Télécharger - Anfh

anfh.fr

Télécharger - Anfh

FPH : DPC, FORMATIONS ET COMPÉTENCESRAPPORTD’ACTIVITÉ2012ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIERA


28 JUINL’ANFH Alpes organiseune journéerégionale sur le DPC,la première desvingt-et-une journéesqui se sont dérouléesjusqu’au printemps2013.4 JUILLETLe CDPCMH, conseildu DPC médicalhospitalier, instancequi gère le DPCà l’ANFH, tient sapremière réunion.12 OCTOBREDans le cadre de la conventionqui les lie, l’EHESP (écoledes hautes études en santépublique) et l’ANFH organisentune conférence sur le thème«Prendre soin du travail, pourun management soucieux dela qualité de vie des personnelsde la santé ». Elleréunit des dirigeants, cadreset médecins chefs de pôle desétablissements sanitaireset médico-sociaux.14 DÉCEMBREFernand Brun (FO) est éluprésident de l’ANFH.Nicolas Estienne (FHF)devient vice-président.31 DÉCEMBREBilan en cette find’année : près de70 % des médecinshospitaliers exercentdans des établissementsqui ont choisil’ANFH pour lagestion de leurDPC en 2013.5


et de la qualité des soins, pour la sécurité des patients. C’estun thème qui me tient particulièrement à cœur, étant présidentde la Commission amélioration des pratiques et sécurité despatients au sein de la HAS. Créée en 2011, elle a pour objectifl’implémentation des bonnes pratiques dans tous les processqui concernent les pratiques professionnelles, tout à fait dansl’esprit du DPC. Cela va de l’information des patients à la gestiondes risques, en passant par le “team training” 5 . En effet, àl’origine d’un incident, on trouve une fois sur deux un problèmesystémique. Mauvaise transmission des informations, problèmede coordination ou rejet de responsabilité… Les praticiens ontbeau chacun être compétent dans leur domaine, si une failleréside dans la chaîne pluriprofessionnelle, c’est un risque pour lepatient. Et on déplore en France chaque jour près de mille événementsindésirables au cours d’hospitalisation, soit environ 10 %des hospitalisations qui provoquent un événement indésirable liéaux soins. Il existe un gisement énorme en matière d’améliorationde la sécurité. Notre objectif à la HAS, est, notamment grâce auDPC et à ses atouts transprofessionnels de diminuer ce pourcentage.La loi de Santé publique donnait l’objectif de 7 %.L’ANFH a sollicité la HAS pour participer aux réunions régionalessur le DPC, et la présence d’un de nos représentants a permis unretour d’informations très important. Nous avons noté un accueiltrès positif de la part des personnels paramédicaux et médicaux.Ce que l’on aimerait à présent, c’est que le partenariat avecl’ANFH se poursuive sur certaines actions, comme la mise enplace de “team training” et d’actions spécifiques sur la gestiondes risques. La HAS est prête à accompagner les organismes deDPC au plan méthodologique, notamment pour mesurer l’impactde ces programmes sur la qualité et la sécurité des soins.ENTRETIEN AVECDR JEAN - FRANÇOIS THÉBAUTCardiologueMembre du Collègede la Haute Autorité de SantéPrésident de la Commission améliorationdes pratiques et sécurité des patients1- Formation médicale continue2- Évaluation des pratiquesprofessionnelles3- Téléchargeable sur www.has-sante.fr4- Organisme gestionnaire dudéveloppement professionnel continu5- Entraînement d’équipe7


GOUVERNANCE PARITAIREDeux principes fondamentaux régissent les instances :le paritarisme entre la Fédération hospitalière de France(FHF) et les organisations syndicales, et l’alternance dela présidence et de la vice-présidence entre ces dernières.Les instances déterminent les orientations de l’ANFH parle biais du projet stratégique national.Sa déclinaison régionale permet d’apporter une réponsede proximité, adaptée aux besoins des établissementset des agents.LE CHIFFRE217 DOSSIERSTRAITÉS PARLES INSTANCESNATIONALESEN 2012INSTANCES NATIONALESL’Assemblée générale (AG)est réunie une fois par an.Elle fixe la politique et lesorientations de l’ANFH,arrête le projet stratégiqueet approuve le rapport annuelet les comptes annuels.Le Conseil d’administration(CA) met en application lesdécisions de l’Assembléegénérale, vote le budget et fixele cadre de l’organisation etdes activités de l’Association.Deux commissions émettentun avis sur certains sujetsavant décision du Bureaunational ou du Conseil d’administration: la Commissiond’audit et des affairesfinancières (CAAF), et laCommission d’étudeset développement de laformation permanente(CEDFP).Le Bureau national (BN)est élu chaque année au seindu Conseil d’administration.Il pilote et suit la mise enœuvre des décisions du CA.Le Comité de gestionnational (CGN), pilote lacollecte et définit lesrègles de prise en chargedu 0,2 % - CFP / VAE / BC.Le Conseil du développementprofessionnelcontinu médical hospitalier(CDPCMH) veille à la collectedes fonds du DPC médical etdéfinit les règles de mutualisationet de prise en charge.Le président de l’ANFHpréside l’AG, le CA, le BNet le CGN. Il représentel’association dans tousles actes de la vie civile.INSTANCES RÉGIONALESLe Conseil régional degestion (CRG) répartitles ressources attribuéespar les instances nationales.Le Conseil pédagogiquerégional (CPR) a vocationconsultative sur les questionspédagogiques.Le Comité de gestionrégio nal (CGR) gère lesfonds destinés au financementdu CFP et des congéspour BC et VAE.Le CRG et le CGR sontprésidés par le présidentrégional qui représentel’ANFH au niveau régional.10


1 6 4/3UN TEXTE DUBUREAU NATIONAL DE L’ANFHFernand Brun (FO) 1Nicolas Estienne (FHF) 2Jean-Claude Bayle (CFDT) 3Laurence Bray (CGT) 4Bernard Daumur (FHF) 5Alain Michel (FHF) 6PARITARISMEUN DIALOGUE PARITAIRE DE QUALITÉLe paritarisme à l’ANFH constitue une valeur très forte, concrétiséepar un équilibre des voix au sein de toutes les instances,composées pour moitié de représentants des établissements(FHF) et pour moitié de représentants du personnel (FO, CFDT,CGT, CFE-CGC, CFTC, Sud Santé Sociaux, Unsa). Précisonsque ces administrateurs, soit environ mille professionnelsnationaux et régionaux, exercent leur mandat à titre bénévole.Aucune décision n’est prise sans qu’il y ait une majoritéd’adhésion. Malgré les intérêts divergents et les sujets sensiblesliés au secteur (restructurations hospitalières, GPMC…),chacun témoigne de dialogues constructifs de qualitéau sein des différentes instances. La recherche de consensusest permanente. Et si les échanges pour aboutir à des décisionsconsensuelles prennent du temps, prouvant l’implication sincèredes uns et des autres, c’est une contrepartie nécessairepour que l’ANFH respecte ses valeurs et serve ses adhérentsde manière juste et équitable.Les réunions et groupes de travail sont autant d’occasionspour que les différentes positions enrichissent les débats.Ainsi, les administrateurs travaillent tous dans le même sens,portés par l’objectif commun d’offrir un meilleur accèsà la formation aux agents de la fonction publique hospitalière.11


