Enseignement spécialisé Forme 3 Phase 1 : Industrie ... - SeGEC

admin.segec.be
  • No tags were found...

Enseignement spécialisé Forme 3 Phase 1 : Industrie ... - SeGEC

avenue E. Mounier 100 – 1200 BRUXELLESENSEIGNEMENT SPECIALISEPhase 1 : IndustriePhase 2 : Mécanique - garagePhase 3 : Aide-mécanicien garagiste /Aide-mécanicienne garagisteEnseignement spécialiséForme 3D/2007/7362/5/12


La FESeC remercie les membres du groupe à tâche qui ont travaillé à l’élaboration duprésent programme.Elle remercie également les nombreux enseignants qui l’ont enrichi de leur expérience et deleur regard constructif.Elle remercie enfin les personnes qui en ont effectué une relecture attentive.Ont participé à l’écriture de ce programme :André J.Baurès Cl.Bourlez B.Coune H.Dachelet P.Debisshop S.Dodet J.Duyck Y.Libertiaux M.Liégeois J.M.Liénart St.Peeters Ph.Dans le présent programme, l’utilisation du nom de métier du genre masculin est prévue àtitre épicène.Ce document respecte la nouvelle orthographe.2FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Table des matièresTable des matières ............................................................................................................................... 31. Un nouveau décret et une réforme ................................................................................................. 52. Indications méthodologiques communes ....................................................................................... 72.1. Des compétences du profil de formation au programme ...................................................... 72.2. Du programme aux compétences .......................................................................................... 92.3. Les objectifs poursuivis dans chacune des phases et les compétences-seuils ....................... 132.4. L’approche par compétences et l’équipe éducative .............................................................. 142.5. La certification ...................................................................................................................... 152.6. Les outils de communication ................................................................................................ 173. Informations préalables ................................................................................................................. 193.1. Introduction spécifique ......................................................................................................... 193.2. Arborescence ........................................................................................................................ 223.3. Grille Horaire ........................................................................................................................ 234. Plan de la formation ...................................................................................................................... 25Macro- compétence ....................................................................................................................... 255. Ressources ..................................................................................................................................... 316. Compétences-seuils ....................................................................................................................... 437. Indications méthodologiques spécifiques ...................................................................................... 518. Exemples de situations d’apprentissage et d’intégration ............................................................... 539. Activités en lien avec la phase 1 .................................................................................................... 6510. Annexes ......................................................................................................................................... 6710.1. Annexe 1 : Profil de Formation et liens avec les Ensembles Articulés des Compétences duprogramme ................................................................................................................. 6910.2. Annexe 2 : Liens avec la formation de base .......................................................................... 8310.3. Annexe 3 : Glossaire ............................................................................................................. 8510.4. Annexe 4 : Modèle de fiches : Situation d’apprentissage et situation d’intégration ............. 89FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 3


4FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


1. UN NOUVEAU DECRET ET UNEREFORMEInstitué par la loi en 1970, l’enseignement spécialisé a toujours eu le souci de développer desprojets novateurs et des stratégies pédagogiques adaptées pour assurer une scolaritéfructueuse aux élèves à besoins spécifiques.En 1997, plusieurs écoles de notre réseau ont initié sur base volontaire une expériencepédagogique appelée communément « La réforme de la forme 3 ». Elle repose sur quelquesconceptions et pratiques qui, sans être totalement nouvelles, allaient trouver dans ce cadrel’occasion d’être formalisées et systématisées.Le Plan individuel d’apprentissage (PIA) en est l’élément central. Basé sur l’observationpluridisciplinaire et sur le Projet personnel de l’élève (PPE), il contient les objectifs detravail que l’équipe met en œuvre et dont l’élève est l’acteur central.Largement individualisé, le parcours scolaire de l’élève est découpé en 3 phases dont ladurée est définie par le Conseil de classe selon la progression de chacun.Le cours d’éducation sociale est la clef de voute du projet de formation et d’éducationpuisqu’il fait le lien entre l’individu, ses relations sociales et son implication citoyenne.Parallèlement à cette réforme de la forme 3, la Commission Communautaire des Professionset des Qualifications (CCPQ) a entrepris l’écriture des profils de formation spécifiques dansle but de revaloriser la formation professionnelle. Son objectif est de vérifier l’adéquationdes formations aux besoins professionnels actuels et futurs et de développer une perspectivequi met davantage l’accent sur les compétences à acquérir que sur le volume des contenusenseignés.Le décret du 3 mars 2004 donne une base légale à la réforme et, dans la foulée du décretMissions, il impose à partir du 1 septembre 2005 les profils de formation spécifiques commecadre pour l’offre de formation de l’enseignement spécialisé, comme référence pourl’écriture des programmes et l’octroi du certificat de qualification.Il était donc indispensable de procéder à l’écriture de nouveaux programmes. Dans certainscas, il suffisait d’ajuster les anciens programmes aux profils, dans d’autres il a fallu desaménagements conséquents.Dans tous les cas nous avons voulu nous appuyer sur l’expérience des professionnels del’enseignement spécialisé en faisant appel à quelques chefs d’atelier et professeursFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 5


chevronnés. Accompagnés par nos responsables de secteur, ils ont procédé au travaild’écriture des nouveaux programmes. Qu’ils soient ici remerciés et qu’ils trouvent dans cesquelques lignes l’expression de la reconnaissance de tout l’enseignement spécialisé.Quant aux enseignants, nous leur souhaitons un travail fructueux et enrichissant pour euxmêmeset leurs élèves. Les conseillers pédagogiques les aideront à s’approprier et à mettreen œuvre des nouveaux programmes.José SOBLETSecrétaire généralFrancis BRUYNDONCKXSecrétaire général adjoint6FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


2. INDICATIONS METHODOLOGIQUESCOMMUNESConjointement aux objectifs d’éducation, de socialisation et de citoyenneté, chaqueenseignant de forme 3 a pour but de former des élèves compétents dans l’exercice de leurmétier. Le décret « Missions » définit la compétence comme « l’aptitude à mettre en œuvreun ensemble organisé de savoirs, de savoir-faire et d'attitudes permettant d'accomplir uncertain nombre de tâches ».Etre compétent suppose d’une part de maitriser des ressources (savoirs, savoir-faire et savoirêtre), et d’autre part de pouvoir mobiliser ces différents savoirs pour réaliser une tâche ourésoudre un problème. Il ne s’agit donc pas uniquement d’emmagasiner des savoirs ou deréaliser des productions à l’école. Il s’agit surtout d’être en état de mobiliser ses acquisdans une situation réelle d’exercice du métier.Les nouveaux programmes s’inscrivent dans cette perspective.2.1. Des compétences du profil de formation auprogrammeLe décret du 3 mars 2004 organisant l’enseignement spécialisé prévoit que les programmessoient rédigés en référence aux profils de formation spécifiques (PF) de la Commissioncommunautaire des professions et des qualifications (CCPQ).Les PF comportent pour chaque métier :Une définition du métier.Une description du métier : il s’agit du cadre et des conditions générales dans lesquelless’exerce le métier.Les fonctions, c’est-à-dire les grandes orientations des activités du métier.Les compétences à maitriser (CM) et les compétences à exercer (CE).Des indicateurs de maitrise qui précisent à quel niveau une compétence doit être maitrisée.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 7


Pour écrire les programmes, des Groupes à tâche (GAT) ont été constitués. Ils ontrassemblé des chefs d’atelier et des professeurs de la discipline concernée qui ont travaillésous la direction du responsable de secteur (RS). Vous trouverez la composition du GAT quia élaboré ce programme au verso de la page de garde.Le métier défini dans le PF a tout d’abord été traduit sous une forme globale : la« Macrocompétence »Vu le grand nombre de compétences inscrites dans le PF, chaque GAT les a regroupées en 3ou 4 Ensembles articulés de compétences (EAC). Ce sont les grands « chapitres » dumétier. Chaque compétence du PF est reprise dans un ou plusieurs EAC. Le tableau enannexe 1 en atteste.Chaque EAC a ensuite été décliné en plusieurs compétences. Un tableau de synthèse desEAC montrant les liens avec les compétences peut être lu au point 4 du programme. Il s’agiten quelque sorte du plan du PF, de sa table des matières. Nous préconisons d’afficher ceplan « en grand » dans les ateliers et les classes. Il permettra à tout moment à l’élève de sesituer dans sa formation.Chaque compétence fait appel à une série de ressources que l’élève doit maitriser. Il s’agitde savoirs, de savoir-faire et de savoir-être en lien direct avec le métier. Ces ressources sont« exercées » tantôt en formation de base, tantôt en formation professionnelle, tantôt dans lesdeux. Au point 5 du programme vous trouverez la liste des ressources en regard de chaquecompétence.On peut résumer le lien entre PF et programme de la manière suivante :Métier : MacrocompétenceEAC 1EAC 2EAC 3Compétence 1Compétence 2Compétence 3Ressources : SavoirsRessources : Savoir-faireRessources : Savoir-êtreEnfin, pour chaque EAC, et pour chaque compétence, le programme indique la phase àl’issue de laquelle la maitrise doit être assurée. En regroupant toutes ces indications parphase on obtient la liste des compétences-seuils. Vous les trouverez au point 6 duprogramme. Ces listes peuvent servir de base au portefeuille de compétences de l’élève, aucarnet d’évaluation du professeur et aux attestations de compétences délivrées par l’école.8FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


2.2. Du programme aux compétences«Comment mettre en œuvre ce programme de compétences et de ressources dans l’atelier,dans la classe ? »La tradition pédagogique de l’enseignement spécialisé privilégie l’activité de l’élève commelevier d’apprentissage. Il apprend en faisant, en manipulant, en essayant, en ratant, puis ense corrigeant …Choisir de travailler par projets donne sens aux apprentissages. Très simples en début deformation, ces projets peuvent s’avérer plus complexes au fur et à mesure de la progressiondes élèves. Il s’agit généralement d’activités concrètes, qui ont un but, voire une utilitésociale.Installer les ressourcesAvant de se lancer dans un projet, il s’agira pour l’enseignant de s’assurer que l’élèvedispose bien des ressources nécessaires pour réaliser la tâche.Ces ressources seront dès lors installées au cours d’activités qui sont organisées tant enformation de base qu’en formation professionnelle, tant en cours techniques qu’en travauxpratiques. Ceci souligne la nécessité d’une bonne coordination d’équipe. Nous enreparlerons plus loin dans cette note.Lorsqu’un certain nombre de ressources sont installées, il convient d’apprendre aux élèves àles mobiliser et à établir les liens utiles entre elles lors d’une tâche plus complexe. Cetteactivité, appelée situation d’intégration, fait donc partie des apprentissages. Elle permet desituer les difficultés des élèves et d’y remédier.La maitrise progressive des compétences, des EAC et la certificationEn fin d’apprentissage, une situation d’intégration de même type que celle rencontrée lorsdes apprentissages permettra de mesurer le degré de maitrise de la compétence ou de l’EAC.Cette situation d’intégration est alors utilisée dans un objectif d’évaluation.En évaluant la tâche on évalue les compétences et/ou les ressources mobilisées lors de cettetâche. A ce stade, il n’est donc plus opportun de procéder de manière artificielle etfastidieuse au « pointage » de la maitrise de chaque partie du tout.En phase 3, lorsque le Conseil de classe estime que l’ensemble des compétences du PF estmaitrisé, il autorise l’élève à présenter une épreuve finale, conduisant à la délivrance par lejury du Certificat de qualification. (CQ)Les fiches modèlesUne fiche « Activité » et une fiche « Situation d’intégration » sont présentées et expliquéesdans les pages qui suivent. L’utilisation régulière de ces fiches aura pour effet d’harmoniserles outils pédagogiques et de pouvoir les partager entre écoles d’un même secteurprofessionnel.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 9


Résumé schématique d’un parcours de formationDes activités sont menéesà l’atelier et en classeElles permettent l’installation deressourcesUne situation d’intégration permetde mobiliser ces ressources etd’évaluer leur maitriseLes situations d’intégration deviennentplus globales et les tâches pluscomplexesElles mobilisent des compétences de + en+ largesElles permettent progressivementd’évaluer la maitrise des EACLa maitrise des EAC signifie la maitrisedes compétences du PFLe Conseil de classe autorise l’élève àprésenter une épreuve devant le juryLe jury décide de l’octroi du CQ10FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC n° Compétence n°ACTIVITESActions à faire réaliser par les élèves avec comme objectif d’acquérir des ressources nouvellesRESSOURCES : SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR ETRERessources installées grâce aux activitésSituation d’intégration :Une situation d’intégration est une situation d’apprentissage qui permet à l’élève de mobiliser ses ressources.Le professeur procède à une évaluation formative en vue d’une régulation de l’apprentissage.La situation d’intégration citée ci-dessus trouvera son développement dans une fiche ultérieure.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 11


