La nouvelle école primaire de Cantley, la construction est commencée

echocantley.ca

La nouvelle école primaire de Cantley, la construction est commencée

Volume 25 n o 2Août / August 2013Gratuit / FreeDepuis / Since 1989Le journal communautaire de Cantley / The community newspaper of CantleyL’ÉCHO de CANTLEY est une corporation à but nonlucratif qui existe grâce au dévouement de ses bénévoles.The ECHO of CANTLEY is a non profit organizationthat exists thanks to the dedication of its volunteers.La nouvelle école primaire de Cantley,la construction est commencéePhoto : Joël DeschenesÉditorial / Editorial . . . . . . . . . . . . . . . . 4Cantley 1889 . . . . . . . . . . . . . . . . .12-13Babillard communautaire / Bulletin Board . . . .16Pages municipales / Municipal Pages . . . 20-23Santé / Health . . . . . . . . . . . . . . . 28-29Petites annonces / Classified Ads . . . . . . 35œuvre d'art floralDétails en page 13L’Écho de Cantley :FIER MEMBRE DE / PROUD MEMBER OF


L’ÉCHO de CANTLEY accepte depublier les articles et lettres deses lecteurs. Toute soumissiondevrait être adressée à L’Écho deCantley avec l’adresse et le numérode téléphone de l’auteur.La politique de L’ÉCHO deCANTLEY est de publier tous lestextes reçus, cependant nous nepouvons pas garantir que nouspouvons publier tel qu’il a étédemandé. L’Écho se réserve ledroit d’abréger certains texteset d’éliminer ceux qui comportentdes injures personnelles.Membres du conseil d’administration :Louise Dion-Simard, Joël Deschênes, Kristina Jensen,Chantal Turcotte.ISSN /08439311L’ÉCHO de CANTLEY188, montée de la SourceBoîte n o 1, Comp. 9Cantley (Québec) J8V 3J2Courriels (e-mail) :pub@echocantley.caarticles@echocantley.cainfo@echocantley.caAbonnement annuel 50$Annual SubscriptionThe ECHO of CANTLEY agrees topublish articles and letters fromreaders on subjects of concernto them. All submissions must beaddressed to the Echo of Cantley,and include the writer’s addressand phone number.The policy of The ECHO of CANTLEYis to publish the text received, butwe cannot guarantee publicationdue to space restrictions. Wereserve the right to edit or shortentext as well as to eliminate anyelements which may cause personalinjury to others.Rédacteur en chef :Joël DeschênesRédactrice française : Louise Dion-SimardRédactrice anglaise : Kristina JensenCoordonnateur :Marc RoyComptabilité :Joël DeschênesPublicité et petites annonces : Joël DeschênesGraphiste :Ali MoayeriWeb master :Joël DeschênesImprimerie :QualimaxCollègues ou collaborateursÀ la rédaction : André Arcand, Wes Darou, Joël Deschênes,Audrey Rainville, Alexandra Ienco, Bibiane Rondeau, Gustaff Schoovaerts,Kasia Skabas, Radek Skabas, Brigitte Soroka, Chantal Turcotte,Lina Duguay, Denis Desjardins.À la révision : Louise Dion-Simard, Kristina Jensen, Ginette Leblanc,Robin MacKay, Brigitte Soroka, Suzanne Emond, Julie Poirier,Colin Masterson, Céline Jetté, Isabelle Durocher.Vous avez une nouvelle à nouscommuniquerou vous voulez nous faire part de vos commentaires?Communiquez avec Marc Royau 819 827-2828ou par courriel à articles@echocantley.caNous sommes à l’écoute de nos lecteurs!www.echocantley.caL’ÉCHO de CANTLEY est membre deSubventionné par le ministèrede la Culture et CommunicationsFondé en 1989,L’ÉCHO de CANTLEY est une corporationà but non lucratif quiexiste grâce au dévouement deses bénévoles. Depuis sa création,nombre de bénévoles ontœuvré de diverses façons, etcontinuent de le faire, afi n deproduire un journal à l’image denotre communauté.RecyclableCommunicationspubli-services inc.Célébrons la vie à CantleyKristina JensenDepuis l’arrivée de notre famille à Cantley, en1992, j'ai appris rapidement que ce que nousavons ici est très spécial. Nous sommes vraimentbénis des dieux. Nos quartiers sont situés dansun environnement naturel qui nous offre la paixet la tranquillité. Lors de nos déplacementsdans la municipalité, nous passons devant despaysages à couper le souffle, de véritables cartespostales illustrées. Nous vivons dans un paradispour les amants de la nature. Mais Cantley estbeaucoup plus que de beaux paysages nichésdans les collines de la Gatineau; une populationdynamique y vit aussi.Nos fondateurs ont combattu pour notreindépendance. Grâce à leur dévouement et à leurvision, nous pouvons élever nos enfants dansune communauté à l’abri des avertissementsde smog, de la violence des gangs et autrestroubles auxquels sont confrontés les citadinsquotidiennement.Vous êtes ici et nous aussi!Ces mêmes bâtisseurs de Cantley sontdevenus des piliers dans notre communautéet de généreux guides pour ceux qui ont suivileurs traces. Ils nous ont enseigné la vertu dela participation communautaire et la façon derécolter la riche moisson du bénévolat.Voici les leçons à se rappeler: valeur de lacollaboration pour le bien commun, partage, nonseulement de notre argent, mais également denotre temps et de nos talents. Ces éléments sontessentiels pour être membre d'une communauté.Cantley n'est pas seulement l’endroit oùsuspendre votre chapeau à la fin de la journéede travail. C'est un endroit où vous pouvez vivreune croissance personnelle et compter sur unefoule de gens prêts à vous aider.Vous pouvez développer vos qualités demeneur, explorer votre créativité, apprendreà parler une nouvelle langue, à cuisiner unnouveau mets, à peindre ou à sculpter, à tisserou à coudre, grâce à des bénévoles. Vous devezseulement faire le premier pas.À Cantley, vous pouvez sortir de l'isolementde votre bulle en toute sécurité et intégrer unesociété accueillante et tolérante. Vous êtes ici,toutefois, vous n'êtes pas ici seul. Nous partageonstous cette municipalité, comme dans unmariage, pour le meilleur ou pour le pire et,croyez-moi, il vaudrait mieux que ce soit avecvotre implication.Je croisChacun de nous peut vraiment apporter sacontribution dans la vie des autres, il nous suffitd’y croire.Au lieu de marmonner quand des personnesnous demandent d’où nous venons, en espérantne pas susciter de commentaires sur les sitesd'enfouissement ou la récente saisie de drogues,ou de les corriger si elles confondent Cantleyet Chelsea, nous nous taisons. Nous devrionsêtre fiers de nommer clairement notre municipalité.C’est avec fierté que je déclare venir deCANTLEY!La fierté civique vaut son pesantd’orComme le prospecteur optimiste, je croisque nous sommes assis sur une mine d'or detalents. L’extraction de ces richesses devraitêtre notre priorité, ce qui ne nécessite ni infrastructurecoûteuse ni procédé complexe. Il s’agitsimplement d'offrir du soutien les uns aux autres,en commençant par nos entreprises locales. C'estprofitable à la fois à l'économie et à la planète.Lorsque nous avons besoin de biens et deservices, nous devons nous adresser tout d’abordà nos entreprises locales et résister au réflexede faire des affaires avec des multinationales.Au lieu de manger de la viande d’origineinconnue, des fruits et des légumes importés duMexique ou de la Chine, nous pouvons soutenirnos agriculteurs locaux. Manger local nous estprofitable.Une communauté d'affaires en bonne santépeut investir ses profits à Cantley; nous sommesalors tous gagnants.Nous pouvons contribuer à renforcer letissu social de notre communauté en apportantnotre concours aux organisations qui réclamentà grands cris plus de bénévoles.Nous pouvons contribuer à la vie civique deCantley, favoriser sa croissance saine et continue,grâce à de petits gestes qui, combinés, peuventaméliorer la qualité de vie de nos concitoyens.Nous sommes à un moment critique de lacroissance de notre communauté. Les décisionsprises par nos dirigeants municipaux aurontdes effets durables sur nous et les générationsfutures.À la demande d’amis et de voisins, j’envisagesérieusement d’entreprendre la prochaineétape dans mon parcours d’implication civiqueet de briguer le poste de conseiller du district4 – du Parc, lors des prochaines élections. J’endiscute présentement avec mon employeur etma famille.Je crois que je peux mettre mes quatredécennies d'expérience comme bénévole auprèsd’organismes à but non-lucratif, notammentla Société canadienne du cancer, L'Écho deCantley, Lions International, L'Art de l'ordinaire,au service de la communauté. Je suis disposéeà collaborer pour construire un avenir durablequi respecte notre caractère unique, célèbre nosrichesses naturelles et favorise la croissanceresponsable.Kristina Jensen2 The ECHO of CANTLEY, August 2013Dans le but d’alléger les articles du journal, chaque fois que le contexte l’exige, le genre masculin comprend aussi le genre féminin.


ÉditorialJoël DeschênesDes explosions, beaucoup de morts,du feu et du sang, des tragédies humaines,des gens qui pleurent, d’autresqui sont choqués, en colère. Si vousécoutez le moindrement les nouvelles àla télé, vous en avez entendu plusieursde ce genre, à la suite de la tragédie deLac-Mégantic. C’est normal de faire laune avec ce genre de tragédie, ça touchetout le monde d’une manière ou d’uneautre et l’information nous permet decomprendre, de savoir et d’agir, selonle cas. J’ai été bouleversé par cettetragédie, du moins les quarante-huitpremières heures, car ensuite, le flotet la répétition incessante ont plutôt eul’effet inverse sur moi.J’ai eu plusieurs fois l’impressionque même les journalistes « sérieux »,tous médias confondus, présentaientune nouvelle déformée ou manipuléede manière à la rendre plus intéressanteou spectaculaire, question de générerde l’intérêt et probablement des cotesd’écoute. Cette évidente façon de faireétait plutôt monnaie courante chez lesdiffuseurs privés (TVA et les autres),mais depuis quelques années, c’estdevenu la norme chez Radio-Canadaaussi et ça me dégoûte profondément.Les canaux de nouvelles en continuy sont pour quelque chose, puisqu’ilsdoivent meubler les longues heuresavec peu de budget, donc une tragédiec’est du bonbon pour les journalistes.Reste que la recherche du scoopjuteux, de l’entrevue-choc, est devenuela règle. Rappelez-vous l’attitude desjournalistes lorsque le président deMMA, M. Burkhard, s’est rendu à Lac-Mégantic. Il a fallu l’intervention dela SQ pour qu’il puisse s’en aller. J’aiaussi trouvé l’attitude agressive, quasiinquisitrice, de Maxence Bilodeauplutôt déplorable, lors d’une entrevueExtra, extra, des nouvelles, encore des nouvellesavec le vice-président de MMA. Lesgens sont assez intelligents pour se faireleur propre opinion et je ne suis pas sûrde ce que les dirigeants de réseau oudes services de nouvelles pensent. Ondirait plutôt qu’on gère les nouvellescomme des émissions de télé-réalité;si c’est populaire, on continue! C’estainsi qu’au cours des semaines quiont suivi le drame de Lac-Mégantic,tous les déraillements de train dans lemonde ont fait la une! On n’entend plusparler de la Syrie, de l’Iran ni des autresproblèmes ailleurs dans le monde.La nouvelle insignifiante, mais à lamode du jour, prend souvent beaucoupde place. L’information sur les îlots dechaleur c’est bien beau, mais pas tousles jours! Quand l’argent devient le nerfde l’information, ça donne ce résultat. Ilfaudrait peut-être repenser notre sociétéd’État et lui redonner la liberté et lesmoyens d’informer, mais ça, ce n’estcertainement pas à l’avantage des politiciensen général et de certains mairesdans le coin de Montréal, pour qui lesjournalistes d’enquête ont provoquéleur fin.Heureusement pour nous à L’Écho,nous n’avons aucun compte à rendreà qui que ce soit en ce qui concernenotre contenu. C’est notre mission,celle d’informer la population, qui nousguide. Par contre, nous ne pouvons pastout faire, faute de ressources humaines.Tous ceux qui travaillent à L’Écho sontdes bénévoles, et il nous en faudrait plus.Par exemple, nous n’avons personnepour couvrir la réunion mensuelle duconseil municipal, et il s’en passe deschoses durant cette assemblée. Si vousvoulez tenter l’expérience, nous seronsheureux de vous aider et de vous guiderdans cette tâche.Extra, Extra,news, andmore newsExplosions, many deaths, fire andblood, human tragedies, peoplecrying, others who are in shock, angry.If you listen to the slightest bit of newson TV, you've heard much of this sortfollowing the tragedy of Lac-Mégantic.It's normal for this kind of tragedy tobe in the news as it affects everyonein one way or another and informationhelps us to understand, to know, andto act accordingly. I have been deeplymoved by this tragedy, at least for thefirst 48 hours, but, after that, the floodand incessant repetition have rather hadthe opposite effect on me.Many times I got the impressionthat even the “serious” journalists,from all the media taken together,presented twisted or manipulated newsin a way to make it more interesting orspectacular, thereby generating interestand probably ratings. Evidence of thisapproach was more common among theprivate broadcasters (TVA and others),but in recent years it has become thenorm at CBC as well and that disgustsme deeply. The continuous news storiesare there for a reason, since they mustfill long hours with a small budget, soa tragedy is like candy for journalists.Looking for a juicy scoop or ashocking interview has become therule. Remember the attitude of journalistswhen the president of MMA,Mr. Burkhard, went to Lac-Mégantic.It took the intervention of the SQ forhim to be able to leave. I also foundthe aggressive, almost inquisitorialattitude of Maxence Bilodeau to berather regrettable in the course of aninterview with the vice-president ofMMA. People are smart enough to formtheir own opinion and I'm not sure whatthe directors of the network or newsservices are thinking. It seems thatthey would rather treat the news likea TV reality show: if it catches on, wecontinue! Thus, in the weeks followingthe tragedy of Lac-Mégantic, all trainderailments in the world made thenews! We no longer hear about Syria,Iran and other problems elsewhere inthe world.Insignificant but popular news ofthe day often takes up a lot of space.Information on heat islands is fine, butnot every day! When money becomesthe driver of information, this is theresult. Perhaps we should rethink ourCrown Corporation and give back to itthe freedom and the means to keep usinformed, but that is certainly not to theadvantage of politicians in general andsome mayors in the area of Montreal,for whom investigative journalists havebrought about their demise.Fortunately for us at the Echo, wedo not have to answer to anyone forthe contents of our paper. It is ourvision, that being to inform the people,that guides us. On the other hand, wecannot do everything due to a lack ofpeople. All of those who work for theEcho are volunteers and we need more.For example, we have nobody to coverthe monthly meeting of the city counciland things happen during that meeting.If you want to give this a try, we willbe happy to help you and guide you inthis task.4 The ECHO of CANTLEY, August 2013


