L'apprentissage, mode d'emploi - CARIF - Ile de France

yij78.org

L'apprentissage, mode d'emploi - CARIF - Ile de France

Apprentissagemode d’emploiwww.iledefrance.fr


L’apprentissageQu’est ce que l’apprentissage ? .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3Tableau des formations et diplômes délivrés en apprentissage...........4/7Combien de temps l’apprentissage dure-t-il ?.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8Quelles conditions faut-il remplir pour devenir apprenti ? .. . . . . . . . . . . . . . . . 9Quelle est la marche à suivre ?. .....................................10À la fin du contrat, que se passe-t-il ?.................................12CFA, l’essentielQu’est-ce qu’un CFA, qui gère les CFA ?.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13Qui finance et contrôle les CFA ? .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14À quoi servent le tuteur pédagogique et le conseil de perfectionnement ?.. . 14Contrat d’apprentissage, mode d’emploiUn contrat à durée déterminée (CDD).................................15Une période d’essai, une durée du travail,un temps de repos, des congés payés..............................16/17Un salaire.....................................................18/19Un maître d’apprentissage..........................................20SommaireBien vivre son apprentissageRéussiteLe site web lesmetiers.net.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21La Bourse des contrats d’apprentissage (BCA) .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21La mobilité internationale. .........................................22Les Olympiades des métiers / La clef USB.............................23L’accessibilité.....................................................24Vie quotidienneLes aides financières. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31Le logement, une préoccupation bien réelle...........................32CitoyennetéLe Mémorial de la Shoah .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25Le Mémorial de Caen .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26Apprendre à respecter l’environnement.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26Jeunes Violences Écoute. ..........................................26La lutte contre les discriminations .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27Le Conseil régional des jeunes (CRJ) .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28SantéLe pass contraception / La prévention. ...............................29Les drogues.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30La nutrition. .....................................................30Culture et sportTick’Art.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32Les lycéens et apprentis au cinéma / ApprentiScènes...................33Des ateliers d’animation éducative pour les apprentis.. . . . . . . . . . . . . . . . . . 34Trophée de handball et cross de l’apprentissage........................342


L’apprentissage, un débutdans la vie professionnelleVOUS AVEZ CHOISI DE DEVENIR APPRENTI ? VOUS ALLEZFRANCHIR UNE ÉTAPE IMPORTANTE, PASSANT DU STATUTD’ÉLÈVE OU D’ÉTUDIANT À CELUI DE SALARIÉ D’UNEENTREPRISE, SUIVANT UNE FORMATION EN ALTERNANCEDANS UN CENTRE SPÉCIALISÉ : LE CENTRE DE FORMATIOND’APPRENTIS (CFA). REPÈRES…Qu’est-ce que l’apprentissage ?Une formation en alternance« Alternance » : la formation dispensée en situation de travail au seind’une entreprise est associée à une formation adaptée en centre deformation d’apprentis (CFA), ou à l’université si vous préparez un diplômede l’enseignement supérieur. Le rythme des cours est très différentde celui des cursus traditionnels. La durée de l’enseignement auCFA dépend du métier visé : au minimum 400 heures par an pour unniveau V (CAP). L’organisation de l’emploi du temps varie selon lesformations et les niveaux : les cours et travaux pratiques peuvent êtrerassemblés sur une semaine par mois, ou avoir lieu deux jours par semaine,par exemple.Un statut de salariéL’apprenti est embauché par un employeur : il est salarié. Il doit obéiraux règles en vigueur dans l’entreprise, mais il est protégé par le droitdu travail. En signant un contrat d’apprentissage, vous disposez d’unstatut particulier : votre employeur s’engage à vous former à votrefutur métier.Deux lieuxLa coopération est étroite entre l’entreprise dans laquelle vous êtessalarié et le centre de formation dont vous dépendez. Un apprenti partageson temps entre ces deux lieux. L’objectif de l’apprentissage est devous apporter une formation complète : il s’agit d’un double enseignement.L’enseignement en CFA est concrétisé par la pratique dansl’entreprise. À l’inverse, cette expérience est prise en compte dans laformation au CFA.L’apprentissage3


Formations et diplômes préparéspar la voie de l’apprentissageNIVEAU 5BAPAATBEPBEPACA NIV 5CAPCAPACSADIPMCTPBrevet d’aptitude professionnelleBrevet d’études professionnelles (voir encadré ci-contre)Brevet d’études professionnelles agricoleCertificat d’aptitude aux fonctions d’aide-soignanteCertificat d’aptitude professionnelleCertificat d’aptitude professionnelle agricoleCertificat de spécialisation agricoleDiplômeMention complémentaireTitre professionnelNIVEAU 4BAC PROBac professionnelBAC TECHNOBac technologiqueBEESBrevet d’État d’éducateur sportifBMABrevet des métiers d’artBPBrevet professionnelBTBrevet de technicienBTMBrevet technique des métiersCA NIV 4 Certificat d’aptitude de niveau 4CSACertificat de spécialisation agricoleDIPDiplômeDIP ÉTATDiplôme d’ÉtatMCMention complémentaireTPTitre professionnelNIVEAU 3BTSBTSACSADIPDIP ÉTATDMADUTTPBrevet de technicien supérieurBrevet de technicien supérieur agricoleCertificat de spécialisation agricoleDiplômeDiplôme d’ÉtatDiplôme des métiers d’artsDiplôme universitaire techniqueTitre professionnel4


NIVEAU 2BEESDIPDIP ÉTATLICENCELICENCE PROTPBrevet d’État d’éducateur sportifDiplômeDiplôme d’ÉtatLicenceLicence professionnelleTitre professionnelNIVEAU 1DIPDIP ÉTATINGMASTERMASTER PROTPDiplômeDiplôme d’ÉtatIngénieurMasterMaster professionnelTitre professionnelBEPLa mise en place du bac pro 3 ans entraîne la suppression desBEP, sauf dans deux secteurs :– sanitaire et social,– hôtellerie-restauration.L’apprentissage5


EmploiLexiqueDNTS Diplôme national detechnologie spécialiséeDEUST Diplôme d’études universitairesscientifiques et techniquesDUT Diplôme universitairede technologieBTS Brevet de technicien supérieurBTM Brevet techniquedes métiersBM Brevet des métiersBP Brevet professionnelCAP Certificat d’aptitude professionnelleCPA Classe préparatoireà l’apprentissageL’apprentissage7


