CYCLE INGÉNIEURS CIVILS 2012 4 2013 - MINES ParisTech

mines.paristech.fr

CYCLE INGÉNIEURS CIVILS 2012 4 2013 - MINES ParisTech

cycleingénieurs civils2012 - 2013www.mines-paristech.fr


3Une forMATiond’inGÉniEUrsGÉnérALiSTESou coMMEntDÉvELoPPErSES cAPAciTÉSd’ADAPTATionÀ la création de l’École, en 1783, l’exploitation et la transformation des matièrespremières représentaient l’essentiel du développement de l’activité économique des payseuropéens. L’art des mines était par excellence celui où devait s’exercer l’esprit scientifique.Depuis lors, l’École des mines de Paris perpétue sa vocation à investir de nouveaux domainesd’action, à la pointe des sciences et des techniques et des évolutions de l’industrie et des services.Ainsi, en dehors des secteurs où ses compétences sont reconnues delongue date, qu’il s’agisse des Géosciences ou des Matériaux, l’École adéveloppé un potentiel de recherche très important en MathématiquesAppliquées, Énergétique et Sciences Économiques et Sociales.Un des premiers objectifs du cycle ingénieurs civils des mines est derester proche de la pratique et du concret, qui doivent être connuset maîtrisés à l’aide de savoirs et d’outils théoriques. La pratique setraduit par des stages industriels intégrés à la scolarité, des projetsréalisés en équipe, et un important travail personnel d’option surun sujet exécuté en liaison avec des ingénieurs en fonction dansl’industrie et sous la direction du corps enseignant. L’École remplitainsi sa première fonction de diffusion de savoir et de savoir-faire.Par ailleurs, dans un monde économique en constante évolution, largementouvert aux échanges internationaux, l’École a pour deuxièmemission de rendre ses élèves capables de travailler dans un environnementchangeant et multiculturel. À la sortie de l’École, les « Mineurs »auront d’importantes responsabilités professionnelles ; ils saurontd’autant mieux anticiper, prévoir et s’adapter que leur formation sesera déroulée dans une institution qui évolue et innove, une Écoleouverte sur le monde.L’École donne ainsi une importance majeure aux enseignementsrelevant de l’acquisition de savoir-être comportementaux. Dans cetesprit, différents enseignements sont consacrés à l’étude de controverses(dimension sociologique des grands problèmes de société), àla découverte du métier de l’ingénieur généraliste (dans toutes sescompo santes), à la promotion de la prise de risque et de l’esprit d’initiative(Acte d’entreprendre), et à une première approche des méthodesde développement de projets industriels complexes (Mécatronique,en partenariat avec des élèves BTS de lycées techniques).Ainsi, l’École des mines de Paris propose à ses élèves du cycle ingénieurscivils une formation pluridisciplinaire, généraliste, à fort contenutechnique, scientifique et socio-économique, leur permettant, grâce àun corps enseignant de haut niveau et par des activités pédagogiquesdiversifiées, d’acquérir un solide bagage de connaissances fondamentaleset de savoir-faire pratiques. Elle s’attache à leur donner lesmoyens d’être de futurs créateurs de richesses et des acteurs trèsrecherchés des entreprises.


4Une forMATiond’inGÉniEUrsGÉnérALiSTES...1 ÈRE ANNÉESCIENCES DE BASE ET RUPTURE PÉDAGOGIQUEVisite industrielle de MIGEnseignements de tronc communMathématiques 1 : calcul différentiel Mathématiques2 : calcul intégral Probabilités AutomatiqueInforma tique et technologies de l’informationPhysique 1 : mécanique quantique Physique 2 :physique statistique Mécanique 1 : milieux continusMécanique 2 : matériaux solides Énergie :énergie électrique / démontage moteur ThermodynamiqueGéologie Initiation à l’économie.Enseignements au choixInitiation à la biologie synthétique Énergie et changementclimatique.Enseignements personnalisésCompléments de mathématiques ou de physi queAE : Acte d’Entreprendre Description de controversesExpression orale MIG : Métiers de l’IngénieurGénéraliste Recherche documentaire.Langues vivantesDeux langues obligatoires Une ou deux languesfacultatives.Enseignements facultatifsActivités sportives renforcées Anglais - préparationau TOEic / TOEFL Initiation au langageartistique.StagesStage d’observation dans le cadre de l’enseignementde Géologie Stage d’exécution - « ouvrier »(1 mois).SportMardi matin et jeudi après-midi.Répartitiondes enseignements obligatoires(en heure, hors option, stages et sport)Répartitiondes enseignements au choix(en nombre, hors option et Athens)Languesvivantes21 %Mathématiques etmathématiques appliquées16 %Sciencesde la matière35 %Physiquegénérale10 %Mécaniqueet matériaux9 %Mathématiques etmathématiques appliquées22 %Scienceséconomiqueset sociales31 %EnseignementspersonnalisésAE, MIG...17 %Scienceséconomiqueset sociales11 %Sciencesde la terre et del’environnement14 %Ingénierie14 %


