Vivre Ensemble - Novembre 2012 - Créteil

ville.creteil.fr

Vivre Ensemble - Novembre 2012 - Créteil

DANS CE NUMÉROVIVRE ENSEMBLEPhoto : Michel EscuriolNovembre 2012N° 326Magazine d’informationde la Ville de CréteilPlace Salvador-AllendeTél. : 01 49 80 92 94Site Internet :www.ville-creteil.frRÉDACTION34, avenue de la France-Libre94000 CréteilTél. : 01 58 43 35 24information@ville-creteil.frDIRECTEUR DE LA PUBLICATIONLaurent Cathala.COMITÉ ÉDITORIALCharles Assouline, Jean-JacquesPorcheron, Dominique Nicolas,Bruno Helin, Delphine Melkonian.RÉDACTEUR EN CHEFOlivier Bouard.RÉDACTRICE EN CHEF ADJOINTEMarie Pralat-Grimaldi.RESPONSABLE DE RUBRIQUESNicolas Tournadre.RÉDACTION GRAPHIQUEValéry Onana.SECRÉTARIAT DE RÉDACTIONDominique Vivent.RÉDACTIONYvan Bernard, Grégory Curot,Estelle Ruet, Mylène Sacksick,Dominique Vivent.SERVICE PHOTOS-ARCHIVESLaëtitia Doutre, Michel Escuriol,Antoine Katarzynski, Jean-Michel Moglia.PUBLICITÉ : 01 58 43 35 24Novembre 2012 - N° 326LE NOUVEAUDES QUARTIERSARRAZINS-SUDImprimerie : ETC Yvetot.Ce numéro a été tiré à 45 000 exemplaires.DossierUn nouvel horizonpour le Mont-Mesly17Développement durableGraines d’écocitoyens… 29AlzheimerMiser sur l’accompagnement30ConservatoireLa maternelle des arts35Assises de la VilleParticipez au débat citoyen !.....16LogementsLe quartier des Sarrazins,côté sud....................................24UrbanismeBases d’orientationspour la requalificationdu Centre ancien.....................26Grand Paris ExpressLe Grand Parispasse par l’Échat......................28Économie sociale et solidairePour faire bouger les choses !....34ConcertDans la cour des grands..........39CinémaRegards argentinsThéâtreRoman(s) à succès3638R U B R I Q U E SLa Ville 4Le bloc-notes de Laurent Cathala 11Les actualités de Créteil 12Le Journal des Quartiers 31Sports 40Arts plastiques 44Médiathèques [La sélection] 45Expressions libres 46Cinémas [Les films de novembre] 50N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 3


La viLLeC’Re-cycl-artest le nom de l’exposition proposée parSharmila Roy à la MJC Club (01 48 99 75 40),du 12 au 30 novembre. Une invitation à jouer de sacréativité en donnant aux objets une seconde vie.“Autrefois, dit l’artiste, les gens recyclaient les objetspar nécessité. Aujourd’hui, après des années desurconsommation et l’amoncellement des déchetsengendré, nous voici en période de crise.”Le moment où jamais pour Sharmila de s’adonner àl’art du recyclage dans le bonheur d’une créativitéjoueuse et solidaire. Outre ses œuvres (tableaux etdessins), vous pourrez découvrir celles de ses invités: tapisseries en patchwork, sculptures en papiermâché, meubles en carton…Théâtre à villageÀParis dans les années 1930, dans le milieu desémigrés russes : Lida, femme mariée, rencontreun homme qui va peut-être bouleverser sa vie… Ainsicommence l’intrigue de Madame, pièce de NinaBerberova dans laquelle on retrouve la revendicationqui fut celle de toute sa vie : la nécessité d’aimer etd’être aimé au milieu de situations où le raffinementet le grotesque se côtoient avec humour dans unedanse qui nous fait perdre tous nos repères. Par laCie du Village à la MJC Village, les 16 et 17 novembreà 21h et le dimanche 18 à 16h. Prix desplaces : 10 € et 8 €. Réservation au 01 48 99 08 97.Sharmila RoyPhotos natureCurieux de natureet de photographie,l’association Nature& Société vous inviteà (re)découvrir lestechniques de prisesde vue des paysageset des petits sujets(insectes, batraciens,flore…). Contrôle dudiaphragme, des vitesses,de la lumière...vous mettrez enpratique vos connaissanceslors d’unesortie autour du lacde Créteil, animéepar deux passionnés.C’est le dimanche18 novembre à 9h àla Maison de la Nature.Participation : 10 €ou adhésion.Renseignements etinscriptions au01 48 98 98 03.PhotovisionVous êtes photographeamateur deplus de 18 ans etrésidez dans le Valde-Marne? Vouspouvez participerà la prochaine éditionde Photovision 94sur le thème“Faisons un rêve”.Les photos doiventêtre adressées avantle 8 décembre par mailà photovision94@mjccreteil.comou par courrier aucentre Rebérioux,27, avenue François-Mitterrand (tél. :01 41 94 18 15).Règlement disponiblesur www.photovision94.orgGymnastiquePour garder la forme, suivezles cours de gymnastique volontairedu Calm. Ils ont lieules lundis et jeudis (hors vacancesscolaires) au centreKennedy (18h-19h) et au gymnasede La Lévrière (20h-21h).Inscription sur place (certificatmédical obligatoire). Tarifunique de 125 € quel que soitle nombre de cours effectués.Tous renseignements auprèsde Bernadette (01 48 99 0250/06 13 16 78 64/formauxbernadette@yahoo.fr) ou deDanielle (01 42 07 10 83).Débat sur le logementL’association Solidarités Nouvellespour le Logement organiseune conférence-débat surle thème : “Mixité sociale : unremède au mal-logement ?”.Elle aura lieu le vendredi 30novembre de 20h30 à 22h30à la Maison départementaledes Syndicats, 11-13, ruedes Archives.Tango argentinSavoir danser le tango argentinfait partie de vos rêves ? Sachezque la MJC du Mont-Mesly(01 45 13 17 00) propose unstage d’initiation, le dimanche18 novembre de 17h à 20h.Participation : 18 € + adhésion.4 n ViVRe eNSeMbLe n° 326


Solidarité SyrieEn collaboration avec Orienthé,le centre Rebériouxconsacre le dimanche 18 novembreà la Syrie. Projectionà 15h de Pas à pas, un documentaired’Oussama Mohammadréalisé en 1978,mais qui reste un puissantmatériau pour comprendre laSyrie contemporaine ; cetteprojection sera suivie d’undébat avec le réalisateur.Chansons de la révolution syrienneà 16h30 avec Khaledal Jaramani et, à 17h30, unpot de l’amitié autour de produitsdu commerce équitable.L’association Souria-Houria(Syrie-Liberté) tiendra unstand et vous pourrez aussidécouvrir une expo photo dela révolution syrienne.Plus de renseignements au01 41 94 18 15.Restos du CœurLes Restaurants du Cœur,12, rue des Réfugniks, ouvrentleur campagne d’hiver,le lundi 26 novembre. Lesinscriptions ont lieu aux jourset horaires suivants : 12, 13,15, 16, 19, 20, 22 et 23 novembre,de 9h à 11h. Puis, àpartir du 26 novembre, tousles lundi, mardi, jeudi et vendredide 9h à 11h. Apporterjustificatifs de ressources etde charges. Tous renseignementsauprès de Françoiseau 06 82 68 14 13.Stages au ClubVous vous ennuyez ledimanche ? Rendezvoussans faute le dimanche25 novembreà la MJC Club où denombreuses activitésvous attendent. De10h à 13h : stage dethéâtre (tous niveaux,travail autour de lavoix). Tarifs : 18 €+adhésion (13 €) et15 €(adhérents). De10h à 11h30 : stagede danse country avecMarie- Pierre idda.Tarifs : 12 €+ adhésionet 10 €(adhérents).De 10h30 à 12h30 :stage de yoga avecSharmila. Tarifs : 17 €+ adhésion et 14 €(adhérents) . De 14hà 16h : stage de “Gymnastiquesérieusementludique” (accessible àtous). Tarifs : 14 € +adhésion et 12 €.Renseignements etinscriptions (avant le22 novembre) au01 48 99 75 40.Parents/enfantsVous êtes désireuxd’améliorer la relationavec votre enfant ? LaMJC du Mont-Meslypropose un atelieranimé par l’associationAu fil du temps où, dansune ambiance ludiqueet conviviale, vouspartagerez votre expérienceavec d’autres parents.C’est le dimanche18 novembre de 14h à16h. Participation : 12 €+ adhésion.inscription obligatoireau 01 45 13 17 00.acid rock, heavy blues,hip-hopCaroline RoseRed-LemonsSélection détonante pour la prochaine “Carteblanche” à la MJC Club, rue Charpy (01 48 9975 40) qui programme, vendredi 16 novembre à20h30, Andemik, Red-Lemons et Caroline Rose. Legroupe Andemik délivre un son rock, néo-metalavec un parfum des années 1980, de garage, depunk et des flow hip-hop, une couleur musicaleunique en France. Pour les Red-Lemons, le rockn’est pas mort, sa couleur est le rouge ! L’explosifquatuor parisien assène un puissant acid rock et unheavy blues aussi robuste que psychédélique. Seuleen scène, la charismatique chanteuse-guitariste,Caroline Rose, prend au metal et à la pop pour desmorceaux plein d’énergie et crée un univers entrerock et spectacle vivant qu’elle nomme “PowerPop”. Entrée : 5 € et 3 €.Messagers du cosmos…Àl’occasion de la Fête de la science, “D’unmonde à l’autre”, le prochain Café scientifiquedes bibliothécaires portera sur “Les mystères del’univers”. Samedi 24 novembre à 16h, à la bibliothèque-discothèquede la Maison des Arts, NathaliePalanque-Delabrouille, chercheur en cosmologie auCEA de Saclay, donnera une conférence-débat autourde son livre, Les Nouveaux Messagers du cosmos.Durant des millénaires, l’homme a observé leciel en se fiant aux seuls rayonnements lumineux.Or, d’autres messagers ont été récemment découverts…Une grande aventure à partager ! Entréelibre sur réservation au 01 43 77 51 61.n° 326 ViVRe eNSeMbLe n 5