La saga juridiqueSteve Harris, translation by Kristina JensenLa saga juridique concernant lecongédiement, le 20 octobre 2010,du directeur général de la Municipalitéde Cantley, M. Richard Parent, tirerabientôt à sa fin. Après deux ans deséances qui ont commencé en juin2010, il ne reste que trois séances dela Commission des relations du travailprévues les 13, 22 et 23 août et, après, lecommissaire, Jean Paquette, aura 90 jourspour rendre sa décision.Lors des dernières séances en juin,M. Parent a témoigné que le vendrediavant son congédiement, le 15 octobre,il avait deux réunions assez particulièresinscrites à son agenda. Lors d’unerencontre avec le conseiller juridiquede la Municipalité, M e Rino Soucy,M. Parent a exprimé son insatisfactionconcernant le dossier de cessationd’emploi d’un employé. Il a aussirencontré l’ex-conseiller municipal,François Hallé, pour l’informer qu’iln’avait pas le droit de se rendre dansles bureaux municipaux et d’interrogerles employés; on lui a dit qu’il devraitacheminer ses demandes au DG auxfins de suivi.Monsieur Parent a aussi fait étatd’un conflit survenu avec le conseillermunicipal, Alexandre Marion. Enjuin 2010, M. Parent avait la tâcheingrate d’informer M. Marion que laplupart de ses dépenses électoralesétaient inadmissibles et qu’un remboursementétait irrecevable, fautede ne pas avoir procédé selon lesrègles. Monsieur Parent a informéM. Marion qu’il recevrait un remboursementde 90 $ au lieu de 1 500 $,somme à laquelle ce dernier s’attendait.Selon M. Parent, M. Marion étaitextrêmement mécontent, mais ce n’étaitpas la faute de M. Parent, puisqu’il asimplement appliqué les règles du DGdes élections.Monsieur Parent s’est dit surprisde son congédiement. Personne ne luiavait signalé de lacunes relativement àson rendement et, surtout, personne nelui avait fait sentir le risque possible deperdre son emploi. Il venait tout justed’organiser des séances de « mentorat »avec un sage du monde municipal, sansavoir eu le temps d’en profiter. De plus,le conseil municipal l’avait confirmé àson poste deux mois auparavant.Le conseiller juridique désignépour représenter la Municipalité dansce dossier, M e Charles Caza du cabinetd’avocats Dunton Rainville, a écrit unbillet dans le numéro du printemps de larevue Carrefour, publiée par COMAQ(Corporation des officiers municipauxagréés du Québec), dans lequel il rappelaitles critères de congédiement d’unemployé municipal, dont notamment lessuivants :1. « […] le salarié doit connaître lespolitiques de l’entreprise et lesattentes fixées par l’employeur à sonégard […];2. […] ses lacunes doivent lui avoir étésignalées […];3. […] il doit obtenir le soutien nécessairepour corriger son comportementet atteindre ses objectifs […];4. […] il doit bénéficier d’un délairaisonnable pour s’adapter […];5. […] il doit être prévenu du risque decongédiement à défaut d’améliorationde sa part. »M e Caza écrit avoir gagné unecause à Chateauguay, alors que laMunicipalité avait respecté les quatrepremières exigences, mais pas la dernière.À Chateauguay, l’employeur aréprimandé le plaignant plusieurs foiset le commissaire a jugé que, dans detelles circonstances, tout cadre devraitcomprendre la nécessité de corriger soncomportement, sans quoi il perdrait sonemploi.À Cantley, M e Caza défend unecause dans laquelle la Municipalitén’a rempli aucune des quatre dernièresexigences. De plus, dans sadécision rendue concernant l’affairede la Municipalité de Chateauguay, lecommissaire soulignait l’obligation de« s’assurer que la décision de congédierle plaignant n’est pas abusive, discriminatoire,arbitraire ou déraisonnable ».Le cas de M. Parent semble aller àl’encontre de ces conseils.Cette affaire et ses différents dossiersont déjà coûté à la Municipalitéet à vous, les contribuables, au-dede400 000 $ en frais juridiques. MonsieurParent réclame une compensation de200 000 $; ses frais juridiques s’élèventaussi à quelques centaines de milliersde dollars. Si un jugement est renduen défaveur de la Municipalité et quecelle-ci doit payer cette facture salée,les conseillers responsables, à savoirMM. Marion, Ducharme et Saumier,démissionneront-ils?J’ai subi des motions de blâme dela part de ces conseillers, parce que j’aiproposé en 2011 de régler cette affaireà l’amiable pour moins de 200 000 $.Comme on dit en milieu juridique, lapire des ententes vaut le meilleur desprocès…Steve HarrisMaire de CantleyThe legal sagaThe legal saga concerning theOctober 20, 2010 firing of theMunicipality of Cantley’s DirectorGeneral, Mr. Richard Parent, is nearingits end. After two years of hearings,which began in June 2011, there areonly three hearings of the labourrelations Commission left. They arescheduled for the 13, 22 and 23rd ofAugust. All that will remain is for theCommissioner, Mr. Jean Paquette, torender his decision within 90 days.During the last sessions held inJune, Mr. Parent testified that the Fridaybefore his firing on October 15th, hehad two meetings listed in his agendathat were out of the ordinary.During a meeting with theMunicipality’s legal councillor, MaitreRino Soucy, Mr. Parent expressed hisdissatisfaction concerning the handlingof a file of an employee whose term ofemployment was ended. He also advisedthe now former municipal councillor,François Hallé, that he did not have theright to come to the Municipal Officesand to interrogate municipal employees.Hallé was advised to route his requeststo Parent for follow-up as the DirectorGeneral.Mr. Parent also stated that he foundhimself in a state of conflict with anothermunicipal councillor, AlexandreMarion. In June 2010, Mr. Parent hadthe unpleasant task of advising Mr.Marion that the majority of his electoralexpenses were inadmissible and that areimbursement as requested would beimpossible as the election rules were notfollowed. Mr. Parent had advised himthat he would be receiving $90 ratherthan the $1,500 claimed. According toMr. Parent, Mr. Marion was extremelyunhappy, but went on to say that it wasnot his fault as he had simply appliedthe rules in his role as Director-Generalof the election.Mr. Parent told the Commissionthat he was surprised by his firing. Noone had signalled any deficiencies visà-vishis performance, and above all,no one let him know on that he riskedlosing his job. He had just finishedorganizing ‘mentoring’ meetingswith a leading expert in the world ofMunicipal Affairs, without having thetime personally to benefit from them.Furthermore, he was just confirmed inhis position two months earlier by theMunicipal Council.The Municipality’s legal council,Maitre Charles Caza from the firmDunton Rainville, had written an articlein the Spring edition of the revue,Carrefour, published by COMAQ(Corporation des officiers municipauxagréés du Québec), in which he outlinesthe criteria for the firing of a municipalemployee, notably the following :1. “[…] the salaried employee must beaware of the policies of the organizationand objectives fixed by theemployer that affect him […];2. […] any deficiencies must be signalledto him […];3. […] he must obtain the necessarysupport to correct his performanceand obtain his objectives […];4. […] he must be provided with a reasonableamount of time to adapt […];5. […] he must be able to foresee therisk of being fired should there be noimprovement on his part.”Maitre Caza wrote that he wona case in Chateauguay when theMunicipality had respected the first fourcriteria, but not the last. In the case ofChateauguay, the employer had reprimandedthe plaintiff a number of timesand the Commissioner judged that inthis circumstance, any employee mustunderstand the necessity of correctingtheir behaviour – or lose their job.In Cantley, Maitre Caza is defendinga case wherein the Municipalitymeets none of the four requirements.Furthermore, in the decision concerningthe affair in the Municipalityof Chateauguay, the Commissionerunderscored the obligation to “ensurethat the decision to fire the plaintiff wasnot abusive, discriminatory, arbitrary orunreasonable.” The case of Mr. Parentappears to contradict this advice.This affair and its various files havealready cost the Municipality – and youthe taxpayers more than $400,000 inlegal fees. Mr. Parent is seeking compensationin the amount of $200,000and legal fees which will amount toa few hundred thousand dollars. Ifthe judgement is rendered againstthe Municipality who must pay thisenormous bill, will the councillors responsible,that is to say, Messrs Marion,Ducharme and Saumier, resign?I have endured motions of blameon the part of these councillors becauseI proposed in 2011 to come to an amicableagreement for less than $200,000.As they say in legal circles, theworst agreement is better than the besttrial.Steve HarrisMayor of CantleyL’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 5


Mise à jour concernant le centre multifonctionnel:un vent de changement pour CantleyMarc DucharmeJe suis très heureux de vous annoncer que les deuxrésolutions concernant le centre multifonctionnelont été adoptées à l`unanimité, lors de la séance duConseil du mois de juillet. C`est un autre pas importantdans la bonne direction. La première résolutionconcerne l`intégration de l`aréna dans le projet decentre multifonctionnel. La deuxième résolutionconcerne une étude plus approfondie pour un terrainsynthétique de soccer extérieur et de jeux d`eau. Lesversions intégrales de ces résolutions se retrouverontsur le site de la Municipalité au: http://www.cantley.ca/fr/proces-verbaux. Des plans sont présentement àl`étude pour tout le volet communautaire, qui incluranotamment une nouvelle bibliothèque, des salles derencontre, une grande salle multifonctionnelle, desbureaux pour les organismes communautaires, le dessalles de cours. Je tiens à remercier sincèrement lesmembres du groupe de travail pour le volet sportif:Mathieu Bureau, Gilbert Gautier, Éric Gaulin etAlexandre Marion. Leur travail acharné nous a permisde faire des progrès importants. Donc, nous sommesmaintenant à la phase de préparation des demandesde subventions pour le centre multifonctionnel,qui inclura le volet communautaire et l`aréna. Lessubventions des gouvernements provincial et fédéralsont absolument essentielles à la réalisation de ceprojet, afin de répondre aux besoins d`une populationcroissante et jeune, tout en respectant la volonté et lacapacité de payer des contribuables de Cantley.Je tiens également à annoncer que je ne me représenteraipas comme conseiller dans le district 4, lorsdes élections du 3 novembre prochain. Je dresse unbilan positif de mon expérience en politique. Ce futpour moi un mandat rempli de défis, qui fut à la foisexigeant et épanouissant. J`invite donc les résidantsde mon district à considérer ce poste qui, malgré lessacrifices qu`il demande, demeure essentiel dans unedémocratie vivante, pour encadrer une jeune municipalitéen pleine expansion.J`en profite également pour appuyer publiquementla candidature au poste de maire de mon collègue,Alexandre Marion, lors des élections du 3 novembreprochain. Le projet de centre multifonctionnel étant,selon moi, de toute première importance pour Cantley,je crois que l`expérience de gestion d`Alexandrecomme directeur d`école, son implication commeconseiller et président du comité d`urbanisme, saprestance, son leadership, sa capacité d`écoute activeet ses qualités de rassembleur pourront assurer nonseulement une progression optimale pour le centremultifonctionnel mais également un encadrementrigoureux, afin de contrôler le développement deCantley. C`est donc sans aucune réserve que je vousdemande d`appuyer Alexandre Marion pour le biencommun de Cantley.Je vous remercie de l`appui que j`ai reçu aucours des quatre dernières années. Je m`en voudraisd`oublier de remercier ma famille qui, à sa façon,avec patience, amour et compréhension, a contribuégrandement à mon soutien à la Municipalité. Enterminant, je vous incite à vous informer sur lesprogrammes et orientations des différents candidatset à aller voter le 3 novembre. Notre Municipalité abesoin de vos votes éclairés!!!Marc DucharmeConseiller du district 4Président du comité des loisirs, parcs et sportsPolitique éditoriale concernant les élections municipalesJoël DeschênesPrésident du Groupe de travail pour le centre multifonctionnelAfin d’alléger le texte, le mot candidat se rapporteaussi bien aux hommes qu’aux femmes.En tant que représentants d’un média, notre but estd’informer la population de manière impartiale;nous voulons aussi faire montre d’équité envers tousles candidats aux élections.Dans ce but, voici notre politique en matière depublication pour tout ce qui concerne les élections denovembre. Cette politique s’applique à la publicitéélectorale, à l’annonce de candidature, à une lettred’appui à un ou des candidats, à une lettre ou un article,dont le sujet est relié à un ou des candidats, bref à toutce qui traite de politique municipale et/ou de candidats.Une annonce de candidature inclut les annoncesofficielles ainsi que les avis d’intention; le texte nedevra pas avoir plus de 300 mots ni contenir de photoou autre élément graphique. Dans ces conditions,la première publication sera gratuite. Cette règles’applique de manière rétroactive pour les parutionsde juin et de juillet.Tout texte, rédigé par ou au nom d'un candidat(potentiel ou confirmé), sera considéré comme de lapublicité électorale et sera facturé à un prix spécial,soit 50 % du prix régulier. La somme sera payable10 jours avant la date de publication. Si le paiementn’est pas reçu à cette date, l’article ne sera pas publié.Tout message d’appui à un ou des candidats serapublié gratuitement; le texte ne devra pas dépasser150 mots ni inclure de données personnelles, dontadresse municipale, numéro de téléphone, adresseélectronique.L’Écho continuera d’appliquer sa politique éditorialehabituelle, selon laquelle tout texte, contenantdes propos haineux, racistes, sexistes ou diffamatoires,sera rejeté. Dans le cas spécifique d’un texte àcontenu négatif envers un candidat, les faits rapportésdevront être appuyés par des éléments vérifiables.Les membres du conseil d’administration de L’ÉchoEditorial policy regarding the up-comingmunicipal electionsAs a part of the media, the goal of our newspaperis to inform the population, without bias orpreference, of the aims and aspirations of each of thecandidates running in the coming election.With that in mind, we have listed below ourpolicy regarding the publication of everythingconcerning the November 2013 elections. Thispolicy applies to electoral publicity, announcementof a candidacy, letters of support to one or all of thecandidates, to letters or articles related to one or all ofthe candidates. In other words, to everything relatedto municipal politics and/or the candidates.Parution / PublicationDate de tombée des articles /Date articles received byAny announcement of a candidate includingofficial announcements as well as the notices ofintention must be no more than 300 words and shouldnot contain pictures or other graphic elements. Withthese conditions, the first publication will be free.This rule will apply retroactively for publications inJune and July 2013.In the future, any text written by or in the nameof a candidate (potential or confirmed), will be consideredas electoral publicity and will be invoiced at aspecial rate of 50% of the regular price. The amountwill be payable 10 days before the publication date.If the payment is not received at that date, the articlewill not be published.Any message supporting one or any of the candidateswill be published for free; the text shall not be more than150 words, nor should it include personal informationsuch as civic address, phone number or email address.L’Écho will continue to apply its usual editorialpolicy, by which any text containing hatred, racist,sexist or defamatory comments will be rejected. In thespecific case of a text with negative content about acandidate, the facts mentioned must be accompaniedby verifiable information.The members of the Board of the Directors of L’ÉchoDate limite pour le paiement /Date of paymentDate de parution /Publication dateSeptember / octobre 2013-08-22 2013-08-27 2013-09-06October / octobre 2013-09-19 2013-09-24 2013-10-04November / novembre 2013-10-17 2013-10-22 2013-11-016 The ECHO of CANTLEY, August 2013


