Télécharger ce numéro - Club alpin français Ile-de-France

clubalpin.idf.com
  • No tags were found...

Télécharger ce numéro - Club alpin français Ile-de-France

L’Écho des Sentiers et de l’Environnement5 De belles nouveautés :Dans le Parc national des Écrins,120 itinéraires de randonnée alpine,François Labande, Ed. Olizane, 320 p.dont 16 en couleurs, 2006Ici la randonnéecôtoie l’alpinisme,sans en êtrefranchementséparée. « J’ai retenules parcoursles plus esthétiques,les belvédèresessentiels,les enchaînementsqui meparaissaient lesplus logiques » :c’est du François Labande, du très fiabledonc.Les itinéraires sont présentés par secteur(Briançonnais, Vallouise, Embrunais,Champsaur, Valgaudemar, Valbonnais,Oisans), avec trois niveaux de difficultés.Une vingtaine nécessite une nuit en refuge.À noter par ailleurs que tous les refugessont visités et que François (MountainWilderness oblige) aborde çà et làquelques thèmes « sensibles » qui lui sontchers. Chaque chapitre comporte unschéma, une fiche technique très complète,la description de l’itinéraire et desvariantes. Celles-ci sont des itinérairesbisou complémentaires, voire plus simples,signalés comme « circuit familial »n’excédant pas 5 heures de marche sansdifficulté notable. Des enchaînements,des combinaisons sont suggérés, notammentle GR 54 réadapté (Tour de l’Oisanset des Écrins)… Un classement par difficultéset durées figure en fin de guide.Un guide à rendre modeste le randonneur-montagnardqui croyait avoir toutpiétiné dans le Parc National des Écrins.Par-delà les frontières d’Ariège-Pyrénées, vers l’Andorre et laCatalogne, Ffr, réf 10988 itinéraires en boucle, des liaisonsFrance-Espagne-Andorre empruntant lesGR10 et 11 transfrontaliers. Une innovationpyrénéenne donc, concrétisée par cepremier topo sur l’Ariège, en attendant laGUIDES ET TOPOScontinuité de lachaîne (pas tout desuite). Cela nousenrichit de 8 bouclespour bonsrandonneurs, aménageables,avecdes hébergementsde confort variable;un esprit nouveauquant aux parcoursqui se moquentdes frontières maisqui sont néanmoins présentés en topoclassique, richement agrémenté de texteset photos.Le saviez-vous ? 602 bornes numérotéesont délimité la frontière entre la France etl’Espagne entre 1856 et 1868 : avec cetopo, on commence leur visite… et ladécouverte de panneaux montrant unvautour fauve sur fond bleu marquantl’itinéraire transfrontalier.Randonnées sur les balcons du Jura,PNR du Haut Jura, Doubs, Suisse,Anne et Jérôme Renac, Ed. Glénat.4/2006Continuons avecd’autres randonnéesfrontalières,transfrontalièresmême, souventpar les crêtesavec des lacsdans les combes:21 itinéraires aupays des balconsdont un tiers enSuisse, avec desvisions panoramiquesgaranties.Ce sont des randonnéesde 4 à 5 h, des sommets à collectionner: Chasseron, Chasseral, Montd’Or, Mont Tendre, Mont Rond, Colombyde Gex, Reculet, Crêt de la Neige, la Dôleet comme rafraîchissements le Saut duDoubs, les gorges de l’Areuse et de Flumen,les lacs de Joux et de Lamoura…Voilà qui nous ramène à la GrandeTraversée du Jura (GTJ) bien connue l’hiver; l’été, la neige a disparu des balcons.Les Hautes-Alpes à pied, Ffr, réf. D005,1 re éd. 6/200641 promenades etrandonnées dansles Écrins, leQueyras et leDévoluy, dont lamoitié sont classéesdifficiles etparfois longues.Ce départementbénéficie par ailleursde deux autrestopos PR :Les environs deGap à pied (46balades) et Vars et ses environs à pied(18 balades). Des rééditions :Via Le Puy, sentier vers Saint-Jacquesde Compostelle, Ffr, réf. 652, 3 e éd.augmentée, 6/2006La nouveauté est l’introduction du tronçondu GR6 de Figeac à Rocamadour –52 km. Inchangés par ailleurs les GR65 –Figeac-Moissac et GR652 – Rocamadour- La Romieu (plus les GR 651 et 36-46).Tours du mont Lozère, des caussesMéjean et du Sauveterre, Ffr, réf. 631,8 e éd. 2/2006Ces Tours totalisent 412 km de sentiers,auxquels il faut ajouter 91 km de GR6 et60 !Tour du mont Aigoual, Ffr, réf.632,7 e éd. 5/2006On pourrait dire Tours convergeant pourla plupart vers le mont Aigoual, greffés augrand tour composé par la nombreusefamille des GR6. Complexes à décrire, ilsse nomment GR66, 6, 60, 62, avec descousins A, B, C… dans le Gard et en Lozère.En attendant une révision des GR dusecteur, le topo est toujours en noir etblanc. C’est mieux que pas de réédition.Montagne Noire, Ed. Chamina, mise àjour 2006. 45 circuits de PR dont 30accessibles à VTT, 1 à 5 h de marche. LaMontagne Noire est dans le HautLanguedoc : Tarn, Hérault, Aude.Toutes les via ferrata de France,Libris,6/2006. 5 e éd. mise à jour et augmentée.AGENDA• 7-8 OCTOBREBrevet du Randonneur Bourguignon15, 20, 30, 50, 100, 130 km. C.A.F. de Dijon : tél. 03 80 43 86 02,17-19 h, mardi, jeudi, vendredi.• 9 AU 15 OCTOBREFête de la SciencePar exemple : parcours des sciences en Yvelines, des conférencesau Muséum, ateliers et festival international du film scientifique,etc. www.fetedelascience-idf.fr• 13 AU 15 OCTOBREExposition nationale d’oiseaux exotiques3500 oiseaux sur 3000 m 2 au Parc floral de La Source, Orléans(Loiret). Tél. 02 38 49 30 00 ; courriel :info@parcflorallasource.fr - Site : www.parcfloral-lasource.fr• 19 NOVEMBRE4 e Festival du Livre et de la presse d’écologieCitoyens, gouvernants, survivrons-nous à nos déchets ? Le Trianon,80 bd Rochechouart, Paris. 11 à 19 h. Entrée libre.www.festival-livre-ecologie.org• 22 AU 28 NOVEMBREFestival international du Film d’EnvironnementCinéma La Pagode, 57 bis rue de Babylone, 75007 Paris.www.festivalenvironnement.com• 25-26 NOVEMBRE30 e Bourse internationale des Minéraux et fossilesA Jouy-en-Josas (Yvelines), salle du Vieux marché, place de laMarne. Entrée libre. De nombreux minéraux à découvrir, des spécimensou des pièces de collection à acheter. Tél. 01 39 56 12 26


Carnet de grimpe (2)Escalade et aldans les AlpSuite et fin (provisoire) du carnet de grimpede François Renard dans les Alpes du Soleil(voir Paris-Chamonix n° 181).Certaines des ascensions décrites peuvents’effectuer tard en saison.Octobre 2002Pointe Piacenza, Corno StellaParis-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006Dans la voie Ellena à la Pointe PiacenzaNos amis grimpeurs du refuge de la Cougourde(voir Paris-Chamonix n° 181, p. 7) comptaient poursuivreleur séjour par une incursion en versant italien,dans le massif de l’Argentera, pour gravir leCorno Stella, dont ils nous vantaient la qualité desvoies et du rocher. Il n’en fallait pas plus pour nousconvaincre d’y conduire également nos pas, etc’est en octobre 2002 que l’occasion se présenta.Nous utilisons cette fois-ci un vol Paris-Nice,louons une voiture, et rejoignons le Val Gesso, parla longue route sinueuse qui franchit le col deTende. Nous nous logeons le soir à Santa Anna deValdieri, dans l’auberge Balma Meris autrefois détenuepar le CAI, puis montons le lendemain au refugeBozano, extraordinairement placé au pied de laparoi ouest du Corno Stella, dans un univers complètementminéral, qui laisse une impression d’isolementincroyable, surtout en cette période, lorsquele refuge n’est pas gardé et le cirque est désert.Il faut cependant prendre garde de monter uneréserve d’eau, car il n’y a pas une goutte d’eau nile moindre névé aux environs du refuge, surtout enfin de saison. La dernière occasion de trouver del’eau est 400 m en aval du refuge, lorsque le sentierquitte franchement le fond du vallon où coule unruisseau, avant de grimper en rive droite.Avec la construction d’un nouveau refuge flambantneuf, l’ancien refuge sert désormais de refuge d’hiver,lorsque le gardien est absent. Le confort y estdes plus sommaires, et on n’y trouve à l’étage quematelas et couvertures. Il faut donc apporterréchaud et gamelles. Ayant oublié ces dernières,nous avons dû nous contenter d’une vieille boîte deconserve qui traînait dans le refuge, mais qui nousa bien dépannés !Arrivés au refuge, nous commençons notre découvertedu massif par une voie au Chaînon desGuides, en face sud de la pointe Piacenza, deniveau D+ (200 m), avant d’aborder le Corno Stellalui-même, qui dresse son impressionnante paroi deprès de 500 mètres au fond du cirque.Notre voie se révèle de difficulté modérée, dans unexcellent rocher, et suffisamment équipée, dans lestyle traditionnel. La descente s’effectue en déses-6


