Papouasie Nlle-Guinée - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Papouasie Nlle-Guinée - Magazine Sports et Loisirs

74PAPOUASIE NOUVELLE-GUINÉE


EVASIONVOYAGE AU BOUT DU MONDEReportage (texte et photos)Davide VezzaroVue aériennede l’île de Schaumann(Kimbe Bay)Requin gris(Carcharhinusamblyrhynchos)" La Papouasie Nouvelle Guinée, aussi intrigantesur la terre ferme qu’extraordinaire dans les abysses,occupe depuis longtemps une place importante dans le cœurdes voyageurs et de tout le monde. Certaines destinations sont encorevierges et ne peuvent être atteintes qu’avec des bateaux de croisière, ce quigarantit des aventures passionnantes dans les endroits les plus reculés de laplanète. La baie de Kimbe représente un écosystème marin parmi les plus riches de laterre, regroupant de multiples espèces de poissons et coraux de toute la région de l’Indo-pacifique. "LA DERNIERETENTATIONsportsetloisirs.ch75


Arrivé à l’aéroport de Port Moresby,capitale de la PapouasieNouvelle Guinée, on a l’impressionde retourner dans le passé.Les indigènes ont les lignes duvisage qui ressemblent aux traitscaractéristiques des hommes préhistoriques.Notre premier impactavec la population n’est pas trèsrassurant.Nous sommes en route pour labaie de Kimbe, nous atterrissons àWalindi. L’humeur des personnesde la ville était comme à PortMoresby, à la différence qu’ellessemblent être plus curieuses.Le transfert de l’aéroport jusqu’auxbungalows, base stratégique denotre expédition, passe à traversune végétation épaisse et extraordinaireà l’ouest, délimitée par unemer bleue cobalt à l’est. Nous ladécouvrirons une fois arrivés ànotre destination.Poisson faucon (Oxycirrhites typus)Abysses extraordinairesLes Abysses de Walindi sontconnus dans le monde entierpour être entre les plusextraordinaires et riches avec unnombre incroyable de coraux ; oncompte bien plus de quatre centsespèces diverses, toutes découvertesdans la baie de Kimbe. Lamoitié de cette bio-diversité d’espècesqui existent sur la planète estconcentrée dans ce coin de mer;bien plus de 900 espèces de poissonsont été trouvées dans ces eauxet le nombre continue d’augmenteravec le renfort de l’activitéscientifique.La structure du reef dans le nord duNew Britain est pratiquement viergeet entretenue par la présence del’homme, ce qui permet à la faunede maintenir sa splendeur.C’est donc l’idée des organisationsprésentes de maintenir cet écosystèmeintacte. On tombe littéralementamoureux de ces splendideseaux dans lesquelles onpasse beaucoup de temps à larecherche de nouvelles créatures,les plus diverses et bizarres, dansune ambiance marine de millecouleurs.Aussi J.Y. Cousteau, pionnier de lamer, a décrit les fonds marins dela Papouasie Nouvelle Guinéecomme un paradis submergé.76


RencontresinéditesLa concentration de tantd’espèces dans une petiteniche de mer réserveune myriade de rencontresimprévisibles ; les immersionsdans ces lieux de rêve, en plusde garantir un scénario idyllique,permettent avec un peude chance de visiter desépaves d'importance historique,reposant sur les fondsmarins et de savourer des rencontresau cardio-palme avecdes reptiles de dimensionsconsidérables en naviguantprès des mangroves.Nous arrivons avec une jour-née magnifique presque fortuitementprès d'une lagune,où, à une profondeur d’environvingt mètres, gît un avionde chasse japonais datant dela deuxième guerre mondiale,plus connu sous le nom de"zéro".Nous devenons donc témoinsindirects d'un important épisodede l’histoire. Les sanglantsduels en vol, qui se sontconclus souvent avec desatterrissages de fortune enmer, stimulent quelques annéesaprès la fantaisie et lacuriosité des nouvelles générations.Guidés par l'enthousiasmeet en passant au ras durivage, nous cherchons àdébusquer l'énième surprise,qui ne tarda pas à venir.Avion combat Japonais – " Zero " WWII78


Une incroyable rencontre, le plusgrand des reptiles ; survivant anatomiquementinaltéré de 180 millionsd'années, il peuple les eauxtropicales de l’asie du sud au nordde l'Australie. Il préfére les proximitésdes mangroves et le delta desfleuves, ne dédaignant pas cependantles eaux en mer ouverte.Oui, on est vraiment en train deparler du tristement célèbre crocodilede mer (Crocodylus porosus).Ce reptile est connu en Australiepour sa renommée de "mangeurd'hommes"; ainsi que du tristementcélèbre requin blanc. Cela donnevie à un étrange couple, le plusdangereux que l'être humainconnaisse ; le crocodile de merreprésente l'exemple du parfaitnageur. Difficile de le photographieren immersion, car c’est unecréature très rusée. Il attaque desproies de dimensions importantesen se servant de sa queue pour lesétourdir.Crocodile de mer (Crocodylus porosus)79sportsetloisirs.ch


