Avenir des Tul : exprimez-vous ! - Laval

mairie.laval.fr

Avenir des Tul : exprimez-vous ! - Laval

Notre usine est un romanJoli succès littérairepour le lavallois Sylvain RossignolUn peu plus de 7000 exemplairesvendus, deux retirages, la reconnaissancede la critique littéraire... lesuccès du récit de l’écrivain lavalloisSylvain Rossignol ne se dément pas.L’originalité de ce livre vient de sa formelittéraire. «C’était une commande,explique l’écrivain. Les salariés d’ungroupe pharmaceutique de Romainville,frappés par la fermeture de leurusine, m’avaient demandé d’écrire lerécit de leur histoire, de leur combatsyndical. Je les ai convaincus que leroman aurait plus de poids que lesimple recueil de témoignages. C’estcomme ça que Notre usine est un romanest né.»Un travail de près de deux ans. Sixmois consacrés aux entretiens, seizemois à l’écriture. Le résultat, un romande 415 pages qui évoque 40 annéesde vie de travail à travers despersonnages de fiction largementinspirés des salariés de Roussel-Uclaf.«Le monde du travail est assez peuprésent dans la littérature actuelle,regrette Sylvain Rossignol qui voudraitvoir plus intimement liés contenupolitique et enveloppe littéraire.Ce livre, en touchant un public pluslarge que celui des salariés, permetd’ouvrir le débat autour des questionpolitiques portées par l’histoire.»Une chose est sûre, Notre usine estun roman ne laisse pas indifférent.L’auteur participe régulièrement àdes salons, festivals de livres, intervientdans des lycées commeprochainement à Château-Gontier.L’Institut national de l’audiovisuel,l’INA, envisage de réaliser un documentaireà partir du livre. Il est égalementquestion d’un projet de mise enscène pour le théâtre.«Notre usine est un roman»de Sylvain Rossignol.Éditions La Découverte. 21 €.Petit air de Noël avant l’heure, fin octobre.Laval s’est réveillée, le 30 octobre,sous un fin manteau de neige.Une neige qui a vite disparu, au granddésespoir des enfants !Boxe éducativeLaval aime les championsEt les champions aiment Laval ! Dans le cadre du tournoi deboxe éducative organisé par la section boxe du Stade Lavallois,notre ville a accueilli, le 4 novembre, Daouda Sow, médailléd’argent aux Jeux olympiques de Pékin et Sara Hamraoui,championne de France, accompagnés par le directeur techniquenational de boxe. Reçus par les élus lavallois, ces sportifs dehaut niveau ont reçu chacun un livre sur la Mayenne.Reconnaissance internationalepour la rhumatologie lavalloisel’Unité de recherche appliquée en locomotion humaine, qui travaille depuis15 ans sous la direction du médecin lavallois le Dr Bernard Auvinet, se fait uneplace dans la communauté scientifique mondiale. Le Dr Auvinet était invité finoctobre au congrès américain de rhumatologie deSan Francisco à présenter les résultats de ses dernierstravaux sur le traitement des troubles liés à lamarche.«C’est pour nous l’aboutissement de 15 années derecherches avec l’Unité Pégase-Mayenne, expliquele spécialiste lavallois. L’étude de la marche nouspermet d’évaluer et identifier des formes cliniquesde dysfonctionnement du système nerveux commela fibromyalgie pour mieux prendre en charge lespatients.»Afin de poursuivre le développement de ses recherches,initiées à l’hôpital de Laval avec des collectivitéslocales, le Dr Auvinet envisage une nouvelleétape avec le concours du centre de la douleur deChâteau-Gontier.On en parlen°05 - décembre 2008 - Janvier 200905


ON EN PARLEDes fèvesà l’image de LavalInitiative originale de la boulangerie «La baguette d’Avesnières»: Christopheet Isabelle Masserot ont eu l’idée d’éditer dix fèves à l’effigie de monumentslavallois. Juste après Noël, les boulangers de la rue du bas des bois fabriquerontet commercialiseront environ 3000 galettes des rois avec ces fèveslavalloises.Assises du développement durableRendre les Ligériensacteurs de leur avenirDans le cadre d’une large consultation des habitants de la RégionPays de la Loire, le président du conseil régional, JacquesAuxiette, était présent le 2 décembre, salle des Ondines, pouralimenter la réflexion sur la création d’un agenda 21 pour notrerégion. L’agenda 21 c’est le programme d’actions du XXI esiècle qui définira les moyens à mettre en œuvre pour le développementdurable conciliant développement économique,préservation de l’environnement et progrès social. De nombreuxacteurs concernés par l’activité économique et socialeétaient rassemblés et ont pu exprimer leur point de vue à l’occasionde ce débat d’importance pour l’avenir régional.ArchitectureUn nouveau bâtimentLe Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement(CAUE) est installé depuis le mois dernier dansses nouveaux locaux, à l’angle de la rue du Vieux-Saint-Louis et de la rue de l’Ermitage. Un bâtimentd’aspect et de conception résolument contemporainsqui a trouvé sa place au pied de l’Ingéniérium.On en parlen°05 - décembre 2008 - Janvier 200906Des abat-sons tout neufspour la cathédraleOpération spectaculaire pour le clocher de la cathédrale le mois dernier. Ils’agissait de remplacer les abat-sons, ces volets en bois destinés à renvoyer leson des cloches vers le sol. Travaux réalisés par l’entreprise lavalloise de menuiserieVeillé pour le compte de l’État, propriétaire du bâtiment. Une gigantesquegrue télescopique a été déployée pour poser les nouveaux éléments.


Laval-GarangoNouveau départ pour le jumelage-coopérationÀ l’exception du déplacementd’un conseiller municipallavallois l’an dernier, celafaisait une quinzaine d’annéesqu’il n’y avait pas eu de visiteofficielle de la Ville de Laval àGarango. Afin d’affirmer surplace l’intérêt que Laval porteà la coopération décentralisée,une délégation de quatre élusmunicipaux s’est rendue auBurkina-Faso le mois dernier.À la mairie de Boussouma,un lecteur attentif pour Laval La Ville.Au mois de septembre déjà, Lavalavait accueilli une délégation burkinabéecomposée de membres du comitéde jumelage et de l’ambassadeurdu Burkina à Paris. Le principe avaitété alors acquis d’envoyer sur placeune mission lavalloise.« Il s’agissait avant tout de nouer ourenouer des contacts au Burkina pourfaciliter les projets qui concernent larégion de Garango. Des projets structurés,issus du territoire et en cohérenceavec le plan de développementlocal de Garango. » explique FrançoiseMarchand, l’adjointe déléguée auxrelations internationales et à la coopérationdécentralisée qui précise queles frais de déplacement et d’hébergementont été assumés par les élus.En quelques jours, les quatre déléguésont multiplié les réunions et les rencontresavec, à chaque fois, la mêmepréoccupation : être au plus près desbesoins et des attentes pour apporterune aide efficace. Pour cela, tous lesprojets sont élaborés sur place et étudiésattentivement par les partenairesL’équipe de foot localeéquipée de ballons et de maillots du Stade Lavallois.locaux de façon à s’inscrire dans unepolitique globale de développement.« Nous avons été très agréablementsurpris de constater que l’organisationsur place est très claire, raconte FrançoiseMarchand. Le comité de jumelagelocal est très dynamique, il comptebeaucoup de jeunes dans ses rangset prend en compte les questions desfemmes, de la jeunesse, de l’agriculture,du développement durable… »Des projets variésÀ l’occasion des nombreuses réunionsavec les représentants de l’Etatdu Burkina-Faso (associations dedéveloppement, ministère de l’Aménagementdu territoire), de la régionde Garango (direction provinciale del’agriculture) et les acteurs locaux(comités de jumelage, groupementsd’artisans, d’agriculteurs et de femmes,une association de malades dusida, les sœurs de Saint-Vincent-de-Paul qui tiennent un orphelinat, associationssportives), la délégation apu faire le point sur différents projetscomme la construction d’écoles, laformation des élus locaux, la structurationde la Maison des artisans, ledéveloppement de filières agricolesdurables, l’accès aux médicamentspour les malades du sida avec le partenariatde Pharmaciens sans frontières53 et les échanges culturels etsportifs.Sans oublier le renforcement des parrainagespar les Lavallois d’enfantsburkinabés orphelins ou nécessiteux.Pour 16 euros par trimestre, il estpossible de financer la scolarité etles frais de la vie courante d’un enfant.« 150 enfants sont actuellementparrainés par des Lavallois. Grâceà cette action, Garango possède undes meilleurs taux de scolarisation duBurkina. Il faut poursuivre dans cettevoie en augmentant le nombre d’enfantsparrainés».En conclusion, Françoise Marchandsouligne que le jumelage est loind’être à sens unique. « Nos amis deGarango nous apportent beaucoupen matière d’humanité et de chaleurhumaine et sur le plan culturel. Nousenvisageons de faire venir des artistesburkinabés au prochain symposiumde sculpture et de faire participer desécrivains ou des musiciens à des événementslavallois. »Exposition-vente d’artisanat africain organiséepar les bénévoles du comité de jumelagejusqu’au 24 décembre à l’espaceJoinville, 26, rue du Général de Gaulle.La délégation lavalloise était composée de quatre élus :Françoise Marchand, adjointe déléguée aux relationsinternationales et à la coopération décentralisée;Sylvie Deslandes, adjointe déléguée à l’égalitéhommes-femmes et à la lutte contre les discriminations;Emilie Antonio, conseillère municipale déléguée à lacoopération décentralisée;Florian Derouet, conseiller délégué au développement sportif.On en parlen°05 - décembre 2008 - Janvier 200907Parrainez un enfant de GarangoComme plus de 150 Lavallois, vous pouvez apportervotre aide à un enfant en prenant en chargeses frais de scolarité et l’achat de produits de premièrenécessité.Pour 16 € par trimestre ou 64 € par an, vous pouvezdevenir le parrain d’un enfant qui n’a plus deparents ou qui est dans le besoin.Renseignements auprès du comité de jumelage.Tél. : 02 43 49 46 42 / Mail : lavalgarango@neuf.fr .Sylvie Deslandes en réunion avecla Fédération des Groupements de Femmes.