LA VILLE“UÉcrits pour la fraternitén toit pour toi, un toit pour nous, un toit poureux”, c’est le thème de l’édition 2012-2013du concours organisé par la Ligue des droits del’Homme à l’intention des enfants et des jeunes (dela maternelle au lycée), mais aussi des individuels.Sont acceptées toutes les œuvres individuelles oucollectives : textes en prose ou en vers, scènes dethéâtre, chansons, DVD, œuvres graphiques, objets…Les œuvres doivent être remises avant le 2 avril2013. La remise locale des prix aura lieu en mai, laremise nationale en juin à Paris. Contacts : SectionLDH Créteil-Maisons-Alfort, Maison des Associations,1, rue François-Mauriac/ldh-creteil@ldh-france.org/06 28 33 70 41. Et aussi : www.ldh-france.org(rubrique concours) ou 01 56 55 51 08.DTziganes ou latino…anses tziganes, flamenco, claquettes et tango :un spectacle de danses par des professionnelsde chacune de ces disciplines vous attend au centreRebérioux, samedi 17 novembre à 17h. Il sera suivipar un atelier d’initiation ouvert au public, festif etconvivial, avant la clôture gourmande autour d’unbuffet. Entrée libre, réservation indispensable(nombre de places limité) au 01 41 94 18 15.Pour la Sainte-CécileEn l’honneur de sainteCécile, patronne desmusiciens, l’Orchestred’harmonie de laMusique de Créteildonnera deuxconcerts en l’égliseSaint-Christophe,vendredi 30 novembreà 20h30 et dimanche2 décembre à 15h. Auprogramme, un solode concert pour clarinette,interprété parRémy Duplouy, etdiverses pièces auxrythmes et styles enjoués.Sous la directionde Philippe-OlivierDevaux. Entrée libre.Tous renseignementssur le site http://musicreteil.jimdo.comDes planteset leurs secretsTout un après-mididédié aux plantes.C’est ce que vouspropose le centreMadeleine-Rebérioux(01 41 94 18 15),le samedi 17novembre. Une sortiebotanique vousemmèneraà la découverte des“Plantes vagabondesà Créteil”, de 13h30à 15h30. Puis, sile cœur vous en dit,vous pourrezpoursuivre parun atelier de phytothérapie,“Éveil àl’usage des planteset des huiles essentielles”,de 16h à 18h.Participation paranimation : 12 € +adhésion.Chanson françaiseRémo GaryProposé par La Cigale en partenariatavec le conservatoireMarcel-Dadi, un plateau partagépar Rémo Gary et ThomasPitiot, deux auteurs-interprètesqui enchanteront les amoureuxde la chanson française,le samedi 24 novembre à20h30 à l’auditorium duconservatoire. Alchimiste duverbe qui prend par l’émotion,Rémo Gary invite à des momentsintenses entre “coupsd’pied au cœur” et belle vendangede mots. Thomas Pitiotrevient avec une formule plusintime. La musicalité de sonnouveau spectacle accompagneavec richesse l’éclosiond’une chanson généreuse,tendre ou décapante. Places :15 € et 13 € (adhérents Cigale,MJC Village, professeurset parents d’élèves duconservatoire). Réservationvivement conseillée au01 49 80 53 06/contact@lacigaledecreteil.orgContre les discriminationsDans le cadre de sa luttecontre les discriminations, laMaison de la Solidarité, 1, rueAlbert-Doyen, vous invite à unthéâtre-forum animé par leThéâtre de l’Opprimé, jeudi 29novembre à partir de 19h30,sur le thème du racisme, duhandicap et de l’homophobie.Pour plus de renseignements,n’hésitez pas à contacter laMaison de la Solidarité au01 43 77 62 73/site Internet :www.mds.asso.fr. Entrée libre.© Philippe Petit6 n vivRE EnSEMblE N° 326


Balade à véloMétéo clémente ou maussade,enfourchez votre bicyclette! Samedi 10 novembre,l’association Place au Vélo àCréteil vous propose une baladeà travers Créteil, Saint-Maur, Bonneuil. Votre vélorévisé, rendez-vous à 15hplace de l’Église à Créteil.Les enfants sont sous lagarde des parents. Tousrenseignements auprès deMaurice au 01 48 98 05 48/06 58 35 19 18. Site Internet: http://mdb94.orgBridge Club de CréteilAvis aux amateurs ! Lescours de bridge ont repris. Ilreste encore des places endeuxième année et en perfectionnement(contact :Yannick Josselin au 06 1211 10 02). Sachez aussi quele Club fêtera Noël le 8 décembre.Au programme :deux tournois (un le matin etun l’après-midi), un repasconvivial, des cadeaux… Inscriptionset renseignementsau 01 78 54 34 07 ou parmail : bridgcreteil@yahoo.frBanquet des BretonsQu’on se le dise ! Letraditionnel banquetdes bretons aura lieule 24 novembre à20h30, à la salle desfêtes, 5, av. G.-Duhamel.Danses folkloriques,animation DJ,sans oublier la tombola,la soirée seragourmande et festive.Tarifs : 31 €, 26 €(adhérents), 17 €(- 12 ans). inscriptions :01 48 98 40 39/gildas.gaillard@gmail.comQuine auvergnateLes Amis du Massifcentral vous convientà leur grand loto, à14h, le dimanche 18novembre, 5, av. G.-Duhamel pour unmoment savoureux etconvivial, où de nombreuxproduits régionauxsont à gagner.Rens. auprès de Jean-Claude Chavignaud au06 79 19 50 39/jean-claude.chavignaud@laposte.netatelier-DébatL’association Justiceet Ville propose aux12-15 ans un atelierdébatsur “La justicedes mineurs”, mercredi21 novembre à14h30 à biblibleuets.La projection d’uncourt métrage réalisépar des jeunes deVilleneuve-Saint-Georges sera suivied’un débat. entréelibre sur réservationau 01 48 99 60 87.Tout un univers…enseignant depuis de nombreuses années à laMJC Village, Joël Pommot a été formé à l’écoleBoulle et aux Beaux-Arts de Paris. Ses peintures,pastels et dessins sont inspirés principalement degrandes scènes de batailles épiques ou de fêtesgrandioses dans de somptueux palais. Plus tendres,ses corps de femmes cuivrés, alanguis dans une pénombreintime… Découvrez l’univers de son stylelors de l’exposition présentée à la MJC Village(01 48 99 38 03) du 12 novembre au 1 er décembre.Vernissage le 16 novembre à 19h.Marionnettespour HalloweenÀl’occasion de Halloween, la Compagnie desInachevés invite les enfants de 5-11 ans à écouteret théâtraliser (avec l’aide de marionnettes à gaineset à tiges) le conte celtique, Le Hardi Petit Tailleur,ou comment vaincre la peur quand on est petit… Età la fin, dégustation de la tarte à la citrouille deM. Soussi… C’est le samedi 24 novembre de 15h à17h, au centre des Petit-Pré-Sablières, 43, rueMaurice-Déménitroux. Participation aux frais : 5 €(goûter offert). Gratuit pour les adhérents.Réservation obligatoire au 01 42 54 01 67 oucompagniedesinacheves@orange.fr.n° 326 ViVRe eNSeMbLe n 7


La viLLeTréteauxC’de noëlest sous le signe de l’outre-mer que la paroissede Notre-Dame de Créteil (2, rue André-Maurois) ouvrira, cette année, ses “Tréteaux deNoël”, le samedi 1 er décembre, de 14h à 18h, et ledimanche 2 (de 12h30 à 17h), dans l’espace paroissialde la cathédrale. Chants, contes, dégustationsd’outre-mer, table ouverte le dimanche dès 12h30,nombreux stands, brocante, fripe, livres… Petits etgrands sont attendus nombreux pour un moment departage et d’amitié.aux trésors d’ali Babanoter sur vos agendas le dimanche 25 novembre. CeÀ jour-là, de 11h à 18h, se tiendra au gymnase issaurat,rue Pasteur-vallery-Radot, la grande Foire aux Jeux etJouets organisée par la Cristol’Ludo et la MJC Club,avec le concours de nombreux partenaires. L’occasionde troquer, acquérir et vendre des jeux et jouets de qualitéà des prix d’occasion. Un espace restauration seraassuré par l’association “entre Parents” et des animationsludiques seront proposées tout l’après-midi. Lesexposants doivent s’inscrire auprès de la Cristol’Ludo(01 42 07 58 54) ou de la MJC Club (01 48 99 75 40).Participation : 6 € pour les Cristoliens, 12 € pour lesnon-Cristoliens + un jouet ou un jeu en bon état.Reprise des jam !Les jam reprennent à laMJC Club, rue Charpy.et pour le premierrendez-vous de la saison,la MJC a invité leconservatoire Marcel-Dadi : richesse de répertoiregarantie ! C’estle lundi 3 décembre à20h30. Tarifs spectateurs: 3 € et 1,50 €.Pour ceux qui veulentpasser sur scène, inscriptionsur liste auprèsde Delphine Jeanneretau 01 48 99 75 40/56ou jdelphine@clubdecreteil.asso.frChant lyriqueL’Association Filleset Fils de la Républiqueet le centre desPetit-Pré-Sablièrespoursuivent leuratelier de chantlyrique pour adultes,le mercredi de 18h30à 20h30, au 43, rueMaurice-Déménitroux.Gratuit et ouvertà tous (aucuneconnaissance musicaleparticulière n’estrequise), cet atelier estdirigé par la mezzosopranoMalikabellaribi-Le Moal.L’objectif : formerun chœur et montersur scène aux côtésde professionnels(solistes, musiciens)pour les représentationsde l’opéraSamson et Dalila deCamille Saint-Saëns.Renseignementset inscriptions au01 42 07 01 38/ffrsalih@aol.comLa FabriqueLa Fabrique est un atelier bimestrielde loisirs créatifs(tout public) animé par les bibliothécaires.Le prochainportera sur l’origami. Rendezvousle mercredi 14 novembrede 14h à 17h à lamédiathèque de la Croixdes-Mèches.Inscriptions au01 42 07 62 82.Odeurs de vieLa place des odeurs dans notrevie sera au centre de la prochainesoirée Espace, le vendredi16 novembre à partir de 19h,au local du secteur Sud, 2, alléePierre-d’Olivet. On n’y faitpas attention, mais un mondesans odeurs est un mondesans vie ! Et à chacun d’ailleurs,sa préférée. L’échange se feraà partir d’un panel varié et onverra comment des odeurspeuvent redonner goût à la vieet rétablir une communication,notamment avec les malades.Il n’est pas interdit d’apporterson odeur ou son parfum pré -féré… Comme d’habitude, lasoirée débutera par une restaurationconviviale, chacun apportantboissons ou plats de sonchoix. Contact : Marie-ThérèseEsneault (06 76 00 23 68).8 n ViVRe eNSeMbLe n° 326


