dessine P. 9 - Ville de Grande-Synthe

ville.grande.synthe.fr

dessine P. 9 - Ville de Grande-Synthe

VilleDépart à la retraiteBonne retraiteNeuneu !4Il est comme ça des diminutifsqui vous poursuivent,finissent par vousrattraper et, en fin decompte, vous identi fient,voire vous labellisent, auxyeux d'une foule de gens.Alain Neuville “grand re -por ter en son pays” en afait l'expérience voilà déjàbien longtemps, et celaquasiment dès l'an 66(1966) date de son arrivée àla mairie de Grande-Synthe. Pour les gensd'alors, pour tous ceux avecqui il travaillait - ou allaittravailler - Alain très rapidemental lait devenir “neuneu”.A l'observer sur leterrain, à le voir serrer destas de mains, échangermille milliards de propossur la vie en général et sursa ville en particulier, à levoir remplir à la voléequantité de bouts de pa pieret dérouler des kilomètresde films photographiques,le per sonnage à n'en pasdouter ne pouvait être quehors normes. Sans cesse enmou vement “neuneu” adé veloppé son propre stylequ'on pourrait qualifier de''frénétique attitude''. Toutà la fois Hercule Poirot etadepte des Travaux d’Her -cule, Alain Neuville s'estattelé au cours de sa longuecarrière à diverses missionscomme on diraitaujourd’hui. Bien sûr l'imaged'hom me public qui luicolle à la peau vient de sonomniprésence sur le terrainoù, appareil photo en bandoulière,il était comme unpoisson dans l'eau. Sur sonfront l'estampille “corres -pon dant Voix du Nord” a,de même, pendant une pa -lanquée d'années, contribuéà sa renommée et au trenotoriété. Journa liste, ah!que oui Alain l'a été. Qued'articles n'a-t-il-pas écrits ?Que de fils n'a-t-il pasdémélés au cours de sesinvestigations pour que surle papier l'info soit claire etprécise ?Mais avant que les feuillesdu magazine et des tabloïdsne le saisissent, lui fassentplus encore aimer l'Histoirelocale et régionale, Alain aconnu l'épopée des pionniers: ceux qui défrichent,traçent la piste pour ceux quisuivent... et écrivent ain siun peu de leur histoire future.En 1966, la ville deGrande-Synthe était en de -venir, tout était à faire, àconstruire. Il fallait pour letout jeune agent techniqued'alors, apprendre, innover,se former sur le tas, s'entourerde collègues dont certainsallaient travailler sousses ordres. Ils n'étaient pourtantqu'une poignée àl'époque. La mairie se si tuaitalors là où se trouve aujourd'huila Maison desAssociations. Tout était àfaire donc et Alain devenait“homme à tout faire” dans lesens noble du ter me. Parexemple, qui pourrait sedouter à présent que la premièreétude et le premierplan d'aménagement du jardinpublic soient l'œuvred'Alain Neuville ? Qui sesouvient d'Alain ar pen tantla digue du break, en vue descham pionnats du monde demo to nautisme dont il futl'organisateur pour la ville ?Sans compter qu’ à l'époquele Palais du Littoral prenaitson essor et notre “neuneu”avec le même enthousiasmepréparait la salle, alignait desmilliers de chaises avec sonéquipe pour ensuite ac cueil -lir et recevoir avec pa nacheles artistes (Clo clo, Dalida,Les Com pa gnons de lachanson...). Alain a prisofficiellement sa retraite àcompter du 1 er juillet dernieraprès avoir mis unedernière main aux nombreusesarchives qu'il aconstituées sur la ville. Pen -dant des années Alain aécrit, avec la lumière, quantitéde pages photographi -ques, laissé couler beaucoupd'encre sur le papier. Maisles plus belles pages c'estd'abord avec le cœur qu'illes a écrites et avec une qualitétoute simple et pourtantessentielle : celle d'être unHomme bien !Merci Alain.L’équipe du magazineGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


VilleUrbanisme et développementéconomiqueimpliquentdes passations decon trats d’achat, de vente, delocation de locaux ou de terrainsdans le but d’atteindreles objectifs que la ville s’estfixés en ces domaines. C’estainsi que la Société SynergiePark char gée d’aménager lesite d’activité de l’Etoile, seporte acquéreur d’une parcellede 2 170 m 2 sur laquelleva s’implanter SEGDActé nium, filiale du grou peVinci Energie. L’en tre prisese consacre à l’automatisationde procédés in dustrielsdans les domaines de l’automobile,de l’agro alimen taire,de la pharmacie, etc. L’ARTS(Association Régionale duTravail Social) s’installera surle mê me site en bénéficiantd’un bail emphytéotique(70 ans) (1) dans un bâtimentqui sera construit sur uneparcel le d’une superficie de3 927 m 2 . Cet institut de formationaux métiers liés à l’actionsociale ac cueilleraquelque 500 étudiants, desformateurs et des intervenantsextérieurs. De quoidynamiser l’activité à pro ximitédu quartier du Mou linet du centre ville. Par ailleurs,la ville cède deux parcellesde terrain (10 341m 2 ) situéesdans la zone in dustrielle à laSociété Natiocrédimurs. LaSociété Pum Plastique va yfaire construire un bâtimentpour une activité deconstruction de tuyaux enPVC avec une dizaine d’emploisà la clé.Un resto en facedu PalaisQuinze logements collectifsavec commerces au rez-dechausséeseront construitsrue Clemenceau. La communevend à S3D (SociétéConseil19 juin 2007La ville accélèreson développementde Développement du Dun -kerquois (2)) les terrainsnécessaires à l’opération(2 147m 2 ). De son côté, lasociété WADD développement(aménageur commercial)va pren dre possessionde 9 791m 2 de terrain situéen face du Palais du Littoraldans le prolongement du villaged’entreprises, rue DenisPapin. Un ensemble immobilierà usage commercialavec places de parking etaménagement paysager seraréalisé sur ce terrain. Y prendrontplace un restaurant,une boulangerie artisanaleet un commerce spécialisédans la vente de plantesvertes. Rappelons que lesiège du District maritime defootball sera construit àproximité sur une parcelle de471m 2 . Une délibération duConseil Municipal du 24octobre 2006 avait été votéeen ce sens. Le prix de venteUne trentaine dedélibérationsfiguraient au menude la séance duconseil municipal quise déroulait à laveille des vacancesestivales. Unegrande partie d’entreelles avaient trait àdes opérationsd’urbanisme,d’environnement etde développementéconomique,lesquelles il est vrai,vont souvent de pair.a été revu à la baisse, comptetenu du fait que l’As -sociation est assujettie à uneTVA de 19,6% non récupérable.Pas loin de là (rue du8 Mai), Arnaud Demeester,vainqueur à six reprises del’En duro du Touquet(record man de l’épreuve) vafaire construire un bâtimentsur un terrain de 3 338m 2 envue de créer une entreprisede con trôle technique autoet moto.6Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