tribunesn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009NaissancesCarnetLAVALLOISMariagesFabien LESAGE et Virginie LANDAISHubert SERGENT et Maryse LECHATTiguidanke KABANathaël NEVEUYann HIVETDilara YILDIZMarion ROCHERAdam BOUYAHYAYoucef SERRICamille RIDOUGoundoba SOUARÉColyne RAGAZZOIlona VAIVAIKAVARomain BARRÉLana HABASQUEAli AYDOGDUKylian COUSTUREMathis PETERFFYEmma DEBERT- -CHAUDERONDécèsRaymond MALINAndré AMBROISERené BERTHELOTSimonne MARTINEAUThierry COUSINLéon DIVAYHélène JEULANDMaurice BOUILLONThérèse ARNAULTJoseph BEGAUDAndré DESHAYESClaude LERIVRAINCharlotte GESLINEstelle TOURNIQUETClémence SAUVÉManon MÉVELNino BEAUCHERCarla-Marie SINOPESylvie HEMathilde LE COATKanezi BENOUNICHESalim TOURÉFariel ELABDIRomane MARIONLenny JACOPOAlexandre MOURICElise HURAINGUEHafsa WAHIDCharlotte MAILLARDMalak CHOUFANIMaïssa TOUINSIMickaël HILLION et Viorica VREMESYves LEROUX et Séverine MOINGTSébastien GEORGET et Loubna BOURMADANEEmile HUVETLy-Lou BOUDIERAliya DAABEKAya KEHILIZoé LEBOULLEUXEngjell MISINIMadèle JOLIVETMila BOMALVadis PESQUERIlan ARIJad BOUCHARDMila BRUNEAUManon GARREAUVictor LAURENT- -RICHARDLéa LISITAFarah NEGMARIJoël-Nathan DA SILVAMayalina PRADELTRIBUNEde la MAJORITÉAgir pour l’emploiet la solidaritéà LavalEn un an, le taux de chômage a augmenté de plus de 11% en Mayenne.Plus de 700 emplois intérimaires ont été supprimés et certaines entreprisessont contraintes de recourir au chômage partiel.Notre responsabilité d’élus de la majorité est d’agir de façon volontaristepour l’emploi et la solidarité à Laval.Ainsi, les Rendez-vous Emploi, organisés le 21 novembre dernier à la SallePolyvalente, ont abouti à 550 entretiens d’embauche. La première éditionavait permis à 120 demandeurs d’emploi de retrouver une activité professionnelleou de s’inscrire dans une formation.Le soutien à l’activité économique, ce sont aussi les Lumières de Laval.Les commerçants et les professionnels du tourisme savent qu’elles sontun moteur de notre attractivité. Pour 1€ investi, ce sont en effet 5€ de retombéspour l’économie lavalloise.Dans les quartiers, au travers du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi(PLIE), nous multiplions les initiatives de formation dans les secteurs qui recrutentet nous engageons des actions pour l’embauche dans les quartiers.En investissant plus de 67 millions d’euros à partir de 2009 aux Fourcheset aux Pommeraies (si l’ANRU donne son feu vert), nous soutiendrons enfinmassivement le secteur du bâtiment.À tous, nous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année et nous vousassurons de notre volonté intacte de travailler en 2009 pour l’attractivitéet l’équité sociale à Laval.Contactez vos élus :08Claude BOBARDAntoinette BUISSONClaude GUILLEMOTJean LE CORREJean DOIZYMarcelle SAULAISRenée DESSIMÉONMichel LEROUGEMonique LACLOTTEJean BIENVENUMadeleine LAIGREEmilienne MEIGNANMarthe CHEVALIEREmilienne BOUVIERGuy DOLAISRaymond BESNARDJacques LOTTINDanielle NOURYHerveline PAILLERPaulette FOUCHERBernadette MACÉSylvain BAHONMadeleine LANGLAISJean-Pierre ROCHEROlympe BARRÈREGeorges PERRÉOdette TRICOTAnna GUERRIERMairie de LavalPlace du 11 Novembre02 43 49 46 28elus.majorite@mairie-laval.frNuméros utilesPompiers 18Police Secours 17SAMU 15Appel d’urgence Européen 112Sans Abri 115Enfance maltraitée 119Commissariat de police 02 43 67 81 81Centre anti-poison d’Angers 02 41 48 21 21Centre hospitalier 02 43 66 50 00Croix Rouge 02 43 37 26 22Écoute Alcool 0 811 91 30 30Violences Conjugales Info 3919Viols Femmes informations 0 800 05 95 95ENQUÊTEDiversité des populations en FranceAccueil Hôtel de Ville 02 43 49 43 00État civil /démarches administratives 02 43 49 43 90Élections 02 43 49 46 69Sports 02 43 49 43 07Petite enfance,crèches, haltes garderies 02 43 49 89 24Restauration scolaire 02 43 49 43 05Animation territoriale 02 43 49 45 14CCAS 02 43 49 47 47Police municipale 02 43 49 85 55Office de tourisme 02 43 49 46 46Depuis quelques semaines, et jusqu’au 20 décembre, l’INSEE (Institut national dela statistique) et l’INED (Institut national des études démographiques) réalisent unevaste étude sur la diversité des populations, en fonction notamment de leurs origines.Cette étude vise à mieux connaître les conditions d’accès au logement, à la santé, àl’éducation à l’emploi etc.À Laval, quelques personnes sont susceptibles d’être sollicitées. Un enquêteur del’INSEE prendra contact avec elles. Il sera muni d’une carte officielle l’accréditant.Merci par avance de lui réserver un bon accueil.Toutes les informations recueillies resteront strictement anonymes et confidentielles.TRIBUNE de l’OPPOSITIONVœux pour une politiqueplus volontariste etplus sincèreEn cette fin d’année, nous formulons des vœux pour faire de chaque lavalloiset de chaque français, un citoyen fier d’être lavallois, fier d’être français.Il est de la responsabilité de chaque élu, quelles que soient ses convictionspolitiques, d’œuvrer dans ce sens sans manipuler ni tirer profit de la misèrede nos concitoyens pour réaliser ses propres ambitions. Les ambitions d’unmaire devraient être les vôtres !Rendons à la politique ses lettres de noblesse. La politique doit rester uncombat pour les autres et non pour soi-même.Ni la haine des classes, ni le sectarisme, ni le négationnisme des actions deceux qui ont eu le courage de relever les défis de notre siècle ne créerontde conditions de vie favorables en termes d’emploi, de pouvoir d’achat,d’environnement et d’éducation.François d’Aubert, Samia Soultani-Vigneron, François Zocchetto, GwendolineGalou, Xavier Dubourg, Martine Mauguin, Patrick Wiart, Chantal Grandière,Didier Pillon et Jacques Phelippot restent mobilisés pour continuerle travail qui a été engagé par l’ancienne majorité pour sortir notre ville del’ombre et participer activement à son dynamisme et son développement.Une ville a besoin de ses entreprises, de ses jeunes et d’un réel projetde développement du tissu associatif dans le souci de tous. Tels sont nospriorités et nos engagements.Nos vœux les plus sincères à tous les lavallois ainsi qu’aux agents municipauxqui nous ont émerveillés avec les illuminations de Noël pour la14 ème année.Les coordonnées de l’opposition :Contact : 02 43 59 25 95elus-opposition@orange.frAdresse : 16 rue Renaise - 53000 LAVAL


