12.07.2015 Views

Saint-Louis magazine n o 18 en pdf

Saint-Louis magazine n o 18 en pdf

Saint-Louis magazine n o 18 en pdf

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

ConcoursphotoS ommaireLa photo du précéd<strong>en</strong>t numéroest la cour intérieure du Musée d’ArtContemporain Fernet-Branca,située rue du Ballon.Le nom de la gagnante estClaudine St<strong>en</strong>gelÀ l’action▲ ▲ ▲À la découverte▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲ ▲L’intégral du discours de Nouvel An p. 4Découvrez le Palais des Fêtes p. 9<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> <strong>en</strong> images p. 10Au programme des cinémas - Le festival Télérama p. 11On s’y retrouve p. 12Muriel Joya au Forum p. 13Au théâtre La Coupole p. 14Jeunesse : animations vacances et carnaval p. 15Ça bouge <strong>en</strong> ville - Vite vu, bi<strong>en</strong> vu p. 16Le tout numérique aux cinémas p. 17Musée Fernet-Branca : Buri et Aloë p. <strong>18</strong>Les 10 ans donn<strong>en</strong>t le « la » p. 20Pratique▲ ▲Programme des animations p. 21Le coin du joueur p. 23Directeur de la publication : Jean-Marie ZOELLÉ • Conception, rédaction : service communication - Mairie de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>Photos : Mairie de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, Guy Buchheit, Jean-Jacques Diemer, Guy Greder, Juli<strong>en</strong> Hoffschir, sauf m<strong>en</strong>tion contraireRéalisation graphique : Studio Noir & Blanc - Richwiller - Impression : L’Alsace Imprimés - RixheimTirage : 12 000 exemplaires • Dépôt légal : janvier 2011 • Gratuit • Ne pas jeter sur la voie publique2


Lettre ouverteaux Ludovici<strong>en</strong>sMes Chers Concitoy<strong>en</strong>s,J’ai décidé, vous le savez, de pr<strong>en</strong>dre du recul dans les fonctionsde Maire que vous m’avez confiées.Ri<strong>en</strong> ne m’y oblige, ni raison de santé -bi<strong>en</strong> que les petitsbobos liés à l’âge ne me soi<strong>en</strong>t pas épargnés- ni lassitude, nidépit quelconque, ni més<strong>en</strong>t<strong>en</strong>te au sein de notre équipe.Cela va sûrem<strong>en</strong>t me manquer beaucoup, mais tant pis ; il lefallait !Il le fallait, car plus que tout, je suis convaincu que toute actionmunicipale doit s’inscrire dans la durée pour porter ses fruits ;les villes heureuses sont celles où tout le monde tire dans lemême s<strong>en</strong>s, où il y a continuité de l’action.Je suis un homme de fidélité et non de rupture.Théo Bachmann, notre anci<strong>en</strong> Maire, m’avait fait confiance, j<strong>en</strong>e l’ai jamais trahi !La politique que nous m<strong>en</strong>ons depuis à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> n’est que continuité de ce qu’il avait initié alors.J’aime trop <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> pour dire “après moi le déluge”.Regardez ce que devi<strong>en</strong>n<strong>en</strong>t les villes qui, à chaque élection, connaiss<strong>en</strong>t une rupture ou unealternance, comme on dit. Les nouveaux pass<strong>en</strong>t la première moitié de leur mandat à démolirleurs prédécesseurs, pour, dans la deuxième moitié, improviser des actions qui seront loin d’êtreun bilan.Et à l’échéance suivante, ça recomm<strong>en</strong>ce !Strasbourg est, à cet égard, l’exemple à ne pas suivre. Car Strasbourg a malheureusem<strong>en</strong>t perdutrop de terrain par rapport notamm<strong>en</strong>t à Nancy ou Metz !Je n’ai pas <strong>en</strong>vie que <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> subisse la même chose.Je partirai donc, au courant de cette année, pour permettre à d’autres, autour de notre PremierAdjoint, d’assurer dans la durée et la sérénité la poursuite de la marche <strong>en</strong> avant de notre ville.Ils devront faire preuve de disponibilité ; un maire ça ne s’apparti<strong>en</strong>t plus, cela apparti<strong>en</strong>t à toutle monde.Un maire, c’est tout sauf la satisfaction d’un égo surdim<strong>en</strong>sionné.Un maire doit être amoureux de sa ville.Nous avons fait de belles choses <strong>en</strong>semble, qu’on nous <strong>en</strong>vie et dont nous pouvons être fiers !Nous avons r<strong>en</strong>du Couleur et Vie à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> et leur fierté à ses habitants.Je resterai toujours près de vous, parmi vous, à la place qui sera alors la mi<strong>en</strong>ne, <strong>en</strong> vous assurantque votre place sera toujours la plus proche de mon cœur.Vive <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>,Jean UEBERSCHLAGDéputé-Maire3


de la voie ferrée, sur la ZAC Ville deParis.30 000 m 2 dévolus au logem<strong>en</strong>t maisaussi au tertiaire.011Par ailleurs, les projets, portés par laEt puis, la ville accompagne et <strong>en</strong>couragetoute les initiatives privées, ainsi lesprojets Rue du Rhin et Rue de Huningue.L’hostellerie de la Cour du Roy rouvrirabi<strong>en</strong>tôt ses portes, avec un nouvelexploitant, transformée et avec un nouveaunom.Quant aux logem<strong>en</strong>ts vétustes de laRésid<strong>en</strong>ce Les Tilleuls - le 95 de l’av<strong>en</strong>uedu Général de Gaulle - ils vont bi<strong>en</strong>tôtcéder la place à des maisons de ville. Ilaura fallu 10 ans à la ville de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>pour être <strong>en</strong>fin <strong>en</strong>t<strong>en</strong>due.Communauté des Communes des TroisFrontières, mais qui concern<strong>en</strong>t directem<strong>en</strong>t<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, s’appell<strong>en</strong>t :• ZAC intercommunale Gare Ouest,• C<strong>en</strong>tre d’Affaires face à l’Aérogare,• Prolongation de la ligne du tram n° 3que seules contest<strong>en</strong>t <strong>en</strong>core quelquespersonnes qui ne seront jamais d’accordavec ri<strong>en</strong>.• La confortation du Pool de Santé ausujet duquel le Directeur Régional del’ARS m’a assuré que tout était réglé !• A <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> même, dans quelquessemaines, nous inaugurerons un Hôtelde Police flambant neuf pour lequel laville de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> a, elle seule, dép<strong>en</strong>séprès de 450 000 € <strong>en</strong> viabilités etterrain !Enfin, un grand chantier qui a bi<strong>en</strong> évoluéet progressé : celui du Parking derrièrela Gare.Le parkingderrière la gareJ’ai la conviction que l’on ne mesure pas<strong>en</strong>core le confort que ce parking vaapporter !• Pour les riverains du quartier de la gared’abord, puisque les voitures v<strong>en</strong>tousesn’auront plus de raison de squattertout l’espace <strong>en</strong> bas de chez eux !• Pour les frontaliers aussi qui pourrontainsi plus facilem<strong>en</strong>t emprunter le trainou les transports <strong>en</strong> commun pour ser<strong>en</strong>dre à leur travail.Les frontaliers auxquels je voudrais direaujourd’hui que s’ils ont pu, à unmom<strong>en</strong>t, croire qu’ils étai<strong>en</strong>t les malaimésà <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, notamm<strong>en</strong>t lorsqu<strong>en</strong>ous avons dû, sous peine de voir l’anarchies’installer dans nos rues, réglem<strong>en</strong>terle stationnem<strong>en</strong>t : sachez qu’<strong>en</strong>réalisant ce parking, nous avons p<strong>en</strong>sé àvous, à la galère qui a dû être la vôtrequand vous avez eu à faire face à ladécision des autorités voisines concernantles nouvelles règles de stationnem<strong>en</strong>tà Bâle.<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> a besoin des frontaliers, ilssont les bi<strong>en</strong>v<strong>en</strong>us !<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> a aussi besoin que les automobilistespuiss<strong>en</strong>t v<strong>en</strong>ir dans sa ville,car sans voitures, pas de passants, pasde cli<strong>en</strong>ts dans les magasins, les hôtels,les restaurants, pas de spectateurs authéâtre ou au cinéma !Certaines villes veul<strong>en</strong>t chasser les voituresde leurs rues. Libre à elles.Nous, nous voulons les accueillir, leurpermettre de se garer. Et c’est gratuit <strong>en</strong>plus !Tant pis si nous sommes à contrecourant,je suis sûr que les faits nousdonneront raison.Mais que l’on ne vi<strong>en</strong>ne pas nous direque nous sommes indiffér<strong>en</strong>ts à la préservationde notre <strong>en</strong>vironnem<strong>en</strong>t !L’Ag<strong>en</strong>da 21de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>N’avons-nous pas, il y a quelques semaines,mis <strong>en</strong> place l’Ag<strong>en</strong>da 21 local, unchantier piloté avec conviction et tal<strong>en</strong>tpar Jean-Marie Zoellé ?C’est une démarche à travers laquell<strong>en</strong>ous préconisons plus de 40 mesuresconcrètes, des mesures citoy<strong>en</strong>nes afind’apporter notre pierre à cette causemondiale si urg<strong>en</strong>te !Pour y parv<strong>en</strong>ir, nous avons besoin del’adhésion de toute la population, la participationcitoy<strong>en</strong>ne n’est pas un vain motou un slogan à la mode, elle est indisp<strong>en</strong>sable!L’<strong>en</strong>vironnem<strong>en</strong>t, quand on le néglige ouqu’on le malmène, finit toujours par sev<strong>en</strong>ger !Aujourd’hui, il ne s’agit pas de trouverdes fautifs, de rechercher des boucsémissaires, il faut réparer !Il faut changer les comportem<strong>en</strong>ts etnous devons être tous sur le pont !C’est l’affaire de chacun, c’est l’affaire detous !Au quotidi<strong>en</strong> d’abord !Ce quotidi<strong>en</strong> dont j’avais dit l’an passéque nous allions le privilégier <strong>en</strong> 2010.5 À l’action


