dossier artistique - Théâtre de Nîmes

theatredenimes.com
  • No tags were found...

dossier artistique - Théâtre de Nîmes

INTRODUCTIONAvec un passeport flamenco est un spectacle didactique etparticipatif qui souhaite rapprocher le flamenco des enfants duXXI siècle.C’est un spectacle chorégraphique dont l’objectif est de servird’expérience pédagogique pour que le public infantile connaisseles caractéristiques du flamenco, depuis ses racines tout en yincorporant des éléments nouveaux.Sur scène, le décor représente un aéroport actuel comme symboledes rencontres; une métaphore qui exalte le mélange desnationalités et des cultures.Les voyageurs qui s’entrecroisent, qu’ils viennent de Chine,d’Australie, d’Espagne ou du Mexique, reconnaissent les codescommuns et le langage universel.Le flamenco aussi est universel : il voyage librement et iltraverse les frontières. Sur l’écran de départ et d’arrivée del’aéroport, on peut voir les enregistrements réalisés dans desvilles espagnoles et étrangères, parmi les plus représentatives dumonde flamenco.Grâce à l’écran, qui sert de pont, les enfants assis dans leur fauteuil,pourront ainsi connaître Madrid, son ambiance et son goûtpour le flamenco, Grenade et ses grottes du Sacromonte, Sévilleet sa Biennale de Flamenco, Nîmes fêtant son XX anniversaireet d’autres endroits particuliers comme le Japon.


SPECTACLEDans le spectacle, Avec un passeport flamenco, Silvia Marínest une journaliste de télévision qui fait un reportage sur le flamencocomme étant un art universel.Les experts en flamenco se servent d’un arbre généalogiquepour expliquer le flamenco, alors que Silvia, ses collègues etles enfants peuvent étudier le flamenco tout en s’amusant avecPulpitarrita, la mascotte flamenco.Pulpitarrita est une sympathique petite pieuvre qui a huit tentacules,les quatre du haut réunissent les cantes joyeux et lesquatre du bas sont pour les styles flamenco les plus tristes.La mascotte, pour grandir, n’a pas mangé que des langoustines,crevettes et autres petits poissons. Elle s’est aussi beaucoupnourrie de cultures et de musiques diverses : arabe, juive, gitane,andalouse… ainsi que de musique folklorique espagnole.Elle s’est même alimentée d’influences afro-américaines et c’esten absorbant autant que le flamenco est né, l’Andalousie étantle berceau de cet art universel.On obtient une explication essentielle et brève des cantes ensuivant la structure pédagogique qui caractérise les spectaclesde la compagnie et grâce aux conseils de José Manuel Gamboasur la pédagogie du flamenco.Les abandolaos, le jaleo, la soleá et les tangos sont certains desstyles abordés pendant la représentation tout comme le compásternaire, modèle de base du folklore espagnol, le compásbinaire et alterné.Tout cela grâce à l’incroyable aide des artistes flamenco reconnusqui parlent à l’écran : Sara Baras, Tomatito, Pitingo et biend’autres.


CANTES ABANDOLAOSLe spectacle commence!À l’écran, on voit le reportage de Silvia au Japon où setrouvent de nombreuses académies de flamenco et une multituded’amateurs qui chantent, dansent et jouent de la guitareflamenco. Dans une des académies, elle connait Yumiqui danse très bien et elles décident de rentrer ensemble enEspagne. La cantaora Keiko Ooka interprète un cante abandolaopour accompagner la danse de Yumi.Pour étudier les palos flamenco, on commence par un tentaculedu haut de Pulpitarrita où se trouvent quelques uns desstyles les plus primitifs de cet art. On y trouve les verdiales etabandolaos qui sont des variantes du fameux fandango.Les verdiales sont très vives, la guitare se joue pratiquementsans pause alors que les abandolaos sont un peu plus atténués.ABANDOLAOSFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESPAROLES : ABANDOLAOLe rythme des abandolaos estternaire :1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3L’agitation s’est forméeà la poissonnerie, mère.L’agitation s’est formée.Des merlans à bon marchésont vendus par Juanillo el Loco (le Fou).