On peut faire mieux à Cantley!Albert PotvinLes élections prévues le 3 novembre prochainpermettront aux résidants de Cantley d’élireun nouveau conseil municipal. Ce Conseil devradécider des orientations et des priorités d’action dela Municipalité dans un contexte où la population aplus que doublé depuis 2001. Selon les statistiques,la croissance démographique de Cantley est parmiles plus élevées au pays. Cette croissance fulguranteexige que les besoins des résidants soient entendus,que les gens d’affaires génèrent des projets quirespectent notre environnement et que les conseillersparticipent activement à l’aménagement du territoire.Les élections municipales de novembre m’interpellent,et j’ai envie de m’impliquer. Je vous annoncedonc mon intention de poser ma candidature au postede conseiller du district no.3, le district de la Rive.Comme conseiller, j’aurai à cœur de représenterles besoins et les opinions des résidants et des commerçants.Ma disponibilité sera entière et mon écouteactive. Je m’assurerai que les services qui nous sontofferts par la Municipalité répondent à nos préoccupationset aux besoins de la communauté. De plus,je veillerai à ce que les projets de développementtiennent compte de la capacité des eaux souterrainesà nous approvisionner en eau potable.Je suis nouvellement retraité de la Fonction publiqueoù j’ai œuvré pendant 25 ans dans le domainede l’environnement. À partir du mois de septembre,j’irai vous rencontrer, résidants et commerçants, pourdiscuter de vos préoccupations. Je continuerai aussià écrire des articles pour L’Écho de Cantley, afind’expliquer comment et pourquoi nous pouvons fairemieux à Cantley.Je suis enthousiaste à l’idée de contribuer aubien-être de ma communauté.Merci et à très bientôt!Albert Potvin199, chemin Fleming819 827-2195We can do better in Cantley!The election scheduled for November 3rd willallow the residents of Cantley to elect a newmunicipal council. The council will have to decideon the direction and the priorities for action of themunicipality in an environment where the populationhas more than doubled since 2001. According to thestatistics, the population growth in Cantley is amongthe highest in the country. This rapid growth requiresthat residents' needs be understood, that businesspeople develop projects that respect our environmentand that the councillors actively participate in theplanning for our region.The municipal election in November calls outto me and I want to get involved. I am, therefore,announcing my intention to put myself forward asa candidate for the office of Councillor for District3 – District de la Rive.As a councillor, I will be eager to representthe needs and views of residents and businesses. Iwill be open and ready to listen. I will ensure thatthe services offered to us by the municipality meetour concerns and the needs of the community. Inaddition, I will ensure that development projects takeinto account the ability of groundwater to supply ourdrinking water.I recently retired from the Public Service, whereI worked for 25 years in the field of the environment.From September on, I will go out to meet you, residentsand businesses, to discuss your concerns. I willalso continue to write articles for the Echo of Cantleyto explain how and why we can do better in Cantley.You can also reach me by phone to talk.I am excited by the idea of contributing to thewell-being of my community.Thank you and see you soon!Albert Potvin199 Fleming Road819 827-2195Lettres ouvertesOpen lettersRéponse à la chronique d’unemamanÉdition de juin (Une nature accueillante)J’ai lu votre article et je l’ai trouvé très drôle.Je comprends que le seul moment que vousavez pour tondre votre pelouse est le samedimatin. Mais la pelouse, il faut la tondre sèche.Mère Nature n’a pas beaucoup aidé, je lereconnais. Mais votre tondeuse vous l’a dit:après une longueur, elle s’est arrêtée. Latondeuse a pensé: « Elle va comprendre lemessage. Mais non! Madame me repart etfait une autre longueur. Elle ne comprend pas,donc je vais arrêter encore. Elle me nettoieet fait encore une longueur! J’arrête. Et elleme nettoie à nouveau et me fait redémarrer!Décidément, elle ne comprend rien, celle-là!Cette fois-ci, je fais la morte. Enfin, elle acompris. Elle va me ranger. Son mari luinon plus n’a pas compris. Alors le tracteura fait comme moi, il a décidé que c’était unmorceau qui céderait. »Mère Nature est plus forte que tout. Moiaussi, je l’ai compris, à ma manière. J’aimejardiner dans mes fleurs et mon potager, maisles chevreuils mangent tout! Alors, bienvenuedans le club!Signé: un nouveau membreNouveau à Cantley . New in CantleyProduits locaux - Viandes naturelles, sans hormoneLocal products - Natural meat, no hormoneL'essayer c'est l'adopter - Trying it is adopting it!Venez visiter notre salle de montre et faites livrer vos achats à domicile.Contacter le 819 457-1008 pour un rendez-vous et pour obtenir plus de détails sur nos coupes disponibles.Viandes KarNad pour BBQ aussi disponibles au Dépanneur 307 à Cantley.Come & visit our show room and request delivery of your purchases to your home.For appointment or to obtain more information on our available cuts, call 819 457-1008.KarNad meats for BBQ also available at the Dépanneur 307 in Cantley.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 7


Rassembler … grandir … et bâtir ensemble unavenir meilleur pour les citoyens de Cantley !Madeleine BrunetteChers lecteurs,Permettez-moi de vous faire part demon intention de briguer le postede maire de Cantley, lors des électionsmunicipales, prévues le 3 novembre2013. Je me nomme MadeleineBrunette et je me présenterai commecandidate indépendante à la mairie. J’aipris cette décision après mûre réflexion,car je suis d’avis que Cantley a besoind’un conseil municipal uni qui favoriseles discussions avec les citoyens, prônele respect et élabore une vision d’avenirpour la Municipalité. Cantley mérited’avoir une mairesse rassembleuse avecdu leadership, qui favorise les relationsharmonieuses et s’entoure d’une équipequalifiée, afin d’assurer d’excellentsservices à la communauté. En tant quemairesse, je serai à l’écoute des citoyens,afin que l’on puisse partager lamême vision et contribuer ensemble audéveloppement de notre municipalité,tout en respectant son environnement,son caractère unique et son cachet rural.Je travaille présentement à bâtirmon équipe et mon programme électoral.Sur le plan des idées, je comptearticuler mon programme autourdes thèmes suivants: l`honnêteté etl`intégrité, les relations harmonieuses,le service aux citoyens incluant unegestion saine et responsable, la protectionde l`environnement et le développementdurable, l`entrepreneuriat et lesaffaires, ainsi que la culture, les arts, lepatrimoine. Je consulte déjà les groupesd’intérêt et j’irai prochainement sur leterrain pour discuter avec les citoyens.Pour les personnes qui ne meconnaissent pas, je réside à Cantleydepuis 23 ans. Je suis mariée et mèrede quatre enfants âgés de 15 à 21ans. Étant mère de famille, j’ai toujoursjonglé avec plusieurs priorités,tout en travaillant à temps plein. Auniveau professionnel, je suis avocateet j’ai travaillé pendant plus de vingtdeuxans au sein de Exportation etDéveloppement Canada (EDC), dansle domaine du commerce internationaloù j’ai pu bâtir mon expérience etdévelopper ma crédibilité. De plus,j’estime important de mentionner laprésence active et le soutien de monconjoint dans mon parcours, ce quim’a permis d’œuvrer à ma carrière etpour les causes qui me sont chères. J’aitoujours jugé important de m’impliquerdans ma communauté. Au fil des ans,j`ai assumé plusieurs responsabilitésdans divers comités, notamment ausein du comité d’aménagement du parcCambertin, de garderies, de comitésd’école, du comité fondateur de notreCoop Santé des Collines et, par la suite,en siégeant au sein du conseil d’administrationpour un mandat de trois ans.Pour les personnes qui désirent mefaire part de leurs préoccupations et deleurs suggestions ou se joindre à monéquipe, afin de faire rayonner Cantley,je vous invite à communiquer avec moien téléphonant au 819 827-1363 ou parcourriel à madeleine.brunette@hotmail.com.Madeleine BrunetteTo assemble…grow…and buildtogether a betterfuture, for thecitizens of Cantley!Dear readers,Allow me to share my intention torun for the mayor of Cantley at thenext municipal elections, anticipatedto take place on November 3 rd , 2013.My name is Madeleine Brunette and Iwill present myself as an independentcandidate for mayor. I took this decisionafter mature consideration. In myview, Cantley needs a unified municipalCouncil, favourable to discussions withthe citizens in a respectful manner andwilling to develop a vision for Cantley’sfuture. Cantley deserves a mayorwhose leadership can gather peopletogether, who will promote harmoniousrelations, and be surrounded by a qualifiedteam to ensure excellent servicesfor the community. As mayor, I will beattentive to citizens so we can share acommon vision and contribute togetherto the development of our municipalitywhile respecting its environment, itsunique nature and its rural character.Presently, I am working to buildmy team and my program. In terms ofideas, I will set out my program aroundthe following themes: honesty andintegrity, harmonious relations, serviceto citizens, including healthy and responsiblemanagement, protection of theenvironment and sustainable development,entrepreneurship and businesses,as well as culture, arts, and heritage. Iam already consulting interest groupsand I shall next be getting out to havediscussions with citizens.For those of you who do not knowme, I have been a resident of Cantleyfor 23 years. I am married and themother of 4 children, aged between 15and 21. Being a mother, I have alwaysjuggled several priorities while workingfull time. At the professional level,I am a lawyer and I worked for morethan 22 years at Export DevelopmentCanada (EDC) in the area of internationaltrade where I was able to gainexperience and develop my credibility.In addition, I believe that it is importantto mention the active presence andsupport of my spouse throughout myjourney, which has allowed me to workon my career, as well as for the causesthat are dear to me.I have always considered importantto get involved in my community. Overthe years, I took on many responsibilitieson different committees, notablyas part of the planning committeefor Parc Cambertin, daycares, schoolcommittees, the founding committeeof our “Coop Santé des Collines” andafterwards by sitting on the board ofdirectors for a three-year term.For those of you who would liketo share with me their concerns andsuggestions or join my team to makeCantley shine, I invite you to call meat 819-827-1363 or send an e-mail tomadeleine.brunette@hotmail.com.Madeleine Brunette8 The ECHO of CANTLEY, August 2013


DÉMÉNAGEZ VOTREÉLECTRICITÉ EN LIGNEC’est simple, efficace et accessible en tout temps.Faites votre changement d’adresse àhydroquebec.com/demenagement.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 9MHYP13-026 Demenagement_ann_CPS.indd 1 13-05-22 09:28


10 The ECHO of CANTLEY, August 2013


L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 11


Profil des pionniers de Cantley : Gwen ThompsonDepuis plus de 90 ans, Cantley occupe une place toute particulière dans le cœur de Gwen Thompson… C’est son lieu de résidence, c’est là qu’elle est née et qu’elle a grandi.Gwen et sa sœur Hazel sont les plus jeunes enfants de William Edmund (Billy) et d’Annie (Gates) Thompson, un couple très aimé par leurs voisins de Cantley. Elles sont les sœursde Harry, Lillie, Kay, John et Ann. Le grand-père de Billy, William, était le pionnier Thompson qui a quitté l’Irlande du Nord pour venir s’installer à Cantley vers 1840. Dans une autreédition de L’Écho de Cantley, Gwen racontera l’histoire de sa vie lorsqu’elle a grandi à Cantley.Mary HolmesGwen Thompson: les annéesde guerre…dans ses propres mots tels qu’ilsont été enregistrés par Mary Holmes:Ma sœur, Hazel, et moi-même noussommes enrôlées dans l’Aviation royalecanadienne (ARC) le 1er octobre 1943.Nous habitions déjà à Ottawa. Nousoccupions un emploi et partagionsune maison louée avec nos sœurs surla promenade Eccles, près des ruesSomerset et Booth. Puis, nos sœurs sesont mariées et ont déménagé. Hazelet moi étions désormais seules dansla maison, qui était devenue beaucouptrop grande et qui coûtait trop cher àentretenir. Hazel avait un ami dans lamarine et ce dernier nous a proposéde nous enrôler. Je me suis rendue aubureau de recrutement pour obtenirdes renseignements additionnels. Lecaporal que j’ai rencontré m’a tellementimpressionnée que j’ai décidé dem’engager dans l’armée de l’air.On nous a envoyé suivre uneformation initiale à la base militaire deRockcliffe, où on nous a fait faire desexercices. Exécuter un « demi-tour »représentait tout un défi. Ensuite, j’aiété affectée à Toronto pour suivre uncours d’homme de métier. Hazel estdemeurée à l’ARC de Rockcliffe, ,puiselle a été affec-tée à la base de l’ARC d’Uplands. À lasuite du cours, je suis revenue à Ottawapuis j’ai été envoyée au casernementPrincess Alice. Huit cents aviatrices departout au Canada y habitaient. Nousnous rendions au travail en autobus.À l’instar de quatre ou cinq aviatrices,j’ai été détachée pour travailler commevérificateur mécanique dans le bâtimentno 5 des archives. Nous travaillionssur des machines IBM. (Le bâtimenttemporaire no 5 était situé dans la ruePreston, à l’angle de l’avenue Carling,l’un des 18 bâtiments construits àOttawa, destinés à héberger les dizainesde milliers de fonctionnaires indispensablespour soutenir l’effort de guerre).Il y avait d’énormes reproductrices,des trieuses, des assembleuses-poinçonneuseset de nombreuses perforatrices.Ces machines occupaient l’espace d’unegrande maison. C’était une expériencetrès intimidante pour un groupe dejeunes femmes. Nous n’avions jamaisvu pareilles machines auparavant etnous étions très nerveuses. Il n’empêcheque grâce à notre persévérance, nousavons appris leur fonctionnement. Mamachine préférée était la tabulatrice.Nous devions apprendre toutes lesautres tâches avant d’être autorisées àtravailler sur la tabulatrice.J’ai continué de travailleraux archives jusqu’à ce queje quitte mes fonctions decaporale, le 19 juin 1946, àVancouver. À ce moment-là,Hazel était mariée et elledevait s’acquitter de sesfonctions elle aussi.Photo : Gwen et Hazel dans leur uniforme /Gwen and Hazel in uniform.Nos parents étaient très fiers denous. Ils ont accueilli bon nombre denos collègues dans notre maison familialeà Cantley. Lorsque nous arrivionspar train à Kirk’s Ferry, nous devionssouvent skier pour nous rendre à laferme de nos parents en traversant larivière Gatineau, le long du cheminRiver, à travers les nombreuses propriétésde nos voisins, entre autres lesFlemming, pour atteindre le champ arrièrede notre maison. C’était toute uneexpérience pour les gens qui venaientde la ville. Après une journée passéedans notre ferme, nous retournions à lagare en skiant ou parfois mon père nousemmenait tous en traîneau.Nous tenons à remercier Gwen d’avoir accueillichez elle Mary Holmes et Reta (Barton) Milks,membres du conseil Cantley 1889, en lesrégalant d’anecdotes à propos de son enfanceà Cantley, puis de ses expériences en tant quejeune femme enrôlée dans l’ARC.Photo : Billy et Annie Thompson en 1955 / Billy and Annie Thompson in 1955.Photo : l’autobus pour se rendre au travail. / Taking the bus to work.12 The ECHO of CANTLEY, August 2013


Profile of Cantley’s Pioneers: Gwen ThompsonFor more than 90 years, Cantley has had a special place in the heart of Gwen Thompson… her home, where she was born and raised.Gwen and her sister Hazel are the youngest children of William Edmund (Billy) and Annie (Gates) Thompson, a couple beloved by their Cantley neighbours. They are sisters to Harry,Lillie, Kay, John and Ann. Billy’s grandfather, William, was the pioneer Thompson who came to Cantley from Northern Ireland in the 1840s’. In another issue of the Echo of Cantley,Gwen will tell her story of growing up in Cantley.Mary HolmesPhoto : Hazel en vêtements civils et Gwen dans son uniforme /Gwen in uniform, Hazel in civies.Gwen Thompson: The WarYears... in her own words, as recordedby Mary Holmes:My sister, Hazel, and I enlistedin the RCAF (Royal Canadian AirForce) on October 1, 1943. We werealready living in Ottawa, working andsharing a rented house with our othersisters on Eccles Drive, near Somersetand Booth Streets. Our sisters hadmarried and moved out leaving Hazeland I on our own in the house whichwas too big and too expensive for usto keep. Hazel had a friend in theNavy who suggested that we join up.I went to the recruiting office to findout some more information and was soimpressed with the corporal that I metthat we decided to join the Air Force.We were sent to Rockcliffe AirForce Base for basic training wherewe learned to do drills. Learning todo an “about turn” was a challenge.From there, I was posted to Toronto totake a course as a tradesman. Hazelstayed at RCAF Rockcliffe and wasposted to Uplands RCAF Station.After the course, I came back to Ottawaand moved into the Princess AliceBarracks. They were 800 air womenliving in these Barracks from all overCanada, and we travelled to work bybus. I was posted to work in No. 5Records Building as a mechanicalauditor and along with four or fiveother air women, we worked on IBMmachines. (# 5 temporary building wason Preston Street at Carling Avenue,one of 18 built in Ottawa to housethe tens of thousands of civil servantsnecessary to support the War effort.)There were big reproducingmachines, sorters, key punch collatorsand many keypunch machines. Theytook up the space of a large house. Itwas all very intimidating for a groupof young women. We had never seenthese machines before and were verynervous however, we persevered, andlearned to operate them. My favouritewas the tabulator. You had to learn allthe other jobs before you were allowedto work at tabulating.I stayed working at Records untilmy discharge as corporal on June 19,1946, in Vancouver. By this time,Hazel was married and had taken herdischarge, as she was required to do.Our parents were very proud of us.They welcomed many of our fellowworkers to our family home in Cantley.On arriving by train at Kirk’s Ferry,we often had to ski to our parents’farm from the train station, crossingthe Gatineau River, along RiverRoad, across many properties to ourneighbours, the Fleming’s, and finallythrough our back field to the house.This was quite an experience for thepeople coming from the city. After aday on the farm, we would ski back tothe train or sometimes my father wouldtake out the sleigh and load us all onfor the trip.We appreciate Gwen welcoming MaryHolmes and Reta (Barton) Milks, Boardmembers of Cantley 1889, into herhome and treating them to her storyas a young girl growing up in Cantleyand later as a young woman enlistingin the RCAF.Voici une superbe photo d'une œuvred'art floral de Jacques Leblanc.L'émission Changer d'air à Radio-Canada l'a surnommé le Michel-Angedes arbustes.Cette photo a été prise par RenéeLepage le 18 juillet 2013. Les œuvresde Jacques Leblanc se trouvent àl'intersection de la montée de la Sourceet du vieux Chemin à Cantley.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 13


