Le sommAIRe 02 / L'édIto 03 / Les Actus 04-07 / LA VIe ... - Laval

mairie.laval.fr
  • No tags were found...

Le sommAIRe 02 / L'édIto 03 / Les Actus 04-07 / LA VIe ... - Laval

le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / lele somles actusla vie citoyennele REPORTAGEles projetsla solidaritéLA vie des quartiersla vie à lavalLe développementL’ÉVÉNEMENTle sportLAVALOSCOPELES ACTUSTravaux de la Trémoille : c’est parti !Vie citoyenneDes ateliers de quartier pour imaginer le Laval de demainLE REPORTAGEVoyage au cœur des jumelagesLEs projetsLe nouveau visage de la place de la TrémoilleLA SOLIDARITÉMaintien à domicile : des services à la carte pour nos aînésLA VIE des quartiersLe Tertre en pleine mutationLA VIE A LAVALRythmes scolaires : pour une rentrée sereine en 2013Le développementPoisson met en boîte vos biensL’ÉVÉNEMENTUn défilé exceptionnel en hommage à Géo HamLE SPORTLe slackline : une discipline sur le filLAVALOSCOPELes coups de cœur/04/08/10/14/16/17/18/20/22/24/26Flashez ce codepour retrouver l’actualitéde la ville de Laval.Laval La Ville, mensuel d’informations édité par la Ville de Laval. Directeur de publication : Jean-Christophe Boyer - Rédactrice en chef : AurélieMadelin - Rédaction : Aurélie Madelin, Betty Chenaut, Didier Maignan - Photos : Philippe Meignan, Jacques Lugues, Didier Maignan, Enozone,Betty Chenaut, TECAM - Création : Royalties - Mise en page, photogravure : Imprim’Services - Impression : Imaye Graphic - Distribution : AdrexoISSN : 1274-7003 - Dépôt légal à parution du numéro - Ville de Laval - Direction de la communication - CS 71327 - 53013 Laval cedexTél. : 02 43 49 43 01 - Courriel : laval.laville@laval.fr Tirage : 32 000 exemplaires


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /maireRythmesscolaires :une rentréesereine pourles famillesJ’ai envers vous une responsabilité. Faire en sorte que larentrée prochaine, avec le retour du mercredi matin, soitune rentrée sereine. Sereine pour les enfants, sereine pourleurs familles et sereine pour tous les membres de la communautééducative.Je crois aux bienfaits de cette réforme.La semaine de quatre jours casse le rythme biologique desenfants. Elle a été très préjudiciable pour ceux qui rencontrentle plus de difficulté à l’école.Avant de mettre en œuvre cette nouvelle semaine, nousavons voulu vous écouter.Des rencontres ont eu lieu avec les représentants des parents,les enseignants, les directeurs d’écoles, les agents municipauxet les associations concernées, dont les comités d’animationdans les quartiers. Une conférence publique a permis à tousles parents qui le souhaitaient de prendre la parole.Que ressort-il de ces échanges ?D’abord qu’il faut assurer la continuité de la journée des enfants.Cela veut dire améliorer le service municipal d’accueilet assurer la prise en charge des enfants, entre la classe et lesactivités. Il faut également construire un projet éducatif ambitieux,décliné par quartier, pour garantir l’égalité des chances.Jean-Christophe BOYERMaire de LavalJe proposerai à la direction académique des services del’Éducation nationale en Mayenne de maintenir l’entrée àl’école à 8h30 et de raccourcir la pause de midi de 11h45à 13h30, pour une sortie des classes à 15h30. La Ville proposera2h30 d’accueil avec des temps libre de détente, detravail personnel et des activités péri-éducatives.Ce sera sans surcoût pour les familles. C’est un point surlequel nous sommes très attentifs.Et nous redéploierons nos moyens pour que cette réforme seconcrétise à budget constant pour la Ville./ 3


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leLa tondeusece n’est pas à toutes les heures !Les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptiblesde causer une gêne de voisinage tels que les tondeuses à gazonet les motoculteurs sont autorisés du lundi au vendredi de 8h30 à 12het de 14h à 19h30, les samedis et mercredis de 9h à 12h et de 15hà 19h, les dimanches et jours fériés de 10h à 12h. À noter égalementque chacun doit assurer l’entretien de son trottoir. Quelques minutessuffisent pour balayer devant chez soi et enlever les mauvaises herbes !Le carnetlavalloisMARIAGES / Ervin Kevac et MinelaHadzicNAISSANCES / Elsa Buttier,Chloé Djeumeni, Naziah Kourban-Aly,Juliette Hérisson, SafaAnjar, Abissa Touré, Safae Loujari,Mahawa Diakite, Léna Dessart,Agathe Coubard, Elise Vigouroux,Ilias Bagashev Khafif, YassminSassi, Aïa Dubois, MohamedDansoko, Coralie Gendry, LeylaBagashev, Zacharie Tareau,Maëline Sauloup, Léon Guilloteau,Louane Painchaud, MelyanaJoaris Afonso, Nina GaudinTachot, Stéfane Khuy, Tiara Jakupi,Khadidja Bennaïcha, Victor etAnselme Burel, Nathan BoulaisReuzeau, Antoine Faucheux, WilliamGuilletDécès / Aimée Fourré veuve deLucien Laurent, Hélène Duboisépouse de Claude Michel, GermaineBaron épouse de RenéGohier, Claude Hugnet épouxde Rolande Lacourbe, RoselineBigot veuve de Henri Coste, JoëlPaillard, Jean-Claude Choinet,Simonne Coste veuve de LucienJeanjean, Georges Therreauépoux de Renée Bannier, LouiseIlland veuve de Paul Adam, AnnePlanchais épouse de Daniel Masson,André Rocherullé époux deMarie Morinais, Joseph Renoult,Marie-Thérèse Rousseau veuvede Georges Guion, Joëlle Berthinépouse de André Bahier, PaulHalouze, Yvonne Martin, CamilleSauvage époux de Marie-JosèpheLandais, Armand Meignanépoux de Chantal Breget, JosephBuard époux de Georgette Barbier,Arsène Lesvesque époux deLucienne Cencier, Rolande Girardveuve de Louis Bahier, ChristianBrice époux de Claudine Georget,Michel Barré veuf de OdettePapin, Léa Perret, Marie-JosèpheDupont, Madeleine Goisbaultveuve de Emile LandaisLaval Virtual, succès bien réel !Inauguré par Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’Innovation età l’Économie numérique et Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire,Laval Virtual a rencontré un franc succès pour sa 13 e édition.Du 20 au 24 mars, 10 400 visiteurs ont franchi les portes de la salle polyvalente,pour découvrir ce qui se fait de mieux en matière de réalité virtuelle,de 3D ou de réalité augmentée. Avec une centaine d’exposants,4 500 professionnels (étudiants, chercheurs, entrepreneurs et ingénieursfrançais et étrangers) venus du monde entier, Laval Virtual confirmed’année en année son statut de grand salon européen : un rendez-vousincontournable pour les professionnels, une concentration d’applicationsspectaculaires pour le grand public, et un lieu d’expression de l’inventivitéd’étudiants et concepteurs de tous horizons.Laval la Ville disponible sur GooglePlayLes numérosutilesPompiers 18Police Secours 17Commissariat de police02 43 67 81 81SAMU 15Appel d’urgence européen 112SAMU Social 115Centre hospitalier02 43 66 50 00Enfance maltraitée 1194 /Centre anti-poison d’Angers02 41 48 21 21Croix Rouge 02 43 37 26 22Violences Conjugales Info 3919Centre administratif municipal02 43 49 43 00Police municipale02 43 49 85 55Laval Direct Proximité0800 00 53 53Office de tourisme02 43 49 46 46Déjà présente sur l’AppStore, l’application « Laval la Ville » est désormaisdisponible sur Google Play, la plate-forme d’Android. Elle permet d’accéder àde nombreux services pratiques à partir de son smartphone ou de sa tablettecomme les actualités, le magazine Laval la Ville, l’agenda du Théâtre ou encorela rubrique shopping pour trouver un commerce à Laval. Une nouvelleversion de l’application Iphone est également téléchargeable sur l’AppStore.Elle permet de signaler en temps réel au service Laval Direct Proximité, toutproblème sur la voie publique, en envoyant une photo prise sur son Iphoneavec la géolocalisation.Google Play / Laval la VilleAppStore / Laval la Ville


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /12,2millions d’eurosFrance Intera fait étape à LavalLe chiffredu mois…La Mayenne était au programme de l’émission Carnets de campagne diffuséesur France Inter du 25 au 29 mars. Plusieurs actions lavalloises ont étémises en exergue. Parmi elles : le festival des 3 éléphants, le documentairede 52 minutes consacré au lin et au textile à Laval de Pierre Guicheney,écrivain et réalisateur, ou encore « L’Effet Papillon », l’entreprise sociale deMélanie Péron, qui propose aux patients atteints de cancer ou pathologiesde longue durée, des services de loisirs et de mieux-être, à l’hôpital et àdomicile.www.franceinter.frLes motards ont du cœur :les inscriptions sont ouvertesPlus de 1 000 motos sont attendues pour la 13 e édition des motardsont du cœur le 12 mai. Objectif : recueillir des promesses de dons dusang, d’organes et de moëlle osseuse. Le départ est fixé à 7h place du11-Novembre. Les inscriptions sont ouvertes !Tél : 06 03 27 59 24 ou 02 43 69 10 14(aucune inscription sur place)C’est le coût total des travaux de la station d’épuration, dont 52% ontété financés par la Ville. Laval dispose désormais d’un équipement écologique,innovant et performant, qui a été inauguré le 29 mars. Sa capacitéde traitement est passée de 150 000 à 250 000 équivalents habitants.Autre nouveauté, elle est désormais capable de produire de l’énergiegrâce à une centrale de cogénération (biogaz). La chaleur est utilisée pourle plancher chauffant des serres et l’électricité produite est vendue à EDF.La foire expodu 8 au 12 maiPlus de 200 exposants, une trentainede secteurs d’activité représentés,plus de 20 000 visiteursen moyenne, la foire expo battrason plein du 8 au 12 mai au Parcdes Expositions de Laval/Saint-Berthevin. Maison et jardin, loisir,bien-être, décoration, produits astucieux,vins et gastronomie, auto/moto/camping-car… de nombreuxprofessionnel y proposerontleurs conseils, leurs produits etleurs nouveautés. Les animationssur le thème du Moyen-Âge promettentun divertissement et undépaysement complet et plein desurprises.Prix Stars et Métiersla BoucherieMeignanrécompenséeLe Prix « Stars et Métiers », organisépar la Banque Populaire del’Ouest et la Chambre de Métierset de l’Artisanat de la Mayenne,en partenariat avec la SOCAMAOuest a récompensé trois artisansdu département le 3 avril. Parmiles lauréats, Monsieur et MadameMeignan, boucherie Saint-Pierre àLaval, sont primés pour le dynamismecommercial dont ils fontpreuve. Leur boucherie est reconnuepour la qualité des produitsproposés et l’accueil chaleureuxdont bénéficient les clients.Un nouveaunuméro de l’OribusDepuis 1980, l’Oribus sort trois foispar an. La revue propose à seslecteurs des éclairages neufs etdivers sur l’histoire et la société enMayenne. Le n° 86 est sorti. Parmiles sujets traités, on y retrouve :« Les Durand, la dernière dynastiede bourreaux lavallois », « l’affaireBusson ou l’exécuteur exécuté »ou encore « les réfugiés du Pasde-Calais».www.oribus.frUne Maisondes usagersau CentrehospitalierLa Maison des usagers a ouvertses portes le 12 mars au Centrehospitalier de Laval. Cet espace situédans le hall d’entrée, est un lieud’accueil, d’écoute et d’informationpour les patients accueillis et leursproches. Ils peuvent s’informer sur letissu associatif ou se renseigner surles droits des patients, un problèmede santé, les moyens pour aiderun proche. Cet espace est animépar des bénévoles qui représentent11 associations différentes./ 5