MunicipalProchaine réunion du ConseilMunicipal Mardi 9 Octobre 2007L’ensemble des délibérationsest consultable sur le Site Internet :www.ville-grande-synthe.frDu côté duCourghainDans le cadre de la restructurationde la place duCourghain, la ville rachètele cabinet médical desDoc teurs Blonde, Foulon etGautier. Les médecins vontpoursuivre leur activitéjusqu’à leur relocalisationdans le quartier. Pour cefaire le ca binet médicalachète un terrain de 249m 2rue du Garnaerstraete poury construire un nouvelimmeuble. Toujours pourla même raison, laCommune rachète le localde Mr Bouricha, Chi rur gienDentiste, qui continue luiaussi son activité en attendantde se réinstaller dansle quartier. Et puis, lorsquel’on se trouve dans le quartierdu Cour ghain on n’estplus loin du Parc naturel duPuythouck. Un parc estampillédu label «Parcd’Agglomération».Celui-ci, en effet offre uncadre verdoyant de promenadeet de détente à l’ensembledes habitants résidantsur le périmètre de laCommunauté Urbaine (18communes) et au-delà.C’est à ce titre que la CUDparticipe financièrementaux opérations d’aménagementdu site. Les travaux àvenir con cernent l’enrochementde partie du lacavec implantation de végétationaquatique, de grossesréparations sur les berges,ainsi que l’aménagementdu parcours de pêche. LaCommunauté Urbainefinance à 50% le coût destravaux estimé à 250 000€hors taxe. L’entreprise Le -bleu s’est vu confier le marchépar la commission d’appeld’offres réunie les 1 er et8 juin 2007.DémocratieparticipativeDe réunions de quartier encomités du même nom, lesGrand-Synthois ont pris l’habituded’exprimer leurs souhaits,critiques et propositionsauprès des élus, histoired’améliorer leur cadre devie. C’est dans cet esprit queles habitants des squares deLuxembourg et de Bruxelles(Quartier du Moulin) ontpointé du doigt certaines difficultésrencontrées auxabords de leurs logements(vitesse excessive des véhicules, difficultés de stationnement,absence d’espacesverts, manque de lieux derencontre, éclairage publicinsuffisant…). Les échangesde vues ont débouché sur unmarché de travaux confiés àtrois entreprises (la SGREG,la SMEF, et la SAEE) par lacommission d’appel d’offresréunie les 1 er et 8 juin 2007.Le projet d’aménagementporte sur la création d’espacesverts, la création d’espacesde dé tente et de loisirs(terrains de pétanque…)ainsi que l’installation demobilier ur bain. La réalisationd’un chemin piétonnier,le renforcement de la qualitéde l’éclairage public et laréfection de l’ensemble descouches de roulement complètentle ca hier des charges.Enfin, d’importants travauxconcernant les installationsthermiques des groupes scolairesPierre et Marie Curie,et Verlaine ont été confiés àla société DALKIA pour unmontant global de 244 000€.Ateliers du soirMis en place en septembre2006, les ateliers du soir quise substituent à ce que l’onnommait «activités périscolaires»ont rencontré unfranc succès, quand on saitqu’environ 650 élèvesGrand-Synthois se sont inscritsdans le dispositif. Eva -luation faite, critiques formulées,aménagements réalisés,il s’agit maintenant derecruter pour 2007 (horsvacances scolaires) 120 animateurstemporaires pourles ateliers du soir des mercrediset samedis, plus undirecteur stagiaire adjoint.Signalons par ailleurs que lacarte culture, dispositif permettantaux familles Grand-Synthoises d’accéder à l’ensemblede l’offre culturelleproposée par la Municipalitéest reconduite pour la saisonculturelle 2007-2008.B. Sztermula(1) Bail emphytéotique : bail delongue durée (18 à 99 ans)(2) S3D : Société de Développementdu Dunkerquois spécialisée en aménagementurbain. Elle se charge dela maîtrise d’œuvre des travaux.7Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


VilleLes logementssortent dusablePose de la première pierre du«Domaine des Sables»Visite de chantier rue LyauteyDans le cadre du projet ANRUet pour anticiper la restructurationdu quartier EuropeNord (Îlot des Peintres),Partenord Habitat et la ville deGrande-Synthe ont lancé deux opérationsde construction, l’une baptiséeDomaine des Sables, l’autre, résidenceLucie Aubrac. Le samedi 16 juin2007, le bailleur, le maître d’œuvre etles élus étaient rassemblés pour lapose de la première pierre duDomaine des Sables et pour une visitedu chantier de la résidence LucieAubrac située rue LyauteyLa ville se reconstruitLa restructuration urbaine du quartierEurope Nord s’inscrit dans une opérationvaste comprenant la réalisation de553 logements dans Grande-Synthe etla démolition de 533 logements dansles années à venir. Le Domaine desSables et la résidence Lucie Aubraccontribuent à la reconstruction de laville et apportent de nouvelles solutionsde relogement avant de procéderaux démolitions.Le Domaine des Sables, situé à l’angledu boulevard Mendès France et del’avenue de Petite-Synthe, prévoit 92logements individuels en locatif ainsique 12 en accession et 41 parcelles enlot libre à ce jour. Quant à la résidenceLucie Aubrac, située rue Lyautey, ilest prévu 28 logements individuels locatifset 22 garages. Au total, 132 logementsviennent s’ajouter aux 15 logementsde la rue d’Alsace livrés en 2005.Une mixité socialePour toutes les opérations deconstruction, la municipalité optepour un relogement de qualité avec unhabitat de résidences et maisons de villeen harmonie avec le cadre de vie. Entermes d’architecture et d’urbanisme,«nous sommes loin des tours vouéesà la destruction» soulignait DidierManier (1). Et Henri Lorius (2) d’ajouter: «Grande-Synthe est une ville pionnièreen matière de logement. Il y aune constance sociale avec des commercesà proximité, un lieu de vieconvenable et un environnementchoyé». Avec 63% de logementssociaux, la ville œuvre pour une mixitésociale associant accession à la propriétéet logement locatif. « Une garantiede bien vivre et de pérennité» précisaitle vice-président de la CUD.(1) Président de Partenord Habitat et Vice-Président du Conseil Général(2) Vice-Président de la CUDM. Niemierz8Etat CivilNaissances01/05 Kling Anthony03/05 Bodo - Legrand Enzo03/05 Carton Loris05/05 Dereyger Jason13/05 Soussaint Jean Enzo15/05 Laidouni Amine19/05 Beaucamp Valentin21/05 Saifi Jana22/05 Bellonie Lyzia22/05 Da Rocha Jade23/05 Gerrebout Manon23/05 Salim Mattéo24/05 Gandossi Lucas24/05 Le Feyer Maewenn24/05 Pouchele Logan29/05 Ledoux Esteban30/05 Glavina Luka01/06 Zaibet Sanaä03/06 Belhamid Aymen03/06 Dewees Louis06/06 Cogalan Ismet06/06 Cherief Hasim07/06 Duez Enzo07/06 Lasoa Sarah08/06 Mariette Clara08/06 Série Typhaine11/06 Akouche Rafik11/06 Amara Mohamed11/06 Petit Fiona13/06 Boulogne Abéline15/06 Abiz – Strugala Inès15/06 Caty Lonis15/06 Lorkowski Sasha15/06 Naïdji Saskia18/06 Buckman Clara18/06 Chikh Zakaria18/06 Dartagnan Alexandre18/06 Degomme Elisa20/06 Geeraert Elynna21/06 Fillebeen Emilie21/06 Hachim Hilâl27/06 Durieux Kenny27/06 Lemoine Tigane27/06 Lemoine Sofiane30/06 Lucas Emmy02/07 Pieters Lilian04/07 Lefebure Zélie09/07 Bardel Lukas09/07 Choual Lynda10/07 Rolland Shanésia12/07 Vaïty – Benaïssa Théo13/07 Arcelon Noélie13/07 Chouikha Safia14/07 Fermon Grégory15/07 Dabach Amina15/07 Ferdjallah Idrisse17/07 Dufour Tessa17/07 Gruson Sofian17/07 Venderbur Aymerik18/07 Madji Sirine18/07 Malésieux Alicia19/07 Dechappe Tom19/07 Riah Maryah20/07 Metsdag Nathan24/07 Admi Rania25/07 Bouriez Tiago27/07 Merahi Ahymen01/08 Sahraoui LilyaGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


Point travauxCentre ville - EuropeRue LyauteyLes travaux de la résidence LucieAubrac sont en cours, fin de l’opérationpour l’été 2008. Juste derrière,une agence du littoral ouestPartenord Habitat s’installera dansdes locaux rénovés rue Lyautey. Débutdes travaux en octobre, livraison été 2008Avec les nouvelles résidences,les aménagements urbains, larénovation de la façade de laPoste, l’installation denouveaux commerces; lecentre ville et la «nouvelle»place de l’Europe se dessinentpetit à petit. Les travaux vontbon train et d’autrestransformations vont voir lejour dès le mois prochain.Ancien centre EuropeCe qu’il reste de l’ancien centre Europe seradémoli au cours du mois. À la place, 60 logementscollectifs, 15 individuels et des maisonsde ville avec garage en accession. Les travauxdébuteront courant 2008 (livraison 2009).Place de l’EuropeLa boulangerie et le commerce de produits frais, sisrue de la Paix, laisseront place à la résidence Rosa Parks(place de l’Europe/rue Turenne). Le bailleur Habitat62/59 y prévoit 54 logements locatifs. La résidenceaccueillera des commerces en rez-dechausséeainsi que la galerieRobespierre (salle d’exposition).Les travaux démarreront ennovembre, livraison prévue ausecond semestre 2009. La ville afait appel au même architecteque pour les résidences MartinLuther King et Gandhi.Avenue de l’Ancien villageA la place de Côté Quartiers et sur une partie du parking du personnelcommunal, 10 logements locatifs et 10 en accession à la propriétéde la Maison Flamande seront bâtis avec commerces en rez-de-chaussée.Rue ClemenceauRue de la commune de Paris/ruede la Haye, la réalisation de 15 maisonsindividuelles en location dubailleur la Maison Flamande est encours. Fin des travaux pour l’été2008.Rue Clemenceau, la résidenceLafayette accueillera 17 logementsindividuels dont 3 adaptés aux personnesà mobilité réduite (bailleurHabitat 62/59). Fin des travaux 1 ertrimestre 2009.Entre la résidence Martin LutherKing et le projet de la MaisonFlamande (rue Clemenceau), unerésidence de 20 logements en accessionest prévue avec l’installationde l’ANPE en rez-de-chaussée.Voie busDans le cadre du réaménagement du centre ville,la municipalité souhaite un regroupement deslignes de bus, ce qui nécessite des aménagementsde voierie. De la rue Michelet vers la rueClemenceau, la circulation s’effectuera en sensunique. De la rue Clemenceau vers la rueAllende, une voie de circulation sera réservée auxbus. Les quais bus seront aménagés pour les personnesà mobilité réduite. Les travaux démarreronten octobre (fin des travaux, juin 2008).La salle Jean Janssen (destinée aux associations), sise en rez-de-chaussée de la résidence Gandhi sera opérationnelle dèsseptembre. Renseignements au Service Equipements.M. Niemierz9Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