280enseignants-chercheurspermanents800vacataires du mondeéconomique100/120/150élèves par promotionen 1 ère , 2 ème et 3 ème année52 ÈME ANNÉESCIENCES POUR l’ingénieur et internationalLe 1 er semestre de la 2 ème année peut, sous certaines conditions, être effectué dans une autre institutionà l’étranger, ou à mi-temps dans un laboratoire de recherche à Paris.Enseignements de tronc communMathématiques 3 : Fonctions complexes (« skimaths ») Statistiques Introduction au calcul scientifiquePhysique 3 : Noyaux et radioactivité Thermomécaniquedes fluides Électronique Matériauxpour l’ingénieur Calcul économique Société, histoire,culture Macro-économie.Enseignements au choixL’équivalent de 260 h, à choisir parmi : Acte d’entreprendreSemaine ParisTech-Athens de novembreSemaine ParisTech-Athens de mars 9 blocs d’enseignements.Enseignements personnalisésProjet Mécatronique.Langues vivantesDeux langues obligatoires Une ou deux languesfacultatives.Enseignements facultatifsActivités sportives renforcées Préparationau Proficiency/ZMP/DELE.StageStage ingénieur à l’étranger(12 à 16 semaines).Activités de pré-optionsBloc de 2 semaines (février).SportMardi matin et jeudiaprès-midi.3 ÈME ANNÉEoptionsEnseignements de tronc communComptabilité générale Comptabilité analytiqueIntroduction au droit Droit du travail Droit commercial.Enseignements au choixL’équivalent de 150 h, à choisir parmi : SemaineParisTech-Athens de novembre 11 blocs d’enseignements.Enseignements facultatifsActivités sportives renforcées.activités et stage d’optionsFormation spécifique (4 semaines) et projet d’option(au minimum 16 semaines).SportMardi matin et jeudi après-midi.Projet MécatroniqueLangues vivantesUne langue obligatoire Civilisation 2 et 3 (facultatives).3 grands domaines / 17 optionsMathématiqueset mathématiques appliquées• Mareva (Automatique, Robotique,Vision et Morphologie mathématique)• Finance quantitative• Géostatistique• Management des systèmes d’informationSciences de la matière• Biotechnologie• Génie atomique• Développement industriel des procédés avancés• Géosciences• Machines et énergie• Sciences et génie des matériaux• Sol et sous-solSciences économiqueset sociales• Droit et économie de l’entreprise• Économie industrielle• Gestion scientifique• Ingénierie de la conception• Innovation et entrepreneuriat• Systèmes de production et logistiqueComment entreraux mines ?Admission sur concoursEn première année par le Concours CommunMines-Ponts, filières MP, PC, PSI, PT, TSI (95 places).Admission sur titresEn 1 ère annéeÉlèves titulaires d’un L3 scientifique ou d’un diplômeétranger équivalent (1 à 5 places).En 2 ème annéeÉlèves titulaires d’un M1 scientifique ou d’un diplômeétranger équivalent (10 à 20 places).En 3 ème annéeÉlèves diplômés de l’École Polytech nique ou desÉcoles Normales (20 à 30 places).