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leBien circulerBoulevard Frédéric-ChapletJusqu’au 19 avrilAménagement d’un quai de bus/ Circulation alternée et stationnementinterditZ.I. des Touches21 avrilCourse cycliste / Circulation etstationnement interditsRue de BretagneJusqu’au 24 avrilTravaux électriques / Circulationalternée et stationnementinterditRue Félix-FaureJusqu’au 26 avrilTravaux d’eau et assainissement/ Circulation et stationnementinterditsParking Alfred-JarryJusqu’au 31 maiCantonnement de chantier /Stationnement interditFête des voisinsFaites-vous aider !La Ville encourage, commechaque année, les initiatives àl’occasion de la fête des voisinsqui aura lieu le 31 mai. N’hésitezpas à faire connaître vos initiativesainsi que l’occupation éventuelled’espaces publics auprès de votremaison de quartier qui pourravous accompagner dans l’organisationlogistique et matérielle. Lesdemandes peuvent être déposéesjusqu’au 7 mai.Avesnièresfait sa radioAvesnières FM, c est le nom dela radio qui émettra à Laval sur lafréquence 98.9 du 22 au 26 avril.Cette opération, initiée par lecomité d’animation Vivre Autourd’Avesnières, la maison de quartieret l’accueil de loisirs, est née dansle cadre du projet « Le Respect, tuconnais ? ». Objectif : faire s’exprimerensemble les habitants, lesacteurs associatifs et institutionnelssur la vie du quartier. Pendantces cinq jours, cette radio proposerades programmes 24h/24avec notamment des directs de10h30 à 12h et de 15h30 à 18h,des émissions enregistrées surla culture, le patrimoine, la vie àAvesnières, la météo, des journauxd’informations…6 /Saint-Vénérandretrouveson mobilierdu 17 e siècleLes fidèles ou les simples visiteursde l’église Saint-Vénérandpeuvent de nouveau admirerquatre de ses chefs-d’œuvre du17 e s, déposés pour restauration :le tableau de l’Annonciation ainsique les statues de Saint-Vénérand,Saint-Sébastien et Notre-Dame de Bonne-Encontre.Un Dimancheà Lavalà l’AubépinDessinés par le Conseil des Sages,deux circuits de promenade sontaccessibles à l’Aubépin, entrel’Aquabulle et les installations sportivesde l’ex-hippodrome.À l’occasion d’un Dimanche à Lavalle 19 mai, les Lavallois de toutes lesgénérations sont invités à découvrirce lieu de promenade avec sesdeux circuits de 2,2 km et 3,5 km.Le Château-Neuf :sans ses grillesLa démolition des grilles du Château-Neuf a commencé le 2 avril, marquantainsi la première étape des travaux d’aménagement de la nouvelleesplanade. D’ici quelques mois, ce nouvel espace sera un lieu depromenade ouvert à tous, qui contribuera ainsi à la qualité urbaine, àl’attractivité commerciale et touristique de ce quartier historique.Alerte pollens :inscrivez-vous à la newsletterVous êtes allergique aux pollens ou professionnel de santé ? La newsletteralerte pollens vous informe dès que les premiers grains depollens sont dans l’air. Les Pollinariums sentinelles sont des jardinscomposés d’espèces allergisantes dont la pollinisation est surveilléequotidiennement. Ils permettent aux personnes allergiques aux pollenset aux médecins d’avoir connaissance de la pollinisation des espècesallergisantes dès l’apparition des premiers grains de pollens dans l’air.À l’heure actuelle, il existe deux Pollinariums sentinelles opérationnels,dont un à Laval. Il est possible de s’inscrire sur le site de l’ARS pourêtre informé gratuitement par mail du début ou de la fin de pollinisationde chaque espèce.www.ars.paysdelaloire.sante.fr


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Les 3 Elefrecherchentdes hébergeantsLe festival Les 3 éléphantsrecherche des hôtes résidantsà Laval pour héberger artistes,organisateurs, techniciens,médias… pendant la durée del’événement du 24 au 26 mai.Rendez-vous sur les 3 éléphantsWajdi Mouawad,lauréatdu Prix Littérairedu 2 e romanWajdi Mouawad est le lauréatdu Prix Littéraire du 2 ème roman2013, décerné par Lecture enTête. Le jury présidé par SorjChalandon, a été séduit par sonroman Anima, pour la force deson écriture et la prise de risquenarrative. Ce roman est particulierde par sa construction et lamultiplicité des narrateurs quisont des animaux. Ce qui permetà l’auteur de montrer la violencedes hommes. Wajdi Mouawada reçu son prix le 7 avril dans lecadre du Festival du Premier Roman.Il rencontrera les lecteursle 6 juin à 20h30 à la Médiapole- café du Parvis à Laval.Le veilleur du mois…Isabelle a veillé le 17 mars à 18h11Cette journée printanière décline doucement (…). Mais que vois-jedans le ciel ? Un escadron de volatiles navigant en V… Ne serait-cepas des oies sauvages ? Vu la direction qu’elles prennent, l’annoncedu printemps est proche (…). Toujours beaucoup de circulation surle quai d’Avesnières. La fraîcheur arrive… Rentrée à la maison, boireune soupe bien chaude !!! Le soleil lui aussi s’est couché. Tout est grisbleuté (…).La ville s’endort.Un forum surla maladie de ParkinsonLa maladie de Parkinson reste méconnue du grand public. Dansle cadre de la Journée mondiale Parkinson, un forum d’informationgratuit avec le Docteur Cormier, neurologue et MadameRadou, kinésithérapeute est organisé le mardi 16 avril, de 14h à17h au Palindrome.RDV Emploi :400 postes à pourvoirLa 11 e édition de RDV emploi se déroulera le mardi 14 mai à la sallepolyvalente de Laval, de 9h à 18h. La manifestation prend de l’ampleurchaque année. Depuis sa création, le nombre d’employeurs présents atriplé et le nombre de demandeurs d’emploi a doublé. Pour cette nouvelleédition, 60 employeurs mayennais proposeront environ 400 postesà pourvoir.Un appelà témoinL’office national des ancienscombattants et victimes deguerre (ONACVG) prépare actuellementle 70 e anniversaire de laRésistance, des débarquements,de la libération et de la victoiresur la barbarie nazie. Pour cefaire, l’ONACCG recense actuellementtoutes les personnes ayantété résistants, combattants de lalibération, déportés, prisonniersde guerre, réfractaires au Servicedu Travail Obligatoire, ainsi quetoutes les personnes ayant vécules bombardements, la libérationde sa commune, l’arrivéedes forces alliées, le retourdes déportés. Concrètement, ils’agit de constituer une base dedonnées qui servira à mettre enrelation les professionnels del’Education et les medias avec lestémoins mis à l’honneur à l’occasionde ce 70 e anniversaire. Pourtoute personne désireuse detransmettre sa mémoire de cettepériode fondamentale de notreépoque, vous pouvez contacterl’ONACVG. Si vous connaissezquelqu’un susceptible d’êtreintéressé, n’hésitez pas à luitransmettre cette information.ONACVGTél : 02 43 91 70 90sd53@onacvg.frLa sirènesonnerale 2 maiChaque premier mercredi dumois, la sirène sonne à 12hdans tout Laval. Le premiermercredi de mai se trouve êtrele 1 er mai, jour férié, la sirèneest donc reportée au jeudi2 mai./ 7


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leDes ateliersde quartierpour imaginerle Laval de demainDeux heures avant chaque assemblée de quartier, des ateliersseront proposés aux habitants. Objectif : imaginer ensemble leLaval de demain.La Ville souhaite multiplier les rendez-vous de dialogue et de concertationavec les Lavallois, afin de les associer au maximum à la politiquemunicipale. Elle propose donc une autre forme de rencontreset d’animations publiques : les ateliers de quartier à compter du6 mai et jusqu’au 30 mai.Une visite urbanistiquede chaque quartierLa Ville organise les ateliers de quartiers deux heures avant les Assembléesde quartier. Le principe ? Proposer, en amont de chaqueAssemblée, une visite urbanistique du quartier animée par ÉricHamelin, sociologue, du cabinet Repérage urbain, en charge de laconcertation autour de Laval 2021. Avec l’idée d’aller à la rencontredes habitants sur le terrain. Ces promenades interactives permettrontde recueillir les avis des habitants, de prendre en compteleurs suggestions et de faire un point d’étape sur le projet urbain dechaque quartier. Le tout sera restitué lors de l’Assemblée de quar-Tribune de la majoritéInventerla garede demainRépondre aux enjeux cruciaux du transport de demain, dynamiser notre territoirepour attirer de nouvelles entreprises, notamment dans le secteur tertiaireet positionner Laval et tout le département, au cœur du grand ouest, ce sontles objectifs que nous poursuivons au travers du projet de l’aménagement dela gare.Ce programme ambitieux, nous l’avons engagé avec nos partenaires : l’État,la Région, le Département, Laval Agglomération, la SNCF et Réseau ferré deFrance.La gare de demain, nous l’avons envisagée comme un pôle multimodal, c’està-direun point de rencontre entre les différents moyens de transports en liantles réseaux de bus urbains et cars interurbain, le TER et le TGV sans oublierles modes de transports « doux » (covoiturage,vélos, piétons).Nous l’avons aussi imaginée comme un ensemble multifonctionnel, unvéritable « centre de vie urbaine » au sein duquel cohabitent services, commerceset restauration, activités tertiaires et logements, stationnement…Et enfin, nous l’avons pensée pour qu’elle soit une porte d’entrée vers le Nordde la Ville, avec pour axe central, la passerelle.Demain, la gare de Laval sera un équipement urbain structurant, qui réconcilierales enjeux de transport et les enjeux d’aménagement du territoire.J. C. BOYER, Y. KIESSLING, F. ERGAN, I. AÏT-ARKOUB, G. CHAUVEAU, C. GOURVIL, V. BAUDRY, L. BEDOUET, N. PEU,J. Y. LEFEUVRE, S. DESLANDES, S. A. HAMADAÏNE, F. MARCHAND, E. DOREAU, S. TOUCHARD, G. POIRIER,C. LEFEBVRE, G. GOURNAY, J. DOUMEAU, É. ANTONIO, J. LOUAISIL, C. ROMAGNÉ, S. LAUNAY, J. F. GERMERIE,F. FABRE-DUREAU, H. BRILLET, P. CUPIF, A. MORICE , M. ROLINAT, Z. BOUTIMAH, F. DEROUET, M. LORIOU,H. CHAÏRI, Q. MAUJEUL, G. GAROT.Contactez vos élus :Mairie de Laval - Place du 11 Novembre - 02 43 49 46 28 - elus.majorite@laval.fr8 /tier. Rappelons que pour améliorer et imaginer Laval demain, leshabitants peuvent également apporter leurs suggestions sur la carteparticipative à disposition sur le site laval2021.carticipe.fr.Les dates…- Saint Nicolas / lundi 6 mai / 16h30 / Palindrome- Avesnières / lundi 6 mai / 18h30 / Maison de quartier d’Avesnières- Centre-ville rive gauche / lundi 13 mai / 16h30 / Le Théâtre- Hilard-Grenoux / jeudi 16 mai / 16h30 / Maison de quartier de Grenoux- Pommeraies / vendredi 17 mai / 16h30 /Maison de quartier des Pommeraies- Centre-ville rive droite / lundi 27 mai / 18h30 / Hôtel de Ville- Fourches-Bourny / jeudi 30 mai / 16h30 /Maison de quartier des FourchesTribune de l’oppositionDes rythmes scolairesimposés sans méthode ni visionÀ l’occasion de cette tribune, qui reste un des rares moyens d’expression d’unecritique se voulant constructive, nous continuons de dénoncer les méthodes de M. leMaire pour lequel la critique est bannie et la concertation n’est qu’un vain mot donton use et abuse par simple souci de communication.Une réforme, dont la vocation première était de défendre l’intérêt de l’enfant, est ainsidevenue une interminable démonstration de force imposant à tous et dans la précipitationune (dés)organisation des rythmes scolaires.Ce n’est pas tant la semaine de 4,5 jours que l’on déplore mais bien la précipitationdans sa mise œuvre ne permettant aucune organisation en amont au sein desservices municipaux qui seront les premiers sollicités pour l’accueil et l’encadrementdes activités périscolaires.Par ailleurs, ni le théâtre, déjà bien occupé, ni les autres infrastructures de la ville nepourront accueillir, comme promis, 100% des élèves lavallois par manque de placeset de moyens. Mais les Lavallois ne sont plus à une promesse près non tenue !Enfin, prétendre qu’un budget de 450 000€, largement sous-estimé, couvrira lesdépenses liées à ce changement de calendrier c’est faire croire aux parents que laville n’aura pas recours aux caisses sans fond que les contribuables seront à nouveauappelés à remplir.Les voix qui se lèvent d’élus de droite comme de gauche, de parents d’élèves, de personnelsscolaires du publique comme du privé, de personnels municipaux… ne sontmotivées ni par un quelconque conservatisme ni par corporatisme mais bel et bienpar ce souci de bien faire pour préserver nos enfants en les mettant dans des conditionsfavorables de réussite et d’épanouissement. Peut-on encore parler de réussitelorsque M. le Maire décide unilatéralement de réduire le temps d’études surveillées à30 minutes contre 1h aujourd’hui ? Soit environ 1’30 en moyenne par élève !F. d’AUBERT, S. SOULTANI-VIGNERON, F. ZOCCHETTO, G. GALOU, X. DUBOURG, M. CHALOT, C. GRANDIÈRE,D. PILLON, J. PHELIPPOT, M. C. CLAVREUL.Contactez vos élus :16 rue Renaise - 02 43 59 25 95 - elus-opposition@orange.fr