Une initiation : lesclasses préparatoiresà l’apprentissage (CPA)À partir de 15 ans, pour vousinitier à un métier ou à ungroupe de métiers, vous pouvezvous orienter vers une CPA.À la fin de l’année scolaire,vous pourrez conclure uncontrat d’apprentissage pourpréparer un CAP.33Les jeunes en CPA ontun statut d’élève, et non desalarié. Ils peuvent effectuerdes stages en entreprise,mais ne sont pas rémunéréset bénéficient des vacancesscolaires.Combiende tempsl’apprentissagedure-t-il ?De six mois à trois ansLa durée de l’apprentissage dépend du temps nécessaire à la préparationdu diplôme souhaité. C’est la raison pour laquelle un contratd’apprentissage est toujours un contrat à durée déterminée (CDD), auminimum six mois et au maximum trois ans. Si vous visez plusieursdiplômes de même niveau ou de niveaux successifs, vous pouvezconclure des contrats d’apprentissage successifs, dans la même entrepriseou dans des entreprises différentes.Redoubler, c’est possibleSi vous ratez votre examen, vous pouvez prolonger votre contratd’apprentissage avec votre entreprise, avec son accord ou avec uneautre, pour tenter une deuxième fois d’obtenir votre diplôme. En casde redoublement , votre salaire n’est pas augmenté.Déjà étudiant ?Si vous avez déjà suivi une année d’études dans le cursus classique etsi vous désirez effectuer la deuxième année en apprentissage, c’estpossible : votre contrat sera alors réduit automatiquement à un an. Deplus, vous serez rémunéré comme si vous aviez déjà fait une premièreannée en apprentissage. Vous pouvez aussi obtenir une réduction de ladurée des études si vous possédez un diplôme ou un titre de niveauégal ou supérieur à celui que vous voulez préparer en apprentissage.∂ L’autorisation préalable (dérogation) de l’administration (rectorat)est indispensable dans tous les cas.8


Quelles conditions faut-il remplirpour devenir apprenti ?Avoir plus de 16 ans et moins de 26 ansPour devenir apprenti, il faut avoir au minimum 16 ans et au plus25 ans au moment de la signature du contrat. Ces limites d’âge sontapplicables à l’entrée en apprentissage, ce qui signifie que vous pouvezencore être apprenti à 27 ans ou plus. L’essentiel est d’avoir signévotre contrat d’apprentissage avant de fêter vos 26 ans. Mais si voussignez un contrat de trois ans l’année de vos 25 ans, vous resterez apprentijusqu’à 28 ans.Vous devez être apte physiquement à suivre votre formation et à exercerle métier que vous avez choisi. Comme tout salarié, vous devrezdonc passer une visite médicale d’embauche.Des limites strictes, mais…33Vous pouvez entrer enapprentissage avant 16 anssi vous avez terminé le premiercycle de l’enseignementsecondaire (collège), àcondition d’avoir 15 ansrévolus et avec une dérogationdu rectorat.Vous pouvez entrer enapprentissage au-dede vos 25 ans si :33vous étiez en apprentissageet vous visez un diplômesupérieur ;33vous êtes une personnehandicapée ;33votre formation vouspermettra de reprendre ou decréer une entreprise ;33vous avez subi une rupturede contrat (et ce n’était pasde votre faute) ou vous avezété malade.Faut-il avoir lanationalité française ?Non ! Si vous n’avez pas lanationalité française, vouspouvez devenir apprenti souscertaines conditions, quis’ajoutent aux conditions d’âge.Vous devez avoir l’autorisationde travailler à temps plein enFrance. Pour cela, vous devezavoir l’un des statuts suivants :33ressortissant de l’Unioneuropéenne ;33titulaire d’une cartede séjour de 10 ans (oudu certificat de résidencepour les Algériens) ;33titulaire d’une carte deséjour temporaire « salarié »ou « vie privée et familiale ».L’apprentissage9


Quelle est la marche à suivre ?Se préinscrire en CFA dès le printempsIl est conseillé de se préinscrire en CFA, que vous ayez ou non trouvéun employeur. Vous pourrez ainsi choisir une formation qui correspondexactement à votre projet professionnel, mais aussi réserver uneplace dans un CFA proche de chez vous, s’il en existe un qui prépare audiplôme que vous visez. Ne tardez pas pour effectuer cette démarche :il vaut mieux vous en occuper dès le printemps (avril-mai) pour mettretoutes les chances de votre côté.∂ Il n’y a pas de sélection à l’entrée en CFA, mais s’il n’y a plus de place,vous pouvez être renvoyé vers un autre établissement. Avec une préinscription,votre place est retenue jusqu’à ce que vous trouviez un employeur.∂ Vous ne pouvez pas commencer à travailler plus de trois mois avantet plus de trois mois après le début des cours au CFA.Signer un contrat d’apprentissageLa plupart des contrats d’apprentissage sont signés avec les entreprisesentre le 1 er juillet et le 30 novembre. Ces dates sont liées aux dates derentrées en CFA, calquées sur les rentrées scolaires et universitaires.∂ Attention ! C’est la date de signature du contrat, donc d’entrée dansl’entreprise, qui est prise en compte dans le calcul de la limite d’âge, etnon la date de début des cours.10


Quelques pistes et conseilspour trouver une entrepriseSi la recherche personnellereste le meilleur moyen pourtrouver un employeur, denombreux acteurs peuventvous apporter une aideprécieuse.33Le rôle du CFA : les CFA, ycompris ceux qui se trouventau sein des universités, sonten contact avec de nombreuxemployeurs. Votre CFA peutvous proposer une listed’entreprises susceptiblesd’embaucher un apprenti. Ildispose souvent d’annonceset peut même, dans certainscas, vous trouver un employeur.C’est tout l’intérêt d’unepréinscription en CFA.33Les organismes qui peuventvous accompagner :1 les missions locales (ML) ;1 les centres d’information etd’orientation (CIO) ;1 votre établissement scolaire ;1 les chambres de commerce,de métiers ou d’agriculture ;1 au sein du CFA, les« développeurs del’apprentissage » (unecentaine en Île-de-France).33Les candidaturesspontanées : n’hésitez pasà envoyer des lettres decandidature spontanée.L’apprentissage est trèsapprécié dans beaucoupd’entreprises. Votre lettre,si elle est bien formulée etsi elle met en avant de façonconvaincante vos motivations,a toutes les chances d’attirerl’attention de l’employeur.33Il est recommandé derespecter les règles d’usagepour la recherche d’un emploi :un CV bien présenté, une lettrede motivation bien rédigée,des idées claires sur votreorientation professionnelle,une tenue correcte pourl’entretien d’embauche…33Pour vous aider, la RégionÎle-de-France a mis en place undispositif d’accès àl’apprentissage, des « prépas »pour devenir apprenti. Vouspouvez bénéficier, notamment :1 des « techniques et recherched’entreprise » : vous bénéficiezpendant quatre jours d’aide etde conseils pour trouver votrenouvelle entreprise d’accueil ;1 des « passerelles courtes » :vous êtes accompagnéspendant trois mois jusqu’àl’obtention d’un nouveaucontrat ;1 du cycle aménagéd’apprentissage : sans contratavec une entreprise, vous nepouvez pas bénéficier du statutd’apprenti. Mais si vous voustrouvez sans contrat à la sortied’une passerelle, suite à unerupture de contrat ou un échecà l’examen, vous pouvezcontinuer votre formation sousstatut de stagiaire de laformation professionnelle. Celavous évite d’interrompre votreparcours et vous avez un anpour préparer votre retour enapprentissage et signer unnouveau contrat.L’apprentissage11


Se faire inscrire en CFAC’est votre employeur qui vous inscrira dans un CFA, après la signaturedu contrat d’apprentissage.∂ L’année scolaire (ou universitaire) en CFA démarre en général entrele début du mois de septembre et la fin du mois de novembre. Il existe,dans certains CFA ou pour quelques formations spécifiques qui s’étalentpar exemple sur dix-huit mois, des rentrées décalées qui peuventavoir lieu en janvier, au plus tard.À la fin du contrat, que se passe-t-il ?Vous pouvez choisir d’entrer sur le marché du travail. L’apprentissageest une voie performante en matière d’insertion professionnelle desjeunes, même dans un contexte économique difficile. La preuve : 71 %des apprentis trouvent un emploi dans les sept mois qui suivent la finde leur formation. Un apprenti sur deux est recruté par l’entreprise oùil a effectué son contrat.Vous pouvez aussi choisir de poursuivre vos études en apprentissageet signer un nouveau contrat pour préparer le diplôme de niveau supérieur.Pour vous y aider, la Région Île-de-France dispose d’une offrede formation qui propose des parcours du niveau CAP au niveaumaster.12


