Télécharger le document - Arc Express

debatpublic.arcexpress.org
  • No tags were found...

Télécharger le document - Arc Express

CAHIER D’ACTEURSCOMMUN AUX DEUX DÉBATS PUBLICSProjet de réseau de transport public du Grand Paris et Projet Arc ExpressDécembre 2010AGENCE POURL’ÉCONOMIE EN ESSONNECréée en 1992, l’Agence pourl’Économie en Essonne (AEE), avecle soutien du Conseil général, a pourobjectif de favoriser l’accès de tousles Essonniens à l’emploi et de développerl’économie en valorisant ledépartement et ses potentialités, auxniveaux local, national et international.L’AEE, en partenariat avec lesautres acteurs départementaux etrégionaux tels que la CCI Essonne,l’Agence Régionale de Développementou lele Emploi :• facilite les projets d’implantationdes entreprises et leurs stratégiesde développement ;• soutient le développement économiquede l’Essonne par l’accompagnementà la créationd’entreprises ;• apporte son aide aux collectivitésdans leurs stratégies de développementlocal ;• appuie toutes les initiatives visantà développer la compétitivité dutissu économique essonnien etl’attractivité du département.Arrimer l’Essonneau Grand Paris !Avec une population de 1 202 000habitants (en constante augmentation),plus de 65 000 établissements, des pôleséconomiques majeurs comme ceuxd’Evry/Corbeil, de Saclay et d’Orly, desacteurs de l’enseignement supérieur et del’innovation renommés (Polytechnique,Telecom Management Sud Paris,HEC…), l’Essonne participe grandementau développement économique etscientifique de l’Île-de-France et à sonrayonnement !Au regard de la contribution du territoireessonnien dans la création derichesses et de valeurs ajoutées de larégion, mais aussi des difficultés rencontréespar les centaines de milliers d’usagersqui quotidiennement utilisent les lignesdes RER B, C, D pour se déplacer entrel’Essonne et le reste de l’Île-de-France(notamment dans le cadre detrajets domicile-travail), l’Agence pourl’Économie en Essonne tient naturellementà participer aux débats publics desdeux projets que sont ceux du Réseau detransport public du Grand Paris et del’Arc Express.Pour que l’Essonne continue à se développeret « à tirer vers l’excellence » larégion Île-de-France, en cohérence avecles nombreux objectifs fixés par leSDRIF, il est indispensable que le départementet ses acteurs ne soient pasoubliés dans l’amélioration du réseau detransport existant et dans l’élaborationde nouveaux projets d’infrastructures !AGENCE POURL’ÉCONOMIE EN ESSONNE6, cours Monseigneur Roméro91025 Evry CedexTél. : 01 69 91 05 29www.essonne-developpement.comLes cahiers d’acteurs sont des contributions sélectionnées par les Commissions Particulières du Débat Publicqui décident de les publier sous forme de cahiers d’acteurs. Le contenu des textes n’engage que leurs auteurs.


