CLA newsletter n∞10_Mise en page 1 - Visa filer

content.foreningshuset.se

CLA newsletter n∞10_Mise en page 1 - Visa filer

Centre de linguistique appliquéeUNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉéditoDiversité des partenariats,diversité des collaborationsproches ou plus lointaines,diversités des publics : leCLA mène un ensembled'actions de formation oud'expertise dans ledomaine de la coopérationlinguistique qui mobilisentnos équipes à l'étranger, enparticulier sur le continentafricain, et au CLA.Cela demande à nosformateurs et experts dedévelopper des qualitésd'analyse de contextessouvent plurilingues et desystèmes éducatifs variés,et de mettre en œuvre leurs compétencesprofessionnelles et interculturelles dans le cadre deprojets souvent ambitieux, mais cette exigence estvécue comme gratifiante car toutes ces actionstissent des liens humains d'une richesse inestimable.En bref…Evelyne BérardDirectrice du CLAExpertise, audit et évaluationde projets récents (2011-2013)de coopération linguistique, éducativeet du développement.•Algérie, opérateur pour le FSP [1] « Appuià l’amélioration de la qualité de la formationcontinue des enseignants de français ».•Burundi, audit pour la mise en place d’unmaster en didactique du FLE dans le cadre du FSP« Promotion de la langue française au Burundi ».•Kenya, évaluation finale du projet FSP.•Maroc, expertise pour la mise en placed’un centre de langues au sein d’une université.•Nigéria, expertise pour la création d’un MasterFLE à l’université de Lagos.•Soudan, maître d’œuvre pour le projet FSP« Réhabiliter et renforcer l'enseignement dela langue française dans le système éducatifsoudanais ».•Tanzanie, évaluation finale du projet FSP.•Tchad, maître d’œuvre pour la formationlinguistique des étudiants de l’Ecole Nationalede Formation Judiciaire (ENFJ) ; expertise pourla création d’un laboratoire de langues au seinde l’ENFJ.[1] Fonds de Solidarité PrioritaireEt aussi…•Des actions de formation en Angola, au Ghana,en Guinée, au Maroc et au Tchad.•Des interventions en méthodologie du FLEpour la Mauritanie, le Nigéria et la Tunisie.nouvelles.cl@N°10 - mars 2013Le CLA, acteur de la coopérationet du développementNos métiers de formateurs ont beaucoupévolué au fil des années, mais sans affecternotre responsabilité essentielle : favoriser,par la formation et l’enseignement deslangues, le développement du capitalhumain, qui constitue aujourd’hui laprincipale richesse des nations.Depuis sa création en1958, le CLA s’estattaché à mettre sonexpertise au servicede projets de développementsur tous lescontinents.Comme opérateur ouévaluateur, le CLA estau cœur des projets decoopération linguistique, notamment dansles pays de la Zone de Solidarité Prioritaire :Algérie, Angola, Soudan, Burundi, Tanzanie,Kenya, Territoires Palestiniens, Nigéria,Tchad, etc.Les projets sont multiples et passionnants :aider à la structuration des systèmeséducatifs par la formation d’enseignants,d’inspecteurs et de conseillers pédagogiques(Algérie, Soudan) ; renforcer les filières defrançais et de pédagogie dans les universitésdu Sud (Burundi, Soudan, Nigéria, Angola,Irak, Maroc) par la création de masters deFLE ou l’accueil de doctorants à l’universitéde Franche-Comté ; évaluer et expertiserdes projets de coopération (Tanzanie,Kenya, Burundi) ; créer des ressources pourl’enseignement du français (Algérie, Ghana,Territoires Palestiniens) ; former des cadreséducatifs à Besançon dans le cadre duMaster 2 d’ingénierie de la formation 1(Mauritanie, Togo, Bénin).Dynamiques 2013Ces collaborations s’établissent souvent lorsde projets FSP. Mais au-delà de ces projets,des réseaux se tissent, dépassantle cadre de la coopération d’Etat, etdébouchant sur des coopérations pérennes :formation initiale des futurs professeursalgériens, préparation linguistique des futursmagistrats tchadiens, etc.Parallèlement, plusieurscentaines de professeurset cadres éducatifssont accueillis dans nosdifférentes formations àBesançon. A cela s’ajoutentnos nombreuses missionsd’expertise et de formationsur tous les continents.Enfin, le CLA est membre actif du forumHERACLES (http://www.forumheracles.org/),qui fédère des réseaux locaux de centres delangues, notamment en Afrique (le RECFLEA,en Afrique de l’Ouest, et le RACEIL enAlgérie). Ces réseaux permettent une priseen main par les acteurs locaux des enjeux liésà l’enseignement des langues.Par ces actions, le CLA de l’Université deFranche-Comté réaffirme sa volonté d’êtreun partenaire et un acteur de la coopérationlinguistique et éducative au service dudéveloppement.[1] MASTER 2 Sciences du langage, Appropriation dufrançais langue non maternelle et dispositifsd'enseignement/apprentissage, parcours Ingénierie dela formation. Diplôme qui se prépare en semiprésentiel(deux regroupements de 15 jours à Besançon,le reste des travaux se faisant sur plateforme).L’allemand et l’espagnol au CLAL’enseignement de l’allemand et de l’espagnol, déjà important au CLA à l’école d’ingénieurs,connaît actuellement un développement considérable. De nouvelles formations accompagnantles étudiants à la préparation à une mobilité internationale se profilent. Le tourisme est aussiun domaine important pour ces deux langues, pour l’accueil des touristes étrangers en Franche-Comté ou pour le départ à l’étranger des Francs-Comtois. C’est dans le secteur des affairesoù le développement est particulièrement prometteur puisque le CLA vient d’être sélectionnépar AGEFOS-PME [1] comme partenaire privilégié pour des formations personnalisées etprofessionnelles. La France côtoie deux grands pays voisins, l’Allemagne et l’Espagne, et le CLAest fier d’accompagner les Français dans leurs déplacements touristiques ou professionnels.[1] Association pour la gestion des fonds de formation des petites et moyennes entreprises.


