sidra speciale tamouz.indd - Hassidout

hassidout.org
  • No tags were found...

sidra speciale tamouz.indd - Hassidout

N°7 - Juin 2007 / Tamouz 5767h’’bTAMOUZHABAD LOUBAVITCHVINCENNES - S. MANDECentre Communautaire - Synagogue - Mikve - Yechivasous la direction du Rav Yossef Taieb, émissaire du Rabbi pour les villes de Vincennes et S. Mandé, Dayan de la communauté20, rue de la Paix - 94300 Vincennes - Tél 01 43 98 98 98 - Fax 01 43 98 94 87 - email asso-keren@wanadoo.frLe Mot du RavA l’approche du mois de Tamouz, unedate nous vient tout naturellement àl’esprit, celle du 17 Tamouz, jour marquépar des évènements importants, dont, enparticulier, la première brèche dans lesmurailles de Jérusalem lors du siège deNabukodonozor.Bien des années plus tard, le mois deTamouz a connu d’autres évènementsqui ont mis en lumière une date déjàimportante : le 3 Tamouz.En l’année 5687-1927, le Rabbi Yossef – Itshak Schneersson,beau-père du Rabbi et précédent Rabbi de Loubavitch, vit lapeine de mort à laquelle il était condamné, commuée en peined’exil (qui fût fi nalement totalement annulée le 12 Tamouz).Puis cette date fut également retenue vis-à-vis du Rabbi. Le3 Tamouz est alors devenue une date incontournable pour lejudaïsme dans le monde entier. Ce jour est célébré de partoutet, particulièrement à New York, à Grown Heights, résidence etquartier général du mouvement Loubavitch.Vu l’importance considérable que revêt ce jour, j’aimeraisici mettre l’accent sur des choses connues et même très bienconnues, car souvent les choses les plus évidentes sontfi nalement oubliées.Citons un exemple touchant à notre vie : notre santé. Ellenous semble acquise à tel point que l’on se permet de fumeret même de beaucoup fumer, malgré l’avertissement bienvisible sur le paquet « Fumer tue » et malgré l’injonction de la Tora« Vénichmatèm méod lénafchotéhêm » (et vous ferez fortementattention à vous).C’est en ayant à l’esprit cette tendance que j’ai tenu à soulignerun fait clair et évident : la propagation du judaïsme à travers lemonde entier qui a débuté après la seconde guerre mondialeet qui a atteint des proportions exceptionnelles ces dernièresannées.De nos jours, toutes les mouvances du judaïsme ont prisl’habitude de donner des cours à toutes les catégories de juifset d’aller s’implanter un peu partout dans le monde.Le pionnier en cela a été Avraham Avinou qui a cherché àdiffuser le monothéisme (Guémara, Midrach, Rachi, Rambamà propos d’Avraham Avinou). Son travail s’est tout naturellementprolongé avec Itshak et Yaacov puis les Tzadikim desgénérations à venir.Parmi eux, le Baal Chem Tov qui en reçu l’ordre de Machia’h.Secrétariat général 01 43 98 98 98Responsable de la rédaction : Mme Elfassi 06 14 41 98 98Relations publiques : Mme Haouzi 06 20 62 05 80Talmud Tora/jeunesse : Mme Gabison 06 61 77 52 53Edition SpécialeGUIMEL TAMOUZL’histoire en est bien connue : le Baal Chem Tov eut uneélévation de l’âme dans les mondes spirituels (Aliat Hanéchama)et lorsqu’il s’est retrouvé dans le palais de Machia’h ildemanda : « Quand viendra-t-il ? » ce à quoi le Machia’hrépondit : « Lorsque tes sources seront propagées à l’extérieur ».Ce qui signifi e même dans les endroits les plus hostiles aujudaïsme.Ce travail de diffusion du judaïsme continua avec son« successeur » (Mémalé Makome) : littéralement « celui quiremplit la place » (Guémara Oraïot) le Maguid de Mézéritch,puis son « successeur » l’Admour Hazaken ….jusqu’à arriver auRabbi Yossef Ishak Schneerson, qui demanda à ses hassidim unvéritable don de soi (messirout nefesh) jusqu’à