catalogue des structures types de chaussées neuves - Aapaq.org

aapaq.org
  • No tags were found...

catalogue des structures types de chaussées neuves - Aapaq.org

RÉSEAU ROUTIER NATIONALMinistèrede l'Equipement,des Transportset du LogementCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉESNEUVES0Edition 1998Service d'Études Techniques des Routes et AutoroutesLaboratoire Central des Ponts et Chaussées


Page laissée blanche intentionnellement


Paris, le 26 octobre 1998Ministèrede I'Equipement,des Transportset du LogementDirectiondes RoutesLe ministre de l'équipementdes transports et du logementàMesdames et Messieursles préfets de départementsDirections départementales de l'équipementObjet : lettre-circulaire du 26 octobre 1998 concernant l'application ducatalogue des structures types de chaussées neuves (non publiée aubulletin officiel)Après plus de vingt ans d'utilisation, le catalogue des structures de 1977 bienqu'actualisé en 1988, nécessitait une refonte profonde en raison de changementsimportants survenus en matière de politique routière et de doctrine technique.En effet, ces dernières années ont été marquées par :• l'adoption en 1992 du schéma directeur du réseau routier national qui introduitune hiérarchisation du réseau routier,• la normalisation des matériaux et des produits routiers qui entrent dans laconstitution des structures de chaussée,• la parution du guide technique réalisation des remblais et des couches de forme(GTR),• la parution du guide de conception et de dimensionnement des structures dechaussées (GCD), document partenarial qui explicite la démarche française enmatière de dimensionnement des chaussées.Ces éléments ont conduit la direction des routes à demander au réseau techniquede mener à bien une refonte du catalogue des structures de 1977, actualisé en1988.Les objectifs généraux de l'ancien catalogue sont conservés, à savoir :• traduire concrètement la stratégie de la direction des routes en matièred'investissement et d'entretien,• diffuser aux services un ensemble de solutions techniques bien définies etcomparables,• éviter au projeteur des calculs longs et fastidieux, pour lui permettre ainsi de seconcentrer sur la qualité de la préparation et de l'exécution du chantier .


La nouvelle édition se présente, comme la précédente, sous forme d'un ensemble defiches de structures, dont la facilité d'utilisation a maintenant fait ses preuves.Les modifications majeures portent sur les éléments suivants.. La prise en compte de la hiérarchisation du réseau routier nationalLa durée de vie théorique des chaussées est dorénavant modulée selon lescatégories de routes définies par le schéma directeur routier national de 1992.Celles-ci sont regroupées en deux ensembles :• les voies du réseau structurant (VRS) comprennent les voies rapides urbaines(VRU), les autoroutes non concédées (ARNC), les liaisons assurant la continuitédu réseau autoroutier (LACRA), et certaines grandes liaisons d'aménagement duterritoire(GLAT) destinées à présenter à terme des caractéristiquesautoroutières.• les voies du réseau non structurant (VRNS) comprenant les autres GLAT et lesroutes nationales qui n'entrent pas dans les catégories précédentes.Par ailleurs, si l'on se réfère au catalogue des types de route en milieu interurbainqui vous a été adressé par circulaire du 9 Décembre 1991 :• les types 1 et 2 de ce catalogue (autoroutes et routes express à une chaussée)sont considérées vis-à-vis du dimensionnement de la structure de chausséecomme des voies du réseau structurant,• les types 3 et 4 (artères interurbaines et autres routes) sont considérées commedes voies du réseau non structurant,Les voies du réseau structurant sont dimensionnées pour une durée de vie initialede 30 ans, celles du réseau non structurant pour une durée de 20 ans.Cette distinction entre VRS et VRNS a été adoptée pour limiter les interventions enmatière d'entretien structurel sur les routes à fort trafic, afin de réduire la gêne àl'usager et limiter les contraintes liées à l'exploitation de la route.2 . ILa prise en compte du traficPour se mettre en conformité avec la norme NF P 98-082, le trafic est défini par lenombre de poids lourds de poids total autorisé en charge PTAC > 35 kN (dans lecatalogue 1977, les poids lourds sont des véhicules de plus de 50 kN de chargeutile) . Ces véhicules utilitaires correspondent à ceux qui sont recensés commepoids lourds dans le cadre du système de recueil de données de trafic SIREDO.Les hypothèses d'agressivité moyenne des poids lourds ont été revues pour tenircompte de l'évolution de la composition du parc.L'attention est attirée sur le fait que les classes de trafic du nouveau catalogue sontdes classes de trafic poids lourds cumulé sur la durée de vie de la chaussée . Ellesne sont donc pas comparables à celles définies en 1977 .2


3 . La prise en compte du support de chausséeLa définition du support de chaussée est faite conformément au guide techniqueGTR qui introduit la notion de partie supérieure des terrassements (PST )permettant de définir des classes d'arase de terrassements . Cette classe d'araseintervient dans la définition de la classe de plate-forme, comme la classe de solintervenait dans le Catalogue 77.Une classe de plate-forme PF4 a été créée pour optimiser le dimensionnement desroutes à très fort trafic.Enfin, des limitations ont été introduites dans le choix des classes de plate-formeautorisées selon la catégorie de route et le trafic, en vue d'optimiser lecomportement ultérieur de ces chaussées et de limiter ainsi leur fréquencepériodique d'entretien.® . La prise en compte du gelLa méthode de vérification au gel-dégel présentée dans le catalogue 1977 estconservée dans son principe, mais elle a subi quelques aménagements pour tenircompte des progrès réalisés dans les connaissances sur le comportement deschaussées au gel-dégel depuis 20 ans.Les restrictions de circulation (pose de barrières de dégel) sont devenues durantcette période difficilement acceptables pour l'économie du pays. Aussi, l'hiver deréférence, qui conditionne le risque de pose de barrières et que je vous demanded'adopter pour le dimensionnement des chaussées neuves, est l'hiver exceptionnel(hiver le plus rigoureux rencontré entre 1951 et 1997), à l'exception des routessupportant un trafic journalier inférieur à T3.Pour ces dernières, l'éventualité de pose de barrières est acceptée pour les hiversde rigueur supérieure à celle des hivers rigoureux non exceptionnels (hiverprésentant une période de retour de l'ordre de 10 ans).Vous trouverez dans les annexes jointes au catalogue des renseignementsstatistiques permettant d'évaluer les indices de gel des hivers de référence . Lesvaleurs fournies, relatives aux stations météorologiques, ne sont pasreprésentatives de l'ensemble du département dans lequel elles sont situées . Vousdevrez donc les adapter au contexte de l'opération étudiée (localisation, altitude,topographie, . . .), en vous appuyant, en tant que de besoin, sur les CETE.5 . Les matériaux et structuresTous les matériaux utilisés dans les fiches de structures sont des matériaux faisantchacun l'objet d'une norme . Lorsque celle-ci introduit des classes de performancesmécaniques, la classe retenue est mentionnée dans le titre de la fiche considérée.Le document étant d'application nationale, il était difficile de retenir toutes lescombinaisons possibles de matériaux en couche de base et en couche defondation sans aller à l'encontre d'une bonne lisibilité du document et d'unesimplicité d'utilisation . C'est pourquoi il a été choisi de ne retenir que les structures3


qui étaient couramment employées sur le réseau national et qui représentaient engénéral l'optimum économique et technique.Le large éventail de techniques présenté par la nouvelle édition du catalogue vouspermettra de tirer au mieux parti des diverses ressources en matériaux et en liants,étant entendu que toutes les planches de structure ne sont pas utilisables partoutpour des raisons de prix de revient.. Les hypothèses et données de calculUn fascicule intitulé « Hypothèses et données de calcul » affiche explicitement lesvaleurs des paramètres pris en compte pour la détermination des épaisseurs desstructures (durée et risque de calcul, agressivité des poids lourds, etc . .). La lecturede ce fascicule n'est pas indispensable pour l'utilisation du catalogue.Les fiches de structures-types sont accompagnées :• d'une notice d'utilisation, avec des exemples d'utilisation,• d'un fascicule qui décrit les types de structures retenus et donne les valeursnumériques ayant permis de les élaborer selon la méthode décrite dans leguide GCD,• d'un fascicule d'annexes qui explicitent en particulier la méthode dedétermination de la classe de plate-forme.(7 . Les variantesLe présent catalogue concerne l'emploi des structures de « chaussées types ».Les maîtres d'oeuvre ont cependant la possibilité d'ouvrir aux variantes lesconsultations d'entreprises, que ce soit pour les couches de surface ou pour lescouches de structure.Un document technique relatif à ces variantes est en cours d'élaboration auSETRA. II précisera les spécifications techniques qui devront figurer dans lesdossiers de consultation et fournira les éléments techniques nécessaires à unebonne analyse des offres variantes des entreprises.Dans l'attente de la sortie de ce document, les dispositions transitoires suivantesseront appliquées.Les variantes éventuelles doivent être calculées conformément à la méthodologie etaux hypothèses de calcul définies dans le guide de dimensionnement deschaussées.En ce qui concerne les couches de surface, vous avez toute latitude pour ouvrir lesconsultations aux variantes d'entreprises et choisir celle que vous estimerez la mieuxadaptée à vos besoins.En ce qui concerne les couches de structure, vous vous rapprocherez du SETRA(contact : Yves GUIDOUX - directeur d'études « techniques de construction deschaussées ») qui vous indiquera les experts du réseau technique susceptibles de4


vous assister dans l'élaboration de vos dossiers de consultation, l'analyse techniquedes offres et le suivi technique des travaux.Vous m'informerez, par le canal de la mission des services déconcentrés et desservices techniques centraux de la direction des routes, des conditions d'exécutiondes présentes instructions.Date d'effetLes dispositions de la présente lettre-circulaire sont d'application obligatoire sur leréseau routier national à partir de sa date de publication.A cette même date, sont abrogées les lettres circulaires 77/1156 du 5 Décembre1977 et 01/81 du 16 Juillet 1981 de la direction des routes relatives au catalogue destructures de 1977, ainsi que la lettre circulaire du 11 mai 1988, relative à sonactualisation.Autres réseauxSi d'autres maîtres d'ouvrage envisagent de s'inspirer de ces spécifications pourleur propre réseau, leur attention doit être attirée sur le fait qu'elles ont étéélaborées en fonction de la stratégie d'investissement et d'entretien retenue par ladirection des routes et de la typologie spécifique du réseau routier national.Il leur appartient donc de les adapter à la particularité de leur propre réseau et auxstratégies d'investissement et d'entretien qu'ils ont définies.Pour le ministre et par délégation,le directeur des routesChristian LEYRIT5


Ministère de I'Equipement, des Transports et du LogementDirection des RoutesLC PCri\Ce document fait partie d'un ensemble constitué de 3 fascicules, 52 ficheset un boîtier qui ne peuvent être vendus séparément.Ensemble disponible sous la référence D 9828au prix de 300 F• au bureau de vente du SETRA46, avenue Aristide Briand - BP 100 - F-92225 BAGNEUX CEDEXtéléphone : 01 46 11 31 53 et 01 46 11 31 55télécopie : 01 46 11 33 55• à l'lST-Diffusion - LCPC58, boulevard Lefebvre - F-75732 PARIS CEDEX 15téléphone : 01 40 40 52 26 - télécopie : 01 40 43 54 95sur internet : http ://www .lcpc .fr


Laboratoire Central des Ponts et ChausséesRÉSEAU ROUTIER NATIONALMinistèrede I'Equipement,des Transportset du logementCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉESNEUVES~pothèseset données de calcul


Page laissée blanche intentionnellement


RÉSEAU ROUTIER NATIONALCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉES NEUVESHypothèses et données de calculÉdition 1998Document édité et diffusé par :Iee–Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes46, avenue Aristide Briand - BP 100 - F-92225 BAGNEUX CEDEXSETRA Téléphone : 01 46 11 31 31 - Télécopie : 01 46 11 31 69LCPCri\Le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées58, boulevard Lefebvre - F-75732 PARIS CEDEX 15Téléphone : 01 40 43 52 26 - Télécopie : 01 40 43 54 95sur internet http ://www.lcpc .fr


Ce catalogue des structures types de chaussées neuves a été rédigé par un groupe de travail constitué par desreprésentants du Réseau Technique du Ministère de l'Équipement et sa validation technique assurée par MessieursJean-François CORTÉ (LCPC) et Yves GUIDOUX (SETRA).Le groupe de travail était constitué de :- Antoine DE BOISSOUDY (LCPC) t- Michel DAUZATS (LRPC d'Aix-en-Provence)- Valérie GOYON (SETRA), secrétaire technique du groupe- Rolf KOBISCH (LRPC de Saint-Brieuc)- Cédric LEROUX (SETRA)- Hugues ODEON LCPC)- David SANCHEZ Stagiaire au SETRA)Ce document est propriété de l'Administration et ne peut être reproduit, même partiellement, sans l'autorisationdu SETRA ou du LCPC.© 1998 - SETRA - LCPCISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-15162 types de c'1adC,sec ; nr~w~


SOMMAIREAVERTISSEMENT 4CONSTITUTION DES STRUCTURES DE CHAUSSÉES 52 DESCRIPTION DES STRUCTURES ET CLASSES DES MATÉRIAUX UTILISÉS 53 DÉTERMINATION DES ÉPAISSEURS NOMINALES D'ASSISE AU BORD DROIT 10DONNÉES D'ENTRÉE DU DIMENSIONNEMENT 125 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES 18Hypothèses et données de calcul 3


AVERTISSEMENTL'objet du présent fascicule est d'expliciter et de motiver les choix qui ont été effectués pour conduire aux structuresproposées . On trouvera ainsi dans ce document toutes les valeurs numériques et les hypothèses qui permettent derecalculer les structures.Sa lecture n'est pas indispensable dans les cas les plus courants, pour lesquels la Notice d'utilisation, les planchesde structures - types avec leurs commentaires et les annexes doivent permettre à l'ingénieur de définir les structuresde chaussées, à partir des résultats des études préalables.Il sera cependant nécessaire de consulter ce fascicule dans le cas (en principe exceptionnel) où l'agressivité du traficest nettement supé rieure à celle prise en compte dans le catalogue.4 des structu,r•: ty{„ neu


1 CONSTITUTION DES STRUCTURES DE CHAUSSEESTLes structures de chaussée sont constituées de plusieurscouches comme l'indique le schéma suivant (figure 1).Figure 1 - Constitution des structures de chaussées~oba~é-, 7-,


• Structures de référenceElles sont récapitulées ci-contre (figure 2(.Pour toute structure dont l'épaisseur totale d'assise enmatériau bitumineux est inférieure ou égale à 12 cm, ilconvient d 'exiger un nivellement de la plate-forme à± 2 cm . Il peut êt'e obtenu, par exemple, par apportd'une couche de réglage d'au moins 10 cm en grave nontraitée insensible à l'eau (teneur en fines < 8 %), miseen oeuvre avec un engin guidé, et de granularité adaptéeà l'épaisseur appliquée.La structure GB2/GB3 n'est pas retenue, bien que sondimensionnement soit le même que celui de la structureGB3/GB3 et qu'elle soit ainsi plus économique . Toutefois,à même épaisseur, une grave-bitume de classe 2s'opposera moins bien qu'une grave-bitume de classe 3à la remontée des fissures de fatigue en surface.GB2G B3GB2 G133 ,EME2EME2Figure 2 - Structures bitumineuses de référence• Conditions aux interfacesToutes les couches sont considérées comme collées.2 .2 Les structures à assise traitée auxliants hydrauliques• Matériaux utilisésSont retenus les matériaux définis dans le tableau 1ci-dessous.Tableau 1 - Matériaux traités aux liants hydrauliques retenusMatériaux Classe Conditions d'utilisationRésistance minimaleen traction directeen laboratoireGrave-ciment (GC)G3,G4Grave-liant routier (GLR) G3 Base et fondationcf NormesGrave-cendres hydrauliques (GCH)G3Grave-laitier prébroyé * (GLp) G2 Base et fondationGrave-laitier granule (GLg) ou grave-laitier G1 Base et fondationprébroyéGrave-cendres volantes silico-alumineuses-chaux G3 Base et fondation(GCV)Sables traités (structures GH/SH) S2 ou S3 Fondation sous GHavec même traitementSables traités (structures SH) S3 Base et fondation0,9 MPa à 360 jours0,65 MPa 360 jours1,5 MPa à 360 jourscf Normescf Normes* activant sulfat que ou calcique autre que la chaux** activant chaux6


• Structures de référenceElles sont récapitulées ci-dessous (figure 3).Figure 3 - Structures à assises traitées aux liants hydrauliques de référenceTrafic TC6GC ou GLR ou GCH(G3 ou G4)-GC ou GLR ou GCI4Ç) (G3 ou G4) , - sa o ,GLp* (G2) 2 ~Qô 0 4r10 0o * 0


2 .3 Les structures mixtes• Matériaux utilisésLes matériaux traités aux liants hydrauliques utilisés encouches de fondation sont décrits dans le tableau 1.Le matériau retenu pour la couche de base est la gravebitume de classe 3 : elle présente une bonne résistanceà la fatigue et une bonne résistance vis à vis de la propagationdes fissures de retrait.• Structures de référenceElles sont récapitulées ci-dessous (figure 4(.Figure 4 - Structures mixtes de référence- une couche de 5 cm en enrobés dans le cas du bétonarmé continu en couche de base-roulement lorsqu'il reposesur une couche de forme traitée aux liants hydrauliquesde classe PF3 ou PF4,- la grave-ciment de classe G3,- une couche drainante en grave non traitée d'une dizainede centimètres dans le cas d'une dalle épaisse.• Structures de référenceElles sont récapitulées ci-dessous (figure 5).Figure 5 - Structures en béton de ciment de référenceTrafic ? TC5GB3GB3BAC ou BC5gGC ou GLR ou GCIi(G3)GLp* (G2)BC2GB3SC3GB3SL3Sur VRS : traficTC5 3oSur VRNS : TC3 20 à TC6 20Trafic TC5* grave laitier prébroyé avec activant sulfatique ou calcique autre que lachauxBC5 BC 5Les structures mixtes ont été calculées en respectant unrapport épaisseur de matériau bitumineux sur épaisseurtotale égal à 0,5.• Conditions aux interfacesL'interface entre la couche de fondation et la couche debase est considérée comme collée à la mise en service.Après rupture du matériau hydraulique, l'interface estconsidérée comme décollée.2 .4 Les structures en béton de ciment• Matériaux utilisésLes matériaux suivants sont retenus :- le béton armé continu (BAC) avec des fers ronds, oule béton de ciment de classe 5 goujonné, pour les traficssupérieurs ou égaux à TC5,- le béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné(BC5( sur fondation traitée pour les trafics TC4 àTC5 sur les voies du réseau structurant, et TC3 à TC6sur les autres routes.- le béton de ciment de classe 5 en dalle épaisse sur couchedrainante pour les trafics TC2 à TC5.- le béton maigre de classe 2 (BC2),BC2 ou GC3Couche drainante* Reposant sur une couche de forme traitée aux liants hydrauliques declasse PF3 ou PF4• Conditions aux interfacesL'Interface entre la couche de base-roulement en bétonde ciment et la couche de fondation est décollée.2 .5 Les structures souplesElles ne sont pas autorisées sur les voies du réseaustructurant ni pour des trafics supérieurs ou égaux àTC6 20 .• Matériaux utilisésie. 1- grave-bitume de classe 3 (GB3)- grave non traitée (GNT) de type B2 (B2C2 ou B2C1)uniquement dans le cas où le trafic est inférieur ou égalà TC3 20 .- grave non traitée (GNT) de type B2 (B2C2 ou B2C1)Il n'a pas paru souhaitable de faire figurer explicitementdans une fiche de structure pour le réseau national lesgraves non traitées de type A (graves non reconstituéesni humidifiées en centrale) ou de type B1 . La qualité de8


ces matériaux est hétérogène ce qui peut conduire à un Figure 6 - Structures souples de référencemauvais comportement de la chaussée.Trafic


3 DÉTERMINATION DES ÉPAISSEURS NOMINALES D'ASSISE AU BORD DROIT3 .1 Epaisseurs nominales, minimales etmaximales de mise en oeuvredes matériaux d'as,'isy ,Les épaisseurs nominales d'assise au bord droit, notéesHND, qui figurent dans les fiches de structure, sont définiesau bord droit de la voie la plus chargée . Elles doiventrespecter des contraintes technologiques minimaleset maximales en vue d'assurer la traficabilité en coursde chantier, de garantir un bon compactage, ou d'obtenirun uni satisfaisant.Le tableau 3 récapitule ces épaisseurs pour les matériauxd'assise.Lorsque l'épaisseur nominale est proche du mini ou dumaxi, les dispersions d'épaisseur à la mise en oeuvrepeuvent conduire à une épaisseur réelle en place s'écartantponctuellement de la fourchette.3 .2 Epaisseurs ces couches d'assisedans les structuresLes couches d 'assise respectent les épaisseurs minimaleset maximales ci-dessous . En outre, des règles de répartitiondes épaisseurs entre couche de base et couchede fondation, particulières à chaque type destructure, ont été définies.a.Dans le cas où l'assise comprend deux couches, l'épaisseurde la couche de fondation est égale ou supérieured'un centimètre à l'épaisseur de la couche de base.Dans le cas où l'assise comprend trois couches, l'épaisseurde la couche la plus profonde est égale ou supérieured'un centimètre à l'épaisseur de la couche intermédiaire,elle même égale ou supérieure d'un centimètreà celle de la couche susjacente.Pour les enrobés à module élevé en couche de fondation,une épaisseur minimale a été fixée en fonction dela classe de la plate-forme10 cm sur des PF29 cm sur des PF38 cm sur des PF4Pour des raisons d'uni longitudinal, l'épaisseur maximaled'une couche d'EME (enrobé à module élevé) a étéfixée à 13 cm.b.Les épaisseurs des couches de base et de fondation respectentles règles suivantes:1 . En couche de fondation, l'épaisseur minimale de matériautraité aux liants hydrauliques a été fixée en fonctionde la qualité de la plate-forme :20 cm sur des PF218 cm sur des PF315 cm sur des PF42.e fondation e base e fondation + 5 (en cm)Cette règle a été définie, en tenant compte des dispersionsd'épaisseur et de la qualité du support, desorte que :- la couche de fondation puisse supporter le trafic dechantier,- la couche de base puisse supporter les efforts de tractionqu'elle subit lorsque l'interface entre la couche debase et la couche de fondation est considérée commedécollée ou partiellement décollée.3.Enfin , les structures monocouches ne sont pas acceptées:- pour des trafics supérieurs à TC5 , sur des plates-formesde classe PF3 et PF4,- pour des trafics supérieurs à TC4 , sur une plate-formede classe PF2.4.En cas de conflit, la règle 1 . est prépondérante.Tableau 3 : Epaisseurs nominales minimales et maximales de mise en oeuvre des matériaux d'assise (cm) au bord droit dela chaussée, notées HNDGB EME GH SH0/200/14 0/20 0/10 0/14 0/20mini 8 10 6 7 10 *** * * *maxi 12 15 10 12 13 32** 45**0/14*1032**GNT BAC BC5 BC2BCSg0/20--r15 14 15 1235** 30 40 40* pour couche de réglage** ces epaisseurs nécessitent un atelier de compactage adapté.***épaisseur minimale au bord droit:15 cm en couche de base, ou en couche de fondation sur PF4. 18 cm en couche de fondation sur PF3. 20 cm en couche de fondation sur PF210


c . Structures GH/SH2Les épaisseurs de couche de base (GH) et de fondation(SH2) respectent les relations suivantes :1. e base e fondation


4 DONNÉES D'ENTRÉE DU DIMENSIONNEMENTDans ce paragraphe sont examinés successivement lesparamètres de base du dimensionnement :- durée de dimensionnement initiale de la chaussée etrisque de calcul- données climatiques- trafic- plate-forme support de chaussée- caractéristiques mécaniques descomptematériaux prises en4 .1 Durée de dimensionnement initiale dela chaussée et risque de calculLes paramètres de base du dimensionnement traduisentla stratégie d ' investissement retenue, qui correspond àun risque de défaillance structurelle faible ou modéré àune échéance lointaine . On introduit ainsi les notions derisque de calcul et de durée de dimensionnement initialede la chaussée, définies comme suit dans le Guidede Conception et Dimensionnement des Structures dechaussées [2] :Un risque de calcul de x % sur une durée de dimensionnementinitiale de la chaussée de p années, c'est la probabilitépour qu'apparaissent au cours de ces p annéesdes désordres qui impliqueraient des travaux de renforcementassimilables à une reconstruction de la chaussée,en l'absence de toute intervention d'entretien structurel.Les valeurs des durées de dimensionnement initiales etdes risques de calcul retenues dans ce catalogue sontdonnées dans le tableau 5 ci-après . Elles traduisent lesobjectifs de qualité et de service à l'usage du maîtred'ouvrage.La durée de dimensionnement initiale de trente ans retenuesur les voies du réseau structurant, associée aufaible niveau de risque adopté sous trafic élevé, permetde garantir pour les routes à caractéristiques autoroutières(ou ayant vocation à le devenir) une gêne minimaleoccasionnée par des travaux d'entretien se limitant aurenouvellement de la couche de surface . Elle permetégalement de réduire le nombre de travaux annexes (rechargementdes accotements, relèvement des dispositifsde sécurité, . ..) sur les dépendances.Comme dans le catalogue 1977, les risques de calculsont différenciés selon le type de structure et le trafic.La différenciation selon le type de structure résulte d'uncomportement différent en fatigue tant en valeur moyennequ'en dispersion, et de la différence de dimensionnementdes rechargements à réaliser (pour l'entretienstructurel) sur les structures traitées aux liants hydrauliqueset sur les structures bitumineuses.La différenciation du risque selon le trafic est égalementmaintenue dans son principe . Cette option du Catalogue1977 avait été retenue en considérant qu'il convenait delimiter le nombre des interventions d'entretien sur lestrafics les plus forts pour minimiser la gêne à l'usager.Cette considération est cependant nuancée par la nécessitéde procéder, quelque soit le trafic, à un entretienpériodique de surface, par suite du vieillissement de lacouche de roulement . La différenciation du risque selonle trafic permet de ce fait un étalement satisfaisant desépaisseurs de structures entre les classes de trafic, ainsiqu'une modulation des épaisseurs d'entretien reflétéepar la pratique des gestionnaires.L'observation de l'etat des chaussées en particulier àl'aide de l'opération IQRN (Image Qualité du RéseauNational), a montré globalement une bonne cohérenceavec celui que fournirait le modèle d'endommagement.Il est donc apparu qu'il n'y avait pas lieu de modifier lesvaleurs des risques de calcul antérieurement retenues,à l'exception de celles relatives :- aux chaussées bitumineuses sous trafic TC3 et TC4- aux chaussées à assise traitée aux liants hydrauliquessous trafic TC3,Tableau 5 - Valeur des paramètres de calculDurée dedimensionnementinitialeClasse de trafic TC2 TC3 TC4 TC5 TC6 TC7 TC8VRSVRNS30 ans20 ansChaussées souples 30 18 10 5et bitumineusesRisque 1%) Assises traitées 12,5 10 7,5 5 2,5 1et chaussées bétonFondation des 50 35 20 10 3 2structures mixtes12


dont le comportement en fissuration a été jugé insuffisant.4.2 Données climatiquesL'état hydrique du sol est pris en compte à travers laportance de la partie supérieure des terrassements (PST).Les cycles saisonniers de température qui influent surles caractéristiques mécaniques des matériaux bitumineuxsont pris en compte à travers une température équivalente.La valeur retenue pour cette température équivalenteest 15° C en France métropolitaine . Elle estidentique à celle retenue dans le précédent catalogue.Les indices de gel de référence, fixés par les instructionsen vigueur, ont été calculés conformément à la normeNF P 98-080-1 (annexe A normative).Les hypothèses de calcul et la modélisation des chausséespour la vérification au gel-dégel sont conformes auxindications du Guide de conception et de dimensionnement[21 . La protection thermique apportée par les couchesde chaussée a été calculée à l'aide du code de calculGEL1 D du LCPC [31.4.3 Trafica . Définition du poids lourdDans le Catalogue 1977,un poids lourd était un véhiculede plus de 50 kN de charge utile, ce qui, d'après les silhouettesdu parc de poids lourds français, correspond àun poids total autorisé en charge de plus de 90 kN.Dans ce nouveau catalogue la définition a changé . Conformémentà la norme NF P 98-082, les poids lourds sontles véhicules de plus de 35 kN de poids total autoriséen charge (PTAC) . Il convient donc de bien distinguer lesdonnées de trafic exprimées suivant l'ancienne définitionet suivant celle de la norme.Les données de comptage diffusées par le SETRA depuis1990 sont relatives à des relevés visuels de silhouettesde véhicules utilitaires de plus de deux essieux, ouà deux essieux dont l'essieu arrière comporte des rouesjumelées. Ces véhicules sont assimilés à des poidslourds de plus de 35 kN de poids total autorisé en charge(cf . NF P 98-082 annexe D informative).Si l'ingénieur en charge du projet ne dispose que de donnéesexprimées en véhicules de plus de 50 kN de chargeutile, il peut les transformer en nombre de véhiculesde plus de 35 kN de poids total autorisé en charge enutilisant la relation suivante, valable uniquement en rasecampagne :NPTAC = 1,25 x NCUNPTAC : nombre de véhicules de poids total autorisé encharge supérieur à 35 kNNCU : nombre de véhicules de charge utile supérieure à50 kN.Cette relation exprime qu'en moyenne 80 % des véhiculesde plus de 35 kN de poids total autorisé en chargeont une charge utile supérieure à 50 kN . Ce pourcentageest plus élevé sur autoroute, où il y a moins depetits camions, et plus faible sur route secondaire.b . Classes de trafic cumule dans les fiches de structuresPour utiliser les fiches de structures de ce catalogue ladonnée d'entrée "trafic" à prendre en compte est, commel'indique la notice d'utilisation, le nombre de poidslourds cumulé pendant la durée initiale de dimensionnementde la chaussée sur la voie la plus chargée.Deux séries de classes de trafic cumulé ont donc étédéfinies :- une pour les voies du réseau structurant, durée de dimensionnementinitiale 30 ans, notée TCi 3o- une pour les voies du réseau non structurant, durée dedimensionnement initiale 20 ans, notée TCi 2oEntre 1995 et 1996, quand les calculs des structures ontété réalisés, les hypothèses de croissance du trafic poidslourds retenues ont été les suivantes :- Pour les voies du réseau structurant : taux de croissancelinéaire annuelle 5 % du trafic de l'année de mise enservice.- Pour les voies du réseau non structurant : taux de croissancelinéaire annuelle de 2 % du trafic de l'année demise en service.En réalité, le paramètre lié au trafic qui intervient dansle dimensionnement d'une structure est le nombre d'essieuxéquivalents de 130kN , noté NE . Il se calcule àl'aide de l'expression suivante :NE = TCi 2oou 30x CAMoù CAM : coefficient d'agressivité structurelle moyenned'un poids lourd.Les valeurs retenues pour le coefficient d'agressivitémoyenne sont données dans le tableau 6 . Elles résultent,après arrondi, du dépouillement des données recueilliespar les stations d'analyse du trafic lourd (SATL) . Cependant,pour les voies rapides urbaines (VRU(, les autoroutesnon concédées (ARNC) et les liaisons assurant la continuitédu réseau autoroutier (LACRA) , en l'absence dedonnées en nombre suffisant, on a conservé les valeursantérieurement utilisées.Les agressivités sur les RN ont été obtenues sur l'ensembledes poids lourds de PTAC > 35 kN, ce qui expliqueen partie les différences importantes par rapport auxHypotheses et données de calcul13


valeurs antérieurement retenues . L'évolution importantedu parc de silhouettes depuis 20 ans, et en particulierl'augmentation du nombre de tridems, est égalementun facteur explicatif.Ce tableau traduit la différence de composition du parcen circulation en fonction de la nature de la route et dutype de trafic écoulé (fonction de transit, d'échange, oude desserte locale) . On rencontre par exemple beaucoupplus de petits camions à deux essieux, et beaucoupmoins de semi-remorques de 40 kN, sur les routes nationalesà faible trafic que sur les autoroutes.Les moyens de connaissance de la composition du traficlourd (SATL et SIREDO) permettent de calculer l'agressivitémoyenne des poids lourds conformément à la normeNF P 98-082 . Si les études préalables de trafic neprévoient pas d'évolution notable de la fonction de la routeprojetée (trafic intérieur, trafic d 'échanges, ou transitinternational) par rapport à la situation antérieure, il n'y apas lieu de procéder à ce calcul, et l'on retient les valeursd'agressivité figurant dans le tableau 6.Dans le cas contraire, il convient de se rapprocher de laDivision Exploitation Sécurité (DES) du CETE pour estimerla composition de l'histogramme de charges d'essieux,à partir de laquelle on calcule l'agressivité moyenneprévisible.Tableau 6 - Coefficient d'agressivité structurellemoyenne (CAM)Type de structureVRSCatégories de voiesVRNSBitumineuses épaisses* 0,8 0,5GNT/GNT sans objet 1Mixtes 1,2 0,75Semi-rigides et béton 1,3 0,8et GB3/GNT et inversesLe tableau 8 donne les bornes supérieures des classesde trafic cumulé pour les deux types de voies expriméesen nombre d'essieux équivalents pour chaque type destructures.Lorsque l'agressivité du trafic est supérieure à celle indiquéedans le tableau 6, l'ingénieur est conduit à calculerle nombre d'essieux équivalents avec ses hypothèsesd'agressivité et de comparer le nombre obtenu auxvaleurs données dans le tableau 8 . Il en déduira la classede trafic cumulé à retenir pour le dimensionnementde sa structure.Le tableau 7 indique pour chaque classe de trafic cumulé,pour chaque catégorie de voie et chaque type destructure le nombre d'essieux équivalents qui a été utilisédans le dimensionnement des structures du catalogueainsi que le trafic à la mise en service retenu .Tableau 7 - Nombre d'essieux équivalents utilisé dans le dimensionnement des structures du catalogue (en millions)Trafic à la miseen service (PL/jour/sens)35 85 200 500 1200 3000 7000Classe de trafic cumulé TC2 30TC3 30 TC430 TC5 30 TC630 TC7 30TC8 30Bitumineuses épaissesVRS0,5 1,3 3 7,5 18 45 106Semi-rigides, béton 0,8 2 5 12 29 73 171Mixtes 0,8 2 4,5 11 27 68 158Classe de trafic cumulé TC2 20 TC3 20 TC420 TC520 TC620 TC720 TC820Bitumineuses épaisses 0,1 0,3 0,8 2 5 13 30VRNS Semi-rigides, béton 0,2 0,6 1,4 3,5 8,3 20 48Mixtes 0,2 0,5 1,3 3,2 7,8 19 45Souples 0,3 0,7 1,7 4,3 10,4 26 6014


Tableau 8 - Bornes supérieures des classes de trafic cumulé exprimées en millions d'essieux équivalentsClasses de trafic cumulé VRS TC1 30 TC2 3oTC3 30TC430 TC5 30TC630 TC730Bitumineuses épaisses et inverses sans objet 0,7 2,2 4,5 11,3 30 75Semi-rigides, béton sans objet 1,2 3,6 7,3 18,4 49 122Mixtes sans objet 1,1 3,4 6,8 17 45 113Classes de trafic cumulé VRNS TC1 20 TC2 2oTC320 TC4 20 TC5 20 TC620 TC7 20Bitumineuses épaisses et inverses* 0,1 0,2 0,6 1,3 3,2 8,6 21Semi-rigides, béton 0,1 0,3 1 2 5,2 13,8 34Mixtes 0,1 0,3 0,9 1,9 4,8 13 32GNT/GNT 0,2 0,5 1,5 2,5 6,5 17,5 43,5" et GB/GNT4 .4 Plate-forme support de chausséea. Cerectenstitlues nnx:dniquesLa plate-forme support de chaussée est assimilée à unmassif semi-infini élastique homogène et isotrope decaractéristiques suivantes :- coefficient de Poisson : 0,35- module d'Young selon le tableau 9.Tableau 9 - Classe de portance de la plate-forme support dechausséeClasse de portance PF1 PF2 PF3 PF4Module (MPa) 20 50 120 200Pour le calcul, on affecte au module une valeur correspondantà la limite inférieure de la classe de plate-forme.b. Classes de plate-forme retenuesLes résultats d'observation du comportement des chausséesont montré une forte relation entre le niveau dequalité de la plate-forme support de chaussée et le boncomportement des chaussées . Ces résultats conduisent:d'une part à ne plus retenir la réalisation de plates-formesPF1, dont le niveau de portance à long terme esttrop faible pour garantir une bonne tenue des chaussées,d'autre part, à moduler le niveau de portance minimalà obtenir à long terme en fonction du trafic, de la catégoriede la voie et du site (urbain ou périurbain, et rasecampagne).La gêne à l'usager occasionnée par des travaux de réfectionsera ainsi réduite sur les routes les plus importanteset en particulier sur les VRU . En outre, les déformationsdu support de chaussée se répercutant à termeen surface, la pérennité du niveau initial de confort seraplus grande sur ces voies.c. Verification du dimensionnement de la chaussée visà-visde la deformation verticale sur la plate-formeLa déformation verticale e , est limitée à une valeur ezaddonnée par la relation suivante :ez,ad=0, 012 NE-0 222Le Guide de Conception et Dimensionnement [2j fournitdeux relations en fonction du niveau de trafic . Sur leréseau national, on retient, par souci d'homogénéité duniveau de service, la relation correspondant aux traficssupérieurs ou égaux à T3.Le nombre d'essieux équivalents permettant d'obtenirEz,ad est calculé comme indiqué au 4 .3 .b , en prenant encompte les valeurs de coefficient d'agressivité moyenne(CAM) suivantes :Tableau 10 - Valeurs du coefficient d'agressivité moyennepour la justification de la tenue de plate-forme support dechausséeClasse de trafic TC2 TC3 2 TC4CAM 0,5 0,75 1Ces valeurs, qui diffèrent de celles figurant autableau 6, ne résultent pas comme ces dernières de l'exploitationdes stations d'analyse du trafic lourd (SATL).Elles ont été retenues expérimentalement, à l'issue deconstatations sur le comportement des chaussées.Hypotheses et donnees de calcul 15


4.5 Matériauxa . ; ~. . , n t`~~ ;llil


Tableau 13 - Béton de ciment (le coefficient de Poisson est pris égal à 0,25)Matériaux E (MPa) 66 (M Pa) -1/b SN Sh (m) k k dBC non goujonné et non armé BC classe 5 35 000 2,15 16 0,01 1,5 1/1,7BC goujonné* BC classe 5 35 000 2,15 16 0,01 1,5 1/1,47BC armé en continu** BC classe 5 35 000 2,15 16 0,01 1,5 1/1,47Béton maigre BC classe 2 24 000 1,63 15 0,03 1,5 1* goujons conformes à la norme NF A 35-015**armatures conformes à la norme NF A 35-316Tableau 14 - Grave non traitée (le coefficient de Poisson est pris égal à 0,35)Couche Trafic Catégorie* E (MPa) k Emax** (MPa)Base TC3 20B2C1B2C2600400Fondation subdivisée sous GNT TC3 20 B2C1 EGNT [sous-couchel ] = k E d ,BCe-r ° rma sep°n 3 600B2C2 2,5 400en sous- couches sous GB3 TC520 B2C1 E ONT [sous-couche il = k EGNT [sous-couche (i-1)] 3 360de 0,25 m B2C2 2,5 360* La GNT peut être classée en B2C1 si ses caractéristiques à l'essai TCR sont conformes aux valeurs ndiquées dans la norme NF P 98 .129.** Les valeurs de Emax retenues en fondation tiennent compte, conformément au Guide de conception et dimensionnement [2], du type de structuresouple autorisé (cf § 2 .5 . ci-avant) : GB/GNT pour les trafics TC5 20 , et GNT/GNT pour les traficsTableau 15 - Caractéristiques adoptées pour les matériaux de chaussée et le sol lors du calcul de la propagation du front degel dans une structure de chausséeDésignation y (kg/m 3) w (%) (W/m 2 .°C) i9 (W/m2 .°C)BB 2350 1 2,0 2,10GB 2350 1 1,90 1,90EME 2390 1 2,35 2,40GL 2150 4 1,40 1,50SL 1900 7 1,10 1,30GC 2250 3 1,80 1,90SC 1900 8 1,42 1,66GCV 2250 5 1,90 2,10Béton 2300 3 1,70 1,90GNT 2200 4 1,80 2,00Sol A 1300 32 1,1 1,8y : masse volumique apparente w : teneur en eau ,d : conductivité thermique du matériau non geléconductivité thermique du matériau geléHypotheses et donnees de calc,i 17


5 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES'[1 ] Enrobés hydrocarbonés à chaud.Guide d'application des normes pour le réseau routier national.Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, décembre 1994 . 2 vol ., 49+97p.[2] Conception et dimensionnement des structures de chaussée.Guide technique.Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, décembre 1994 . Pag. Multiple.[3] GEL 1 DModélisation monodimensionnel de la congélation de structures de chaussées multicouches (logiciel)Paris : LCPC, septembre 1995.[4] Assises de chaussées en graves non traitées et matériaux traités aux liants hydrauliques et pouzzolaniques.Guide d'application des normes pour le réseau routier national non concédé.SETRA/LCPC (à paraître en 1998).[5] Chaussées en béton.Guide technique.E3agneux : SETRA ; Paris : LCPC, mai 1997 . 134p.18 Catalogue des structwes types de ,


NOTESHypothèses et données de calcul19


Document publié par le SETRAsous la référence D9828Conception et réalisationSETRA - SG - Service communication, Eric RillardonDessinsSETRA - SG - Service communication, Eric RillardonCrédits photographiquesDirection des Routes, Eric BénardFlashageDFG - CommunicationImpressionGEORGES LANG - BoudinDépôt légal3"'"°' trimestre 1998Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes46, avenue Aristide BriandB .P. 100F-92225 Bagneux CedexTéléphone : 01 46 11 31 31Télécopie : 01 46 11 31 69


Page laissée blanche intentionnellement


CATALOGUE DES STRUCTURES TYPES DE CHAUSSÉES NEUVESL'édition 1998 du catalogue des structures se présente sous la forme de trois fasciculeset de deux séries de fiches de structu res, une série bleue pour les voies duréseau structurant et une série verte pour les voies du réseau non structurant.Ce catalogue propose aux ingénieurs responsables de projets routiers plusieurs famillesde structures de chaussées précalculées par la méthode française de dimensionnement.L'objet du fascicule " est d'expliciter et de motiverles choix qui ont été effectués pour conduire aux structures proposées . Ontrouvera ainsi dans ce document toutes les valeurs numériques et les hypothèsesqui permettent de recalculer les structures.Sa lecture n'est pas indispensable dans les cas les plus courants, il sera cependantnécessaire de le consulter dans le cas où l'agressivité du trafic est nettement supérieureà celle prise en compte dans le catalogue et lorsque vous ouvrirez votre consultationaux variantes d'entreprises.CATALOGUE OF STANDARL) STRUCTURES FOR NEW PAVEMENTSThe 1998 edition of the pavement structure catalogue is in three parts, with twoseries of structure sheets, a blue series for structural network roads and a greenseries for nor-structural network roads.This catalogue offers engineers in charge of road projects several families of pavementstrucrures, pre-designed by the French designing method.The part "aims to explain and motivate the choicesthat have led to the proposed structures . This document accordingly contains allnumerical values and assumptions enabling structures to be re-calculated.It is not essential to read it ,n the most common cases . But it is necessary toconsult it in cases where traffic is much more aggressive than that taken intoaccount in the catalogue, and when you open your pre-contract negotiations tocontractors' alternative proposals.partir n ,in ensemble3 fascicules,"arément.Ensemble disponible sous la référence D9828au prix de 300 F.au bureau de vente du SETRA46, avenue Aristide BriandBP 100F-92225 BAGNEUX CEDEXtéléphone 01 46 11 31 53 et 01 46 11 31 55télécopie 01 46 11 33 55à I'IST-Diffusion -- LCPC58, boulevard LefebvreF-75732 PARIS CEDEX 15téléphone 01 40 40 52 26télécopie 01 40 43 54 95sur Internet http://www .Icpc .'rISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-1516


Ministèrede I'Equipement,des Transportset du logementRÉSEAU ROUTIER NATIONALCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉESNEUVESibkknexes.WI / SETRAILCPCIlnService d'Études Techniques des Routes et AutoroutesLaboratoire Central des Ponts et Chaussées


Page laissée blanche intentionnellement


RÉSEAU ROUTIER NATIONALCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉES NEUVESAnnexesÉdition 1998Document édité et diffusé par :Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes4 46, avenue Aristide Briand - BP 100 - F-92225 BAGNEUX CEDEXSETRA Téléphone : 01 46 11 31 31 - Télécopie : 01 46 11 31 69LCPCLe Laboratoire Central des Ponts et Chaussées58, boulevard Lefebvre - F-75732 PARIS CEDEX 15Téléphone : 01 40 43 52 26 - Télécopie : 01 40 43 54 95sur internet http ://www.lcpc .fr


Ce catalogue des structures types de chaussées neuves a été rédigé par un groupe de travail constitué par desreprésentants du Réseau Technique du Ministère de l'Équipement et sa validation technique assurée par MessieursJean-François CORTÉ (LCPC) et Yves GUIDOUX (SETRA).Le groupe de travail était constitué de :- Antoine DE E3OISSOUDY (LCPC) t- Michel DAUZATS (LRPC d'Aix-en-Provence)- Valérie GOYON (SETRA), secrétaire technique du groupe- Rolf KOBISCH (LRPC de Saint-Brieuc)- Cédric LEROUX (SETRA)- Hugues ODEON (LCPC)- David SANCHEZ (Stagiaire au SETRA)Ce document est propriété de l'Administration et ne peut être reproduit, même partiellement, sans l'autorisationdu SETRA ou du LCPC.© 1998 - SETRA - LCPCISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-15162


Page laissée blanche intentionnellement


Guides techniques et textes règlementairesCatalogue 1977 des structures types de chaussées neuves . Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, décembre 1977 . Pag.multipleChaussées neuves à faible trafic . Manuel de conception . Bagneux SETRA ; Paris LCPC, juillet 1981 . 43p.Catalogue 1977 des structures types de chaussées neuves . Actualisation 1988 . Bagneux : SETRA ; Paris LCPC,1993 . Pag. multipleConception et dimensionnement des structures de chaussée . Guide technique Bagneux SETRA Paris LCPC,décembre 1994 . Pag . multipleInstruction sur les conditions techniques d'aménagement des autoroutes de liaison (ICTAAL) . Bagneux : SETRA, 1985.53p.CETE de l'Ouest . Etablissement des coupes transversales de chaussées . Guide technique . Bagneux SETRA, Paris :LCPC, avril 1988 . 94p.Instruction sur les conditions techniques d'aménagement des voies rapides urbaines (ICTAVRU) . Lyon CERTU, 1990.365p.Aménagement des routes principales (ARP) . Guide technique. Bagneux SETRA, août 1994 . 143p.Recommandation pour l'assainissement routier . Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, 1982 . 66p.Circulaire 89-46 du 8 Août 1989 relative à la mise en concurrence des techniques de construction et de renforcementdes chaussées.Catalogue des types de routes en milieu interurbain . Circulaire du 9 décembre 1991 . Bagneux SETRA, décembre1991.Réalisation des remblais et des couches de forme . Guide technique . Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, septembre1992. 2 vol ., 98+102p.Traitement des sols à la chaux, aux liants hydrauliques et pouzzolaniques . Guide technique . SETRA/LCPC (à paraître).Marchés publics de travaux . Cahier des clauses techniques générales . Fascicule 2 . Terrassements généraux et sonCCTP type annexé (en révision).Enrobés hydrocarbonés à chaud . Guide d'application des normes pour le réseau routier national . Bagneux : SETRA ;Paris LCPC, décembre 1994 . 2 vol ., 49+97p.Assises de chaussées en graves non traitées et matériaux traités aux liants hydrauliques et pouzzolaniques . Guided'application des normes pour le réseau routier national non concédé. SETRA/LCPC (à paraître en 1998).Chaussées en béton . Guide technique . Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, mai 1997. 134p.Cahier des clauses techniques générales . Fascicule 27 . Fabrication et mise en oeuvre des enrobés hydrocarbonés.Cahier des clauses techniques générales . Fascicule 25. Fabrication et mise en oeuvre des assises de chaussées.ALIZE . Calcul des déflexions de surface, des contraintes et des déformations des structures de chaussée [logiciel].Paris LCPC, août 1993.ECOROUTE 4. Dimensionnement des structures de chaussées [logiciel] . Paris : Presses de I'ENPC.GEL 1D . Modélisation monodimensionnel de la congélation de structures de chaussées multicouches [logiciel].Paris LCPC, septembre 1995.6