PROJET STRATÉGIQUE2012-2015D’ici à 2015, l’ANFH a pour objectif d’être le partenaireprivilégié des établissements pour toutes les questionsde formation, de développement des compétences etmétiers, concernant l’ensemble des personnels travaillantdans le secteur sanitaire, social et médico-social public.4 AXESLe projet stratégiques’appuie sur un diagnosticde l’environnement et desévolutions prévisibles :mise en place du DPC,développement des coopérationshospitalières…01Proposer une offre largeet adaptée aux problématiquesde formation desétablissements en sécurisantla gestion des fonds.02Faciliter l’accès à la formationet l’insérer dans une dynamiqueplus large des compétenceset des parcoursprofessionnels sécurisés.03Favoriser la cohérence dela formation professionnellepour l’ensemble des personnelsdes établissements.04Participer à construire lescompétences de demain.10 CHANTIERSPRIORITAIRESL’optimisation de la gestionde fondsLe ciblage de l’offre parcatégorie d’établissementL’accompagnement audéveloppement de la GPMCLe développement dufinancement des formationsdiplômantesL’accompagnement àla mise en place du DPCLe ciblage de l’offre parmétiers et publics prioritairesL’accompagnement entermes d’achat de formationLe développementdes études et informationsanalysées et interprétéesL’évolution de la gouvernancede l’associationLe fonctionnement collectifau sein de l’association12


4 2 3MUTUALISATION DES FONDSUN OUTIL PRÉCIEUX POURLE FINANCEMENT DES ÉTUDESPROMOTIONNELLESLa solidarité, l’une des trois valeurs de l’ANFH, se concrétisenotamment par la mutualisation d’une partie des fonds deformation confiés à l’Opca. Ainsi, une part de la collecte estréutilisée de manière solidaire pour permettre aux adhérentsd’avoir accès à des dispositifs particuliers, comme les Étudespromotionnelles qui permettent d’accéder à un diplômesanitaire et social. Le FMEP (fonds mutualisé pour les étudespromotionnelles) créé en 2007, est ainsi alimenté par unecontribution à hauteur de 0,6 % de la masse salariale desétablissements, avant d’être redistribué. Il permet la prise encharge des études des agents souhaitant évoluer dans leurcarrière, mais dont l’établissement n’a pas de crédits suffisantsau titre du plan de formation (en particulier les adhérentsà petit effectif).Ce fonds, fort de près de 165 millions d’euros en 2012,constitue un levier considérable pour la progression socialedes agents et répondre notamment à la pénurie d’infirmierset d’aides-soignants dans le secteur (voir page 24).Aussi, la mutualisation des fonds est une voie pertinentepour alimenter la FPH en personnels qualifiés tout en offrantdes perspectives professionnelles aux agents. Leur gestionparitaire, en outre, garantit leur utilisation au plus prèsdes besoins des établissements et des personnels.UN TEXTE DUBUREAU NATIONAL DE L’ANFHFernand Brun (FO) 1Nicolas Estienne (FHF) 2Jean-Claude Bayle (CFDT) 3Laurence Bray (CGT) 4Bernard Daumur (FHF) 5Alain Michel (FHF) 613


L’ANFH, OPCA DE LA FONCTIONPUBLIQUE HOSPITALIÈRECOLLECTE CINQ FONDSL’ANFH collecte l’ensemble des fonds destinés au financementde la FPTLV 1 et du DPC 2 des personnels paramédicaux etmédicaux employés par les établissements de la FPH.1 ÉVOLUTION DE LA COLLECTEENTRE 2008 ET 2012(EN MILLIERS D’EUROS)700 000600 000500 000400 000300 000200 000100 0000PLANFMEPCFP20082009201020112012> En 2012, la collecte s’élève à 719 624K€et augmente de 3,2 % par rapport à 2011.Avec les nouvelles adhésions, la cotisation“2,1 % - Plan” progresse de 3,5 %.2,1 % PLAN DE FORMATIONLes établissements doiventconsacrer au financement duplan de formation au minimum2,1 % de leur masse salariale.Ce financement couvre le coûtpédagogique, la rémunérationdes stagiaires, leur déplacementet hébergement. Cettecotisation est versée à titrevolontaire à l’ANFH.499 182 K€ COLLECTÉS EN 20120,6 % FMEP 4Les Études promotionnellesdésignent des actions permettantaux agents d’évoluer dansla FPH. Elles donnent accèsaux diplômes ou certificatsdu secteur sanitaire et social.Cette contribution est obligatoirementversée à l’ANFH.164 968 K€ COLLECTÉS EN 20120,2 % CFP – VAE – BC 3Le CFP ouvre aux agents dela FPH, la possibilité de financerà leur initiative des formations(reconversion, réalisationd’un projet personnel…). Cefonds finance également lescongés pour Bilans de compétenceset pour VAE, et desEtudes promotionnelles. Cettecontribution est obligatoirementversée à l’ANFH.55 002 K€ COLLECTÉS EN 20124,8 % ESAT 5Les pouvoirs publics ontchargé l’ANFH, de collecterauprès des ESAT de la FPHla contribution destinée aufinancement de la formationprofessionnelle des travailleurshandicapés accueillis.Cette cotisation à l’ANFH estvolontaire et possible pour lesétablissements adhérentsau titre du 2,1 %.472 K€ COLLECTÉS EN 2012180,50 % & 0,75 % DPC 2Pour le DPC des médecins,chirurgiens-dentistes et pharmaciens,les CHU et les autresétablissements publics de santéconsacrent respective ment0,50 % et 0,75 % du montantdes rémunérations des professionnelsconcernés. Ils doiventverser cette cotisation (en toutou partie) à l’ANFH pour bénéficierde la contribution sur lechiffre d’affaire de l’industriepharmaceutique. La collecte acommencé le 1 er janvier 2013.1- FPTLV : Formation professionnelletout au long de la vie2- DPC : Développement professionnelcontinu3- CFP-VAE-BC : Congé de formationprofessionnelle, Validation des acquisde l’expérience et Bilan de compétences.4- FMEP : Fonds de mutualisationpour le financement des étudespromotionnelles5- ESAT : formation continue destravailleurs handicapés accueillispar les Établissements et servicesd’aide par le travail


