telecharger

clccom.com
  • No tags were found...

telecharger

RÉGLEMENTATIONTHERMIQUE 2012Dossierde presse


LE VITRAGEl’allié du confort et deséconomies d’énergieConçue pour favoriser la construction de bâtiments aux performances thermiquesélevées, la Réglementation Thermique 2012 établit, pour la première fois, un seuilminimal de surfaces vitrées à 1/6 de la surface totale pour les logements. Cettenouvelle obligation sous-entend de revoir la façon de penser l’enveloppedes bâtiments résidentiels. Une maison et des logements collectifs bien conçuspeuvent intégrer de larges ouvertures sans pour autant dégrader le bilanthermique du bâtiment. Bien au contraire ! Le soleil, qui pénètre par les vitrages,est une source d’énergie gratuite et inépuisable. Résultat : la réalisation devéritables économies d’électricité et de chauffage.Page 2


Traditionnellementconsidérée comme une"faille" énergétique, lafenêtre a pourtant bénéficiéces dernières années deconsidérables progrèstechniques.Proportionnellement enbaisse, les surfaces vitréesdes logements neufsreprésentent aujourd’hui enmoyenne seulement 13 %de la surface habitable.Étudié à la loupe dans lecadre de la RT 2012, levitrage montre clairementson concours à l’isolationthermique globale dubâtiment et à l’améliorationdes performancesénergétiques.et que l’augmenteraméliore les performancesénergétiques ; tirer lemeilleur parti des apportssolaires permet de réduireles deux postesconsommateurs d’énergieque sont le chauffage etl’éclairage et, de fait, lesbesoins d’énergie (BBio)des bâtiments résidentiels,même en zone froide.Une simulation de l’impactde la surface des paroisvitrées sur l’efficacitéénergétique des bâtimentsrésidentiels a conclu qu’enaugmentant la surface d’uneparoi vitrée, on amélioreses caractéristiques touten diminuant son coûtrelatif. Cette étude établitque le ratio 1/6 de baiesvitrées par surfacehabitable est un minimumPage 3


HALTE AUX IDÉES REÇUESune maison largement vitréepour passer des hivers douillets !Rien ne sert d’équiper son logement d’un dispositif de chauffage efficace sil’enveloppe du bâtiment est mal isolée. Une isolation thermique performante du bâtipermet à la fois de réduire ses consommations énergétiques, améliorer le confortde son habitat et, de fait, préserver l’environnement. Pour autant, nul besoin de vivredans un bunker ! Les vitrages dernière génération, aux performances d’isolationthermique extrêmes, contribuent à l’isolation globale du bâtiment tout en laissantpénétrer la lumière à l’intérieur de l’habitat.Le simple vitrageappartient au passéPeu isolants, froids autoucher, les simplesvitrages créent, à proximité,une sensation de froid.Ils disparaissentprogressivement du parcdes bâtiments pour laisserplace à des doubles outriples vitrages auxperformances multiples.Ainsi équipés, les bâtimentsgagnent en confort,thermique commeacoustique, en toute saison.Page 4


Les doubles et triples vitrages deviennent la normeQu’ils soient doubles outriples, les vitrages à IsolationThermique Renforcéepermettent de limiter lesdéperditions d’énergie versl’extérieur : ils retiennent lachaleur à l’intérieur dubâtiment. Une couche àfaible émissivité recouvrel’un des verres et lui confèreses propriétés d’IsolationThermique Ren forcée.L’espace entre les verrespeut être rempli soit d’airdéshydraté soit d’argon, gazplus isolant que l’air.Devenus la norme cesdernières années, les doublesvitrages ne présententcepen dant pas tous lesmêmes performances. Lesplus efficaces peuventatteindre un coefficient detransmission thermique Ugégal à 1,0 W/(m².K), soit uneisolation 3 fois plusperformante qu’un doublevitrage classique. Le doublevitrage CLIMAPLUS ONE deGLASSOLUTIONS présenteune valeur thermiquerecord Ug de 1,0 W/(m².K).Il offre ainsi la plus hauteIsolation ThermiqueRenforcée existante pour undouble vitrage.Les baies vitrées exposées au nord, les moins soumises à l’ensoleillement, nécessitentles vitrages les plus isolants pour garantir des hivers confortables. En constructionneuve, il est possible d’opter pour un triple vitrage aux performances record. Plus épaismais également plus isolant qu’un double vitrage, le triple vitrage CLIMATOP LUX deGLASSOLUTIONS atteint un coefficient thermique exceptionnel Ug de 0,7 W/(m².K).Grâce à un coefficient g élevé de 62 %, il permet également de tirer le meilleur parti desapports solaires et donc de capturer la chaleur à l’intérieur.Page 5