• Catégories de voiesARNCLACRARNVRNSVRSVRUautoroute non concédéeliaison assurant la continuité du réseau autoroutierroute nationalevoie du réseau non structurantvoie du réseau structurantvoie rapide urbaine• TraficCcoefficient de cumulCAMcoefficient d'agressivité structurelle moyenne d'un poids lourd par rapport àl'essieu de référenceddurée de dimensionnement initiale de la chausséeMJAmoyenne journalière annuelleNCUnombre de véhicules de charge utile supérieure à 50 kNNEnombre d'essieux équivalentsNPTACnombre de véhicules de PTAC supérieur à 35 kNPLpoids lourd (véhicule de plus de 35 kN de PTAC)PTACpoids total autorisé en charget taux de croissance linéaire annuelle du trafic lourd (%)SATLstation d'analyse du trafic lourdSIREDOsystème informatisé de recueil des donnéesT 1998trafic poids lourds MJA en 1998 sur la voie la plus chargéeTCi 20i eme classe de trafic cumulé sur 20 ansTCi 30i eme classe de trafic cumulé sur 30 ansVRNSvoie du réseau non structurantVRSvoie du réseau structurant• Paramètres de dimensionnementvcoefficient de Poissonr masse volumique apparente (kg/m 3 (contrainte pour a6 laquelle la rupture par traction en flexion sur éprouvette de360 jours est obtenue pour 10 6 cycles (MPa)E6 (10°C, 25 Hz) déformation pour laquelle la rupture conventionnelle en flexion sur éprouvetteest obtenue au bout de 10 6 cycles avec une probabilité de 50%, à 10°Cet 25 Hzconductivité ~y thermique du matériau gelé (W/m2 °C)kgEbEadmconductivité thermique du matériau non gelé (W/m 2 •°C)déformation verticale maximaledéformation verticale admissible en compressionpente de fatigue du matériau exprimée sous forme d'une loi bi-logarithmiquemodule d'Young (MPa)k~ coefficient de calage8


kdk rksrShSNcoefficient tenant compte des discontinuités des structures de chausséesrigides et de l'incidence des gradients thermiques pour les chaussées en bétoncoefficient ajustant la valeur de déformation ou de contrainte admissible enfonction du risque de calcul et des facteurs de dispersioncoefficient de prise en compte d'hétérogénéités locales de portance de lacouche non liée sous-jacenterisque de calcul (%)w teneur en eau (%)écart-type sur l'épaisseur de la couche de matériau mise en oeuvre (m)écart-type sur le logarithme du nombre de cycles entraînant la rupture parfatigue• Support de chausséeA, B, C, D, R, FARARiEV2IpPFiPSTR tVBSclasses des sols et matériaux rocheux (cf . Guide technique «Réalisation desremblais et des couches de forme»)arase de terrassementclasse de portance à long terme de l'arase de terrassementmodule à la plaque au second cycle de chargementindice de plasticité (%)classe de portance à long terme de la plate-forme support de chausséepartie supérieure des terrassementsrésistance à la traction directe (M Pa)valeur de bleu de méthylène d'un sol (g de bleu pour 100g de sol)• Tenue au gel/dégelA nHEhPHRNEIAIRPQBQ gQ ngSGcoefficient dépendant de la nature du matériau de couche de forme(J(°C x jours) / cm)hiver exceptionnelépaisseur de matériaux non gélifs de la plate-forme (cm)épaisseur de matériaux peu gélifs de la plate-forme (cm)hiver rigoureux non exceptionnelindice de gel admissible de la chaussée (°C .jours)indice de gel atmosphérique de référence (°C.jours)pente obtenue à l'essai de gonflement (mm / (°C x heure))quantité de gel admissible à la base de la chaussée ('V(°C x jours))quantité de gel admissible en surface des matériaux gélifs ( (°C x jours))protection thermique apportée par les matériaux non gélifs de la plate-forme("I(°C x jours))classe de sensibilité au gel :- SGn : matériau non gélif- SGp : matériau peu gélifSGt : matériau très gélifAnnexe . 9


• Coupe transversaleOHBAUBDBMCSHNDHNGmSTPCvariation transversale d'épaisseur des couches d'assisebande d'arrêt d'urgencebande dérasée (BDG : bande dérasée de gauche, BDD : bande dérasée dedroite)bande médianecouche de surfaceépaisseur nominale au bord droitépaisseur nominale au bord gauchemarquage de rivesurlargeur structurelle de chaussée portant le marquage de rive (m)terre plein central• Autres notationsIQRNDESligne rougepassage inférieurpassage supérieurépaisseur totale de la solution de basevariante d'épaisseurtaux d'actualisationcoefficient d'actualisationdépense d'entretien à l'année nscellement ou pontage de fissuresenduit superficielréfection des joints transversaux et longitudinauxréfection des joints longitudinauxréfection des joints transversauxréfection de la couche de surface (BBTM, enrobé drainant ou recyclage enplace)Image Qualité du Réseau NationalDivision Exploitation Sécurité• OrganismesCERTUCETEDRLCPCSETRACentre d'études sur les réseaux, les transports, l'urbanisme et les constructionspubliquesCentre d'études techniques de l'EquipementDirection des RoutesLaboratoire central des Ponts et ChausséesService d'études techniques des routes et autoroutesio


3 DÉTERMINATION DE LA CLASSE DE PLATE-FORME'La présente annexe reprend les indications du guidetechnique Réalisation des remblais et des couches deforme couramment appelé GTR qui permettent de déterminerla classe de plate-forme support de chaussée.Elle se divise en quatre parties :- la détermination de la classe de sol- la définition du cas de la partie supérieure des terrassements(PST) et de la classe d'arase terrassement (ARi).- la détermination de la classe de plate-forme (PFj) enfonction de la nature et de l'épaisseur de la couche deforme- deux exemples d'application.1 Classification des solsLa classification des sols qui figure dans le GTR est définiepar la norme NF P 11-300 qui regroupe l'ensembledes matériaux en trois grandes catégories :- les sols (classes A, B, C, D) subdivisés en 2 sous-catégoriesselon le diamètre D des plus gros éléments,- les matériaux rocheux (classe R),- les sols organiques et sous produits industriels (classeF).La figure 1 reproduit la classification des sols non organiqueset des matériaux rocheux d'après leur nature.2 Cas de partie supérieuredes terrassements (PST),classes d'arase terrassement (ARi)Pour déterminer la portance de la partie supérieure desterrassements (PST), on prend en compte la nature etl'état hydrique des matériaux de la PST intéressant lemètre supérieur, et le contexte général de la chausséeen service (possibilités d'alimentation en eau, drainage,etc . . .).A chaque PST sont associées une ou deux classesde portance à long terme de l'arase terrassementnotées ARi . Le tableau 1 présente les 7 cas de PST distinguéspar le guide des terrassements routiers et lesclasses d'arase associées.Figure 1 - Classification des sols et des matériaux rocheux d'après leur nature (extrait du GTR, fascicule Il, annexe 1).Passant à 80 mmDmax 50 mmPassant à 80 mmDmax > 50 mm100 %12 25 40 Ip35%A, A,3 4PassantCl ou C2à2mmCl : matériaux roulés etB 5 B,matériaux anguleux peu charpentés12% 12% 10/50 > 60 à 80%)100%D, B, Bz C2 matériaux anguleux très charpentés70% D3(0/50 60 à 80%)D z B 3 B40%0% 0%o 0,1 0,2 1,5 2,5 6 8 VBS 0 0,1VBSRochessédimentairesRoche magmatiqueset métamorphiquesRoches carbonatéesRoches argileusesRoches siliceusesRoches salinesMatériaux rocheuxCraiesGranites, balsates, andésites, gneiss,schistes métamorphiques et ardoisiers . ..CalcairesMarnes, argilites, pélites . ..Grès, poudingues, brèches . ..Sel gemme, gypse . ..R 1R2R3R4R5R6Matériaux particuliersSols organiques et sous-produits industrielsFAnnexes 11


Tableau 1 - Cas de PST et classes d'arase ARi (extrait du GTR, fascicule 1, tableau IX1.Cas de P.S .T . Schéma DescriptionP.S .T.n 0P.S .T.n° 1SolsA, B,, B 3 , B 5 , B5 , C .se trouvant dans un étathydrique (th).ContexteZones tourbeuses, marécageuses ou inondables. PST dont la portance risque d'être quasinulle au moment de la réalisation de lachaussée ou au cours de la vie de l'ouvrage.SolsMatériaux des classes A, B 2 , B,, B5 , B,,, C,,R 12 , R 13 , R33 et certains matériaux C » R, etR53 dans un état hydrique (h).ContextePST en matériaux sensibles de mauvaise portanceau moment de la mise en oeuvre de lacouche de forme ;, et sans possibilité d'améliorationà long terme B.Classede l'araseAROAR1CommentairesLa solution de franchissement de ces zones doitêtre recherchée par une opération de terrasse- .ment (purge, substitution) et/ou de drainage(fossés profonds, rabattement de la nappe . . .) demanière à pouvoir reclasser le nouveau supportobtenu au moins en classe AR1.Dans ce cas e PST, il convient : - soit de procéderà une amélioration du matériau jusqu'à 0,5m d'épaisseur par un traitement principalementà la chaux vive et selon une technique remblai.On est ramené au cas de PST 2, 3 ou 4 selonle contexte - soit d'exécuter une couche de formeen matériau granulaire insensible à l'eau deforte épaisseur (en admettant une légère réductionsi l'on intercale un géotextile anticontaminantà l'interface PST - couche de forme).P.S .T.n 2ASolsMatériaux des classes A, B 2 , B,, B 5 , B5 , C,,R,,, R 13 , R3 , et certains matériaux C » R, . etR 63 dans un état hydrique 1m).ContextePST en matériaux sensibles à l'eau de bonneportance au moment de la mise en oeuvre dela couche de forme Cette portance peutcependant chuter à long terme sous l'actiondes infiltrations des eaux pluviales et d'une remontéede la nappeAR1Si l'on peut réaliser un rabattement de la nappeà une profondeur suffisante, on est ramenéau cas de PST 3 . Bien que les exigences requisesà court terme pour la plate-forme supportpuissent être momentanément obtenues auniveau de l'arase, il est cependant quasimenttoujours nécessaire de prévoir la réalisationd'une couche de forme.P.S .T.n° 3BSolsMêmes matériaux que dans le cas de PST 2.ContextePST en matériaux sensibles à l'eau, de bonneportance au moment de la mise en oeuvrede la couche de forme '' mais pouvant chuterà long terme sous l'action de l'infiltrationdes eaux pluvialesAR1AR2Mêmes commentaires qu'en PST 2 sur la nécessitéde réalisation d'une couche de forme.Sans mesure de drainage.Classement en AR2 si des dispositions constructivesde drainage à la base de la chausséepermettent d 'évacuer les eaux et d ' éviter leurinfiltration.P.S .T.n° 4P.S .T.n` 5Alôôôô~ ti .,--_ogôn41PIi8111StBSolsMêmes matériaux qu'en PST 1 sous réserveque la granularité permette leur traitement.ContextePST en matériaux sensibles à l'eau (en remblaiou rapportés en fond de déblai hors nappe)ayant subi une amélioration a la chaux ouaux liants hydrauliques selon une technique«remblai» et sur une épaisseur de 0,30 à 0,50m . L'action du traitement est cependant durable.ASolsMatériaux des classes D3 , R,,, R 2 „ R 2J , R3 ,,RR,,, R, »5, ainsi que certains matériauxP.S .T.C2 , R 23 , R 43 et R 63 .n 6ContextePST en matériaux graveleux ou rocheux insensiblesà l ' eau mais posant des problèmes deréglage et/ou de traficabilité.A Comportement de la PST à la mise en oeuvre de la couche de forme.B Situation pendant la ((phase de construction), de la chaussée .BSolsB, et D, et certains matériaux rocheux de laclasse R 3 .ContextePST en matériaux sableux fins insensibles àl 'eau, hors nappe, posant des problèmes detraficabilité.AR2AR2AR3AR3AR4La portance de l'arase peut être localement élevéemais la dispersion n'autorise pas un classementsupérieur. La décision de réalisationd'une couche de forme sur cette PST dépenddu projet et des valeurs de portance de l'arasemesurées à court terme (après prise du liant).La portance de l'arase de cette PST dépendbeaucoup de la nature des matériaux . Classementen AR3 si le module EV2 de l'arase estsupérieur à 120 MPa . Les valeurs de portancea long terme peuvent être assimilées aux valeursmesurées à court terme . La nécessitéd'une couche de forme sur cette PST ne s'imposeque pour satisfaire les exigences de traficabilité.Classement en AR3 si EV2 ? 120 MPa et enAR4 si EV2 ? 200 MPa . Les valeurs de portanceà long terme peuvent être assimilées auxvaleurs mesurées à court terme . La nécessitéd'une couche de forme ne s'impose que pourles exigences à court terme (nivellement et traficabilité)et peut donc se réduire à une couchede fin réglage.12


Figure 2Tableau 5 - Classe mécanique des sables et graves traitéesTraitementen centraleTraitementen placeClassemécaniqueZone 1 -1Zone 2 - 2Zone 3 zone 2 3Zone 4 zone 3 4Zone 5 zones 4, 5 5Tableau 6 - Conditions de surclassement de portance des plates-formes avec couche de forme en matériaux grenus traitésaux liants hydrauliquesClasse de l'araseEpaisseur de matériau de couche de forme (en cm)Classe mécanique du matériau3 4Classe de laplate-formeobtenue** 30 35PF2AR1* 30 3550***PF340 45*** 55**PF4AR2 25 30 35 PF330 35 45** PF4Pour les VRS, l'épaisseur sera majorée de 5cm dans les cas d'AR1.** L'épaisseur minimale de 30 cm permet un reclassement en PF3.***L'obtention de la compacité recherchée en fond de couche conduira généralement à une mise en oeuvre en 2 couches.4 Exemples de détermination dela classe de plate-formea . Cas d'un sol fin• Identification du solDmax50mmPassant à 80 microns > 35%Ip =18Etat hydrique du terrain : hLe fascicule II du GTR (annexe 1, page 12) permet declasser ce sol en Ath• Détermination de la PSTCe sol est traité sur 0,5 m à la chaux selon une techniqueremblai . L'action du traitement n'est pas durable . Leniveau de la nappe se situe à plusieurs mètres sous lachaussée, il n'y a pas de risque de remontée d'eau . Desinfiltrations sont toutefois possibles . Le fascicule I duGTR (tableau IX, page 64-65) permet de déterminer laclasse de PST et la classe de l'arase : on se situe enPST1 avant traitement, mais celui-ci ramène au cas :- PST 3• Détermination de la classe de plate-formeChoix de la couche de formeOn envisage un traitement mixte chaux-ciment du sol A2.Pour le cas de PST 3 et une AR1, l'épaisseur de couchede forme préconisée (fascicule I l du GTR, annexe 3, page56) est de 35 cm.Classe de plate-forme :Pour une telle couche de forme, le même tableau de l'annexe3 (fascicule Il du GTR) indique que la plate-formeobtenue est PF2.Pour obtenir PF3, il faut traiter sur 50 cm en deux couches(fascicule I du GTR, § 3 .4 .2.3, tableau XIV page 71,ou tableau 4 de la présente annexe).Variante :Une couche de forme en matériaux D31 non traités miseen oeuvre sur une épaisseur de 40cm conduirait à PF2(fascicule Il du GTR, annexe 3, page 68, ou tableau 2 dela présente annexe) . Si la couche de forme était de 80cmon obtiendrait PF3 (fascicule I du GTR, § 3 .4 .2 .1, tableauXIII page 70, ou tableau 3 de la présente annexe).- AR1Annexes 15


• Identification du solDmax 50 mmpassant à 80 microns 12%passant à 2 mm > 70%0,1 VBS0,2FS 60Le fascicule II du GTR (annexe 1, page 13) permet declasser ce sol en B11.• Détermination de la PSTLe module EV2 de l'arase est inférieur à 120 Mpa . Lefascicule I du GTR (tableau IX, page 64-65) permet dedéterminer la classe de PST et la classe de l'arase :- PST 5- AR2fClasse de plate-forme :La couche de forme prévue n'améliore pas la portance,la classe de plate-forme est donc PF2.Pour obtenir une plate-forme PF3, il faut appliquer 50cm de matériau D21 non traité (fascicule I du GTR, §3 .4 .2 .1, tableau XIII page 70, ou tableau 3 de la présenteannexe).Variante :Si l'on envisage un traitement aux liants hydrauliques dematériaux grenus B, D1 ou D2, qui conduise par exempleà une classe de performance mécanique 3 (fasciculeI du GTR, § 3 .4 .2 .3, tableau XV page 72, ou tableau 5de la présente annexe), une épaisseur de 25 cm conduità PF3, et une épaisseur de 30 cm conduit à PF4 (fasciculeI du GTR, § 3 .4 .2.3, tableau XVI page 73, ou tableau6 de la présente annexe).• Détermination de la classe de plate-formeChoix de la couche de forme :Ce matériau posant des problèmes de traficabilité, onprévoit une couche de forme en matériaux non traitésD21 sur 20 cm d'épaisseur .16


4 INDICES DE GEL DES HIVERS 1951-52 À 1996-97DES PRINCIPALES STATIONS MÉTÉOROLOGIQUES (EN "C x JOURS).1.Les valeurs données sont caractéristiques de la station et ne doivent pas être considérées comme représentativesde tout un département. Il faudra dans certains cas tenir compte des indices donnés pour les stations voisines.2. Les indices inférieurs à 5 n'ont pas été pris en compte.3. Le signe — signifie que les données ne sont pas disponibles.HIVER AMBERIEU ST-QUENTIN VICHY ST-AU BAN101) (02) (03) (04)1951-1952 55 10 251952-1953 15-98-8 6-45-7 15-501953-1954 50-65 22-90 30-70 —1954-1955 7 8-22 0 01955-1956 25-235 200 8-210 801956-1957 10-10-60 8-13 30 01957-1958 15-10-10 8-13 10-08 101958-1959 20-7 11 18 81959-1960 80 45-5 60-8 181960-1961 18 7 10-10 01961-1962 40-20 30-7 40-10 61962-1963 50-60-270-25 225 15-60-250-30 25-651963-1964 130 45-12-11 75-15-22 101964-1965 17-10-35 25-10-7 15-18 101965-1966 90 6-65 70 221966-1967 65 23 45 131967-1968 65-30 15-25 32-15 10-121968-1969 35-32 20-17-40 8-20-25 101969-1970 90-15-7 25-30-7-20 40-27-8-7 01970-1971 175-50 71-33 127-7-38 33-131971-1972 9-21 16 6 01972-1973 31-33 10-6 15 01973-1974 29-8 12 15 01974-1975 0 0 0 01975-1976 30 17 27 61976-1977 10-23-6 21-5 6-8 01977-1978 20-8-18 6-30 11-16 01978-1979 16-49-4 12-14-111-17 8-17-34-7 06-111979-1980 26 33 20 01980-1981 38-13-18-23-23 7-6-16-5-11 7-10-9-25-17 61981-1982 12-4 15-46 0 01982-1983 8-16-30 14 21 01983-1984 19-14 6 7-18-15 01984-1985 189-19 144-37 146-16 641985-1986 25-8-51 11-13-89 19-11-39 191986-1987 6-16-115 108-8-6 113-9 211987-1988 5 16 0 01988-1989 21-20 0 9 01989-1990 8-27-29 7-5 10-19 01990-1991 80 5-44-19 13-101991-1992 9-54-8 10 09-15 01992-1993 29-9 35 26 71993-1994 9 0 8 01994-1995 29-7 7-7 5 61995-1996 10 10-17-11 0 01996-1997 73 101 44 10Annexes 17


HIVER EMBRUN NICE ST-GIRONS ROMILLY CARCASSONNE(05) (06) (09) (10) (11)1951-1952 12-95 0 6-12-10 01952-1953 165 0 6-7-32 01953-1954 70 0 - 27-90 -1954-1955 15-6 0 0 6 1-101955-1956 145 0 120 205 851956-1957 25-17 0 23 10-11-5 51957-1958 26-12 0 0 4-10 01958-1959 60 0 6 15-15 01959-1960 45 0 28 60-10 201960-1961 35 0 8 5 51961-1962 20-6 0 0 30-10 01962-1963 15-40-129 0 35-13-36 18-208 30-121963-1964 25 0 20-12-5 55-8-25-5 121964-1965 12-40-13-30-15 0 7-6 25-20 01965-1966 7-70 0 5 100 81966-1967 15-40 0 11 35 101967-1968 17-65 0 15 20-12 121968-1969 40-50 0 6-7 22-16-25 51969-1970 32-7-12-22 0 0 17-12-40 01970-1971 87-31 0 32-14 112-29 351971-1972 14-13 0 0 09-15 01972-1973 13-9 0 0 14-12-11 01973-1974 33 0 7 16-06 01974-1975 0 0 0 0 01975-1976 0 0 0 17 01976-1977 4-14-7 0 0 01977-1978 5-50 0 0 01978-1979 10-59 0 0 01979-1980 41 0 6 41980-1981 18-4-48-12 0 5 01981-1982 5-25-7 0 0 01982-1983 19 0 15 91983-1984 10-30 0 0 01984-1985 101-5 4 83 811985-1986 5-19-18-41 0 4-14 131986-1987 17-47-12 0 36-6 112-13 491987-1988 5 0 0 23 01988-1989 10 0 6-6 13 01989-1990 0 0 0 32-14 01990-1991 45-63-38 0 6-8 08-84 01991-1992 6 0 0 13-06 01992-1993 5-13 0 8 33 01993-1994 6-5 0 8 0 01994-1995 33 0 0 8 01995-1996 12 0 5 9-11 01996-1997 22 0 15 107-6 1118


HIVER LA ROCHELLE BOURGES AJACCIO DIJON ROSTRENEN(17) (18) (2B) (21) (22)1951-1952 13 0 12-40-101952-1953 10-25 0 15-401953-1954 24-60 0 40-90 -1954-1955 5 0 8 71955-1956 155 0 7-200 19-511956-1957 12-25 0 7-40 01957-1958 - 0 0 7 01958-1959 0 10-6 0 14 01959-1960 8 45-7 0 55-7 01960-1961 0 8 0 6-6 01961-1962 0 17-6 0 35-11 8-101962-1963 30-73 8-45-157 0 35-60-165-18 20-83-121963-1964 22-5 42-7-16-5 0 115 8-71964-1965 0 13 0 30-6 51965-1966 22 65 0 80 301966-1967 10 30 0 45 61967-1968 0 14-6 0 40-20 01968-1969 7 11-16-13 0 8-12-30 81969-1970 0 25-22 0 57-8 61970-1971 25 8-21 0 102-24 231971-1972 0 9 0 12-14 51972-1973 0 11-7 0 23-29-6 01973-1974 0 10 0 22-7 01974-1975 0 0 0 0 01975-1976 0 9 0 27 01976-1977 0 5-11 0 8-181977-1978 0 8-10 0 6-13-10-121978-1979 0 5-28-5 0 8-651979-1980 5 21 0 261980-1981 0 7-13 0 23-6-101981-1982 0 0 0 61982-1983 0 9 0 6-111983-1984 0 6 0 15-61984-1985 57 135-9 0 167-251985-1986 9 11-20-40 0 21-9-1281986-1987 68 108-7 0 9-8-133 531987-1988 0 10 0 21 61988-1989 0 7 0 9-16 01989-1990 0 12 0 24-35 01990-1991 12-6 64-52 0 22-86 241991-1992 0 8-5 0 9-21-7 01992-1993 0 26 0 38 51993-1994 0 6 0 10 01994-1995 0 5 0 17 01995-1996 0 5 0 8-7-10 01996-1997 30 70 0 111-5 3920


HIVER BESANCON MONTELIMAR LUS-LA- EVREUX CHATEAUDUN(25) (26) CX-HAUTE(26) (27) (28)1951-1952 45 12 1901952-1953 20-70 10 15-275 -1953-1954 55-95 11-40 170-10 1151954-1955 10-5 0 12-901955-1956 220 105 45-20-275-161956-1957 5-10-50 8 30-25-60-101957-1958 10-8-10-8 0 15-80-571958-1959 17-5 0 15-70-101959-1960 70-10 30 10-90-251960-1961 16-45 0 1001961-1962 30-20-5 7 25-79 -1962-1963 35-65-193 35-85 419-7 1941963-1964 70-45-8 30 145-171964-1965 35-30 6 243 -1965-1966 90 35 10-100 831966-1967 55 20 35-16-91967-1968 45-30-6 10-8 150-12 51968-1969 6-12-20-50 7 12-162-8 19-11-281969-1970 95-10-12 10 170-100-15 20-11-081970-1971 122-47 75-13 180-15-82 61-201971-1972 14-13 0 82-45-8 151972-1973 61 0 10-7-21-148 10-61973-1974 27-8 7 63-35 61974-1975 0 0 14-13 01975-1976 29 0 43 191976-1977 11-23 0 11-24-54-10-7-5 5-9-71977-1978 8-12-12 7 50-5-138 01 .08 .201978-1979 15-8-65 8-6 51-6-86-9-35 10-6-63-51979-1980 31 0 19-104 251980-1981 5-40-9-9-12-9 0 6-290-6 5-6-111981-1982 8-6 0 8-17-30-6-13 91982-1983 5-17 0 20-9-71-6 121983-1984 18-8 0 24-116-41 51984-1985 178-35 93 6-292-15 107-261985-1986 20-8-93 18 73-8-149-7 6-18-871986-1987 12-12-129-7-5 42 167-43-8-15 111 117-61987-1988 22 0 8-5-46-9 15 171988-1989 13-11 0 28-6-14 0 01989-1990 20-32 0 0 7 61990-1991 19-72 0 86-88 56 58-521991-1992 14-33-7 0 22-23 0 01992-1993 41-7 6 26-44 33 341993-1994 13 0 16-18-6 0 01994-1995 26 0 20-69-8 5 61995-1996 8-6-12 0 6-56-8 8-10-8 7-7-971996-1997 97 8 45 84 7821


HIVER CHARTRES BREST LANVEOC BREST-GUIPAVAS NIMES?28) (29) (29) (29) (30)1951-1952 8 0 01952-1953 7-40-10 0 01953-1954 10-85 9 221954-1955 10-5 0 01955-1956 125 9-15 601956-1957 10-20 0 01957-1958 10-6 0 01958-1959 0 0 01959-1960 35-8 0 151960-1961 5 0 01961-1962 22-7-8 0 01962-1963 7-192 21 25-71963-1964 35-20-8 0 01964-1965 25-10 0 01965-1966 8-72 11 151966-1967 20 0 101967-1968 13-5 0 01968-1969 20-10-16 0 01969-1970 20-7-18 0 01970-1971 72-20 11 17-71971-1972 14 0 01972-1973 9-8 0 01973-1974 5 0 01974-1975 0 0 01975-1976 13 0 01976-1977 6-12-5 0 0 0 01977-1978 8-23 0 0 0 01978-1979 10-8-73-8 0 0 0 01979-1980 25 0 0 0 01980-1981 6-8-6 0 0 0 01981-1982 14 0 0 0 01982-1983 14 0 0 0 01983-1984 0 0 0 0 01984-1985 102-22 0 7 7 521985-1986 8-8-78 0 9 12 111986-1987 115-6 0 11 15 291987-1988 18 0 0 01988-1989 - 0 0 01989-1990 0 0 0 01990-1991 55 10 11 01991-1992 0 0 01992-1993 34 0 01993-1994 0 0 01994-1995 5 0 01995-1996 8-8 0 01996-1997 79 0 022


HIVERTOULOUSE(31)BORDEAUX(33)SETE(34)MONTPELLIER(34)DINARD1951-1952 0 0 0 01952-1953 9-6-20 0 0 01953-1954 20-40 40 15 251954-1955 0 0 0 01955-1956 115 66 53 16-221956-1957 12 10 0 01957-1958 0 0 0 01958-1959 7 0 0 01959-1960 25 12 13 01960-1961 7 8 0 01961-1962 7 6 0 51962-1963 33-20-50 37-64 20-40 20-641963-1964 15-10-13 17-7-10 7 61964-1965 0 0 0 01965-1966 15 23 10 201966-1967 18 18 14 01967-1968 12 7 0 01968-1969 12 6-10 0 51969-1970 0 0 0 01970-1971 38-11 14-12 5 161971-1972 0 0 0 01972-1973 0 0 0 01973-1974 5 0 0 01974-1975 0 0 0 01975-1976 0 11 0 0--- -- - -1976-1977 0 0 0 0 01977-1978 0 0 0 0 01978-1979 0 0 0 0 1-71979-1980 7 0 0 0 71980-1981 5 0 0 0 01981-1982 0 0 0 0 01982-1983 6 6 0 0 01983-1984 0 0 0 0 01984-1985 106 93 35 44 33-141985-1986 15 5-13 8 8 1-111986-1987 58 78 24-21 35 491987-1988 0 0 0 0 01988-1989 0 0 0 0 01989-1990 0 0 0 0 01990-1991 0 0 0 0 1-6-181991-1992 0 0 0 71992-1993 0 0 0 61993-1994 0 0 0 01994-1995 0 0 0 01995-1996 0 0 0 01996-1997 18 17 0 25(35)Annexe. 23


HIVER RENNES CHATEAUROUX TOURS GRENOBLE DAX(35) (36) (37) (38) (40)1951-1952 0 9 5 681952-1953 0 29-10 30 65-101953-1954 37 19-57 6-55 32-551954-1955 0 6 5 01955-1956 46 137 100 1701956-1957 10 9-24 8-22 10-301957-1958 0 0 0 01958-1959 0 9 0 7-181959-1960 10 39-7 40 651960-1961 0 9 0 01961-1962 0 28-8-6 15 12-101962-1963 25-82 9-43-156-26 40-122-20 13-45-1701963-1964 7-6 51-13-18 35-13 60-221964-1965 6 13-6-7 15-5 12-111965-1966 23 74 52 501966-1967 10 - 15 301967-1968 0 30-7 181968-1969 0 11-15-14 10-15-121969-1970 0 31-29 14-22 98-20-231970-1971 27 74-21 64-13 143-481971-1972 0 8 8 15-91972-1973 0 12-10 7-7 16-191973-1974 0 10-6 0 361974-1975 0 0 0 01975-1976 0 12 5 211976-1977 0 6 7 01977-1978 0 7-11 5-7 01978-1979 6-17 6-14-16-5 19 01979-1980 10 22 16 01980-1981 0 5-5-10 0 01981-1982 0 0 0 01982-1983 0 12 7 01983-1984 0 7 0 01984-1985 65-9 130-7 103-5-21 641985-1986 12-25 12-19-28 5-18-65 71986-1987 61 108-6 99 12-100-9 401987-1988 7 6 13 0 01988-1989 0 0 0 17-6 01989-1990 0 14 0 9 01990-1991 25 65-51 57-48 30-6-26-17 01991-1992 0 6-5 5 5-23-8 01992-1993 7 24 22 22-11 01993-1994 0 24 0 6-9 01994-1995 0 6 0 35 01995-1996 0 9 6-7 5-15 01996-1997 34 77 73 51 724


HIVER MT-DE-MARSAN ROM ORANT! N SAINT-ETIENNE LE-PUY-CHADRAC LE-PUY-LOUDES(40) (41) (42) (43) (43)1951-1952 0 30-8 751952-1953 8 15-70-15-12 25-80-401953-1954 8-40 - 40-75 60-851954-1955 0 8 7-7 10-15-151955-1956 79 135 8-200 20-10-2401956-1957 11 16-30 8-65 10-651957-1958 0 0 10-8 9-10-101958-1959 0 6 20 20-20-81959-1960 17 45-6 75-10 80-1 11960-1961 0 5 12 35-151961-1962 7 15-5 40-16-10 35-25-9-131962-1963 35-25-42 8-40-135-20 12-60-220-20 8-65-190-251963-1964 23-8-9 - 95-20-8 130-22-201964-1965 0 20 8-10-30 15-25-51965-1966 17 63 70 701966-1967 15 25 55 55-71967-1968 10 20 38-22 60-271968-1969 7 6-15-13-30 8-30-30 14-12-40-601969-1970 0 8-30-25 61-11-11 100-13-351970-1971 10-101 6-77-17 143-9-51 153-22-551971-1972 0 5-10 7 14-141972-1973 0 11-8-5 25-30 14-30-131973-1974 5 0 23-8-9 28-7-81974-1975 0 0 8 51975-1976 0 8 31 361976-1977 0 13 6-11 16-11-51977-1978 0 8-9 14-18 19-4-221978-1979 0 9-28-5 15-56-12 21-16-28-221979-1980 6 25 24 20-311980-1981 0 5-11-8 6-21-30-8-23 11-49-23-20-241981-1982 0 0 6 10-81982-1983 7 5 5-7-36 7-6-5-6-701983-1984 0 7-7 8-22-20 5-291984-1985 83 116-11 173-18 01985-1986 12 10-24-5-60 25-12-44 01986-1987 52 101-6 8-111-10 0 15-156-321987-1988 0 12 0 1-61988-1989 0 6 14-14 25-51989-1990 0 14 23 01990-1991 0 62-51 26-13 75-741991-1992 0 6-6 31-12 11-41-10 7-56-161992-1993 0 27 37-17 38-30 43-531993-1994 0 6 19 9-26 15-35-111994-1995 0 7 22 14-18 20-351995-1996 0 5-10 7-15 11-19 5-39-71996-1997 11 71 67-6 57 73Annexas 25


HIVER NANTES ORLEANS GOURDON AGEN ANGERS(44) (45) (46) (47) (49)1951-1952 0 10 9 0 01952-1953 6 7-5-40-5 6 15 141953-1954 36 13-70 20-40 10-40 471954-1955 0 7-5 0 0 01955-1956 55 140 120 110 711956-1957 12 16-25 10-15 12 151957-1958 0 5-8 0 0 01958-1959 0 12 9 0 01959-1960 10 45-10 36 20 181960-1961 0 6 6 5 01961-1962 0 25-10 6-6 14 81962-1963 35-77 8-50-170-50 38-25-65-6 35-25-50 35-1011963-1964 15-6 45-6-20-7 20-10-16-13-5 15-9-91964-1965 0 23-11 7-6 0 101965-1966 28 67 34 20 321966-1967 7 21 34 20 101967-1968 0 20-6 29-7 10 01968-1969 6 7-15-13-15 20-15 16-13 81969-1970 0 25-25 20 5 101970-1971 27 72-22 45-21 15 37-81971-1972 0 11 0 0 51972-1973 0 8-7 13 0 01973-1974 0 7 11 0 01974-1975 0 0 5 0 01975-1976 0 11 16 7 01976-1977 0 9 0 0 01977-1978 0 8-13 0 0 7-51978-1979 7 8-5-69-7 5-8-4 6 5-121979-1980 11 24 11 7 131980-1981 0 5-8-7-10-5 5 10 51981-1982 0 9 0 0 01982-1983 0 13 12 5 01983-1984 0 5 0 0 01984-1985 57 113-28 117 102 76-81985-1986 30 7-20-84 16-8-24 6-5-15 5-18-371986-1987 67 117-8 78-8 69 851987-1988 0 18 0 0 81988-1989 0 0 9 0 01989-1990 0 6 0 0 01990-1991 18 60 13-6-13-10 0 1-51991-1992 0 7 0 0 51992-1993 7 31 11 5 101993-1994 0 0 0 0 01994-1995 0 0 8 5 01995-1996 0 6-9 5 0 01996-1997 53 84-5 30 15 6426


HIVERLA HAGUE(50)REIMS(51)ST-DIZIER(52)LANGRES(52)NANCY(54)1951-1952 0 13-6 0 75 1-2-151952-1953 0 10-40-6 10-25-75-40 15-45-15-71953-1954 0 30-95 - 60-125-6 55-1201954-1955 0 10-12 7-12 27-30 25-281955-1956 8 215 235 6-5-250-7 2801956-1957 0 10-5-22 10-6-17 12-15-50 15-12-401957-1958 0 7-7-5 6-7 10-13-6-15-23 20-151958-1959 0 10-12 13 15-16-10 15-18-16-111959-1960 0 55-8 65-8 80-16 75-151960-1961 0 5-7-8 5 35-18-10 141961-1962 0 35-6-11 35-12 50-10-25-20-20 50-10-15-6-61962-1963 7 12-235 14-219 21-326 3221963-1964 0 95-26 63-8-19 19-141 1331964-1965 0 30-17 25-20 12-50-70 35-401965-1966 0 6-92 94 9-112 7-1201966-1967 0 30 45 7-60-8 50-61967-1968 0 20-6-27 25-22 75-10-8 35-351968-1969 0 25-13-40 20-15-40 15-26-30-70 25-20-501969-1970 0 45-11 20-16-26-10 146-6-17-27 85-101970-1971 0 90-37 85-37 113-55 125-451971-1972 0 17 6-16 10-38 9-1 1-261972-1973 0 11-9-10 7-11 52-7-5 72-71973-1974 0 6-5 22-5 37-15 331974-1975 0 0 0 0 01975-1976 0 22 9 37 15-471976-1977 0 25-7 27 19-37-9 1-7-351977-1978 0 13-32 8-5-23 24-10-32 17-12-7-421978-1979 0 11-13-101-12 10-12-75-8 26-18-97-20 29-18-911979-1980 0 39 27 46 451980-1981 0 4-6-12-14 13-7 13-39-8-19-27 8-31-5-16-231981-1982 0 9-46 7-13-6 14-11-13 15-78-151982-1983 0 17 8 5-12-42 6-5-271983-1984 0 4-6-11 10-7 13-30-5-17 6-28-171984-1985 7 163-45 162-37 193-58-8 167-631985-1986 0 16-19-107 13-23-96 45-23-170 26-22-1531986-1987 14-6 89-21-13-6 94-6 6-13-168-22-7 146-8-141987-1988 0 20 11 26-14 231988-1989 0 6-7 6 14-16 10-22-121989-1990 0 31 5 8-30-11 25-1 11990-1991 6 6-82 65 38-1 15 12-99-61991-1992 0 11 15-6 11-26-5-14 26-81992-1993 0 32 34 60-22 51-111993-1994 0 5 7 11-9 1-6-151994-1995 0 8 14 9-33 181995-1996 0 10-16-12 6-12 9-36-22-6 14-32-12-51996-1997 112 101 143-19 167Annexes 27


HIVER BAR-LE-DUC LORIENT METZ PHALSBOURG NEVERS(55) (56) (57) (57) (58)1951-1952 6-34-17 12-15-10 22-101952-1953 9-19-86 0 10-40-16 11-401953-1954 64-120 19 50-115 35-651954-1955 26-38-10 0 20-35 01955-1956 7-290-1 1 12-27 245 1901956-1957 20-10-37 0 10-8-36 1-9-271957-1958 24-16-22-14 0 20-7 61958-1959 18-26-16 0 10-15-7 181959-1960 80-16 0 62-14 55-71960-1961 0 5-15 81961-1962 0 50-15-6 26-151962-1963 11-338 12-41 14-288 20-50-160-221963-1964 132 5 112-9 58-15-201964-1965 0 30-25 141965-1966 9-117 17 100 701966-1967 5 45 401967-1968 0 25-10-28 20-101968-1969 0 25-16-45 12-17-261969-1970 - 0 65-10 22-9-35-81970-1971 130-65 13 130-41 107-331971-1972 0 12-11-6-20 111972-1973 0 41-11 20-16-61973-1974 0 25 13-61974-1975 0 0 0 01975-1976 23 0 16 181976-1977 12-36-6 0 34 67-5-5 131977-1978 18-7-50 0 6-7-35 23-14-9-57 14-12-971978-1979 35-21-129-12 7 17-17-105 39-26-131-7 11-40-71979-1980 0 37 6-59 261980-1981 0 5-20-8-7-13 1 1-43-44-25 9-5-9-13-121981-1982 0 0 18-76-9 36-92-19 01982-1983 0 6-12 8-38 5-161983-1984 0 14-10 13-40-8-24 11-17-51984-1985 21 153-60 4-188-87-5 154-101985-1986 10-15 15-27-1 10 40-19-179 25-7-15-5-611986-1987 7-157-16-21 27 133-6-7 15-191-20-31 110-101987-1988 23 0 15 28-9 111988-1989 14 0 6-13 16-6-33 6-71989-1990 33-18 0 6-8 0 271990-1991 0 16 76 0 7-79-561991-1992 0 19-6 36-10 11-21-81992-1993 7 39-5 61-20-16 39-61993-1994 0 5-14 7-28 71994-1995 0 17 5-31-5 101995-1996 0 14-34-13 97-20-6 7-101996-1997 23 157 186-7 7728


HIVER CHATEAU- DUNKERQUE LILLE BEAUVAIS ALENCONCHINON (58) (59) (59) (60) (61)1951-1952 70 0 11 10 151952-1953 10-27-115 5 23-6-6 7-30-7 6-351953-1954 60-90-8 65 8-85 10-112 621954-1955 10-20-15 10 8-32 8-6 151955-1956 225 90 160 135 761956-1957 15-8-45 0 10-5-6 12-5'-15 10-201957-1958 15-15-20 0 8-8 10-7 01958-1959 7-15 7 13 8-3 01959-1960 80-12 10 35 35-7 351960-1961 40-8 0 8 8 61961-1962 25-20-15-12 22-4 35-7-6-7 35-7-10 101962-1963 7-65-205 164 8-250 10-215 1651963-1964 60-17-25-20 5-10 40-15-11 40-18-12 25-121964-1965 12-25-55 8-4 32-7-8 22-10-5 151965-1966 80 5-45 10-70 8-75 571966-1967 7-60 6 16 18 151967-1968 50-26 0 15-15-5 15-10 101968-1969 12-23-33-60 16-7 26-27-25 22-10-30 10-151969-1970 100-13-30 10-8 24-25-10 22-10-20-8-15 61970-1971 91-6-35 9-8-9 61-25 63-27 59-131971-1972 8-27 10 15 5 91972-1973 27-7 6 7 8-5 51973-1974 30 0 8 6 01974-1975 6-8 0 0 0 01975-1976 24 0 12 14 61976-1977 6-9-21-8 6 13 16-7 61977-1978 17-5-28 0 19 9-30 5-121978-1979 21-7-58-26 6-6-33-10 9-14-88-19 10-13-79-11 8-34-61979-1980 42 9 29 31 201980-1981 13-37-6-13-18 0 6-7-4 7-6-4-5 01981-1982 8-7 28 16-60 11-37 91982-1983 5-5-37 5 19 17 111983-1984 13-5-6-8 0 6 5 01984-1985 176-22-9 63-37 137-52 123-35 93-201985-1986 42-17-92 53 7-15-85 9-9-83 5-5-641986-1987 13-156-32-7 60-8 85-14-6 95 85-71987-1988 16-23 0 8 16 101988-1989 11-5 0 0 0 01989-1990 0 8 16 12 01990-1991 30-90 33 56 59 461991-1992 5-11 6 14 0 81992-1993 36-17 15 31 42 241993-1994 7-12-5 0 7 0 01994-1995 11-18 0 7 6 01995-1996 8-29 9-17 8-26-6 8-1 7-9 6-5-61996-1997 76 69 102 95 7229


HIVER BOULOGNE- CLERMONT- BIARRITZ PAU TARBESSUR-MER (62) FERRAND (63) (64) (64) (65)1951-1952 0 23-7 0 01952-1953 0 15-65-8 0 9-1 11953-1954 75 30-65 6-40 16-471954-1955 12-5 0 0 01955-1956 25-75 205 80 951956-1957 0 9-40 0 10 91957-1958 0 15 0 0 01958-1959 0 20 0 0 61959-1960 14 60-8 0 17 211960-1961 0 15 0 0 91961-1962 25-8 35-12 0 0 71962-1963 166 18-60-225-17 18-12-15 30-20-32 37-25-361963-1964 6-5 70-17-20-8 9-5 17-10 21-151964-1965 7-5 10 0 0 9-5-71965-1966 5-45 60 5 10 101966-1967 8 43 5 8 91967-1968 0 32-8 0 10 171968-1969 10-12 14-20 0 0 6-61969-1970 7-10 40-17 0 0 61970-1971 31-13 113-8-36 5 6-9-11 21-141971-1972 13 6 0 0 01972-1973 5 7-18 0 0 01973-1974 0 12-5-9 0 5 81974-1975 0 0 0 0 01975-1976 0 32 0 0 01976-1977 6 8-13 0 0 01977-1978 9 14-15 0 0 01978-1979 7-5-31-6 8-11-29-6 0 0 01979-1980 17 6-23 0 0 51980-1981 0 11-13-27-6-19 0 0 01981-1982 5-29 6 0 0 01982-1983 12 29 0 8 121983-1984 0 9-17-15 0 0 01984-1985 68-44 147-16 38 66 801985-1986 64 25-11-42 0 10 121986-1987 72 127-11 17 37 351987-1988 0 0 0 0 01988-1989 0 10-11 0 7 7-101989-1990 0 9-18 0 0 01990-1991 29 6-31-9 0 0 01991-1992 6 16-18-10 0 0 01992-1993 9 32 0 0 81993-1994 0 32 0 0 01994-1995 0 9 0 0 01995-1996 8-16 9 0 0 61996-1997 87 71 0 6 1030


HIVERPERPIGNAN(66)STRASBOURG(67)COLMAR(68)MULHOUSE(68)1951-1952 0 20-20-20 45-271952-1953 0 20-40-20 25-80-15-81953-1954 14 50-125 50-1351954-1955 0 25-20 25-9-51955-1956 13-23 15-280 10-290-61956-1957 0 8-25-50 8-25-551957-1958 0 8-30 8-25-14-71958-1959 0 15-25-20 30-15-221959-1960 0 70-15 90-151960-1961 0 20 10-18TARARE(69)1961-1962 0 80-25-6 65-15-25-101962-1963 9 54-407 50-416 36-73-2731963-1964 0 165-10 150-12 87-21-30-241964-1965 0 22-35 35-40 17-5-38-981965-1966 0 120 7-140 7-871966-1967 0 45-10 40-151967-1968 0 30-40 50-451968-1969 0 30-35-45 18-30-521969-1970 0 129-9 113-11-6 156-19-441970-1971 0 182-39 152-49 136-22-811971-1972 0 9-18-26 12-23 25-301972-1973 0 81 105-5 5-11-48-26-111973-1974 0 32 36 38-8-201974-1975 0 0 0 11-141975-1976 0 21 48 541976-1977 0 43 39 32-5 10-18-23-5-6-91977-1978 0 12-11-5-31 22-9-7-24 20-8-6-24 31-5-8-321978-1979 0 24-15-84 34-16-81 20-18-80 26-8-70-341979-1980 0 47 48 5-38 601980-1981 0 29-5-29-9 5-25-22-16 5-35-6-14-28-18 15-46-37-461981-1982 0 30-99-21 20-93-12 22-53-9 9-1 0-5-91982-1983 0 7-14 7-24 29 13-8-511983-1984 0 7-31-6-18 16-26-6-19 14-26-18 11-30-7-45-51984-1985 17 166-84 176-82 197-96 5-200-38-151985-1986 0 28-17-161 27-10-198 22-8-181 58-5-12-941986-1987 0 14-158-11 14-169-9-11 12-155-101987-1988 0 24 28 191988-1989 0 9-20 12-6-17 18-91989-1990 0 48-17 7-61-26 51-91990-1991 0 12-88 14-112-8 20-83-61991-1992 0 16 36-7 34-1 1 181992-1993 0 43 61-10 53-2 5 50-431993-1994 0 0 13-5 13-5 11-27-91994-1995 0 - 26 26 14-401995-1996 0 18-21-6 12-35-10 11-25-11-5 8-40-101996-1997 143 166 152 100-831


HIVER LYON-BRON LUXEUIL SAINT-YAN MT-ST-VINCENT MACON(69) (70) (71) (71) (71)1951-1952 35-10 67 75 10-3-71952-1953 7-55 20-110 10-25-150 12-501953-1954 30-65 65-130 65-105-8 35-701954-1955 0 20-20-5 20-15-20 01955-1956 195 10-10-270 7-8-250 2001956-1957 35 8-15-60 16-12-50 351957-1958 0 10-15-8-17 13-16 61958-1959 10 27-8 30-15-7 151959-1960 60 80-17 80-15 60-71960-1961 0 17-15 45-15 51961-1962 25-12 55-10-25-15 50-8-25-25-15 30-121962-1963 23-50-220-16 50-335 31-62-268 30-55-200-251963-1964 110 164-10-6 85-48-20 1151964-1965 10-20 10-35-40 15-25-75 20-81965-1966 70 130 95 701966-1967 45 10-70-12 8-65-15 401967-1968 35-23 75-40 55-25-10 30-221968-1969 16-25 17-15-30-57 13-20-40-60 6-12-251969-1970 44 130-15-10 130-18-35 55-61970-1971 133-30 141-56 127-58 135-311971-1972 11 15-9-8-21 15-8-26 6-14-71972-1973 20-21-5 82-12-5-9 11-50-8 27-51973-1974 19 40-6-6 34-7 181974-1975 0 0 9-9 01975-1976 20 43 45 301976-1977 5-10 14-32 7-14 19-31-10 6-81977-1978 10-8-16 23-12-16 11-6-6-17 28-14-30 6-5-6-161978-1979 35 20-9-91 11-81-9 19-9-81-25 6-571979-1980 17 7-7-42 6-23 51 171980-1981 14-9-8-13-8 5-54-9-45-7 5-15-20-7-16 12-38-26-34 8-17-6-6-111981-1982 0 5-14-6-5 0 8-6-6-9 01982-1983 6-8 6-11-27 5-20 8-7-5-52 6-111983-1984 9-6 13-33-17 9-19-12 15-32-6-27 5-13-61984-1985 144-13 208-59 177-25 199-53-10 148-271985-1986 11-7-37 27-7-13-191 20-6-12-49 53-6-18-138 17-9-591986-1987 9-91 14-15-147 7-1 18-15 13-172-31 6-1131987-1988 0 28 7 28-18 61988-1989 0 19-20 10-7 20-7 7-221989-1990 6-22 43-26 29 0 42-141990-1991 13-25-12 30-101 27-60-49 104 18-47-161991-1992 7-28 8-63-13 14-23-8 7-33-15 10-251992-1993 22 55-12 31-6 53-19 301993-1994 0 15 10 18-6 81994-1995 9 31 13 10-27 121995-1996 6 9-10-12-5 6-9 14-32 61996-1997 59 127-10 68 107-11 8032