6... en priSE direcTE avecLE monDE économiqUE...DES LIENS ÉTROITS AVEC LE MONDE DE L’ENTREPRISEParmi les écoles d’ingénieurs, l’École des minesde Paris est depuis près de quinze ans numéro 1(source : Industries et Technologies) par sonvolume de recherche contractuelle avec lesentreprises, avec 34 millions d’euros en 2011qui représentent 40 % des ressources globalesde l’Établissement. Ces liens étroits ont desconséquences directes sur la formation des ingénieurscivils des Mines :• le contenu de la formation évolue régulièrementpour tenir compte des besoins des entreprises etdes progrès de la connaissance ;• des représentants de nos principaux partenaireséconomiques siègent dans la plupart des conseilset comités d’orientation ;• près de 800 vacataires issus du monde économique,auxquels s’ajoutent près d’une centained’intervenants bénévoles, participent activementà la formation des ingénieurs civils ;• chaque enseignant-chercheur de l’École, de parsa participation à des contrats de recherche industrielle,est en prise directe avec les réalités économiques,maintenant ainsi son expertise à jour ;• les projets en entreprise, soigneusement sélectionnés,préparés et tutorés, sont un élément cléde la pédagogie du cycle ;• chaque élève du cycle ingénieurs civils auraainsi passé, au terme de sa scolarité, au moins9 mois en entreprise.DES LIENS ÉTROITS AVEC LE MONDE DE LA RECHERCHEUne des grandes forces de la formation du cycleingénieurs civils des Mines est le lien constantentre les élèves-ingénieurs et les 15 centres derecherche de l’École, répartis sur les différentssites (Paris, Évry, Fontainebleau, Palaiseau, Sophia-Antipolis) et couvrant des domaines d’activitésvariés : Sciences Économiques et Sociales, MathématiquesAppliquées, Énergétique, Matériauxet Géosciences.Les Modules d’Initiation aux Métiers de l’IngénieurGénéraliste (MIG) et les travaux d’option permettenten particulier une immersion directe dans leslaboratoires de recherche de l’École.Les élèves qui le souhaitent peuvent en outrepasser un demi-semestre dans un laboratoire derecherche académique.LES 15 CENTRESDE RECHERCHE• Automatique et systèmes• Économie industrielle• Bio-informatique• Géosciences• Gestion scientifique• Mathématiques appliquées• Mise en forme des matériaux• Morphologie mathématique• Recherche en informatique• Recherche sur les risques et les crises• Robotique• Sociologie de l’innovation• Matériaux• Énergétique et procédés• Laboratoire de mécanique des solidesSemestre recherche à l’Observatoire de Paris,horloge atomique


7LES STAGESLES stages obligatoiRES1 ère année :• Stage d’exécution (1 mois).• Visites industrielles (MIG - 1 semaine).• Observation en géologie (2 semaines).2 ème année :• Stage ingénieur en entreprise et à l’étranger(4 mois).3 ème année :• Travail d’option en entreprise (4 mois).2 ème ou 3 ème année :• Visites industrielles d’option (1 à 2 semaines).LES stages facultatifs2 ème année :• 1/2 semestre de recherche académique.• Semestre d’échange académique avec uneuniversité étrangère.Césure :• Stage long entre la 2 ème et la 3 ème année enentreprise et à l’étranger.Voyage d’option Géostatistique(Kourou - février 2010)9 à 21mois en entreprisepour tous les élèves4 à 21mois à l’étrangerpour tous les élèves40 %du budget de l’École issude contrats industrielset de chaires d’entreprisesaprès les minessituation des jeunesdiplômés « à la sortie »(moyenne des 4 dernières promotions)74 %En activitéprofessionnelle20 %Études complémentairesThèse ou PhDMaster France ou étrangerSciences Po, ESSEC, HECÉcole pétrole et moteursautres formations...5 %Pré-activitéVolontariat Internationalen EntrepriseCorps des Mines1 %Autres situationsProjet personnelRecherche d’un premierou deuxième emploi(depuis moins de quatre mois)Secteurs d’activité professionnelle« 10 ans après » (en moyenne)industrie• Énergie• Fabrication, électronique, mécanique• Transformation• Chimie, pharmacie• Transport• Agroalimentaire• BTP• Environnementservices• Banque, finance, assurance• Conseil en stratégie, audit• Technologie de l’information• Ingénierie technique• Autres services (commerce, pub.)autres secteurs• Administration• Recherche• Autres49 %18 %6 %6 %6 %6 %3 %2 %2 %40 %16 %10 %8 %3 %3 %11 %5 %5 %1 %