TéléthonLa 26 e édition du Téléthonaura lieu les 8 et 9 décembre.Le Comité des fêtes de Créteil,les Pompiers, l’associationItinéraires et Rencontresinvitent les Cristoliens à semobiliser. Rendez-vous aucentre commercial Créteil Soleil,le samedi 8 de 9h à 19het le dimanche 9, de 13h à20h. Une urne recevra lesdons, des objets seront misen vente au profit de l’AFM etles Pompiers assurerontl’animation. Les bénévolesqui souhaiteraient participerà la tenue des stands peuventse faire connaître auprès deHenriette Houis (01 42 07 9361/06 81 77 15 05 ou parmail : henriette.houis@neuf.fr).Nichoir à idéesUn mercredi par mois, de14h30 à 16h30, Nature & Sociétépropose un atelier aux 6-12 ans. Celui du 21 novembresera consacré aux “Petitesbêtes”. Ce mois-ci, en effet,la Maison de la Nature accueillede nombreux colocatairesà 6, 8 ou 1000 pattes.Des bricoleurs sont attenduspour installer au mieux cesnouveaux locataires que lesenfants pourront manipuler,approcher, identifier pour endécouvrir les spécificités. Tarifs: 6 €/formule “Migrateur”(1 atelier) et 20 €/formule“Nicheur” (4 ateliers). Inscriptionset renseignements au01 48 98 98 03.Paroisse réforméeLa paroisse réforméede Charenton-Créteila repris ses activitésau centre paroissial,113, rue du Général-Leclerc à Créteil.Tous les deuxièmesdimanches du mois,le culte a lieu à 10h30,avec la participationdu groupe musical“Les Trompettesd’Argent”.espace Parole FamillesL’associationActions-H, engagéedans le soutien etl’aide aux personneshandicapées, proposeaux familles ayantun enfant ou un adulteprésentant un handicapmental, moteuret/ou psychique destemps d’échanges,“espace ParoleFamilles”, animés pardes professionnels,qui leur permettentde partager leurquotidien, leurquestionnement etleur vécu autour dethèmes précis. ÀCréteil, ces rencontresont lieu à la MJCVillage, 57, rue duGénéral-Leclerc,le samedi de 10h à12h30. Prochainesdates : le 24 novembre(“Accompagnerl’intimité de sonenfant handicapé”)et le 15 décembre(“Le handicap etle regard des autres”).Contact : espaceparolefamilles@laposte.net ou 01 45 16 80 00.Le Japonà Chenevieren novembre, le Japon envahit l’hôpital Albert-Chenevier (40, rue de Mesly). Lectures, documentaires,spectacle jeune public des TasukiRangers, atelier d’ikebana (art floral), cérémoniedu thé, concert… se succéderont du 12 au 17 novembreà l’occasion de la manifestation “Carteblanche”, initiée par la médiathèque et le servicesocioculturel de l’hôpital. Hormis la cérémonie duthé (sur inscription), tous les spectacles et animationsauront lieu à la salle Arc-en-Ciel. Et, du 19 au30 novembre, une exposition de photographies deMarie Flizot sera présentée au self et dans la médiathèque.Entrée libre. Plus de renseignements au 01 49813131, poste 18 282/merielle.merine@ach.aphp.frJeune publicLa Barbe BleueCe mois-ci, à la Maison des Arts, la Cie La Cordonneriefrappera deux fois… Mercredi 14 à 14h30,elle présentera La Barbe Bleue (à partir de 6 ans),une interprétation décalée et poétique du célèbreconte de Perrault. Le film muet et en couleurs deSamuel Hercule est porté par une musique originalejouée en direct et par les voix des comédiens quis’immiscent en chuchotant dans la pensée despersonnages. Ciné-spectacle aussi avec (Super)Hamlet qui, samedi 17 novembre à 20h, éveillera lejeune public (à partir de 8 ans) aux grands thèmessheakspeariens dans une version épurée, maisenvoûtante, accompagnée du bruit des vagues quise fracassent, des chocs d’épée bruités, de musiqueet de voix. Réservations au 01 45 13 19 19.© Laurent Comben° 326 ViVRe eNSeMbLe n 9


La viLLeBonome moelleux de la ouate, le son du papier, la“L sensation tactile de l’eau et des pigments…”La Cie Senso Tempo présente Bonom, un spectaclede danse (public dès 2 ans) ou une rencontrephysique et sensorielle entre le corps, la matière etla couleur. C’est le mercredi 28 novembre à 10h à laMJC Club (01 48 99 75 40).noël des enfants dedemandeurs d’emploiComme chaque année, le Centre communal d’actionsociale (CCAS) a décidé d’apporter sa contributionau Noël des enfants de demandeurs d’emploi.CONDITIONS REQUISESn Disposer d’un domicile stable sur la commune.n Avoir des enfants à charge de moins de 14 ans.n Être inscrit au Pôle Emploi au mois d’octobre 2012.n Avoir des ressources familiales, loyer déduit, inférieuresà : 1146 €/mois pour 1 ou 2 enfants ; 1266 € /mois pour 3 ou 4 enfants ; 1364 €/mois pour 5 enfantset plus.La demande doit être déposée à l’hôtel de ville(guichets 8-9) ou dans l’un des relais-mairie, du 19novembre au 7 décembre.PIÈCES À FOURNIRn Livret de famille.n Avis de situation ou avis de paiement du PôleEmploi pour le mois d’octobre 2012.n Justificatifs de revenus du conjoint et de tout autrerevenu éventuel.n Attestation récente de la Caisse d’allocations familiales.n Avis d’imposition ou de non-imposition sur le revenu2011.n Quittance de loyer (ou échéancier de crédit immobilierpour les propriétaires).n Pour les personnes hébergées : attestation del’hébergeant+ quittance de loyer.MONTANT DE L’AIDE35 € versés sous forme de chèques d’accompagnementpersonnalisé.Conférence musiqueLa musique médiévale enFrance est peu connue, maissans elle et ses richesses,celle de la Renaissance n’auraitpu advenir. Elle sera l’objetde la prochaine conférenceanimée par Fançoise Viet-Bernadat, le samedi 1 er décembreà 16h à la MJC Village(01 48 99 38 03). Participation: 6 € et 4 € (adhérents).Bourse aux jouetsL’association ERF 113, 113,rue du Général-Leclerc (CréteilVillage), organise sa traditionnellebourse aux jouets, lesamedi 17 novembre, de 14hà 18h. Pour la réservationd’un stand (la date limite estle 12 novembre), il faut appelerle 01 48 98 98 70. Prix destables : 10 € à l’intérieur et 6 €à l’extérieur. Venez nombreuxà cette manifestation chaleureuseet conviviale !Des liseurs bénévolesL’association “Lire et Fairelire” recrute sur Créteil desbénévoles de plus de 50 anspour des lectures à haute voixdans des structures éducatives.Merci de contacter YvesCholet au 01 48 99 20 82.URGenCeSw Police-Urgences : 17w Pompiers :18 ou 112 [portable]w Urgences Police etPompiers(personnes sourdes etmalentendantes) : 114(uniquement par Faxou SMS)w Sami : 15Consultations médicalessur rendez-vous au 115,avenue du Gal-de-Gaulle,du lundi au vendredi de20h à minuit, le samedide 16h à minuit, ledimanche et les joursfériés de 8h à minuit.w Samu : 15 ou01 45 17 95 00Urgences hospitalièresPHaRMaCieS De GaRDeDimanche 11w Pagneux-KiefferCentre cial Échat92, av. du Gal-de-GaulleTél. : 01 43 39 91 14Dimanche 18w Faucher186, rue du Gal-LeclercTél. : 01 42 07 32 58Dimanche 25w Guoi1, place de l’AbbayeTél. : 01 43 77 56 26Dimanche 2 décembrew Ratovondriaka48, rue du Gal-LeclercTél. : 01 42 07 18 7710 n ViVRe eNSeMbLe n° 326