HIVERLE MANS(72)CHALLES-LES-EAUX (73)BOURG-LA HEVEST-MAURICE (73) (76)1951-1952 8 107 10-180 0 51952-1953 22 105 17-215 7 10-251953-1954 60 50-60 150 70 901954-1955 6 13 20-110 7 01955-1956 87 10-215 20-20-205 22-60 1001956-1957 10-20 20-45 25-28-50 3 18-101957-1958 0 13 10-16-67-33 0 51958-1959 0 9-15 15-50 0 01959-1960 30 70 85 18 301960-1961 0 10 52 0 0ROUEN-BOOS(76)1961-1962 10 25-20 25-30 12-7 20-51962-1963 40-120-20 23-52-225-17 112-222 95 1321963-1964 25-10 95 65-27-30-12 7 27-10-51964-1965 16 10-38-30 25-49-70 5 10-51965-1966 6-47 70 20-110 43 611966-1967 14 15-45-8 132-15 10 131967-1968 9 50-9-45 160 0 01968-1969 10-10 7-70-35 10-70-75 8-8 17-10-251969-1970 6-8 70-20-22 150-58 7 12-8-14-81970-1971 58-11 151-36 93-48 22-8 57-201971-1972 8 15-7 29-12-27 10 71972-1973 5-6 31 24-41 0 7-61973-1974 0 59 0 71974-1975 0 6 0 01975-1976 0 14 0 131976-1977 0 5-22-51 0 5-12-51977-1978 5-15 32-14-47 5 7-261978-1979 25 32-67 4-17 13-9-57-101979-1980 18 59 13 301980-1981 8 193 0 9-7-51981-1982 6 35-5-5 14 301982-1983 0 5-19-10-70 7 191983-1984 0 13-87 0 01984-1985 83-12 4-190-18-6 55-12 99-261985-1986 8-53 47-7-101 36 8-7-671986-1987 87 34-109-9 68 95-81987-1988 10 21 6 161988-1989 0 23-23 0 01989-1990 0 0 0 01990-1991 38 0 58-55-32 26 651991-1992 5 8-18-7 42-15 0 01992-1993 18 15-13 34-20 321993-1994 0 9-6 15-7-5 51994-1995 5 25 21-67 51995-1996 0 10 19 0 9-13-91996-1997 67 30 25-5 31 90Hexes 33


HIVER MELUN TRAPPES ABBEVILLE TOULON ST-RAPHAEL(77) (78) (80) (83) (83)1951-1952 8-7 5 0 01952-1953 8-37 15-5 0 01953-1954 19-83 87 0 01954-1955 0 5-5 0 01955-1956 170 111 7-15 251956-1957 9-18 8-5 0 01957-1958 5-8 5 0 01958-1959 10 0 0 01959-1960 42-8 30 0 01960-1961 0 0 0 01961-1962 20-6 28-7 0 01962-1963 7-184 164 0 01963-1964 49-21 40-7-7 0 01964-1965 26-8 17-7 0 01965-1966 87 10-65 0 01966-1967 23 12 0 01967-1968 6 12-10-7 0 01968-1969 15-12-17 20-25 0 01969-1970 6-21-7-20 13-14 0 01970-1971 73-25 52-21 0 81971-1972 12 13 0 01972-1973 7-7 6 0 01973-1974 9 6 0 01974-1975 0 0 0 01975-1976 9 11 0 01976-1977 19 14 9 0 01977-1978 6-22 7-22 27 0 01978-1979 7-6-87-8 7-8-64-8 15-11-65-11 0 01979-1980 24 26 28 0 01980-1981 5 5 7 0 01981-1982 16 20 14-50 0 01982-1983 7 13 18 0 01983-1984 0 0 0 0 01984-1985 120-19 105-17 109-41 5 141985-1986 6-17-81 9-9-71 7-5-77 0 01986-1987 86-12-6 94-8-7 86-15 0 01987-1988 14 14 10 0 01988-1989 8 0 0 0 01989-1990 5 0 7 0 01990-1991 53 42 55 0 01991-1992 9 7 0 0 01992-1993 29 28 27 0 01993-1994 0 0 0 0 01994-1995 5 5 0 0 01995-1996 8-10 6-6-8 9-16-7 0 01996-1997 79 79 95 0 034


HIVERORANGE(84)POITIERS(86)LIMOGES(87)AUXERRE(89)BELFORT1951-1952 8 15 17-10 801952-1953 8-25-6 9-21-12-6 8-12-40 10-30-75-351953-1954 6-30 10-50 25-80 30-75 65-1351954-1955 0 12 0 10-5 30-281955-1956 80 115 160 200 12-265-101956-1957 0 10-25 13-20 10-27 15-25-601957-1958 0 0 7 10 8-30-12-20-61958-1959 0 8 0 15 25-20-201959-1960 25 35 57 62-10 80-181960-1961 0 10 20 10 30-201961-1962 0 15 7-7 32-10 63-25-15-101962-1963 35-60 43-130-9 44-115-13 55-167 40-3671963-1964 25 55-7-10 42-12-12 55-10-20-10 175-151964-1965 0 10 10-7 20-10 8-35-8-601965-1966 25 43 45 85 7-7-1211966-1967 15 25 27 40 5-50-101967-1968 7 15 12-12 18-12 55-8-33-61968-1969 7 6-7-12 7-5-20-7-15 15-15-30 9-24-45-751969-1970 7 14-22 9-30-5-7 20-10-10 140-8-6-161970-1971 45-10 60-14 5-60-25 84-32 116-9-491971-1972 0 5 5 12 8-401972-1973 0 5 9 11-17-5 91-91973-1974 6 5 15 16-8 38-71974-1975 0 0 0 0 01975-1976 0 8 17 13 361976-1977 0 5 7 5-17 411977-1978 0 11-9 8-16 11-19 18-6-5-341978-1979 4 9 5-12-11 10-5-54-11 23-21-103-51979-1980 0 22 14 23 184761980-1981 0 5 5-1 1 4-6-8-9-6 8-42-43-231981-1982 0 0 0 4 5-18-38-151982-1983 0 10 18 13 6-371983-1984 0 6 0 8 9-27-221984-1985 71 103 132 149-25 186-671985-1986 16 7-23-25 18-10-29 14-25-83 38-15-1811986-1987 27-18 92-6 99-18 114-8 17-172-13-181987-1988 0 0 0 21 261988-1989 0 6 10 5-6 17-5-121989-1990 0 0 0 7-6 35-271990-1991 0 6-50-39 10-8-43-25 9-82 33-115-1111991-1992 0 5-6 0 0 11-41-131992-1993 0 20 14-7 37 57-5-171993-1994 0 5 0 5 14-141994-1995 0 6 6 7 5-30-51995-1996 0 9 13 6-11 16-48-14-51996-1997 6 66 42 94-6 152-11(90)35


HIVERPARIS-LE BOURGET(9311951-1952 5-51952-1953 5-30-41953-1954 11-1001954-1955 01955-1956 1351956-1957 10-151957-1958 5-51958-1959 51959-1960 32-51960-1961 01961-1962 20-51962-1963 5-1611963-1964 35-17-51964-1965 18-71965-1966 751966-1967 161967-1968 15-71968-1969 16-7-151969-1970 17-81970-1971 67-221971-1972 111972-1973 5-51973-1974 01974-1975 01975-1976 101976-1977 171977-1978 4-161978-1979 8-6-57-71979-1980 261980-1981 01981-1982 231982-1983 81983-1984 01984-1985 109-221985-1986 6-7-651986-1987 85-11-51987-1988 141988-1989 01989-1990 01990-1991 441991-1992 81992-1993 291993-1994 01994-1995 01995-1996 6-71996-1997 7636


5 DÉFINITION DES COUPES TRANSVERSALES'1 PrésentationLes structures de chaussée figurant dans les planchesde structure sont définies au bord de la voie la plus chargée,côté rive, à l'intérieur de la bande de guidage latérale(la voie la plus chargée est généralement la voie dedroite pour les chaussées jusqu'à trois voies dans unmême sens de circulation ; au-delà, ce peut être une voiemédiane).Il reste à préciser la coupe transversale de la chausséeen tenant compte des caractéristiques géométriques duprojet, des dispositifs d'assainissement de la plate-formeet de la chaussée, des équipements liés à l'exploitation,des contraintes associées aux matériaux, matérielset techniques de mise en oeuvre, ainsi que des possibilitésd'entretien ultérieur.Dans l'attente de la rédaction d'un nouveau Guide techniqued'établissement des coupes transversales dechaussées destiné à remplacer celui de 1988 [1 ],guidequi prendra en compte l'évolution des règles concernantles caractéristiques géométriques intervenue depuis cettedate, la présente annexe présente une synthèse sommairedes différents éléments à prendre en compte pourla définition du profil en travers .)) reste utile de se référerau Guide technique de 1988 pour définir les dispositionsassurant la coordination des divers domaines terrassements,chaussées, assainissement,équipements desécurité, . . ., et pour prendre en compte les problèmespratiques de réalisation du chantier, en vue d'assurer lapérennité de l'ouvrage.La coupe transversale est définie en examinant les aspectssuivants qui font chacun l'objet d'un développementsynthétique:- caractéristiques géométriques,- construction de la plate-forme support de chaussée,- constitution des chaussées, accotements et terrepleinscentraux,- coordination des pentes transversales.2 Caractéristiques géométriquesLes caractéristiques géométriques sont définies selon letype d'infrastructure (route, autoroute, . ..), à l'issue desétudes préliminaires . Pour le profil en travers, il s'agit :- des largeurs de chaussées, des accotements et duterre-plein central,- des dispositifs d'assainissement superficiel,- des pentes transversales en alignement et en courbedes chaussées et des accotements,- de la position du point de rotation du dévers qui définitl'emplacement en profil en travers de la ligne de référencedu profil en long (ligne rouge).Pour le réseau routier national, ces éléments sont arrêtésconformément à des Instructions sur les conditionstechniques d'aménagement (ICTA) :- ICTARN pour les routes nationales, et guide techniqueannexé ARP [2]ICTAAL pour les autoroutes de liaison [3]- ICTAVRU pour les voies rapides urbaines [41La définition géométrique des chaussées (largeur), desaccotements et du TPC est donnée dans ces Instructions.Pour les routes nationales (hormis voies du réseau structurant),la figure 1 (ci-dessous et ci-après) extraite del'ARP [2] illustre ces éléments . Les définitions qu' il endonne sont reproduites ci-après :Figure 1 - Profils en travers sur route nationale (hormis voies du réseau structurant) (extrait de l'ARP (2]).Profil en travers à 2 ou 3 voiesAccotement Chaussée AccotementBermeB . DB . DBermemm\_/Largeur roulablePlate-formeAnnexes 37


Profil en travers :IAccotement Chaussee TPC ChausseeAccotementBerme B D DB D GBDGB D D Benne- ~ ~inBM4Largeur roulableLargeur roulablePlate-formeLégende:BD Bande derasee (BDD - bande derasée de droite BUG bande derasee de gauche)S Sur largeur structr relle de chaussée supportant le marquage de rive Ou)T PC ferre plein centralB M Bande médianem marquage de rive- la chaussée, au sens géométrique du terme, est limitéepar le bord interne du marquage de rive (et ne comprendpas les surlargeurs de structure de chaussée portantle marquage de rive).- l 'accotement comprend une bande dérasée, constituéede la surlargeur de chaussée supportant le marquage derive et d'une bande stabilisée ou revêtue, et la berme.- le TPC (éventuel) comprend les deux bandes déraséesde gauche qui supportent le marquage de rive, et la bandemédiane.L'ICTAAL définit de la même manière ces éléments (casdu profil en travers à 2x2 voies), la bande dérasée s'appelantici bande d'arrêt d'urgence.3 Construction de la plate-forme supportde chausséeTrois profils de plate-forme sont envisageables :- plate-forme dérasée- plate-forme avec décaissement de la couche de fondationde la chaussée- plate-forme avec décaissement complet de la chaussée.Le Guide des ccupes transversales de 1988 111 analyseles avantages et les inconvénients des profils avec décaissement. La Notice d'utilisation Indique que sur lesVRS les plates-formes dérasées sont imposées . Dans cequi suit seules celles-ci sont prises en considération .b.Côté extérieur, si la couche de forme est en matériau nontraité, elle est généralement réalisée jusqu'au bord de laplate-forme . Dans le cas d'une couche de forme enmatériaux traités, la surlargeur par rapport au bord de lacouche de roulement peut être limitée à 1,50 m s'II n'ya pas de bande d'arrêt, sinon à 3 m.Côté terre-plein central, lorsqu'Il existe, la couche deforme est :- réalisée sur tout le TPC, s'il a moins de 5 m de large,- limitée à une largeur de 1,50 m par rapport au bord dela couche de roulement dans le cas contraire.4 Constitution des chaussées, accotements,et terre-plein centrala.La pente des talus des couches de chaussée à prendreen compte pour les calculs de quantité et les dessinsd'exécution est donnée dans la figure 2.Figure 2 - Pente des talus des couches de chausséesGrave traitée, Sabletraité, Grave non traitéeGrave bitume, Enrobéà module élevéEnrobé de surface1 de haut/1 de base2 de haut/1 de baseverticalBéton de ciment,Se reporter à la Notice d'utilisation, § 6 .2 . béton maigre NNWvertical38


. Surlarcteur des cou( h p s de chausse()• Structures bitumineuses ou à assise traitée auxliants hydrauliquesPar rapport à la largeur nominale de la chaussée, il estadopté de part et d'autre une surlargeur de la couche deroulement bitumineuse . L'ARP [2] et I'ICTAAL [3] indiquentque sa valeur est de 0,25 m dans le cas général.Pour assurer des conditions correctes d'exécution, chaquecouche de chaussée présente, par rapport à la couchequ'elle supporte, une surlargeur dont la valeur estprécisée dans la figure 3.• Chaussées en bétonAfin de réduire les sollicitations dans la dalle, il est donnéune surlargeur à la dalle en fonction du trafic, commeindiqué dans le tableau 1.Tableau 1 - Surlargeur (en m) de la dalle pour les chausséesen bétonClasse de trafic ? TC5 TC4 TC3Côté droit 0,50 0,50 0,25Côté TPC 0,25 0,25 0,25La couche de fondation présente, par rapport à la dalle,une surlargeur de :- 30 cm côté droit, pour une fondation en grave traitéeaux liants hydrauliques, et 10 cm pour du béton maigre,- 10 cm côté TPC .c . Accotements et terre-plein nentr il ITP(oL'ARP[2] indique que la bande stabilisée ou revêtue, enlimite de la surlargeur de chaussée, doit pouvoir supporterle passage occasionnel d'un poids lourd ; conséquence,le corps de la bande stabilisée ou revêtue devra êtreconstitué de GNT de classe au moins A.Par ailleurs, il apporte les précisions suivantes concernantle choix entre stabilisation ou revêtement :"le revêtementde la bande dérasée assure une sécurité meilleure quesa simple stabilisation et permet surtout de garantir lapermanence dans le temps des qualités de sécurité del'accotement (pas d'accotement totalement enherbé, pasde saignées, pas de différence de niveau entre la chausséeet l'accotement) . L'entretien est en outre simplifié ."Enfin, lARP donne des indications relatives au dimensionnement(en profil en travers) et au traitement de labande dérasée (stabilisée ou revêtue) selon le type deroute (hors voies du réseau structurant).Pour les autoroutes de liaison, I'ICTAAL [3] indique quela bande dérasée de gauche et la bande d'arrêt d'urgence(en dehors de la surlargeur de chaussée) sont stabiliséeset revêtues .La bande stabilisée et revêtue de laBAU des autoroutes de liaison doit donc également êtreau moins constituée de GNT de classe A . Si l'on peutestimer le trafic poids lourds prévisible (accidentel etprogrammé) sa structure peut être dimensionnée commecelle d'une chaussée.Figure 3 - Surlargeur des couches de chaussées par rapport à la base de la couche supérieureSurlargeur des couchesdu côté du TPCSurlargeur des couches du côté droitdans le sens de la circulationterre-plein central chaussée chaussée accotement0,20 0,250,25 0,200,20,,—.~couche de basecouche de basecouche de fondationcouche de fondation\ : ~ \~~~~~\\terre-plein centralchausséechausséeaccotement0,20 0,250,20 .1couche de basecouche de basecouche de fondationcouche de fondationW, ..Annexes 39


En ce qui concerne les VRU, I'ICTAVRU [4] donne lesindications suivantes :" En milieu urbain, la bande d'arrêt d'ugence présente laparticularité d'être fréquemment circulée pour des raisonsprogrammées (exploitation sous travaux) ou accidentelles. Il est donc souhaitable de concevoir sa structurecomme celle d'une voie normale, dimensionnée enfonction du trafic moyen journalier annuel prévisible.En fonction de la largeur prévue pour la bande déraséede gauche, il peut être opportun de la traiter avec lemême matériau que les assises, ou avec un matériauspécifique . En tout état de cause, sa protection et celledu support cont re les intempéries justifient qu'elle soitrevêtue .'Le Guide des coupes transversales de 1988 [11 fournitun certain nomb re d'indications sur la réalisation des accotementsselon que la bande dérasée (bande d'arrêt)est revêtue ou simplement stabilisée (hors surlargeur dechaussée) . Pour les chaussées en béton on se reporteraau Guide Technique [5].En ce qui concerne le TPC, on se reportera :- pour leur fonction et leur dimensionnement en profilen travers, aux Instructions en vigueur [2], [3], [41,- pour leur constitution et leur réalisation, au Guide descoupes transversales [1], ou au Guide des chaussées enbéton [4] . L'ICTA.AL indique qu'une bande médiane ( horsbandes dérasées de gauche) de largeur inférieure à 3 mest généralement stabilisée et revêtue pour faciliter l'entretien.5 Coordination des pentes transversalesLes pentes transversales en surface de chaussée, définiespar les Inst ructions en vigueur [2], [3] et [4], et lesrègles de variat on transversale d'épaisseur exposéesdans la Notice d'utilisation conduisent, à la base desassises de chaussée, à une pente transversale optimalethéorique.La pente transversale optimale théorique est la pente dela plate-forme support de chaussée qui permet d'obtenirdirectement la pente de la chaussée finie (en surface),après interposition des couches de chaussee, sanssurépaisseur de celles-ci, ni sous-couche.Lorsque la pente de la plate-forme support de chausséepeut être quelconque (cf Notice d'utilisation tableau 6),elle est réglée à la pente optimale théorique.Quand la plate-forme doit être réglée selon une pentedifférente afin de la proteger des dégradations dues auruissellement, il faut adopter un procédé de rattrapagepermettant de se raccorder à la pente optimale théoriqueà la base de la chaussée . Plusieurs procédés sontenvisageables :- apport d'une sous-couche de chaussée,- traitement du support de chaussée,remodelage du profil de la plate-forme,accroissement de l'épaisseur de la couche de fondation.Ces procédés sont décrits et analysés dans le Guide descoupes transversales [1].Le choix se fait à l'issue d'une étude comparative intégrantla faisabilité technique, le coût et l'intérêt de chaquesolution, dans l'optique d'une optimisation du couplechaussée-plate-forme.6 Références bibliographiques[1 ] Etablissement des coupes transversales de chaussées,SETRA-CETE de l'Ouest, Avril 1988.[2] Instruction sur les conditions techniques d'aménagementdes routes nationales, et Guide techniqueannexé "Aménagement des Routes Principales'(ARP), SETRA, 1994[3] ICTAAL : Instruction sur les conditions techniquesd'aménagement des autoroutes de liaisonsSETRA, 1985.[4] Instruction sur les conditions techniques d'aménagementdes voies rapides urbainesCERTU ,1990.[5] Guide technique "Chaussées en béton", SETRA-LCPC, 1997.40


6 ESTIMATION DU COÛT GLOBAL D'UNE STRUCTURE, PAR APPLICATION DE LA CIR-PCULAIRE DR 89-46 DU 8 AOÛT 1989La comparaison entre solutions est faite sur le coût global"construction et entretien" . Cela fait intervenir :- le coût de la construction;- une durée sur laquelle on comptabilise les dépensesd'entretien;- un scénario type d'entretien et de renforcement, fonctiondu trafic prévu sur cette durée;- une règle financière d'actualisation pour une évaluationdes dépenses ramenées à la date de construction.Coût de la constructionSi l'étude économique est faite par le maître d'oeuvredès l'avant projet, l'analyse doit s'attacher, pour les différentesstructures, à optimiser l'ensemble terrassement- couche de forme - chaussée - drainage dans les casde chaussées neuves, et doit veiller à l'exploitation dela route pour les cas de renforcements.Il est préférable de réaliser la comparaison économiqueaprès un appel d'offres ouvert aux différentes techniquespour avoir les coûts précis d'investissement avec le résultatdes offres . Dans cette circonstance, pour quel'épaisseur de couche de forme et les dispositions desouvrages de drainage puissent être adaptées aux choixdu type de chaussée, l'appel d'offres "chaussées" seralancé suffisamment en amont et le marché de terrassementscomportera une tranche conditionnelle . Lorsquel'appel d'offres de travaux de chaussées ne comprendpas la fourniture des granulats, le maître d'oeuvre doitlancer un appel d'offres « granulats » pour les fractionscommunes aux différentes structures de chaussée avecune tranche conditionnelle portant sur les fractions granulairespropres à chaque type de chaussées.scénarios s'inscrivent dans une logique d'entretien préventifpour des structures élaborées pour un faible risqued'endommagement à l'issue de la durée du projet.Règle financière d'actualisationLa règle financière d'actualisation correspond au choixd'un taux d'actualisation "a" qui est fixé par le plan quinquennalen cours (8% en 19951 . Dans l'estimation ducoût global "construction et entretien", la dépense d'entretien"Dn", faite à l'année "n", est valorisée pour unmontant :1D n x Ca n avec Ca n =Dans l'analyse comparative, les coûts à prendre en considérationdoivent intégrer à la fois les dépenses d'entretienet celles connexes de signalisation, les travauxannexes sur dépendances et de surveillance de chantiers.Le coût des divers types de dépenses est à choisir enfonction des données locales récentes pour des contextessemblables de chantier d'entretien ou de renforcement,mais hors conjoncture exceptionnelle .Durée sur laquelle on comptabilise les dépensesd'entretienLa durée retenue par la circulaire pour la comparaisonéconomique entre solutions est de trente ans, étant rappeléque les structures du catalogue 1977 et de sonactualisation étaient conçues pour un trafic cumulé estimésur vingt ans, avec un faible taux de risque sur cettepériode.Scénarios type d'entretienLes scénarios type d'entretien, applicables au réseauroutier national, ont été définis sur la base de donnéesstatistiques à partir du bilan de comportement d'un certainnombre de sections de routes et autoroutes . Ces41


Tableau 1 - Scénarios-types d'entretien pour les structures en béton du réseau RN . Circulaire Direction des Routes (extraitdu guide de conception et de dimensionnement des chaussées (Déc. 1994) Chapitre 11.4 .4. Tableau 11 .2.).StructuresClasses de traficTO Ti T2(*) 5 ans BBTM + J 5 ans J 5 ans J(*) 6 ans ES(*) 7 ans ES10 ans J 10 ans J 10 ans J12 ans 50% BBTMDalles 15 ans J 15 ans J 15 ans Jcourtes50% BBTMà joints 16 ans ESnon 17 ans ESgoujonnés 19 ans 50% BBTM20 ans 20 ans J 20 ans J 20 ans J23 ans ES 23 ans ES25 ans J 25 ans J 25 ans JBBTM30 ans 15GB+8BB 30 ans 12GB+8BB 30 ans 10GB+8BBou 20 BAC ou 18 BAC ou 16 BAC(*) 5 ans BBTM(*) 6 ans ES7 ans J J (*) 7 ans JESDalles 12 ans 50% BBTMcourtes 15 ans 50% BBTMà joints 16 ans J 16 ans J 16 ansgoujonnésESet 17 ans ESdalles épaisses 19 ans 50% BBTM23 ans J 23 ans J 23 ans JESES25 ans BBTM30 ans 15GB+8BB 30 ans 12GB+8BB 30 ans 10GB+8BBou 20 BAC ou 18 BAC ou 16 BAC(*) 5 ans BBTM(*) 6 ans BBTM7 ans JL 7 ans JL (*) 7 ans JLES12 ans 50% BBTM15 ans 50% BBTMBéton 16 ans JL 16 ans BBTM 16 ans JLarméJLcontinu 17 ans ES19 ans 50% BBTM23 ans JL 23 ans JL 23 ans JLBBTMES25 ans BBTM30 ans 15GB+8BB 30 ans 12GB+8BB 30 ans 10GB+8BBou 20 BAC ou 18 BAC ou 16 BAC"Si le traitement Inital est un denudage. llnterve'nnon traitement de surface est retardee de 3 ans42


Tableau 2 - Scénarios-types d'entretien pour les structures souples, semi-rigides et mixtes du réseau RN. Circulaire Directiondes Routes (extrait du guide de conception et de dimensionnement des chaussées (Déc . 1994) Chapitre 11 .4 .4.Tableau 11.3.) .StructuresClasses de traficTO Ti T23 ans 33% CF 4 ans 33% CF 4 ans 30% CF4 ans 33% CF 5 ans 33% CF 5 ans 30% CF5 ans 33% CF 6 ans 33% CF8ans 60%BB4cm 8ans 20%ES 8ans 20%ES -40%BB8cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cm40% BB 8 cm 40% BB_6 cmStructures traitées 12 ans 50% CF 12 ans 50% CF 12 ans 60% CFaux liants 16 ans 60%BB4cm 16 ans 20% ES 16 ans 20% EShydrauliques 40% BB 8 cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cm40% BB 8 cm 40% BB 6 cm24 ans 60% BB 4 cm 24 ans 20% ES 24 ans 20% ES40% BB 8 cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cm40% BB 8 cm 40% BB 6 cm30 ans 45% BB 4 cm 30 ans 15% ES 30 ans 15% ES30% BB 8 cm 30% BB 4 cm 30% BB 4 cm30%BB8cm30% BB 8 cm5 ans 20% CF 5 ans 20% CF9ans 60%BB4cm 9 ans 20% ES 9 ans 20% ES40% BB 8 cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cm40%BB8cm40%BB6cmStructures mixtes 17 ans 60%BB4cm 17 ans 20% ES 17 ans 20% ES(grave-bitume/ 40% BB 8 cm 40%BB4cm 40%BB4cmmatériau 40%BB8cm 40%BB6cmtraité aux 25 ans 60% BB 4 cm 25 ans 20% ES 25 ans 20% ESliants hydrauliques) 40% BB 8 cm 40% BB 4 cm 40%BB4 cm40%BB8cm40% BB6cm30 ans 37% BB 4 cm 30 ans 12% ES 30 ans 12% ES25% BB 8 cm 25% BB 4 cm 25% BB 4 cm25% BB 8 cm 25% BB 8 cm9ans 60%BB4cm 9 ans 20% ES 9 ans 20% ES40% BB 8 cm 40%BB4cm 40%BB4cm40%BB8cm40%BB6cmStructures souples 17 ans 60%BB4cm 17 ans 20% ES 17 ans 20% ES(grave-bitume/ 40% BB 8 cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cmgrave non traitée 40% BB 8 cm 40% BB 6 cmet 25 ans 60% BB 4 cm 25 ans 20% ES 25 ans 20% ESgrave-bitume/ 40%BB8cm 40% BB 4 cm 40% BB 4 cmgrave-bitume) 40%BB8cm 40% BB 6 cm30 ans 37% BB 4 cm 30 ans 12% ES 30 ans 12% ES25% BB 8 cm 25% BB 4 cm 25% BB 4 cm25% BB 8 cm 25% BB 8 cm43


Exemple d'applicationL'exemple suivant illustre la méthode d'estimation ducoût global d'une structure dans le cas d'un projet deconstruction d'une autoroute de liaison . Les donnéesrelatives au trafic sont celles appliquées au second tronconde l'exemple n°3 de la notice d'utilisation.Ralrl ,Il s'agit d'une autoroute de liaison donc d'une voie detype VRS (voie du réseau structurant). La durée de dimensionnementinitiale est de 30 ans (à compter de l'annéede mise en service : 2009).L'étude du trafic a permis d'établir que le trafic cumulésur 30 ans s'élevait à 7,8 millions de PL, ce qui correspondà une classe de trafic TC5 30 .On souhaite retenir deux types de structure : l'une enGB3, l'autre en GC . On suppose par ailleurs que la plate-formeest de classe PF3.Les solutions proposées dans le catalogue pour ces deuxtypes de structure sont les suivantes :solution GB3 solution GC :BBSG 6cmGB3 11 cmGB3 10 cm$8TM 2 cmBBSG 6cmGC32cmTableau 3 - (extraits du Bulletin d'information Route n"52 -Bilan 1996)Technique de chausséeTravaux neufsUnitéPrix moyens(Frs HT)BBSG t 175 .40BBM t 177 .00BBTM m 2 10 .20Grave Bitume t 199 .00Couche d'accrochage m 2 1 .57Grave Ciment t 83 .00Grave Laitier t 125 .00Couche de protectionm 2 0 .90Travaux d'entretienBBSG t 244 .20BBM t 230 .40BBTM m 2 17 .40ES bicouche m 2 13 .00ES monocouche m 2 8 .53Pontage des fissures (CF) ml 7 .00Masse volumique des enrobés : 2,45 t/rn'Masse volumique des MTL.H : 2,50 t/m• coût de construction :Le coût de construction initial se calcule aisément à partirdes épaisseurs et des coûts élémentaires des matériaux.Les tableaux suivants précisent, pour les deux solutionsretenues, les valeurs de ces coûts par mètre linéaire(pour une largeur de chaussée de 3,50 m).La durée de comparaison des deux solutions en termede coût global est de trente ans.• coûts élémentaires :Le tableau 3 représente les coûts élémentaires pris encompte dans cet exemple :L'exemple consiste à faire une estimation, en s 'appuyantsur ces coûts élémentaires, du coût global de chacunedes structures, sur la durée de comparaison de trenteans (en s'appuyant sur la circulaire 89-46 du 8 août 1989).1. structure GCprix unitaire masse vol . épais. volume masse coûtunité prix (t/m 3 ) (cm) (m3) (t) IF HT)BBSG F/t 175,40 2,45 6 0,21 0,51 90,24 FBBTM F/m 2 10,20 - 2 - - 35,70 FGC F/t 83,00 2,5 32 1,12 2,80 232,40 FTOTAL 40 1,33 3,31 358,34 F2. structure GBprix unitaire masse vol . épais . volume masse coûtunité prix (t/m 3 ) (cm) Im3) (t) IF HT)BBSG F/t 175,40 2,45 6 0,21 0,51 90,24 FBBTM F/m2 10,20 2 - - 35,70 FGB3 F/t 199,00 2,45 10 0,35 0,86 170,64 FGB3 F/t 199,00 2,45 11 0,385 0,94 187,71 FTOTAL 29 0,945 2,32 484,29 Fpour le detail des calculs, se reporter à l 'exemple 3 de la notice d ' utilisation.44


• coût d'entretien :Les coûts des enrobés en 4 et 8 cm d'épaisseurs ainsique le coût de l'enduit superficiel utilisés pour les entretiens,sont les suivants :BB 4 : 244,20 (Fit) x 2,45 (t/m 3) x 0,04 (m) x 3,50 (m)= 83,76 F / mlBB 8 : 244,20 (Fit) x 2,45 (t/m 3) x 0,08 (m) x 3,50 (m)ES= 167,52 F / ml: 8,53 (F/m 2) x 3,50 (m)= 29,86 F / mlLa circulaire DR 89-46 fournit des scénarios d'entretienpour différents types de structure et pour trois classesde trafic : TO, Ti, et T2, correspondant respectivementà TC6, TC5, et TC4.Dans notre exemple, la classe de trafic à retenir estTC530 , soit Tl.• coût actualisé des structures GC et GB3 : (par ml)Les tableaux suivants fournissent le coût global actualisédes deux structures, selon le scénario type considéré.Il en ressort que pour cet exemple, la structure en gravebitume est 23 % plus chère que celle en grave ciment.STRUCTURE GCannée travaux coût année zéro coefficientd'actualisationcoût actualisé0 construction 358,34 358,34 F 1,00 358,34 F4 33%CF 7x0,33 2,31 F 0,74 1,70 F5 33%CF 7x0,33 2,31 F 0,68 1,57 F6 33%CF 7x0,33 2,31 F 0,63 1,46 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,54 3,23 F8 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,54 18,10 F40% BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,54 36,20 F12 50%CF 7x0,5 3,50 F 0,40 1,39 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,29 1,74 F16 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,29 9,78 F40% BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,29 19,56 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,16 0,94 F24 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,16 5,28 F40% BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,16 10,57 F15% ES 29,86x0,15 4,48 F 0,10 0,45 F30 30% BB4 83,76 x 0,3 25,13 F 0,10 2,50 F30% BB8 167,52 x 0,3 50,26 F 0,10 4,99 Fsous-total entretien :TOTAL :119,46 F477,80 FAnnexes 45


STRUCTURE G83année travaux coût année zéro coefficientd'actualisationcoût actualisé0 construction 484,29 484,29 F 1,00 484,29 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,50 2,99 F9 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,50 16,76 F40% BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,50 33,52 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,27 1,61 F17 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,27 9,06 F40% BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,27 18,11 F20% ES 29,86 x 0,2 5,97 F 0,15 0,87 F25 40% BB4 83,76 x 0,4 33,50 F 0,15 4,89 F40 0/s BB8 167,52 x 0,4 67,01 F 0,15 9,78 F12% ES 29,86 x 0,12 3,58 F 0,10 0,35 F30 25% BB4 83,76 x 0,25 20,94 F 0,10 2,08 F25% BB8 167,52 x 0,25 41,88 F 0,10 4,16 Fsous-total entretien :TOTAL :104,18 F588,47 F


°47


Document publié par le SETRAsous la référence D9828Conception et réalisationSETRA - SG - Service communication, Eric RillardonDessinsSETRA SG - Service communication, Eric RillardonCrédits photographiquesDirection des Routes, Eric BénardFlashageDFG - CommunicationImpressionGEORGES LANG - BoudinDépôt légal3 trimestre 1998Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes46, avenue Aristide BriardB .P. 100F-92225 Bagneux CedexTéléphone : 01 46 11 31 31Télécopie : 01 46 11 31 69


Page laissée blanche intentionnellement


CATALOGUE DES STRUCTURES TYPES DE CHAUSSÉES NEUVESL'édition 1998 du catalogue des structures se presente sous la forme de trois fasciculeset de deux séries de fiches de structures, une série bleue pour les voies duréseau structurant et une série verte pour les voies du réseau non structurant.Ce catalogue propose aux ingénieurs responsables de projets routiers plusieurs famillesde structures de chaussées précalculées par la méthode française de dimensionnementL'utilisation du catalogue des structures nécessite une bonne connaissance de plusieursdocuments techniques relatifs aux chaussées et aux terrassements . Le présentfascicule intitulé " propose à l'ingénieur des synthèses sommairesde certains documents techniques qui pourront ainsi l'aider dans l'utilisation de cedocument.CATALOGUE OF STANDARD STRUCTURES FOR NEW PAVEMENTSThe 1998 edition of the pavement structure catalogue is in three parts, with twoseries of structure sheets, a blue series for structural network roads and a greenseries for non-structural network roads.This catalogue offers engineers in charge of road projects several families of pavementstructures, pre-designed by the French designing method.Using the structure catalogue requires a good knowledge of several technical documentson pavements and earthworks. This part, entitled " ", offers theengineer outline summaries of some technical documents that will help him to usethe catalogue .Ensemble disponible sous la référence D9828au prix de 300 F.au bureau de verte du SETRA46, avenue AristidD BriandBP 100F-92225 BAGNEUX CEDEXtéléphone 01 46 11 31 53 et 01 46 11 31 55telécopie 01 46 11 33 55à I'IST-Diffusion LCPC58, boulevard LefebvreF-75732 PARIS CEDEX 15téléphone 01 40 40 52 26télécopie 01 40 43 54 95sur Internet http ://vvvvw .lcpc .fr~ tas.tre'ISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-1516


RÉSEAU ROUTIER NATIONALMinistèrede I'Equipement,des Transportset du logementCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉESNEUVESService d'Études Techniques des Routes et AutoroutesLaboratoire Central des Ponts et Chaussées


Page laissée blanche intentionnellement


RÉSEAU ROUTIER NATIONALCATALOGUE DES STRUCTURESTYPES DE CHAUSSÉES NEUVESNotice d'utilisationÉdition 1998Document édité et diffusé par :- Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes'46, avenue Aristide Briand - BP 100 - F-92225 BAGNEUX CEDEXSETRA Téléphone : 01 46 11 31 31 - Télécopie : 01 46 11 31 69LCPC~Le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées58, boulevard Lefebvre - F-75732 PARIS CEDEX 15Téléphone : 01 40 43 52 26 - Télécopie : 01 40 43 54 95sur internet http ://www .lcpc .fr


Ce catalogue des structures types de chaussées neuves a été rédigé par un groupe de travail constitué par desreprésentants du Réseau Technique du Ministère de l'Équipement et sa validation technique assurée par MessieursJean-François CORTÉ (LCPC) et Yves GUIDOUX (SETRA).Le groupe de travail était constitué de :- Antoine DE BOISSOUDY (LCPC) t- Michel DAUZATS (LRPC d'Aix-en-Provence)- Valérie GOYC)N (SETRA), secrétaire technique du groupe- Rolf KOBISCH (LRPC de Saint-Brieuc)- Cédric LEROUX (SETRA)- Hugues ODEON (LCPC)- David SANCHEZ (Stagiaire au SETRA)Ce document est propriété de l'Administration et ne peut être reproduit, même partiellement, sans l'autorisationdu SETRA ou du LCPC.© 1998 - SETRA - LCPCISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-1516


SOMMAIREPRÉAMBULE 4DÉTERMINATION DE LA CATÉGORIE DE LA VOIE 52 DÉTERMINATION DE LA CLASSE DE TRAFIC 53 DÉTERMINATION DE LA PLATE-FORME SUPPORT DE CHAUSSÉE 64 CHOIX DE LA COMPOSITION DE LA COUCHE DE SURFACE 95 VÉRIFICATION AU GEL-DÉGEL 96 COUPE TRANSVERSALE DE LA CHAUSSÉE 127 MISE EN CONCURRENCE DE STRUCTURES D'ÉPAISSEURS DIFFÉRENTES 138 EXEMPLES D'UTILISATION 14ANNEXES►ANNEXE 1 20► ANNEXE 2 21► ANNEXE 3 23Notice d'utilisation 3


PRÉAMBULE'Le catalogue des structures types de chaussées neuves s'appuie sur un ensemble de documents techniques relatifsaux chaussées et aux terrassements (normes, fascicules du cahier des clauses techniques générales, guides techniques,guides d'application des normes, . . .) . Son emploi implique donc une bonne connaissance de ces textes dont laliste est rappelee dans le fascicule Annexes partie 1.Le catalogue se présente sous la forme d'un jeu de fiches de structures définies à partir de la catégorie de la voie, dutrafic cumulé que devra supporter la chaussée et de la plate-forme support de chaussée . La démarche pour déterminerla structure de la chaussée est analogue à celle employée dans le catalogue 1977 mais comporte deux étapessupplémentaires qui sont :- la détermination de la catégorie de la voie- le choix de la composition de la couche de surfaceParmi toutes les fiches de structures proposées, le choix de l'ingénieur doit tenir compte des conditions économiqueslocales, de la nature et de la qualité des matériaux disponibles . Le schéma synoptique suivant ( figure 1) illustretoutes les étapes de cette démarche . Vous trouverez également en fin de document un cas concret qui explicite ladémarche à suivre.Figure 1 - Présentation de la démarche de détermination d'une structure de chausséeÉtudes préalables :Trafic, ressources en matériaux, géologie, géotechnique, climatDétermination de la catégorie de la voieDétermination de la classe de trafic cumuléDétermination de la classe de plate-formeChoix d'une ou plusieurs structures 4Choix de la composition de la couche de surfaceVérification au gel-dégel, ;1


1 DÉTERMINATION DE LA CATÉGORIE DE LA VOIELe catalogue différencie, vis-à-vis du dimensionnement,deux catégories de voies . Pour chaque structure dechaussée, il existe donc deux types de fiches . L'un estrelatif aux voies du réseau structurant et l'autre auxvoies du réseau non structurant .La différence de dimensionnement des structures dechaussées de ces deux catégories de voies résulte d'hy-pothèses de calculs différentes ( durée de dimensionne-La détermination de la catégorie de la voie se fait à partirdu Catalogue des types de route en milieu interur-structurant, notées VRNS.L'ingénieur responsable du projet après avoir déterminéla catégorie de la voie projetée, se reportera aux fichesde structures correspondantes.bain [1] :ment initiale de 30 ans pour les VRS et de 20 ans pour- les types 1 et 2 de ce catalogue ( autoroutes et routes les VRNS, agressivité, . . .) . Ces données sont détailléesexpress à une chaussée) sont considérées comme des dans le fascicule Hypothèses et données de calculvoies du réseau structurant, notées VRS ;auquel l'ingénieur peut se reporter pour une plus ample- les types 3 et 4 ( artères interurbaines et autres rou- information.tes) sont considérées comme les voies du réseau non2 DÉTERMINATION DE LA CLASSE DE TRAFIC2 .1 Donnée d'entrée traficDans les fiches de structures, la donnée de trafic priseen compte est une classe de trafic poids lourds cumulé.La définition du poids lourd est la suivante :Véhicule de plus de 35 kN de poids total autorisé encharge (PTAC)Les classes de trafic poids lourds cumulé sont définiespar leur borne supérieure . Le trafic pris en compte estle nombre de poids lourds circulant sur la voie la pluschargée, cumulé sur la durée de dimensionnement dela chaussée.Le tableau suivant définit deux séries de huit classes detrafic cumulé : une pour les VRS notée TCi 30 (classede trafic cumulé sur 30 ans), une pour les VRNS notéeTCi 20 (i' eme classe de trafic cumulé sur 20 ans).Les classes TC1 30 et TC1 20 n'ont pas été retenues dansles fiches de structures de ce catalogue . Elles correspondentà des trafics très faibles qui ne sont pas rencontréssur le réseau national. En outre les structures n'ontpas été calculées pour les classes TC230 et TC330 sur VRS,et la classe TC8 20 sur VRNS qui ne se rencontrent pas .Les bornes supérieures des classes de trafic cumulé figurentsur chaque fiche de structure.Ces classes TCi sont relatives au trafic cumulé, utilisépour le dimensionnement des structures . Elles se distinguentdes classes Ti, relatives au débit journalier, etutilisées pour les spécifications d'usage des matériaux(normes, documents d'application des normes).2 .2 Répartition du trafic poids lourdpar voie de circulationEn l'absence de données précises sur la répartition despoids lourds entre les différentes voies de la chaussée,on adoptera les valeurs suivantes :- chaussée unidirectionnelle à 2 voies : 90% du traficpoids lourd sur la voie de droite- chaussée unidirectionnelle à 3 voies : 80% du traficpoids lourd sur la voie de droite et 20% sur la voie médiane.Ces valeurs sont relatives aux sections courantes en rasecampagne . Dans tous les autres cas une étude particulièredevra être conduite.Tableau 1 - Bornes supérieures des classes de trafic cumulé pour les VRS et les VRNS (exprimées en millions de poids lourds)VRS TC1 30TC2 30 1C330 TC4 30 TC5 30 TC6 30 TC7 30TC8 300,5 1 3 6 14 38 94VRNS TC1 20TC220 TC320 TC4 20 TC5 20TC6 20 TC7 20TC8 200,2 0,5 1,5 2,5 6,5 17,5 43,5Notice d5


2 .3 Calcul du nombre cumulé de poidslourds sur la voie la plus chargéeLe calcul du nombre de poids lourds cumulé TCi .fait à l'aide de la relation suivante :TCi 2o30= 365xTxC,30 seavec T : trafic poids lourd MJA a l'année de rnise en servicesur la voie la plus chargéeC=d+txdx(d-1)/2avec d durée de dimensionnement initiale de la chausséet taux de croissance linéaire annuelle du trafic lourd/100Cette formule est valable seulement dans le cas où leshypothèses de croissance du trafic lourd se réduisent àun seul taux de croissance annuelle se rapportant à l'annéede mise en service . Dans les autres cas plus complexes, l'ingénieur se reportera aux exemples d'utilisationpour savoir comment calculer le nombre de poidslourds cumulé.Dans tous les cas une étude préalable de trafic sera faitepour définir le taux de croissance linéaire annuel (t) àretenir pour le projet et le trafic poids lourds MJA (T)attendu à la mise en service sur la voie la plus chargée .Une fois ces paramètres connus, le nombre de poidslourds cumulé sur la durée de dimensionnement de lachaussée peut être calculé . Ce nombre est à compareraux valeurs du tableau 1 pour déterminer la classe TCi àprendre en compte.Remarque :Le dimensionnement d'une structure de chaussée se faiten réalité à partir du nombre d'essieux équivalents, notéNE ( en France l'essieu équivalent est l'essieu isolé de130 kN autorisé par le Code de la route) . NE se calculepar la formule suivante :NE = TCixCAMoù CAM est un coefficient d'agressivité structurellemoyen qui dépend de la nature de la voie et du type destructure . Les valeurs des coefficients retenus pour lesstructures du catalogue figurent dans le tableau 6 dufascicule Hypothèses et données de calcul.Sur chaque fiche de structure figurent les valeurs desbornes supérieures des classes de trafic poids lourdscumulé exprimées en nombre d'essieux équivalents, etle coefficient d'agressivité structurelle moyen.3 DÉTERMINATION DE LA PLATE-FORME SUPPORT DE CHAUSSÉELa plate-forme support de chaussée se détermine à partirdes indications du Guide technique Réalisation desremblais et des couches de forme (GTR) 121.Les structures de chaussée sont construites sur un ensembledont la surface supérieure est appelée plate-formesupport de chaussée . Cet ensemble est constitué :- d 'un sol support (déblai ou remblai, sol en place ou rapporté)désigné dans sa partie supérieure (sur 1 mètred 'épaisseur env ron) par le terme partie supérieure desterrassements, notée PST, et dont la surface constituel'arase de terrassement, notée AR.- d'une couche de forme éventuelle mise en oeuvre surla PST.Les plates-formes doivent présenter :- à court terme (lors de la realisation du chantier), unniveau de traficabilité qui permette la circulation des enginsapprovisionnant les matériaux d'assise, un nivellementqui assure la régularité des épaisseurs prescritespour les couches de chaussée et un niveau de déforma-1311116 qui autorise un compactage satisfaisant de cellesci.- a long terme, une portance minimale pour assurer lebon fonctionnement de la chaussée en service . les plates-formessont regroupées de ce point de vue en 3 classespar ordre croissant de portance estimée à long terme,de PF2 à PF4 .La couche de forme est réalisée en vue de remplir cesfonctions lorsque la PST ne peut y répondre.Le schéma suivant (figure 2) montre les parties d'ouvrageconcernées a court et long termes.Figure 2 - Parties d'ouvrage concernées à court terme et long termeCourt tenue(realisation du chantier ,Couche de formePartie supérieure desTerrassements (PST)lLong liChausséeCouche de formeplate-forme support de chausséearase de terrassements (AR)6


3.1 Détermination de la classede plate-forme à long termeLa classe de la plate-forme à long terme se déterminesur la base des résultats des études géotechniques préalables,à l'aide du Guide technique Réalisation des remblaiset des couches de forme (GTR) [2], document deréférence auquel l'ingénieur doit se reporter . La partie 3du fascicule Annexes présente un résumé synthétiquedes indications fournies par ce document et des exemplesde détermination de la classe de la plate-forme.a . Rappel de la démarcheLa détermination de la classe de la plate-forme supportde chaussée , notée PF résulte :1. de l'appréciation du comportement à long terme dusol support, sur l'épaisseur de la PST,2. de la nature et de l'épaisseur de la couche de formeéventuelle.Comportement à long terme du sol supportLe comportement à long terme du sol support sur l'épaisseurde la PST est apprécié à partir :- de la nature et de l'état du sol (cf . classification géotechnique)- de l'environnement hydrique pour les conditions lesplus défavorables, périodes de gel-dégel exclues.Ceci conduit à une caractérisation du support par un casde PST et une classe de portance AR , de l'arase terrassements.Nature et épaisseur de la couche de forme éventuelleLa nature et l'épaisseur de la couche de forme sont définieslors de l'étude géotechnique préalable en fonctiondes matériaux disponibles, de la situation météorologiqueprévisible au moment des travaux, de l'organisationdu chantier (circulation des engins) et du cas de PSTrencontré . Le GTR [2] préconise des épaisseurs de matériauxinsensibles à l'eau (ou rendus insensibles par untraitement approprié) permettant d'assurer la circulationquasi tout temps des engins sur la plate-forme ainsi constituée.Une comparaison économique sur l'ensemble PST-couchede forme-chaussée, en tenant compte de la vérificationau gel-dégel, permet de comparer l'intérêt de plusieurssolutions de couche de forme . La classe deplate-forme est alors déterminée à l'aide de tableaux declassement fonction de la PST, de sa classe d'arase AR,de la nature et de l'épaisseur de la couche de forme retenue(voir GTR [2] et résumé synthétique dans lapartie 3 du fascicule Annexes ).La démarche suivie est illustrée par la figure 3.b . Classes de plate-forme prescritesSauf cas particulier associé à des conditions techniqueset économiques locales à justifier, la réalisation de plates-formesPF1 n'est plus autorisée sur le réseau routiernational.Le niveau de portance minimal à obtenir à long termeest modulé en fonction du type de route et du trafic selonles indications du tableau 2.Tableau 2 - Classes de plate-forme minimales de support dechausséeClasse de trafic VRS VRNSTC7 et TC8 z PF3 z PF3TC6 ? PF3 ?PF2TC5 >PF2 >_PF2Figure 3 - Démarche de détermination de la classe de plate-formeClassification du sol natureétat hydriqueIRessources en matériauxMétéorologieCirculation de chantierVérification au gel-dégelEtude économiqueEnvironnement hydriqueCas de PSTConditions de drainageou mesures de portanceClasse de portanced'arase ARiCouche de formeClasse de plate-forme PFjNotice d'utilisation 7


