeur possibilité de retournement et dechoc sur la tête)• Recommandations de la FFME :• « Pendant un exercice encadré en terrain d'aventure et sur les sitessportifs, et lors de la pratique Escalade arbre, le port du casque estfortement recommandé pour les adultes et obligatoire pour les mineursdans une pratique loisir ou durant les compétitions ».• « Pour le canyon, l'alpinisme, l'escalade en terrain d'aventure et lacascade de glace la FFME considère que le casque estindispensable ».• « La F.F.M.E. attire l'attention de tous les pratiquants sur le fait que lecasque destiné à protéger des chutes de pierres, de matériels et dechocs éventuels lors d’une chute, est un élément individuel de sécuritéet qu'il importe à chacun, après analyse des risques potentiels, de leporter ou non ».


EPI 3 RECOMMANDATIONS• Tout EPI de catégorie 3 doit être vendu avec sa notice.• La durée de vie d’un matériel d’escalade se compte en année civile avecéchéance au 31 décembre.• Pour le matériel acquis antérieurement à la publication de la norme• Les sangles : 5 ans d’utilisation modérée ou 3 ans d’utilisation intensive (lesabsorbeurs d’énergie et les longes, les sangles, les anneaux, etc.)• Cordes et cordelettes : 10 ans ou 5 maximum d’utilisation• Les harnais (baudriers) : 10 ans dont 5 maximum d’utilisation• Les matériels métalliques : illimité (les bloqueurs, broches à glaces, connecteurs,mousquetons, systèmes de freins (simples et autobloquants), descendeurs, outilsà glace (piolets), pitons, poulies, coinceurs, etc.)• Les crampons : 10 ans après la première utilisation pour les sangles de fixation).• Les casques : 10 ans dont 5 maximum d’utilisation• Les matériels mixtes (métalliques et textiles ou corde) : les pièces métalliques=>vie illimitée / les éléments en sangle ou corde sont => tel que précisé cidessus(coinceurs, coinceurs mécaniques, connecteurs avec sangles captives,etc.).


Matériel Durée De Vie Défaut Nécessitant Le Retrait Ou Réparation Défaut Imposant La Mis Au ReboutHarnaisConsulter la noticed’information dufabricant• Présence de coupures et/ou de brûlures sur le (ou les)point(s) d’encordement.• Mauvais blocage des sangles dans la ou les boucle(s)de réglage.• Absence de l’une des parties du harnais.• Présence de coupures et/ou de brûlures sur lessangles porteuses.• Présence de coupures et/ou de brûlures sur lescoutures de sécurité.• Présence de déformations et/ou de fissures sur labouclerie de sécurité.• Difficulté de coulissement des sangles dans la bouclede réglage.• Mauvaise fermeture des boucles.Une partie de la gaine présente une brûlure rigidifiant lacordelette.• Présence de zones de souplesse différentes ougrosseur ponctuelle formant une hernie.•Pour déceler de telles zones, imposer sur toute lalongueur de la cordelette un rayon de courbure régulierde quelques centimètres.Tout changement de ce rayon de courbure permet dedéceler soit des zones de souplesse différente, soit unegrosseur ponctuelle formant une hernie.Cordes et cordelettesConsulter la noticed’information dufabricantUne partie de l’âme est apparente.• L’âme et la gaine ne sont plus solidaires auxextrémités.Toutefois, après avoir éliminé les défauts par coupagede la cordelette de part et d’autre de ceux-ci, les partiesrestantes peuvent de nouveau être mises à disposition.• Absence de l’un des marquages de type et delongueur de la corde.• Les brins ne sont pas de même longueur (cordebicolore ou ayant un marquage du milieu).MousquetonsConsulter la noticed’information dufabricantAttention pour lasangle d’unconnecteur avecsangle captive.corrosion visible ;• non-retour du doigt contre le corps lors de lafermeture. Lors de ce contrôle, le doigt doit être relâchélentement pour neutraliser l’effet du ressort.• mauvais fonctionnement du dispositif complet deverrouillage du doigt.Pour un verrouillage manuel à vis, il faut pouvoir visseret dévisser à fond. Un verrouillage partiel n’est pasacceptable.Dans un rappel automatique, le verrouillage doitfonctionner sans aide extérieure.• corrosion affectant gravement l’état de surface del’acier (ne disparaît pas après un ponçage manuel légerau papier de verre) ;• jeu ou dessertissage du rivetage du doigt ;• mauvaise accroche du doigt sur le corps ;• jeu ou dessertissage de l’axe de rotation du doigt ;• toute usure du corps du connecteur entraînant unediminution sensible de la section (gorge), la présenced’entaille sur le corps, si la profondeur de l’entaille oude la gorge est estimée supérieure à 1 mm ;• présence de fissure notamment au niveau de l’axe dudoigt ou sur les bagues de verrouillage.Descendeurs et freinsd’assurageConsulter la noticed’information dufabricant• Corrosion visible.• Déformation permanente.• Mauvais fonctionnement• Corrosion affectant gravement l’état de surface (nedisparaît pas après un ponçage manuel léger au papierde verre).• Présence de fissure.• Usure très prononcée.Casques10 ans dont 5 ansmaximumd’utilisation.• Déformation locale permanente au niveau de lacalotte.• Non-fonctionnement du système de fermeture de lajugulaire.• Absence du rembourrage.• Présence de coupures et/ou de brûlures sur lessangles.• Présence de coupures et/ou de brûlures sur lescoutures.• Mauvais fonctionnement des systèmes de réglage : leréglage n’est plus possible sur la totalité de la plage deréglage.• Présence de fissure sur la surface extérieure et/ouintérieure de la calotte.