CultureInauguration du Palais du Littoral le 12 octobreLe Palaisprendde lahauteurLieu de mémoire10Dix huit mois de travaux, c'estce qu'il a fallu pour un liftingintégral. Depuis le 2 avril2006, le Palais a fermé sesportes pour faire l'objet d'une extensionet d'une réhabilitation. Nouvellearchitecture, nouveaux matériaux,nouvelles salles, il dévoilera ses attributslors de son inauguration, le 12octobre.Plus fonctionnel, plus grand et plusesthétique, le nouvel équipement diversifiesa palette de manifestations. Lasalle polyvalente peut s'essayer à l'artdu transformisme. Concert debout,salon, forum, piste de danse, ring deboxe, sa nouvelle infrastructure lui permeten effet de passer d'une configurationà une autre avec une certaine aisance.Traitée acoustiquement, la sallepourra recevoir des concerts de musiqueamplifiée et accueillir jusqu'à 3 000 spectateurspour un concert debout. Enfin,une deuxième salle de spectacles voitle jour (449 places); un théâtre qui offreles meilleures conditions en terme devisibilité et de confort. Deux manifestationspeuvent ainsi avoir lieu simultanément,augmentant ainsi l'offre despectacles.Le Palais devient un lieu à la hauteur deson ambition culturelle, un équipementqui ne se contente pas de divertir et dediffuser de la culture, mais qui entendbien soutenir la création. Pour ce faire,deux nouvelles salles sont créées : l’unedédiée à la création, l’autre à la danse.Cinq loges viendront améliorer lesconditions d'accueil des artistes en résidence.L'ingénierie culturelleregroupéeLe personnel de la Direction duDéveloppement Culturel (billetterie,programmation, etc) quitte les locaux dela mairie pour s'installer au Palais etrejoint le service d'installation scénique.Ainsi l'ingénierie culturelle de Grande-Synthe se trouve centralisée en un seulet même lieu. Le Palais devient alorsun véritable pôle de développement culturelà l'échelle de l'agglomération.L'ensemble du bâtiment est conformeaux dispositions en faveur des personnesà mobilité réduite. Le théâtre réserve dixemplacements en bas de salle, et leforum, jusqu'à 24 places, en fonctiondes configurations. Une loge sera accessibleaux handicapés. Le Palais est aussiéquipé d’une acoustique spéciale pourles personnes malentendantes.Intervenir sur un lieu chargé en mémoire,comme le Palais du Littoral, nécessitela recherche de l'équilibre entre lepotentiel existant, et les exigences deprogrammation modernes. Cet équilibreest à la base de la réflexion menéepar les équipes engagées sur le chantier.Le choix s'est porté vers le maintiende la volumétrie générale du bâtiment.La plus grande partie de la structureétant maintenue, le projet architecturalconserve son plan carré (forum).L'extension créée vient en revanchetrancher avec la volumétrie de l'existant: une forme cylindrique en zinc noiret visible depuis la route nationale, unbloc rectangulaire en béton et lesespaces vitrés de l'entrée viennent donnerau Palais sa touche de modernité.Avec les travaux du Palais, c'est aussil'image d'un quartier qui s'en trouvemodifiée. Cette réhabilitation vientappuyer le projet de redynamisation duquartier de l'Europe, et notamment l'Îlotdes Peintres, qui s'inscrit dans unedémarche de renouvellement urbain.Le Palais deviendra sans doute la nouvellefierté de ce quartier qui vit unemutation sans précédent.Le programme des manifestations prévueslors de l'inauguration du Palais duLittoral sera communiqué dans la magazinemunicipal d'octobre.A. GodefroidGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


Saison culturelleVoyage à traversles artsUne saison culturelle, c'est unpeu comme un voyage. Quemet-on dans la valise ? Destêtes d'affiches qui n'ont pasleur langue dans leur poche, de l'humourà se plier en quatre, du théâtre contemporainà faire tomber les préjugés, desmusiciens qui partagent des sensibilités,des danses venues de contrées lointainesou du coin de la rue.Pour sa réouverture, le Palais du Littoralse doit de voir les choses en grand. Lestêtes d'affiches sont nombeuses cetteannée : la voix cassée de Jean-LouisAubert, «idéaliste conteur de maux», lesrythmes manouches d'un Sanseverinosurvolté et l'impertinence du JamelComedy Club. Ça,c'est le début. Carla série «grandesgueules» continue.Les dernierspamphletsd'Arno sortirontde son «Jus debox», du rock' n'roll à l'état pur.Des mots surdes maux, avecAbd’al Malik.Rappeur, slammeur, parfois jazzman, il asu destructurer le rap et lui donner unnouveau souffle sans perdre sa forcecontestataire.Théâtre contemporainLa programmation poursuit son effortdans le théâtre contemporain. Je mourraipas gibier est un texte abrupt, sansconcession, qui traite de la violence enmilieu rural. La Crosse en l'air nous plongedans une Espagne en lutte contre lefascisme. On y retrouve un JacquesPrévert insolent, qui veut garder espoir.Embedded vient quant à lui dénoncer unnouveau «maccarthysme» et pointe dudoigt la connivence des médias dans leconflit irakien. Autant de pièces, agitatricesde consciences, qui ne laisserontpersonne indifférent.Spectaclespour lajeunesseQuant aux spectacles destinés à la jeunesse,une bise vient doucement éveillerles âmes juvéniles. Le Journal de grossepatate décrit le difficile passage de l'enfanceà l'adolescence, les souffrances entraînées.La Balle rouge dévoile la détressed'un enfant face au divorce de sesparents. Dans La Guerre des boutons, laviolence côtoie l'innocence. Le spectaclereste avant tout un moment de partageet de joie. Clowns, marionnettes, mimes,les plus jeunes n'auront qu'à choisir.Bienvenue dans le nouveau Palais duLittoral, lieu de culture, de divertissement,d'intelligence et d'espérance.A. Godefroid11Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


