St Nicolas - Baccarat

ville.baccarat.fr
  • No tags were found...

St Nicolas - Baccarat

Magazine municipal d’information - N°9 Janvier 2009Trait d’UnionVivre à Baccaratwww.ville-baccarat.fr


Sommairen°9 - Janvier 20093>56-78> 1011-121213141516-------------------------------------------ACTUALITÉSVoeux - AFN - Avent -Téléthon,Gala danse - Conférence - ConteSt Nicolas,St Nicolas dans les écoles--------------------------------------------------------------------------------------DOSSIERHommage à Jean-MarieFÈVENOTRE VILLECommerce - Ouvrages de gazEveil à l’enfant - SymposiumCulture, Tribune libreINFOS EXPRESSPermanences Mairie - Etat civilBijou - UCAB - Ski - Restos ducoeur Conjoints survivantsSouvenirsCitation du moisExpression à la loupeCUISINEFeuille d’endives à l’omeletteet aux crevettesL’endiveA l’AFFICHECinémaBibliothèqueJEUXMots fléchésSudokuAgendasAgenda BaccaratAgenda Raon l’EtapeEditoJosette Renaux,Maire de BaccaratLes vœux, un moment incontournableet je veux dire combien je désireavec mon équipe m’associer à vouspour l’année nouvelle. Qu’elle vousapporte dans votre vie personnelleet professionnelle l’épanouissement nécessaire au bien être de toutun chacun.Je souhaite vous proposer de réfléchir au thème de l’année 2009déclarée « année de l’environnement. »Vaste sujet il est vrai, dont on parle avec insistance depuis quelquesannées En vrac, accords de Kyoto, gaz à effets de serre, disparition dela banquise, réchauffement de la planète, couche d’ozone, gaspillagesà tous crins avec en perspective l’épuisement des ressources.Pour une image plus proche de nous par exemple le chien qui polluel’environnement personnel en s’oubliant devant la porte du domiciledu voisin.Oui, l’environnement est une notion claire et imprécise à la fois dansla définition que chacun d’entre nous lui donnons.Quelques chiffres bruts dans toute la démesure des Etats Unisd’Amérique :relevés dans une étude : 426 000 téléphones portables jetés chaquejour, 60 000 sacs plastique jetés toutes les 5 secondes, un million detasses en plastique jetées toutes les six heures dans les volscommerciaux etc…Oui, c’est vrai, mais relativisons par rapport à des chiffres que nousavons sans doute des difficultés d’admettre, mais dont nous savonsaussi au fond qu’ils nous sont transposables, oui c’est vrai, chacunede nos actions, dégrade un environnement dont nous croyons qu’ilest pour toujours à notre service constant pour qu’il se plie à notredésir de consommation.Eh bien, je souhaite pour cette année qui vient, que chacun et chacuned’entre nous prenne une résolution. Je vous propose, qu’avant de toutattendre de vos habitudes de vie et de consommation, vous vousdemandiez ce que pouvez faire pour l’environnement y compris levôtre au quotidien, aujourd’hui et demain.Oui, réfléchissons à toutes les solutions possibles si minimes soientelles.Fermons le robinet ou la douche plus tôt parce que l’eau est unbien rare et précieux, la lumière parce que nous connaissons sescoûts de consommation, la voiture utilisée pour 100 mètres, …exemples trop classiques dans leur proposition. Les mêmes effortsseront également demandés à notre collectivité, il appartiendra aupersonnel territorial dans le cadre de ses fonctions d’apporter sapierre à la qualité de l’environnement.Innovons, pensons à tous les moyens possibles à développer enfaveur de cet environnement si précieux, modestement et à notreniveau de responsabilités, pour que nous vivions ensemble demain etautrement à Baccarat et sur notre planète qui nous a toujoursgénéreusement donné. C’est l’héritage que nous voulons laisser auxgénérations futures.Josette Renaux, Maire de BaccaratTrait d’Union de janvier est imprimé sur papier recyclé.A LA UNE : Les services techniques à l’honneur pour les décorations deNoël 2008.2


ActualitesVoeux - AFN - Avent - TéléthonVOEUX DE TRAIT D’UNIONEn ces temps d’incertitudes etde turbulences puisse cetteannée nouvelle se montrersereine, douce et colorée comme unrêve retrouvé dans le secret d’un petitmatin.Que la brise qui se lève transporte un soufflede paix et d’humanité.Ne laissons jamais les moments difficileschahuter nos vies et briser l’espoir.Beaucoup de souhaits déraisonnables et depetits bonheurs au quotidien à partager avecvous nos fidèles lecteurs.Belle, très belle année 2009 !Hommage aux anciens d’AFNA l’occasion de la journée nationale du 5 décembre, lesautorités civiles et militaires, les associations patriotiques ontrendu hommage aux combattants d’Afrique du Nord.Ce sont plus de 23000 hommes qui ont péri pour la France.1 2La couronne de l’Avent, une tradition qui perdureLa délégation du comité de jumelage de Gernsbach n’a pas failli à la tradition de rendre visite àses homologues bachamois et à la Municipalité pour fêter l’Avent (photo 3). Dans le hall de l’hôtelde ville, une magnifique couronne de sapin ornée de 4 bougies, symbolise l’attente des 4 semainesqui nous séparent de Noël. Accompagnée de St Nicolas, la délégation allemande a rendu visite auxécoles maternelles d’Humbépaire et de la Baugerie (photo 1) en offrant des friandises aux enfants,une décoration de Noël a été offerte à la Maison Hospitalière (photo 2) et à l’Eglise, et des provisionsont été livrées aux restos du cœur. Une cérémonie d’amitié et de générosité. Le comité de jumelagefrançais a rendu la pareille en allant à Gernsbach offrir des friandises aux enfants de deux écoles(photo 4).34TéléthonL’OMS et la municipalité ont accueilli un drôle de convoi le 5décembre, place des Arcades. En effet, le club handisport deLunéville et les loups de Maixe sont arrivés sur des « handibiktandems », 4 tricycles, des vélos couchés, dont un à propulsionmanuelle, accrochés les uns aux autres.Dans le cadre du Téléthon, et accompagnée notamment parles VTT Tonic, l’équipée a fait l’aller-retour depuis Lunévilleà la recherche de dons. Une initiative sportive et généreuse.3