3.2 Caractéristiques minimalesde la plate-forme à la mise en oeuvredes couches de chaussée (à court terme)Afin de permette une mise en oeuvre correcte de lachaussée, la plate-forme doit présenter en tout point descaractéristiques minimales:- de nivellemerr : : la tolérance de nivellement est de± 3 cm par rapport à la cote de la plate-forme finie . Cettetolérance est portée à ± 2 cm dans le cas où l'épaisseurtotale d'assise en matériau bitumineux est inférieureou égale à 12 cm ;- de déformabilité selon l'objectif de classe de plate-formeretenu pour le projet.La portance sur laquelle se fonde le dimensionnementest une valeur à long terme . On vérifiera au moment duchantier que la déformabilité n'est pas supérieure à celleattendue à long terme . Dans le cas où l'on table surun effet positif différé du drainage mis en place ou surune augmentation dans le temps des caractéristiquesmécaniques d'un sol traité, ceci devra être justifié.Avec une couche de forme en matériaux non traités, onse référera aux valeurs de la première partie dutableau 3 . Dans le cas d'une couche de forme en solstraités en place à la chaux ou avec un liant hydraulique,la déflexion maximale au moment où l'on envisage lamise en oeuvre des couches de chaussée est indiquéedans la seconde partie du tableau 3 . On notera que lesexigences sont ici plus sévères que pour les couches deforme en matériau non traité pour éviter la rupture de lacouche traitée sous le trafic de chantier.Tableau 3 - Déformabilite pouvant être exigée au moment de la mise en oeuvre des chausséesCouche de forme non trait«'Classe Module de déformabilité Déflexion maximale en mm mesurée aude plate-forme en MPa déflectographe Lacroix ou à la poutrevisée (plaque ou dynaplaque) Benkelman sous essieu de 130 kNPF2 50 2,0PF3 120 0,9PF4 200 0,5Couche de forme en solClasse de plate-formeviséePF2PF3PF4ardiieuoi c i limoneux traités en placeDéflexion maximale en mm mesurée au déflectographe Lacroix ouà la poutre Benkelman sous essieu de 130 kNtraitement à la chaux seule1,20 0,800,80 0,60traitement à la chaux + ciment0,50Remarque - La classe de plate-forme PFj n'est pas seulement déterminée par la portance mesurée à la mise enoeuvre de la fondation (mesure à court terme), mais aussi par la nature et l'épaisseur de la couche de forme, ainsique par la classe ARi atteinte par l'arase sous-jacente, conformément au Guide des Terrassements Routiers (GTR)121, fascicule 1, chapitre 3-3.n


4 CHOIX DE LA COMPOSITION DE LA COUCHE DE SURFACEToutes les fiches de structures, exceptées celles deschaussées en béton, font apparaître une couche de surface,notée CS . Cette couche de surface comprend unecouche de roulement et éventuellement une voire deuxcouches de liaison . L'épaisseur de la couche de surfacefigurant sur les fiches est une épaisseur totale équivalented'enrobé . Elle a été définie selon le trafic et la naturede la couche de base, en vue d'assurer la protectionde l'assise de chaussée . Les épaisseurs de couchede surface varient de 2,5 cm à 14 cm suivant les typesde structures.Pour la plupart des structures, plusieurs combinaisons denature de couche de roulement et de couche de liaisonsont envisageables . Sur chaque fiche de structure figurentles compositions des couches de surface autorisées.Le choix de la composition de la couche de surface doits'effectuer en fonction de l'expérience locale et desobjectifs recherchés vis-à-vis des caractéristiques d'usage( par exemple l'adhérence, le bruit, le confort partemps de pluie, l'obtention d'un uni en adéquation avecle niveau de service de la route, . . .). Ce choix doit égalementrespecter les spécifications du Guide d'applicationdes normes pour le réseau routier national [3],en particulier celles relatives à l'orniérage.On impose sur les VRS, ainsi que sur les VRNS lorsquele trafic est supérieur à TC5 20 , la dissociation des fonctionsdes couches de liaison et de roulement . Cette dispositionest également conseillée pour la classe TC5 20Cette mesure conduit sur ces chaussées à retenir unecouche de roulement en béton bitumineux très mince(BBTM), béton bitumineux drainant (BBDr), ou éventuellementen béton bitumineux mince de classe a (BBMa)si les caractéristiques de surface sont satisfaisantes.5 VÉRIFICATION AU GEL-DÉGELLa démarche est analogue à celle adoptée pour le catalogue1977 . Le principe en est décrit dans le Guide techniquede conception et de dimensionnement desstructures de chaussées [4], et s'effectue conformémentà la norme NF P 98-086 annexe B . La vérificationau gel consiste à comparer :- l'indice de gel atmosphérique de référence, noté IR, quicaractérise la rigueur de l'hiver vis-à-vis duquel on souhaiteprotéger la chaussée,- à l'indice de gel admissible de la chaussée, noté IA . Cetindice s'évalue en fonction de la structure de la chaussée,de la sensibilité au gel et de l'épaisseur non gélivede son support.• Si IA est supérieur à IR, la vérification est positive, lastructure est retenue.• Si IA est inférieur à IR, la vérification est négative, lastructure est insuffisante.On reprendra alors l'ensemble du processus de vérificationau gel-dégel après avoir :- soit augmenté l'épaisseur des matériaux non gélifs deplate-forme ou diminué leur sensibilité au gel par untraitement approprié,- soit choisi dans la fiche de structure une chaussée plusépaisse en passant à la classe de trafic supérieure ou àla classe de plate-forme inférieure.Figure 4 - Principe de la vérification au gel-dégelIR = Indice de gel atmosphérique de référence (cf annexe 2 de la présentenotice)ChausséeIA = Indice de gel admissible de la chaussée : il est évalué en fonctionde QB à l'aide d 'un abaque propre à chaque planche de structuresQB = Q 9 + Q ,g = quantité de gel admissible à la base de la chausséeMatériaux non gélifsQ~ 9 = protection thermique apportée par les matériaux non gélifs de laplate-formeMatériaux gélifsQ9 = quantité de gel admissible en surface des matériaux gélifsNotice .1


5.1 Choix de l'indice de gel de référenceLe choix de la rigueur de l'hiver de référence conditionnela fréquence des poses éventuelles de barrières dedégel . Il doit être effectué conformément aux inst-uctionsen vigueur (Cf . Circulaire DR accompagnant la sortie duprésent catalogue ) . En pratique on considère deux situationsde référence :- l'hiver exceptionnel, noté HE, qui est l'hiver le plus rigoureuxrencontré entre 1951 et 1997,- l'hiver rigoureux non exceptionnel, noté HRNE, définicomme étant l'hiver décennal sur la période 1951-1997.En pratique l'incice de gel de l'hiver rigoureux non exceptionnelest déterminé comme étant la n' plus fortevaleur d'Indice de gel rencontrée pendant la période1951-1997 avec :n = (nombre d 'années pour lesquelles on dispose de valeurd'indice de gel 1/ 10.Exemple : si l'or dispose pour une station donnée de 26années de mesures entre 1951 et 1997, n sera égal à26/10 = 2,6 arrondi à 3 . L'indice de gel pou r l'h'RNE decette station sera la troisième plus forte valeur d'indicede gel rencontrée pendant la période 1951-1997.L'annexe 2 de la présente notice fournit les indices degel des hivers exceptionnels et rigoureux non exceptionnelsdéterminés pour les principales stations météorologiquesfrançaises sur la période 1951-1997.Ces valeurs caractérisent la station météorologique ellemêmeet ne sont pas toujours représentatives de l'ensembled'un département . Pour déterminer l'Indice degel à retenir pour un projet éloigné d'une station météorologiqueprincipale, on recueillera les données disponiblesauprès des postes climatologiques les plus prochesdu tracé et on les exploitera conformément aux règlesénoncées ci-dessus.5.2 Détermination de l'indicede gel admissible, IALa détermination de l'indice de gel admissible IA s'effectueà l'aide des abaques fournis au verso des fiches . Ellenécessite la détermination préalable de- la quantité de gel C) , dont on autorise la transmissionaux couches inférieures gélives du support ;- la protection thermique, traduite par la quantité de gelQ apportée par les matériaux non gélifs de la couchede forme éventuelle et clu sol support.La somme de ces deux quantités de gel (Q , + Q,, ) estappelée QB, quantité de gel admissible à la base dela chaussée . Elle constitue l'entrée de l'abaque permettantde déterminer, pour une structure donnée, l'indicede gel admissible IA.a..Le calcul de Q nécessite de caractériser la sensibilité augel des matériaux de la partie supérieure des terrassementset de la couche de forme.Caractérisation des matériaux de la partie supérieure desterrassements et de la couche de forme• Sensibilité au gel des matériauxSelon leur nature, les sols et matériaux granulaires sontplus ou moins sensibles au phénomène de cryosuccion.Cette sensibilité est appréciée en laboratoire par l 'essaide gonflement (NF P 98-234-2) . La valeur de la pente dela courbe de gonflement détermine la classe de sensibilitéau gelFigure 5 - Classe de sensibilité au gelPente de l'essai de gonflement0,05 0,40 (unité : mm //(°C x heure)SGn SGpavecSGtSGn matenaux non gelrfsSGp matenaux peu gélifsSGtroster aux ties gelrfsLes matériaux traités au ciment, ou à la chaux et au cimentsont pour leur part insensibles au gel, sous réserveque leur résistance en traction par fendage (NF P 98-408) soit d'au moins 0,25 MPa au moment où ils sontsusceptibles d'être soumis au gel (par ex . couche de formedevant subir un hiver avant la réalisation des chaussées).A défaut de disposer de résultats de gonflement, l'ingénieurpourra se reporter à l 'annexe 3 de la présentenotice.• Découpage de la plate-formeUne fois déterminée la sensibilité au gel des matériaux,la plate-forme (sol support et couche de formel est découpéeen couches de même classe de sensibilité augel : non gélif, peu gélif ou très gélif . Pour les besoinsde la vérification au gel-dégel, on représente la plate-formegéométriquement par un schéma dans lequel la sensibilitéau gel croit avec la profondeur ; cela est obtenu :- en assimilant à des matériaux peu gélifs (SGp) les matériauxnon gélifs situés sous une couche peu gélive,- en assimilant à des matériaux très gélifs (SGt) les matériauxsitués sous une couche très gélive .


En appelant h et h les épaisseurs en centimètres dematériaux non gélifs (SGn) et peu gélifs (SGp), on esttoujours ramené à l'un des trois schémas suivants :Figure 6 - Découpage de la plate-forme en couches de mêmeclasse de sensibilité au gelCas O Cas O Cas 03en surface des ma-Figure 7 - Quantité de gel admissible Q 9tériaux peu gélifsValeur de Q gQ g (SGp)Couchesinférieuresinsensiblesau gel(') h ,gélive(.Ih g ( *)I hn(*)SGp h 54SGtCouches inférieures sensiblesau gelpeut 'être éventuellement égal à zéro ( absence d'une couche nonDans le cas O il n'y a pas de problème de tenue au geldégel.• Calcul de Q gLa quantité de gel admissible en surface d'un matériaugélif, notée Qg, est obtenue à partir de la pente à l'essaide gonflement, p, de ce matériau . Le tableau suivantpermet de calculer Q g .Tableau 4 - Quantité de gel admissible en surface d'un matériaugélifValeur de pValeur de Q9hnDans le cas OO , la quantité Q g en surface du matériau sensibleau gel se calcule directement à partir dutableau 4.Dans le cas O, on détermine à l'aide du tableau 4 la quantitéde gel admissible en surface de chacun des deuxmatériaux SGp et SGt . On note respectivement ces quantitésQ (SGp) et Q g (SGt) . La quantité de gel admissibleen surface de la couche de matériau peu gélif (SGp)dépend de l'épaisseur h de matériaux peu gélifs, et sedétermine comme indiqué par la figure 7 ou selon lesformules suivantes :Sihp — 20 cmalors Qg = Qg (SGp)SGp ouSGt0,05 < p


6 COUPE TRANSVERSALE DE LA CHAUSSÉE• Les structures sont définies au bord de la voie la pluschargée, côté rive, à l'intérieur de la bande de guidagelatéral . La voie la plus chargée est généralement la voiede droite pour les chaussées jusqu'à trois voies dans unmême sens de circulation . Au-delà, ce peut être une voiemédiane.Il reste à préciser la coupe transversale de la chausséeen tenant compte des caractéristiques géométriques duprojet, des dispositifs d'assainissement de la plate-formeet de la chaussée, des équipements liés à l'exploitation,des contraintes associées aux matériaux, matérielset techniques de mise en oeuvre, ainsi que des possibilitésd'entretien ultérieur.Dans l'attente de la rédaction d'un nouveau Guide techniqued'établissement des coupes transversales dechaussées destiné à remplacer celui de 1988 [51 , guidequi tiendra compte de l'évolution des règles corcernantles caractéristiques géométriques intervenue depuis cettedate, on se reportera à la partie 5 du fascicule Annexes, qui présente une synthèse sommaire des différentséléments à prendre en compte pour la définitiondu profil en travers.Le présent chapitre comporte:- les règles à respecter sur les variations possiblesd'épaisseur transversale des couches de chaussée,- des conseils pour le réglage de la pente transversalede la plate-forme support de chaussée.6 .1 Variations transversales d'épaisseurdes couches de chausséeLes structures figurant sur les planches du Catalogue,définies au bord de la voie la plus chargée, côté rive,c'est-à-dire côté droit dans le sens de circulation, sontappelées structures nominales . Elles comportent pourchaque couche des épaisseurs nominales au bord droitappelées HND.Les variations transversales d'épaisseur des couchesde chaussée ne sont pas autorisées sur les chausséesbidirectionnelles. Dans ce cas, l'épaisseur HND estconstante sur tout le profil en travers.Figure 8 - Profil en travers-type d'une chaussée bidirectionnelle(pas de variation d'épaisseur des couches)sHNDS : surlargeur de chaussee portant le marquage de rive .HNDDes diminutions transversales d'épaisseur des couchesd'assise, AH, ne sont possibles, dans certaines limites,que pour les routes à chaussées séparées à plusieursvoies de circulation, de manière à limiter le volume desmatériaux nobles mis en place sur les voies où la circulationlourde est la moins intense, et en vue de faciliterle rattrapage de pente transversale entre la plate-formesupport de chaussée et la couche de roulement . Ellesconduisent à une épaisseur nominale au bord gaucheHNG = HND - AH.La figure 9 explicite la position de HND et HNG sur leprofil en travers.Figure 9 - Profil en travers-type d'une chaussée unidirectionnelle(variation possible et contrôlée des épaisseurs de couchesd'assises)Terre-pleinKcentralsHNGS : surlargeur de chaussee portant le marquage de rive.HNDCes variations transversales d'épaisseur ne peuvent êtreappliquées qu'aux couches d'assise, à l'exclusion descouches de surface en béton bitumineux.Deux conditions doivent être simultanément respectéespour permettre l'application d'une variation transversaled'épaisseur AH sur une couche d'assise :- la différence AH entre HND et HNG ne doit pas dépasserune valeur maximale . Sur chaque fiche de structureun tableau fournit la valeur maximale de AH.- l'épaisseur HNG ne doit pas être inférieure à une valeurminimale . Sur chaque fiche de structure un tableaufournit la valeur minimale de HNG.6 .2 Profil en travers de la plate-formesupport de chausséeSur les voies du réseau structurant les plates-formesdérasées sont imposées . Pour ce type de route, on nedoit donc plus réaliser de plate-forme avec décaissementpartiel (correspondant à l'épaisseur de la fondation) oucomplet (correspondant à l'épaisseur totale de la chaussée).Le choix d'un ou deux points hauts de plate-forme et deleur position en profil en travers dépend des caractéris-S12


tiques géométriques du projet (chaussée bidirectionnelle,ou route à chaussées séparées avec terre-plein centralrevêtu ou non) et du tracé (alignement ou courbe).La pente transversale est à choisir selon la sensibilité àl'eau de la partie supérieure des terrassements (PST), etde la nature de la couche de forme . Elle peut être quelconque(on accepte des zones plates dans les introductionsde dévers) ou avoir une valeur minimale pour favoriserle ruissellement et limiter les infiltrations dans la PST(cf tableau 6( .Le respect de ces pentes transversales minimales combinéaux variations transversales d'épaisseur des couchesentraîne dans certains cas la nécessité, soit de réaliserune couche de réglage en grave non traitée (ou bien demajorer l'épaisseur de couche de forme non traitée sil'avancement des travaux le permet encore), soit demajorer l'épaisseur nominale au bord droit HND de lacouche de fondation, pour obtenir sur la chaussée finiela pente transversale définie par le projet (2,5% en alignement).Tableau 6 - Pente transversale minimale conseillée pour la plate-forme support de chausséeCas de PSTCouche de formeNéantmatériaux non traités et sols fins traités aux liants hydrauliquesmatériaux grenus traités aux liants hydrauliquesPST n°1 PST n°2 PST n°3 PST n°4, 5et 6( A ) (*) 4 % 2 %4 % 4 % 3 % 2 %(*1 (**) (**) (**)Cl cas non considéré.("") la pente peut être quelconque : en général, elle est donc réglée à la pente obtenue à la base de la couche de fondation (Cf partie 5, §5, du fasciculeAnnexes) qui prend en compte la pente de la chaussée terminée et les variations transversales éventuelles d'épaisseur des couches de chaussée.7 MISE EN CONCURRENCE DE STRUCTURES D'ÉPAISSEURS DIFFÉRENTESLorsque le dossier de consultation des entreprises meten concurrence des chaussées présentant des épaisseursdifférentes pour un même couple TCi PFj, ce quiest le cas le plus fréquent, il retient une solution de based'épaisseur totale e B. Le projet prévoit alors de régler laplate-forme support de chaussée, à l'aplomb de la lignerouge (LR), à la cote LR-e B .Une variante d'épaisseur e v, plus épaisse que la solutionde base n'est pas acceptable lorsque la ligne rouge nepeut être modifiée (présence de Pl, PS, d'ouvrages d'assainissementslongitudinaux, . ..), et que la couche de formeest déjà réalisée en matériaux traités aux liants hydrauliques.A l'inverse, une variante moins épaisse que la solutionde base nécessitera, soit un abaissement de la ligne rouge,soit l'apport d'une couche de réglage, sur une épaisseuree e v, lorsque la plate-forme est déjà réglée à la coteLR-e B .C'est pourquoi, si l'on met en concurrence plusieurs typesde chaussée - en général d'épaisseurs différentes-, il est impératif de dépouiller les offres chausséesavant le réglage définitif de la plate-forme, de façon à procéderà temps aux adaptations éventuellement nécessaires.Il est important de rappeler que la comparaison entresolutions se fait sur la base d'un coût global intégrant lecoût à la construction et l'entretien (cf . partie 6 du fasciculeAnnexes).Notice d ' utilisation 13


8 EXEMPLES D'UTILISATION• 8 .1 Exemple n 1Exemple de calcul du trafic cumulé pour une vo e du réseaustructurant VRS (durée de dimensionnernent 30ans) et une voie du réseau non structurant VRNS (duréede dimensionnement 20 ans).Considérons les hypothèses suivantes :- trafic total (2 sens de circulation) de 15000 véh/jour attenduà la mise en service en l'an 2000- pourcentage de poids lourds 5%- hypothèses de croissance du trafic :• taux de croissance linéaire de 5% du trafic de l'annéede mise en service pour une VRS• taux de croissance linéaire de 2% du trafic de l'annéede mise en service pour une VRNSPour connaître la classe de trafic il faut calculer le nombrede poids lourds cumulé sur la voie la plus chargeede la chaussée pendant la durée de dimensionrement :VRS de 2000 à 2030taux de croissance linéaire 5% base annéede mise en servicenombre de poids lourds cumulé entre 2000 et 2030 :NPL1VRNS de 2000 à 2020taux de croissance linéaire : 2% base annéede mise en servicenombre de poids lourds cumulé entre 2000 et 2020 :NPL2soit T le trafic poids lourd par jour en 2000 sur la voiela plus chargéed i =30ans ;d=20ans ;t,=0,05 ;t=0,02Dans le cas d'une VRS avec une chaussée unidirectionnelleà 2 voies, 90% du trafic lourd circule sur la voie dedroite, on a donc :0,9 x 0,5 x 15000 x 0,05 = 337 PL/jour/sensTz000=Dans le cas d'une VRNS avec une chaussée bidirectionnelle,tout le trafic lourd circule sur la même voie, on adonc= 0,5 x 15000 x 0,05 = 375 PL/jour/sensT ,000NPL1 =365x337x[d,+t .xd,x(d,-1)/2= 365 x 337 x [30 + 0,05 x 30 x130-11/21= 6 365 508 PLNPL2 = 365x :375x[d,+t xd,xld, -1)/21= 365 x 375 x [20 + 0,02 x 20 x (20 - 1)/21= 3 257 625 PLPour les VRS ce nombre de poids lourds cumulés correspondà la classe TC5 3o .Pour les VRNS ce nombre de poids lourds cumulés correspondà la classe TC520 .8 .2 Exemple n 2Construction d'un tronçon de route faisant partie d'uneliaison assurant la continuité du réseau autoroutier (LA-CRA).a.Les LACRA sont classées dans le type 1 par le cataloguedes types de route en milieu interurbain . On doitdonc retenir un aménagement de type autoroute (miseà 2x2 voies avec carrefours dénivelés).Le tronçon de route sera dimensionné comme une voiedu réseau structurant ,VRS, pour une durée de dimensionnementinitiale de 30 ans .,nir pour hL'étude préalable de trafic fournit les informations suivantes:- trafic total (2 sens de circulation) de 8000 véh/jour attenduà la mise en service en 1999pourcentage de poids lourds 15%- hypothèses de croissance du trafic :• taux de croissance linéaire de 4% base 1995 jusqu'en2015• taux de croissance linéaire de 2% base 1995 au dede l'année 2015Dans le cas d'une chaussée unidirectionnelle à 2 voies,90% du trafic poids lourd circule sur la voie de droite quiest donc la voie la plus chargée de la chaussée.Pour connaître la classe de trafic il faut calculer le nombrede poids lourds cumulé sur 30 ans sur la voie la pluschargée de la chaussée . Notons le NPL.de 1999 à 2015taux de croissance linéaire : 4% base 1995nombre de poids lourds cumulé entre 1999 et 2015 :NPL1de 2015 à 2029taux de croissance linéaire : 2% base 1995nombre de poids lourds cumulé entre 2015 et 2029 :NPL2On a NPL= NPLI + NPL214


Un taux de croissance linéaire de t, = 4% base 1995 correspondà une augmentation annuelle de t, poids lourdsUn taux de croissance linéaire de t 2 = 2% base 1995 correspondà une augmentation annuelle de t 2 poids lourdsSoit T 1995 le trafic poids lourd par jour en 1995 sur la voiela plus chargéeT 1999 le trafic poids lourd par jour en 1999 sur la voie laplus chargéeT2015 le trafic poids lourd par jour en 2015 sur la voie laplus chargée• Calcul de T 1999 et T 1995 :T 1999 = T 19,35 + t, x T 1995 x (1999 - 1995)or T 1999 = 8000 x 0,5 x 0,9 x 0,15 = 540 PL/jour/sensdonc T 1995 = 540/(1 + 0,04 x 4 ) = 465 PL/jour/sens• Calcul de t 1 et r 2Tl =t1 xT1995=0,04x465= 18 PLt2=t 2 xT 1995 =0,02x465=9PL• Calcul de T2015 '= T 1999 + (2015 - 1999) x T i= 540 + 16 x 18= 828 PL/jour/sens• Calcul de NPL1 et NPL2posons n, = 2015 - 1999 = 16NPL1 = 365 x [n, xT 1999 +(n l x(n -1)1/2xt,]=365x[16x540+(16x(16-1))/2x18]= 3 942 000 PLposons n 2= 2029 - 2015 = 14NPL2 =365x[n 2 xT2015 +(n 2 x(n 2 -11)/2xt2 ]=365x114x828+(14x(14-11)/2x91= 4 530 015 PLIl présente une bonne traficabilité en l'absence de pluie,mais nécessite une couche de forme . Le même tableauindique qu'en l'absence de dispositions particulières dedrainage à la base de la chaussée la classe de l'arase estAR1.On envisage l'utilisation en l'état d'une grave propre debonne résistance mécanique D21 . L'épaisseur de couchede forme préconisée (fascicule II du GTR, annexe 3, page67 ou tableau 2 de la partie 3 du fascicule Annexes) estde 40 cm (sans intercalation d'un géotextile) et conduità une classe de plate-forme PF2.d. Choix du type de structureOn envisage deux possibilités :- une structure bitumineuse épaisse du type GB3/GB3avec une grave-bitume de classe 3 et de granularité 0/20,- une structure à assise traitée au liant hydraulique dutype GC/GC avec une grave-ciment de classe 3 et de granularité0/20.En se reportant aux fiches correspondantes, pour un coupleTC530/PF2 sur une VRS, les structures nominales aubord droit de la voie la plus chargés sont les suivantes :GB3/GB3" FraceCS : 8 cmCouche de baseGB3 : 13 cmCouche de fondationGB3 : 13 cm'rgGC/GCe. Choix de la composition de la couche de surfaceSur les voies du réseau structurant la dissociation desfonctions des couches de liaison et de roulement estimposée . Parmi les possibilités offertes pour ces deuxstructures, on retient la solution suivante :ceCS :8cmCouche de baseGC : 22 cmCouche de fondationGC : 20 cmNPL = NPL1 + NPL2 = 8 472 015 PLPour les VRS ce nombre de poids lourds cumulé correspondà la classe de trafic cumulé TC5 30 .c. Détermination de la classe de plate-forme support dechausséeLe sol support est un matériau sableux sensible à l'eau(Dmax 50 mm, passant à 80 microns de 15 à 23%,Ip de 16), mais dont la teneur en eau naturelle est égaleà w oPty .Le fascicule II du guide des terrassements routiers (GTR)[2] (annexe 1, page 14) permet de le classer en B6m.Ce matériau est utilisé en remblai . Le fascicule I du GTR(tableau IX) permet de définir le cas de PST n° 3 .f. Vérlflç,*Couche de liaison : 6 cm de BBSG• Choix de l'indice de gel de référenceEn application de la circulaire de la Direction des Routes,l'indice de gel de référence à retenir sur les voiesdu réseau structurant est celui de l'hiver exceptionnel.On obtient par l'annexe 2 de cette notice la valeur correspondantepour la station météorologique la plus prochedu tracé . Pour cet exemple on retient :IR = 250 °C .joursNotice d ' utilisation 15


• Sensibilité au gel des matériaux de la plate-formesupport de chaussée et de la couche de formeUn essai de gonflement sur le matériau B6 donne unepente de 0,5 mm/ J(°C x heure) . Ce matériau est doncclassé très gélif (SGt) conformément aux indications dela figure 5 de la notice.Le matériau D21 utilisé en couche de forme est lui nongélif.La plate-forme peut donc se découper de la façon suivante:Couche de forme en matériau D21Epaisseur h ° = 40 cmPlate-forme support de chausséeen matériau B6rnOn se trouve dans le cas (2) présenté dans la notice.• Calcul de Q ,Dans le cas ©, Q g se calcule directement à l'aice du tableau4 de la notice :Qg = 1/p = 1/0,5 = 2 1~(°C x four)• Calcul de QngQng est donnée par la formule (cf . § 5 .2 .b) :Qn g= An x [h , 2 / (h + 10)] = 0,12 x [40' / (40 + 10)]= 3,84 1/(°C x jour) (1)An est fourni par le tableau 5 de la notice.• Calcul de QBQB = Q + Q „• Détermination de IA= 2 + 3,84 = 5,84 1I(°C x jour)Pour la structure GB3/GB3, l'abaque présent sur la fichepermet de déterminer IA = 205°C .joursPour la structure GC/GC, l'abaque présent sur la fichepermet de déterminer IA = 325°C .jours• Vérification au gel-dégelOn compare IA à IR.Pour la structure GB3/GB3, IA < IR, la vérification est négative. Dans ce cas on peut soit augmenter l'épaisseurde la couche forme, soit tenter de choisir une structureplus épaisse.VRS - Structure GB3/GB3 - Couple TC530/PF2SGnSGt1. On décide d'augmenter l'épaisseur de la couche deformePour obtenir un indice admissible de 250°C .jours, l'abaquede la fiche GB3/GB3 montre qu'il faut QB ? 6,9 environsoitQng =QB - Q = 6,9-2=4,9En réinjectant cette valeur dans l'expression (1) , on endéduit la valeur de hh = 50 cmSi on décidait d'augmenter l'épaisseur de la couche deforme à 80 cm, on passerait à la classe de plate-formePF3 . Dans ce cas on réaliserait une chaussée correspondantau couple TC530/PF3 de la fiche GB3/GB3 . La vérificationau gel est alors positive.2. On décide de choisir une structure plus épaisseOn a le choix entre :- passer à la classe de trafic supérieure TC6,„/PF2,- passer à le classe de plate-forme inférieure TC5 „/PF1.Ces deux choix ne peuvent pas être retenus car les plate-formede classe PF2 ne sont pas autorisées sur desVRS pour un trafic supérieur à TC5 3 ,, (Cf . tableau 2 de lanotice), et les plate-forme de classe PF1 ne sont pas admisessur le réseau national.Pour la suite de l'exemple on retient les structures suivantes- GC/GC pour le couple TC53)PF2 avec une couche deforme de 40 cm,- GB3/GB3 pour le couple TC5 3C,/PF2 avec une couchede forme de 50 cm.g . Coupe transversale rie la chaussee• Variation transversale d'épaisseur des couches dechausséeSur les fiches GC/GC et GB3/GB3 figurent les variationstransversales d'épaisseur (AHmax) autorisées ainsi queles épaisseurs nominales minimales au bord gauche dela chaussée, HNG . Les tableaux ci-dessous récapitulentces conditions limites :VRS - Structure GC/GC - Couple TC5 30/PF2HNDAH maxHNG miniHNG =HND AH max HNG mini HNG =HND-AHmaxHND-AHmaxCouche de surface,CS----Couche de baseGB 0/208 cm 0 cmsans objet-- -13 cm 0 cm 10 cm8 cm13 cmCouche de fonda-:ion 13 cm 3 cm 10 cm 10 cmGB 0/20Epaisseur totale 34 cm 31 cmCouche de surface,CS8 cm 0 cm sans objet 8 cmCouche de base 22 cm 0 cm 15 cm 22 cmGC 0/20Couche de fondation 20 cm 5 cm 15 cm 15 cmGC 0/20Epaisseur totale 50 cm 45 cm16


• Profil en travers de la plate-forme support de chaussée(cf. partie 5 du fascicule Annexes)En alignement droit, le dévers étant de 2,5 %, la pentetransversale optimale de la plate-forme est donc égaleà:- (2,5 + 3 / 7) % soit 2,9 % (chaussée de 2 voies, delargeur 7m entre bandes de rive) pour la structure GB3 /GB3,- (2,5 + 5 / 7) % soit 3,2 % pour la structure GC /GC.Le tableau 6 de la Notice d'utilisation indique que la pentetransversale minimale conseillée pour la plate-formesupport de chaussée est, pour une couche de formenon traitée sur une PST n° 3, de 3 %.Le paragraphe suivant examine les différentes solutionsenvisageables dans l'hypothèse où l'on s'est placé ( miseen concurrence des deux chaussées à l'appel d'offres).h . Dispositions constructivesOn examine successivement deux cas, selon que lechoix du type de structure a pu intervenir suffisammenttôt (en cours de terrassements) ou non pour que la cotede la plate-forme soit définie à partir de la ligne rouge,supposée non modifiable pour l'exemple, et del'épaisseur de chaussée.Le choix du type de structure est arrêté.Dans cette hypothèse, on réalisera bien sûr :- dans le cas d' une chaussée grave-ciment, une couchede forme de 40 cm réglée à 3,2%,- dans le cas d' une chaussée grave-bitume, une couchede forme de 50 cm réglée à 2,9%.Le choix du type de structure n'est pas arrêté.Chaussée GC- Profil en travers-typeDans le cas où le choix du type de structure n'a pu intervenirsuffisamment tôt pour définir la cote de la plate-forme,on est conduit à retenir les dispositions suivantes:Application d'une couche de forme de 40 cm et réglagede la plate-forme à la cote correspondant à lachaussée la plus épaisse (GC) avec la pente optimalede 3,2 % pour cette structure.Si la structure grave-ciment est retenue, application decette structure sur la plate-forme ainsi obtenue, avecvariation transversale d'épaisseur de la couche de fondationde 15 cm au bord gauche de chaussée à 20 cmau bord droit, ce qui permet d'obtenir sur les couchessupérieures et la chaussée finie une pente transversalede 2,5%.Si la structure grave-bitume est retenue, applicationd'une couche de rattrapage et de réglage en GNT quipermettra à la fois de majorer la protection thermique Q °9(cf § 8), de rattraper la différence d'épaisseur entre lesdeux chaussées, et de passer à une pente de 3% à labase de la couche de fondation en GB.L'épaisseur de la couche de réglage GNT sous chaquebord de chaussée s'obtient en retranchant de l'épaisseurtotale de chaussée GC l'épaisseur de chaussée GB :épaisseur de couche de réglage à droite hD sous lachaussée GB:hD = HD Gc - HD GB = 50 - 34 =16 cmépaisseur de couche de réglage à gauche hG sous lachaussée GB:hG = HG Gc - HG 0B = 45 - 31 =14 cmCes épaisseurs, appliquées sur une couche de forme de40 cm, sont surabondantes vis-à-vis du gel-dégel (10 cmsuffisent, cf § 8).On voit que, dans le cas où la grave bitume est la solutionla plus économique, il aurait été préférable d'arriverà cette conclusion par une étude préalable à l'appel d'offre,et de lancer la consultation sur cette seule solution,afin d'éviter la réalisation d'une couche de réglage de 14à 16 cm d'épaisseur.Nota : Certaines GNT utilisées en couche de réglagecomportant un % de fines important peuvent présenterune légère sensibilité au gel-dégel. En cas de doute, unessai de gonflement devra être réalisé.Les profils en travers qui résultent de ces dispositionssont schématisés ci-dessous.Chaussée GB- Profil en travers-typeTerre-pleinTerre-pleincentral Chaussée 7 m centralChaussée 7 ms2,5%22 131015Base cc 14Fon dation22G C3 % 20HNG HND HNGs2,5%~~FF,,,,,,B ,,,,,a~~s~°eGBRent On NBsÎ131316S surlargeur de chaussée portant le marquage de rive .S surlargeur de chaussée portant le marquage de rive.Notice d'utilisation 17


8 .3 Exemple n . '3On construit une autoroute de liaison en deux temps :un premier tronçon de 10 km, ouvert en 2001 pour lapremière chaussée et 2005 pour la seconde, et un secondtronçon, d'une longueur de 17 km, ouvert en 2009en 2x2 voies . Cette construction se fait pour assurer lacontinuité entre deux autoroutes, dont la seconde seraconstruite pour ouverture en 2009.Le trafic a été estimé à 350 PL/jour/sens à l'ouvertureen 2001, avec un taux de croissance linéaire de 3% (base1995) jusqu'en 2009, puis de 8% (base 1995).L'objet de l'exemple est de déterminer, pour chacundes tronçons, le trafic à prendre en compte dans ledimensionnement.Il s'agit de const-uire une autoroute de liaisoi, donc unevoie de type VR S (voie du réseau structurant) . Sa duréede dimensionnement initiale sera donc de 30 ans.L'essentiel du dimensionnement repose sur une bonneévaluation du trafic cumulé, par tronçon et par voie . Nousdistinguerons le tronçon , chaussée 1 puis chaussée 2,et le tronçon 2.On notera qu'il s'agit d'une croissance linéaire, ce qui parconséquent, impose une année de référence, en l'occurence1995 (remarque determinante, notamment vis-àvisdu taux d'accroissement annuel).L'une des méthcdes envisageables pour le calcul du traficcumulé est la suivante . Elle consiste tout d'abord àdéterminer différentes valeurs de base, telles que le traficen 1995 (T,,,, , , , )ainsi que l'accroissement annuel :T= T , + (2001-1995) x tavec t = t x T ., „51995 d'où,x (1 + 6 x t)où t est le taux de croissance, baseT350= 296 PL/jour/sens1 +6xt 1 +6x0,03par suite, l'accroissement annuel du trafic vautà 3% de croissance : 0,03 x 296 = 9 PL/jour/sensà 8% de croissance 0,08 x 296 = 24 PL/jour/sensCes valeurs perrnettent alors de calculer le trafic cumulépour chaque section . Les résultats obtenus sont reportésdans le tableau page suivante.Les commentaires ci-apres présentent le détail des calculspour la chaussée 1 du tronçon 1 .COMMENTAIRELa chaussée 1 du premier tronçon ouvre en 2001 . Ladurée de dimensionnement initiale étant de 30 ans, lapériode considérée sera 2001-2031.ni'r iode2001-20()iDurant cette période, qui comprend 4 années, le traficévolue selon un taux de coissance de 3% (base 1995),soit un accroissement de 9 PL/jour/sens . Par ailleurs, lachaussée 2 n 'étant pas encore en service, la chaussée1 se comporte comme une chaussée bidirectionnelle etla distribution de PL est de 100% sur chaque voie . Rappelonsenfin que le trafic estimé à l'année 2001 est de350PL/jour/sens.Le trafic cumulé pour cette période est donc :NPL7„o ~-zoo==365x(4x350+9x 3x4 )= 530 710 PL2= 350 + 4 x 9 = 386 PL/jour/sensCette période comprend 4 années durant lesquelles letaux de croissance reste de 3% (base 1995), mais cettefois la chaussée 2 est en service . La chaussée 1 n'estdonc plus bidirectionnelle mais se comporte en 2x2 voiesunidirectionnelle, ce qui implique une distribution de PLde 90% sur la voie la plus chargée.Le trafic cumulé pendant cette période est donc, sur lavoie la plus chargée :NPL 70052009 = 365x0,9x'4x386 +9x 3x4)2= 524 943 PL= 350 + 8 x 9 = 422 PL/jour/sensCette fois, le taux de croissance passe à 8%, ce qui correspondà un accroissement de 24 PL/jour/sens.Le trafic cumulé sur cette période, qui comprend 22 années,est, sur la voie la plus chargée :NPL,00szo, . = 365 x 0,9(22 x 422 + 24 x 22 x 21 )2= 4 870 998 PLd'où le trafic cumulé sur 30 ans de la chaussée 1, surla voie la plus chargée :NPL 200,-203, = NPL c 2005 + NPL + NPL :oo9-2o3i= 530 710 + 524 943 + 4 870 998= 5 926 651 PLis


TRONÇON 1 TRONÇON 2CHAUSSÉE 1 CHAUSSÉE 2période 2001-2005MJA200, (PL/j/sens) 350Distribution (%) 100Durée An (années) 4Taux 1%) 3NPL20012005 (PL) 530 710période 2005-2009MJA2005 (PL/j/sens) 386 386Distribution (%) 90 90Durée An (années) 4 4Taux (%) 3 3NPL2005-2009 (PL) 524 943 524 943période 2009-2031MJA2we (PL/j/sens) 422 422 422Distribution (%) 90 90 90Durée An (années) 22 22 22Taux (%) 8 8 8NPL2009-2031 (PL) 4 870 998 4 870 998 4 870 998période 2031-2035MJA203, (PL/j/sens) 950 950Distribution (%) 90 90Durée An (années) _ 4 4Taux (%) 8 8NPL203,-2035 (PL)1 295 604 1 295 604période 2035-2039MJA2035 (PL/j/sens) 1046Distribution (%) 90Durée An (années) 4Taux 1%) 8NPL2035-2039 (PL) 1 421 748Trafic cumulé (PL) 5 926 651 6 691 545 7 588 350Ces nombres de poids lourds cumulés correspondent à une classe de trafic TC5 30 pour le tronçon 2, ainsi que pour lachaussée 2 du tronçon 1 . Quant à la chaussée 1 du tronçon 1, la valeur du trafic cumulé se situe en limite supérieurede la classe TC4 30. Le projeteur choisira donc de se placer en classe TC4 30 ou pour plus de sureté, en classe TC5 3o .extrait du tableau 1 de la notice d'utilisation :TC430 TC530 millions de PL3 6 14Notice d'utilisation 19


ANNEXE 1Bibliographie111 Catalogue aes types de routes en milieu interurbain.Circulaire DR du 9 décembre 1991.[2] Réalisation des remblais et des couches de formes "GTR".Guide technique.Bagneux : SETRA Paris LCPC, septembre 1992 . 2 vol ., 98+102p.[3] Enrobés hydrocarbonés à chaud.Guide d'application des normes pour le réseau routier national.Bagneux : SETRA ; Paris LCPC, décembre 1994 . 2 vol ., 49+97p.[4] Conception et dimensionnement des structures de chaussée.Guide technique.Bagneux : SETRA ; Paris LCPC, décembre 1994 . Pag . Multiple[5] CETE de l'Ouest . Établissement des coupes transversales de chaussées.Guide technique.Bagneux : SETRA ; Paris : LCPC, avril 1988 . 94p.20


ANNEXE 2Indices de gel des hivers exceptionnels et des hivers rigoureux non exceptionnels desprincipales stations météorologiques (unité : C x jours)Stations(département)Hiver exceptionnelHiver rigoureux non exceptionnelAmbérieu (01) 270 175Saint-Quentin (02) 225 110Vichy (03) 250 115Saint-Auban (04) 80 35Embrun (05) 165 95Nice (06) 0 0Saint-Girons (09) 120 35Romilly (10) 210 110Carcassonne (11) 85 35Millau (12) 140 65Marignane (13) 70 15Caen (14) 115 60Cognac (16) 100 35La Rochelle (17) 75 30Bourges (18) 160 70Ajaccio (2B) 0 0Dijon (21) 200 130Rostrenen (22) 85 50Besançon (25) 220 120Montélimar (26) 105 40Luz-la-Croix-Haute (26) 420 275Evreux (27) 195 115Chartres (28) 190 100Brest (29) 20 10Nîmes (30) 60 20Toulouse (31) 115 40Bordeaux (33) 95 40Montpellier (34) 55 35Dinard (35) 65 25Rennes (35) 80 35Chateauroux (36) 155 75Tours (37) 120 75Grenoble (38) 170 145Mont-de-Marsan (40) 100 40Romorantin (41) 135 100Saint-Etienne (42) 220 110Le-Puy-Chadrac (43) 240 130Nantes (44) 75 55Orléans (45) 170 85Gourdon (46) 120 4521


Stations(département)Hiver exceptionnelHiver rigoureux non exceptionnelAgen (47) 110 40Angers (49) 100 70La Hague (50) 15 5Reims (51) 235 105Saint-Dizier (52) 235 100Langres (52) 325 170Nancy (54) 320 155Bar-le-Duc (55) 340 290Lorient (56) 40 25Metz (57) 290 135Chateau-Chinon (58) 225 115Nevers (58) 190 110Dunkerque (59) 165 65Lille (59) 250 90Beauvais (60) 215 95Alençon (61) 165 70Boulogne-sur-mer (62) 165 70Clermont-Ferrand (63) 225 115Pau (64) 80 30Biarritz (64) 40 10Tarbes (65) 95 35Perpignan (66) 25 0Strasbourg (67) 410 165Mulhouse (68) 415 155Lyon-Bron (69) 220 110Tarare (69) 275 155Luxeuil (70) 335 165Mâcon( 71) 200 115Mont-Saint-Vincent (71) 270 150Le Mans (72) 120 70Challes -les-Eaux (73) 225 150Bourg-Saint-Maurice (73) 220 190La Hève (76) 95 60Rouen-Boos (76) 130 90Melun (77) 185 90Abbeville (80) 165 90Saint-Raphaël (83) 25 0Toulon (83) 15 0Orange (84) 80 45Poitiers (86) 130 65Limoges (87) 160 80Auxerre (89) 200 95Belfort (90) 370 175Paris Le Bourget (93) 160 8522


ANNEXE 3T Classes de sensibilité au gelDans le cas où il ne serait pas possible de disposer des résultats de l'essai de gonflement, on pourra adopter lesclasses de sensibilité au gel mentionnées dans le tableau indicatif ci-dessous (tableau 7) . On attire l'attention du responsabledu projet sur les points suivants :- les critères géotechniques ne suffisent pas à bien caractériser la sensibilité au gel d'un matériau, qui peut selon saprovenance se trouver dans chacune des trois classes,- le tableau 7 a été élaboré en retenant pour chaque matériau la classe de sensibilité la plus élevée dès lors qu'elle aété rencontrée dans plus de 10% des cas . Une application brutale de ce tableau peut donc conduire à des surestimations,en particulier sur les sols fins.Exemple : les sols A2 sont classés très gélifs dans ce tableau . En fait sur 100 sols de classe A2, 30% seront trèsgélifs, 60% peu gélifs et 10% non gélifs.- en outre, les matériaux grenus sensibles au gel selon l'essai de gonflement ne présentent généralement pas dechute de portance significative.Tableau 7 - Classes indicatives de sensibilité au gelClassification géotechnique du sol ou matériau,non traitématériaux dont le passant à 80mm est


Document publié par le SETRAsous la référence D9828Conception et réalisationSETRA - SG - Service communication, Eric Rilla rdonDessinsSETRA - SG - Service communication, Eric RillardonCrédits photographiquesDirection des Routes, Eric BénardFlashageDFG - Commun cationImpressionGEORGES LANG - Baud nDépôt légal3 , trimestre 1998Le Service d'Études Techniques des Routes et Autoroutes46, avenue Aris_ide BriandB .P. 100F-92225 Bagneux CedexTéléphone : 01 46 11 31 31Télécopie 01 46 11 31 69


Page laissée blanche intentionnellement


CATALOGUE DES STRUCTURES TYPES DE CHAUSSÉES NEUVESL'édition 1998 du catalogue des structures se présente sous la forme de trois fasciculeset de deux séries de fiches de structures, une série bleue pour les voies duréseau structurant et une série verte pour les voies du réseau non structurant.Ce catalogue propose aux ingénieurs responsables de projets routiers plusieurs famillesde structures de chaussées précalculées par la méthode française de dimensionnementLe présent fascicule intitulé " i . " constitue le mode d'emploi desfiches de structures, sa lecture est donc indispensable à l'utilisateur . La notice d'utilisationexplicite la démarche de détermination d'une structure de chaussée et l'illustreau travers de trois exemples d'utilisation.Dans les cas les plus courants, la Notice d'utilisation, es fiches de structures et lefascicule "Annexes" doivent permettre à l'ingénieur de définir la ou les structuresde chaussées adaptées à son projet à partir des résultats des études préalables.CATALOGUE OF STANDARD STRUCTURES FOR NEW PAVEMENTSThe 1998 edition of the pavement structure catalogue is in three parts, with twoseries of structure sheets, a blue series for structura l network roads and a greenseries for non-structural network roads.This catalogue offers engineers in charge of road projects several families of pavementstructures, pre-designed by the French designing method.This part entitled . . . " gives instructions for using the structure sheets.It is therefore essential for the user to read it . The Working Guide explains how todetermine a pavement structure, which it illustrates through three examples of use.In the most common cases, the Working Guide, structure sheets and 'Annexes" willenable the engineer to define the appropriate pavement structure or structures forhis project, based on the results of preliminary studies.Ce docuriu',, ; 1,ot ,u u ,ii ensemble constitue de 352 fiches et un boitier nui de peuvent htrn vendus séparémentEnsemble disponible sous la référence D9828au prix de 300 F.au bureau de vente du SETRA46, avenue Aristide BriandBP 100F-92225 BAGNEUX CEDEXtéléphone 01 46 11 31 53 et 01 46 11 31 55télécopie 01 46 11 33 55à l'IST-Diffusion – LCPC58, boulevard LefebvreF-75732 PARIS CEDEX 15téléphone 01 40 40 52 26télécopie 01 40 43 54 95sur internet http ://www .lcpc :.frISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-1516


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GB2/G62Structure :Couche de base : Grave-bitume de classe 2 (GB2)Couche de fondation : Grave-bitume de classe 2 (GB2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :hTPC variable1Chaussée 7,00 mAccotement variableIi 41BMBDG1 1,00 mBAU variable1< ),I1 Partie stabilisée revêtue 1 Berme0,75 m0,2>I1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax. .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic >_ TC5 30 Trafic TC4 3oBase G B 0/14 AHmax = 0 cm AH max =2cm0/20 AH = 0 cmmaxAH max3cmFondation GB 0/14 AH max — 2 cm0/20 AH max = 3 cmbase : GBfondation : GB(cm)HNGmin0/140/200/14 0/208108 10Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB2/GB2tLes épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~Qchaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :"\ 2,5 cm BBTM \, N 4 cm BBDr \ 4 cm BBMa ~ou \ ouN\6 cm BBSG4 cm BBM6 cm BBSGou BBME"' \ ou BBME"'.\\~ \~~ 2,5 cm BBTM / 4 cm BBDr~ ou 3 j,.4 cm BBM 4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :GB20/14 0/20od .C ~ ~a . ô o ~ _ r .~ 4mini (cm) o 8 .a o o : 10_o0ôt--2$P-4-P$ô -o-czmaxi (cm) QQ° 12 CC G 15 j °o ca w.~O O o4$'"' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).


VRSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4~ C8 3094 millions PL175 millions NE)~''~~~~.CSWon~~ :00:b~. :p.. . _ . .Q.o12 cm Q o ;t7~~ 'Q 1 11 cm~°oQ o:~ ; ~ d o ;oc~. o c~ . o ~ti4^ ; . :oO . .II .co O ~csQ .Q o 13 cm~~ ^ 00 p O .c'JQ o .tiD.d~ ..Û Q . 13 cm! Q . p . t7 ti~3`~ : O . y w , .y oa .ovo~ o . .Q 01 2çmp ~Qo c;d.D~ti :DQ12 cm~'O C'J cJi . vp . VO .38 millions PL130 millions NEI103014 millions PL(11,3 millions NE)~~~~°QÇ11 cm10OQ~ç, .O-c1,w .V~a Ç-:„ Oc\ .'Qt 10 cm. ~~V- .U w U GS. Op . (}(1..~Q~-: '00 Q'g .~~Q.a11çm~Q10cmâ Q o p-app.0 0 ° ^ v~ ~Qȯ II 11çm~ (~ ;pQ .Qdpod.4od :~ 11çm .~Qb~y p Q .~CS~~C~~ ^ a'ࢠ14 cm °Q¢:'d'aw nOQ~ O 13 cm (?'e..v 'O oC.9.~lJC , r~ r . _y ~ .00 ~ ,n.u .'-"'c~~II 14 cm a¢ :p O :a .°~B 13 cm °QB C .O _CJ~.00 w.o c~~.4ôd ~od'~or;:o.9,, .w.hootiaôd p o,~ Co3 56 millions PL14,5 millions NEICS~~~Q& QII 14 cm~~Qq qq w w; '~jopf~~ )1fJ, n ~ 0 Ô p p'.OQ c 14 cm O(II p O . c2 .,x-; :0, .0 . v w: ~ 4 oC7pÇ?4o)O-° . : )OQL 11 cm Q II 'Q ~ 10 cṃ . ._-:U ,~n U~n'O CJ. D.O .p'OU~.n ü n.ü'w: ~ U p u .oa 12 cm C'J os,wpa 11 cm )°Q Bc~ .c , .p ~ . p .oç7poÇ ?~~ . o oti a ô~?'~oCS /~~ .~ ►.,r' CS '`~. I43 Co? i '~ n ,.,p,•?Q~'^ )O~ ..O>12 cm :,QII . `Q c 10 cm ) OQe ti.V :


1 C830 PF 2PF 3PF 4ICI 30 PF 2PF 3PF 41c6v PF 2PF 3PF 4LAbaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50o1C111_1 0 1 .1 30 1 2 30 —i 3100 150 200 250 3001455IA350 4008 1Cxjours)C7+.CD-CLCDCDC)N.)C5N)PF 2PF 3PF 4IC43o PF 2PF 3PF 4IC3 3o PF 2,0.,.,---PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4sç anb eqb,-A- rd' o. " =,.A",: . i - 1 al; -


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)G63/G63Structure :Couche de base : Grave-bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave-bitume de classe 3 (GB3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 msiHCouche de surfaceGB3HNG• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à 4Hmax. .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic ? TC5 30 Trafic < TC4 30Base GB 0/14 AH max = 0 cm AH max=2cm0/20 AH =0cmmaxAH max=3cmFondation GB 0/14 AH max = 2cm0/20 AH max =3cmbase : GBfondation : GBHNGmin (cm)0/140/200/140/20810810Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3IGB3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les 9)'épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~Ochaussée.Données d'entrée :• T'Ci 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux:Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-2 F'cm BBTM \'\'~• 6 cm BBSG ~~ ou BBME") \ou4 cm BBDr~6m BBSGou BBME I' louches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ 4 cm BBMa\\\\\\ ~\\\h'',\4 cm BBM. . . .-, N.\.2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :0/14 0/20,W'--' . ~ o;o-U . r :p Qmini (cm) a o 8co 0010 . 0.GB3or?On~O~nJ:âoow:i3imaxi (cm) (2:6', 12 OQ ' 15 j-4Ca h p . o . .'u Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRSPF 2PF 3 PF 450 M Pa 120 MPa 200 MPaO n .11 cm 00 a .b . .1, a o a o ~p,~~ . ., ~ . OO p OQo12 cmQ a~ti~ d ~•94 millions PL(75 millions NEI~Q a 12 cm °OQa p ô a ô a_Â :O . .9 . Ga . 6 :0~~"~\~,.Qo10 . - ,0° .cm Q o pd D•p 4°Q tQO ~U1 çma Q oÔ p~ od .oa, 1-1 cm~o°a t,O - .,pp~ i'cJ O caA .cJ .. n Q .y.w v .Ga . 6 :0-07 Qpdc1 3038 millions PL130 millions NE)14 millions PL(11,3 millions NE)CS°Q a 10cm ô aaZ~?1~(\~O(1 °~.~° a 0 b'da 14 cm ° (J a .Q.Q10 cmo 60 o nQ d6 :0o . , .,. v-'OO . Op DQâ11çm~ Qôoti ~od Dôti ~,1T‘!p0) .6 .0 pOQô 14 cm â . ti dô;dpCS)% . 0 S7f/ .~-r_~ Q~ .p- ./~I . ! . .• . +°aa 13 cm °&.a 11 cmo .yw , U wQQ~~o ..,w r._~~ °o :~~•~~ -n ~°'a 13cm° a :a O .a.- .:. ..~..a~O v12cm°w IIa°a,ao~ . _o o~d Qnop.' ao •do,tio•CSCS CS~n.O . . u U~ . o~ p . vû ti\°~' 13 cmO . . 10 cm . )° ° . .0°.Q a.Q 9 cm 1 . QQ.60 ~ 'O,° . . jg o ...~ o .pÇJ.QfJ~RU;,~aQ:,OU UO `' : v O . va a o pQ. 13 cm° zQ.`11 cm ° a b °aOpdOp~Op.a -° d'a 9 cm °° a a o aG.9 w . 9 w .y r, aOptiOp~Op p: 0 v . aOO~ D OdOO6 millions PL(4,5 millions NE)~c~30: :~f CS 1% 7 CS CS ,T,,~' . ' O QO •~^~ V u~n~ '°)O Q .(; .ov oo .,3 millions PL12 .2 millions NE)11 cm ; .Qag(!..71fJ:.'r,nÔ.p6_O.w .y w d~r12 cm ° a a o_r .:Q:v , .y . .9~.w, ;~'OpdQpa9cm~ Q ap 0 „o ~y O..pd~:" ♦ Qa8cros Q a.(~ .p „o , .~ O pd . ,.II(!O ~UvnOGa . QO. •?.u~nU .w.pvp .v .•°Q a 9 cm °Qa p O b ,OQ a 8 cm ~~Q a .cy O cJ .('i'O .y (~.00~~0~~~01 million PL(0,7 million NE)~c230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50100 150 200250300350IA ( Cxjours)400PF 2PF 3PF 4-(CI 30 PF 2FF 3PF 4IC6 3 0 PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-(C430 PF 2PF 3PF 4t _1C330 PF 2PF 3PF 4-(C2 30 PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)EME2/EME2Structure :Couche de base : Enrobé à module élevé de classe 2 (EME2)Couche de fondation : Enrobé à module élevé de classe 2 (EME2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variable1 x .I1IBAU variable>1BMx, ~ BDG ~11,00 m I11 0,20 mu»10,20 m lx i1112,5%Partie stabilisée revêtueBerme1


EME2/EME2_ a At„. ~►Ara~ z,Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :N.\ 2,5 cm BBTM\\~ t\'ç\ 6 cm BBSG,~ ou BBME01's.ou\ 4 cm BBDr `\ `v'\ 6 cm BBSG .,~•ou BBME" ,ou▪\ • 4 cm BBMaV~\\\\\~4 cm BBMi//2,5 cm BBTMou4 cm BBDr//• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :EME20/10 0/14 0/20"' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRSPF 2 PF 350 MPa 120 M Pa200 MPaPF 4~* CS ~~~~ ~~~'~ ~ c p:~C8 30°QG 13 cm °a o~ ~~w'_2 Q"n tt ~+-T , ..cn r' , ~O~JUp ,° ~~7 ~ 13 cm ~ ¢ .a ~ a~j_'Gyw .u .w ~'Opd ~pr!~Qp94 millions PL(75 millions NE)38 millions PL130 millions NE)-(C6 3o14 millions PL(11,3 millions NE)~ ~ ti ~~~Ca~ ~ o:°Qt11cm°Qd':'cuw ., .w~~r ~ r_,~~-.."noQQ~~O .2i ,~p ,°~t 12 cm °ab :~~ :G_u .w . .u .w h O 0 d 0 v: . .d0.\~oCiS ^~~9cm'°~¢:~O ü .w. :.ü~.w Q O fR~ x.°\~fJQi ~.~~C n r, _” n ~ O~~_lS .~p~,°~Q 10 cm °aQ .r,J Oc'J~-CS :O'9~.r^,'.O~ .w, C~ O~-0~~0~:~0~~~~~~p- ♦ r-., r-n' .• ~ :.'~B 12 cm °Q b ::d.. :4 y w . . 4 . •r-ov ••~j.•'d••'r1 ¢ 12 cm ° E{ cJ O , cJ:.'O .y Q~O~dD~dD~~ ~S ~~~.°da 10cm °~~ o ti..~ o ~~:0 2IY~'C1~L~ ~~O ~~O°~¢ 11 cm °aan ~~,.0 . y . ~., . y ~y O p . Qp . ~pV u~n 2jJ~~.p°Q¢~ 8cm' °Qd .p 0~ „ .~h :0II .~!o~7fV.~O G'J. ~~'O ~~'O~~i.°aQ~i 9 cm )°Q~ _c0 O c'J ..~ :O~~y .w . .y .w ~.;:0 pd~~p~~~~p;ry,.r~/~ CS ~r' CS(loj)~n ~Ô '.p"U~_u"n~u"o0 p~JÇS u•.!o6~.? Q ti 11 cm ° Qb:."qoo b.° bQ 9cmto~QQ 8crosoo Q:~Q C~-w 9 r^ ..~O~~. dQ~O ~ h O'-0~~Q'0 ~ . ~~0 }d.~jf~~.-~STiJ;. n r_~ :Ô : O ~~d : . 0'~77.O~c 12 cm O~'~~¢p .b~,;b ~!n u~!n~ .(J~.L~ C:i C! ~Cj~O .~;.o u~.O~' t )O '~ ~~C9O ._NJ.~' ~Q 10 cm ad:Qb 9 cm rri c. ., r. . ., Q( ; Q'O d ~Od~~O6 millions PL14,5 millions NE)3 millions PL(2,2 millions NE)C`~ C!' .y w , y w, Q OO~~~O~dO"~ u~W . 4 .U. ~_v.0o Q .~pO C9~.C~ ;O o h 00t!~O~~Qp~ ~ ,r .33CS ~~~ ~ CS CST~ t._ .n_r_~'~~•0`!U - 2S ~~lS~!o'b~G7p . .VU~nU"'p .ü . LJ ,°Q1 10 cm '°~¢ :°Q¢ 7 cm ° oQQ .° Q 6 cm 0 0 ~7¢'S` v yy-w . .? w c'r1ji,J;.~)T7J, :~n_r_i~0~p~~'pO' .~,~:-•°a t 10 cm °~ QcJ O rI .~.ri :v~ .V .w . .y~.w. ~.~~o pC% ~40~~4pp~% .O„a. O O . O~.°~OUYn:O~l~.d .0~~~ :0~.pv~~0 .. . „_ . ., o v0 ~ d-tT;.o U°-nü Ga'Ô v~p_v~ .°a Q 9 cm '°a II .a O ;ac~ :o ~ q~oti 'DOn~Dp°Q ¢ 8 cm °Q ¢ .a o a ..ô:o ~ c~ o oti~Doti~Pp1C'3 o1 million PL(0,7 million NE)` Cî230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 40 50 100 150 200 250 300 350ICI 30 PF 2PF 3DC n10630 PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2 370 1 2 3 4 5~ _E`1 2 3 4 ~ 6 _- 12~0 1 3 4tZ-0 1 2 3 4 50 i24 55 6 7 8t MM.89 101096 7~ MOU8 9 ' 10 1113L J1211 12 1312 13~PF 1C3 302PF 3PF 41C2 3 0 PF 2PF3PF41


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GC3/GC3•Structure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)* ou liant routier (GLR) ou cendres hydrauliques (GCH)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBMS : 0,25 m JIIEIBAU variablePartie stabilisée revêtue' ,1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax.•L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic TC430Trafic TC530Base GCAH max = 0 cmAHmax = 5cmFondation GCAH =5cmmaxbase : GCfondation : GCHNGmin(cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


.., , .~~~,~G C3/G C3 a 1CD• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les te/'épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~chaussée .Données d'entrée :tr• TCi 30 : classe de trafic cumulé • PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clos- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :2,5 cm BBTM ~6+6 cm BBSGou BBMEI'lIls doivent être conformes aux normes en vi- ches d'enrobé (couche de roulement, et unegueur et aux guides d'application des nor- ou deux couches de liaison). Les combinaimes.sons autorisées pour cette structure sont les• Couche de surface (CS) : suivantes :Elle peut comprendre une ou plusieurs couou4 cm BBDr6+6 cm BBSGou BBME I ' l4 `./2,5 cm BBTM /4 ou8 cm BBSGou BBME('(/4 cm BBDr /;4-8 cm BBSGou BBME('ou4 cm BBMa6 cm BBSGou BBME'/-r~'r 'r,, , 'r r ,'r r`r'2,Ei cm BBTM 'r` 4 cm▪ ,'~BBDr y rou ferrer' ',.; 6 cm BBSGou BBME"'6 cm BBSG I `ou BBME" ,~-'-'- -'-'-'-'-•~ou.r .r . r . r . r . r .r . f ..A r4 cm BBMar r r r r r r rR 1 ♦ • ,r r r rr r rrrr 4 cm BBM2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Celte épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .couche de fondation : GC 0/20sur PF4 sur PF3 sur PF2ô o-• 5-c~mini (cm) dQôâ Qôô 15 . .0 _ g ,Fsô 0c00 0 0{^ 15 ?„c, ' o o o ô Q o o ' , 18 ^ Ô Q o ôQo 'C3 OCan- 7 .~ o o cO f~0 0C~ 7'maxi (cm)32(2i o a o .,co o . -o 32(21 o 0 c 32 i2, o°Q cc.~ .,)u .,C~n sil) s)li ., . .Jn_ ,,°D C7n~a 321zIo bn


VRS94 millions PL(122 millions NE)38 millions PL(49 millions NE)~C63014 millions PL(18,4 millions NE)6 millions PL(7,3 millions NE)`C4303 millions PL(3,6 millions NE)PF 2 PF 3PF 450 MPa 120 MPa 200 MPa• \ • \rV. \ CS ♦ rr•♦ \F• f FR°Q 22 cm .°~II:♦\,CS ~~~CS\\~°Q 20 cm* 3 a ;,po .9w. ~ oQ . °Q B 19 cm* 3 II,r , o :. CT~}JiJC tN. r_i'-~.: n Ô . p:~jU~.Uvp „~(1 C9.°~ 18cm '°Q¢ °aIIpoa~15cm~i :G y..w._y .,oaw O . ot? . Ocid'Op~\ç♦CS°Qb 19 cm* 3II!J° .~ 18 cm ° Q ,cJ O ., cJÔ:Gyw,yw\ CSQ 18 cm*3Q'!I a -ca~y p' o ~.d p~: a. . .~ Q 15 cm °.NJ O . .cJ.:Q .9 .(, .~ . .9 . Q L ~Od'~Od~apCS CSU_ :..il.r./! -n l ~., ♦°Q 19 cm* 3d~¢ 18 cm* 3 d` .23 .~~ ^° . 18 cm °Qb co O, b0 9 w. '9 w . o ~ti D~d'O p♦ CS ♦♦ \9 . ° . ..d 32 cmÔ” O~ .9w ...9 QO'0d:Q0o ~~d ~•uo-r~ 0. .°T. 15 cm ° >Q3 . cs~ o ~d 6d :pp.9 .9 . (.., 4F r' ,'r ' F 'rr r . r r~.,~ wycj0c~ w ti rr rFFFrF ♦ 'CS rrFF \ ♦ \~ s~U r ' ~ -0 00 > . p3Qtf~~1~ oz.,~.,~ :.. ¢ b o .:b20 cm °:Ô.¢ .9 . c..), .9 .CS~Ue; .Si!%.'(,'M_6 'o ;, o . ..29 cm Q,?& 21 cm °a¢ t7CSCSG.0, p''"!' G) .1lw O .~.r(`,u!rp .~,y'w: .,°d Q 20 cm ' ¢ a ~`a f ' 31 cm ~y °n b 28 ° ¢:h .~Q . .v .w.w. :h,~Ô ~Q:4`n~ :40 :h .~o . .9cm :. ~1030 .1 million PL(1,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA 1 Cxjours)0 50100150 200250300 350 400~Ciff, 30FE 2PF 3PF 4SCI 30 PF 2PF 3PF4106 3o PF 2PF 3PF 4- PF 2PF 3PF 4IC43o PF 2PF 3PF 4-ÇC33o PF 2PF 3PF 4\C230 PF 2PF 3Ph 4QCDAa)NCD ,CD


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GC4/GC4Structure :Couche de base : Grave - ciment de classe 4 (GC4)Couche de fondation : Grave - ciment de classe 4 (GC4)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 mAccotement variableBAU variableI~>11 BM > BDGPartie stabilisée revêtue 1 Bermeé.lI 1,00 m0,75 m1/11 0,200,20 m 1 i1)P12,5%S : 0,25 m JII11,,,, 0,20 mI1 I FLl0 4%='• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à M n. . . L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic > TC530S TC430Base GCAHmax = 5 cmFondation GCAHmax = 0 cm AH =5cmmaxbase : GCfondation : GCHNGmin (cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GC4IGC4Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~60chaussée.Données d'entrée :341aee/ s• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-'N2,5 cm BBTM_\ 6+6 cm BBSG \,ou BBME"~N.w\sou. .. ..N\ 4 cm BBDr6+6 cm BBSGou BBME('}~. . .ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :.~'2'1 2'cm . BBTM /74'8 cm BBSG.1ou BBME"'ou4 cm BBDr / 1 ou8 cm BBSGou BBME"'"y4 cm BBMa~6 cm BBSGou BBME"'F ~ + r2,5 cm BBTM ' l An 3 , .`6 cm BBSGou BBME"'ouF 4 cm BBDrrrT ~~. f6 cm BBSGryou BBME('(r ,r < .rAl 4 cm BBMaOU f fF FrlF F ,A lF f , F ,f F f4 cm BBM2,5 cm BBTMou4 cm BBDr4 cm BBM4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GC couche de fondation : GC 0/20mini (cm)maxi (Cm)0/20sur PF4oti Doti ~od e a o a 4~o .ôô coôocooc sur PF3r, .Dod sur PF215 0,z..por~oÇ70T`z ?~oô côQo q° °~Q D o'^ o~coi~ o II~ âgo t 15o 0 ?g ô o Q o ô 18`~ô QooQoo~ oc" O ~ i 00 C3? 0co o0a 32(4( oo~oo~3oQ3 32( 2 ) OcJOc oo 32 0 )oo © 0ab 32 (2) occ7n _ ,~ $)D . ,)~.. v .C7 n_C7n Rv . s) D s~D _ . . . .Jn _ . ,,La préfissuration de la grave-ciment de classe 4 en couche de base est obligatoire (voir * dutableau ci-contre)."' Dans le cas de site sensible à 'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRS50 M PaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 4~Cg 3o94 millions PL1122 millions NE)C1 3038 millions PL(49 millions NE)\ C6 3014 millions PL118,4 millions NE)6 millions PL17,3 millions NE)•~.` . yrr• vCS`♦rrr F rvF♦r'Q¢ 19 cm*W7 1.9 w v',wdQ~ j¢~r!~, S fJ r, n 6'0QG .9 20 cm ° ¢ .n o a .9w :QQp d'~ ṖY'~0CS ~~~ CS20 cm* 'QII ~w, v % Op '~ 20 cm* 3b ..'a 18 cm:h v 9 w . .y w C`i:Op~~ pr!~d~ p~Q V w, .V ~~Qpd•p CJ p Q~ C7 Q..da 15 cm °aII a o ;a .:O 9 w, .9 .w 0/+\u ~C kS~~`S f~ .,:•-r: ..'6¢ 18 cm* ~ '~ 19 cm* eV w ~oQpo .V w „w s~ :oo t?~►81J~, r:n~ . -,~ n ~~J .IJO.1J.~!p iJ'•r.~~6Ca .0 p . o .°Q 18 cm °Q II .a ) .*9~ ¢ 15 cm °Q ¢ CJ O .~6 :0: 9 .w ...v (; :O p– .Qpt~ :o n~~o0,~ CS ,~(~! C.”{ CS~(/ U~! 7f 3 77J"ci . G ; pJ t~ .TJo .~ 30~ ~ ..SC4 303 millions PL3,6 millions NE)CSQ iJ~, R iJ r: r,'~¢ 18 cm*o ~1w ~.wQQ ~ CS CS,c~'Q:' . p~U71v.,71v v .u~o .u~oV wQ¢ 20 cm ~¢ b o b , 'Q ¢ 26 cm*Q ~ a g°Q¢ 24 cm* 3.9w.9w. :~ .4 O~~Od .~O ~ :Q'.9w. .9 ¢ :~QO~j .Q _ J :0 0~1 million PL11,2 million NE)C230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GC3/SC3ŚStructure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 3 (SC3)* ou liant routier (GLR) ou cendres hydrauliques (GCH).Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 mAccotement variableBAU variable~ .IBM7'B DG 71i 1,00 mI1 0,20 m11'~0,20 m i II>,>IPartie stabilisée revêtue 11/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax• L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic TC530TC4 30Base GC AH max —0 cm AH =5cmmaxFondation SC SH d'épaisseur HND (cm) :30 31 -35 36-40 41AH =5cmmaxAH = 6 cmmaxAH = 8 cmmaxAH =10 cmmaxbase : GCfondation : SCHNG min (cm)sur PF4sur PF3sur PF2151518 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


•-G C3/SC3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-~-\~.~\ '\ \ \ \ •. ti \ \ v\ 2,5 cm BBTM \,\ 4 cm BBDr \,:\ou ~.,\` 6+6 cm BBSG \,6+6 cm BBSGou BBME"' \,ou BBME' ,ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM8 cm BBSGou BBME"'ou%4 crn BBDr8 cm BBSGou BBME' ,ou ~~4 cm BBMa .•6 cm BBSGou BBME(' l~ ♦ . . ♦ ♦ .♦ . ♦ . ♦ ., , Ts♦' ♦ .I'Y♦ 2,5 cm BBTM ♦ ~ r '' 4 cm BBDr~ ♦ 4 cm BBMa ♦♦~ ♦`If~ .ou, ,ou. . . . ..-~T~,` `' 6 cm BBSGr,\ ,6 cmBBSGou BBME"' ~r4 cmou BBME"'BBM ;rL A_..t . ..~ .r. A . ♦ ♦ .2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :~ootiootie~ o a 4 , .~,~mini (cm) pQopQoo~ 15 000aOCi 1 _15 .~ ,maxi (cm) o o co o_~.4 c :) b cS, G n , ~7` Q~o ~~ ~~ . "-:32~z~ o o ~ o o ,~1 45 izi`~~Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.' l ) Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 2 PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPa~C8 3094 millions PL(122 millions NE)38 millions PL149 millions NE)IC6 3o14 millions PL118,4 millions NE)6 millions PL(7,3 millions NEISC4 3 o3 millions PL13,6 millions NEIQ 20 cm* ~b:vw. v ~yO~. T~: . i . ..y`_•Y;`,\ ~;-' 18 cm ;r`• , ~ r ;. ~ '4- :Yi,1 .1~,~•1,\°Qb 19 cm*, o ~ .y ~, o b/_•f~~ ~ . 18 cm ;•r:r `_~`'".::-,~ 411 1,1•1,CS ~SI? "ri -- i r.~.CS^,nJh°~¢ 19 cm* 3b:ri .0 , vO~d,~~ _ - , .,'!,~`- 15 cm '~ •,,:.:-ï ,i ,1 •1 1,1•1,CSo01 1>n''.8 ..O-.CJ:Q¢ 18 cm* 'c5 :45 . o C~"~- -i } _• r9_•t~_~ L~-,• 15 cm . , . . r ,r; .CS, ~ • .~- .Y~,7•1~,~•1,0


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400jC'2,sO PF 21 I I I I6PF 3PF 430 P F 20 1 5 6 7DC 7I J 0 7 1 2 I 3 4PF aIA Cxjours ►10630 PF 2sa)0 1 2 3 4 5 6 7 QPF 3 ~2v) - 'PF 4vNIa0 ' 1 2 3 45 6 m\ C5 30 PF 2 p0 1 4 5 6 7 8 9 WPF 3 ~ ~ a)•0 1 2 3 4 5 6 7 8 9PF 4 a)ora)NIfD~C430 PF 20 1 aPF 3I =0 1 2 3 56 7 10 ôPF 4 .11111.1030 PF 2PF 3PF 4IC230 PF 2PF 3PF 4C)v= ~..+TC4fDNQCD~SCDCNCD ,fDaI" w CnC')WC~Cr)ç anbe


iVOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)G Lp/S L3•Structure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Sable - laitier de classe 3 (SL3)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variable~ BM ~ BDG _11,00 m 110,20 mI ,~>ai 0,201/1mlx 3i11111I2,5%I ~IS : 0,25 m J _ BAU variable1 Partie stabilisée revêtue 1 1 BermeK~ --i11I0,20 m~I~1>I~c ,E 0,20 m 1 ~8%40/ I II• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHm . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG r. ..TraficTC5 3oTraficTC4 3oBase GLpAH =0cmmaxAH =5cmmaxFondation SL SH d'épaisseur HND (cm) :30 31 - 35 36-40 ?41AH = 5 cmmaxAH = 6 cmmaxAHmax= 8 cm AH max = 10 cmbase : GLpfondation : SLHNG min (cm)sur PF4sur PF3sur PF215151820Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GILpISL3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes..• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ \ \ \ \\ 2,5 cm BBTM6+6 cm BBSGou BBME"' \,oul .w4 cm BBDr\;6+6 cm BBSG tiou BBME”'ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM z'-''' ou8 cm BBSGou BBME')4 cm BBDr'//8 cm BBSGou BBMF"ou4 cm BBMa/6 cm BBSGou BBME(').s , , 2,5 cm BBTM ,•'',!rr r ' r r r r ' 1„: 6 cm BBSG '~i ou BBME"' rOU,4 cm BBDr ` ~` rl, , , ,r6 cmBBSGou BBME')O UF T \ l ll S4 cm BBMa r,l ' 1f♦+ 1 +lrlrl~lr4 cm BBM-`—` - - ` - -2,5 cm BBTMou4 cm BBDr4 cm BBM4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLpcouche de fondation : SL0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF2p . Op Dp C - ~.or L)o4Z~ - r,i ~ lmini (cm) 0.e Qo a o0 15 D o 15 , . , 2018,~`II ~o g>~cr ~~,, 1• ~~,~ ,~,:maxi (cm) R w oooQ 32 (2) o (~ o o 45( 2 ) -45'2' '~ ., ~ ‘ . 45 12) )), :''.~ I ~ nt7f~ ~I~ nti // f . , .Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 494 millions PL(122 millions NE)38 millions PL(49 millions NE)14 millions PL(18,4 millions NE),~ ..CS ~~ : ..;'! _.. !_ . . Y`-" Y ,.j.;=,,' 18 cm ,~.— . ~c•" .•"ti. — . ~.7~Jti~~'J+a 1 SCS'(3Q 19 cm* 3dO , v .w, .y hQ'Q,.,_., . i ^ r . r . . .i-~: 18 cm r r;„'~,~~~~,; r ~•' '~:ri,1 1,1 J,CS y,~il~ ~ ÎJ_l r ' ~ r'QB 19 cm*~O v w ,:.y w tb O 'Q1 'ôCSm15 cm ,_..'.r ~ ~ ^~.— :r ,,)1,1 .,~l*~ CS°~¢ 18 cm* 3 13~i . O .y y .w j9 O 4 .--1-:1 1s,15 cm ., .r,. .~,~,~~ •,~ : r '• -r•^~ ; Y ,~ >,~ J.( CSp~+7J L~ il t ,6°Q 18 cm*~.}!O}y3 IIO QCi' . . ,r ~rY,~ 3. . . 18 cm +~ ,r,~ 3 '~~ . 15 cm . r ,r .~ ,r i ,,.Y•-.:-.2- t : , ~~~ r.)~~~J~~~)S~ .~ .I,1~~J6 millions PL(7,3 millions NE)1 1 /~C~ ♦ 1r r ~r\7 • f r1 3 ~ l • 3}JU~S1n°,(3,2, 22 cm °àII :. . . . '',',4Ow\y .ca t:,0~ .CS r r r rti ti 3• 3 v_` . - p`Tj?îtJ„ . 20 cm ,, r „ 3 ,~, °QQ 32 cm °aII ~ '.Oyw; .y OOdOOr, r CS r r rrti;r~°C¢ 29 cm a~C~303 millions PL13,6 millions NE)CSV~, ~°~Q21cm°QQO ~w_yw c:•o( CS~ 'CSy. - ..`! .•'..Y~.,Y.,~ 0” P )1 ~ 11 r--,'-. Q~vw .,~ } r^ `. 20 cm°(3e 31 cm °QII :p . Q 28 cm °Q Qy-r ') ! 1 J n :0• .y .w,.y hO'pC!Qp c~0-~(',3 301 million PL(1,2 million NE)t~~dtt"~`{NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIcs 3oPF 2PF 3PF 4ICI 30 PF 2rF 3DC4la' 30 PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41C430 PF 2PF 3PF 41030 PF 2PF 3PF 4Ici ,o PF 2PF 3


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GLp/GLpStructure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBM5 :0,25m J iBAU variablePartie stabilisée revêtueBermeI I 0,75 mIIE-ri 0,20 m.n2,5%I I ~_0 20m 4%1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax . L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min•Trafic Trafic


GLp/GLp0• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les ~~$épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .Données d'entrée :Otr• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-N. "s.\ 2,5 cm BBTM\6+6 cm BBSG\ ou BBME"'ou‘~.\ \4 cm BBDr\ 6+6 cm BBSG\ ou BBME"'i . ,ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM8 cm BBSGou BBME"'ou~ 4 cm BBDr ' r`~ 4 cm BBMa ou -~,L' ~8 cm BBSG6 cm BBSGou BBME"'ou BBME"'~ . . . . . s rTr25 cm .~ 4cmBBDr ' r 4 cm,BBTMO UBBMa .~, _,T rTTrTrouy 6 cm BBSG "6 cm BBSG`, . . . . . . .ou BBME"'4 cm BBMou BBME("2,5 cm BBTM4cm BBMou4 cm BBDr4cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLp couche de fondation : GLp 0/200/20od ootidod c' c, D ~o Dmini (cm) QpoQQoo(Q 15 o o Qp.0 ôâo ( 15~qo 63 ~~maxi (cm)4 ~ 0) pn l7pDDo4~o 4o :32(2)D..,2) :.,b)Q 32 -,nD tin~Qsur PF4j:J e).^°Qt~ 3212i oao~ n uLr'..>tD C~Dsur PF3o co oc PO.o~400~18 0 .6?on Ca , ,; o oLa6ra,_ ' 77-oG~6c'J o0 32(21 ) D ~ DtiDR~ ~.,aRD Rsur PF2P ; ü - . -~Qo c 20,ôac) : .ca. — ni)o o'):i,7ô^aB 32 121 o oatic,,•. u J'D ~ n SLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.(" Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 2 PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPa~30 C894 millions PL1122 millions NEI~C1 3038 millions PL149 millions NEIIC6 30l . ,- ~~~ ,.,_.-14 millions PL(18,4 millions NE).\ . .\.\'\r.CS rrrr r, r r r rgU~ STV : .n d.~~J: `'CS


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée--r~ r L~ ~I IPF 3PF 40 50 100 150 200 250300 350-- _ i iooIA ( Cxjours)400ICI 30 PF 2PF 3PF 4o 2 5I C6 30 PF 2PF 3PF4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4c330PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GLg/GLgStructure :Couche de base : Grave - laitier granulé ou prébroyé* de classe 1 (GLg)Couche de fondation : Grave - laitier granulé ou prébroyé* de classe 1 (GLg)* avec activant chaux.Ne pas utiliser cette structure lorsque le trafic journalier est supérieur à 2 000PL/jour/sensCoupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 mAccotement variable0,20 m 1 II)Iy1 HI I1I2,5%--->GLgBAU variable1 BMBDG1 Partie stabilisée revêtue 1 Bermei 1,00m_0,75 mS 0,25 m1 0,20 my0,20 mtz 1 c1/11/101 ==i4 0I II IGLg1/1HNGHND• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min•Base GLgFondation GLgTrafic TC5 30AH max —0 cmTrafic TC4 30AH max= 5 cmAH max = 5 cmbase : GLgfondation : GLgHNGmin (cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLgIGLg 3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~chaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :N.\\\2,5 cm BBTM \yy\^CTr~ra `~ ;s ..~]\ 8 cm BBSGou BBME"''s\\N.\\\~ 4 cm BBDrou l~t~•,',`~~\} ou~ 8 crn BBSGou BBME"'s.\ \\\\4 cm BBMa ~, 6 cm BBSGou BBME”' ~/2,5 cm BBTM ,f6 cm BBSGou BBME''ou/ 4 cm BBDr74~ ou6 cm BBSGou BBME"'4 cm BBMa4 cm BBMhV , 2,5 cm BBTM ~+ yF F r F F f F•fSi., s, 4`}m BBM = ti`,;Fou^_T~`: . r ,4 cm BBDr r s i~L1ii j~f\j\j\~1.3 + + : F+ . ~• 4 cm BBM, •,• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :mini (cm)couche de base : couche de fondation : GLg 0/20G L.g 0/20sur PF4 sur PF3 sur PF2Ç7 .ôC7.ôC7 : v' — ~ lo o.~ 15 0 ô~:o e=9O O VO ~~O ,»Ômaxi (cm) o o a o ~Q 32 1G1 o os)b_ „nD .CJ~nLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.Doti.4o oti_47 -'`, ?~a18 000< 20 ~oOc,- . .n30G,1 QQ Q Q ,.OGb OC3,'O~CJ . .• ~n.~700~pp32 12'>g0000~b 32'2i, 00a t; c. U . D ~n s'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 494 millions PL(122 millions NE)38 millions PL(49 millions NE)~C63014 millions PL(18,4 millions NE)6 millions PL17,3 millions NE)CS('iS \~\^i . .~ter"-, 'uYo0 4R2(3a a 21 cm* J . . :.$tl o rir_i .. np"p pfJOQ`~ca 20 cm °a p O _. coQd 19 cm* 3(~ u"^ nq o ti.pa oph o .., .w, .., .w a~Oy wu w ~ od o Z?4Q '" a 19 cm ° ¢ :g O .CS/~I. ♦ ~ ~.CS At. .. % CS Vl/~T . :ç ° ' ~ :p : ~,~~'ca 20 cm 'da `°c¢ 18 cm ca1 ,='^ pi'ca 23 cm °cao Qti4àddop-rr- r • r~ pqqo~'ov .w; .V oQpQ wvwoot?" .~JLi~ 7#~ ~r pp d p, " .-7~,nr`~ n Q6Ij~'~.gv 6'a 22 cm 'c a coOo a .'` 'cc?. 19 cm ° a b O b '. ,Dod;Do ~ c .w..y W 6"g oL7p ~C?¢op~o 4 W . .4 W ood° 18 cm ° ce cs o g ..a; a o ~ .. w Q g ôd Ooti¢o~C,4303 millions PL(3,6 millions NE)n^_Cw!w! ! ♦ F w♦♦♦♦V_~(J~ .~ . n . .,c p . .Q a 22 cm 'a~~~~QQ yy . . W _ oQiJ~7lJ ~, n p Ô•p:.'da 22 cm .b o aacoN, o o oC?po-po"Y, wF CS v ~+ 'fwFwFll w \ .. . :c~)1Z.~~ .r_,~a•'ca 19 cm °aaoo q,~.y q 0~0"~fJC _y, p~a 18 cm °a co O b .6 00ao c,00C7 46CT0oFI , (~c F F F♦ VV w w ♦p ~/ . rfu G! u if~,°~ II 17 cm °a go~ a_.p.!7'•3C,~lf~!..~Cl g pa 17 cm °a a p O . .p .~,o - ~.. ~ .o ôd 4ôd ~a~C3301 million PL11,2 million NE)1C23oNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150200300 350 400IA ( Cxjours)~ CQ 3vPF 2PF 3PF 4ICI 30 PF 2PF 3PC nI C6 30 PF 2PF 3PF 4o1Cb30PF 2PF 3PF 4o-ÇCA 3 0 PF 2PF 3oPF 4I C330 PF 2PF 3PF 41C2 30 PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GCV/GCVStructure :Couche de base : Grave - cendres volantes silico-alumineuses-chaux de classe 3 (GCV)Couche de fondation : Grave - cendres volantes silico-alumineuses-chaux de classe 3 (GCV)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 mAccotement variable1-cBMS : 0,25 mBAU variable< y-1Partie stabilisée revêtueBerme0,75 m2,5%It~ 0,20 m11 1 1 '0I1 1I1/11/11l4%18%1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic >_ TC5 30TC4 3oBase GCVAH max = 0 cmAH max = 5 cmFondation GCVAH = 5 cmmaxbase : GCVfondation : GCVHNGmin(cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GCV/GCV'Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 3O : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux:Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-~~~ \N. ~2,5 cm BBTM• s '• t ti„t-1+-1+-1, .1,6+6 cm BBSG ^'N,ou~- ,BBME"'. .ou4 cm BBDr\ 6+6 cm BBSG\ ou BBME"' N, , .'sches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM 4 cm BBDr~ 4 cm BBMa>._ . ou f ou8 cm BBSG 8 cm BBSG 6 cm BBSGou BBME”' ou BBME"' ou BBME"'r, ; .~r r r r r r i F♦ r r + r rr r r.r ,. 2,5 cm BBTM i 4 cm BBDr hr 4 cm♦ ~BBMar..~Ier re OUert` r . ., ,~ .rou,, 6 cm BBSG r 6 cmr BBSGi" ou BBME ni ou BBME"' r , 4 cm BBM--- r . z- .r s l , l%f2,5 cm BBTM 4 cm BBDrou4 cm BBM 4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : couche de fondation : GCV 0/20GCV 0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF2obDotiDoti-C~ o ' - c a : DO, 1- ao :y c ,3 ô 0 0 61, o c ``'Ooç?4ô oÇ70 9 0 o r : .çmini (cm) QqoQ.pooQb 15 .O .O pOQQo goç 15 ?po° CZ ¢ ~Q°4~18 4 go Q ~onQo~ 20 ~.~ ~, c to r 6r~:ch~) D Po~6Qov0^ 6 b 0 00ca6 ra .;?r6ca 6 coo`, .:?r9r~maxi (cm) g O ao06 32 ( 2i o b oo a3 o 32( 2 ' ~o~,o :ca o g 32r2, >ooAo~o 32( 21 ô~ i~_,,LTD R i~ CJ'D ~, 1 n x v u „C7 D tT/) S? a R~ R n . r . J D c SLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.( 1 ) Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Celte épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 2PF 3PF 450 M Pa120 MPa200 MPaIC8 3o~ CS0~;°QQ 20 cm* 3bo ~ w . .,, o Q?Qa 18 cm* 3Q C7~~vcr r_', . QV~.d c9Q dÔ :9co c0 . ca° Q 18 cm '"a 18 cm ° .cc~~ .9 .w : ~w Qqad'D4r?4o Q'q .,, .994 millions PL(122 millions NEI\'CSN. : C ^J : . ..te 18 cm*~~++ O .y .w: .v O QQ~~jlJO r ; .n,.~.~ p°~ Q 18 cm ~~ Q. 9 W .cC O '.bCS/I 'nl . .•' h°~j¢ 19 cm* a : ..(~'O ., „ ., ., ~., O'Or!~ ►O'q'Q Q 15 cm °Q Qq'o~?44d4o38 millions PL(49 millions NE)• CSr ~~'' f / CStew w 6Q 18 cm* và. :: .0 ,., q p . .üo ^ v'~ô:4' ~o.°Q¢ 18cm °QQao :b.r; : q o~4ôd4o18 cm* 3e'à_a O gII .` ~c u^n'ap'pO :o ;.'ad 15cm °~II`p ° :ao'od O~ C?'D'oh . o .., .w: .,,14 millions PL(18,4 millions NE)~ Ci5306 millions PL(7,3 millions NEIF rfF CS \\ F F\ \ • \ \ \~4lJ~ ) lJ :~n ~ i'Q¢ 20cm °QQ, ~~F.+F /~ f/\ .\f ff\\fv\w~ 'w . .9_^VC \ \ \ \ \ CS~Jr~ -”'._~f\O~~i~'Q 20 cm Q° Q .a g cs . ° Q 27 cm cc . .a '.t7 t7. . . .d.°QQ 25 cm Od e' . ~1% 4 0 .9 . 9 w 0 . 4 4 h :O h 0 .~Cf~303 millions PL(3,6 millions NE)CSpv~ Rv ~ ..,`o°Qô 1 7vmdô~ti CS CSi~J~7?V nn' v p CG : p Ov pol~'11~ Ca 0 . 0° Q Q 20cm '°¢26cm° NJc~ : q v w . A.) ~Qa ° Q 24cmw . c~ p oti4ôti4o r; o .,, w, .,, d4o o . a _- . . h q Qr?1C' 301 million PL(1,2 million NEINE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


A cs 30PF 2PF 3PF 4Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250o 2o 23 43 _ 4575300 350 4007IA ( Cxjours)CG'~~CC5~ C(C~30PF2PF 3DC n-(C6 3 o PF 2PF 3PF 4PF 2\ c530 PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4o 2 30 1 2 , 3t ~ S31 4 i 1i 14 5 674 5 6 7810,o PF 2PF 3PF 41C2 3o PF 2PF 3nrf f 44%4,CNap anbe9 b•t_# 1.~'.'• ~...2t% ~3 .t


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)SC3Structure :Monocouche :Sable traité au ciment* de classe 3 (SC3)* ou liant routier ou cendres hydrauliques.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBAU variableBMBDG1,00 m1 0,20 m-xe->Partie stabilisée revêtue L Berme0,75 m1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax• L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min•Base - fondation SCSH d'épaisseur HND (cm)5 30 31 - 35 36 - 40 41AH = 5 cm AH = 6 cm AH = 8 cm AH = 10 cmmax max max maxbase - fondation :SCHNGmin(cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


~4sSC3 a._ ~~:Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~Ochaussée.Données d'entrée :• TCi30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS)ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\'N\ 2,5 cm BBTM~~ \\ti~\ 6 cm BBSGou BBME"' ,w\ou4 cm BBDr \~- ::,_ ~\ 6 cm BBSG ~` ou BBME"'.\ou~\4 cm BBMa~cm BBM1\ \\ `• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :base - fondation : SCLa préfissuration du sable traité aux liants hydrauliques est vivement conseillée.'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 4.(C8 3o94 millions PL(122 millions NE)38 millions PL(49 millions NE)` G63014 millions PL(18,4 millions NE)1CJ3 06 millions PL(7,3 millions NE)~`1~1 . - . . - • ~( i ~V.:~~ 32 cm-r . ; ~~ . ~ ~ ' ~ - ' ~ ~( i.., •r26 cm.r ~. ►—^( .24 cm~r ~r ~ : .3 millions PL(3,6 millions NE)1c3so1 million PL(1,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 40 50 100 150 200 250 300 350 400. , iIA ( Cxjours)-(CI 30 PF 2PF 3PF4C6 30 PF 2PF 3PF 40 30PF 2PF 3PF 4,( Ct4 3o PF 2PF 3PF 49IC3 30 PF 2


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)SL3Monocouche :Sable traité au laitier prébroyé* de classe 3 (SL3)* activant sulfatique ou calcique autre que la chaux .Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBAU variableBMBDGI 1,00 m1 0,20m51NPartie stabilisée revêtueI i I5 : 0,25m j1' BermeI 0,75 m1 112,5%~ 0,20 m~,i I I1/1SL3HNG• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Base - fondation SL SH d'épaisseur HND (cm) :30 31 - 35 36-40 >41AH = 5 cmmaxAH =6cm AH =8cm AH = 10 cmmax max maxbase - fondation : SLHNG min (cm)sur PF4sur PF3sur PF21518 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


SIL3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :M ; 's, *,.2,5 cm BBTM4~ 6 cm BBSGou BBME(' ,ti N. ~\ou\'‘4 cm BBDr6 cm BBSGou BBME"'ou\, 4 cm BBMa ~4 cm BBM~ `.'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :base - fondation : SL~mini (cm)maxi (cm).,~.sur PF4~15 ~•~~~. .•,( ..~~„ ,,, .~~z, r,, . ) .;,_ :sur PF31845'2' `', ,,i.sur PF2- ; )l,20' `>~~ . .~~ : . .)~' ..,'i, 45121 : : .'t .La préfissuration du sable traité aux liants hydrauliques est vivement conseillée.'') Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 4CZ3011 rr,~.'94 millions PL(122 millions NEI\ Cl 3038 millions PL(49 millions NEI10630114 millions PL(18,4 millions NE)153 Co6 millions PL(7,3 millions NE)SCA30~~~! . - ,r,-_.~~28 cm, 34 cm1\~~25 cm '~ ! ,-.3 millions PL13,6 millions NEI1030F~~ r1 million PL(1,2 million NEIIC2 3oNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( cxjours)0 50 100 150 200 250 300 350400PF2 1--PF 3 jPF 4PF 2PF 3Pt' 4-(C6 3o PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-(C43o PF 2~~PF3PF 4IC33o PF 2PF 3PF 4IC2 3o PF 2' • -PF 3PF 4Nap anb e9b,.« ai;


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GC3/SC2Structure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 2 (SC2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBAU variable~ .1Partie stabilisée BMBDG revêtue 1I 1,00 mI5 :0,25m i11 0,20 mi ,,10,20 m I i i1uer., 0,20 mBerme0,75 m1/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min.•Trafic > TC5 30TC4 30Base GCAHmax= 0 cmAH max= 5cmFondation SCSH d'épaisseur HND (cm) :3031 -35 36-40 ?41AH max= 5cm AHmax= 6 cm AH max = 8 cm AH = max10 cmbase : GCfondation : SCHNG min (cm) sur PF4 sur PF3 sur PF215 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GC3ISC2t Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-'\ 1`.\\ \ N. X \ ,.\ti N. v\ 2,5 cm BBTM~ 4 cm BBDr \,:%,ou\6+6 cm BBSG ~fou BBME("`+,y\ 6+6 cm BBSGou BBME 0 )),. '\ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM ,/8 cm BBSGou BBME) l )ou-,,,4 cm BBDrr4 ou8 cm BBSG Jou BBME"'y4 cm BBMa j6 cm BBSGou BBME"''-- F f . F f F f i-f--l~'f , 2,5 cm BBTM ,ff' ''TT-T6 cm BBSG -,'ou BBME)'( ','ou~T ! r~rSr~r~~r~~4 cm BBDr ` r+,Li,~ ` 6CmBBSG ` fou BBME"( Fou\- ..\ , -; - 1 -.~•.• r r r r r r lr 4 cm BBMa r 'f`,n,,• 4 cm BBMr—',,, •,,,.2,5 cm BBTMou4 cm BBDr4 cm BBM4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GCcouche de fondation : SC0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF2bO b O o co 4 f?~~_. ~> . ~ , . _~mini(cm) o00 oo 15o°b:bp'~~ 4p~'f3DDo40oôc, ' ;,, . ti„•,~~',18 .'. . . ~. ,.~., 20,!v, ~ , %r`-Y ;,- ;, : ' _ .~~- .~`~r~~ ~ • ~ `~~,~~.maxi (cm) o ((~O~aooa 32 12)000c 45i2)(I- ., •'~ ~- -45(2)'~ '. .l45 12) -Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 494 millions PL(122 millions NE)~ .Cs~~ CS`~°d¢ 18 cm*5› :0 ., „, a'~` 23 cm., ~" -,,`,~',JO litsr°.~ 18 cm* ~,r „,,r>>o9C?.~=fi, •r, • ~20 cm - . .'~ ~ NI .~ N38 millions PL149 millions NEI103014 millions PL(18,4 millions NEIt6 millions PL(7,3 millions NE)\ CS~.~' .~°Qa 18cm* c °~b 18cm* Ç3IIh : o .~o4ti ., • r~_• r_ .=- . ._ . ~. •r, _.4;21 cm 18 cm.~~CS -guc°~ 18 cm* 3 b'~~ü'w .o oo ,,~_ ' • -'r :,=.20 cm •,~. ~'~.'' . CSbunun?ide 18 cm*,, ..= - .-7`;r9-'r,~. -•,r `c :~-t :~~.- :r•.i,wlji,y :~IN 18 cm . ; . .~ ., ,- .- ;~ l• -r ~'~.-;~5~11~,~•1N,,. CS . \',',fFfF\ ,f • CS '',\ \ ♦CS ff,gD ntï_ `,c pp ~r},~. rl o op~vuwna ~üw°~ c 19 cm °Q 3 :°~ 18Poc2 wwcm ) 'r)(3 ~ °a?'t, .'”. o9t!15 cm ' °Q b_ , , ' ~~,-,rl' ;Y. ~.h p pti. - . . T ~~ r ~h_ . . , r ,~27 cmL .-•, 118 cm 17 cm.•~ •' /N I •!Nl' •.. . . \CS CS CS~Ci4300.• p~+ UtlntJ ,~nO .GJ p-' uYn a~nü° °Q 18 cm )


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 40 50 100 150o l200 250 300 350 400i -- - ~2 3 4~ fimm63IA ( Cxjours)ICI 3o PF 2PF 3DC 4oT -- 2SC6 3o PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-(C43o PF 2PF 3PF 41C3 3'0 PF 2PF 3PF 4•j C2 30 PF 2PF 3n F 4I _


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GLp/SL2Structure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Sable - laitier prébryé de classe 2 (SL2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBAU variableBM • E BDGI 1,00 m1/11 0,20 m„0,20 m 1 IiN11L2,5%50,25m ,1IPartie stabilisée revêtue '0,20 mkl~0,20 mÉ c4 0 i I —.4.Berme0,75 mjHNG• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax .•L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•TraficTC5 3oTrafic 5 TC4 3oBase GLpAHmax = 0 cmAH max = 5 cmFondation SL SH d'épaisseur HND (cm) :< 30 31 - 35 36 - 40 41AH max=5cmAH max=6cm AH max =8cm AHmax=10cmbase : GLpfondation : SLHNG min (cm)sur PF4sur PF3sur PF215151820Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLp/SL2Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .Données d'entrée :tr• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les lirnites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ ti~ ~2,5 cm BBTM \\ "'')‘ 1~\,ou,•, \ ~4 cm BBDr`, 6+6 cm BBSG \ou BBME"' "w \ ou BBME"'6+6 cm BBSG \ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :/" 2,Fi cm BBTM8 cm BBSGou BBME"'ou4 cm BBDr8 cm BBSGou BBME"'/'ou4 cm BB Ma6 cm BBSGou BBME"'/,i`~•, 2,5 cm BBTMr .~ÉE cm BBSGou BBME"' „«ou-s-.4 cm BBDr~.,.,~6 cm BBSGou BBME"'ou,~F e r r• e I~F. 4 cm BBMa^`, ` , .` .` .` . ,4 cm BBM2,5 cm BBTMou4 cm BBDr4 cm BBM4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLpcouche de fondation : SL0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF2,od ootioo K-). .~ ocv QI) opZ ...-ï .• ~ , ~_ ._ , • , .,mini( c m) o 'o0 15 0 000 OC „15 ;-18',•” ,,~20,,~,,(,,`.`'~~ s )1,codd~ :n~~BII~oIIo :5c~ ti?__„'•,•,` . ~~ -`i-.maxi (cm' 0 O p o d 32121 4a 45121' : • 45 121 121 ' ••,' : , ;'' ~ .- - 45, ,Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 3 PF 450 MPa 120MPu 200MPo?d3 19 cm*›. \13£\'.>a\.(j18 cm*29 cm 23 cm94 millions PL1122 m[IllonsCS\CS18 cm* ?i;3 . 18 cm* 1c21 cm38 millions PL149 millions NE)?d' 18 cm* 9d , 18 cm*24 cm14 millions PL118,4 millions NE)f . f . CS.- f f r CS ,'f' CS18 cm . . .0 15 cm .06 millions PL17,3 millions NE)CS CS CS. 1;3 18 cm 4;le 15 cm28 cm 19 cm f,':, :, 18 cm3 millions PL13,6 millions NE)10`o1 million PL11,2 million NE)ws : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)0 50 100150200 250300350400PF 2PF 3PF 4S C~ 30 PF 2PF3PF4C6 30 PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4IC,430 PF 2PF3PF4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)G63/GC3Structure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)* ou liant routier ou cendres hydrauliques.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableIEBM~ EI0,20 m 1BDG1,00 m0,20i712,5%5 :0,25mI KIBAU variablePartie stabilisée revêtue I0,20 mi 0,20mBerme0,75 m?I 0/ Io I =i1/1GB31/2GC31/1HNGHND• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax .•L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Trafic > TC5 30Trafic TC4 30Base GB0/14AH max =0cmAHmax — 2 cm0/20AH = 0 cmmaxAH max = 3 cmFondation GCAH = 5 cmmaxbase : GBfondation GCHNGmin (cm)0/140/20 sur PF4sur PF3sur PF2810 1518 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