œux du député-maire2011Vivre <strong>en</strong>semble,construire<strong>en</strong>semble !Que chaque habitant trouve dans sa villece dont il a besoin.Que la ville soit accueillante à toutes lesgénérations.Investir pour les s<strong>en</strong>iors, j’<strong>en</strong> ai parlé toutà l’heure.Investir pour la jeunesse aussi. Jamais<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> n’a consacré autant aux écolesque ces dernière années, et cet effortgrandira <strong>en</strong>core <strong>en</strong> 2011 avec les projetsde modernisation de l’outil scolaire etpériscolaire.La qualité de la vie de toutes les générationsdoit être notre souci quotidi<strong>en</strong>.Quand, depuis les f<strong>en</strong>êtres de monbureau, je voyais cette jeunesse quis’éclatait sur la patinoire, j’étais heureux !Quand je vois les terrains de jeux, dansles différ<strong>en</strong>ts quartiers, pris d’assaut parles jeunes, je suis heureux !Et nous avons prévu d’amplifier <strong>en</strong>corecette politique car, ça aussi, c’est la qualitéde vie. Ça aussi, c’est privilégier lequotidi<strong>en</strong>.Mais, et nous le savons bi<strong>en</strong>, le quotidi<strong>en</strong>atteint vite ses limites s’il n’évolue pas, s’ilreste figé, incapable de s’adapter aumonde qui l’<strong>en</strong>toure et qui bouge, vite !Dans la vie, le passé nous échappe,nous n’y pouvons ri<strong>en</strong>.201Anticiper les nouveaux besoins qu’il fautMais l’av<strong>en</strong>ir, c’est autre chose ! Là, c’està nous de jouer, alors il faut anticiper !deviner, être porteur d’une vision, d’uneambition pour sa ville et ses habitants.Le paride la culturePermettez-moi, un instant, de rev<strong>en</strong>ir surun événem<strong>en</strong>t qui n’est pas passéinaperçu. Je veux parler du 10 e anniversairede La Coupole.D’abord pour remercier la presse -Laur<strong>en</strong>t Arnold dans l’Alsace et DanielCarot dans les DNA - pour la place qu’ilsy ont consacrée et pour la pertin<strong>en</strong>ce deleurs propos.Remercier aussi une nouvelle fois l’équipede La Coupole, D<strong>en</strong>is Beaugé avecDaniel Reibel et Vinc<strong>en</strong>t Rossi, de nousavoir fait partager 10 ans de découvertes!Sans oublier Pierre-Yves Tatté, auxmanettes de nos trois salles de cinéma.Et le public a suivi, le public est là ! C’estdonc que c’était att<strong>en</strong>du ! Que nousavons su anticiper !Mais aussi :que nous avions raison il y a quelquesannées de faire pour notre Région etnotre ville le pari de la culture !La culture ce n’est pas seulem<strong>en</strong>t ce quireste quand on a tout oublié.La culture, c’est la création !Nous l’avons fait parce que nous croyonsà la création !Persuadés que la matière grise resteratoujours la plus importante des matièrespremières.Si nous n’avons eu de cesse de prôner ledéveloppem<strong>en</strong>t du rôle de la culturedans la cité, c’est parce que nous savonsqu’ainsi nous nous battons pour l’intellig<strong>en</strong>ce,contre l’ignorance et l’intolérance.La culture, c’est d’abord une liberté !Mais elle peut aussi être une locomotivepour le développem<strong>en</strong>t économique quila suit comme son ombre (les exemplessont nombreux) alors que l’inverse n’estpas toujours vrai.Tout le monde a droit à la culture, ell<strong>en</strong>’est pas réservée à un cercle d’initiés oude privilégiés !C’est pour cela que nous avons fait LaCoupole !Ah, les critiques ne manquai<strong>en</strong>t pas audépart ! De grands esprits parlai<strong>en</strong>t de“moustiquaire” à propos du théâtre, traitai<strong>en</strong>tla “salle des Portes” de “tas derouille”...Dénigrez ! Dénigrez ! Il <strong>en</strong> restera toujoursquelque chose, sauf qu’aujourd’hui,ils ont bonne mine, car non seulem<strong>en</strong>t onla trouve belle, mais c’est comme si elleavait toujours été là !C’est cela qui est extraordinaire ! C’estcomme si elle avait toujours existé !Mais ce s<strong>en</strong>tim<strong>en</strong>t n’est-il pas un peucelui que de nombreux habitants, de<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> ou d’ailleurs, ont de notre villeaujourd’hui ?Tout ce qui existe a toujours existé !À l’action6


20111Tranformationréussie,transformationacceptéeCertes, pour ceux qui sont arrivés récemm<strong>en</strong>t,cela peut se compr<strong>en</strong>dre !Mais les autres, ceux qui sont là depuislongtemps, qui sont nés ici, se rappell<strong>en</strong>t-t-ilsdu <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> de leur jeunesse,du <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> d’il y a 20 ans seulem<strong>en</strong>t !<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> est dev<strong>en</strong>ue une vraie ville !Mais elle ne le restera que si, tous lesjours, elle le devi<strong>en</strong>t davantage ! Tous lesjours un peu plus !Devi<strong>en</strong>s ce que tu es, disait le philosophe.Il a mille fois raison et il y a <strong>en</strong>core tant ettant à faire pour que <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> resteune ville !Si cette transfiguration de notre villeparaît presque naturelle, c’est qu’elle estréussie !Et cette réussite commune, cela doit êtr<strong>en</strong>otre fierté à tous ! Mais elle nous obligeaussi à rappeler aux plus jeunes qu’iln’<strong>en</strong> a pas toujours été ainsi ; que celaexigeait un courage politique que nousavons eu.Que cela exigeait des moy<strong>en</strong>s que nousnous sommes donnés, sans ruiner lecontribuable !Que cela exigeait de nous une passionpour notre ville qui nous a toujours faitrefuser de la voir être confinée dans lamédiocrité !C<strong>en</strong>tralitéet verticalitéUne ville, c’est une fonction de c<strong>en</strong>tralité,c’est pour cela que nous sommes si soucieuxde son c<strong>en</strong>tre-ville !Une ville, ça doit se voir, être visible, c’estpour cela qu’elle doit privilégier la verticalité.J’ai dit un jour, à cette tribune, que jeconnaissais beaucoup de villes, que jeconnaissais Paris qui pour moi est la plusbelle ville au monde, mais que j’aimaismieux ma ville, parce qu’un jour elle m’aaccueilli et que mes amis sont ici !“Comme j’aimerais pouvoir faire aimernotre ville à chaque nouvel arrivant, àchaque visiteur, afin qu’il y trouve lemême bonheur que celui qui est le mi<strong>en</strong>depuis maint<strong>en</strong>ant plus de 40 ans” avaisjerajouté.Oui, j’aime ma ville, j’aime ses habitants,c’est comme ça et je n’y peux ri<strong>en</strong> !Pardonnez-moi de m’épancher ainsi,mais dans tout ce que je fais ou dis, j<strong>en</strong>’ai jamais pu faire semblant.Les acteurs quifont <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>Oh ! Cela m’a parfois joué des tours,mais j’ai eu une grande chance, celled’être <strong>en</strong>touré d’une équipe soudée,dévouée au bi<strong>en</strong> public, animée de lamême passion, et que je voudrais iciremercier du fond du cœur :• tous les adjoints, Jean-Marie ZOELLE,le premier d’<strong>en</strong>tre eux,• les membres du Conseil Municipal,• l’<strong>en</strong>semble des services municipaux,• Madame MULLER, Directrice Généraledes Services et M. HEINRICH, DirecteurGénéral Adjoint, les chefs de service ettoutes leurs équipes pour qui <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> constitue le “beau souci”, et quime support<strong>en</strong>t bon an mal an,• à toutes les forces vives, économiques,culturelles ou associations,• à nos aînés dont nous n’avons pas ledroit de galvauder l’héritage,7 À l’action