ActualitesGala de danse - Culture - St Nicolas - ConteGala de danseBaccarat Dynamic, en présence de nombreux élus etspectateurs, a présenté un gala de danses et dechants exceptionnel. Traditionnellement animée parBrigitte Fagot avec beaucoup d’humour, cette soiréepermet de présenter toutes les disciplines(et sections) de l’association : danse moderne, hilo, step, chant.La sonorisation était assurée par Christophe Thiriet et Patrick Munier.La Musique Municipale a accompagné Angélique sur la chanson “New York”de Lisa Minelli Une soirée « dynamique » comme le veut cette associationpleine de ressources et d’énergie.Conférence sur l’histoire localePlus de 60 personnes ont assisté à la conférence organiséepar le service culturel de la Ville sur un thèmed’histoire locale. En effet, Christian Moitrieux apartagé ses connaissances sur les événements entourantla fameuse « bataille du pont» en septembre 1914.Après l’énoncé des faits, un réel échange s’est instauréentre conférencier et public (on a noté d’ailleurs la présencede nombreux jeunes). C’est un véritable encouragementpour ce cycle de conférences où seront aborderés aufil des mois des sujets aussi variés que « le symbolisme del’arbre » en décembre, « la poste rurale » en janvier,« l’eau » en février …Marché de St NicolasLe marché de St Nicolas organisé par le comité des fêtes apris ses quartiers pour la première fois à la salle des fêtes. Leseffluves de vin chaud et de marrons grillés fleuraient bon lesfêtes de Noël. En montant l’escalier, les visiteurs pouvaients’offrir un bouquet de houx ou flaner entre les étalsdes artistes et associations locales à la recherche de petits cadeaux.Le Rotary Club, quant à lui, proposait dans un but caritatif,un grand choix de vanneries sur la place des Arcades.St Nicolas en personne est venu rendre visite aux exposantset récompenser les lauréats du concours de dessins organisédans les écoles. Les enfants, tous sages bien sûr, venus saluerle Saint homme ont été récompensés comme il se doit : … pardes bonbons et des bisous.Bain de foule pour St Nicolas et père fouettardDu conte pour les enfantsEn partenariat avec la Conventionde Développement Culturel dupays du Lunévillois, la Municipalitéa offert aux classes de CE1/CE2un spectacle de conte intitulé “ lestournants du chemin”.Avec brio, Michèle Moreau a faitvoyager les enfants, de surprisesen méprises, sur des chemins quine se ressemblent pas ...Tous ont adoré à l’unanimité !4


St Nicolas visite les écolesSt NicolasLe 6 décembre, le patrondes écoliers, escorté par lecomité des Fêtes, est venurendre visite à tous lesélèves des écoles. Suivi parle terrifiant père fouettard,il est venu apporter à ses protégés un peu de magie dans lecœur et beaucoup de bonbons dans les poches. Friandisesoffertes par la Municipalité.En remerciement, les enfants ont su l’accueillir en chantantet lui faisant un honneur personnalisé : ...Saint Nicolas mon patron,apporte-moi des bonbons,des mirabellespour les demoiselles,des macaronspour les garçons.... Avec des chansons et poésies (maternelle du Centre)... Avec des gâteaux confectionnés par les enfants(maternelle Humbépaire)... Avec des dessins , voire une magnifique affiche(école de la Serre)... Avec des mitres colorées et une séance photo(maternelle Baugerie)... Et même un petit spectacle(Ecole de Gondrecourt)Claire Dubouis, Maire-adjointe déléguée aux affaires scolairesa accompagné St Nicolas dans cette tournée des écoles.Une journée pleine de gaiété permettant de patienter jusqueNoël.5


DossierHommageDocteur Jean Marie Fève :un parcourshors du communNous n’avons pas la prétention de vous faire connaître le Docteur Fèvemais Trait d’Union se fait un point d’honneur de vous rappeler ou devous apprendre tout ce qu’il a réalisé pour notre ville.Dans le jeu des qualificatifs, nous pouvons aller trèsloin : mélomane, cinéaste, mécanicien, passionné,érudit, précurseur, novateur, généreux.Un homme tout simplement.Un homme proche de nous avec son franc parler, sescoups de gueule, ses excès, mais par définition lepassionné ne peut être raisonnable et c’est tant mieuxparce que cet homme là avait un cœur gros comme ça…Le paraître, il ne connaissait pas, il était la vérité, la vraieavec tout ce qu’elle comporte de satisfaction mais ausside danger.La station d’épuration indispensable pour l’environnementet pour garder la maîtrise de la distribution del’eau et le traitement des eaux usées sans passer par uneagence qui aurait fini par appliquer des coûts que lesbachamois n’auraient pu maîtriser.Rappelons que la station d’épuration est exclusivementla réalisation du Docteur Fève et de son équipe mêmesi l’inauguration a été faite après 2001Il a sauvegardé “la Galvanisation”, entreprise qui devaitêtre décentraliséeLa municipalité, trois mandats de maire (de 1965 à1971 et 1989 à 2001) belle preuve de la confiance et del’estime que vous lui avez porté.Il a marqué notre ville avec la volonté de transformer etl’exigence du travail bien fait pour le bien-être de lapopulation.Notre Maire bâtisseur, a fait construire la piscine bienavant la mode (ouverture officielle le 26 mars 1970).Il avait à cœur de donner toutes leurs chances aux jeunesde Baccarat et des environs en matière de natation.La natation est comme chacun sait un sport complet ouon peut s’épanouir, se dépasser ou tout simplement serelaxer.Notre piscine municipale porte désormais son nom etnous nous en réjouissons.Il a fait aménager une placette au pied de la tour desVoués, construire un rond point devant l’hôtel de ville avecle fameux jet d’eau.Il a modernisé la rue Adrien Michaut et la rue deLorraine, créé l’aire de pique-nique sur les bords de laMeurthe, l’escalier menant au pont Mac ClénahanIl y a eu aussi la construction de l’école de la Serresituée en bonne place au cœur de ville, toujours pouraccueillir nos enfants mais cette fois dans le souci dedonner une chance supplémentaire aux élèves enprofitant pleinement de l’enseignement prodigué dans lesmeilleures conditions possibles.6Il a renforcé certains réseaux d’eau, mis en souterraindes réseaux aériens rive gauche et rive droite.Il a transformé le syndicat d’initiative en Office deTourisme.Cette liste n’est forcément pas exhaustive.Mille excuses pour les éventuels oublis.