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Handicap :concrétiserl’accès à toutpour tous !Lorsque l’on est non-voyant, mal entendant, que l’on se déplaceen fauteuil roulant ou avec des béquilles, on rencontre plus dedifficultés dans sa vie quotidienne. Des difficultés que la Villes’attache à gommer, grâce notamment au travail de la commissioncommunale d’accessibilité.Se déplacer avec la plus grandeautonomie, accéder aux différentsespaces publics sont desconditions essentielles de labonne intégration des personnesen situation de handicap. La Villepoursuit un objectif : permettrel’accessibilité pour tous. « L’accessibilitépour tous, c’est unconcept global. Notre volonté estde rendre chaque espace publicutilisable pour chaque personnequelle que soient son aptitudephysique, sensorielle ou mentaleet ses difficultés. Ces aménagementsdoivent pouvoir profiter àtous, comme par exemple à unepersonne plâtrée ou un seniormais encore à des parents avecleur poussette », explique MarielleRolinat, conseillère municipaleen charge de l’accessibilité.L’accessibilité pour tousPour atteindre cet objectif, laVille a bâti un dispositif en seréférant notamment à la loi du11 février 2005 relative à l’égalitédes droits et des chances etla participation à la citoyennetédes personnes handicapées. Ellea souhaité créer une commissionen juin 2009, qui a pour missiond’étudier chaque nouveau projetpublic en amont et proposer lesaménagements nécessaires àune meilleure accessibilité pourtous. La commission communaled’accessibilité, c’est le nomde cette instance, est composéede représentants de la Villede Laval, (élus et techniciens),d’associations qui œuvrent dansle domaine du handicap et destructures spécialisées. Chaquehandicap moteur, visuel, auditifet mental est représenté. « Celanous permet d’apporter des réponsesadaptées et proposer dessolutions spécifiques. Nous envisageonségalement d’y associerun senior pour avoir une visionencore plus globale », ajoutel’élue.Vivre « Laval » pleinementObjectif de la commission : réfléchiren amont des travaux pourpermettre à chacun de pouvoir« vivre » Laval pleinement.Concrètement, tous les nouveauxprojets d’aménagementsde voirie ou de bâtiments, lancéspar la Ville sont examinésen amont. « Pour les nouveauxprojets, la notion d’accessibilitéest systématiquement priseen compte dans le cahier descharges et fait même l’objet d’unchapitre spécifique depuis 2010.À chaque fois, le projet est validéavant les travaux et une visite sursite est organisée pour une miseen situation avant réception destravaux. Pour le square de Boston,par exemple, la commissiona formulé un certain nombred’actions pour que ce lieu depromenade soit accessible »,complète-t-elle. Cela a été aussile cas aux Fourches, aux Pommeraiesou en encore aux Vigneset plus récemment pour le projetCrossardière (lire p.13). À laTrémoille, la nouvelle esplanade(et notamment les pavés) a étépensée pour être facilement traverséepar les personnes à mobilitéréduite.Des travaux sur l’existant sontégalement réalisés, en lien aveccette commission. Réhabiliterla voirie, élargir ou abaisser untrottoir, construire une ramped’accès, installer des systèmessonores aux feux tricolores oucréer des places PMR, sontdes exemples qui sont réaliséschaque année. Pour compléterle travail de cette commission, laVille mène aussi en parallèle uncertain nombre d’actions. « Nousavons par exemple signé uneL’initiative…Des jeuxde sociétérevisitéscharte pour l’accueil des enfantset des jeunes en situation de handicapqui permet de mieux lesaccueillir dans les structures municipales…Depuis 2009 ; nousportons une attention particulièreaux aires de jeu. Une quinzained’entre elles a été complétéepar un jeu ou des accessoirespour que chacun puisse profiterde ces installations…», conclutMarielle Rolinat.Depuis septembre, les pôles éducatifs et scolaires de la SIPFP(section d’initiation et de première formation professionnelle) del’IME Jean-Baptiste Messager de Laval, ont mis en place une actionplutôt originale avec l’EHPAD Faubourg-Saint-Vénérand deLaval. Les élèves de Déborah Bouliou et les adolescents de PatriciaRoussel, (re)créent des jeux de société classiques comme leBingo, le Memory, le Jeu de l’oie, le Trivial poursuit et le Uno. Ils lesont personnalisés à partir de photos des principaux monumentslavallois. Au-delà du travail sur de nombreuses compétences enfrançais, en géographie, cette initiative permet également de travaillersur le lien intergénérationnel. Les jeunes testent leurs jeux,tous les mois, avec les résidents de la maison de la retraite./ 9


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leVoyageau cœur1958BOSTO(ROYAUMEdes jumelagesS’ouvrir au monde, tisser des liens avec d’autres peuples, partagernos cultures et nos différences… Telle est la philosophie quianime la Ville et les comités de jumelage dans les relations entretenuesavec nos huit villes jumelles. Laval la Ville vous emmènepour un voyage au cœur des jumelages…C’est en 1958 qu’a été scellé lepremier des jumelages lavallois.Il consacrait le rapprochementavec Boston (Grande-Bretagne).La Ville a ensuite engagé desrelations avec les villes de Mettmann(Allemagne), Garango(Burkina-Faso, ex Haute-Volta),Gandia (Espagne), puis Laval(Québec), le Département deChalcidique (Grèce) et Modesto(Etats-Unis). La Ville a signé en2010 une charte de coopérationavec Suceava (Roumanie)et Lovetch (Bulgarie). Si desrelations existaient avec cescollectivités, ces chartes permettentd’aller plus loin pourpromouvoir le développementd’échanges dans les domainesde l’économie, du développementdurable, de la culture, del’éducation et du sport. « Il y atrès peu de villes en France detaille similaire à avoir autant departenariats. À notre arrivée auxresponsabilités, notre objectifa été de conforter l’existant etde formaliser nos relations »,explique Françoise Marchand,adjointe en charge des relationsinternationales.S’ouvrir aux autresAu-delà de l’accueil de délégations(quatre à cinq en moyennechaque année), l’idée premièrede la Ville dans sa relation avecses « sœurs jumelles » est defavoriser les échanges entre lescitoyens. C’est d’ailleurs l’unedes missions des comités dejumelage. Si chacun d’entre euxorganise des rencontres et desvoyages, ils proposent régulièrementdes animations pour fairedécouvrir la culture de chaquepays : des rencontres sportives,des concerts, expositions, descours de langues, des ateliersde cuisine ou de lectures, desaccueils de corps de ballets,d’orchestres… Pour FrançoiseMarchand, « les comités de jumelagespeuvent aussi être desfacilitateurs de relations entre lespeuples. Si un Lavallois veut allerdans une ville jumelée, ils sontdes interlocuteurs de choix ».2011MODESTO(ÉTATS UNIS)LAVALPréparer la relève !Favoriser les échanges entrejeunes, c’est l’un des axes fortsde la politique de la Ville en matièrede jumelage. L’exemple leplus caractéristique, c’est le projetautour des ateliers hip-hop néen 2009. Une vingtaine de jeunesont constitué l’association K-Danse pour partager leur passionde la danse avec d’autres jeunesen France et à l’étranger. Aprèsun séjour à Metmann en 2010,ils ont reçu l’année d’après lesAllemands à Laval. « Cela a été1984LAVAL(QUÉBEC)1978GANDIA(ESPAGNE)1974GARANGO(BURKINA-FASO)une belle expérience à tel pointque nous l’avons reconduite en2012. Nous sommes allés à Polygyros,en Grèce et nous accueilleronsnos homologues grecs cetété. Le fait de s’appuyer sur ladanse permet de lever la barrièrede la langue pour échanger avecd’autres jeunes », se réjouit BabaDiawara, en charge de la coordinationde ce projet à la Ville. Denombreux échanges scolaires,en relation avec les comités dejumelage et/ou la Maison del’Europe en Mayenne, ont égalementlieu chaque année. Desjeunes du lycée d’Avesnières etTrois jumelages,une soiréeanniversaire !À l’occasion des 40 ans du jumelageavec Garango et Metmannet des 30 ans de celui de Lavalau Québec, les trois comités dejumelage s’associent pour organiserun événement ouvert aupublic autour de la gastronomieet de la culture de chaque pays.Cette grande soirée aura lieu le11 octobre 2014. Prenez date !10 /Quand l’Europese réunit en Mayenne !C’est une opération originale qui a débuté en 2008. Son nom ? EuropaFestival. Son but ? Fédérer l’ensemble des comités de jumelagesdu département et réunir 8 000 participants venus de tousles pays européens. Ses objectifs : échanger sur l’Europe et lespratiques sportives et culturelles lors des matchs et des rencontresartistiques. La prochaine édition se déroulera en mai 2014.Maison de l’Europe en MayenneTél : 02 43 91 02 67www.maison-europe-mayenne.euLa dictée lavalloisea 10 ansAutre action originale, organiséepar l’association Laval-Québec,la Dictée lavalloise permetde redécouvrir les richessesde la langue française. La10 e édition a eu lieu le 23 mars.Ce concours d’orthographe,qui s’adresse à tous, adultes,étudiants, élèves de l’enseignementprimaire et secondaire, sedéroule simultanément à Laval,(Mayenne et Québec), à Garango,à Suceava et à Lovech.