ENTRETIEN AVECEMMANUELLE QUILLETDirectrice générale de l’ANFH« PROJET STRATÉGIQUE, DPC ETEMPLOIS D’AVENIR : L’ANFH AVANCE »QUE RETENIR DE 2012, PREMIÈRE ANNÉE DE RÉALISATIONDU PROJET STRATÉGIQUE 2012-2015 ?Nous avons déjà des résultats concrets. Ainsi, l’ANFHa renforcé de manière importante ses partenariats, avec40 conventions actives contre 24 en 2011 : conseilsrégionaux, ARS 1 et FSE 2 pour l’essentiel. Un nombre croissantde délégations signent des cofinancements, ce qui traduitl’implication forte de l’ANFH dans les territoires. Cetteévolution positive s’intègre dans un mouvement continu,dont bénéficient nos adhérents.1- Agences régionales de santé2- Fonds social européenET DU CÔTÉ DES SERVICES AUX ADHÉRENTS ?L’ANFH a déployé ses outils et services, et notammentles supports dématérialisés, comme la plateforme d’achat,mais également les supports pédagogiques commela nouvelle version de Multiplus.IL A FALLU ÉGALEMENT PRÉPARER L’ENTRÉE EN VIGUEUR DU DPC…La campagne d’adhésion DPC menée entre octobre etdécembre 2012 a bien fonctionné : 545 établissements desanté ont choisi l’ANFH pour gérer leur DPC médical, représentant70 % des médecins hospitaliers. Il nous appartientà présent d’accompagner nos adhérents dans la démarcheet sa gestion. C’est l’une de nos priorités pour 2013.AVEZ-VOUS UNE AUTRE PRIORITÉ QUI VOUS TIENT À CŒUR ?Le déploiement d’un dispositif “emplois d’avenir”, viaune convention signée avec l’État. L’ANFH va obtenirdes aides pour former plus de 3 000 jeunes embauchéspar an. Et ce, quel que soit le type d’établissements.19


2,1 %PLAN DE FORMATION2 335 établissements employant des agents de la fonctionpublique hospitalière ont confié à l’ANFH les fonds dédiésau financement du plan de formation.Cette cotisation s’est élevée à 499 182 k€ en 2012 et a permisde financer plus de 941 000 départs en formation, soit unehausse de 6 % par rapport à 2011.LE CHIFFRE941 368DÉPARTS ENFORMATION1 NOMBRE DE DÉPARTS EN FORMATION PAR TYPE EN 2012DÉPARTS 2011 DÉPARTS 2012 ÉVOLUTION 2011 - 2012TYPE 1 16360 19 622>19,9 %TYPE 2A 400 572 381 344TYPE 2B 114843 127 384>10,9 %TYPE 2C 325048 382776>17,8 %TYPE 3 16182 14 697TYPE 4 13946 14 151>1,5 %TYPE 5 306 373>21,9 %TYPE 8 1199 1 021TOTAL 888 456 941 368>4,8 %>9,2 %>14,8 %>6,0 %> Avec plus de 382 000 départs, le nombre de départs en formation de type 2c dépasseen 2012 celui des actions de type 2a (près de 381 000 départs). On compte 373 départspour les actions de type 5 et 1 021 départs pour les actions de type 8.1 NOMBRE D’HEURESDE FORMATION PAR TYPEEN 2011 ET 201215 000 00012 000 0009 000 0006 000 0003 000 00002011 2012Type 5 : 51 075 heures en 2011et 75 001heures en 2012Type 6 : 53 253 heures en 2011et 46 570 heures en 2012type 1type 2atype 2btype 2ctype 3type 4> En 2012, on compte 75 000 heuresde formation pour les actions de type 5et plus de 46 500 heures pour les actionsde type 8.TYPOLOGIE D’ACTIONS DE FORMATION(DÉCRET DU 21 AOÛT 2008)Type 1 Actions de formation professionnelle initialeType 2a Actions de développement des connaissances et de la compétence(adaptation immédiate au poste de travail)Type 2b Actions de développement des connaissances et de la compétence(adaptation à l’évolution prévisible des emplois)Type 2c Actions de développement des connaissances et de la compétence(développement des connaissances et compétences et acquisition de nouvellesconnaissances ou compétences)Type 3 Actions de préparation aux examens et concours des fonctions publiquesType 4 Études promotionnellesType 5 Actions de conversionType 8 VAEÀ noter : les types 6 (BC) et 7 (CFP) ne sont pas éligibles au plan de formation.20


ACCOMPAGNEMENT DU PLAN DE FORMATION« APPORTER UNE RÉELLE PLUS-VALUE »QUEL RÔLE JOUEZ-VOUS AUPRÈS DES RESPONSABLESFORMATION EN TERMES D’ACCOMPAGNEMENT ?Nous sommes à leur service ! Pour accompagner leur professionnalisationet actualiser leurs connaissances, via notammentdes ateliers départementaux, un séminaire régional annuel etl’animation du réseau. Ceci comprend aussi l’accueil des nouveauxarrivants. Nous agissons aussi sur la simplification desprocédures et le suivi des “consommations” du plan, dans unsouci d’optimisation financière.VOUS PROPOSEZ UN PROGRAMME D’ACTIONSRÉGIONALES (PRA), EN QUOI CONSISTE-T-IL ?Le PRA comprend des actions financées sur les fonds mutualisés,venant en complément de celles du plan de formationde l’établissement. Sur proposition des adhérents, nous choisissonscinq thèmes chaque année par département. Il s’agitde formations de deux à trois jours, d’aides aux préparationsau concours (AS 1 et IDE 2 ), ou de sessions sur les AFN 3 ,le DPC 4 … Et depuis cette année, nous proposons aussi lePRAC, avec “C” pour “coordonnées” : sur le site ANFH.fr,nous informons les adhérents des places disponibles pourdes actions inter-établissements.QUELS SONT LES BESOINS LES PLUS EXPRIMÉSPAR LES RESPONSABLES FORMATION ?Un accompagnement pour les professions peu représentéesdans les établissements, le suivi de la consommation du plan,la gestion de la pluriannualité… Avec notre PRA et notre PRAC,nous essayons justement d’affiner les thématiques et d’apporterune réelle plus-value pour répondre au plus près desbesoins.ENTRETIEN AVECNASSER IHAMOUCHÈNEDélégué régionalANFH Languedoc-Roussillon1- Aide-soignant2- Infirmier diplômé d’État3- Action de formation nationale4- Développement professionnelcontinu21