donner leur viemême pour la propagation de la Tora, à l’instar de ces hassidimqui restèrent en URSS malgré le régime totalitaire, afi n d’yperpétuer le judaïsme.Puis ce travail arriva à son apogée avec son « successeur » Le RABBI.A une échelle différente, en suivant les exigences de lagénération, le Rabbi envoya ses hassidim partout dans lemonde car là où il y a des juifs, il faut de la Tora et des Mitzvot etdonc une synagogue, une école, un héder, un mikvé pur, uneaide aux nécessiteux, un Rav, etc. Tous les moyens à dispositiondoivent être utilisés pour y parvenir, que cela se fasse d’unemanière directe ou indirecte et même cachée si, pour différentesraisons, le nom de Loubavitch ne peut être apparaître.Cette notion est devenue d’une évidence telle, qu’elle a donnéelieu à une anecdote bien connue : « Y-a-t-il des juifs sur la lune ?– Non, car si il y en avait, le Rabbi de Loubavitch y aurait envoyéun émissaire ».Depuis l’année 5719(1959), le Rabbi a commencé à ouvrir desBaté ‘Habad un peu partout dans le mondeCe travail sur chaque Juif, le Rabbi l’a effectué, sans relâche,durant toutes ces années à travers ses émissaires, maiségalement d’une manière directe à travers les innombrables lettresadressées de par le monde entier.Ces milliers de lettres (Iguérot Kodesh) destinées à toutes lescatégories de Juifs, du « non voyant » au plus grand érudit, ettouchant à tous les domaines de la vie, jusqu’aux choses lesplus secrètes et les plus extraordinaires, en sont un formidabletémoignage.Ce travail gigantesque a connu une réussite telle qu’il a pubriser toutes les barrières malgré les oppositions et adversités dudébut.De nos jours, cette diffusion extraordinaire de la Tora est devenueun fait incontournable du judaïsme contemporain. Cela nousparait évident et naturel à tel point que si la nouvelle générationne se fi ait qu’à ce qu’elle voit, sans connaître l’historique de cettedynamique, elle ne pourrait jamais se douter que le Rabbi en aété l’initiateur.Et cela aussi était sa volonté, faire en sorte que le message quele Machia’h délivra au Baal Chem Tov, devienne l’héritage dechacun, toute tendance confondue.Ce jour du 3 Tamouz est un moment propice pour méditer sur cetravail gigantesque et formidable et également pour ceux oucelles qui n’y ont pas encore pleinement participé, de pouvoirprendre une part active à cette œuvre essentielle.Et tout cela hâtera la venue de Machia ‘h TsidekénouAmen Ken Yéhi Ratson.Rav Yossef TaiebMikvé : Mme Dahan 06 11 03 09 50Responsable Tsédaka : M. Gabay 06 99 28 31 89Yeschiva – Synagogue 01 43 98 97 67Rav Gabison 06 63 11 13 42Offert par Mme Fabienne Sabban Elfassy afin d’amener des bénédictions sur sa famille et pour l’élévation de l’âme de son père Moché ben ‘Haïm Sabban


RécitLa campagne des Téfi lin a débuté en 5727(1967)L’histoire suivante nous permet de comprendre l’importance de cetteMitsva qui peut véritablement sauver la vie d’un juif.Cette histoire, assez longue est rapportée dans son intégralité dans« Rabbénou Néssinou » page 82, est racontée par le Rav Aaron Gayzinski,qui en fut un témoin actif. Elle se situe aux Etats-Unis.Un jour d’été, deux jeunes américains, habillés en gentlemen et portantdes habits de deuil, vinrent chez le Rav Gayzinski afi n d’y réciter le Kadish(il s’agissait des deux frères Ozinski)Une relation amicale s’est nouée rapidement, et principalement avecle frère aîné qui était plus réceptif et dont le prénom hébraïque étaitLévi Its’hak (sa famille descendait de Rabbi Lévi Its’hak de Berditchev).Il commença donc à mettre les Téfi lin et le