7Un mois plus tard, c’est avec Pierre que je reviensdans le massif de la Vésubie. Pour ce week-endprolongé du 11 novembre 2002, le temps est exépinismees du SudÉpoque 2 : automnecalade dans le large couloir qui borde l’éperon sursa droite, hormis un court rappel au départ.Le lendemain, nous nous dirigeons vers le pied duCorno Stella pour effectuer la voie Dufranc dans lesocle, enchaînée par la voie Campia au-dessus. LaDufranc consiste en une grande traversée ascendante,qui se faufile subtilement entre deux zonesde surplombs, et laisse une impression très forte,avec des passages très aériens. La voie Campiaest assez différente, très verticale, dans un rocherplus lisse et plus sculpté, où les pitons, déjà espacés,sont parfois difficiles à trouver. Cet enchaînementest vraiment un très grand moment d’escalade,dans une ambiance exceptionnelle.Nous sommes accueillis sur le plateau sommitalpar un vent très violent qui nous décide à ne paspoursuivre jusqu’au sommet. Dès le premier rappel,la corde s’envole à l’horizontale et part se bloquerdans les moindres aspérités du rocher. Il me faudrade longs moments pour parvenir au bas de ce rappel,après quelques acrobaties et pendules impressionnantspour débloquer la corde. Dans cesmoments, nous apprécions particulièrement dedisposer de radios pour s’informer régulièrementde la situation. Les rappels suivants, plus à l’abri duvent, se déroulent mieux, et nous atteignons finalementla grande vire intermédiaire, qui permet deregagner rapidement le pierrier et le refuge.Au troisième jour, nous décidons de gravir le pilierOscar, coté D+, bien équipé sur spits, et qui s’élèvedans le socle du Corno Stella sur plus de 200mètres. C’est une voie agréable en bon rocher, quinous permet de grimper plus décontractés, aprèsune journée assez intense.Nous achevons ainsi notre découverte de cetteparoi magnifique, et redescendons dans la valléepour prendre connaissance de prévisions météorologiquestrès médiocres. Nous franchissons ensens inverse le col de Tende et nous arrêtons àSospel, où nous dînons dans un curieux restaurantaménagé dans un wagon de l’Orient-Express. Lematin, sous la pluie, nous nous résignons à écourternotre séjour et regagnons l’aéroport de Nice,puis Paris.Novembre 2002Baou de Saint-Jeannet, Cougourde,Gélas, Grand CayreTexteet photos :FrançoisRenardPremièrelongueurdu JardinSuspenduau Baou deSaint-Jeannet«Nousbénéficionsde quatrejournéesd’automnesomptueuses.»)crable partout en France, mais nous bénéficions icide quatre journées d’automne somptueuses. Laneige a déjà fait son apparition et les approchessont parfois enneigées, mais les parois bien exposéessont restées sèches.À l’arrivée à Nice par le train de nuit, nous prenonspossession de notre voiture de location et nousdirigeons vers Saint-Jeannet, pour gravir le Baouqui domine ce charmant village typique de l’arrièrepaysniçois. Encore une fois, nous ne disposonsd’aucun topo récent, mais l’office du tourisme nousphotocopie un exemplaire d’un ancien topo deDufranc. Après avoir renoncé à la Directissime, oùune cordée est déjà engagée, puis à la voie du JardinSuspendu, où je n’ose franchir le pas qui donneaccès à la traversée aérienne au-desssus de lagrotte, nous nous engageons finalement dans lavoie Innominata (D+, 200 m), sans être sûrsd’ailleurs d’en avoir suivi les premières longueurs.Pour la suite, pas de doute, l’impressionnante « traverséede l’Y » indique que nous sommes sur labonne voie.Mais nos débuts laborieux nous ont fait perdrebeaucoup de temps, la voie s’avère plus longueque prévue, et ces journées de novembre sontcourtes ! Nous voyons le soleil baisser sur l’horizon,sans apercevoir encore le sommet. En accélérantle rythme, nous arrivons tout de même ausommet aux dernières lueurs du jour, alors quetous les villages en contrebas sont déjà illuminés.>>>


Carnet de grimpe (2) / Escalade dans les Alpes du Sud>>>Paris-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006Puis nous réussissons heureusement à trouvernuitamment le chemin qui nous ramène à Saint-Jeannet.Il ne nous reste plus qu’à gagner Saint-Martin-de-Vésubie, puis le refuge de la Madone, où nousavons prévu de passer la nuit.Le lendemain, nous nous réveillons de bonneheure, descendons à Saint-Martin-de-Vésubie,puis montons au Boréon. De là, nous gagnons lepied de la face sud de la Cougourde, où nous voulonsgravir la Paroi Jaune. Nous passons à proximitédu tout nouveau refuge de la Cougourde, quiremplace l’ancienne baraque de tôle jaune dont ilne reste plus trace. Au-delà, la neige recouvre lesentier et les pierriers, si bien que nous utilisons unmauvais cheminement qui nous emmène dans despentes un peu délicates à traverser en simpleschaussures de randonnée et sans crampons. Aupied de la face sud, nous repérons rapidement l’attaquede la voie de la Paroi Jaune (TD, 250 m), quidémarre par une rampe de gauche à droite, fait uncrochet à gauche avant de poursuivre tout droitdans la face, par une escalade splendide sur le toujoursexcellent rocher de la Cougourde. La voie aété entièrement rééquipée l’été 2000, et est maintenantbien protégée sur spits flambant neufs. Onrejoint l’arête SW une centaine de mètres sous lesommet de la cime IV, d’où l’on descend par unrappel en face sud, puis par un astucieux systèmede vires et couloirs.Au troisième jour, nous décidons de gravir la cimedu Gélas, par sa face sud (D+), un bel itinérairerarement repris, peut-être en raison de la longueapproche de près de mille mètres de dénivelé, quiprécède une escalade de seulement 250 mètres.Dans la première longueur, il m’était difficile de fairecomplètement abstraction de la chute de près de40 mètres qu’y fit l’illustre grimpeur régionalqu’était Guy Demenge – une chute qui se solda parde nombreuses fractures, mais ne l’empêcha pasde regrimper l’année suivante. Hormis un ou deuxclous au tout début, je crois avoir fait toute cettelongueur sans réussir à m’assurer, tant le rocher seprête mal à la pose de coinceurs ou au pitonnage.En bout de corde, j’ai heureusement fini par découvrirdeux malheureux pitons qui ont pu servir derelais. Au-delà, l’assurage est plus aisé, le rocherAu sommet sud du GélasAu pied du spigolo sudde la Cougourdeplus franc, et la course est restée un excellent souvenir.La voie traverse entièrement la face sudd’ouest en est, pour rejoindre l’arête sud, où l’onprogresse facilement, à corde tendue, jusqu’ausommet sud.Nous n’étions cependant pas au bout de nospeines, car, en ce 10 novembre 2002, la neige avaitdéjà envahi la montagne. Si elle n’avait pas contrariénotre projet lors de l’approche, car nous avionspu progresser facilement sur la neige durcie par legel nocturne, elle se transformait soudainement enun obstacle autrement redoutable, car le versantnord du sommet sud, qui mène à la brèche entreles deux sommets, était recouvert d’une épaissecouche de neige, tandis que le couloir de descenteen face est était complètement verglacé. Et nousn’avions bien sûr pas emporté de crampons, quiauraient pourtant été bien utiles. Nous avons toutefoisréussi à descendre, en nous assurant prudemment,et à parvenir au pied du couloir en mêmetemps que le soleil, en se couchant, créait au traversde brumes diaphanes, un éclairage irréel.Pressant le pas pour profiter des dernières clartés,nous avions rapidement rejoint l’itinéraire de montéeoù nous avions pu nous diriger plus facilementpour finir notre descente dans une obscurité bientôtcomplète.8


9Après trois journées terminées à la lueurde nos frontales, nous choisissons pour ledernier jour un objectif plus proche etmoins ambitieux, l’arête de la Tour Rouge,en face sud du Grand Cayre de la Madone.L’approche, à peu près semblable àcelle de l’arête sud du Petit Cayre, estmaintenant connue, et nous sommes rapidementau pied du Grand Cayre. Malheureusement,le croquis des 100 plus bellesest manifestement faux, car le tracé parcourtle pilier situé à gauche de celui de laTour Rouge, et correspond de ce faitdavantage à l’arête SSW, dite des Templiers.Après moult hésitations, nous progressonssur ce pilier, envahis par le doute, etrejoignons rapidement l’arête SSW.Lorsque celle-ci devient horizontale, nouspréférons traverser le couloir qui borde lepilier à l’est, et finalement rejoindre lepilier de la Tour Rouge, juste au-dessus decelle-ci. La voie réalisée paraît peu recommandable,dans un rocher souventmédiocre, mais nous n’étions probablementpas exactement dans la voie desTempliers, qui, d’après certaines descriptions,semble rester davantage au centredu pilier.Nous gagnons ensuite rapidement le sommetdu Grand Cayre, et enchaînons avecla descente facile par le couloir sud à l’estdu sommet. Pour une fois, nous sommesde retour à la voiture avant la nuit !Octobre 2003Petit Cayre, Cayre des Erps, CougourdeEn octobre 2003, j’emmène un nouveau coéquipierdécouvrir les plaisirs de l’escalade en Vésubie.Nous occupons l’après-midi de notre arrivée parl’ascension de l’éperon W du Petit Cayre (D+,160 m), agréable escalade peu soutenue, désormaistrès bien équipée sur spits.Nous partons de bonne heure le lendemain endirection du Cayre des Erps, afin de gravir le pilierSW (TD, 220 m). La première longueur est un peurebutante, avec dès l’attaque un surplomb en6b/A1 qui réveille, suivi d’un ressaut égalementdélicat, le tout dans l’ombre et le froid matinaux.Après cet échauffement forcé, et avec le soleil quise fait de plus en plus généreux, l’ascensiondevient extrêmement agréable, très variée, sur unexcellent rocher, peut-être une des plus bellesvoies du Cayre des Erps, sans être la plus difficile.Maintenant connue, la descente s’enchaîne rapidementet nous sommes de retour à la nuit tombanteau Boréon, où nous passons la nuit dans un gîte.Le troisième jour est dédié au célèbre éperonDemenge (NW) à la cime IV de la Cougourde (TD–,400 m). Il s’agit encore d’une très belle escalade,maintenant bien équipée sur spits, sur un rocherparfait, une des plus longues voies de la Cougourde,qui mérite vraiment le déplacement. Ladescente s’effectue facilement par la voie normalede la face sud.Extrait de la carteMichelin n° 527«Provence Alpes Côted’Azur» au 1/275 000 eRENSEIGNEMENTSCartographie, topos,hébergements,accès :voir Paris-Chamonixn° 181, p. 9Septembre 2004Baou de Saint-Jeannet, Pointe André,PonsetL’année 2004 aura décidément été en grande partieconsacrée aux Alpes du Sud, car dès le mois deseptembre, nous reprenons la direction du Mercantour.Cette fois, nous descendons du train de nuit àToulon, et nous commençons par une journée dansles Calanques. Le lendemain, nous retrouvons leBaou de Saint-Jeannet, pour une seconde tentativeau Jardin Suspendu (TD+, 200 m). Cette fois, jeparviens à franchir le pas qui m’avait rebuté auparavant,et nous réalisons une magnifique voie soutenue,dont notre cordée de trois ne viendra à boutqu’à la nuit tombante, et qui nous vaudra une nouvelledescente du sommet à la frontale.Nous rejoignons ensuite le refuge de la Madonenuitamment, et nous enchaînons le troisième jourpar une très belle voie également soutenue en facesud de la Pointe André (voie Demenge-Dufranc,TD+, 6b, 200 m), dont on descend directement enquelques rappels.Pour le dernier jour, nous choisissons de changerde style et de parcourir l’arête SW du Ponset,longue course moins difficile, mais à l’itinérairecomplexe, à l’équipement presque inexistant et aurocher souvent incertain, mais aussi beau voyageen montagne dans un cadre splendide et sauvage.Nous renoncerons à gravir l’intégralité de l’arêteaprès les principales difficultés, en raison de salongueur et de la nécessité de récupérer notre trainà Toulon le soir même.