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /NNos villes jumelles :qui sont-elles ?UNI)1974BOSTON :METTMANN(ALLEMAGNE)Population : 36 000 hab. / Situation géographique: côte est de l’Angleterre / Lieuxd’intérêt : le Stump, église paroissiale, lemoulin Maud Foster Windmill, et son muséele Boston Guildhall.2010SUCEAVA(ROUMANIE)2010LOVETCH(BULGARIE)2009UNITÉ RÉGIONALEDE CHALCIDIQUE(GRÈCE)de l’IUT vont par exemple régulièrementà Gandia. À la maisonfamiliale et rurale de la Pignerie,des voyages éducatifs sont régulièrementorganisés à Lovetch.Au lycée Robert-Buron chaqueannée, des groupes d’élèvespartent en stages de quatresemaines dans le cadre du programmeeuropéen Léonardo àGandia, à Boston, à Lovetch età Mettmann. « Certains de nosélèves ont des propositions detravail d’été, voire d’embaucheà la suite de leur stage. Nousallons étendre ce dispositif auxélèves du pôle santé-social, quipartiront à Suceava et à Lovechdans des hôpitaux, des écolesmaternelles et des centres pourhandicapés », explique SolangeBruneau-Frileux, coordonnatricede ces séjours à Robert-Buron.Et au Québec ?Des jobs d’été sont proposésaux étudiants chez nos « cousins» de Laval au Québec,grâce à l’association Laval-Québec.Cinq à six emplois sont àpourvoir, chaque été, dans lesdomaines de l’animation et del’accueil de la clientèle dans unebase de loisirs de plein air. Cesjobs d’une durée de 8 semainessont rémunérés et l’hébergements’effectue dans les famillesquébécoises. En contrepartie,les jeunes québécois sont accueillisà Laval dans les famillesdes jeunes qui participent àl’échange. En plus de 25 ans,cette initiative a permis à plusde 350 jeunes de combiner découverted’un autre continent etimmersion professionnelle. « Aufil des années, notre désir detisser et de renforcer des liensà travers le monde n’a cesséde croître. Aujourd’hui, Lavaléchange et partage avec lespeuples de trois continents »,conclut Françoise Marchand.PratiqueVille de LavalRelations internationales et jumelagesTél. : 02 43 49 46 42jumelages@laval.frGARANGO :Population : 70 000 habitants, Situation :centre-est du Burkina Faso / Économie: forteactivité agricole (mil, sorgho, maïs, arachide…)et d’élevage (bovin).GANDIA :Population : 79 000 hab. / Situation : entreValence et Alicante. Lieux d’intérêt : cité balnéaire,sites naturels valorisés ces dernièresannées, Collégiale Santa Maria, Palais Ducal,Hôpital Saint-Marc, Alqueria del Duc.METTMANN :Population : 40 000 hab. / Situation géographique: à l’est de Düsseldorf / Économie: mode, industrie lourde et entreprisestertiaires (Henkel, McKinsey, Mitsubishi ouVodafone…)LAVAL (QUÉBEC)Population : 400 000 hab /Situation : île au nord de Montréal /Économie : hautes technologieset services.UNITÉ RÉGIONALE DE CHALCIDIQUEPopulation : 1,9 million d’hab. / Chef-lieu :Polygyros / Lieux d’intérêt : sites archéologiques(Olynthe, Kallithea), monastères(Mont Athos)… / Caractéristique : ville nataledu philosophe Aristote.SUCEAVA :Population : 118 500 hab. / Situation : Bucovine,région frontalière, de l’Ukraine / Lieuxd’intérêt : forteresse, église Saint-Georges,musée ethnographique, monastères peints,inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.LOVETCH :Population : 45 000 hab. / Situation : centrenord de la Bulgarie / Lieux d’intérêt : pontcouvert, unique dans le pays, quartierancien, forteresse, musée ethnographique…/ Caractéristique : ville natale de VassilLeski (héros de la libération bulgare contrel’Empire Ottoman).MODESTO :Population : 206 300 hab. / Situation : Valléecentrale de Californie. Économie : région agricole/ Caractéristique : ville natale du cinéasteGeorge Lucas./ 11


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leQuandamitiéRime avecsolidaritéL’action internationale lavalloise serait incomplète si elle ne comprenaitpas un volet de solidarité. C’est ce que l’on appelle lacoopération décentralisée. Derrière ce terme, se cache l’appuiau développement local. Zoom sur deux actions à Garango et àSuceavaLaval met en œuvre des actions de coopération décentraliséeavec Garango au Burkina-Faso et Suceava en Roumanie. Avecun objectif majeur : apporter un appui technique et humain auservice du développement de ces pays sur la thématique del’eau et de l’assainissement pour le premier et une meilleureconnaissance de la culture française pour le second.Objectif : l’accès à l’eau potable pour tous à GarangoDirection Garango pour le premier exemple. « L’accès à l’eau potableet à l’assainissement pour tous est l’un des objectifs du millénaire.Trop de personnes et notamment des enfants meurentchaque année de causes liées à l’eau insalubre », souligneFrançoise Marchand. Dans cette optique, le Conseil municipala décidé le 18 octobre 2010 d’appliquer la loi Oudin-Santini.Depuis 2011, 1% des recettes d’eau et d’assainissement sontdédiées au financement de projets concernant l’accès à l’eau età l’assainissement des communes de Garango, Komtoega, Niao-Ça s’est passé…Le forum Regards croisés nord et sudQuel statut pour l’agriculteur au Burkina Faso ? Quel rôlepeuvent jouer les acteurs de la société civile pour le développementde l’agriculture dans ce pays ? Vers quelles actionsles fonds destinés à financer l’agriculture burkinabè doiventilsêtre consacrés en priorité ? Le Burkina Faso est-il engagédans la voie de la souveraineté alimentaire ? C’est autour deces questions que s’est déroulé le forum Regards croisésNord et Sud organisé au quartier Ferrié les 16 et 17 mars.L’événement, organisé pour la première fois à Laval, en présencede Guillaume Garot, ministre délégué à l’Agroalimentaire,a réuni en moyenne 120 personnes (experts français etburkinabè des questions agricoles, responsables politiquesfrançais et burkinabè et représentants d’associations desolidarité internationale) et a permis de poser les bases etd’engager la réflexion sur ces thèmes.12 /gho et Boussouma. Avec un objectif pour ces quatre communesburkinabé : faire passer le taux d’accès à l’eau potable à 80% enzone rurale et 87% en zone urbaine (contre respectivement 60%et 74% en 2005) ; de faire passer le taux d’accès à l’assainissementà 54 % en zone rurale et 57 % en milieu urbain (contrerespectivement 10 % et 14 % en 2005). Et pour ce faire, 22forages sont construits ou en cours de construction. Pour les 19forages réalisés en 2012 et 2013, c’est un chantier de 190 000€co-financé par la Ville de Laval, l’agence de l’eau Loire-Bretagneet les quatre communes burkinabé. « Pour les accompagner,nous avons financé également une formation pour les élus afinde leur expliquer à quoi allaient servir ces forages et pourquoiils étaient nécessaires. Un technicien burkinabé a également étérecruté, avec pour mission de suivre les travaux et de coordonnertoutes les actions pour l’eau potable et l’assainissement »,ajoute l’élue. En parallèle, un autre projet, soutenu par le comitéde jumelage, Laval Agglomération, le Conseil Général, la Régiondes Pays de Loire, le Ministère des Affaires Étrangères et les artisansde Garango, est en train de sortir de terre. La Maison desartisans permettra l’alphabétisation et la formation professionnelledes artisans dans les différents corps de métiers.Une meilleure connaissance de la culture française à SuceavaRetour en Europe et plus précisément en Roumanie dans un toutautre domaine. La langue et la culture françaises sont traditionellementbien implantées dans la société roumaine. Non seulementen raison des liens politiques et culturels que la Roumaniea établis avec la France mais également grâce à leurs origineslinguistiques communes : français et roumain sont deux languesromanes. De plus en plus de Roumains souhaitent apprendre lefrançais. « À la demande de l’Université de Suceava, nous allonsfinancer un poste de lecteur de français qui serait égalementun médiateur culturel qui interviendra dans cet établissementet à la Maison de l’amitié, une structure mise à disposition despartenaires français et allemands du Judet de Suceava. Ce postepermettra aux étudiants de perfectionner leur français mais aussid’en savoir plus sur notre culture », souligne Françoise Marchand.


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Partagerla ruele défi deCrossardièreVivre la ville autrement. C’est le défi que veut relever la Ville avecson projet de requalification de la rue Crossardière. Objectif : enfaire un espace public partagé entre piétons, cyclistes et automobilistes.Les travaux ont débuté ce mois-ci…« Un toboggan à voitures », c’est en ces termes que Jean-ChristopheBoyer, le maire de Laval décrit l’actuelle rue Crossardière. Cette rue esten effet un axe majeur, qui mène au centre-ville en passant par le pontde l’Europe et qui est emprunté par 7 500 voitures chaque jour. Cetaxe, la Ville veut le transformer, le sécuriser et le moderniser. Quatregiratoires à la place des feux tricolores, mise en double sens du pontde l’Europe jusqu’à la rue Jules-Ferry et aménagement d’une pistecyclable pour remonter la rue en direction du quartier de la gare…27 km/h de moyenneactuellement« Si la vitesse est limitée à 50km/h, nous avons réalisé une étude quimontre qu’actuellement la vitesse moyenne pour descendre de la gareau centre-ville est de 27 km/h. C’est en partie dû aux arrêts aux feuxtricolores, ce que l’on appelle le stop-and-go. Pour plus de sécurité,le projet prévoit de limiter la vitesse à 30 km/h et 20 km/h aux abordsdes deux établissements scolaires. Pour fluidifier la circulation, quatregiratoires seront installés : un premier au niveau de l’angle de la rueSolférino et de la rue Crossardière, un deuxième au niveau de la rueFelix-Faure, et un troisième sur le qui Béatrix-de-Gâvre, devant le pontde l’Europe et un quatrième cours de la résistance », relate FrançoiseErgan, adjointe en charge de l’urbanisme.Priorité aux piétons« L’aménagement de l’espace public ne peut plus se concevoir uniquementau regard de l’automobile. C’est cette philosophie qui aguidé le projet d’aménagement de la rue Crossardière. Au terme destravaux, deux plateaux piétonniers seront des espaces partagés avecles autres usagers que sont les piétons, les cyclistes et les personnes àmobilité réduite. Le piéton prendra le pas sur le cycliste qui lui-mêmesera prioritaire sur la voiture », complète Françoise Ergan. Les trottoirsseront agrandis, pour passer à 2,50 m et des bancs seront installéstout au long du parcours. Aux abords de l’Immaculée-Conception etde Fernand-Puech, deux plateaux piétonniers surélevés seront installés.Cela permettra d’améliorer la sécurité des 2 000 élèves scolarisésdans les deux établissements. « Comme cela se fait, depuisdes années, rue de Bretagne devant le collège Sainte Thérèse, lesbus scolaires s’arrêteront sur la chaussée », ajoute Mickaël Bouleau.Côté stationnement, la rue disposera à terme de 32 places permanentes(contre 15 actuellement). « Nous avons voulu que ce projetsoit exemplaire en terme de développement durable. Il y aura trèspeu de marquage au sol. Nous allons par exemple utiliser des clouspour les plateaux piétonniers plutôt que de la peinture. Nous installeronsdes aménagements paysagers en bas de la rue Crossardière etun éclairage à basse consommation », conclut l’élue.Le calendrierdes travauxD’avril à fin mai : 1 ère tranche / Cours de la Résistance - rue duVieux Saint-Louis et Pont de l’EuropeJuin-juillet : 2 e tranche / Quai Béatrix-de-Gâvres - rue SolferinoAoût à décembre : 3 e tranche / Rue CrossardièrePendant les travaux, les parkings et commerces de l’alléedu Vieux Saint-Louis restent accessibles./ 13


Le nouveau visagede la place de la TrémoilleEn novembre, la place de la Trémoille sera rendue aux Lavallois. Ceprojet qui modifiera le visage urbain du centre historique de notreville, permettra de valoriser le Château-Neuf et le caractère remarquablede la place, de créer un nouvel espace public convivial etde qualité au cœur de la ville et donner plus de place aux piétons etaux vélos tout en conservant du stationnement.