www.cla.univ-fcomte.frLe CLA au servicedu développement au SoudanLe CLA est, depuis septembre 2012, opérateur del’actuel projet FSP [1] Soudan pour lequel il vient ensoutien à la réhabilitation et au développementde l’enseignement du français dans le systèmeéducatif soudanais.Dans un pays où le français bénéficie à la foisd’une reconnaissance institutionnelle et del’intérêt des jeunes générations, ce projet vise àaméliorer la qualité de l’enseignement par la miseen place d’un réseau d’établissementssecondaires pilotes, et se décline en troiscomposantes d’intervention : 1. L’appui à lacréation et à la formation initiale et continue d’uncorps d’enseignants-conseillers pédagogiques. 2.Le soutien à l’amélioration des matériels officielsd’enseignement du français et des certificationsde fin d’études secondaires ainsi qu’à lamodernisation des curriculums des facultés depédagogie. 3. La constitution d’un réseaustratégique de 18 écoles dites « établissements àfrançais renforcé ».Dans le cadre de ce FSP, Le CLA accueille depuisseptembre 2012 les 18 enseignants soudanaissélectionnés pour ce projet, qui, à l’issue de leurséjour de formation linguistique, pédagogiqueet informatique de 7 mois, intègreront le réseaude classes pilotes réparties dans sept Etats duSoudan. Ces enseignants-conseillers pédagogiquesauront pour mission de mettre en pratiqueles méthodologies actuelles et de contribuer àla formation de leurs collègues.La réflexion sur les différentes composantesa également été initiée. Un expert du CLAa récemment effectué une mission à Khartoumpour rencontrer l’équipe locale et amorcerle travail sur la rénovation des supportsd’enseignement du français dans le cyclesecondaire. Parallèlement, les missions à venirconcerneront les certifications et les curriculums.De plus, le CLA, en partenariat avec le Groupementdes Retraités Educateurs sans Frontières (GREF),veillera au suivi des enseignants à leur retouren poste.A terme, tous espèrent qu’au-delà de soncaractère expérimental, ce projet emblématique,par son effet démultiplicateur prévisible, pourrabénéficier in fine, à l’ensemble des élèves dusecondaire au Soudan.Les projets en générant d’autres, l’Universitéde Franche-Comté a engagé une coopérationavec les universités soudanaises pour l’accueilde collègues soudanais en formation doctorale.Un premier groupe de 11 personnes a été reçurécemment pour un mois de formation. L’enjeuest d’aboutir à moyen terme au renforcementdes départements de pédagogie des universitéssoudanaises.La signature le 17 février dernier d’une déclarationd’intention relative à l’intensification de lacoopération universitaire et scientifique de hautniveau entre la France et le Soudan favoriserad’autant le développement de partenariatsdirects entre établissements supérieurs pourl’échange de jeunes doctorants enseignantschercheursdans toutes les disciplines ainsi quepour la mise en place de diplômes conjoints.