Jean-Marie Fève, est à l’origine du jumelage.En novembre 2000, geste symbolique un arbre estplanté dans le parc Michaut avec Dieter Knittel,maire de GernsbachInauguration du village du livre de Fontenoy la Joûteavec François Guillaume, ancien ministre et Jacques Baudot, sénateurInauguration du Centre Local pour l’Emploi, rue des Moulinsà Baccarat. Avec Jacques Baudot, sénateur et président duConseil Général et Henri Dargent , premier adjoint et fidèleami.Le Conseiller Général de mars 1994 à 2001Chacun connaît le rôle important que joue un conseillergénéral pour le canton mais aussi pour la commune, il arempli son mandat avec beaucoup d’efficacité mais ausside disponibilité.Jean Marie Fève,mélomaneLe violon dans sa jeunesse, lesaxophone, la clarinette, lesynthétiseur…La musique a été incontestablementsa plus grande passion.Celle qui l’a accompagné de saplus tendre enfance jusqu'à samort.Il était passionné de jazz et demusiques contemporaines (enpossession de plus de 600 cd)Quelle chance d’être musicien! Moment privilégié de solitudeou de représentation où ladouleur et la joie peuvent passerpar une simple mélodie afind’apaiser, d’adoucir la tristesseou de communiquer la joie, lafolie passagère, la fougue.Jean-Marie Fève a fondél’école de musique avecl’énorme succès qu’on luiconnaît aujourd’hui.Le métier de cinéaste resteraun rêve qu’il n’aura pu réaliser.Jean-Marie Fève mécanicien, constructeur de prototypes: un bateau, une formule libre, un buggy…Cet homme allait au bout de ses passions mais toujoursen mouvement, avec le pouvoir de tourner la page pourpasser à d’autres choses, se lancer d’autres défis pourfaire d’autres découvertes.Mais celui qui restera à jamais dans notre mémoirec’est l’homme de cœur, celui qui trouvait les mots pourrassurer, le bon remède pour panser les blessuresphysiques et moralesDes bleus à l’âme on en a tous mais là où il reposepuisse-t-il trouver la paix pour un au-delà de sérénité.Merci à Michelle Fève, Henry Dargent et Jean-MarieTihay pour leur précieuse collaboration dans notre quêted’informations.Jocelyne C.7


Notre VilleCommerce - TravauxUn projet de Fond d’Intervention de Sauvegarde et de l’Artisanatet du Commerce à l’étude sur BaccaratUne première rencontre a lieu entre l’Etat, le Conseil Régional,la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre desMétiers, l’UCAB et la municipalité pour mettre en placeune aide directe auprès des Commerçants et ArtisansBachamois. David Bégnène, adjoint au Commerce et àl’Artisanat a présenté un avant projet sommaire FISACréalisé en interne.« Ce projet devra permettre plusieurs types d’opérations.Des opérations individuelles auprès des commerçantset artisans à travers des subventions directes, des opérationscollectives de modernisation et d’aménagement du territoireainsi que des campagnes de communication et d’animationpour le commerce et l’artisanat de proximité. L’avant projetsommaire que j’ai réalisé, demande à être complété par uneétude sur le tissu artisanal et commercial de la ville, différentesanimations thématiques devront être aussi proposées, toutcomme un projet d’aménagement de l’espace à travers lamise en place d’une signalétique par exemple.Ce projet sera présenté officiellement en début d’annéeauprès de l’Etat à travers son délégué régional aucommerce et à l’artisanat, M. Gry.Prudence à proximité des ouvrages de gaz !Le 25 novembre 2008, le personnel des services techniquesmunicipaux a participé à une action de sensibilisation surles risques liés aux travaux de terrassement, quand ils sontà proximité d’ouvrages souterrains de transport de gaz.Un spécialiste de la société GRTgaz est venu assurer cetteformation.Des canalisations traversant notre commune permettentd’acheminer d’importantes quantités de gaz naturel soushaute pression.Elles sont très discrètes etseules quelques bornes etbalises jaunes indiquent leurprésence, mais en aucun casleur emplacement exact.De gauche à droite : J. Renaux, M. Lavaux (Conseil régional), M.Gry (DRCA),M. Gilles (CCI), M. Roux (CCI et Métiers), M. Dulac (UCAB), D.BégnèneS’il est validé par l’État, nous pourrons proposer dès leprintemps 2009 des aides directes auprés des commerçantset artisans pouvant aller jusqu’à 50% des travaux derénovation et d'amélioration de leur commerce entrant dansle cadre FISAC. La Municipalité, porteuse de dossier,souhaite donc apporter une valeur ajoutée pour lecommerce et l’artisanat local ». David Bégnène,maire-adjoint, chargé du commerce et de l’artisanatSi vous souhaitez réaliser des travaux, vous devez consulterau préalable le plan de zonage des ouvrages de GRT gaz,disponible en Mairie.Malgré une surveillance terrestre et aérienne des réseauxde transport sur la totalité du territoire national, le risqued’incident est réel.C’est pourquoi, la règlementation impose de prévenirla société GRT Gaz lorsque des travaux de terrassementsont entrepris près de ces ouvrages.Pour votre sécurité, à proximité des canalisations detransport de gaz :1) ne modifiez pas le profil du terrain.2) ne construisez pas.3) ne plantez pas d’arbres.8Lorsque les travaux se situent à l’intérieur d’une zonematérialisée, il faudra remplir une demande de renseignements(D.R.), puis 10 jours avant le début des travaux, une Déclarationd’Intention de Commencement de Travaux (D.I.C.T.) .Le tout à adresser à GRT gaz.Ces documents sont à retirer auprès du service urbanismeen Mairie.Il est bon de noter que ces dossiers sont souvent préparéspar les entreprises qui effectuent les travaux.


