Views
3 years ago

Rapport d'activité 2002 - Federation of the Swiss Watch Industry FH

Rapport d'activité 2002 - Federation of the Swiss Watch Industry FH

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUEL’or 18 carats, qui a été une locomotivepour la valeur des exportationshorlogères en 2001,connaît un passage à vide en2002. Les taux de variation desvolumes exportés n’ont été positifsqu’en janvier et décembre. Ducôté de la valeur, ils ont été négatifsdurant le premier semestre,puis supérieurs à zéro pendantle second. Au bilan, les montresen or de 750 millièmes et plusvoient leurs volumes reculer de8,7% à 490’000 unités. Leur valeurprogresse légèrement(+0,6%) pour atteindre un niveaude 2,9 milliards de francs. Le segmentdes garde-temps en or, quipermet de réaliser une valeur importante,a donc manqué de dynamismeen 2002. Le nombre depièces affiche ainsi une nette tendanceà la baisse depuis le milieude 2001.Du côté des différentes gammesde prix des montres-bracelets, onconstate que la situation du segmentde 0 à 200 francs s’est légèrementaméliorée. La valeur estinférieure d’à peine 3 millions defrancs à celle de 2001 (-0,3%),tandis que le nombre de pièces aaugmenté de 4,5%. Cette progressionassure la quasi-totalité de lacroissance globale des volumes.Le segment de 3’000 francs etplus connaît le redressement leplus net. En effet, les taux de croissanceréalisés à fin 2002 sontbons. Avec à peine 2% du nombretotal de pièces, cette catégorieréalise près de 40% de la valeurglobale des exportations demontres-bracelets. La croissancede 3,0% des volumes par rapportà 2001 pèse donc peu dans labalance puisque cela représente15’000 unités. Par contre, la croissancede la valeur est très importantepour le résultat total. Cetteaugmentation se monte à 215,1millions de francs (+6,2%), pourun niveau de 3,7 milliards. Entre200 et 3’000 francs par contre,les taux de variation sont négatifsaussi bien en valeur qu’ennombre de pièces.Les exportations d’autres produitshorlogers ont connu des fortunesdiverses. Les reculs sont toutefoisplus importants que les augmentations,ce qui explique que lesexportations horlogères totalessont en baisse alors que les montresréalisent un résultat positif.Les fournitures de petit volume(ressorts, pierres, cadrans,aiguilles, pignons, etc) constituentle plus gros poste des exportationshorlogères, derrières lesmontres. Elles totalisent une valeurde 291,3 millions de francset progressent de 6,9%. Les produitsterminés de gros volumeaccusent toujours le coup : ils reculentde 25,8% à 67,2 millionsde francs.Les importations horlogères suissessont pour leur part globalementen baisse : leur valeur estpassée à 1,5 milliard de francs(-6,9%).Le continent asiatique (y comprisle Moyen-Orient) reste le plusgros marché pour les exportationshorlogères suisses, qui y ontréalisé une valeur globale de 4,4milliards de francs en 2002. Cerésultat est en croissance de4,5% par rapport à l’année précédente.Les montres terminéesreprésentent 4,0 milliards defrancs et progressent un peu plusque la moyenne avec +5,4%. Entermes d’unités exportées, lesgarde-temps enregistrent unehausse de 140’000 pièces(+2,2%), pour un total de 6,6 millionsd’articles. Le prix moyen desmontres exportées vers l’Asie estde loin le plus élevé, puisqu’il estde 609 francs, alors que lamoyenne se situe à 362 francs.Les horlogers suisses ont moinsexporté vers l’Europe qu’en2001. En recul de 6,3%, la valeurdes exportations s’établit à 3,9milliards de francs. Vu la taille dumarché, la perte absolue est importante:plus de 260 millions defrancs. Les montres terminéesperdent légèrement plus que lamoyenne, avec -6,7%. Malgré lanette diminution de la valeur desexportations de montres, les volumesaugmentent un peu. Les75’000 unités supplémentairespar rapport à 2001 correspondentà une progression de 0,5%. Cesévolutions se traduisent par unebaisse du prix moyen qui passede 262 à 244 francs en douzemois. Les garde-temps exportésvers l’Europe sont ceux qui ontle prix moyen le plus bas, avecl’Afrique (240 francs). Les volumesexportés vers le Vieux Continentsont les plus importants,puisqu’ils représentent plus d’unemontre sur deux.Grâce notamment à la fortehausse des derniers mois, les exportationshorlogères à destinationde l’Amérique réalisent unbon résultat en 2002. Leur valeurpasse à 2,2 milliards de francs, enprogression de 2,8%. Si les produitsde gros volume ne chutaientpas de 56,6%, le niveau final seraitnettement supérieur, puisquela valeur des montres terminéesa augmenté de 4,1%. Les exportationsde montres terminéesoutre-Atlantique dépassent ainsi2 milliards de francs. Le nombrede pièces augmente plus que proportionnellement,avec +5,2%.Cela porte le niveau à 5,2 millionsd’unités. Le prix moyen de ces10

ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUEgarde-temps est supérieur à lamoyenne avec 389 francs.Les statistiques horlogères sontanalysées et diffusées chaquemois par le service économiqueet statistique. Elles sont égalementdétaillées chaque trimestre dansTendances. Ce document a étépublié quatre fois en 2002. Sadiffusion par Internet a été privilégiéepour les membres FH et lestirages sur papier ont été réduitsà leur minimum.Commission économiqueLa commission économique, présidéepar Jacques-Alain Voirol,s’est réunie à quatre reprise en2002, notamment pour se penchersur le contenu de Tendances.Elle a également organisé unséminaire sur le thème "Les normesIAS sous la loupe". Le butétait de sensibiliser les membresFH aux International AccountingStandards, qui sont de plus enplus répandus et vont devenir uneréférence pour les sociétés européennescotées en bourse dès2005.Négociations salarialesLa Convention patronale de l’industriehorlogère suisse, assistéepar la FH, a rencontré le syndicatFTMH en septembre 2002 pournégocier l’augmentation salarialede la branche pour les entreprisesconventionnées au 1 er janvier2003. Sur la base d’un renchérissementannuel de 0,5%, l’augmentationsalariale calculée pourle salaire horloger moyen s’élèveà 24 francs par mois. Après unecourte discussion, les parties sesont entendues sur ce montantcorrespondant à la pleine compensationdu renchérissement.Service économique et statistiqueOutre le suivi et la diffusion desstatistiques horlogères, le serviceéconomique a été actif dans plusieursprojets. Le plus importanta été le changement du mode dediffusion et de consultation desstatistiques à l’attention des membressur Internet. Depuis 1998,les résultats mensuels étaient publiésà travers une multitude detableaux standardisés, en formatPDF. Ce mode peu convivial posaitégalement quelques problèmesau niveau de la gestion et dustockage de ces nombreux fichiers.L’objectif du projet était deproposer une interface dynamiqueavec, pour l'utilisateur, la possibilitéde construire lui-même l’informationdont il a besoin, et cede manière simple et rapide. L’acquisitiond’un logiciel professionnelet la transformation des basede données en cubes multidimensionnelsont permis d’atteindre cebut, de manière complètementautonome pour la FH. Ce projets’est concrétisé par l’ouverturedu nouveau site statistique autout début de l’année 2003.Par le biais du service économiqueet statistique, la FH participeau groupe de travail sur l’intégrationeuropéenne d’economiesuisse.Lors des séances de 2002,l’ambassadeur Michael Ambühl arapporté aux participants la miseen œuvre des négociations bilatéraleI et l’avancement des négociationsbilatérales II.La FH et economiesuisseLa FH est un membre très actifd’economiesuisse. Elle prend notammentposition sur les sujets depolitique économique importantspour la branche : politique énergétique,politique commerciale,libre-échange. L’horlogerie a eneffet un intérêt évident à collaboreravec les autres secteurs économiquesdu pays, notammentles plus importants d’entre eux(machines, chimie, industrie alimentaire,banques, assurances,textile) pour défendre des positionscommunes. En 2002, la FHétait représentée au comitéd’economiesuisse par HanspeterRentsch (Swatch Group) et Jean-Paul Voitchovski (Montres RolexSA), et au comité directeur parHanspeter Rentsch.11

Rapport d'activité 2008 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2009 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2003 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2007 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport annuel FH 2011 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport annuel FH 2000 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
14 janvier 2010 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
24 janvier 2013 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
13 janvier 2011 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Règlement SIP - Federation of the Swiss Watch Industry FH
rapport annuel 2007/2008 - Forum of Federations
Rapport - European Network of Legal Experts in the Non ...
rapport annuel 2007/2008 - Forum of Federations
Rapport annuel 2008-2009 - Forum of Federations
Rapport d'activité 2005 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport d'activité 2006 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Rapport annuel FH 2004 - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Nouvelle Revue FH - Federation of the Swiss Watch Industry FH
Knowledge Knowledge of the Swiss watch industry of the ... - WOSTEP
SES - L'industrie horlogère suisse en 2001 - Federation of the Swiss ...
Consultez la Revue No 1 du 12.01.12 - Federation of the Swiss ...
RappORT aNNUeL - The Shipping Federation of Canada
Rapport d'activité de Swiss Recycling
the finnish forest industry in the first half of 2002 - CTBA
Rapport d'activité 2002-2003 - Table de concertation du mouvement ...
Swiss Engineering UTS Rapport annuel - bei Swiss Engineering STV
Rapport d'activités 2010 - The National Commission on the Rights of ...
RAPPORT D´ACTIVITÉS 2010 - Assembly of European Regions
PRESENTATION DU RAPPORT MORALE A L ... - The Group of 77