EAC n° Compétence n° S.I. n°Situation d’intégrationTâche ou Production attendue :Consignes pour le professeur :Ensemble des informations fournies au professeur afin qu’il cerne les conditions précises dans lesquelles les élèves seront placés pour réaliser latâcheConsignes pour l’élève :Ensemble des instructions de travail qui sont données à l’élève.CRITERESUn critère est une qualité attenduede la production, de la prestation del’élève ou du processus utilisé.INDICATEURSUn indicateur est un signe observable à partir duquel on peut percevoir que la qualité exprimée dans lecritère est bien rencontrée.1.2.3.4.5.1.2.3.4.5.12FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


2.3. Les objectifs poursuivis dans chacune desphases et les compétences-seuilsLes objectifs de chaque phase▪ La phase 1 1 a une durée maximale de deux années scolaires sauf avis motivé du Conseilde classe. Elle est divisée en deux temps :- Un temps d’observation qui permet à l’élève de découvrir un ou plusieurs secteursprofessionnels.- Les activités proposées durant le temps d’observation poursuivent un objectifd’observation, tant pour l’élève que pour l’enseignant. Chacun vérifiera intérêts etdispositions pour un ou plusieurs secteurs professionnels. L’élève pourra exprimer deschoix, l’équipe pourra aider à l’orientation.- Un temps d’approche polyvalente d’un secteur- Les activités proposées permettent d’installer certaines ressources directement en lienavec le secteur. Progressivement certaines compétences « transversales » essentiellessont abordées : sécurité, soin, hygiène, …La découverte du secteur sera assurée par une série d’activités qui permettront ladécouverte des groupes professionnels du secteur choisi. Ces activités prendront des formesvariées : projets en atelier, dans d’autres ateliers de l’école ou organisés dans d’autres écoles,visites chez des artisans, visites d’entreprises, de salons professionnels, …▪ La phase 2 vise la formation polyvalente dans un groupe professionnel d'une duréemaximale de deux années scolaires sauf avis motivé du Conseil de classe.Des stages sont organisés durant cette phase. Leur durée est de 15 à 30 jours.▪ La phase 3 vise la formation spécifique dans un métier défini par un PF. Elle débouchesur une qualification professionnelle dans un métier du groupe professionnel suivi parl’élève durant la 2e phase. Sa durée variera en fonction de la spécificité du profil deformation visé à l’article 47 du décret Missions.Des stages sont organisés durant cette phase. Leur durée est de 40 jours. Si la phase s’étalesur plus d’une année la durée des stages peut être portée à 75 jours.Les compétences-seuilsElles sont définies dans le décret du 3 mars 2004 à l’article 4 §3 6° : « Référentiel présentantde manière structurée les compétences dont la maitrise à un niveau déterminé est attendue àla fin de chaque phase de l’enseignement spécialisé de forme 3 ».1 Le projet spécifique de la phase 1 a fait l’objet d’une publication approuvée le 18 septembre 2006 parle bureau de la FESeC Nous recommandons la lecture et l’appropriation en équipe de cet outilpédagogique important. Il peut être téléchargé sur le site du SegecFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 13


Les compétences-seuils peuvent également être considérées comme des aides à l’orientationen fin de phase. Les ressources et difficultés de l’élève, consignées dans le PIA, guideront leconseil de classe lorsqu’il s’agira de l’accompagner dans ses choix de secteur, de groupe etde métier. Confronter l’élève aux compétences requises et à l’évaluation de ses acquis lerendra pleinement acteur de sa formation.Ces compétences-seuils deviennent donc le cœur du programme de formationprofessionnelle d’une phase. Elles constituent donc également la référence essentielle enmatière d’évaluation en fin de phase.Il ne serait toutefois pas opportun de se contenter de pointer un registre decompétences avec les termes acquis / non acquis et de n’autoriser le passage de phaseque lorsque toutes les cases sont noircies.En effet, la décision de passage d’une phase à une autre, s’appuiera non seulement sur uneévaluation des compétences, sur la progression de l’élève telle qu’elle peut être lue dans lePIA mais prendra aussi en compte des éléments affectifs et sociaux et tout autre élémentsusceptible de valoriser l’élève.En d’autres termes, une décision de passage de phase peut donc être prise même si certainescompétences-seuils ne sont pas maitrisées au niveau requis.Nous aurons l’occasion d’en expliciter la teneur lors d’une réflexion sur les attestations decompétences acquises.2.4. L’approche par compétences et l’équipe éducativeL’approche par compétences nécessite un important travail interdisciplinaire en équipe. Desheures de « Travail en équipe » peuvent être utilement consacrées à cette démarche.Chaque membre de l’équipe contribue à travers sa discipline à la formation de l’élève.Les ressources sont installées tant dans la formation de base que dans la formationprofessionnelle. Cela suppose que chacun se soit approprié les programmes et qu’en équipeune répartition des tâches soit coordonnée dans le temps : les ressources seront alorsinstallées au moment voulu et viendront en support de la réalisation d’une tâche.Une part du travail à ne pas négliger lors du travail en équipe est la construction de situationsd’intégration. En effet, la tâche ou les tâches incluses dans une situation d’intégrationrequièrent la mobilisation de ressources variées. Il faut donc s’assurer, lors du travail enéquipe, que ces ressources ont bien été installées dans les différentes disciplines tant enclasse que dans les ateliers. De plus, si nous voulons rester cohérents jusqu’au bout duprocessus, l’évaluation d’une telle situation d’intégration est à mener en équipe. Cettemanière de faire assure un suivi plus efficace qui se traduit éventuellement par la mise enplace d’un travail de remédiation.Dans l’ensemble des situations d’intégration à valeur certificative, la plus connue etpratiquée dans l’enseignement spécialisé est l’épreuve de qualification. Dans une approchepar compétences il convient d’exercer l’élève à l’intégration et à la mobilisation descompétences tout au long de sa formation. Des épreuves de fin de phase peuvent utilementpréparer les élèves à des épreuves intégrées plus complexes.14FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Il faut aussi souligner combien cette coordination est importante entre cours de travauxpratiques et cours techniques. Pour favoriser l’articulation entre les deux types de cours, ilest judicieux de confier ceux-ci, chaque fois que possible, à un même professeur. Saresponsabilité sera alors de prévoir au moment opportun un temps consacré spécifiquementaux apprentissages plus techniques (méthode de travail, technologie, sécurité, hygiène,lecture de plan)Concernant les grilles horaires rappelons qu’une école a le choix entre deux possibilités :organiser les cours de la formation professionnelle : soit en utilisant les deuxclassifications possibles (CT et PP) soit en classant tous les cours en PP.Attention toutefois : le fait de classer les cours en PP ne dispense pas de donner des cours àcontenus techniques. Le programme prévoit la maitrise de ressources et de compétencesd’ordre technique (lecture de plan, méthode de travail, éléments de sécurité, hygiène,…) Lejournal de classe du professeur et les fardes de cours de l’élève en témoigneront.2.5. La certificationAujourd’hui, l’article 59 du décret du 3 mars 2004 évoque la question en ces termes : « Auterme de la troisième phase, la délivrance du certificat de qualification de la forme 3d’enseignement secondaire spécialisé, dont les modalités sont fixées par le Gouvernement,s’appuie sur la vérification des compétences-seuils notamment lors de l’épreuve dequalification et des stages».Les stagesDans son article 55 § 2, ce même décret prévoit l’organisation de stages en 2ème et 3èmephases. L’arrêté du gouvernement de la Communauté Française du 27 octobre 2006 en ce quiconcerne la Forme 3 précise leurs modalités d’organisation 2 .Le « Guide méthodologique des stages en forme 3 » 3 explicite les objectifs des stages ainsique certaines modalités : préparation, choix des lieux, accompagnement du stagiaire parl’école et par l’entreprise, convention de stage, évaluation… Nous recommandons unelecture en équipe de cet outil pédagogique important.Comme les stages font partie intégrante de la formation, satisfaire aux exigences qui ysont liées est une condition d’accès à l’épreuve de qualification. Satisfaire aux exigences,cela suppose en particulier avoir effectué le nombre minimum de semaines en entreprise etd’y avoir fait la preuve d’une maitrise minimum des compétences identifiées.2 Ces arrêtés sont consultables aux adresses internet suivantes :http://www.cdadoc.cfwb.be/RechDoc/docForm.asp?docid=4256&docname=20061027s31481http://www.cdadoc.cfwb.be/RechDoc/docForm.asp?docid=3871&docname=20050720s299703 Le « Guide méthodologique des stages en forme 3 » est paru dans une nouvelle version, ajustée auprescrit du décret du 3 mars 2004. Il peut être commandé à la FESeC sous le numéro 2007/7362/5/10FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 15


Cependant, une évaluation moins favorable établie lors d’un stage ne peut fonder unedécision négative. En effet, il importe de vérifier si l’élève a globalement répondu auxobjectifs à l’occasion de ses différentes périodes de stage.La qualificationL’approche par compétences développée dans les nouveaux programmes et prônée par ledécret du 3 mars 2004 change les perspectives en matière d’épreuve de qualification.Avant ce décret, l’élève avait le droit de présenter une épreuve de qualification s’il avaitfréquenté la phase 2 durant deux années scolaires dans un même groupe professionnel.Le décret dans son article 56 précise que « L’élève est autorisé à présenter l’épreuve dequalification, dès que le conseil de classe constate qu’il a atteint les compétences définiespar le profil de qualification applicable à l’élève ».Mais l’octroi du CQ reste une prérogative du jury de qualification. Rappelons les critères àprendre en considération pour cet octroi:▪ la réalisation de l’épreuve présentée devant le jury ;▪ les réponses que l’élève fournit au jury qui le questionnera sur sa méthode de travail, lemode opératoire, l’outillage utilisé, la pertinence de certains choix, l’aspect technique deschoses ;▪ le degré d’autonomie, d’initiative, d’efficacité, de productivité, … dont les indicateurs ontété explicités avant la passation de l’examen ;▪ les stages ;▪ l’avis du Conseil de classe qui a accompagné l’élève tout au long de sa formation.Lors de la qualification, un élève habitué à traiter des situations d’intégration de plus en pluscomplexes ne devrait plus révéler de surprises, sauf situation d’exception.Quel sens faut-il dès lors donner à une épreuve de qualification si elle est organisée pourdes élèves dont le conseil de classe a vérifié les compétences à travers de nombreusessituations d’intégration, programmées tout au long du parcours de formation ?Pour répondre à cette question très pertinente, on s’appuiera sur les trois axes susceptibles dedonner du sens à l’épreuve de qualification:▪ Préparée avec soin par l’équipe pluridisciplinaire cette épreuve constitue LA situationd’intégration par excellence. Occasion de mise en œuvre exemplaire de l’approche parcompétences.▪ L’épreuve est présentée devant un jury représentant le métier. Recevoir le CQ du juryéquivaut à une admission officielle dans le métier.▪ La solennité de l’épreuve et le « faste » qui l’entoure mobilisent l’élève de manièresignificative. C’est l’objectif final qui sera le point d’orgue de son parcours dans lemétier.D’autres considérations à propos de l’épreuve de qualification seront consignées dans unoutil pédagogique 4 actuellement en préparation.4 Guide méthodologique de la qualification : Outil à paraitre en 200816FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


2.6. Les outils de communicationLe PIA« Le Plan Individuel d’Apprentissage est l’outil méthodologique élaboré pour chaque élèveet ajusté durant toute sa scolarité par le conseil de classe, sur la base des observationsfournies par ses différents membres et des données communiquées par l’organisme deguidance des élèves, par les parents ou les référents ou encore par l’élève lui-même. Ilénumère des objectifs particuliers à atteindre durant une période déterminée. C’est à partirdes données du PIA que chaque membre de l’équipe pluridisciplinaire met en œuvre letravail d’éducation, de rééducation et de formation. L’élève et ses parents peuvent êtreassociés à son élaboration. » 5Le PIA est donc l’outil pédagogique par excellence qui permet au Conseil de classed’organiser, d’accompagner, d’évaluer et d’ajuster la formation de l’élève.La lecture en équipe du document « Philosophie du PIA » et du « Guide d’utilisation duPIA » 6 sont des préalables importants.Les attestations de compétences« Tout élève quittant l’établissement sans avoir obtenu un certificat de qualification a droit àune attestation de compétences acquises et une attestation de fréquentation délivrée par ledirecteur conformément au modèle fixé par le Gouvernement » 7 .Une proposition de carnet de compétences sera prochainement élaborée par le servicepédagogique de la FESeC. Ce carnet de compétences contribuera à garder en mémoire deséléments du parcours scolaire et des compétences réellement acquises par chaque élève.Ainsi le conseil de classe sera en état, si nécessaire, de compléter les attestations decompétences qui sont à délivrer lorsqu’un élève quitte l’école.Le bulletinLe bulletin est un outil de communication du conseil de classe destiné prioritairement àêtre lu par des personnes qui ne font pas partie de la relation pédagogique qui lie l’élève etl’équipe pédagogique. Ce sont les parents, les référents de l’élève, le conseiller PMS…qui ensont les premiers lecteurs potentiels. Pour l’élève, le bulletin est une communication trèssynthétisée d’informations qu’il doit déjà avoir reçues.Mais que faut-il communiquer dans le bulletin ? Certes, il y sera question de résultatsscolaires de l’élève. Mais, fournir des informations sur le degré de maitrise des compétenceset sur le niveau d’acquisition des ressources parait moins simple.En effet, comment préciser l’évaluation des apprentissages de l’élève dans un langagesimple mais lisible par tous ?5 Décret du 4 mars 2004 article 4 §1 19°6 Documents à télécharger sur le site du SeGEC7 Décret du 3 mars 2004 – Article 57 – 4°FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 17