œux du député-maire2011• à notre jeunesse, turbul<strong>en</strong>te, mais sivivante et attachante,• aux <strong>en</strong>seignants qui, de la maternelleau lycée, prépar<strong>en</strong>t nos jeunes à l’av<strong>en</strong>ir,• à toutes les autorités officielles, civiles,militaires ou religieuses,• à la Région et au Départem<strong>en</strong>t, part<strong>en</strong>airesde nos projets,• à nos voisins suisses et allemands pourl’intérêt qu’ils nous témoign<strong>en</strong>t,• à l’Etat <strong>en</strong>fin, à travers vous, M. le Préfetet M. le Sous-Préfet de Mulhouse.Merci pour la sollicitude et l’accueil qu<strong>en</strong>ous trouvons auprès de vous et les relationsde confiance qui sont les nôtres• à toutes les administrations de l’Etat• aux forces de l’ordre et aux soldats dufeu qui veill<strong>en</strong>t 24h/24h.A toutes et tous, je voudrais dire ma gratitudeet le souhait de voir 2011, et lesannées qui suivront, s’inscrire dans lacontinuité de ce que nous avons fait<strong>en</strong>semble depuis si longtemps !Un mondemeilleurDans ce monde <strong>en</strong> mutation qu’est l<strong>en</strong>ôtre, je vous souhaite à toutes et tous devivre pleinem<strong>en</strong>t <strong>en</strong> sachant dans unmême mouvem<strong>en</strong>t, accueillir les promessesde l’aube et admirer les feux du couchant,<strong>en</strong> sachant intégrer lespromesses de l’av<strong>en</strong>ir aux trésors dupassé pour donner du s<strong>en</strong>s au tempsprés<strong>en</strong>t.Telle est l’alchimie que je vous souhaitede réaliser <strong>en</strong> cette nouvelle année pouraider à l’émerg<strong>en</strong>ce d’une société où lerespect des valeurs morales, du s<strong>en</strong>s del’honneur et de la dignité de chacun,permettra aux hommes d’accéder aumeilleur de ce qu’ils peuv<strong>en</strong>t être.A vous et à tous ceux qui vous sontchers, je souhaite pour l’av<strong>en</strong>ir, santé,bonheur et sérénité.“Je reste <strong>en</strong>core un peu parce que je n’ai pas fini,car j’aimerais <strong>en</strong>core vous faire une confid<strong>en</strong>ce, à vous toutes et tousce soir, avant tous les autres.Je me suis adressé ce soir à vous <strong>en</strong> évitant de parlerde politique nationale, <strong>en</strong> évitant de parler de choses qui fâch<strong>en</strong>t,<strong>en</strong> laissant tout simplem<strong>en</strong>t parler mon cœur.Il fallait que je le fasse ce soir. Croyez-moi que ce n’est pas facile,car je veux vous annoncer qu’il est fort probable que ce soit la dernièrefois que j’aurais eu la joie et l’honneur de vous prés<strong>en</strong>termes vœux du haut de cette tribune.J’ai bi<strong>en</strong> réfléchi. J’espère, quoi qu’il <strong>en</strong> soit, que vous serez toujoursfidèle à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> et à toute cette équipe chargée de veillersur votre ville. Elle est d’une rare qualité.Quant à moi, je dirais simplem<strong>en</strong>t <strong>en</strong> pastichant La Hir,le fidèle compagnon de Jeanne d’Arc que vous connaissez tous,puisque vous avez déjà vu son nom sur les jeux de carte.C’est le valet de cœur. La Hir disait “j’ai fait tout ce qu’un soldata l’habitude de faire, et pour le reste j’ai fait ce que j’ai pu.”Et bi<strong>en</strong> moi je dis, j’ai fait ce que tout élu devait faire,et pour le reste j’ai fait ce que j’ai pu.Vive notre beau pays et vive notre belle ville. Merci.”Bonne Année 2011À l’action8


CONSEIL MUNICIPALBi<strong>en</strong>tôt unPalais des FêtesC’est lors de sa réuniondu 6 janvier dernierque le Conseil municipal adésigné Manuelle Gautrandcomme architecte du Palaisdes Fêtes. Celle qui a signéle showroom Citroën sur lesChamps Elysées, l’ext<strong>en</strong>siondu Musée d’Artsmodernes de Lille, la nouvelleCité des Affaires de<strong>Saint</strong>-Eti<strong>en</strong>ne et la rénovationcomplète du Théâtrede la Gaîté Lyrique à Paris,a déjà œuvré à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong><strong>en</strong> créant La Coupole.Le Palais des Fêtes sera un<strong>en</strong>semble multifonctionnelmodulable : une salle pourles repas associatifs aveccuisine équipée, pour700 couverts ; une sallepour le sport scolaire etassociatif avec des gradinsde 1000 places ; une sallede spectacle avec 1400 placesassises ou 4000 placesdebout.AU CONSEIL MUNICIPALDU 20 JANVIERLe DOB dansles grandes lignesLe Débat d’Ori<strong>en</strong>tations Budgétairesou DOB pour 2011 a occupéune partie de la réunion du Conseilmunicipal du 20 janvier. Approchegénérale et globale de ce que serale budget de l’année à v<strong>en</strong>ir, leDOB permet surtout de chiffrerdes volumes de dép<strong>en</strong>ses etrecettes. Avec près de 11 millionsd’euros d’investissem<strong>en</strong>ts, la Villeamortira les emprunts réalisésdans le passé (2,1 M€), lancerades équipem<strong>en</strong>ts structurants(+3,8 M€), investira dans lesespaces verts, l’éclairage public,la voirie et autres travaux (2,9 M€)fera des acquisitions foncières(0,75 M€) et versera des participationset subv<strong>en</strong>tions pour investissem<strong>en</strong>ts(0,69 M€).Les dép<strong>en</strong>ses de fonctionnem<strong>en</strong>tdevrai<strong>en</strong>t quant à elles s’élever à<strong>en</strong>viron 31 M€ dontplus de 13 M€ pourle personnel.Mais aussi ...• Approbationdu Plan Locald’Urbanisme• Numérisation des cinémas LaCoupole (voir notre article p. 17)D’autres points ont été approuvés.Ils sont visibles à la mairie ou sur lesite internet de la Ville.À paraître le n° 1 de l’Ag<strong>en</strong>da 21 <strong>magazine</strong> dans votre boîte aux lettres9 À l’action


<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> <strong>en</strong> imagesAnimation“cabane vivante”dans les crèchesDans le cadre d’un projet decréation de cabanes, les <strong>en</strong>fantsde la Maison de l’Enfance et de lamicro-crèche de Bourgfeld<strong>en</strong> ontdécouvert à la Petite CamargueAlsaci<strong>en</strong>ne l’évolution d’un brin desaule. Ils ont participé à la créationde leur propre cabane, de laplantation au tressage.Au printemps, les cabanes serontrecouvertes de belles feuilles etoffriront aux <strong>en</strong>fants un espacede jeux ombragé.Fête de Noëldes aînésMom<strong>en</strong>t convivial <strong>en</strong>décembre, un aînésur 4 avait fait ledéplacem<strong>en</strong>t pourla Fête de Noël,soit plus de1 000 personnes.Cette fête était organiséepar le C<strong>en</strong>treCommunal d’ActionSociale. Les aînés ont pu apprécier du bar bio accompagné de riz et delégumes pour l’<strong>en</strong>trée, suivi de joue de bœuf sauce pinot noir, d’unassortim<strong>en</strong>t de légumes et d’une galette de pommes de terre, d’uneassiette de fromage, et pour finir, une bûche de mousse pêche de vigne.Après le repas, ceux qui le souhaitai<strong>en</strong>t, pouvai<strong>en</strong>t faire quelques pasde danse sur les airs de l’association La Manivelle.Confér<strong>en</strong>ce :l’art, uneexpéri<strong>en</strong>cesci<strong>en</strong>tifique ?Stéphane Vald<strong>en</strong>aire,confér<strong>en</strong>cier,a animé une soiréeautour de L’art,une expéri<strong>en</strong>cesci<strong>en</strong>tifique ?à l’Espace d’ArtContemporain Fernet-Branca. Les artistes nous rappell<strong>en</strong>t que l’artest affaire de connaissances, de points de vue, d’expéri<strong>en</strong>ces vécues.Dans le même esprit que les sci<strong>en</strong>tifiques avec leurs expéri<strong>en</strong>cespour avoir des certitudes. La balle est au c<strong>en</strong>tre, <strong>en</strong>tre créateuret spectateur, et l’œuvre d’art nous est prés<strong>en</strong>tée comme un résultatà chercher sans forcém<strong>en</strong>t s’att<strong>en</strong>dre à trouver des réponses.Noël à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong><strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> a connu un Noëld’exception : surpr<strong>en</strong>dre,émerveiller et amuser, voilàles clefs pour <strong>en</strong>trer dans lesfêtes de fin d’année. Familles,jeunes et moins jeunes sesont retrouvés autour dela patinoire. 6 058 patineurs, soit près de 500 de plus que l’année dernière, <strong>en</strong>ont profité. Les écoliers et les jeunes des c<strong>en</strong>tres aérés de Hég<strong>en</strong>heim, Sier<strong>en</strong>tzet <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> ont égalem<strong>en</strong>t chaussé les patins. Un chiffre <strong>en</strong> constanteaugm<strong>en</strong>tation, qui s’explique <strong>en</strong>tre autres par les nombreuses animationsautour de la patinoire, le Monum<strong>en</strong>tal Ice Festival of <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, et la météo !Galettede l’ÉpiphanieLes boulangers-pâtissiersde <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> n’ont pasmanqué à la tradition dela galette offerte aux élus.“Une tradition du partage”pour repr<strong>en</strong>dre les mots deJean Ueberschlag maisaussi une occasion pourles artisans ludovici<strong>en</strong>sde faire part aux élus de leurs succès et de leurs difficultés dans leur activité.Le maire a rappelé le souti<strong>en</strong> de la ville aux commerces de proximité.Les galettes, à la frangipane, aux pommes ou à la crème d’amandes, ont ététrès appréciées.A Latin-Brazilianev<strong>en</strong>ingC’était le 8 janvier dernier.Le temps d’une soirée, lefoyer <strong>Saint</strong>-Charles étaitsous les couleursmusicales du jazz et demusique latino d’Amériquedu Sud. Les musici<strong>en</strong>s, accompagnés par la voix suave d’Anouk Ullrich, ontemm<strong>en</strong>é le public à l’autre bout du monde. Les spectateurs ont tout de suiteadhéré et apprécié ce mom<strong>en</strong>t convivial.Surprise de Noël :tirageLe mardi 11 janvier a eulieu le tirage de la Surprisede Noël. Près de60 000 bons ont étéremplis <strong>en</strong> décembreauprès des 51 commercesparticipants. Sous l’autoritéde M e Verey, la gagnante tirée au sort a été jointe par téléphone et est v<strong>en</strong>ueadmirer la Twingo. Un cadeau qui ne laisse pas indiffér<strong>en</strong>t !C’est <strong>en</strong> achetant une composition florale chez Monceau Fleurs qu’elle avaitrempli son bon. À noter aussi que durant tout le mois de décembre, un tirageau sort avait lieu chaque semaine. À chaque fois, 1000 € étai<strong>en</strong>t reverséssur des cartes Cashfidélité, et les autres 1000 € sous forme de bons d’achatsparmi les inscrits via le site internet des Vitrines de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>.À l’action10