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leMaintien à domiciledes services à la cartepour nos aînésAide à domicile, portage des repas, téléalarme… Ces services, proposés par le Centre communald’action sociale de la Ville, aident les seniors et les personnes en situation de handicap à être autonomeset à continuer à vivre chez eux.190 repas livrés chaque jour,600 bénéficiaires de l’aide à domicileet une centaine de porteurs detéléalarme… la Ville propose denombreux services pour les seniors,à partir de 60 ans et les personnesde moins de 60 ans en situationde handicap ponctuel ou pérenne.« Ce qui fait la force du servicemaintien à domicile, c’est la notionde guichet unique au sein du CCAS.Il y a un véritable travail de collaborationavec le Service de Soins InfirmiersÀ Domicile (SSIAD), avec Dépan’âge…», débute Loïc Bedouet,adjoint en charge de la solidarité.« Lorsque les actes de la vie quotidiennedeviennent difficiles poursoi-même ou l’un de ses proches,il est possible de faire directement16 /appel au service maintien à domicile», explique Aurélie Massonnet,responsable de ce service.Un service à la carteL’équipe prend ensuite en chargechaque demande pour proposerune solution personnalisée. Celacommence systématiquement parune visite à domicile, pour évaluerles besoins de la personne. « Nousidentifions avec la personne ou sonentourage, les aides qui peuvent luiêtre utiles : ménage, courses, repassage,préparation des repas, lecture,promenade… », ajoute-t-elle.Un service à la carte en quelquesorte, gage de qualité. 76 aidesà domicile, qualifiées, formées etpolyvalentes, sont au service desLavallois 7j/7 de 8h à 20h. Celapeut-être pour l’entretien du cadrede vie (ménage, repassage…), pourl’accompagnement dans les gestesquotidiens (aide au lever, à la toilette…)ou dans les relations versl’extérieur (sorties, lecture…). Ellesont un rôle d’accompagnementessentiel. Elles aident les usagers,sans faire les choses à leur place.Elles peuvent également interveniren soutien à l’entourage pour leurdégager du temps par exempleou être un relais avec les autresservices du CCAS. Côté financier,l’équipe du CCAS explore toutesles aides qui peuvent être mises enplace et peut proposer un tarif enfonction des ressources.Le portage de repas 7j/7Autre service proposé : le portagede repas. Le CCAS fournit auxpersonnes âgées qui en font la demandeun repas complet et équilibré,dont le tarif varie en fonctiondes ressources de 5,51€ à 9,86€.Livrés sous barquette (avec la possibilitéde mise à disposition d’unefournette pour les réchauffer), cesrepas sont confectionnés par le servicerestauration collective de la Villeet livrés à domicile. Là encore, c’està la carte : on peut, par exemple,prendre ces repas tous les jours outrois fois par semaine. Pour beaucoupde personnes âgées ou handicapées,se faire livrer ses repaspermet de continuer à vivre chezsoi. La visite de l’un des cinq agentsde livraison est aussi un plus quivient rythmer la journée.La téléalarmeDernier volet de l’aide en faveur dumaintien à domicile : la téléalarme.Ce système, qui fonctionne 24h/24,offre à une personne un lien permanentavec une plate-forme quien cas d’urgence (une chute parexemple) peut alerter des personnesproches ou les services desecours.PratiqueCCASService maintien à domicileTél : 02 43 49 47 30maintien.domicile@laval.fr


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Le Tertre,en pleine mutationSitué au sud-ouest de Laval, aux abords de la Polyclinique, leTertre est un quartier en pleine mutation. Il va s’étoffer de plusieurséquipements publics dans les prochains mois. Le point surles projets en cours…Avec la polyclinique et la gendarmerie, le Tertre est un quartier plutôtrésidentiel, en pleine urbanisation. Cette urbanisation devrait d’ailleurss’accélérer encore. Dans quelques années, le quartier pourraitcompter 800 foyers pour environ 2 000 habitants. « Commepour tous les quartiers, notre ambition est claire : constituer despôles attractifs pour les habitants, mêlant logements, équipementspublics, activités et commerces. C’est ce que nous allons faire auTertre en construisant un équipement public de proximité », souligneFrançoise Ergan, adjointe à l’urbanisme.Une demande des habitantsPour répondre à la demande des habitants, la Ville a prévu deconstruire un équipement public sur le quartier du Tertre. Pour cela,elle a déjà fait l’acquisition de deux parcelles d’une surface totalede 8 000 m 2 . « Lors de la présentation du projet lors de l’assembléegénérale de l’association de quartier, le 25 janvier, il a reçu un bonaccueil de la part des habitants. Cet équipement sera implanté auxabords de la rue Saint-Bernard de Clairvaux. C’est un emplacementidéal car il est situé au cœur du quartier. », ajoute l’élue.Un bâtiment, trois servicesCet équipement public accueillera une salle polyvalente, un lieud’accueil périscolaire et une micro-crèche. D’une capacité de100 places assises, la salle polyvalente de 160 m² permettra, à lafois, d’accueillir les associations et des réunions de famille. L’objectifest d’offrir un lieu convivial aux habitants. Elle disposera doncde toutes les commodités : salle de réception, de réunion, cuisine,mobilier… Le projet prévoit également la réalisation d’un espacepour accueillir les enfants sur le temps hors scolaire ainsi que leséchanges entre assistantes maternelles. Dernier volet de cet équipement: l’installation d’une micro-crèche. « Cela permettra d’avoirun ensemble cohérent et d’améliorer le cadre de vie des habitants», souligne Françoise Ergan.Un parc de 8 000 m 2Au-delà du bâtiment, la Ville aménagera la parcelle de 8 000 m 2pour en faire un lieu de promenade pour tous les publics. « Commepour le bâtiment, notre idée est d’être le plus respectueux possiblede l’environnement. Nous souhaitons conserver la verdure et le boisementqui font la richesse du Tertre. À terme, ce sera un parc aménagéet paysager avec du stationnement vert et des équipementsde qualité adaptés à tous les âges. Il y aura du mobilier urbain, uncity-stade pour les adolescents et une aire de jeux pour les pluspetits. », confirme l’adjointe en charge de l’urbanisme. L’heure estactuellement aux études. La Ville a lancé un appel d’offres auquelneuf cabinets d’architectes ont répondu. Le nom de l’architectesera connu dans les semaines à venir et la livraison est prévue pour2014.Le Tertre a son association d’habitantsAméliorer les structures de l’ensemble des lotissements de lazone du Tertre, relayer les attentes des habitants, parfaire laqualité de vie de tous dans le respect de l’environnement etfaciliter les échanges entre les résidents, ce sont les objectifsde l’association Le Tertre.Maison de quartier d’Avesnières - 2 rue du PonceauTél : 02 43 26 35 66 - assoletertre@gmail.com/ 17


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leRythmesscolairesune rentréesereineen 2013Le 30 mars, la Ville a organisé un temps d’échange avec les parentssur la réforme des rythmes scolaires, avant d’adopter une positionofficielle à la mi-avril sur l’organisation des rythmes scolaires à Laval.La Ville de Laval appliquera la réforme des rythmes scolaires en septembre2013. Cette réforme conduira à mieux répartir les heures de classe sur lasemaine afin d’alléger les apprentissages pédagogiques quotidiens en laissantla place à la découverte d’activités sportives, artistiques et culturelles.Ces activités permettront à chacun de découvrir des compétences et descentres d’intérêt nouveaux. L’équipe municipale est à pied d’œuvre depuisplusieurs mois déjà pour réunir les conditions d’une rentrée sereine pourtoutes les familles lavalloises. La concertation avec l’ensemble des partenairesde la communauté éducative, enseignants, associations, parentsd’élèves, agents municipaux, comités d’animation, services de l’État avaitdéjà permis de dégager plusieurs orientations.250 parents à la conférenceUne conférence publique, en présence de la Préfète de la Mayenne, CorinneOrzechowski, de Solange Deloustal, la Directrice académique desservices de l’Éducation nationale et de Philippe Paré, le directeur diocé-sain de l’enseignement catholique, était organisée devant 250 parents, le30 mars. Ponctuée de témoignages autour des rythmes de l’enfant, cetteconférence a, également, permis à Jean-Christophe Boyer de présenterles différents scénarios pour l’organisation de la semaine.L’organisation de la semaine en septembre 2013À l’issue de cette période de concertation, Jean-Christophe Boyer présenterale projet d’organisation à la DASEN, autorité compétente pour l’arrêterdéfinitivement. Conformément aux échanges intervenus avec les parentset l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, la Ville proposeraque l’entrée à l’école soit maintenue à 8h30 tous les matins, que la journéede classe soit allégée les lundis, mardis, jeudis et vendredis (3h15 le matinet 2h00 l’après-midi) et que la pause méridienne soit raccourcie (11h45-13h30). Ainsi les écoliers lavallois quitteront l’école tous les jours à 15h30,le temps des activités péri-éducatives prenant le relais à ce moment de lajournée. Lors de la réunion du 30 mars, Jean-Christophe Boyer a rassuréles parents sur la continuité de la journée de l’enfant dans sa prise encharge notamment et l’engagement de la ville d’améliorer son offre périéducative.Questionsde parents…« Pourquoi avoir choisi d’appliquerla réforme en 2013 ? »La Ville de Laval appliquera laréforme en 2013 dans l’intérêtdes enfants. La semaine dequatre jours est unanimementcondamnée car préjudiciableaux apprentissages.« Cela risque d’allonger lasemaine de mon enfant etdonc de le fatiguer ? »La semaine de quatre joursconcentre les cours sur unnombre de jours réduit. Elleest source de fatigue et de18 /difficultés scolaires. La réformedes rythmes scolaires conduiraà mieux répartir les heuresde classe sur la semaine afind’alléger les apprentissagespédagogiques quotidiens.« Comment se déroulera lemercredi ? »Dès la fin de la classe à 11h30,la Ville prendra en charge letransport des élèves vers un oudeux accueils de loisirs, référentsde l’école. Les enfantspourront y déjeuner et participerl’après-midi aux activitésde l’accueil de loisir commec’est le cas aujourd’hui. Unservice d’accueil sera égalementassuré dans chaqueécole jusqu’à 12h30.« Combien ça coûte ? Y aurat-ilun coût supplémentairepour les familles ?»La Ville intervient actuellementsur le temps scolaire enproposant activités sportives ouculturelles. Ce budget annuelest de l’ordre de 430 000€.Ces interventions seront basculéessur le temps périscolaire.Enfin, la Ville bénéficieradu fonds d’amorçage promispar le gouvernement soit250 000€. Il n’y aura donc pasde surcoût pour les familles.supplémentaire cette année.« Le personnel qui encadrerales activités périscolaires serat-ilformé ?La Ville saisit l’occasion decette réforme pour repenserglobalement les tempsd’accueil périscolaire incluantson offre d’activités péri éducativeset la pause méridienne. Ils’agira d’accompagner la formationrenforcée des personnelset de co-construire avectous les acteurs de la communautééducative (enseignants,parents, associations) un projetéducatif territorial décliné enprojet pédagogique par quartier(écoles, accueils de loisirs,maisons de quartier).