CFA : l’essentielPRIVÉS OU PUBLICS, LES CFA DISPENSENT UNE FORMATIONENTIÈREMENT GRATUITE, FINANCÉE PAR LA TAXED’APPRENTISSAGE ET DES SUBVENTIONS. EN ILE-DE-FRANCE,LEUR FONCTIONNEMENT EST CONTRÔLÉ PAR LE CONSEILRÉGIONAL, L’ÉTAT VEILLANT À LA QUALITÉ ET AU CONTENUDES FORMATIONS. UN AVANTAGE DU CFA : TOUT APPRENTIBÉNÉFICIE D’UN SUIVI PERSONNALISÉ PAR UN TUTEURPÉDAGOGIQUE.Qu’est-ce qu’un CFA ?Un CFA est un établissement dispensant une formation à des apprentis.Les jeunes y préparent des diplômes de l’enseignement secondaire(CAP, bac pro…) ou supérieur (BTS, DUT, licence professionnelle,master, titre d’ingénieur…). Les centres de formation d’apprentis sontspécialisés par secteurs professionnels ou interprofessionnels (secrétariat,informatique, comptabilité…).Qui gère les CFA ?Le plus souvent, les CFA sont créés et gérés par des organismes consulaires(chambre de commerce et d’industrie, chambre de métiers ouchambre d’agriculture), des syndicats professionnels ou des associations.Publics ou privés, la formation y est totalement gratuite pour lesapprentis. Certains CFA dépendent du ministère de l’Éducation nationaleou de l’Agriculture et sont rattachés à un lycée ou une université.D’autres ont été mis en place par des communes.CFA l’essentiel13


Qui finance et contrôle les CFA ?Les CFA bénéficient en premier lieu de la taxe d’apprentissage à laquellesont assujetties les entreprises. Ils peuvent également êtresubventionnés par les conseils régionaux. En Île-de-France, les CFAsont financés à 48 % par la taxe et à 36 % par la subvention régionaleenviron, 16 % provenant d’autres ressources. La Région a en chargele contrôle technique et financier des CFA. L’État, quant à lui, veilleà la qualité et au contenu des formations. Il existe au sein des rectoratsun service académique d’inspection de l’apprentissage (SAIA). Ceservice est chargé de contrôlerla formation des apprentis dansles entreprises où ils sont employés,d’une part, dans les CFA,d’autre part. Il n’est pas habilitéà intervenir dans les conflits dutravail : cette compétence relèvede l’Inspection du travail etdu conseil des prud’hommes. Sila formation que vous recevezdans votre entreprise est inexistanteou inadaptée, vous devezles contacter.À quoi sert le tuteurpédagogique ?Le tuteur pédagogique est l’homologue,au CFA, du maîtred’apprentissage dans l’entreprise. Sa mission : faire bénéficier l’apprentid’un suivi personnalisé. Il est ainsi amené à se rendre dans l’entreprisepour vérifier que les tâches qui vous sont confiées sont bienen adéquation avec le diplôme préparé. Au CFA, le tuteur pédagogiquecontrôle votre travail et votre présence en cours.Et le conseil de perfectionnement ?Le conseil de perfectionnement donne son avis et intervient sur l’organisationet le fonctionnement du CFA. Il est composé de représentantsdu conseil régional, de la direction du CFA, de l’inspection de l’apprentissage,de membres des syndicats patronaux et salariés, d’élus des formateurset des apprentis. En tant qu’apprenti, vous pouvez être élumais seulement si vous êtes majeur.14


Contrat d’apprentissage,mode d’emploiLE CONTRAT D’APPRENTISSAGE EST UN VÉRITABLE CONTRATDE TRAVAIL PASSÉ ENTRE L’EMPLOYEUR ET L’APPRENTI.L’EMPLOYEUR, PAR SA SIGNATURE, S’ENGAGE À TRANSMETTREÀ L’APPRENTI UNE FORMATION PRATIQUE ET COMPLÈTE,ET À L’INITIER À SON FUTUR MÉTIER ET À LA VIE ENENTREPRISE. CE CONTRAT DONNE À L’APPRENTI UN STATUTDE SALARIÉ À PART ENTIÈRE, AVEC LES DROITS ET LESOBLIGATIONS QUI S’Y RAPPORTENT ET… UN SALAIRE !Un contrat à durée déterminée (CDD)Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail qui obéit à des règlesparticulières. Il peut être établi par une entreprise privée ou publique(collectivité locale, administration, hôpital…). C’est toujours uncontrat à durée déterminée (CDD). Sa durée varie en fonction de laformation suivie et du diplôme préparé : le plus souvent de deux ans,sa durée peut être de un à trois ans. Il doit être obligatoirement rédigésur un formulaire dont le contenu a été défini par le Ministère du Travail,de la Solidarité et de la Fonction Publique. Le contrat d’apprentissageest signé par l’employeur et l’apprenti, si celui-ci est majeur. Sivous avez moins de 18 ans, votre représentant légal – la plupart dutemps, votre père ou votre mère – doit donner son accord. Il doit êtrevisé par le CFA. L’employeur doit envoyer le contrat au service d’enregistrement(CCI, chambre des métiers, ou chambre d’agriculture).Sécurité sociale et mutuelleApprenti, vous n’êtes plusaffilié à la Sécurité socialedes étudiants, ni à celle devos parents : vous dépendezdésormais du régime général,même si vous préparez undiplôme universitaire enapprentissage. En cas d’arrêtmaladie, vous bénéficiezd’indemnités journalières.Vous êtes également couverten cas d’accident du travail,comme les autres salariés.La Sécurité sociale nerembourse pas la totalitédes frais médicaux, ladifférence reste à la chargede l’assuré. Certainesentreprises adhèrent à unemutuelle pour l’ensemblede leurs salariés. Si ce n’estpas le cas, vous avez toutintérêt à souscrire à unemutuelle à titre individuel.Contrat d’apprentissage15