ItinérairesDes hauts et des bas en CLes hauts ne montent pas très haut, 700 m tout au plus ; les bas se situent versles 300 m, souvent dans les vignes. Vient-on randonner ici pour les dégustationsoù pour les sentiers? Qu’importe, les deux sont liés : les itinéraires et les vignoblessont de grands crus, palais = mollets, chacun déguste à sa façon.PHOTO ANDRÉ COUTIERPromenez-vous en Côte-d’OrOn peut en sourire avant de grimacerpeut-être en fin de journée, les musclescrispés par la raideur de certainespentes. Qui peut affirmer ne pas s’êtreagrippé aux roches des falaises, auxbuis ou aux troncs d’arbres dans lacôte d’Étang (260 m de dénivelée sur500 m) ou au mont Affrique par exemple? Au début cela surprend, puis c’estun jeu : on compte les combes puis lescôtes en négociant les pierriers abruptset on s’oublie à rêvasser dans un fauxplatbienvenu.La 5 e édition du guide Promenez-vousen Côte-d’Or a réveillé quelques souvenirset m’a donné l’envie de faire(re)découvrir des itinéraires de tousniveaux, dont certains plutôt sportifs,tels les sentiers Félix Batier et JeanSage évoqués d’emblée tant ils sontparticuliers.Paris-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006PHOTO MOURARETpar Annick MouraretPhotos : André Coutier (C.A.F. Dijon)Combe de Fixin :le pic PointuSur le sentierBatier : la Rentede ChamereySentiers Félix Batieret Jean SageEn 1955, Félix Batier imagine un itinérairede 49 km, à l’usage des montagnards,de Dijon à Nuits-Saint-Georges,qui coupe 16 combes avec depetits passages d’escalade : 2000 m dedénivelée. C’est difficile de tout parcouriren une journée ; il faut donc faire unchoix ou prévoir un hébergement (laRente de Chamerey par exemple) ouune tente et tenir compte de l’absencede points d’eau sur les crêtes. On peutle suivre par portions puisqu’il s’écartepeu de la route des grands crus, desserviepar une ligne d’autocars. Le parcoursJean Sage, dit « parcours montagnardbourguignon » a été créé en 1975sur 28 km entre Velars-sur-Ouche etPont de Pany : 1700 m de dénivelée. Unraccordement entre les deux itinérairesest envisageable, de même que participerau Brevet du Randonneur Bourguignonqui se déroule tous les ans enoctobre sur 15, 20, 30, 50, 100 et 130 kmen 2006 pour fêter les 130 ans du C.A.F.de Dijon (voir Agenda, p. 5).Au départ de Dijon, de multiples perspectivess’offrent aux randonneurs,dont ces terrains d’entraînement avantune saison de montagne ; les grimpeurs10


11ôte-d’OrPHOTO ANDRÉ COUTIERles empruntent aussi les jours de conditionsmédiocres ou pour se délasser.Plus paisiblementIl est possible d’adapter des portionsd’itinéraires pour apprécier les saveursdu Chambolle-Musigny, du Vosne-Romanée, du Marsannay-la-Côte, duNuits-Saint-Georges, du Gevrey-Chambertin…ou pour visiter le Clos-Vougeot.Et il n’y a pas que cette région enCôte-d’Or : depuis 1908, le Club Alpinde Dijon balise et entretient 264 km desentiers décrits dans le guide.Itinéraires non balisésEncore une belle originalité : les 4/5 e duguide sont consacrés à la descriptionde cheminements sans balisage, avectracé sur carte IGN, photo, informationspratiques et culturelles. Le départementde la Côte-d’Or est ici divisé en 15régions… pour 60 randonnées à la journée.De quoi visiter des vallons et desrivières aux jolis noms : vallée del’Ouche, val Suzon, Sambon, Argentalet,Oz, Ozerain… et le beau village médiévalde Flavigny qui lui est associé ;évoquons aussi l’abbaye de Fontenay(fondée en 1118), le château de Bussy-Rabutin, les coteaux de l’Auxois… Jene pense pas qu’il existe ailleurs detopo d’une pareille envergure.Toujours en Côte-d’OrL’édition précédente comprenait d’autressentiers que ceux du Club Alpin :ils sont maintenant dissociés et lesinformations peu diffusées hors dudépartement. Donc, si vous possédezla 4 e édition de Promenez-vous enCôte-d’Or, vous y trouverez notamment: le tour du Val Suzon/sentier Boutond’Or (76 km), le tour des lacsd’Auxois (162 km), la présentation desVal Suzon : combe de Vaux de Roche, les CéleronsGR et plusieurs randonnées qui figuraientpar ailleurs dans le topo-guide dela F.f. de randonnée La Côte-d’Or àpied non réédité actuellement.Pour finir de vous persuader d’y aller,en sachant où vous mettez vos pieds,je précise qu’au printemps vous trouverezdes fleurs, des oiseaux, à moinsd’être surpris encore tardivement parquelques giboulées de neige. Les joursde pluie, alors que c’est la patinoiredans les montées-descentes, les escargotsde Bourgogne, bien gros etdorés, traversent lentement : leur ramassageest interdit. L’été, il fait chaudet très soif car les points d’eau sontinexistants sur les crêtes, mais lescaves sont ouvertes dans les combes.À l’automne, on respire les odeurs debonne terre, des feuillages dorés desfoyards, des houx aux boules rouges,des genévriers, des prunelliers, en rencontrantpeut-être des chasseurs. Nousn’avons pas expérimenté l’hiver. PHOTO ANDRÉ COUTIERPrès du Val SuzonPromenez-vous en Côte d’Or5 e éd. 2006, 300 p. Cartes en couleurClub Alpin Français Dijon5, rue Caporal Broissant - 21000 DijonTél. 03 80 43 86 02 (17-19 h, mardi,jeudi, vendredi)Courriel : contact@clubalpin-dijon.comSite Internet : www.dijon.ffcam.frTransports : Dijon est desservi par le TGV ;autobus à la gare routière :tél. 03 80 42 11 00 (TRANSCO,rue Perrières - 21000 Dijon)Informations : Comité départemental deTourisme, BP 1601, 21035 Dijon CedexInternet : www.cotedor-tourisme.com


Randonnée nordiqueDans la forêt clairsemée de LaponieÀ ski dans les montagnes du Sou l’aventure en Laponie finlandaiseParis-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006Présenter la Finlande commele pays des 10 000 lacs fortifiel’image d’un immense et monotoneplat pays. Pourtant, aunord du cercle polaire, enLaponie, elle a ses montagnes.Plutôt des collines, mais l’hiveret dans la bise, fouler ici unsommet de 700 m laisse lacertitude d’avoir la planètesous les pieds et le regard.Du «bras de la Finlande» àl’ouest, avec le Halti (1328 m,)au Saariselkä, à l’est sur lafrontière russe, les immensesforêts où pointent les sommetsblancs sont de vrais terrainsd’aventures pour le randonneurnordique. Ici, le grand lac Inariconfirme bien la myriade demiroirs qui constellent laFinlande.Ivalo est plutôt connu comme pointde transit vers le lac Inari qui fitconnaître la randonnée nordique ences régions. Tout aussi proches, ausud, les dômes blancs du Saariselkä,Vuomapää (691 m), Ukselmapää(698 m) et Sokosti (718 m) émergentdes pins et des bouleaux. Le Centre demontagne de Kiilopää, frappé de l’emblèmede Suomenlatu (l’Associationfinlandaise du ski de fond), site nordiquepar ailleurs, est la porte du Saariselkä.Nous avons une pensée pourDominick Arduin, franco-finlandaise,disparue en 2004 dans sa course versle pôle nord ; elle a longtemps animé cecentre et fut un précieux contact.Une région protégéeLes montagnes du Saariselkä seconfondent avec le Parc national UrhoKekkonen, créé en 1983, et le secondde Finlande avec 2550 km 2 . Cetterégion est donc strictement protégée etmaintenue intacte. Quand un Finlandaisannonce qu’il s’exile dans l’Erämaa,ses amis ont compris qu’il va réaliserautant un itinéraire qu’une démarcheintérieure. Être confronté l’hiver à l’Erämaa,c’est entrer dans un sanctuaire,se confondre avec le désert (humain), lawilderness des anglophones. Il est faitici de grands espaces neigeux doucementvallonnés, de forêts, de ruisseauximperceptibles et de silence. C’est lanature à l’état brut, pure et rude, nondomestiquée et respectée. C’est biendans le Saariselkä que nous l’avonsvécue et savourée.Si cette virginité est fort heureusementun peu entamée par la présence d’accueillantspetits refuges et de quelquespanneaux, l’absence voulue de balisageet le cheminement en forêt fontappel au bon usage de la carte, de laboussole et pourquoi pas du GPS. LeParc national n’apporte que le confortdes refuges et la bienveillance de sesgardes qui patrouillent, veillant à lasécurité et au respect des réglementations.Autrement dit, c’est avec un sacbien lourd que les skieurs disparaissentvite derrière le mont Kiilopää et se faufilentdans les vallons et la forêt. Encours de journée, ce sera peut-êtrel’émotion avec l’envol d’un lagopède oula fuite d’un renne surpris. Invisible, lacabane de rondins, soudain apparaît,peut-être trahie par une odeur de fuméeou un Kuukkeli, l’oiseau de la chance,peu farouche et familier des refuges.ConnivenceDans le froid qui s’installe, le bois àdébiter ou l’épaisse glace du lac à percersont les petites corvées quotidiennesqui réchauffent et brisent lesilence : chaque soir, la hache et labarre à mine attendent des bras courageux.Si la connivence avec cette natu-12


13PH. MOURARETPHOTO MOURARETRefuge de Luirojärvi (alt. 285 m)aariselkäpar Serge Mouraretre, rude mais réconfortante, ne suffisaitpas, elle peut être encore plus intime enchoisissant une période de pleine lunedu kaamos, la longue nuit polaire. S’accommoderdu plus profond silence dansune pénombre bleutée, du froid extrême(– 40° C), d’une neige profonde oubottes fourrées et skis démesurémentlarges sont nécessaires, reste encoreune épreuve pour Finlandais aguerri.Sauna et cabriolesAinsi, sauf égarement et contrainte aubivouac, défilent les refuges bienvenus :Lankojärvi, Sarvioja, Muorravaara, Hammaskuruau pied du Vuomapää, belvédèresur l’immensité finlandaise etmême russe, Luirojärvi, face au Sokoski(718 m) réhaussé de son antenne painde-glace,sont ces étapes perdues dansla forêt lapone. De Luirojärvi, on ne peutoublier le sauna planté au bord du lacglacé : corvée d’eau, corvée de bois,mise en chauffe, attribution des horairesdames/hommes si nécessaire, et enfinsudation dans la vapeur brûlante (80 à90 °C), entrecoupée de quelques cabriolesdans la neige pendant que lecrépuscule tombe aussi vite que la températures’écroule (– 15 °C vers 17 h).Les moins téméraires regardent rosir lesmontagnes au travers de la grande baievitrée dans le refuge surchauffé.Pidetään Lappi puhtaanaGardez la Laponie magnifique Suggestion d’itinéraireRivière sur la routedu refuge TuiskukuruCe circuit en sept étapes assure la meilleure exploration du Saariselkä,mais avec une journée supplémentaire et un peu plus d’aventure il estpossible d’aller frôler la frontière russe. En cas decessité, il est aussi facilede l’écourter à trois reprises grâce aux liaisons Lankojärvi-Suomunruoktu(13,5 km), Lankojärvi-Luirojärvi (18 km) ou Sarvioja-Luirojärvi (14 km), et réduireainsi le circuit à 2, 4 ou 5 étapes. JOUR 1 : Kiilopää – Rautulampi – LankoJärvi (17,5 km) JOUR 2 : Lankojärvi – Porttikoski – Sarvioja (19 km) JOUR 3 : Sarvioja – Muorravaaraka (18 km) JOUR 4 : Muorravaaraka – Hammaskuru (15 km)Ascension possible du Vuomapää (691 m) tout proche vers l’est (2,5 km) JOUR 5 : Hammaskuru – Luirojärvi (13 km)Cette courte étape est bienvenue car elle permet de réaliser l’ascensiondu Sokosti, point culminant du massif (2 h 30 à 3 h aller-retour). Du refuge,traverser vers l’est la plaine boisée pour rejoindre un promontoire àl’ouest du sommet. S’élever dans les pentes dénudées et rejoindre sansdifficulté le sommet marqué d’une antenne. Pour la descente, choisir lescombes bien enneigées. JOUR 6 : Luirojärvi – Tuiskukuru – Suomunruoktu (19 km) JOUR 7 : Suomunruoktu – Kiilopää (12,5 km)Pour un circuit de 8 jours : Sarvioja – Jyrkkävaara (varaustupa + autiotupa)– Kiertämäjärvi (autiotupa 5 pl.), Kiettämäjärvi – Anterinmukka et Anterinmukka(autiotupa 15 pl.) - Hammaskuru.PHOTO MOURARET>>>