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Tout LavalchanteLes ChoraleslavalloisesVariéte / chants pour enfantsLa Perrinette / 4-10 ans et les 11-14 ansCatherine Renou - Tél : 02 43 69 31 68renoucatherine@gmail.comJazz / chanson française et internationale/ gospelsCafé Sucré / 15-25 ansCatherine Renou - Tél : 02 43 69 31 68renoucatherine@gmail.comA capellaVocalité / 18-50 ansCatherine Renou - Tél : 02 43 69 31 68renoucatherine@gmail.comClassique / sacré / variété / jazz / spiritualsFlorilège / Dès 18 ansLuc Huet - Tél : 02 43 90 99 16huet-joseph@wanadoo.frLes chorales associatives de Laval comptent environ 600 choristes amateurs qui s’adonnent régulièrementau plaisir du chant. Enfants, jeunes, adultes, répertoire classique, variétés, jazz ou chantdu monde, il y en a pour tous les goûts.« Il existe au moins une dizainede formations à Laval. La demandedes adultes est très forte.Ces personnes se retrouventpour le plaisir de chanter ensembleet de découvrir les joiesde la polyphonie », expliqueCatherine Renou, très impliquéedepuis 35 ans dans les choraleset à l’origine de la création deplusieurs d’entre elles.800 chanteursL’offre est très riche sur Lavalet, si on ajoute des formationscomme la chorale de l’ORPAL,les chorales scolaires, les choralesparoissiales, les classesmaîtrisiennes ou des groupesplus atypiques comme « la Verruesur le Gâteau » et une touterécente chorale punk, on arrivefacilement à 800 chanteurs.« On peut seulement regretterle peu d’intérêt des plus jeunespour l’activité chorale considéréecomme une activité secondaire», ajoute Catherine Renou.La doyenne des chorales lavalloisesest la Lyre Saint-Tugal.Fondée en 1969 par d’anciensmaîtrisiens de la Cathédrale deLaval, la Lyre compte aujourd’hui60 choristes dirigés par un chefprofessionnel, Christophe Michel.Elle se produit le plus souventavec l’OLM, l’Orchestre deLaval et de la Mayenne, sous ladirection de Noël Hazebroucq.Diverses et variéesRegistre très classique égalementpour l’ensemble vocalUna Voce. Sous la direction deChristiane Godeau, les choristestravaillent plus particulièrementles oeuvres de la Renaissance.Quatre chorales de Laval (Florilège,La Perrinette, Café Sucréet Vocalité) font partie du réseauÀ Cœur Joie. « Cela permetde participer à des rencontresrégionales, nationales et internationalescomme « Les Choralies» à Vaison la Romaine, des’inscrire à des stages de chantet d’optimiser la formation deschefs de chœur », souligneCatherine Renou qui emmènerades Lavallois à Vaison la Romaineen août prochain (Il restedes places dans le car, précise-t-elle…). De son côté, avec ses225 choristes, la chorale Coupd’Chœur met l’accent sur le travaillocal. Créée en 2001, « elleassocie le plaisir de chanter àcelui de partager et de donner,explique son président LaurentDenis-Lutard. Nous donnonsenviron dix à quinze spectaclespar an et nous récoltons plus de20 000€ par an au profit d’associationscaritatives qui noussollicitent. » Coup d’Choeur présenterason nouveau spectaclele 15 juin prochain à la Sallepolyvalente de Laval.Une chorale punk !Impossible ici de faire une présentationexhaustive des choraleslavalloises. il faut tout demême citer, dans le désordre,Bis Repetita, la chorale Scolaïca,et Madiba, sans oublier lesformations marginales comme« la Verrue sur le gâteau » quise définit comme une choraledéjantée et la chorale punk aurépertoire anarchiste-libertaireoù même ceux qui chantentfaux sont admis !Chanson françaiseCoup d’Choeur / Dès 18 anscontact@coupdchoeur.orgChants traditionnels et contemporain/ gospel / chants du monde / chansonfrançaiseBis Repetita / Dès 18 ansPhilippe Guesdon - Tél : 06 73 89 21 92chorale@bisrepetita.frClassique / religieux / renaissance /contemporainLyre Saint-TugalChristophe MichelTél : 06 08 77 40 38 - 02 43 69 16 87lyre.st.tugal@wanadoo.frChants du monde et traditionnels /classique / gospelChorale Scolaïca / Dès 18 ansRéjane Hirigoyen - Tél : 06 71 42 21 42rejagoyen@yahoo.frMusique classique renaissance / musiquecontemporaine / danse ancienneEnsemble vocal Una VoceAnne Vandame - Tél : 09 50 71 35 43anne.vand@hotmail.frGospel / negro spirituals.MadibaIsabelle Pichard - Tél : 06 77 69 26 39/ 19


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / lePoissonmet en BOÎTEvos biensL’entreprise de déménagement Poisson, bien connue des Lavallois,offre avec Sésame-Box® un nouveau service à ses clients, leself-stockage en libre-service.Le concept est relativementsimple : la Sésame-Box® permetaux particuliers comme aux professionnelsde stocker meubles,documents, matériels etc. dansdes caissons privatifs et sécurisésde toutes tailles et accessibles24h/24 et 7j/7. Lancé il y a maintenantun an, ce service rencontreun vrai succès et représente aujourd’hui10 % du chiffre d’affairesde l’entreprise. La marque a étédéposée et une identité visuellepropre, reprenant les couleurs dePoisson a été créée. Une publicitétournée par une société locale etavec des comédiens lavallois estmême projetée actuellement surles écrans de cinéma.Souplesse et simplicité« Le concept existe déjà chezdes concurrents, explique AntoineQueruau-Lamerie, le Pdg.Mais notre force repose sur la20 /simplicité, la souplesse et laqualité du service offert par uneentreprise familiale. Nous proposonsdes caissons de différentestailles de 7 à 35 m 3 , résistant àl’effraction, accessibles à touteheure du jour et de la nuit, surun site surveillé par des caméras.Le client y met ce qu’il veut,quand il veut ; il n’y a pas d’engagementde durée et le volumepeut évoluer à tout moment.Chaque Sésame-Box® est aménagéesur mesure en fonctiondes besoins du client. »En chiffres…1930 : création de l’entreprise1998 : reprise par Isabelle et Antoine Queruau-Lamerie1 M€ de chiffre d’affaires1 000 déménagements par an12 salariésUne centaine de box sont ainsidisposées dans l’enclos desdéménagements Poisson. Pourles particuliers, qui représententenviron 35 % des clients, c’est lapièce supplémentaire, le grenieroù on peut entreposer meubleset cartons. Pour les professionnels,les usages sont multiples.« Nous avons par exemple desartisans qui laissent dans noscaissons leur matériel de chantier,poursuit Antoine Queruau.C’est beaucoup plus économiqueque de louer des mètrescarrés d’entrepôt, il n’y a pas debail et nous apportons la sécurité.Cela fonctionne comme uneconsigne, en plus grand. Descommerçants de galeries marchandes,qui ont peu d’espacede stockage, laissent dans nosbox les cartons de vêtementsde la saison et viennent se réapprovisionnerau fur et à mesure.Nous pouvons même assurerla réception des marchandiseslivrées par les transporteurs etles ranger dans les caissons. Ily a enfin les commerciaux nonsédentairesqui rayonnent dansla région et qui gardent cheznous leurs échantillons ou lesmatériels de démonstration. Làencore, nous pouvons gérer pourle client la réception de ses produits,le contrôle des colis et lerangement dans les caissons.Pour le représentant de commercequi est en déplacement,c’est un service très appréciable.»Développer la formuledans d’autres villesToutes les solutions sont envisageables.Les caissons sontaménagés à la demande desclients pour garantir des conditionsoptimales en termes detempérature et d’hygrométrie.Ils peuvent être transportésdu jour au lendemain surun autre site ou chez le clients’il le désire. L’activité étant enpleine expansion, le site de lasociété Poisson sur la zone duMillénium à Saint-Berthevin nepermettant pas une extensionà l’infini, le chef d’entrepriseenvisage d’ouvrir d’autres pointsSésame-Box® dans des villesmoyennes comme Château-Gontier, Mayenne, la Flèche,Vitré, Segré… Objectif pour AntoineQueruau-Lamerie : se rapprocherdu client, favoriser sonautonomie et diversifier l’activitétraditionnelle de déménagementet garde-meubles qui reste actuellementl’activité principale.


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Votreshoppingen ligneUn nouveau site web qui peut concerner tous les Lavallois vient devoir le jour, c’est Myboutique-laval.fr. David Leblond et Éva Kuntzen sont les concepteurs. Simple d’utilisation, vous filtrez les commercesqui vous intéressent et visualisez leurs fiches détaillées(produits proposés, tarifs, horaires d’ouverture, plans d’accès…).Avec MyBoutique-Laval.fr, à vous les vitrines virtuelles de vos boutiqueslavalloises préférées. Réservez ou commandez directement,depuis chez vous, les produits qui vous tentent et venez les retireren magasin dès que vous en avez la possibilité.www.myboutique-laval.frBenoît HaudouinNouveau coiffeurpour hommesAmbiance simple et décontractéepour ce salon de coiffure,qui a pris la suite de GérardHuard, parti à la retraite il y aquelques mois. Que vous soyezun homme au look branchéou classique, Benoît Haudouinsaura être à votre écoute afinde vous conseiller la coupe quivous conviendra. Fort de douzeannées d’expérience, Benoîtallie différentes techniques(coupes au rasoir, ciseaux,tondeuse). Dans son salon, ilaccueille sa clientèle sur rendezvousdu mardi au samedi, de8h30 à 12h et de 13h30 à 19h.52, rue Victor BoisselTél : 02 43 53 55 17Du 12 au 20 avrilQuatre créateurs mayennaisvous proposent leurs pièces uniquesLa nouvelle tendance des concepts store (ou pop-up store) s’installe àLaval, et plus précisément chez Innov & Créa, au 9 rue du Pont deMayenne. Quatre créateurs mayennais se prennent au jeu de l’éphémèrele temps d’une boutique qui ouvre ses portes jusqu’au 20 avril, de11h à 19h. La boutique éphémère se veut un lieu curieux, ouvert et accueillantqui rassemble dans une même édition les marques telles queNova Cosy (linges de lit), Un week-end à la maison (meubles sur-mesure,originaux et simples), l’Étoffe des Rêves (bijoux, chèches, lacets, coussins,cabas…), et le Q entre 2 chaises (objets déco…). Pièces uniques,séries limitées et découvertes sont au rendez-vous.9, rue du Pont de Mayenne - Tél. : 06 75 19 91 74Chez LudoNouveauxpropriétairesAprès 14 ans d’existence,l’enseigne Chez Nimbus achangé de propriétaires etde nom. Marina et LudovicThireau l’ont rebaptisé ChezLudo et vous accueillent dulundi au vendredi. À l’heuredu déjeuner, Ludovic travailledes produits frais, locaux et desaison. Le menu complet està 12€ et les formules proposéesavec un choix quotidienparmi une entrée ou le buffetde hors-d’œuvre à volonté, troisplats dont un poisson et troisdesserts, qui se renouvellent aufil des jours. Le café-restaurantvous accueille aussi pour vosréceptions et repas de famille,sur réservation, à partir de15 personnes.17, avenue d’AngersTél : 02 43 56 71 99/ 21