Une période d’essaiComme pour tous les salariés, le contratde l’apprenti comporte une périoded’essai. Elle est de deux mois, non renouvelable.Pendant ces deux mois,l’employeur ou l’apprenti peut mettrefin au contrat à tout moment. Dans cecas, personne n’a d’explication à fournir.En période d’essai, la rupture du contratpar l’employeur n’entraîne aucune indemnitéou prime de licenciement.L’employeur doit seulement vous verserle salaire correspondant au nombre de jours où vous avez effectivementtravaillé dans l’entreprise.∂ Si vous partez pendant votre période d’essai, vous devrez impérativementretrouver une place dans une entreprise au cours des deuxmois qui suivent, sinon vous ne pourrez pas continuer votre formationen apprentissage.∂ Si vous n’êtes pas satisfait de vos conditions de travail, si vous estimezque l’entreprise ne répond pas à ses engagements, parlez-en toujoursà votre tuteur pédagogique au CFA avant de démissionner. Si vosrevendications sont justifiées, le CFA peut vous aider à trouver uneautre entreprise, ainsi votre apprentissage ne sera pas interrompu.Une durée du travail…La durée légale du travail est, sauf accords particuliers,de 35 heures par semaine pour tous les salariés,y compris les apprentis, majeurs ou mineurs. Pourvous, cette durée hebdomadaire de travail comprendle temps passé en formation au CFA. Par exemple, sivous avez 16 heures de cours dans la semaine, vousne travaillerez que 19 heures en entreprise.∂ Les heures supplémentaires donnent droit à ce quel’on appelle un « repos compensateur », c’est-à-dire àun temps de repos supplémentaire. Selon leur nombreet les accords en vigueur, les heures supplémentairespeuvent être payées de 25 à 50 % de plus que lesalaire de base.∂ Votre employeur peut éventuellement vous demanderd’effectuer quelques heures supplémentaires,sans dépasser un total de 44 heures de travail hebdomadairepour les apprentis majeurs.∂ Les jeunes entre 16 et 18 ans ne peuvent pas faireplus de cinq heures supplémentaires par semaine.16


Ce que dit la loipour les mineurs33Les apprentis de moinsde 18 ans ne peuvent êtreemployés à un travail effectifde plus de 7 heures par jouret de 35 heures par semaine.33Après toute période detravail de 4 heures et demie,les jeunes doivent bénéficierd’une pause de 30 minutesconsécutives.33La durée du reposquotidien des jeunes demoins de 16 ans est de14 heures consécutives.33Les apprentis de moinsde 18 ans ne doivent pastravailler pendants les joursfériés légaux (25 décembre,8 mai, 14 juillet, etc.).33Le travail de nuit estinterdit entre 20 h 00 et 6 h 00pour les jeunes de moins de16 ans, entre 22 h 00 et 6 h 00pour les moins de 18 ans.À titre exceptionnel,l’inspecteur du travail peutaccorder des dérogationspour les établissementscommerciaux et ceux duspectacle.33Sous certaines conditions,le travail des apprentisboulangers peut être autoriséavant 6 h 00 et au plus tôt àpartir de 4 h 00 pour leurpermettre de participer à uncycle complet de fabricationdu pain.33Les travaux représentant undanger sont interdits auxjeunes salariés de moins de18 ans. D’autres tâches sontréglementées en raisonde leur pénibilité (port decharges, emploi aux étalagesextérieurs…).Un temps de repos…De 16 à 18 ans, vous avez droit à douze heures de repos consécutifs parjour. Un exemple : votre employeur vous libère un soir à 20 h 30 et vousdemande d’arriver le lendemain à 7 h 00. C’est illégal. Il ne peut pas vousdemander d’être présent avant 8 h 30 le lendemain matin. Vous devezbénéficier chaque semaine, de deux jours de congés qui se suivent.∂ Le dimanche reste en principe un jour de repos, mais il existe denombreuses dérogations, en particulier pour les secteurs du commerceet de l’artisanat. Un apprenti pâtissier peut travailler le dimanche etêtre de repos les lundi et mardi.Des congés payésComme tous les salariés, l’apprenti a droit à cinq semaines de congéspayés par an, soit 2,5 jours « ouvrables » par mois travaillé (tous lesjours de la semaine sont considérés comme ouvrables, sauf le jour deContrat d’apprentissage17


epos légal, en principe le dimanche). Un salarié qui a travaillé 12 moisa donc accumulé 30 jours ouvrables de congés. Le total ne correspondpourtant pas à six semaines, mais à cinq semaines de congés, le samediétant un jour ouvrable. Pour bénéficier de cinq semaines decongés payés, vous devez avoir effectué une année complète dansl’entreprise. La période de référence (celle qui est prise en comptepour le calcul des jours de congés) va du 1 er juin au 31 mai de l’annéesuivante, sauf exceptions. Normalement, si vous n’avez pas un and’ancienneté dans l’entreprise, vous ne pouvez pas prendre de congésavant la fin de la période de référence, en général avant le 31 mai.L’employeur peut, après avoir consulté les représentants du personnel,fixer une période pendant laquelle les salariés doivent prendreleurs congés annuels (elle doit être comprise entre le 1 er mai et le31 octobre). Si l’entreprise ferme deux semaines en été, l’employeurpeut décompter douze jours de congés payés à l’ensemble de ses salariés,donc aux apprentis, à condition de les avoir informés trois mois àl’avance des dates de fermeture.∂ Si vous avez moins de 21 ans au 30 avril de l’année en cours, vousavez droit à trente jours ouvrables de congés (soit cinq semaines)même si vous êtes dans l’entreprise depuis moins d’un an.Le congé pour examenTous les apprentis ont droità un congé de préparationaux examens de cinq joursouvrables. Si vous en faitesla demande, votre employeurest obligé de vous accorderces jours, et il doit vous lespayer. Il faut prendre cinqjours dans le mois qui précèdel’examen. Si votre CFAorganise pendant cette périodeune session spéciale depréparation et de révisionen vue de l’examen, vousdevez y participer.Un salaireLe salaire mensuel d’un apprenti est calculé en pourcentage du Smic(salaire minimum interprofessionnel de croissance) ou du salaire minimumde la convention collective de l’entreprise. Le pourcentage attribuévarie de 25 à 78 %, selon votre âge et le nombre d’années d’apprentissageeffectuées.∂ Le montant du Smic horaire brut est fixé, depuis le 1 er janvier 2010 à8,86 €, soit 1 343,77 € bruts mensuels sur la base de la durée légale de35 heures hebdomadaires.Salairenet minimumJusqu’à 17 ans 18 à 20 ans 21 ans et plus1 re année 25 % du Smic (335,94 €) 41 % du Smic (550,95 €) 53 % du Smic (712,20 €)2 e année 37 % du Smic (497,19 €) 49 % du Smic (658,45 €) 61 % du Smic (819,70 €)3 e année 53 % du Smic (712,20 €) 65 % du Smic (873,45 €) 78 % du Smic (1 048,14 €)18


∂ Le salaire de l’apprenti est augmenté à chaque passage dans unetranche d’âge supérieure, à partir du premier jour du mois qui suit sonanniversaire. Cette modification est prise en compte en cours d’année.∂ Le salaire de l’apprenti est augmenté à chaque passage d’une annéede formation à une autre (c’est la date d’anniversaire de signature ducontrat qui est prise en compte).∂ La convention collective de l’entreprise peut prévoir une rémunérationsupérieure.∂ Les apprentis ont droit aux mêmes avantages que ceux qui sont accordésaux autres salariés, comme les primes.∂ Lorsque l’apprenti est nourri et/ou logé, l’entreprise peut soustraireune partie de ces frais du salaire. Cette déduction pour avantages ennature doit être indiquée dans le contrat d’apprentissage. Elle est calculéeà partir d’un barème établi par les pouvoirs publics. L’employeurne peut pas déduire du salaire de l’apprenti plus de 75 % de ces montants.∂ Les salaires des apprentis, dans la limite d’un plafond fixé annuellement,ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.∂ Les années de formation en apprentissage comptent pour le calculdes années de cotisation en vue de la retraite.∂ Les parents d’un apprenti salarié, de moins de 21 ans et dont le salairene dépasse pas 55 % du Smic, conservent leurs droits aux allocationsfamiliales et au complément familial.Contrat d’apprentissage19