JALEO¡Venga jaleo! (Quel bazar!).Silvia et ses compagnons voyagent tous ensemble en avion etelle leur raconte son reportage sur l’Estrémadure, une régiontrès flamenco où les cantaoras et cantaores interprètent leurcante d’une façon particulière.Par exemple le jaleo.Depuis de nombreuses années, les bailes et cantes de jaleo sontles protagonistes de l’ambiance musicale des cafés-cabarets etdes théâtres où l’on peut profiter des spectacles avec une saveurandalouse. Plus tard, les gitans d’Estrémadure ont recommencéà chanter des jaleos d’une manière très particulière.JALEOSABANDOLAOSFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESPAROLES : JALEOSJe vends des fleurs,je viens vendre des fleurs.Les tiennes sont jaunes,les miennes sont colorées.Je viens d’Estrémadure,je viens de mon Estrémadure.Je viens de mettre à mon chevalles fers d’argent.Le rythme du jaleo estTERNAIRE :1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3


ABANDOLAOSFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESSOLEARESSOLEÁJALEOS... C’est merveilleux!Silvia raconte à ses compagnons son joli voyage à Sévillelorsqu’elle se promenait en carrosse tiré par des chevaux enécoutant la soleá chantée dans la ville.La soleá, avec son caractère profond accentué, est un belexemple de cante jondo. Ce style de flamenco dégage beaucoupde sentiments.PAROLES : SOLEÁLe rythme de la soleá estALTERNÉ à 12 TEMPS :De toutes les peines que j’ai subies,me séparer de toiest ce qui m’a le plus fait souffrir.1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12On peut écouter de nombreuses variantes du cante desoleá, de Cadix, Jerez de la Frontera, Séville, Utrera,Lebrija...


TANGUILLOS ET TIENTOSSilvia et ses amies s’occupent en se promenant et en jouant,tout en écoutant un tanguillo, c’est tellement amusant,qu’elles décident de faire escale à Cadix.Ce que l’on appelle aujourd’hui tanguillo correspond autango de Cadix que chantent les fanfares de carnaval.C’est un style joyeux, humoristique, rythmé et charmant.Les bailaoras dansent en portant des jupes flamenco avectraîne à fleurs et à pois. Le joyeux tanguillo fait place à uncante posé et un peu triste : le tiento.Les cantaoras et cantaores ralentissent le tango en le convertissanten tiento. C’est un cante calme, allongé et mélancolique.PAROLES : TANGUILLO ET TIENTOTANGUILLOMa belle-mère comme je l’ai déjà dit,a passé toute la semaineà fouiller le jour,la nuit et le matin.Elle a perdu ses ongles et ses cheveuxmême si elle en avait peu.Et au lieu de prendre des souselle attrapa une pneumonie.Au cimetièreelle fouille depuis ce jour-ci.TIENTOIl m’a pris en grippe, mêmel’horloge du Palais de Justicem’a pris en grippe.Elle compte les heures,les minutes où je suis avec toi.SOLEÁTANGOSTANGUILLOSCAÑAPOLOJALEOSFARRUCATIENTOSABANDOLAOSLe rythme du tanguilloet du tientoest BINAIRE :FANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALES1 2 3 4 - 1 2 3 4 - 1 2 3 4


TANGOSTANGUILLOSABANDOLAOSRUMBAFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESRUMBAJALEOSCAÑAPOLOSOLEÁFARRUCATIENTOSLes enfants ont été invités sur la terrasse du teatro real àMadrid. Le cante, le baile, les palmas et la guitare flamencosont de la partie dans une grande fête de rumba. Nous profitonsd’une incroyable vue : la Plaza de Oriente de Madrid.La rumba est un cante folklorique qui s’est peu à peu rapprochédu flamenco, d’origine hispano-américaine. Il s’agit d’uncante amusant, passionné et très rapide. Dans ce baile, ungrand nombre de positions irrégulières et de mouvements detorsion ressortent. L’improvisation est totalement admise danscette danse.PAROLES : RUMBALe rythme dela rumba est BINAIRE :La meunière a la cléavec laquelle elle ferme et ouvre.1 2 3 4 - 1 2 3 4 - 1 2 3 4Et à minuit mon petit cousin,je pars avec elle.Vous devez savoir que pendant les années soixante,les gitans catalans ont rendu ce cante célèbre.