Pour nourrir la réflexion sur l’évaluation des compétences et sur l’élaboration d’un bulletin,il est intéressant de se souvenir des documents « Quand il s’agit d’évaluer » 8Dans un tel contexte, on perçoit l’intérêt d’un carnet de compétences qui sera plus détaillé etviendra compléter utilement les informations communiquées dans le bulletin. L’élève et sesparents pourront mieux constater l’évolution dans la formation.8 Documents publiés sur le site du SeGEC18FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


3. INFORMATIONS PREALABLES3.1. Introduction spécifiqueL'aide mécanicien constitue le premier niveau dans l'emploi de mécanicien garagiste.L'aide mécanicien travaille sous le contrôle du mécanicien et s'occupe principalement des"petits entretiens" courants selon les prescriptions du constructeur.Il effectue les réparations des circuits électriques simples concernant l'éclairage et lasignalisation.Il opère des contrôles visuels de l'état mécanique du véhicule ainsi que de la carrosserie. Il enétablit un rapport soit oral soit écrit (remplir une fiche appropriée).Il réalise aussi des travaux liées aux pneumatiques tels que le remplacement des pneus et lamise en œuvre des techniques de réparation.Sous la guidance d'un mécanicien ou d'une personne responsable, il procède à desdémontages et remontages mécaniques ainsi qu'à des opérations diverses telles que, parexemple, l'équilibrage des roues, le changement des plaquettes de frein.Il exécute son travail avec méthode, qualité et rentabilité en respectant rigoureusement lesprescriptions en vigueur en matière de sécurité, d'hygiène et d'environnement.Ce profil de formation est un profil spécifique au premier niveau de la formation des métiersdu garage, et dans une hiérarchie au plan des compétences où le mécanicien garagiste occupele second niveau, et le technicien de l'automobile le troisième niveau.Les compétences développées respectivement dans les fonctions dites "professionnelles debase" seront maitrisées en autonomie, tout en considérant que les activités s'effectuent sousla responsabilité du supérieur direct (mécanicien ou technicien).FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 19


Il s'agit des fonctions 1, 2, 3, 4, 5 et 6.1. Procéder à de petits entretiens.2. Procéder à un contrôle visuel de l'état d'un véhicule et communiquer les observations aumécanicien responsable.3. Réparer les circuits électriques simples.4. Déposer et reposer les éléments de base de la mécanique automobile.5. Réaliser des travaux de la mécanique d'ajustage et d'assemblage.Cependant, la fonction 4 : "Déposer et reposer les éléments de base de la mécaniqueautomobile", recouvre certains domaines où la maitrise des compétences "pratiques" n'estpas envisagée en toute autonomie mais sous l'entière responsabilité du mécanicien ou dutechnicien dont il dépend hiérarchiquement.Les fonctions 5, 6, 7.5. Réaliser des travaux de la mécanique d'ajustage et d'assemblage.6. Utiliser l'outillage professionnel.7. S'intégrer dans la vie professionnelle.sont des fonctions dites "transversales", dans le sens où les activités et compétencesassociées se retrouvent systématiquement dans chacun des contextes des fonctions"professionnelles" 1, 2, 3, 4.La fonction 7 : "S'intégrer dans la vie professionnelle" souligne principalement descompétences d'attitude au travail. L'acquisition et la maitrise de ces compétences doiventfaire l'objet d'une attention et d'un suivi permanents dans la formation.Les savoirs et savoir-faire associés (les connaissances des mathématiques et de la physiquede base, les connaissances technologiques des éléments mécaniques et électriques duvéhicule automoteur, la connaissance des matériaux) sont présentés dans les paragraphes enrelation direct avec les compétences professionnelles concernées.Ces "Savoirs" sont essentiellement instrumentalisés dans les applications concrètes visantl'acquisition des compétences y référant.Nous pouvons donc en déduire la macro compétence suivante, qui est en quelque sorte ladescription synthétique des compétences supplémentaires acquises par l’élève :Au terme de la formation, l’aide mécanicien doit être capable de réaliser, sous le contrôle dumécanicien, selon les règles de l’art de sécurité d’hygiène et de respect de l’environnementles petits entretiens périodiques, les réparations des circuits électriques simples, les contrôlesvisuels de l’état mécanique du véhicule ainsi que le démontage et remontage liés auxdifférentes opérations liées aux véhicules automobiles.Cette macro compétence repose sur des ensembles articulés de compétences (EAC).L’ensemble articulé de compétences (EAC) est une manière coordonnée de regrouper descompétences du profil de formation. Cet ensemble crée une unité significative. Les20FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


compétences qui composent cet ensemble seront activées dans une famille de situationsproches ou équivalentes rencontrées lors de l’exercice progressif des différentes facettes dumétier.Exemples d’E.A.C. :- réaliser les petits entretiens périodiques,- réaliser les contrôles visuels de l’état général du véhicule,- réaliser les réparations électriques simples sur l’éclairage et la signalisation,- réaliser des petits travaux d’ajustage et/ou de montage.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 21


3.2. ArborescencePhase 1Secteur ProfessionnelIndustriePhase 2GroupeprofessionnelMécaniquegarageGroupeprofessionnelMécaniquecarrosserie -tôlerieGroupeprofessionnelConstructionmétalliquePhase 3MétiersAidemécaniciengaragisteAidemécanicien encycles et petitsenginsmotorisésMétiersTôlier encarrosseriePeintre encarrosseriePréparateur entravaux depeinture encarrosserieMétiersMétallierFerronnier22FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


3.3. Grille HorairePhase 1 : 16h Phase 2 : 13h Phase 3 : 11hFormation de baseFormation professionnelleReligionFrançais-Actualité-HistoireMath-Sciences-GéoEducation physiqueEducation artistiqueEducation sociale2h4h4h3h2h1hReligionFrançais-Actualité-HistoireMath-Sciences-GéoEducation physiqueEducation artistiqueEducation sociale2h4h3h2h1h1hReligionFrançais-Actualité-HistoireMath-Sciences-GéoEducation physiqueEducation sociale2h3h3h2h1hPhase 1 : Industrie 14h Phase 2 : Mécanique garage 17h Phase 3 : Aide mécanicien garagiste 20hCT : un seul intitulé au choixCT : un seul intitulé au choix parmiparmiTM (Mécanique) 1 (CT)0h à 3h TM (Garage) (CT)0h à 3h TM (Garage) (CT)0h à 3hTM (Garage) (CT)0h à 3hTM (Carrosserie) (CT)0h à 3hTM (Cycles –moto-petit engin)TM (Cycles –moto-petit engin) (CT)(CT)0h à 3hTP Garage (PP)17h à 20h0h à 3hTP : un seul intitulé au choix parmiTP : 1 ou 2 intitulés au choixparmiTP Garage (PP)0hTP Mécanique 1 (PP)ouTP Garage (PP)TP Cycles –moto-petit engin (PP)0h(2h à 4h)ouTP Carrosserie (PP)ou(14h à17h)TP (Cycles –moto-petit engin)(PP)(9h à 14h)(1) : Sous le vocable Mécanique, il y a lieu d’entendre notamment : ajustage, usinage, montage, machines-outils, soudage,…(2) : Sous le vocable Soudage en phase 2, on entend les techniques de base tant pour la ferronnerie que pour la métallerie.Au choixProjet d’écoleSoutienpédagogiquePhase 1 2h à 6h Phase 2 2h à 6h Phase 3 1h à 5hFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 23


24FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


4. PLAN DE LA FORMATIONLe tableau suivant présente les compétences principales du Profil de Formation regroupéesen Ensembles Articulés de Compétences. Ces EAC sont construits sur base de familles desituations professionnellement significatives. La dernière colonne intitulée « Phase »indique la phase dans laquelle la maitrise de la compétence est requise.Macro- compétenceAu terme de la formation, l’aide mécanicien-garagiste doit être capable de réaliser, sous lecontrôle du mécanicien, selon les règles de l’art de sécurité d’hygiène et de respect del’environnement les petits entretiens périodiques, les réparations des circuits électriquessimples, les contrôles visuels de l’état mécanique du véhicule ainsi que le démontage etremontage liés aux différentes opérations liées aux véhicules automobiles.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 25


26FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC, compétences et phases à l’issue de laquelle chaque compétence doit être maitriséeEAC Compétences Phase1- Réaliser les petits entretienspériodiques (petites et longuespériodes).2- Réaliser les contrôles visuels del’état général du véhicule.3- Réaliser les réparationsélectriques simples sur l’éclairageet la signalisation.1.1. Effectuer les opérations de la vidange complète. P31.2. Effectuer les vérifications simples/ les (re)mises àniveau des différents liquides.1.3. Effectuer les vérifications en matière d’éclairage/signalisation.1.4. Effectuer les opérations de vérification en matièred’organes de transmission et sécuritaires (boite/freins).1.5. Effectuer les opérations de vérification en matière debatterie.1.6. Effectuer les opérations de vérification en matière depneumatiques.2.1. Procéder aux contrôles visuels sous le véhicule deséléments actifs.2.2. Procéder aux contrôles visuels sous le véhiculedes éléments passifs.2.3. Procéder aux contrôles visuels sous le capot moteur(éléments actifs).2.4. Procéder aux contrôles visuels sous le capot moteur(éléments passifs).1.1.1. Effectuer la vidange simple. P22.5. Procéder aux contrôles visuels autour du véhicule. P32.6. Procéder aux contrôles de la corrosion et défauts. P33.1. Remettre en état/régler des circuits d’éclairage et designalisation.3.1.1. Réparer des pannes électriques simples. P23.1.2. Remplacer des éléments défectueux. P23.2. Remettre en état et remplacer la batterie. P3P2P2P3P3P2P3P2P3P2P3FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 27


EAC Compétences Phase4- Identifier/ Réaliser le montageet démontage des éléments debase.5- Réaliser des petits travauxd’ajustage et/ou de montage.4.1. Identifier les éléments de carrosserie. P24.2. Identifier les éléments de transmission, boite, pont. P24.3. Identifier les éléments de direction. P24.4. Identifier les éléments de suspension. P24.5. Identifier les éléments pneumatiques. P24.6. Identifier les éléments et accessoires moteurs. P34.7. Identifier les éléments électriques. P34.8. Déposer et reposer les pneumatiques. P24.9. Déposer et reposer les filtres. P34.10. Déposer et reposer les bougies. P2/P3*4.11. Déposer et reposer les courroies (sauf distribution). P2/P3*5.1. Identifier les techniques en fonction des matériaux. P35.2. Réaliser des petits travaux spéciaux d’ajustage etd’assemblage mécanique.5.1.1. Identifier les matériaux P25.2.1. Réalisation des opérations de découpage des métaux P25.2.2. Réaliser les opérations préliminaires d’ajustage (forage,….)5.2.3. Réaliser les opérations en vue de l’assemblage ( filetage,…)5.2.4. Réaliser l’assemblage mécanique P25.3. Réaliser des petits travaux d’assemblage par soudure. P2P3P2P228FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Pour chaque activité seront respectés :▪ les règles individuelles et collectives en matière de sécurité (lunettes, gants, chaussures, vêtements de travail adapté à la tâche, …), d’hygiène,d’environnement et d’ergonomie,▪ la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,▪ la terminologie (vocabulaire) du métier,▪ l’outillage adéquat (tournevis, clés, clé dynamométrique.▪ A l’identification il est essentiel de connaitre le principe du rôle/fonctionnement des éléments*en Ph2 pour les véhicules à essence et en Ph3 pour les véhicules diésel.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 29


30FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


5. RESSOURCESPhase 2Compétences Ressources Phase CoursCT1.1.1. Effectuer la vidange simple. - les huiles,… (niveau, indications,…et selon les saisons,…),x- la procédure de contrôle de niveau de l’huile,- le rôle des éléments principaux,x- le pont élévateur,- l’utilisation de récipient gradué,- l’interprétation des indications des appareils de mesure,- le vocabulaire technique adéquat.x1.2. Effectuer les vérificationssimples/ les (re)mises à niveau desdifférents liquides.- les différents liquides intervenants sous le capot moteur (eau, huile,…niveau, indications,… et selonles saisons),- la procédure de contrôle de niveau des différents liquides (lubrification, freinage, direction,…),- le rôle des éléments principaux,- le vocabulaire technique adéquat,- l’interprétation des indications des appareils de mesure.P1P1P1xxxTPxxxxxxxxxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 31