Quelques cas particuliers33Dans le secteur public,la rémunération verséeà l’apprenti est augmentéede 10 % s’il prépare un titreou diplôme de niveau IV,et de 20 % s’il prépare un titreou un diplôme de niveau III.33Pour les apprentishandicapés qui effectuentune année supplémentaire,la rémunération de celle-ciest majorée de 15 % parrapport à la grille.33Si vous préparez un diplômeconnexe ou une mentioncomplémentaire, vousbénéficiez aussi d’une haussede 15 % par rapport à l’annéeprécédente.33Si vous choisissezl’apprentissage à la fin d’uneannée passée dans unétablissement d’enseignementtechnologique, votre contratsera réduit à un an, mais vousrecevrez une rémunérationprévue pour une deuxièmeannée.33Si votre contrat est rompuau cours de votre deuxièmeannée d’apprentissage et quevous continuez chez un nouvelemployeur, vous perdrez votreancienneté et recevrez lesalaire prévu la premièreannée.Un maître d’apprentissageLe maître d’apprentissage est votre référent au sein de l’entreprise, homologuedu tuteur pédagogique en CFA. Il est responsable de votreformation pratique. Le maître d’apprentissage peut être le chef de l’entrepriseou un salarié à condition que l’un ou l’autre des critères suivantssoient respectés :• posséder un titre ou un diplôme d’un niveau équivalent à celui quevous préparez et avoir au moins trois ans d’expérience professionnelledans le métier ;• justifier d’au moins cinq ans d’expérience professionnelle et d’un niveauminimum de qualification.20


Bien vivre son apprentissageRéussiteORIENTATION, ENTRÉE EN APPRENTISSAGE, MOBILITÉINTERNATIONALE, TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LACOMMUNICATION, ACCESSIBILITÉ… LA RÉGION ILE-DE-FRANCEFACILITE LA RÉUSSITE DE TOUS LES APPRENTIES ET APPRENTISFRANCILIENS.Le site web lesmetiers.netEt votre avenir devient plus clair !lesmetiers.net est un site gratuit d’information sur les métiers et lesformations en Île-de-France conçu par la Région pour les jeunes de 12à 25 ans. lesmetiers.net propose en particulier plus de 440 fiches métiers,chacune accompagnée du témoignage vidéo d’un professionnelfilmé dans le cadre de son activité. lesmetiers.net répertorie aussi l’ensembledes formations initiales proposées en Île-de-France. Tous lesmois, lesmetiers.net organise un chat (discussion) thématique vouspermettant de discuter en direct pendant une heure avec deux invités :professionnels, formateurs, spécialistes… Chaque fois, un dossier surle domaine professionnel concerné est mis en ligne. Un service de réponseen ligne personnalisée est aussi mis gratuitement à votre disposition.Après vous être inscrit, posez votre question sur l’orientation,les métiers ou les formations en Île-de-France. Des conseillers d’orientation-psychologuesy répondront dans les 48 à 72 heures.∂www.lesmetiers.netBien vivre son apprentissage21


La mobilité internationaledes apprenties et apprentisPlus de 7 000 apprentieset apprentis franciliensen Europe et à l’international.33Eurostart : dix mois deformation dont six mois destage dans une entrepriseeuropéenne. Ce programme demobilité internationale desapprenties et apprentiss’appuie sur deux programmesrégionaux – « Mobil’Access »,« Passerelles courtes » – etsur le programme européenLeonardo.33L’aide régionale aux séjourscollectifs et individuels :Les CFA qui envoient leursélèves à l’étranger pourcompléter leur formation etreçoivent des élèves étrangers,bénéficient d’une subventiondu conseil régional d’Île-de-France pouvant représenterjusqu’à 80 % des dépenses.Les objectifs poursuivis sont :1 organiser des séjourscollectifs à caractèreprofessionnel des apprentisde niveaux secondaires ;1 inciter les apprentis à réaliserun stage individuel dans uneentreprise à l’étranger ;1 mettre en place des projetsde sections d’aide à la mobilitéeuropéenne des apprentis ;1 organiser des regroupementsprofessionnels des apprentisde niveaux supérieurs.Renseignez-vous auprès devotre CFA pour savoir s’il meten place ce type d’actions avecle soutien du conseil régionald’Île-de-France.33www.iledefrance.fr/apprentissage22


Les Olympiades des métiers :41 e finale nationaleà Paris en 2011Ces finales auront lieu les 3,4 et 5 février 2011 au Parcdes expositions de la portede Versailles. Plus de 800candidats venant de toutesles régions de France(métropolitaine et d’outremer),600 jurés, 1 000bénévoles seront présents,150 000 visiteurs sont attendus.Parmi ces 800 candidats,48 garçons et filles défendrontles couleurs de la RégionÎle-de-France. Les candidatsse mesurent sur plus de40 métiers, issus de différentsLa clé USBsecteurs professionnels (BTP,industrie, automobile, services,agriculture, alimentation,nouvelles technologies…).Ces finales permettrontd’informer et de communiquerfortement sur les métierset de valoriser les savoir-fairedes jeunes.Les finales nationales desOlympiades des métiers serontcouplées avec un salon desmétiers qui permettra au publicfrancilien de mieux connaîtreou découvrir les métiers etapportera réponses à leursquestions sur les formations.33www.worldskills-france.orgUn « cartable électronique » à l’entrée en CFALa Région Île-de-France fournit une clé USB à tous les nouveaux apprentisde première année de niveau V. Pour améliorer l’égalité d’accès au numérique,cette clé contient un bureau constitué de logiciels libres. Leconseil régional équipe ainsi les apprentis d’un véritable « cartable électronique». Au fil du temps, de nouvelles informations seront téléchargeablessur la clé : site jeunes en Île-de-France, information pour l’orientation,dispositifs régionaux de soutien aux projets…Chaque clé contient :• un « bureau mobile » : traitement de texte, tableur, navigateur… Tous ceslogiciels sont « libres », c’est-à-dire utilisables et diffusables gratuitementlégalement ;Bien vivre son apprentissage23


• un « cartable électronique » : un espace de stockagede vos informations personnelles ;• des liens pour découvrir ce que le conseil régionalvous propose sur le net : charte d’utilisation, moded’emploi, documents ou produits téléchargeables,accès au site lesmetiers.net, Tick’Art, le Centre régionald’information et de prévention du sida-Centred’information régional sur les drogues et les dépendances(Crips-Cirdd)…La clé peut être utilisée sur votre ordinateur personnelou au CFA avec l’autorisation de l’établissement.• Au branchement, une page d’accueil vous guide.• Si la clé ne fonctionne pas lors de sa première utilisation, contacter lesite www.emtec-internationalfr/cartable-numerique/idf.php ou appelerle 0820 825 333 (N° Indigo : 0,15 e/min).• www.campusb.fr : en accompagnement de la clé, ce portail offre lapossibilité de créer un espace en ligne personnalisé. En plus d’une informationdétaillée des logiciels, cet espace comporte un moteur derecherche, des liens et des sources d’information.L’accessibilitéDes apprenties et apprentis en situation de handicapmieux accueillis en CFALa Région Île-de-France participe à la gestion et à l’investissement desCFA, y compris, bien sûr, les établissements spécialisés dans l’accueildes apprentis handicapés.Le conseil régional peut subventionner les travaux permettant unemeilleure accessibilité des CFA. La Région subventionne l’achat parles CFA du matériel adapté aux élèves handicapés (ordinateur spécifiquepour malvoyants, mobilier scolaire adapté pour élèves en fauteuils,etc.)24