0,6 %FONDS MUTUALISÉ POURLES ÉTUDES PROMOTIONNELLESLe FMEP représente 0,6 % de la masse salariale et estobligatoirement versé à l’ANFH. Ce fonds est réservéau financement des Études promotionnelles. La collectes’est montée à 164 968 k€ en 2012.LE CHIFFRE18 667ÉTUDES PROMOTIONNELLESFINANCÉES EN 2012(tous financements confondus)CONTRIBUTION DE CHAQUEFONDS AU FINANCEMENT DESÉTUDES PROMOTIONNELLES54 %42 %4 %SUR LE 2,1 %PLAN DE FORMATIONSUR LE 0,6 %FMEPSUR LE 0,2 %CFPLE FINANCEMENT DES ÉTUDES PROMOTIONNELLESLes Études promotionnelles permettent d’accéder auxdiplômes et certificats dont la liste est fixée par arrêtéministériel (infirmier, cadre de santé paramédical,aide-soignant…).Elles peuvent faire l’objet d’un financement total ou partiel sur :> le 2,1 % - Plan de formation (dont le FORMEP-Fondsrégional mutualisé pour les Études promotionnelles)> le 0,6 % - FMEP (Fonds mutualisé pour les Étudespromotionnelles) ;> les financements mobilisés par l’ANFH auprès de partenaires(CNSA, ARS, FIPHFP, Conseils régionaux….) ;> sous conditions, le 0,2 % – CFP/VAE/BC.1 ÉVOLUTION DU NOMBRED’ÉTUDES PROMOTIONNELLESFINANCÉES ENTRE 20 ET 2012(TOUS FONDS CONFONDUS)20000180001600014000201020112012> L’année 2012 enregistre 18 667 étudespromotionnelles en cours de financement.Le nombre de dossiers augmente de 0,2 %par rapport à 2011.2 RÉPARTITION DES ÉTUDES PROMOTIONNELLES EN COURS,PAR DIPLÔME EN 2012 (TOUS FINANCEMENTS CONFONDUS)8000700060005000400030002000> En 2012, les Études promotionnellesvisent 7 715 diplômes d’État d’infirmier, soit41 % de l’ensemble des Études promotionnellesen cours en 2012 contre 39 % en2011. Le diplôme d’Etat d’aide-soignantarrive en seconde positon (3 812 EP soit20 % contre 22 % en 2011) suivi du diplômede cadre de santé (2 131 EP soit 11 %contre 12 % en 2011).10000DEpuéricultriceDE éducateurspécialiséCAFERUISDE IBODE AMPDE INFanesthésisteDiplôme cadrede santéDE aidesoignantDE infirmierAutresdiplômes24


ENTRETIEN AVECLAETITIA LANÇONCadre de santéCH Decize (300 lits dont 200 en Ehpad)(Bourgogne)ÉTUDE PROMOTIONNELLE« J’AI EU L’OPPORTUNITÉ D’OCCUPER UNPOSTE DE CADRE FAISANT-FONCTION,CELA M’A DÉCIDÉE »QUEL EST VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL ?J’ai eu mon premier poste, en tant qu’infirmière ici, il y a dix ans.Lors de mes dernières évaluations, les cadres m’ont incitée àtenter l’école des cadres. J’ai eu l’opportunité, en 2009, de remplacerdurant six mois – en tant que “faisant-fonction”– un cadreen congé de maternité, cela m’a décidée, et j’ai postulé auprèsde la direction des soins pour réaliser une Étude promotionnelle.J’ai suivi une préparation au concours d’entrée en école decadre, essuyé un premier échec en mai 2010, mais j’ai recommencél’année suivante, avec succès. Et j’ai intégré l’écolesupérieure Montsouris, à Paris, en septembre 2011.COMMENT S’EST DÉROULÉE VOTRE FORMATION ?Durant les dix mois de formation (dont dix semaines de stages),j’ai pris un logement à Paris et dû réorganiser ma vie familiale.Les cours sont intensifs, et un gros travail personnel estnécessaire. J’ai aussi passé un Master I management et santéen parallèle. Une fois diplômée, en juillet 2012, j’ai été nomméecadre de santé dans le service de chirurgie.COMMENT VIVEZ-VOUS CETTE NOUVELLE FONCTION ?Je gère une équipe de trente personnes (infirmières, aidessoignantes,kinésithérapeutes), assume les responsabilités quivont avec, c’est enrichissant et varié. Le grand projet sur lequelnous travaillons est la réorganisation du service. Au plan individuel,j’espère obtenir un accord pour effectuer mon Master II(une à deux semaines de cours par mois) afin de passer cadresupérieur et évoluer à nouveau dans quelques années.25


0,2 %CFP - VAE - BCLe 0,2 % – CFP-VAE-BC est une contribution de 0,2 %de la masse salariale qui a donné lieu à une collectede 55 002 k€ en 2012. Elle est obligatoirement versée à l’ANFHet finance les Congés de formation professionnelle, les congéspour VAE et les congés pour Bilan de compétences.Les demandes de financement sont directement présentéespar les agents auprès de l’ANFH.LES CHIFFRES3 657 CFP1 232 VAE3 010 BCFINANCÉSEN 20121 ÉVOLUTION DES DOSSIERSFINANCÉS SUR LE 0,2 % (HORS BC)63006200610060005900580057005600> Après une évolutioncroissante de 2010 à 2011,le nombre de dossiersCFP-EP-VAE diminuede 3,7% en 2012.Toutefois la VAE ne suitpas cette tendance,et connait une progressionde 6,7 % par rapport à 2011.2 RÉPARTITION DES DOSSIERSDE BILAN DE COMPÉTENCESACCORDÉS EN 2012PAR CATÉGORIE D’EMPLOI16 %26 %58 %5 500201020112012A B C> Avec 3 010 dossiers accordés en 2012,les Bilans de compétences représentent,comme en 2011, 58 % de d’agents de catégorieC. La part des agents de catégorie Bperd 2 points au profit de la catégorie A.3 RÉPARTITION DES DOSSIERS CFP, EP, VAE EN COURSEN 2012 (HORS BC)61 %20 %19 %CFP CFP - EP VAE> Les dossiers en cours de financement dans le cadre du 0,2 % (hors BC)sont constitués de 61 % de CFP, 19 % de CFP-EP et 20 % de VAE.26


CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE« DÉVELOPPER EN PARALLÈLEUNE ACTIVITÉ CRÉATIVE »QUEL EST VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL ?J’ai tout d’abord été employée de bureau, puis j’ai passé unCAP d’installateur en équipements électriques et suis entréedans la FPH en 1995. J’ai été titularisée aux hospices civilsde Strasbourg en 2000, au sein de l’atelier électrique. En 2007,j’ai éprouvé le besoin de passer d’un domaine trés technique àune activité plus manuelle et plus créative. Et j’ai eu un déclic !UN DÉCLIC ?J’aime les monuments historiques, et devant les détériorationscausées par le temps ou la pollution, l’idée d’apprendre à les nettoyer,les restaurer, m’est venue. C’est une façon de préserver lepatrimoine et de rendre hommage à ceux qui nous ont précédés.COMMENT AVEZ-VOUS CONCRÉTISÉ CETTE ENVIE DE CHANGEMENT ?J’ai repéré un CAP adéquat, celui de tailleur de pierre et jeme suis renseignée auprès du bureau de l’hôpital qui gèrela formation continue. Nous avons examiné la possibilité d’unCFP de deux ans et mon dossier a été accepté en 2010. Pourdifférentes raisons, j’ai hélas échoué au CAP mais je comptele repasser dès que possible.QUELLE EST VOTRE SITUATION AUJOURD’HUI ?J’ai réintégré l’hôpital tel que convenu dans les conditionsde mon CFP. Mon objectif est de développer la taille de pierreà titre privée tout en préservant mon activité à temps pleinpuis à temps partiel à l’hôpital. L’idée est à terme de créerde l’emploi. Et pourquoi pas, un jour, participer à la restaurationde la cathédrale de Strasbourg !ENTRETIEN AVECISABELLE ZISSELÉlectricienne, future tailleuse de pierreHôpital de HautepierreCHRU de Strasbourg(Alsace)27