Compétences Ressources Phase Cours1.3. Effectuer les vérifications/ enmatière d’éclairage/ signalisation.1.6. Effectuer les opérations devérification en matière depneumatique.2.2. Procéder aux contrôles visuelssous le véhicule des éléments passifs.- le rôle des éléments principaux,- la procédure de vérification des éclairages/ signalisation,- le vocabulaire technique adéquat,- une fiche technique à compléter.- le rôle des éléments principaux,- les éléments de mesure (contrôle) de pression, de pneus, de serrage (clés adéquates),- la procédure de mise à pression des pneumatiques,- interprétation des indications des appareils de mesure,- le vocabulaire technique adéquat.- le rôle des éléments principaux,- l’échappement,- les soufflets,- les pertes d’huiles/autres liquides,- les fixations des différents éléments,- une fiche à compléter.P1P1P1P1P1CTxxxxxxTPxxxxxxxxxxxx32FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Compétences Ressources Phase Cours2.4. Procéder aux contrôles visuelssous le capot moteur (élémentspassifs).2.5. Procéder aux contrôles visuelsautour du véhicule.3.1.1. Réparer des pannes électriquessimples.3.1.2. Remplacer des élémentsdéfectueux.4.1 Identifier les éléments decarrosserie.4.2. Identifier les éléments detransmission, boite, pont.- le rôle des éléments principaux,- la fixation de la batterie,- la fixation des éléments de base,- une fiche à compléter.- le rôle des éléments principaux,- les phares et feux de signalisation,- la fixation des accessoires,- l’état des glaces et essuie-glace,- l’usure des pneumatiques (repères et usure anormale),- la fiche à compléter.- les conducteurs,- les bornes, les cosses,- l’outillage adéquat,- la soudure et accessoires,- la procédure de réparation.- les ampoules (les principales) de phare,- la procédure de pose et repose des éléments du phare/feu de signalisation,- une fiche à compléter.- une vue éclatée de la carrosserie en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.- le rôle des éléments principaux,- une vue éclatée de la boite/du pont (éléments principaux) en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.P1P1P1P1CTxxxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 33


Compétences Ressources Phase Cours4.3. Identifier les éléments dedirection.4.4. Identifier les éléments desuspension.4.5. Identifier les élémentspneumatiques.- le rôle des éléments principaux,- une vue éclatée de la direction (les différents éléments) en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.- le rôle des éléments principaux,- une vue éclatée de la suspension en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.- le rôle des éléments principaux,- les indications des caractéristiques des pneus,- une vue éclatée de la roue équipée de son pneu en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.P1P1P1P1P1P1CTxxxxxxxxxxTPxxxxxx34FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Compétences Ressources Phase Cours4.8. Déposer et reposer les- le rôle/ des éléments principaux,pneumatiques.- la procédure de contrôle des pneus,- le vocabulaire technique adéquat,- le cric,- le pont élévateur,- la procédure de pose/repose des roues,- l’équilibreuse des roues,- les valves,- une fiche technique à respecter,- une documentation « constructeur » à respecter,- l’interprétation des indications des appareils de mesure,- la notion et l’unité de pression,- la notion et l’unité de force.4.10. Déposer et reposer les bougies. * - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- l’identification des bougies (essence – diésel),- la procédure de pose/dépose (précautions).4.11. Déposer et reposer les courroies - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,(sauf distribution).- une vue (perspective, ….) afin de repérer les éléments,- la procédure de pose/dépose (précautions).5.1.1. Identifier les matériaux. - une grille de référence (caractéristiques/ propriétés principales),- les éléments des principaux matériaux (acier, aluminium, cuivre, matériaux synthétiques, fonte,liages,…).P2/P3*P2/P3*P1P1P1P1P1P1CTxxxxxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxxxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 35


Compétences Ressources Phase Cours5.2.1. Réalisation des opérations dedécoupage des métaux.5.2.2. Réaliser les opérationspréliminaires d’ajustage forage, ….).- les outils de découpage (scie, pince, cisaille, …),- la (les) techniques de découpage,- la procédure de découpage,- les paramètres incontournables de l’opération,- les précautions.- les outils d’ajustage et de forage (limes, forets,…),- la technique de l’opération à réaliser,- la procédure à suivre,- les paramètres incontournables de l’opération,- le forage dans différents matériaux,- les caractéristiques essentielles des outils fonction de l’opération et du matériau.P1P1P1P1P1P1P1P1CTxxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxx36FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Compétences Ressources Phase Cours5.2.3. Réaliser les opérations en vue del’assemblage filetage, …).5.2.4. Réaliser l’assemblage mécanique(non permanent).5.3. Réaliser des petits travauxd’assemblage par soudure.- les outils de filetage, taraudage,…,- la technique de l’opération à réaliser,- la procédure à suivre,- le filetage/taraudage dans différents matériaux,- les caractéristiques essentielles des outils en fonction de l’opération et du matériau,- les paramètres incontournables de l’opération.- les outils,- le repérage des éléments,- la procédure à suivre.- les outils et accessoires,- la préparation des éléments à assembler par soudage,- l’utilisation de l’appareillage de soudage,- le respect de la procédure suivant le cas (sur tôles, conducteur, soulier de câble).P1P1P1P1P1P1P1CTxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 37


Phase 3Compétences Ressources Cours1.1. Effectuer les opérations de la vidange complète. - les différents liquides intervenants sous le capot moteur (huile,…niveau, indications,…),- la procédure de contrôle de niveau de l’huile et autres liquides,- le vocabulaire technique adéquat,- les circuits de : lubrification, refroidissement, freinage, de direction,…,- les différents filtres (huiles, air,…) et les précautions liées au remplacement/nettoyage/fixation,- le(s) joint(s) et les précautions liées au remplacement,- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- le pont élévateur,- une fiche technique à compléter,- une documentation « constructeur »,- l’interprétation des indications des appareils de mesure,- l’utilisation de récipient gradué,- l’utilisation de la soufflerie de nettoyage.1.4. Effectuer les opérations de vérification en matière - le rôle/principe de fonctionnement des éléments principaux (boite, circuit de freinage,…),d’organes de transmission et sécurités (boite/freins).- le vocabulaire technique adéquat,- une fiche technique à compléter,- les différents liquides intervenants,- la procédure de vérification,- les éléments de mesure (contrôle),- interprétation des indications des appareils de mesure.CTxxxxxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxxxxxx38FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Compétences Ressources Cours1.5. Effectuer les opérations de vérification en matièrede batterie.2.1. Procéder aux contrôles visuels sous le véhicule deséléments actifs.2.3. Procéder aux contrôles visuels sous le capot moteur(éléments actifs).2.6. Procéder aux contrôles visuels de la corrosion etdéfauts.- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- les consignes du constructeur,- les indications sur la batterie,- le repérage des bornes,- la vérification de l’état des bornes/connections,- la vérification de la tension électrique,- la vérification du niveau du liquide,- la vérification du liquide (acide),- la vérification de la fixation de la batterie,- l’appareillage de mesure électrique (multimètre).- le rôle/ fonctionnement des éléments principaux,- les silentblocs,- les amortisseurs,- une fiche à compléter.- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- l’état des courroies (sauf distribution),- une fiche à compléter.- la corrosion du plancher,- la corrosion des bas de caisse,- la corrosion dans le compartiment moteur,- la corrosion et les défauts de carrosserie,- une fiche à compléter.CTxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxxxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 39


Compétences Ressources Cours3.1. Remettre en état/régler des circuits d’éclairage et de - la procédure de vérification des éclairages et signalisation (ampoule, fusible,..),signalisation.- le vocabulaire technique adéquat,- une fiche technique à compléter,- les ampoules (les principales) de phare et feux de signalisation,- la procédure de pose et repose des éléments du phare/feux de signalisation,- la procédure de réglage des phares.3.2. Remettre en état et remplacer la batterie. - les consignes du constructeur,- les indications sur la batterie,- le repérage des bornes,- la procédure de remise en état des bornes/connections,- la remédiation au manque de liquide,- la fixation de la batterie,- l’appareillage de mesure : électrique, acide,- le(s) chargeur(s) de batterie,- la procédure de mise en charge de la batterie et les précautions à prendre.4.6. Identifier les éléments et accessoires moteurs. - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux (batterie, alternateur, pompe à eau,servo-frein, filtres, courroies,…),- une vue éclatée de la position des éléments sur le véhicule en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.CTxxxxxxxxTPxxxxxxxxxxxxxxx40FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Compétences Ressources Cours4.7. Identifier les éléments électriques. - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,x- une vue éclatée de la position des éléments sur le véhicule en plus du véhicule,- le vocabulaire technique adéquat.xxxx4.9. Déposer et reposer les filtres. - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,x- identification des filtres (huile, carburant, air, …..),- une vue éclatée de(s) l’élément(s),- la procédure de pose/dépose (précautions).xxxxx4.10. Déposer et reposer les bougies.* - le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,x- l’identification des bougies (essence – diésel),- la procédure de pose/dépose (précautions).x xx4.11. Déposer et reposer les courroies (saufdistribution). *- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- une vue (perspective, ….) afin de repérer les éléments,- la procédure de pose/dépose (précautions).xx xx5.1. Identifier les techniques en fonction des matériaux. - choix de la méthode/outil adéquat en fonction du matériau. x x5.2. Réaliser des petits travaux spéciaux d’ajustage etd’assemblage mécanique.Pour chaque activité seront respectés :- les outils- les opérations d’ajustage/d’assemblage particuliers (taraudage de trou borgne, pose d’insert,extraction (vis, goujons…)),- les paramètres incontournables de l’opération.▪ les règles individuelles et collectives en matière de sécurité (lunettes, gants, chaussures, vêtements de travail adapté à la tâche, …), d’hygiène,d’environnement et d’ergonomie,▪ la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,▪ la terminologie (vocabulaire) du métier,▪ l’outillage adéquat (tournevis, clés, clé dynamométrique.▪ A l’identification il est essentiel de connaitre le principe du rôle/fonctionnement des éléments*en Ph2 pour les véhicules à essence et en Ph3 pour les véhicules diésel.CTxxxTPxxxFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 41


42FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


6. COMPETENCES-SEUILSLe décret du 3 mars 2004 définit la compétence seuil comme un « référentiel présentant demanière structurée les compétences dont la maitrise à un niveau déterminé est attendue à lafin de chaque phase de l’enseignement spécialisé de forme 3 ». Ce référentiel permet auconseil de classe de statuer sur l’admission d’un élève dans la phase supérieure.La notion de compétence seuil doit être comprise comme l’ensemble des ressources (savoir,savoir-faire, savoir être) et des compétences (très simples en début de formation, pluscomplexes au fur et à mesure des phases) qu’un élève doit avoir acquises ou maitrisées àl’issue d’une phase pour justifier son passage dans la phase suivante ou permettre son accèsaux stages et à l’épreuve de qualification.Les liens avec les compétences du profil n'apparaissent pas au regard de toutes lescompétences-seuils des phases 1 et 2. En effet, les compétences-seuils de la phase 2 couvrentl'ensemble des métiers d'un groupe professionnel alors que les compétences-seuils de laphase 1 couvrent l'ensemble des métiers d'un secteur professionnel.Les compétences-seuils de la phase 3 ont toutes une référence au profil de formation.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 43


Phase 1CompSeuilsCompétences (Ressources à maitriser en phase1) Mécanique MécagarageCS1/1 Ranger et remettre son espace et matériel de travail en état :- le rangement des outils, du matériel.CarrosserieMéc cycles &petits enginsSoudageX X X X X 6.17.1CS1/2 Différencier les matériaux de base. X X X X 5.1PFEn soudage, comprendre des directives verbales :- les différentes formes les plus courantes d'aciers de construction (tôle, plat, carré, rond, profilé,...).XCS1/3 Mesurer aux instruments / reporter une dimension à l'aide de gabarits. X X X X 4.1Effectuer des traçages simples (perpendiculaires, parallèles, ...) :- le système métrique élémentaire (m, cm, mm) (en collaboration avec le cours de mathématique).x X X X X 4.1- des instruments de mesure : mètre, latte, équerre.- les tracés géométriques de base (perpendiculaire, parallèle, angle droit, ...).- les formes géométriques simples (carré, rectangle, ...).- les instruments de traçage et de pointage (pointeau, marteau, pointe à tracer, ...).CS1/4 Lire des plans élémentaires :- traits et cotations,- symboles mécaniques.X X X X X 5.2CS1/5Préparer les pièces à l'assemblage:- le choix d'un foret.- les types de tarauds, filières.x X 5.2CS1/6 Percer X X X X X 5.2CS1/7 Fileter et tarauder. X X X XCS1/8 Mettre en forme et usiner manuellement :- utilisation des outils de découpe et de mise en forme manuels (scies, étau, cisailles, limes,...).X X X 5.2CS1/9 Réaliser les opérations de montage, d'assemblage non permanent (deux, trois pièces). X x X 5.244FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