FORETAMAZONIENNEORIENTE


NOTIONS DE SECURITE ENESCALADE (FFME)• Le frottement entre deux matériels en nylon est formellement interdit.• Il faut toujours être en condition assuré ou auto assuré en paroi.• Il faut toujours être assuré par deux points.• Ne pas stationner inutilement à l’aplomb des grimpeurs.• Toujours consulter les informations concernant le site de pratique de l’escalade(niveau des voies, accès, descente, etc.)• Vérifier que le site est adapté à vos compétences.• S’équiper de façon adaptée au niveau et type de pratique d’escalade.• Le port de casque est fortement recommandé pour les adultes et obligatoirepour les enfants.• Pratiquer la parade du grimpeur en tête lors de la progression etmousquetonnage des deux premiers points.• Ne pas monter au delà de la hauteur de relais (éviter le F. de chute 2).• En cas d’échec: savoir faire un réchappe en paroi en laissant les deux dernierpoints mousquetonés.• Contrôler son matériel d’escalade avant son rangement.• Ranger son matériel d’escalade de façon adapté aux conseils du fabricant.• Respecter le milieu et les autres usagers.• Penser à avoir une trousse de secours.• Penser à avoir le matériel suffisant pour une remontée sur corde.


ENQUETTEDistribution Distribution de 50 Grimpeurs 50 De 50 Grimpeurs Selon Selon les l'Age Années Sexe dePratique de l'EscaladeMoyenne 9,8•MédianeMoyenneFEMININ 534,8• Déviation Médiane 16% Standard 32 9,7• Déviation Standard401140 3535 30 3830 2530Pourcent 25 2020 1515 10 6Pourcent105050123810< 15 15 - 244 6 625 - 34 35 - 44 > 456INCONNU < 5 6 - 10. 11 - 15. 16 - 20. 21 - 25. > 302420MASCULIN84%


35Distribution Distribution de 50 Grimpeurs de de 50 50 Grimpeurs selon selon comment Selon leurils ontType appris niveau de l'escalade Grimpeur en TêtePERFECTIONNEMEAUTRE NT 6%HAUTEPERFORMANCE2%30425AMIS2420DEBUTANTMONITEUR 4 3228%1510 CLUB26INITIATIVE 5 PROPRE 10104 68 1042 106 400 10 20 30 40 50PourcentCONFIRME4c 5b 64% 5c 6a 6b 6c 7a 7b 7c INCONNUPOURCENTAGE


FREQUEMMENT5TOUJOURSDistribuion de 50 Grimpeurs Selon la Conaissance de34%son 18 Materiel d'EscaladeJAMAISPARFOISDistribution de 50 Grimpeurs SelonDistributionlade 50 Grimpeurs Selon la PratiqueVérification de leur Coéquipierde la Parade24PASOUI54%TOUJOURS48NON0 10 20 30 4012%50MOYENNE52%Distribution de 50 Grimpeurs Selon Connaisance Distribution de 50 Grimpeurs Selon Connaisance dudes Risques de F. de ChuteFacteur de ChutePourcentage6050403020100BONNE32%OUI42NON58Pourcentage806040200OUI36MAUVAISE16% 64NON


REGION INSULARGALAPAGOS


DIMINUER FORCE DECHOCASSURAGE DYNAMIQUEDistribution de 50 Grimpeurs Selon la ConnaisancePOURCE de la Force de ChocEVITER TIRAGENTAGE46MATERIEL ADAPTE 6RAJOUTER DES POINTS 2AUGMENTER LONGEURDE CORDEMULTIPLIER LES POINTSD'ASSURAGEABSORBEUR DE CHOC 2CORDE DYNAMIQUE 4RAPPROCHEMENT DESPOINTSMOUSQUETONNEGEJUDICIEUXLIMITER LE TIRAGE 2REDUIRE LE F. DECHUTE26424NON74%OUI26%POURCENTAGEMOUSQUETONNER ½ 16RALLONGER LESDEGAINES42EVITER ZIG ZAG 4REDUIRE LA TENSIONDE LA CORDEBIEN PLACER LESDEGAINESASSURAGE PLUSSOUPLEEVITER LEFROTTEMENT.MOUSQUETONNAGEJUDICIEUXEVITER LESTRAVERSEES222242