RECHERCHER DES FINANCEMENTSCOMPLÉMENTAIRESLa mobilisation de financements complémentairesconstitue un levier important pour développer les formationset prestations en direction des établissements adhérentset de leurs agents. La recherche de subventions etpartenariats est menée tant au plan national que régional,pour répondre au plus près des besoins.FIPHFP - FONDS POUR L’INSERTIONDES PERSONNES HANDICAPÉESSignée en 2010, la convention de partenariat entre l’ANFHet le FIPHFP répond aux besoins des établissements pourlesquels la conduite de programmes de formation pour leursagents en situation de handicap est souvent difficile fautede moyens financiers et de connaissances spécifiques.Elle a poursuivi son développement durant l’année 2012.50216PARTICIPANTS AUXJOURNÉES DE SENSIBILISATIONSESSIONS DE FORMATION DESTINÉESAUX MÉDECINS DU TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUELE CHIFFRE9,4 M€ DEFINANCEMENTSCOMPLÉMENTAIRESEN 2012(+11,1 % PARRAPPORT À 2011)+4,1 M€+2,2 M€+1,6 M€+1,5 M€CNSADepuis 2005, l’ANFH et laCNSA cofinancent les formationsdes professionnels prenanten charge des personnesâgées ou handicapées, etdepuis 2010, des actionsspécifiques à la dépendance.598CNSAFIPHFPCONSEILS RÉGIONAUX,ARSFONDSEUROPÉENSSTAGIAIRES ONT BÉNÉFICIÉDU COFINANCEMENT DE LEURFORMATION, DONT 54 %D’AIDES-SOIGNANTS ET 35 % D’INFIRMIERS628AIDES-SOIGNANTS OU AIDES-MÉDICO-PSYCHOLOGIQUES ONT ÉTÉ FORMÉSÀ LA FONCTION D’ASSISTANTS DESOIN DE GÉRONTOLOGIE (ASG).FINANCEMENTS EUROPÉENS(FSE, LEONARDO)Sept régions ont mobilisé un cofinancement du Fondssocial européen dans le cadre de dispositifs d’accompagnementà la GPMC, du financement d’Études promotionnellesou de la promotion de l’apprentissage.Au plan national, l’ANFH s’est positionnée en porteurd’un projet européen Leonardo Da Vinci qui a pour butl’adaptation d’un dispositif espagnol sur la formationd’évaluateur de compétences. Sept partenaires dequatre pays (Espagne, France, Italie et Républiquetchèque) participent aux travaux.CONSEILS RÉGIONAUX,ARS ET AUTRESPARTENAIRESRÉGIONAUXNeuf régions ont bénéficié desubventions dans le cadredes politiques régionalesdes formations sanitaires etsociales : cofinancement dela promotion professionnellepour des métiers ou des territoiressensibles, soutien audéveloppement ou accompagnementdes contrats aidés.28


94,6 %TAUX D’ADHÉSIONAU 2,1 % - PLANDE FORMATION58 %TAUX D’ADHÉSIONAU DPC MÉDICAL« J’avance beaucoup plus viteque si j’avais voulu apprendreseule »Valérie Maze, chargée de mission formationcontinue et GPMC, CH du Cotentin31


2 468 ÉTABLISSEMENTSSANITAIRES, MÉDICO-SOCIAUXET SOCIAUX PUBLICS2 468 établissements sanitaires, médico-sociaux et sociauxpublics emploient, en 2012, 1 018 650 agents de la fonctionpublique hospitalière (hors contrats aidés). Ils consacrentau financement de la formation professionnelle de leursagents de la FPH 2,9 % de leur masse salariale.545 établissements de santé ont adhéré à l’ANFH au titre duDPC médical, ils emploient 54 500 professionnels médicaux.Les employeurs financent le DPC à hauteur de 0,50 % ou0,75 % de leur masse salariale.LES CHIFFRES2 468ÉTABLISSEMENTSCOTISANTS94,6 %58 %ÉTABLISSEMENTSADHÉRENTS AU 2,1 % –PLAN DE FORMATIONÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTSAU 0,50 %/0,75 % – DPC MÉDICALLes établissements sanitaires, médico-sociaux et sociauxpeuvent adhérer à l’ANFH au titre du 2,1 % – Plan de formation.Ils bénéficient alors d’une offre de services pour les accompagnerdans la gestion du plan de formation. Pour financer lesÉtudes promotionnelles et les Congés de formation professionnelle(CFP), congés pour BC et VAE, ils cotisent à l’ANFH autitre du 0,6 % – FMEP et du 0,2 % – CFP / BC / VAE.Ces trois fonds peuvent financer les programmes de DPCsuivis par les professionnels paramédicaux.Depuis janvier 2013, les établissements publics de santépeuvent également confier 0,50 % ou 0,75 % (selon qu’il s’agitd’un CHU ou non) de leur masse salariale au titre du DPCmédical. Cette adhésion leur ouvre accès aux financementsissus de l’industrie pharmaceutique.2 RÉPARTITION DESÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTSPAR SECTEUR EN 2012SanitaireMédico-social / Social :handicap - enfance -familleMédico-social personnes âgées39 %49 %12 %1 RÉPARTITION DES ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS PAR TRANCHED’EFFECTIFS EN 2012 (HORS CONTRATS AIDÉS)18 %1 %9 %13 %13 %46 %Moins de 50 agentsDe 50 à 149 agentsDe 150 à 299 agentsDe 300 à 999 agentsDe 1 000 à 4 999 agentsPlus de 5 000 agents32