Aux cinémas <strong>en</strong>janvier et févrierFESTIVALTÉLÉRAMAjusqu’au 25 janvier3OLAPLACE3 € la place de cinéma pour voir ou revoir lesmeilleurs films de l’année avec le pass Téléramadans les numéros des 12 et 19 janvier 2011Dans ses yeuxOrigine : Arg<strong>en</strong>tine.Réalisation : Juan José Campanella.G<strong>en</strong>re : Drame. Durée : 2 h 05. VOSTAvec : Soledad Villamil, Ricardo Darin,Pablo Rano.Bright starOrigine : Australie. Réalisation : JaneCampion. G<strong>en</strong>re : Drame, romance.Durée : 1 h 55. VOSTAvec : Abbie Cornish, B<strong>en</strong> Whishaw,Paul Schneider.L’illusionnisteOrigine : France. Réalisation : SylvainChomet. G<strong>en</strong>re : Animation. Durée : 1 h 30.Par le réalisateur des “Triplettesde Belleville”, d’après un scénario originalde Jacques TatiMammuthOrigine : France. Réalisation : GustaveKerv<strong>en</strong> et B<strong>en</strong>oît Delépine. G<strong>en</strong>re : Comédiedramatique. Durée : 1 h 30.Avec : Gérard Depardieu,Yolande Moreau, Anna Mouglalis.Vous allez r<strong>en</strong>contrer unbel et sombre inconnuOrigine : USA. Réalisation : Woody All<strong>en</strong>.G<strong>en</strong>re : Comédie dramatique.Durée : 1 h 40. VOSTAvec : Naomi Watts, Antonio Banderas,Josh Brolin.TournéeOrigine : France. Réalisation : MathieuAmalric. G<strong>en</strong>re : Comédie dramatique.Durée : 1 h 40.Avec : Miranda Colclasure, SuzanneRamsey, Linda Maracini.White materialOrigine : France. Réalisation : Claire D<strong>en</strong>is.G<strong>en</strong>re : Comédie dramatique. Durée : 1 h 40.Avec : Isabelle Huppert, Isaach de Bankolé,Christophe Lambert.TOUJOURS À L’AFFICHEHARRY POTTER ETLES RELIQUES DE LA MORT(Première partie)Origine : USA. Distribution : Warner Bros.Réalisation : David Yates.G<strong>en</strong>re : Fantastique. Durée : 2 h 30.Avec : Daniel Radcliffe, Emma Watson,Rupert Grint.LE MONDE DE NARNIA :L’odyssée du passeur d’auroreOrigine : USA. Distribution : 20th C<strong>en</strong>tury Fox.Réalisation : Michael Apted.G<strong>en</strong>re : Fantastique, av<strong>en</strong>ture. Durée : 1 h 50.Avec : Georgie H<strong>en</strong>ley, Skandar Keynes,B<strong>en</strong> Barnes.MEGAMINDOrigine : USA.Distribution : Paramount Pictures.Réalisation : Tom McGrath.G<strong>en</strong>re : Animation. Durée : 1 h 30.THE TOURISTOrigine : USA. Distribution : Studio Canal.Réalisation : Florian H<strong>en</strong>ckel von Donnersmarck.G<strong>en</strong>re : Thriller/Drame. Durée : 1 h 40.Avec : Johnny Depp, Angelina Jolie,Timothy Dalton.LES CHIMPANZÉSDE L’ESPACE 2Origine : USA. Distribution : SND.Réalisation : John H. Williams.G<strong>en</strong>re : Animation. Durée : 1 h 30.LES ÉMOTIFS ANONYMESOrigine : France. Distribution : Studio Canal.Réalisation : Jean-Pierre Améris.G<strong>en</strong>re : Comédie. Durée : 1 h 20.Avec : Isabelle Carré, B<strong>en</strong>oît Poelvoorde,Lorella Cravotta.UN BALCON SUR LA MEROrigine : France. Distribution : EuropaCorp.Réalisation : Nicole Garcia.G<strong>en</strong>re : Drame. Durée : 1 h 45.Avec : Jean Dujardin, Marie-Josée Croze,Sandrine Kiberlain.LE FILS À JOOrigine : France. Distribution : Gaumont.Réalisation : Philippe Guillard.G<strong>en</strong>re : Comédie dramatique. Durée : 1 h 35.Avec : Gérard Lanvin, Olivier Marchal,Vinc<strong>en</strong>t Moscato.THE GREEN HORNETOrigine : USA. Distribution : Sony Pictures.Réalisation : Michel Gondry.G<strong>en</strong>re : Comédie, action. Durée : 1 h 50.Avec : Seth Rog<strong>en</strong>, Cameron Diaz,Jay Chou.SEVERN,LA VOIX DE NOS ENFANTSOrigine : France. J+B Séqu<strong>en</strong>ces Distribution.Réalisation : Jean-Paul Jaud.G<strong>en</strong>re : Docum<strong>en</strong>taire. Durée : 2 h 00.En prés<strong>en</strong>ce de Jean-Paul JaudAU-DELAOrigine : USA. Distribution : Warner Bros.Réalisation : Clint Eastwood.G<strong>en</strong>re : Thriller, fantastique. Durée : 2 h 05.Avec : Cécile de France, Thierry Neuvic,Cyndi Mayo Davis.26 JANVIERLES CHEMINS DE LA LIBERTÉOrigine : USA. Distribution : MértropolitanFilmexport. Réalisation : Peter Weir.G<strong>en</strong>re : Av<strong>en</strong>ture, drame. Durée : 2 h 10.Avec : Jim Sturgess, Ed Harris,Saoirse Ronan.2 FÉVRIERRIEN À DÉCLAREROrigine : France. Pathé Distribution.Réalisation : Dany Boon.G<strong>en</strong>re : Comédie. Durée : 1 h 45.Avec : Dany Boon, B<strong>en</strong>oît Poelvoorde,Chritel Pedrinelli.9 FÉVRIERANIMAUX ET CieOrigine : Allemagne.Distribution : Métropolitan Filmexport.Réalisation : Reinhard Kloos et Holger Iappe.G<strong>en</strong>re : Animation.Durée : 1 h 30.16 FÉVRIERHALAL POLICE D’ÉTATOrigine : France. Distribution : Europacorp.Réalisation : Rachid Dhibou.G<strong>en</strong>re : Comédie. Durée : 1 h 30.Avec : Ramzy Bedia, Eric Judor,Jean-Pierre Lazzerini.LES VIRTUOSESOrigine : G. Bretagne. Distribution : Diaphana.Réalisation : Mark Herman.G<strong>en</strong>re : Comédie dramatique. Durée : 1 h 45.Avec : Pete Postlethwaite, Philip Jackson,Jim Carter.CYCLE “UN AUTRE REGARD...”OCTUBREOrigine : Pérou. Distribution : Eurozoom.Réalisation : Diego Vega Vidal.G<strong>en</strong>re : Drame. Durée : 1 h 20. VOSTAvec : Maria Carbajal, Carlos Gassols,Bruno Odar.(du 26 janvier au 2 février)Tous les programmes sur http://cinema.coupole.free.fr. Abonnez-vous à la mailing-list !11 À la découverte


à la découverteDu 27 janvier au27 février le Forum del’Hôtel de ville accueilleEn att<strong>en</strong>dant, un projetphotographique et vidéode l’artiste Muriel Joya.En att<strong>en</strong>dantprés<strong>en</strong>te un travailphotographique autourdu thème du corps <strong>en</strong>position d’att<strong>en</strong>te.La vidéo, intitulée nonsans humour, Sans titre,sera aussi visiblele soir, depuis l’extérieuret traite elle, dupaysage maritime et desa mythologie.Muriel Joya est une jeune artistequi vit et travaille <strong>en</strong>treStrasbourg (elle est diplôméede l’École supérieure des artsdécoratifs de Strasbourg) et leSud Ouest.Dans la région, on aura notamm<strong>en</strong>tpu voir son travail lors deMulhouse 010, bi<strong>en</strong>nale de lajeune création contemporaineissue des écoles d’Europe etlors de la Regionale, expositioncollective au Plug.in, à Bâle.Muriel Joya nous convie à att<strong>en</strong>dre,avec elle, devant des images,et à mesurer à la fois leEn att<strong>en</strong>dantMuriel Joyas<strong>en</strong>s et les oscillations de cetteatt<strong>en</strong>te.Et puisqu’il s’agit de représ<strong>en</strong>ter,et pas seulem<strong>en</strong>t de prés<strong>en</strong>ter,la mise <strong>en</strong> scène est inévitable.Mais, ici comme ailleurs, l’interv<strong>en</strong>tionde Muriel Joya se veutlisible et ne cherche pas à tyranniserle regard. Comm<strong>en</strong>t doncreprés<strong>en</strong>ter l’att<strong>en</strong>te ? Pas seulem<strong>en</strong>t<strong>en</strong> pr<strong>en</strong>ant pour sujetsdes personnes att<strong>en</strong>dant.L’artiste nous livre un tout qui seveut plus que la somme de sesparties : on aura donc une att<strong>en</strong>teplus générale signifiée pardes indices, au moy<strong>en</strong> de cesimple flou, qui anonymise lespersonnes. Une fois brouillés lesvisages, les vêtem<strong>en</strong>ts, il ne resteque les silhouettes : “Je voudraissaisir l’attitude générale, lacourbe molle que dessine la silhouetteune fois vidée de sacont<strong>en</strong>ance.” Mais le corps <strong>en</strong>dit long, et chaque personne selivre inconsciemm<strong>en</strong>t <strong>en</strong> s’abandonnantainsi à l’att<strong>en</strong>te.L’anonymat ne vaut donc pasgénéralisation aveugle.Vernissagepublicle mercredi26 janvierà 19 h 30<strong>en</strong> prés<strong>en</strong>ce del’artiste, et autourd’une performancemusicale.InfospratiquesENTRÉELIBREDu lundi au jeudi8 h 00 à 12 h 00et 13 h 30 à 17 h 30Le v<strong>en</strong>dredi8 h 00 à 16 h 30Le samedi10 h 00 à 12 h 00Ouvertles dimanches30 janvieret 27 février14 h 00 à 17 h 00FORUMDE L’HÔTELDE VILLE21 rueThéo-Bachmann68300 <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>Tél. 03 89 69 52 00www.saint-louis.fr & www.murieljoya.com13 À la découverte


