Télécharger le document - Arc Express

debatpublic.arcexpress.org
  • No tags were found...

Télécharger le document - Arc Express

CAHIER D’ACTEURSCOMMUN AUX DEUX DÉBATS PUBLICSProjet de réseau de transport public du Grand Paris et Projet Arc ExpressDécembre 2010ASSOCIATION DE DÉFENSE ETDE SAUVEGARDE DE L’ENVIRONNEMENTDU PLATEAU D’AVRONL’Association Loi 1901 a été constituéeen 1976 pour lutter contre laréalisation du projet autoroutier urbainA 103 en raison de son inutilitééconomique locale et régionale. Ceprojet n’assurant qu’une liaison detransit entre A 4 et A3 n’apportaitaucune solution aux habitants pourrépondre à leurs besoins de moyensde transport quotidiens de banlieueà banlieue alors même que la voie deGrande Ceinture SNCF (dite lignecomplémentaire) dessert le cœur deplusieurs villes et une population deplus de 120 000 habitants.L’ADSEPA est membre d’IDF ( Îlede-FranceEnvironnement ) et duCollectif A 103 regroupant 10 associations.Le développement de la région Île-de-France en matière de logements (donc dedémographie) et d’emplois nécessite uneadaptation évidente des moyens de transportstant à Paris Intra Muros qu’ExtraMuros afin de faciliter les mouvementsmigratoires quotidiens.L’Île-de-France se doit, de ce point de vue,être approchée comme une véritablemétropole et les moyens de locomotionmis à disposition de ses habitants doiventêtre divers et variés afin de desservir defaçon fine le cœur même des villes de lapetite et de la grande couronne.L’objectif, avec des tangentielles interconnectéesà des radiales, est d’obtenir destemps de parcours acceptables.En cela, les projets du Réseau de transportdu Grand Paris et d’Arc Express reprennenttous deux un schéma relativementsatisfaisant, mais insuffisamment fin avecune mise en perspective trop éloignéepour certaines parties du territoire.On comprend parfaitement qu’il soitnécessaire de voir à long terme en matièred’urbanisme, mais il est aussi des urgencesauxquelles il est indispensable de faireface.ASSOCIATIONDE DEFENSE ETDE SAUVEGARDEDE L’ENVIRONNEMENTDU PLATEAU D’AVRON(association intercommunale :Rosny sous Bois, Villemomble,Neuilly Plaisance)20, rue Fernand Sanglier93360 Plateau d’Avron(Neuilly-Plaisance)Président : Roger LIGNOTSecrétaire Général :Charles VAVASSORITél. : 01 43 00 47 3301 45 28 25 93Contact mail :cvavassori@wanadoo.frLes cahiers d’acteurs sont des contributions sélectionnées par les Commissions Particulières du Débat Publicqui décident de les publier sous forme de cahiers d’acteurs. Le contenu des textes n’engage que leurs auteurs.