~nD 'G B3/GC3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ \"\\"\X2,5 cm BBTM6 cm BBSGou BBME"'ou''sches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ \\\ N.s.\4 crn BBDr \ 4 cm BBMaou6 cm BBSGou BBME'' 1 ~ 4 cm BBM\ ^t `. '`.2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 crn BBDr4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de fondation : GC3 0/20mini (cm)maxi (cm)0/14ô~~0806 41Uô4.pOR ~b 0.û0r Sr0 O'c'12 .¢ o .o 15 o.. _~„~rn~ ._Jn_Q'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRS94 millions PL(113 millions NE)38 millions PL145 millions NE)50 MPaPF 2120 MPaPF 3~".o 8Cm ; .o .til ~200 M PaPF 4~~`~i~ G O Q UOO~~ p0Q oo8comO o Qdpop°4e 9çmw Qo p ti0.:3 .0 8 cm °Qd~ -_ i „~ Q.-- . .~ Si O' u w .0 w . .9 O p . Q~ ~~,t .;, . J)`,J,.25cm,'•,.~ ,, , J~~,r,,~ai,~ .'1~1~!~~~`~`r,~! r.•.r, J :~ 3 `',J'•" ;24cm~ ;•Y„~- :r ~ .• ~• ~ , •l,1' •l~CS4 o~J ~ . o8cm 1p °Q ap.o u c~ o c5 o Dr. Q B 14 cm 'Q tSo ~Ç7oQ 8 cm 1 ooa co b .a:~1~,D o t7Dd ►. r; _•r~f ; „,J :24cm ,~22 cm't•”li,~t!Y~C6 3014 millions PL(1 7 millions NE)ZC~530CS~ p-rr- .h¢ 14 cm °(3e °ca 13 cm4 .o w.u w c~ :o h 0 ~o Q-. - '/,• 22 cm „,• ,~ ` 21 cm `"•',,~'J,ti •,ti _ , '.r~+••lti+~l . ` :r~+'•'11~•l.-.¢ G 7çm ~ .' CS ~ J\ ~\ ~ CS uLA~~3 aG 8-cm - ° ¢ aO'ca 12cm °Q¢ °Qb 'a 11 cm°Q O Oâ c Q O ~% 0~• QO ~ d~ . .ci T \ c~ L ca c~On. pQy _~, Y r . v ~9- :` .~ ._• ` - ,~'” r ~ _s . '~~•~ r. .`..:r. ~. =~ ~ _ , . ~. " ~ •~_ ~ v . r:•t 23 cm:., .*, J • 3 : :,. 20 cm .~~J ~~ 3 j,`• 19 cm.~~ ' :r •,.-:r6 millions PL16,8 millions NE)~C~303 millions PL13,4 millions NE)/s,.f~~~I~ VCS"O .v7 cm Ç,Opd ~ '_g.T'c P_~~d~.-,~°a Q co c 12 cm °Q c '..o a0 ^8 cm:v o&"•~-- ~ ~ , ,Q- Q,' _~ Q. -,. __ . , ~ • • r~_;rJ :'`:18 cm. • ;21cm'•l~~•l~ ,~, I1 million PL11,1 million NEI~C2 30NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,2


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeI C 15 3 0 PF 2PF 3PF 4PF 2 iPF 3Ph 4PF 2PF 3PF 4.30PF 2PF 3PF 41c4 30PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4I C230 PF 2PF 3PF 4anbe9ap ~ b'~ . ~•fT ~(4,


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GB3/GLpStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variable10,20 mIBAU variable1 BM • .E BDG1,00 m_Partie stabilisée revêtue I Berme0,75 m0,20 mS :0,25m y, j10,20 m y« 0,20 m2,5%I1/1I1I4/—a 8%1 I• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax .• L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min•Trafic TC530TC4 30Base GB0/140/20AH =0cmmaxAH = 0 cmmaxAH =2cmmaxAH =3cmmaxFondation GLpAH = 5 cmmaxbase : GBfondation : GLpHNG min (cm)0/140/20 sur PF4sur PF3sur PF2810 1518 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


„,,GB3/GL 9CDO±~ °~YJ• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF . : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ ~~N.2,5 cm BBTM6 cm BBSGou BBME”'ouV4,, ‘~~~4 cm BBDr ~\\1~~\ 6 cm BBSG~ ou BBME"' .~ouches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :N.\\\~\\ 4 cm BBMa,~ 4 cm BBM ~~\\\\\l~2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM//• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3 couche de fondation : GLp 0/200/14rJp GVO a -- . 04mini (cm) p_e p cso 10 0 8~3~ ~ 0_,,, .„ ~.Ca P !'~^ 7 0 p~ ♦ 7 ~ .. ~ p0ci( . . .~ .-maxi (cm) o~ 12 3 a o,o 15.' 3212) ..3.C'nnU . .Jn(') Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRSPF 2 PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPa~C83094 millions PL1113 millions NE)38 millions PL145 millions NE)14 millions PL(17 millions NE)~`~~` CS‘°Qo cJ ~,Cô 9 cm ~ °Qt 8 cm °oQb~ Fi-t .OOCaO . CO. ~ OQOp d°a cmi°Qaboa2pRt7~ °( -0° ~ ao_bQ 8 çm â ,Q °ptiOptiO•r.~r . ..r.~,i1 :1-~/~`--4 •'26cm~ -~ ~,• „~ , ~,:Îi.1'')S~' )~~~~~° °~ Q .C'J •b ;ti0~Q Q o8çm~p~Q II cm lo°a Qcso .c~ ,uVC~ ° d"D~~ ►' : ,~ i*,~:24 cm .. ., „ .:Ji,y'ji, ~11~/'~CS-~°aa 14 cm °QQqo~w~w,o •.r~_ • . _ --.22 cm ~ :" ' . ; .~~~r- ~ / :J~


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée-030 PF 2PF3PF 4o 50 100 150 200 250 300 350IA ( Cxjours)40030PF 2PF 3PF 4(G6 3oPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4lciv30C3 3olPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4'l c230PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GB3/SC3Structure :Couche de base Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 3 (SC3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement variableBAU variableBMBDG•-e —1,00 m i0,20 mS :0 ,25mPartie stabilisée revêtueI< > IBerme0,75 m1/10,20 m I 1~ StM2,5%~,2 mI 1, 0,20 m'4% I II 1 t--F-1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min.•Trafic ? TC5 30Base GB 0/14AHmax = 0 cm0/20 AH max — 0 cmTrafic TC4 30AHmax — 2 cmAH max = 3 cmFondation SC SH d'épaisseur HND (cm) :5 30 31 - 35 36-40 ?41AHmax=5cm AHmax=6cm AHmax=8cm AHmax=10cmbase : GBfondation : SCHNGmin (cm) 0/14 0/20sur PF4sur PF3sur PF28 10Catalogue des structures types de chaussées neuves1518 20Édition 1998


GB3/SC3 3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-^ ..e\o~2,5 cm BBTM~. ..~6 cm BBSGou BBME" ,ou~.~


VRSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 494 millions PL113 millions NE)CS~~~n on`00~ 8cm Ï ° ~CJ-~ °. çQ¢ 14 cm °Q¢ Qb:8 cm QQ a O .a ,Q°49 p °~d S r- _r--~ , : ~22cm-r•24cm~~~ : .~,••; î :'-,i-t,~~38 millions PL145 millions NE114 millions PL117 millions NEIO6 millions PL16,8 millions NEICS\\\,~~ _C ~~ ~~y/~\ S~`~lllVVV114°àLt 14 cm °Q ~il uu ,V °c b 13cm °QÇ..oUwwo .oo.ti •,~ïr_" , ,-i•ro~ • . r ._.•l".`-`•.,\p.,~ź'"'22 cm 21 cm ï,` %)t, l~.~ . ',~ ~ i `~ f ~ :_~Y ~,7 : ~ l . .. , `i ~ Y • ..- . r ~,l ~l i ,~ ~~~,CS~ô : ?,~% g 13 cm °Q¢:t7°w pw ° on ' ` • ~-~.21 cm , `, :~,, :~~•l `( ;1 .~ .r.i~1 :~1~,~••)~ .\CsC Q~ .0~ I t~nt^ ♦ '.~Q B 13 cm0 O , .o .w u w ri'O¢ 10 Q'cm °Q IIe, PQ~. _ f _ " • `. ~~.- ~r,9.' r '. ~21 cm'f;', :'. 18cm,::-Y ` : ~ ~ : ~i :r .~'• ),1 l )4 ~ : ro 11 cm 'c g~o ~o9p .) _~19 cm.. . `(• Y~ .. .r.~,~~)~,~~15~1C4 303 millions PL3,4 millions NE)1 million PL(1,1 million NEI~C230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,2


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée▪c$ 30P F 2PF 3PF 40 50 100o1150 200250300350IA ( Cxjours)400▪ 30~ >,., ...PF 2PF 3PF 4v-(c63o PF 2PF 3`S PF4PF 2PF 3PF 41oPF 2PF 3PF 41 C3 30 PF 2PF 3PF41C2 3o PF 2PF 3.'" "` PF 4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)G63/SL3Structure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Sable - laitier de classe 3 (SL3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 mAccotement variable, .IiIS0,25mBAU variableIt >11 Partie stabilisée revêtue 1Berme0,75 m0,20 m[c i


GB3/SL3o~Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.~'~,,sDonnées d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux:Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS)Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ti\\ \\\ X,2,5 cm BBTM ~6 cm BBSGou BBME"' \,%,',\ 4 cm BBDr \ou ~,...0 ou6 cm BBSGou BBME"'ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :N\ \` 4 \ cm\ BBMa \ \ ~~,.\~ 4 cm BBM\\\\\\2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3couche de fondation : SL30/14 0/20 sur PF4 sur PF3C7 t . rJ. ~~mini (cm) ~ QôQ 8 ~ aoo10 ôQ15 _r 18 ~oc~ n M j0p~~ t)_}tt ~o0“t'.4tirmaxi (cm) o o i 12 co b q 15 o oa ~ , , 45( 2 ) '(-,'s`:nD_~~.sur PF2(~~i `~•' -20t' O Y r - ~ ' . •, , .i~ c .~,-:45i2 i 1 1 1tr,` "tr,") Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRS44 PF 2 PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPa~C8 3094 millions PL(113 millions NE)00 IIG 9 cm °abvo ~°~ â °a¢ : c~ 0' .;~ ocm.o a :'o a h ot7poC,~~-; \_~\=1 7cm;),~ :~~ :w ;r~~'1'•1 1~I41~~!~~~~p ao ~ bp ~ :pa8cm c~,g o ~PIIo a . p O . ;qQo .o :8 cm Qo C7p d ►~-~~ 2__2_r" `,,24 am ,.-'~Y ,' ,' ti`c, i.1 .Î~1 .J~1138 millions PL(45 millions NE)CS ~~~' 8 ~C1n_(l p- . . II~CScm ôv\\\\C2 ► ,t~~ff Ca~o8 cm Q b 14 cm,o .~(~po ..,i–• t. -- .(.~p – ;ç C7~!\ = ~`,_ • . V. - ,'.-- \ l , ." . 1 J, :~` •k' r- \r22 cm.'",\., •~ .` .,f~ .~-•,24 cm . ,.,. Y -, •~ ;-_~`y :l~~ lS~' J~ .-:j 1 ~ ~~ .- .ri,3 .l~,~'lS14 millions PL(17 millions NE)CS~~CS ~0 . v 'u ~~e.)'& 14cm °dbu w,,ce 12cm aB :,•. 17 ~ ~~ . . . ~ :o . ., . –. ti .\_ - • _• Y. ~.=1,. \_ =f .-."!t.-~7, •L,.22 cm ~-.", :* 20 cm t; , 3 ~, ~, :l~ .,-- : I . :j1~1~(,•~"- . .~,l :f„-(C5 306 millions PL(6,8 millions NE)~~3 Co3 millions PL13,4 millions NE)~CyS \1~ li.S . .up`' V 3 3n L~~ ..14 cm oc"cG U w ü w,& 11 m.°Qo : 'a¢ 0 cm °~ d .ti.~- : c.J-4-\_ " !~-•` t " \ = - -- -,~ ::r;.22cm .~,~ . 19 cm ;~ 18 cm ~.• 'l ;~~,~` :Y~1"~~1~~~15 t ~r ~'t . ~ ,Y4~'•l~~~l". r ~• ~ :Y~~~i~•1~,~1~'l~.7CS°ae 14cm '~b0o .ow 0J. 6-04\= ' ' r 'Ç-, :20 cm ;=`.rti~..- :~ . `[ ~, Y~ ~~-• Y. 1 Jti ~ i 1.` Cî3301 million PL(1,1 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,2


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)- Cg 30PF 2PF 3PF 40 50o100 150 200 2506toli _11mor 2_ 734300 350 400~ 5 -~ 6~ICI 3o PF 2PF 3DC n-ç C6 30 PF 2PF3PF 4~c~j 30 PF 2PF 3PF41CoQ3PF 2PF 3PF 4Ic3 3 oPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF4


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)BAC/BC2Structure :Couche de base-roulement : Béton armé continu (BAC) avec des fers rondsCouche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variableChaussée 7,00 m< ,ItAccotementBande déraséeBM BDG I'1'1,00m'~0,25 m s"IIHNGS : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à OHmax . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Dalle de bétonen base-roulement BACOH =5cmmaxFondation BC2AH max = 5 cmHNG min (cm) 14base-roulement : BACfondation : BC212Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 7998


BAC/BC2~e'''' Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les y)/'épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~°chaussée.Données d'entrée :• TCi30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFD : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :mini (cm)maxi (cm)BACBC2oti0ô c~ ~ o ôca :ô :~'•'` ; : ':-aqa 14 ooQ Q Q, , 12


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 494 millions PL(122 millions NE)38 millions PL49 millions NE)-p . . .p . ..D.v. .p.D DoDD~ .< VV~oV O Dpo:IIb O.Q< 20 cm c~ o . b o c~O ..'.y :.0 : co. :~ p OL7 O c Q oL% C.trl . s- .~~ . .!• -l '.. .*i-`~ 18 cm k ``(~ .`~/~~ . •/.' rt, )t,' )~ 1\::TCDDDj~~ ._13_.a~o p :DD D?'q' 0.d 19 cm :a o :b o : bQ . Oq , Or .l•'~~~is; ..,_f,- .~~•~rr,l•18cm r;_rtirt~. =~( • ; i/ J..~,.:r'ti , r. .- ;r',•')t',1 •))C,I' DD :D~..,z;, 0 DDo:. ?~19 cm :b`o ;b ô:à"0 . 6 . oz, p d o.otiootiaoc14 millions PL(18,4 millions NE)6 millions PL7,3 millions NE).* ~ 1fI~ .~,f~. . .1' ,1•r .~~ .•` ,~. (' `~ , ;15 cm ti 3 ;" t ' , •',t ', ~) 1 '1pvp,v ..~Q . .~Q ~u . .pv .p .D~oDD~ 5' a :D ~ : D. 0 0 17 CM w oc~ .O :cj. D .:o.~ . ~ 0-DQ~ 4~Q~~ .O A G~ ~w1 ~.O0 pp . ~0.ap_qo 17 cm c'J O 'cIO.~.~00 0a ,'.Ob~ ;O . 007 DÇ 7 p't~,•,,~~`.f .~-, ~~18cm ~^ `~~a 15 cm : .,~~~ .• ~,~ t ~ ~ • '`~',/' J~.' ~•~~,~ . / . ~~lt. • r r1,• ))'w •r' r . •r. rtt)3 millions PL3,6 millions NE)1 million PL(1,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)0 50 100 150 200 250 300 350400~C83~ PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 ,i 6 7 8 9PF 2°F 30 1 2 3 4 5 6 7 8 9~ MIRP F [1106 30 PF 2PF3PF4PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 2 3 ~4 5 6 7 8 9 10PF 2PF 3PF 4I-'(C3 30 PF 2_PF 3PF 4I~IPF 2PF 3PF 4i I Î 1


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)BC5g/BC2Structure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 goujonné (BC5g)Couche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement> c> IS`ii Bande déraséeir'Étanchéitéde surfaceI 0,15ih~mI1 ~~I4 0,10mI 1I 4%Berme0,75 mHNGSsurlageur de chaussée au bord droit elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax. . L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Dalle de bétonen base-roulement BCgFondation BCAH = 5cmmaxAH = 5 cmmaxbase-roulement : BCgfondation : BCHNGmin (cm)14 12Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BC5g/BC2• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.0,404,Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PF D : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :mini (cm)BCgP 00act:-'),OOa. p0 .c:9 14 ° ° (-.e O:oL7po „ p , ' p d:1 . .~`;\JBC212 `4.maxi (cm)30 o o~? o o ca' 0 D0o ay ft .a:~ 40 '~' :l 'j~


VRSPF 250 M Pa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4-(Cg 3o94 millions PL(122 millions NE),( C1 3038 millions PL(49 millions NE)~C6 30o . . v . Q.Q~.a ~D Do?~~~ " 6 .22Cm q 6 o,cbo ?~r30q~::a~ 4 o . f.a. :.0' g : Pi : Q .-0~%.(}0~% .4.r1 • .-~ ' . . IIt ,~~ „1• .• .1•~r .rT r . .'r.~ ~ 18 cm :~. r`. . .i~ : r t ':•',t ' ; 4I,- U . v.Q:. ." ô o D~o:D .~j7(~ .QQ< 23 cm q O q O : qd ,OdOp Z4, .1-:~~ .y,o 'O~.Ga:'O~.Ca:;_sr`-~`- - f•, 15 cm -':}r'- .~'~•_•t^ „ r .'•.. . r ,ty•, v~~vI , ,Ip . . U . ..(/Qv . . ~ .. .,~ . . ._V .ôOo?Qa O.p~ 21 cm :g o .~, .o :,aQ'A p .'. a c~ . f:, Q p ti'~'oC~'p' ~oC';~ ,.i• . .1 • . ,14~ • /~r ~ ft15 cm.r.i,~~_i , . _ ~ r:1,, 11rt,.• 1,t 1, •'T . .~T , • ♦~r . .'14 millions PL118,4 millions NE)U R . . O.v-p.11-U' Qu .v.D D o Dpo j~'"'`-s4 :"üb Q o 19 CM go g o :'~, PoD.D..Po:DLJ30C7 Qo 4Q o .~ ?'>3 0.Q9, 19 cm w o ca o .qp. ., ''/ `; j~, .l •_. (` ; f . ,. .l ':-:':'.,.e '.1 ~ O Oi . . .T 'r . ..'r . . . . { . . r t J ~~ f1, . .'T.1-~' 1-1ti~~, f:0 1 18cm . ,~, :~,; r~f ~~.,• .ti 1 , 1 5cmJ .): . .r`„~ tir : , •'•rt':4 t 1 ,t~ I. 1' . Y`. : i s. ~ '.r ' , ,t v,6 millions PL17,3 millions NE)3 millions PL13,6 millions NE)x 0301 million PL(1,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée1 C83o PÎ 2PF3PF 40 50 100150 200 250 300350I0 1 3 4 5 6 8~ ~IA ( Cxjours)400CI 30 PF 2PF0= 2 I = 4 5 6 = 8~PF 4106 30 PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 8 9-`C,5 3o PF 2PF 3001 2 3 4 5 6 7 8 91 2 3 4 5 6 7 8 9PF4-(C4 3o PF 2PF 3PF 4-(C3 3o PF 2II+PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4CNça anbe9. ~. w b


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)BAC/BBSGStructure :Couche de base-roulement : Béton armé continu (BAC) avec des fers rondsCouche de fondation : Béton bitumineux semi-grenu (BBSG)** reposant sur une plate-forme traitée aux liants hydrauliques de classe PF3 ou PF4.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m Accotement) .1(yBande dérasée i1SIiI i, i‘ 0,15m,j oi1 it 0,10mÉtanchéitéde surface4%--y. v 8%i1i


wlif ~j{02 ~f4S:,~C:7 ,,:'~tBAC/BBSG t' 1;1,.~.,. ~CDLes épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.ee/'QsDonnées d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :BACoa ~ooâoo omini (cm) ~ OC 14 °°d C 9o ? 06~maxi (cm) ô 6 30 a i-2 .0o~wv-r1acaoc


VRSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4-(CS 3o94 millions PL(122 millions NE)38 millions PL149 millions NE)~' v u 'vVq Q>S .Qu'~ v -~Di~o ~o O'O Il~ô D.o~b 0 , 0 25 cm w o .c~a .'ca.0 o c~ ;.o ca : ~ 4 ô Qp ., Dô .r_,.( • .1 , l ;7. . .( • . .i ••r . .'r~ .~r ..r=~(l1ti( 5cm `:*\, : ;\, ,} Y`;,!`;''i: ~•Ylli'>)t', i l ~O,v O.v .Vq: .~ u ._:Q~ O .v..O,Dpo .D .0 6 -0 D•~~ :Q .o IIOqo24cm~O .c1OrIOC3. :.p - ra .~,'0:pdapd~o.0~aD~~:D~a~ V~ V ~ o o:Q.p.go. 23 cm w O g O . coQ . . .fi2 .00J,CJ, C7 C,!'• . . . ~ :O•• l ' 1 1 / ~ . / ~, . .i • ,{. . r .:r\~ 'r .:r ~r a~ 5 Cm.~ , . :Yv ;, 1 ! ` 1/ .' Yi lro 22 cm a7 0q0'"q~ . i qpOC.O m 0' a~Ç~'~ C2'D pp~ r_.. r~\1 . 1 r .1•~r .tr\~~~Ili~•i~ ~ ~_• FŸY ~-1:(•~ 5cm \ r=` 51 . t ~ .\ tcm `ï' kS~ • t ~ 11 i . 1~~.•Y`•„ `!\„`1: .,•YiY)ItN "rY\/.' ..•Yi'11 'lS C,6 3o14 millions PL(18,4 millions NE)~~II Ogo 22 cmg .O COO O C~_ .O Co t;.O .pC~D~C%'DrjC; -r--.1 • .1• . ~-~ . -1~,1'•,= - -'r,(1.'?( 5 cm ` k , \'1 ! : . .`Yi~~•~~I1rt''til+lv ~u:~D ~ç- D p .9 D. Q aQ.q : 20 Cm.O?.O Ca.:.4 .1a . . ~ .O . . 0


TCg 3o nF 2PF 3PF 4ICI 30 PF 2PF 3PF 4Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)o 50 100 150 200 250 300 350400o 20 1 2 3 5o 1 2 3 4 I 50 _i 2 3 45 6789 106 I 78 91089106 I 78 9101w~ww~c'1063oPF 2v0 2 3 4 5 6 7 9 10 QPF 3 ~ n 30 1 2 3 4 5 6 7 81 9 10 I 11 ci)PF 4VlCD~C5 30 PF 2A0 1 2 3 4 5 6 7 9 10 11 COPF 3 v-8 9 10 11-(C4 3o PF 2PF 4 v ~PF 3PF 4-`C33oPF 2PF 3PF 4-(C2 3o PF 2PF 3PF 4 ,cD0-vNcDQ.c~o~ Q.ci)c')vcvNV+cocoaç anbe.~, . qb.~~• T♦r,2' .


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)BC5/BC2TStructure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)Couche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable~ IChaussée 7,00 mAccotementBande déraséeBMBDGr :lE 10 0m0,25 mS, C 15 mÉtanchéitéde surface0,1qm •i~1HNGS : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax.•L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Dalle de bétonen base-roulement BC5Fondation BC2AHmax = 5 cmAH = 5 cmmaxbase-roulement : BC5fondation : BC2HNGmin (cm)15 12Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BC5/BC2ee/'Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~0chaussée.Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumulé • PF 1 : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :BC5BC2, p GCa .~~.nOCapi~~~~~ap~ vp 15' ° OQo bO , ; 12 '„ ,,mini (cm)~d~ri _ .Q . .Ct~A :•',,,,•"'^Q aC .~c`l'~~.maxi (cm) oa:o 40 ooti0f ;'' .-,D.~_c:1 v~r1R .c~0 ..61•~ . .1 :


VRSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 M PaPF 403094 millions PL122 millions NE)IC1 3038 millions PL(49 millions NE)C6 3014 millions PL(18,4 millions NE)~CJ30p v p . . .Qgv.,n Q n Q V.tiU.V 3VO 4 ~o aD ~o~~o0QQ QQ_23cmw o:rora_4 00 p, o a ~ o odDod Dô~''•!• J 1•:~~ ~ i/ 11 J~• J ~•. .' r , .' r Y , .' r . .•. . =~ _ 1 • . . ..=-r~.~.~( 18cm , , ,;}~••l ,~ ~r`~`-i.••:•rf',•,f,•,~,Iui1~o4~0 .^ 6 .o Po ».o abQC3 ' ~ 22 CmROOÇ~ O' ~~tiDb'D.t • l,' Î } .a . } < • f. . r . .' r • r . . .' r . .=./f• , ., 15cm , , ~_•r`;•x`=."~:'_•rl,•',f,•') f. ~ .o .~ n . p Ô O .21!7',o .21°QQP Q° . 21 cm ~o:cJo~ .~h ~ .D .a, .V w , .h . .V ° D° D°.- r . . ~~ • L - r .- r .•._sJ(,,, ( :~,? , 12cm : - .'~•u-~: •r~,•)l„,•,(6 millions PL(7,3 millions NE)`C 300 o~~Q~ .~Q L tiaQ :II~,7 :Du~n 0 20 cm ca p 'p .pv -~v 21 1-,"


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIC8 -pIA ( Cxjours)0 50 100 150 200 250 300 350 4001-- ~PF LPF 3PF 4Oa>ICI 30 PF 2,-4.PF 3co ,PF 4 ~oSC63o PF 2PF 3PF 4"5 30 PF 2PF 3PF 4oIC43o PF 2No 2 4 6co0-o 2cPF 3c')0 2 13 4 5 6 7 8 9 10 OPF4 '0NQCD,(C33o PF 2~PF 3 a>PF 4N PF 2PF 3PF 4 i 1coco-çC23o10cn ma)O_3NE-ftpCOv


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)BC5/GC3•Structure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)Couche de fondation : Grave - ciment de classe 3 (GC3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable Chaussée 7,00 m AccotementEBMBDGr ,E,00 m II .,0,10m, xBande dérasée9,25 mi'Étanchéitéde surface2,5%0,30 m-GC3HNGI HNDS : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax . .L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Dalle de bétonen base-roulement BC5Fondation GCAHmaxAHmax=5cm=5cmbase-roulement : BC5 fondation : GCsur PF4 sur PF3 sur PF2HNGmin (cm) 15 15 18 20Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BC5/GC3 3(uLes épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les % .Aépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .Données d'entrée :s• TCi 30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFI : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : BC5 couche de fondation : GC 0/20sur PF4P .0ob .pod .-T'r oc, t),,,-3Lmini (cm) O .po000c ~ 15 0 0 ; .'~ 15q~oaQ-Gi'~ •. ~ i_~ .,~-~~., '.j.h ~ ~ ~ ~ ~-~.O Ga O~ .Ga . û O4 n .v . .O~O~ . . .maxi (cm) 0 o ao(2' 40 0 rJ0 0n 39111D . C7n_ , n.\.''sur PF318 , _~320)Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRSPF 250 M Pa 120 MPaPF 3200 M PaPF 4C$304(94 millions PL(122 millions NE)ICI 3038 millions PL(49 millions NEI~C6 30"*I14 millions PL118,4 millions NEI6 millions PL(7,3 millions NE)1C4 303 millions PL(3,6 millions NEI~QQo 0 C~Q 0 j)IIDo :E opV aQ ~ 24 cm ~ ao- 1,~ 1 1J~ . J •~ti~ 20cm ;~` f: _• r, '. ', i ' ',O O b :rJ Q.QOo~13' oQQp0 22 cm ocQa_ . ~Q aof~~ DUoL? Q oRo;$~ .'rî-f .f . ~. .1J~ • .4~~ •, ( 20 cm ~.• j•~ .. /` „` i .• • r ~ . '>,.*-I 'Y '>pJ) `' -- Y.'''0(0'0 20 cma a~, ~~`"` .v., .~ ,4oq0 Q Q 0 18 CM 3b .p.Q . Q .Q ~t ..~~o `-:~( 18 CM ',. i . . Â ` .. ' i~ • r ( ..) i . '>~~ou ~oco tiaoao : . .20cm Q p o/w _ . Od(~~ / .15cm, : 1 n , 1~oa.c 0 :4 18 cm ¢ .a o Jo^ ' ~ ' Q w ( ~1 0:7`~ 151 cm1>. •,',,... •,~• ~( `( 1 r ' > •` Cî3 301 million PL(1,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée-(C$ 3 oPF 2PF 3PF 4o50 100 150200250300350 400IA (-Cxjours)ICI 30PF2PF3PF43C630 PF 2PF 3PF 4~C5 30PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4o 3 4 5 6 7 8=INo 1 2 3 4 5 6 7 8 9~0 1 2 3 4 5 6 7 8o I -_ 2 3~o 2 ~3 4 5 6 7 8 9 10~_~. ~ ~ ~ n1 0,0PF 2PF 3PF 4CNPF 2PF 3PF 4qb


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)DALLE/CD•Structure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)en dalle épaisseCouche de fondation : Couche drainante (CD) en grave non traitée (GNT)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :TPC variable• yChaussée 7,00 m Accotement, .I plIBande déraséeBermeS .Étanchéité 1 0,75 mde surfaceIHNDS : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax. . L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNG min .•Dalle de bétonen base-roulement BC5Fondation GNTAHmax=10 cmoff =5cmmaxbase-roulement : BC5HNGmin(cm) 15Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


DALLE/CDs,s k• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les 91n'épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~Ochaussée .Données d'entrée :• TCi 30 : classe de trafic cumulé • PF. : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.tr• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :oc, ômini (cm) Cd 15o Do ~maxi (cm) o a o 6 400~


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 4105 3094 millions PL(122 millions NEIIC1 30~38 millions PL(49 millions NEI~C63014 millions PL(18,4 millions NEI~6 millions PL(7,3 millions NEI3 millions PL(3,6 millions NEI00 6:0060va37 cm ° d°B- O \j c¢ .p~ ; : 0.Z2o- Q 0 35 cm.ti° ~ a.tiQ~~ ~' ~oqa .Qr S O~~tiG ° Qb 0_( 33 cm w tiL a a o)'.` ‘> . O.. .'rQ ~- '/.' . _•i'~1, , 10cm ;*.10 CM ;: r:90cm ..;,,'r -1:-r`•')r`-.!:_•ri', ',I y ,V~~ . ~• ~,+' '1~~~O p- 0 ,~_-DQ 0 o~Q ~n Qź~° s 35cm ° O °4 n °?~b 0w Qa°° -s o ~ 33 cm 'ôaaou o~ . oc~~o ô 01aQ;`~`~f `? `~Q(~oô co . .oca 3 o ti~G ~Q Q ~-< 31 cm df,f _.Z",,_rr . .• S„O.,V `r . _ r ` •Y~_10cmr~-:' ~ • =- •, k ~-~( 10cm ~,:,.~4 , 10cm :~ :`,,_•r^ /` _•rf '>I', • '.~`„`~. .•rC:•',~'. , ~~.+'•1~,~'•~1^3301 million PL(1,2 million NEI` Cî230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1,3


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)0 50 100150 200250300350400IC8 30PF 2PF 3PF 4ICI 30 PF 2PF 3PF 4,(C63oPF 2PF3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 3 4 5 60 1 2 3 4 5 6 70 1' 2 3 4 6 7 80 1 2 3 4 5 6- - - -0 1 2 3 4 5 6 70 1 2 3 4 5 6 7 8~ ~PF 2PF 3PF 4ilil


VOIES DU RÉSEAU STRUCTURANT (VRS)GB3/GNT/CdForme (MTLH)Structure :Couche de base : Grave-bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave non traitée (GNT) de type B2 et de classe de performance Clreposant sur une couche de forme traitée aux liants hydrauliquesCoupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :HTPC variableChaussée 7,00 mAccotement variable>I< >1IBAU variable 1~BM~ BDG _,1,00 m5 :0,25mPartie stabilisée revêtue I 1 Berme10,75 m0,20 m ]1710,20 m 1 ,,,,l 1 I11/1• Variation transversale d'épaisseur :La différence entre les épaisseurs nominales au bord droit (HND) et au bord gauche (HNG)doit être inférieure à AHmax.• L'épaisseur HNG doit être supérieure à HNGmin .•Trafic S Trafic TC430? TC5 Base GB0/14AH =0cmmaxAH =2cmmax0/20AH =0cmmaxAH =3cmmaxbase : GBHNGmin (cm)0/14 0/208 10Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3/GNT/CdForme (MTLH)Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .trDonnées d'entrée :• TCi30 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 30 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ 2,b cm BBTM1 6 cm BBSGau BBME"'N..~ouN , 4 cm BBDr\ 6 cm BBSGou BBME”'e . ,N.:,ou\N. \,4, cm BBMa ~\~â ~`~ \\.'~.\\\\s'''.!2,!i cm BBTM /4 cm BBMou4 cm BBDr,~j~f /4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :• Pour un matériaude GB .de couche de forme demini (cm)couche de base : GB0/14 0/20'T) . v „ j8oÇ1°4-obDu~ O~ ôcVCmaxi (cm) o oc 12 3II â o o 15 o';)U.Jn _classe mécanique 5, ajouter 3 cm à la couche01 Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRS50 MPaPF 2120 MPaPF 3200 MPaPF 4~C8 3o94 millions PL(75 millions NE)-~C1 3038 millions PL(30 millions NE)~ C,6 3o14 millions PL(11,3 millions NE)'~C5 3o6 millions PL(4,5 millions NE)\iS. ~~~~~Q°CbG 9-cm- °Qâ :~. Oo~ ' co ., owo w , .,g,.0Q B 9cm °Qaao"p0 oao~o 0 o7p4Ç7,^~~ ,r• T •` ..~,`_• I .\~ \-,`•~12 çm „~ ,r`~ :i~~ ;i~~:r~ .. :'I~~~1~+~~~~aQ o cm 1 .Q q~~° .¢Q8çmx- yoo~QoâôQ oC7pt~4~] . t, l ►Q q'_ ~' ti•'_-` : „ .* 3 :-'-"12 cm~~ ' ,v :~~~Y•~ ~c• i~ .r4i'•1~~ 1•1 1.~~•>3 millions PL(2,2 millions NE)~.' ,r r r r r ,/.CS //rf},' / f/ CS ~/f53 65? V:.~r\ri ~~•p''—''v 6'c (3. 14 cm0Q0 12 cm Q.4~ 9 .~ . y c~.O.nd ♦. ~_. i Y ” •., • ` .. Yti -- ~ _ . V ;,, ,".f •~ `.-/.`12 cm ` ,~~12 cm,::..%l e i , ~ : ji,l .~,'.C3 301 million PL(0,7 million NE)\ Cj230NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée050 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4pC~_+.CDaCDLOm~a3cr.Sc5 30PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 50 ln 11npI1 2 3 4 5 6BI= =I• ~ . ~67MN8 9 WCrPF 2PF 3PF 40~0~7CD8 9 Î 1= c9 8 ~ —'tPF 2PF 3PF 4C230 PF 2PF 3PF4Abaques ne tenant pas compte de la protection thermique de la couche de lornré~~NNM .CD


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB2/GB2ŚStructure :Couche de base : Grave-bitume de classe 2 (GB2)Couche de fondation : Grave-bitume de classe 2 (GB2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 m3.1(AccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée Partie stabiliséeR•I`0,25mI> 1I020m ~ 0,1~~Dr~oOc~oc~o od , 5%~cI~ '.t1 O ! O c., o U(~~ a a r~~ .ooc-3 oc(-,o p GB2 ~ c; oOb OOb D F1po~Do~~Ooa~~~~zY~ ~ • •- ro~~opQ~ O goo~~~op co 04l0 ô ~~m=~S~~o~000 _~oo ~,.a Q o , ,~~0 ~.; ~ o 2~Q~C D~ooC7o~ ~7 ~~ â0


;7o-G62/GB2 30Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• 1rCi 2o: classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\N. \\\\2,5 cm BBTM\`~~~~16cm BBSG~ ou BBME"' ~~k./ 2, .5 cm BBTMl 4 cm BBMouou\ \ \ \ \ ~4 cm BBDr ~\ 6 cm BBSGou BBME"'tiM14 cm BBDrouou~\4 cm BBMa*7-m ,8 ,.si T TC5ou i\ 8 cm BBSG6 cm BBSGou BBME"~2i/ :ou BBME ~• lEpaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :GB2mini (cm)0/14 0/20dô8 p oc ' 10 oD°~4nti0~`'? o ù W II'15maxi (cm) 0p0 12 ':'a tb.op,Lorsque l'épaisseur totale d'assise en matériau bitumineux est inférieure ou égale à 12 cm,un nivellement de la plate-forme à ± 2 cm est exigé . Il peut être obtenu par apport d'unecouche de réglage de 10 cm en GNT insensible à l'eau (voir * du tabbleau ci-contre).Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4102043,5 millions PL(21 millions NE)17,5 millions PL18,6 millions NE)106206,5 millions PL13,2 millions NE)2,5 millions PL11,3 million NE)~,4 2o1,5 million PL10,6 million NE)0,5 million PL10,2 million NE)\\ ~ ^ \\~`\\CS^~~~


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)o 50100150 200250300350400PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4o t- 3_AMEN-_ 24n MM ~5 6 7 96 7 8 9 10PF 2PF 3PF 46 78 99 I 10PF 2PF 3PF 42-(C4 ZO PF 2PF 3.' !PF 40 10 1 20 1 23 43 4 5 677 8 91 11 12IC3 2o PF 2PF 3`( !"'^ PF 40 1 2 3 d 50 1 20 1 23 4 5 66 73 4 5 6 7 8 98 9 107 8 9 1012 13131C2 2o PF 2PF 316 ;r--- PF 40 1 2 3 45n >• ~ ~ ~1 2~4 5 6t~ L ''04. .4 .5 6~7710121( 11 12 I 13>• >• _.~11 12 13


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB3/GB3ŚStructure :Couche de base : Grave-bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave-bitume de classe 3 (GB3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée ~~0,25 mPartie stabiliséei ( 0,20 m 0,20 m i>> ~>DoPdc; 5 >.~ c') o '2r),,~ o Cc:ïoc''- 8%! „d . DQ oo ;C.G63o ;vD ;;D, .\-:.;'c~ ~`ôxs~'Yr ~ ~ _ o c” 'o s~ c 9Y2c~ ~ti oti :, , ~~ IQo~dD~o 6 oo~, v?DD,.o,~~C D c~0~°Ç~ ~~ 4L7 L ~Car1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3/GB3 3 3n7rLes épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi2o : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ \ ti~\ \:'\ 2,5 cm BBTM ~\ 6 cm BBSG ~4 ~ ou BBMEou1 4 cm BBDr~t 1~\ 6 cm BBSG ~~ ou BBMEouches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ti\~\ \t\''4 cm BBMa ~\\ ~\` 4 cm BBM~ousiTTC5~~\\\\~~~~~ou BBME "' \\~\\\\\ç. \~f/!,~~2,5 cm/BBTM~/ 4 cm BBMf/i///ou!/4 cm BBDrJ 4 cm BBMou6 cm BBSGou BBME ''f/2i~~//~r r F r F r r F~~f}FYFyF;r,r,' ;F~,4 cm BBM . rF F F F F F F f F'..j i 1 'Y }\ y 1 M1'F F F F F F F F~'l 1 '4 \ 1\ l l' L.• E:paisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :GB30/14 0/20PCv - .mini (cm) âo 8 âôô~10r, ôo,90o : `1; pjmaxi (cm) oa°. 12 Qo~ , 15 jnD~Lorsque l'épaisseur totale d'assise en matériau bitumineux est inférieure ou égale à 12 cm,un nivellement de la plate-forme à ± 2 cm est exigé . Il peut être obtenu par apport d'unecouche de réglage de 10 cm en GNT insensible à l'eau (voir * du tableau ci-contre).'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 410'2043,5 millions PL(21 millions NE)17,5 millions PL(8,6 millions NE)` Ci6206,5 millions PL(3,2 millions NE)C$~ a 12 cmQ G ~ w.. .v.w Q QQ .21~fÇfjÇ~ ""•.° Qa 13cm Q Q_" 10 cm ° p .Q. ¢- ~Q .o u w.: .y :w c~o p .~}~C$ •~11 cm 'Q aO~ .y .y.w.:QOQ°~ 13 cm °¢b ocsh: G y .w._y w ~.4ad4ôd4o"de: 12cm .yw .A O Ô~~o~~o°Qbo9 cm °°QaY ',~~-• "co: Uuo . 2{ .uC O'~JUp . .Il., !p2J n'OG'_ .40d'O'c9°Qa 13 cm °Qa b Or; o'o w. y w: c~ o od pô?~40'?,à4 11 cm °r7a rI~ .g g O .cp ,ca; o ça c~V o~¢ 9 cm4 od~odQo .~ w ~ w . ~ 4 oç? :acir?4° . .C ~~ S ~,10 cm ° Q . Q a~Q y.ara y w :DO:2jL/~~5?i n n :,s :0 0~ .°~7 . 11cm°' ¢ a o ayp~d~a.~~?"o.oCS." 00Q b 8 cm s CS ~U .~p 2S~!n :0'.CJ ~y 'O pO ~aao . co° 8cm°oaà,,w ~.°Q ¢14cm,. .w:oo~o .?~,.2,5 millions PL11,3 million NE)f ~~`'C$ f %1n_1 ~~ ~ r ra P.,e 9 cm•w yCS/ CS ~ s. c . )'l-1-.r`' .0 p 0 ,• OYt/u°n n . ~-• . -:n . .n .•° a 10 cm ' a c0 O ..cJ , ° aa14 cm °~y 11 cm* y II ..O O0Q' w . .yOQ~ .~O . 0 ,,., ; .y v,'Q1,5 million PL10.6 million NE)~C3 zo0,5 million PL10,2 million NE)ff//// CS'fJ ~rr,,a8cm o~¢ .. >{~Q Q a .00 CS ~ C$cirri -~ , ~~~~~~JVC pp . . cm , -.~ , . • ~_,o..e 8 cm >°~a . a °Q¢ 11 cm* 3 . 1;3',a 8 cm* °t .(s :Q' .O~.b 7 'y 07~40 h :0 _n OOti ,♦/f C$ ' 3•AA•A CS r A•A•AC$A \ \~rj~J'~-i`,°Qa 12 cm* ~B'b °Qa 8 cm* 8 cm*c;o w w .>:Qôti~•..6. 21~ 21~~ .♦ ~•., .♦• :n .♦ s~rfuGn u~.iiNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,5


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée,(C820PF 2F .~ PF 3PF 40 50 100 150 200 250 300 350. I IIA ( Cxjours)400PF 2 0 1 2 3 4 5 f 7 8 9 101 PF 3PF 40 I2 3 4 5 6 7 8 9 10106 20 PF 2{ ~ .: ... . PF 3PF 400 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10q 1t33 111011PF 2PF 3PF 40 1 1 2 3 4 5 6 7 8 1 9 100 1 3 4 5 1 6 7I=•4 5 6 71010111112I C4 20 PF 2g ~nµPF 3PF 4 ,q 1 2 3 4 5 6 73 4 5 6~ ~2n0 1 2~3 5 67 8910 118 91011 129 10 1 1 1213IC3 2o PF 2PF3PF 4q 1 8 9 0 11 120 1 2 13 49 10 1 121304~ 2 12 13PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 89~ =0 1 2 4 5 6 7 8 9 100 1 21010 11 1211 121311 1 12 114


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)EME2/EME2Structure :Couche de base : Enrobé à module élevé de classe 2 (EME2)Couche de fondation : Enrobé à module élevé de classe 2 (EME2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 200 , mBerme 0 75 mSurlargeur dechaussées;tPartie stabilisée0,25 mYCouche is Ode surfacer(-'I0,20 m Ip,,i)_" ;G 0 00 ,., - ;Oo.:yC .~C~oo o ., ~ 0 EME2 p~ood . God .D o po ,pLo c~ o bpQov & °b o 0 9ï2„~G,' ::2_0 )o 9 oo,G~Q~~, ~, c o o o ~Q.,,~;o ~t.'' ,_Q~ EME2? o o . . .~o~ Q ~ aoo o,ç, o o °ti0 0 o,U dG ô a ~~1/1° ° o~ r oo c, Q o Q ovovov ., 4>2~Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


EME2/EME2• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :~\ ''s..N.«N\\\ 2,5 cm BBTMN, \"\ 6 cm BBSG ou BBMENou~ \4 cm BBDr \,,:ss,\ 6 cm BBSG\ ou BBME \,4 . , . \ou\titi~4 cm BBMa\\\~~~4 cm~~~\~\ \`ou2,5 cm BBTM 4 cm BBDr• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :EME2mi ni (cm) °. -- : . • -- : ~ti10 ., : cJ.O ~cź6 .b . ô ~ :ô, o c 10eza-c4013 ; 4cLorsque l'épaisseur totale d'assise en matériau bitumineux est inférieure ou égale à 12 cm,un nivellement de la plate-forme à ± 2 cm est exigé . Il peut être obtenu par apport d'unecouche de réglage de 10 cm en GNT insensible à l'eau (voir * du tableau ci-contre).('( Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRNS50 MPaPF 2PF 3 PF 4120 MPa 200 MPa.SCg 2o43,5 millions PL21 millions NE)17,5 millions PL8,6 millions NE)lt6 20CC\ CSV°~ .~a~9 cm ° OQ ¢°Q B 8 cm °.°a¢( .(~~ o ~J fJCa10cm ° ..9 p~~opdQoCS.~,C$ 1111°~ a 9 cm °Qao6 cm ° oa à ~CSri. .0 ' DUt°~1 ¢ 9cm °~1 ¢ -p o :ah:o . .y .w, .y . W. .6 :0 .0 , Po~- • .-n . -:n . ~ .•.°a¢ 10 cm ~QQ q O .q . QaQ 9 cm O OaQ g O ;g â Q 12 cm* 1 Qn .O~.U~.w  : O q .w ;~.q- .w .:~, :Q v, : 0. •6,5 millions PL13,2 millions NE)2,5 millions PL1,3 million NE)CS ~~~I. CS CS .'~~/) r M.,~ . • p~ .lJU .3°~~ .+O . :,VÛ 3n~~!° .~~ ..~ . . ° . ..Qa 10 cm . ~¢ ." ?~ . :.b 7 cm s QQ ";'3' .q 6 cm Ọ o .: Q ¢,i~• . .O _ ~ O .p~~• ,.00d~;oU~,'.O - wQOhQ. tl;ou~n .i~ .pvh . J'Q 10 cm ~aQ .q q ' °~ 9cm ° oQ¢ p o .g ' °aa 8cm ?".'(3c O ..q.4ôti~dô?~4o ~ :o, , a . :~;oôç? :Obç? pa c~o . ~tioot?po/CS/i %►) 3•~: ~ ::~n~~_p~• c.r6 cmO .yy .w y w__c3 p c~ L CS .' ~ CS~JC ST U., n r_~.p. 0 h 0 . • o" c1 u n[f 0-- V u . n!Î .~ 10 cm '~Q .e 12 cm* 10 cm* 1 a . ..w ..~ :4 otidôdPo ~ .o . .o ôç?r o.o y-- . .~ o ciç?1,5 million PL10,6 million NEI10 200,5 million PL0,2 million NEI`Ci220NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,5