En directdu ConseilMunicipalDeux séancesde conseil municipalen ce mois denovembre.La réorganisationde la Sacola etla cession duparking Jules Ferryà la ville étaientau cœur des débats.Les autres décisionsen brefRénovation du quartier des Fourches.Le conseil a adopté le programmequi prévoit la rénovation des espacespublics place de l’Abbé de l’Épée etde certains équipements commel’installation d’une cyberbase dans lamaison de quartier, la reconversionde l’ancienne école du Chat Botté enespace associatif multigénérationnel.Programme de rénovation urbaine desPommeraies. Adoption du nouveauprojet concernant ce quartier. Dansles grandes lignes, le projet prévoit ladémolition des deux tours situées depart et d’autre de la rue des GrandsCarrés, l’implantation d’un pôlesanté, de commerces et de logementsunanimité départementalepour la nouvelle SacolaLa recapitalisation de la SACOLALa chambre régionale des comptesdes Pays de la Loire avait récemmentrecommandé que la société d’économiemixte SACOLA procède à unerecapitalisation au regard de sa situationfinancière. Par ailleurs, un besoinde clarification sur les champs d’interventionde la SACOLA et de LavalMayenne Investissements (LMI), structurecréée par la SACOLA avec la Caissedes dépôts et consignations (CDC),se faisait sentir. Compte tenu de ceséléments, la Ville de Laval, le Départementde la Mayenne et la SACOLA ontplanché pour réfléchir à l’avenir et à lastratégie de la SACOLA et de LMI.Au-delà des sensibilités politiques,les collectivités actionnaires, réuniesdans un groupe de travail autour deJean-Christophe Boyer représentantla Ville au Conseil d’administration dela Sacola dont il est le président, ontsociaux dans un nouveau bâtiment, lacréation d’une pépinière d’entreprises,la démolition de l’ancien foyer detravailleurs migrants et la constructionde nouveaux logements, l’ouvertured’une voie nouvelle vers le quartierde la Pillerie, la réhabilitation de 294logements, la requalification de l’écoledes Pommeraies et du gymnase JulesRenard, l’aménagement des espacespublics du quartier…Mise à disposition de la crypte duThéâtre à l’association Lapindromepour l’organisation de soirées cabaretune fois par mois.Dénomination de nouvelles rues :trois voies nouvelles, situées danssouhaité procéder à la fusion des deuxstructures en lui donnant une dimensiondépartementale. Il a été choisid’augmenter son capital afin de disposerd’un outil capable de répondre,en termes d’immobilier d’entreprise,aux enjeux économiques, sociaux etenvironnementaux du territoire et decréer une solidarité territoriale qui mutualiseles risques économiques.Présenté lors de la séance du 12 novembredu conseil municipal, le projet de fusionet de recapitalisation a été adoptéà l’unanimité. La SACOLA, qui pourraitchanger de nom, sera désormais dotéed’un capital de 4 millions d’euros aulieu de 741 150 € actuellement.La ville de Laval, la communautéd’agglomération et le conseil généraldétiennent chacun 26 % du capital, laCDC 10 % et les banques partenaires12 %.les quartiers extérieurs du Tertrereçoivent les noms de rue GermaineTillion, rue Guy Môquet et rue MissakManouchian. Les deux premiers, bienconnus, étaient résistants. Le dernier,mort en février 1944, était commissairemilitaire des Francs-tireurs et partisansde la région parisienne.Le parking Jules Ferry change demains (et de nom)Le conseil municipal a décidé, lorsde sa séance du 24 novembre, de racheterle parking Jules Ferry à la SA-COLA au coût de sa construction, soit3 067 000 €. Opération blanche pourles finances municipales puisque leparking trouvera son équilibre avecles recettes de stationnement.Ouvert depuis la mise en lumière de laville, le parking a par ailleurs changéde nom. Ne cherchez plus le parkingJules Ferry, mais plutôt le Parc duThéâtre.en directn°05 - décembre 2008 - Janvier 200909


PROCHEde VOUSUne enveloppe prétimbréepour soutenir le don du sang et d’organesLes dons de sang, de moelle osseuse et d’organes sont une forme de fraternitéà laquelle s’associe la municipalité de Laval. En partenariat avec La Poste,10 000 enveloppes « prêt-à-poster » ont été éditées et sont désormais disponiblesdans les principaux bureaux de Poste de la Mayenne, ainsi qu’auprès desdeux associations mayennaises. Poster son courrier avec ces enveloppes estune façon de marquer sa solidarité à la fois humaine et citoyenne et d’aiderles malades en attente.Association pour le Don de Sang Bénévole :02 43 56 63 71e-mail: lglechat@wanadoo.frFRANCE ADOT 53(Association pour les Dons d’Organes et de Tissus humains):02 43 90 68 10e-mail: franceadot53@orange.frPROCHe De VOUSn°05 - décembre 2008 - Janvier 200910Malia, Aurélie, Bernardine,Ibadete et Fatoumataprésentent leurs créations.Atelier FripouillesVente de bijouxEn marge des ventes de vêtements d’occasion,l’atelier d’insertion par l’activitééconomique «Fripouilles» organise unevente de bijoux réalisés à partir matériauxrécupérés sur de vieux vêtements.Les salariées de l’atelier ont réalisé descréations originales avec boutons, fils etaccessoires divers et vous les proposent àla vente les mardis matin, mercredis toutela journée et jeudi après-midi, dans les locauxde l’atelier, impasse de Londres, àl’arrière du Palindrome.Atelier Fripouilles 02 43 56 83 94Opération Saint-BernardNavette gratuitepour le réveillonCela fait maintenant 7 ans qu’elle propose ce service.Bernadette, avec l’appui de la Ville de Laval (pourle carburant), de la Maison de quartier des Fourches(pour l’assurance du véhicule) et de la Caisse d’AllocationsFamiliales de la Mayenne, se met bénévolementà la disposition des habitants de l’agglomérationpour faire le chauffeur toute la nuit du 31décembre au 1 er janvier.Professionnelle de la conduite automobile, Bernadettedispose d’un véhicule de 16 places pour conduireceux qui le souhaitent entre 19 heures et 8 heures.Il est préférable de réserver au 06 23 77 09 34