www.lacoupole.frTél. 03 89 70 03 13En janvier et févrierDANSE CONTEMPORAINEV<strong>en</strong>dredi 28 janvier - 20 h 00Fu<strong>en</strong>teovejunaFu<strong>en</strong>teovejuna est une histoire d’amour,de viol<strong>en</strong>ce, d’oppression quise situe au XV e siècle dans un villagede la province de Cordoue. Lachorégraphie mêle flamboyanceflam<strong>en</strong>co, école bolera et dansesespagnoles. Une dramaturgie int<strong>en</strong>se,une vigueur gestuelle impressionnanteserv<strong>en</strong>t le propos :dénoncer et r<strong>en</strong>dre justice.Avec la compagnie Antonio GadèsDurée : 1 h 30.Photo : © Eric DervauxTHÉÂTREV<strong>en</strong>dredi 4 février - 20 h 00La PanneD’anci<strong>en</strong>s hommes de loi se distrai<strong>en</strong>t<strong>en</strong> rejugeant les grandsprocès de l’histoire lors de dînerspantagruéliques. Ce soir, ils ont uninvité inatt<strong>en</strong>du, un chef d’<strong>en</strong>treprisequi est tombé <strong>en</strong> panne de voitureprès de chez eux et qu’ils vonthéberger pour la nuit.Avec les Compagnies Chat BorgneThéâtre et Les Petites HeuresDurée : 1 h 20Photo : © Mario del FurtoMUSIQUE CLASSIQUEDimanche 6 février - 17 h 00Récital de pianode David VioliAu programme : Franz Schubert(Sonate D664, <strong>en</strong> La Majeur), GuySacre (Thème Varié), FrédéricChopin (3 Mazurkas, opus 59), etRobert Schumann (Kreisleriana,opus 16).Durée : 1 h 30. Photo : DRTHÉÂTRE D’HUMOURSamedi 12 février - 20 h 00Les nouvellesbrèves de comptoirLes personnages interagiss<strong>en</strong>t,<strong>en</strong>tr<strong>en</strong>t, sort<strong>en</strong>t, pass<strong>en</strong>t, et donn<strong>en</strong>tvie à ce qui n’est, sur le papier,qu’une succession de brèves disparates.Ce rythme effréné ne s’essoufflejamais. L’alcool, bi<strong>en</strong> sûr,mais aussi la politique, l’éducation,la mort, l’amour sont sujets à discussion.Toutes les brèves de comptoirsont des phrases prononcées etrecueillies dans des bistrots et descafés. Aucune n’a été écrite.Durée : 1 h 40.Photo : © Brigitte EnguerandOPÉRAV<strong>en</strong>dredi <strong>18</strong> février - 20 h 00La BohèmeLa Bohème se déroule dans le mondeartistique parisi<strong>en</strong> <strong>en</strong> marge dela société bourgeoise du milieu duXIX e siècle. Cette œuvre capte avecbonheur le frémissem<strong>en</strong>t de la jeunessevagabonde, son av<strong>en</strong>ture etson partage de la découverte dumonde.Avec l’Opéra ÉclatéDurée : 2 h 30 avec <strong>en</strong>tracte.Photo : © Nelly BlayaBilletterieAchats <strong>en</strong> ligne surwww.lacoupole.frou sur place du mardi auv<strong>en</strong>dredi de 10 h 00 à 12 h 30et de 14 h 00 à <strong>18</strong> h 00 ;et le samedide 10 h 00 à 13 h 00.À la découverte14


JeunesseanimationsVACANCESDu 21 au 25 février,le service des Sportsde la Ville de<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> proposede nombreusesanimations.L’<strong>en</strong>semble desactivités ainsi que ledépart <strong>en</strong> sortie ontlieu au Sport<strong>en</strong>um.POUR LES 6-16 ANSPROGRAMME DES ANIMATIONSL’accueil se fait de 8 h 00 à9 h 00, le repas tiré du sacde 12 h 00 à 14 h 00 et lafermeture à 17 h 30.Lundi 21 février9 h 00 à 12 h 00• Gymnastique et jeuxde société (6-7 ans)• Handball et hockey(8-16 ans)13 h 15 à 17 h 00• Sortie patinoire (8-16 ans)à Weil am RheinMardi 22 février9 h 00 à 12 h 00• Gymnastique et jeuxde société (6-7 ans)• Basket-ball et tchoukball(8-16 ans)PasseportLes jeunes pourront pratiquer des sports peu connus, comme ici le tchoukball.14 h 00 à 17 h 00• Jeux de société(8-16 ans)Monopoly, Scotland yard,Trivial Poursuite JuniorsMercredi 23 février9 h 00 à 12 h 00• Gymnastique et jeuxde société (6-7 ans)• Théâtre et badminton(8-16 ans)12 h 45 à 17 h 00• Sortie Lasergame(8-16 ans)à MulhouseJeudi 24 février9 h 00 à 12 h 00• Gymnastique et jeuxde société (6-7 ans)Tarifs Ludovici<strong>en</strong>s et <strong>en</strong>fantsdu personnel municipal• T<strong>en</strong>nis de tableet mini-t<strong>en</strong>nis(8-16 ans)14 h 00 à 17 h 00• Tournoi sports collectifs(8-16 ans)football, handball,basket-ballV<strong>en</strong>dredi 25 février9 h 00 à 12 h 00• Gymnastique et jeuxde société (6-7 ans)• Ultimate et flag(8-16 ans)13 h 00 à 17 h 00• Sortie cinéma(8-16 ans)au Kinépolisde MulhouseTarifs ExtérieursPass hebdomadaire 19,50 € 25,00 €avec bon CAF 19,00 € 24,00 €Supplém<strong>en</strong>ts par sortie 13,00 € avec pass 17,00 € avec pass19,00 € sans pass 25,00 € sans passInscriptions dès aujourd’hui :• au service des Sports de la mairie de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> au 03 89 69 52 96• au C<strong>en</strong>tre Socio-Culturel et l’Espace des Lys, 56 rue du Dr Hurst, au 03 89 69 16 68.CaRNAVaLLe carnaval va de nouveau mettre <strong>en</strong> joie les<strong>en</strong>fants. Ces manifestations vont s’échelonnerdu 17 février au 8 mars. Les jeunes vontdéfiler pour la plupart dans les rues de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, voire pour les plus chanceux, faire unebataille de confettis à la Croisée des Lys ! On<strong>en</strong> est sûr, les <strong>en</strong>fants vont <strong>en</strong>core faire preuved’imagination pour leurs costumes !Plus vrai que nature ! Réseau d’écolesWallart, Widemann et Sarasin● École élém<strong>en</strong>taire de Bourgfeld<strong>en</strong>École maternelle Jules Verne17 février de 14 h 15 à 15 h 15Parcours : départ des écoles puis rue ÉdouardBranly, rue Charles Péguy et rue Jules Verne.● Réseau d’écoles Wallart, Widemann et Sarasin17 février de 13 h 30 à 15 h 00Parcours : départ simultané depuis les deux écolespuis rue de la Paix, rue du Rhône, rue de Bâle,rue de Huningue et rue du Marché.● École maternelle Nussbaum7 mars de 14 h 30 à 15 h 30Parcours : départ de l’école puisles rues Charles Riescher et Pierre de Barbier.● Écoles maternelles Octavie Krafft etPetite Camargue8 mars de 13 h 30 à 15 h 00Parcours : tour dans les rues du Parc des Maréchaux.● École maternelle Baer<strong>en</strong>fels8 mars de 14 h 00 à 15 h 00Parcours : départ de l’école puis rue Anne de Gohr,rue A. de Baer<strong>en</strong>fels, rue des Landes, ruede Hag<strong>en</strong>thal, rue de W<strong>en</strong>tzwiller, rue du Gers, ruede W<strong>en</strong>tzwiller, rue A. de Baer<strong>en</strong>fels et rue A. de Gohr.● Groupe scolaire La Cigogne / Victor Hugo8 mars de 14 h 00 à 15 h 30Parcours : départ de l’école La Cigogne puis rue deMulhouse et bataille de confettis à la Croisée des Lys.15À la découverte