Rav Gayzinski plaça chez luides mézouzot. A la suite d’une discussion sur le Rabbi, le Rav Gayzinskilui proposa de prendre un rendez-vous pour une Yé’hidout. On était alorsen av et il n’y avait pas de place jusqu’après Souccot.M. Ozinski pu néammoins voir le Rabbi un soir où il s’est tenu devant saporte en attendant que le Rabbi sorte. Il fut alors totalement ébloui et ditqu’il ne pouvait plus le revoir car cet homme était trop saint pour lui.A l’issu du Chabbat échouva et à la veille de Yom Kippour, les frèresOzinski arrivèrent chez le Rav. Ils étaient là car le plus jeune frèreMordé’hai(qui étai tplus réticent à l’égard de la Torah) avait apprisqu’il était atteint d’une tumeur maligne à l’estomac. Les médecins duMédical Center voulaient l’opérer d’urgence et attendaient qu’uneplace se libère. En attendant cela,Mordé’hai vit d’autres médecins dontun spécialiste qui n’était pas pour une intervention précipitée. Or leMédical Center venait de l’appeler car une place était libre et s’il nevenait pas se faire opérer, les médecins déclinaient toute responsabilité.Il ne savait plus quoi faire.Le Rav leur conseilla de demander un rendez-vous d’urgence avec leRabbi auprès du Rav ‘Hadakov et si cela n’était pas possible, d’attendredevant le bureau du Rabbi que celui-ci sorte.A près d’une heure du matin, M.Ozinski appela le Rav. Il lui racontaqu’ils avaient attendu que le Rabbi sorte et le Rabbi leur dit alors qu’il lesattendait et ils sont rentrés dans le bureau du Rabbi où ils restèrent uneL’ActuHALAKHAConcernant les trois semaines.1.Depuis le 17 Tamouz jusqu’au 9 Av, il y a certaines restrictions.On distingue 5 périodes :•le 17 Tamouz•Du 17 Tamouz jusqu’à Roch ‘hodech Av•De Roch ‘Hodesh Av jusqu’à la semaine du 9 Av•La semaine du 9 Av•Le jour du 9 Av2.On évitera d’écouter de la musique à partir du 17 Tamouzjusqu’après le 9 Av, sauf s’il s’agit d’une Mitsva (ex : Brit Mila,rachat du 1er né…)3.Concernant la bénédiction de Chéé’héyanou, il existe descoutumes différentes :•Pour le ‘Habad : on ne dira pas la bénédiction, mêmependant Chabat (hayom yom du 21 Tamouz)•Pour les Sépharadim et Ashkénazim, on pourra dire labénédiction pendant Chabat4.Si l’on trouve un nouveau fruit pendant les 3 semaines, etque l’on ne retrouvera pas après le 9 Av, alors on peut faireChéé’éyanou même pendant les 3 semaines5.Concernant le jeûne du 17 Tamouz :•Un garçon de moins de 13 ans et une fi lle de moins de 12 anssont acquittés du jeûne.•Une femme enceinte est acquittée de jeûner à partir du 3ememois de grossesse et avant cela si elle souffre d’étourdissements,maux de tête, vomissements.•Une femme qui a accouché est acquittée de jeûner jusqu’à24 mois après l’accouchement.heure (fait impensable pour une veille de Yom Kippour). Le Rabbi leura répété trois fois en Ydish : « J’ai un médicament pour vous, ce sontles Téfi lin ». Il lui dit également de ne pas opérer et de suivre un régimealimentaire.La veille de Yom Kippour, lorsque le Rav Gayzinski passa davnat leRabbi pour le Léka’h, celui-ci lui demanda de vérifi er que les frères Ozinskimettent bien les téfi lin.Finalement, Mordé’hai a suivi les conseils du Rabbi. Il repris du poids(jusqu’à vingt-quatre kg à chabat Béréchit)Lévi Its’hak Ozinski avoua qu’à chabat chouva il avait eu cinquante ansat que c’était la première fois qu’il jeûnait à Yom Kippour.Après six semaines, Mordé’hai refi t des examens. Il n’y avait plusaucune trace de la maladie. A tel point que le Médical Center dû faire uneenquête pour savoir comment ils avaient pu se tromper. En fait, ils n’ycomprenaient plus