syndicat intercommunal pour la construction et la gestion d'une piscine

saintgermainenlaye.fr
  • No tags were found...

syndicat intercommunal pour la construction et la gestion d'une piscine

SYNDICAT INTERCOMMUNAL POUR LA CONSTRUCTIONET LA GESTION D’UNE PISCINESiège : Mairie de Saint-Germain-en-LayePROCES-VERBAL DU COMITE DU 26 AOUT 2009L’an deux mille neuf, le vingt six août à dix huit heures, le Comité duSyndicat Intercommunal pour la Construction et la Gestion d’une Piscine, dûmentconvoqué par le Président, le dix huit août, s’est réuni à l’Hôtel de Ville deSaint-Germain-en-Laye, sous la présidence de Monsieur Emmanuel LAMY,Président du Syndicat Intercommunal.Présents :AIGREMONTCHAMBOURCYLE PECQLE VESINETMAREIL-MARLYMARLY-LE-ROI: Madame Héléna SEGAIN, Conseillère Municipale: Monsieur Philippe FAISSEAU, Maire Adjoint: Monsieur Pierrick FOURNIER, Conseiller MunicipalMonsieur Jean-Noël AMADEI, Maire Adjoint: Monsieur Abel VINTRAUD, Maire Adjoint: Madame Catherine PETIT, Conseillère Municipale: Monsieur Nicolas TABOURIER, Conseiller MunicipalAbsents excusés :AIGREMONTCHAMBOURCYMAREIL-MARLYMARLY-LE-ROISAINT-GERMAIN-EN-LAYE: Monsieur Gilbert DIJON, MaireMadame Françoise DOZE, Maire AdjointMadame Annie MONNIER, Conseillère Municipale: Madame Francine LAZARD, Conseillère Municipale: Monsieur Marc PARMENTIER, Conseiller Municipal: Monsieur Benoît BURGAUD, Maire Adjoint: Madame Pascale GENDRON, Maire AdjointNombre de Communes : 7Quorum : 8Délégués présents : 8Délégués comptant pour le quorum : 8Procuration : 0Nombre de votants : 8


REUNION DU 26 AOÛT 2009Après avoir constaté que le quorum était atteint, le Président ouvre la séance duComité Syndical exceptionnel à 18h10.Sur proposition du Président, le Comité désigne Madame PETIT de la Communede Mareil Marly, Secrétaire de Séance.Le Président souligne qu’il a souhaité réunir les membres du Comité afind’évoquer la demande de Monsieur Philippe LUCAS, entraîneur de sportifs dehaut niveau.En effet, le Président a été contacté début juillet pour une demande de mise àdisposition de créneaux au sein du bassin Olympique pour entraîner des nageurs,comme Mademoiselle POTEC.Le Président sait que ce dernier a déjà bénéficié de créneaux au sein desEtablissements de la Rochelle et de Dunkerque.Afin d’étudier sa demande sur le plan technique, une première réunion avec leDirecteur de la Piscine et le service administratif s’est tenue courant juillet. Il enest ressorti que techniquement, une mise à disposition de créneaux étaitpossible. Le Président a demandé au préalable de ne pas toucher aux créneauxde la natation scolaire et au service public.Sur ces bases, un accord technique qui ne concerne que les créneaux horaires apu être trouvé. Seuls le Lycée Agricole et l’Armée sont touchés. Le CNO aégalement consenti à accorder 5 heures sur un total de 55 heures. Il a aussi étéconvenu que ces 5 heures leur seraient restituées quand Monsieur Lucasquitterait la Piscine.Le Président complète en précisant que c’est une proposition sur un accord d’unan. Le prix proposé est fonction du coût de la ligne d’eau votée par l’Assemblée,soit110 000 €. En réponse à Monsieur FAISSEAU, cette proposition financière pourraêtre revue effectivement à la baisse si Monsieur Lucas s’engage sur une pluslongue durée (3 ans par exemple).Monsieur Lucas disposerait d’une Société commerciale et de sponsors mais cespoints sont à préciser.Le Président demande à ce que les engagements soient garantis.Le Président demande ensuite à Monsieur HERVOUET de faire part de seséchanges avec les autres Piscines.Monsieur HERVOUET précise qu’il a contacté deux piscines qui ont accueilliMonsieur Lucas : la piscine de La Rochelle et celle de Dunkerque.A la Rochelle, le Directeur de la piscine a indiqué que Philippe Lucas n’était restéqu’une seule semaine. En effet, ils ont appris par la suite que Monsieur Lucasétait en attente d’une réponse de la ville de Dunkerque qui offrait de meilleuresconditions d’accueil.Selon eux, Monsieur LUCAS est une personne très disponible et accueillante avecle public et la presse en particulier. Les dirigeants ont d’ailleurs eu quelquesdissensions sur ce point, la presse étant trop envahissante à leur goût.2

More magazines by this user
Similar magazines