DOSSIERLe premier distributeur de billetsdans les années 70.TUL d’aujourd’hui et d’hier.Avenir des Tulexprimez-vous !Les TUL sont une institutionlavalloise. À tel point que le sigleest devenu nom commun.Actuellement exploité par lasociété Kéolis et la STAO, leréseau de transport en communs,qui relève de la communautéd’agglomération est appelé àévoluer. La délégation de servicepublic arrive en effet à échéancefin 2009. Occasion pour Laval deconsulter les habitants sur leurvision des transports en commun.Questionnaire, réunions publiquesau programme.Les Transports urbains lavallois sont nés en janvier1947. Bien avant des villes beaucoup plusimportantes, Laval se dote d’un premier réseauconstitué de trois lignes et de trois bus. Un réseauqui intègre Saint-Berthevin dès 1948. Ilfaudra attendre les années 60 pour la dessertede Changé et 1976 pour celle de Bonchamp.C’est à partir de cette époque que les Transportsurbains lavallois connaissent un véritable développementavec l’apparition de bus à grandecapacité, la création de couloirs de bus et lamise en place de feux prioritaires. En 1977, l’entreprisecompte 51 personnes, utilise 28 véhiculeset assure 4 millions de voyages.Aujourd’hui, résultat d’une extension progressiveet continue du réseau, les 20 communesde Laval Agglomération sont desservies par26 lignes régulières sur un réseau en étoile àpartir du centre-ville de Laval. 72 véhicules autotal, 2 772 000 km, 7,5 millions de voyages en2007. Plus de la moitié des déplacements sontdes déplacements scolaires.Pour une ville comme Laval, le déploiementd’un réseau de bus répond à plusieurs objectifs: permettre à tous les habitants d’avoir accèsaux services publics, faciliter la circulationen ville et réduire la pollution. Si vous prenez lebus au lieu de votre voiture, c’est 50% de rejetde CO2 en mois...Comment desservir au mieux et au plus prèsles habitants de l’agglomération ? Telles sontles grandes questions qui se posent à la veilledu renouvellement de la délégation de servicepublic.transports urbainsn°05 - décembre 2008 - Janvier 200911La gare de Tul lorsqu’elle étaitencore place du 11 Novembre.


DOSSIERLes TULen quelques chiffres20 communes desservies25 lignes régulières517 arrêts de bus54 bus de différents gabarits misà disposition par Laval Agglo8 bus et cars appartenantà Kéolis et Stao10 cars du réseau Pégase(conseil général) utilisés partiellementsur le réseau TULLe prix d’un ticket de TUL estlargement subventionné puisqueles recettes provenant dela vente des titres de transportne représentent que 14% descharges de fonctionnement.La différence est financée parle versement transport des entreprises,par des subventionsde Laval Agglomération et duconseil général et par une dotationdécentralisation de l’État.transports urbainsn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009Questions àFRançoise ERGAN,adjointe au maireFrançoise Ergan, vous avez en charge à lamairie la responsabilité des transports doux(vélo, piétons) et à Laval Agglo celle destransports, en particulier des transports encommun. Pourquoi cette consultation deshabitants ?Une consultation des habitants parce que c’estle meilleur moyen d’avoir des informationssur les besoins réels. Nous allons devoirprochainement élaborer notre cahier des chargespour renouveler notre convention pour les TUL.C’est une étape capitale puisque le cahier descharges doit contenir les grandes orientationssouhaitées par l’Autorité Organisatrice desTransports (dans notre cas Laval Agglo).Cette consultation va prendre deux formesdifférentes : une enquête par un cabinetspécialisé et une consultation conduite dans lesdifférentes communes de l’agglomération.En ce qui concerne l’enquête, elle portera surles attentes des habitants de l’agglomérationen matière de transports en commun. Uneenquête téléphonique sera effectuée sur unéchantillon de la population de l’agglomération.Cet échantillon se doit d’être représentatif entermes de répartition de la population (sexe,âge, commune de l’agglo, profession…). Nousavons voulu qu’il y ait autant d’utilisateurs quede non utilisateurs des TUL qui y répondent. Lesnon utilisateurs vont nous dire pourquoi ils neprennent pas les TUL.Pour ce qui concerne la consultation deshabitants de Laval, nous intégrons d’abord unquestionnaire dans « Laval La Ville » et puis nousorganisons une série de rencontres dans lesquartiers pour aller à la rencontre des Lavalloiset recueillir leurs souhaits et leurs remarques.Je profite de l’occasion qui m’est donnée pourdemander à chacun de répondre à l’enquêtetéléphonique en cas de sollicitation. N’hésitezpas à répondre à l’enquête sur la page cicontre.Quelles sont les grandes orientationsmunicipales en matière de transportscollectifs à Laval ?Pendant la campagne de mars 2008, lesLavallois nous ont déjà fait part d’un certainnombre de remarques sur les amplitudeshoraires et la cadence des TUL. Nous attendonsbeaucoup de cette consultation pour validernos premières réflexions et bâtir un nouveauplan de transports. Nous étudierons toutes lespropositions des Lavallois, puis nous devronsfaire des arbitrages, surtout à cause des coûtsassociés, bien sûr.Quels projets municipaux à moyen termepour favoriser la coexistence piétons, vélos,véhicules ?À pied, à vélo, en voiture, il nous faut apprendreà mieux partager la rue.Réunions publiquesen janvierGuillaume Garot et les élus municipaux animeront 5 réunions publiques,dans les quartiers au mois de janvier pour recueillir les avisdes Lavallois sur l’avenir des transports en commun.Avesnières, Fourches, Bourny, TertreMercredi 7 janvier 20h30 Maison de quartier du BournyHilard, Grenoux, Ste-CatherineJeudi 8 janvier 18h30 Maison de quartier d’HilardGare, Pommeraies, VignesJeudi 8 janvier 20h30 Maison de quartier de Laval NordCentre-ville, Mairie, PréfectureMercredi 21 janvier 18h30 Salle de la MairiePavement, St-Nicolas, Thévalles, MuratMercredi 21 janvier 20h30 Centre Multi Activités (Palindrome)La première priorité est d’améliorer la sécuritéet le confort des piétons par la rénovation destrottoirs et la création d’itinéraires sécurisés.Nous avons pris dans notre programme unengagement « sécurité piétons ». La spécificitéde ce mode de transport nécessite une approcheen trois temps : favoriser les déplacementsà pied, assurer la sécurité des piétons, ainsiqu’informer, éduquer et sensibiliser l’usager.Ensuite nous devons faire toute sa place au véloen en facilitant la pratique avec un vrai réseaucyclable sécurisé.Et pour accompagner le tout, nous avons àtraiter le problème de la voiture dans la ville.18 000 véhicules entrent chaque jour dans Laval.Il est impératif de mieux réguler la circulation etle stationnement en ville.Le ministère de l’écologie, de l’énergie, dudéveloppement durable et de l’aménagementdes transports laisse désormais aux villes lapossibilité d’aménager des «zones de rencontre»,mélange de zone piétonne et zone 30. Ce sontdes espaces -rue, place ou quartier- où piétons,cyclistes et automobilistes doivent apprendreà cohabiter et où la vitesses des véhicules àmoteur est limitée à 20 km/h.Alors, une solution pour Laval ? Il faut en étudierla faisabilité sur des rues ou des espaces quirestent à définir.12


$DOSSIERLes lavallois recevrontprochainement dans leur boîte auxlettres un questionnaire élaborépar Laval Agglomération sur leurperception des transports encommun.Cette enquête quantitative, en plus de l’étude réaliséepar un cabinet spécialisé, permettra de mieuxmesurer vos attentes en matière d’utilisation des TUL.Même si vous n’utilisez pas les TUL, prenez le tempsde répondre à ce questionnaire.Enfin, l’avenir des transports en commun étant l’affairede tous, ne manquez pas les réunions publiquesdu mois de janvier. Ce sera l’occasion pour vous d’exprimerdirectement auprès des élus votre opinion surle réseau d’autobus de l’agglomération.enquête d’opinionsur les tulUne plus grande fréquence et à heures fixesMerci de bien vouloir retournerce questionnaire à :Hôtel de VillePlace du 11 Novembre - BP 132753013 Laval cedexAvant le vendredi 23 janviertransports urbainsn°05 - décembre 2008 - Janvier 200913


