Agadir "Fille du soleil" - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch
  • No tags were found...

Agadir "Fille du soleil" - Magazine Sports et Loisirs

AGADIR"Fille du Soleil "LOISIRSET DÉCOUVERTEMAROCClare BuartPhotos: Christiana ReyDépaysement, séduction, la diversité du Marocse savoure comme un verre de thé à la menthe.Surnommée la «fille du soleil», Agadir s’imposeaujourd’hui comme la première station balnéairedu Maroc et la première station des sports maritimes.Mais au-delà de cette façade touristique vibre encoreune authenticité humaine etsociale pétrie de traditions.Passer à côté reviendraitfinalement à rater l’essentiel,car au Maroc«les portes humbles,s’ouvrent sans questions.Les bras, aussi.Les cœurs sontgrands comme laforêt» (AbdelhakSerhane).Rencontre avecla «fille» auxdeux visages.sportsetloisirs.ch63


Faceau voile:Agadir se situe sur la côte atlantique.Vitrine du Maroc moderne,cette station balnéaire au climatdoux toute l’année (à quatre heuresenviron de Genève) combine traditionet modernisme, même si sonatmosphère est moins typiquequ’ailleurs. Fierté de la côte: sespalaces. N’hésitez pas à pousserles portes et à pénétrer, le tempsd’une curiosité visuelle, dans cesécrins marocains.64


L’un des plus impressionnantsest sansdoute le Dorint AtlanticPalace, véritable anthologiedes arts marocains:marbre, stuc, bois précieux,zelliges. L’entrée et lessalons attenants sont dignesd’un palais des mille et unenuits. Les pavillonsconstruits dans le styled’une médina du Sud,encadrent une piscine de2000 m 2 . Pas étonnant queSa Majesté Mohammed VIchoisisse ce lieu pour yséjourner le temps d’unethalassothérapie. Le Marocserait d’ailleurs en passe dedevenir aujourd’hui numéroun en la matière, devançantdu coup son voisin tunisien.65sportsetloisirs.ch


66Au cœur de l’hôtel, le centre Vital Centerpropose dans une ambiance intimiste unegamme complète de soins et notammentdeux concepts exclusifs: un voyage à la rencontrede soi «autour des cinq sens» grâce à la sophrologiemarine, et une école marine du dos.


sportsetloisirs.ch67


La réputation d’Agadir, c’est aussi 9 kmde plage de sable fin ourlé de dunescouvertes d’eucalyptus. Le site bienabrité des vents ne permet pas la pratiquedu kite-surf ou de la planche à voile (il fautdescendre vers Essaouira), mais les fans deski nautique, jet-ski, surf, pêche sportive,quad ou 4x4 trouveront de quoi assouvirleur soif sportive. Le Dorint Atlantic Palaceprévoit de son côté la construction d’ungolf de 27 trous. Ceux qui préfèrent lamarche peuvent grimper jusqu’à la kasbahen suivant la route de la corniche. Autrefoispartie la plus peuplée d’Agadir, c’estaujourd’hui une ruine où flottent les fantômesde milliers de victimes enseveliessous les gravats après le tremblement deterre de 1960. Du haut des remparts reconstruitsaprès le séisme, on plonge sur le portde pêche et toute la ville. Une balade à faireaussi de nuit en voiture, sous les lumièresbienveillantes de la devise nationale fichéedans la colline: «Patrie, Dieu, Roi».A quelques kilomètres des hôtels climatiséset des clichés des brochures de papier glacé,il existe un autre Maroc qui ne demandequ’à se laisser apprivoiser, à conditionde mettre de côté ses préjugés et d’oublierles horaires fixes.69sportsetloisirs.ch


Derrière le voile:La face cachée du Maroc, c’est celle dessouks, des médinas, des ruelles qui sententles épices, les olives et les citronsconfits, et surtout celle de son peuple.Au fur et à mesure que l’on quitte lesquartiers touristiques, la foule se faitplus dense, l’atmosphère plus colorée,bruyante: djellabas, burnous ou caftans.L’identité du Maroc s’impose. Le soukd’Agadir est à lui seul un concentré detraditions. Lieu de rencontres et decommerce, le souk a ses propres règleset sa notion du temps. Dix portes permettentd’infiltrer cette fourmilière.Mon hôtesse locale, Aziza, se fait guide letemps d’une journée et me montre «où» ilfaut aller. Petite visite guidée porte 9. Enentrant à droite, nous négocions des djellabaset des tuniques pour 40 dirhams pièce.Juste à côté, Simon nous explique tout dessecrets de la fabrication des tapis. Tissés,brodés, noués, appelés aussi «écriture dusilence» car fabriqués par les femmes, lestapis portent des symboles de reconnaissanceslocales forts. On dit qu’un tapis nedoit pas être terminé trop vite: «Ça porte lemauvais œil». Enlaine de chameau,de mouton,de brebisou d’agneau, ilscombinent lescouleurs rouges,marron, jauneset orange (à basede safran etd’écorce de grenade)typiquesdu pays. Cetteboutique proposedes piècesuniques (comptezen moyenne350 euros). Aéviter les tapisavec des motifsanimaliers, fabriquésen généralavec des couleursnon naturelles.A deuxpas, les amateursd’instruments demusique locaux trouveront des objets traditionnels: luths avec incrustation ennacre, en os, dans des bois de citronnier oud’olivier. Nous poursuivons notre visitejusqu’à la boutique n o 492. Difficile de raterles bijoux berbères en argent aux motifsgéométriques comme les spirales de vie oules fibules. Ben bih Brahim nous offre unemain de Fatima en guise de cadeau pournos achats. Eh oui! l’art de la négociationne se limite pas au prix de l’objet convoité,70