Hausse du prix de l’essence quelques jours avant les vacances de la constructionUne décision qui me pompe l’airChantal TurcotteJ’ai déjà abordé la question de laconsommation et de l’endettementdes ménages dans une éditionprécédente, mais à la veille d’unehausse annoncée du prix de l’essenceau Québec, quelques jours avant lesgrandes vacances de la construction, laboucane me sort par les oreilles et jesuis incapable de me taire.Tandis que Tourisme Québec sefend en quatre pour promouvoir lesrégions de la province comme destinationstouristiques de choix cet été, queles gouvernements et les entreprisesnous répètent que la consommationde biens et de services est un bonremède à la croissance économiquequi bat de l’aile, on monte le prix del’essence comme si de rien n’était,juste à temps pour que les vacanciersqui avaient prévu faire une petite viréedans l’un de nos magnifiques coins depays se ravisent et restent chez eux.Commission Charbonneau aidant, onpense que le secteur de la constructionroule sur l’or, mais ses travailleurs,ceux qui coulent le ciment, qui percentles trous, qui montent les charpentes,ne reçoivent pas leur salaire dans uneenveloppe brune à l’abri de l’impôt. Ilstriment dur toute l’année pour ces deuxsemaines de congé et le moindre effortqu’on pourrait faire, c’est d’abaisser leprix de l’essence pendant cette période!Il n’y a pas que le prix de l’essencequi est en pleine ascension. Toutaugmente. L’autre soir, pour nous faireplaisir, mon homme a rapporté du« Coq », comme on dit chez nous, unplat familial composé d’un poulet, defrites, de salade de chou, de sauce etde petits pains, qu’il a acheté à l’ancienCoq rôti, rebaptisé Benny and Co. Il n’ya pas que la présentation qui a changé.Le prix et la quantité aussi. C’est pluscher, et il y en a moins. Autrefois, ilrestait du poulet et des frites après nousêtre très bien servis. Cette fois-ci, on ena manqué, et ce n’est pas parce qu’ona mangé davantage. Dommage, maisBenny and Co, c’est fini pour nous!Nous irons à l’épicerie, où le « Coq »coûte deux fois moins cher ou nousnous en passerons tout simplement. Jemettrai l’argent qu’il me reste sur lepaiement de la dette!On se plaint de l’endettement desménages et on distribue les cartes decrédit pré-approuvées par la poste. Onse plaint que les citoyens n’épargnentpas assez pour leurs vieux jours et onne fait qu’augmenter les denrées essentielles,tout en ne donnant qu’un faiblerendement sur l’investissement. Elle ale dos large la classe moyenne, maisfaudrait pas charrier! Tout le monde seremplit les poches à même les nôtres.On découvre que la classe dirigeanteest de collusion avec les mafieux. Lespétrolières déjà archi rentables haussentle prix de l’essence de dix, vingt centsle litre avant les grandes vacances pouraucune autre raison que de faire encoreplus d’argent, et nous sommes là,comme des idiots, à nous faire plumersans rien dire. Le pire, c’est que j’exagèreà peine. Même si nous perdons desplumes, nous ne sommes pas encorecuits comme le poulet de chez Bennyand Co. Continuons de dénoncer cessituations inacceptables.Ramer dansnos eauxRameurs algonquins, tel qu’ils ont voyagé pendant des siècles… Vue de l’ancienne rive deCantley, avec l’écluse Chelsea et Ottawa à l’horizon.Algonquin paddlers, as they have travelled for centuries….view from our ancient Cantleyshore, with the Chelsea Dam and Ottawa skyline in the distance.Margaret PhillipsLes Cantléens ont pu voir une flottede canots et de kayaks le long denos rives le 21 juin – le but des occupantsétait de souligner le solstice d’été,la journée nationale des Autochtones etde protester contre l’adoption du projetde loi C-45 proposé.Les communautés algonquines(Omaamiininii) anishinabes se sontjointes aux communautés de Wakefieldet de Chelsea voisines de la rivièreGatineau pour longer l’ancienne voie denavigation des Algonquins, antérieureà la venue de Champlain. Après avoirquitté Wakefield, ils ont ramé sur environ20 km jusqu’aux écluses Chelseaà Cantley, d’où ils ont fait du portagejusqu’au Lac Leamy et ensuite raméjusqu’à l’île Victoria pour les activitésspéciales de l’après-midi.À la suite de l’adoption du projet deloi C-45, la Loi sur les eaux navigables,qui date de 130 ans et protège lesplans d’eau, les cours d’eau et les eauxnavigables du Canada, sera modifiée defaçon à ne protéger que cinq océans,97 lacs et 62 rivières au total; la rivièreGatineau ne fait pas partie du nombre!Les rameurs réunis le 21 juin protestaientcontre le projet de loi C-45 :« La protection des eaux et desterres que nous aimons requiert del’amitié et de la coopération. Cevoyage en est un d’unité, de solidaritéet d’amour pour l’eau. »Paddling for Our WatersCantleens were witnesses to a fleetof canoes and kayaks paddling byour shores on June 21st – in observanceof the summer solstice, NationalAboriginal Day and to protest againstthe proposed Bill C-45.Algonquin (Omaamiininii)Anishinabe communities joined withneighbouring Gatineau River communitiesof Wakefield and Chelsea topaddle along an ancient Algonquintravel route that pre-dates Champlain'sarrival to the area. After setting outfrom Wakefield, they paddled approx.20 km to the Chelsea Dam in Cantleyand from there, portaged to Lac Leamyand then paddled to Victoria Island forspecial events in the afternoon.When the proposed Bill C-45 ispassed, the 130-year-old NavigableWaters Act which protects everybodyof water, water-shed and waterway inCanada will be changed to protect only5 oceans, 97 lakes and 62 rivers in totaland the Gatineau River is not includedon the list!Paddlers on June 21st were protestingBill C-45:“Protecting the waters and landswe love requires friendship and cooperation.This is a journey of unity,solidarity and love for the water.”14 The ECHO of CANTLEY, August 2013Rameurs des communautés algonquines (Omaamiininii) anishinabes. / Canoeists from the Algonquin (Omaamiininii) Anishinabe communities.


BILLET DE RÉFLEXIONLors de l'annonce de mondépart pour le Brésil, au coursde l’été 1963, des personnes demon village natal, Keerbergen,dans les Campines brabançonnes(Belgique), avaient organisé uneactivité de financement. Ils voulaientm'aider dans mon engagementmissionnaire. Une expositioncomportant des objets anciens futorganisée dans la salle paroissiale.Personne n'avait prévu que cetravail déboucherait sur une expositionpermanente qui est devenue unmusée nommé « De Botermolen »(Le Moulin à beurre).Mon oncle, Emiel, le plus jeunefrère de mon père, découvrit cetengin qui consiste en une granderoue en bois activée par un chienqui court sur place à l'intérieur. Entournant, la roue fait fonctionnerune baratte à beurre. Ce mêmeoncle a remonté ce moulin aumusée.Cette année est le cinquantièmeanniversaire de cette premièreexposition lors de mon départ.Mon frère, Philip, bibliothécaire àla retraite de la bibliothèque municipale,est chargé de collectionnerdes textes pour les archives. Il m'ademandé de composer quelqueslignes sur les étapes de ma vie. J'aidécidé de traduire en néerlandais,pour la population de mon villageet spécialement pour ma famille,quelques lignes d'un documentque ma fille aînée, Anne-Line,m'a transmis. Cette feuille avaitété écrite par ma plus jeune,Dominique, quelques mois avantsa mort. Un cancer du cerveaul'a emportée à l’âge de 34 ans, leLE TESTAMENTGustaaf Schoovaerts2 janvier 2009. Ce texte est devenuson testament, légalement reconnu,car elle avait inscrit quelquesindications concernant ses biens.Jusqu'à maintenant, je n'ai pas faitconnaître le contenu de ce testamentà ma famille en Belgique. Jereproduis donc des extraits de cetestament.Mars 2008Mes dernières volontésJe n'ai pas peur de la mort. Je suisentourée d'amour. C'est de vousquitter si tôt que je ne veux pas. Jevous aime tant. Quoi qu'il m'arriveje ne veux pas d'acharnements si jen'ai plus ma tête. Je veux faire donde mes organes. Je veux être incinéréeet une cérémonie très simple sipossible, avec Lévis comme maîtrede cérémonie.[…].Prenez soin de maman, je n'ai pasd'inquiétudes sur ce point.Je vous aime de tout cœur.DominiqueJe suis conscient que ce billettraite de données très personnellesqui demandent discrétion. Cetravail de traduction a ravivé uneplaie non encore complètementcicatrisée. Il a fait remonter desémotions vives. Mais il cause aussiune grande consolation. Car onpeut constater la grandeur d'âme etla grande maturité de Dominique.Je dois d'ailleurs constater que cebillet est profitable à l'œuvre dudeuil qui ne se fait pas uniquementpar le facteur temps.INFOBIBLIOHoraire estival du 25 juin à la fête du TravailLundi 15 h 30 à 20 hMardi 13 h à 16 hMercredi 13 h 30 à 20 hJeudi 13 h à 16 hVendredi 13 h à 16 hNOUVEAUTÉS :ADULTESLa peur à fl eur de peau / Lori FosterLe chuchoteur / Donata CarrisiChroniques de Ford County / John GrishamLe mystère de la chambre 51 / Martha GrimesLe cortège de la mort / Elizabeath GeorgeJEUNESSEHeureux événement chez monsieur et madame Cracotte / SandrinePoirot ChérifLes nouvelles du sport / Nadia GrahamCoupable? / John GrishamThéodore Boone, enfant et justicier / John GrishamHEURE ET DATEDE NOS RÉUNIONSMUNICIPALESTIME AND DATEOF MUNICIPALMEETINGLe mardi13 août 2013à 19 hwww.cantley.caTuesdayAugust 13, 20137:00 p.m.47, chemin Sainte-ÉlisabethTél. / tel : 819 827-3434Téléc. / fax : 819 827-4328L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 15


tBabillard communautaireCommunity Bulletin BoardtCalendrier social,culturel et sportif de l’été à Cantley21 août : Étoiles d`argent-Club FADOQ, dîner au Buffet descontinents, à 11 h 3024 août : fête du soccer de Cantley30 août : Étoiles d`argent-Club FADOQ,fête champêtre, au 5, rue Arthur, à 9 h 30Les arbres de Cantley...…son patrimoine continue de s'agrandirLe lundi 30 septembre à 19 h 30 – Présentation audio-visuelleà la Grange de la GatineauLe samedi 5 octobre à 10 h – Visite guidée du Nakkertokdans les anciennes forêts de CantleyDécouvrez les régions boisées, les arbres uniques et l'industrieforestière de Cantley. Randonnée (1,5 heure) et discussion avecMichael Rosen (membre exécutif de Cantley 1889 et présidentd’Arbres Canada). Bienvenue à tous – entrée gratuite.Cantley's Trees……The Legacy ContinuesMon. September 30 at 7:30pm - Illustrated talk at La Grangede la GatineauSat. October 5 at 10am - Guided walk through an ancientCantley forest at NakkertokLearn about our unique woodland environment, ancient treesand wood industry of Cantley. Talk and walk (1.5 hour) byMichael Rosen (executive member of Cantley 1889 and presidentof Tree Canada). Everyone welcome - free admission.INSCRIPTION HOCKEY 2013-2014Vous êtes un résidant d'une des municipalités suivantes: La Pêche, Cantley, Val-Des-Monts, Low ou Chelsea et vous désirezinscrire votre ou vos enfants au hockey pour la saison 2013-2014. Nous vous invitons à consulter notre site Internet auwww.hockeydescollines.com pour l'inscription en ligne.2013-2014 HOCKEY REGISTRATIONIf you are a resident of one of the following Municipalities: La Pêche, Cantley, Val-des-Monts, Low or Chelsea, and would like to register your child or children for the 2013-2014Hockey Season, then visit our website at www.hockeydescollines.com to complete your registration online.16 The ECHO of CANTLEY, August 2013


L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 17


18 The ECHO of CANTLEY, August 2013


Placez votre publicité dansL'Écho de Cantley,c'est ouvrir vos portes à des milliers de clients ...Communiquez avec nous : (819) 827-2828pub@echocantley.caL’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 19


PAGES MUNICIPALESAOÛT 2013WWW.CANTLEY.CAÉlections municipales : 3 novembre 2013Les prochaines élections municipales au Québec se tiendront ledimanche 3 novembre. À Cantley, environ 6 600 électeurs seront alorsappelés à élire un maire et six conseillers. La Loi sur les élections et lesréférendums dans les municipalités oblige la présidente des électionsde la municipalité, M me Anne-Marie Carle, à établir la liste électoralemunicipale en utilisant la liste électorale permanente provincialepréparée par le Directeur général des élections du Québec.Seuls les électeurs dûment inscrits sur la liste électorale municipalepourront voter lors de ces élections en s’identifiant avec l’une despièces suivantes : Pour être inscrit sur la liste électorale municipale : er : Et remplir l’une des deux conditions suivantes: Comment vérifier si l’on est inscrit :- général des élections, au numéro suivant :Rôles et responsabilités de la présidente d’électionEn vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans lesmunicipalitésÀ Cantley et avec l’autorisation de la Commission municipale duQuébec, la présidente d’élection est M me Anne-Marie Carle.La présidente d’élection planifie, organise, réalise et contrôle électeurs de Cantley dans le respect des dispositions de ladu personnel électoral et dirige leur travail. Elle peut La présidente d’élection et l’ensemble du personnel électoral doivent Dates importantesDébut de la période électorale er déclaration de candidature : Dépôt de la liste électorale : des candidatures :Travaux de la Commissionde révision :à venir -se présenter comme candidat indépendant, doivent obtenir unrendez-vous.Présidente d’électionAnne-Marie Carleamcarle@cantley.ca8, chemin River, Cantley (Québec) J8V 2Z9 819 827-3434, sans frais/free : 819 503-8227 819 827-432820 The ECHO of CANTLEY, August 2013Le contenu des pages municipales relève de la Municipalité. – The content of the Municipal pages originates from the Municipality of Cantley.