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leVoitures anciennesUn défilé exceptionnelen hommage à Géo hamL’association des amis de Géo Ham célébrera, les 4 et 5 mai, le centenaire du meeting auto/moto,qui avait fait étape à Laval en 1913 et a été le déclic de la passion de Géo Ham pour le monde de lavitesse. Pour l’occasion, une soixantaine de voitures seront au rendez-vous. En route vers le passé,100 ans en arrière, pour comprendre la portée de l’événement…12 mai 1913. En ce jour de lundide la Pentecôte, c’est l’affluenceà Laval. Et pour cause, unecourse de vitesse est organiséedans les rues de notre ville. « Ilfaut imaginer que cette courseétait organisée de la Place du11-Novembre en passant parl’actuelle rue du Général-de-Gaulle et la rue de Bretagneavec l’objectif, pour les bolides,de réaliser le meilleur temps.C’est inconcevable aujourd’huisans barrière de protection et,pourtant c’était une réalité, il y a100 ans », souligne Étienne Tonin,président des amis de GéoHam. Au total, une soixantainede véhicules (motocyclettes -side-cars - voitures de tourismeet de course) sont au départ.Dans cette catégorie de voitures,on retrouve les plus belles : trois22 /Bugatti mais aussi des FAB, desHispano-Suiza, des Ford, desRenault… Et le meilleur temps,35 secondes, est réalisé par l’undes meilleurs pilotes de sa génération,Georges Boileau au volantde sa Peugeot, qui vient de battreun record du monde à Brooklands(Grande-Bretagne) et qui,après Laval, prendra la directiond’Indianapolis (États-Unis) pourgagner aux mains de Jules Goux.« Pour se rendre compte de laportée de l’événement, c’est unpeu comme si Fernando Alonso,champion de Formule 1, venaitUn meeting mais pas seulement…Exposition d’œuvres de Géo HamOn pourra y découvrir des œuvres de Géo Ham pas ou trèsrarement sorties de collections.Du 19 avril au 17 maiEspace RégionalUn concours de dessinsOrganisé sur place et ouvert aux jeunes de 11 à 17 anset récompensé par de nombreux lots.faire une course à Laval ! »,relate Étienne Tonin. Parmi les10 000 personnes qui assistent àcet événement, il y a un jeune lavallois,Georges Hamel. « Au momentdu meeting, il avait 13 ans.Il dessine au dos de cartes postalesquelques esquisses prisessur le moment et réalise unesérie de gouaches. Quand onregarde ses œuvres de l’époque,on peut déjà se rendre comptede son immense talent », ajoutele président.À l’origine de sa passionCette course lavalloise a sansdoute été le déclic de sa passionpour l’aviation, l’automobile et lavitesse. Poussé par ses parents,Georges Hamel deviendra par lasuite Géo Ham, le peintre de lavitesse passionné, avec le parcoursqu’on lui connaît (lire cicontre).Pour rendre hommage àcet illustre lavallois, l’associationdes amis de Géo Ham organisele meeting du centenaire les 4 et5 mai à Laval. « Cela fait près detrois ans que nous travaillons surcet événement. Notre volonté estde faire connaître l’œuvre de GéoHam aux Lavallois. Au-delà del’artiste, il était aussi un créateuret un designer. Il y a aura, parmiles voitures, la Grolleau Simca 8.C’est un bolide qu’il a imaginéet dessiné », explique ÉtienneTonin. Au total, une soixantaine


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /Geo Ham :sa vie, son œuvrede voitures qui viennent d’Allemagne,de Belgique, de Grande-Bretagne et des quatre coins dela France sont engagées pource centenaire. « Leurs propriétairessont tous des amateurs del’œuvre de Géo Ham ! », complètele président.Éric Boullier,parrain de l’événementCe ne sera pas une course devitesse comme en 1913 maisplutôt un rallye touristique pourprésenter et faire découvrir auxLavallois des voitures datantde 1910 à 1960, comme parexemple, des Bugatti, des Jaguar,des Aston-Martin, des Alfa-Roméo, des M-G, des Triumph.Que de belles voitures et mêmecertains modèles emblématiquescomme la Allard J2, qui a terminé3 e aux 24 Heures du Mans1950 ou encore la Talbot-Lagode 1956. La fierté du présidentTonin ? C’est d’avoir Éric Boullier,le patron de l’écurie de Formule1 Lotus Team F1, commeparrain et de faire venir Jean-Pierre Beltoise, champion au palmarèsbien fourni tant en motos,monoplaces. Rendez-vous les 4et 5 mai pour découvrir ce balletde voitures anciennes dans lesrues de Laval.Georges Hamel voit le jour, le18 septembre 1900 à Lavaldans un foyer ouvert sur lemonde moderne, curieux detechnique et épris d’élégance.Son père Désiré est photographeet libraire. Quant àsa mère Henriette, elle tientle rayon de parfumerie de laboutique familiale. Très tôtencouragé par ses parents,Georges croque les exploitsdes premiers aviateurs et deschampions automobiles. Aulycée, chaque année, il est àla première place de la sectiondessins. Deux événementsdéclenchent chez le jeuneGeorges la fascination pour lemonde de la vitesse : le survolde la ville par un avion Caudronfin 1911 et le meeting de1913. À 15 ans, il tente en vainle concours d’entrée aux ArtsDécoratifs à Paris. Il récidive,cette fois-ci avec succès en1917 et bénéficie de la BourseCharles Landelle. Dès 1920, ilcommence à se faire un nomet il reçoit des commandesde revues comme La Vie Aérienne,L’Air, Automobilia, plustard Elite Française…L’aviation, la motoet l’automobileÀ 20 ans, il signe une couverturepour Omnia le luxueuxmagazine automobile del’époque. Sa carrière est bienlancée. En 1928, il devient lecollaborateur permanent del’hebdomadaire généralisteL’Illustration. Aussi créatif quepassionné, il exerce son talentdans trois domaines : l’aviation,la moto, et l’automobile.Géo Ham est un fin et parfaitconnaisseur de la course automobileayant lui-même participéà différentes compétitions(rallye de Monte-Carlo en1936, 24 Heures du Mans en1934…). Dans un style qui luiest propre, mêlant le fondu dela touche et l’agencement dela composition, il s’impose rapidementdans les années 30comme le maître incontestéde l’affiche promotionnelle desgrands événements sportifs.Éditeur, dessinateur,styliste…Si on connaît Géo Ham pourla justesse de son trait en matièremécanique, il est aussiun acteur de l’essor du stylismeautomobile et motocyclisme.Pour preuve, la firmeMotobécane lui demande aumilieu des années 30 de redessinersa gamme, ce qui setraduira par une reprise desventes.Dès 1936, en qualité de grandreporter, il couvre des conflitsarmés pour L’Illustration.Parallèlement à ces activités,l’artiste se voit confier l’illustrationde plusieurs ouvrages.Alors qu’il avait vécu entouréd’une bande de camarades,Géo Ham décède dans unequasi-indifférence à Paris le24 juin 1972. Il est enterré àLaval./ 23


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leLeslacklineunedisciplinesur le filNom de code : slackline. Principe : trouver son équilibre sur unesangle. Terrain de jeu : square de Boston. La fièvre du slackline monteet gagne de plus en plus d’adeptes. À Laval aussi… une associations’est montée pour démocratiser et promouvoir cette discipline.Slac (SlackLine Active Crew),c’est le nom de l’associationcréée, fin 2012, à Laval pourpromouvoir le Slackline, un sportné aux États-Unis, au début desannées 80. À la base, une bandede six copains qui se retrouventrégulièrement pour pratiquercette discipline, au square deBoston. « C’est un endroit idéalparce qu’il se situe au cœur ducentre-ville et parce qu’il y a denombreux arbres. On peut facilementy tendre des slack. Bien sûr,on installe des protections sur lesarbres pour ne pas les abîmer »,explique Laroui Badreddine, leprésident de l’association. Le butdu jeu, c’est de se déplacer enéquilibre sur une slack. La slack24 /(littéralement corde molle), c’estune sangle élastique de 5 cm delarge et de 15 mètres de long,fixée à deux points d’ancrage à50 cm du sol (au minimum).Fous rires etsensations garantisCette discipline oscille entre lefunambulisme et le trampoline.Mais la grande différence, c’estque c’est un sport qui peut sepratiquer de 7 à 77 ans. « Etmême à partir de 5 ans. Ma fillea commencé à cet âge. Cetteactivité offre un grand éventailde mouvements et elle améliorel’équilibre et la concentration demanière ludique », commentele président. Fous rires et sensationsgarantis ! « On a cetteimpression de marcher sur lalune la première fois. Ça paraîtsimple comme ça… Mais il fautun minimum de persévérance »,ajoute Pierre Patureau, le trésorierde l’association. Il faut enmoyenne 3 heures d’apprentissagepour traverser une slack de7 à 8 mètres.Des sauts et des figurespour les plus expérimentésÀ l’instar de l’escalade, leslackline peut aisément se pratiqueren famille. « On ne peutque progresser. Et c’est cetteprogression qui nous encourage.Au début, on va faire un pas,puis deux, puis trois etc… Au fildu temps, le slackline offre demultiples possibilités. Quand onest plus à l’aise, on peut profiterde l’élasticité de la sangle poury effectuer des figures commedes sauts par exemple », souligneLaroui Badreddine. Del’aveu même du président, c’estaussi un sport complet. « À mesdébuts, j’ai découvert, à causedes courbatures, des musclesdont je ne soupçonnais mêmepas l’existence. Ça fait travaillertous les muscles et notammentla ceinture abdominale ! ». Autreavantage, le slackline est accessiblefinancièrement. « On trouvedes slack à moins de 30€ danscertains supermarchés discountlavallois », confie le trésorier.Démocratiser la disciplineL’association souhaite faireconnaître ce sport familial et ludique.« Nous avons commencéà faire des initiations dans desaccueils de loisirs lavallois. Nousavons vraiment été surpris parla capacité d’adaptation des enfantset par l’intérêt qu’ils portentà ce sport. Lorsque nous nousretrouvons, nombreux sont lespassants à s’arrêter et à nousposer des questions », relate letrésorier. D’où l’idée d’organiser,cet été au square de Boston, unévénement autour du slacklineen proposant des démonstrations.En attendant, Badreddine,Kevin, Sarah, Pierre s’entraînentau minimum deux fois par semaineau square de Boston. Ilsse feront un plaisir de vous initierà leur sport. N’hésitez pas !www.facebook.com/SlackLineActiveCrew


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /HaltérophilieChampionnat de France Vétérans26, 27 et 28 avrilPalindromeLe Cercle Jules Ferry, section haltérophilie, organise les championnatsde France individuels Masters. Plus de 200 athlètes vétéranshommes et femmes participeront à ces épreuves du vendredi 26 avrilau dimanche 28 avril, au Palindrome. Comme toujours, l’entrée estouverte à tous et gratuite.Tél 02 43 02 00 41EscaladeOpen Régional de Bloc de LavalÇa se passece mois-ci…13 et 14 avrilEscalade / Open Régionalde Bloc de Laval / Salle JeffLemoine / Club GRAL et Comitédépartemental 5320 avrilAthlétisme / Meeting régionaldépartemental / Piste d’athlétismeAubépin / Stade Lavalloissection athlétisme21 avrilAviron / Grandes Régates / ClubNautique de Laval21 avrilKarting / Endurance nationaleKFS / Beausoleil / Associationsportive karting Lavalloise21 avrilÉquitation / Hunter / Centreéquestre de Laval21 avrilCyclisme / Trophée Ville deLaval / Zone des Touches /Laval Cyclisme 5326, 27 et 28 avrilHaltérophilie / Championnat deFrance Vétérans / Palindrome /Cercle J. Ferry Laval haltérophilie26 avrilFootball (Ligue 2) / Laval -Lens / Stade Francis-Le-Basser28 avrilEndurance / 11 e trail Pégase /Départ et arrivé à l’Huisserie /Laval Court Cool2 maiBoxe / Gala amateurs / SalleConstant Laisis / Stade LavalloisOmnisports section boxe4 et 5 maiTir / Championnat pistolet-carabinedépartementaux - 25/50m/ Stand de Tir / Société de TirLavalloise et Olympique Tir 534 et 5 maiKarting / Championnat régional /Beausoleil / Association sportivekarting Lavalloise5 maiAthlétisme / Interclubs N1-N2 -1 er tour / Piste d’athlétisme Aubépin/ Stade Lavallois Omnisportssection athlétisme5 mai à 14hFootball Américain / StallionsLaval - la Horde de Cholet /Stade Francis Le Basser5 maiÉquitation / Hunter / CentreÉquestre de Laval5 et 6 maiTennis de table / Enduranceclub amateur pro / FrancsArchers / Francs Archers sectiontennis de table8 et 9 maiNatation / 7 e meeting de laVille de Laval / Piscine Saint-Nicolas / Stade Lavallois Omnisportssection natation12 maiNatation / Départementaux Été /Piscine Saint-Nicolas / Stade LavalloisOmnisports section natation13 et 14 avrilSalle Jeff LemoinePour la 6 e année consécutive, le club GRAL et le Comité départemental53 organisent le traditionnel Open Régional de Bloc de Laval ! Nouveaucette année, le succès de ces Opens étant grandissant, les organisateursont décidé de passer à deux jours de compétition pour pouvoiraccueillir plus de grimpeurs. Cela nécessite une équipe d’organisationplus importante. Au programme : Contest de 30 blocs pour les catégoriesminimes, cadets, juniors et vétérans, le samedi 13 avril. Dimanche14 avril, 300 grimpeurs sont attendus pour le Contest de 30 blocs pourles seniors, avec les finales pour les meilleurs.Tél. 02 43 56 97 42 - www.gral53.frFootball américainUne rencontre à domicile5 mai à 14hStade Francis-le-BasserSport n°1 aux États-Unis, le football américain commence à faire de plusen plus d’adeptes en France. À Laval, le club des Stallions est actuellementcomposé de 32 joueurs seniors (19 ans et +) Football Américain ;8 juniors (15 à 17 ans) de Flag Football et de 10 Cheerleaders (sectionouverte depuis mai 2012). Le club entre dans sa 5 e année depuis sacréation et sa 2 e année en championnat. L’objectif de cette saison estl’accès au championnat Nationnal D3. Dimanche 5 mai, au stade Francisle Basser, les Stallions affronteront la Horde de Cholet. Venez nombreuxles supporter !www.stallions-de-laval.fr/ 25