Le bloc-notes de Laurent CathalaUN NOUVEL HORIZON POUR LE MONT-MESLYLorsque la société Icade a mis en vente son parclocatif, il ne pouvait être question, pour la Ville, delaisser partir à la découpe le patrimoine social duMont-Mesly. Pour préserver la cohérence de cet ensembleet les intérêts des habitants, il fallait rétablirune gestion de proximité soucieuse du bien collectifet insuffler une dynamique nouvelle. En se portantacquéreurs, la Semic, l’OPH de Créteil et Valophisont pris l’engagement de porter avec nous cettegrande ambition pour le Mont-Mesly.Malgré les aléas du financement de l’État, d’importantstravaux de réhabilitation ont aussitôt commencésur les voiries, les façades, les halls d’immeubles. Dèsle printemps, la rénovation des Motteaux et desimmeubles de la place de l’Abbaye sera achevée et, àterme, c’est tout le paysage urbain qui sera remodeléen tenant compte des plus hautes exigences environnementales.Cette opération de renouvellementurbain touche aussi les équipements : les élèves ducollège Laplace ont pu, dès la rentrée, intégrer uncollège tout neuf, confortable et écologique, réalisépar le Conseil général, et le chantier de la grandemédiathèque progresse à grands pas. La réorganisationdu marché et des commerces de proximité, unemeilleure desserte grâce à l’arrivée de la ligne de busrapide TVM Est, la modernisation des réseauxd’énergie et de chauffage urbain, tout cela participed’une volonté de transformer profondément levisage du Mont-Mesly. Cette perspective se réaliseraavec plus de force et de qualité, si elle se prolongedans un cadre juridique plus adapté à travers l’Anru.Les habitants sont, bien sûr, étroitement associés àce projet de grande ampleur qui sera débattu enréunion publique, le 5 décembre prochain.LE VIVRE ENSEMBLE : NOTRE RICHESSELe “vivre ensemble” est une réalité en France. Lasolidarité, le dialogue entre les générations, la tolérance,le respect de la liberté individuelle sont bien présentsdans nos villes, au sein des entreprises et des administrations,à l’école et, bien sûr, dans les familles,recomposées ou non. Mais la montée des crispations,des tentations de repli est perceptible dans cettepériode de crise économique qui touche toute lazone euro. Face aux difficultés, la tentation est grandede rechercher des boucs émissaires et je m’indigned’entendre certains désigner à la vindicte publiquetelle ou telle catégorie de la population. Chacun saitoù peuvent conduire de telles dérives.Au moment où plusieurs cellules terroristes sontdémantelées dans notre pays, il est bon de rappelerque le “vivre ensemble” est un combat de chaquejour. C’est pourquoi il faut agir dans tous les domainesd’intervention de la politique publique pour que chacunpuisse trouver sa place au sein de l’espace commun,sans préjugés, sans discriminations, dans la fraternitéet le respect de l’autre qui met chaque citoyen sur unpied d’égalité. Ce cheminement exige les efforts detous, mais c’est aussi un enrichissement permanent,un moteur pour aller de l’avant et préparer un avenirplus juste à nos enfants. C’est sur ce thème du “vivreensemble” que se tiendront nos Assises de la Ville,en avril prochain. D’ores et déjà, le débat est lancé etj’invite chacun à y participer.UN NOUVEAU QUARTIER AUX “SARRAZINS-SUD”Je me réjouis que le logement social soit à nouveauune priorité du gouvernement, car c’est bien le rôlede l’action publique que de répondre aux besoinsfondamentaux des citoyens. À Créteil, nous n’avonspas attendu d’être sous la menace de pénalités pourengager une politique volontariste de constructionde logements, avec le souci de concilier qualité, mixitéet exigence environnementale. Le nouveau quartier“Sarrazins-Sud” en est une illustration. Les programmesen cours de réalisation par différents opérateurspublics et privés proposent une offre équilibrée delogements locatifs et en accession à la propriété.Les voiries, le traitement paysager, la hauteur desimmeubles ont été étudiés pour une intégration harmonieusedans le tissu urbain de ce secteur sud qui,avec l’arrivée du métro et du TCSP, connaît un nouvelessor. À proximité immédiate de zones d’activitériches en emplois qualifiés, ces réalisations intéresserontnotamment les jeunes actifs. Les premiers habitantss’installent déjà et ce sont, à terme, près de 800logements neufs qui seront livrés, augmentant l’offrede logements diversifiés dans notre ville.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 11


ACTUALITÉSIntervention de Laurent Cathala à l’Assemblée nationalesur le logement“Lundi 24 septembre, le député-maire de Créteil est intervenulors de la discussion générale sur le “Projet de loi relatif à lamobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcementdes obligations de production de logement social”.Madame la présidente, Madame la ministre, mes chers collègues,la crise du logement n’a cessé de s’aggraver au cours des dernièresdécennies. Les chiffres du mal-logement, connus de touteset de tous dans cet hémicycle, sont inacceptables :1,7 million de demandes de logements sociaux sont en attente,3,6 millions de personnes ne sont pas logées ou le sont mal et,au total, près de dix millions de nos concitoyens sont affectés parla crise du logement. La vie quotidienne de nos concitoyens estdonc très fortement fragilisée par l’angoisse de ne pas accéder aulogement ou, tout simplement, par la peur de se retrouver à la rue.Réussir l’intégration des personnes en difficultéOr, nous savons tous que, pour réussir l’intégration de personnesen difficulté, il faut à la fois des revenus, un toit et de la reconnaissance.Aujourd’hui, ces conditions, le plus souvent, sont loin d’êtreréunies. Cette situation ne résulte pas de causes extérieures, maisbien de mauvais choix politiques ou, tout simplement, d’absencede volonté politique. La stratégie du «tous propriétaires» s’estsoldée par un échec. Par charité, M. Apparu, je ne parlerai pas dela maison à 100 000 € de M. Borloo. Il en résulte que les plusfragiles sont restés au bord du chemin. J’en veux pour preuve ledésengagement financier de l’État en direction du logement.Se loger : un droit fondamentalCe financement, au cours de la dernière décennie, est tombé àson niveau le plus bas depuis trente ans. Or, chacune et chacunen conviendra, le logement n’est pas un bien comme un autre. Seloger n’est pas un choix, c’est une nécessité, c’est un droit fondamental.Le mal-logement, dans toutes ses dimensions que sontl’absence de domicile, les surfaces trop exiguës, les loyers élevéset l’habitat indigne, est la première des exclusions. Facteur demarginalisation, il nourrit toutes les autres et les aggrave.La crise économique qui perdure approfondit cette situation. Nous savons,Madame la ministre, que vous en êtes consciente. Le projet deloi que vous nous présentez aujourd’hui est la première étape du dispositifvoulu par le président de la République pour résorber la crisedu logement. L’enjeu de la loi, c’est l’engagement de l’État et des collectivitéslocales au service de la cohésion nationale.Veiller à l’égalité de traitement des territoiresPour répondre à l’urgence, l’État mobilise le foncier public et lescollectivités territoriales sont conduites à assumer leurs responsabilités.Et votre rôle, Madame la ministre, est incontestablementde veiller à l’égalité de traitement des territoires. Plusieursécueils me semblent toutefois devoir être évités. Lors de la cessiondes terrains appartenant à l’État et à ses opérateurs, tous12 n VIVRE ENSEMBLE N° 326les instruments de contrôle devront être mis en œuvre pour quela décote accordée aux acquéreurs soit effectivement répercutéesur la diversification de l’offre et sur le montant des loyers.La satisfaction des besoins sociaux résultant de la constructionde logements, si essentielle soit-elle, ne doit toutefois pas selimiter à des loyers modérés. Encore faut-il construire sur desterrains bien desservis et correctement équipés. La constructionmassive de logements ne peut ignorer l’exigence d’un cadrede vie épanouissant pour tous.C’est pourquoi nous souhaitons que le Gouvernement tienne sesengagements pour faciliter la création des équipements publicstels que les écoles, les crèches et les centres sociaux, dont laconstruction est rendue nécessaire par l’accroissement du parcde logements. Nous saluons les dispositions contraignantes et lessanctions financières alourdies au regard de la loi SRU. Elles devraienttoutefois être accompagnées, à travers les dispositifs depéréquation entre communes, d’une prise en compte du nombrede logements sociaux hors Dotation de solidarité urbaine (DSU).Un facteur de cohésion socialeEnfin, il nous faudra mener une véritable bataille culturelle pourréhabiliter le logement social aux yeux de nos concitoyens. Fortde mon expérience de maire d’une commune qui accueille surson territoire plus de 48% de logements sociaux, je peux témoignerdu fait que le logement social peut être, non seulementbeau d’un point de vue architectural, mais aussi et surtoutfacteur de cohésion sociale d’une ville. Le logement social n’estpas et ne doit pas être synonyme de difficultés. Il est accessibleà 70% de nos concitoyens. Une politique concertée de peuplemententre bailleurs, associations et élus est garante d’harmonie,de mixité sociale et d’enrichissement culturel réciproque.Le cadre bâti peut déterminer les conditions de vie, il ne peutrésoudre tous les problèmes sociaux.Votre projet, Madame la ministre, est donc un premier acte fortpour renforcer la cohésion nationale et cimenter notre pacterépublicain. Notre soutien vous est acquis.”