CompSeuilsCompétences (Ressources à maitriser en phase1) Mécanique MécagarageCarrosserieMéc cycles &petits enginsSoudagePFCS1/10 Décrire le poste de travail en soudage (les éléments principaux). X XCS1/11 Réaliser l'assemblage par soudage au chalumeau :- les outils de base : lunettes, brosse,...X X X- les diverses techniques de pointage et d'assemblage.- l'installation OX-AD de soudage (constitution).- la préparation des joints.- les méthodes de soudage OX-AD.- le brasage fort.CS1/12 Utiliser les outils de base du garagiste. X 6.1CS1/12bisRéaliser l'assemblage par soudage avec électrodes enrobées :- les outils de base : écran, marteau, lunettes, brosse,...- l'installation de soudage à l'arc (constitution).- l'utilisation du poste de soudage.XCS1/13 Décrire le poste de travail du garage (les éléments principaux). X X 6.1CS1/14 Réaliser les opérations "entretien de station service". X X 1.11.2CS1/15 Réaliser les opérations de nettoyage et entretien. X X X 1.11.2CS1/16 Utiliser les outils de base du carrossier/tôlier. XCS1/17 Réaliser les opérations de dépose/repose d'éléments ou accessoires de carrosserie. XCS1/18 Utiliser les outils de base du mécanicien en cycles et petits engins. XCS1/19 Nettoyer un petit engin motorisé. XCS1/20 Utiliser le vocabulaire technique élémentaire (en collaboration avec le cours de français). X X X X X 2.27.2FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 45


Phase 2CS Compétences PF2/1.1.1 Effectuer la vidange simple. 1.12/1.2 Effectuer les vérifications simples/ les (re)mises à niveau des différents liquides. 1.22/1.3 Effectuer les vérifications/ en matière d’éclairage/ signalisation. 1.2 - 2.12/1.6 Effectuer les opérations de vérification en matière de pneumatique. 2.12/2.2 Procéder aux contrôles visuels sous le véhicule des éléments passifs. 2.12/2.4 Procéder aux contrôles visuels sous le capot moteur (éléments passifs). 2.12/2.5 Procéder aux contrôles visuels autour du véhicule. 2.12/3.1.1 Réparer des pannes électriques simples. 3.12/3.1.2 Remplacer des éléments défectueux. 3.12/4.1 Identifier les éléments de carrosserie. 2.12/4.2 Identifier les éléments de transmission, boite, pont. 2.12/4.3 Identifier les éléments de direction. 2.12/4.4 Identifier les éléments de suspension. 2.12/4.5 Identifier les éléments pneumatiques. 2.12/4.8 Déposer et reposer les pneumatiques. 2.12/4.10 Déposer et reposer les bougies * (essence). 4.22/4.11 Déposer et reposer les courroies (sauf distribution) *(essence). 4.22/5.1.1 Identifier les matériaux. 5.1FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 47


CS Compétences PF2/5.2.1 Réalisation des opérations de découpage des métaux. 5.22/5.2.2 Réaliser les opérations préliminaires d’ajustage (forage, ….). 5.22/5.2.3 Réaliser les opérations en vue de l’assemblage (filetage, …). 5.22/5.2.4 Réaliser l’assemblage mécanique. 5.22/5.3 Réaliser des petits travaux d’assemblage par soudure. 5.22/5.4 Communiquer 2.2 - 7.2*en Ph2 pour les véhicules à essenceen Ph3 pour les véhicules diéselREMPour chaque activité seront respectés :les règles individuelles et collectives en matière de sécurité (lunettes, gants, chaussures, vêtements de travail adapté à la tâche, …), d’hygiène, d’environnement etd’ergonomie (PF 7.1),la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,la terminologie (vocabulaire) du métier (PF 2.2, 4.1, 7.2),l’outillage adéquat (tournevis, clés, clé dynamométrique (PF 4.1, 4.2, 6.1).A l’identification il est essentiel de connaitre le principe du rôle/fonctionnement des éléments48FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Phase 3CS Compétences PF3/1.1 Effectuer les opérations de la vidange complète. 1.13/1.4 Effectuer les opérations de vérification en matière d’organes de transmission et sécurités (boite/freins). 1.23/1.5 Effectuer les opérations de vérification en matière de batterie. 3.33/2.1 Procéder aux contrôles visuels sous le véhicule des éléments actifs. 2.13/2.3 Procéder aux contrôles visuels sous le capot moteur (éléments actifs). 2.13/2.6 Procéder aux contrôles visuels de la corrosion et défauts. 2.13/3.1 Remettre en état/régler des circuits d’éclairage et de signalisation. 3.23/3.2 Remettre en état et remplacer la batterie. 3.3 - 3.43/4.6 Identifier les éléments et accessoires moteurs. 4.1 - 4.23/4.7 Identifier les éléments électriques. 4.13/4.9 Déposer et reposer les filtres. 4.23/4.10 Déposer et reposer les bougies* (diésel). 4.23/4.11 Déposer et reposer les courroies (sauf distribution) * (diésel). 4.23/5.1 Identifier les techniques en fonction des matériaux. 5.13/5.2 Réaliser des petits travaux spéciaux d’ajustage et d’assemblage mécanique. 5.23/5.3 Communiquer 2.2 - 7.2*en Ph2 pour les véhicules à essenceFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 49


en Ph3 pour les véhicules diéselREMPour chaque activité seront respectés :les règles individuelles et collectives en matière de sécurité (lunettes, gants, chaussures, vêtements de travail adapté à la tâche, …), d’hygiène, d’environnement etd’ergonomie (PF 7.1, 7.2, 7.3),la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,la terminologie (vocabulaire) du métier (PF 2.2, 4.1, 7.2),l’outillage adéquat (tournevis, clés, clé dynamométrique (PF 4.1, 4.2, 6.1).A l’identification il est essentiel de connaitre le principe du rôle/fonctionnement des éléments50FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


7. INDICATIONS METHODOLOGIQUESSPECIFIQUESCe chapitre comporte des indications méthodologiques et des recommandationsparticulièrement orientées vers le métier « Aide mécanicien garagiste »Dès la phase 1 et ce pour chaque activité le professeur veillera à faire respecter :▪ les règles individuelles et collectives en matière de sécurité (lunettes, gants, chaussures,vêtements de travail adapté à la tâche, …), d’hygiène, d’environnement et d’ergonomie.▪ L’élève sera en tenue de travail. Une explication adaptée suivant la phase sera donnée àl’élève pour chaque élément qui touche à la sécurité, à l’hygiène et à l’environnement.▪ Une attention particulière sera portée sur le traitement des déchets (ventilation) ainsi quesur le stockage des produits,▪ la préparation du poste de travail ainsi que son rangement pour un travail correct.▪ Pendant la première phase l’accent sera essentiellement porté sur le rangement desdifférents outils. Lors des phases 2 et 3 il faudra poursuivre sur la lancée de la phase 1 etinsister sur l’ordre du poste de travail ainsi que de son rangement et son nettoiement,▪ les outils adéquats du mécanicien (clés, pinces, …, seront tenus dans un parfait depropreté),▪ les consignes (professeur, constructeur, …) concernant les procédures à suivre, le serragede la visserie, l’utilisation des produits adéquats, …. ,▪ le rangement des éléments pendant la dépose des éléments mécaniques et accessoires (vis,rondelles, écrous, circlips,…),▪ la terminologie (vocabulaire) du métier.A l’identification des éléments touchés par les différentes activités, il est essentiel quel’élève en connaisse le nom exact, le principe du rôle/fonctionnement.Le sens de l’observation durant les activités est un atout majeur du mécanicien :▪ avant (ex : les éléments en l’état,…, pour une éventuelle dépose/repose, …),▪ pendant (ex : l’agencement des éléments mécaniques,…),▪ après repose (ex : l’état, le test, le fonctionnement correct des éléments, …).FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 51


Afin d’aider à la construction de situations (d’apprentissage ou d’intégration), un exemple degrille standardisée a été conçu. Elle est présentée en annexe.Si cette grille standardisée a le mérite de rendre plus lisible le parcours de formation enfaisant apparaitre en quoi les tâches successives conduisent à installer les compétences pardifférents regroupements, elle est néanmoins donnée à titre indicatif. D’autres sont doncpossibles pour autant qu’elles contribuent à installer les compétences décrites dans leprogramme.Pour la bonne compréhension de cette grille standardisée, il convient de fournir quelquescommentaires sur les termes utilisés :- la situation réclame des précisions sur les visées que le professeur a en la proposant : estcedans le but d’un apprentissage ? Est-ce dans le but d’une évaluation – régulation ? Est-cedans le but de récolter de l’information en vue d’une décision de certification ?- il faut aussi s’assurer que la tâche proposée est en rapport direct avec les compétencesvisées que l’on sait en « apprentissage » ou en « évaluation à valeur certificative ». End’autres termes, c’est en observant le déroulement de la tâche (processus) et le produit finirésultant de la tâche, qu’on peut effectivement percevoir que l’élève a installé une ou ungroupe de compétences clairement identifiées.52FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


8. EXEMPLES DE SITUATIONSD’APPRENTISSAGE ET D’INTEGRATIONL’apprentissage visant la maitrise d’une compétence suppose :d’installer des ressources (savoir, savoir-faire, savoir être) à travers des activitésd’apprentissagede pouvoir mobiliser ces ressourcesL’approche par compétences met aussi l’accent sur la nécessité de prévoir des situationsd’apprentissage significatives en lien direct et concret avec l’exercice du futur métier. Cetteapproche donne sens aux apprentissages.Les tableaux ci-dessous présentent des activités concrètes et les ressources qui sont installéesà travers elles.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 53


EAC n°3Compétence n° 1.2 : Remplacer des éléments défectueuxSituation d’intégrationUn véhicule automobile de marque « X »est présenté au garage. Il faut remplacer une ampoule du phare avant gauche.Tâche(s) ou production attendue :Contrôle de la signalisation / éclairage.Un rapport (les observations) sur une fiche technique.Consignes pour le formateur :Fournir à l’étudiant :- le véhicule qui répond à la demande de contrôle et permet une remédiation,- une fiche technique à compléter,- les procédures à suivre,- l’outillage.Consignes pour l’élève *:- Respect de toutes les règles, des consignes de travail, des consignes du constructeur,…,- Consigner les observations sur la fiche technique.- Utiliser le vocabulaire technique du métier.* Ce type de situation peut-être d’intégration ou d’apprentissage suivant le moment où elle a lieu, suivant le degré d’autonomie accordé à l’élève, suivant le nombre et la précision des consignes, suivantle nombre de compétences mobiliséesCRITERES1. Respect des règles, normes et consignes.2. Maitrise technique et processus.3. Communication.4. Produit fini.INDICATEURSLes règles et consignes sont respectées.La logique de la procédure est respectée.La manipulation des outils est correcte.La fiche technique est correctement complétée.Les anomalies sont signalées.Le vocabulaire technique est respecté.Le véhicule est en état de fonctionnement sécurisé (le cahier des charges est respecté).54FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC n°4Compétence n° 4.8 : Déposer et reposer les pneumatiquesACTIVITESIdentifier les outils.Dépose/repose d’une roue de voiture.Identification des précautions pour le serrage des écrous(spéciaux).Identification des précautions pour l’immobilisation duvéhicule (sécurité).Lecture du mode d’emploi de(s) l’outil(s) [français](cric, clés spéciales, …).RESSOURCES : SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR ETRE- le cric,- les outils (clés spéciales),- les écrous nouveaux (éventuellement),- les précautions d’usage pour un positionnement de véhicule à l’aide de cric.- la procédure de dépose/repose des rouesPour chaque activité seront respectés :- les règles individuelles et collectives en matière de sécurité, d’hygiène, d’environnement et d’ergonomie,- la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,- la terminologie (vocabulaire) du métier,- l’outillage adéquat.Situation d’intégration :Un véhicule automobile de marque « X »ayant roulé 48000 Km est rentré au garage pour le remplacement des deux pneus avant.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 55


EAC n°4Compétence n° 4.8 : Déposer et reposer les pneumatiquesSituation d’intégrationUn véhicule automobile de marque « X »ayant roulé 48000 Km est rentré au garage pour le remplacement des deux pneus avant.Tâche(s) ou production attendue :- Réaliser le remplacement des pneus avant d’une automobile.Consignes pour le formateur :Fournir à l’étudiant :- le véhicule équipé de pneus avant usés.- l’outillage, l’appareillage de contrôle, les procédures à suivre, la (les) fiche(s) à compléter.- un choix de pneus parmi lesquels il va devoir faire son choix.Consignes pour l’élève * :- Respecter la législation en matière de pneumatique.- Respecter rigoureusement les procédures de pose/repose (notamment le respect de l’ordre du serrage des goujons).- Réaliser l’équilibrage des roues.- Travailler avec ordre et méthode.- Utiliser l’outillage et machines correctement.- Signaler des anomalies éventuelles (anomalies d’usure des anciens pneus).- Respecter le temps imparti.* Ce type de situation peut-être d’intégration ou d’apprentissage suivant le moment où elle a lieu, suivant le degré d’autonomie accordé à l’élève, suivant le nombre et la précision des consignes, suivantle nombre de compétences mobilisées.56FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


CRITERES1. Respect des règles, normes et consignes.2. Maitrise technique et processus.3. Communication.4. Produit fini.INDICATEURSLes règles de sécurité, d’hygiène et d’environnement sont respectées.Les consignes du professeur ainsi que du constructeur sont respectées.Le temps imparti est respecté.La logique de la procédure est respectée.L’utilisation du matériel est correcte.Les anomalies (éventuelles) sont signalées.Le vocabulaire technique est respecté.Le choix des pneus est correct.Le montage des pneus est correct.Le gonflage est correct.Le véhicule est en état de fonctionnement sécurisé (le cahier des charges est respecté).FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 57