Périscolaire - Symposium - DrogueL’éveil à l’enfantL’aventure a commencé en 1996 pourBernadette FETY qui donne de son temps à lasection éveil à l’enfant. A l’époque, cette activité avaitété créée par Catherine TRUNCK au sein de laBachamoise Gymnastique. Motivée et dynamique,Bernadette a décidé de se former. Elle obtient, deuxans plus tard, son cadre assistant et son cadre 1 er degrésection éveil à l’enfant pour les maternelles.Ces longues années de bénévolat lui ont permisd’acquérir de l’expérience, mais aussi de donneraux enfants et bien sûr recevoir. Quoi de plusmagnifique qu’un sourire d’enfant ?En effet, Bernadette peut, grâce à cette compétence,intervenir dans le cadre du périscolaire au sein duservice jeunesse de Baccarat en 2004.Cette activité remporte un vif succès : elle permetaujourd’hui à 48 enfants de pratiquer « l’éveil »gratuitement dans toutes les écoles maternelles dela ville.Mais en quoi consiste cette activité ?A trois ans, nos chers bambins ont un besoinréel de découvrir et de jouer. A travers le jeu,la danse, Bernadette essaie d’atteindredifférents objectifs. L’enfant pourra vaincreses difficultés (sauter sur un pied, faire uneroulade) mais aussi développer sa motricitégrâce à la mise en place de parcoursludiques parsemés d’obstacles de toutesles couleurs.Les suites du symposium“ On fait du « boulot » pour sepréparer à aller chez les grands !Je reviens (enfant qui a déjà fait l’activité) carje suis toujours dans cette école et je veux refairede la gym avec Bernadou.”Matthias GSM“ ça me plait, c’est pourça que je reviens ! Bernadounous raconte des histoires pournous dire au revoir.”Perrine GSMCe colloque sur le tourisme à Baccarat organisé par la majoritéles 18 et 19 septembre dernier a déjà pour conséquence quela ville, par la présence de son Maire, fait partie maintenantde comités et sous-comités qui réfléchissent sur le développementéconomique et touristique du Sud Lunévillois.Plusieurs réunions ont eu lieu, les 1 er octobre et le 18 novembreprésidées par le sous-Préfet à Lunéville. Une autre le 11 décembreà Nancy sous la présidence conjointe du Préfet et du Présidentdu Conseil Général. Une réunion a aussi eu lieu à Moussey(Moselle) le 4 décembre avec les responsables du CenterParcs et les autorités sur les conséquences pour la région del’ouverture de ce site touristique important qui doit drainer400.000 visiteurs par an.Dans ces réunions qui réunissent tous les acteurs institutionnels,responsable du tourisme et élus, sont discutés les meilleursmoyens de dynamiser notre secteur, les lacs de Pierre Percée,Baccarat et le Lunévillois. D’ores et déjà Baccarat a pu bénéficierd’une étude réalisée par un cabinet spécialisé de l’Isère surson potentiel en matière de tourisme.Ce diagnostic rapide qui a pu avoir lieu début décembregrâce à la subvention de 80% de la Direction Régionale duTourisme met en lumière les atouts de la ville, ses avantageset ses inconvénients. Des recommandations sont faites pouraider la municipalité à optimiser les atouts qui sont les siens“ J’aime bien faire de la gym,on fait du sport avec des parcours.(L’année dernière).La première fois, je ne savais pas sautersur un pied, et là ça va mieux ”Trayvis GSM“ On tient le parachute avec lesmains et tous les copains, on le lève, et onmet ses fesses dessus. ça fait un gros champignon.Nous on est caché, en dessous et on voitplein de couleurs : rouge, jaune, bleu, vert.”Mattias, GSM *“ Bernadette met de lamusique, on fait des pas en dansant,et on joue avec des cerceaux.”Léa, GSM *Avec plus d’une corde à son arc, Bernadette aborde l’expressioncorporelle (danses, mouvements) et essaie de faire évoluer les enfantsdans un environnement instable (patin à roulette …).Chaque début et fin de séance est consacré à la mise en place dedialogues où l’enfant raconte ses joies, ses peurs, qui luipermettent de s’ouvrir aux autres et de prendre confiance eneux. Différents styles de musique et le récit d’histoires sontdes atouts pour l’enfant qui saura se trouver ou se retrouverdans le monde de l’imaginaire. Bernadette prend toujours autantde plaisir à encadrer ces « petits bouts de chou » pleins de vie.Rendez-vous au spectacle de fin d’année pour admirer l’évolutionet le talent de tous les enfants.Christina Leinert, Responsable Service jeunesse9dans une ville dont le produit phare porte le même nom et quigrâce à son excellence est connue dans le monde entier.Des choix devront être faits, sur plusieurs années, par rapport aubudget et aux subventions qui pourront être obtenues pouraméliorer certains secteurs de la ville, mettre en lumière dessites intéressants mais d’ores et déjà, Baccarat, de par cetterenommée internationale, est considérée comme une villedestination. Il nous appartiendra donc de proposer aux touristespotentiels des programmes de visite par thème, à la journée,ou plus, en y incluant bien sûr d’autres lieux qui ne manquentpas autour de notre commune. Par ailleurs, Baccarat a unecarte importante à jouer lorsque le Center Parcs, située àenviron 45km, sera ouvert en avril 2010, il faut s’y préparer,le commerce ne peut qu’en bénéficier.Malgré un certain scepticisme et des critiques répétées dela minorité, il est important que les bachamoises et bachamoissachent que l’initiative de ce symposium que j’ai porté est etsera très bénéfique pour la ville dans le futur.Contrairement à ce qui a été écrit le coût réel de cette manifestationaprès déduction des subventions du FNADT, duConseil Régional, du Conseil Général et du Pays Lunévilloiss’élève à 5.973,30 € pour le budget de la ville ce qui représente1,24 € par habitant. Les sommes mentionnées jusqu’à cejour étaient prévisionnelles, donc virtuelles.Josette Renaux, Maire de Baccarat* citation ne correspondant pas à la photo de l’enfant