Village sécuritéroutièreQuel est l’impact d’une collisionen scooter ? Quel estl’angle mort depuis le siègedu conducteur d’un camion ?Quelle signalisation respecterà vélo ? Le 18 octobredernier, au Parc de la Brèche,des centaines d’élèves ontété sensibilisés aux dangersde la route grâce aux animationsdu “Village sécurité routière”,installé par la Préfecturedu Val-de-Marne et laVille de Créteil.Marche active contre le cancerPatients, familles, personnel du groupe hospitalier Henri-Mondor,sportifs, Cristoliens venus s’informer… La deuxième édition duMarchathon Calipsso, le 6 octobre dernier, a rencontré un vifsuccès, tant pour la course de 4,2 km autour du lac que pour lesstands de prévention et de dépistages gratuits. Initiée en 2011par le service Urologie de Mondor, cette marche a été étendue àtous les services d’oncologie, en soutien à la plateformeCalipsso. Cette plateforme, unique à l’AP-HP, a été créée pourtous les patients atteints de cancer et leurs familles pour leuroffrir, quelle que soit leur prise en charge, y compris au domicile,la possibilité d’avoir accès aux soins de support. Calipssoprend en charge en particulier la douleur, les soins palliatifs,l’oncogériatrie, l’aide psychologique des patients et des familles,la diététique, l’accompagnement médico-social, lessoins socio-esthétiques, les soins de stomathérapie, l’aide à laprescription en kinésithérapie et la sexologie.Prix Goncourt des lycéensC’est officiel ! Une classe de première scientifique dulycée Gutenberg a été sélectionnée pour participer àl’édition 2012 du Prix Goncourt des lycéens. Les élèvesse sont vu remettre les ouvrages sélectionnés par lesacadémiciens lors de la cérémonie d’ouverture, le 27 septembredernier au lycée. La délibération nationale auralieu ce mois-ci. Sera-t-elle la même que celle de lapremière S1 ? Affaire à suivre…N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 13


ACTUALITÉSLa semainedes seniorsDu 15 au 21 octobre,les retraités cristoliensont pu participer auxnombreuses animationsorganisées parles clubs du 3 e Âge, àl’occasion de la Semainenationale quileur était dédiée. Randonnéeavec de jeuneslycéens, séance de cinéma avec leurs petits-enfants, belote, conférence sur lesCathares ou récital au conservatoire, cette année encore, voilà de quoi rester actif !QUARTIERDES SARRAZINSRéunion deconcertationInitialement prévu pour accueillirun équipement scolaire,aujourd’hui sans objet, lelot n° 7 de la Zac des Sarrazins-Suddoit faire l’objet d’unchangement de destination. Ila été décidé que cette réservefoncière accueillerait un programmede logements. Cettemodification sera présentéeen réunion publique au coursde la prochaine assemblée généraledu comité de quartierCôte-d’Or-Sarrazins, le mardi20 novembre à 20h, au groupescolaire des Sarrazins.Médiathèques en fête !Des ronds jaunes, des points roses et des lignes bleueségayent maintenant une partie des palissades du chantier de lamédiathèque de la place de l’Abbaye. Samedi 13 octobre, sousun temps plutôt gris, les enfants sont venus décorer les abordsde leur future médiathèque, sous la direction artistique d’HervéTullet, auteur-illustrateur d’albums jeunesse.14 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


Réunion d’étape aux BleuetsLes habitants des Bleuets étaient venus très nombreux,mercredi 17 octobre, pour participer à la réunion publique deconcertation organisée par la Ville et le bailleur Efidis, au gymnasePlaisance. Il s’agissait de faire, en présence de LaurentCathala, député-maire, un point d’étape sur les travaux de rénovationentamés depuis deux ans sur ce quartier. Le bâtiment Jest aujourd’hui entièrement rénové et vient d’accueillir ses premierslocataires. En tout, 104 logements seront investis par leshabitants du quartier après la fin des travaux du bâtiment I, finnovembre. Les travaux de résidentialisation sont en cours et ladestruction par grignotage du bâtiment F sera achevée d’ici février2013. Ces nouveaux appartements ont une meilleure isolationet le nouveau dispositif de chauffage permet de tripler laperformance énergétique et de réduire les charges d’autant.Partie intégrante du projet de rénovation du quartier desBleuets, la reconstruction du groupe scolaire des Buttes, qui interviendraà compter de juillet 2014, fera l’objet, courant 2013,d’une concertation très large associant les différents usagerset partenaires du projet, parents d’élèves, enseignants, membresdu secteur et du comité de quartier. Au cours de cette réunion,il a également été rappelé que le chantier de rénovationdes Bleuets a permis de mettre en œuvre un dispositif d’insertionprofessionnelle et de formation qui a déjà bénéficié à 44personnes pour près de 14 600 heures de travail effectuées.RESTAURATION SCOLAIRE, ACCUEIL DE LOISIRS…N’oubliez pas de faire calculer votre quotient familial pour 2013 !Les prestations scolaires et périscolaires (restaurationscolaire, étude surveillée, accueil de loisirs…) sont facturéesen fonction de vos ressources. Pour bénéficierd’un tarif personnel, vous devez donc faire calculer votrequotient familial. Ce calcul s’effectue obligatoiremententre le 1 er septembre et le 15 décembre de chaqueannée et est valable pour l’année civile suivante.À défaut, c’est le tarif le plus élevé des prestations quisera appliqué (6 € par repas, 19,73 € pour la journée enaccueil de loisirs repas compris…).QUELLES SONT LES PIÈCES À FOURNIR ?Pour le calcul de votre quotientfamilial 2013, vous devez fournirles originaux des documentssuivants :n avis d’imposition 2012sur le revenu de l’année 2011(les deux avis pour un couplenon marié) ;n justificatif de domicile,à l’exception des facturesde téléphone portable ;n dernier bulletin de salairede chaque personne du foyer.OÙ S’ADRESSER ?Au service des Prestationsscolaires et périscolaires àl’hôtel de ville (place Salvador-Allende, tél. : 01 58 43 35 91)ou dans les relais-mairie.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 15


DOSSIERUn nouvel horizonpour le Mont-MeslyLe Haut du Mont-Mesly est en train de connaître la plus grandemétamorphose de son histoire. En effet, si de nombreux etgrands chantiers sont actuellement en cours et modifientdéjà sa physionomie, ils s’intègrent à un ensemble plus globalet cohérent destiné à offrir une meilleure qualité de vieaux habitants. Rendez-vous le 5 décembre pour en parler.Il s’agit d’inscrire globalementtoutes les opérations à venir sur leMont-Mesly (et elles sont nombreuses)dans un cadre d’aménagementsunique et de grande ampleur.Ainsi le projet de rénovation urbainepropose des interventions et desmodifications conséquentes surl’habitat dans une démarche demixité sociale, sur le réaménagementdes voiries et des autres espacespublics, sur les commerces deproximité et sur les groupes scolaires.Il s’articule, notamment, autourd’un nouveau mail piétonnier,qui s’étendra de l’actuel immeubleMartret jusqu’à la place de l’Abbaye.Le projet va permettre auMont-Mesly d’intégrer une réelledimension durable et acquérir ainsile statut d’éco-quartier. Cela passenotamment par un habitat performanten matière de maîtrise énergétique,une meilleure gestion deseaux pluviales, un traitement amélioréde la collecte des déchets eninstallant des conteneurs enterrés etla rénovation des réseaux, en particulierdu chauffage urbain.Ce grand projet de rénovation urbainesera réalisé en conjuguantaménagements et actions de développementsocial concertés avec leshabitants et en établissant des dispositifsd’insertion par l’économique.L’ambition de ce “nouvelhorizon” pour le Mont-Mesly, nepourra se concrétiser que si ce programmeest inscrit dans le cadre duprochain dispositif de rénovationurbaine que prépare actuellement legouvernement. Pour autant, la volontéde la Municipalité d’une interventionforte et prolongée sur lequartier, les nombreux aménagementsen cours ou déjà réalisés etles études menées à ce jour ont reçuun écho favorable des services del’État qui considère déjà le projet derénovation urbaine du Mont-Meslycomme une opération prioritaire. 444n° 326 VIVRE ENSEMBLE n 17


DOSSIER444Les grands axes du projetLe projet de rénovationurbaine s’articuleraautour d’un axe, unmail piétonnier quipartira de la placede l’Abbaye jusqu’aucarrefour des ruesCardinaud et Petit-Bois.L’HabitatLe projet prévoit la réalisation d’environ 1000 logementsnouveaux qui permettront de créer uneréelle mixité sociale faisant aujourd’hui défautdans cette partie de la ville. Cet objectif nécessiterala démolition de 471 logements. Six îlots résidentiels,d’environ cinq niveaux, seront bâtis lelong des rues Cardinaud et Petit-Bois, et le longde deux voies nouvelles, dans le respect d’unlien architectural et d’une cohésion urbaine.Face à ces immeubles, le long de la rue Cardinaud,un ensemble bâti et espacé sera constitué,en remplacement de l’actuel bâtiment“Cardinaud” qui sera démoli. Les trois îlotscorrespondant aux anciens bâtiments “Blanchard”et “Médéric” proposeront 220 logementset 135 chambres universitaires. Les troisautres îlots seront réalisés après une révisiondu PLU et représenteront environ 200 logements.Ces constructions s’articuleront entrele quartier du Centre ancien et le Mont-Mesly,dans le maintien d’une continuité urbaine. Denombreux espaces publics paysagers et espacesde jeux pour enfants seront aménagés.Plus au sud, la rue du Cdt-Joyen-Boulard seraredessinée pour créer une liaison claire entrele marché et le mail piétonnier. Un nouveaubâtiment fera face au collège Laplace qui vientd’être reconstruit.Un noUvEL axE URbain stRUctURantL’aménagement des voiries et autres espacesextérieurs forment le second volet de ce grandprojet, notamment à travers la réalisation d’unnouvel axe urbain structurant doté d’espacesverts, piétons et paysagers, reliant et distribuantles grands équipements du quartier(médiathèque place de l’Abbaye, nouvelleplace des Émouleuses, collège Laplace, PMI,groupe scolaire Casalis, Maison de la Solidarité,groupe scolaire Camus).Pour la partie la plus à l’est du périmètre18 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