CONSTRUIRE BIOCLIMATIQUEoptimiser la répartition des vitragesdès la conception de sa maisonDirectement concernés par la RT 2012, les bâtiments d’habitation neufs devrontdésormais intégrer 17 % de surfaces vitrées. Pour parvenir à atteindre les objectifs deperformance énergétiques fixés, la répartition des vitrages doit être méticuleusementétudiée. Grâce à la grande diversité des vitrages existants, il est aujourd’hui possibled’adapter à chaque cas de figure la solution verrière la mieux appropriée. Le choix desvitrages doit tenir compte à la fois de sa localisation géographique et de l’orientationde la maison, afin d’éviter les surchauffes de l’été et les grands froids de l’hiver.Page 6


Construire sa maison BBCselon les préceptes d’uneconception biocli matiqueconsiste à utiliser l’énergiesolaire disponible sousforme de lumière et dechaleur afin de consommerle moins d’énergie possible.La conception bioclima tiqueprend en comptel’emplacement,l’orientation, l’isolation etl’aménagement intérieur del’habitat. La répartition desbaies peut être idéalementenvisagée ainsi :50 % orientées vers le sud :c’est au sud qu’il estpossible de capter unmaximum de lumière et dechaleur gratuites.Toutefois, pour le confortdes résidents, il estessentiel de prévoir desverres de protectionsolaire performantsdoublés d’une protectionsolaire mécanique (storesou brise-soleil) ;intégrer des vitrages àIsolation ThermiqueRenforcée très performants.Cependant, la lumière y estconstante sans effet d’ombreportée. C’était l’orientationpréférée des artistespeintres. Les performancesthermiques actuelles desvitrages à IsolationThermique Renforcée(double ou triple) permettentd’augmenter ce ratio sansporter atteinte au confort niaux économies d’énergie ;20 % orientées vers l’ouest :absent le matin, le soleil estprésent tout l’après-mididans les pièces orientéesplein ouest. Des vitragesqui intègrent à la fois uneIsolation ThermiqueRenforcée et une protectionsolaire sont à prioriser ;20 % orientées vers l’est :très présent le matin,particulièrement en été, lesoleil est quasiment absentl’hiver. Un compromis entreIsolation ThermiqueRenforcée et contrôlesolaire est à privilégier.Ainsi réparties, lesouvertures contribuent àrendre la maison la plusconfortable possible en toutesaison et à répondre auxexigences de performancesénergétiques établies parla RT 2012 à un niveaumoyen de 50 kWhep/m²/an.10 % orientées vers le nord :cette orientation est la plusfroide, les ouvertures y sontdonc limitées et doiventPage 7


OPTER POUR LE VITRAGELE MIEUX ADAPTÉune histoire de compromisÀ chaque usage correspond un vitrage aux fonctions spécifiques : il n’existe pas unvitrage unique pour une maison, même BBC. Selon l’exposition de la façade, le niveaud’ensoleillement moyen et la nature de la pièce exposée, les performances des vitragesdoivent être modulées : la fonction d’isolation thermique peut être couplée à d’autresfonctions telles que la protection solaire, l’isolation acoustique, la sécurité, l’autonettoyance,etc. Il est important de savoir comparer les performances des vitrages afin de pouvoireffectuer ses choix en toute connaissance de cause. Les vitrages se caractérisent par :❱ un coefficient Ug qui représente la performance d’isolation thermique des vitrages.Plus le coefficient est bas, plus la performance thermique est importante. Aujourd’hui,en matière de performances thermiques, les triples vitrages sont les plus isolants avecdes coefficients Ug compris entre 0,6 et 0,7 W/(m².K) contre 1,1 à 1,0 W/(m².K) pour lesdoubles vitrages ;❱ le facteur solaire g qui traduit en pourcentage la part du rayonnement solaire transmisepar le vitrage dans le bâtiment. Plus le facteur solaire est bas, plus l’énergie solaireentrante sera faible. Dans les zones les plus froides ou les expositions au nord, mieuxvaut favoriser un coefficient g élevé afin de laisser pénétrer la chaleur dans l’habitat.A l’inverse, les régions les plus chaudes ou les expositions au sud et à l’ouestprioriseront un coefficient g bas pour faire obstacle à l’excès de chaleur entrante l’été;Page 8