DOSSIERLes illuminations de NoëlCircuits en calèchedu 20 au 29 décembre 2008Tarifs: 5 € par personne - gratuit moins de5 ans accompagné par un adulte. Départsplace du 11 novembre, près du manège de17 h à 20 h. (circuit environ 1/2 h).Depuis plus de 10 ans, à l’approche desfêtes de fin d’année, la ville de Lavalrevêt ses habits de lumière.Depuis le 29 novembre et jusqu’au5 janvier, ce sont les couleurs chaudesde l’Orient qui parent le pont Aristide-Briand, éclairent la rivière et les quais.En marge de l’illumination de la ville,de nombreuses animations sontprévues.Les Lumièresde Lavalilluminationsn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009La patinoire Jusqu’au 25 janvier 2009Venez découvrir les joies de la glisse ! Pour le plusgrand bonheur des petits et des grands, la ville deLaval a installé, pour la 10 e année consécutive, unepatinoire de 520 m 2 . Pour que le spectacle soit encoreplus grand et partagé par tous, la patinoire estouverte sur les côtés.Renseignements : Patinoire 02 43 49 97 06Les agents municipauxmobilisés pourl’installation des lumières.14


Survol des lumières de Laval jusqu’au 5 janvier inclusHoraires conseillés: 18 h à 19 h 30 - durée 3/4 hDépart: aéroport de Laval/Entrammes.Tarif: 46 € par personne.Réservations obligatoires: Aérotom services au 06 07 68 78 06Sous réserve de météo favorable.Croisière promenade de 17 h à 18 h 30les mardis du 2 au 30 décembre,les mercredis 3, 10, 17 et 3 1 décembre,les dimanches 30 novembre, 14, 21, 28 décembre et 4 janvierle jeudi 25 décembre.Tarifs : TP : 8 € 1 TR : 6 €«L’ Appel du désert»en nocturneOuverture exceptionnelle en nocturnede l’exposition «l’Appel du désert» etdécouverte des lumières de Laval àpartir du donjon du Vieux-Château.Les samedis - du 29 novembre au 27décembre indus de 17 h à 21 h.Renseignements:musée du Vieux-ChâteauTél.: 02 43 53 39 89Dîner croisière avec un menu gastronomique (et un menu enfant)de 20 h à 22 h 30les jeudis 4, 11, 18 décembre,les vendredis 5, 12, 19, 26 décembre et 2 janvier,les samedis 6, 13, 20, 27 décembre et 3 janvier,le dimanche 28 décembre.Tarifs: Adulte: 50 € 1 -12 ans: 25 €Réservation indispensable au moins 3 jours à l’avance.illuminationsn°05 - décembre 2008 - Janvier 200915France 3 a présentéson journal de 19 heuresen direct de Laval le 29 novembre.De nombreuses animationsont eu lieu dans les quartiersdès le 6 décembre.


ATTRACTIVITÉRendez-vous EmploiSuccès de la 2 e éditionPlusieurs centaines de personnes en recherche d’emploi se sont renduesle 21 novembre dernier au 2 e rendez-vous Emploi, organisé en partenariatavec l’association ASCAPE 53. Rassemblés dans un même lieu, lasalle polyvalente, demandeurs d’emploi, entreprises à la recherche decollaborateurs et partenaires du monde du travail ont pu se rencontrerle temps d’une journée à l’occasion de rencontres directes. Cette foisencore, après celle du mois de juin, l’initiative a permis à de nombreusespersonnes de décrocher un entretien. Au total, 550 demandeurs d’emploiont pu rencontrer un employeur potentiel.ATTRACTIVITÉn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009Entreprendre en Mayenneau service de la créationL’association « Entreprendre en Mayenne » organisait,le 5 décembre, au parc des expositions de Laval-StBerthevin, la 5 ème édition des Ateliers de la Création etde la Reprise d’Entreprise, avec la volonté d’aller au plusprès des porteurs de projet. L’association encourageet accompagne le développement économique dudépartement, et plus particulièrement les créationsreprisesd’entreprises en Mayenne, en proposant desrencontres individuelles avec des professionnels.Réunissant en un lieu unique les porteurs d’idées,les demandeurs d’emploi, les jeunes entrepreneursinnovants avec l’ensemble des acteurs de la créationd’entreprise, ces Ateliers offrent en effet à l’ensembledes créateurs-repreneurs « en herbe » l’opportunité dedémarrer une nouvelle aventure !Avec près de 50 professionnels présents, ce rendez-vousincontournable de la création – reprise en Mayenne apu représenter un espace privilégié d’échanges pourles porteurs de projets, qu’ils soient en phase deréflexion, de maturation ou d’aboutissement dansleurs démarches.IdénergiesDes créateurs d’entreprisesrécompensésSuivis par Laval Mayenne Technopole, huit créateurs d’entrepriselauréats «Idénergie» participaient à une remise officielle de trophées le4 décembre.Deux d’entre eux, Geneviève Brel et Laurent Chrétien, se sont vus remettredes mains de Guillaume Garot des prix de 10 000 et 20 000 euros destinésà encourager leur projet.Geneviève Brel a créé à Laval Odaxos, une entreprise spécialisée dans lasimulation virtuelle de mâchoire humaine, à destination des dentistes etorthodontistes.Quant à Laurent Chrétien, sa société, MemOree, met en place uneplateforme internet destinée à conserver la mémoire des particuliers, desentreprises ou des collectivités.16


Nouveauxcommerces«Les Surprises de Magali»Produits gastronomiquesrégionaux«Les Clés du grenier»Déco et transformation d’objetsanciens«Loré style femmes»Prêt à porter fémininDécidées à montrer que la Grande Rue peutêtre dynamique et vivante, Flore et Laurenceont ouvert ce commerce dans une belle maisonmédiévale, dans la partie inférieure de la rue.Décoration d’intérieur, artisanat, meubles peints,objets anciens détournés de leur fonction initialeon trouve de tout dans cette boutique où l’onpeut également prendre le thé.Les deux gérantes attachent un soin particulierà l’écoute des besoins de la clientèle et offrentégalement, selon les besoins, des conseils endécoration.Vous cherchez des idées de cadeau originales?Poussez la porte des Clés du grenier.Grande Rue02 43 49 18 59du mardi au jeudi : 14h-19hvendredi - samedi : 10h-12h - 14h-19hOuverture exceptionnelle les dimanches dedécembre«Francesca»Des pâtes italiennes à toutesles saucesIl y avait la boutique hommes, rue de Généralde Gaulle, il y a désormais l’équivalent pour lesfemmes, près du Carrefour aux Toiles.Attentives aux dernières tendances de la mode,Mélina et Christine proposent à leurs clientes desvêtements «fashion» dans leur nouvelle boutiqueaccueillante et confortable.30, rue Souchu-Servinière06 14 57 34 16lundi 14h-19hmardi au samedi 10h-19h sans interruptionOuverture exceptionnelle les dimanches dedécembre«Siwalik»Prêt à porter ethniqueSi vous préférez offrir des chocolats ou du foie gras,faites le détour par la rue Bernard le Pecq. La boutique«les Surprises de Magali» offre tout un éventail deproduits gastronomiques choisis avec soin.Kristel vous conseille pour choisir le cadeau idéal àréserver aux gourmands. Elle propose égalementdes coffrets cadeaux de 30 € à 60 € permettant d’offrirdes prestations de loisirs comme baptême en ULM,croisière sur la Mayenne, massage détente etc.46, rue Bernard le Pecq02 43 91 12 05du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à18h30Ouvert tous les lundis jusqu’au 12 janvier«Top Team femme»Prêt à porter fémininAprès 20 ans consacrés à la mode urbaine masculine,Top Team vient d’ouvrir un univers féminin, sport,cool et branché.Vendredi 19 et samedi 20 décembre, la boutiqueorganise une séance de prises de photos en vue de lacréation d’un magazine.20% de remise sur les achats jusqu’à Noël.9, rue Bernard le Pecq02 43 66 94 20attractivitén°05 - décembre 2008 - Janvier 2009Pour ceux qui en ont assez des sandwiches avalésrapidement ou qui se méfient de la «malbouffe»,un nouveau concept de restauration rapide vientde voir le jour en plein centre-ville: Francesca oùl’on peut déguster de véritables pâtes italiennesaccompagnées de sauces fraîches, le tout dansune ambiance sympathique grâce à la bonnehumeur de Sabrina et Olivier qui tiennentl’établissement. Tous les produits sont originairesd’Italie et garantis bio sans OGM. Restaurationsur place ou à emporter.6, rue des Déportésdu lundi au samedi11h-15h - 18h-22hMenus de 3,90 € à 7,50 €Parce qu’elles portent elles-mêmes ce stylede vêtement d’inspiration et de fabricationnépalaise et indienne et qu’elles ne trouvaientpas leur bonheur à Laval, Virginie et Céline,deux ex-libraires, ont décidé de créer leur propreboutique.À deux pas du café l’Antidote, les amateurs devêtements ethniques peuvent désormais s’habillerselon leurs goûts, du bonnet aux babouches.2, rue Saint-André - 02 43 56 46 14lundi : 11h-19hmardi-vendredi : 10h-19hsamedi : 9h-18hOuverture exceptionnelle les dimanches dedécembreerratumDans notre précédent numéro, une erreur s’est glisséeà propos des horaires d’ouverture du magasin «EntreElles».Voici les informations correctes :- lundi 14 h - 18 h 30- mardi au vendredi de 10h - 18 h 30 (journée continue)- samedi : 10 h - 13 h17