Notre VilleCultureTribune libreLa Poste ruraledes origines à 1876Jeudi 22 janvier à 20h -Hôtel de VilleA la création de La Poste aux lettrespour le public (1576), le courrier n’estpas distribué à domicile, il faut aller lechercher au bureau de Poste.Il faudra attendre 1830 pour voir lacréation de la poste rurale et la distributiondu courrier dans les 35000 communesde France.FABRICE CONSTANTIN présentera lefonctionnement du service rural etl’utilisation des différentes marquespostales. Suivra une étude plus détaillée du “servicerural dans l’arrondissement de Lunéville”, (évolution desdifférents bureaux de postes de l’arrondissement de1830 à 1876). il terminera son exposé sur l’étude del’évolution d’un bureau en particulier et une reconstitutionde la tournée du bureau de Cirey sur Vezouze.Entrée libreLe même jour sera inaugurée l’exposition.EXPOLa Poste, le courrier etl’automobiledu 16/01 au 26/02Hôtel de Ville - Entrée LibrePhilapostel, association rayonnant sur toute la Lorraine,présentera les collections de passionnés locaux oud’autres régions de France tels que :JC. Labbé “Le Facteur et ses métamorphoses” (la Manche)B. Lapeyre “Histoire de Renault” (Paris)P. Bouvier “ Le sport automobile ” (Pulnoy)J. Cosmard “L’automobile “ par les télécartes (Lunéville)Avec l’aide locale de Pierre HORNY, postier à la retraite.> du Lundi au vendredi de 8h à 12h et 13h30- 18h(14h le jeudi et 17h30 le vendredi)le samedi de 10h à 12hSolutions des jeux page 14Symposium suitePlan de financement voté par la majorité au ConseilMunicipal du 28 août 2008 :FNADT / 11.344,51 €Conseil Régional : 5.672,25 €Conseil Général : 5.672,25 €Commune de Baccarat : 27.731,03 €Compte tenu de la participation de plus de 27.000 € dela commune, notre groupe n’a pas voté pour, bienentendu......nous réaffirmons que la majorité à la demande duMaire a voté "une pareille somme" contrairement à cequ'elle assure dans le dernier Trait d'Union.Communauté de CommunesMalgré les questions régulièrement posées au ConseilMunicipal, aucune réponse n'est apportée quant auxcontenus des "concertations " entre les deux Communautésde Communes ; pourquoi tant de secrets ? Quelles compétences? Quelle imposition ? Quelle taxe pour lesordures ? Quels projets sont envisagés ?La seule réponse apportée lors du dernier Conseil par leMaire : "le contribuable n'aura pas à s'en plaindre ..."Nous en doutons sérieusement. Les charges restantforcément les mêmes, nous voyons mal les communesrurales imposer davantage leurs contribuables pouralléger les impôts des bachamois...Que penser dans cette obscurité, avant de nous retrouverdevant le fait accompli ?Pour 2009Le groupe "Union pour Baccarat" tient à faire part àtous les bachamois de leurs vœux de bonheur les plussincères. Même si cela dérange, il continuera de suivreau plus prés les affaires de la ville en apportant honnêtementun éclairage objectif sur l'action municipale.Ses membres restent à l'écoute de tous les concitoyens.Union pour Baccarat7 8 1 2 5 9 4 6 32 6 9 3 8 4 5 1 74 5 3 1 6 7 8 2 99 3 2 5 1 6 7 4 86 1 4 8 7 3 2 9 55 7 8 9 4 2 1 3 61 4 6 7 3 5 9 8 23 2 5 4 9 8 6 7 18 9 7 6 2 1 3 5 4Sudoku2 7 8 6 5 9 4 3 19 5 1 8 4 3 7 6 23 6 4 1 7 2 8 5 98 1 3 7 9 6 5 2 46 2 5 3 1 4 9 7 87 4 9 2 8 5 6 1 34 9 6 5 2 1 3 8 71 3 7 9 6 8 2 4 55 8 2 4 3 7 1 9 610Horizontalement : EMBROUILLAMINI - PREVENAIT - SUS -MEUTE - NIERAS - RYE - PENSA - AIR - RIANTE - ESQUIVE -ENDURE - EU - SOU- MUTATION - EN - IS - NULLES - AIRE -MEAT - LETTRINE - JETE - TEINT - EGO - RUSERA - IDE -RUGOSITE - AMES - VITUPERE - SMART - LEI - SESSION -BLEDS - TERTRE - AIDERONT - US - DROITE - OU - ICI - AREUCITERONT - SIGNERAS - MATAI - TETRAS - FUSAIN.Verticalement : IMPERIEUSE - GRILLERAIT - BRUYANT -AJOUTEE - ORGE - PRETENDANT - GUIDAIENT - OVE - TUTU -TROP - SITUER - BUE - PERILLEUSES - DE - RA - INNE - EOLESIRENE - CAS - PLAINE - NETTETES - ROIS - LIESSE - STERE- STOUT - MATRAQUE - RIA - SIEN - EMU - NAIN - AMORTIRASVISSAIS - INTIMANT - COTA - NU - VOIRE - DER - RUINAI -MISEREUSE - LESTEES - TINMots fléchés


Infos expressPermanencesÀ L’HÔTEL DE VILLEADAPA : RDV au 03.83.37.85.74ADIL : mardi 6 janvier de 10h à 12hCIDFF : RDV au 03.83.74.21.07Conciliateur : sur RDVles 8,19, 29 janvierEntraide chômeurs : sur RDVjeudis 18 et 22/01 de 14h30 à17h30, jeudi 15/01 de 9h à 12hMission Locale : sur RDVles mardis et vendredisMusibusLe musibus stationnera place duGénéral Leclerc le 14 janvier de10h30 à 12h30 et de 14h à 16h30du SKILe ski-club Raon l’Etape - Baccaratorganise une semaine de skià la Schlucht du 9 au 14 février,ouverte à tous. C’est l’occasiond’apprendre à skier avec des moniteursde l’Ecole de ski et de passerson étoile à la fin de lasemaine. Tarif : 100€ (transports,forfait et cours) la semaine. La locationdu matériel pour cette semainese déroulera le samedi 31janvier de 9h à 12h et de 14h à17h à Raon l’Etape.Renseignements - inscriptions :office de tourisme de Baccarat,11 rue D. Leclerc - 03 83 75 13 37site Internet : www.ot-baccarat.fr( rubrique agenda)Etat CivilNaissances19/11 : Eliott RODRIGUES21/11 : Clémence KELLE24/11 : Thya BULTEZ25/11: Mathis BRIYS28/11: Elyas UBERSFELD28/11 : Yara UBERSFELDFélicitations aux parents,excellente santé au bébéDécès24/11 : Josette CHAMBERTépouse CIZEAU03/12 : Simone GIGOUXVeuve MATHIS12/12 : Anne BOUQUETveuve CUNY15/12 : Renée GROSCOLASVeuve CLONERY13/12 : Pierre POIROTNos sincères condoléancesaux famillesArrêté au 17-12- 2008Bijou - UCAB - Ski - Restos du coeurOffrez le bijou de la ville de BaccaratJacky Schwartz, créateur Lorrain et membre du club des créateurs duPôle Bijou, a imaginé un bijou unique à l’effigie de la ville de Baccarat.En argent ou en vermeil, cette broche s’inspire du nouveau logo de laville. Il est en vente exclusivement à l’office de tourisme de Baccarat.Une idée cadeau ou souvenir originale !L’UCAB priméeLundi 8 décembre, la remise des prix duconcours régional des UCIA a eu lieu à laChambre Régionale de Commerce et d'Industrieà Nancy. A cette occasion, l'UCAB a reçu lepremier prix de la Meurthe-et-Moselle(chèque de 4000 €). Toutes nos félicitationsaux commerçants qui font partie de cetteassociation et qui l’animent. Ils doivent êtresoutenus par tous.Fan de Glisse ?C'est reparti pour deux séjoursvacances organisé par le servicejeunesse municipal :12/17 ans : du 9/02/09 au13/02/09 - ski de pisteà la Bresse au Pont du Metty8/11 ans : du 16/02/09 au20/02/09 - ski de fondà Gérardmer, auberge de laDrosera9 places disponibles / stageInscriptions,renseignementsauprès de Christina Leinertau 03 83 75 41 13ou 06 71 58 62 40Champs de tirs Deneuvre -Baccarat : Promeneurs attention,tirs prévus les 13, 21, 28, et 29janvier.BESOIN D’ AIDE ? LES RESTOS SONT LÀ ...Depuis le 2 décembre, les restos du cœur ont commencé leur24 ème campagne.“ Aujourd’hui, on a plus le droit ni d’avoir faimni d’avoir froid ...” disait la chanson de Coluche en 1985 etpourtant cette association qui aide les personnes en difficultéest plus que jamais sollicitée : femmes seules avec enfant,travailleurs pauvres et les personnes âgées sont en premièreligne. Cette année encore, les chiffres sont en augmentation.Les restos du coeur mettent en place tous les mardis unedistribution de produits alimentaires, d’hygiène, et vêtements, qui se déroule au localrue de l’Abbé Munier (à côté du cinéma). L’association collabore aussi, en partenariatavec les autres associations caritatives et le CCAS, à l’aide à la personne (comprendreune circulaire, répondre à une lettre, constituer un dossier ou entreprendre des démarches …)Renseignements possibles tous les jours au n° 03.83.75.10.32 sauf aux heuresd’ouverture le mardi, composer le 03.83.71.09.35Attention, pour recevoir un colis, il est impératif de s’inscrire (chaque lundi de 13h30 à15h30).11S’informer sur la droguePour faire suite à la table ronde sur la délinquancequi s’est déroulée le 12 juin 2008 à l’hôtel de ville deBaccarat, une réunion d’information sur la toxicomanieet ses dépendances aura lieu le 20 janvier 2009 à20 heures 30 à la salle des fêtes.Cette réunion sera animée par « Avenir et Prévention54 « de Blainville sur l’Eau et par la Brigade deprotection de la délinquance juvénile de Maxéville.L’objectif est de prévenir les jeunes sur les dangersque représente l’usage des stupéfiants, et d’attirerl’attention des parents par une information la pluscomplète possible, afin de permettre à certains dedécouvrir la toxicomanie de leurs enfants avantque la dépendance ne soit déjà installée.Je vous invite, donc à venir nombreux à participerà cette réunion, parents, adolescents, car ladrogue, envahit et détruit, notre société.Claude LINDER, Adjoint au Maire,chargé des affaires sportives.


