présentation

medecine.unige.ch

présentation

Immersion en communautéà BodhgayaINDELes Femmes du BiharCharlotte Berlier, Marion Ferry, Halima Muller, JackleanKalibala


Plan:• Introduction• Dispensaire• Les femmes1. Santé à la campagne2. Hôpital de Gaya3. L’ONG Rudraksha4. Microcrédits• L’école de Camijuli• Fin et apéro!


Le Bihar•Gaya• État très densément peuplé :83 millions d'habitants sur94 160 km²• Capitale: Patna• Peu développé sur le plan économique: 30.6% de lapopulation vit en dessous du seuil de pauvreté contre unemoyenne indienne de 22.15%• Revenu annuel par personne:148 $ (vs moyenneindienne:997 $)


• Plaine très fertile irriguéepar 7 rivières dont le Gange• 90 % de la population estrurale• Climat: hiver: froid modéré,été (avril-juin): 40-45 degrés,mousson de juillet àseptembre• Très grosses inondations enaoût 2008: 3 millions depersonnes concernées, plusde 100 morts


• Région d’origine du bouddhisme: Bodhgaya• Analphabétisme: 54%• 58 % des biharis


Bodhgaya et nos impressions• Ville tranquille, petite (30’000hab.)• Nombreux temples bouddhistes• Mahabodhi temple: érigé sur lelieu de l’éveil du Bouddha


Statue du Bouddha de 25m


Rue de Bodhgaya


Devant le Mahabodhi Temple


Notre maison: Rudrashka Guesthouse


La fine équipe!• Rajesh: secrétaire de l’ONG à Bodhgaya. 28 ans, 2enfants. Supervise les 5 écoles des environs de Bodhgaya.Accueil chaleureux et présence quotidienne


• Sikendar: notre chauffeur mais aussi accompagnant,négociateur de prix, apprenti docteur, demipharmacien, cuisinier hors pair, épris de Marion, brefnotre fidèle compagnon.


• Surendra: tenancier de la guesthouse, grand amateurde riz. Nous a fait découvrir la culture bollywoodienneà plein volume!


Et aussi Surendra, Sanje, les gardiens de nuit et tantd’autres qui passaient à la guesthouse…


• Pinky: accompagnatrice et amie à Delhi, Agra,Varanasi. Secrétaire de l’ONG à Delhi


Un peu de sérieux maintenant…


L’ONG Ecoles de la Terre• But: ouvrir des écoles dans de nombreuses régionsd’Inde du Nord :1. dans les bidonvilles de Calcutta2. dans la campagne du Bihar3. à Jaisalmer, Rajasthan4. dans les îles de Sunderbans (état du Bengale)• ONG suisse, fondée en 1997 par Martial Salamolard• http://www.ecolesdelaterre.ch/


• Les écoles sont toujours gratuites, excepté un petitfrais d’enregistrement et l’achat de l’uniforme.• Le Staff d’EDLT est entièrement indien, le but à longterme étant que ces écoles deviennent autonomes etcomplètement gérées par la population locale.


Autres projets:• Dispensaire de Camijuli• Projet ‘eau’• Programme ‘Santé et hygiène’• Micro-crédit ou ‘earning education’• Apprentissage du travail du textile et de l’artisanat


Le dispensaire « Camijuli HealthCenter »• Dans l’enceinte de l’école de Camijuli• Ouverture en mai 2007• Financé par « Ecoles de la Terre »• Frais d’enregistrement de 2 roupies puis soins etmédicaments gratuits• Ouvert 3 matinées par semaine + jeudi matin réservé à lasanté des enfants de l’école• Une salle de consultation + une pharmacie + une salle derepos avec 3 lits + fle d’attente à l’extérieur


Dispensaire de CamijuliLe dispensaire de Camijuli


Staff du dispensaire• Le docteur Upendra Kumar→ 60 à 90 consultations/jour→ suivi de 80% de la population→ pas de consultations à domicile• Le pharmacien → distributiondes médicaments prescrits par le médecin• L’assistante → tenue d’un registreavec symptômes et traitements• Le réceptionniste→ enregistrement des patients• La nettoyeuse→ nettoyage du matériel• Le chauffeur les 2 gardiens


Nos activités au dispensaire• Suivre les consultations par groupe de 2• Exercer quelques gestes comme prise de tension,auscultation, inspection des oreilles…• Aider le pharmacien à préparer les médicaments• Déterminer les groupes sanguins des enfants del’école de Camijuli