ENTRE NOUSÉtudiantsun job d’été au Québecpour l’an prochain,ça vous tente ?Véronique, Charles-David et Antoine : trois étudiants de Laval auQuébec ont été accueillis à l’Hôtel de ville le 4 juillet dernier parFrançoise Marchand, Adjointe au maire chargée des relationsinternationales et de la coopération décentralisée.En séjour à Laval en juillet et août, ils participaient au programme Intermunicipalités,mis en œuvre dans le cadre du jumelage existant entre Laval enMayenne et Laval au Québec depuis 1984.Les quartiersfêtent NoëlLe Village animé au BournyPour la troisième année consécutive, le Comité d’Animation et la Maisonde Quartier du Bourny vous propose, une exposition reconstituantun village animé en miniature illuminé du lundi 8 décembre au jeudi1 er janvier 2008, visible à la Maison de Quartier.jusqu’au jeudi 1 er janvier 2009de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h avec des ouvertures les week-ends etle vendredi 26 décembre et jours de fêtes (de 14 h à 18 h 30), accueilréalisé par les habitants et le jour de Noël et du 1 er Janvier avec le créateurde l’exposition).L’entrée est gratuite et ouverte à tous.Nouveauté cette année : une partie de l’exposition est installée en vitrinede Thelem Assurance, rue des Ruisseaux.Renseignements : 02 43 68 16 43Ce dispositif est le fruit de la collaboration entre les deux municipalités, enpartenariat avec les associations Laval – Québec, Québec – France Laval,France-Québec et Québec – France. Chaque année des étudiants des deuxvilles peuvent ainsi bénéficier d’un job d’été rémunéré et d’un hébergementfamilial dans le «pays d’en face».Nos trois Québécois ont respectivement occupé un poste d’animatrice aucentre de loisirs «la Plaine d’aventure», de jardinier à la Perrine et d’adjointadministratif au Bureau des admissions du Centre Hospitalier de Laval.Justine, quant à elle, assurait pendant la même période l’accueil des visiteursau Centre de la Nature à Laval au Québec.Voilà une initiative qui, depuis près de vingt-cinq ans, permet d’ «élargir seshorizons» en combinant découverte d’un autre continent et immersion professionnelle.Des questions ?Association Laval-Québec : 02 43 49 46 42Sites Internet : www.laval.fr,rubrique «Développement» puis «Jumelages»www.francequebec.fr, rubrique «Programmes»entre nousn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009Les Gares de l’Europe au Village de la rue MortierLes équipes d’animations des maisons de quartiers et des accueils deloisirs du Pavement et de Saint-Nicolas, en collaboration avec les associations«La grange du Pavement» et «Agir» vous invitent à participeraux animations du village situé rue Mortier.Ce village représente les gares de 5 pays européens :La France, l’Angleterre, le Portugal, l’Allemagne et la Finlande vous ferontvoyager au travers de différents ateliers.Il vous sera proposé de confectionner des chaussettes de Noël, d’écrireune lettre au Père Noël, de fabriquer une couronne, une maison enpain d’épice ou encore de réaliser un bonhomme de neige ... en plusdes châtaignes grillées, patinage sur roulettes, contes, sortie et évidemmentla soirée gourmande et le concours de balcon décorés descomités d’animation (sur inscription).Prenez votre billet de train dans votre maison de quartier de St Nicolasou du Pavement, ou auprès des accueils de loisirs de «La plained’aventure» ou de «Jean Guéhenno».Du 16 au 20 décembreDans les autres quartiersLes maisons de quartiers de quartiers se sont illuminées le 6 décembre,jour de la St-Nicolas.ThévallesLes habitantsse mobilisentpour leur histoireEcrire l’histoire du quartier, mais aussi créer un lien entre les habitantsde Thévalles, voilà l’objectif poursuivi par Jean-Maurice Gauvinet Marie-Thérèse Houel.Le premier est président de l’association de quartier Blardières-Commanderie.La seconde est passionnée d’histoire et regrette que l’on nepuisse pas mieux connaître le passé de ce faubourg lavallois. Quellesétaient les activités agricoles et industrielles ? Comment a évolué lequartier au fil de l’urbanisation ?Ils lancent un appel à tous ceux qui posséderaient des documentsanciens ou qui auraient en mémoire des anecdotes sur l’histoire deThévalles, des Hauts de Thévalles ou du secteur des Blardières-Commanderie.Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à entrer en contact avec l’unou l’autre.Jean-Maurice Gauvin 02 43 53 97 96Marie-Thérèse Houel 02 43 56 11 10Jean-Maurice Gauvin etMarie-Thérèse Houel attendentvos témoignages.18