8... DAns une écoLEinTErnATionALE...les languesChaque étudiant doit apprendre au moins deuxlangues étrangères tout au long de sa formation.Si l’anglais est obligatoire, le choix pour la ou lesautres langues (jusqu’à 4) est large : allemand,espagnol, français langue étrangère, hébreu,italien, portugais, russe, arabe, chinois, japonais.les mineset parisTechL’École des mines de Paris est un membreactif de ParisTech qui regroupe 12 écolesparisiennes dans le but de constituer unétablissement d’enseignement supérieur,visible et reconnu à l’international.Le département des langues organise en outreavec les élèves volontaires des stages linguistiquesau Japon, en Russie et en Chine, à la finde la première année.partenariats universitairesLe réseau des partenaires académiques actifsde l’École des mines à l’étranger est constituéd’une centaine d’établissements. Pour certains,les liens se limitent à des accords d’échangestype Erasmus ; pour d’autres il s’agit d’accordsprécisant les moda lités de recrutement d’étudiantsétrangers ; un dernier type porte sur desaccords de double diplôme, accessibles auxélèves du cycle ingénieurs civils à l’issue deleur scolarité.Origines géographiquesdes 475 étudiants étrangersà mines ParisTech(de 2001 à 2011)Destinations des semestresacadémiques(en 2011-2012)


9les élèves étrangersdans le cycleingénieurs civilsen 2011-2012110étudiants étrangers(23 %)31nationalités11mois en moyennepar élève à l’étrangerau cours de sa scolaritéles activités à l’étrangerChaque élève peut participer, au cours de sascolarité, à de nombreuses activités obligatoiresou facultatives à l’étranger :Stage ingénieur (4 mois pour tous) Césure(12 mois) Semaines Athens (3 x 1 semaine)Voyage d’option Semestre académique Stageslinguistiques (Japon, Chine, Russie).En moyenne, chaque élève passe ainsi 11 mois àl’étranger.LE RÉSEAU athensEn novembre et en mars, ParisTech organise avecses partenaires du réseau international ATHENSdes semaines européennes d’enseignement :chaque institution propose des cours ouverts àl’ensemble des élèves. Ces semaines permettentà environ 2 500 étudiants de suivre un coursd’une trentaine d’heures en dehors de leur écoled’origine.Le réseau ATHENS comprend les écoles deParisTech et quinze institutions européennesà Budapest, Delft, Istanbul, Leuven, Lisbonne,Louvain-la-Neuve, Madrid, Milan, Munich,Prague, Stockholm, Thessalonique, Trondheim,Varsovie et Vienne.Semestre académiqueà l’Université de TokyoUn élève de deuxième année à Caltechle semestre académiqueUne partie des élèves admis en 1 ère année (environ30 %) a la possibilité d’effectuer le 3 ème semestre(début de la 2 ème année) dans une universitéétrangère sélectionnée par l’École.En 2012, cette possibilité est offerte pour le MITet Caltech aux USA, Polytechnique Montréal auCanada, Hong Kong University en Chine, NUS àSingapour, l’Université de Séoul en Corée, TokyoTech au Japon, les Universités de Novossibirsk etde Saint-Pétersbourg en Russie, les Universités deQueensland et de New South Wales en Australie,l’Université de Sao Paulo au Brésil, l’UniversitéCatholique de Lima au Pérou, Technion en Israëlet l’Université Saint-Joseph à Beyrouth au Liban.Hors États-Unis et Australie, ce semestre académiquepeut être pris en compte par les universitésétrangères pour l’obtention d’un double diplôme,après un complément effectué à l’issue de lascolarité à l’École des mines.


10... AU cœur DE PArisparis - le quartier latin« Étudier aux Mines, c’est égalementvivre au beau milieu du Quartier Latin, entrele Jardin du Luxembourg et le Panthéon ».Sorbonne1, rue Victor Cousin75005 ParisNotre-Dame-de-ParisMINES ParisTech60, boulevard Saint-Michel75006 ParisMaison des Mines270, rue Saint-Jacques75005 ParisPanthéonPlace du Panthéon75005 ParisboursesDes bourses sur critères sociaux sontattribuées aux élèves qui justifient del’insuffisance de leurs ressources, aux tauxde l’Éducation Nationale.Des bourses de vie peuvent être at tri buéesaux élèves étrangers par la Fondationde l’École.Les frais qu’entraînent les visites industrielleset les voyages d’études sont enquasi totalité pris en charge par l’École.la maison des minesLe régime de l’École des mines de Paris est l’externat.Les élèves se logent pour l’essentiel à laMaison des Mines, un ensemble de 200 chambresau 270 rue Saint-Jacques dans le 5 e arrondissement,à cinq minutes à pied de l’École, qui proposedes chambres pour deux locataires ainsi quequelques studios pour les élèves mariés.Les chambres sont attribuées, par priorité, auxélèves habitant l’étranger, la province et la grandebanlieue. Selon les années, quelques parisiens peuventaussi être logés à la MdM. L’École a égalementaccès à un contingent de quelques chambres à laCité universitaire internationale de Paris, 19 boulevardJourdan dans le 14 e arrondissement.Vue depuis une fenêtrede la Maison des Mines