PAGES MUNICIPALESPortail Internet d’affaires de CantleyLa Municipalité de Cantley a été choisie par la Société d’aide audéveloppement de la collectivité de Papineau (SADC de Papineau)afin d’entreprendre un projet pilote visant à promouvoir ledéveloppement commercial à Cantley : www.cantleyprospere.com.L’objectif principal de ce portail internet consiste à diffuser la listedes entreprises à Cantley afin d’améliorer leur visibilité, et ce, tantauprès de la population locale qu’au niveau de la région del’Outaouais. www.cantleyprospere.com a aussi pour but d’attirerde nouveaux commerces afin de compléter l’offre actuelle etpermettra de stimuler le développementéconomique local. Finalement,par l’entremise d’un site internetmoderne et dynamique, lesentrepreneurs auront accès àdes informations stratégiquesd’affaires (portraitsocio-économique,occasions d’affaires,potentiel de vente,locaux et terrainsà vendre, etc.), cequi favoriseraleur implantationà Cantley.AOÛT 2013WWW.CANTLEY.CAd’affaires de Cantley, afin d’établir l’inventaire de l’ensemble desentreprises et des services offerts sur le territoire. La SADC dePapineau vous contactera au cours des prochaines semainespour remplir un questionnaire avec vous afin de valider certainesinformations sur votre entreprise. Votre collaboration estimportante afin de créer un portail internet complet et fidèle aumilieu des affaires de Cantley.POURQUOI UN PORTAIL D’AFFAIRES SUR INTERNET?En tant qu’entreprise, cet outil GRATUIT vous permettra de :▶ Promouvoir davantage votre entreprise et vos servicesen offrant une nouvelle vitrine internet▶ Inciter la population à acheter localement grâceà un répertoire commercial complet▶ Développer votre clientèle▶ Établir des partenariats d’affairesPour les nouveaux entrepreneurs de la région, ce projet aidera à :▶ Saisir les occasions d’affaires▶ Découvrir les occasions de développement commercialà Cantley▶ Connaître les ressources disponibles pour accompagnerle développement des affaires▶ Choisir le bon lieu d’implantation commercialeNous sollicitonsvotre appui, entrepreneurset gensGens d’affaires, partagez vos coordonnées et rayonnez !Roselyne Clément au 819-986-1747 poste 207 ou par courrielrclement@sadcpapineau.ca www.cantleyprospere.comLES VENDREDIS D’AOÛTSpectacles et cinéma en plein air !SPECTACLESScène de la RelèvePARC MARY ANNE PHILLlPS,Gratuit pour toute la famille !Les 9, 16, 23 et 30 août 2013à compter de 18 h.CINÉMAParc Mary Anne PhillipsProjection à partir de 20 hApportez vos chaises et vos doudous !Maïs soufflé et boissons en vente sur place.16 août 23 août 30 aoûtVisitez notre site internet pourtous les détails de la programmation.www.cantley.caNotes : programmation sujette à changement. En cas de conditionsmétéorologiques défavorables, les spectacles et projectionspourraient avoir lieu à l’école de la Rose-des-Vents.Toutes les projections se feront en version française seulement.Pour plus d’informations, visitez notre site internet.8, chemin River, Cantley (Québec) J8V 2Z9 819 827-3434, sans frais/free : 819 503-8227 819 827-4328Le contenu des pages municipales relève de la Municipalité. – The content of the Municipal pages originates from the Municipality of Cantley.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 21


PAGES MUNICIPALESLa caserne Jean-Dagenais :plus grande pour répondre à la croissanceLIGNES 5 ET 6AOÛT 2013WWW.CANTLEY.CARépondant à près de 500 appels annuellement, le Service desincendies et premiers répondants de Cantley doit s’adapter à lacroissance rapide de la population de Cantley. Les pompiers etpremiers répondants qui protégeaient 4 000 citoyens en 1989 lorsde la création de la Municipalité,qui en protégeaient près de6 000 il y a 10 ans à peine,protègent maintenant plus de10 000 citoyens.La caserne Jean-Dagenais,aussi appelée casernecentrale, a récemmentpris de l’expansion.L’ajout d’une sectionsupplémentaire permettant une baie d’accueil pourvéhicules d’urgence, un nouvel espace de travail et de rangement,ainsi que l’ajout de bureaux administratifs assure le maintien duhaut niveau d’efficacité du Service.▶▶▶▶▶▶▶Saviez-vous que :Cantley compte 40 pompiers à temps partiel – sur appel,et ce, 24/7;Réparti en 3 casernes, le Service compte 10 véhiculesd’urgences;La caserne Jean-Dagenais, située au 10, chemin River, estvoisine de la mairie. Il y a une caserne satellite située au40, rue Chamonix Est (village du Mont-Cascades) et uneautre au 873, montée St-Amour;Puisque Cantley ne bénéficie pas de bornes-fontaines surson territoire, les véhicules incendies transportent etdéplacent en tout temps plus de 45 000 litres d’eau(12 000 gallons) d’eau;Le Service bénéficie aussi de vingt emplacementsd’approvisionnement en eau, répartis également sur leterritoire de la Municipalité, où les camions peuventrapidement se remplir d’eau;Nos pompiers à temps partiel ont reçu la mêmeformation de combat d’incendies qu’un pompier à tempsplein. Ils ont suivi des programmes de formation théoriqueet pratique rigoureux de la part du Ministère de l’Éducationdu Québec. Ils se rencontrent de façon hebdomadaire afinde garder la main et ainsi être à jour dans les dernièrestechniques incendies;Nos pompiers s’impliquent dans diverses causescommunautaires telles le Village Fantôme de Cantley, laMaison des jeunes La Source des jeunes de Cantley,Dystrophie musculaire, Centre de santé et de servicessociaux, Cancer du sein et beaucoup plus.Si vous voyez nos pompiers en caserne, n’hésitez pas à arrêter et àleur parler. Ces passionnés de l’action se feront un plaisir de vousmontrer leurs camions, équipements et emplacements de travail.L’arrêt de courtoisie pourun embarquement plus facile à CantleyÀ Cantley, il est possible de monter à bord ou de descendre àn’importe quel endroit le long du parcours lorsqu’il n’y a pas d’arrêtd’autobus situé à proximité. Il suffit de faire un signe au chauffeurqui immobilisera le véhicule à l’endroit qu’il juge le plus sécuritaire.Lignes5 5 66h20 6h40 __ Des Érables/Denis6h31 6h51 7h20 307/Mt-Cascades__ __ 7h25 307/Bouchette6h41 7h01 __ Denis/3076h45 7h05 7h29 Denis/Mont-Joël7h00 7h20 7h37 Pont Alonzo/St-Louis7h04 7h24 7h42 St-Joseph/Freeman7h14 7h34 7h51 Montclair/voie ferrée7h21 7h41 7h59 Eddy/Portage7h38 7h58 8h16 Cumberland/GeorgeLignes5 6 515h46 16h26 16h40 Rideau/ Cumberland16h06 16h46 17h00 Eddy/Portage16h15 16h55 17h09 Montclair/voie ferrée16h26 17h06 17h20 Terminus Freeman16h39 __17h33 Denis/Mont-Joël17h56 17h30 17h50 307/Mt-Cascades17h04 __Direction OttawaDirection Cantley17h58 Des Érables/Denis8, chemin River, Cantley (Québec) J8V 2Z9 819 827-3434, sans frais/free : 819 503-8227 819 827-432822 The ECHO of CANTLEY, August 2013Le contenu des pages municipales relève de la Municipalité. – The content of the Municipal pages originates from the Municipality of Cantley.


PAGES MUNICIPALESAOÛT 2013WWW.CANTLEY.CADes projets pour les familles et les aînés de Cantley -Nous voulons vous entendre !Plusieurs projets et organismes contribuent quotidiennementau bienêtre de notre communauté et comblent des besoins pourplusieurs d’entre nous, quel que soit notre âge ou notre statut.Pensons aux services de santé de la Coopérative de santé desCollines, aux activités pour nos adolescents à la Maison La Sourcedes jeunes, aux événements pour les familles tels que le VillageFantôme, à la création d’entreprises telle que la coopérative La FermeBrassicole, aux services pour nos aînés mis en œuvre par la Tableautonome des aînés des Collines. Ce ne sont que quelques exemplesde l’importance de l’implication des Cantléens dans ce secteurcrucial qu’est l’économie sociale.recueillir vos idées. Nous vous inviterons à participer à quelquesséances de remue-méninge.Pour plus d’information, contactez Suzanne Laplante, agent dedéveloppement économique et social au 819-827-3434, poste 6807ou par courriel à slaplante@cantley.caAVIS PUBLICEntrée en vigueurdu Règlement numéro 419-13En 2013, plusieurs programmes sont accessibles à la communautéde Cantley pour supporter des initiatives visant les familles, les aînéset les chercheurs d’emplois. Le Service de développement économiquede Cantley coordonnera plusieurs initiatives pour profiter deces programmes, notamment :▶ La mise en œuvre d’un plan d’action local pour les aînés;▶▶La révision et mise à jour du plan d’action pour la Famille;Un projet visant nos personnes vulnérables, que ce soit par lacréation d’emplois ou par l’offre de services aux personnesâgées ou démunies.Afin de bien répondre aux besoins de nos citoyens, nous avonsbesoin de votre implication dans ces projets.Si vous vous sentez interpelé par la famille, les aînés, les personnesvulnérables, les projets de solidarité, nous voulons vous entendre etCOLLECTE des matières résiduellesOrdures ménagèresPRENEZ AVIS QUE le Règlement numéro 419-13 modifiant leRèglement de lotissement numéro 270-05, adopté par le conseilmunicipal le 9 avril 2013, a été approuvé par la Municipalité régionalede comté (MRC) des Collines-de-l’Outaouais et est entré en vigueurle 14 juin 2013, date apparaissant sur le certificat de conformité émispar la MRC.Le règlement est disponible pour consultation à la Maison desbâtisseurs située au 8, chemin River durant les heures d’ouverture etsur le site Internet de la Municipalité www.cantley.ca.Signé à Cantley, ce 11 e jour de juillet 2013.WASTE collectionsHousehold wasteJean-Pierre ValiquetteDirecteur généralDate Date Côté Côté est est de de la la 307* 307* Côté ouest Côté de ouest la 307* Date Date East Côté side est of de the la 307* West Côté side ouest of the de la 307*Mercredi 7 août ✓ ✓Wednesday August 7 ✓ ✓Mercredi 14 août ✓ ✓Wednesday August 14 ✓ ✓Mercredi 21 août ✓ ✓Wednesday August 21 ✓ ✓Mercredi 28 août ✓ ✓Wednesday August 28 ✓ ✓* Note : pour les rues Dupéré, Bouvrette, Crémazie, Rimouski, de Matane,Berthier, Edna, Rémi, Beauce, du Sous-Bois et de Lanaudière, l’horaire seracelui côté Ouest.* Note! These streets have the West schedule: Dupéré, Bouvrette, Crémazie,Rimouski, de Matane, Berthier, Edna, Rémi, Beauce, du Sous-Bois andde Lanaudière.RECYCLAGE : tout le territoire, tous les vendredis !RECYCLING: Every Friday for the whole territory!8, chemin River, Cantley (Québec) J8V 2Z9 819 827-3434, sans frais/free : 819 503-8227 819 827-4328Le contenu des pages municipales relève de la Municipalité. – The content of the Municipal pages originates from the Municipality of Cantley.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 23


ST. ELIZABETH’S CATHOLIC CHURCHENGLISH SECTORGerald Burke Located at: 47 St. Elizabeth Road Cantley, QC. J8V 3E8 819 827-2004OUR PARISH BULLETIN IS NOW ON LINEwww.semainierparoissialenligne.comWe warmly invite you to celebrate Mass every Saturday at 5:00 p.m.Come and join us for Word, Eucharist, prayer, songtimes of desperate and lost causes, you Annual Cemetery Servicemay pray to St. Jude asking for his The annual cemetery service will beintercession.held in September. Please watch thebulletin for the planned day.Registration for the SacramentsYou may register your children for theSacraments anytime between now andthe end of September simply by callingthe parish office, 819 827-2004.Daily Prayers - Remember theLord’s Prayer and pray the Rosarydaily!Favorite Saint - Do you ask yourfavorite Saint for help? St. Jude is thefaithful friend and servant of Jesus. InOur new PriestArchbishop Paul-André Durocher hasofficially announced the followingchanges:Father Lomer is on extended leave.Father Bill Marrevee will be responsiblefor the English speaking community ofSt Elizabeth’s parish.Parish Tithe CampaignThank you for your generosity inmailing your donation to support ourparish's tithe campaign.God BlessLes Étoiles d'argentClub des aînés de Cantley2013 – SEPTEMBREGrille horaire des Étoiles d’argent de Cantley – Club FADOQActivités 2013/20144 Rentrée – repas-surprise, à la salle paroissiale 11 h 3011, 25 Reprise des activités, à la maison Hupé 13 hCartes, baseball, poches, quilles17, 18, 19 Olympiques, à Sherbrooke, « GO, LES ÉTOILES D’ARGENT, GO »2014 - JANVIER1 BONNE ET HEUREUSE ANNÉE À TOUS8, 15, 29 Cartes, baseball, poches 13 h22 Quilles, à Touraine 13 hFÉVRIEROCTOBRE5 Déjeuner, endroit à déterminer 9 h 302 Déjeuner, au Che-Nou, à Cantley 9 h 30 12 St-Valentin, « potluck », création en rouge 12 h 309, 23 Cartes, baseball, poches 13 h19 Quilles, à Touraine 13 h16 Quilles, à Touraine 13 h26 Cartes, baseball, poches 13 h30 Halloween, dîner, à la salle paroissiale 11 h 30MARSNOVEMBRE5 Déjeuner, endroit à confirmer 9 h 306 Déjeuner, endroit à déterminer 9 h 30(date à confirmer) cabane à sucre (autour du 19)13, 27 Cartes, baseball, poches 13 h12, 26 Cartes, baseball, poches 13 h20 Quilles 13 hAVRILDÉCEMBRE2 Déjeuner, endroit à confirmer 9 h 304 Déjeuner, endroit à déterminer 9 h 30 9, 23, 30 Cartes, baseball, poches 13 h11 Cartes, baseball, poches 13 h16 Quilles, à Touraine 13 h13 Dîner de Noël, à la salle paroissiale 12 h 3025 JOYEUX NOËL À TOUS. LES ÉTOILES D’ARGENT VOUS MAISOUHAITENT DE LA SANTÉ ET DU BONHEUR POUR LA 7 Déjeuner, endroit à confirmer 9 h 30NOUVELLE ANNÉE.14 AGA, salle paroissiale 11 hLes Étoiles d’argent de Cantley – Club FADOQ Grille des activités pour l’été 2013Pétanque - Tous les mercredis à 17 h 4521 août 2013 Dîner au Buffet des continents 11 h 3030 août 2013 Fête champêtre, au 5, rue St-Arthur 9 h 304 septembre Rentrée et repas, à la salle paroissiale 11 h 3011 septembre Reprise des activités, à la maison Hupé 13 h24 The ECHO of CANTLEY, August 2013


CHELSEA196 Chemin Scott Road, Chelsea, QC. (Corner of 105 hwy - Coin route 105)RBQ 8312-7704-29PIERRE POTVIN819-827-3356www.chelseachimneysweeps.comMasonry repairStoves and Fireplace DealerL’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 25