vite vu,bi<strong>en</strong> vu...Ça bouge <strong>en</strong> villeMédiathèque : plus pour le même prixDepuis quelques jours, les lecteurs inscrits à la médiathèque leParnasse peuv<strong>en</strong>t emprunter plus de docum<strong>en</strong>ts pour le mêmeprix : on passe de 4 à 5 livres, de 4 à 5 CD et de 1 à 2 DVD.Nouveau : cours de danse ori<strong>en</strong>taleYamina Boutammina, professeur de danse et chorégraphe, ouvreune ant<strong>en</strong>ne de danse ori<strong>en</strong>tale, de danse bollywood et dedanse ori<strong>en</strong>tale tribale à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>. Les premiers stages, destinésaux <strong>en</strong>fants, adolesc<strong>en</strong>ts et adultes, début<strong>en</strong>t <strong>en</strong> février.Plus d’informations sur www.yamina.fr, par mail info@yamina.fr oupar téléphone au 06 11 95 89 57.Marine Nationale : des emploisPrès de 3000 postes, avec des formations à la clé, sont à pourvoirdans la Marine Nationale. Ce recrutem<strong>en</strong>t concerne les jeunesde 17 à 29 ans. Si vous êtes intéressés par une carrièreprofessionnelle dans la Marine Nationale, consultez le sitewww.dev<strong>en</strong>irmarin.frCourrier : difficultés avec la neigeEn période hivernale, les facteurs peuv<strong>en</strong>t r<strong>en</strong>contrer des difficultésau mom<strong>en</strong>t de leurs tournées. Afin qu’ils puiss<strong>en</strong>t distribuer lecourrier dans les délais impartis et <strong>en</strong> toute sécurité, le déneigem<strong>en</strong>tdes trottoirs ainsi que l’accès aux boîtes aux lettres estvivem<strong>en</strong>t conseillé.Changem<strong>en</strong>t d’adresseDepuis le début de l’année, Calkan Couture a son nouveau localau 54 av<strong>en</strong>ue de Bâle à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>. Les services proposés sontla confection d’ourlets, de retouches, la confection de rideaux etde nappes. Une nouveauté : un service rapide <strong>en</strong> 1 h ou dans lajournée, tout <strong>en</strong> garantissant un travail soigné. Plus d’informationsau 03 89 69 73 91 ou par mail calkan@hotmail.frCC3F : relais assistantes maternellesà <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>Depuis le 1 er janvier, les perman<strong>en</strong>ces à la Maison de l’Enfancesituée 6 rue Vauban à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> se ti<strong>en</strong>n<strong>en</strong>t le mardi de13 h 30 à 17 h 00 et le v<strong>en</strong>dredi de 9 h 30 à 13 h 00. Plus d’informationsau 03 89 70 93 68, ou au 06 75 49 77 85, ou bi<strong>en</strong> parmail, seguin.marguerite@cc-3frontieres.frCommission médicaledes permis de conduireÀ compter du 21 avril prochain, les usagers de l’arrondissem<strong>en</strong>tde <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> ayant l’obligation de passer devant la commissionmédicale primaire des permis de conduire devront se prés<strong>en</strong>terà la sous-préfecture de Mulhouse afin d’obt<strong>en</strong>ir un r<strong>en</strong>dez-vous.Les commissions médicales ont lieu les mardis et v<strong>en</strong>dredis de8 h 00 à 10 h 30.Rec<strong>en</strong>sem<strong>en</strong>tDans les villes de 10 000 habitants ou plus, le rec<strong>en</strong>sem<strong>en</strong>t estréalisé tous les ans mais uniquem<strong>en</strong>t sur 8 % de la population.Cela concerne donc <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>. Les adresses sont tirées ausort. Un ag<strong>en</strong>t rec<strong>en</strong>seur muni d’une carte officielle se r<strong>en</strong>dradans les foyers du 20 janvier au 26 février.➜➜➜➜➜Jusqu’au 23 avril, il n’est pas possible de stationnerdans la rue de la Roselière et la vitesse est limitée à 30 km/h.Rue du Rhin, la circulation est restreinte avec une limitationde vitesse à 30 km/h pour cause de démolition d’un immeuble.Le stationnem<strong>en</strong>t est égalem<strong>en</strong>t interdit.Le r<strong>en</strong>ouvellem<strong>en</strong>t du réseau gaz débute av<strong>en</strong>ue Général de Gaulleet rue de l’Horticulture. Av<strong>en</strong>ue Général de Gaulle, la vitesse estlimitée à 30 km/h. Rue de l’Horticulture, la circulation est interdite,sauf pour les riverains. Il n’est pas possible de stationner.Rue de l’Église se déroul<strong>en</strong>t des travaux du réseau basse t<strong>en</strong>sion etde voirie. Le stationnem<strong>en</strong>t et la circulation sont interdits.Pour cause d’intempéries, les travaux ont pris du retard dans la ruedu Jura. Les <strong>en</strong>robés de la chaussée et des trottoirs vont être finiscourant février.À la découverte16


TOUT NUMÉRIQUELes cinémasLa Coupolepass<strong>en</strong>t autout numériqueIl se passe avec le cinémala même chosequ’avec la photo.Le numérique détrônel’arg<strong>en</strong>tique... au galop.Très nettem<strong>en</strong>t moinschers pour lesdistributeurs (Warner,Fox et quelques 50 autressociétés), le numériqueétait <strong>en</strong>core il y a peude temps une évolutioncertaine maisprogressive. Et patatrac,Avatar est arrivé.En décembre 2009 sortsur les écrans Avatar.Plus de 20 millions despectateurs se ru<strong>en</strong>t dansles salles pour découvrir cefilm numérique <strong>en</strong> 3D. Et,de fait, près de 70 % deces 20 millions de spectateurssont allés dans lessalles équipées <strong>en</strong> numériqueet <strong>en</strong> 3D. À partir delà, tout s’accélère.Objectif :s’équiper“Ça a créé une véritablepanique dans la profession”,explique Pierre-YvesTatté, le responsable descinémas ludovici<strong>en</strong>s. “Celaa précipité investissem<strong>en</strong>tset équipem<strong>en</strong>ts dans nossalles. Car le numérique estau moins aussi bi<strong>en</strong> pour lespectateur, voire meilleur.”Images et sons donn<strong>en</strong>tune grande qualité et unegrande pureté. “Pour lespectateur, c’est génial”,poursuit P-Y Tatté. “C’<strong>en</strong> estfini des craquem<strong>en</strong>ts, rayureset films qui cass<strong>en</strong>t.” Etpour l’exploitant, c’est un<strong>en</strong>ouvelle av<strong>en</strong>ture qui comm<strong>en</strong>ce.Tous les cinémassont obligés de s’équiper àterme. Mais sans avoir lagarantie d’<strong>en</strong>trées supplém<strong>en</strong>taires.La 3D aussiLe Conseil municipal a nonseulem<strong>en</strong>t validé l’équipem<strong>en</strong>tnumérique, maiségalem<strong>en</strong>t autorisé celui dela 3D. A <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>, la 3Dvise les films de qualité.“On ne veut pas faire n’importequoi”, précise leresponsable des cinémas.Dans le Haut-Rhin, raressont les salles équipées <strong>en</strong>numérique et <strong>en</strong> 3D.Certaines salles ouvertesdepuis peu n’ont pas vuarriver ce phénomène. Dur,dur pour elles !Comm<strong>en</strong>t çamarche la 3D“En fait, il y a deux systèmes: l’actif et le passif,”nous explique Pierre-YvesTatté. Avec une différ<strong>en</strong>ceess<strong>en</strong>tielle pour le cli<strong>en</strong>t. Lesystème actif impose lalocation de la paire delunettes à 2 € par personneet par film. Ce système étaitle premier <strong>en</strong> vigueur. Lesystème passif impose l’achatde la paire de lunetteau prix de ... 2 €. Une foispour toutes. <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> achoisi le système passif quiest le moins cher pour lespectateur. Mais il nécessitela mise <strong>en</strong> place d’écransmétalliques.P<strong>en</strong>dant les installationsdes nouvelles machines,les cinémas rest<strong>en</strong>t ouverts.Le pari de Pierre-Yves Tatté :que tout soit installé pourles vacances d’avril.Le cinéma reste malgré toutle loisir le moins cher. Alors,profitez-<strong>en</strong> !17 À la découverte


Samuel BuriCe sont ces deux artistesqui font l’actualité du MuséeFernet-Branca durant lesprochains mois. Nous vousles prés<strong>en</strong>tons ici. SamuelBuri et Carlo Aloë sont deuxartistes suisses, vivants etpercutants. Couleurs et viesont au cœur de leursœuvres. Buri est habité parla couleur, Aloë est habitépar la vie. Pr<strong>en</strong>ez le tempsde les découvrir, allez voirleurs œuvres au MuséeFernet-Branca. Et l’hivervous paraîtra printanier.Samuel BURI, Schwarz-weiss, bunt, 2009.Samuel Buri,la couleurPhilippe Büttner de la FondationBeyeler parle le mieux deSamuel Buri. “La contrée<strong>en</strong>chantée de Samuel Buri,c’est bi<strong>en</strong> celle de la couleur.Appelons-la le ‘coloristan’ avecValeurs-sur-mer, sa capitaleidyllique et ses saints patrons<strong>Saint</strong>-Rouge, <strong>Saint</strong>-Jaune et<strong>Saint</strong>e-Bleue. Buri est citoy<strong>en</strong>d’honneur de ce pays. Il <strong>en</strong>connaît toutes les langues, toutesles vieilles lég<strong>en</strong>des oubliéesainsi que les manifestations lesplus réc<strong>en</strong>tes. La couleur est àl’origine de son territoire le pluspersonnel.”Quelques repères de vieIl est né <strong>en</strong> 1935 près du lac deBi<strong>en</strong>ne. Il fait ses études àl’Ecole des arts et métiers deBâle de 1953 à 1955. En 1959,il r<strong>en</strong>contre sa première femme,Christine Herscher, une scénographeet costumière française.Trois <strong>en</strong>fants naiss<strong>en</strong>t de cetteunion, Flore <strong>en</strong> 1962, Simon <strong>en</strong>1963 et Juli<strong>en</strong> <strong>en</strong> 1965. Lamême année, emménagem<strong>en</strong>tà Paris. Retour à la peinturefigurative sous l’influ<strong>en</strong>ce duPop Art anglo-saxon.En 1971, emménagem<strong>en</strong>t à Givry<strong>en</strong> Bourgogne et début d’un<strong>en</strong>ouvelle phase de création <strong>en</strong>étroit contact avec la nature.En 1980, retour <strong>en</strong> Suisse.Depuis 1983, Samuel Buri vit àBâle avec sa deuxième femme,l’histori<strong>en</strong>ne de l’art bâloise,Anna Rapp. Naissance de sesfilles Emilie <strong>en</strong> 1982 et Tabea <strong>en</strong>1987.Expositions dans toutel’EuropeCe sont des c<strong>en</strong>taines d’expositionsqui jalonn<strong>en</strong>t sa vied’artiste depuis 1958. Seul ou<strong>en</strong> groupe, ses œuvres se sontbaladées dans toute l’Europe etbi<strong>en</strong> au-delà. Bâle, Zürich,Berne, Bi<strong>en</strong>ne, Soleure maisaussi Paris, Bruxelles, Amsterdam,Münich, Düsseldorf, NewYork, la Californie, Seoul.En groupe aussi, les expositionsont tourné autour du globe : d<strong>en</strong>ombreuses villes suisses, maisaussi au Portugal, <strong>en</strong> Suède, <strong>en</strong>France, <strong>en</strong> Allemagne, <strong>en</strong>Hollande, <strong>en</strong> Italie, au Brésil etau Japon.À la découverte<strong>18</strong>