RESPONSABLE DE FORMATION CONTINUE« JE DÉCOUVRE TOUSLES ASPECTS DU MÉTIER »VOUS BÉNÉFICIEZ D’UNE FORMATION POUR LES RFC, COMMENTET POURQUOI AVEZ-VOUS ÉTÉ INTÉGRÉE À CE PARCOURS ?Au sein de l’hôpital de Cherbourg, je me suis occupéede formation au service informatique, puis récemment jecoordonnais tous les secrétaires médicaux, ce qui m’a ouvertla porte des ressources humaines. La chargée de formationétant sur le départ, on m’a proposé de reprendre ses fonctions,en septembre 2012. Mais pour prendre cette responsabilité(2250 agents sur trois sites), j’avais besoin de muscler mesconnaissances. L’ANFH nous a parlé de cette formationdiplômante (niveau II) qu’ils étaient en train de monter avecle ResFocom 1 , qui tombait à pic.QUEL EST VOTRE OBJECTIF ?Découvrir tous les aspects du métier et pouvoir développerla GPMC 2 , pour laquelle je ne maîtrise pas tout. Et obtenir letitre de responsable formation et développement descompétences. Comme les onze autres collègues, il s’agitd’obtenir une certification et une reconnaissance de notre rôle.COMMENT SE DÉROULE, AU PLAN PRATIQUE, VOTRE FORMATION ?Elle court de septembre 2012 à mars 2014, avec trois joursde formation par mois à l’ANFH de Caen. Nous sommes évaluésrégulièrement et cela nécessite un gros travail personnel.QU’APPRÉCIEZ-VOUS LE PLUS DANS CET ACCOMPAGNEMENT ?La qualité du programme et les échanges. Chaque étudede cas fait l’objet de discussions très enrichissantes. J’avancebeaucoup plus vite que si j’avais voulu apprendre seule…ENTRETIEN AVECVALÉRIE MAZEChargée de mission formationcontinue et GPMCCH du Cotentin(Basse-Normandie)1- Réseau des chargés de formation2- Gestion prévisionnelle des métierset des compétences33


26 DÉLÉGATIONSRÉGIONALES DE L’ANFHEn 2012, 24 nouvelles structures supplémentairestotalisant plus de 7 500 agents ont fait le choix de confierles fonds dédiés au plan de formation à l’ANFH.L’ANFH a également proposé aux établissementsde la fonction publique hospitalière de lui faire confiancepour la gestion du DPC médical : 545 ont adhéréà la démarche.ANFH ALPESalpes@anfh.frwww.anfh.fr/alpes96 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”27 Établissements adhérentsDPC médicalANFH BASSE-NORMANDIEbassenormandie@anfh.frwww.anfh.fr/basse-normandie78 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”16 Établissements adhérentsDPC médicalANFH CORSEcorse@anfh.frwww.anfh.fr/corse7 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”6 Établissements adhérentsDPC médicalANFH ALSACEalsace@anfh.frwww.anfh.fr/alsace67 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”25 Établissements adhérentsDPC médicalANFH BOURGOGNEbourgogne@anfh.frwww.anfh.fr/bourgogne124 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”23 Établissements adhérentsDPC médicalANFH FRANCHE-COMTÉfranchecomte@anfh.frwww.anfh.fr/franche-comte53 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”18 Établissements adhérentsDPC médicalANFH AQUITAINEaquitaine@anfh.frwww.anfh.fr/aquitaine141 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”40 Établissements adhérentsDPC médicalANFH BRETAGNEbretagne@anfh.frwww.anfh.fr/bretagne120 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”28 Établissements adhérentsDPC médicalANFH GUYANEanfh.guyane@anfh.frwww.anfh.fr/guyane3 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”ANFH AUVERGNEauvergne@anfh.frwww.anfh.fr/auvergne109 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”10 Établissements adhérentsDPC médicalANFH CENTREcentre@anfh.frwww.anfh.fr/centre138 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”20 Établissements adhérentsDPC médicalANFH HAUTE-NORMANDIEhautenormandie@anfh.frwww.anfh.fr/haute-normandie77 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”14 Établissements adhérentsDPC médicalANFH CHAMPAGNE-ARDENNEchampagneardenne@anfh.frwww.anfh.fr/champagne-ardenne68 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”14 Établissements adhérentsDPC médicalANFH ILE-DE-FRANCEiledefrance@anfh.frwww.anfh.fr/ile-de-france130 Établissements adhérents“2,1 % – Plan de formation”21 Établissements adhérentsDPC médical34


SOUTENIRLE DÉVELOPPEMENTDE LA GPMCEn 2012, l’ANFH a interrogé ses adhérents sur l’appropriationdes démarches de Gestion prévisionnelle des métiers et descompétences (GPMC) par les établissements, leurs organisationset leurs apports, et, d’autre part, sur la perception del’accompagnement et des prestations proposées par l’ANFH.LE CHIFFRE89 %DES RFC OU DRHINTERROGÉSONT BÉNÉFICIÉDE L’OFFRE GPMCDE L’ANFHL’OFFRE DE SERVICESAUTOUR DE LA GPMCDE L’ANFHLe logiciel GESFORM a évoluépour intégrer des outils degestion de la GPMC. Cemodule facilite la cartographiedes métiers et produit lestableaux de bord nécessairesau pilotage des ressourceshumaines. Un module entretienprofessionnel et/ou deformation est aussi disponible.LE GUIDE DES MÉTIERS(WWW.ANFH.FR/SITE/GUIDE-DES-METIERS)Structuré à partir des fichesmétiers du Répertoire desmétiers de la FPH de laDGOS, ce guide abordeles formations, les conditionsstatutaires d’accès et derecrutement, l’exercicedu métier et la mobilité.DES FORMATIONS ET DISPOSITIFS D’APPUILes délégations régionalesproposent des actions deformation sur la conduite ouparticipation au projet GPMC,l’accompagnement du changement,l’entretien professionnelet prospective métiers…En complément, plusieursrégions ont élaboré un dispositifassociant des tempsd’échanges entre établissementset un conseil individualisé.Des conseils régionauxet ARS ont cofinancé cesdispositifs.L’enquête intitulée La GPMC,3 ans après ? a été réaliséepar Opinion Way et s’estdéroulée du 15 novembreau 17 décembre 2012. 40 %des adhérents ont répondu.Où en sont les établissements ?47 % des adhérents, soit près d’un établissementsur deux, sont engagés dans unedémarche de GPMC. 42 % des adhérentsprévoient de lancer la GPMC et 11 % nel’envisagent pas.Les établissements identifient trois apportspositifs de la GPMC :> ajustement de la politique ressourceshumaines aux projets et évolutions del’établissement ;> accompagnement des agents dans leurcarrière et parcours professionnel ;> identification des compétences àdévelopper chez les agents.L’impact de la GPMC apparaît positif pour81 % des établissements engagés, mais lefaible taux de « très positif » (10 %) montretoutefois une certaine réserve. 15 % n’ontnoté aucun impact.Que pensent les établissementsdes services de l’ANFH ?Neuf adhérents sur dix ont bénéficié d’uneprestation ou d’un outil ANFH (journée,guide GPMC et/ou formation puis GesformIntranet et/ou prestation régionale).Les adhérents reconnaissent l’apport desprestations de l’ANFH, considérées utilesà 95 % (dont très utiles : 36 %). La perceptionde l’utilité des prestations régionales(accompagnement collectif, prestation deconseil…) est la plus marquée (56 % trèsutiles).36