Parce que les transports publics sont :Un outil de développement économique :• seule une desserte de bonne qualité des principaux pôleséconomiques du département comme Orly ou Evrycontribuera à conforter leur développement et par conséquentcelui de l’Île-de-France. C’est une conditionimportante au développement multipolaire de larégion ;• une amélioration du réseau existant ou une créationd’infrastructures nouvelles de transports publics permetd’accroître l’accès à de nouveaux emplois et inversementélargit le bassin de main-d’œuvre des entreprises essonniennes;• les infrastructures modernes de transports en communaugmentent l’attractivité économique d’un territoire etaméliorent son image.Un outil de solidarité sociale et écologique :• + de 100 000 actifs franciliens viennent travailler quotidiennementen Essonne et ce chiffre ne cesse d’augmentergrâce au dynamisme des entreprises du département quicréent de plus en plus d’emplois ;• + de 235 000 Essonniens travaillent tous les jours dansle reste de la région, dont 40 % sur Paris ;• le nombre de ménages en Essonne qui possèdent un seulvéhicule a diminué alors que ceux qui en possèdent deuxs’est accru, ce qui signifie bien que les transports encommun sont un outil social et primordial pour desménages plutôt modestes ;• 1/3 des actifs essonniens qui résident dans des villespopulaires comme Grigny, Vigneux-sur-Seine, Evry,utilisent le RER pour aller travailler. Les transports encommun, notamment le RER D, sont des outils desolidarité sociale ;• dans les communes desservies directement par une gare deRER, le nombre d’actifs utilisant les transports en communpour se rendre sur son lieu de travail double presque(surtout dans le nord du département). La voiture est doncmoins utilisée ;• une grande partie du stress des travailleurs franciliensprovient de la qualité de leurs conditions de transportsqu’ils soient automobilistes ou usagers des transports encommun. Toute amélioration des conditions des déplacementsdes salariés entraîne une amélioration de leurscadres de vie !L’Arc Express : un risquede déclassementde l’EssonneDes avantages à la marge pour les actifsessonniens et les entreprises locales :• Arc Express raccourcira le temps de déplacement desEssonniens (même s’ils sont très peu dans ce cas) qui sedéplacent dans le cadre privé ou dans le cadre du travaildans des villes qui seront desservies par le projet(Châtillon, Villejuif, Maisons-Alfort…) ;• Arc Express accroît le bassin d’emploi des Essonnienset élargit le bassin de main-d’œuvre des entreprisesessonniennes ;• le projet désengorgera sensiblement le réseau routier àl’approche de Paris.Des conséquences plutôt négativespour le département :• l’impact sera nul pour tous les usagers du RER C et D(à l’exception de la branche Paris-Melun et Paris-Dourdan),faute d’une absence en heure de pointe d’un arrêt dans lesgares pressenties pour l’interconnexion avec l’Arc Express.Par exemple, à l’heure actuelle, en heure de pointe, il n’ya pas d’arrêt au Vert de Maison ou à Maisons-Alfort surles liaisons RER D entre Paris-Evry/Courcouronnes-Corbeil ;Pôle multimodal et la gare RER Dd’Evry-Courcouronnes.• un projet qui allongera le temps de trajet entre Paris etl’Essonne de quelques minutes, dans le cas où un arrêt estrajouté pour faire l’interconnexion avec l’Arc Express(impact sur le quotidien de plusieurs dizaines de milliersd’usagers essonniens qui travaillent sur Paris notamment).Paris s’éloignerait pour les Essonniens !


• la structuration d’un réseau performant de transports encommun en 1 ère couronne accroîtra de façon considérablel’attractivité et le développement des villes de très prochebanlieue et disqualifiera l’Essonne sur le plan de l’investissementdans l’immobilier d’entreprises, en particulier lebureau. On note déjà plus de 8 millions m 2 de bureaux en1 ère couronne dans les années à venir, dont près de 3 millionsd’ici un an !• l’Essonne risque d’être marginalisée économiquementface au gain de compétitivité de la 1 re couronne, avec unrisque de fuite d’entreprises notamment celles du tertiaireà forte valeur ajoutée ou des activités de services ;• la perte d’attractivité économique de la 2 e couronne,notamment de l’Essonne, risque d’entraîner une paupérisationdu département et une diminution des ressourcesfiscales des collectivités locales.Marché de l'immobilier de bureaux (en m 2 ) en Île-de-France2009 (sur les 3 premiers trimestres)Offre immédiate Transactions Offre un an + chantiers en coursParis 807 000 387 000 1 618 0001 re couronne 1 482 000 615 000 3 886 0002 de couronne 1 131 000 258 000 1 399 000Total 3 420 000 1 261 000 5 560 0002010 (sur les 3 premiers trimestres)Offre immédiate Transactions Offre un an + chantiers en coursParis 855 000 722 000 1 342 0001 re couronne 1 498 000 635 000 2 638 0002 de couronne 1 246 000 252 000 1 404 000Total 3 599 000 1 614 000 5 384 000Une répartition des investissements dans les transportsen commun opposée à celle de la population100 %90 %80 %70 %60 %50 %40 %30 %20 %10 %0 %GrandecouronnePetitecouronnePopulationGrandecouronnePetitecouronneInvestissement TCUne interdépendance entre le projet de DoubleBoucle et le réseau de transports essonnienexistant et à venir !Une infrastructure majeure pourle développement de l’Essonne :• le projet de grande rocade relie directement 3 pôlesmajeurs de l’Essonne, à savoir le plateau de Saclay,Massy et Orly aux autres pôles économiques de la régioncomme Roissy-Charles de Gaulle et La Défense.• il améliore considérablement la desserte d’Orly et deSaclay qui sont des pôles jusque-là insuffisammentdesservis par rapport à leurs potentiels (Opération Cœurd’Orly, Cluster Saclay).• une interconnexion avec des infrastructures reliantle sud-francilien au reste de la France (Gare TGV deMassy et celle d’Orly à l’avenir) et à l’international(aéroport d’Orly) serait bénéfique pour la région.