A ski dans les montagnes du SaariselkäPHOTO MOURARET La Finlande pratique• Office National du Tourisme de Finlande - 32, rue Tronchet - 75009 ParisTél. 01 55 17 42 70 - Fax : 01 47 42 87 22Internet : www.visitfinland.com/fr - Courriel : finlande@mek.fi• Transport aérien : Cie Finnair - 15-17, rue des Mathurins - 75009 ParisTél. 0821 025 110 - Fax : 0821 025 113 - Internet : www.finnair.com• La météo finlandaise : www.fmi.fi Le Saariselkä pratiqueParc National Urho Kekkonen : les refuges du Parc sont tous identiques, ilscomportent une partie ouverte (autiotupa), avec gaz mais généralement sansmatelas, interdite aux groupes, réservée aux individuels, et une partie fermée(varaustupa) avec gaz et matelas, utilisable par tous et soumise à réservation.Pour tous les refuges, autiotupa ou varaustupa, capacité 10 places, boisen abondance. ATTENTION, il n'y a plus de téléphone de secours dans lesrefuges !Les réservations se font auprès du Parc National Urho Kekkonen, la clé est àretirer soit au bureau du Parc ou mieux au Centre de montagne de Kiilopää.• PN Urho Kekkonen : Metsähallitus, Koilliskairan Visitor Centre,Tankavaarantie 11B, FIN-99695 TankavaaraTél. 00 358 (0)205 64 7251 - Fax : 00 358 (0)205 64 7250Courriel : ukpuisto@metsa.fi - Site : www.outdoors.fi• Centre de montagne de Kiilopää : Tunturikeskus Kiilopää, 99830 SaariselkäTél. 00 358 (0)16 6700 700 - Fax : 00 358 (0) 16 667 121Courriel : kiilopaa@suomenlatu.fi - Site : www.kiilopaa.fi• Bibliographie : guide Pays nordiques d’A. et S. Mouraret• Cartographie : cartes au 1/100 000 e Koillis-Kaira et au 1/50 000 e Kiilopää-Sokosti (ne couvre pas l’est de l’itinéraire), disponibles en France.Paris-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006Au sommet du Sokosti (718 m)14


17notre équipe comportait une chef de gare qui détaillaitles opérations : caténaires, plan Orsec…Séquence émotionLa visibilité était médiocre, nous avions fait une courteétape, une sorte de journée de repos, mais la soirée futanimée au refuge Staloluokta*. Les Français virententrer vers 15 h un homme portant un énorme paquetdans ses bras. Des aboiements de chiens s’estompèrentet deux autres hommes arrivèrent à leur tour. Chacunde nous prit alors sa part d’émotion. Du grosemballage fut extrait un bébé d’un an environ, qui futlibéré de sa couette moelleuse puis changé et nourripar le père et le grand-père. Ils partagèrent notre café,décomptèrent du regard notre groupe déjà en surnombrepour la capacité de la cabane et enveloppèrentà nouveau soigneusement l’enfant. Ils nous quittèrentpour continuer sur le refuge Tuottar*, le plusproche, à 17 km quand même et 380 m plus haut. Ilscomptaient mettre 3 h pour y arriver. Leurs deux traîneauxtractés par 8 et 6 chiens ont vite disparu dansun petit vent neigeux. Le lendemain, plus de traces.Tu as vu des vers luisants ?De temps en temps quelqu’un sort. Surprise, un renardest à la porte du refuge Kutjaure*, qui guette nos générosités.La neige était fraîche, nous n’avions pas vu detraces en arrivant. Tu as vu aussi des vers luisants ?Effet de scintillement d’une lampe sur la neige, bien sûr !Un participant se hasarde à expliquer le phénomènede lumière des vers et la conversation bascule dansune subtile paillardise. Qui illumine la nuit : le mâle oula femelle ? Eh bien, c’est elle, la plus grande, quirampe dans l’herbe pour appeler son amant-lampyre.Nota : il paraît que les éclairages artificiels mettent en péril lesvers luisants qui ont du mal à se retrouver pour se reproduire.Encore un mauvais coup pour la biodiversité.Le grand spectacle nordiqueCôté lumière, chaque soir, chaque nuit, nous guettonsle grand spectacle : les aurores boréales, ces voileslumineux qui ondulent dans leciel en changeant de couleur.Qui peut indiquer clairement cequi se passe ? Après une heured’élucubrations nébuleuses,c’est plutôt flou et nous avonsnous-mêmes oublié les explicationsdes années précédentes.Qui veut être réveillé si le phénomènese produit ? Penseralors à s’endoudouner, à s’équiper des chaussonsduvet…Dehors, on frôle les – 20 / – 30. Nous sommesbien au-dessus du Cercle polaire : encore beaucoupd’idées confuses pour le définir celui-là !PHOTO MOURARETVisite d’unrenardau refuge deKutjaure(Suède)PHOTO MOURARETUne nouvelle journéeNous voici au matin : bruits de louches dans les seauxd’eau. C’est superflu de demander si tout le monde abien dormi : les palabres de la veille sur les nouvellesastuces anti-ronflements n’ont semble-t-il pas étéconcluantes et deux indésirables dans les chambres ontencore dormi sur les banquettes de la salle commune.Invasion progressive des sacs de vivres sur la tableexiguë ; cette fois, c’est le florilège des familles flocons,nescafés, thés, sucrettes, les thermos à remplir…et glou et glou. Que d’eau à chauffer, à dégelerpeut-être auparavant.Vers 9 h, tout est compacté dans les sacs, les en-caspour les arrêts sont en surface, les poches d’anoraksont bourrées d’un peu tout : barres énergétiques,crème solaire, passe-montagne, lunettes, sifflet...C’est reparti pour une nouvelle journée incertaine,commencée avec un soleil radieux et grand ciel bleu,qui évoluera vite peut-être. De quoi amorcer la conversationdu soir.Mémoires de cabanesDe vingt années d’étapes nordiques, que reste-t-il enmémoire ? Des skis qui vous emprisonnent dans lesruisseaux finlandais, des sauts de congères invisibles,les saunas puis les eaux glacées, les buffets desrefuges norvégiens et leurs beaux meubles en boisclair ? Pas seulement, et sans doute prédominent unegrande sensation de liberté dans ces formidablesgrands et beaux espaces, le plaisir d’apercevoir aubout d’une longue vallée des cabanes rouges, à moinsque ce ne soit dans un vallon parsemé de bouleauxaux troncs rosés dans le soleil qui s’estompe. Le kuukkeli,que les Finlandais appellent «oiseau de la chance»,y est peut-être. Des histoires à dormir debout quiont le charme de déconnecter de notre monde galopant,des émotions partagées qui nous rendent untemps solidaires dans le mouvement.À vivre ensemble des moments de pur bonheur et despetites galères, à se raconter des histoires de rien, ondevient souvent de bons compères ; du moins avonsnousdans l’instant les mêmes repères.* Laponie suédoise La corvée d’eau, une activité parfois engagéePHOTOS MOURARETA l’aide d’une tarière, au refugede Teusajaure (Laponie suédoise)De plus en plus profond, au refuge Olavsbu (Norvège)