Repas des conjoints survivants - CultureExpression à la loupeHommage au Grand JacquesC’est en chansons, car il ne pouvaiten être autrement, que le vernissagede l’exposition sur Jacques Brels’est déroulé dans les salons del’Hôtel de Ville. Grâce à la complicitéde Joël Laurent, le public a pu réécouterdes extraits des chansonsles plus célèbres de l’artiste.Jacques BREL, est « toujours vivantdans nos cœurs », comme entémoignait Rose-Marie Falque,conseillère générale représentant lePrésident M.Dinet.Cette exposition retrace en mots, enphotos et en bande dessinée une vied’artiste atypique.A découvrir jusqu’au 8 janvier.Expression a la loupeRepas amical pour lesconjoints survivantsLa section de Baccarat des Conjoints survivants de Meurtheet Moselle a organisé le 20 novembre son repas de fin d’année.Renforcés par la participation de 18 membres de la sectionCirey sur Vezouze, la présence de Mme Vasseur, présidentedépartementale, Y. Coudray, maire-adjoint chargée desaffaires sociales et J.Coudray conseiller délégué, ce sont 70convives qui se sont retrouvés autour de tables rondes jolimentdécorées pour partager un excellent repas où assiette gourmande,tournedos de biche et Tutti frutti émoustillent les papilles.Pierre Marchal a fait le rappel des réalisations 2008 : participationà l’assemblée générale de la FAVEC à Dieulouard, un séjouren Vendée, l’organisation d’un repas et d’une sortie à laBresse, la participation à 2 goûters organisés par la section deCirey. Il a ensuite présenté les projets 2009 : un voyage et unrepas à la salle des fêtes.Yvette Coudray a fait part du soutien de la Municipalité àl’association et Mme Vasseur a informé les personnesprésentes des projets gouvernemerntaux tendant à remettre encause le versement actuel des pensions de reversion. Elleinvite à la signature d’une pétition.La reprise en chœur de quelques chansons d’hier et d’aujourd’hui,dont les paroles avaient été distribuées auparavant pour pallierles trous de mémoire, a donné une ambiance joyeuse et festiveà ce repas. La visualisation immédiate sur micro portable desphotos réalisées par A. Klébert pendant le repas a permis àceux qui le désiraient, de commander immédiatement unsouvenir de cette journée.P. MarchalLa citation du mois « Qui ne comprend pas l’échec est perdu »Jean Cocteau (1889-1963)Le goût des mots pour en sourire, pour les savourer et les remettre au goût dujour en joutes oratoires hautes en couleurs et en drôleries.C’est le bouquet ! « Il ne manquait plus que ça ! c’est le comble ! »Au milieu du XIX ème siècle, c’était l’apothéose, la conclusion d’un événement réjouissant,le bouquet évoquant la gerbe finale des feux d’artifice. Puis, par un renversement desens inattendu, l’expression a pris une tournure négative : une catastrophe ou unemauvaise nouvelle viennent parachever une série d’événements tous plus calamiteuxles uns que les autres.M. TillierMinute, papillon ! « Un instant ! je suis à vous dans quelques secondes ! »Le Canard enchaîné se targue d’avoir créé cette expression. Selon le journal, MonsieurPapillon était serveur au Café du Cadran, à Paris, dans les années 1930. Ses clients,parmi lesquels des journalistes du Canard enchaîné, s’entendaient régulièrement répondrequand ils l ‘interpellaient : « minute, j’arrive ! » Amusés, ils s’approprièrent la répartie dugarçon de café en la modifiant légèrement … mais peut être l’ont-ils simplement réinventée,car elle serait vraisemblablement plus ancienne et daterait du début du XX ème siècle. Leslinguistes Alan Rey et Sophie Chantreau y voient la métaphore du papillon qui butinetrès vite de fleur en fleur sans jamais s’arrêter et qui passe donc trop rapidement d’unechose à l’autre.M. Tillier12