❱ la transmission lumineuse TL, calculée en pourcentage, indique la part de lumièrenaturelle transmise directement au travers de la paroi vitrée. Plus la transmissionlumineuse est élevée, plus le bâtiment est lumineux et agréable à vivre.En résumé, le vitrage idéal en matière de performance énergétique serait celui dont :❱ le coefficient Ug serait le plus bas possible (< 0,6 W/(m².K) pour un triple vitrage ou1,0 W/(m².K) pour un double vitrage) afin de réduire les déperditions de chaleur en hiver,❱ le coefficient g serait le plus élevé possible en hiver (> 60 %) pour maximiser lesapports de chaleur gratuite et le plus bas possible en été (< 15 %) pour réduire lesbesoins en climatisation,❱ le coefficient de transmission lumineuse serait le plus élevé possible (> 80%) pourbénéficier d’un maximum de lumière naturelle toute l’année.Ces performances techniques, pour certaines contradictoires, ne peuvent être atteintessimultanément. C’est pourquoi les industriels œuvrent en faveur de compromis pourobtenir les plus hautes performances possibles.A titre d’exemple, le double vitrage CLIMAPLUS XTREME 60/28 de GLASSOLUTIONSpossède à la fois le coefficient de transmission thermique Ug le plus bas possible pour undouble vitrage (1,0 W/(m².K)), d’excellentes propriétés de contrôle solaire (transmissionde 28% d’énergie solaire, g=0,28), tout en maximisant les apports de lumière naturelle(60 % de lumière transmise). Il est le vitrage des très grandes surfaces vitrées.Page 9


HALTE AUX IDÉES REÇUESopter pour de larges baies vitrées n’augmentepas les consommations énergétiques.C’est par les fenêtres qu’entre le soleil, source naturelle et gratuite de lumière etde chaleur. Laisser pénétrer le soleil à l’intérieur de l’habitat grâce à de largesouvertures permet de réaliser des économies substantielles en matière dechauffage et d’éclairage. Afin de bénéficier d’un maximum d’apports solaires, laconception bioclimatique des nouveaux logements situe l’essentiel des ouverturesen façade sud des bâtiments. Ce facteur doit donc faire l’objet d’une étudepréalable en fonction de la situation géographique de l’habitat (zone +/- chaude) etde l’exposition de la baie vitréePage 10


Profiter des apports énergétiques gratuits pour se chauffer en hiverPrioriser les vitrages dontle facteur solaire g est élevépermet de tirer le meilleurparti possible des apportssolaires gratuits.Le rayonnement solaire estabsorbé et transformé enchaleur à l’intérieur dulogement. Des vitrages quipossèdent, en plus, unefonction d’IsolationThermique permettent destocker cette chaleur àl’intérieur et limiter lesconsommations liées auchauffage.Le double vitrage CLIMAPLUS SUN de GLASSOLUTIONS offre leparfait compromis entre contrôle solaire (g égal à 0,38) et IsolationThermique Renforcée (coefficient thermique Ug de 1,0 W/(m².K)).Mieux se protéger en étéVitrer largement permetde bénéficier d’unmaximum d’apportssolaires, source de chaleurà valoriser en hiver.Toutefois, un facteursolaire élevé représenteune gêne en été puisqu’illaisse pénétrer la chaleur.Dans ce cas, il est doncessentiel de prévoir unsystème complémentairede protection solaire,surtout pour les baiesexposées au sud et àl’ouest. C’est pour cetteraison que la conceptiondes nouvelles maisonsBBC doit intégrer desfermetures de qualité,telles que des volets oustores sur les baies lesplus exposées. Celles-cipermettent de protégerl’habitat des forteschaleurs en été et, aucontraire, de réduire (dansle cas des volets) lespertes de chaleur lors desfroides nuits d’hiver.Le double vitrage CLIMAPLUS SCREEN de GLASSOLUTIONS,avec le verre de contrôle solaire SGG COOL-LITE XTREME 60/28,possède des performances de contrôle solaire inégaléesrenforcées par un store vénitien intégré.Page 11


GLASSOLUTIONS transforme et distribue des vitrages pour l’habitat.Elle produit et commercialise une large gamme de solutions verrières pour les menuisiers, les façadiers, les artisans,les grandes surfaces de bricolage, les industries de l’ameublement, de la réfrigération et du nucléaire ainsi que pour les particuliers.GLASSOLUTIONS rassemble plus de 60 établissements en France et appartient au pôle “Matériaux Innovants” du groupe Saint-Gobain.Service de presseCLC CommunicationsTél. : 01 42 93 04 04Gilles Senneville - Aurélie Dousset - Nathalie de Labrouheg.senneville@clccom.com - a.dousset@clccom.com - n.delabrouhe@clccom.com

More magazines by this user
Similar magazines