L’Arc Express EstDans ce cahier d’acteur, l’ADSEPA ne s’attachera à traiterque d’un secteur, celui de la partie Est du Réseau de transportdu Grand Paris ( Rocade Arc Express). Ce secteur n’estpas considéré comme « prioritaire » dans le dossier du GrandParis, alors que la démographie y est croissante et que, dansune perspective d’une quinzaine d’années, les emplois vonts’y développer : pôle de Marne-la-Vallée, Noisy-le-Grand etson Université, etc. Enfin, il faut tenir compte, dans les analyseséconomiques qui confortent ces perspectives, quel’Europe est à l’Est de Paris et de l’Ile-de-France.Alors que le Super Grand 8 ne répond qu’en partie à cesobjectifs, à la fois à une échéance lointaine et à un coûtimportant, il nous apparait indispensable de s’appuyer dèsà présent sur l’existant et, en la matière, sur le réseau deGrande Ceinture SNCF.Ce que propose le dossierpour la desserte de l’est parisienLe schéma du Grand Paris pour cette zone consiste à réaliserune liaison souterraine entre le Bourget et Champignyvia Aulnay, Sevran Beaudottes, Sevran Livry, Clichy Montfermeil,Chelles / Gournay, Noisy le Grand Cité Descartes,Villiers sur Marne / Plessis Trévise et Champigny. Cetteboucle nouvelle, à 20 ou 25 km des limites extérieures deNotre contre propositions’appuyant sur l’existantLe temps n’est plus à développer les maillages autoroutierscomme ce projet d’autoroute A 103, plus que cinquantenaire,dont il va être nécessaire de libérer les réserves foncièresau profit d’une amélioration de l’environnement dusite remarquable qu’est le Plateau d’Avron, site historique etvéritable poumon vert du sud-est du département de laSeine-Saint-Denis.Nous l’avons évoqué plus haut : IL EST INDISPENSABLEDE S’APPUYER SUR L’EXISTANT et, en la matière,entre le Bourget et Champigny, il existe la ligne de GrandeCeinture SNCF qui passe au cœur des villes de Bobigny,Noisy-le-Sec, Villemomble, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne,… (Grande Ceinture dite complémentaire entreNoisy le Sec et Bonneuil).Paris et dont la réalisation n’est qu’un vœu dont on ignorele coût, ne répondra pas aux attentes de la population ducœur de la Seine-Saint-Denis. Cette population continueraà mettre 1h30 à 2h pour se rendre de Noisy-le-Grand à laPréfecture de Bobigny ou à l’Hôpital Avicenne, en passantpar Paris (pour ne citer qu’un exemple parmi d’autres).Plus récemment, elle a permis le service voyageur quotidiendurant l’électrification de la ligne Paris – Mulhouse. Destrains Grandes lignes l’utilisent également occasionnellementpour alléger le trafic, notamment lors de grandsdéparts.Elle offre de nombreuses possibilités de correspondance, notammentà Noisy-le-Sec avec le RER E et à Bry-sur-Marneavec le RER A.Cette ligne SNCF, qui passe au pied du Plateau d’Avron,pourrait être rapidement opérationnelle avec quelques aménagementsà moindre coût, s’agissant d’une ligne existanteet à l’air libre. Elle répondrait aux besoins quotidiens de prèsde 120 000 habitants entre Noisy le Sec et Champigny.Cette ligne, créée en 1875 et dont on justifie aujourd’huiencore l’existence par l’alimentation de Paris en cas de conflit(!!!), est certes utilisée pour le transport de fret, mais, pourl’essentiel, durant la nuit.Il convient de noter qu’elle a été, à l’origine et pendant detrès nombreuses années, ouverte au service voyageurs defaçon continue, puis elle a été abandonnée après la guerre,après avoir été utilisée entre autres par l’occupant pour lesconvois ferroviaires vers les camps.Le Conseil Général de la Seine Saint Denis s’est bienprononcé pour un circuit « souterrain » au tracé proche dela grande ceinture SNCF (même s’il mériterait d’être précisé),mais ce projet n’est qu’un vœu réalisable à long terme,comme tout vœu politique, et qui, de plus, nécessite destravaux « pharaoniques » entraînant des coûts exorbitants.


En conclusionNotre proposition, faite à l’issue d’enquêtes auprès deshabitants, est rapidement opérationnelle à moindre coût.La perspective d’ensemble sur de grands projets à vuelointaine n’est en rien anormale pour des responsableséconomiques, mais, ce dont ont besoin les habitantsde ce secteur, c’est du concret rapidementet la ligne de Grande Ceinture qu’ils ont sousleurs fenêtres répond tout à fait à leur attente.En jaune : les lignes existantes EOLE, RER A ...En violet : la grande ceinture qui dessert le centre du secteur concerné.Gares et LiaisonsAu lieu des coûteuses « grandes gares » type « traditionnel », de simples quaihaltespeuvent être aménagées à coût limité et sont proposées à VillemombleCentre, à Villemomble Bénoni /Neuilly-sur-Marne Fauvettes, à Neuilly-Plaisance( elle existe mais est désaffectée)...et des interconnexions avec Eole-RER E, RERA et les lignes SNCF Paris Strasbourg et Paris Mulhouse .Il ne s’agit là que de propositions qui méritent évidemment d’être affinées quantaux implantations et aux interconnexions.


www.debatpublic-reseau-GrandParis.orgwww.debatpublic-arcexpress.org138 Adsepa

More magazines by this user
Similar magazines