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 4o 50 100 150 200 250 300350IA ( Cxjours)400rTlNTPF 2RF 3PF 40 1 2 3 4 50 1 2 3 4 5 66 77 88991010111 1212mN1c6 201 ~tr'f'PF 2PF 3PF 40 1 4 5 6 7 8 9 10 110 1 20 1 2PF 2PF 3PF 40 1t0 1 2t -t 70 1 2t _>t4PF 2PF 3PF 40 1 2 3L_ S_30~_1t 3—f4 6 9 ~ 101 112134 5 6 7 ' 1= 1112 = 1n~ 84 5 6 7 8 , 10 ~11 1213147CIMC1PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GC3/GC3Structure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)* ou liant routier (GLR) ou cendres hydrauliques (GCH).Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 m< ~ 7)~,o~~d~vaoir~ DQo t( .co ooat3°Q&c GC3 3 oo9 c9 oo oo 9 uo t~~~ o oc, o di0o ooL~Do~~OB.--DD opo~~Oôood~d~~oobd ofi) ~~~ti~~G S1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GC3IGC3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :.• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-6's2,5 cm BBTM4''s 6+6 cm BBSG~ ou BBME"'outiw~‘''s,,:S\(), 4 cm BBDr '~~- - ~\ 6+6 cm BBSGou BBME"'tl ~• K i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :~ • ` 2,5 cm BBTM▪8 cm BBSGou BBME"'ou4 cm BBDr,~%8 cm BBSGou BBME"'~ 4 cm BBMa74-- / f%6 cm BBSGou BBME"'F f I f! F! -nf 2,5 cm BBTM ,f\ jF•F , f Ou6 cm BBSGou BBME"'l .1-~ l , . , . ~ ,4 cm BBDr rF \\l 6 cm BBSGou BBME"'tAOu7-.,7 \ .\4 cm BBMa !~ r , , , • • • • \IM1 \\,\``\!,4- cm'BBM • i17 v ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ , .ouF F F f f r I f1 , \ \ \ \ \ \jr f I ! f !! /' Ff~• 1 8 cm BBSGr`f ou BBME"'f r F• • \ \r\r\r♦r♦2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDrou 6 cm BBSG4 cm BBMou BBME"'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GCcouche de fondation : GCmini (cm) ° '2 ô°~ôoqe 15 G oô .D DOq0Q q . 0O Gd 4Ga Ç,., . nf,;~ Ôp.maxi (cm) o o o 0 32( 2) o o coo 0sil,.K:-2))Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4.(CS 2o43,5 millions PL134 millions NE)~Ci,2017,5 millions PL113,8 millions NEI1 s - . i - .^ . ^', . ,°Q , 22 cm* âa `ÇÇ qu".~._~07JCl :.,r:,r~ _"• n .pO.°Qa 20 cm ?°Q a b'o :p.ç-; a .oc,, .o ot?*4ô ?~4p/ CS~~~ / CS /°dz 17 cm* 'd g .;U h.? G:0, w .~, o % •~àz 18 cm °Qa o CJ-,ç-; .0. og ç-; .(9, pd 4Qç? :4 pV 16 cm* eG . v .w^,..yvw :QOu ~o.°àa 15 cm '°e d ~:(.,Qy .w :.yc~0p 4p ..4 pQ"t 16 cm* Qac,w, .v.w h pZ%'•0•Qa 15 cm )°Qa .p :ri,cq .y ~,o o? Ocid'Do6,5 millions PL(5,2 millions NE)2,5 millions PL(2 millions NE)1C4 20+\'~ \\f / f f~ \ \ \ ♦r , f f f)v p°Q( 20 cm )%G' .r r r r f r r r F\ \ \ \\ . \ \ \'YFCS • F F rF~Q .q Ga r.V CSO ti \ . . \ \ \ \ F \ F \ f \ F\pYU21n0 d ,p~U11~ d . ..°Qi 20 cm )°Qa a o a . 0(3( 30 cm )° a .p ' .h u .y y co: h . 0 pd ~40d.40 ~'~ ., —. Q: 00 .°28 cm 'e .p ".~ Q .o . w, a 0 pZ? .4pCSpv S1iJ "^ ^ p; .,°Qi 20 cm )°QaCSCS7jL~;.~p~O . p~!Q21 3 21~ O~.d :~. p-vu~nu~gv.° Q: ~? 20 cm °Q a ° Qd 29 cm 9 Q a 'J~'(Q 27 cm )° Qd : d.nv h . O pd4Qq.44 C ,: O' .y.wy -0~?.4p ~:, : c „ .., . hOp ...1,5 million PL11 million NE)1C3 200,5 million PL10,3 million NE)CSCSCSpY021n71~n0'd pYQ11v 21v Od pvP~j 32 cm °Qb 27 cm 'Qa. p °Qb 25 cm~'Y . w .c~ .o p t?4~ ,:q ~. ,:y ~o oç?"4p ~o _ o o G°` Ci220CSCSCSpY21 21 l-'.,d, p-vu rnuan.yw„ p- .vu~rnu~q.uw;,° : °~'°6 t 30 cm 'teQ t 25 cm . QII ” Qi 23 cm Q II ..,,, . w :cs o ~Z?4 c>:4 9 c.; 0 cid' o ~d.NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 40 50100150200 250 300350iiIA ( Cxjours)400ICI 20 PF 2!1. PCZn tP,, o 1 2 34 567PF 4C6 2oPF 20 3 4 5 6PF 3PF 48PF 2PF 3PF 45.=nctk 20PF 2PF 3PF 4oy 2l••1114 5 6 I7 1 a 1 s 1I C3 2oPF 2PF 3PF 43=El OlnnlIC22oPF 2PF 3PF 4oo~ 6.n610


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GC4/GC4Structure :Couche de base : Grave - ciment de classe 4 (GC4)Couche de fondation : Grave - ciment de classe 4 (GC4)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotement>1Bande dérasée 2,00 m»I'Berme 0,75 mSurlargeur deIchaussée Partiestabilisée IR 0,25 mÎ ~IIi020m 1 Q20 m Il~pDtr7~C7Ol ~ 0 G O CSo ca u ° ~tdQoQgo° ti '~, - , r, odDon O Qo o r o ra o o ~t GC4 4 0 od Cob ~ .s3i),.,. ,----, oô~o~poti dPODpoor S?z6 o2 p°Qgeo ü~ o o Ci o GC4 3 oo c~ o o Q r~ ooa ,, on . o Qoob~Dôoô o ~~oil i ~o~C7p o~C7p ~~ooC7p oo~5%o o o NAAl D C7L Ad1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


y.♦3GC4IGC4Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\\ 's.\\\ \., 1. \2,5 cm BBTM4 cm BBDr\6+6 cm BB SG~ ou BBME"' tirou6+6 cm BBSGou BBME" ( \ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :~2,5 cm BBTM8 cm BBSGou BBME"'ou,re,,4 cmBBDrj~ ,..!f )8 cm BBSGou BBME"'our4 cm BBMa ~aG6 cm BBSGou BBME"'yr , 2,5 cm BBTMr r r r rr : ryi~--r^r+--.--•—r~r,' 6 cm BBSG ' you BBME"'OUT _♦ -~ti -♦..T~r 4 cm:` . r BBDr ♦'6 cmlBBSG l FOu BBME(' lou~ - .♦ . .ti ;..A♦r r r r r r r rk r 4 cm BBMa 'r♦~`_`_```_`~ ♦`♦r,r ♦ '4 cm BBMou♦ r ♦ r ♦ 'r ♦ 'r ♦ 'r ♦ r♦ -r♦ r r r r r r r~~yr 8 cm BBSG y! ♦ ' ou BBME''44 j r r r r r r r~t• .iyr ♦r,~r2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBMou6 cm BBSGou BBME"'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GCcouche de fondation : GCsur PF3-~ oç~.poti_poç~_~~ o. ra ~-~ .~o Q o Ô ^ ~ .ca ô4100. .C7 ° .?mini (cm) QQop Qooci 15 0 Qv2, o~ ~p o c 15 ?g° r20 , ô:a o c'O~.caOGSpJ-oJ?oOC~~ • .,-.~^,C~0~000^ oca • -maxi (cm)oc 32( 2 ) çs o o 32 121 > q~ i? ?QQ 3;0 , ô at3 cDf>tin~7nLa préfissuration de la grave - ciment de classe 4 en couche de base est obligatoire (voir * dutableau ci-contre).p vn32 ~D t)n_~"' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).'" Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 443,5 millions PL34 millions NE)17,5 millions PL113,8 millions NE)6,5 millions PL5,2 millions NE)2,5 millions PL(2 millions NE)C42oT r r . .~ . ~•4 1 19 cm* ât~ ~~ a-U'w Uw : ~' o . ( ~Gl n ü'r y . n T t~ ~~-• .40 T .o .•/1 20cm}°~II ppp.qg .y :d~o:d~a,\ a A \ \ \F F F F F. F F FCS , .\.~ CSTr^ ~ ab '.~t 16 cm* Q ¢.~ ~G_y .w, .v w . ~ :Q ~~ •.+~~:~n ~ o ) rp~t 15cm °aaao'a •~ :Gç.y .w,_U .w,tS o C1~ :d0~ 'po/ CS' CSAfJ_ .^ ^ Lj •o~cJuQt 17 cm* Q IIu .U'w .o.w 20°d( 15 cm* Q¢QQv . o~ .~ ~ 021 °.~aF 18cm °~II a . b~ :oq w y ca.c~oonoo~o~^~U•!.,'6 a , O p~O ..°d 15cm 1OQII .p Op,otiaodo~~(~:' ~ ~_' n ~ •~ ~â'r72 18 cm* %~p pF.r-~ r r r • r f F r`1 v . .h \ \ \ \ \\ \d r CS r r r F • r CS • r r r`^', \~a 0\ \ \ \~. :~~ o .~, h \ , \ \ v \ ♦ \ • \üv- p0 d ~0 .ov U -~,-U 21oY021 ~.,}l~ OCa,?~ 20cm p b 25cm* °d i 23 cm* Q.h .v ' .u .w .y .w. 6 : 0. ~oo ,,, y w. .ri .01p~~~' w .n O pP-1?CSRU: ..~- .-~'--b:'d 17 cm* °QaCSCS. V in UYnU w ..o, .: 20 cm ° . pYU' 2J~'21w Go" st° .~ .~II a.. : .9 : .b . Qt 25 cm*COÂ Q II22 cm* ~IIc~ :v .v w . y p :q o~ .~0~ .~0 li:Q .y w. .yn~ w h o'~ b 0C~ . .1,5 million PL0,5 million PL10,3 million NE)CSCSCSoY21 n21 :,'OCa oYU2J 21~ Ob o . 6 . pUw :° 28 cm*"'d( 23 cm* QII :`o°Q? 21 cm* II.< . w. ao~no 6 : c,. w6:oonoo ~ ,00nC2. 2oCSCSCSoY21'., 21 c:, b u•-nU~n .Uw Vu~nUwnU?4? 26 cm* ?dc °Q 22 cm* 'dII 19 cm* °QII. w, v., . .o ot?D .6 1 Y .~ . . . 6a~Z?NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


$ 20n ±:~::.rPF 2PF 3PF 4IC6 2o PF 21 10...=PF 3`s PF 4Ic3 2o~C2 2o`tPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 2500000 10 100 10 1 2 31 2 3 4 5 I 6=El~ ~ ~n2 3 4 5 62 3 4 51n111 22 32 32 3 4 5~ ~ ~1•~1_0 101101 210 1 2 3 4 5 6 722 31 222 3 4 5I 6n1334 5 6 I 74 53 44 54 5 68 9 10~MI= ~4 5 6 8 9106 74 6 7~67 8 98 98 9 10113 ~5 67 8945 6789 1 0 14 5 6v 89 101156767 88710981 G'IA (-Cxjours) ~300 350 400 NP,, . ~8pCC1~~71~.QOffl(D~QN0ACOGYC17~a~N(D~cAO~~MDI-oN~t~~~ CcNm,c)fi~ .ap a nZcnegb►


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GC3/SC3ŚStructure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 3 (SC3)* ou liant routier (GLR) ou cendres hydrauliques (GCH)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechausséeI•c >0,25 mPartie stabiliséeI , 020 m I 0,20 m00«~oO~~JpO p 0 L o a - .; .~ I iCO ~ ~O O (r A QQo~ . Oc .t~_ .( ID_ : ( -D0 0, x- -•~~ ~c; oo c~ o do,Q- GC3 ~ o .~C 0o C7~• ` -7 ~ ~ n~z4 0 ,.J 3Q ~•„'so _' r :v ~ ~:~, :'',JTIT--- _'I 8%1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GC3/SC3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM ,sou4 cm BBDr6+6 cm BBSG 6+6 cm BBSGou BBME"'ou BBME"'>*ti2,5 cm BBTM8 cm BBSGou BBME"'ou.f4 cm BBDr /8 cm BBSGou BBME I "our/ /f 4 cm BBMaA 6 cm BBSG •~~ ou BBME"'~IF F F F F F F4r, 2,5 cm BBTM r ♦ ~,'L.r' .r free6 cm BBSGh L ou BBME I "L L ...L L f . .L._.o z,?-mini(cm) QQOQQOO c 15 p ( pq oC15 - „iy .ji `18O d~n - .Cî17U O )3 VOmaxi (cm) oD o 32(2)'0U , 45121,~ ~45 12),~t7~ ~ C7n~Qi- „~ 0 :,sur PF2V '~ ~ 'I( l 1.'I f;,, . . 20%:),,(s,%”,_;~ 4512) ,i1r '. , ~(1: ~, .~_Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 443,5 millions PL(34 millions NE)ICI 2017,5 millions PL113,8 millions NE)CS '\,,\♦', .~L'~t~ 16 cm* Qàti T:, .~>•••rti_,r' .~~15 cm „ ~ •, ~~'~ •. •'~ ,),I ' I i.6,5 millions PL15,2 millions NE)CS JJ CS~/~ %rV :•rr°Q? 22 cm*'~jt 17 cm*. ;qp~o . w 1"y'w C54'~~ a . . .,16 cm* ¢`_. .- . .0v i .--,`Q09dr/ . . • y . .r_ T~ / • • . Y v;r~• ~-' , ,i--z,20 cm ti1,J ,~18 cm ,/,;.' • l .! ; i .'' r' 1 1 1. . ~ . , r .`cA.♦rt.- : ~c ^c I '. ! .11:,~ ., 1S~ .- . `c ♦,~ . ~1 ~J4r f f\ \ \ \ \r e CS F r r\ \ \ \ \ •~15 cm1 1~. . `c ~ • `c ~.-'. )2,5 millions PL12 millions NE)1,5 million PL11 million NEI~, . - • !`..•r~. .•Y ,\,: 20 cm ''```t~:- ;` Y . ~`..• ♦CSCS,\,\\r r r r r r r r r r r'pyQ . 71~~71/ U.il ~'l~.~g..30 cmC`, :L'°~II a .°~tt 28 cmt~ O Qa 20 cmC.7 ~~++CSQk ,..- . - , , v. v. ~0 . Ù Q'.d.p” v uWn u•-n .U .w20cm29 cm ?"'«'¢27 cm '°a¢ "Y•~N, :4 . yIC3 200,5 million PL(0,3 million NE)CSCS2P-.•'n 7fvn-O".dOy (J 7l ~'71 ~)O~"°d( Q 3 cm .a¢ :pc5 :4.-9p : .Od,-.9 . . .C'J .ati 27 cm Q ¢ p_c; q . 9 .y,r. h .4ô .4oCSp"v ° .u .pp~p .0°wQ . .q ~ .op . .25 cm Q ¢ .p.o :CSCSu o.,u~n .c,~ . w; .(y . ,Qt 30 cm b :,.Qt~ •°6' ḟ 25 cm?d''. 23 cmo.." OrOt!. .CSNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIC$ 2o PF 2t ~,.... PF 3._.rPF 41C12 o PF 2PF 30 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF 4 ~cnfDD)Q\ C6 20 PF 20PF 38 y1 ;PF 4Na-c~1 2C52oPF 2p01 2 3 4 COPF 3MMMMMi 04 5 ETPF 4a-mo 1 2 3 4 5 67NCD1C c4 2o PF 2o 1 2 3 4 5 6 7 8 9QPF 3c-)~~ o 2 3 4 5 10 oPF 4âci)1 2 4 5 6 7aco1C3zo PF 20 1 2 3 4 5 6 10 ~im•v 'PF 3 ~ ~ no 2 4 5 6 7 8 9 10 cPF 4 ~ y 3 4 5 6c?-2o PF 2 ~o 2 4 5 7 10PF 3 ~ ~fk"''i' 0 2 3 4 10PF 4Aa)_cD•~co ,fD


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GLp/SL3ŚStructure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Sable - laitier de classe 3 (SL3)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBerme 0,75 m< > 1 c ]iBande dérasée 2,00 mSurlargeur deIR chaussée ~< Partie stabilisée>I0,25m I III~O "1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLp/SL3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ \ °~. \ \ \ \ ~2,5 cm BBTM\ r 6+6 cm BBSG \,\ ~ ou BBME"' N.ou',4 cm BBDr \Ni\ 6+6 cm BBSG\ ou BBME"'~ a .-N,\,d ,r:/ 2,5 cm BBTM / /+f.748 cm BBSGou BBME"'ou/r/4 cm BBDr// 8 cm BBSGf ou BBME"'ou4cm BBMa• 6 cm BBSG ou BBME"',f,2,5 cm BBTM r~f f fff f r-r6 cm BBSGLou BBME"'•:__L_1ourr - n--.` 4 cm BBDr .''elrlAI'' • • \+t6 cmBBSGou BBME"'rou, 1 1 1 T-T,f f + f ff4 cm BBMa f.4 ,,, .,, 1 1, ,, 4 cm BBM1 1 1 1 1 1 1_1 iouA A A\ A\ 1 1f r f f r r f fN8 cm BBSG yf▪A f ou BBME" r1rf f f f f r f rN A ' ' ' ' .4 ,L L. .L_L . .L L L2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBMou6 cm BBSGou BBME"'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLpcouche de fondation : SLsur PF4 sur PF3 sur PF2otipPDP .~;,~ . - ._- . .~,.,:oca 4 D 04t,, #',r- 11f;mini (cm) n° ''(-.1 E 15 000 15 r ', ~ 18 ~ 20~ ~_ OpQ ~.,.- `,.=~r•.(` /,o Q Ca O Do l( ~00 .4(~'.#~( ~,maxi (cm) o ~a+-o o~ 32 (2 ) o o ( o 45 (2) 1 ' ~ , ; k ( # ~ ( , l r - ~ , ( 1 , l ~l r ",.,. 1 -nD .t7J~, 45 (2) : 45 (2)nD ~Vn_ , ; . ..-~ ~~i)i,/~,/' `%,/'~•_Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 4SC8 2o43,5 millions PL134 millions NE)17,5 millions PL(13 .8 millions NE)6,5 millions PL(5,2 millions NE)2,5 millions PL(2 millions NE)1,5 million PL11 million NE)'// ,//' ' ~•''.''d-) 22 cm* 'd¢ : `'ài 16 cm*r .-y __ / .' . r`_.r 1.-1 ~15 cm '. ~ „~ :`.,„~:-( . Y :rS1•1~+ :1./'fCS~ .~I~. CJ~1 ' 'p~ v2r~3 6 hA .v~~.u~.w y-. o °Qc 17 cm* QII ~°C ? 16 cm* Qbr,_ 4'' .,•r`"- ;r'~=~~ w, .-r` -;. ,20 cm T-=' 18 cm -r- ='”.f f + F f f♦ \ \ lF . CS f f rti 3 ♦ ♦ ♦ ♦?~~-~ 6 - ^ r p ..20cmi°~à~ -.-.,,., . .~~.r~ F F r/;9 . '•~ f CS F \\\ F f 1f F Ff ff,' CS i\ 3 1\f f r r f f` ï . . .,"r~ p~U~Jb~Ln.bW, .pYU7J~-71~Ob; , . 20 cm ?d' ( 30 cm ?de' 28 cm ' at-;, /~-: :•~ .~ ~g .yw ._yw, ~ o oç?o pCSDfl RfJ, ~ r_,'aQ : . . . .?~a 20 cm ' .°Q II CS CS% :Î- .,y ./~~ Y`. .•Y .O~/Q7/v'71~ O .Ca : -. p:'vu~nu•Tgv -w:.20 cm _,r :~ , 29 cm 'Q¢ p .C .. 27 cm. .~ :r)t;,tl w:o . o ôd ..(C3 200,5 million PL(0,3 million NE)CSCSp:~U21 n 7J!n .O.b, . p`~U7i~ 71~ O .co p~-v,u•-o,u~a .v .w;.°Q t' 32 cm _ )o Q¢ Q . 27 cm ' Q Q 25 cm Q C :w .;~opd :a -,-,--CSCSpYP21 n21 E!n :0-b,-,Qa30cm ;Qbd.,, VCSCS° : ..Qa 25cm , . p:)OQ II .23cm0°.vu~nu .n .U w..NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)o 50 100 150200250 300 3504001CS,L0PF 3PF 4PF 2PF 3PF AIC6 20 PF 2PF 3PF 4•(C5 20PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GLp/GLpŚStructure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mIlicAccotementIBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 me r c ~1ISurlargeur dechaussée0,25 mc Partie stabilisée>ii7p ) i~ ,C7G~oô0II0,20 mI5% IpdpQo aQJOQU~o,~ GLp I o,~p ? D ,;Pc a s~4_r00 0 0vQ~CO 0oboti G o ,GLp ô 1Q°PpQOU ao~~~ ~ 0 '7'3o C'Q (t, r) .0 0 c2 '77), 7,a%gc~_QO OtiG~o oo,U G,~G !~, ~~~,,~C~ood G :3 ~ooC7 Gdo ~ •1/1\Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLp/GLp 3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\\° ‘N 2,5 cm TM::: 6+6 cm BBSGou BBME"' ,ou\,` .~\~~+ 4 cm BBDr ~~1 6+6 cm BBSGou BBME"'ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :/ 2,5 cm BBTM ~/8 cm BBSG ~ou BBME"' '6 cm BBSG '„ou BBME"'o uou/ 4 cm BBDr '8 cm BBSGou BBME"'` 4 cm BBDr+`r~.,< ' .} 6 cm BBSG rou BBME"' rouOU4 cm BBMa6 cm BBSGou BBME"'„ . . Ar r r . ~ rr 4 cm BBMa :• , , ,• .♦ 1 1 ♦ ♦ \~\'4 cm BBMou'r . r _r . • ' ir.rrr`r``r`r`r`r`r`r,r 8 cm BBSG }r ou BBME"'r r r`r r r2,5 cm BBTM4 cm BBM4 cm BBDrou ou 6 cm BBSGou BBME”'4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLpcouche de fondation : GLpsur PF4 sur PF3 sur PF2ôtip oC?pô? C~ oâ ?vooôo -' oâ GCC ~DodD.ô pti0 ~ ? Poo:c)cmini (cm)p cr9 C3 15 2g oÔO oQoo~18oQooQooQo 20,DoôQ c) oQQoôffu~oG 0)~oo~o t7~maxi (cm) ô o a o~~ 32 i,a o ç). co'o~~32(22 ) 32( o a o o 0 32' 2i ) 6 4 0 0~~ t3 32(2 ) o 0a t3 coD .~C7 n s;D .~C7n-• .-, _ „,)u .,,D__C7n .C7-nn~ .,. oD . n ,n .011_ . rLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.(u Dans le cas de site sensible à l'orniérage spente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 443,5 millions PL34 millions NEIICI 2017,5 millions PL(13,8 millions NEI1020~i ,~•+.,+6,5 millions PL15,2 millions NEI~Cî 202,5 millions PL12 millions NE)Ûn'~.: 21 cm* Q¢' ~ç ow;2oiJ : .rCir_ ' -n..QO DUO .•°Qi 20cm ?°Qaodri, q .qcoUC~ .Sy O Qç7Opt! .QpU ',.? ~~y ti ~ y \' /'` f f\F ' CS \ f \ \F . . f F f f) Ii I :~n r' -, ~•.,31 20 cm )v °%iQ~" ~J (-~O q W .((\\ , l w:~O~-~ - n t/ ~)1U;.inin. ~0 ~-O.°Q 20 cm ?°Q co :aO,i.yw. 9 7". ~ o o d'Oôd -4QCSCS~1t~ )1U ~°Qt 17 cm* Qtiu w . y W oQ°Qt 18cm 'OQQ csOcJ .riqo w q~: 40~4~00F I ~ F F F\ /~ 4 y \ yF F yS F F F F\ . . 4 \ V \ \pv02JG929 cm '°Q¢ .d .w .c~ :4 .ciC?~4~~CS~\y ~ ~.16 cm* Q QG v w_v w „2 0Q°àt 15cm °Qâ:~ri 0V w. .v w, ri O p . ., C5,6 d3 âb°~f 16 cm* Q~~Q . , VQw~ c;a Q17bV,2I~.~6G~ . '000°Qf 15cm >OQQO.y v w nQp~~Od O O\ \'Y, CS f f f I\ \ \ \ \V}l~ }1v'^.i°Qt; 27 cm 'Q¢ bF f F/ F°dt 19 cm '°Qtt0 y w y wri~ OO°Q? 20 cm °QQ ' co o .dÇ:,y w.y w.çj_ootiDod4oCS~+Oy71 }JO'b .°Qti 28 cm~:ow 9 w~:aod'p QCSVUuw .°Q 26 cm >°Qa~~, ~4oÇ?1,5 million PLIl million NEI'`Cî3 20CSQ`~ (J 21 21b .-.o : >oQt 32 cm .~ Q II ac, ,, ,, . ., ci Q ~d 4CSp`3 t~11~Qa '' 27 cm ?c t; aS5 0 v~,., v — .


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée~IA ( Cxjours) ~TC$ zo~ ttttriPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 50100 150 200250300350400ipca>'_«,,qcp •ma~~~~"CI-(C6 zo P F 21 PF 3PF 41CS,o PF 2PF 31PF 4PF 2PF 3PF 4000 3 5 6 70 4 6 7 80112~ 33424 5~ 50 1 2 3 4 5 6012 3 45 6 70 1 23 457 89466 757 I 869cnma)QVl "cr _C)COa~•~cra)ycoaCt-)OPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40000L0122 3 4345 67 87 834 56 784 5 67 895 67 89 I 10979~ cnaCD~~ Gaw ~vÇN iZ(ncD•co'a negb


.'VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GLgIGLgStructure :Couche de base : Grave - laitier granulé ou prébroyé* de classe 1 (GLg)Couche de fondation : Grave - laitier granulé ou prébroyé* de classe 1 (GLg)* avec activant chaux.Ne pas utiliser cette structure lorsque le trafic journalier est supérieur à 2 000 PL/jour/sensCoupe transversale :Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 my. , 4AccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mI 4Surlargeur deIchaussée Partie stabilisée Iyi025 , mr .‘) ;14,P & oy . . . i :' C.) 05% I,op_ Gig o \G',>„,", ;.D.,p.0p0 tJo O c-; -soQ6Y 0 r>GLg,0p n i~c-, no ,2 0,°,ij cail1/1\2,5%y. I 0,20 m310,20 mtCatalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLg/GLgLes épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumulé • PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vi- ches d'enrobé (couche de roulement, et unegueur et aux guides d'application des nor- ou deux couches de liaison). Les combinaimes.sons autorisées pour cette structure sont les• Couche de surface (CS) : suivantes :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\ 'N .~. N ,N,ti•~ ~", 2,5 cm BBTM4 cm BBDrIs-\-ou\ 8 cm BBSG 8 crn BBSGou BBME"', \~,ou BBME"'ou,~ 4 cm BBMa \•\~\' \6 cm BBSG ~ou BBME"'2,5 cm BBTM/7L''6 cm BBSGou BBME"'ou4 cm BBDr6 crn BBSGou BBME"'ou4 cm BBMa4 cm BBMou8cm BBSG ,ou BBME"'!i/////,!F F, i F I f fe , 2,5 cm BBTM ~r \; lF f / I II 1 ,),1'TT f4cmBBM/~ \ \ V V V V f\..! !ou.--, , , , , , , . , .f f r F F r F/ !3F 4 cm BBDr , f 1 r f r r r~ , \„r \ j,r r fff r ef\~.ou 3 6 cmV!\J,f,f,f ,l ,l V JBBSG\Iff ou BBME"'4 cm BBM F \ ;3 F f f f f f f f• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : couche de fondation : GLg 0/20GLg 0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF2otiDoç?Doqe~ .oâ :D Po D l)000 ooâ,oc otiOo;a ;oti4 `y ??~oôca'cmini (cm) aQoQQooQII 15 (~OOQQO'p o ( 15 ? Q00 0 Q 3 go0~18 3 Qgo 0C~o0go< 20oc o ca.Qn.$1)uVO~QoO .C~ .pç!Ct, a o C,o .r, ^'-'^O ca o `aOC~ n itD oP p Ômaxi (cm) b`JcaO~Q 32 12 b O cco oQ 3 o~(~ 32 121 O poc o o 32 121 j000 go~Q 32( 2' oQcnU .t7n_ nD . a7n V ., uD~C2n C7nn~ . f, .Jn_ ,, cLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 443,5 millions PL34 millions NE)17,5 millions PL113,8 millions NE)tC6 2o6,5 millions PL5,2 millions NE)CS~>>~~~S~V-nr_~ -~ ♦°Qt 23 cm* 'de -q .ywywl, .o R ~ .~V:n .-. _ n, 00 ll ,up •° 22cm >~ II p o aQuoc~ow; a ooti 0~ti'4oCS~~}~ CS \' )iV ;.-nr_ ~ .~'~~J~nZiG~~.\ \?.d. '( 19 cm*18 cm* QBoow, .Uw . ~o Ro~~- ^ ^ -~'^ ~ 011 .~p Un 21b d 0 0° t 19cm! O bO :g~u .ow .o Q Z3 °17pd'OpDocm a0CS , .rII. . / Cs .~ .Ịi._ fCS ~~~ ~- ~- ~. .Q• I - ! .p' , . rY SC5 2of ~p ♦0`"V t- o .ij.'Q t 22 cm ti °~ . .i18cm 'O .a° 17 cm )°:RiJ ~ O-Q0:0Ô0' '!1 ."i~Ù''3n :Ô'.CJ O~p . O'ai 21 cm )0 ~oa;.v . .y-.w . u w . ti~ t7po18 cm~.~ w. ~ .4 0 , dov .yy~, 9 a 4° O . o o~? '.. a16 cm '°Q e :ti(~ . ~ W . . ~ o Do . . Oo2,5 millions PL12 millions NE)v r ♦ r - r♦'♦ r rCSr r \ f\f\ r I Fr\r\ CS ' ♦f\f\ r r r♦+` f+ F CS f f ♦r♦r\r♦ `r\r`pv nv ^ ~ . .0 L~jba O~~bi~O .0 Y V U . n u ~p .U"w°Qc 21 cm '°a ~tt'°~ 18 cm )°Qa°Qt 16 cm '°e-~ "v yyw yw . 0_d-pc.. Q :O._ . - ._ t, _p9t%.2Jv :. RfJ„^-r_i . _O , 2ï~n2f nAC3 0O. 6 . 0 u .n .0°Q 1 20 cm °Q ¢ ~°Q t 17 cm )°Qb d16 cm '°Q II tis--:, ~ 6 .y y:o. ô . Qo . .Do~,.400o~ .- o1,5 million PL11 million NE)~ ~\v ♦ \♦r\\r ♦- vr♦♦ f\ CS f\r♦ ♦ v ♦ vr r r r r ♦ r \ CSr . r r.% v \ ♦r\+CS r r r\♦ ♦ \ v)J ZI:.~TIJ1rr r,. d p" v : u `~on p 06 T/ d 3n b ~n tU . Ea°à i 19 cm '°Qt; °~ 16 cm ) °Q b °Q? 15 cm '°Qbv y . w y w'0 ~.p .c..-- . ._ ._ n :O pd ' c,, ~_ .:h p ~dh. ~ :O p0 .: IIVn Crà. p'O pO~;.n~ 3n Uw . 4y v d . v . .19 cm °d' ' :c=0 ~ b~f 16 cm:14 cm )o v w.c~Oo Qp . ~o .. h a . Do Qo.°Q~ t7 c70,5 million PL(0,3 million NE)h♦f.CS♦ ♦ v♦f\ \♦ f\ \ ♦ \ \ \ \ ♦ -/~ - \f\r♦F f e rr` ? ~„ tir f r f. Z.♦ \ \ \ ♦ \ \ r ♦ ! CS ♦ ♦ \ \;.~)1 3..!f~/~1 ,~~~ . ~'.J .'o' .~ .'t~ :♦ -^' OL. ~ 5,r, ~i°~ 18 cm c^' "0 'C- 15 cm )°QÇ°~ 14 cm '°Qb:~;~ :•~y'L . .-. . . „_ . V..,ppti .2j f! :r )t iJ,. n ~ :O p'Q : r_~ .7 .^n t ^n:♦ -.i. .Qv ~ ♦ - . U~-.n a :n .0 wo p- b . ..18 cm °d Q o a .(V 15 cm ?~ 13 cmri 6 :0, y w U :0 od~ôdDo . ~. ~ W . .O .dD .t?D . c~ ~. c~ o oti~ôti~oZ2 -0NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( Cxjours)0 50 100 150 200 250 300 350400PF 2PF 3PF 41Clzor• ~~ ........PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41(',4zo PF 2* PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GCV/GCVStructure :Couche de base : Grave - cendres volantes silico-alumineuses - chaux de classe 3 (GCV)Couche de fondation : Grave - cendres volantes silico-alumineuses - chaux de classe 3 (GCV)Coupe transversale :Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotement1Bande dérasée 2,00 m'4Berme 0,75 mSurlargeur dechaussée Partie stabilisée0,25 m1r,,D,, /2,ç-' - 'D -(3- Ç - ' -(3 , '6?20 1,,1 0,20 m15 0 ----aOe, 0 GCV , Do4)„ :,3-1Do -P P 0 :1 Do o c; 0 (\"-”Ç'(r -- GC V J0 ° 0,j;i,(, ,Z,z) 0 p'l) 0(3 '()':2 4)Ç5 o Ç-r,vs' o 0 o 0 ,-) ,An-) o8%1/1\\Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


,2,5M1 FGCV/GCV 3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :O3ci)a• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou--\.\ 2,5 cm BBTM \~'~~h\6+6 cm BBSG ~vou BBME"'ti~ou♦ ~ .ti.ti~ ~,N.N , 4 cm BBDr ~♦6+6 cm BBSG``^l .ou BBME"' »,\ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM~8 cm BBSGou BBME'')ou4 cm BBDry8 cm BBSGou BBME"'ou//r4 cm BBMa/6 cm BBSGou BBME)')F F F r r r F ~cm BBTM ryr F r/ r r r r ou6cmBBSGou BBME"'L~ + 4cmBBDr~ . ~'~• , 6 cm~BBSGou BBME"' „ouA ,,, , .,s ir r r r r r r4 cm,BBMa, ,'r,.♦ ir ,`4 cm BBM `M1 ♦_, , , , , —,—,,oui` F r_F r rr ~r♦ ♦ ♦ ♦ v ♦ v ♦r r r F r r r rr;r 8 cm BBSG , r,r,r ou BBME)') s ~r r r r r r r rr~r~r~~ ♦ r ♦ r ♦ r ♦ r~.~2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBMou6 cm BBSGou BBME”'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d 'assise :couche de base : couche de fondation : GCV 0/20GCV 0/20o C7 O,P.dP C ,• o^05 4 00 4 ô ô a ^ ~ ço ômini (cm) Q QooQoo,:p, 15 o~ o o Qe, r, o ( 15 ,Qoormaxi (cm)I /. —O 32'2uo~ ~nn~Q 322i3 D . pVn°a3eaQ D,ti C7nn~ ~ nli, nsur PF2oti0 ~ ^ ~ .~o o a~ ; cn . o 2oaoc-, - ~ ~00jo~Q 32 i2i , ooaG ~> . . . Jn _ sLorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.'') Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).'2 ' Cette épaisseur nécessite un atelier cle compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 443,5 millions PL134 millions NE)I C1 2017,5 millions PL113 .8 millions NE)DiJ~1~o% CJ~ :. . * , : . ..16 cm Q ajS.v,v w; .y .O QQ,~11~~ ~nPp`DiJO'dc 18 cm °QQ cJOa? '. .C~:O-y'w : .y.w. S?.Q'0~~0~'.!0CS~~\ .}.û M.," 6-o :.Qt 16cm* Q II :~+ G• ..y w .v .w, O Q2?CJ~nn~°ad 15cm 'Q¢ .p 9 p ':00~ C6 20CS ~-°Q¢ 20 cm* 3¢ : O_pwU .w, , ~J3 04 •c .- ;, oO~?~a . .°v~7 a 20 cmj~f~_~Sif.2:~nrr,'~ .~~ ..°0.t 15h vow cm* ..y'wQ IIo Q23 .~c^ p4~18 cm °d Q cJ O c2 .o . oL74o?'00Il ~n'f ~n : ♦ ..°Q 15 cm* °QII, pô d ô ~•.15 cmII b . o g .ao :4ôd~0: ôd'.^6,5 millions PL15,2 millions NE)♦ ' v ` . .' ♦ ~ ♦r r♦ f♦ ♦ v ♦. r;Jcm r ~r ~ ~' ~ ~r ~ ~°Q Q qq6~e~ v ♦ ♦ v• r r • r ' ' ' r ♦♦ ♦ ♦ ♦ ♦r r CS r r r rr CS~ r r rp(5:pY-,~lb~n~ln~I~.51fJ r ~'p p 0 •p0~d21~'2~~Q. ` 20 cm ° Q a a o :a . °' B 26 cm 'Qb :p ç~. Q. 24 cm ° Q .¢u .w, . p pQy.,w , C7.Q .Q ".l'i .. O .v,w . .v . . h 0 .0 . .dp2,5 millions PL12 millions NE)CSg1J 5tfh in ç$ .~f 15 cm ?°~c :CSQ :Q~ . .voU w'?d' .3 20 cm Qa a O.ra °.& 25 cm 23 cm d .O :O' ..uw, .u .w: (', .00~:~Od~r!~4 C7 .Ô.y h Orpd: h v`a OCS1,5 million PL(1 million NE)CSCSCSpYQ~~ U 21 :, .00a, .-. 0YU~17~ 7J~ . O g ".-. pr vu~o v~co .p .w,.QII' 28 cm Q °Qa( 23 cm Q C :p .°Q a 21 cm °Qâ:o oo ,, w, w. r, . 0d .0~ : ; .,, w ç• ; g o . a0 g .,. . ; N, a ~.0,5 million PL(0,3 million NE)CSCSOYQU nL ; : b-0~-yu~nu~•rn .U'w ;.. . , : °. . .Qb 26 cm QII .a .CSn .y.w...QB QB :Q a 22 cm Q a0rvu`~nu s20 cm °c~4 ., w,~ : O Ôti :a N, .o . ,, . 9 wh4ô~ . q bt? .NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA (`Cxjours)PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41 2 1010-(C42o PF 2PF 3P F 40 8 9 100 1 2 3`C3 2ÙPF 2PF 3PF 47 8 9PF 2PF 3PF 445


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)SC3Structure :Monocouche :Sable traité au ciment* de classe 3 (SC3)* ou liant routier ou cendres hydrauliquesCoupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée 3 .~ Partie stabilisée0,25 mCatalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


SC3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 2O : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :2,5 cm BBTM~6 cm BBSG \lou BBME"'ti2,5 cm BBTM71-7- >'//// 4 cm BBM ~trouou\'N,\ 4 cm BBDr4 cm BBMa \ou\ 6 cm BBSG\\\\\`ou BBME''\ou~~ 4 cm BBM f/~/ / 4 cm BBDr/6 cm BBSG ~ou BBME"' f/ï/ï/ .ou\\ \~\\~: ~~ 8 cm BBSG ~ou BBME"' ~~\\\\\\• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :base - fondation : SCLa préfissuration du sable traité aux liants hydrauliques est vivement conseillée."' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).1' Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPaCa 2043,5 millions PL134 millions NE)17,5 millions PL(13,8 millions NE)6,5 millions PL15,2 millions NE), It2,5 millions PL12 millions NE)\C4201,5 million PL11 million NE)*Î~Î~A`~\ .)~~ .~',~.29 cm~ ' r - . . • -'I•. . ~.`'~.~ ` 24 cm~ ' •r • • '• r •1 . ~22 cm ~`~ !,~~• • • r• ' • r +~•~132 Co0,5 million PL10,3 million NE)27 cm:~Ÿ! ,~\1~` \~~'~L,1'.)- ,; 22 cm , ~Y! ~'.,, 20 cm ~ .~!, yCi20.)~5~~~~1.f~~ ~~27 cm ;'- :'-,'',% .,22 cm ~ ~ 19 cm. :r, . . -'r • ~ , `r r ~•.~ , :r . . . -' Y •-NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeIA ( cCxjours)~ yPF 2PF 30 50 100 150 200 250 300 350400WPF 4pc-1 20-(G6 2oPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4a)cD•amcn ~a)Q3NuPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 2 3 4 6 71 2 3 1 4 5 6 7 I 8 1 94 8810IcDpWa)-~aa)CDclc220PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 81 2 3 4 5 6o 1 2 - - - 6 7 9~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ n100 1 2 4 5o1011011CZNaQ anbegb


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)SL3ŚStructure :Monocouche :Sable traité au laitier prébroyé* de classe 3 (SL3)* activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 m>,


SL3 3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~chaussée .trDonnées d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFD : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\,N)\ 2,5 cm BBTM~~ 6 cm BBSGou BBME"'ou4 cm BBDr\ 6 cm BBSG\ ou BBME"'\~ \\\6). \ouches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ \ ~ `. '4cm BBMa\'s''\ 4 cm BBM ~~ \' \touN`\'\~.\`\~,\, 8 cm BBSG `'ti\ ou BBME"' \,\\\\\\:// 2,5 cm BBTM 4 cm BBDrouT7;/ 4 cm BBM ~ f 4 cm BBM// /%ou6 cm BBSG /ou BBME”'////// /7• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :base - fondation :SCmini (cm)„ , ;f1,1 ~.~..~- . 45 (maxi (cm) 2)„(„,•:\- 'r,sur PF4 sur PF3 sur PF2..r . r~ '. .. ~..r\15' 1g`~~, r: n.'~)~: ('.20 ,4~;~r . . r~;1%* l_ l . !11) 1 •.(1"; k 4 5(2) ' i .`~i t 4~ ;r` . . . _\;'.r{ .r.'~.;~ /` . ,45 (2) • -~, :`. - sl'La préfissuration du sable traité aux liants hydrauliques est vivement conseillée.Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 250 MPa 120 MPa 200 MPaPF 3 PF 443,5 millions PL(34 millions NE)17,5 millions PL(13,8 millions NEI6,5 millions PL15,2 millions NEI2,5 millions PL12 millions NEI~~~~ Î~~ ~~►~1~~~.±` 31 cm ~. 26 cm 23 cm1,5 million PL(1 million NE)IC320i , .0,5 million PL(0,3 million NEI\~~~.~\~~~.- - ) - ,.~ ~~ 29 cm~ 'Ÿ . . -'f ~ . ~23 cm~ 'r ' . . .. ~ . l ~ . l20 cm %.`~ . • -'? l r '. ~IC2 2 0~J ~~~~.~~ 28 cm


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée-çCg zoPF 2PF 3PF 40 50 100 150 200 250 300 350 400IACxjours)ICI 20 PF 2" . .PF- 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4 ,Tr^ i,.20~PF 2PF 3o 13PF 4(C3 2o PF 2PF 3PF 4~ f`2 2o PF 2PF 3PF 42


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GC3/SC2ŒStructure :Couche de base : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 2 (SC2)* ou liant routier ou cendres hydrauliques.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mSurlargeur dechaussée Partie stabilisée0,25 m I,'r',Berme 0,75 m1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GC3/SC2 3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi2o : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFI : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\'\‘ N. ti N,2,5 cm BBTM\ 1,-\ \ \ \~•"6+6 cm BBSGN. \ ou BBME"' s i\ou\~\ . N. \ .~\ 4 cm BBDr1:-\--\,;\\s\ \\,''),\ 6+6 cm BBSG'sNou BBME''ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :• / ././////2,5 cm BBTM ,/8 cm BBSGou BBME mr 25 cm BBTM r ;Îr r r r rr i,6 cm BBSGou BBME"''~~i~ 4 cm BBDrou /i /%8 cm BBSGf ou BBME"'ouTT , -r4 cm BBDr♦ ,6cm BBSG ' +ou BBME"'etrrouou/ /4 cm BBMa .r6 cm BBSGou BBME"'r, ,~r 4 cm BBMa rrM'r♦,* r 4 cm BBM •oui -r, , , , ,.i,r r r r r r r r8 cm BBSG, r ou BBME"' ~ rr r r r r r r rv r , ♦ ♦ , , , ♦2,5 cm BBTM4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBMou6 cm BBSGou BBME"'• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GCcouche de fondation : SC0/20sur PF4 sur PF3 sur PF2. - . . -1•_-,~ ~.~,- ~-c;-Ā Q1-),,r B L f ' -,', : 1518 0,--mini (cm) QoQ.Qoo 5 ,~.0 0 o QG' ,i • . . , '. !.; : , ",•,~"~ ;,20 ,• 1f oc~ 4~, oaô ci ?t-'T''/7 1( . -- .~. -_f ; ~~, : -maxi (cm)_çN32'2n°D L7no 45'2i '• ,; ~ , 4545' 2) izi;D _tinQ. ~ " _ ~. . _ ,~ ~•l.Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


2 ~C8VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 42o43,5 millions PL134 millions NE)\~~}CS~•~~,5~ CS,17,5 millions PL(13,8 millions NE)` Ci6 206,5 millions PL(5,2 millions NE)y2,5 millions PL12 millions NE)~.^•~~¢ 18 cm* 3a ?,e' 15 cm* 1a.Q ;O ., y . h O S),; .v .w. .y w ; h 0 4. . .-' " 1."-•L~_~ `19 cm :'- ;,` 18 cm ,,~r ~,fY:) ~ • ~ , . - ) ' t,j,:.:-'i • I .) 1, 1 2CS ?r CS7~PS C ^ ^ ,~• -n:y,, L • -n .•aa 18 cm* j~ .a 18 cm* '?e 15 cm* J ¢ ...y~.wU :Gg P, .O ~ . .• . ~n~o . „ p'~9a . ~, :o . .. -, ~, Op~Y,~ - -r•..:- ,=f _- r`Y ~ ~__ ~ . . . . ~ , ~28 cm 18cm 17cm ,;Y Y', :lr y r_r y r y! fCS ! F F F C•f yf f y F y F yfyl CS yfyFy!” F F F~ r-ir~f y F CS •F y F y Ft yQU 5TU :.0 4- ♦. 0 o oACa "VU•--nu~nV+~°~ ¢ 18 cm °à II :- .0 c 16 cm °Q °Q . 15 cm 'Qywho~b ~o op z ? r;a oo,~_. ` 'i,`..•r`..•T.` ,~_~ _ .' ., !` •! .`-•r . 4 .~_ .r i,•24cm ~,` 18cm 16cm :,`., ; ,,,Yti . ~ .' -t .'t •~- :Y : 2 I ;1 ~- :-` _ •,r ~~CS CS CSfJ~S~U p~+ U u~p ,u~pO p v u u Y .nU w%t3 18 cm 6¢°II QQ 15 cm ° 15 cm 'Q ¢:Oo .9 .w yw cKO ' . o , c~ q p? oQQ:~o~?-,.'!,`.,•Y~- :Y,, ..,~ r'! ..•rJ ; ^ .r ; „ Y•,,. 18 cm . .„ : i.,~ .~_ -s~ rti . . .~~: 22 cm r-..,,~1 : ,--,,Y15 cm ;~•' l )4 r• :r.i,~ :j ) ~~:r YY YY ,,1,5 million PL11 million NE)IC3 2o0,5 million PL10,3 million NEI~ Ci220NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IACxjours)102oPF 2PF 3PF 4ICI 20 PF 2~ PF3, ; s—...PF 4IC6 20 PF 2(t1 05 2o1PF 3;r PF 4PF 2PF 3PF 4oo 1 2 3 4 5 6PF 2PF 3PF 4o1 2 4 57 81020~ Ci220I(t or-7°'PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GLp/SLZStructure :Couche de base : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)Couche de fondation : Sable - laitier prébroyé de classe 2 (SL2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :.4Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mSurlargeur dechausséePartie stabilisée140,25 m1'4yIlBerme 0,75 mo() 0 0 Ç-) c.2 0 c-2' O 0`"o o'",-, ôa C GLpo 7:2 0 (\1 t) op0.---> 0 0 c, 0 o o c1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GLp/SL2 3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-2,5 cm BBTMN, ~~ 1,Y .~,.6+6 cm BBSG ~ou BBME"' :n,,ou'n,\\.4 cm BBDr \\~ 6+6 cm BBSGou BBME"'N.ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :/2,5 cm BBTM '1/8 cm BBSGou BBME"'our /I j/. 4 cm BBD`8 cm BBSG ,oou BBME" 'ou~j///f///0"/ 4 cm BBMa~-~ .~, i /6 cm7BBSG ~~ ou BBME"' ,r 2,5 cm BBTMeT~6 cm BBSGr ou BBME"' ~,(rou. rr 4 cm BBDri6cmBBSGou BBME"'r rourM1 rS r♦4 cm BBMa4 cm BBMr I♦,our r r r r rr~ie. . ♦ ♦ ♦ . , .r , e e r r e r r rr r 8 cm BBSG y rA ou BBME"' } rr r/ r r r r r; r,r ;: N,NN,rrrr s2,5 cm BBTM4 cm BBM4 cm BBDrou ou 6 cm BBSGou BBME"'4 cm BBM• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GLpcouche de fondation : SL0/20sur PF4 sur PF3 sur PF2.mini (cm)' 15 . ''--"'OQQ- °~ô°g QenocaÇ)„ ~ôôqe ~3 15 D Q ô o)lP0 )3 40° E2)0 4 ~ emaxi (cm) 0'z. o 32'2 o p p o~ 45'2'.', :r. 45(2) '.Lorsque le trafic est supérieur ou égal à TC6, la préfissuration des matériaux traités aux liantshydrauliques en couche de base est obligatoire (voir * du tableau ci-contre) . Pour les autrestrafics, elle est vivement conseillée.(" Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).12' Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté.