ENTRETIEN AVECVINCENT MANGOTDirecteur des ressources humainesCh Elbeuf Louviers Val de Reuil(Haute-Normandie)GPMC« L’IMPORTANCE D’ÉCHANGERPOUR AVANCER »DANS VOTRE RÉGION, UNE TRENTAINE D’ÉTABLISSEMENTSTRAVAILLENT ENSEMBLE SUR LA GPMC, COMMENT EST NÉECETTE INITIATIVE ?Nous avons été sollicités par l’ARS et l’ANFH, dès 2011,afin de rejoindre un groupe de travail visant à déployerune politique GPMC et proposant un logiciel Gesform GPMC.L’idée était de commencer avec un premier grouped’établis sements, volontaires, puis de faire bénéficierd’autres établis sements de notre expérience. Trois groupesont été constitués.COMMENT SE DÉROULE CETTE OPÉRATION ?Un consultant GPMC se rend tout d’abord dans l’établissementpour réaliser un diagnostic et partager une méthodologie.Puis en fonction de l’avancement de la démarche (cartographiedes métiers, intégration des données agents, compatiblitélogiciels, etc.), un suivi est effectué. Tous les six mois, l’ARSnous réunit. Nous discutons alors des difficultés rencontrées,des avancées réalisées.QUELS SONT LES RÉSULTATS ATTENDUS ?Gesform GPMC doit à terme remplacer les différents outilsexistants, et apporter une plus-value aux cadres évaluateurs.Chez nous (1600 agents environ), nous commencerons àutiliser Gesform GPMC en 2014, avec l’objectif de l’étendreà tous les services (80 cadres utilisateurs potentiels) en 2015.Les problématiques techniques seront levées cette année.37


L’OFFRE DE FORMATIONDE L’ANFHL’achat de formation est l’une des composantes majeuresdes services que l’ANFH offre à ses adhérents. Faciliter etsécuriser les achats de formation, favoriser la mutualisationinter-établissements, contribuer à la qualité des formationsproposées aux agents sont les objectifs que l’ANFH s’est fixée.LES CHIFFRES18 302 STAGIAIRESayant participé à une AFRou une AFN financée surles fonds mutualisés.12 064 STAGIAIRESayant participé à une actionde formation coordonnéemise en place parles délégations.LES ACTIONS DE FORMATION RÉGIONALES :AFR ET ACTIONS COORDONNÉESConstruites en étroite collaboration avec les instances régionaleset les adhérents avec l’appui des conseillers de l’ANFH,les Actions de formation régionales (AFR) et les Actionscoordonnées permettent de répondre aux besoins en formationcommuns à une majorité d’établissements. En 2012, les délégationsrégionales ont proposé des thématiques d’actualité,répondant à des problématiques et besoins transverses(prévention des risques psycho-sociaux, développementdurable…), spécifiques à certains métiers (tutorat infirmier…)ou secteurs d’activité (mise en œuvre du projet de viedes résidents, association des familles à la prise en chargedes personnes âgées…).PLATEFORME ACHAT DE FORMATIONPour accompagner ses établissements adhérents dans ladématérialisation et la sécurisation de leurs achats de prestationsde formation, l’ANFH met à leur disposition une plateformed’achat de formation. Elle permet, par exemple, la mise enligne des consultations et des cahiers des charges, le suivide l’activité des organismes de formation-candidats (retraitsde cahiers des charges, questions, remise d’une offre,…).L’ANFH accompagne les utilisateurs de la plateforme en lesformant à son utilisation et via une assistance téléphonique.En 2012, 154 consultations ont été déposées sur la plateformeachat de formation de l’ANFH, et 1 308 organismes de formations’y sont inscrits.AFN 2012Les Actions de formationnationales sont conçues enpartenariat entre l’ANFH et ladirection générale de l’Offrede Soins (DGOS). Le choixdes thématiques tient comptedes priorités de formationfixées par le ministère de laSanté et des attentes expriméespar les acteursde terrain.Prise en charge de la santé bucco-dentairedes personnes fragilisées ou dépendantes.Se préparer à son entretien professionnel.Fiabilisation du bilan et impératifs documentairesde la certification des comptes.Diagnostic précoce des personnes àrisque suicidaire élevé et prise en chargedes personnes ayant réalisé une tentativede suicide.Responsabilité liée à l’informatisationde la production des soins.Le travail de nuit.Le régime des cumuls d’activitédes fonctionnaires.Mise en œuvre du DPC.38


OFFRE DE FORMATION D’UNE DÉLÉGATION« DEUX AXES COMPLÉMENTAIRES »QUELLES SONT LES SPÉCIFICITÉS DE L’OFFRE QUE VOTRE DÉLÉGATIONPROPOSE AUX ÉTABLISSEMENTS ?Nous proposons des actions de formation mutualisées, issuesd’une analyse des besoins réalisée lors d’ateliers inter-établissements.Nous les accueillir à Besançon, mais des établissementspeuvent aussi se positionner, organisereux-mêmes, en inviter d’autres… Un bilan annuel est effectuéà l’automne, afin d’actualiser l’offre. Ensuite, nous proposonsdes actions de “formation-action”, basées sur du conseil etde l’accompagnement autour des démarches de changement,par exemple GPMC 1 et DPC 2 . Un travail préalable est mené :état des lieux, diagnostic de l’organisation puis formalisationd’outils et de méthodes adaptés.COMMENT SE PASSE CONCRÈTEMENT CET ACCOMPAGNEMENT ?Nous réalisons d’une part un travail de terrain avec desrencontres régulières à l’ANFH ou dans les établissements,et d’autre part, un travail administratif de traitement desdemandes, de l’analyse des besoins à la convocation auxactions de formation.QUELS MOYENS POUR Y PARVENIR ?Deux conseillers formation se répartissent les deux typesd’actions. Ils travaillent en inter-relation pour maintenir etdévelopper le réseau. Un accompagnement de consultantssur des aspects méthodologiques est possible, contribuantà la professionnalisation des chargés de formation. La délégationrégionale se dote également d’outils de mesure pourévaluer son action (indicateurs, tableaux de bord).ENTRETIEN AVECPASCALE SECRÉTANTConseillère formationANFH Franche-Comté1- Gestion prévisionnelle des métierset des compétences2- Développement professionnel continu39