Tribus guerrièresCouple deguerrières Huli(Southern Highlands,Tari -PNG)Géographiquement, LaPapouasie NouvelleGuinée s’étend vers lapartie orientale de l’île deNouvelle Guinée, partagéeavec l’Iran Jaya (territoire indonésien)et s’ajoute au diversarchipels de la mer des corauxet les différents archipelssitués entre la mer de Bismarck,la mer des Coraux et lamer des Salomon. Le territoireest subdivisé en vingt provincesqui recouvrent 452'860km 2 peuplés par plus de 5,5millions d’habitants répartisen environ mille tribus.Outre l’anglais, langue qui amaintenant pris pied dans lepays, les langues officielles(Pidgin et Hiri Motu), ne sontcurieusement parlées que pardeux pour cent de la population.Nous devons considérerque sept cents autres langueset dialectes existent dans lesdifférents groupes ethniquesdu pays.La population est très diversifiée: les traits caractéristiquesdes peuples de l'est sontdifférents de ceux des provincesdu sud. On distinguedonc principalement les mélanésiens,qui représententune bonne partie de la population,influences indonésiennespour les peuples dunord, plus polynésiens-micronésienspour ceux des îles dunord-est et à quelques ressemblancesaux aborigènesaustraliens pour les peuplesdu sud.Pour maintenir ses caractéristiqueséthniques et propriétésliées au territoire, lesdifférentes tribus étaient habituéesà se combattre férocement,avec pour conséquencesde lourdes pertes en vieshumaines.Pour abolir ces guerres, legouvernement de La PapouasieNouvelle-Guinée a introduitune manifestation "Sing-Sing", à échéance annuelle,permettant aux différentestribus de participer et dedéfendre leur identité et suprématievis-à-vis des rivaux,non à travers l'emploi desarmes, mais plutôt à traversles danses et les coutumescérémoniales.Ouverte à un petit nombre dephotographes et touristes, lavisite à la manifestation du“Sing-Sing” présente une listed’attente incroyable ; onpeut entendre les murmures etles cris de rivalité entre lestribus, qui parfois n’arriventplus à être gérables ; en effet,la rancœur entre les différentsgroupes ethniques, qui étaientdes guerriers actifs, reste trèsprésente dans le sang de ceshommes. Cette rancœur esttrès perçue par le touriste etmet à rude épreuve même lesforces de la police.La présence au festival estconseillée exclusivement sion est accompagné au moinsd'un "garde du corps", organiséeau moment de la réservationdu voyage.80


Guerrier HuliGuerrier MelpaGuerrier EngaGuerrier Morobe81sportsetloisirs.ch


Les créatures du « Grand bleu »Nous plongeons vite dansl'aventure de ces splendideseaux, limpides et avec desscénarios intacts; pour nous charmeron nous propose une myriadede coraux mous, durs, de tousles types. Le fond de mer présenteles gigantesques gorgones etéponges à oreille d'éléphant dedimensions introuvables ailleurs.La rencontre avec une multitudede poissons de divers genres etdimensions, seulement pour enciter certains, groupes de poissonsrasoir (Aeoliscus strigatus) qu'ilspeuplent les coraux à fouet, poissonsfaucon du museau long (Oxycirrhitestypus) différentes famillesde poissons papillon (Chaetodontidaesp.), poissons ange (Pomacanthidaesp.) et plus, qui représententun arc-en-ciel de couleurs.La mer réussit chaque fois à nousétonner avec des scénarios de fable;beaucoup de gorgones observées,sont approchables avec facilitépendant les périodes ou le courantfinit. Nous avons la possibilitéd'apprécier dans toute sa majestéles détails et les créatures qui surelles, vivent en parfaite symbiose.La vie se déroule divine, merveilleuseet grouillante ; nous rencontronsles solitaires et curieusesblennies, poissons faucon et lesparents du sympathique Nemo,Poisson clown (Amphiprion ocellaris)engagés à défendre le territoire de samaison, les très célèbres anémones demer.Autre chef-d’œuvre de la nature commeInglis Shoal, où nous trouvons laconfirmation de la structure du reef parune importante exposition vers unemer ouverte, qui facilite des rencontresavec des groupes de poissons degrosses tailles.Cette plongée se déroule sur des sitesfabuleux et isolés, qui des profondeursmarines remontent presque jusqu'à lasurface.On pense que ce chef-d’œuvre dela nature a pu être le résultat d'unecroissance des océans dans les sièclespassés, et de ces océans, aujourd’huicomplètement submergés, mais peuplésde coraux ils maintiennent cettestructure d’une merveilleuse etgrouillante vie.Si quelqu'un doutait de pouvoir approcherde grands groupes de poissons, leguide nous surprend en nous dirigeantvers Bradford Shoals, vers le nord del'île de Bommie Kimbe ; la limpiditéde l’eau est surprenante, la visibilitésemble ne finir jamais, l’œil n'est pasen mesure d'établir un paramètre degrande référence à se disperser dansl’immensité bleue de la mer.À noter la splendeur et la variété desimmersions de la baie de Kimbe. Agureef est sans doute le domaine de rencontredes grands poissons ; de fait ilest possible de rencontrer des requinsgris de barrière (Carcharinus amblyrhynchos)et avec un peu de chance,peut-être en osant aller vers l'abysse,même des requins marteaux (SphyrnaLewini).Leur regards inquisiteurs avec lesquelsils nous approchaient nous a surpris,mais peut-être s’agissait-il exclusivementd’une pure curiosité de leurpart...Groupes de barracudas, même ungroupe de caranges voraces (Caranxsexfasciatus) se comportent de lamême manière, presque indifférents àla présence des plongeurs.Un groupe de trois ou quatre plongeursdans le territoire des grands poissons,a permis avec facilité de lesapprocher à quelques centimètres.82