Activitésdes Clubs Alpins d’Ile-de-FrancerandonnéeResponsablede l’activité :MichelGollacTél.01 45 66 62 59Paris-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006Samedi 30 septembre❑BCOUSCOUS A BALLANCOURT. Maurice PicolletParis-Lyon RER D 8 h 41 pour Mennecy. La Ferté Alais. RetourParis 18 ou 19 h. 20 km. M. Tél. au 01.40.21.64.14 pour inscriptionobligatoire – places limitées. Carte IGN 2316 ET.Dimanche 1 er octobre❑BY’A DES SOUTENEURS QUI AIMENT AUSSILE FACILE !Rendez-vous vers 12 h 30 à la cabane des Chasseurs (RouteManon). Gâteaux et jus de raisin fermenté seront partagés ;l’après-midi, tous les groupes reviendront ensemble à la garede la Borne Blanche.• Adrien AutretParis-Nord banlieue surface, 8 h 40 pourLuzarches. La Borne Blanche. 9 km le matin. F• Didier RogerParis-Nord banlieue surface, 8 h 40 pour Luzarches. La BorneBlanche. 9 km le matin. F• Marylise BlanchetParis-Nord grandes lignes, 9 h 7 (à vérifier) pour Orry-la-Ville.Coye. La Borne Blanche. 9 km le matin. F• Christiane MayenobeParis-Nord grandes lignes, 9 h 7 à vérifier pour Orry-la-Ville. LaBorne Blanche. Retour à Paris : 17 h 30. 22 km. F. Carte IGN2412 OT• Pierre-Marc GentyParis Nord grandes lignes, 9 h 7 pour Chantilly. La Borne Blanche.10 km le matin. FUNE RANDO À LA NOIX. Jean-Claude DucheminParis-Est banlieue, 9 h 10 pour Longueville (A-R). Saint-Loupde-Naud,Paroy. Retour à Paris : 19 h 16. 27 km. M+. Carte IGN2516 E et 2616 OPLEIN SUD. Claude RamierParis-Lyon, 9 h 6 pour Nemours (A-R, rendez-vous à l’arrivée).Larchant, Dame Jouanne, Busseau. Retour à Paris : 18 h 46.27 km. M+. Carte IGN 2417 OTPOÉSIE EN VEXIN. Claude AmagatParis-Saint-Lazare, 7 h 38 pour Trie-Château. Chacun réciteraun poème. Us (17 h) ou Montgeroult (18 h 33). Retour à Paris :17 h 39 ou 19 h 10. 30 à 35 km. M+. Carte IGN n° 8Mercredi 4 octobreSAINT-GERMAIN – MARLY PAR LA FORÊT.Robert SandozRER A, rendez-vous gare St-Germain, entrée château 9 h 30.Marly. Retour à Paris vers 18 h. 20 km. F. Carte IGN 2214 ETDimanche 8 octobreRANDONNEE ROCHEUSEChristian ChapirotParis-Lyon, 9 h 7 pour Bois-le-Roi (rendez-vous à l’arrivée).Chaos d’Apremont. Fontainebleau. 22 km avec portions horssentiers. F. Carte IGN 2417 OTPLATIÈRES D’APREMONT.Louis Travers et Maurice PicolletParis-Lyon, 8 h 27 pour Bois-le-Roi. Rocher Canon, Bellecroix,Fontainebleau. 20 km. F. Carte IGN 2417 OT❑❑RANDO A D DESSIN (7)Maxime FulchironParis-Lyon, 8 h 27 pour Fontainebleau (A-R). De murs en murs.Samoreau-Champagne, Thomery et ses murs à vigne. Retourà Paris : 19 h 25. 21 km. M. Carte IGN 2417 OTÉTAMPES-DOURDANRémi JallatParis-Austerlitz (RER C), 8 h 13 (à vérifier) pour Étampes. Saint-Hilaire, Richarville, Dourdan. Retour à Paris : 19 h. 32 km. SO.Carte IGN 2216 ETNIVEAUXDES RANDONNÉESEN ILE-DE-FRANCEF. Niveau facileAllure modérée (3 à 3,5 km/h)M. Niveau moyenAllure normale (4 km/h)SO. Niveau soutenuAllure soutenue (4,5 à 5 km/h)SP. Niveau sportifAllure rapide (plus de 5 km/h)Les sorties «Jeunes Randonneurs»,indiquées dans ce programmepar le logo ci-dessus,sont recommandées aux adhérentsâgés de 18 à 35 anspour leur permettrede se retrouver entre eux.Mais elles sont, bien sûr,ouvertes à tous.Vous aimez la rando et vousappréciez aussi l’architecture,la gastronomie, la botanique ?Pour vous aider à trouver vos activitésfavorites dans nos programmes,les randonnées à thème sont repéréespar des initiales.CODIFICATIONDES SORTIES A THEMES❑A Architecture et histoire❑B Bonne chère, petits (ou grands)vins, convivialité❑C Cartographie, orientation(tous types de terrain)❑D Dessin❑N Nature (faune, flore, géologie)Si un thème vous passionne, n’hésitezpas à proposer votre aide à l’organisateur!RIEN NE SERT DE TRISSER, FAUT S’ARRACHERÀ POINT ! Jean DunauxParis Saint-Lazare, 8 h 6 (à vérifier) pour Mantes-la-Jolie. Boiset champs. Houdan. Retour à Paris : 19 h 10. 33 km. SO+.Cartes IGN 2113 E, 2114 E, 2114 OLundi 9 octobreY S’CASSE LA GUEULE EN SKI. Maurice PicolletParis-Lyon, 8 h 27 pour Moret-sur-Loing (A-R). Retour à Paris :18 h 50. 25 km. M. Carte IGN 2417 OTMercredi 11 octobreLE LONG DE LA MARNE. Henri de RaimondParis-Est (banlieue), 8 h 27 pour Lagny (rendez-vous à l’arrivée).Esbly. Meaux. Retour à Paris : 16 h 30. 20 km. F. CarteIGN 2414 ETSamedi 14 octobrePREMIÈRE PAS CHÈRE. Michel de FranceParis-Lyon (RER D), 8 h 22 (à vérifier) pour Brunoy. VillaFallacha. Ligne TGV et orchidées. Boissy-Saint-Léger. Retour àParis (RER A) : 18 h. 20 km. M. Carte IGN 2415 OTDimanche 15 octobreSORTIE ACCUEIL. Martine Cante et Maurice PicolletParis-Lyon, 9 h 7 pour Bois-le-Roi. Fontainebleau. Retour àParis : 18 h 50. 20 km. F. Carte IGN 2417 OT❑AFERRIÈRES. Alfred WohlgrothRER E Haussmann-Saint-Lazare 9 h 49, ou Magenta 9 h 53pour Ozoir-la-Ferrière (l’organisateur montera à Villiers-sur-Marne). Château de Ferrières. Visite (chaussons ! 6 €). Saint-Thibault-des-Vignes. Lagny. Retour à Paris-Est : 19 h 2. 20-21km. M. Carte IGN 2414 ETRANDO TAI SI QI GONG. Marylise BlanchetParis-Est (banlieue), 9 h 22 pour Crouy-sur-Ourcq. Les 18mouvements. Lizy-sur-Ourcq. Retour à Paris 18 h 37. 25 km.SO. Massages. Cartes IGN 2513 OT, 2513 EON A PERDU JACQUOUILLE.Hervé BaylotDenfert-Rochereau (RER B), 8 h 4 pour St-Rémy-les-Chevreuse(A-R, rendez-vous à l’arrivée). Châteaufort, Port Royal, Chevreuse.Retour à Paris : 18 h 30. 30 km. SO. Carte IGN 2215 OTVERS LE HAUT ! Mustapha BendibParis-Lyon (RER D), 7 h 41 pour Villeneuve-Saint-Georges.Ballainvilliers, forêt de Saulx, Palaiseau, Villebon. Retour àChâtelet Les Halles vers 17 h 45. 30 à 32 km. SOLES BOBOSSES DE COMPIÈGNE.Adrien Autret et Didier RogerParis-Nord (grandes lignes), 6 h 43 (à vérifier) pour Le Meux.Nombreuses bosses et tout-terrain. Compiègne. Retour à Paris:19 h. 45 km. SP+Mercredi 18 octobreCANAL DE L’OURCQ. Henri de RaimondParis-Est (grandes lignes), 8 h 15 (à vérifier) pour Trilport (rendez-vousà l’arrivée). Varredes, Meaux. Retour à Paris : 16 h30. 20 km. F. Carte IGN 2513 ETBORDS DE SEINE. Alain BourgeoisParis-Lyon, 8 h 27 pour Bois-le-Roi (A-R). Retour à Paris : 18 h.20 km. MSamedi 21 octobreBALADE À PANAME (21 e ). Maurice PicolletMétro «Maison Blanche», 9 h. Bièvre perdue à Bercy. Retourmétro «Cours Saint-Émilion» ou «Bercy». 10 km. F. Guide ParisBuissonnier (Parigramme).Dimanche 22 octobreY A PAS DE TITRE. Maurice PicolletParis-Lyon, 9 h 7 pour arrêt en forêt. Itinéraire au feeling.Fontainebleau. Retour à Paris : 18 h 50. 20 km. F. Carte IGN2417 OT18