SEVILLANASSais-tu quel est le palo le plus connu que l’on danse et chanteà la Féria de Séville? Les sevillanas!Le cante et la musique des sevillanas accompagnent le bailequi se fait en couple.C’est un style de flamenco qui se caractérise par sa grâce, savivacité et sa flexibilité dans les mouvements.BULERÍAFESTIVECANTIÑASALEGRÍASTANGOSTANGUILLOSJALEOSCAÑAABANDOLAOSRUMBAFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESPETENERASSEVILLANASPAROLES : SEVILLANASComme elle est si grande, comme elle est si grande.Comme elle est si grande la Vierge d’El Rocío,comme elle est si grande la Vierge d’El Rocío,comme elle est si grande.Comme elle est si grande, on voit son jupon blanc en dessouson voit en dessous son jupon blanc.Et en haut on voit ses colliers,en haut on voit ses colliers de fines perles.Il existe de nombreux styles de sevillanas : boleras, corraleras,biblicas, marineras, liturgicas, de feria, rocieras...POLO TIENTOSSOLEÁFARRUCALe rythme des sevillanas estTERNAIRE :1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3 - 1 2 3


BULERÍAFESTIVECANTIÑASALEGRÍASTANGOSTANGUILLOSJALEOSCAÑAABANDOLAOSRUMBAFANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESPETENERASSEVILLANASSERRANASEGUIRIYASSilvia et ses amis atterrissent à Barcelone. Dans cette villeet en Catalogne en général, il y a beaucoup d’amateurs etd’artistes flamenco. De plus, nous avons de la chance : le cantaorPitingo, qui est en tournée par ici, chante pour nous danssa loge une seguiriya.La seguiriya est un des styles les plus anciens dont on a connaissance.C’est un cante dramatique avec peu de paroles etbeaucoup de quejío (plaintes).SOLEÁPOLOFARRUCATIENTOSTONÁSEGUIRIYAPAROLES : SEGUIRIYASJ’ai tellement dormique l’on a enlevé la mère de mon âmeet je ne m’en suis pas rendu compte.Le rythme de la seguiriya estCelui qui se montrerait bon envers mes enfants,que Dieu le garde.Je ne suis pas de cette région et je ne connais personne.alterné à 12 temps :1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12Le producteur de musique José Manuel Gamboa a trouvé unefaçon facile et amusante de compter la mesure de la seguiriya :«con pan y morcilla» (avec du pain et du boudin).PAN... PAN... PAN... CON MORCILLA MORCILLA...On trouve même des seguiriyas et des sevillanas en France.À Nîmes, il existe un festival de flamenco qui fête ses vingtans. Ici, le cantaor le plus célèbre est Pepe Linares qui chanteles sevillanas en français.Même Pulpitarrita danse avec les enfants en bougeant ses huittentacules pour la seguiriya.