le projecteur sur...et Carlo AloëpratiqueCarlo Aloë,le quotidi<strong>en</strong>Il faut laisser à Oliver Wick lesoin de prés<strong>en</strong>ter Carlo Aloë.“Une foule d’impressions optiques,recueillies dans la viequotidi<strong>en</strong>ne et réunies <strong>en</strong> œuvred’art colorée, à la profondeurcynique : une œuvre d’arttypique de Carlo Aloë.”Ce qui frappe et signe la r<strong>en</strong>contre<strong>en</strong>tre le public et lesœuvres de Carlo Aloë, c’estl’omniprés<strong>en</strong>ce du quotidi<strong>en</strong> deCarlo ALOË, Quotidi<strong>en</strong>, 2008l’homme : la femme et la nudité,la voiture, les objets, leur nombre,mais aussi les s<strong>en</strong>s. C’estla couleur qui unit tous ces élém<strong>en</strong>ts.Oliver Wick : “Les différ<strong>en</strong>tsmotifs de l’image,considérés de manière intrinsèque,sont figés <strong>en</strong> formesvolontairem<strong>en</strong>t simples : despin-up et des filles <strong>en</strong> bikini évoqu<strong>en</strong>tles paradis de vacanceset les éternels fantasmes masculins.Les silhouettes d’avionsstéréotypés et de navettes spatialesnavigu<strong>en</strong>t sur une naïveeuphorie futuriste ; <strong>en</strong>core ettoujours des files d’automobilesqui psalmodi<strong>en</strong>t l’air d’unemobilité sans limite.”La couleur est aussi omniprés<strong>en</strong>tepour tisser les li<strong>en</strong>s quiuniss<strong>en</strong>t tous les élém<strong>en</strong>tsréunis sur la toile de l’artiste.Et le résultat est d’une spectaculaireréussite.Les itinérairesde Carlo AloëNé <strong>en</strong> 1939 à Neufchâtel, il vit ettravaille à Bâle depuis 1962.Ses expositions personnellesl’ont am<strong>en</strong>é à exposer dans detrès nombreuses villes suisses :Neufchâtel, Bâle, Zürich, G<strong>en</strong>ève,Bad<strong>en</strong>. Il a égalem<strong>en</strong>t exposé<strong>en</strong> Allemagne et <strong>en</strong> France.En groupe, les expositions auxquellesa participé Carlo Aloëcircul<strong>en</strong>t dans le même espacefranco-germano-suisse.Exposition au MuséeFernet-Branca jusqu’au8 mai prochain.Parking Gare Ouestgratuit à proximité.Du mercredi au dimanchede 14 h à 19 h - fermé ledimanche et le lundi.Tarifs : 6 €,5 € tarif réduit(groupes à partir de 10,étudiants, carte Cezam).Gratuité pour les <strong>en</strong>fantsde moins de 12 ans etMuseumPass.19 À la découverte


C’est au théâtreDepuis le lancem<strong>en</strong>tde son 10 e anniversairele 15 décembre dernier,le théâtre La Coupolecontinue à faire la fêteavec ses spectateurs.Le député-maire JeanUeberschlag rappelait dansson discours de Nouvel An(voir page 4) le pari culturel faitpar la ville de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>.<strong>en</strong> 2011Le théâtreLa Coupolefête ses10ANSLa saison 2010/2011 se poursuitau théâtre La Coupole.Les travaux aux abords duthéâtre, débutés il y a quelquesmois sont à prés<strong>en</strong>t achevés. L’<strong>en</strong>trée du théâtre La Coupole estparée d’un tapis rouge, l’<strong>en</strong>vironnem<strong>en</strong>t lumineux du cinéma etdu théâtre a été rep<strong>en</strong>sé, des panneaux d’affichage supplém<strong>en</strong>tairesont été installés.10 ans, ça comptePour marquer ce 10 e anniversaire,la programmation est émaillée de temps forts.La Tour Vagabonde <strong>en</strong> constitue la nouvelle étape.En effet, à partir du 29 mars 2011, le théâtre de bois, copiede la tour élisabéthaine installée à Londres, sera montée placede la Mairie. Le théâtre La Coupole y programme unShakespeare : Songe d’une nuit d’été. Le service culturel,la médiathèque et le Conservatoire y programm<strong>en</strong>t desr<strong>en</strong>dez-vous de théâtre, musique, confér<strong>en</strong>ce.Le Ballet du Rhin est att<strong>en</strong>du jeudi 19 mai 2011, à 20 h 30.10 ans après sa première v<strong>en</strong>ue sur la scène de La Coupole,l’équipe de Bertrand d’At revi<strong>en</strong>t à <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>avec une programme exceptionnel, chorégraphié parGodani, Inger et Stromgr<strong>en</strong>.Le programme complet de ces manifestationsest disponible surwww.lacoupole.frÀ la découverte20


Toutes les animations <strong>en</strong> janvier et févrierJUSQU’AU 20 MARSRegio GourmetGagnez un week-<strong>en</strong>dcroisière sur le Rhin pour2 personneset 20 bons à 50 €avec les m<strong>en</strong>us à 34,50 €ou à 49,50 €.www.regiogourmet.comJUSQU’AU 24 MARSCours d’histoirede l’artavec Stéphane Vald<strong>en</strong>aireLe mardià 9 h 30 ou à <strong>18</strong> h 30Une petite histoire de lapeinture abstraiteLe jeudià 9 h 30 ou à <strong>18</strong> h 30Histoire du cinéma : unvoyage sur le Potemkine.Inscriptions possibles <strong>en</strong>cours de trimestre.R<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts etinscriptions au03 89 69 52 47 ouservice.culturel@ville-saint-louis.frJUSQU’AU 8 MAIExposition de peintureCarlo Aloëet Samuel BuriÀ l’Espace d’ArtContemporainFernet-Branca(voir notre article page <strong>18</strong>)JUSQU’AU 25 JANVIERCinémaFestival Télérama3 € sur prés<strong>en</strong>tationdu “pass”Aux Cinémas La Coupole(voir notre article page 11)DU 21 AU 23 JANVIERStage de formation<strong>en</strong> écriturescénaristiqueLes secrets du scénarioavec Luc DelisseÀ la médiathèquele ParnasseSAMEDI 22 JANVIERà partir de 14 h 00Hand-ballR<strong>en</strong>contresAu Gymnase MunicipalSAMEDI 22 JANVIERà 20 h 00Volley-ball<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> SM1 / Conflans-Andresy-JouyAu Gymnase MunicipalMARDI 25 JANVIERà 19 h 30Concertdu ConservatoireÀ l’Auditoriumdu Conservatoire(voir notre article page 12)DU 27 JANVIERAU 27 FÉVRIERExposition dephotographie et vidéoEn att<strong>en</strong>dantpar Muriel JoyaEntrée libreAu Forum de l’Hôtel de villeVENDREDI 28 JANVIERà 20 h 00Danse contemporaineFu<strong>en</strong>teovejunaAu théâtre La Coupole(voir notre article page 14)SAMEDI 29 JANVIERà <strong>18</strong> h 00Football<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> S1 / <strong>Saint</strong>-DiéAu Stade de la FrontièreSAMEDI 29 JANVIERà 20 h 00Volley-ball<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> SM1 /AM Laique CanteleuMarommeAu Sport<strong>en</strong>umSAMEDI 29 JANVIERà 20 h 00Grand lotode l’Amicale des 3 LysPetite restauration sur placeÀ la Salle des FêtesPrév<strong>en</strong>te au BarLe Grand Bleu20 € les 5 cartonsDIMANCHE 30 JANVIERà 16 h 00Concert du GECAR<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts etréservations au 03 89 69 72 12Au théâtre La CoupoleDu 1 er AU 28 FÉVRIERExposition photode Mathieu Birckel• du 1/02 au 15/02, expositionvisible dans descommerces au c<strong>en</strong>tre-ville• du 16/02 au 28/02,exposition visible dansla galerie marchandedu LeclercMARDI 1 er FÉVRIER à 17 h 00T<strong>en</strong>nis de table<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> Pro B / MetzAu Sport<strong>en</strong>umMARDI 1 er FÉVRIER à 19 h 00Confér<strong>en</strong>ceLe dictionnaire des motsdu sexeavec Agnès PierronÀ la Salle des Portes(voir notre article page 12)VENDREDI 4 FÉVRIERà 20 h 00ThéâtreLa PanneAu théâtre La Coupole(voir notre article page 14)21 Pratique