19PAR ICI MANTES. Gilles MontignyParis-Montparnasse (banlieue), 10 h 9 pour Maule (A-R, l’organisateurmontera à Versailles-Chantiers). Velannes, bois deMézerolles, bois Henry. Retour à Paris : 19 h 36. 20 km. F.Cartes IGN 2114, 2214Mercredi 25 octobreBALLANCOURT, LES GRANDS AVAUX. Étienne DelbekeParis-Lyon (RER D), 8 h 11 (à vérifier) pour Ballancourt (A-R,rendez-vous à l’arrivée). Malvoisine, les Grands Avaux, Noisement.Retour à Paris : 17 h 37. 22 km. M. Carte IGN 2316 ETVendredi 27 octobre❑NCOULEURS D’AUTOMNE. Philippe MosnierParis-Lyon, 9 h 27 pour Fontainebleau. Samois-sur-Seine,Bois-le-Roi. Retour à Paris : 18 h. 18 km. F. Carte IGN 2417 OTSamedi 28 octobreBORDS DE MARNE ET GUINGUETTES. Jean MoutardeRendez-vous sur place à l’extérieur de la station «Château deVincennes» à 9 h (A-R). Bois de Vincennes, lac des Minimes,Joinville-le-Pont, Nogent, château de Vincennes. Retour àParis : 17 h. 18 km. F. Carte IGN 2314 OTWHAOU ! MA PREM’S A BLEAU ! Alain ChangenetParis-Lyon, 8 h 27 (à vérifier) pour Bois-le-Roi (A-R, rendezvousà l’arrivée). Point de vue du Camp de Chailly, grotte auxCristaux. Retour à Paris : 18 h. 20 km. M. Carte IGN 2417 OTBOSSES AUX TROIS PIGNONS. Maurice PicolletDéplacement en voiture. Participation aux frais : 7 euros (A-R).Participants avec ou sans voiture, tél. au 01 40 21 64 14(24 h / 24) pour organisation. N’attendez pas les dernièresminutes et météo. Départ 8 h. Retour 19 h (sauf multimousses). 20 km. M. Prévoir sac poubelle. Carte IGN 2417 OTou 2316 ETDimanche 29 octobreDOUCEMENT MAIS SÛREMENT. Pierre-Marc GentyParis-Lyon, 8 h 27 pour Moret-sur-Loing (A-R). Forêt. Retour àParis : 18 h 30. 22 km. M. Carte IGN 2417 OTENTRE JUINE ET RENARDE. Claude RamierParis-Austerlitz, 8 h 13 pour Étampes (A-R, rendez-vous à l’arrivée).Guillerville, Brières-les-Scellés. Retour à Paris : 18 h 55.28 km. M+. Carte IGN 2216 ET❑NÇA MOUSSE !Jean DunauxParis-Montparnasse (banlieue), 9 h 10 (à vérifier) pour Gazeran.Bois et champs. Parc animalier de Sauvage (prévoir 7,50 €pour l’entrée du parc). Rambouillet. Retour à Paris : 17 h 57.25 km. SO. Cartes IGN 2215 OT, 2116 EMercredi 1 er novembreRENDEZ-VOUS AVEC LOUIS XIV. Christiane MayenobeParis Saint-Lazare, 9 h 6 pour Marly-le-Roi. Parc et forêt.Saint-Nom-la-Bretèche. Retour à Paris : 17 h 15. 20 km. F.Carte IGN 2214 ETSamedi 4 novembreBOIS-LE-ROI – FONTAINEBLEAU. Annie ChevalierParis-Lyon, 8 h 26 (à vérifier) pour Bois-le-Roi. Fontainebleau.Retour à Paris : 17 h 30. 22 km. M. Carte IGN 2417 OTNOUVELLE TRAVERSÉE DE PARIS D’EST EN OUEST.Jean-Maurice ArtasRendez-vous 9 h métro «Porte Dorée». Coulée verte. Marais.Luxembourg. Champ de Mars. Passy. Retour métro «Porte Dauphine»vers 19 h. 25 km. M. Prévoir environ 30 € pour petitespauses + déjeuner dans un bistrot de quartier. Plan de Paris.Dimanche 5 novembre❑❑RANDO A D DESSIN (8)Maxime FulchironDenfert-Rochereau (RER B), ligne B2 du RER, 9 h gare deBourg-la-Reine (rendez-vous à l’arrivée). Couleurs d’automne.Parc de Sceaux, visite du château musée (gratuit). L’arboretumde la vallée aux Loups, le parc du Plessis-Robinson. Sceaux-Robinson. Retour à Paris : 18 h 30. 16 km. MDIMANCHE 19 NOVEMBRE 20066 e édition du Beaujolaisorganisée par le Grand Maître de chai Didier Roger et ses vigneronsJournée de fête et de folie avec grande tombola gratuite.Venez nombreuses et nombreux, bouteilles, gâteaux, déguisements, fanfares…bienvenus. Sérieux s’abstenir !• Marylise Blanchet, Pierre-Marc Genty, Alain Bourgeois et Jean-Maurice ArtasParis-Lyon, 9 h 7 pour Thomery. Moret. Retour à Paris vers 18 h 30. 10-12 km. M.Retour commun l’après-midi en Moyen, 10 km. Carte IGN 2417 OT• Georges RivatParis-Lyon, 9 h 7 pour Moret (A-R). 15 km le matin (SO). 15 km l’après-midi (SO). CarteIGN 2417 OT• Didier Roger et Adrien AutretParis-Lyon, 9 h 7 pour Bourron-Marlotte. Grez, Moret. Retour à Paris vers 18 h 30.13 km le matin, SP. Retour commun l’après-midi en M, 10 km. Carte IGN 2417 OTRAPPELDimanche 24 septembreNe manquez pas leRENDEZ-VOUSD’AUTOMNEVoir Paris-Chamonix n° 181,page 17IMPORTANTIl est rappelé que pourdes questions d’assurance,les sorties mentionnéesdans ce bulletin sont réservéesaux membres du C.A.F. à jourde leur cotisation.Par conséquent,nous demandons auxadhérents de bien vouloirse munir de leur carteà chaque sortie.Nous comptonssur votre habituellecompréhension et vous enremercions par avance.LES BALCONS DE SAINT-GERMAINEmmanuelle PayrardRendez-vous à 9 h 30 à la sortie de la gare RER de St-Germain-en-Laye,côté parc (A-R). La forêt domaniale en long eten large. Retour à Paris : 18 h. 26 km. M+. Carte IGN 2214 ETUNE NUIT SUR LE MONT CHAUVET ? Claude AmagatParis-Lyon, 8 h 27 pour Thomery. Carte de Tendre ! Bois-le-Roi.Retour à Paris : 18 h 3 ou 18 h 48. 25 à 30 km. M+Lundi 6 novembrePAR OÙ VA-T’ON PASSER ? Maurice PicolletParis-Lyon, 8 h 27 pour Bourron-Marlotte (changement à Moret).Fontainebleau. Retour à Paris : 18 h 50. 23 km. M. CarteIGN 2417 OTMercredi 8 novembreSUR LE GR1. Henri de RaimondParis-Austerlitz (RER C), 8 h 41 pour Breuillet-village. Sermaise,Marchais, Dourdan. Retour à Paris : 17 h 30. 20 km. F.Carte IGN 2216 ETSamedi 11 novembrePARMAIN ET PAR AUVERS. Alain ChangenetParis-Nord (banlieue surface), 8 h 14 (à vérifier, rendez-vous àl’arrivée) pour l’Isle-Adam Parmain, Mériel, Valmondois,Auvers-sur- Oise. Retour à Paris : 17 h. 20 km. M. Carte IGN2313 OTBOIS DE TOUS VENTS. Éliane BenaiseParis-Austerlitz (grandes lignes), 8 h 24 pour Dourdan. LeMarais, Saint-Chéron. Retour à Paris : 18 h. 25 km. M. CarteIGN 2216 ETDimanche 12 novembre❑CSORTIE COOL (CARTOGRAPHIE-ORIENTATION).Maurice PicolletParis-Lyon, 9 h 7 pour Moret-sur-Loing. Itinéraire au pif.Fontainebleau. Retour à Paris : 18 h 50. 20 km. F. Carte IGN2417 OT❑AL’AUTOMNE EN AUTOMNE.Martine CanteParis-Nord (grandes lignes), 8 h 6 pour Vaumoise. Abbaye deLieu Restauré, Villers-Cotterêts. Retour à Paris : 19 h. 21 km.M. Visite guidée de l’abbaye. Carte IGN 2512 OTUN GREFFIER RONFLOTTAIT SUR SA CHAISEÀ PORTEURS. Jean DunauxParis-Lyon, 8 h 27 (à vérifier) pour Bois-le-Roi. Forêt. Fontainebleau.Retour à Paris : 18 h. 33 km. SO+. Carte IGN 2417 OTMercredi 15 novembreEN VAL D’OISE. Henri de RaimondParis Saint-Lazare, 8 h 30 pour Pontoise. Auvers-sur-Oise, Parmain,l’Isle-Adam. Retour à Paris : 17 h 30. 20 km. F. Carte IGN2313 OT


andonnéeATTENTION !Toutesces sortiesfigurentuniquementdans le tableauci-contre.Programmesdétailléset inscriptionsobligatoiresau Club.Randonnées de week-end et de plusieurs joursOctobre 2006 à janvier 2007Dates Organisateurs Niv. ph. Niv. tech. Code Destinations30 sept. - 1 er oct. Denis Salignon SO RW94 Champagne : pour les bulles mais pas pour buller6 au 9 octobre Michel Durand-Gasselin M+ RC01 Les délices des Calanques7-8 octobre Alain Bourgeois M RW01B Week-end à Amboise14-15 octobre Claude Ramier M+ RW01 Automne en Avallonnais (entre Avallon et Vézelay)14 au 21 octobre François Degoul M RW02 L’automne en haute vallée de Chamonix21-22 octobre Bernadette Parmain SO RW03 La flambée des mélèzes (Queyras)26 au 29 octobre Alain Bourgeois M RW03B Week-end en Bourgogne ANNULÉ28 oct. au 1 er nov. Michel Lohier M RW04 Navacelles et Saint-Guilhem (haut Languedoc)28 oct. au 1 er nov. Luc Bonnard M/SO RW05 Aux sources de la Loire28 oct. au 1 er nov. Bernadette Parmain SO RW06 Cinq vallées et deux trains (Alpes-Maritimes)28 oct. au 4 nov. Michel Durand-Gasselin M RW06B La Cévenne des Cévennes1 er au 5 novembre Didier Roger SO RW07 Balades dans le Jura franco-suissePierre-Marc Genty11-12 novembre Alain Bourgeois M RW08 Quelques pas à Deauville25-26 novembre Éliane Benaise M RW09 Auxois : Montbard, Fontenay, Bussy-Rabutin28 décembre Michel Durand-Gasselin M RW10 Hautes terres cévenolesau 4 janvier(éventuellement à raquettes)20-21 janvier 2007 Pascal Baud M RC02 Randonnée-camping hivernaleRW : randonnée pédestre de week-end ou de plusieurs jours • RC : randonnée camping• Pour toutes ces sorties : programmes détaillés et inscriptions au Clubou sur le site (sauf certaines randonnées camping). Ouverture des inscriptions: neuf semaines jour pour jour avant la date de départ(mais vous pouvez envoyer votre demande dès la parution du programmedétaillé).• Il est nécessaire, pour vous inscrire, de remplir intégralement un bulletind’inscription joint au programme, et de le renvoyer, accompagné durèglement, dans une enveloppe libellée à : C.A.F. d’Ile-de-France (pasde réservation par téléphone).• En cas d’annulation (transport par train) par un participant, les fraisd'annulation et les frais engagés seront conservés. En cas d’annulation(transport par car) par un participant, les frais d'annulation, lesfrais engagés et le montant du transport seront retenus. Si l’autocarest complet au départ, seuls les frais d'annulation seront retenus.Paris-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006NIVEAUX DES RANDONNÉESEN MONTAGNEDU CLUB ALPIN FRANÇAISNIVEAU PHYSIQUEF : facile - M : moyen - SO : soutenu - SP : sportifNIVEAU TECHNIQUE▲ : Ces sorties se déroulent sur des sentiers en bon état ouhors sentiers, mais en terrain facile. Elles sont accessibles àtoute personne ayant le niveau physique requis (F, M, SO ouSP).▲▲ : Itinéraire montagnard. Ces itinéraires peuvent emprunterdes pentes raides, des pierriers, des éboulis ou des névés. Certainspassages peuvent être un peu vertigineux et demander del'attention. Toutefois ces itinéraires vous sont accessibles,même sans grande expérience de la montagne, si vous possédezle niveau physique requis (F, M, SO ou SP).▲▲▲ : Itinéraire montagnard difficile. Ces itinéraires peuventemprunter des passages délicats et exposés : pentes trèsraides, pierriers ou éboulis instables, névés pentus exigeantl'usage du piolet, passages rocheux n'obligeant pas cependantà une véritable escalade. Le vide est souvent présent. Ces itinérairesdemandent de l'attention et de la sûreté. Ils sont réservésà des randonneurs habitués à la montagne.▲▲▲▲ : Itinéraire de haute montagne. Randonnée de hautemontagne recourant à quelques techniques de base de l'alpinisme,en neige, glace ou rocher. Nouveaux encadrants pour la RandoCes mois-ci, nous accueillons deux nouveaux organisateurs:• Alain ChangenetIl est inscrit au C.A.F. depuis peu de temps, mais il possèdeune longue expérience de la randonnée en montagne.Il souhaite organiser des sorties hivernales àraquettes.• Michel de FranceIl a débuté au C.A.F. de Haute Tarentaise en 1975. Il abeaucoup encadré des camps de jeunes en montagne.Maintenant, il envisage des sorties en Ile-de-France eten Irlande.EN VENTE AU CLUBGÎTES d’ÉTAPEet REFUGESFrance et frontièresAnnick et Serge Mouraretwww.gites-refuges.com20