rien.Nous, nous comprenons à quel point les Mitsvot infl uent sur notreexistence et change le cours de notre vie.Calendrier Hassidique3 Tamouz 5687-1927 (19 juin 2007)Le Rabbi Yossef-Itshak, 6ème Rabbi de Loubavitch, vit la peine de mort à laquelle ilétait condamné, commuée en exil. Le dimanche 3 Tamouz, il fut exilé à Kastroma.3 Tamouz 5754-1994 (19 juin 2007)Le Rabbi de Loubavitch quitta ce monde physiquement3 Tamouz (19 juin 2007)Jour ou Yeochoua Ben Noun demanda au soleil d’arrêter sa course lors de laconquête de Jéricho, lorsque les Bné Israël entrèrent en Eretz Israël (après 40années passées dans le désert)12 Tamouz 5640 - 1880 (28 juin 2007)Naissance du Rabbi Rayats (Yossef-Its’hak Schneerson) 6ème Rabbi deLoubavitch12 Tamouz 5655-1885 (28 juin 2007)Le Rabbi Rachab (Chalom Dov Ber) 5ème Rabbi de Loubavitch confi a desresponsabilités communautaires à son fi ls, le Rabbi Rayats et en fi t sonsecrétaire particulier12 Tamouz 5687-1927 (28 juin 2007)Le Rabbi Rayats appris qu’il était libre de quitter la ville d’exil de Kastroma17 Tamouz (3juillet2007)Jour de jeûne en commémoration de la 1ère brèche faite dans les murailles deJérusalem lors du siège de Nabukodonozor qui abouti à la destruction du 2èmetemple trois semaines plus tard (le 9 Av)HORAIRES DE CHABBAT ET FETES23 mars Chabat Vayikva (4 Nissan) Entrée 18h48 - Sortie 19h5722 juin : Chabat ‘Houkat (7 Tamouz) Entrée 21h38 - Sortie 23h0429 juin Chabat Balak (14 Tamouz ) Entrée 21h38 - Sortie 23h0317 Tamouz Jeûne (Mardi 3 juillet) Début 3h12 - Fin 22h496 juillet Chabat Pin’has (21 Tamouz) Entrée 21h36 - Sortie 23h0013 juillet Chabat Matot-Maassé (28 Tamouz) Entrée 21h32 - Sortie 22h53


Machia’hLA CROYANCE EN LA VENUE DU MACHIA’H/ L’ATTENTE DU MACHIA’HParmi les 13 fondements du judaisme, il y a celui de la croyance en la venue de Machia’h (ani maamin béviathamachia’h).Lorsque l’on regarde à ce sujet le Rambam, lois des Rois chap.11 loi.1, on y trouve que : celui qui ne croit pas dans (lemessie) ou qui ne l’attend pas, est non seulement en renégat dans les Prophètes mais également dans la Torah et dansMoïse.Cela nous enseigne :1. que cette notion n’est pas reliée uniquement aux Prophètes mais à la Thora elle-même et à Moché Rabbénou2.qu’il faut non seulement croire en Machia’h mais également l’attendre.D’ où l’importance de faire savoir à tout le monde ce devoir de l’attendre qui est un fait actif qui doit s’exprimerpar un comportement conforme à ce que le Torah nous réclame :étude de la Torah, accomplissement des Mitsvot,amélioration de soi, etc… Tout cela doit se faire avec une croyance et une attente de Machia’h en sachant que notrecomportement en activera la venue (Chaaré Guéoula)Les 10 “Campagnes” de MitsvotA partir de l’année 5727-1967, le Rabbi lança progressivement lescampagnes de Mitsvot afi n de diffuser la Torah dans le monde etd’aller à la rencontre de chaque juif.•Tefi lin (5727-1967)•Etude de la Torah (5731-1971)•Renforcement de l’éducation juive des enfants(été 1973)•Mézouza•Tsédaka•Maison remplie des livres sacrés•Allumage des bougies de Chabat et Yom Tov•Cacherout•Pureté Familiale•Ahavat Israël (l’amour du prochain)Mr Nicolas DIAMENTDocteur en pharmacie D.U. orthopédiePHARMACIEDE LA MAIRIE21,avenue du Général de Gaulle94160 S-MandéTél. 01.43.28.22.07Fax 01.43.28.88.76Offert par Mr et Mme Chlomo Partoucheau profit des institutionsPuisse Achem les bénir dans tout le bienmatériel et spirituelSantéCuisineQue faire si………….. ?..... un enfant tombe et sous l’impulsion du choc, une dentdéfi nitive est expulsée ?-surtout ne pas jeter la dent .