EnseignementLe point sur les actions éducativesLes projetsfont leurrentréeAccessibilité, diversité et ouverture,voilà les maîtres mots de la Ville deGrande-Synthe en matière de politiqueéducative. Les services Jeunesse etEducation visent la réussite éducative ets'efforcent d'offrir une paletted'activités la plus large possiblepour permettre l'épanouissementdes jeunes Grand-Synthois.À l'heure de cette nouvelle rentréedes classes :bilan et perspectives.12Après une année «expérimentale»,les ateliers du soir reprennentle 1 er octobre. Ce dispositif,gratuit et ouvert à tous,prend en charge les élèves à la sortiede l'école pour les emmener dans lamaison de quartier de leur secteur.Les ateliers se divisent en trois temps :goûter, aide aux devoirs et loisirs.S'ajoutent pour ceux qui le souhaitentles ateliers du mercredi et du samedi.Avant la reprise des ateliers, l'heureest au bilan. Un tiers des famillesconcernées ont répondu aux questionnairesd’évaluation. Parmi elles, 93 %sont satisfaites, voire très satisfaites dudispositif. Le service Jeunesse peutdonc se réjouir de ce taux. Sans compterque la fréquentation n'a pas faiblitout au long de l'année, rassemblantquelque 650 enfants. Cependant,quelques améliorations vont êtreapportées. Les parents seront davantageinvités à s'impliquer, notammenten partageant les activités et en participantaux projets en cours.Aussi, une plus grande diversité des loisirssera proposée. Les ateliers du soirvont mettre en place des activités plusélaborées, intégrées dans un cycle : atelierlecture, cycle d'expositions, enseignementmusical, tennis, escrime,échecs...Semaine de l'EnfanceEn mai dernier, la toute première éditionde la Semaine de l'Enfance a vu lejour sous le thème «carrefour des cultures».50 partenaires, 70 manifestations,4473 enfants et 1332 parents, unebelle performance pour un premieressai. La semaine a été consacrée à laréflexion autour des valeurs éducativeset au partage des connaissances et dessavoir-faire. La prochaine Semaine del'Enfance aura lieu en 2009. En attendant,en mai prochain, le serviceJeunesse va proposer une manifestationautour de l'adolescent.Corinne MartinPoints accueil loisirsAutre nouveauté en 2006 : l'ouverturedes centres de loisirs dans chaque quartierpendant les vacances de laToussaint. Le succès a été immédiat.Le reste de l'année, la fréquentation aété en hausse, pour atteindre le maximumpendant les vacances de l'été :1000 enfants par jour durant huitsemaines. Afin de répondre à la demandecroissante des familles, les six centresde la ville, appelés «points accueil loisirs»,rouvrent leurs portes, dès laToussaint.A. Godefroidd'élued'élueParole 'habitant étant au cœur de notre projet politique,«L nous avons pris l'engagement d'élaborer un grandprojet éducatif pour la ville. Cet engagement, nousl'avons tenu et, aujourd'hui plus qu'hier encore, il fautnous battre pour que tous les enfants de Grande-Synthe puissentgrandir heureux, s'épanouir et construire l'avenir de leur choix. Le projet éducatif,celui de réussite éducative, toutes les actions mises en œuvre sont autant d'outilsau service des valeurs que nous partageons pour plus d'égalité des chances, derespect de la diversité, de partage et de solidarité.»Corinne MartinAdjointe déléguée à l’Education,à la Jeunesse et à la Petite EnfanceGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


Renseignements et inscriptions:Les ateliers du soirReprise le 1 er octobreLe lundi, mardi, jeudi et vendredi pendant les périodes scolairesDe 16h30 à 18h15 pour les écoliersDe 18h30 à 19h45 pour les collégiensÀ l' Atrium, la maison de quartier du Moulin (écoliers),l’Espace Jeunes du Moulin (collégiens), la Maison deQuartier du Courghain, la Maison de Quartier Europe, laMaison de Quartier Saint-Jacques, l'Espace Jeunes del’Albeck.GratuitPour les inscriptions, des permanences auront lieu les 12 et13 septembre, de 14h à 17h, dans toutes les maisons dequartiers, à l’Atrium et dans les espaces jeunes. Sinon, serapprocher du service Jeunesse en mairie.Les ateliers dumercredi et du samediLe mercredi de 14h à 17h pour les maternelles et les scolaireset de 17h à 19h pour les collégiens, le samedi de 14hà 17h pour les scolaires et de 17h à 19h pour les collégienspendant les périodes scolaires dans toutes les maisons dequartier et à l’Atrium. Permanence le 10 octobre danstoutes les structures de 14h à 17h.0 fauteLa Fédération des Délégués Départementaux del’Education Nationale organise chaque année, unconcours de Fleurissement et un concours de Dictéeplacés sous le haut patronage du Ministère del’Education Nationale. Primées, quelques unes de nos écolesétaient invitées, à la salle Concorde (Petite-Synthe), le samedi9 juin pour la 17 e cérémonie des remises des prix aux écolespubliques du district de Dunkerque. Les DéléguésDépartementaux de l’Education Natio nale sont des bénévolesqui veillent à l’instruction, la sécurité, le mobilier scolaire,les valeurs éducatives ; en un mot aux bonnes conditionsde vie des enfants, à l’école et autour de l'école, à tout l’environnementéducatif. Les DDEN organisent des concoursdans plusieurs secteurs de l’enseignement (sport, dictée, environnement)et récompensent les écoles et les élèves les plusméritants. C’est en présence des inspecteurs et inspectrices del’Education Nationale, que les écoles Jacques Brel, Chabrieret Jean Moulin ont reçu respectivement les prix d’arrondissement,d’honneur et d’excellence pour le concours des écolesfleuries auquel 28 établissements ont participé. En partenariatavec l’Office Central de la Coopération à l’Ecole, l’actiondu concours des écoles fleuries porte sur les activités de jardinageliées à l’aménagement intérieur et extérieur des établissementsà condition qu’elle soit réalisée essentiellementpar les enfants. Quant au concours de dictée, les 33 finalistes,dont deux élèves grand-synthois des écoles Ferrer etChabrier, ont été récompensés pour n’avoir commis aucunefaute à la dictée des DDEN.M. Niemierz13Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


BrèvesBourses scolaires communalesLa municipalité attribue aux familles de Gran de-Synthe dont lesenfants sont scolarisés au collège, au lycée, à l’université ou en formation,une allocation de rentrée scolaire. Cette allocation se répartit dela manière suivante:- Pour les enfants scolarisés au collège : collèges 46 €- Pour les enfants scolarisés au lycée et à l’université : 92 €- Pour les enfants qui fréquentent des établissements spécialisés du secondcycle : Institut Médico Educatif(enfants en âge d’être au collège ou au lycée) 92 €- Formation (contrat d’apprentissage ou de qualification) selon les critèresd’attribution suivants :. Durée de la formation : minimum 6 mois.. Revenu mensuel inférieur à 50 % du SMIC: 92€Le service Education de la Mairie convoque les familles sur la base des listesd’inscription des Grand-Synthois qui fréquentent les collèges, les lycées etles IME de l’agglomération dunkerquoise.Revenu Minimum EtudiantLa ville de Grande-Synthe reconduit le dispositif R.M.E. pour l’annéeuniversitaire 2007/2008.Un document d’information est disponible à l’accueil du C.C.A.S, enMaison Communale.Les dossiers sont constitués sur rendez-vous au 03 28 62 77 68 ou au03 28 62 77 10. La présence de l’étudiant est indispensable. Clôture desdossiers: le 14 décembre 2007Les Grand-Synthois fréquentant :- des collèges et lycées hors agglomération- des universités de l’agglomération dunkerquoise ou hors agglomération- des organismes de formation diversdoivent remettre au service Education de la mairie dès septembre et avant fin octobre2007 soit :- un certificat de scolarité original (ou une copie accompagnée de son original)- une attestation de présence pour les formations ainsi que le double du contratde formation (reprenant le taux de rémunération mensuel).Réforme du code de l'urbanisme:le permis de construire simplifiéApartirerdu 1 octobre 2007, une réformedu permis de construire entre envigueur. Afin de simplifier les procédures,trois permis (construire, détruireet aménager) remplacent les onze régimesd'autorisation et un régime unique déclaratif :la déclaration préalable, remplace les quatredéclarations existantes.Désormais, des délais de base sont imposés à ladate du dépôt du dossier :- un mois pour la déclaration préalable- deux mois pour les permis de construire demaisons individuelles- trois mois pour les autres permis de construireet les permis d'aménager.Si le délai n'est pas respecté, l'autorisation d'urbanismeest délivrée tacitement.NuméricableCentre d’appelPour tout renseignement ou tout problèmetechnique, Numéricable ouvre un centred’appel de 8h à 22h, 7 jours sur 7:N° 0 892 696 69714Etat CivilsuiteNaissances03/08 Berteloot Lorenzo03/08 Da Costa Campos Cerca Ilan05/08 Pouwels Shada05/08 Said Mohamed Houssein06/08 Monin Evan11/08 Botte Betty11/08 Brackenier Soan13/08 Merahi Nassim16/08 Bertrand Hugo16/08 Collet EddyMariages26/05 Abbassi Fatima et El Khaloui Lahossaine26/05 Guyonvarch Laurence et Desmidt Gauthier26/05 Vienne Anne-Claire et Boulant Frédéric02/06 Bendjenahi Nawel et Djiar Samir02/06 Gheeraert Sarah et Dernis Gauthier09/06 Caty Stéphanie et Bal Patrick09/06 Le Cudennec Angélique et Ponthieu Samuel09/06 Souidi Hanane et Mehdi Tarik16/06 Hutsebaut Sandrine et Weus Bruno16/06 Hellot Céline et Boulogne Olivier23/06 Swyngedauw Elodie et Salome Dany23/06 Tabart Cindy et Dupont Jean-Philippe23/06 Vandenbilcke Mélanie et Fermon Gabriel30/06 Alami Fatima et Aharra Mohamed30/06 Dehaudt Valérie et Guilbert Eric30/06 Dremiere Sandra et Behelle Vincent30/06 Matallah Rachida et Moussa Nourdine30/06 Pauwels Nathalie et Anglais Pascal05/07 Fitah Fouzia et Souidi Aziz07/07 Collette Marie-Ange et Lenancker Daniel07/07 Karabenli Zeynep et Belguit Larbi07/07 Torque Céline et Brahimi Sofiane28/07 Delaere Maïté et Beaupuy David28/07 Fontaine Aurélie et Mallet Jean-Christophe11/08 Rouxel Sabrina et Favier David18/08 Berthe Sophie et Bustamante Romuald18/08 Boulanger Jessica et Glachet Tony18/08 Dutombois Isabelle et Lutun Yves18/08 Fauvergue Emmanuelle et Boucly SteeveDécès30/04 El Oumari Lakhdar, 71 ans12/05 Defeyer Freddy, 62 ans13/05 Mizera Henri, 50 ans29/05 Kuschnick Daniel, 69 ans01/06 Wesolek Czeslaw, 68 ans04/06 Beaurin Gilberte, veuve Loire, 85 ans04/06 Oudin Jean-Christophe, 34 ans05/06 Essaïdi Abdeljalil, 59 ans05/06 Vannoye Eugène, 82 ans14/06 Loonis Yvonne, veuve Alexandre, 91 ans16/06 Tronché Etienne, 34 ans25/06 Walter Bruno, 50 ans11/07 Flanderinck Christine, 52 ans13/07 Delobel Jacques, 72 ans17/07 Bouchard Joël, 59 ans19/07 Brenne Pierre, 71 ans23/07 Levaux Lucien, 62 ans28/07 Legent Jacques, 69 ans31/07 Hogedé André, 87 ans10/08 Claeys Robert, 66 ansGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