[1] Fonds de Solidarité PrioritaireActualitésSalon de l’Education • TurquieLe CLA sera présent au salon IEFT (InternationalEducation Fair of Turkey) le 19 mars à Ankaraet les 23-24 mars à Istanbul. Objectifs : rencontrernos partenaires (Universités, lycées bilingues,Institut Français) et promouvoir la mobilitéétudiante entre la Turquie et l’Université deFranche-Comté.Formation • TchadUne convention a été signée entre l’Universitéde Franche-Comté et le gouvernement dela République du Tchad pour la préparationlinguistique des futurs magistrats de l’écolede formation judiciaire de Ndjamena. Unepremière promotion de 30 auditeurs de justicea été accueillie pendant deux mois en 2012 àBesançon. Des missions au Tchad (formationdes professeurs à l’enseignement du françaisjuridique) complèteront le dispositif.“Je m'appelleAhmed Hassan...je suis professeur defrançais au Soudan.Je suis arrivé au CLA deBesançon en septembre2012 avec 17 collèguessoudanais pour suivre uneformation linguistiqueet pédagogique pendantsept mois. En plus de laformation, ce séjour nous donne une opportunitéunique de vivre et de découvrir la France. Et leclimat, si différent du Soudan ! Mes amis et moin’oublierons jamais la première neige ! Nousavons pris de nombreuses photos que nous avonsenvoyées au Soudan. Nous avons beaucoupapprécié de partager de grandes fêtes avec desfrançais. Nous avons par exemple tous étéaccueillis en famille pour passer le réveillon deNoël. Et cela nous laisse un souvenir mémorable.Professionnellement, nous avons eu la chancede pouvoir visiter des établissements scolaires àBesançon. C’est une toute nouvelle expérienceextrêmement enrichissante pour nous.Le CLA a toujours été une aide précieuse pournous faire participer à la vie bisontine. Activitésculturelles, sportives, visites et voyages,rencontres pour pratiquer la langue avec desFrançais et nous avons également eul’opportunité de faire connaître la culturesoudanaise à travers une soirée culturelle au CLAet une émission de radio.Et malgré la nostalgie de notre propre pays, denos familles, amis et élèves, nous sommes ravisd’être à Besançon avec nos nouveaux amis etfidèles professeurs !“Le CLA, acteur majeur des « Journéespour le français » 2013 • ItalieLe CLA a réalisé des missions de formation dansle cadre des journées itinérantes de formationspour les enseignants de français, actions-phares duréseau des Alliances françaises dans les 17 régionsdu territoire italien. Conférences didactiques sur ledéveloppement des compétences orales et atelierspédagogiques sur l’utilisation de la chansonen classe de FLE ont fait l’objet des interventionsdu CLA auprès des professeurs de collèges, lycéeset Alliances françaises dans les 4 régions.Ces actions de formations participatives ont sollicitél’intérêt et la curiosité des participants et favoriséles échanges de bonnes pratiques pédagogiquesainsi que la mutualisation des ressources.Directeur de la publication : Evelyne BérardComité de rédaction : Carlos Tabernero, Fabienne Ricordel, John OlsenResponsable de la communication : C Carry / L Maldonado clacom@univ-fcomte.frOnt contribué à ce numéro : Marie-Pierre BaylocqDate de parution : N°10 mars 2013 / Diffusion : impression et voie électroniqueConception : Noir sur Blanc / Crédits photos : CLAImpression : Imprimerie Simon / imprimé sur papier PEFCCentre de linguistiqueappliquéeUNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ6, rue Gabriel-PlançonF-25030 Besançon cedexTél. (33) 381 66 52 00Fax (33) 381 66 52 25cla@univ-fcomte.fr

More magazines by this user
Similar magazines