Boucherville, le 22 juillet 2013 – LaFondation Camping Jeunesse (FCJ) est fièred’annoncer qu’elle enverra, à ses frais, dix-septjeunes de votre région, l’Outaouais, dans un campde vacances très prochainement.Sélectionnés par le Centre jeunesse de l’Outaouais, par l’organismeValoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell et par l’organismeGrands-frères, Grandes-sœurs de l’Outaouais, ces filles etgarçons âgés de 12 à 16 ans séjourneront au Camp P’tit Bonheur(Père Sablon), à Lac-Supérieur, du 4 au 16 août.Ils font partie des quelque 135 jeunes, répartis dans neuf régionsdu Québec, à qui la FCJ offre un séjour dans un camp de vacancescertifié. Pour la Fondation, il s’agit d’une augmentation de 50 %des jeunes parrainés par rapport à l’année dernière.Outre l’Outaouais, les jeunes parrainés cette année sont répartisdans les régions suivantes : Côte-Nord, Centre-du-Québec-Estrie,Gaspésie-Les-Îles, Laval, Laurentides, Montérégie-Nord, Québecmétropolitain et Montérégie-SudCes jeunes filles et garçons auront donc une occasion exceptionnellede vivre, en harmonie avec la nature et le plein air, des expériencesextraordinaires qu’elles soient du domaine culturel, sportif etsurtout humain, tout en développant leur sens de la camaraderie.D’année en année, nombre de jeunes parrainés par la FCJ témoignentfièrement de leur séjour en camp par une prise de confiance en euxet le nouement de nouvelles amitiés.Les autres camps utilisés sont :- Camp Kéno (Saint-Augustin-de-Desmaures)- Camp Claret du Lac Elgin (Stratford)- Base de plein air Bellefeuille (Chandler)- Centre écologique de Port-au-Saumon (La Malbaie)- Centre nautique de l’Istorlet (Havre Aubert)Créée en 2007 par la Fédération québécoise de camping et decaravaning (FQCC), la FCJ compte également parmi ses fidèlespartenaires l’Association des commerçants de véhicules récréatifs(ACVRQ) et Aviva Canada, en plus de recueillir des dons du public.Elle est notamment reconnue comme organisme de bienfaisance parl’Agence du revenu du Canada.Pour information :Gilbert Savard, président de la FCJ – tél. : 418 690-5025Stéphanie Légaré, FQCC – tél : 450 650-3722, poste 3765Pour en apprendre davantage sur la FCJ,consultez notre site Internet : www.campingjeunesse.caÉcrivez-nous à : info@campingjeunesse.ca – Suivez-nous sur Facebook26 The ECHO of CANTLEY, August 2013ARG- Rapport sur la qualité de l’eau dela rivière Gatineau – le 2 juillet 2013Les Amis de la rivière Gatineau(ARG) est une association à but nonlucratif qui veille à préserver le bassinhydrologique de la rivière Gatineau. ARGeffectue des tests sur la qualité de l'eaude la rivière Gatineau, à titre de serviceauprès des résidants de la région, avecl'appui des municipalités de La Pêche,Cantley et Chelsea, ainsi que des clubset associations utilisant la rivière aux finsrécréatives.La première journée d’échantillonnagede la saison 2013 a eu lieu le 2 juillet.Le 9 juin, ARG a eu une rencontre avecHydro-Québec, pour avoir de l’informationsur les changements de niveau desvolumes d’eau dans le système. Hydro-Québec nous a informés que le printemps2013 fut un des plus difficiles depuis lesannées 1950. Nous avons prélevé plusde 75 échantillons d’eau dans la zoneentre le pont de Farrellton et le barrageentre Chelsea et Cantley. Nous avonsconstaté que l’eau de la rivière Gatineauest d'excellente qualité aux fins récréatives.Les résultats sont particulièrementexcellents et le taux de bactéries e.coli estrelativement bas dans la plupart des sitesde prélèvement. La rivière La Pêche et leruisseau Romanuk à Cantley ont toutefoisdes résultats « B ».Lors de la cueillette d’échantillons,ARG respecte les normes établies par leministère du Développement durable, del'Environnement, de la Faune et des Parcsdu Québec. Aux fins récréatives: catégorie« A » – excellente, cote entre 0 et 20 coliformespar 100 ml; « B » – bonne, entre21 et 100 coliformes par 100 ml; « C » –acceptable, entre 101 et 199 coliformespar 100 ml ; enfin « D » - non recommandé,au-dessus de 200 coliformes par100 ml. Les analyses sont effectuées par lelaboratoire MicroB, situé à Gatineau, uneentreprise accréditée par le gouvernementdu Québec.Les eaux au pont de Farrellton et aupont couvert, ainsi que dans la zone deAlcove, à La Pêche, obtiennent la cote« A », soit excellente. Au quai public deWakefield, selon les quelques échantillonsprélevés, ainsi qu’à la limite sud de LaPêche, le résultat est « A ». À l'embouchurede la rivière La Pêche les résultatssont « B ».À Chelsea, la qualité de l'eau au quaipublic de la communauté de Farm Point,au club Cascades, au chemin Burnett ainsiqu’au club de yacht de la rivière Gatineauet à la plage de l’association des propriétairesde Tenaga a la cote « A », excellente.À Cantley, l’eau à la plage Mary AnnPhillips ainsi qu’à la sortie du ruisseauBlackburn a une cote « A ». La cote del’eau du ruisseau Romanuk est « B ».En plus de faire l’échantillonnage envue de déceler les bactéries e.coli, ARG,avec le soutien technique du programmede H2O, prend la mesure d’autres facteurstels que l’oxygène, la turbidité, lesnutriments et la température. Le 2 juillet,la température moyenne de l’eau dans laBasse-Gatineau s’élevait à 19,2 degrésCelsius.Pour plus de renseignements :Alain Piché: 819 827-3750Ronnie Drever: 819 459-3037www.fog-arg.orgContrôle de la qualité de l’eau aux fins récréatives – Basse-GatineauLower Gatineau River Water Quality for Swimming/RecreationÉté - Summer 2013Normes de qualité de l’eau aux fins récréatives au QuébecWater quality standard for bathing / recreation in Quebec-----------------------------------------------------------------------------------------------------Nombre de coliformes fécaux / Number of fecal coliform Classe Qualitéunité (CFU) par 100 ml. Colony forming units(CFU) by 100 ml.0 -- 20 A excellent21 – 100 B bon / good101 – 199 C acceptable200 -- D non recommandénot recommended-----------------------------------------------------------------------------------------------------Lieux d’analyse / Test locations Date Classe / Class(Moyenne géométrique /Geometric mean)Pont Farrellton / Bridge 2-07-2013 A (5.08))Pont couvert Wakefi eld / Covered Bridge 2-07-2013 A (2.8)Rivière la Pêche River 2-07-2013 B (52.4)Vieille Ferme Cohen / Old Cohen Farm 2-07-2013 A (6.1)Quai Farm Point Dock 2-07-2013 A (4.9)Chemin Burnett Road 2-07-2013 A (10.9)Parc Mary-Ann Phillips Park 2-07-2013 A (7.9)Ruisseau Blackburn Creek 2-07-2013 A (15.7)Ruisseau Romanuk Creek 2-07-2013 B (26.5)Pour plus de renseignements / for more information: Alain Piché 819 827-3750 / Ronnie Drever 819 459-3037Amis de la rivière Gatineau / Friends of the Gatineau River.


Alexandra IencoIl est important d’encourager nos producteurslocaux, non seulement pouravoir des aliments de qualité dans notrefrigo, mais aussi pour apprendre à nosenfants la façon de bien s’alimenter, etpas seulement de manger pour se nourrirmais de savoir apprécier les saveurs,les odeurs de chaque bouchée, de découvrirde nouveaux légumes ou fruits,d’élargir parfois leur horizon qui peutse trouver limité par une alimentationcourante, usuelle. Finalement, ce seraitcomme vivre un peu plus pleinement lavie, en profitant de chaque seconde, etencore plus lorsqu’on mange.Que diriez-vous d’une recette de tarteaux fraises du Québec? Ces petitesfraises sont tellement savoureuses etparfumées, en les croquant on a l’impressionde croquer dans un bonbonet, pourtant, c’est sans additif, agentde conservation et autre produit quiviennent nous gâcher la santé. Une tartesimple, qui nécessite peu de cuisson etqui vous procurera un plaisir inouï enla dégustant.Que votre été se prolonge en douceur!VoyageTarte aux fraises du QuébecIngrédients :CulinairePhoto : Alexandra IENCOPour la pâte sablée: 1 œuf, 85 g desucre à glacer tamisé, 25 g de poudred'amande, 210 g de farine, 125 g demargarine ou de beurre, 1 pincée de sel.Pour la crème pâtissière: 500 ml de lait(ou lait de soja, riz, amande...), 60 mlde farine, 60ml de sucre, 60ml de laitfroid, 10 ml d’extrait de vanille, 1 œuf,20 ml de rhum brun (facultatif).Pour la garniture : 1 lb de fraises duQuébec – pistaches concassées (facultatif)Pâte à tarte :Dans une jatte, mélangez la margarineet le sucre à glacer, ajoutez la poudred'amande, le sel, l'œuf puis la farine.Attention, il faut qu'à chaque nouvelingrédient, le mélange soit homogèneavant d'en ajouter un autre.Façonnez une boule puis mettez au fraispendant deux heures.Chemisez un moule à tarte avec unpapier parchemin, puis le foncer avecla pâte, recouvrez d'un autre papierparchemin et mettez du poids sur celuici,par exemple des pois secs, ou desbilles d'argile. Enfournez dans un fourpréchauffé pendant 10 min à 350°F ou180°C.Sortir et laisser refroidir.Crème pâtissière :Faites chauffer le lait avec la vanillejusqu'à ébullition. Pendant ce temps,mélangez la farine, le sucre, le laitfroid et l'œuf. Ajoutez cet appareil aulait chaud, mettez à feu doux et remuezavec un fouet jusqu'à épaississement,incorporez le rhum, retirez du feu.Ensuite, versez dans un bol recouvertd'un film plastique à même la crèmepour éviter la formation d'une pelliculeet mettez au frigo. Vous pouvez préparerla crème la veille.Lorsque la pâte est refroidie, étalez lacrème pâtissière sur le dessus. Coupezles fraises en deux puis disposez-lessur la crème. Saupoudrez de pistachesbroyées si désiré et dégustez…Toutes mes recettes sont exemptes deproduits laitiers, toutefois rien ne vousempêche d’en ajouter ou de remplacerles substituts que j’emploie.Pour plus de recettes, vous pouvezvisiter mon site Internet au : www.alorangeane.canalblog.com;je me feraiun plaisir de répondre à vos questionsque vous pourrez poser directement surle site. Bonne lecture…L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 27


La chronique devotre chiropraticiennePar Dre Anie-Pier Legault, chiropraticienne, DCQu'est-ce que l'arthrose et commentla prévenir?Contrairement aux croyancespopulaires, l’arthrose ne touche pasuniquement les personnes âgées. Biensûr, elles y sont plus vulnérables,mais tout le monde peut en souffrir.Pourquoi? Comment la définir et,surtout, comment la prévenir?ARTHROSE ET SUBLUXATIONVERTÉBRALEL’arthrose est un signe clinique dela présence d’une subluxation (mauvaisalignement ou mauvais mouvementd’une articulation). La subluxationoccasionne une mauvaise coordinationentre les systèmes nerveux, musculaireet articulaire. La présence d’unesubluxation peut entraîner la progressionde la dégénérescence de la régionaffectée.L’arthrose est plus spécifiquementl’usure des articulations qui peut causerdes douleurs. Le tissu qui recouvre lessurfaces articulaires – le cartilage –s’amincit et se fissure avec le temps.Le stress supporté par l’articulationaugmente à mesure que le cartilagedisparaît, d’où l’apparition de douleurs.Votre chiropraticien vous aidera à soulagervos douleurs.FACTEURS DÉCLENCHEURSBien que les personnes âgées soientplus vulnérables à l’arthrose, tout lemonde peut en souffrir. En vieillissant,le cartilage des articulations s’use etrend le corps plus vulnérable à cetype de pathologie. L’arthrose peutégalement être due à des traumatismesaccumulés (chutes, accidents mineurs,mauvaise posture, et autres). Ceux-ciperturbent les mouvements normaux decertaines articulations et occasionnentle développement d’une usure localisée.Saviez-vous qu’une blessure nontraitée à temps cause un affaiblissementdes cartilages, des ligaments et des capsulesimpliqués dans l’accident? Étantdonné que cela rend les articulationsplus vulnérables, le corps compense enproduisant des tissus cicatriciels au lieude se réparer grâce aux tissus normaux.Résultat: on peut souffrir d’arthrose,que l’on ait 15, 30, 55 ou 80 ans!IMPACTS DE L’ARTHROSE SURLA SANTÉChez bien des personnes touchées,aucun symptôme n’est apparent jusqu’àce qu’une activité anodine ou unincident plus important agisse commefacteur déclencheur. Plus la conditionest avancée, plus les symptômes et ladouleur risquent d’être importants. Àlong terme, l’espace articulaire peuttotalement disparaître et les surfacesde l’articulation subiront une déformation.D’autres symptômes, comme desraideurs, des engourdissements dansles jambes ou les bras et des spasmesmusculaires chroniques peuvent êtrecausés par la présence d’arthrose.LE DIAGNOSTICLe chiropraticien est un professionnelde la santé de premier contact:il peut être consulté à tout moment,sans recommandation médicale. Sonexpertise touche les systèmes nerveux,musculaire et squelettique. Grâce à saformation, il est apte à poser un diagnosticlui permettant de créer un programmede soins correspondant à votrecondition physique, à votre âge ainsiqu’à vos objectifs de santé. N’hésitezdonc pas à faire le bilan de votre étatde santé avec votre chiropraticien. Àla suite d’un examen initial complet, ilsera en mesure de déterminer si voussouffrez d’arthrose.PRÉVENIR L’ARTHROSEVotre chiropraticien est là pourvous aider et vous soulager.• Adoptez une posture adéquate. Unemauvaise posture peut avoir desrépercussions sur une grande partie devotre système musculo-squelettique;• Conservez un poids santé;• Souciez-vous de la santé de vos articulations:accordez-vous des pauseset organisez votre lieu de travail defaçon ergonomique;• Si vous êtes victime d’un accidentayant eu des répercussions sur votresystème neuro-musculo-squelettique,ne tardez jamais avant de consulter.Vous ne regagnerez un mouvementarticulaire optimal, à la suite d’uneblessure, que si cette dernière est traitéeà l’intérieur d’un délai d’environ45 jours. Ne laissez pas l’arthroses’installer: faites-la fuir!La chronique de votre physiothérapeuteJulie Salvas, PhtComment bien choisirle sac d’école de votre enfantC’est bientôt ledébut des classeset il est temps de préparerle matériel scolairede vos enfants.Dès les premièressemaines, ils devrontdéjà transporter delourds bagages surleurs petites épaulespour se rendre àl’école. Un sac à dosmal porté ou tropchargé accroît lesrisques de blessuresde vos jeunes enpleine croissance.Selon Santé Québec,35 % des enfants de9 ans et moins seplaignent de mauxde dos et chez les13 à 16 ans, ce sont50 % d’entre eux quiindiquent éprouverce problème au moins une fois par mois. Le port d’un sac à dos troplourd n’est pas le seul facteur en cause, mais il y contribue grandement.Le poids d’un sac à dos ne devrait pas excéder plus de 10 % du poidscorporel de votre enfant s’il est d’âge primaire et de 15 % au secondaire.Le contenu du sac doit être bien réparti et il est préférable de placer lesobjets les plus lourds près du corps, au centre du sac. Sélectionner lesobjets essentiels à mettre dans le sac à dos et éviter le superflu.Le sac à dos idéal :- doit être petit, c'est-à-dire pas plus large ni plus long que le dos de votreenfant. Il doit s’arrêter tout juste sous la taille et ne pas descendre surles fesses;- l’endos devrait être rembourré, tout comme les bretelles des épaules quise doivent également d’être larges et réglables;- est muni de courroies à la taille et à la poitrine pour accroître la stabilité;- est doté de plusieurs pochettes pour répartir le poids des objets;- doit être porté sur les deux épaules avec les courroies bien ajustées etattachées pour que le sac ne ballotte pas.Il est important de vérifier régulièrement le contenu du sac devotre enfant et de le peser plusieurs fois pendant l’année scolaire.Habituellement, plus les mois filent, plus le sac devient lourd et remplid’objets inutiles. Ayez toujours la santé de son dos à l’œil!Si votre enfant se plaint de maux de dos ou de cou, malgré cesrecommandations, vous devriez consulter un physiothérapeute pour éviterque le problème ne s’aggrave.Source : Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec28 The ECHO of CANTLEY, August 2013