Vie quotidienneL’APPRENTISSAGE, COMME TOUTES LES ÉTUDES, REPRÉSENTEUN RÉEL EFFORT FINANCIER POUR LES APPRENTIES ETAPPRENTIS ET LEURS FAMILLES. LA RÉGION ILE-DE-FRANCECONSACRE D’IMPORTANTS MOYENS AUX AIDES FINANCIÈRES,FACTEUR D’ÉGALITÉ DES CHANCES ENTRE TOUtes LESFRANCILIENNES ET tous les FRANCILIENS.Les aides financièresUn forfait annuel global pour chaque apprentiLa Région Île-de-France verse un forfait annuel à chaque apprenti etapprentie au titre des aides à la restauration, au transport, à l’hébergement,à l’achat de livres et de documentations, ainsi qu’à l’achat del’équipement professionnel.∂ Les apprentis domiciliés à plus de 50 kilomètres de leur CFA bénéficientd’un forfait supplémentaire de 30 E.∂ Les apprentis qui préparent des diplômes nécessitant des équipementsplus coûteux bénéficient d’un forfait supplémentaire de 30 E.Bien vivre son apprentissage25


Niveau Vet préapprentisForfait annuelglobalRestauration Transport HébergementLivres/Documentation290 e 80 e 60 e 60 e 30 e 60eÉquipementprofessionnelNiveau IV 150 e 40 e 30 e 40 e 20 e 20eNiveaux I, II et III 75 e 25 e 20 e 30 e 0 e 0 e∂ La carte d’apprenti-étudiant des métiers vous est remise dès votreinscription en CFA. Elle vous donne droit à toutes les réductions habituelles: cinéma, musées, spectacles, transports…NB : En cas de rupture de contrat d’apprentissage, la carte d’apprentiétudiantdes métiers est restituée à l’établissement de formation.∂ Si votre CFA a passé une convention avec le Centre régional des œuvresuniversitaires et scolaires (Crous), votre carte d’apprenti-étudiant desmétiers peut vous donner accès aux restaurants universitaires.Le logement, unepréoccupation bien réelleSi vous n’habitez plus chezvos parents, vous avez droit àune allocation logement quelleque soit votre habitation :appartement, y compris encollocation, meublé, chambreen foyer de jeunes travailleursou en résidence universitaire…Une exception : votre chambreou votre appartementappartient à l’un de vos parentsou de vos grands-parents.Pour faire une demanded’allocation, il faut déposerun dossier à la caissed’allocations familiales (CAF)de votre lieu de résidence.Sur le site Internet de la CAFvous pouvez même calculer àl’avance le montant que vousallez recevoir : www.caf.frSi vous devez vous loger parvos propres moyens, vouspouvez envisager plusieurspistes :33les foyers de jeunestravailleurs : comme leur noml’indique, ils sont réservés auxouvriers, employés et apprentisâgés de 16 à 25 ans, auxrevenus modestes.Contactez l’Union des foyersde jeunes travailleurs,au 01 41 74 81 00 ;33les HLM (habitations à loyermodéré) : pour déposer unedemande de logement social(HLM), consultez le servicelogement de votre commune,ou contactez directementun organisme HLM de votreville ;33les résidencesuniversitaires : les chambresen cité universitaire peuventêtre accessibles, souscertaines conditions, auxapprentis qui préparentun diplôme universitaire.Renseignez-vous auprèsde l’université dans laquellevous êtes inscrit ;33les chambres meublées :elles disposent du mobilierde base, parfois mêmed’une petite cuisine équipée ;33la colocation : une solutionalternative à tester,sous réserve de trouverdes colocataires fiables.26


CitoyennetéLA RÉGION ILE-DE-FRANCE SOUTIENT DES ACTIONS DESENSIBILISATION CITOYENNES EN DIRECTION DES APPRENTIESET APPRENTIS FRANCILIENS, LUTTE CONTRE LA VIOLENCE ETTOUTES LES DISCRIMINATIONS, ET DONNE LA PAROLE À LAJEUNESSE AU SEIN D’UNE ASSEMBLÉE : LE CONSEIL RÉGIONALDES JEUNES.Le Mémorial de la ShoahUne réflexion sur l’instinct de mortComprendre comment la volonté d’exterminer un peuple – « génocide» – a pu naître au sein d’une nation moderne, l’Allemagne, enplein xx e siècle, pour éviter qu’une telle horreur se reproduise, tel estl’objectif poursuivi par l’association du Mémorial de la Shoah. Desactions du Mémorial sont soutenues par la Région Île-de-France afin de sensibiliser et informer les apprentis surl’histoire de la Shoah. Vous trouverez à l’association uneinformation sur tous les génocides de l’époque contemporaine,de l’Arménie au Rwanda. Pour les CFA, l’associationpropose des expositions itinérantes, des projectionsde films… Chaque année, des apprentis peuvent se rendreau camp d’Auschwitz-Birkenau (Oswiecim, Pologne). Desvisites sont également organisées au mont Valérien, à Suresnes(92), lieu de l’exécution, par les armées nazies, deplus d’un millier de combattants de la Résistance sur lesol français sous l’Occupation, et le régime totalitaire deVichy (1940-1944).∂ www.memorialdelashoah.orgLe Mémorial de CaenImaginer un monde de PaixLa Région Île-de-France entretient un partenariat privilégié avec leMémorial de Caen, musée de l’histoire du xx e siècle, de 1918 à nosjours. Le conseil régional veut aider les apprenties et apprentis franciliensà comprendre l’histoire contemporaine et à construire leurpropre avenir. Cette action du mémorial repose sur une conviction àla fois simple et forte : nous ne sommes pas que des spectateurs del’Histoire. Nous la construisons, nous la façonnons. Chacun d’entrenous contribue, à sa façon, à la fondation d’une relation de tolérancedurable entre les hommes.∂ www.memorial-caen.fr27


