La Loupe 03/2010 - Emission juillet 2010Le - La Poste Suisse

poste.ch

La Loupe 03/2010 - Emission juillet 2010Le - La Poste Suisse

Tout a commencé il y a plus de 150 ans:

les rivalités entre les grandes puissances

européennes avaient déclenché une

bataille sanglante à Solferino en Italie du

Nord le 24 juin 1859. Plus de 40 000 soldats

y périrent. En voyage d’affaires dans la

région, Henry Dunant vit des milliers de

blessés abandonnés sur le champ de

bataille. Il demanda aux femmes du pays

de l’aider à les soigner sans distinction

de camp.

Trois ans plus tard, Henry Dunant publia

le livre «Un Souvenir de Solferino», où il

réclamait une convention internationale

pour protéger les victimes de guerre.

Il proposait la création dans chaque pays

de sociétés chargées de former des

bénévoles capables d’assister les services

sanitaires des armées en cas de conflit.

Son appel donna naissance au Mouvement

de la Croix-Rouge.

Henry Dunant, le visionnaire

Henry Dunant fut le visionnaire qui alerta

l’opinion après avoir vu les ravages de

la guerre. En 1863, il fonda avec quatre

24

Timbre-poste spécial Centenaire de la mort d’Henry Dunant et de Gustave Moynier

Un visionnaire et un meneur – deux

tempé raments à l’origine de la Croix-Rouge

Deux Genevois ont marqué les débuts de la Croix-Rouge: Henry

Dunant et Gustave Moynier. Leur idée généreuse a donné naissance

à un réseau mondial. La Poste Suisse rend hommage à l’action

de ces deux personnalités en émettant un timbre spécial à l’occasion

du centenaire de leur mort.

Le Mouvement de la Croix-Rouge

Le Mouvement international de la Croix-Rouge

compte environ 100 millions de membres et

de bénévoles. C’est le plus grand réseau humanitaire

du monde. Il comprend:

� le Comité international de la Croix-Rouge (CICR),

fondé en 1863, sis à Genève, qui veille au

respect des Conventions de Genève et protège

les victimes des conflits armés

� 186 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et

du Croissant-Rouge, qui œuvrent dans les

secteurs de la santé et du sauvetage, dans le

domaine social et en faveur de l’intégration

� la Fédération internationale des Sociétés de

la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, fondée

en 1919, sise à Genève, qui est l’organe

faîtier international des Sociétés nationales.

Ses missions: l’aide aux victimes de catastrophes

naturelles et aux réfugiés et l’assistance

médicale. Elle encourage la collaboration entre

les Sociétés nationales.

autres personnes, dont le général Dufour

et Gustave Moynier, un comité, le futur

Comité international de la Croix-Rouge

(CICR). La vie privée d’Henry Dunant ne

connut pas le même succès que son action

humanitaire. Il fit faillite. Ses relations

avec Gustave Moynier se dégradèrent. Il

perdit sa position sociale et dut même

quitter le CICR, sous la pression de Gustave

Moynier. On rendit tardivement hom -

mage à son œuvre: il reçut en 1901 le

premier Prix Nobel de la paix. Il mourut le

30 octobre 1910 à Heiden (AR).

Gustave Moynier, le bourreau de

travail

Henry Dunant trouva le soutien nécessaire

pour la réalisation de son idée auprès du

juriste fortuné Gustave Moynier, président

de la Société genevoise d’utilité publique,

qui fut président du CICR de 1864 à sa

mort, le 28 août 1910. Bourreau de travail,

systématique et précis, Gustave Moynier

marqua de son empreinte le droit international

humanitaire et l’évolution des

Sociétés nationales de la Croix-Rouge au

19e siècle. L’idéaliste Henry Dunant et

le juriste Gustave Moynier: des tempéraments

différents au service d’une cause

commune. Il reste leur œuvre: la plus

importante organisation humanitaire qui

protège et aide les personnes dans la

détresse.

Christina Williamson / Beat Wagner

More magazines by this user
Similar magazines