EAC n°1Compétence n° 1.1 : Effectuer les opérations de la vidange complèteACTIVITESCT/PPLocalisation des différents éléments (bouchons, joints, filtres,…).Identification des filtres (codification,…).Décodage des indications technologiques sur les récipients.Utilisation des éléments de contrôle (jauges).Utilisation du pont élévateur.Utilisation de la soufflerie de nettoyage.…..Décodage (remplir) de document (fiche technique,procédure,…) [français].Manipulation des éléments de capacité (cl, dl, l,…)[mathématiques].Lecture des indications d’appareils de contrôle.RESSOURCES : SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR ETRE- les différents liquides intervenants sous le capot moteur (huile,…niveau, indications,…),- la procédure de contrôle de niveau de l’huile et autres liquides,- les circuits de : lubrification, refroidissement, freinage, de direction,…,- les différents filtres (huiles, air,…) et les précautions liées au remplacement/nettoyage/fixation,- le(s) joint(s) et les précautions liées au remplacement,- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux,- le pont élévateur,- la soufflerie de nettoyage.- une fiche technique à compléter,- une documentation « constructeur »,- le vocabulaire technique adéquat.- interprétation des indications des appareils de mesure,- utilisation de récipient gradué.Pour chaque activité seront respectés :- les règles individuelles et collectives en matière de sécurité, d’hygiène, d’environnement et d’ergonomie,- la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,- la terminologie (vocabulaire) du métier,- l’outillage adéquatSituation d’intégration :Un véhicule automobile de marque « X »est rentré au garage pour la vidange des X Km. La vidange comprend le remplacement automatique des filtres, des joints,… (simulation à l’identique du milieuprofessionnel.58FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC n°1Compétence n° 1.1 : Effectuer les opérations de la vidange complèteSituation d’intégrationUn véhicule automobile de marque « X »est rentré au garage pour la vidange des X Km. La vidange comprend le remplacement automatique des filtres, des joints,… (simulation à l’identique du milieuprofessionnel).Tâche(s) ou production attendue :- Réaliser la vidange de l’automobile et le remplacement obligatoire des éléments de filtrage dans le temps imparti. Consigner les observations sur une fiche technique.Consignes pour le formateur :Fournir à l’étudiant :- le véhicule qui répond à la demande de contrôle et permet une remédiation,- l’outillage, l’appareillage de contrôle, les procédures à suivre, la (les) fiche(s) à compléter,- les éléments : huiles, filtres, joints,…Consignes pour l’élève * :- Respect de toutes les règles, des consignes de travail, des consignes « constructeur » ainsi que le temps imparti pour réaliser les opérations…- Utiliser les appareils de mesure avec précaution.- Choisir l’huile, le(s) joints adéquats parmi 3 éléments de chaque type.- Réaliser les opérations de vidange et remplacement des éléments de filtrage suivant les consignes (professeur et constructeur).- Consigner avec précisions les observations (anomalies constatées également) sur la fiche technique.* Ce type de situation peut-être d’intégration ou d’apprentissage suivant le moment où elle a lieu, suivant le degré d’autonomie accordé à l’élève, suivant le nombre et la précision des consignes, suivantle nombre de compétences mobilisées.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 59


CRITERES1. Respect des règles, normes et consignes.2. Maitrise technique et processus.3. Communication.4. Produit fini.INDICATEURSLes règles de sécurité, d’hygiène et d’environnement sont respectées.Les consignes du professeur ainsi que du constructeur sont respectées.Le temps imparti est respecté.La procédure est respectée.Pas de fuite d’huile (bon choix de joint).L’utilisation des appareillages est correcte.La fiche technique est correctement complétée.Les anomalies (éventuelles) sont signalées.Le vocabulaire technique est respecté.Le niveau des liquides est respecté.Les filtres sont parfaitement montés/nettoyés.Le véhicule est en état de fonctionnement sécurisé (le cahier des charges est respecté).60FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC n°1Réaliser les petits entretiens périodiques (petites et longues périodes).ACTIVITESCT/PPDécodage des indications technologiques sur les récipients (ex :huiles, liquides,…).Décodage des indications sur les éléments (ex : batterie,pneus,….).Utilisation de référentiel technique reprenant les notionsrelatives aux instruments de contrôle.Utilisation des éléments de contrôle (jauges, appareil de mesurede pression, multimètre…Différenciation « éclairage » et « signalisation ».RESSOURCES : SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR ETRELes huiles :- les huiles,… (niveau, indications,…et selon les saisons,…),- les différents filtres (huiles, air,…) et les précautions liées au remplacement/nettoyage/fixation,- le(s) joint(s) et les précautions liées au remplacement,- le pont élévateur,- une fiche technique à compléter,- une documentation « constructeur »,- l’utilisation de récipient gradué,Les liquides :les différents liquides intervenants sous le capot moteur (eau, huile,…niveau, indications,… et selon les saisons),Les circuits :- les circuits de : lubrification, refroidissement, freinage, de direction,…,L’éclairage et signalisation :- une fiche technique à compléter,Les boites et pont :- une fiche technique à compléter,- les différents liquides intervenants,La batterie :- les consignes du constructeur,- les indications sur la batterie,- le repérage des bornes,- la vérification de l’état des bornes/connections,- la vérification de la tension électrique,- la vérification du niveau du liquide,FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 61


Décodage (remplir) d’un document (fiche technique,procédure,…) [français].Explication du rôle/fonctionnement des différents éléments despostes de contrôle.Compréhension des unités de pression et de capacité[mathématiques].Manipulation des éléments de capacité (cl, dl, l,…)Comparaison par rapport aux différentes pressionsenvironnementales.Lecture des indications des appareils de contrôle.- la vérification du liquide,- la vérification de la fixation de la batterie,Les pneumatiques :- l’état des pneus,- une (des) fiche(s) technique(s) à compléter pour les différents postes contrôlés,- les différentes procédures (vidanges, éclairage/signalisation, boite/pont, batterie, pneumatiques,- le vocabulaire technique adéquat,- le rôle/ principe de fonctionnement des éléments principaux.- les éléments de mesure (contrôle) : de pression de pneus, de capacité en matière de liquides,- l’interprétation des indications des appareils de mesure.Pour chaque activité seront respectés :- les règles individuelles et collectives en matière de sécurité, d’hygiène, d’environnement et d’ergonomie,- la préparation du poste de travail ainsi que son rangement,- la terminologie (vocabulaire) du métier,- l’outillage adéquatSituation d’intégration :Un véhicule automobile de marque « X »est resté un long séjour au garage (non utilisé). Il doit être préparé avant restitution au client. Il faut dès lors effectuer les vérifications techniques et remèdes surles pneumatiques, sur les liquides « capot moteur », ainsi que sur l’éclairage et la signalisation.62FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


EAC n°1Réaliser les petits entretiens périodiques (petites et longues périodes).Situation d’intégrationUn véhicule automobile de marque « X »est resté un long séjour au garage (non utilisé). Il doit être préparé avant restitution au client. Il faut dès lors effectuer les vérifications techniques et remèdes surles pneumatiques, sur les liquides « capot moteur », ainsi que sur l’éclairage et la signalisation.Tâche(s) ou production attendue :- Contrôler et remédier éventuellement les éléments pneumatiques, liquides, et de signalisation / éclairage. Consigner les observations sur une fiche technique.Consignes pour le formateur :Fournir à l’étudiant :- le véhicule qui répond à la demande de contrôle et permet une remédiation (ex pneu sous gonflé – niveau d’huile moteur trop bas,….),- l’outillage, l’appareillage de contrôle, les procédures à suivre, la (les) fiche(s) à compléter.Consignes pour l’élève* :- Respect de toutes les règles, des consignes de travail, des consignes constructeurs, …- Observer avec minutie.- Utiliser les appareils de mesure avec précaution.- Consigner avec précision les observations sur la fiche technique.- Utiliser le vocabulaire technique du métier.* Ce type de situation peut-être d’intégration ou d’apprentissage suivant le moment où elle a lieu, suivant le degré d’autonomie accordé à l’élève, suivant le nombre et la précision des consignes, suivantle nombre de compétences mobilisées.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 63


CRITERES1. Respect des règles, normes et consignes.2. Maitrise technique et processus.3. Communication.4. Produit fini.INDICATEURSLes règles et consignes sont respectées ainsi que les normes « constructeur ».La logique de(s) la procédure(s) est respectée.L’utilisation des différents appareils de mesure et des outils est correcte.La fiche technique est correctement complétée.Les anomalies sont signalées.Le vocabulaire technique est respecté.Le véhicule est en état de fonctionnement sécurisé (le cahier des charges est respecté).Le niveau des liquides est respecté.La pression des pneus est correcte (normes).Le fonctionnement de l’éclairage/signalisation est correct ainsi que les accessoires.64FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


9. ACTIVITES EN LIEN AVEC LA PHASE 1Les activités présentées ci-dessous s’inscrivent dans les objectifs de la phase 1 :Durant le temps d’observation, il s’agit de vérifier les intérêts et aptitudes de l’élève pour unsecteur à travers des activités de découverte.Durant l’autre partie de la phase 1, il s’agit d’assurer la découverte polyvalente du secteur etde ses différents groupes et d’installer quelques ressources de base.Rechercher et décoder 5pictogrammes de machine / atelier.Réaliser des perçages dans du bois,de l’acier et matériauxsynthétiques.Lire un plan de base d’unensemble en présence de cetensemble et dénommer lesquelques pièces qui composent cetensemble.Identifier des outils de base dumécanicien garagiste et définir leurrôle ainsi que les protections àapporter lors de leurs utilisations.Identifier des outils de base ducarrossier définir leur rôle ainsique les protections à apporter lorsde leurs utilisations.Identifier des outils de base dusoudeur et définir leur rôle ainsique les protections à apporter lorsde leurs utilisations.Mesurer à l’aide d’une latte, d’unmètre des grandeurs de pièces.Réaliser la pose/dépose d’élémentsde base de mécanique et decarrosserie.Réaliser le nettoyage des élémentsd’ensemble à remonter.Lors de visite(s) d’un ou plusieurs atelier(s), l’objectif étant la découvertedes pictogrammes tant du (des) lieu(x) que des machines (appareillages).Axer l’attention sur le décodage (danger, avertissement, protection,…).A travers de petits projets d’assemblage, l’attention est portée sur le geste,les différences entre forets, les procédures à respecter,…Avant la réalisation d’un (dé)montage, il est nécessaire de faire le lien entrela réalité (la pièce ou le sous-ensemble et une représentation graphique).L’élève est amener à identifier, à nommer les composants du sousensemble.Les outils de base du mécanicien garagiste (clés plates, clés pour vis à panscreux, clés coudées, tournevis plat, tournevis en croix, pince universelle,pince pour circlips,….) sont à identifier, à nommer et leur rôle est àexpliciter. Le maniement adéquat de l’outil est capital (danger,destruction,….). L’entretien de base ainsi que le rangement de l’outil fontpartie intégrante de l’utilisation de l’outil.Les outils de base du carrossier (tournevis en croix, cisaille, marteaux,tas,….) sont à identifier, à nommer et leur rôle est à expliciter. Lemaniement adéquat de l’outil est capital (danger, destruction,….).L’entretien de base ainsi que le rangement de l’outil font partie intégrantede l’utilisation de l’outil.Les outils de base du soudeur (chalumeau, écran, lunettes, brossesmétalliques, meule, cisaille, scie,….) sont à identifier, à nommer et leurrôle est à expliciter. Le maniement adéquat de l’outil est capital (danger,destruction,….). L’entretien de base ainsi que le rangement de l’outil fontpartie intégrante de l’utilisation de l’outil.Mettre à dimension un élément. Mesurer une longueur de vis, …..(Dé)monter des éléments (batterie, roues, accessoires du compartimentmoteur, d’élément de carrosserie, éléments de garniture de portière, …..).La procédure, le soin, l’ordre sont essentielles.Toute repose d’élément mécanique ou assemblage demande un soincapital. L’utilisation des produits adéquats est demandée. Le traitement desFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 65


Nettoyer le pare-brise, lesrétroviseurs d’une automobile,l’auto (intérieur et extérieur).Plier, cintrer (formes et angles debase).Découper tôles et petits profilés àl’aide de cisaille, à l’aide de scie.Réalisations d’assemblagessimples (tôles, petits profilés, ….).liquides doit se faire dans le respect des règles de sécurité, d’hygiène et derespect de l’environnement.L’utilisation des produits adéquats est demandée. Le traitement desliquides doit se faire dans le respect des règles de sécurité, d’hygiène et derespect de l’environnement.Lors de la réalisation de petits projets (ramassette d’atelier, portemanteau,chandelier, voiture miniature (F1), bougeoir, porte-outils pour feu ouvert,girouette, presse papier, trépied de pêche, cendrier, porteclés, ouvrebouteille, figurines,…).Lors de la réalisation de petits projets (ramassette d’atelier, portemanteau,chandelier, voiture miniature (F1), bougeoir, porte-outils pour feu ouvert,girouette, presse papier, trépied de pêche, cendrier, porteclés, ouvrebouteille, figurines,…).Assemblage de pièces par vis-écrou ou par soudage, par ... en vue deréalisations : ramassette d’atelier, portemanteau, chandelier, voitureminiature (F1), bougeoir, porte-outils pour feu ouvert, girouette, pressepapier, trépied de pêche, cendrier, porteclés, ouvre bouteille, figurines,...).66FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