OUTILLER LES PROFESSIONNELSFORMATION - MÉTIERS - COMPÉTENCESL’ANFH met à la disposition des personnels des établissementspublics de santé, sociaux et médico-sociaux adhérentsde nombreuses ressources sur la formation, l’hôpital et la santé.DES GUIDES ET DES DÉPLIANTS POUR INFORMERDépliants, guides, affiches… l’ANFH édite de nombreuxdocuments d’information qui permettent de mieux comprendreles opportunités de la formation professionnelle tout au longde la vie.Ils sont rassemblés dans la rubrique Kiosque d’ANFH.fr.Pour certains d’entre eux, la consultation est réservéeaux internautes identifiés avec un profil “adhérents”.> Par exemple, en 2012, l’ANFH a publié la brochureDPC, faciliter sa mise en œuvre. Disponible dès l’été2012, ce livret fait le tour du concept de Développementprofessionnel continu (DPC), ses modalités de mise enœuvre et les possibilités de financement.LA LETTRE DE L’ANFHEn 2012, l’ANFH a diffusé àl’ensemble de ses adhérents,cotisants et partenaires,quatre numéros de La Lettrede l’ANFH.Quatre sujets ont étéapprofondis dans le cadrede dossiers thématiquesen 2012 :> CFP, VAE, BC : les dispositifsdu 0,2 % font bouger lescarrières.> Prix ANFH 2012 - Récompenserla créativité au servicede la santé publique.> Achat de formation :l’ANFH développe son offrede services.> À chacun ses besoins,à chacun son parcours.40


LE CHIFFRE91686DÉPLIANTS OUGUIDES DIFFUSÉSEN 2012MULTI+,NOUVELLE VERSIONL’originalité du dispositifMulti+ réside dans le fait quecette formation est dispenséepar des hospitaliers, euxmêmesformés par l’ANFH.La formation est articuléeen trois points :> se situer comme fonctionnairehospitalier, acteur duservice public ;> comprendre l’organisationinstitutionnelle et fonctionnellede l’établissement ;> repérer les étapes clésd’une carrière au sein de lafonction publique hospitalière.Multi+ intègre désormais lesévolutions liées à la loi HPST.Cette version est égalementenrichie d’une plateforme deformation en ligne pour améliorerl’interactivité avecle groupe et la mise à jourdes contenus.GESFORM, GESFORM GPMC ET GESPLANPour gérer l’ensemble du processus de formation professionnelle,l’ANFH propose à ses adhérents le logiciel Gesform.LE MODULE GESFORM GPMCDestiné aux structures déjà équipées de Gesform, le moduleGPMC répond aux préconisations du ministère de la Santé(DGOS) et offre de nombreuses fonctionnalités, notammentl’intégration de l’ensemble des fiches métier du répertoire dela FPH, la possibilité d’adapter les fiches métier avec le référentielde l’établissement, l’identification des facteurs d’évolutionimpactant les métiers/postes…GESPLANRéservé aux établissements dont l’effectif est inférieur à centagents, Gesplan est accessible sur Internet et ne demande pasde déploiement technique. L’application permet de construireprogressivement des plans de formation : de la saisie du préplanjusqu’à la demande de prise en charge des actionsde formation à l’ANFH.832751ÉTABLISSEMENTS SONT ÉQUIPÉS DE GESFORMDONT 267 AVEC GESFORM GPMCÉTABLISSEMENTSUTILISENT GESPLANEN SAVOIR +www.anfh.fr/gesplanwww.anfh.fr/gesformEN SAVOIR +www.anfh.fr/multi-plus41


WWW.ANFH.FRL’ANFH met à la disposition des personnels desétablissements publics de santé, sociaux et médico-sociauxadhérents de nombreuses ressources sur la formation,l’hôpital et la santé.Conçu comme un portail d’informations sur lespolitiques formation/ressources humaines/ compétencesdes établissements sanitaires, médico-sociaux et sociauxpublics, ANFH.fr permet aux internautes d’interagir et d’avoirun accès facile et rapide à de multiples contenus : vidéos,photos, documentations, brochures à télécharger, etc.Côté fonctionnalités il est possible de créer un espacepersonnel, d’accéder à des espaces collaboratifs, d’utiliserla plateforme dématérialisée des achats de formation,de consulter les différents sites de l’ANFH dont le Guidedes métiers…LES CHIFFRES421 659VISITES266 7171 681 7353 017UTILISATEURSPAGESVUESPERSONNES ONT CRÉÉUN ESPACE PERSONNELSUR ANFH.FR42


LES 5 MOTSLES PLUS RECHERCHÉSÎle-de-FranceAquitaineGPMCBretagnePACALE SITE WEBLE PLUS REGARDÉGuide des métierswww.anfh.fr/site/guide-desmetiersLE GUIDELE PLUS CONSULTÉGuide Comprendreet mettre en œuvre laréforme de la formationwww.anfh.fr/rubrique-dukiosque/etablissements/guideanfh(Ressource documentaireréservée aux établissementsadhérents)LES 5 VIDÉOS LES PLUS REGARDÉESAide-soignant,l’indispensable présencehttp://goo.gl/YqW5BSecond prix ANFH 2012 :CH de Chambéry : Prise encharge de l’arrêt cardiaquehttp://goo.gl/Ts2WWPrévenir les risques psychosociaux- Basse-Normandie,CHIC des Andaineshttp://goo.gl/BrMB9Grand Prix ANFH 2012 :CHU Angershttp://goo.gl/5rJkULES 5 ARTICLESLES PLUS LUSConnaître l’offrede formation ANFHwww.anfh.fr/formation-anfhLe Congé de formationprofessionnellewww.anfh.fr/le-conge-deformation-professionnelle-cfpChanger de métierwww.anfh.fr/changerde-metierPréparer son projetwww.anfh.fr/preparerson-projetLe plan de formationwww.anfh.fr/le-plande-formationToutes les vidéosde l’ANFH sur Youtube :http ://goo.gl/zUbjsConstruire une offrede formation régionale- Délégation ANFH Centrehttp://goo.gl/P6GvLEN 2012


WWW.ANFH.FRCHIFFRES CLÉS 201294,6 %ÉTABLISSEMENTS DE LA FPHADHÉRENTS À L’ANFH EN 2012Pour la gestion du 2,1 % - Plan de formation,soit 94,2 % des agents de la FPH (hors AP-HP)ADHÉRENTS2 335 ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS À L’ANFHpour la gestion du 2,1 % - Plan de formationsoit 892 806 agents concernés545 ÉTABLISSEMENTS ADHÉRENTS À L’ANFHpour la gestion du 0,50 % / 0,75 %-DPC médical,soit environ 54 500 professionnels médicaux (pour l’année 2013)941 3683 6571 2323 01018 667* Dans le cadre du 0,2 % – CFP / VAE / BC* * Tous fonds confondus44DÉPARTS EN FORMATIONDANS LE CADRE DU PLAN DE FORMATIONDOSSIERS CFP EN COURS DE FINANCEMENT(DOSSIERS CLASSIQUES)*DOSSIERS VAEEN COURS DE FINANCEMENT*BILANS DE COMPÉTENCESFINANCÉS*ÉTUDES PROMOTIONELLESFINANCÉES**56,9 %TAUX D’ACCÈSÀ LA FORMATIONDANS LA FPHDONNÉES FINANCIÈRES719 M€COLLECTÉSEN 2012Répartition :499 182 K€164 968 K€55 002 K€4,8 %472 K€ ESAT2,1 %PLAN0,6 % ÉTUDESPROMO TION-NELLES0,2 %CFP - BC - VAE

More magazines by this user
Similar magazines