NOS RENDEZ-VOUSLa Folle Journée édition 2009« Bach, Buxtehude, Schütz »aux sources de la musique deJean-Sébastien Bach23, 24 et 25Janvier2009La Folle Journée de Nantes en région est un événement culturel unique en songenre. Cette 7 ème édition régionale mettra à l’honneur le baroque ainsi que l’œuvrede Bach en donnant à entendre, non seulement l’œuvre des compositeursqui sont à la source de son art mais aussi celle, étonnamment riche et variée, queBach a inspirée à ses successeurs depuis le XIX e siècle jusqu’à aujourd’hui.Laval, comme dix autres villes de la Région Pays de la Loire accueillera cette annéeencore, grâce à la mobilisation des acteurs de la vie locale et au partenariatentre villes et région, cette manifestation artistique exceptionnelle.Pour que cette grande fête de la musique s’ouvre à tous, les concerts sont jouésà des tarifs très accessibles : de 2 € à 8 € maximum. Dans le même esprit, unetarification régionale événementielle sera mise en place sur les TER pour se rendreà la Folle Journée à Nantes et en Région avec un titre unique forfaitaire de10 € valable pendant la durée de l’événement à utiliser avec un billet de concertcorrespondant au jour du voyage.À l’heure de la mise sous presse de Laval La Ville, le programme définitif n’étaitpas encore arrêté.Renseignements auprès de l’Office de tourisme et de Laval Spectacles.loisirs, & cultureMardi 27 janvier, 20h30Le Théâtre«Céan scène» Mark CéanConcertMark Céan est un chanteur-compositeur très populaire en Anjou-Mayenne. Il l’estégalement en Angleterre (où il fait de nombreuses tournées) et dans le sud de laFrance. Notre artiste au toucher de cordes assez exceptionnel a également conquisla célèbre firme vietnamienne Ayers qui va bientôt fabriquer une guitare signéeMark Céan, ouvrant ainsi des perspectives asiatiques prometteuses.Soutenu par France Bleu Mayenne, Mark Céan a déjà deux CD autoproduits à sonactif : Presque au hasard et, plus récemment, Itinéraire bis qui a créé l’événement.Un troisième album est en préparation. Avec ses auteurs-complices JérômeRousselet, Jean-Marie Mulon et Marc Cléry (nouvelle plume), Mark Céan a déjàcomposé une douzaine de chansons inédites. Nouvelles chansons, nouvelleambiance musicale. Tout en restant fidèle au style qui a fait son succès, Mark Céanrenouvelle son univers avec l’arrivée de deux nouveaux musiciens : Benoît Picquet(basse acoustique) et Fabien Fouchard (batterie) ont rejoint Dominique Lacroix(guitare) et Valérie Montembault (violoncelle).Venez découvrir le nouveau spectacle Céan scène. Au programme, les chansons du3 ème album, des invités et de belles surprises. La vie n’est faite que de rencontres,de belles rencontres... pour reprendre les paroles d’une de ses chansons... il resteà vivre le plus beau...Tout public – Durée 1h30Les Folles Journéesde Jean-Paul MandegouBeaux livresUne idée de cadeau pour Noël et dansla perspective des Folles Journées. Lelavallois Jean-Paul Mandegou, ancienjournaliste, vient de publier aux éditionsCheminements un très bel ouvrage,abondemment illustré, qui retracecette folle aventure musicale depuis sacréation en 1995. Les folles journées enrégion (dont Laval) mais aussi à traversde monde, à Bilbao, à Tokyo ou à Riode Janeiro.250 pages, 35 €NOS RENDEZ-VOUSn°05 - décembre 2008 - Janvier 200919


NOS RENDEZ-VOUSnos rendez-vousn°05 - décembre 2008 - Janvier 2009THÉÂTRE, CONCERTS & SPECTACLESDANSE16 Janv.17 Janv.20h30Le ThéâtreL’habitant de l’escalierpar la compagnie Art ZygoteDans ses textes, Nathalie Papin raconte des personnagesqui se métamorphosent en traversant des chemins,des rivières, des chantiers, des guerres. « L’habitant del’escalier » contient toutes les vies des personnagesde l’auteur (« Camino », « Yolé tam gué », « Mange-moi », « L’appel dupont », « Debout »). Zénoï en est le personnage principal, elle fait face àun escalier de 7 marches et ne peut plus reculer. Comme dans le mythede Sisyphe, elle ne renonce pas, choisit la révolte et gravit la montagne :l’escalier. Guidée par les paroles de l’habitant qui ne l’aide pas, la jeunefille s’ébat, grandit dans l’ascension de chaque marche. Avec une énergieaccrue, elle conquiert toujours plus d’espace, tire toujours plus de vieà elle : elle avance, fait face, face de samouraï, face de flamand rose.Chaque marche est une énigme qu’elle perce, chaque marche est unerévolution.20 Janv.20h30Le Théâtre1000 départs de musclespar le CCN de CaenLe duo Fattoumi - Lamoureux revient avec une danseénergique qui détourne les codes et l’imaginaire du sporten salle pour poser un regard acéré sur nos sociétés. Dixdanseurs s’emparent de l’univers et des objets du fitnesspour les détourner, et leur faire révéler nos absurdités, nos craintes,nos désirs. «1000 départs de muscles» travaille sur les clichés du corpsuniformisé et performant pour inventer une danse dans une cadenceinfernale qui nous touche intimement. Critique, dérision ... On ne sortpas indemne de cette chorégraphie décalée...JEUNE PUBLICLes samedis 3, 17 & 31 janvier, 11hLes mercredis 7 & 21 janvier, 16h30Bibliothèque Albert LegendreQue d’histoires !Des histoires lues ou contées par les bibliothécaires.Du 7 au 24 janvierBibliothèque Albert LegendreExposition «Au bonheur des ours»Des auteurs et des illustrateurs retrouvent l’oursde leur enfance : 45 dessins et textes originaux deGabrielle Vincent, Antonin Louchard, Fanny Joly,,Elisabeth Brami et bien d’autres valeurs reconnuesde la littérature jeunesse.Samedi 10 janvier, 14h30Musée du Vieux-Château«Désert : un monde fantastique»Dans le cadre de l’exposition «l’Appel du désert», lesbibliothécaires jeunesse racontent, sous les tableauxorientalistes, des histoires étranges et magiques quise passent sur des routes écrasées de soleil.À partir de 8 ans - 30 mnDu 13 janvier au 3 févrierMédiathèque Saint-NicolasExposition scientifique«Si on jouait aux maths ?»Des jeux, pour faire des maths sans s’en apercevoir…On regarde, on manipule, on réfléchit, on choisit , on trie,on expérimente, on s’interroge, on compte, enfin….onjoue! Les mathématiques, c’est véritablement magique! Une exposition conçue pour les enfants, à partir de 5ans, mais bien des adultes se prendront au jeu !Mercredi 14 janvierMédiathèque saint Nicolas, 10h30Bibliothèque des Pommeraies 14hBibliothèque Albert Legendre, 16hAtelier d’illustrationanimé par Armelle ModéréElle a publié ses premiers livres en 2001. Elle anotamment mis en dessin les histoires du petit oursPompon aux éditions Milan (Pompon a oublié songoûter, Pompon joue à cache- cache…).Pour les enfants de 4 à 7 ans - durée 1h30Inscription conseillée : 02 43 49 47 4822Samedi 17 janvier, 15h30Le ThéâtreGigipar le Téatro All’ImprovvisoL’histoire de Gigi - troll suédois né des mains de DarioMoretti - est une métaphore simple et accessible aux pluspetits. Le spectacle exploite la simplicité pour raconterà travers le langage de la danse et de l’illustration, unvoyage qui est apparemment fantastique mais qui est,en réalité, très proche de l’expérience perceptive etsensorielle quotidienne de l’enfant. Une réalité qui estun flux d’images, gestes et sons qui traversent l’enfantet le font grandir.L’habitant de l’escalierles 16 et 17 Janvier,au Théâtre de LavalCINÉMALundi 5 janvierCinévilleLa CroatieFilm de Mario GregovLundi 2 févrierCinévilleIstambulFilm de Gérard CivetSéances à 14h30, 17h30 & 20hRens. «Connaissance du monde» :02 43 53 70 98Mercredi 28 janvier, 18hLe Théâtre«Où est le n’ours?»par la compagnie Daru / ThémepôSpectacle de marionnettes en partenariat avec LavalSpectaclesZaïa et Sido ont chacun un n’ours. Après avoir joué,la nuit tombe. Ils dorment, rêvent. Au matin, Zaïa aperdu le sien. Avec elle, Sido et son n’ours Fox vontle chercher. Mais comment retrouve-t-on un n’ours ?Sido propose à Zaïa d’autres peluches. Aucune n’estCachou. Le n’ours est introuvable. Après la bouderie,entre jour et nuit, réel et imaginaire, l’enquête poétiquedu n’ours disparu s’organise. Zaïa, Sido et Foxentament une étrange expédition. Se livre sur scèneune gymnastique visuelle et chorégraphique, commeun jeu d’enfant, dynamique, émouvant, amusant…À partir de 3 ans - 35 mnJusqu’au 31 janvierBibliothèque Albert Legendre«Mon ours et moi»Avis à tous les amoureux des ours, réels ou littéraires.La bibliothèque leur consacre une bonne partie del’hiver : expositions, conférences, ateliers... L’espacejeunesse organise même un grand rassemblementd’ours. Confiez leur votre ours favori, il passera unbon moment avec des confrères à la bibliothèque.Vous pourrez le reprendre le 31 janvier et vous fairephotographier en sa compagnie.Le 31 janvier, Anita Rech, créatrice et restauratrice depoupées et d’ours anciens, parlera de son métier etrépondra à toutes les questions.Samedi 31 Janvier, 15h30Le ThéâtreAlice (je sais qui j’étais quand je me suislevée ce matin)par la compagnie Art ZygoteQu’elle atterrisse au Pays des Merveilles après s’êtreengouffrée dans le terrier du lapin blanc, ou qu’elledécouvre de l’autre côté du miroir du salon un mondeinversé et à l’image d’un échiquier géant, Alice estla représentation de l’être déplacé, décalé. Dans cesunivers frénétiques où tout marche sur la tête, lesconventions sociales sont insaisissables et la raisonvictime d’une logique poussée jusqu’à l’absurde. Malgrél’apparence fantaisiste de ce récit, les problématiquesd’Alice font profondément écho à celles de la conditionhumaine. Une adaptation très libre des deux opusde Lewis Carroll « Alice aux pays des merveilles » et« Alice de l’autre côté du miroir ».Tout public à partir de 8 ans – Durée 1h10