SocialCoolLa solidaritéau cœur de l’actionCette 1 ère édition émane des associationscaritatives (Carrefourdes Solidarités, AJS, Resto duCœur, Emmaüs) et de l’équipedu CCAS car de nombreux habitantsméconnaissent les prestations sociales,tant celles des institutions que celles desassociations. «Cool’heure d’Automne»permettra la rencontre vivante entre lepublic et les acteurs de la solidarité dansun cadre festif et convivial. Le programmed’animation est large avec unevingtaine d’exposants. Le samedi 6octobre, les acteurs locaux seront rassemblésà l’Atrium en plusieurs espacesde rencontre. Atelier de théâtreparticipatif avec le CIDF, ateliercuisine et confectiond’un costume traditionnelavecGraines deEntraideCultures,stand deLa Tour de Flandreheure d’Automnemaquillage, boutique 4 Saisons de CôtéQuartiers, jeux santé et atelier multimédia3D avec l’AJS, collecte de jouetsavec le CCAS, animation de rue, visited’un Point Services aux Particulierset de l’appartement témoin, récolte debouchons, prévention santé, aide alimentaire,information sur les modes degarde, et école des consommateurs.Les associations, qui interviennent ets’investissent dans le quotidien auservice des habitants, seront présentespour vous aider à préparer l’annéeen toute quiétude tant pour la rentréeque les loisirs et les modes de garde. Levendredi 5 octobre, un débat mené parl’IRTS (1) est prévu au Varlin avec laprojection d’un film sur l’économie solidaire.Le principal objectif de l’action est defavoriser l’échange autour de la solidarité.C’est dans un esprit d’assistance,d’entraide, d’échange d’influenceset d’actions réciproquesDe l’art dans les couloirsDe la végétation sur le palier, de la couleur sur les murs et des rencontressurprenantes entre artistes et résidents de la tour de Flandre. De janvierà juillet, Didier Majewski, Edith Henry et Marielle Paquet, trois peintresaux univers bien distincts, ont invité les habitants de l'immeuble à mettrela main à l'ouvrage et (re)décorer les pièces communes, dans le cadre de l'opération«Des Habitants et des Artistes».«Nous voulions que les habitants eux-mêmes s'approprient ces lieux, qu'ils se reconnaissentdans les œuvres », laisse entendre Marielle Paquet. Avec Edith Henry, ellea animé des ateliers le dimanche après-midi à même l'entrée de l'immeuble. Quant autroisième acolyte, Didier Majewski, il a opté pour le porte-à-porte. Pinceaux et seauxà la main, il est allé rendre visite aux habitants de l'immeuble pour connaître leursattentes. Résultat, chacun a proposé une couleur. L'artiste les a ensuite reprises dansdes coulures qui s'étendent sur plusieurs étages, imaginant ainsi tous les habitants liésentre eux, symbole des relations cordiales de voisinage.Au total, 11 niveaux ont été remodelés, maquillés, plongés dans un univers créatif. LaMaison Flamande, Entreprise Sociale pour l'Habitat, l'association La Pluie d'Oiseauxpour l'aspect artistique et Côté Quartiers se sont associés autour de ce projet,inauguré le 5 juillet. Au dede la dimension artistique, lespartenaires ont cherché à souder les liens de voisinageet à améliorer le cadre de vie des habitants dela résidence.Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007Afin de mieux faire connaîtreles dispositifs sociaux mis enœuvre sur la communeainsi que les acteurs et lespartenaires de l’action sociale,le CCAS organise les 5 et 6octobre 2007, un salon de lasolidarité intitulé «Cool’heured’Automne». Le salon réunirade nombreux partenaires dumonde institutionnel etassociatif, et sera l’occasionde présenter au public lesmissions et les politiques de lacollectivité en faveur deshabitants. Cette action se veutun lieu de rencontres,de débats et d’échangesentre les prestataires desservices sociaux etleurs usagers.que le salon se déroulera. «Il s’agitd’éveiller la solidarité et l’esprit de générositédes habitants. Le jour même, chacunpourra agir avec la collecte de bouchonset de jouets, la vente de vêtementsou encore en participant à des activitésbénévoles et humanitaires. D’ailleurs, sicertains veulent aider à tenir le salon, ilssont les bienvenus» souligne IsabelleDevulder (assistante sociale CCAS).Inauguration à l’Atrium,samedi 6 octobre 2007, 11hOuverture du salon de 14h à 18h(1) Institut Régional du Travail SocialA. GodefroidM. Niemierz15


Enquête pollutionEnvironnementSocles des constructions, territoirescultivés, friches ouespaces de loisirs, les solssont les premiers supportsde l’activité humaine. Très sollicitéset donc facilement souillés par lesindustries et l’agriculture, ils doiventfaire l’objet d’une surveillancerégulière. Grâce à des prélèvementsde surface ou des carottages,il est possible de déterminer les différentesconcentrations en métauxlourds, en hydrocarbures, enazote, etc. Ces analyses permettentde repérer, de qualifierpuis de quantifier les pollutions,de mesurer leurimpact et les moyens àmettre en œuvre pour dépolluerles sites concernés.Chaque terrain est soumis àune batterie adaptée de testsafin de connaître ses antécédents.Toutes les informationsrécoltées intéressentautant le grand public quedes professionnels, industrielsou responsables de collectivités.Mise à jour dudiagnostic 2003En 2003, une campagne d’analysedes sols a été établie. La municipalitéde Grande-Synthe a souhaitéréactualiser l’étude généralemenée à l’époque afin de faireun point sur notre environnementet définir l’existence éventuelled’évolutions dans la qualité dessols. L’étude de 2003 avait pourobjectif de faire l’état de la qualitédes sols au niveau pollution surl’ensemble de la commune, en particuliersur les zones urbanisées ouà fréquentation humaine significative.Dans ce cadre, la ville avaitmandaté ICF Environnement (1)pour la réalisation de la campagnede prélèvements et d’analyses.Elle a de nouveau commanditéICF Environnement, suite àune consultation des entreprises.Ce point qualité des sols a étérefait de façon systématique enintroduisant les résultats obtenus àl’époque et les remarques techniquesformulées. Ce qui a engendréune méthodologie identiquesur le terrain, les mêmes pointsd’échantillonnage, les analyses parle même laboratoire. Du 20octobre au 3 novembre 2006, 155sondages de sol de surface et 20plus en profondeur ont été effectuéspar temps sec sur le territoirede la commune; pourtour, extérieuret intérieur de la zone urbanisée,stades, jardin public,Puythouck, Deux-Synthes, diversespaces verts et parcs. A partir deséchantillons élémentaires, deséchantillons composites ont étéanalysés pour leur teneur enmétaux et autres polluants(HAP(2), dioxines et pesticides).VerdictLa ville est située en périphérie dela zone industrielle portuaire avecplusieurs sites classés émetteurs derejets en atmosphère assez significatifs.Par rapport à 2003, il y a euune évolution singulière de l’urbanismeet de l’aménagement des terrainsà Grande-Synthe: zonecommerciale du Basroch, aménagementpaysager le long de l’A16,lotissement près du Basroch, etc.Au regard des données acquisespar ICF Environnement, les sols neprésentent pas de pollution significativesur l’ensemble des paramètresétudiés. «Les concentrationsmesurées sont globalementen baisse par rapport à celles de2003, surtout pour les dioxines etfuranes. Les teneursmesurées pour lesmétaux sur les sols plusen profondeur sontglobalement du mêmeordre de celles des solssuperficiels. Le secteurNord de la ville présentedes concentrationsen métaux unpeu plus importantes,ce qui confirmerait lesmesures d’impact desretombées de poussièresfaites par AtmoRésultatsconfirmésNord-Pas-de-Calais dans le cadrede la convention avec ARCELOR.Pour la qualité des végétaux de surfaceanalysés, là aussi aucune pollutionsignificative n’a été déceléeet les valeurs mesurées sont mêmeen nette diminution par rapport à2003». En conclusion, aucune incidencede la qualité des sols superficielsou des végétaux sur la santéhumaine n’était à redouter en2003. Compte tenu des résultatsobtenus pour 2007, aucun impactde la qualité des sols sur la santédes habitants n’est toujours àcraindre ou à soupçonner.(1) ICF Environnement: spécialiste dessites et sols pollués(2) Hydrocarbures AromatiquesPolycycliques16M. NiemierzGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