Observation du fonctionnement dudispensaire• « Double consultation »• Différence des mesures d’hygiène → nécessitéd’économiser• Différence de prise en charge et de traitement:→ enregistrement selon ordre d’arrivée →attente →consultation → pharmacie→ emploi majeur de l’homéopathie


Fillette avec plaie à la cuisse après une chute devélo• 1) Désinfection desinstruments: bouillis dansune casserole• 2) Pas de lavage des mains,un seul gant• 3) Désinfection et anesthésiede la plaie• 4) Suture vigoureuse avecune grosse aiguille• 5) Pa nsement• 6) Compresses, gant, aiguillejetés par lafenêtre• 7) Lavage des mains• 8) Contrôle de la plaie dans 4jours


La pharmacie• Distribution des médicaments selon lesles prescriptions du Dr. KumarHoméopathieMaladies chroniquesLèpre• Le Dr.Kumar a un diplôme allopathiqueet homéopathiqueTuberculose→ Utilisation Homéopathie > allopathie• Avantages de l’homéopathie selon lui:• bas couts• peu d’effets secondairesMaladies aiguesInfection bactérienneAllopathie


Homéopathie en Inde• Importée d’Allemagne début XIXème par leMaharaja Ranjit Singh du Punjab → satisfait d’untraitement il aurait rencontré le fondateur del’Homéopathie Dr. Hahnemann et ramenémédicaments et praticiens en Inde• 10% de la population soignée par homéopathie• Cursus particulier défni par le « Conseil Centralpour l’Homéopathie » dépendant directement duministère de la Santé → 250 000 praticienshoméopathes• Inscrite dans le système de santé indien commel’allopathie et la médecine traditionnelle


Tubes de granules homéopathiques


Flacons homéopathiques


Préparation du mélange


Bureau du pharmacien


Vision dupatientattendant sonmédicament


La santé desfemmes à lacampagneIssu de plusieurs interviews du Dr U.Kumar


• Accès aux soins:difficile en raison de: pauvreté, tabou autour deproblèmes gynécologiques, manque d’éducation.Avantages du dispensaire:proximité géographique, soins gratuits• Education sexuelle: inexistante à l’école, peu deconnaissances des MST.Au dispensaire: Planning familial avec une doctoresse,information par le docteur à propos de la ménarche.


• Contraception:Préservatifs: peu utilisés, mauvaise compliance deshommesPilule: coût et problèmes d’utilisationStérilets: peu appréciésSolution= Ligature des trompesAvril 2008: 13 ligatures, chirugiens de Gaya600 roupies par femme pour acheter nourriturependant période de récupérationMédicaments post-opératoires fournis


• Grossesse:Check-up raresPré-éclampsieHyperémèse gravidique! éclampsieDispensaire: check-up HTA, hydratation• Avortement sélectif?Pas dans la campagne de Bodhgaya car pasd’échographie• Accouchement:À la maison


• Infertilité de différentes causes• Taux de natalité:4 à 5 enfants par femme.Différence avec la ville et l’éducation: 2 enfants• Age du mariage:Toujours arrangé1 er mariage: 12 ans2 ème: 16-17 ans, même dansla classe éduquée


• Hypertension artérielle: 20% de la populationaprès 25 ans


Visite aux HUG(hôpital universitaire de Gaya)


Visite aux HUG


Visite aux HUG• Interview avec Dr Tiwari, un gynécologue réputé deGaya- Obstacles pour les femmes pour l’accès auxsoins :Manque d’éducationPauvreté


VISITE AUX HUG- Politique gouvernementale pour encourager lesaccouchements à l’hôpital:10 accouchements par jour aux HUG dont 10 %programmés1000 roupies octroyées aux femmes qui viennent derégions urbaines et 1400 roupies données à cellesissus de régions rurales ( 1 franc= 40 roupies)


Visite aux HUG- Skilled birthattendants:campagnes de formationet d’éducation des sagesfemmes traditionnelles


Visite aux HUG- Avortement:- légalisé en Inde depuis 1974- mais les avortements clandestins continuent surtouten zones rurales- en 2005: 933 femmes pour 1000 hommes en Inde du,entre autres, à des avortements sélectifs de fœtusféminins


VISITE AUX HUG- No Sex determination:A cause du grand nombred’IVG de fœtusféminins, la déterminationde sexe par échographiea été interdite en 1994