CuisineFeuille d’endives à l’omelette et aux crevettesParfaite pour improviserun dîner entre copains,l’omelette sait jouer la cartedu raffinement.Pour 4 personnesPréparation 20minCuisson 10 minINGRÉDIENTS :Une endive blancheUne endive rouge carmine4 oeufs pour l’omelette1 poivron rouge150 g de crevettes décortiquées4 brins de ciboulette ciseléesquelques feuilles de coriandre ciselées2 c. à soupe de crème fraîche1 c. à café de beurre1 c. à café de curry1 c. à soupe d’huile d’olivesel, poivre> 1 ère étape : l’omeletteMélanger dans un saladier 4 œufs, avec du sel et du poivre.Dans une poêle moyenne, faire fondre une noix de beurreet faire revenir pendant 3 minutes un poivron épluché,épépiné et émincé. Verser les oeufs et faire cuire l’omelettequelques minutes des deux côtés. Laisser refroidir.> 2 ème étape : Les endivesCouper la base des endives et détacher les feuilles une parune. Déposer sur une assiette.Faire fondre le beurre dans une poêle sur feu doux.Ajouter les crevettes, le curry puis la crème fraîche.Remuer l’ensemble et laisser cuire quelques minutes.Découper l’omelette froide en morceaux.Dans un bol, mélanger les crevettes au curry, les morceauxd’omelette, la coriandre, la ciboulette et l’huile d’olive.Saler, poivrer.Garnir de ce mélange les feuilles d’endives et déguster.Fille du Nord, l’endive illuminenos salades hivernalesde sa douce amertumePour la petite histoireAu 19 ème S. le sieur Bréziers, chef des cultures du jardin botaniquede Bruxelles, avait recouvert les racines de chicorée avec de laterre pour payer moins d’impôts pour ses cultures.Quelques semaines plus tard, il eut la surprise de découvrir depetites « pommes » de feuilles fuselées sortant du sol.Il fallut encore quelques années d’essais empiriques et en 1878 lepremier cageot d’endives arriva aux halles de paris.Forcée et cassée à la mainLe principe du forçage, base de la culture de l’endive, est resté le même.En octobre, on arrache les racines issues des graines plantées en mai, on les conserve dans des chambres froides.Au fur et à mesure des besoins, on les ensevelit dans des bacs recouverts de terre meuble et de paille.A l’abri de la lumière, dans la terre chauffée, les chicons ou endives se développent en trois semaines : l’obscuritéblanchit les feuilles, la terre modèle leur forme en fuseau. A côté de ce forçage traditionnel, s’est développée uneméthode plus moderne de culture en salle : les racines sont disposées debout dans des bacs carrés, dans lesquelscirculent une solution nutritive. Le taux d’hydrométrie, la température à 18 °c et l’obscurité font le reste.La second opération, le cassage, se fait toujours à la main et nécessite beaucoup d’habileté : il faut séparer lechicon de sa racine et ôter les petites feuilles ( le parage) pour donner à l’endive sa forme définitive.De belge, l’endive est devenue française après la seconde guerre mondiale. Le Nord et la Picardie fournissent90% des 250 000 tonnes de la production française.13


JeuxMots fléchés - Sudokuirrésistiblesac denoeudscandidatetrès sonoreavaléedécor defriseétendueplatedonné ennaissantcasse-têtejoiemenais lavie durepauvretrès peucouvertalertaitgroupesauvagen’avoueraspashasardeusessignald’assautdentinewhiskycanadienjovialeréfléchittenuede ratélémentatmosphériqueparadedieu de labisesupporteattrapévieillepiécettechangementprécisionsavortonprépositionunité deforestiercité sur laTilleordonnatorificeorganiqueinexistantesadditionnéerefuge derapacesvalléeinondéebelleinitialeexcessivementchargéemoi enanalysemis à lapoubellebrûleraitcouleur defacevamp fabuleuselevée quivaut dixleurrerapoisson debocalsailliedirigeaienthabitantsréduiras lechocrouspèteà luiélégantforte bièrepièces deroumainspatelinspérioded’examenslocaliserravageaiarmured’indexmonticulechefs d’etatsoutiendrontfolklorecoup surle ringgazouillisenfantincéréalenommeronten quellieu ?problèmespécialou làattendridonna unevaleursupportdans lebassinmettras unparafedieu soleildomptaifrv100.comcop debruyèrecharbonpourartiste7 8 9 41 21 89 44 71 34 6 79 28SUDOKUDans chaque ligne, chaque colonne,chaque carré, tous les chiffresde 1 à 9 doivent être utilisés.Solutions page 10148 62 6 9 5 1 75 1 7 25 679 24 7 3 5 83 2 5 9 6 7 19 5


A l’afficheAu cinéma, le Concorde9-10JanvIGORA Malaria, pays plongé dansla pluie et l'obscurité, lesInventions Maléfiques assurentla prospérité, sous le règne autoritairedu roi Malbert. Les inventeurs de ces CréationsMaléfiques sont les Savants Fous, classedominante du pays. Ils sont aidés de leursassistants, les Igors, de malheureux bossusdont le destin est d'obéir. Notre Igor, un Igorpas tout à fait comme les autres, poursuitun rêve : devenir lui-même un grand SavantFou.23-24JanvLe jour où laterre s’arrêtaL'arrivée sur Terre deKlaatu, un extraterrestre d'apparencehumaine, provoque de spectaculairesbouleversements. Tandis que les gouvernementset les scientifiques tentent désepérémentde percer son mystère, unefemme, le docteur Helen Benson, parvientà nouer un contact avec lui et à comprendrele sens de sa mission. Klaatu est là poursauver la Terre... avec ou sans leshumains.16-17JanvHigh schoolmusical 3La dernière année de Troyet Gabriella avant qu'ils ne soient obligésde choisir leur université et d'être séparés.Avec tous leurs amis des Wildcats, ils imaginentun spectacle qui retrace leur aventuremusicale mais aussi leurs doutes et leursespoirs pour le futur. Avec de nouvelleschansons et d'incroyables chorégraphies,le film prend toute sa dimension sur grandécran et multiplie l'énergie et la fraîcheurqui ont fait le succès des deux premierschapitres..29-30janvAgathe CleryAgathe Cléry est une vraieworking girl du XXI e siècle.Brillante directrice du marketing d'uneligne de cosmétiques spéciale "peauxclaires", elle n'est néanmoins guèreappréciée de ses collègues qui la trouventdure, hautaine et la savent raciste.Le jour où on lui annonce qu'elle estatteinte de la maladie d'Addison, maladierarissime qui va la faire noircir,Agathe refuse de croire à une telle malédiction.Pourtant, un beau matin, elle seretrouve aussi noire que tous ceux qu'elledétestait jusqu'à maintenant.2-3JanvL’emmerdeurAvec Patrick TimsitCinéma le Concorde12 rue Abbé Munier - 03.83.75.21.61le programme égalementsur www.ville-baccarat.frLecture“Morofisc” de P.J Lambert“Le grand livre des ouvrages à l’aiguille ”Tuer son inspecteur des impôts est un crime puni par la loi.Qu’en-il lorsque le meurtre devient massacre, que des corpseffroyablement martyrisés sont retrouvés aux quatre coins dupays ?Insaisissable et redoutable, un mystérieux serial killer poursuitles agents du fisc et leurs familles d’une haine tenace.Qui est-il : un homme seul ou une organisation ?Le journaliste David Meyer et son ami de toujours, le commissaireSiméoni, devront aller jusqu’au bout de l’horreur pour découvrirenfin qui se cache derrière Janus, le tueur au double visage.LE GRAND LIVRE DES OUVRAGES DE L’AIGUILLEUn guide clair et pratique pour apprendre les points de base desdifférentes techniques : broderie, tapisserie, crochet, tricot, couture,patchwork, et réaliser, grâce aux patrons, schémas et photosdétaillés, des ouvrages variés : abécédaires, nappes, coussins,couvertures, pulls ou tailleurs.Pour les jeunesLes kilts magiques« Alors voilà, quand on s’estendormis dans notre tente, onne se doutait pas qu’on allaitse réveiller sur une île archibizarre! » pour les 6-8 ans.Vu sur TF1.Livres disponibles à la Bibliothèque familiale - Espace Louise MichelMercredi 16h à 17h30 - Vendredi 9h à 11h et 16h30 à 19h- Samedi 10h à 12h15