CANTES DE LEVANTESilvia rencontre à l’aéroport Tomatito, grand guitariste de flamencod’ Alméria qui explique la différence entre la taranta etle taranto, deux des cantes de Levante.Les chants des mines ou cantes de Levante viennentd’Alméria, Jaén, Murcie, Carthagène et de La Unión (provincede Murcie) qui est son véritable lieu d’origine. Les parolesde la taranta parlent surtout des dures journées de travail desmineurs, de la fatigue, des dangers et de leurs angoisses alorsque le taranto traite aussi d’autres thèmes.PAROLES : CANTES DE LEVANTETARANTADans la mine on a entendule chant des mines.C’était tellement tristeque l’homme qui l’a chantéa dû subir une très grande peine!TARANTOLà où naissent les semences,je viens du royaume d’Almériaoù naissent les semences.Et lorsque que le jour se lèveraje partirai avec Perico el Mulato (le Métisse)parce qu’il vend des légumes.BULERÍAFESTIVECANTIÑASALEGRÍASSOLEÁCAÑAPOLOJALEOSFARRUCATANGOSTANGUILLOSTIENTOSABANDOLAOSRUMBACANTESdeLEVANTEMALAGUEÑAFANDANGOSPERSONALESLe rythme dutaranto est... BINAIRE :FANDANGOS LOCAUX(Exemple : Huelva)VERDIALESTONÁ1 2 3 4 - 1 2 3 4 - 1 2 3 4La taranta a un rythme...LIBREPETENERASSEVILLANASGRANAINASERRANASEGUIRIYA


Après avoir vu le spectacle• Commenter cette expérience musicale sur le flamenco.• Quels artistes participent dans un groupe de flamenco?• Les enfants se rappellent t-ils d’un style de cante ou de baile? Et s’il setrouve sur les tentacules du haut ou du bas de Pulpitarrita?Avec l’aide des professeurs et du guide pédagogique, les enfants peuventréviser les styles observés sur scène en regardant les images de Pulpitarritaet en dessinant chacun leur mascotte personnelle.Dans la représentation de chaque style, des clés pour reconnaître les palosflamenco sont notées.Les professeurs et les écoliers peuvent amener des enregistrements pourécouter chaque style de flamenco séparément, et occasionnellement avecl’aide d’un cantaor, guitariste ou bailaor profesionnel en adaptant les activitésà l’âge des enfants.• Qu’est-ce que le rythme?• Quels rythmes avons-nous connu?• Et les paroles des cantes flamenco?Après les avoir lus à voix haute et avoir formé différents groupes d’élèves,nous conseillons des jeux d’interprétation des différents contenus.• Qu’est-ce qui a le plus impacté les élèves?• En quoi leur idée du flamenco a-t-elle changé?C’est-à-dire, avant d’assister au spectacle et après l’avoir vu.• Une autre activité à développer est de faire écrire et dessiner aux enfantsleur expérience vécue le jour de la représentation. Il s’agit de leur faireexprimer les sentiments et émotions d’une façon désinhibée, spontanée etartistique.LEXIQUEBaile : danse. Bailaor(a) : danseur(se) de flamenco. Cantaor(a) : chanteur(se)de flamenco. Cante : chant flamenco. Cajón : caisse de résonanceen bois utilisée dans le flamenco. Palmas : battement des mains. Palos :styles de flamenco. Pitos : claquement de doigts. Toque : jeu de guitareflamenco.BIBLIOGRAPHIEVEGA, J. B. y RÍOS RUIZ, M. Diccionario Enciclopédico Ilustrado delFlamenco. Madrid Edit. Cinterco. 1990GAMBOA, J. M. Cante por cante. Discolibro didáctico de Flamenco.Madrid Flamenco en el Foro y New Atlantis. 2002GAMBOA, J. M. y NUÑEZ F. Enciclopedia de los estilos flamencos de laA a la Z. Madrid Universal Music Group. 2006Avec un Passeport Flamenco est un spectacle produit parEl Flamenco Vive et Silvia Marín et coproduit par le Théâtre de Nîmes.


Compañía El Flamenco Vivesilvia marínflamenco para niñosPhotographie : Paco Manzano et Víctor GómezIllustrations : El Flamenco ViveImprimé par Wicket Comunicación en novembre 2009E L F L A M E N C O V I V E , S . L . C / C o n d e d e L e m o s , 72 8 0 1 3 M a d r i d . E S P A G N E T é l : 0 0 3 4 9 1 5 4 7 3 9 1 7F a x : 0 0 3 4 9 1 5 4 2 1 6 3 9w w w . s i l v i a m a r i n . c o m

More magazines by this user
Similar magazines