-ne pas la nettoyer, ni la gratter-la garder dans la solution liquide ; sérum physiologique oumieux dans la salive de l’enfant (le mieux étant qu’il la gardedans sa bouche, mais cela n’est pas évident !!)-éviter de rincer la bouche-aller d’urgence chez un dentiste ou un stomatologue quitentera une réimplantation de la dent : plus vous agirezrapidement, plus les chances de réussite seront importantes...... Si la dent n’a pas été totalement expulsée,la réenfonçertout de suite dans son alvéole et aller d’urgence chez unspécialisteQue D… accorde à chacun une santé et des forces chaquejour renouveléesPas le temps de cuisiner, mais envie de faire plaisir alorstentez cette recette de gâteau facile mais surtout rapideAlors, il vous faut :5 œufs1 verre d’huile1 verre de sucre1 verre de farine100 grammes de chocolat1 sachet de levure alsacienne1 sachet de sucre vanilléPréchauffer le four à thermostat 6 (180°)Travailler les œufs, le sucre , le sucre vanillé jusqu’à obtenirun mélange homogène puis Incorporer l’huileMélanger la levure avec la farine puis mettre au mélangesucre/œufsMettre le chocolat que vous aurez fait fondre auparavantau bain-marieFaire cuire le gâteau pendant environ 20 minutesBon Appétit


Ne pas jeter sur la voie publique - Ne pas transporter ce feuillet ShabbatInfos CommunautairesVoilà maintenant plusieurs années Profi tez donc pour vérifi er vosque le Beth Habad de Vincennes- Mézouzotes et Téfi lines avant lesS.Mandé, ainsi que la Yéchiva, vacances!éditent son calendrier communautaire(4000 exemplaires) dont MAZAL TOVla sortie est prévue (b’h) pour les Nous souhaitons Mazal Tov àfête de Tichril’occasion de leur anniversaireSi vous pouviez nous aider à concrétiserce projet pour l’annéeà Ada Noa le 10 tamouz,AyacheJérémie le 18 Tamouz, Krief Noa5768 en cours (2007-2008) enle 7 Tamouz,et Sebban Eva le 6achetant, soit une date anniversaire(de vos enfants, mariage …)Tamouzou tout autre évènement qui pourraitêtre célébré dans l’année, ouUn grand Mazal Tov à Yossi Abouzdidet ‘Haya Danan à l’occasionencore tout encart publicitaire,de leur fi ançiailles ainsi qu’auxcela serait d’une grande aideparentspour nos institutions.« Nos Saints Maîtres, dont le mériteUn grand Mazal Tov à Mochénous protége, nous ont donnéNadjar et Né’hama Azoulay àl’assurance que quiconque, hommeou femme, apportera sonl’occasion de leur mariage le 11Tamouz 5767aide aux Yéchivot Loubavitch,suscitera les canaux et les réceptaclespar lesquels il obtiendra« Qu’ils construisent un édifi ceéternel.Amen »l’opulence matérielle de ses enfantset tout le bien matériel et Un grand Mazal Tov à Rav et Mmespirituel » (Iguerot kodech-lettre Pressman à l’occasion de lan°3107).naissance de leur fi lleRenseignements : Mme HAOUZIUn grand Mazal Tov à Israêl AriéActuellement un sofer est présent Leib Haouzi à l’occasion de satous les jours au Beth Habad. coupe de cheveuxPortraitsLe Rav Menahem Mendel LASRICe mois-ci nous faisons connaissance avec le Rav M.M. LASRIAu terme d’un cursus d’étude entièrement kodesh au heder, le Rav LASRI se dirigevers la Yéchiva de Brunoy où il passe quelques années et où il se distingue à telleenseigne que, lorsqu’il doit partir au terme de son cycle, la Direction ne le laissepartir qu’à grand regret. Il est donc naturel que, à son retour en France (après êtrepassé par les yéchivot de Manchester et de Morristown aux Etats-Unis) il revienneà Brunoy, plus en qualité d’élève, mais en chliah (c’est-à-dire éducateur sous lasupervision de la Direction de la Yéchiva).Très vite, la corde éducative vibre à