NOS RENDEZ-VOUSTHÉÂTRE, CONCERTS & SPECTACLESLECTURESCONFéRENCESLes RDV de l’Université populaireAmphithéâtre Jean Monet, 25 rue de la MaillarderieMardi 6 janvierLes institutions financières internationalesMercredis 7 & 21 janvierLa littérature européenneVendredi 9 janvierLa diversité des langues est-elle un obstacle à l’unitéeuropéenne ?À partir de «Projet de paix perpétuelle» d’Emmanuel KantLundi 12 janvierL’opéra au 19 ème en ItalieMercredi 14 janvierUn réalisateur, un film : Tim Burton «Big fish»Jeudi 15 janvierLa guerre dans l’imaginaire des artistesMardi 20 janvierLes grandes places financières internationalesLundi 26 janvierL’opéra au 19 ème en FranceMercredi 28 janvierUn réalisateur : Abbas KiarosatmiJeudi 29 janvierLa société vue par les artistesVendredi 30 janvierL’homme est-il libre ou déterminé ?À partir de «Éthique» de Spinoza et de «Fondements de la métaphysique desmœurs» de KantDe 19h à 21hConférence à l’unité : 3€Rens. : 02 43 49 85 49animationsAUTRES RENDEZ-VOUSSamedi 20 décembre, 20h30& samedi 31 janvier, 18hLe Théâtre, la CrypteSoirée du LapindromeRens. : Association «Lapindrome»lapindrome@ouvaton.org & lapindrome.ouvaton.orgCultureSamedi 24 janvier,15hMédiathèque Saint-NicolasDécouverte du Net:«Les logiciels libres et/ou gratuits.»Microsoft et Windows ne sont plus indispensables pour piloter unordinateur personnel. Des solutions gratuites existent. Et, même si onreste sous Windows, on peut utiliser des logiciels performants sansdépenser un € pour la bureautique, le graphisme, la vidéo, le son… Petittour d’horizon.Mardi 6 janvier, 18hMédiathèque Saint-NicolasCafé lectureDepuis un an, autour d’une table et d’une boisson, un échange convivial où chacunparle de ses coups de cœur littéraires.Les mercredis 7 & 21 janvier, 20hBibliothèque Albert LegendreAtelier philoJean-Pierre Caillaud, enseignant en lycée, propose une séance de lecture de «Idéed’une histoire universelle» de Kant à l’attention de tous ceux que la philosophieintéresse mais que la complexité des textes rebutent.Rens. : 02 43 49 47 48Mardi 13 janvier, 18h30Bibliothèque Albert LegendreRencontre avec Fabrice ColinIl fait partie de la jeune génération d’auteurs nés autour des tables de jeux derôle. Il en a d’ailleurs fait son métier en écrivant des scénarios. Il a, ensuite, publiéune vingtaine de romans pour adultes, souvent couronnés de prix, de la fantasyprincipalement, mais aussi de la science fiction et de la littérature générale teintéede fantastique. Il est également auteur pour la jeunesse et la BD.Jeudi 15 janvier, 20h30Café du Parvis, MédiapoleRencontre avec Laurence TardieuInvitée au Festival du 1 er Roman en 2003 pour «Comme un père», elle revient enMayenne dans le cadre de la parution de son 4 ème roman «Rêve d’amour».Dans le cadre du suivi d’auteurs mené par Lecture en Tête.Mardi 28 janvier – 18hMédiathèque Saint-NicolasPanorama de l’histoire de la littérature québécoise,2 ème séanceEn partenariat avec l’association Laval-QuébecConférence par Jacques DremeauJeudi 29 janvierRencontre avec Nicole BaryDirectrice de collection aux éditions Métailié, ancienne libraire spécialisée dans lalittérature allemande à Paris, elle fera le point sur ce qui est édité aujourd’hui enFrance et répondra aux questions suivantes : Pourquoi si peu de livres d’outre-Rhin passent la frontière ? Comment choisissons-nous un livre pour le publierdans une autre langue ? et à quelques autres.Dans le cadre du cycle de littérature contemporaine allemande organisé parLecture en tête.Rens. : 02 43 53 11 90Dimanche 1 er février, 14h30Musée du vieux-Château«Un thé au Sahara»Dans le cadre de l’exposition «l’Appel du désert», une promenade dans lalittérature du désert. Autour d’un thé, récits de voyages, poèmes et lettres, uneautre exploration de l’orientalisme. 45 mnKiosqueMozaïc2009Faites le plein de musiqueavec le Kiosque Mozaïc 2009Le Crédit Agricole et la Ville de Laval lancent la 5 e édition du Kiosque Mozaïc.Ce rendez-vous musical permet de valoriser les groupes locaux de musiquesactuelles.Les artistes mayennais, en solo ou en groupe, qui souhaitent faire entendreleurs voix, doivent transmettre leur maquette sur CD (démo 2 ou 3 titres),accompagnée d’une biographie (style musical, présentation des artistes,nombre de compositions..) une fiche technique et une photo, avant le 13 mars2008 à l’adresse suivante:Caisse Régionale du Crédit AgricoleCommunication Externe18 boulevard Lucien Daniel53000 LAVALUn jury de professionnels se réunira courant mars pour sélectionner lesgroupes qui participeront à l’édition 2008. Les lauréats recevront chacun unedotation de 500 euros et joueront sur une scène au cœur du centre-ville deLaval.Les concerts auront lieu le samedi 30 mai, les samedis 6 et 13 juin 2009, à 16h,Place du 18 juin à Laval (en plein air). L’événement est entièrement gratuit.nos rendez-vousn°05 - décembre 2008 - janvier 200923


Des réunions se tiendrontdans les quartiers de Lavalau mois de janvierpour recueillir les avis des habitantssur l’avenir des transports en commun.Pavement, St-Nicolas,Thévalles, Murat21 janvier 20h30Centre Multi Activités(Palindrome)Centre-ville, Mairie, Préfecture21 janvier 18h30MairieHilard, Grenoux,Ste-Catherine8 janvier 18h30Maison de quartier d’HilardAvesnières, FourchesBourny, Tertre7 janvier 20h30Maison de quartier du BournyLavalloisEXPRIMEZ-VOUSGare, Pommeraies, Vignes8 janvier 20h30Maison de quartier de Laval Norddu 7 au 21 janvierDans la perspective du renouvellement de laDélégation de Service Public des Transports Urbains Lavallois,Guillaume Garot et les élus municipaux animerontdes réunions publiques de concertation.

More magazines by this user
Similar magazines