PROJET D’INTENTIONRÉUNION PUBLIQUEDE PRÉSENTATION DU PROJETUN NOUVEL HORIZON POUR LE MONT-MESLYsous la présidence de Laurent cathala, député-maireMERcREdi 5 décEMbRE à 20H30Gymnase du collège amédée-Laplace10, rue amédée-Laplaceconcerné, le long du mail piétonnier, une largeouverture sera laissée libre en direction duparc qui sera profondément réaménagé aucœur de l’îlot des Émouleuses. Des jeux defontaines animeront le mail piétonnier tout aulong de son parcours.LEs éqUipEMEntsUn important programme de rénovation seramis en œuvre sur les groupes scolaires Casaliset Guiblets. Le groupe scolaire Camus devraêtre reconstruit, compte tenu de l’état des bâtimentset des besoins nouveaux générés parle projet (besoins qui feront l’objet d’une évaluationprécise).LEs coMMERcEs dE pRoxiMitéAu terme des études qui seront menées, il seraproposé un ensemble d’actions portant surl’allée du Commerce, le petit centre commercialChabrier et la relocalisation vers le marchédes commerces situés dans le secteur de laplace du Petit-Bois, afin de créer une nouvelledynamique et pratique commerciale. 444n° 326 VIVRE ENSEMBLE n 19


DOSSIERLe Mont-Mesly en pleine transformation444Les trAvAux sur L’hAbitAtUn peu d’histoire. En 2008, Icade-Patrimoinea mis en vente près de 1000 logements. Lacommune a fait l’acquisition, à travers l’Ophde Créteil, des 272 logements des quatre toursde la place de l’Abbaye et, de son côté, Valophis-Habitata acquis 658 logements.En 2012, Icade a mis en vente le reste de sesimmeubles d’habitation dont 2692 logementsau Mont-Mesly. Afin d’assurer l’entretien et laréhabilitation de ce patrimoine, la commune aacquis la totalité de ces logements à traversCréteil Habitat-Semic.LES TRAVAUX DE CRÉTEIL HABITAT-SEMICUn important programme de réhabilitationsur 2119 logements est mené par Créteil Habitat-Semic.Pour un coût global de 15 millionsd’euros, ces travaux prioritaires portent surdes améliorations urgentes à apporter auconfort des appartements. À titre d’exemple,5400 fenêtres doivent être remplacées, desventilations mécaniques contrôlées (VMC)installées, l’électricité remise aux normes, etc.Une autre phase de travaux suivra et porterasur l’isolation thermique des terrasses et desfaçades de 61 bâtiments, soit 2588 logements.Ce programme sera soumis prochainement àune concertation avec les locataires.Enfin, la Semic a engagé un processus de démolitionde 216 logements dont l’état généralne permettait pas la réhabilitation (notammentimpasse Blanchard, impasse Médéric etrue Martret).LA RÉNOVATION DES IMMEUBLES DE LA PLACEDE L’ABBAYE PAR CRÉTEIL HABITAT-SEMICLes améliorations attendues ont pour butd’assurer un meilleur confort thermique etune meilleure maîtrise des coûts de chauffage.L’isolation par l’extérieur est achevée surdeux immeubles et en cours sur deux autres.Le changement des fenêtres est sur le pointd’être achevé. L’ensemble des parties communes,notamment les cages d’escaliers, serontrepeintes et embellies. Le projet inclutégalement la réfection des halls avec, notamment,la construction de loges et locaux enrez-de-chaussée afin d’améliorer l’accueil, lapropreté, le respect de l’environnement et lasécurité. Au niveau des espaces en rez-dechaussée,les travaux ont commencé en septembre.À l’intérieur des logements, pourassurer le confort quotidien des locataires, undispositif de VMC est mis en place dans tousles logements, les installations électriquessont remplacées, les installations de plomberiesont modernisées avec le changement desappareils sanitaires (WC, baignoire, lavabo,évier). Également au programme, de nouveauxsols, peintures et faïences dans les cuisines,salles de bains et WC. L’importanteréhabilitation des 272 logements de la placede l’Abbaye devrait s’achever à la fin du premiertrimestre 2013.LA RÉNOVATION DE LA RUE CASALISCes dernières années, la commune, avec le soutien de la Communautéd’agglomération Plaine centrale, a mené, hors financements de l’Agencenationale de rénovation urbaine (Anru), d’importantes opérations sur leséquipements publics indispensables à la revitalisation de l’ensemble du quartierdu Mont-Mesly. À ce titre, la rue Casalis a été rénovée avec la création d’unepiste cyclable et la construction de la grande médiathèque a été entreprise.LES TRAVAUX DE VALOPHISEngagés au printemps 2012 sur 493 logements,les travaux portent sur le changementdes fenêtres, l’étanchéité et l’isolation des bâtiments,la réfection des accès, des éclairages,des sols et des murs dans les parties communes,une optimisation de la gestion des déchets,une amélioration de la sécuritéincendie… À l’intérieur des logements, sontprévus le changement total de l’électricité, lamise en place de détecteurs de fumée, l’installationde VMC, le changement des réseauxd’alimentation et d’évacuation d’eau et degaz, ainsi que des équipements sanitaires et20 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


des chauffe-bains, ou encore l’adaptation de28 logements pour les personnes à mobilitéréduite. De nombreux immeubles vont recevoirdes conteneurs enterrés, plus respectueuxde l’environnement et de la sécurité.UN PROGRAMME DE 48 LOGEMENTSSOCIAUX au 39, rue du Jeu-de-Paume, va êtreréalisé par la Maison du CIL (ce programmes’inscrit dans le cadre de la reconstitution del’offre sociale du projet de rénovation urbainedu quartier Petit-Pré-Sablières). 444LA GRANDE MÉDIATHÈQUE est en cours de construction. situéesur la place de l’Abbaye, elle sera proche des habitants. son architecture estmoderne, lumineuse et bien intégrée, incluant quatre façades d’aspect différent.La toiture végétalisée couvrira les différents pôles de consultation qui serontreliés par un vaste escalier central constituant un grand puits de lumière naturelle.un parking de 120 places, dont 80 réservées aux visiteurs est prévu. Le coût de cetteconstruction est de 17 345 000 €, financés par la Communauté d’agglomération.Les immeubles rénovés de la place de l’Abbaye.Immeuble réhabilité, rue Henri-Doucet.n° 326 VIVRE ENSEMBLE n 21


DOSSIERLe Mont-Mesly en pleine transformationLE NOUVEAU COLLÈGE LAPLACEreconstruit par le Conseil général, le nouveau collège a ouvert ses portes à larentrée. D’une architecture contemporaine, les bâtiments principaux accueillentle hall, la salle polyvalente, le CDi, les salles d’enseignement artistique etles salles de classe. un autre bâtiment accueille la cuisine, la cantine et leslogements de fonction. La cour de récréation, conçue comme une grande placecentrale, occupe le centre de cette structure en u. un gymnase de 600 m² ainsiqu’une salle polyvalente ont également été créés. Ce nouveau collège, intégralementfinancé par le Conseil général à hauteur de 19 millions d’euros, respecteavec harmonie les grands principes techniques du développement durable.Immeuble réhabilité, rue Albert-Doyen.444 Le réAMénAgeMent Du MArChéÀ la suite de la reconstruction du collègeLaplace, un terrain aménagé au sud du collège,sera dédié à l’installation du marché. Unparking de 55 places y est également prévu etsera réservé les jours de marché aux commerçants,ce qui permettra de libérer des espacesde stationnement dans le quartier. Tous lesservices dispensés aux commerçants serontmaintenus (éclairage public, bornes électriques…).Ces travaux, réalisés par CréteilHabitat-Semic ont commencé en octobre,pour une durée évaluée à dix mois et un coûtd’environ 1,6 million d’euros.22 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


LA RÉNOVATION DE LA RÉSIDENCE LES MOTTEAUXà l’issue d’une procédure de concertation avec les habitants, qui a validéle principe de la réhabilitation, les travaux, démarrés en mai 2011, prendrontfin en février 2013. Le coût total de l’opération est de plus de 5 millions d’euros,financés conjointement par la semic, le département et plaine centrale.L’isolation par l’extérieur des façades est en cours de réalisation afin d’assurerun meilleur confort thermique et une meilleure maîtrise des coûts du chauffage.Les locaux vide-ordures en sous-sol seront supprimés, le tri sélectif sera misen place sur l’ensemble de la résidence, via des conteneurs enterrés.dans les logements, une vMc sera installée afin d’assurer un renouvellementde l’air plus efficace à l’intérieur des pièces. Les chauffe-eau au gaz dansles cuisines seront remplacés. Les installations sanitaires seront remisesen état, notamment les baignoires, lavabos et éviers de même que les revêtementsen faïence et les peintures.L’allée du Commerce et les immeubles réhabilités deValophis, rue des Baudrieux.L’aLLéE dU coMMERcELa Ville a acquis en 2011 les 25 locaux commerciauxde l’allée du Commerce. Ces locauxseront cédés à la Semic qui se chargera de leurgestion et étudiera leur devenir.Un étabLissEMEnt d’HébERGEMEntpoUR pERsonnEs âGéEs dépEndantEsAu titre des nouveaux équipements, figure laconstruction prochaine d’un Ehpad, en lieu etplace d’une des deux résidences actuelles pourpersonnes âgées (RPA). Cet équipement permettrade répondre aux problèmes rencontréspar les personnes âgées dépendantes et trèsdépendantes (accueil Alzheimer notamment).La GénéRaLisationdEs contEnEURs EntERRésLes conteneurs enterrés permettent une améliorationdu cadre de vie (disparition des poubelles,diminution du nombre de passagesdes camions-bennes…), une optimisation dela collecte (facilitation du tri sélectif, plusgrande capacité…) et une meilleure sécurité(disparition des “locaux propreté” nuisibles àla sécurité incendie…). Le quartier du Mont-Mesly sera équipé de 104 conteneurs, répartisen 37 points de collecte. D’une contenance de5 m 3 chacun (soit l’équivalent de 10 bacs àquatre roues de 500 litres) et reprenant le systèmede tri collectif (emballages recyclables,verts et résiduels), ces conteneurs seront progressivementmis en service courant 2013.La Rénovation GénéRaLEdU systèME dE cHaUffaGECréteil est à la pointe en ce qui concerne l’utilisationd’énergies renouvelables pour les réseauxde chauffage. Puits de géothermie,récupération de la chaleur issue de l’usined’incinération, ainsi 47% du chauffage sont issusdes énergies propres. Pour aller plus loin,la recherche de nouvelles sources de chaleur(projet de création d’un deuxième puits degéothermie et/ou mise en place d’une usinebiomasse pour alimenter le réseau de chauffageurbain), conjuguée à une vaste rénovationdes réseaux de chauffage en cours sur le quartierdu Mont-Mesly, permettrait d’optimiserla production et la distribution du chauffage,dans une logique d’économie d’énergies et deréduction des coûts. L’objectif final est d’atteindreles 53% d’énergies renouvelables, cequi permettrait de bénéficier d’une réductionde TVA de 19,6% à 5,5% et assurerait une importantebaisse des coûts pour les locataires.UnE noUvELLE LiGnEdE tRanspoRts En coMMUnLa desserte du quartier par les transports encommun devrait être grandement amélioréepar la future réalisation de la ligne de bus “Est-TVM” qui, depuis le Mont-Mesly, rejoindradans un premier temps le RER E à Champignypuis, en phase finale, Noisy-le-Grand. nn° 326 VIVRE ENSEMBLE n 23