VRNSPF 2 PF 3PF 450 MPa 120 MPa200 MPa43,5 millions PL134 millions NE)17,5 millions PL(13,8 millions NE)\C6206,5 millions PL(5,2 millions NE)CS~/'i.U.~c S^ ~~ : . .°Qa 18 cm* ~¢.v., ,:,---r: 21 cm ~,~~ :~3~'•1 .~•, ,•)C~~o~s~~.°Q¢ 18 cm* 1¢:;~` 18 cm~.'•.Y.l• . Y•~•~ .Y~\ :1~\l11 .~C~-^'^ ^~ . .• 'p . . (fU . . .o .. ..- . .n .•a¢ 20 cm* 3IIQ .o .e 18 cm* 3 1,3 °Q¢ 16 cm* 1a :~.vw_pw :~ :oQ ~4 , ~~ q 9d 04_ •`,~ ,• . r`_ : Y :~ . ~r '' , . ~ :, . ,=. .`. 28 cm j,: ~l 3 : .:~~ 20 cm , :~;3, :~~•` 18cm ,`• „ ,•,~,~,,,ItiI .I . _ .j Y . j ~t :1~1• 1 . Y , ‘ .—:.:-•.r .I~~~'~ ti •\ F\, \'\'\ 'y'y,~,,p~. ~ .~•~o :a`3o~ ..~vCS 7 ~.%` ♦ \CS. fIF CS •fFf rI,CS '', FFF}J V~))f.-/_-,, 6 ~? . a 18 cm ° . .QQ ¢ :?C . i1Wn u•A .-n V c~ ..~ 18 cm ?d ~C~ 15 cm C~.P~ :ciw yw s~An. (~ : O^'-- ' ' !; ''• Yt._;l ' ~C` 3 r ., " !`.. ;r `.,• r . ,`.~ _. .. r ~..;=.,: 28 cm;r~ 18 cm :,~09~ ,'Q .. d .,17 cm •~ „~ „~.-‘ , ._.1 , -‘ .~~,Yi,1'•1~,~'J . . Y . ~ .•~~.Yi,1 :l~,r :> . ~ .~. Y • ,••~•-'.Y4yI'•Î : ) i,2,5 millions PL12 millions NE)1C420Y1,5 million PL(1 million NE)CS CS CSp . . ° . ..pj .U_ nU:p:Opr Cl 0.-e)Q¢ 8 cm° : ° . Q a :.Cb 16 cm QoII:P'$':9w\ywo~.- _., ' i`~ ;Y.4_.Y. ti_` _ . 3 . . r. f` .,;r .`_.i.o'o-.r,-', :' 25 cm 18 cm t .~ 3 ' :~~ 16 cm•~ ~•~~ .rI,~ .1~,~~1,. rY° . .- . ..Cb 15 cm ?C~'~ood., ~r n r ti, . . • ~ .,-• `ti~0,5 million PL(0,3 million NE)1C2 20NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4IC6 2o PF 2P F 3(tPF 4~C520 PF 2' j i tPF 3PF4PF 2PF 3PF 4o 2 3 4 5 6 76 7 8PF 2PF 3PF 4zrn„PF 2PF 3PF 4anb ap_ . .b


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB3/GC3ŚStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave - ciment* de classe 3 (GC3)* ou liant routier ou cendres hydrauliques.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée ~~ Partie stabilisée0,25 mIrJ 0 ,o ,o (: )~OQ\ T-- ~ 0 ~~~s ., IQoo 5 or o G63 ho ~( J~,i~~~~o~C7G" 't `T~4+ i 4L1C_4COO ( J Q" ' (3 J ,;,i1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3/GC3 31Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les 4épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.~Zr*Données d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-cher d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ N` ~ `~,5 cm BBTMN. 6 cm BBSG \ou BBME"' \ou\ '°,, 's,: %.\ ." 4 cm BBDr 4 cm BBMaou~ 6 cm BBSGou BBME" ,ousiTTC5'\.\\\\8cm BBSG ~\ ou BBME"' ~• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3 couche de fondation : GC3 0/20mini (cm)maxi (cm)0/20 sur PF4 sur PF3 sur PF29Z' . . . ._,~~,00• 10 0 4 1 15 ,`20 ‘ ,:18p~vO~Cii'.j '~ ~, ..*_~•~,..: r•"4`~r-`~~1. n' '.rdo 15~ ~ 32 12132121 ~~~ •~`~l ' ~ ~ ~. ~ ~~ 3221 s .nn~ ,Jn_. ._~ '~ L , .' ' ... ~-"' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 443,5 millions PL(32 millions NE)17,5 millions PL(13 millions NE)6,5 millions PL(4,8 millions NE)CS~cS\a ~15 cm. ..., _o;, .,j~. 23 cm,:.:-'i ~ .~ t•~~ :r ~7~1~1~1~CS~~Q QQ.o 8çm~ C? ' ~ QG) .) _ Oô p Qp-p°Q¢ 13 cm °QQQQ~~-8cm ~° t%~t%~~ o .v w owc~ :O.%a' 13 cm ?&:~ i _•r~_f21 cm ,.`.~~~ 3 ~.~ .~Y,~ ~•' :r~~~lti~•I°Qb ! 12 cm Qboo t7~• ~r .~ •Y~ -' ` -1 - . „ - i,~•r ` ~ rf24 cm `• ~~ / 7 . ),21 cm 1-- ''., ` 20 cm•r~._,S+••J~~~l~~'•Î _ . •~ :-'.r~1•)S~•~1~,CSSC520CSpl/C57~~~:0d'.3 13 cm°& 11 cm °Q Qc;\yw h p:~Ci 0O . ~. ~ : O,,'4 4ti.•. =___, •,~ 21 cm;~• 19cm •l,ti ~,~,~,~:1 . Y .' ~ •'~ Ç1 •l~7 '• n, ~ Y • r ~41 ~ 'l~ l ~ )2,5 millions PL(1,9 million NE)1Cî4 201,5 million PL(0,9 million NE)IC3 2 00,5 million PL(0,3 million NE)jC2 2 0NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,75


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséePF 2PF 3PF 40 50 100 150 200 250300 350 400IA ( Cxjours)C5CI)-(CI 20 PF 2PF 3tPF 4I C6 2o PF 2PF 3PF 4o 1 3 4 5 6 71 2 3 4 5 6 7 88PF 2PF 3PF 41 2 3 5 687 81C4 2oPF 2PF 3PF 4C3 2o PF 2PF3'—" PF4-(C22o PF 2PF3,'~ PF4acD~Sa)vÇ iNfDf9GZc/)a n ~q


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB3/GLpŚStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave - laitier prébroyé* de classe 2 (GLp2)* avec activant sulfatique ou calcique autre que la chaux.Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotement~ Bande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mISurlargeur de~ chausséey i0,25 mPartie stabilisée2,5%--a.vv.r~~-,l 0•0,20 mI1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3/GLp 3f Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :N. d~~\2,5 cm BBTM6 cm BBSGou BBME(') ~ou4 cm BBDr6 cm BBSGou BBME"' \,\ N'4 cm BBMa• ou ou•\\\\} si T


VRNSPF 2 PF 350 M Pa 120 MPa200 MPaPF 443,5 millions PL(32 millions NE)17,5 millions PL(13 millions NE)IC6 2o6,5 millions PL(4,8 millions NE)~1► ~~~ ~*,41h. CS CS~1 P:,cica0•Q ¢ 14 cm °Q _`;0o ., w.~ ..o•~~ . '~”22 cm ,;`•~ :,~,~;, ~ . 4, :,~13 cm0 V „w o oo.'1,72:-,`. 21 cm .;~~ti~ 3 :~., .~~ .r"~~'•~~~'~* CS ~~ ' CgCt~ 8 cm i7~o w ~J~ ,z-, ~.'~ ~ o . . .'o . .oad^ ooQQ a o àQo 1 cm Qô Ce ' 12 cm 'O C dQ o 8 cm o pCTp t7"~ y.?3i`o o p.Q , 1 ' / > `, .~ l . ,~ s ~ • . . - : r '~ I • , ~ ..~ r . y.``.•-~~r~rti :. :24cm21 cmf . . , 0 20 cmv. `c "•c1 :~~,ati, a ~ :, ..~ ti :)~S\i~~}iST~n~r,~Ô : . .°c¢ 13 cm ~¢'~. .~+CS~Q b 10 cm ° Q II~ o .._, .~ Ç; op4 ,° :~i c' y cv~and.~ ,.. - " ~~,..~ i . _• Y ,~„~ _ "r r : l, . .-%'Jr:: 21 cm .,`•~:~,r : .. 18cm } `1 :`~,, :Y2,5 millions PL(1,9 million NE)1,5 million PL(0,9 million NE)1020~~yrl0,5 million PL(0,3 million NE)` C220NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,75


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4s -f,--.,.PF 2PF 3PF 41C3 20 PF 2'PF 3't PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)G63/SC3ŚStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Sable - ciment de classe 3 (SC3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 m> lAccotementLn, Bande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée0,25 mPartie stabilisée1II 0 20 m~ 1 0,20 m8%1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


G63/SC3a• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les # 4VIépaisseursnominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .O s%Données d'entrée :• TCi2o : classe de trafic cumulé • PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs couchesd'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :,,,.\~,2,5 cm BBTM \:,"Z\ • ~'\ 6 cm BBSG \,• ou BBME"' ~ou\N.\4. ti.\\< :,:~` 4 cm BBDr ,~~-°,~ 6 cm BBSG^, ou BBME"'\ou`\ \\\ \4 cm BBMa4cmBBMousi T < TC5~\~\~\~\ 8 cm BBSGou BBME"' ~~~\\\\\\• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3couche de fondation : SC30/14 0/20 sur PF4 sur PF3ot7po ti - ~Jpo v- ~-o - 9, :Dmini (cm) pQop 8 L, 10 0o ':'- .,'f . 15~ .18G, o .', ?>rt~o~( .,or ;~.45 (21maxi (cm) c 12 3 t; o 15Jo~~.` 45 i•~ ,:~';sur PF2'-20;% ~. : ; ~ ~._ 45( 21'' Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 3PF 450 MPa 120 MPa200 MPaCS`CSJ r i:, .•(0 13 cm °Qtt :'Q b 11 cm '(3:~ 0 : 0'Q.i.~_ . .LI~-'• ,.Y• •Y \ ~ \ \_ . . L /'" , . J^21 cm19 cm ,`•, ; ~,, ;,-::.-ï t•' Z•'~ . Y S ti ~lS1~ÎS :r•"1, 1) 1,1 : l1,CS~ CS '\-\\\ \('i.SI C6 2 oc p . c P . o~!V211~~~~j...0 0'Q¢ 14 cm oQII °~ 11 cm ¢ '~ 10 cm Q ¢ .Ca ~d O' y .a;.p c f~, :Q'Q . t7>1'51 ca r,Q cti'O:> O .~ . .,~ . ,~ O~ 22 cm ,.„ , : .~',,, . : , _` _ . -~•_r` 19cm ::~f :~-,~:18cm• „~•,,,~•,. . „ ,~~)i,: n,~CS~jt/~~fj_ri.r'-~ •'Q¢ 12 cm,~ _- . :r• : ,~~. 20 cmti ~. ~ ,' ~ "•_ ~~ 1.•11,9 million NEICi3 2010,3 million NEI43,5 millions PL32 millions NE)17,5 millions PL13 millions NEI6,5 millions PL14,8 millions NEI2,5 millions PL1,5 million PL10,9 million NEI0,5 million PLNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,75


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeo 50 100 150 200 250 300 350IA ( cxjours)400PF 2PF 3PF 4IC1 20 PF 2~,,.. P F 3;..~PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 80 1 12 3 4 5 6 90 1 2 3 4 5 6 7) 1 2 3 4 I 5 1 6 7 80 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 2 3 4 5 6`c420r~. , . _-- -PF 2PF 3PF 4IC3 2 0 PF 2PF 3itPF 4(C2 z0 PF 2y'~ PF 3.l .-+PF 4I I I 1 I I 1 I I


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB3/SL3ŚStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Sable - laitier de classe 3 (SL3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée Partie stabilisée0,25 mCouche de surfacepb 0 DDP-0oo, ."OOO(3~+~QQOQQC'~(, 0 r ;~jlb .c9O c'JOOb p od d o o a o o GB3 o ;C7 0P 0D i% DDo pC,O .O .":aQQoor({ . D .` O`` •~ . . ~ . r . .' rl 1 . /,. .. ~ _ ,l ~ ~. 4 fJ ~ J- ►1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


G B3/SL3• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée .Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-\N, , . .S K.. \ . ',25 cm BBTM ~ \~ 4 cm BBDr ~•, òu6 cm BBSG \ou BBME''-,\\\~ 6 cm BBSGou BBME"'ouches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\~ \ t \~~ A4 cm BBMa \ \ ~ ~\\,ks. ou \\ 8 cm BBSG `si T TC5 ou BBME"'\ ,4 cm BBM;.N\\\\\\• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3couche de fondation : SC30/14 0/20obpô- ." &T., -C -o— Dlmini(cm) pep 8 sv 0 10 0ocsur PF4 sur PF3 sur PF2152~'i'~i'l \.• ) I ~. ).-'45 i2 ) _'" I452~nFi . ~ . _ . C7nn~ -01 12'06=) , .,, O ,.,O"maxi (cm) o'12 3Bc,2 o o 15 0 0';r:'Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .).'Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 4IC8 2o43,5 millions PL132 millions NE)17,5 millions PL113 millions NE)6,5 millions PL(4,8 millions NE)rS v ~ \\\\, C S `~'Q ¢ 14 cm °QIIrQÿ l ., ' f_•' . Y~ • Y .~ ,~22cm • >,~ ! . ,!:„~~, ~,-t12 cm 'Qor~ÿ l . . ' %.' . , _• Y R : \20 cm r,--',':. !.: Y Z , ~ . ~~ . Y S1 ~151 •lCS \ CS .\,\CS~ ..~Dc p ..tl u~~~15 cm12 cm °Qti.'.-.-r'QB 11 cmP o',Q p ,9 p,~ On .~oo .w.pcv(, ;Q ¢. .rY” •Y. ; ~1~ . r~'. .•Y 's~ . -,.[r . ~•~.r 23 cm , l : k ` `~r-_f~• 3 ,r= ; 20 cm ~- - . ~ / . - ~! :~~~11 ~ 1 1\ ~ rl~~ 4 ~ 1 .- 19 •• ! : ~ ~ / .~ `1cm 11 11 ~,11 Il)1 • !~.~. Y . ~ ,~ ; i~ .'.Y~.i' 1~ .1 ' I ~.-: Y r t rv'.Y~~1111~'•'lCS~ CS~ Qa 13 cm °Q¢°~¢OO c~c~`yca c~On~~10 cmh ao9d.` . i`•r` ~r=~ .= i r, 21 cm ~~~! ,~ 3 :~._- . ` •r~:~` 18 cm ,~~l :~Y:~ ~ •' Y ~ "•~ '.~~i.1'•1~,~ ~1; r-\2,5 millions PL(1,9 million NE)1,5 million PL(0,9 million NE)-C3 2o0,5 million PL10,3 million NE)C220NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,75


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50100150 200 250300350IA ("Cxjours)400PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 400 11 223344 55 60 1 234 50 1 2 3 4 5 670 12 45 67 6 8-Ir677-0 2 0PF 2PF 3PF 40 1 3 4 5 6 70 1 31 4 5 6 7 8PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4,(C22o PF 2\PF 3PF4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)BAC/BC2Structure :Couche de base-roulement : Béton armé continu (BAC) avec des fers rondsCouche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 m" S : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


oBAC/BC2 3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• 1rCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFD : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :BACBC2POAa~ cti~O~A p ~:~•~'>`~ :~~- ;~`-~ ;~mini (cm) 14 °°,e12o– vo- o-Oooc ~.~'•i"'• . K-; ;Gd i .L1(,A~~~%~QVQ_Cp°-+Q cJO i ,,1'maxi (cm) o( 0 30 0 otiO :E ~t ~~~ ' 40oo~~ ~~ .cs°b


VRNSPF 2 PF 3PF 450 MPa 120 MPa200 MPa43,5 millions PL(34 millions NE)p . . . .0 . . . .°~ ~ .~ ({ p .v p.Q~ D~ .(~Q o < Q - o~o II~ oa.19 cm a o .a .o q17,5 millions PL(13,8 millions NE)~C6 2o6,5 millions PL5,2 millions NE)IID...D~.c~ :~çtQu .~p~..~:^l141r~ -7- 7;,r~~l'~ 15cm 3 : ;;_,• r~~ ,~ /~~ .,~ /•: r' P .% )t ', l~ /_~•.~:°~¢ Q Qoô 18 cm o a o aD~b II 0 17 cm ~ o~ o ôNaô .p: o ca ~ o od ~%cid aci~c~~. 0 Q.10 C7 C7~A .,1 ~.!•,1! L11/~ ~ r- ~ . r J~, : .1• :~.1•.t .E~11J~'a~ ..-c -,-,_s . =r •.~~ 1 8 CM ' ~, r :~,r ; r= •k . ~ ~~ •, •'15 cm.. ,r . ~,r,• i`„ . • rt ; ')i " J: r` "l i`ti /.' • rt' : ',f'd° 6 :o.`~ v_ô~ Q~ô 11î Cm II t!o 4~° ^Y o II ~° 4~C5 2o QtiQqO MO . cJ¢0 ° 15Cm~o cz .o:Ca,.O,Q oC~p O L~p OÇr ; 1 ~; "Oii O .â:' .O .Ca .:(~.4O~D4 . .• ~ . . . ., g.If.~_J \_l 1 _1 .~r, . (,~ 18 cm ti,r : ,, ;15cm :~ ,r •>`: \I •J~ .• t \ _4•.• l 1~• r : r t 4 •', t, ' f- . r2,5 millions PL(2 millions NE)1,5 million PL(1 million NE)~C3 2o0,5 million PL0,3 million NE)NE E : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-(C6 2 o PF 2PF3PF4910PF 2PF 3PF 40~0 111 2 3 4 5 6 78 910PF 2PF 3PF 41C3 2oti,PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)BC5g/BC2ŚStructure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 goujonné (BC5g)Couche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementI,Bande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mS *>II 0,15mx 2,5%. ~ I 0,10 mlI Ç:, GÇ.„. o~crs, p ~l p .V ^ o - -r7 ~o o'


BC5gIBC2• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFD : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :mini (cm)BCg-~ SO1:2'00 oA Ca .~o a 14 ° °Q¢OdDo~"o- O oBC2; /12/~`) : \maxi (cm) c,3'o 30 oonO , 40 ','Io~av :bo '' . '


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4(C$ 2043,5 millions PL(34 millions NE)-'~ . - t • . - •.D~oII - ô O ? ) Do~¢p_q~ 21Cm aôao.:_ 'O .coO.w. .~ .Oy~~DD.. .. O•-_ . `.1 'I•411• ~, - ~, .,s.r, `. J • '• .115 cm -;~a'~, "-, .-T. .- ~„` r I ~'~ , I I ~, ,17,5 millions PL(13,8 millions NE)op u.~ ,p.Q: :Qr3 u.D u.Q~D o, ?~ .o6 .o .D . o D 4PoDPo^cs ;~~o 4~04Q20 CM aocoo.o a o"~p~°C7 C~ C19cm ca 0 ._co.§ o-~~: ~•!0 ~;o O ca o .~ . C~~p C7 pgCO, . .'+ .•~r..tf . . ..'r . .. . ~ ... . •r .. ~ . . ~ : 18cm • , ; ). ,,;2.~,: 2 715 CM ,.~ .• " i • 1 '; ,1 : ,, 1 , ti~`;,' ' 1 • ,1 ;•)1'w6,5 millions PL(5,2 millions NE)pà II .~ .ti.,u .ôDo :?~ô 18cm° o .oII , II~o4~o `~ V ~0Y DtjoQ~ pa :o..o C`, 0 .o ti O ° ti. ~Qp .po . 17 cm ~o .bo bl .1 . .• r. .l.O OCJ'OCJ C.~~ 4tip4J ♦.~, . , : . h~O° • .f11/, .r~/ .r .♦ I .r' f ._+ .'~~y . .~/ .r\ _..' , \_ .f1• J ' t.') •, 18cm_~ ., 15cm ,• _•r`.,~i`„+~ : , r1,~,1,•,1,r–'.•r`,~'~` ..+/.'I ,r1,•,1Y~ )1+12,5 millions PL(2 millions NE)~C4 201,5 million PLmillion NE)0,5 million PL(0,3 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100150 200250 300350IA ( cxjours)400PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-~C6 2a PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2 3 4 5 6 7 8 9~0 1 2 3 4 5 6 7 b0 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 101PF 2PF 3PF 41C3 20 PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4~ ~ ~!~ ~~~~


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)BAC/BBSGŚStructure :Couche de base-roulement : Béton armé continu (BAC) avec fers rondsCouche de fondation : Béton bitumineux semi-grenu (BBSG)** Reposant sur une plate-forme traitée aux liants hydrauliques de classe PF3 ou PF4Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 m1Bande dérasée 2,00 mAccotement, t cBerme 0,75 m1S').~I-,>III Étanchéité de surface Ih.o,i ô~ 00 .,~0~`3 ~D'~r,;~;.d-O o.o bp .`J. o ,'--' o ~~.op.o~pcFi~ BAC PD~,dOQo'~,~pŸ_~~,~~I o c> o e.9 o o. .ï . :,'.\: .BBSG .1..r\,( ;41DiO,10I 1i - i1/1BÉTONP OREUX1/1S : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BAC/BBSG 3Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi2O : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PFD : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :mini (cm)maxi (cm)BACo~Do:a n o ô ô~ca~O .~c914 o .?ab .p.- Do o e.a 9 ~c,);o 30 oodoED .q_cJ y .~r-1 a co O'C


VRNSPF 2 PF 3 PF 450 MPa 120 MPa 200 MPaCg 2o43,5 millions PL134 millions NE)V.~ D U Qy_,_a~ ._~~ .~V.v. p.D po DDo' 6 . o Qa~ Q?' .0.6:10. 22Cmc~o.no. 4~oD~~ ~ vy p'O p d0° ~p:Qo~-`• ^4-1 . 21 cm cJO ;c•!^O O~ "4 V 0F7 , .~ O oC~'pQC~%~QC.( • . -('.'. ..Ç',/ ' / - f ' - . -~ . ~ 1I / . J ~ .'r . . r~• - - .'r ..9.( •0, 5 Cm ti~ â~ r`, r . . r• '•" ' r.~r1,x.:, 3 - r~ ~, . . ~ 5 cm , a.~ .•.r`=. " ~`. "• i: r , ,t ';--.• 1 ~`v ‘: - rt ';17,5 millions PL(13,8 millions NE)~ D U Q. Q ~ ,Q U~ . U.D D .P. . o s :o D .D. U . ; V.'QIIp. 0 21 cm »P. o . ^ 6 o D Po : D.106 2.0Qo :a'.ad d. ' ~ d p.Q9 19 cm w o cs o : co'~, .0 ~40 . -~-O~OC~_O .CoC ~~!.D§CJ(S~C6,5 millions PL(5,2 millions NE)~. .J 5cm1 ~ 1 1 ~r'„•r~•r: .•rt,•>t,•,t1 ,.J~~ ~ il ,i~ ,\J : \~D . . D . . Q .Q;rl({ .Q({ Uv U.V~oDao :4 .ode- abOQ 0.d 19 Cm ~O cs0"r~~ 5cm `; ~~ , ~t~ • \~_•r`;,r`~,rt';••'>t`"I~.~o:4~0~ ôô~QIIP;Q~ 17 cm O rJO c 'JCr:), O' Ca . (y .QO~~!0~!QO .~.la .ti. ~0 0~ ~:Ç3 : .~p ,!.,1 •-• . . ." ~ ~ . . _ . . -~ : . Q .^ . . ~ ~, . ~-1 • - . ,( ,t'-F" 1 1 4 ~ • • J ~• ''r . .'r• - r. . .'r . . . .'r . . r~`-•. . r ..,r-2,5 millions PL12 millions NE)- .. .~~ i \ -J \.,- -_ .., .4.1,1.15Cmn'1~3 1 :~,~ ~_• r` .- r`~ '• r1 , ,t , . '>I '\ CJ \ -.~ ~.r=`~ ;> ~5cm ,•x: x tia\ ti. -\r:, • r`~t r`~'•~i: _• r t ', •',f ' .I1,5 million PL(1 million NE)IC3 2o0,5 million PL10,3 million NE)C2 2oNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeci!) 20 PF 2PF 3PF 4o 50100150 200 250300350IA (`Cxjours)400ICI 20 PF 2PF3PF40 1 2 3 4 5 6o 2 3 4 51 67 8 9 107 8 9 1011IC6 2o PF 211PF 3PF40 10 12 32 34nI45 667 8 9 10 1189 1011PF 2PF 3PF 40 10 12 334 5 65 6 77 889 109 101111 1 2PF 2PF 3PF 4ii,....-:f# ...~PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)BC5/BC2ŚStructure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)Couche de fondation : Béton maigre de classe 2 (BC2)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotement3.-I,Bande dérasée 2,00 m Berme 0,75 m5" 3.1 3 .14,15i IÉtanchéité de surface2,5% I I I> I IO, E10 ~I ~ 1~ • r7 Q~oo~~D~~~ado,~c, ci~~ p O O °~ô_ 0 Ô3 0 DoF1 D BC5 D,t! D ; o. -, : .';OCOq~~.:2 ;i2L~~ ~bBC2. ~ • .111~I1siBÉTON 1/1", POREUX1• S : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BC5/BC2• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 2O : classe de trafic cumulé • PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :BC5or?Doâ oô ômini (cm) a° a 15otiD~G„Ç)-0 0 o cUQVO,`uV~~ ._~I ç)maxi (cm) o a 0 40 o ô?Do ° .b y-nR?r9 pC


VRNSPF 2PF 3PF 450 MPa 120 MPa200 MPa43,5 millions PL134 millions NE)+ilSTi17,5 millions PL113,8 millions NE)C6 20DII i~ oQ ~o~o Qj~o40 0 23 Cm o.a oQa9c1oôcao.b;~o t~ :- . p . , 4 c~ O~f\ ,,1U~• .,..V _J _•r~_J18 Vcm •~,,;r r` " r: •r\, , . „v^Q~o pô ~~ , o Q~ô :4.°`°~obô~Qa O:cj 22 Cm dO Ob;Ab ;riOp ç~. t. •'1•~,1~, . . .~v=Jv=J • r~,15 = -rrcm „,.•r ,~,~,„, ,f,lu:~°u~$b o o zt ~ a,~OcJOcJB0•g . 22CmQh : w.v=Jv 3 ~, - .>• :~.~(o7 12 cm ,;•,~v„vrV r -r: _•ri, ,6,5 millions PL15,2 millions NE)D~C5 2o QdOQ 0 21 cm pp .:p .p'.'p oca.C7 C7 C ? bpQo . 20 cm o .a`ô a ~ . oô” o.4 aob ob.c~oo Do p o . QôO :CO,: .O.b . C~ p C~' D C Qb 20 cm ~O csO .cJ~OO0C1.1 ~t•:' .~,, ~ .~ .1•:~ • R „\is, Q ..~ - • ~ . ;.4 . oQ b : , „” .C~.`!p'cTpcTpC\It,.•-s . ..• r . . _ • r .._ . . ,r ..-'`~.-J\ . \ -Jr^~(4`? 18 CM ~,:, ; ( 15cm . ;~ 3 : ( :~~112 cm ;~,"~ 3 ;/- .'.'l,~•1 11 ~~ 1 I 1 a~. .1 \1 . • 11 ,~ `I " 1 l ' 1 1~ . .t ~ ~.l~ 11. . • r ` , ` i ` . . r: _ • r f , • )l , ,\- _•r`,,,'r`.,' /:•1r1,f ,l • •r`ti`!-~•r:_•r1,•>„•, l ,1 I\ \♦2,5 millions PL12 millions NE)~C~ 2o4 v U ?~oO:QV:Q(~ 04 pj, ~ p :II U ~4. v UQopjJo~ w U ,Vo b ~ 0 18 cm ~o :ao oQ Q.cati C~ C '~7a 0.cj° 18 cm O cy .O : cO o . u~-'Clb ô 0 ou~ 0u.4 O .O .Ca O b ::c', . 0 ,0 ~a0 ~Or .Q dlipd• Qp .~ ?QQ . O -Q~ : 18 cm e'JO c'J O-c'J_ ., ~.O ,.4b ;.0.b O p.1 . . J • . e , .!' . ï J •.i . • . \ '„ \ 1 .i • ~ . .F : . ,F `'O' .O b: .v . w_ ~_ v pti'p p~'pp~\ 3 \-J \-J\ \-- .~ \ _-J • y" .\ : _:r . \ \ 3 \-~' - \ --r `~: 18 cm ,, Y~~ .ti 15 cm • , ,~ ; ;r ;~;~12cm• 6,,,r'tir .•rr: •rf, ,f, ,v± r`~'r `~~/t r , f, ,fd~r" ti,.'•i r , ,f1,5 million PLI1 million NE)'(C3 2oU U.v(I-Q.:_~~ Q~ U U.DD o . 4. o . . o'o D o D Qpo Do°~`-3 U v~16cm wO .NJO qO uQ ra : ~ ôti .pôd : ~ O~Q Q°16 cm o .a o oao .8,1710 0 ' Ob KO ..21 ,O4 o o ~o~ c~ oob;ob ,~ .o ti D tip,Q°BQ 0 17 cm:~.1:'•l:r~ .:~,1•.i7' Z\,,~,• .~ .1s .f '. 'f v0,5 million PL10,3 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA (`'Cxjours)PF 2PF 3PF 4IC1 ZOPF2PF3PF 4106 2o PF 2L-PF 3PF4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4.(C320 PF 204,7..7.......PF 3P F 4PF 2PF 3P F 4


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)BC5/GC3ŚStructure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)Couche de fondation : Grave - ciment de classe 3 (GC3)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 m2,5% I---).'-~2c7 &~~ o~ 2& Q p ()S* 0,30 m>I >I4O C cj •: . .~ (~ ~.i F o_6 o 6 o D c,8p '-,r_ 8C5 oo_ c, p6, . B ÉTONoD UP OREUXÉtanchéité de surface1n1/1* S : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


BC5/GC3 3' Lesépaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : BC5 couche de fondation : GC 0/20otipotiDPC ~ - a pI)o QZmini (cm) QQOQQ00i:3( 15 pOpO coc) oc o,,,C7nui~o )3~%cmaxi (cm) °Dcz. n


VRNSPF 2PF 3 PF 450 MPa 120 MPa200 MPa1CS 2043,5 millions PL34 millions NE)17,5 millions PL113,8 millions NE)~C6 20ooq:op~oo~ Q °Q 8o 24 cm° ô :~'Q II 4' .Ôp!c~~.,:dGi u s ~ • s~.~t . . ~ . . • .~~20cm '~,J • . ~ .i ~..r`~ ~` ~: _• r ;o :P ? ~ 21 cm II a 9.'Q 1d. i„~1Jf—~. ~.r f . f, r`-~i ~18cm .~,` '~ / ..• r`~ r . , ,r , '„' ;,v II ao"O. ( 20 cm q C(~ . ÿ Q Or.._J ' r . •r •~ 15 cm ;,%~ \.11 ~ , 11 1. •6,5 millions PL5,2 millions NE)2,5 millions PL12 millions NE)4YE 22 cm O °°o~z1~ tt~ oca~ o a'Q¢0 ao19 cm c2 oO „c.7L ' ¢ 0 ¢-Q 3b ° . .~~~ 0 18 cm a .op ri o .pr: _ r - • f~~ ~ 20cm . ï ,>.~ 18cm;~'^ 15 cm %% -•~,,, ,r` ;


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4000 112 3 687~C5 20PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 41020PF 2PF 3PF 4C2 2o PF 2PF 3PF4 1


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)DALLE/CDStructure :Couche de base-roulement : Béton de ciment de classe 5 non armé et non goujonné (BC5)en dalle épaisseCouche de fondation : Couche drainante (CD) en grave non traitée (GNT)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBerme 0,75 mDalle épaisseBC5:17 '1Couche drainanteGNT(,ZvS : surlageur de chaussée au bord droit : elle dépend de la classe de trafic (voir partie 5 du fascicule Annexes)Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


DALLE/CD• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi20 : classe de trafic cumulé • PF, : classe de plate-formeElle est déterminée par le nombre de poids- Elle est déterminée par le module à longlourds (PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans sur terme de la plate-forme support de chaussée.la voie la plus chargée . Les limites de ces clas- Les limites des classes de plate-forme figusessont indiquées sur la fiche ci-contre . rent sur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :BC5otid.ôc, ooâ omini (cm) ° 15 °°a¢God0o~~o po~QvQ`vv~~ c~ p [maxi (cm) o 0 40 o PI)0 q :ay C.94


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 4~C8 2o43,5 millions PL(34 millions NE)17,5 millions PL(13,8 millions NE)6,5 millions PL15,2 millions NE)2,5 millions PL12 millions NE)1,5 million PL1 million NE)° O p :0-Q.QOO~ Q o~ ¢DD o 00Q IIp :36cm ¢ao 4 p p1) °`' 'v"'~ °~~~•~~ ~',~- G ~ `~,_s .~~ . .+ y .)- 10 cm.~,,.;.l -~: • rt',•',t';° . o ôot p 33 cm "¢ cs o?.%; O .O C~ . -O + C. . ~ 0~~G. .'s, r . . . ' ..••. :)---10 cm ~,:` G r1t'',au!~q:u~'oc30 0 0? . a0e . 31 cm Ca o~'OO'\T., O Q~G.~ -.'" i. . .•-,:, 10 cm.r'z• -c,D O :O :~_Q,Q~.O~¢oa ¢DDo :D 34 cm p?~° .~`^.` ~'à o.p¢Q~o2J~° 21~'OCa O p~¢ 031cm 7 ( ao ;30ry Q`~.`~f ~_-P ^tir1 . i + Ut~ .~~ . .1•Q o . o 03 c, o til 6 â( C4.~ , ,.o QdG~ ItJ , . . . ;Y .r. r .• r .• ~_s r Y•~ •r ~x--:,- G' 10 cm .k~,~ ( 10 cm ~;: Io cm,' ~ ~• ';'' ••'_•r`~ . 1 . r ,t,•', 'rt, ,t, , ~ . ~• ~ , 1~ '• .!f,~r. ~O.'? 0.qp.Qo~~¢ .a4~°Q 29cmâO °pn . ., . V Ô O Ôco uw0102.06:Q27 cm i ¢ . w .0ti~~,?(r ~1.00,° n IIO:( 25 cm ¢_p Ol + t1l, . .J ,~OO1 • .~~i ~O O . . w ~~_OQG Z? ~ .^ r~ . . `J• r~' r r ~ Y~ . .'• Y.` = ..i :. ' '` . Y Yt,-• r "•,r-~~10cm. . . . ; 3 •~. ; 10cm• ,,.10cm :_•r,t4 ', •Y` „ .r`-. •rt',~'> _',r~Y• ~ _ 1 n. n '•1t.1~10,5 million PL10,3 million NE)O 4_p ;p ._Q_QOO'¢o~¢p ~.o ô.a2H cm°h'D¢aU~O ,U ~ O a~ O 60 26 cm II :a o.{' . ~.,'o ~t?'C¢'0- 24 cm c~, o~~ .~'~Î/+'4~ . ..•(J~ :a o . ô . w w q o ~~~ . . :..Y~ .r~_ ~~ . . '.,' • `6~ Y~ Y. i . _•r~ • .y10 CM , ,,~~ 10cm ~, ;, ,, : .`-~• 10cm_•r`' 'rtY', . r`; /`,. .•r, ,NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,8


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée0 50 100 150 200 250 300 350 400IAcxjours)PF2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4-C62o PF 2ï - P F 3PF 4PF 3PF 4o0 10 1 2224354656 7768-CA 2o PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 40 1 2o10 1 2 3 4 5 610 1 2 3 4 5 634567 80 1 2 3 4 5 6 7 6o 1 2 3 4 5 6 7 8 90 1 23 4 56 8~0 1 2 3457 91=11•o 1 2 34 56 78 97


GB3/GNT/CdForme (MTLH)VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)Structure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave non traitée (GNT) de type B2 et de classe de performance Clreposant sur une couche de forme traitée aux liants hydrauliquesCoupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mAccotementBande dérasée 2,00 mBerme 0,75 mPartie stabiliséeJ f`j ~; p Ôp t - .. - .- '','' 'tt t?~ D C7- ~ ~ 'FnOO-~on .7- GB3 C'o~ ~(J D ~ C 'i'Ie-D8%1/1Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


GB3/GNT/CdForme (MTLH)• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-ches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison). Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :r3•,2,5cm BBTM\'s 4 cm BBDr \~\ ' 4 \ '!\4 cm BBMa `ou ou ou 4. 8cm BBSG ~6 cm BBSG ~ 6 cm BBSGou BBME"' \, ou BBME' ,`r} 2,5 cm BBTM yt .,,%4 cm BBMou4 cm BBDr4 cm BBM/'',j'ou4 em BBM\w\ffl6 cm BBSG 1ou BBME"'/Y/2/%/siTTC5 ou BBME”' ~:N\\\\\\• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3mini (cm)maxi (cm)0/14 0/20-E)-8 .1) b a o o' 10 ~~QcJ la0^ v Op~ li 21~-~ t~o ~p12 p :ao'15 0 ¢„,nnU• Pour un matériau de couche de forme de classe mécanique 5, ajouter 3 cm à la couchede GB.( u Dans le cas de site sensible à l'orniérage (pente, rampe . . .) .


VRNSPF 250 MPa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4C8 2o43,5 millions PL21 millions NE)17,5 millions PL(8,6 millions NE)6 ,5 millions PL(3,2 millions NE)Q.pa B a9cm' Qooti.p~°~II ~0n :0°^ ~~- .~j~ . 0 10 cm7~~ .~ . ;. .~~~ ',S2 , .a_~~4~ . 12cm' . .. / ;_-,r,` ,,: •1~,~~~~~~Q ¢ o 8çm~abO~~ . . .: pn _ OOàII C7 O .M.9 cmti ~ dr," .'Y.~.~r~, -'12~„,,~ . :'•li,~ '• 1,~•l2~•..~*",5 millions PL(1,3 million NE)1,5 million PL(0,6 million NE)~S‘~~CJ~ .. ~'^r,. .:Ô : . .~~R 12 cm ~ 10 cm °Q~4 0 .~ wy . ._ , °4d .~_ . .-•r:'- ' ,= _ . . r~ . "~ '' .;,` 12 cm 12cm :;"~ . :~`i •' `~ ~ '•I~,i 1 t. ~. :r z • t . ~ i\ 1 : ' aCSCSQtJ,L o51tJi:•i,'`~ :i°~a 8 cm >°Qb ~ °8 cm '~~ :9`~ y•" ~ .o~C7~ o~_ - ., ~ c~ o p~•. -•r.' •r~Jr~~_~ _ . -.,-i, - '`-• r ,f. ,7--r; 12cm ~,:~` 12cm. :~ l . a, :~~~•~~ :r~~1'.ji .1 :j0,5 million PL(0,2 million NE)NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,5


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chaussée1Ca20PF 2PF 3PF 40 50 100 150 200 250 300 350 400IA ( Cxjours)20PF 2PF 3PG Ac620! 43`'~PF 2PF 3PF 43 5IC5 2oPF 2PF 3PF 40 1 2 3~ IIIIn Iwo nO1 2 346 7 M .110PF 20 13 4 5 68 10PF 31 I 2810PF 4IC3 2o PF 2PF3c{ tz--- PF 4PF 2PF 3P F 4Abaques ne tenant pas compte de la protection thermique de la couche de forme1111


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GB3/GNTŚStructure :Couche de base : Grave - bitume de classe 3 (GB3)Couche de fondation : Grave non traitée (GNT) de type B2 (B2C2 ou B2C1)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :HChaussée 3,50 mBande dérasée 2,00 mAccotement,,i


GB3/GNT• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont les 4e/'épaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de la ~ochaussée .Données d'entrée :s• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre.• PFi : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :Elle peut comprendre une ou plusieurs cou-,'':,N,2,5 cm BBTM \6 cm BBSGou BBME"'ouN4 cm BBDr \6 cm BBSG'\\ ou BBME”'ouches d'enrobé (couche de roulement, et uneou deux couches de liaison) . Les combinaisonsautorisées pour cette structure sont lessuivantes :\ 4 cm BBMa,\ 4 cm BBM ~~1\\\\\\'ou8 cm BBSG \ou BBME"\\\\\~;y.`'", ,e/ 2,5 cm BBTM4 cm BBMr ,ouou///z//////6 cm BBSGou BBME"' ~___3 F F r F F r r\ • \ \ \ 1 \ iF F ' e r r e r\ ♦4 cm BBM~F . F . ``````. . . . . rle r r e F r r .. rL`l „y,VL\ 1 ...• E:paisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base : GB3couche de fondation : GNT0/14 0/20oq°08mini (cm)ô --,; )rvooGcmaxi (cm) o 0 12 D 15 o„,CJnnc-,0/20Y-./ :),-,, ' ,, :15. .~j `( : ~1~ '•o(': .~~h'• .~~:.~~ .~-~r~, . ~ :a,'_;~~=~~,';~'=


VRNSPF 250 M Pa 120 MPaPF 3200 MPaPF 4~(C8 2o43,5 millions PL(21 millions NE)17,5 millions PL(8,6 millions NE)~C6 206,5 millions PL(3,2 millions NE)2,5 millions PL(1,3 million NE)~~~~~~~8 0 CSo , p (Jû~oL n . .q..On . _On OoaQ ao :;b ~d 13 cm9cm,~oQd4 d" ► , °'",:., .. ~,35 cm ., , ,,:.:-:r .~. Y `~ • ~ Y • ~~.~;Y ~, • I ~~ • ! ~ • ~:`.`. 20cm `,' f,., ~.~ .:l.,-',/11~ C4 201 1~1,5 million PL(0,6 million NE)CS J7Ï/ ►..Po';e 14 cm Q ¢ ;,5> v .w O '_ 0 .=_." • ',._ . Y • . '3 ,35 cml~ :~~ .~• :rh~'•~f:ï'~,% CSr r ^o i ♦ ..11 cm e -:h O`. . . O ~4d . ♦r ~ T .Il1 r . .,• T" y20 cm:r ~ Y _~I:i'~C~~~i~C3200,5 million PL(0,2 million NE)CA.. CS Y1t~ r =^ r, p• -r .r^or'o . ..,e 10 cm °~II .. 0(1c ' 8 cm '° ~ II`,0 .9 w .yw ~ on . 0-_ h .o çd•`-; ,,--r _ . „ ;r .` _ ;r35 cm 20 cm" : ? ' c • , ^t•'~-;Y~,wa~,1~) . _ : T , r .•~ .~,Y .i,1~~1~.7~)Si,','r rCSf r,'~'r f♦r•) Î upSTU :,~~te 9 cm ?°~bQOcjw`y.w~o~~•=-- ' • ~''' s” 35 cm ,s~, ~•:'NE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 0,5


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeGB3/GNT B2C2 jPF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4050 100150 200250300350U I L J Y .~ _1 ~0 1 2 3 4 5 6 70 1 1 _3 70 1 2 3 4 5 6 70 1 b 1 6 7 8 lu0 1 2 3 4 5 6 7 8IA 1°Cxjours)40000a>-G B3/G NT B2C1 ~o 50 100 150 200 250 300 350 400 or-(CSzoav01 2 3—45 6 7 tna)PF 2 I 7 3 4 5 6 7 9,o!Zr PF 3cPF 4 ~ o~1C4 zoaPF 2N~~1 PF 3am. ~a~ CDPF 4 ~ 1 3 ~-( C,3 zoPF 2cz 3 4 5 6 7 8 Io 11 totA~~PF 3cf°o•PF 41Z C2_ Zo PF 2 ~PF 3t t '.--- PF 4 il I I I ~


VOIES DU RÉSEAU NON STRUCTURANT (VRNS)GNT/GNTStructure :Couche de base : Grave non traitée (GNT) de type B2 (B2C2 ou B2C1)Couche de fondation : Grave non traitée (GNT) de type B2 (B2C2 ou B2C1)Coupe transversale :• Exemple d'une coupe transversale pour cette structure :Chaussée 3,50 mx i AAccotementBande dérasé() 2,00 mBerme 0,75 mSurlargeur dechaussée0,25 mPartie stabiliséeOSE ~I,ii c2 00 0, -:7 0 .,-,' GNT B2 0 ,C-) c) U,,.) oob Ge ;IL? o o o c08%1/1'D' :''_Catalogue des structures types de chaussées neuves Édition 1998


ODGNT/GNT• Les épaisseurs des couches d'assise indiquées sur la fiche ci-contre sont lesépaisseurs nominales au bord droit (côté rive) de la voie la plus chargée de lachaussée.Données d'entrée :• TCi 20 : classe de trafic cumuléElle est déterminée par le nombre de poidslourds(PTAC > 35 kN) cumulé sur 20 ans surla voie la plus chargée . Les limites de ces classessont indiquées sur la fiche ci-contre .• PF i : classe de plate-formeElle est déterminée par le module à longterme de la plate-forme support de chaussée.Les limites des classes de plate-forme figurentsur la fiche ci-contre.Matériaux :Ils doivent être conformes aux normes en vigueuret aux guides d'application des normes.• Couche de surface (CS) :BBSBéton bitumineux pour chaussée souple à faible trafic.• Epaisseur de mise en oeuvre des matériaux d'assise :couche de base et fondation : GNT 0/20:ô oÇ7DQDooQ OLSDâ 0 0 0DotiD :oc c5o odo0mini (cm) c~o ao cao°QQO,p°o` 15 J0abOq°Op00pd Do~ Dod o o a) Q£ r o o A aU a o co ; CQQ°Q Q° O , c'J O o ȯ~ Jn b ° O QQ°QQ' 0aQO.~SQmaxi (cm) o ~oa 0 00ti DQ E) 4 35 0l oti 0oa o 0 ô o ococ°n p .O ,crJ O ;c'J OL• Les épaisseurs suivantes correspondent à une GNT de classe B2C2 . Pour une GNT de classeB2C1, il faut enlever 5 cm à l'épaisseur totale de GNT, sauf en PF4.''' Cette épaisseur nécessite un atelier de compactage adapté .


VRNSPF 2 PF 350 MPa 120 MPa200 MPaPF 4IC8 2043,5 millions PL(43,5 millions NE)17,5 millions PL(17,5 millions NE)6,5 millions PL(6,5 millions NE)2,5 millions PL(2,5 millions NE)1,5 million PL(1,5 million NE)I C3 200,5 million PL(0,5 million NE)N. N. ~* '.~CS :8cm °25 cm~ g.w .yQ ~o , *~CS :Bcm ~CS 8cm~J J~ ~ . q . p p p p. , po, V .rJ~ò .r7~o~~o °QIIa,25cm°~ 25 cm °< 15 cm QO~~~ .~ w . ~ a :;c> p o~4od~o h:~ ~ ~ a .0.4 oa4o\ â '`CS :5cm~,,o .-.20cm p°O~ô ~CS:5 cm~`CS :5 cmv 7i ~J n ra. ~ p ~ p p . Ti ~~n L~p .b Lp LZ?n `u ~ p~S~.25cmj°.°Q¢ . p ~ g . < 25 cmZ°o~II c 15 cm ~OO~ II :v~ .u.w v GJ, 9dd od~~0 h: .,y CJ :n;Otpd~ yNE : Nombre d'essieux équivalents calculé avec CAM= 1


Abaque pour la détermination de l'indice de gel admissible IA de la chausséeiGNT B2C2',PF 20 50150 200 250 300 3504002 3 4 5 6 7IA ( Cxjours)PF 3PF 4PF 2PF 3PF 4GNT B2C1PF 2PF 3PF 4_ _IN - -3 _4 _5 _6 =n~ n2 ~3 ~ IE In7 ~ 1=PF 2PF 3Al '!—.--Ph 4


Page laissée blanche intentionnellement


CATALOGUE DES STRUCTURES TYPES DE CHAUSSEES NEUVESL'édition 1998 du catalogue des structures se présente sous la forme de trois fasciculeset de deux séries de fiches de structures, une série bleue pour les voies duréseau structurant et une série verte pour les voies du réseau non structurant.Ce catalogue propose aux ingénieurs responsables de projets routiers plusieurs famillesde structures de chaussées précalculées par la méthode française de dimensionnementLe fascicule intitulé "Notice d'utilisation " constitue le mode d'emploi des fiches destructures, sa lecture est donc indispensable à l'utilisateur. La notice d'utilisationexplicite la démarche de détermination d'une structure de chaussée et l'illustre autravers de trois exemples d'utilisation.L'objet du fascicule "- ." est d'expliciter et de motiverles choix qui ont été effectués pour conduire aux structures proposées. Ontrouvera ainsi dans ce document toutes les valeurs numériques et les hypothèsesqui permettent de recalculer les structures.L'utilisation du catalogue des structures nécessite une bonne connaissance de plusieursdocuments techniques relatifs aux chaussées et aux terrassements. Le fasciculeintitulé "Annexes" propose à l'ingénieur des synthèses sommaires de certainsdocuments techniques qui pourront ainsi l'aider dans l'utilisation de ce document.CATALOGUE OF STANDARD STRUCTURES FOR NEW PAVEMENTSThe 1998 édition of the pavement structure catalogue is in three parts, with twoséries of structure sheets, a blue séries for structural network roads and a greenséries for non-structural network roads.This catalogue offers engineers in charge of road projects several families of pavementstructures, pre-designed by the French designing method.The part entitled 'W-orh _ " gives instructions for using the structure sheets.It is therefore essentiai for the user to read it. The Working Guide explains how todétermine a pavement structure, which it illustrâtes through three examples of use.The part "Design Assumptions and Data'aims to explain and motivate the choicesthat hâve led to the proposed structures. This document accordingly contains ailnumerical values and assumptions enabling structures to be re-calculated.Using the structure catalogue requires a good knowledge of several technical documentson pavements and earthworks. The part, entitled "-• v^-", offers the engineeroutline summaries of some technical documents that will heip him to use thecatalogue.cicules, les 52 fiches et le boîtier ne peuvent être vendusEnsemble disponible sous la référence D9828au prix de 300 F .au bureau de vente du SETRA46, avenue Aristide BriandBP 100F-92225 BAGNEUX CEDEXtéléphone 01 46 11 31 53 et 01 46 11 31 55télécopie 01 46 11 33 55à l'IST-Diffusion - LCPC58, boulevard LefebvreF-75732 PARIS CEDEX 15téléphone 01 40 40 52 26télécopte 01 40 43 54 95sur internet http://www.lcpc.frISBN 2-11 085841 9ISSN 1151-1516

More magazines by this user
Similar magazines