En santé naturellementHealth NaturallyCueillez les herbesLorsque vous plantez des herbes dans votrejardin au printemps, vous pouvez compter surleur fraîcheur et leur saveur tout au long de l’été.Il n’y a rien de mieux que des feuilles parfuméesfraîchement cueillies de votre herbe favorite dansune salade, une vinaigrette ou une marinade pourla viande cuite sur le barbecue.Traduction libre de Marc RoyKasia Skabas, n.d. B.AComme l’été tire à sa fin, le moment est venude conserver les herbes pour l’hiver de façon quevous puissiez en profiter et vous remémorer lessaveurs de l’été chaque fois que vous les consommez.Vous faites peut-être pousser de l’origan, duromarin, du thym, de la mélisse-citronnelle, dubasilic ou de la menthe dans votre jardin.Pour cueillir les herbes, choisissez une journéeensoleillée. Attendez que la chaleur du soleil aitfait sécher la rosée matinale. Une fois sèches, ellessont prêtes à être cueillies. Le meilleur momentpour cueillir les herbes est avant midi. Vous pouvezcouper les herbes avec un couteau ou une paire deciseaux. Coupez les tiges assez haut, de façon queles parties cueillies ne comportent aucune saleté.Pour sécher les herbes, vous pouvez les attacheren bouquets et les suspendre dans un endroit chaudet sec. Les herbes ne devraient pas être séchées ausoleil. Je préfère les sécher dans un sac en papierbrun. Les plus efficaces sont les sacs d’épicerie enpapier brun. Je détache chaque type d’herbe et leplace dans un sac distinct. Je brasse le sac tous lesjours de façon que les plantes au fond du sac seretrouvent sur le dessus, afin de les aider à sécherde manière uniforme.Une fois les herbes séchées, vous pouvezdétacher les feuilles de la tige et les conserverdans un pot.Durant l’hiver, vous pouvez utiliser les herbescomme épices. Si vous êtes intéressé à connaîtred’autres moyens d’utiliser les herbes ailleurs quedans la cuisine, consultez le bulletin des activitésde notre municipalité. Je donnerai des atelierspratiques à ce sujet cet automne.N’oubliez pas, les herbes vivaces aiment êtretaillées. Si vous les taillez à l’automne, elles pousserontbeaucoup mieux l’année suivante, à votregrande satisfaction.Si vous avez un commentaire ou une question,veuillez m’appeler au 819 827-2836 ou m’écrire àk.skabas@hotmail.com.VITRES D’AUTOSSECOURS Enr.Réclamation D’assuranceCellulaire .: 819 962-28281296 Chemin Labrosse Gatineau, QC J8R 3J6 téléc .: 819 770-7579Cet article ne vise pas à diagnostiquer une maladie ou à fournir un avis médical spécifi que. Le but de l'article est uniquementd'informer et d'éduquer. Pour obtenir un diagnostic, veuillez consulter un médecin.Gather the HerbsWhen you plant herbsin your garden inthe spring, you can dependon their freshness andflavour throughout thesummer. There is nothingbetter than freshly pickedfragrant leaves of yourfavourite herb in a salad,salad dressing or marinadefor your barbequed meat.As summer is getting to the end, it is time tosave the herbs for the winter so you can enjoy themand recall the taste of summer whenever you usethem. Perhaps you have oregano, rosemary, thyme,lemon balm, basil or mint in your garden.To gather herbs, choose a sunny day. Wait tillthe morning dew has dried from the plants with thewarmth of the sun. Once they are dry, they can begathered. The best time to gather herbs is beforenoon. You can cut the herbs with a knife or a pairof scissors. Cut the stems high enough, so that theparts gathered are free of dirt.To dry the herbs, you can tie them into bunchesand suspend them in a warm and dry place. Herbsshould not dry in the sun. My favourite way to dryherbs is in a brown paper bag. The best are brownshopping bags from the grocery store. I put eachtype of herb loosely in a separate bag. I will shakethe bag every day so that the plants at the bottomof the bag are brought to the top to dry evenly.Once the herbs are dry, you can strip the leavesfrom the stem and store them in a jar.In winter you can use the herbs as a spice. Ifyou are interested in learning other ways of usingherbs than just in the kitchen, look in the activitybulletin of our municipality. I will be givinghands-on workshops this fall.Remember, perennial herbs like to be cut. Ifyou cut them in the fall they will grow for youmuch better the following year.If you have a comment or a question please call meat 819 827-2836 or write k.skabas@hotmail.comThis article is not intended to diagnose disease, or to provide specifi c medical advice. Its intention is solely to inform andeducate. For the diagnosis of any disease, please consult a physician.L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 29


Lucie St-AmourArt de l’Ordinaire … déjà 10 ans!De belles sorties enfamille… Ou plutôt, despetits plaisirs partagés àpeu de fraisCet été, comme chaque année,je me suis donné le temps devisiter des expositions artistiquesdans notre région, et aussi ailleurs.Cette année, j’ai voulu tenter l’expérienceavec mes petits-enfantsâgés de 4, 6 et 10 ans, comme jel’avais fait il y a plusieurs annéesavec mes propres enfants. Nousavions l’habitude de visiter desmusées ou encore de fréquenter lesparcs aquatiques. J’ai bien préparémes petits-fils en leur parlant d’unjeu que je faisais à l’époque avecleurs parents. Je voulais comparerainsi leurs résultats avec ceux deleur père ou de leur mère. L’intérêtne semblait pas omniprésent audépart. Je leur ai proposé un défiqui a attiré leur attention et qui afait en sorte qu’ils ont écouté lesconsignes d’un petit jeu intitulé« 1-2 ». Le jeu en soi est toutsimple. On se présente à uneexposition collective d’artistes etd’artisans et, devant chaque présentoir,on prend le temps d’examinerles œuvres et les produits, et on faitun premier et un deuxième choixindividuellement. À tour de rôle,chacun est appelé à indiquer sespréférences, en mentionnant sonpremier et son deuxième choix.Cette activité m’a vraiment plu,car mes petits-fils m’ont surprise endémontrant un réel intérêt. De plus,ils n’hésitaient pas à exprimer auxexposants leur appréciation avecleurs mots d’enfants. Entendreleurs commentaires quant à leurchoix m’a beaucoup touchée. Jen’avais pas réalisé que, par mespropos au sujet des arts en général,ainsi que par le temps passé àdessiner, peindre ou bricoler, je lesavais autant influencés.Lorsque vous en aurez la possibilité,je vous invite à faire ce petitjeu « 1-2 ». Je vous assure, vousne le regretterez pas! Et même, toutcomme moi, vous serez probablementsurpris de l’intérêt témoigné!La magie des Fêtes…appel aux artistes et auxartisansCher lecteur, nous vousinvitons à passer le mot. Nous préparonsactuellement la deuxièmeprésentation de notre boutiquede Noël La magie des Fêtes. Leconcept est simple. Nous cherchonsdes produits de qualité pour tousles budgets et qui s’offrent bien encadeau. Nous invitons les artistes etles artisans de partout à participerà cet événement sans pareil, quiaura lieu cette année à la Grangede la Gatineau, ici à Cantley, au80, rue Summer, du 22 au 24novembre 2013. Les commentairesdes personnes, qui ont participél’an dernier, étaient unanimes, tanten ce qui concerne les exposantsque les visiteurs; on n’avait jamaisrien vu de tel! Le concept dansson ensemble, la présentation styleboutique, l’accueil sans pression, lavariété, la qualité, la convivialité,les prix ont fait de cet événementune réussite exceptionnelle.Pour de plus amples renseignements,nous vous invitons àconsulter notre site Internet: www.artdelordinaire.com.Veuillez noter que nousaurons aussi une deuxième soiréed’information, sans obligation devotre part, le 19 août à 19 h à lamaison Hupé, au 611, montée dela Source, à Cantley. La date limited’inscription en tant qu’exposantpour cet événement est fixée au 30août 2013.Sincères remerciementsà une équipeextraordinaireAu nom de l’association Art del’Ordinaire, je tiens à remercier labelle équipe de notre journal local.Le 22 juin dernier, j’ai eu la chancede me rendre à l’Assemblée généraleannuelle de L’Écho de Cantleyet j’y ai rencontré de magnifiquespersonnes qui ont du cœur. Ils’agit d’une équipe qui donnesans compter. Sincèrement, je suistoujours surprise de voir des gens,pour la plupart bénévoles, travailleraussi fort pour nous donner chaquemois un journal d’une aussi bellequalité; un journal informatif maisaussi présent dans notre quotidien,dans notre belle communautégrandissante. Je suis très fière delire le journal, en entier, qui nousreprésente si bien. Je ne veuxnommer personne, au risque d’enoublier… Merci à vous tous, quiêtes aussi importants les uns queles autres.Lucie St-AmourPrésidenteartdelordinaire@hotmail.com819 827-364130 The ECHO of CANTLEY, August 2013


Coop santé des CollinesLa Coopérative ensoins de santé desCollines tiendrasa 2 e cueillette decanettes au mois deseptembre, tout enorganisant une fêtefamiliale. Commencezà amasser voscanettes et bouteilles,que vous pourrezéchanger contre desbillets de participationaux différentesactivités.www.coopsantedescollines.comL’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 31


INVESTMENTRadek SkabasTECHNICAL ANALYSIS - PART 2The power of computers makes it possiblefor technical analysts to use sophisticatedstatistical tools, such as moving averages andoscillators. These are used to supplement chartanalysis by confirming trends or giving earlywarning signals. A simple moving average is anarithmetic average of closing prices over a certainnumber of days.For example, a 30-day moving average will bea plot of closing price ipp12nformation based onthe last 30 days. It is a “moving” average: Everyday, information from the latest day of tradingis added and information from the oldest day isdropped. Unlike a simple average, a weightedmoving average will assign more importance torecent price data. Averages are used to discoverturning points. For example, when a price crossesover or under a moving average, it is usually takenas a warning signal that a change in trend may betaking place. Moving averages of different lengthsare used. The 200-day (40-week) moving averageis typically considered the most important one forstocks. When the shorter-term average crosses thelonger-term one, this often gives buy or sell signalsto analysts.An interesting technique was developed byJohn Bollinger in the 1980s. By plotting thestandard deviation of closing data used in creatingthe moving average around (on both sides of) themoving average itself, he created a graph thatcaptures most of price action. In other words,the price tends to oscillate between the upperand the lower band. If price volatility increases,the bands will widen, if it decreases, they willnarrow. Bollinger bands, as these graphs areknown, not only show the level of volatility butalso offer help in identifying trends and buy/sell opportunities. For example, when the pricepierces one of the bands, it should, under normalcircumstances, return to the average. If it doesnot, it may be taken by analysts as an indicationof a trend reversal.Similar to Bollinger bands, moving averageenvelopes are plotted as a fixed percentage aboveand below the moving average. For example, ifthe historic range of price movement for a givensecurity (or index, or commodity) is 5%, anychange in price that is greater than that will beshown on the graph as something out of the ordinary,possibly indicating a change in trend.This article is not intended to offer advice but to inform and educate. For any comments,please contact the author at: radek@uniserve.com.32 The ECHO of CANTLEY, August 2013


Chronique d'unemamanChantal TurcotteAilleurs, il y a les autres« Connaissez-vous l’association de groupements de réunions d’ensembles de communautésd’unions de rassemblements d’agglomération de sociétés d’alliances d’attroupement des personnesqui aiment vivre seules? » Philippe Geluk, auteur de la b.d. Le ChatSi vous allez dans un parc ou un jardin publicn’importe où en Europe, vous ne serez pas seul,surtout dans les grandes villes et encore plus en étélorsqu’il fait chaud. Vous verrez des familles entièrescasser la croûte et faire la fête, des amoureuxenlacés, des gens allongés dans l’herbe, prenant unbain de soleil ou cherchant l’ombre sous les arbres,des lecteurs sur les bancs, la tête plongée dansles mots, des personnes âgées rire et discuter, desenfants jouer à la cachette dans les bosquets, despassants observer les canards dans les plans d’eauou promener leur chien. Tout comme le café ducoin, le théâtre ou le cinéma, le parc est une oasisquand on n’a qu’un petit appartement sans balconni cour intérieure.Pas étonnant que les citadins des grandesmétropoles comme Paris aient l’habitude de vivreleur vie familiale et sociale à l’extérieur de chezeux, dans les lieux publics. Ce qui n’est pas toutà fait le cas ici. L’explication est simple. D’unepart, nos constructions sont plus récentes. D’autrepart, nous possédons une richesse que plusieursnous envient: de l’espace. Si bien que, même enville, des balcons et des terrasses sont suspendusaux immeubles et les maisons sont sises sur desterrains assez grands pour accueillir piscine, patio,structure de jeux et trampoline.À Cantley, nous avons tous au moins une acreet, pour la plupart, la vie se déroule dans la cour.Chez nous, par contre, c’est un peu différent(encore!). Nous allons souvent nous baigner chezLou Lou, gardienne de mes fils pendant leur petiteenfance, marraine de mon plus vieux et amie quej’aime beaucoup. Nous allons aussi dans la cour del’école pour jouer au tennis, faire de la bicycletteet grimper dans la structure de jeux. Nous allonsmarcher dans les sentiers aménagés et dans lesparcs des alentours. Nous faisons beaucoup d’activités« hors cour arrière », non seulement parceque nous n’avons encore ni piscine ni structurede jeux ni asphalte, mais parce qu’ailleurs, il y ales autres.Par exemple, quand nous allons faire trempettedans la piscine chez Lou Lou, ça finit presquetoujours par une sorte de fête improvisée. Lesenfants de la garderie se baignent. Ceux de lavoisine, qui se faisaient autrefois garder chez elle,arrivent en courant et plongent à l’eau. Les miensen font autant et sont tout heureux de revoir leursanciens compagnons de jeux. Des parents quireviennent du travail ont revêtu leur maillot avantde quérir leurs petits et se joignent au groupe dansla piscine. D’autres se mettent à débattre de toutessortes de sujets, surtout David qui nous fait bienrigoler. Lou Lou nous tire la pipe, Gérard, sonmari, y met du sien. Bref, c’est comme une sortede famille. Comme quand j’étais jeune et que mesoncles et mes tantes habitaient près de chez moi.Dans la cour de l’école ou les parcs, c’est unpeu la même chose qui se produit. Nous rencontronstoujours des parents et des enfants que nousconnaissons. Les enfants sont heureux de retrouverleurs amis, et nous, les parents, nous discutonsde tout et de rien et passons un bon moment. Sije restais chez moi, j’avoue que ce plaisir d’êtreensemble me manquerait. Rien de mieux que cesrencontres imprévues et ces heureux hasards pourcréer ou resserrer les liens entre amis et citoyensd’une même communauté. Quand on reste chacunchez soi, on perd un peu ce sens de la collectivité,il me semble.C’est la raison pour laquelle je salue la décisionde la Municipalité d’investir 140 000 $ dansle rajeunissement des 16 parcs municipaux deCantley. Vous avez bien lu, 16 parcs. Même si jefréquente certains d’entre eux, je n’aurais jamaispensé qu’ils étaient si nombreux. Cette année, cesont les parcs Hamilton, du Mont-Cascades, de laCaserne, Saint-Amour, des Manoirs, Mary-Ann-Phillips et Grand-Pré qui subiront une cure dejeunesse. On prévoit, par exemple, installer unparcours d’hébertisme d’arbre en arbre au parcécologique du Mont-Cascades, mettre en valeurle bateau qui se trouve au parc Mary-Ann Phillipset remettre à neuf le terrain de tennis du parcGrand-Pré. En outre, tous les parcs seront équipésde mobiliers urbains (j’adore cette expression),c’est-à-dire de tables à pique-nique et de bancs oùfaire reposer notre popotin.Voici donc la liste de tous les parcs à Cantleyet une carte pour les localiser : http://www.cantley.ca/fr/parc-terrains-jeux,en espérant vous yrencontrer et faire un brin de jasette!Parcs de Cantley1 Maison Hupé (pétanque)2 Maison des Bâtisseurs(structure de jeux et terrain de soccer)3 Parc Cambertin4 Parc Champêtre5 Parc Denis6 Parc Godmaire7 Parc Grand-Pré8 Parc Gérard-Bourgeois9 Parc Hamilton10 Parc Longue-Allée11 Parc Mary-Ann Phillips12 Parc des Bons-Vivants13 Parc des Manoirs14 Parc des Rives-de-la-Gatineau15 Parc du Traversier16 Parc écologiqueEXCAVATIONG. BLACKBURNLocation d’équipement ▪ Equipment RentalsFosse septique ▪ Septic installationCamionnage ▪ TruckingExcavationEstimation gratuite ▪ Free EstimateRBQ 2393-1538-1060 River Road, Cantley (Québec)819 827-3145L’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 33