Distribution de 50 Grimpeurs Selon Choix du PointPOURCENTACASQUEd'Assurage GETOUJOURS 8JAMAIS 8TERRAIN D'AVENTURE 8MAILLONRAPIDE36%RISQUE DE CHUTE DE PIERRES 16LES DEUXEN GRAND VOIES 52%32PIED DE FALAISES 4Distribution de SI JE 50 SUIS Grimpeurs ASSUREUR Selon le Nombre 2dePoints d'AssurageEN MOTO 6CHAINE12%SI CONSEILLE DANS LE TOPO 4Pourcentage100806040200MONTAGNE 8FALAISES INCONNUES 4CANYON 2SI CORDEE AU DESSUS 41288EN TETE 4EN EXTERIEUR 2UNDEUX


Conseils de sécurité par lesgrimpeurs• VERIFICATION MANIPS ENCORDEMENT, BAUDRIER,RELAIS, ETC)• VERIFIER LE MATERIEL• PORTER LE CASQUE• COMMUNIQUER ENTRE GRIMPEUR ET ASSUREUR• ASSUREUR ATTENTIF• VOIE ET NIVEAU ADAPTE• S'ASSURER PAR DEUX POINTS AU RELAIS• METTRE DEGAINES ET CORDE DE FACONCORRECTE• FAIRE NŒUD D'ARRET• CONNAÎTRE SON ASSUREUR• VERIFIER LA METEO• NE JAMAIS LACHER LA CORDE OU SYSTEMED'ASSURAGE• NE PAS SAUTER DES POINTS• CONCENTRATION ASSUREUR SUR LE GRIMPEUR• RELIER LES PONTS AU RELAIS• NE PAS S'ACROCHER AUX POINTS D'ANCRAGE• RESTER CALME• SE RENSEIGNER SUR LE SITE OU ON VA GRIMPER• VERIFIER LE PASSAGE DE LA CORDE• PARER LE COLLEGUE• SE PROTEGER DU SOLEIL, HYDRATATION• PRATIQUER A PLUSIEURS PERSONNES• RESTER PRES DE LA PAROI• CHANGER CORDE TOUS LES 5 ANS• DEGAINES EN QUANTITE SUFFISANTE• CONNAITRE SON MATERIEL•PREVENIR DU PROJET DE VOIE•PRIVILEGIER LES MALLONS RAPIDES•CLIPPER TOUS LES POINTS•NE PAS ASSURER QUELQU'UN PLUS LOURD QUE SOI•NE PAS MARCHER SUR LES CORDES•SAVOIR RESPIRER•BIEN S'ALIMENTER•SUIVRE RECOMANDATIONS DU FABRICANT•PRATIQUER LE 8 IMPERDABLE•NE PAS TROP ENGAGER•BIEN ESSAYER LES PRISES•CORDE ASSEZ LONGUE•AVOIR LUMIERE FRONTALE•NE PAS EMPRUNTER UNE VOIE NON ENTRETENUE•UTILISER LES TECHNIQUES LES PLUS SIMPLES•PAS DE CHUTE AVANT 3 METRES•SYNCHRONICITE GRIMPEUR ASSUREUR•DEBUTER EN SAE•GRIMPER AU DEPART EN SITE ECOLE•CHERCHER A ETRE AUTONOME•APPRENDRE AVEC UN CLUB•RELAIS DOUTEUX PREFERER RAPPEL A LA MOULINETTE•GARDER DISTANCE ENTRE GRIMPEURS•POURCENTAGE


CONCLUSION• Les concepts de base ont été oubliés, négligés, ou simplement ignorés.• Connaissance du matériel partielle voire nulle• Le risque de blessure implique le grimpeur et son coéquipier.• La normalisation du matériel d’escalade réduit considérablement les risques / legrimpeur parait ne pas prendre au sérieux sa part du contrat.• Comment prévenir quelque chose que nous ne connaissons pas ?• Est il possible de prendre au sérieux les recommandations si nous neconnaissons pas les conséquences de tel ou tel phénomène ?• Quand il s’agit de sécurité rien n’est en excès, on est jamais trop prudent.• Initiative propre est le principal biais pour la découverte et pratique del’escalade / il y a toujours quelqu’un pour donner un conseil ou nous apprendrequelque chose.• Notre devoir est de le dénoncer et conseiller.• CHACUN EST MAÎTRE DE SON DESTIN.


QUELQUES SOMMETS ENEQUATEURCIMBORAZO 6310COTOPAXI 5897CAYAMBE 5790ANTISANA 5704ALTAR 5319ILLINIZAS 5263SANGAY 5230CARIHUAYRAZO 5020TUNGURAHUA 5016

More magazines by this user
Similar magazines