Opération "Nettoyons la Nature", les 28, 29 et 30 septembreLes jeuness'attaquentaux déchets«Quand je suis arrivée au quartierSaint-Jacques, je me suis vite aperçueque les jeunes étaient attachés à l'environnement,qu'ils ne voulaient plus voir de dépôtssauvages s'accumuler dans leur ville. Je les ai sentisprêts pour une grande opération de nettoyage.»Hélène Mallevaes, éducatrice de l'AAE(1), est arrivée cetété à Grande-Synthe. Des idées à foison et une volonté defer. Avec neuf jeunes des quartiers Saint-Jacques et Europeet son collègue Abder Hayat, elle participe à l'opération“Nettoyons la nature”. Propulsé par l'enseigne E. Leclerc,ce mouvement national réunit chaque année 300 000 bénévoles,déterminés à donner un coup de propre à la nature.Le vendredi 28 septembre, de 17h à 19h, l'équipe s'attaqueraà la ceinture boisée, du Palais du Littoral jusqu'au quartierSaint-Jacques, traquant les moindres déchets.Les jeunes sensibilisés à l'environnementLes jours qui précèdent le ramassage, les neuf Grand-Synthois‚ âgés de 16 à 21 ans, seront sensibilisés à l'environnement.Tri sélectif, lutte contre le dépôt sauvage, recyclage,etc. Sous l'égide de l'AAE, d'autres jeunes de l'agglomérationparticipent en même temps à cette opération.Des Saint-Polois vont nettoyer le Petit Bois deLeffrinckoucke, tandis qu'à Dunkerque le Parc de la Marinesera confié aux bons soins d'un groupe deDunkerquois.A Grande-Synthe, Hélène Mallevaes ne comptepas en rester à cette première expérience. Elleenvisage de poursuivre le mouvement et d'oeuvrerl'année prochaine en collaboration avec lesmaisons de quartier pour mobiliser le plus grandmonde. Plus on est de fous, plus on rit et pluspropre est la ville.Les inscriptions étant closes le 15 août, si vous voulezvous renseigner pour l'année suivante pour participerà l'opération “Nettoyons la Nature”, vous pouvezappeler au numéro : 0810 840 850 ou vous connectersur le site : www.e-leclerc.com(1)Association d'Action Educative et SocialeDix ans de ramassageL’A. Godefroidopération "Nettoyons la nature" fête cetteannée ses dix ans d'existence. Pour ce bel anniversaire,le mouvement, soutenu par les magasinsE. Leclerc qui fournissent le matériel nécessaireau ramassage, espère atteindre les450 000 bénévoles sur le territoire français.Pendant trois jours, les 28, 29 et 30 septembre,des milliers de sites, urbains ou naturels,seront passés au peigne fin.Depuis la création de cette opération, 1700000bénévoles ont participé au ramassage. Soit 39000 sites nettoyés, 5 000 tonnes de déchets collectées,l'équivalent du poids de 60 avions Airbus A310 !La natureLe Service Espaces Publics etNature propose chaque mois auPuythouck, des week-ends dedécouverte des différentesfacettes de Dame nature. Au sein duParc naturel du Puythouck, chacunpeut trouver chaussure à son pied :aires de boisement d’essence locale,buttes sablonneuses où poussent lesplantes sauvages, zones humides oùgrenouilles et libellules trouvent un terrainfertile à leur «cadre de vie».La nature ne cesse d’évoluer à un rythmequi n’est pas forcément calqué surcelui de l’homme. On a toujours quelquechose à y découvrir : Les adeptes dugenre promenade, détente et découverteen famille, ceux qui s’intéressent auxsavoir-faire du jardinage, ceux encorequi désirent repérer des espèces animalesou végétales ayant peu à peudéserté les villes et villages… trouventimmanquablement matière à étancherleur soif de connaissance. Qui veut toutsavoir sur la taille des fruitiers, la greffeà l’anglaise, le bouturage…Qui s’intéresse à la vie des rapaces, deschauves-souris, des abeilles oupapillons…Qui veut simplement se promener, visiterle verger pédagogique, s’informersur la manière de gérer le boisement,parcourir les chemins de randonnéeetc.… : Tous de 7 à 77 ans trouveront unebonne raison de s’inscrire aux week-endsnature et prendre une bonne boufféed’oxygène.Week-ends natureParc Naturel du Puythouckdans tous ses étatsActivités gratuites – RenseignementsRéservations :Verger du PuythouckTél. : 03-28-21-64-24www.ville.grande-synthe.frProgramme des moisde Septembre et OctobreVendredi 28 et Samedi 29 Septembre19h30 à 21hLes chauves-sourisVendredi 26 et samedi 27 Octobre15h à16h30Le bouturageDimanche 28 Octobre10h à 11h30Les champignonsB. Sztermula17Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