Toutes les animations <strong>en</strong> janvier et février4, 5 ET 6 FÉVRIERFEST’IMPRO 20116 e Festival de Théâtred’Improvisationde <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>Tarifs et r<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>tssur www.athila.frou au 06 80 53 59 76À la Salle des fêtesSAMEDI 5 FÉVRIERà partir de 14 h 00Hand-ballR<strong>en</strong>contresAu Gymnase MunicipalDIMANCHE 6 FÉVRIERà 17 h 00Musique classiqueRécital de pianode David VioliAu théâtre La Coupole(voir notre article page 14)MERCREDI 9 FÉVRIERà 20 h 30Confér<strong>en</strong>ce <strong>en</strong> histoirede l’artLa sculpturecomme actionpar Stéphane Vald<strong>en</strong>aireÀ l’Espace d’ArtContemporain Fernet-Branca(voir notre article page 12)VENDREDI 11 FÉVRIERà 20 h 30Café philoLa géométriedes passionspar Dominique HohlerÀ la Salle des Portes(voir notre article page 12)SAMEDI 12 FÉVRIERà <strong>18</strong> h 00Football<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> S1 / RCStrasbourg 2Au Stade de la FrontièreSAMEDI 12 FÉVRIERà 19 h 00Lotoorganisé par l’associationAminePetite restauration sur placeRéservation auprès deNadia Bounakalaau 06 63 48 99 40À la salle des fêtesPossibilité égalem<strong>en</strong>t deram<strong>en</strong>er des lots pour le lotoSAMEDI 12 FÉVRIERà 20 h 00Volley-ball<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> SM1 / CA BriveCorrèzeAu Sport<strong>en</strong>umSAMEDI 12 FÉVRIERà 20 h 00Théâtre d’humourLes nouvelles brèvesde comptoirAu théâtre La Coupole(voir notre article page 14)MARDI 15 FÉVRIER à 19 h 30AuditionpluridisciplinaireEntrée libreR<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>tsau 03 89 67 72 42À l’Auditoriumdu ConservatoireJEUDI 17 FÉVRIER à 19 h 30Concert de l’<strong>en</strong>sembled’altosEntrée libreR<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>tsau 03 89 67 72 42À l’Auditoriumdu ConservatoireVENDREDI <strong>18</strong> FÉVRIERà 20 h 00Opéra : La BohèmeAu théâtre La Coupole(voir notre article page 14)VENDREDI <strong>18</strong> FÉVRIERà 20 h 30Concert jazzJosquin Lauton QuartetEntrée libreR<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts etréservations : 03 89 69 52 23A la Salle des PortesSAMEDI 19 FÉVRIERl’après-midiVisite culturelleAu Museum FriederBurda (Bad<strong>en</strong>-Bad<strong>en</strong>)avec Stéphane Vald<strong>en</strong>aireVisite d’œuvres de Picassoet de grands artistesaméricains des années50-60.Inscription obligatoireTarifs et r<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts au03 89 69 52 47DIMANCHE 20 FÉVRIERde 9 h 00 à 16 h 00Bourse aux vêtem<strong>en</strong>tsd’<strong>en</strong>fantsorganisée par le RugbyClub de <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>R<strong>en</strong>seignem<strong>en</strong>ts etinscriptionsau 03 89 69 09 50 ouschweitzer.rugby@orange.frÀ la Halle NusserDIMANCHE 20 FÉVRIERJournée choucrouteorganisée par le Comitéde l’Association ProloisirsPopulaires <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>MARDI 22 FÉVRIERà 17 h 00T<strong>en</strong>nis de table<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> Pro B /Rou<strong>en</strong>Au Sport<strong>en</strong>umVENDREDI 25 FÉVRIERà 20 h 30Concertmusique tziganeOnly a gipsyavec Muhi TahiriÀ la Salle des Portes(voir notre article page 12)SAMEDI 26 FÉVRIERà 20 h 00Volley-ball<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> SM1 / LoisirsIntersport <strong>Saint</strong> PierreAu Sport<strong>en</strong>um26 ET 27 FÉVRIERFête du timbreorganisée par l’associationPhilatélique, Cartophileet numismatique Régiode <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong>À la Salle des FêtesPratique22


Le coin du joueur123456789101112A B C D E F G H IBONNEANNEEJ K LA S A I N T L O U I SLes mots croisés de Philippe ImbertLA NOUVELLE ANNÉE : “BONNE ANNÉE À SAINT-LOUIS !”Horizontalem<strong>en</strong>t :1. Le premier de l’année arrive souv<strong>en</strong>t après une nuit blanche ! -Expose des fleurs dès le printemps - 2. Bonne à souhaits - Versionoriginale lue de droite à gauche - Fume au Japon - 3. Boîte à lettres -République arabe - 4. Prés<strong>en</strong>tés meilleurs de l’année - On la passeavec la <strong>Saint</strong>-Sylvestre - 5. Est plutôt anglais - Parfait pour tirer untrait - Tas de neige - 6. Sont chargés de bonnes paroles <strong>en</strong> ce débutd’année - 7. Personnage mis <strong>en</strong> échecs - Donna de l’air - Aluminium -8. Bonne action ou Bonne Année ! - Repas de célibataires - 9. Unpatron <strong>en</strong> fête ! - 10. Prés<strong>en</strong>tée avec les vœux - La nouvelle annéeles clôture - 11. C’est une façon de lire ! - Tout-petit qui mouille son lit !Verticalem<strong>en</strong>t :A. C’est le premier à annoncer la nouvelle année - Ex-cité - B. Ça peutêtre vous et moi - Reste donc pour le chi<strong>en</strong> - Courant au froid - Mérit<strong>en</strong>tchacun un point - C. Sans division - C’est dans le haut de gamme -Suite de crochets - D. N’est pas sans portée - Unité de César - Salutétranger - E. Personnel - Relatif au fruit du travail du vigneron - Idéalpour partager - F. M<strong>en</strong>the à l’eau - On compr<strong>en</strong>d son langage- G-H. Ditparfois difficilem<strong>en</strong>t - Vite au cœur - Avion appelé aussi ADAC - I. Sanscasse - J. Chargées de bons caractères <strong>en</strong> ce début d’année - Pairesde l<strong>en</strong>tilles - K. Marqua le coup - Chargé d’affaires - Un certain rire -L. Une année qui comm<strong>en</strong>ce - Mauvaise humeurLA TRIBUNE DE L’OPPOSITIONChères ludovici<strong>en</strong>nes, chers ludovici<strong>en</strong>s,En ce début d’année nouvelle, nous vous prés<strong>en</strong>tons nos voeux lesplus chers. Puisse 2011 assurer, à vous et à vos proches, le bonheuret la santé qui vous seront utiles pour la réussite de vos projets.Que faire avancer <strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> soit dans l’esprit de tous ! Que l’année2011 soit aussi celle de l’optimisme retrouvé, du mieux vivre<strong>en</strong>semble, du respect de chacun. Espérer c’est déjà le début dubonheur ! Bonne année à tous !E. Wissler, P. Plaisance-Ganzmann, B. Fest, V. Mellinger, M. Dutour,V. Leleyter. E-mail : maville@saint-louis.bizLe Sudoku de Philippe ImbertCourrier des lecteursUne grille de Sudokuest composée de9 carrés de 9 cases,soit 81 cases.Le but du jeu est deparv<strong>en</strong>ir à inscriretous les chiffres de1 à 9, sans qu’ils serépèt<strong>en</strong>t, dans unordre quelconquedans chaque ligne,dans chaquecolonne et danschaque carré d<strong>en</strong>euf cases. Tout lemonde peut jouer, ilsuffit d’être pati<strong>en</strong>t etsurtout logique !Bonsoir, passant régulièrem<strong>en</strong>t <strong>en</strong> ville, notamm<strong>en</strong>tav<strong>en</strong>ue de Bâle, j’observe à quel point cette rue estbelle, bi<strong>en</strong> aménagée, arborée, etc. ne serait-il paspossible de prévoir le même type d’aménagem<strong>en</strong>true de Huningue, rue du Général de Gaulle & ruede Mulhouse ? la ville gagnerait <strong>en</strong> qualité de vie.Cordialem<strong>en</strong>t,Y.KSolutions du précéd<strong>en</strong>t numéro (<strong>Saint</strong>-<strong>Louis</strong> Magazine n° 17)Horizontalem<strong>en</strong>t :1. BON NOËL A TOUS ! - 2. LES ENFANTS -3. EG - VE ! - DU - 4. SOUHAITE DE - 5. SU -SOUL - ORNE - 6. ARE - LA NUIT (de Noël) -7. PERE NOËL - I.G.N. - 8. VOUDRA - 9. NOËL -SOIREE (de Noël) - 10. SR - EMEU - RÂ -11. BONNES FÊTES ! - 12. - PEUT - OSEZVerticalem<strong>en</strong>t :A. BLE - SAPINS - B. O.E. - SURE - ORBE -C. N.S.E.O. - ERRE - OU - D. NEGUS - LENT -E. ON - HONNI (honni soit qui mal y p<strong>en</strong>se) - MN -F. EF - AU - SEES - G. LA VILLE VOUS -H. ANET - ALOI - F.O. -I. TT - EON - URNES -J. OS - DRUIDE - TE - K. DENIGREREZ -L. SOU - ETNA - ASSolutions dans le prochain numéro23


CinémaLe Festival TéléramaAFCAE*est l’occasion devoir ou revoir lesfilms qui ont marquél’année 2010.Le cinéma La Coupolea sélectionné sept filmsparmi les quinzemeilleurs films del’année, selonla rédaction et leslecteurs de Télérama.DU MERCREDI 19AU MARDI25 JANVIERBright StarTournéeWhite MaterialMammuthL’IllusionnisteVous allez r<strong>en</strong>contrerun bel etsombre inconnuDans les yeux*Association Française desCinémas d’Art et Essai3€la place de cinémapour toutes les séances des 7 films sélectionnés,avec le pass Téléramadans les numéros des 12 et 19 janvier 2011Détails des séances <strong>en</strong> page 11 ou sur le site : http://cinema.coupole.free.fr

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!