LOGEMENTSLe quartier des Sarrazins,À deux pas de la station de métro Créteil-Pointe-du-Lac etde la station de bus en site propre du même nom, l’extensiondu quartier des Coteaux-des-Sarrazins appelé aujourd’huiSarrazins-Sud s’achève avec le début des livraisons de quelque 797logements diversifiés, en location et en accession à la propriété.La réalisation du nouveau quartier des Sarrazins-Sud, avec celle terminée il y a peu à la Pointedu-Lac,constitue l’ultime aménagementd’ampleur dans le secteur sud de la ville. Par sa cohérenceet sa diversité, il contribue durablement audéveloppement et à l’équilibre économique, social eturbain de la ville dans son ensemble.Véritable transition urbaine par sa composition etson traitement paysager, ce nouveau quartier d’habitations’harmonise avec la première partie desCoteaux-des-Sarrazins dont il constitue l’extension,créant une véritable continuité de part et d’autre dela RD 60. Il donne ainsi un caractère de boulevardurbain à l’entrée sud de la ville. Des liaisons et destraversées piétonnes ont été créées pour accéder auxaménagements de transports en commun, métro etbus en site propre.Un quartieréquilibréet bien diversifié.Un quartier diversifiéLes programmes de logements sont variés qu’ilssoient en location sociale ou en accession à la propriété.En effet, différents constructeurs publics etprivés sont intervenus comme Créteil Habitat Semic,Valophis Habitat, Efidis ou encore Nexity. Lespremières familles sont déjà installées ou s’installerontprogressivement dans les différents immeubles,24 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


côté sudde quatre étages en moyenne, qui proposeront àterme 797 logements environ (332 en location et 465en accession, dont 90 encore à l’étude). Par ailleurs,quelque 763 places de parking sont disponibles pourles familles qui ont commencé à emménager. Le quartierdes Sarrazins-Sud est équilibré et prend toute saplace dans le tissu environnant en assurant une bonnetransition urbaine entre les quartiers d’habitats etceux réservés aux activités économiques, vers Europarc.Répondant, plus que pour sa part, à la demandeimportante de logements diversifiés pour les famillesen Île-de-France, Créteil se montre une fois de plus àla pointe de ce combat volontariste qui, comme en témoignela qualité de ce nouveau quartier, offre avecmaîtrise et vitalité un cadre de vie harmonieux à tousles habitants.nLa qualité desconstructionsrivalise avecl’audacearchitecturale.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 25


URBANISMEBases d’orientations pour la reqLa requalification du Centre ancien a été marquée,ces dernières années, par la rénovation de la partie sudde la rue du Général-Leclerc et de l’entrée de villeavec ses bassins et ses plantations. Elle se poursuitaujourd’hui avec la rénovation de la halle du marchéet à travers une réflexion destinée à assurer, dans unemeilleure continuité urbaine, l’accueil de nouveauxhabitants, une meilleure offre de stationnement etl’embellissement des espaces extérieurs.Vue du centre ancienTrouver le juste équilibreentre la nécessaireévolution urbaine ducentre historique et la préservationdes spécificités dece quartier : tel est l’enjeude l’opération de requalificationdu Centre ancien.Après de nombreuses interventions– prolongement dela rue piétonne, restructurationcomplète de l’entrée duquartier, amélioration descirculations et du stationnement,zone 30 et, aujourd’hui,rénovation de la halledu marché – l’embellissementdu cadre de vie deshabitants, la préservation de l’esprit du quartier, le développementde son dynamisme et de son attractivité demeurentdes objectifs d’actualité. D’où la prise en compteaujourd’hui des déficits d’offres de logements en accessionà la propriété, mais aussi de surfaces d’activité, et la nécessitéd’une réorganisation générale du stationnement.Dans l’esprit du Centre ancien,l’aménagement de l’actuel parkingde la Porte de Brie permettraitd’offrir une continuité urbaineet des stationnements en sous-sol.Un développement urbain durableLa réflexion menée actuellement porte sur les espaces “Brossolette-Leclerc”et “Monfray”, deux projets à l’étude qui visentà répondre à ces besoins afin de dynamiser encoredavantage le cœur de la ville, dans un souci de développementurbain durable. Cela pourrait se traduire par la réalisationde nouveaux logements en accession à la propriété et desurfaces supplémentaires d’activité, assortis de nouveaux espacespublics de qualité, et d’une augmentation de l’offre destationnement public, principalement réorganisé en parkingsouterrain. Même s’ils sont bien distincts, ces deux projets ontune indéniable complémentarité et participent d’une mêmecohérence urbaine. En effet, les deux lieux retenus pour cesopérations se situent sur deux parkings de surface en pleincentre-ville qui constituent aujourd’hui deux trouées, deuxespaces vides en rupture avec la continuité urbaine.RUE DE JOLYAVENUE PIERRE-BROSSOLETTEDes pistes de réflexionLe premier des deux projets concernerait la réalisationd’environ 90 logements sur une emprise foncière acquisepar la Ville (une bande de terrain située entre l’avenuePierre-Brossolette et la rue du Général-Leclerc) et sur unepartie du parking de la Porte de Brie dont les places serontcompensées en sous-sol. Ce programme, comprendrait enoutre la réalisation d’environ 580 m² de locaux d’activité, letout dans le respect de l’environnement et dans l’espritd’une continuité urbaine. Ainsi la conception architecturaleposera comme principe de ne pas dépasser une hauteurR+3 (rez-de-chaussée+3 étages+plus combles) sur sa partiela plus proche de la rue du Général-Leclerc. Sur la partiedonnant sur l’avenue Pierre-Brossolette, l’élévation pourraaller jusqu’à R+6 au maximum. En tout état de cause, lahauteur de ce bâtiment sera en harmonie avec celle de la ré-26 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


qualification du Centre ancienPARKINGMonfrayAVENUE DE LA RÉPUBLIQUERUE MONFRAYLe parking Monfray, un espacequi pourrait être mieuxvalorisé dans le tissu urbain.Réunion publiqued’information etde concertationsur les objectifsde requalificationdu Centre ancienSous la présidencede Laurent Cathala,député-maireLundi 26 novembre,à 20h30,salle Jean-CocteauPARKINGde la Portede BrieRUE DU GÉNÉRAL-LECLERCPour ces deux opérations, dans la volonté d’une maîtriserelative des prix de vente des logements, la commune s’assureraauprès de l’opérateur (non encore connu) qui réaliserace programme, que le prix de cession sera plafonné.Un lieu calme et attractifOutre la qualité du bâti et des logements, une attention touteparticulière sera portée sur le traitement des façades et destoitures, ainsi que sur l’utilisation de matériaux nobles. Serontégalement étudiés de près, l’aménagement des espacesextérieurs et le stationnement public. Ainsi, une place publiquepiétonne, qui desservira les nouveaux logements,sera réalisée. Cette placette, ouverte sur la rue du Général-Leclerc et ses commerces, créera un lieu calme et attractif,propice à la rencontre et à l’échange. L’ensemble s’inscrivantpleinement dans l’esprit du Centre ancien et en cohérenceavec le réaménagement récent de la seconde moitiéde la rue du Général-Leclerc.sidence de la Porte de Brie, qui lui fera face, avec une recherchede symétrie. Les locaux d’activité occuperont desparties en rez-de-chaussée, là encore sur le même principeque ceux de la résidence de la Porte de Brie.Conserver l’esprit du quartierPeut-être plus éloigné dans le temps, le programme“Monfray”, plus modeste, occuperait l’emprise actuelle duparking de surface du même nom. Ce parking a lui-mêmeété édifié en lieu et place de bâtiments démolis. Pour assurer,là encore, une totale intégration à l’environnement urbainproche, il ne peut s’agir que d’un petit collectif de 40 logementsen R+3+combles, du côté de l’avenue de la République.Cette hauteur ne pourra dépasser le R+1+combles,côté rue Monfray. Les places de stationnement seront restituéesdans le nouveau parking public souterrain Brossolette.Un stationnement augmenté,mais “invisible”Le stationnement public sera, quant à lui, rationalisé par lacréation, sous les nouvelles constructions, d’un parking souterrainsur trois niveaux. 390 places environ seront disponibles,dont environ 260 publiques, proposant ainsi quelque100 places de stationnement supplémentaires par rapport àl’offre actuelle. Ce parking communiquera en sous-sol aveccelui de la rue de Joly afin de favoriser un fonctionnement etune gestion d’ensemble optimaux. L’occasion de limiter lenombre de véhicules en surface, tout en améliorant la qualitéurbaine du quartier. Enfin, les conditions d’accès et de sortiede ce futur équipement seront étudiées pour favoriserl’accès, côté rue Pierre-Brossolette, et réduire la circulationdes voitures dans la rue du Général-Leclerc. Grâce à cettecapacité nouvelle de stationnement au cœur de l’espacecommercial, c’est tout le fonctionnement du Centre ancienqui devrait ainsi s’en trouver amélioré.nN° 326 VIVRE ENSEMBLE n 27