Samedi 18 novembreSOUS LE BOSQUET. Marylise BlanchetParis-Est (banlieue), 8 h 21 pour La Ferté-sous-Jouarre (A-R).Retour à Paris : 17 h 48. 26 km. M. Carte IGN 2514 EDimanche 19 novembreON SE LÈVE POUR MANU ? Jean LortschParis-Lyon, 9 h 7 pour Fontainebleau (A-R, rendez-vous à l’arrivée).Écouettes, Samois, Denecourt. Retour à Paris : 17 h 30.16 km. F. Carte IGN 2417 OT❑BRANDO REPAS (POULE AU POT).Louis Travers et Maurice PicolletParis-Lyon, 8 h 27 pour Bois-le-Roi (A-R, rendez-vous à l’arrivée).Cuvier-Châtillon, Barbizon. 20 km. M. Prix du repas 9 €boisson non comprise. Inscription obligatoire au 01 60 66 2271 ou 01 60 66 41 29. Carte IGN 2417 OTDERNIÈRES FEUILLES À BLEAU. Claude RamierParis-Lyon, 8 h 27 pour Moret (A-R, rendez-vous à l’arrivée). LaTable du Roi, rocher Bouligny, la Malmontagne. Retour à Paris :18 h 44. 28 km. M+. Carte IGN 2417 OTUN PETIT TOUR À AUVERS ! Mustapha BendibParis-Nord (banlieue), 8 h 10 pour Écouen-Ezanville. Piscop,Frépillon, Valmondois. Retour à Paris : 18 h 2. 25 à 28 km. SO❑B6 e EDITION DU BEAUJOLAIS. Voir encart page 19.Mercredi 22 novembreEN FORÊT DE FONTAINEBLEAU. Henri de RaimondParis-Lyon, 8 h 27 pour Bois-le-Roi. Fontainebleau. Retour àParis : 17 h 30. 20 km. F. Carte IGN 2417 OTSamedi 25 novembreSERA-CE DU FASTOCHE ? Maurice PicolletParis-Lyon, 9 h 27 pour Bois-le-Roi (A-R). Retour à Paris :18 h 50. 20 km. F. Carte IGN 2417 OTD’ESSONNE EN JUINE. Alain ChangenetParis-Lyon (RER D), 7 h 41 (à vérifier) pour Boutigny-sur-Essonne (rendez-vous à l’arrivée). Bouville, Boissy-le-Cutté,Lardy. Retour à Paris : 18 h. 29 km. SO. Carte IGN 2316 ETDimanche 26 novembre❑BRÉCHAUFFONS LE CASSOULET (21 e édition).Gilles Montigny, Jean-Maurice Artas, Pierre-MarcGentyInscriptions, programme et renseignements au Club à partir du14 octobre. 18 à 20 km. F❑ASENLIS ET ENVIRONS. Alfred WohlgrothParis-Nord (grandes lignes), 9 h 7 pour Chantilly-Gouvieux.Thiers-sur-Thève, Butte aux Gens d’Armes, Senlis (visites).Retour à Paris : 18 h 17. 21 km. M. Carte IGN 2412 OTAPRÈS L’AUTOMNE. Alain BourgeoisParis-Lyon, 8 h 27 pour Bois-le-Roi (A-R). Retour à Paris :17 h 30. 23 km. M. Carte IGN 2417 OTLES CLÉS DE L’AYATOLLAH. Gérard CorthierParis-Montparnasse (banlieue), 9 h 14 (à vérifier) pour Villepreux-les-Clayes(A-R, rendez-vous à l’arrivée). Neauphle-le-Château, Villiers-St-Frédéric. Retour à Paris : 18 h. 22 km. M+TAGADA, VOILÀ LES DALTON. Frédéric LeconteParis-Lyon (RER D), 9 h 31 pour Ballancourt. Les Haches, lesÉgrefins, La Ferté-Alais. Retour à Paris : 19 h 37. 26 km. SO.Carte IGN 2316 ETSORTONS LE CANICHE.Bernadette ParmainParis Saint-Lazare, 8 h 30 (à vérifier) pour Chars. Hénonville,Bornel. Retour à Paris-Nord : 18 h 28. 28 km. SO. Achat groupédes billets 20 minutes avant le départ, prévoir monnaie.Mercredi 29 novembreTÂTONS L’AUTOMNE. Pierre-Marc GentyParis-Nord (banlieue), 9 h 17 pour l’Isle-Adam. Parmain. Forêt.Presles-Courcelles. Retour à Paris : 17 h. 18 km. F. Carte IGN2313 OTGARES DE RENDEZ-VOUSL’heure indiquée dans le descriptifdes sorties est celle du départ dutrain et non celle du rendez-vous,fixée trente minutes avant le départ.La vérification de l’heure de départdoit s’effectuer auprès de la SNCF,seule en possession des horaireséventuellement modifiés.LYON. RER D (direction Malesherbes)sur le quai de départ. Autres directions: hall du rez-de-chaussée,devant le guichet 48.AUSTERLITZ. Hall banlieue sous-sol,salle des Automatiques. Grandes lignes: devant les guichets.MONTPARNASSE. Grandes lignes :devant les guichets. Banlieue :devant l’accès aux quais.NORD. Grandes lignes : guichet 37situé derrière le bureau de change.Banlieue : devant la voie 19 à côtédes guichets marqués «Transilien».EST. Banlieue : devant les appareilsautomatiques. Grandes lignes :devant le bureau de renseignements.SAINT-LAZARE. Salle des PasPerdus, sous l’horloge.DENFERT-ROCHEREAU. Devant lagare du RER.La carte de BleauIGN Top 25 2417 OTest en vente au Clubau prix de 8,65 €escaladeSamedi 2 décembreCHAMPIGNY. Jean MoutardeChâtelet (RER A), 8 h 34 (à vérifier) pour Champigny. PontChampigny, Joinville-le-Pont, Nogent-sur Marne. Retour àParis: 18 h. 18 km. F. Carte IGN 2314 OTVERS FRANCHARD. Maurice PicolletParis-Lyon, 8 h 27 pour Fontainebleau (A-R). Retour à Paris :18 h 50. 25 km. M. Carte IGN 2417 OTRando-escaladeResponsable de l’activité :Michel Clerget - Tél. 06 09 62 90 38Responsable du programme :Philippe Chevanne - Tél. 01 46 08 17 55Activité destinée à ceux qui aiment randonner (à pied ou àVTT), avant et après l’escalade. Tous les niveaux d’escaladeseront abordés, mais les débutants sont toujours bienvenus.Vous devez vous munir de votre carte d’adhérent.Nos gares de rendez-vous : Paris-Lyon, face au guichet 48.Paris-Lyon banlieue : sur le quai de départ. Paris-Austerlitz: devant les guichets du RER C.Cartes IGN utiles : massif de Fontainebleau, TOP 25 2417OT ; massifs périphériques, TOP 25 2316 ETDimanche 1 er octobreAPREMONT ENVERS. Philippe ChevanneParis-Lyon, 9 h 6 pour Bois-le-Roi. Retour à Paris vers 18 h 45.Rando pédestre, MDimanche 8 octobreDU NEUF À BEAUVAIS. Deke DusinberreParis-Lyon Banlieue, RER D, 8 h 41 pour Ballancourt, retour àdéfinir. Rando pédestre, SODimanche 15 octobreMONT AIGU. Philippe ChevanneParis-Lyon, 9 h 6 pour Fontainebleau. Retour à Paris vers18 h 44. Rando cool mais tout-terrain (orientation). Apportercarte (2417 OT) et boussole. Rando pédestre, MSamedi 21 octobreFALAISE, LIEU À DÉFINIR... Bernard SalmonDéplacement en voitures. Contacter Bernard au 06 73 89 0714, de 19 h à 21 h 30.Dimanche 29 octobreAPREMONT DÉSERT. Michel ClergetParis-Lyon, 9 h 6 pour Bois-le-Roi. Retour à Paris vers 18 h 44.Pour faire suite à la sortie du 30 avril dernier. Escalade sur laseconde partie du circuit Orange du Désert d’Appremont.Rando pédestre, MDimanche 5 novembreROCHER CANON. Philippe ChevanneParis-Lyon, 9 h 6 pour Bois-le-Roi. Retour à Paris vers 18 h 45.Rando pédestre, MDimanche 12 novembreCOQUIBUS. Alain FaucherParis-Lyon Banlieue, RER D, 8 h 41 pour Maisse, retour à définir.Rando pédestre, SODimanche 19 novembreÀ DÉFINIR. Doug EvansGare de Lyon, 9 h 6 pour Halte en forêt, retour à définir. Site auchoix.Dimanche 26 novembreROCHER MIGNOT. Michel ClergetParis-Austerlitz Banlieue, RER C (ELBA), 9 h 13 pour Lardy.Retour à Paris vers 18 h 3. Rando pédestre, M21