10. ANNEXESLes annexes complètent le programme.Elles contiennent :1. Le PF et ses liens avec les EAC.2. Les articulations à prévoir entre la formation de base et la formation professionnelle.3. Un glossaire avec la définition de plusieurs termes et concepts contenus dans leprogramme.4. Des fiches vierges de situation d’apprentissage et d’intégration5. Une bibliographie6. D’autres informations utilesFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 67


68FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


10.1. Annexe 1 : Profil de Formation et liens avec les Ensembles Articulés des Compétences duprogrammeLiens PF – EACFonctions disciplinairesActivités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC C. S1 2 3 4 51.1. Procéder à de « petitsentretiens » d'un véhicule detourisme ou utilitaire léger.Par exemple :Lire, comprendre et suivre une notice.Lire, comprendre et sélectionner une procédure.X 1/151/162/1.1.13/1.1- effectuer les différentes vidangesmettre à niveau les liquides,- remplacer les divers filtres,- contrôler et assurer les protectionshivernales,- contrôler les feux d’éclairage et designalisation,- vérifier et rétablir la pressionadéquate des pneumatiques.1.1.1. Réaliser les opérations en appliquant la méthode de travail selon leplan d'entretien fourni par le constructeur, avec un usage limité deséquipements d'essai courant.Avec l’aide des documents adéquats, il :protège le véhicule,suit et respecte les instructions reçues,sélectionne la procédure adéquate dans la documentation constructeur,exécute le travail dans un esprit de qualité et d'efficacité.Identifier les familles principales de lubrifiants.Exécuter les opérations avec les gestes professionnels adéquats(préparer, protéger le véhicule ; effectuer la vidange ; remplacer le(s)filtre(s)).vidange simple,vidange et filtre.Assurer la qualité exigée selon l’exercice de l’art professionnel.Mis en présence d'un (ou plusieurs)véhicule défini, courant et récent (nedépassant pas la moyenne d’âge du parcautomobile),l’apprenant/apprenante, pour chacune desopérations précitées, avec l’aide desdocuments adéquats.suit les instructions reçues,sélectionne la procédure adéquate dans ladocumentation constructeur,respecte les instructions appropriées ;exécute le travail dans un esprit de qualitéet d'efficacité.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 69


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC C. S1 2 3 4 51.2. Préparer un véhicule avantIdem ci-dessus.restitution au client.1.2.1. Assurer les vérifications techniques indispensables (principalementaprès un long séjour en garage) telles que:mettre les pneumatiques à la pression adéquate,vérifier les liquides sous le capot moteur (eau, huile,…), (niveau et selonles saisons),vérifier les éclairages et signalisations,vérifier la charge de la batterie,vérifier les huiles de la boite de vitesses, des freins, du pont.X 1/151/162/1.22/1.33/1.42.1. Procéder à un contrôle visuelde l'état d'un véhicule.701.2.2. Restituer l'état de propreté correcte du véhicule.Observer, de manière autonome et organisée, en se référant pour lesdifférents éléments contrôlés suivant le plan d'entretien du constructeur,l’état des éléments de carrosserie et de mécanique du véhicule.Par exemple :Sous le véhiculeCorrosion du plancher, des bas de caisse.Silentblocs.Amortisseurs.Echappement.Soufflets.Pertes d’huiles et d’eau.Fixation des éléments.Sous le capot du moteurCorrosion dans le compartiment moteur.Fixation de la batterie et état des connexions.Etat des courroies (sauf distribution).Les situer.Autour du véhiculeCorrosion et défauts de la carrosserie.Etat des glaces (pare-brise, …) et essuie-glace.Usure des pneumatiques (repères et usure anormale).Phares et feux.Fixation des accessoires.L'apprenant(e) sélectionne la méthodeet les produits appropriés pour assurerle nettoyage du véhicule.Mis en présence d'un (ouplusieurs) véhicule défini, courant etrécent (ne dépassant pas la moyenne d’âgedu parc automobile), et disposant de toutela documentation utile,l’apprenant/apprenante procède, demanière autonome organisée etméthodique, à un contrôle visuel critique.X 2/1.32/1.62/2.22/2.42/2.52/4.12/4.22/4.32/4.42/4.52/4.83/2.13/2.33/2.6FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC C. S1 2 3 4 52.2. Communiquer les observations 2.2.1. Consigner correctement par écrit les observations sur une fiche de Il (elle) complète correctement leX X X X X 1/21au mécanicien.rapport.document approprié du rapport de2/5.4contrôle.3/5.32.2.2. Communiquer correctement une synthèse orale des observations àson responsable.Il (elle) fait oralement, dans un langagetechnique approprié, un rapport desynthèse sur les défauts observés.NB. Les compétences en italique sont CE c.à.d. compétences à exercer (CEF ou CEP), voir le glossaire en fin de programmeX X X X X 1/212/5.43/5.3Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 53.1. Remise en état des circuitsd’éclairage et de signalisation.3.1.1. Diagnostiquer les défauts.3.1.2. Réparer, avec l’outillage et le matériel adéquats, les pannesélectriques simples telles que :Coupures,court-circuit,défaut d’isolement.Mis en présence d'un (ou plusieurs)véhicule défini, courant et récent (nedépassant pas la moyenne d’âge du parcautomobile), et disposant de toute ladocumentation utile,l’apprenant/apprenante- utilise du matériel simple de mesuresélectriques adéquats,répare ceux-ci par remplacementd’éléments standards et conformes suivantles règles d’art professionnel,X 2/3.1.12/3.1.2- respecte la procédure de remplacementdes ampoules,3.1.3. Remplacer les feux de signalisation et d'éclairage selon la procédureappropriée.3.1.4. Remplacer les phares selon la procédure appropriée :optiques classiques,phares longue portée,phares antibrouillard avant,remplacement des ampoules.3.2. Effectuer le réglage des phares. 3.2.1. Régler les phares selon la procédure appropriée et les référencesrèglementaires.- choisit la procédure adéquate deréparation,- sélectionne le matériel recommandé etl’outillage approprié,- effectue le contrôle qualité de laréparation.Il (elle) utilise correctement le matérielspécialisé pour le réglage des phares enrespectant les normes du CT et laprocédure adéquate.X 3/3.1FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 71


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 53.3. Remplacer, remettre en chargeet manipuler les batteries.3.3.1. Remplacer la batterie en respectant la capacité et la conformité selonles données du constructeur.3.3.2. Remettre en charge en respectant les raccordements et ensélectionnant le type de charge selon les conditions imposées.3.3.3. Manipuler la batterie selon les précautions et les règles de sécuritéprescrites.En références aux données du constructeuret aux informations des fabricants,l'apprenant(e) :- sélectionne la batterie appropriée auvéhicule concerné,- dépose et repose avec l'outillage adéquaten respectant les précautions techniquesd'usage et les règles de sécurité exigées,- réalise, avec les précautions d'usage, lesraccordements électriques adéquats,- sélectionne le type de charge appropriéaux informations reçues.X 3/1.53/3.272FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC1 2 3 4 5Appliquer les ressources aux situationsprofessionnelles spécifiques.Appliquer les éléments des mathématiques nécessaires à la vieprofessionnelle : appliquer le système légal de mesure, la géométrieélémentaire et l’arithmétique de base.L’apprenant (e) effectue correctement, dans lecadre d’exercices concrets du domaineprofessionnel, les quatre opérations del’arithmétique, des applications sur lesproportions, le calcul de surfaces et volumessimples.X XXX- lit et interprète la mesure d’une tension continueavec un multimètre,- applique correctement un couple de serrageavec une clé dynamométrique approprié,Appliquer les éléments de physique générale nécessaires à l’activitéprofessionnelle dans le domaine de l’électricité et de la mécaniquegénérale.Appliquer, en maitrisant les relations de base qui les unissent, lesnotions de courant, tension, résistance force, couple, puissance,travail, mouvements, …- effectue correctement une mesure de longueurau moyen d’instruments appropriés (latte, pieds àcoulisse,…),- effectue une mesure de volume avec lesinstruments adéquats.L’apprenant (e) en utilisant le vocabulairetechnique adéquat,XXXInterpréter correctement les relations entre les unités de cesgrandeurs physiques.- identifie et dénomme les différents organes etfamilles d’organes ;- explique la fonction des différents organes.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 73


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 54.1. Appliquer les ressources auxsituations professionnellesspécifiques.4.1.1. Appliquer les éléments des mathématiques nécessaires à la vieprofessionnelle : appliquer le système légal de mesure, la géométrieélémentaire et l’arithmétique de base.L’apprenant (e) effectue correctement,dans le cadre d’exercices concrets dudomaine professionnel, les quatreopérations de l’arithmétique, desapplications sur les proportions, le calculde surfaces et volumes simples.X XXX1/31/123/4.63/4.74.1.2. Appliquer les éléments de physique générale nécessaires à l’activitéprofessionnelle dans le domaine de l’électricité et de la mécaniquegénérale.Appliquer, en maitrisant les relations de base qui les unissent, les notionsde courant, tension, résistance force, couple, puissance, travail,mouvements, …Interpréter correctement les relations entre les unités de ces grandeursphysiques.- lit et interprète la mesure d’une tensioncontinue avec un multimètre,- applique correctement un couple deserrage avec une clé dynamométriqueapproprié,- effectue correctement une mesure delongueur au moyen d’instrumentsappropriés (latte, pieds à coulisse,…),- effectue une mesure de volume avec lesinstruments adéquats.XXX4.1.3. Appliquer les connaissances de base en relation avec la technique duvéhicule dans les grands domaines tels que :identifier les différents organes et familles d’organes,les moteurs thermiques à explosion et à combustion,la ligne de transmission,la suspension et les pneumatiques,les circuits électriques (sans électronique),les freins,les éléments de la direction,les éléments de la carrosserie (simple),L’apprenant (e) en utilisant le vocabulairetechnique adéquat,identifie et dénomme les différentsorganes et familles d’organes ;explique la fonction des différents organes.X 3/4.63/4.774FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 5- les éléments du type custode, montant,…4.2. Déposer, reposer les élémentsde base de la mécanique automobiletels que :- les courroies (sauf distribution),- les filtres,- les bougies d’allumage et lesbougies de préchauffage,- après analyse de l’état d’usure, lespneumatiques.4.2.1. Réaliser les opérations de dépose et pose d’éléments de lamécanique automobile et ne nécessitant pas de réglages techniquespointus, en respectant les procédures méthodologiques disponibles dans lesdocuments du constructeur, avec le souci de l'efficacité, en exécutant letravail selon les règles de l’art professionnel. :véhicule « Essence »,véhicule « Diésel ».Mis en présence d'un (ou plusieurs)véhicule défini, courant et récent (nedépassant pas la moyenne d’âge du parcautomobile), et disposant de toute ladocumentation utile,l’apprenant (e), de façon autonome,- applique la procédure de démontage etremontage d’éléments simples,- utilise correctement les outils spécifiquesà main,X 2/4.102/4.113/4..93/4.103/4.11- effectue le contrôle de la qualité de laréparation.4.3. Et sous la responsabilité dumécanicien (ou chef mécanicien),exécuter ou participer à d’autrestravaux tels que :4.3.1. Exécuter les opérations de dépose, de pose et de réglage en suivantscrupuleusement les instructions de son responsable direct.X- réaliser l’équilibrage des roues,- remplacer les plaquettes et disquesde freins,- remplacer les amortisseurs…,- remplacer la ligne d’échappement,- déposer un ensemble tel quemoteur, boite de vitesses,…NB. Les compétences en italique sont CE c.à.d. compétences à exercer (CEF ou CEP), voir le glossaire en fin de programmeFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 75