12Le précurseur1806-1882Frédéric Le Play,fondateur des Sciences sociales1L’ère techniqueet sociale1942Charles Crussardest à l’origine du laboratoirede la sidérurgie àSaint-Germain-en-Laye.2L’ère des grandslaboratoiresindustriels1950L’École pense une formationd’ingénieur au profil plusgénéraliste, adapté à ladynamique du monde desentreprises, et crée lesoptions d’enseignements.178320 élèves3 professeurs1783Une mission : formerdes directeurs« intelligents », àmême de dirigerdes équipes et d’avoirune vision globale desprojets, pour les minesdu Royaume.1793René JustHaüy découvrela minéralogiescientifique.1849Formation à doublecaractéristique, scientifiqueet technique, en vue de ladirection des industriesminières et métallurgiques.1847Distinction entreles Iinspecteursdes mines (actuelCorps de mines)et les Ingénieurscivils.1860Le Play fondeles Sciencessociales quicontinuent àfaire aujourd’huil’originalité dela formation del’École.1904Georges Charpy met au pointles essais d’impact par le choc« The Charpy test ».L’École accompagne l’industriefrançaise : de la mine à l’énergie,aux transports...Grands anciens scientifiques1878-1936Conrad SchlumbergerÉnergie - Géophysique1854-1912Jules Henri PoincaréMathématiques - Physique1946Création de la Ffondationde l’École « FIMMM ».1850-1936Henry Le ChatelierMétallurgie - Chimie


2 Prix NobelMaurice AllaisÉconomie (1988)Georges CharpakPhysique (1992)20121 400 étudiants de50 nationalités280 enseignantschercheurs131967Formation et recherchepartenariale structurentle modèle de l’École. Iinstallationdes centres de rechercheà Ffontainebleau et du Centredes matériaux dans les locauxde la Snecma à Corbeil.4L’ère de lamondialisation3L’ère de larecherchepartenariale2005Création dela 1 ère chaired’entreprise.200830 % d’ingénieurscivils diplôméssont étrangers.2012Création de l’InstitutMines -Télécom.1985L’École est habilitée àdélivrer le doctorat.1991Les grandes alliances.1969Création par PierreLafitte de la technopoleSophia Antipolis.1987Création desMastèresSpécialisés.exPLorer ET innover,DEPUis 1783


14MinES ParisTechen brefDes formations d’excellence150 ingénieurs civils diplômés par an280 diplômés des 19 Mastères Spécialisés20 ingénieurs du Corps des Mines110 nouveaux doctorants diplômés200 stagiaires en formation continueL’École de l’industrie30 millions d’euros de contrats de recherche par an (en partenariat avec ARMINES)1 ère école d’ingénieurs française pour le volume de recherche contractuelle1 000 contrats de recherche environ par an200 partenaires industriels15 chaires d’enseignement et de recherche30 entreprises créées grâce à l’École au cours des 5 dernières années :Ecobilan, Napac, Morphosystèmes, Géovariances, Exalead...70 brevets (gérés par ARMINES)5 millions d’euros de licences logicielles réalisés par TRANSVALORL’excellence académique de la recherche2 Prix Nobel280 enseignants-chercheurs15 centres de recherche110 thèses soutenues par an400 articles ou livres publiés chaque annéeDe nombreux partenariats avec des organismes de recherche français ou étrangers :CNRS, les Écoles de ParisTech et du Groupe des Écoles des Mines, l’INRIA, Imperial College, le MIT...La création de disciplines nouvelles :géostatistique, morphologie mathématique, systèmes plats...Une école ouverte sur le monde100 universités partenaires sur les 5 continents37 % d’étudiants de nationalité étrangère, tous cycles confondus50 nationalités représentées1/3 des professeurs recruté à l’international


60 boulevard Saint-Michel75272 Paris cedex 06Tél. 01 40 51 90 00Fax 01 40 51 90 98www.mines-paristech.fr

More magazines by this user
Similar magazines