Apprendre à respecter l’environnementUne prise de conscience citoyenneLe respect de l’environnement ? Une partie intégrante de la citoyenneté! En partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrisede l’énergie (Ademe), la Région Île-de-France cherche à faire émergerou à renforcer une prise de conscience chez les jeunes. De nombreusesactions de sensibilisation sont menées en commun, telles les conférencessur des questions d’actualité : réchauffement de la planète,qualité de l’air, préservation de la ressource…∂ www.ademe.frJeunes Violences ÉcouteCombattre la violence, c’est aussi un acte citoyenChacun peut être victime ou témoin de racket, de harcèlement, deviolences physiques ou verbales. Au CFA, bien sûr, mais aussi dans lestransports en commun ou dans la rue. Il est impératif d’en parler pourne pas garder la souffrance pour soi. Mais on n’ose pas toujours le faire,on ne sait ni comment ni à qui en parler… C’est pour cette raison quela Région Île-de-France a créé le dispositif Jeunes Violences Écoute au0800 20 22 23. Un numéro Vert anonyme et gratuit pour que les victimesou les témoins de violences puissent être écoutés, aidés, orientéset soutenus par des professionnels. La violence existe. La solution poury faire face également : Jeunes Violences Écoute est à votre dispositionsept jours sur sept durant toute l’année.∂ www.jeunesviolencesecoute.frLa lutte contre les discriminationsEnsemble, combattons les inégalitésQu’est-ce qu’une « discrimination » ? Ce qu’en dit le Code pénal :« Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnesphysiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situationde famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leurpatronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiquesgénétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leurâge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leurappartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à uneethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (article 225-1). Lorsqu’elles se cumulent, les discriminations renforcent les inégalitéssociales. Les discriminations constituent des injustices qui nuisentà la vie en société. Elles touchent un grand nombre de Franciliennes et28


de Franciliens, en particulier les populations desquartiers en difficultés, dans l’accès à l’emploi, aulogement, à l’éducation, à la formation, aux loisirs,à la santé… et dans leurs relations avec lesinstitutions publiques. La Région Île-de-Francecontribue à la prévention et à la lutte contre lesdiscriminations, notamment en ce qui concernel’égalité entre les hommes et les femmes.∂ www.iledefrance.frLe Conseil régionaldes jeunes (CRJ)Jeunes de 15 à 23 ans, la Région Île-de-Francevous permet de vous exprimer et d’agirLe CRJ est un organe de consultation et de proposition mis en placepar la Région Île-de-France. Son rôle : faire connaître aux élus duconseil régional les véritables besoins et aspirations des 15-23 ans. Ilest composé de 140 membres, 70 filles et 70 garçons, tirés au sort pourdeux ans. Étudiants, salariés, chômeurs, apprentis, résidents des huitdépartements d’Île-de-France… donnent leurs avis sur les actions envisagéespar le conseil régional et soumettent leurs propres projets.∂ www.iledefrance.frListes électorales :inscrivez-vous !L’inscription est automatique :si vous avez 18 ans et que vousêtes de nationalité française,vous êtes inscrit d’office dansvotre commune de résidence.Attention ! il vaut mieux vérifierauprès de votre mairie – avantles élections ! – que vous êtesbien inscrit pour éviter lesmauvaises surprises le jourdu scrutin. Si vous n’êtespas inscrit sur les listesélectorales, il est toujourspossible de le faire en allantà la mairie, à tout momentde l’année. Mais attention !Vous devez être inscrit avantle 31 décembre pour pouvoirvoter l’année suivante. Si vousdéménagez, il faut alors vousinscrire à la mairie de votrenouveau domicile, mêmesi vous ne changez pas decommune.332012 : présidentielle(élection du président dela République pour 5 ans),législatives (électiondes députés pour 5 ans).332014 : municipales (électionpour 6 ans des membres duconseil municipal qui élisentle maire et ses adjoints).33www.interieur.gouv.frrubrique « Les élections ».29


SantéDE LA CONTRACEPTION À L’INFORMATION SUR LE SIDA,LES MALADIES TRANSMISSIBLES ET TOUTES LES DROGUES,EN PASSANT PAR LA NUTRITION : PAR SA POLITIQUE DEPRÉVENTION, LA RÉGION ILE-DE-FRANCE AIDE LES APPRENTIESET APPRENTIS FRANCILIENS À PRÉSERVER LEUR BIEN-ÊTRE,SOURCE D’ÉQUILIBRE.La contraceptionLe Centre régionald’informationet de préventiondu sida (Crips)Rendez-vous à Paris,rez-de-chaussée de la tourMontparnasse (14 e ), côtérue du Départ, face à lagare. Le Crips est gratuitet ouvert à tous, du mardiau vendredi, de 13 heures à19 heures.Le Pass contraceptionL’accès à la contraception, sans concertation parentale, est un droit pourles mineurs. Seulement, dans la réalité, les jeunes ayant besoin d’unecontraception régulière, en particulier, sont confrontés à différents obstacles(manque de confidentialité du circuit de remboursement, financement,méconnaissance…). Pour permettre à ces jeunes Francilienneset Franciliens d’accéder de façon anonyme et gratuite durant 3 à 6 moisà l’ensemble de l’offre contraceptive, au début de leur vie sexuelle et affective,la Région propose de mettre à leur disposition dans leur établissementscolaire un Pass comprenant différents coupons (consultation,prise de sang, analyses médicales, délivrance de tous contraceptifs pourtrois mois). Les élèves inscrits en classe de seconde ou niveau équivalentdans les lycées professionnels, CFA ou formation sanitaire et sociale enseront les bénéficiaires prioritaires, l’âge moyen du premier rapportsexuel étant de 17 ans. Environ 77 000 filles et 82 000 garçons pourraienten bénéficier au début de l’année 2011.∂ Plate-forme du Planning familial : 01 47 00 18 66La préventionSans les risques,l’amour est plus grandSida, hépatites, infections sexuellementtransmissibles… le préservatifreste le seul moyen de se protéger. Encas de doute, il faut consulter un médecinsans attendre. Même chose pourle test de dépistage du sida ou de l’hépatiteC : demandez conseil à votremédecin ou adressez-vous à l’une des56 consultations de dépistage et d’information,anonymes et gratuites(CDAG) en Île-de-France.∂ www.lecrips-idf.net30


Les droguesS’informer, c’est déjà se protégerAlcool, tabac, médicaments, cannabis, ecstasy, cocaïne… Vous vousinterrogez sur ces drogues et leurs effets, mais comme souvent dansces cas-là, vous ne savez pas à qui poser vos questions en touteconfiance. Adressez-vous à l’infirmière ou au médecin de votre CFA. Ilssont là pour vous écouter, vous répondre et vous conseiller, en touteconfidentialité bien sûr. La Région Île-de-France soutient l’action duComité régional d’information et de prévention du sida et des drogues(Crips) dans les CFA. Des séances d’information à la carte sur des sujetsessentiels comme le sida, la sexualité et l’usage des drogues sontnotamment proposées à tous les CFA qui le demandent. Sans languede bois et sans démagogie, ouvertes à tous et au débat, ces séancessont organisées pour que vous puissiez vous informer directementauprès des animateurs.∂ www.lecrips-idf.net∂ www.sida-info-service.org∂ www.drogues.gouv.frLa nutritionUne question d’équilibrePour se sentir bien au quotidien, il est essentiel de respecter quelquesrègles simples sur le plan alimentaire : manger sainement, faire troisrepas par jour, éviter le grignotage… La cantine du CFA vous garantitdes repas équilibrés, à condition toutefois de manger de tout et sansexcès. Les études scientifiques les plus sérieuses ont prouvé que lesrégimes ne servent à rien : en général, la personne retrouve son poidsd’avant le régime en quelques jours ou quelques semaines une fois lerégime terminé. Plus grave, ils sont mauvais pour l’organisme et doncpour votre santé. Si vous souhaitez perdre ou prendre du poids, adressez-vousà un professionnel, diététicien ou médecin. Méfiez-vous desrégimes proposés dans les magazines et évitez de sauter un repas. Enfin,n’oubliez surtout pas le petit déjeuner.∂ www.bioiledefrance.frBien vivreson apprentissage31