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 55.1. Appliquer les ressources auxsituations professionnellesspécifiques.5.1.1. Appliquer les connaissances de base en relation avec l'utilisationdes matériaux courants dans la mécanique automobile, tels que lespropriétés élémentaires physiques et mécaniques de (du) :l'acier,l'aluminium,cuivre,des matériaux de synthèses rencontrés dans le domaine,professionnel,fonte, alliages,…L’apprenant(e), dans le cadred’exercices concrets du domaineprofessionnel :- identifie correctement les matériauxtels que acier, aluminium, cuivre,différencie les propriétés mécaniquesrespectives,- différencie un matériau thermoplastiqueet thermodurcissable composite,différencie les propriétés mécaniquesrespectives,- …X 1/22/5.1.13/5.176FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 55.2. Réaliser des petits travauxd’ajustage et de montage avec lesmatériaux du domaineprofessionnel.Repérer sur plan les éléments suivantsAppliquer les techniques de base du travail des métaux et destechniques d’assemblage.5.2.1. Réaliser correctement dans l’acier et l’aluminium :un forage en tôle mince et en tôle épaisse, un petit et ungros diamètre,un taraudage dans un trou débouchant,un filetage manuel sur tige,le découpage des métaux,un taraudage dans un trou borgne,la pose d’inserts,une extraction (vis, goujons, …).5.2.2. Réaliser des soudures àl’étain avec différents fers électriques :sur tôle,sur fil conducteur,sur soulier de câble.L’apprenant(e) :- choisit adéquatement les paramètres decoupe pour l’exécution d’un forage, d’untaraudage, d’un filetage,- choisit le diamètre adéquat du foretpour exécuter ensuite un taraudage,- choisit l’outillage adéquat,- utilise adéquatement les techniquesd’assemblage mécanique par leséléments vis, boulons, rondelles, …,- applique et respecte la procédure,méthodologique dans l’exécution dutravail,- choisit le matériel et l’outillageadéquats,applique et respecte la procédure,méthodologique dans l’exécution dutravail.X 1/41/51/71/81/92/5.2.12/5.2.22/5.2.32/5.2.42/5.33/5.2NB. Les compétences en italique sont CE c.à.d. compétences à exercer (CEF ou CEP), voir le glossaire en fin de programmeFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 77


78FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Fonctions transversales (se retrouvant dans TOUTES les EAC)Fonction 6 : Utiliser l'outillage professionnel.Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS6.1. Sélectionner, utiliser etentretenir l'outillage professionnelcourant.6.1.1. Identifier tous les matériels de l'outillage professionnel :- voltmètre, multimètre,- pneumatiques (gonfleur, déboulonneuse,...),- clés, tournevis.L'apprenant(e) sélectionne l'outilapproprié à la tâche.1 2 3 4 5X X X X X 1/11/131/146.1.2. Utiliser correctement l'outil approprié.mécanique,électrique.6.1.3. Identifier les besoins en maintenance de l'outillage utilisé.Assurer la maintenance de premier niveau pour :- l’outillage classiques,- et les outillages spéciaux (spécifiques au garage).Il/elle maintient les outillages, les outils etles infrastructures dans un état de propretéet de fonctionnalité en respectant lesconsignes et les procédures établies,FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 79


Fonction 7 : S'intégrer dans la vie professionnelleActivités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 57.1 Appliquer les règles desécurité, d'hygiène et de protectionde l'environnement.7.1.1. Appliquer, dans la spécificitédu secteur professionnel, la législation, la règlementation générale etles recommandations particulières relatives à la protection individuelleet collective des travailleurs en matière de sécurité et d'hygiène dutravail :développer un esprit de prévention des risquesd'accident de travail et des risques pour la santé,- identifier les situations potentiellement dangereuses,- porter, soulever et manipuler des charges pondéreusesen toute sécurité physiologique.Avec l'aide de la documentationappropriée, dans l'exercice d'une situationréelle ou simulée, l'apprenant/apprenante,- identifie tous les éléments présentant desrisques professionnels individuels etcollectifs (outillages, produits, tâches àrisque et zones dangereuses) en seréférant à la règlementation générale surle travail,- choisit judicieusement les zones detravail, l'équipement et les protectionsindividuelles et collectives,- identifie et interprète les pictogrammes,- applique en toute sécurité lesprescriptions de la règlementation relativeà l'utilisation de l'énergie électrique ausujet de l'éclairage, de la force motrice del'outillage fixe et mobile.X X X X X 1/1REM7.1.2. Identifier les produits dangereux et les manipuler avec lesprécautions d’usage dans le respect des recommandations desfabricants.Avec l'aide de toute la documentationadéquate, l'apprenant/apprenante :- identifie correctement les produitsdangereux utilisés dans les garages,- interprète correctement lesrecommandations inscrites sur les fichestechniques des fabricants.80FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


Activités du PQ Savoirs / savoir-faire / savoir-être du PF Indications complémentaires EAC CS1 2 3 4 57.1.3. Stocker les produits dangereux dans le respect desnormes, de la législation et des règlementations en vigueur.7.1.4. Trier et stocker de manièreadéquate les déchets dans le respect des législations et desrèglementations en vigueur en matière de protection del'environnement.7.2. Communiquer. 7.2.1. S’exprimer dans un langage technique adéquat :lire et interpréter les documents techniques propres aux activitésprofessionnelles, transmettre les informations liées à la profession,applique la procédure adéquate de travail et explique avec les termestechniques appropriés les phases de son travail.7.3. Répondre aux exigences du 7.3.1. Avoir le souci d’un bon suivi de travaux entamés.milieu professionnel.Etre persévérant.Avoir le souci du détail.Avoir le sens de l'ordre et de la propreté.Porter la tenue vestimentaire appropriée.Développer l’esprit de la qualité.Savoir écouter et restituer les informations.S'intégrer dans une équipe de travail.Savoir reconnaitre ses limites et demander conseil.X X X X X 1/1REMX X X X X 1/212/5.43/5.3REMX X X X X REM7.3.2. Développer le sens de la rentabilité.S'intégrer à la culture d'entreprise et être conscient de sa proprefonction dans l’entreprise et des responsabilités qui en découlent.S’impliquer en permanence dans un esprit de formation continue.NB. Les compétences en italique sont CE c.à.d. compétences à exercer (CEF ou CEP), voir le glossaire en fin de programmeFESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 81


82FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


10.2. Annexe 2 : Liens avec la formation de baseLe tableau suivant présente les liens entre la formation de base et la formationprofessionnelle. Il permettra aux professeurs de cours généraux et de cours spéciaux desoutenir les élèves dans la maitrise des compétences du métier.Français- Lire des documents : procédure, document technique,consignes de constructeur, indications sur élémentsmécanique.- Interpréter les documents techniques propres auxactivités professionnelles ;- Communiquer oralement :transmettre les informations liées à la profession(rapporter des faits, expliquer),expliquer avec les termes techniques appropriés lesphases de son travail,identifier et dénommer les différents organes etfamilles d’organes,expliquer la fonction des différents organes.- Communication écrite : remplir un documenttechnique de tâche réalisée, de contrôle, …- Respecter le vocabulaire technique :identifier et dénommer les différents organes etfamilles d’organes,expliquer la fonction des différents organes.- Identifier et interpréter les pictogrammes de l’atelier,d’une machine, …Mathématiques- Effectuer correctement, dans le cadre d’exercicesconcrets du domaine professionnel :des opérations de l’arithmétique,des applications sur les proportions.- Effectuer (reporter) correctement une mesure delongueur au moyen d’instruments appropriés (latte,pieds à coulisse, gabarit, …).- Lire des indications d’appareils de contrôle :lire et interpréter la mesure d’une tension continueavec un multimètre,appliquer correctement un couple de serrage avec uneclé dynamométrique,réaliser correctement la mise sous pression d’un pneu.- Manipuler des éléments de capacité (cl, dl, l,…) lorsde la vidange d’un circuit de l’automobile,- Lire (décoder) les indications d’un récipient gradué.- Identifier les unités de : pression (gonflage de pneus),capacité (vidange), longueur (mesure de pièce),électrique (mesure de la tension de la batterie).FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 83


84FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


10.3. Annexe 3 : GlossaireActivitéActions menées par le professeur et réalisées par les élèves avec comme objectif d’acquérirdes ressources nouvelles (savoirs, savoir-faire, savoir- être (attitudes), ...)Certification d’une formationDécision collégiale prise par le conseil de classe ou par un jury. Cette décision est fondée surles évaluations à valeur certificative menées conformément au règlement général des études(RGE) et aux décrets.CompétenceAptitude à mettre en œuvre un ensemble organisé des savoirs, de savoir-faire et d’attitudespermettant d’accomplir un certain nombre de tâches (article 5, 1° du décret « Missions » du24 juillet 97)Consignes pour l’élèveEnsemble des instructions de travail qui sont données à l’élève de manière explicite pourréaliser une tâche.Consignes pour le professeurEnsemble des conditions préalables que le professeur doit prévoir avant de mettre l’élève autravail.CritèresUn critère est une qualité attendue de la production, de la prestation de l’élève ou duprocessus utilisé pour arriver à cette production ou prestation. La formulation doit doncpréciser cette qualité. Les critères sont identiques pour une famille de situations.Exemple : Respect des règles d’hygiène, de sécurité et d’environnement.Ensemble articulé de compétences (E.A.C)Ensemble de compétences interdépendantes du profil de formation (PF) qui seront activéesdans une famille de situations rencontrées lors de l’exercice du métier.Les 4 ou 5 EAC retenus vont couvrir l’ensemble des « compétences » contenues dans le PF.Evaluation à valeur formativeEvaluation effectuée en cours d’activité d’apprentissage visant à apprécier le progrèsaccompli par l’élève, à comprendre la nature des difficultés qu’il rencontre lors del’apprentissage mais aussi à apprécier l’adéquation des stratégies mises en place parl’enseignant. Elle a donc pour but d’améliorer, de corriger ou de réajuster non seulement lecheminement de l’élève, les ressources qu’il peut mobiliser mais aussi les démarches duprofesseur. Elle se fonde en partie sur l’autoévaluation.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 85


Evaluation à valeur certificativeEvaluation de la maitrise des compétences menée au sein d’une discipline (ou groupe dedisciplines) sur laquelle sera construite soit la décision de l’obtention d’un certificat, soit ladécision de passage de phase. Dans une approche par compétences, une évaluation à valeurcertificative se déroule sur la base de la résolution de situations, et non sur la base d’unesomme d’items isolés.Famille de situationsEnsemble de situations «équivalentes» : elles mobilisent des ressources identiques à cellesdéveloppées dans le même ensemble articulé de compétences (EAC).IndicateursUn indicateur est un signe observable à partir duquel on peut percevoir que la qualitéexprimée dans le critère est bien rencontrée.Si les critères restent bien identiques pour une famille de situations, par contre les indicateurssont propres à chaque situation et sont choisis en tenant compte que l’évaluation pratiquéeest située à un moment déterminé dans le parcours de la formation.Exemple : L’élève porte la tenue appropriée.Macro -compétenceCompétence globalisante qui d’une manière synthétique définit le métier,ParamètreUn paramètre est un élément caractéristique variable d’une situation. Changer un paramètrepermet de créer une autre situation au sein d’une même familleExemples : Temps imparti, dimensions, modèles, type d’outillage à utiliser, documents mis àdisposition, contexte …Famille des situations : Concevoir, établir les métrés et devis et fabriquer un châssis defenêtreParamètres de la famille : modèles de châssis, les dimensions, le sens d’ouverture, la pose devitrages différents, les outils utilisés, la réalisation du travailPlan de la formationEnsemble des étapes par lesquelles un élève passe au cours de sa formationProfil de formationRéférentiel de compétences à développer dont certaines sont à maitriser pour obtenir uncertificat de qualification relatif à un métier déterminéLes profils de formation définis par la CCPQ (décret du 27 octobre 94) pour l’enseignementspécialisé (art 47) font la distinction entre86FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


CM :compétence dont la maitrise est requise en fin de formation,CEF : compétence à exercer au cours de la formation dont la maitrise sera acquise dansune formation complémentaire,CEP : compétence à exercer au cours de la formation dont la maitrise sera acquise dans lapratique de la profession.RessourcesEnsemble des savoirs, savoir-faire, savoir être, savoirs d’expérience, … qui seront installésdans diverses activités. Ces ressources seront ensuite mobilisées dans une situationd’intégration.Situation d’intégrationUne situation d’intégration est composée de▪ un support comprenant un contexte, les informations sur base desquelles l’élève va agiret le but de la production▪ une tâche qui est l’anticipation du produit attendu▪ une consigne destinée à l’élève reprenant les instructions de travailPar opposition à une addition de savoirs, savoir-faire parcellaires pratiquée dans lapédagogie par objectifs, l’approche par compétences met l’accent sur les situations réellesissues de la société ou de l’entreprise. Cette approche donne sens aux apprentissages.Il s’agira d’une situation d’apprentissage si l’intention du professeur (formateur) estd’observer l’élève lorsqu’il est en train de mobiliser ses ressources. On est alors dans uneévaluation à valeur formative en vue d’une régulation.Par contre, la même situation d’intégration peut être proposée comme une situationd’évaluation à valeur certificative, si l’intention du professeur est d’établir le degré demaitrise de la compétence ciblée par la situation.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 87


88FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12


10.4. Annexe 4 : Modèle de fiches : Situation d’apprentissage et situation d’intégrationEAC n° Compétence n°ACTIVITESRESSOURCES : SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR ETRESituation d’intégration :Fiche à compléter par des activités concrètes et par les ressources qui sont installées à travers celles-ci permettant de conduire à la situationd’intégration professionnellement significative.FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12 89


EAC n° Compétence n° S.I. n°Situation d’intégration :Tâche ou production attendue :Consignes pour le professeur :Consignes pour l’élève :1.2.3.4.5.CRITERES1.2.3.4.5.INDICATEURSFiche à compléter par une situation d’intégration professionnellement significative90FESeC – Aide-mécanicien garagiste / Aide-mécanicienne garagiste – D/2007/7362/5/12

More magazines by this user
Similar magazines