L´Alliance expliquée aux enfants - FGF

fgf.be

L´Alliance expliquée aux enfants - FGF

Imaginez des gens du monde entiersubitement réunis comme parmiracle. Des jeunes et des vieux, desfemmes et des hommes, despauvres et des riches, des paysans et desmilitaires, des scientifiques et des gens quiorganisent leur communauté dans desbidonvilles, des Chinois et des Indiens engrand nombre, des Africains, desAméricains, des Russes, des Brésiliens sansoublier les Européens. Parlant toutes leslangues. Portant tous les costumes.Pratiquant toutes les religions. Une Tour deBabel soudain reconstituée à Lille du 2au 10 décembre 2001.Mais pourquoi se réunir ainsi ? Quelbesoin de venir en avion, en train, desquatre coins du globe, même pas convoquéspar des chefs d'Etat, par l'ONU, simplementen s'étant donné rendez-vous ensemblepour se parler ?On dit souvent que nous avons à partagerune seule et même planète, qu'avec l'avion,la télévision, les satellites, Internet nous neformons plus qu'un seul village. Et dans unsens, c'est vrai. Nous partageons la mêmeMarie, Albulena et leur parrain portugaiseau, la même nourriture, lemême pétrole, les mêmesinformations, parfois lesmêmes drames qui, comme ladestruction des tours deManhattan en septembre2001, secouent en quelquesheures le monde entier. Nouspartageons le même village,mais un étrange village en vérité,sans loi, sans institution oupresque, sans véritable solidarité,avec les uns qui s'empiffrentet les autres qui crèventde faim ; un village découpéen près de deux cents petitshameaux, nos Etats, qui seconcurrencent, se jalousent, etdont certains voudraient dirigerpour tout le monde. Etmalgré tout cela, un village quiaura forcément un avenir commun,où les catastrophes quiaffecteront l'un des hameauxse répercuteront forcément surtous les autres, où le développementet le bonheur de l'unn'ira pas sans le développementet le bonheur des autres.C'est cela un monde solidaire :avant même d'être un mondeoù chacun se soucie desautres, c'est un monde oùnous dépendrons de plus enplus les uns des autres.Et c'est pourquoi ces 400 personnesétaient toutes là pourreprésenter le monde entierà Lille : pour parler de leur

More magazines by this user
Similar magazines