Une réussite conditionnelle !• Il est impératif que le projet de Réseau de transports duGrand Paris soit en cohérence avec le réseau de RERexistant et les différents projets de TCSP ou de tramwaysafin que se constituent autour de Saclay, de Massyet d’Orly, des pôles multimodaux.• Il est nécessaire que le phasage de la desserte du Plateaude Saclay se fasse en même temps que le reste du tracé etdonc que le phasage ne soit pas reporté pour Saclay à 2030alors même que les nombreux projets du territoirese concrétiseront dans les années qui arrivent (accueil denouveaux étudiants, de nouvelles entreprises…).• Il existe également un risque de marginalisation d’unepartie du Sud et du Centre de l’Essonne si les investissementsne sont pas réalisés pour les projets en cours demaillage de l’Essonne (liaison Massy-Evry).ConclusionÀ travers sa participation aux débats, l’AEEsouhaite rappeler que, même si le territoirebénéficie de la dynamique métropolitaine, letissu économique départemental :• participe clairement à la croissance économique régionalenotamment avec les pôles de développement quesont Massy, Orly, Saclay, Evry-Corbeil !• est à bien des égards le moteur de certaines filièresd’excellence (Biotechnologies, TIC) de l’Île-de-France ;• est largement impliqué dans les rouages de l’appareilproductif et logistique régional ;• constitue également l’un des plus importants viviersde la recherche et de l’enseignement supérieur francilien.Gare RER C, D de Juvisy-sur-OrgeÀ ce titre, l’Agence pour l’Économie en Essonne demande que :• les investissements attendus dans le cadre des Plans de Modernisation des RER B, C, D soient effectuésrapidement et en priorité. Par ailleurs, la réussite de la Double Boucle est étroitement dépendante del’efficacité des RER et de l’emplacement des gares d’interconnexion ;• les financements colossaux d’Arc Express et du Réseau de transports publics du Grand Paris ne se fassentpas au détriment de ceux déjà programmés et attendus pour des projets d’infrastructures en Essonne commela liaison en site propre Massy-Arpajon ou le tramway Villejuif-Juvisy ;• la structuration de la future Grande Boucle prenne en compte le maillage des transports publics existantset à venir en Essonne tels que le Tramway entre Villejuif et Juvisy et le TramTrain Massy-Evry ;• le projet d’Arc Express ne s’accompagne pas d’une hausse de la politique tarifaire pour les zones 4, 5, 6alors que ce projet n’aura pas ou peu d’impact positif pour les Essonniens.096 - Agence pour l’Économie en Essonnewww.debatpublic-reseau-GrandParis.orgwww.debatpublic-arcexpress.org

More magazines by this user
Similar magazines