NumerosutilesAgenda BaccaratURGENCESPompiers ................................................... 18Police-secours ......................................... 17Gendarmerie ......................... 03.83.75.34.82Urgence médicale - SAMU ........................15depuis votre portable ......................15 ou 112Hôpital Lunéville ..................... 03.83.76.12.12Hôpital St Dié .......................... 03.29.52.83.00Centre anti-poison ................. 03.83.32.36.36Astreintes pharmacie ....... 03.83.15.17.52ASSISTANCESEnfance maltraitée ................. ..................119Fil santé jeunes ...................... 0 800 235 236Drogue info services .............. 0 800 231 313- Depuis un portable : 01 70 23 13 13- Ecoute cannabis : ... 0 811 912 020- Ecoute Alcool : ....... 0 811 913 030Sida info service .....................0 800 840 800Croix Rouge écoute ................ 0 800 858 858Allosécu - serveur vocal ......... 0 820 900 900Caisse Primaired’Assurance Maladie ..............0 820 904 184Caisse d’AllocationsFamiliales ................................0 820 25 54 10DEPANNAGESEAU - urgence - service municipal................................................03.83.75.29.83...........................................ou 06.72.02.84.41EDF ........................................ 0 810 333 054GDF ........................................0 800 668 888Câble ......................................0 892 696 697NUMÉROS VILLECentre Technique Municipal.................................................03.83.75.29.83week-end et jours fériés .......06.72.02.84.41Accueil Mairie ........................03.83.76.35.35Espace Loisirs .......................03.83.75.41.13Service culturel .....................03.83.75.05.37Ecole de musique .................03.83.75.18.96Piscine municipale ...............03.83.75.15.79Salle de sports ......................03.83.75.47.15OFFICE DU TOURISME ........ 03.83.75.13.376 janvier08 janvier09 janvier11 janvier12 janvier15 janvierdu 16/01au 26/0217 janvier20 janvier22 janvier24 janvier25 janvier29 janvierVoeux du Maire et du Directeur Généraldes Services au personnel communal,Hôtel de Ville à 17h30Assemblée générale de l'orchestre champêtre, EspaceLouise Michel à 19hAssemblée générale de Baccarat Détente, Mille club à20h30Tournoi de foot (Benjamins), Cosec à 14hVoeux du Maire aux personnalités locales, Salle des Fêtesà 19h> Assemblée Générale de l'AFN, Espace Louise Michel à14h> Assemblée Générale du Comité de jumelage, EspaceLouise Michel à 20h30Exposition philatélique "La Poste, le courrier et l'automobile",en partenariat avec Philapostel et La Poste, Hôtel de VilleLoto organisé par l'école de la Serre, salle des fêtes à20h30Réunion de prévention et lutte contre la toxicomanie et sesdépendances, salle des fêtes à 20h30Conférence " La poste rurale dans le Lunévillois, des originesà 1876", animé par Fabrice Constantin, Hôtel de Villeà 20hLoto organisé par l'école du Centre, salle des Fêtes à 20h30> Assemblée Générale de l'AMC, Esp.Louise Michel à 15h> Tournoi de foot (13 ans), Cosec à 14h> Thé dansant organisé par Baccarat Dynamic, salle desfêtes à 14h30> Assemblée générale de l'amicale du personnel communal,Hôtel de ville à 17h30> Assemblée générale de Métamorphose, salle des fêtes(petite porte côté avenue Lachapelle), 20h30En Janvier> 03/01 : Football Coupe de France U.S.Raon –Grenoble (L1), stade Paul Gasser, 17h (tarifs 12 €tribune, 8 € pelouse)> 10 -11/01 : théâtre « Presse Pipole », ART, Halleaux Blés> 10/01: loto du CSAR à la salle Beauregard> 18/01: galette des personnes âgées, 14h, salleBeauregard> 22/01: AG de l’UNRPA, 14h30, foyer Kaercher> 23/01: pause lecture à la bibliothèque municipale> 23/01: vente des timbres UNRPA de 9h à 11h(le 23, 24 et 30) et de 14h à 17h (le 23, 26 et 30),foyer Kærcher> 31/01 : fête du Têt, 20h, salle Beauregard,« Les enfants de Kontum »> du 30/01au 22/02 : Expo concours photo à l’EspaceEmile GalléREPRÉSENTATIONSde la pièce “La chambre Mandarine”par Métamorphose :à Ste Barbe le 10 janvier à 20h ,à Deneuvre le 7 février à 20hà Hablainville le 28 février à 20h,à Saint Remy le 7 mars ...Sorties du Club Vosgien- Randonnées des jeudis +/- 10 km.08/01 Roche de la madeleineInfos : 06 62 85 59 9715/01 Ste BarbeJournée - Départ à 9hInfos : 03 29 65 29 3122/01 Raon l’EtapeInfos : 06 80 61 21 0129/01 La BourgonceInfos : 03 29 58 37 3916Rendez-vousà 13h15,à Raon l’Etape,place dela République.Directrice de la publication Jocelyne CARELRédaction,Mise en page, PhotosCouvertureImprimeurDistributeurFlorence HORNYet Jocelyne CARELIlluminationsImprimerie LORMONTZA Hellieule 288 100 St DiéMairie de BaccaratDépôt légal N°08/00002 - 11/08/08Mairie de BaccaratTrait d’Union2 rue Adrien Michaut54 120 BACCARATT. 03.83.76.35.35F. 03.83.76.35.30Trait d’Union 03.83.76.35.36Le site internetwww.ville-baccarat.fr

More magazines by this user
Similar magazines