l’intérieur du jeune bahour qui accumule lesexpériences en s’essayant à tous les publics du panel de la jeunesse juive (écoles,camps de vacances).Aujourd’hui, marié et père de 3 enfants, il conjugue une existence de responsablecommunautaire (il est le représentant du Rabbi pour la ville de Nogent-sur-Marne)et de professeur de hassidout où il permet aux élèves de notre yéchiva de boire àla fontaine de sa connaissance de la Tora et de son expérience riche et diverse.La YeshivaJeunesse• Guimel tamouz, une date importante dans le calendrier‘hassidique, c’est pour cela que le département jeunesseorganise un grand rassemblement pour les enfants de 4 à12ans avec animation, jongleur, ventriloque, magicienGouter ,vidéo du Rabbi et plein d’autres surprises• La jeunesse Loubavitch de Vincennes, toujours aussidynamique, est heureuse de vous annoncer que, depuis lemilieu du mois de Iyar, des activités récréatives de Chabatsont organisées au Beth Habad. En effet, des monitrices, chezqui l’expérience la dispute à la conscience professionnelle,seront heureuses de rassembler vos enfants tous les Chabatet Yom Tov à 11 heures le matin (durant l’offi ce de Chaharit)pour un programme complet commençant par la tfi la(prière) suivi du récit de la paracha de la semaine, sansoublier des jeux et pour fi nir, le goûter.• Enfi n, le département Jeunesse, vous rappelle que leTalmud Tora est heureux d’accueillir vos enfants à partir de 5ans tous le mercredi.Renseignements : Mme GabisonL’été approche à grands pas etavec lui l’incontournable centreaéré du Beth Habad le Gan Israël.Dans une ambiance authentiquementjuive les plus jeunesse trouveront emportés danstrois semaines de joie et debonne humeur encadrés parune équipe de monitrices compétenteset investies.Gan israel du 9 au 27 juillet 2007Au Beth Habad de vincennespour les enfants de 3 à 12 ansRenseignements : Mme GabisonBeth Habad S. MandéNous sommes heureux de vous rappeler les activités du Beth Habad de S. Mandé.ChabatLes téfilot s’y déroulent tous les chabatot dans une atmosphère chaleureuseet accueillante sous la direction du Rav Elezam(pour la prière dela veille de chabat se renseigner au 06 28 84 06 20).La prière de moussaf se termine autour du kiddouch hebdomadaireL’étude ne reste pas en compte avec un programme très fourni :-Hassidout avant charit(à 8h30)-étude du sujet de machiah et de la délivrance (avant minha)-développements sur la sidra de la semaine (après minha)à noter: en préparation une étude de hassidout pour les messieurs dansla semaine.Semaine-enfin, n’oublions pas le centre de vérification de tefilines et de mezouzot-repas scolairespour les enfants scolarisés dans les lycées autour du Beth ‘Habad deS-Mandé ,il leur est possible de venir déjeûner sur placePour tout renseignement, contacter Mme Haouzi au :06.20.62.05.80Mazal tov à la famille Charbit pour la naissance de leur fils qu’il grandissedans la torah et les mitsvot dans l’affection de ses parentsPour tous renseignements appeler le 06 28 84 06 20Ainsi que nous l’annoncions dans notre précédent numéro, durant le mois de Sivan, la Yéchiva, toujours à la pointe desactivités visant à accentuer l’étude de la Tora, a entamé le 2ème grand concours de l’année, organisé autour de l’étude dela Tora où les élèves se distinguent par leur étude et leur comportement hassidique.Aujourd’hui, alors que s’ouvre le mois de Tamouz, nous trouvons les élèves d’autant plus investis dans cette grande échéance,qu’elle rencontre un autre rendez-vous : le jour de guimel tamouz.

More magazines by this user
Similar magazines