LoisirsTourné de bâtonLe dimanche 30 septembre 2007aura lieu le 23 e Festival deMajorettes à l’Espace Jeunesdu Moulin. Majorettes deparade, majorettes de twirling, concourset défilé ; les groupes - une quinzaineau total venus de toute la région - vousoffriront un spectacle haut en couleursalliant la grâce de la danse et lemaniement du bâton.Le matin dès 10h, les majorettesmenées par leur «chef» arpenterontles rues de la ville pour le traditionneldéfilé au pas cadencé. L’aprèsmidi,dès 13h30, elles évoluerontdans un aréopage de chorégraphiesaccompagnées des traditionnelsbâtons, rubans et pompons. Tout lemonde a déjà regardé les majorettespasser et parader mais peut-êtredécouvrirez-vous une autre facettede celles-ci en venant les regarderen salle et en compétition. Il fautsavoir qu’il existe plusieursdisciplines: celle du bâton etcelle du twirling. Le twirlingest un sport alliant dextéritédans les lancers et rattrapersde bâton, gymnastique etexpression corporelle. Lesathlètes évoluent harmonieusementsur une chorégraphiedansée avec un thème musicallibre, où se mêlent des élémentsgymniques, le maniementdu bâton et des mouvementsimposés par la fédération.Les filles seront jugéessur leur entrée et sortie, leurtechnique et leur grâce.L’esprit d'équipe prime pourque le spectacle soit au top. Etcet esprit d'équipe, les majorettesl’ont, puisque pour préparerleurs chorégraphies et choisir leursmusiques, tout se fait en groupe. Denombreuses fillettes sont tentées dejouer du bâton, mais être majoretteest un loisir difficile qui demandebeaucoup de travail. A Grande-Synthe, elles sont 25, âgées de 6 à25 ans et s’entraînent trois fois parsemaine ! Venez les découvrir lorsdu 23 e festival à l’Espace Jeunes duMoulin.M. Niemierz18Chorba pour tousVersez des litres de solidarité, ajoutez-yquelques kilos de bonne volonté, agrémentezd'une pincée de bonnehumeur, laissez bouillir à petit feu, etvous obtiendrez une fête conviviale et délicieuse: la Chorba pour tous.Casser le jeûne à la tombée de la nuit, découvrirune culture, ou partager un bon repaschaud, tous les prétextes sont bons. LaChorba pour tous, organisée par Grainesde Culture, ça se passe la première et ladernière semaine du Ramadan. Les mainscourageuses d'Houria, Faiza, Zohra,Khedoudja et Khadidja se chargent dela cuisine. Chaque jour, ces cinq volontairesvont préparer la soupe, qui seraservie le lendemain, après avoir eu lePar ici la bonnesoupe !temps de bien reposer. Trois sortes de chorbasseront proposées : la recette traditionnelled'Alger, la constantine, et la chorba de l'Ouest.Du pain maison, des bricks, de la salade et desboissons seront également servis. La chorba,c'est aussi un grand moment de rencontre etde convivialité. Une fois la soupe avalée, placeà la musique, à la fête. Quelques surprises attendentles participants.Ouvert à tousÀ Grande-Synthe, la première Chorba pourtous a eu lieu en 1999, sur une initiative deshabitants, avec en tête, Aissa Zemouri. « On s'estaperçu que des chorbas étaient distribuées unpeu partout en France dans des grandes villes,mais toujours aux alentours d'une mosquée, oudans des quartiers populaires à forte fréquentationmusulmane. Nous, nous avons souhaitéorganiser une chorba pour tous. Certes, onattend la tombée du jour pour rompre le jeûne,mais qu'on soit musulman, ou non, pauvre ouriche, tout le monde est le bienvenu.»L'association Graines de culture, soutenue parle service municipal de la Vie Associative, estensuite née pour renouveler la manifestation.Depuis qu'elle existe, 2500 litres de chorba ontété distribués.Chorba pour tousDu 12 au 19 septembre à l'AtriumDu 3 au 10 octobre à la maison de quartier Europe(à plus ou moins un jour, selon les dates effectivesdu Ramadan)À partir de 19h30 - GratuitLe dernier jour du Ramadan sera fêté à l'Atrium.A. GodefroidGrande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


Sports13 e Championnat du Mondede Mondioringles 5, 6 et 7 octobreUne compétitionqui a duchienMeilleur ami del'homme, maisaussi très boncoéquipier, lechien sera sous les feux desprojecteurs à l'occasion du13 e Championnat du Mondede Mondioring, organisé les5, 6 et 7 octobre à Grande-Synthe. Sauts de haies, sautsen longueur, l'événementprend parfois des tournuresde meeting d'athlétisme. Etquand il s'agit de débusquerdes «malfaiteurs» ou deretrouver un objet juste àl'odeur de son maître, lespectacle laisse souvent sansvoix.Mais d'abord qu'est-ce que lemondioring ? Et qu'est-ce quile différencie d'une compétitionde dressage classique ?«Le mondioring est unevariante du ring qui privilégiela collaboration étroite duchien et du maître. Les deuxforment une véritable équipe.La complicité est primordiale.L'éducation semblemoins mécanique, la manifestation,plus ludique. Lemondioring laisse plus d'initiativesau chien. A lui parfoisde prendre des décisionset ne pas se contenter uniquementd'obéir à sonmaître», soulève BernardJunot, président de l'AmicaleCanine de Grande-Synthe,organisatrice de l'événement.Le mondioring est aussi unmoyen de mettre en valeur lepatrimoine génétique d'unchien. Révélant les qualitéset les aptitudes de l'animal,les résultats des compétitionsconstituent des informationsprivilégiées pour le choix deséleveurs.Un sport reconnuDu divertissement dans lesannées 80, le mondioring estdevenu avec les années unréel sport de compétition. En1987, le premier tournoi demondioring a lieu à Tournai.Le niveau s'élève, la rigueurs'impose et les règles s'uniformisent.En 1995, le règlementofficiel du mondioringest reconnu par la Fédérationde Cynologie Internationale.La France compte parmi lesmeilleurs compétiteurs mondiaux.Et les Grand-Synthoisne sont pas en reste. Tous lesans, quelques membres del'Amicale participent auChampionnat de France individuel.Certains s'entraînentquasi quotidiennement pourdécrocher les médailles.Durant cet été, les membresdu club ont mis la main à lapâte pour préparer la venuedes équipes nationales.L'Amicale Canine a choisi lethème de la campagne pourplanter l'atmosphère de lacompétition. Une ferme, unmoulin, une hutte et des animauxserviront de décor. Apartir de ces éléments, le jugeétablit un scénario qui sera lemême pour tous les concurrents.Une première àGrande-SyntheGrande-Synthe a accueilli àdeux reprises (2000 et 2005) leChampionnat de France deMondioring. Un championnatdu monde, c'est une première.Un événement à nepas manquer. Trois disciplinessont au programme: assouplissement,sauts et exercicesmordants. Le championnatrassemblera trois niveaux decompétition. Les meilleureséquipes du monde vont s'affronter: Belges, Français,Suisses, Américains, Anglais,Russes, Grecs, Espagnols,Portugais, et même desPhilippins. Au total, 16nations seront représentéeset plus de 150 chiensseront en lice, avecen vedette de lacompétition le bergerbelge, reconnu pour sonaptitude au dressage. Dubeau spectacle en perspective,pour grands et petits. Etn'ayez pas peur de vousapprocher de ces bêtes. Ellessemblent peut-être énervées,mais elles sont très bien...dressées !Championnat du Monde deMondioring, sous l'égide de lasociété de centrale canine etdu club St Hubert du Nord.Les 5, 6 et 7 octobre àl'Amicale canine de Grande-Synthe, stade Léon et Marie-Jeanne Destailleur, rue duchamp d'aviation. Ouvert de8h à 12h et de 13h30 à 17h.Entrée gratuite.A. Godefroid19Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


20Loisirs2 e Rallye de la DiversitéEnsembledans la différenceJouer du piano les yeux bandés,emprunter un parcours seméd'embûches dans un fauteuil roulant,deviner la nationalité d'unhymne, ou encore répondre à un questionnairede culture générale sur lesdroits de la femme. Voilà quelquesdéfis relevés par les 100 participants dela deuxième édition du Rallye de laDiversité, le 21 juin, à Grande-Syntheet à Fort-Mardyck.Organisé par la Maison de l'Initiative, etses nombreux partenaires, il s'étend surune journée. Soit une journée pourdécouvrir l'autre dans sa différence. Quelque soit le sexe, l'âge, ou la couleur del'autre, on a tous à apprendre de lui.Partant du constat que lesdiscriminationsà l'embauche persistaient,un groupe de préventiondes discriminationss'est constitué au sein de laMaison de l'Initiative. Aprèsplusieurs actions de sensibilisation,les membres ontdécidé l'année dernièred'instaurer un rallye pourfaire tomber les préjugés.«On veut faire bouger les mentalités»,commente Danièle Dumont. NousSports de rueavons un retour très positif. Sur 86 sondés,84 sont prêts à renouveler l'expérience.»À l'année prochaine !Les gains de cette journée ont permis deremettre deux chèques de 205 euros auxassociations humanitaires «Aider etconnaître» de Fort-Mardyck, et «Audépart d'Ajar» de Grande-Synthe.Désormais, Danièle Dumont envisagede travailler sur les discriminations nonvisibles (religion, orientation politique,préférence sexuelle, etc). L'année prochaine,pour la troisième édition, denouveaux défis seront au programme.Car la diversité, c'est bien ce qui nousréunit.A. GodefroidLe 12 juillet dernier,le quartierdu Courghain avibré aux sonsde la culture urbaineavec la manifestation«Sports de Rue» miseen place par l’AAE etCôté Quartiers. Cettejournée festive est unedémarche de «NosQuartiers d’été» ; unebannière sous laquellefleurissent, en périodeestivale, des centaines de journées d'animation,de sport, de spectacle dans plusieurs communes.Les ateliers d’initiation et shows qui ont investila place du Courghain ce jour invitaient le publicà la découverte des sport de rues avec au programme:VTT acrobatique avec l’associationAcrobike de Bruno Janin (champion dumonde), capoeira avec l’association lilloiseNaçao Futura, basket ball avec Billy Niang (servicejeunesse) et danse Hip Hop avec MaximeM. NiemierzGomez (groupe 59760).Les animations de nos quartiers d’été sont destinéesà celles etceux qui ne partentpas en vacances et quine vont pas en CLSH. Cesont des temps d’information,d’éveil et d’échange, et l’assuranced’expérimentations nouvellesen découvrant des activités inattendues.Cette journée d’animation étaittoute particulière pour le quartierqui est à la veille d’importantestransformations. «Cela permet dedynamiser le quartier pendant lapériode de restructuration, pourqu’il y ait toujours des activités auCourghain» souligne MélanieBaelen (agent de développementsocial Côté Quartiers). Et d’ajouter: «Les jeunesont porté un grand intérêt aux activités proposées.Ils se sont rendu compte que l’onfait des choses pour eux. Ilsnous ont dit avoir eu unebonne image du travailfait en Maison deQuartier».Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