mais vise aussi le cadeaubien «mérité» que l’on«réclame» une fois l’objetacquis! Pour les babouchesultrabranchées à faire pâlirles grands couturiers, uneseule adresse: le n o 533. Laissez-voustenter par leschaussures de montagneberbères en cuir ainsi quepar les sacs à main en cuir etraffia. Effet garanti au retour.N’oubliez pas qu’au Marocon «troque» l’amitié contreune marchandise et que cen’est pas l’achat en soi quiest important, mais son«partage» autour de la négociation.Pour cela, restezfidèle aux limites que vous vousêtes fixées sans priver pourautant le commerçant de sapropre satisfaction. Le respectpasse par là. Et ne refusez pas lethé à la menthe, sorte de pointfinal à la transaction. Aziza meconduit en ville pour deuxadresses incontournables: lapâtisserie d’Agadir la Véranda,lieu de tous les délices sucrées etsalées, et «le» salon de coiffure etsalon de beauté Richflor: un lieuhaut en couleurs, fréquenté parde nombreux touristes. AhmedAïtoumassine, roi de l’esthétiqueet globe-trotter, dirige cet antrede l’esthétique depuis plus detrente ans. Le samedi, jour desmariées, est un spectacle à luitout seul. C’est bondé de monde,ça rit, ça piaille. Un lieu génial,de grande qualité, à des tarifsdéfiant toute concurrence. Autrerendez-vous pittoresque: le hammamou bain public, sorte demonde parallèle autour du ritueldu corps. Il faut compter unejournée pour le hammam, lesouk et ses achats.sportsetloisirs.ch71


72L’«autre»sud marocain joue sur des contrastes forts: laplaine du Souss, la chaîne de l’Anti-Atlas et les basses terres quilongent la côte jusqu’à la limite du désert. Nous quittons Agadir,direction Ksar Massa, à 65 km. En route nous faisons halteà Inezgane (14 km). Spécialités locales: le miel (à base de fleursde cactus ou de gingembre pilé), l’huile d’argane et le amlou(mélange d’amandes pilées, d’huile d’argane et de miel). Pourles épices, allez à la boutique n o 8 du souk. Utilisées en cuisinemais aussi en tannerie ou pour leurs vertus curatives (ou aphrodisiaques!),elles sont faciles à rapporter dans les valises. A lasortie d’Inezgane, nous prenons direction Tiznit, traversonsl’oued Souss, Sidi Bibi, pour arriver à Tifnit, petit village depêcheurs aux abris troglodytes. Devant le bâtiment rose de lasécurité côtière, nous prenons la piste à gauche (à ne faire qu’en4x4) qui longe l’océan: 15 km de ruban sablonneux dans un paysagelavé de tout. Ksar (pluriel: Ksour, villages fortifiés du sud)Massa, la forteresse ocre pourpre, nous attend.


Ce petit bijou de 11chambres posé surune dune embrassel’océan qui le lui rendbien. Dans les chambresaux noms d’oiseaux, aubord de la piscine, dansles salons ou les jardinsen terrasse, la litaniemarine vient bercer levoyageur en mal derepos. Un lieu qui hésiteentre le dedans et ledehors et où l’œil esthappé par les couleurset la perspective.73sportsetloisirs.ch


74Le bleu azur, Majorelle ouprofond des encadrements etfenêtres, rappelle que le cielet l’eau sont l’écrin de l’hôtel.


Place à la lumière et à la matièrebrute: tadelakt traditionnel dansles chambres, zelliges de Fès,couvertures berbères qui serventde couvre-lits ou de rideaux,lampes de Marrakech, objets deRabat. C’est tout le Maroc qui estcélébré jusquedans son artculinaire. Avingt minutesà pied de ceparadis perduse cache leparc nationaldu Souss-Massa. Cetteréserve naturelleest réputéepour saconcentrationd’oiseauxmigrateurs.L’ibis chauve(espèce endémique), au crâne rosecoiffé d’une couronne de plumescouleur bronze, y joue la vedette.La meilleure saison pour lesobserver se situe de décembre àmars. Roselières, tamaris, mimosas,acacias, euphorbes abritentune faune terrestre ou amphibietrès variée. Mais quand tombe lanuit sur Ksar Massa et que la lunejoue les faisceaux sur l’océan, ilfaut aller s’asseoir sur l’une desbanquettes extérieures des terrasseset écouter: alors, dans cemonde du silence que seul le bruitdes vagues vient troubler, se mettentà chuchoter toutes les voix duMaroc.Guide pratiqueCompagnies aériennes:Royal Air Maroc: Tél. 0820 821 821www.royalairmaroc.comDepuis la Suisse:Royal Air Maroc4, rue de Chantepoulet1201 GenèveTél. 022 731 77 53Hôtels:Dorint Atlantic Palace: secteur balnéaire et touristiqueBP 194 AgadirTél. (212) 48 82 41 46e-mail: ventes@atllanticpalaceagadir.comKsar Massa: BP 222 Sidi Rbat 80 450 MassaTél. (212) 061 28 03 19 / 062 80 2485e-mail: ksarmassa@ksarmassa.comMonnaie: dirham (DH). 10 DH = 1 euro environ75

More magazines by this user
Similar magazines