escaladeParis-Chamonix n°182Octobre-Novembre 2006FontainebleauFontainebleauResponsable de l’activité :Francis Decroix - Tél. 01 47 93 99 03Responsable du programme :Isabelle Bréant - Tél. 01 60 34 04 86Nos sorties sont exclusivement réservées aux membres duClub Alpin, majeurs et en possession de leur carte d’adhérent.Les rendez-vous sur place se font une heure après le départde la porte d’Orléans (monument Leclerc, à 200 m au sud dela porte d’Orléans). Répartition des grimpeurs dans les voitureset partage des frais.MERCREDICes séances sans encadrement sont l’occasion de grimper aucalme, mais pas seul, chacun suivant son niveau. Rendez-vousinformels sur les sites suivants :• 4 octobre : APREMONT (Bleu outremer)• 11 octobre : ROCHE AUX SABOTS• 18 octobre : BEAUVAIS TÉLÉGRAPHE• 25 octobre : 95,2• 1 er novembre (Toussaint) : CUL DE CHIEN• 8 novembre : DIPLODOCUS• 15 novembre : 91,1• 22 novembre : BEAUVAIS, route de Chevanne• 29 novembre : ROCHE AUX SABOTS• 6 décembre : BOIS RONDPour plus de renseignements (fixer un rendez-vous plus précis,partager un véhicule...), contactez Hervé Hutin au 01 4702 07 73, ou Alain Le Meur au 01 64 58 94 41.SAMEDIRendez-vous porte d’Orléans au monument Leclerc (200 m ausud de la porte) à 10 h 30, ou à 11 h 30 sur place. Si le siten’est pas précisé, merci de contacter le responsable de la sortie.• 7 octobre : LA ROCHE AUX SABOTS. Isabelle Bréant• 14 octobre : DIPLODOCUS - POTALA. Richard Laval• 21 octobre : ROCHER CANON. Francis Decroix• 28 octobre : GORGES D’APREMONT• 4 novembre : L’ÉLÉPHANT• 11 novembre : BUTHIER-MALESHERBES• 18 novembre : MONT USSY. Isabelle Bréant• 25 novembre : J.A. MARTIN. Francis DecroixDIMANCHE ET JOURS FÉRIÉSRendez-vous porte d’Orléans au monument Leclerc (200 m ausud de la porte) à 9 h 30, ou à 10 h 30 sur place. Si le site n’estpas précisé, merci de contacter le responsable de la sortie.• 1 er octobre : CUVIER. An Tran• 8 octobre : 91,1. Alain Le Meur, Carlos Altieri• 15 octobre : BEAUVAIS-NAINVILLE. An Tran• 22 octobre : ISATIS - HAUTEPLAINE. Mathieu Rapin• 29 octobre : BOIS ROND, ROCHER DE LA REINE• 1 er novembre (Toussaint) : ROCHER GUICHOT• 5 novembre : CUISINIÈRE• 12 novembre : ROCHER FIN. François Malé• 19 novembre : BEAUVAIS TÉLÉGRAPHE.Marc Devauchelle• 26 novembre : CANCHE AUX MERCIERSVTT-VDMResponsable : Ibrahim Ayibay@noos.fr - Tél. 06 86 86 32 33www.clubalpin-idf.com/vtt/present_vtt.html• Lors de nos sorties, réservées aux membres du C.A.F., leport du casque est obligatoire.• Inscrivez-vous sur la liste de diffusion pour recevoir lesprécisions de rendez-vous :http://perso.club-internet.fr/merland/cafvtt/inscriptioncaf.htmFraisde participationLes seules cotisations ne permettantpas de couvrir la gestion desactivités, les frais de la participationaux sorties s’établissent ainsi :9 € pour les sorties de 2 jours+ 1,50 € par jour supplémentaire,jusqu’à un maximum de 24 €,soit 12 € pour un pont de 4 jourspar exemple, + 7 € pour lesCafistes non membres des Associationsd’Ile-de-France.Mais si vous sortez souvent avecnous, tout en souhaitant resterfidèle à une autre association de laFédération des Clubs Alpins, vousavez sûrement intérêt à souscrireune double adhésion pour laquellevous n’aurez que la partlocale à acquitter. Renseignezvousà l’accueil.Tarification spéciale pour les voyagesà l’étranger.Sont dispensés de frais administratifs:• les cadres bénévoles, pourtoutes les sorties proposées parla Commission dont ils font partie,ainsi que leurs conjoints ;• les membres du personnel.En casd’accidentUne déclaration est à fairepar écrit dans les CINQ jours :MAIF200, avenue Salvador Allende79038 Niort Cedex 9Pour un rapatriement, contacter :Intermutuelle Assistance• En France au 0 800 75 75 75• A l’étrangerau 33 5 49 75 75 75N° du contrat : 2 857 150 RLe Vélo Tout-Terrain en Ile-de-France permet de traverser despaysages et des terrains variés, à la journée ou sur un weekend,en pratiquant une activité sportive complète (musculature,souffle, réflexes, concentration), en s'amusant souvent despetits et grands reliefs de terrain, et en améliorant au besoinsa technique pour préparer les raids en montagne ou le rassemblementnational.Ce programme prévisionnel est susceptible de modifications etle mieux est de s'inscrire sur la liste de diffusion pour recevoirles renseignements détaillés pour chaque sortie. Ensuiteil faut contacter l'organisateur pour confirmer votre participation.A bientôt avec nous sur les chemins.Dimanche 1 er octobreCHANTILLY. Ibrahim AyNiveau moyenSamedi 7 et dimanche 8 octobreWEEK-END À LA ROCHE-GUYON. François CosynsNiveau soutenuDimanche 15 octobreMEUDON. Frédéric JuredieuNiveau soutenuDimanche 22 octobreMARLY-LE-ROI. Hubert LefrancNiveau moyenDimanche 29 octobrePORT-ROYAL. Étienne KochNiveau facileDimanche 5 novembreERMENONVILLE. François CosynsNiveau moyenDimanche 12 novembreCHANTILLY. Ibrahim AyNiveau moyenDimanche 19 novembreSENLIS. Jean-Baptiste MerlandNiveau moyenDimanche 26 novembreVALLÉE DE CHEVREUSE. François CosynsNiveau moyenFalaiseFalaiseResponsable : Touwfik TabtiLes réunions préparatoires et les inscriptions ontlieu au Club les jeudis à 18 h 45.Les sorties organisées en Bourgogne sont particulièrementadaptées aux nouveaux inscrits et aux débutants. Le but serad’acquérir les notions de base de l’escalade en site sportif(rappel sur l’assurance en moulinette, progression en sécurité,manœuvres de cordes, installation de relais, rappel...). Il estindispensable d’avoir pratiqué l’escalade sur mur et à Fontainebleau.30 septembre - 1 er octobreHAUTEROCHE.Franck Vangraefschepe et Touwfik Tabtifranck.vangraefschepe@ifp.fr - Tél. 01 47 49 84 027-8 octobreCORMOT. Yves Villar et Touwfik TabtiYves Villar : tél. 06 22 53 89 0214-15 octobreSAFFRES. Touwfik TabtiTél. 06 13 16 69 83 - touwfik.tabti@valeo.com21-22 octobreHAUTEROCHE - SAFFRES. Anne-Marie CorvéeTél. 06 72 09 94 2422


Groupe SeniorsResponsable de l’activité :Christian Bonnet - Tél. 01 43 27 73 94Responsable du programme :Alfred Lanot - Tél. 01 42 52 13 96, 06 33 32 10 16, lanot@noos.frSamedi 14 octobreESCALADE À CONNELLES (Eure). Christian Bonnet. Départ à 8 hDimanche 29 octobreESCALADE À FRANCHARD CUISINIÈRE. Christian BonnetDépart à 9 h 30Dimanche 12 novembreESCALADE À SAINT-MAXIMIN (Oise). Christian Bonnet. Départ à 8 hDimanche 26 novembreESCALADE AU 91,1. Christian Bonnet. Départ à 9 h 30Les départs s’effectuent aux heures indiquées, en covoiturage, du monumentLeclerc, à 200 m au sud du métro «Porte d’Orléans», partage des frais. Participantsavec ou sans voiture, contactez A. Lanot pour l’organisation de la sortie.JeunesResponsable : François HenrionRépondeur-fax : 01 48 65 84 43 ou 04 92 45 82 95Courriel : cafhenrion@libertysurfL’offre du C.A.F. Ile-de-France pour les jeunes de 10 à 18 ans pour les vacancesd’hiver 2006 et de printemps 2007 sera présentée dans la brochure Neiges2007, disponible au secrétariat du Club à partir du 20 octobre.SKI NORDIQUE / SAISON 2006-2007Découverte du ski de fondQue vous soyez très sportifs ou que vous le soyez un peu moins, vousdésirez pratiquer une activité physique dans un cadre montagneuxpittoresque : venez découvrir ou mieux connaître le ski de fond.Nous vous proposons du perfectionnement dans les deux stylesclassique et patinage, des balades, de la randonnée nordique etmême de participer à la mythique «Transju ».Pour les nouveaux venus, nous avons mis en place un cycle spéciald’initiation lors des sorties suivantes :• Val de Conches (Valais) : 9-10 décembre 2006• Bessans (Savoie) : 20-21 janvier 2007Des informations supplémentaires concernant l’activité Ski nordiqueet le programme de la saison 2006-2007 sont disponibles sur notresite internet et auprès du secrétariat du Club ainsi que dans la brochureNeiges 2007 en préparation.PHOTO LUC MÉRIAUX23Autres Associations C.A.F. en Ile-de-FranceVal-de-Marne2, rue Tirard - 94000 Créteil Programme des activités du Club consultablesur répondeur 24 h/24 au 01 41 50 15 94. Escalade au «Mur de Vitry» chaque mercredi de19 à 22 heures. Gymnase du Port-à-l’Anglais,rue Charles-Fourier à Vitry-sur-Seine. Contacts :Bruno Gaudry - Tél. 01 45 47 52 40Jean-Marie Lasseur - Tél. 01 48 31 99 98Claude Schrimpf - Tél. 01 45 69 12 69Jean-François Thévenart - Tél. 01 46 81 83 05Saint-Germain-en-LayePour tout savoir sur nos activités, vous pouvezconsulter notre répondeur téléphonique 24 h sur24 : 01 39 21 84 64 Sorties escalade, randonnée et VTT le dimancheet le week-end Notre adresse : C.A.F. - 3, rue de la République- 78100 Saint-Germain-en-Laye Site web : http://www.multimania.com/cafstger Autres sorties possibles en escalade pour ceuxqui habitent Roissy-en-France et les environs.Contact : Vincent Renault au 01 34 29 87 84Versailles Les rendez-vous pour Fontainebleau sont ledimanche matin à 9 heures, à Versailles, devant laplace d’Armes au niveau de la ligne de bus 171 duterminus RATP, sur l’avenue de Paris, face au châteausur la gauche. N’hésitez pas à nous téléphoneravant les sorties.Pour toute correspondance : Pierre Bedin - 2 bis,rue de la Paix - 78130 Les MureauxContact par internet : pierre-patricia@wanadoo.fr RANDONNÉE ET ESCALADE :Pierre Bedin - Tél. 01 30 22 18 41 (dom.) de 18 hà 19 h 30 (répondeur) ou 06 74 81 44 05 (port.)N’hésitez pas à nous contacter pour connaître lessorties prévues.Pays de FontainebleauMarne-la-Vallée13, allée Gaston Bachelard - 77186 Noisielcaf-mlv@wanadoo.fr ou domirolland@wanadoo.frPour tout renseignement sur les activités :Dominique Rolland : 01 60 06 25 04 - Odile Serre :01 60 27 00 62 - Philippe Seyer : 01 60 06 72 14Site web : http://perso.wanadoo.fr/caf-mlv/Maison des Associations - 6, rue du Mont Ussy - 77300 FontainebleauCourriel : caf77@free.fr - Site Web : http://caf77.free.frPour tout renseignement :Martine et Hervé Béranger : 01 64 22 67 18Elisabeth et Christian Chapirot : 01 60 69 15 20Anne et Benoît Sénéchal : 01 60 59 10 20Patrice Bruant : 01 60 72 82 82Dominique Colson : 01 64 09 33 71Programme et réunionsVous trouverez notre programme trimestriel d’activitéssur notre site http://caf77.free.fr ; il estadressé sur simple demande.En ce qui concerne nos activités locales, elles sontconçues particulièrement pour les habitants de larégion de Fontainebleau, avec des rendez-vous surplace.Chaque mois (en général le premier mercredi dumois) se tient une permanence d’accueil, de 19 h30 à 20 h 30, à la Maison des Associations de Fontainebleau,6 rue du Mont Ussy (salle Madagascarau 2 e étage). Des réunions sont également organiséescertains mercredis de 20 h 30 à 22 h. ESCALADE• Sur blocs, tous les samedis et dimanches ; certainesséances sont ouvertes aux mineurs de 14ans révolus, sous conditions (contact obligatoire del’encadrant pour accord).• En falaise, quelques journées, week-ends etséjours par trimestre.• Escalade jeunes : deux groupes d’âge de 10ans à 15 ans, le samedi après-midi sur mur d’escaladeà Avon ou sur blocs (capacités d’accueillimitées). RANDONNÉE PÉDESTRETous les dimanches en principe, et quelquessamedis ; un programme de randonnées est établipour les adultes, et un autre programme est organisépour les familles (enfants à partir de 4 ansavec parents). VTT. Demi-journées, ou journées, ou weekends,ou séjours. Ski de randonnée, raquettes et autres activitésneige.Week-ends et séjours pendant la saison Alpinisme, via ferrata. Au printemps et en été.


CatalogueTerre 2006,parution mai 2006PARIS Quartier LatinUn village de 25 boutiquesautour du 48 rue des EcolesLYONUn village de 9 boutiquesautour du 43 cours de la LibertéTHONON-les-Bains48 avenue de Genève, en Haute SavoieALBERTVILLE10 rue Ambroise Croizat, en SavoieSALLANCHES925 route du Fayet, en Haute SavoieTOULOUSE Labège23 rue de SienneSTRASBOURG Kléber32 rue du 22 novembre.NOUVELLE BOUTIQUEOUVERTE EN DECEMBRE 2005

More magazines by this user
Similar magazines