Rudraksha « Free women’s vocationaltraining center and self employments c h e m e »• Centre d’apprentissaged’artisanat et d’informatique pourfemmes fondée en 2003 par uneONG espagnole• Cours gratuits de 6 mois au boutdes quels un certificat leur estaccordé lors permettant detravailler• Produits faits par les élèvesvendus en Espagne et bénéficesreversés à l’ONG → Coopérativede « Fair Trade textilecoopérative » constituée de 20femmes recrutées parmi lesélèves de Rudraksha qui sontpayées pour leur travail• Études des élèves sponsoriséespar Rudraksha


Entraînement peinture sur papier


Peinture sur tissu


Broderie


Couture


Fonctionnement ducentre• Vibha Rani est la directrice• Professeurs spécialistes dechaque discipline• Cours s’adressant aux femmes deBodhgaya entre 15 et 40 ans → 210femmes inscrites cette année• Horaires: 7h30-9h et 9h-10h30• Kindergarden pour les enfantsdes professeurs et des élèves


« L’éducation est un gros problème pour les filles, ellesrestent à la maison donc n’ont pas accès à l’éducation niau développement.Le mariage est à 12-13 ans, les fillesne sont pas éduquées.C’est pourquoi au centre toutes les travailleuses de lacoopérative vont à l’école ou au collège et Rudrakshapaye pour les études. »Ra niExtrait de l’interview de Vibha« Nous parlons aussi un peu d’éducation sexuelle et de lavie en général et de ce que nous les femmes pouvonsfaire.


Les micro-crédits


• Initiative créée par EDLT afin d’augmenter les revenusdes familles les plus pauvres, et permettre l’éducationdes enfants les plus déshérités.• Aider les femmes à gérer leurs vies et leurs familles etleur permettre une certaine indépendance.


OrganisationGroupe de 12-20 femmesPrésidente Secrétaire TrésorièreCoordinatriceBanque, EDLT, …


Comment ça marche?• Constitution d’un groupe etouverture d’un compte bancaireavec l’aide de la coordinatrice.• Chaque femme du groupeéconomise 1 roupie par jour ettout l’argent récolté va sur lecompte du groupe.• Quand les économies du groupeatteignent 5000 roupies, EDLTdouble ce montant et le groupese retrouve alors avec 10 000roupies pour commencer àfonder des petites entreprises.


• Les femmes font des propositions de business et lespremiers prêts sont accordés.• 6 mois pour repayer le prêtune autre femmeafin d’accorder un prêt à• Taux d’intérêt de 2 roupies par mois. Les intérêtsperçus servent à payer l’école et le dispensaire desorte qu’à la longue les villages deviennentindépendants et puissent un jour fonctionner sansEDLT.


Le village de Mangibiga• Mangibiga :85 maisons,familles de bassecaste,environ 100femmes.• Le groupe de microcrédit comporte 18femmes dont 7 ont déjàcommencé des petitsbusiness.• Commentaires:Impressions sur femmes,discussions avec enfantsde l’école.


L’école de Camijuli


L’école de CamijuliOuverture: 31 janvier 2002Situation: village d’Itra, à4 0mn en Jeep de Bodghaya


Fonctionnement de l’école• Les horaires:- 6h30 jusqu’à 10h30- 6 jours par semaine avec le samedi consacré à l’activitéphysique


Fonctionnement de l’école• les niveaux:- de nursery à la IX ème.- EDLT Camijuli regroupe près de 800 élèves• Les réglements de EDLT:- 2h d’études individuelles le soir et 1h le matin- l’uniforme doit être propre- interdiction d’être pieds nus- les retards et les absences sont prohibés


Nos activités à l’école• Observation et aide:- Les premiers jours on faisait des rotation dans lesdifférentes classes pour assister aux cours et aider lesprofesseurs à interroger les élèves sur leurs leçons,leur faire réciter les comptines tirées de leurs livresd’anglais ou encore corriger des ardoises ou descahiers


Nos activités à l’école• les cours:- On a organisé des cours par groupe de deux deGéographie, Français et Santé destinés aux élèves dela 6 è m e à la 9 è m e


Nos activités à l’école• Détermination desgroupes sanguins- Su g g é r é p a r l e DrUpendra et pour tous lesé l è v e s- But: connaître le groupes a n g u i n e n c a sd’accidents ou maladieset repérer les fillesrhésus négatif


- matériel nécessaire :des kits d’anticorps A, B et D, des lames, des aiguillesstériles à usage unique, du coton et du désinfectant.- Personnes testées:460 élèves et 30 professeurs en 4 matinées20018317215010050067GroupeA+4GroupeB+830GroupeAB+0GroupeO+2nombre d'élèves pour chaquegroupe sanguin


Merci on vous aime très fort !!!


Want rice?

More magazines by this user
Similar magazines