sur imagesRetour sur imagesRetour sur imagesRetour sur imagessur images Retour sur imagesRetour sur imagesRetour sur imagesAprès les pluies diluviennes, le soleil estrevenu, à temps, pour un été des assosplacé sous le signe de la chaleur et dela bonne humeur. Cha que année, lesassociations grand-synthoises sont plus nombreusesau Puythouck et 2007 n'échappe pas àcette règle. Ce 1 er juillet, 80 d'entre elles étaientreprésentées à l'occasion du rendez-vous annueldu sport, de la culture et de la solidarité.Dé monstration de sauvetage effectuée par leschiens de l'association Littoral horizon Terre-Neuve, concert de l'Har monie, séances de tirà-l'arc,hip hop, country; une journée chargéeen animation, en partage et en rencontre. L'étédes assos reste la vitrine de la diversité et du dynamismeassociatif qui font la richesse deGrande-Synthe. Cette manifestation estivaleest deve nue le meilleur moyen de connaître lesactions menées par les associations grand- syn -thoises. Durant cette journée, de nombreusesadhésions et collaborations entre les associationsvoient le jour. A l'occasion des 30 ans dujumelage entre la commune polonaise deSuwalki et Grande-Synthe, célébrés quel quesTousl'asso!à jours auparavant, le président (maire) de lacommune polonaise Josef Gajewski était présent.Ce dernier a fait part de sa volonté de voirse conforter l'alliance entre les deux villes. Lesjeunes Polonais ont ensuite disputé un matchde volley avec leurs homologues grand-synthois.Enfin, la nouveauté de cette 4 e édition: l'espace«été des enfants». Installations gonflables,jeux aquatiques, et l'incontournable stand demaquillage; les bambins étaient les rois de cettefolle journée. Car l'été des assos demeure avanttout une grande fête familiale, où prime laconvivialité.A.GGrande-Synthe Le magazine - Septembre 200721


AgendaAgendaLoisirsDu 12 au 19 septembreà partir de 19h30à l’AtriumChorba pour tousProposée par l’association“Graines de Culture”30 septembreà l’Atrium de 9h à 18h11 ème Salon du livreorganisé par l’association“mémoires de Grande-Synthe”NatureWeek-end NatureVerger pédagogique du Puy -thouckRéservation obligatoire au vergerau 03 28 21 64 2428 et 29 sept. de 19h30 à 21hLes chauves-sourisSantéVille28 au 30 sept. 10h/19hSalon de l’habitat durableKursaal de Dunkerque29 septembre - 9h/12hRemise des diplômes du BACNoordover8 octobre - 14h30Maison des Associations«Le don d’organes,en avez-vous déjà parlé?»Conférence animée par unbénévole de “France Adot 59Flandres” avec la collaborationdu Conseil des Sages.Entrée gratuiteProposée par l’association“Graines de Culture”Jeudi 20 septembre14h au Varlin-Entrée libreConférence-Débat:“Alzheimer”L’approche relationnelle avec lespersonnes qui deviennent désorientées.Comment continuerd’entrenir la relation tout en se protégeant.Animée par Chantalle Servais, psychologue, psychothérapeute, formatriceet le Docteur Messin, chef de service Soins de suite, consultationmémoire à l’hôpital de Zuydcoote.Lundi 8 octobre20hau Centre de SantéConférence-Débat:“Les pathologies prostatiques”avec la présence:-du Docteur Amara, chirurgien urologue, ancien interne, chef declinique du CHR de Lille, chef de service d’urologie CH-Dunkerque/PGS-du Docteur Paillard, médecin généraliste-du Docteur Bedoret, psychologueSport16 septembre - 9h/12h30Course20 e foulées du Grand LargeArcelor Mardyck27 septembre - 8h/18hRaid multi activités ULCOPuythouck6 octobre - 14h/18h1 er AquathlonPiscine L. LagrangeDu 12 au 18 sept.-3 amis-Ecole paternelle 2-We feed the worldDu 19 au 25 sept.-La vengeance dans la peau-Paranoiak-Les Simpson-Loin d’elle-Cycle Découverte/TibetDu 26 au 2 octobre-Planète terreur-Boulevard de la mort-Persepolis-Cartouches gauloises-Rintintin-Cycle Découverte/Tibet-Ouverture saison culturelleDu 3 au 9 octobre-Mr Brooks-Prémonitions-Délice Paloma-L’assiette saleMémoMagBureau de police :03 28 28 92 50CentreAnti-Poison de Lille0 825 812 822Maison Médicale de Garde03 28 21 22 22Police Secours : 17Pompiers : 18VarlinSMUR (service mobile Urgenceet Réanimation): 15SOS Médecin 0 825 00 32 50Eclairage public03 28 23 67 30ou n° vert: 0800 100 323 24h/2422Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007


RAPPELSacrément sélective… la mémoire !Dans son éditorial du mois de juin, Monsieur le Maire nous a exposél’excellence de son action et sa grande satisfaction du travailaccompli et pour être plus convaincant encore il a doublé sa surfaced’expression depuis plusieurs mois déjà.Tout cela, Mesdames et Messieurs pour nous dire des contre-véritéssur chacun des deux sujets qui ont retenu notre attention :1-Le jumelage de Grande-Synthe et de Suwalki2-Le relogement des familles restantes sur la place du Courghain1-Nous avons fêté les 30 ans du jumelage en grandes pompes. Initiéeen 1976, cette action fut interrompue dans les années 1980 du seulfait de la ville de Grande-Synthe. Sous l’égide d’A. DEMARTHE,nos relations reprirent en 1992 et outre les échanges culturels ethumains, y furent développées des actions à caractère économique(consommation d’énergie et traitement des eaux usées). Dès son élection,Monsieur le Maire (actuel) remit en sommeil ces échanges(Conseil Municipal d’octobre 2001) avec la suppression du servicedes relations internationales et licenciement du personnel. Outre cesomissions, Monsieur le Maire donne une conception politique àces échanges qui avaient pour but de rapprocher des familles de leursracines ancestrales et permettre des échanges culturels et humains.On nous parle de réunions clandestines comme si nos amis Polonaisavaient attendu après nous pour prendre leur destin en main !2-Concernant le relogement des familles de la place du Courghain,on nous dit : seule la satisfaction de nos concitoyens compte ! Il ignore,sans complexe que dans la majorité des cas, les loyers sont plusélevés, (+140€/mois) et que la taxe d’habitation doublera ! Belle satisfaction,en effet !Monsieur le Maire passe sous silence le devenir de ces familles, il aoublié les affirmations et les promesses qu’il n’a cessé de faire lorsdes réunions de « Quartier ». Il ne nous dit pas qu’un certain nombrede familles ont dû ou doivent se séparer d’une partie de leursmeubles, obligées qu’elles sont de prendre de plus petits logementspour cause de loyers élevés.Mais que voulez-vous, on ne peut pas être sur son NUAGE etconnaître les problèmes rencontrés par la population au quotidien!Les élus de l’oppositionde la Gauche Plurielle:N. Desmazières, R. Prin, G. Willot,D. Liennart, F. Tertulliani, M. Hau chartConformément à la Loi n° 2002-276 du 27 février 2002 relative à ladémocratie de proximité, la liste présentée par la GauchePlurielle et la liste présentée par le Mouvement NationalRépublicain disposent respectivement d’un espace d’expressioncomprenant 2000 signes maximum dans le magazine d’informationmunicipale.Une demi-page est donc réservée à chacune de ces listes, et restera« vierge » lorsque le texte ne nous sera pas parvenu (ou seraparvenu hors délais).Texte non communiqué parla 2 e liste d’opposition pource mois de septembre 2007.ExpressionLibre23Grande-Synthe Le magazine - Septembre 2007

More magazines by this user
Similar magazines