O BSERVATIONSLes Oiseaux de Cantley — Birds of CantleyLe mois dernier,nousavons relala suite del’histoire du couplede Tyrans huppésqui nichaient chezCéline et Pierresur la rue Rémi.Ils s’étaient dépêchésde construire un nichoir en voyantles tyrans chercher à s’installer dansleur cour. Le couple a aussitôt adoptéle joli nichoir proposé et le 20 juinnaissaient des oisillons. Le 1 er juillet,les oisillons quittaient le nid. Le nichoirmaintenant vide, Pierre et Richardsont récemment allés l’ouvrir et y ontdécouvert trois oisillons morts au nid.Cette espèce de tyran pond en moyennede quatre à huit œufs. On peut doncsupposer qu’au moins un oisillon asurvécu. Il est très difficile de savoir,vu que les oisillons ne s’attardent pasautour du nid bien longtemps.Les Roselins pourprés sont deretour sur la rue Rémi. Diane etRichard les voient et nous de même.Pendant que certains d’entre nous sebaladaient au Bluesfest, d’autres chanceuxont pu entendre le merveilleuxchant de la grive des bois. Son chantflûté et mélodieux est de loin un desplus beaux chants parmi les espècesde grives. Tous les observateurs de larue prétendent avoir vu des Cardinauxrouges, mais Richard et Diane voientaussi le Cardinal à poitrine rosée. Enplus, les nombreux Quiscales bronzésdans leur cour vident leurs mangeoiresen un rien de temps. Ces temps-ci,alors que les petits fruits mûrissent, onpeut voir les Jaseurs d’Amérique sedéplacer en groupe d’un arbre fruitier àun autre et gober les petits fruits d’untrait. Ils affectionnent particulièrementnos viornes pimbina. Quant à Richard,il doute être en mesure de se leverassez tôt pour manger au moins un deses bleuets!Les oiseaux de proie sont aussi trèsactifs en cette période. Dans le secteur àl’angle du chemin Taché et de l’avenueGatineau, Diane et Richard ont aperçuun Faucon émerillon, le deuxième pluspetit faucon, un Épervier de Cooper etune Petite buse.Tous les matins où Dominic doitmener ses enfants à la garderie, ilentend piailler et gazouiller des Bruantsà gorge blanche.L’été est la saison durant laquellele Club des ornithologues fait relâche.Malgré tout, une activité demeureintéressante. Comme il a été annoncé lemois dernier, tous les mercredis d’août,le club organise une sortie pour observeret dénombrer les Grandes aigrettesalors qu’elles rentrent au dortoir del’île Conroy, aux rapides Deschênes.Pour plus de détails sur les activités duclub, consultez le site Internet du COOà l’adresse suivante : www.coo.ncf.ca.Wes Darou & Louise LaperrièreAu cours du prochain mois, surveillezles juvéniles ou encore les adultesqui couvent une deuxième nichée. Il estaussi intéressant de surveiller la chaînealimentaire, par exemple, un insecte quigobe un autre insecte, puis se fait luimêmeprendre par un oiseau, qui à sontour le donnera à son oisillon affamé!Pour nous faire part de vos observations,veuillez communiquer avec nouspar courriel à oiseaux@echocantley.ca ou en composant le 819 827-3076.Prenez soin de bien noter la date,l’heure et l’endroit où l’oiseau a étéobservé, de même que ses caractéristiquesparticulières. Une photo aidetoujours à l’identification.As a reminder, last month we talkedabout how Céline and Pierrebuilt a birdhouse in a flash when theysaw a nesting pair of Great CrestedFlycatchers staking out their yard. Thebirds accepted the new house almostimmediately. Well, it seems to haveworked. They nested and laid eggs,and the chicks hatched. Pierre andRichard found three dead chicks in thebirdhouse. But this Flycatcher producesfour to eight eggs, so presumably atleast one survived. It is hard to prove.The chicks don’t stick around for long.The chicks hatched on June 20th andthen flew the coop on July 1 st .The Purple Finches have comeback to Rémi Street. Diane and Richardhave seen them and so have we. Someof us went to Bluesfest, meanwhileothers were enchanted by the song ofa Wood Thrush in our back yards. It isone of the most beautiful calls, but itdoes sound like it is from another planet.We all have Cardinals, but Richardand Diane also have the Rose-breastedtype. There are enough Grackles aroundthat they can empty feeders. The CedarWaxwings have also begun to feed ona circuit of various fruit bearing trees inthe area. They really like our high bushcranberries, but we planted them justfor the birds. Richard, however, doesn’tthink he’ll be up early enough to savehis blueberries.This is an active time for birdsof prey. In the area around Taché andGatineau Ave., Diane and Richard haveseen a Merlin (our second smallestFalcon), Cooper’s Hawk and a BroadwingedHawk.Dominic reports that he listens tothe White-throated Sparrows goingcrazy every morning as he takes hiskids to day-care!Summer is the slow period forthe Club des Ornithologues. The onlyactivity however is kind of fun. EveryWednesday in August, there will be,for the third consecutive year, outingsto observe and count Great Egrets intheir night roosts on Conroy Island atthe Deschênes Rapids. Check the COOweb site at www.coo.ncf.ca for details.This time of year, watch for theend of the fledging period or for adultsraising a second brood. It is also interestingto watch the feeding chain frominsect to insect to bird to bird!To report an observation, send amessage to our email address birds@echocantley.ca or call us at 819 827-3076. Note the date, time, location andparticular characteristics. Photos arealways welcome.Photo : Tyran huppé avec libellule au bec pour son petit, Pierre Landry / Great-Crested Flycatcherwith dragonfly for young, Pierre Landry, 2013-06-29Photo : Libellule lydienne ou le repas du Tyran huppé.Common Skimmer or Flycatcher’s lunch, Pierre Landry, 2013-07-1734 The ECHO of CANTLEY, August 2013


Petites annoncesOFFRES DE SERVICESSERVICES OFFEREDFEMME DE MÉNAGEManon, femme de ménage disponible en tout temps,références sur demande.Téléphonez au 819 827-3459 ou613 762-8314.GARDERIEGarderie Chez Lorraine, 25 ans d’expérience.Tout près de l’école Riviera. Mes heures sont de 6 h 30à 17 h.Bienvenue aux enfants d’âge scolaire seulement.L. St-Jacques 819 561-6589Placer votre publicité dans L'Écho de Cantley,c'est ouvrir vos portes à des milliers de clients ...Communiquez avec nous : (819) 827-2828 pub@echocantley.caFormats mensuel noir annuel noir mensuel couleur annuel couleurcarte d’affaires 40,00 $ 374,00 $ 60,00 $ 561,00 $2 cartes d’affaires 70,00 $ 654,50 $ 100,00 $ 935,00 $1/4 page 110,00 $ 1028,50 $ 170,00 $ 1 589,50 $1/3 page 160,00 $ 1 496,00 $ 250,00 $ 2 337,50 $1/2 page 220,00 $ 2 057,00 $ 330,00 $ 3 085,50 $1 page 400,00 $ 3 740,00 $ 600,00 $ 5 610,00 $1 pageFull page1 page /full page :10.125 x 13.6251/2 pagehorizontale1/2 page (h) :10.125 x 6.75LISTE DE PRIX / PRICE LIST1/2 pageverticale1/2 page (v) :5 x 13.625OFFRES DE SERVICESSERVICES OFFEREDOFFRE D’EMPLOIRecherchons une personne pour effectuer des tâchesménagères á la Maison Econiche (petit centre deConférence). Looking for a housekeeper to do cleanningat Econiche House(small Conference Centre) .Le candidat doit être bilingue/ the candidate must bebilingual.Rita BerthiaumeEconiche House32, chemin River, Cantley, QC. J8V 3A1819 827-00861/3 pageverticale1/3 page (v) :3.3 x 13.6251/3 pagehorizontale1/3 page (h) :10.125 x 4.45831/4 pagehorizontale1/4 page (h) :10.125 x 3.3125DATES DE TOMBÉE / DEADLINES 2013Classified adsOFFRES DE SERVICESSERVICES OFFEREDPlacer votre publicité dansL'Écho de Cantley,c'est ouvrir vos portes à des milliers declients ...Communiquez avecJoël Deschênes : 819 827-2828pub@echocantley.ca1/4 pageverticaleJan. Fév/Feb Mars/Mar. Avril/April Mai/May Juin/June Jul./July Août/Aug. Sept. Oct. Nov. Déc/DecCONGÉ 17/01/2013 14/02/2013 21/03/2013 18/04/2013 23/05/2013 20/06/2013 18/07/2013 22/08/2013 19/09/2013 17/10/2013 28/11/20131/4 pagebloc1/4 page (v) :2.4375 x 13.6251/4 (bloc) : 5 x 6.752013GRANDEUR DES ANNONCES ET FORMAT DES ÉPREUVES ARTISTIQUES ACCEPTÉESAD SIZES AND ACCEPTED ART WORK FILE FORMATS1C2C2C (h)bloc1C : 3.5 x 22C (bloc) : 3.5 x 42C (h) : 5 x 3.3125Note importante : Les annonceurs doivent soumettre leurs épreuves artistiques finales en respectant les grandeurs ci-dessus,sinon les épreuves seront ajustées en fonction du format acheté par l’annonceur.Format des épreuves artistiques acceptées : EPS, PDF, TIFF, JPEG (résolution de l’image : 220 DPI).Important note: advertisers are required to supply their final art work in respect to sizes given above, any other dimensionswill be resized proportionally to fit the purchased format.Accepted art work file formats: EPS, PDF, TIFF, JPEG (Image resolution: 220 dpi at size as).Célébrez-vousun anniversaire?Si vous avez une occasionà fêter durant le mois à venir,que ce soit un anniversaire demariage ou de naissance, ou sivous êtes gagnant d’un événementsportif, par exemple, L’Échode Cantley se fera un plaisir depublier un message de félicitationsgratuitement.Are you celebratingan anniversary?If you have an anniversaryto celebrate during the comingmonth, a birthday or weddinganniversary or perhaps the winningof a sports event, The Echo ofCantley would be happy to offercongratulations in the paper freeof charge.Pour annoncerClassifieds – detailsPrixPersonnel : 5 $Commercial : à partir de 5 $Dates de tombée :Septembre 2013 : 22 aoûtOctobre 2013 : 19 septembrePricePersonal: $ 5. 00Commercial: starting at $ 5. 00Deadlines:September 2013 : August 22October 2013 : September 19Envoyez votre annonce à :Send your ad to:L’ÉCHO de CANTLEY188, montée de la SourceBoîte n o 1, Comp. 9Cantley (Québec) J8V 3J2Information : 819 827-2828poste 2Toutes les petites annonces doiventêtre payées avant leur parution.All classifi ed ads must be paid forbefore publication.www.echocantley.caL’ÉCHO de CANTLEY, août 2013 35


LA FAÇON INTELLIGENTED’OPTER POUR UN COURTIER IMMOBILIERTHE INTELLIGENTWAY TO CHOOSE A REALTORKarine Séguin & Martin ChiassonCourtier immobilier agrééCourtier immobilier agrééCourtier immobilier agréé MARTIN CHIASSON inc.martin@lacentraleimmobiliere.ca | karine@lacentraleimmobiliere.ca819-661-3500Facebook.com/chiasson.seguinWWW.LACENTRALEIMMOBILIÈRE.CACANTLEYMLS 9218445599 900 $CANTLEYMLS 11920141579 900 $« J’HABITE CANTLEY ETJE CONNAIS LE MARCHÉIMMOBILIER D’ICI »Inscrivez votre maison avecMartin Chiasson et on vousrembourse vos dépenses devente privée. ** Certaines conditions peuvent s’appliquer“ I LIVE IN CANTLEYAND I KNOW THE LOCALHOUSING MARKET “List your property with Martin Chiassonand we will refund the costsrelated to your private sale.**Some conditions may applyQuelle belle occasion....maison Modulex construiteen 2 X 8 avec chaques petits détails de bien pensés.What a great opportunity... Modulex house built in 2X 8 with every little detail think.Coup de coeur garanti, avec vue panoramique,plancher radiant partout, cuisine à faire rêver.Favorite guaranteed, with panoramic views, radiantfloors throughout and a dream kitchen.CANTLEYMLS 9644442489 900 $CANTLEYMLS 9889535379 900 $CANTLEYMLS 21620422349 900 $CANTLEYMLS 23183227324 900 $Situé dans le prestigieux secteur «Manoir desRuisseaux» à Cantley,à moins de 10 min. de la 50.Located in the prestigious “Manor Brooks’ sector inCantley, less than 10 min. of 50.Cette propriété bien pensée, avec beaucoup delumière naturelle et de grandes pièces.Well thought out property, with plenty of naturallight and large rooms.Magnifique propriété située sur un superbe terrain.Cette résidence de 3 salles de bain.Magnificent property situated on a superb plotincluding 3 large bathrooms.Très belle maison à 2 étages avec un loft au dessus dugarage, garage de 15 X 23.Beautiful 2 storey house with a loft above the garage,garage 15 X 23CANTLEYMLS 10743380274 900 $CANTLEYMLS 10532281269 900 $CANTLEYMLS 9325444 MLS 9080709169 900 $ L’ANGE-GARDIEN 409 900 $Cuisine armoire en mélamine de couleur, s/bains avecdouche en coin, porte patio dans la s/manger.Kitchen cabinet melamine color, bathroom withcorner shower, patio door in the living room.Superbe maison, située près de beaucoup de serviceset avec un garage très bien pensé.Beautiful house, located close to many services and avery well thought out garage.Remise 12x16,peut être convertie en garage ouatelier.Idéale pour premiers acheteurs.Shed 12x16, can be converted into a garage or atelier.Ideal for first time buyers.Superbe occasion avec cette belle résidence trèséclairée, avec terrain magnifiquement aménagé.Great opportunity with this beautiful home verybright, with beautifully landscaped grounds.VAL-DES-MONTSIdéal pour les amants de la nature, cette propriéténeuve remplira vos aspirations.Ideal for nature lovers, this new property will fulfillyour aspirations.MLS 9479101 MLS 18057278 MLS 15207136209 900 $ VAL-DES-MONTSVAL-DES-MONTSTERRAINS À VENDRE+ TPS/TVQ 165 000 $ 159 900 $Reprise. Maison plein pied en face du lac Mc. Mullin,plinthes électriques.Recovery. Storey house overlooking Lake Mc. Mullin,with baseboards.Propriété à étages de 3 chambres, salle de bain avecdouche indépendante et walkin.Storey property with 3 bedrooms, bathroom withseparate shower and walkin.8687125 - RUE PRUD’HOMME, VAL-DES-MONTS39 900$ + TPS/TVQ10228416 - IMP. BRUNET, CANTLEY92 000$ + TPS/TVQ10755564 - IMP. BRUNET, CANTLEY92 000$ + TPS/TVQ9825471 - IMP. BRUNET, CANTLEY92 000$ + TPS/TVQ10870007 - IMP. BRUNET, CANTLEY99 000$ + TPS/TVQ10170021 - IMP. DU MONARQUE, CANTLEY75 900$10247887 - CH. DU DOMAINE-CHAMPÊTRE, CANTLEY54 000$Consultez notre site web pour découvrir toutes nos propriétés et terrains à vendre | Suivez-nous surVisit our website to browse our complete list of properties and lots for sale | Follow us on

More magazines by this user
Similar magazines