8 11 9 10 13 Une semaine de compétition, 13 ... - Moto Webzine

motowebzine.fr

8 11 9 10 13 Une semaine de compétition, 13 ... - Moto Webzine

Une semaine de compétition, 13 spéciales, des routes inconnues, des paysages à couper le souffle,une Tunisie nouvelle et toujours aussi accueillante… Le décor semble planté !La première édition du TUNISIA ROAD RALLY fera date et les pilotes présents font d'ores etdéjà figure de Pionniers. Nous avons beaucoup travaillé pour leur offrir cette nouvelle épreuve, mais leursvisages radieux à la sortie des spéciales, leur bonne humeur chaque soir à l'hôtel, leurs chaleureuxcommentaires, sont la plus belle des récompenses… merci à eux et à tous ceux, officiels et bénévoles, quiont œuvrés sur ce 1 er et historique TUNISIA ROAD RALLY.Malgré l'opposition continue de FrédéricLejeune, le Chevalier a dominé ce 1 er TunisiaRoad Rally du début au terme de l'épreuve, toujoursavec brio, panache et bonne humeur !C’est sans oublier le plaisir de revoir FredLejeune attaquant les spéciales sur sa BMWMegamoto. Beau spectacle pour les yeux et lesoreilles aux passages du pilote belge, toujoursgénéreux et efficace dans son pilotage…Pour compléter ce podium derrière Serge Nuquesvainqueur, et Fred lejeune second, nous retrouvonsun Franck Coudert déterminé …Mais le Tunisia Road Rally c’est la moto ausens large du terme, les side-cars étant aussi de lapartie avec de sympathiques équipages rencontrés.Que ce soit sur la course avec des performancesincroyables ou en dehors avec une bonne humeurtoujours présente, l'équipage des Marluches aensoleillé le Tunisia Road Rally tout au long del’épreuve.Unanimement, les pilotes ont salué la qualitédes spéciales, pour la plupart tracées dans de trèsjolis sites… leurs sourires affichés aux Points Stopen étaient la meilleure preuve.981011 13


À vol de condor, près de 5000 kilomètres séparent Mar del Plata de Lima. En 2012, le Dakarpropose une épopée panaméricaine de plus de 9000 kilomètres au total. Le tracé en ligne, quitransporte le rallye des rives de l’Atlantique à celles du Pacifique, permet d’emmener sesconcurrents à la découverte de nouveaux territoires, d’une autre Amérique. L’ampleur du défiimpose également une modification du format sportif, qui comprend cette année 14 jours de course.Constamment guidés par la Cordillère des Andes, les pilotes retrouveront l’Atacama, et ferontsurtout l’expérience de la diversité des dunes en s’aventurant au Pérou.ARGENTINE, VERSION LARGE ---> DEPART + 5 ETAPESLes séances de sport débutent dès le 1er janvier, après lacérémonie de départ de Mar del Plata. Habitués à traverserl’Argentine, les pilotes et équipages emprunteront cette fois une «ligne de coupe » inédite pour rejoindre la Cordillère des Andes.Seuls quelques paysages familiers et secteurs de premier choix,entre dunes et canyons, ont été sélectionnés pour rentrer dans leprogramme argentin de 2012.CHILI, CAP SUR L’ATACAMA ---> 5 ETAPES + 24h REPOSL’entrée au Chili commence d’abord par une partied’escalade. Après avoir enjambé le massif andin, le rallyes’apprête à le longer jusqu’à son terme, en se frayant un cheminentre montagnes et océan. Au cours de cette remontée de l’axesud-nord, le Dakar prévoit de se perdre au cœur du désertd’Atacama, où les aptitudes en navigation sont tout aussiindispensables que la science des dunes.PEROU, L’AUTRE PAYS DU DESERT --> 4 ETAPES + ARRIVEEAu niveau de la mer, le passage de la frontière est cettefois-ciindolore, mais le contraste est bien réel. Avant de rejoindreLima, les plus anciens du rallye peuvent se préparer à réviserleurs classiques. Les secteurs de dunes péruviens peuvent paraîtreinterminables, sauf à ceux qui maîtrisent le mauritanien. Là où ladiversité des territoires et des modes de vie s’impose commeévidente, celle des sables exigera un apprentissage délicat.9


L’ARGENTINEPopulation : 40,6 millions d’habitantsSuperficie : 2 766 890 km 2Capitale : Buenos AiresMonnaie : Peso argentinDevise : Dans l’Union et la LibertéLe gotha du sport argentin : Diego Maradona, Lionel Messi (football), Guillermo Vilas, GabrielaSabatini, Juan Martin Del Potro (tennis), Manu Ginobili (basket), Juan Manuel Fangio (auto), AngelCabrera (golf), Carlos Monzon (boxe), Hugo Porta (rugby)Depuis 2009, le Dakar vit en Argentine une relation forte avec un public aussi passionné que connaisseuret discipliné. Les nombreux spectateurs qui se massent au bord des pistes ont le tempérament suffisammentouvert pour encourager les pilotes de toutes nationalités, mais s’enflamment surtout pour leurs meilleursreprésentants, qui s’illustrent régulièrement au plus au niveau. Si Orlando Terranova est parvenu à terminer lerallye en 9e position en 2010 dans la catégorie auto, le sans-faute argentin revient à la famille Patronelli, quidomine tous les autres quads du rallye. Dans la fratrie, c’est le cadet, Marcos, qui a montré la voie à son aînéen s’imposant en 2010. L’exemple a été suivi à la lettre par Alejandro, tenant du titre.LE CHILIPopulation : 16,7 millions d’habitantsSuperficie : 756 950 km 2Capitale : Santiago de ChileMonnaie : Peso chilienDevise : Par la raison ou par la forceLe gotha du sport argentin : Marcelo Salas, Iván Zamorano (football), Fernando Gonzalez, NicolaMassu, Marcelo Rios (tennis), Carlo de Gavardo (moto)En franchissant la Cordillère des Andes pour la première fois en 2009, le Dakar s’est présenté à Valparaisopour une journée déjà historique puisque l’enfant du pays, Francesco Lopez, ouvrait son compteur de victoiresd‘étapes. Entre temps, son pactole est passé à 5 spéciales, dont 4 obtenues à domicile. Le désert de l’Atacama,qui enchante tous les concurrents du rallye, est devenu le jardin de « Chaleco », qui a obtenu en 2010 sonmeilleur résultat sur le rallye : 3e. Son aîné et modèle Carlo De Gavardo l’avait précédé sur le podium de lacatégorie moto en 2001, avant d’entamer une reconversion plus délicate en auto.LE PEROUPopulation : 29,2 millions d’habitantsSuperficie : 1 285 220 km 2Capitale : LimaMonnaie : Nuevo SolDevise : Fort et heureux par l’unionGrand voyageur, le Dakar visitera cette année un 27e pays en entrant au Pérou. Après quatre étapes, Limaaccueillera également la première arrivée du rallye au bord de l’Océan Pacifique, poursuivant le tour des merseffectué par le Dakar, déjà jugé sur le littoral atlantique, méditerranéen ou encore de la mer rouge. Lors del’édition 2011, sur les deux premiers équipages péruviens engagés, seul celui de la famille Ferrand, père et fils,a terminé la course, en 38e position. Avec 12 véhicules au départ cette année, le Pérou pourrait aussi devenirun pays qui compte dans le classement final.1010

More magazines by this user
Similar magazines