Groupe de barracuda (Sphyraena Barracuda)Couple poissons lézard (Synodus saurus)Petit goby (Bryaninops youngei)83sportsetloisirs.ch


Outdoor scénarioWalindi.Couchéde soleil.Parallèlement à l’activitéstrictement corrélée avecla mer, la baie des merveillesoffre des itinérairesdivers, à fin de garantir mêmeau protagoniste non sousmarin,de très intéressantesalternatives.Entre les possibilités d’excursions,il est possible de visiterdes avions de chasse de l'arméedes Etats Unis datant de ladeuxième guerre mondiale, àtrente minutes en jeep du lieud’hébergement.Pour qui aime le vol, avec réservationau Walindi plantation(www.walindi.com), notre formidableresort et partner deplongée peut vous organiser demerveilleux survols en hélicoptèreau-dessus de la baie à desprix très intéressants.Les petites îles et la baie deKimbe, vues du haut, acquièrentun charme certain. Les différentestonalités de bleu de labarrière et du reef contrastentavec la multitude de verts dela très épaisse végétation.Enfin, un petit coin de paradispour touristes polyvalents, quine doivent pas seulement plongerpour pouvoir profiter del’immense beauté de ce coin deparadis.84Buceo de Blinth (Aceros plicatus)Pigeon de Victoria (Goura Victoria)


Vue aérienne de labarrière de coraux,Kimbe BayOù latrouve-t-on ?Commenty arriverLangueMonnaieFiche pratiqueLa Papouasie se situe au Nord de l’Australie, confinant avec le nord-est de l’Indonésie,représente l’archipel la plus au sud de l’équateur.Arrivés à Singapour nous poursuivons jusqu’à Port Moresby (aéroport internationalde Jackson). De là on rejoint Singapour avec la compagnie SingaporeAirlines (www.singaporeair.com ), le vol continue jusqu'à destination avec AirNiugini (http://www.airniugini.com.pg/). Les vols sont journaliers de Zürich.Au moment de la réservation, pour la classe économique, il est possible d’avoir10 kg supplémentaires de bagage au 20 déjà autorisés. Attention aux restrictions imposées par Air Niugini.La langue officielle est l’anglais et le pidgin ; ce dernier est parlé seulement parune minorité de la population. A noter qu’en PNG il exite 750 dialectes qui distinguentles diverses tribus de la Papouasie.La monnaie est le Kina; 2.5 Kina correspondent à 1,00 franc suisse.FormalitésPasseport valable au moins encore 6 moins depuis la date de retour, et visad’accès, qui peut être requis en Papouasie directement à l’aéroport de Jackson(Port Moresby) au moment de l’arrivée.TourOperator Les réservations peuvent être faites :- pour la plongée : Manta Reisen, Treichlerstrasse 10, 8032 Zurigo – website :www.manta.ch e-mail: info@manta.ch .- Pour l’évent du “Sing-Sing” : Papua New Guinea Tourism Promotion Autho -rithy ; Port Moresby ; PNG ; www.pngtourism.com email : info@pngtourism.comDécalagehoraire+8 h par rapport à la SuisseClimatPlongéeTropical. La saison sèche (juin - octobre) est la meilleure pour visiter PNG, lavisibilité est parfaite, spécialement pendant le mois d’octobre.La température est environ de 28/29° C et celle de l’eau 26/28° C.Durant la période des pluies, la température varie très peu par rapport à lasaison sèche.Les immersions depuis le bateau sont de trois par jour. Elles sont conduitespar un personnel professionnel ; l’estimation maximum pour chaqueresponsable de plongée est de 4 plongeurs. Chaque plongée est précédéepar un briefing détaillé." Sing-Sing " Le festival se déroule chaque année vers le 16-17 août .85sportsetloisirs.ch

More magazines by this user
Similar magazines