Les produits del’agriculture biologique :bons pour vous,bon pour l’environnementPour lier santé etenvironnement, la Fédérationnationale d’agriculturebiologique (FNAB) et leGroupement régional desagriculteurs biologiques(GAB) de l’Île-de-Franceaccompagnent les CFA qui lesouhaitent pour introduire desproduits issus de l’agriculturebiologique dans les repas.L’agriculture biologique esten effet la seule agricultureoù l’utilisation de produitschimiques (engrais, pesticides)et d’organismes génétiquementmodifiés (OGM) est totalementinterdite. Elle est ainsiconsidérée comme modèled’agriculture durable, carelle respecte les ressourcesnaturelles pour aujourd’hui etpour les générations futures.LE TICKET DÉCOUVERTES6 SORTIES01 41 850 890www.tickart.iledefrance.frCulture et sportTick’Art201 201 1Le bon réflexe pour vos sorties !Avec Tick’Art, la Région Île-de-France vous invite à découvrirdes milliers d’événements : concerts, théâtre, cinéma,expos… programmés dans les 700 salles partenaires.Pour 15 euros, chaque apprentie ou apprenti peut seprocurer un carnet (deux maximum par an) composéde 6 tickets :• 1 ticket « scènes » ;• 1 ticket « festival » ;• 1 ticket « livre » (bon d’achat de 8 euros) ;• 1 ticket « cinéma » ;• 1 ticket « expos-patrimoine » ;• 1 ticket « expos-patrimoine invité ».Profitez de cette offre unique pour découvrir les salles de spectacleou de cinéma, les librairies, les lieux d’expositions et de patrimoineà proximité de chez vous et sur tout le territoire francilien. Alors,ce week-end : ciné ? concert ? expo ? ou… les trois ?∂ www.tickart.fr ou 01 41 8 5 08 90€POUR1 532


Les lycéens et apprentis au cinémaUn accès privilégié aux chefs-d’œuvrede l’histoire du septième artLa Région Île-de-France, avec le Centre national de la cinématographie(CNC) et la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), vous donnela possibilité d’approfondir votre culture cinéphile. « Lycéens et apprentisau cinéma », c’est la possibilité de découvrir et d’analyser avecvotre classe et vos professeurs cinq chefs-d’œuvre de l’histoire du septièmeart. Les projections sont organisées sur le temps scolaire, dansune salle de cinéma partenaire du dispositif. Vous profiterez égalementde dossiers pédagogiques sur les films et leurs auteurs, et de rencontresavec des réalisateurs et des professionnels du cinéma.∂ www.iledefrance.fr/cultureApprentiScènesLes apprentis en mode artistes !Opération pédagogique et culturelle destinée à valoriser l’apprentissageet à favoriser le développement des compétences comportementalesdes apprentis franciliens, ApprentiScènes s’adresse à tous les apprentisde la Région Île-de-France, quels que soient leur niveau d’étude et lemétier qu’ils ont choisi. Il s’agit pour les apprentis de donner vie à leurmétier, à leur formation et à leurs préoccupations au travers de sketchesqu’ils ont eux-mêmes imaginés, écrits et mis en scène, et de participer àla création d’un événement grand public, sur la scène de l’Espace Pierre-Cardin, à Paris. Chaque soir, un spectacle différent mêlant humour etémotion est proposé au public ; chaque représentation est une occasionoriginale de voir les nombreuses facettes de l’apprentissage.Bien vivre son apprentissage33


Des ateliers d’animation éducativepour les apprentisCoordonnées desligues franciliennesde handballLigue Île-de-France Est34, rue Henri-Varagnat,93143 BONDY CEDEXTél. : 01 48 48 48 81Courriel : contact@lifehandball.comLigue Île-de-France Ouest13, allée Jacques-Brel,922240 MALAKOFFTél. : 01 46 44 87 68Courriel : liguepifo@wanadoo.frC’est un travail pédagogique culturel (théâtre, écriture, chant, danse,musique, peinture, cirque, photographie) proposé aux apprentis par leCFA. Le travail est encadré par un intervenant spécialisé et doit débouchersur une production réalisée par les jeunes et présentée au CFA. Ladurée des ateliers est comprise entre 30 et 150 heures maximum.Trophée de handball etcross de l’apprentissageDans le cadre du développement de la pratique sportive, la Régionsoutient le trophée de handball des CFA et le cross régional de l’apprentissage.L’Association nationale pour le développement du sport dans l’apprentissage(Andsa) organise de nombreuses manifestations sportivesà travers la France et permet à de nombreux jeunes apprentis de pratiquerune activité sportive et de s’approprier les valeurs du sport.∂ Site de l’Andsa : andsa.sport@voila.frCrédits photographiques de haut en bas, et de gauche à droite :Page 5 : Sophie Carlier/le Bar Floréal.photographie - Page 8 : André Lejarre/le Bar Floréal.photographie. Page 9 : Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie. Page 10 : Olivier Pasquiers/le Bar Floréal.photographie, Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie. Page 11 : Sophie Carlier/le Bar Floréal.photographie. Page 12 : Olivier Pasquiers/le Bar Floréal.photographie. Page 13 : Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie,Jean-Christophe Bardot/le Bar Floréal.photographie. Page 14 : François Bernard-Sugy/Région Île-de-France, Éric Facon/le Bar Floréal.photographie. Page 16 : Olivier Pasquiers/le Bar Floréal.photographie, Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie. Page 17 : Éric Facon/le Bar Floréal.photographie. Page 18 : Jean-Christophe Bardot/ le Bar Floréal.photographie, Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie.Page 20 : Hervé Dez/le Bar Floréal.photographie, Sophie Carlier/le Bar Floréal.photographie. Page 22 : Olivier Padquiers/le Bar Floréal.photographie Jean-Christophe Bardot/le Bar Floréal.photographie, Caroline Pottier/le Bar Floréal.photographie. Page 23 : Sophie Carlier/le Bar Floréal.photographie. Page 24 : D.R., Jacques Loïc/Photononstop. Page 25 : Hervé Dez/le Bar Floréal. photographie. Page 26 : D.R.Page 27 : Caroline Pottier/le Bar Floréal.photographie. Page 28 : Jean-François Bernard-Sugy/Région Île-de-France. Page 29 : Pierre-Emmanuel Weck/Région Île-de-France. Page 30 : Jean-Christophe Bardot/le Bar Floréal.photographie, Caroline Pottier/le Bar Floréal.photographie. Page 31 : David Grouard/PNR Oise-Pays de France, B. Raoux/IAU-îdF. Page 32 : Jean-Christophe Bardot/le Bar Floréal.photographie. Page 33 : Jean-Christophe Bardot/le Bar Floréal.photographie, Éric Facon/le Bar Floréal.photographie. Page 34 : ÉricFacon/le Bar Floréal. Photographie.34


Région Île-de-France - Unité développement - Septembre 2010 - Conception : Rampazzo & Associés - Impression : Imprimerie Morault.Photographies de couverture : © Olivier Pasquiers/le bar Floréal.photographie, Sophie Carlier/le bar Floréal.photographie.Conseil régional d’Île-de-FranceUnité développement142, rue du Bac75007 ParisDu lundi au vendredi de 9 h 00 à 19 h 00www.iledefrance.fr/apprentissagewww.iledefrance.fr/jeunesCe document a été réalisé sur du papier issu de forêts gérées durablement.

More magazines by this user
Similar magazines