le sommaire 02 / l’édito 03 / les actus 04-07 / la vie citoyenneLa vie des quartiers 17 / la vie à laval 18-19 / le développement 20 / leComédie MusicaleLisa18 avril à 20h30Le ThéâtreLe rideau s’ouvre… Six personnages,en costume gris, évoluentsur scène dans une marche frénétiqueet déterminée. Une vaineagitation semble s’être emparéede cette foule. Ils se croisent, seheurtent avec indifférence. Lisa,dans sa robe rouge coquelicot,observe, essaie de comprendre.Soudain, elle pousse un cripétrifiant et vient rompre ce balletinsensé. Dès lors, par la magie desa voix, elle va peu à peu orchestrerce monde et le mettre en scène àsa manière. Le monde de Lisa estriche de toutes les émotions. À lafois magique, drôle et touchant,le chant, la danse et la musiques’entremêlent joyeusement dans cevoyage poétique.Tél. 02 43 49 19 55 - www.letheatre-laval.frThéâtreMiche et Drate16 avril à 20h30Le ThéâtreMiche et Drate sont deux personnages qui jouent, et le jeu est unechose sérieuse. Avec leurs mots tendres, poétiques et oniriques,ils se heurtent avec naïveté et humanité à un monde trop grandpour eux. Ils cherchent des réponses… Ces deux personnages découvrentet déterrent, de manière enfantine, nos questions existentielleset s’emploient, en de succulentes discussions, à les démêler.Ils cherchent à comprendre comme on cherche à grandir. Souventdrôle, parfois grave, avec de la tendresse en pagaille, ce précis dephilosophie en culottes courtes ravira les grands comme les petits.Tél. 02 43 49 19 55 - www.letheatre-laval.frLavalConcertHalf Moon Run20 avril à 20h30Le ThéâtreHalf Moon Run est un jeune et talentueux trio originaire d’Ottawa, Ontarioet de Comox en Colombie-Britannique. C’est dans un studio de pratiquesitué dans le quartier musical du Mile-End de Montréal, surmontant lescontraintes de temps et les comptes bancaires gelés, que le groupe a développéson esthétique musicale unique, fusionnant des éléments d’indie,de rock, de pop et de folk avec des lignes de guitare délicates et un soupçonde musique électronique. Des harmonies et des paroles recherchées,aux accents folks, y soutiennent des envolées d’une exaltante mélancolie.Tél. 02 43 59 77 80 - www-6par4.comJusqu’au 17 avrilCinéma (Atmosphère 53) / CamilleClaudel 1915 de Bruno DumontJusqu’au 23 avrilExposition / Hommes Racines /Photographies de Pierre de Vallombreuse/ Bibliothèque AlbertLegendre / Tél : 02 43 49 47 48Jusqu’au 5 maiExposition / Enquête de frissons/ CCSTI - Musée des SciencesJusqu’au 25 octobreExposition / Il était une fois le conte/ Musée Vivant de l’École Publique16 avril de 14h à 17hForum d’information / JournéeMondiale Parkinson - avec leDocteur Cormier, neurologue etMadame Radou, kinésithérapeute /Palindrome / Tél : 02 43 53 21 7326 /16 avril à 17hAnimation / Après l’école, ontourne la page ! - avec ClaudineOrvain / Médiathèque Saint-Nicolas/ Tél : 02 43 49 85 8516 avril à 20hVisite / Le Planétarium de Laval/ Planétarium / Réservation Officede Tourisme / Tél : 02 43 49 46 4616 avril à 20h30Théâtre / Miche et Drate / CieL’Artifice / Le Théâtre /Tél : 02 43 49 19 5517 avril de 14h30 à 16hConférence / Le sculpteur Penone,bientôt dans le château deVersailles - avec Brigitte Maline /O.R.P.A.L / Tél : 02 43 56 42 6017 au 27 avrilCinéma (Atmosphère 53) / No -de Pablo Larrain + Zaytoun deEran Riklis17 avril à 20hCiné concert / Fantomas à l’ombrede la guillotine / Lycée Rousseau /C.C.S.T.I / Tél : 02 43 49 47 8118 avril de 14h30 à 16hConférence / Frida Kahlo et DiégoRivera - avec Docteur Duflot /O.R.P.A.L / Tél : 02 43 56 42 6018 avril à 17hAnimation / Après l’école, ontourne la page ! - avec MélindaThébault / Bibliothèque Elisabethet Robert Badinter /Tél : 02 43 56 87 3818 avril à 20h30Comédie musicale / Lisa / CieArscom / Le Théâtre /Tél : 02 43 49 19 5519 avril à 13h30Conférence / Comprendre les mécanismesdu stress sur le corps / SalleMurat - Rue Oudinot / Tél : 06 10 8256 6619 avril à 20h30Conférence / Gestion du stresset des émotions / UCO - Rue duMans / Tél : 09 51 29 21 6420 avril à 20h30Musique Pop-Rock-Folk / Half MoonRun / 6par4 / Tél : 02 43 59 77 8020 avrilMusique Indie Rock / Plants andAnimal / 6par4 / Tél : 02 43 59 77 8020 avrilMusique Folk / Marie-Pierre Arthur/ 6par4 / Tél : 02 43 59 77 8023, 26 et 30 avrilFilms / Plein les yeux ! / MédiathèqueSaint-Nicolas /Tél : 02 43 49 85 85


08-09 / le dossier 10-12 / les projets 13-15 / la solidarité 16 /s commerces 21 / l’événement 22-23 / le sport 24 / lavaloscope 25-27 /ConcertMad Sin1 er mai à 20h306PAR4Mad Sin est un groupe allemandde Psychobilly fondé en 1987, etcomposé de Valle, Tex, Coefte,Andy et Stein. Avec un son rapideet volontairement sale, ils sont debons représentants du genre.Tél. 02 43 59 77 80www-6par4.comThéâtreL’OgreletoscopeVisite - SpectacleUn hostel deprince libéral :à la cour du comteGuy XVI de Laval5 mai à 15h30Vieux-ChâteauGrand seigneur de la Renaissance, le comte Guy XVI de Laval est deretour en son château. Accompagné de son facétieux chambellan,il vous invite à le suivre dans sa tournée d’inspection de sa prestigieuserésidence quittée il y a près de cinq siècles… Un momentsavoureux, saucé d’humour, à goûter en famille… Avec la participationde la troupe Arma Temporis. L’entrée est libre et gratuite.Tél. 02 43 49 46 4614 mai à 20h30Le ThéâtreL’Ogrelet vit seul avec sa mère, en retrait de la communauté villageoise.Le jour où il commence à fréquenter l’école et les autresenfants, il découvre sa différence : il est le fils d’un ogre. Pour sedélivrer de son attirance irrépressible pour le sang frais, il devraaffronter trois grandes épreuves qui le transformeront à jamais. Lacompagnie a fait le choix artistique d’un récit noir et tendre quis’inspire des contes populaires. La simplicité, l’ingéniosité des décorset les musiques émouvantes nous entraînent dans un universpoétique et merveilleux où l’on apprend à se réconcilier avec lesdifférences.Tél. 02 43 49 19 55 - www.letheatre-laval.fr25 avril à 13h30Conférence / Approche énergétiquesur la protection et harmonisationde l’habitat (Feng Shui)/ Salle Murat - Rue Oudinot /Tél : 06 10 82 56 6627 avril au 15 septembreExposition / L’artiste en représentation/ Musée du Vieux-Château /Tél : 02 43 53 39 8929 avril de 16h30 à 18h30Quinzaine du Commerce Équitable/ Pauses Équitables - Stand d’informationet de sensibilisation - dégustationde produits équitables / Garede Laval / Tél : 02 40 43 05 001 er mai à 20h30Musique Psychobilly / Mad Sin /6par4 / Tél : 02 43 59 77 801 er maiMusique Punck-Rock / The Decline/ 6par4 / Tél : 02 43 59 77 801 er maiMusique Punck-Rock / BurningLady / 6par4 / Tél : 02 43 59 77 804 mai à 20h30Musique Electro Swing Déjanté/ Electro Canouche Orchestra /6par4 / Tél : 02 43 59 77 804 maiMusique Jazz Swing Manouche /Ptit Fat / 6par4 /Tél : 02 43 59 77 805 mai à 15h30Visite spectacle / Un hostel deprince libéral : à la cour ducomte Guy XVI de Laval / Vieux-Château / Tél : 02 43 59 04 4711 mai à 11hAnimation / Lecture en musique- par Magali / Médiathèque Saint-Nicolas / Tél : 02 43 49 85 8511 mai à 20h30Musique Folk / Herman Dune /6par4 / Tél : 02 43 59 77 8012 mai de 7h à 17h30Promesses de don du sang / Lesmotards ont du cœur 53 / Placede La Mairie / Tél : 02 43 69 10 1412 mai à 18hMusique Funk-Hip-Hop / YoungbloodBrass Band / 6par4 /Tél : 02 43 59 77 8014 mai à 17hAnimation / Après l’école, ontourne la page ! - avec ThierryMousset / Bibliothèque Albert-Legendre/ Tél : 02 43 49 47 4814 mai de 19h à 22h30Soirée / Fromage et Vins / Lactopôle/ Réservation Office de Tourisme /Tél : 02 43 49 46 4614 mai à 20h30Théâtre / L’Ogrelet / AccademiaPerduta - Romagna Teatri / LeThéâtre / Tél : 02 43 49 19 5515 mai de 10h à 11h30Visite / Dans les coulisses duThéâtre / Le Théâtre / RéservationOffice de Tourisme /Tél : 02 43 49 46 4615 mai à 11hAnimation / Lecture en musique- par Magali / BibliothèqueBadinter / Tél : 02 43 56 87 3815 mai à 20h30Conférence / Laval au 19 e siècle,une ville en chantier / Hôtel deVille / Tél : 02 43 59 04 47/ 27

More magazines by this user
Similar magazines