GRAND PARIS EXPRESSLe Grand Paris passe par l’ÉchatLe 15 novembre, au conservatoire Marcel-Dadi, se tiendra une nouvelle réunion de concertation sur le métroautomatique du Grand Paris Express. Objectif : définir les conditions de réalisation de la ligne rouge sud.Schéma d’ensemble du Grand ParisRÉUNIONPUBLIQUE DECONCERTATIONsur le GrandParis Express[ligne rouge sud]Jeudi 15novembre,à 20h,au conservatoireMarcel-Dadi.Le Grand Paris Express est un projetde métro automatique souterrainen boucle autour de Paris. Avec200 kilomètres de voies ferrées, quatrelignes (rouge, verte, bleue et orange) et72 gares, il facilitera les déplacementsde banlieue à banlieue qui s’effectuerontsans traverser Paris. Les travauxdevraient débuter fin 2013-début 2014pour une mise en service progressivedes lignes entre 2018 et 2025.Une station à Créteil-L’ÉchatCréteil sera desservie par la ligne rouge.D’une longueur de 100 kilomètres, cetteligne, qui sera la plus longue du GrandParis, traversera les trois départementsde la petite couronne (Hauts-de-Seine,Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne). Laréalisation de la ligne rouge se fera partranches. Les travaux commencerontpar la branche sud de la ligne. Ce premiertronçon, long de 33 kilomètres etcomprenant 16 gares, reliera Pont-de-Sèvres (terminus ouest de la ligne n° 9du métro) à Noisy-Champs (station duRER A à Noisy-le-Grand), en passant parCréteil-L’Échat. La future station cristoliennedu Grand Paris Express sera situéeà 16 mètres sous la rue Gustave-Eiffel,entre la gare routière et la station de métrode l’Échat. Elle sera interconnectéeavec la ligne n° 8 du métro et avec les busde la RATP (172, 281), de la Strav (B et O)et des Cif (100).Des gains de temps considérablesGrâce à cet accès à la ligne rouge, lesCristoliens réduiront considérablementleurs trajets interbanlieues. Dix-sept minutessuffiront pour atteindre la stationde métro Châtillon-Montrouge au lieud’une heure actuellement. Et six minutesseront suffisantes pour se rendredans le centre de Vitry alors que 31 minutessont nécessaires aujourd’hui. Enfin,à terme, c’est-à-dire lorsque la lignerouge sera terminée, le trajet jusqu’àSaint-Denis s’effectuera en 37 minutescontre 50 à ce jour et La Défense ne seraplus qu’à 36 minutes de Créteil !Si la mise en service de la ligne rougesud ne devrait intervenir qu’en 2018, ilest d’ores et déjà possible de vous familiariseravec ce projet et de faire partde votre avis sur celui-ci en se connectantau site www.lignerougesud.fr eten participant à la réunion publique deconcertation, jeudi 15 novembre, à 20h,au conservatoire Marcel-Dadi. n28 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


DÉVELOPPEMENT DURABLEGraines d’écocitoyens…La Ville de Créteil organise de nombreuses actions de sensibilisation au développement durable dans lesécoles maternelles et élémentaires, et les accueils de loisirs. Tour d’horizon.Atelier de jardinage au centre horticole de Mandres-les-Roses.Quiz sur le thème des déchets.Permettre aux élèves d’acquérirles connaissances nécessairespour se situer dansleur environnement et y agir demanière responsable tel est l’objectifque poursuit l’Éducationnationale tout en s’appuyant surla collaboration des collectivitéslocales pour la mise en œuvredes actions de sensibilisation audévelop pement durable.La Ville de Créteil, par l’intermédiairede sa direction du Développementdurable, s’est inscrite danscette collaboration en accompagnantles projets pédagogiques d’une classede maternelle, à Mendès-France, etde deux classes d’élémentaire (une àMendès-France et une à Beuvin A)pendant l’année scolaire 2011/2012.Cette année, elle accompagnera cinqprojets pédagogiques dont quatre pourdes classes de maternelle (Chateaubriand,Defferre, Éboué, Mendès-France) et deux pour des élèves d’élémentaire(Beuvin A et Mendès-France).À cela s’ajoutera l’accompagnement dugroupe scolaire Mendès-France qui selance dans un projet de labellisationéco-école. Un label décerné aux établissementsqui s’engagent dans une démarcheéco-responsable. Prendreconscience de la rareté des ressourcesnaturelles, comprendre l’intérêt de labiodiversité, aborder la question dutraitement des déchets sont autant dethèmes étudiés dans le cadre des ateliersanimés par la direction du Développementdurable et ses partenaires.Une approcheconcrète et ludiqueIls permettent d’approcher de manièresimple le concept complexe de “développementdurable” qui cherche àconcilier croissance économique, environnementet solidarité dans un mondeaux ressources limitées et où 20% de lapopulation profite de 80% des richessesproduites. Les entrées pouraborder ces thèmes sont multiples: jeux de questions-réponses,élaboration d’affiches,construction de nichoirs… Autotal, dix classes de septgroupes scolaires différents(Césaire, Chateaubriand, Guiblets,Hugo, Pascal, Péguy etSarrazins) ont bénéficié de cesateliers dans le courant del’année scolaire 2011/2012.Toutes ces animations, trèsappréciées des élèves, sont, bien entendu,reproposées pour l’année scolaire2012/2013. Et les enfants qui n’ont paseu la chance de profiter de ces animationsà l’école ont peut-être eu la joie d’ygoûter en accueils de loisirs. 250 jeunes,âgés de 6 à 14 ans, ont, en effet, eu l’opportunitéde visiter le centre horticole deMandres-les-Roses pendant les vacancesscolaires d’été. Là encore, pour permettreaux enfants d’assimiler les informations,des exercices pratiques étaientau programme : atelier de jardinage,quiz sur les déchets… Des animationsqui, pour le plus grand plaisir des enfants,sont à nouveau programméespendant les vacances scolaires de laToussaint.nN° 326 VIVRE ENSEMBLE n 29


ALZHEIMERMiser sur l’accompagnementIl existe plusieurs structures à Créteil pour dépister la maladie d’Alzheimer, mais aussi pour proposer unaccompagnement aux malades et à leurs proches.Plus de 850 000 personnes enFrance sont atteintes de lamaladie d’Alzheimer, soitun nouveau cas toutes les deuxminutes. Face à ce qui constitueun enjeu de santé majeur, lespouvoirs publics se mobilisentde plus en plus. Depuis dix-neufans, une Journée mondiale dédiéeà la maladie a même étéinstituée le 21 septembre. Cetteannée, celle-ci était placée sousla thématique “Aider pourmieux vivre la maladie”. Car onle sait, l’accompagnement desfamilles et des personnes maladesdans ce parcours malaiséjoue un rôle extrêmement important.Voire vital : de récentesétudes (Agence régionale desanté d’Île-de-France) ont faitapparaître un taux de surmortalitéde 60% chez les conjointsd’un malade d’Alzheimer.Former et accompagnerPeu à peu, des structures d’accompagnementpour limiterl’épuisement des aidants et éviterl’isolement des malades commede leurs proches ont vu lejour à Créteil. Parmi celles-ci, FranceAlzheimer Val-de-Marne, qui a ouvert,en avril dernier, une permanence mensuelle,avenue du Général-Billotte.Épaulée par des bénévoles, cette associations’est donné plusieurs objectifs :écouter et soutenir les personnes maladeset leurs familles, contribuer à larecherche, informer l’opinion et interpellerles pouvoirs publics, organiserdes sessions de formation aux aidantsfamiliaux pour leur faire prendreconscience de l’importance des tempsde répit, ou encore former des bénévoleset des professionnels de soins.Face à la fréquentation accrue de l’association,France Alzheimer proposedepuis le mois dernier un atelier pourles malades. À travers la musique, leschansons, les odeurs, le toucher, cetteanimation leur permet de retrouverpour un instant des sensations oubliéesUn atelier animé par une aromacologue à la permanencede France Alzheimer.en vue d’une meilleure communication.Assurée par Marie-ThérèseEsneault, musicothérapeute et aromacologue,celle-ci a lieu tous les troisièmesmercredis de chaque mois, enmême temps que l’accueil des familles.Autre structure phare sur la ville,le Clic 4 (Centre local d’informationet de coordination),financé par le Conseil généraldu Val-de-Marne, accueille lesmalades et leurs familles. Lebut : dépister la maladie etmieux répondre aux besoins despatients. Il s’agit là d’un servicegratuit proposé aux personnesâgées de 60 ans et plus, vivant àCréteil, mais aussi à Alfortville,Bonneuil, Joinville et Saint-Maur. Lieu d’informations etd’échanges, le Clic 4 travaille àla coordination des actions médico-sociales.Faciliter l’accèsaux droits et aux dispositifs appropriés,élaborer un plan d’aideindividualisé, promouvoirdes actions de prévention et desoutien destinées aux aidants familiaux(groupes d’échanges,ateliers-débats)… ses objectifssont multiples. Enfin, l’hôpital dejour Albert-Chenevier constitue unincontournable lieu de dépistagede la maladie d’Alzheimer. Les patients,généralement envoyés parleur médecin traitant, peuvent y bénéficierd’un bilan approfondi avecun neuro-psychologue et un gériatre.Parce qu’il est important d’être accompagnédans les épreuves difficiles de lavie, toutes ces structures constituentdes lieux-ressources pour les maladeset leurs familles.nADRESSES UTILESn France Alzheimer [13, avenue du Général-Billotte]- Permanence : les troisièmes mercredis de chaque mois, de 14h30 à 17h.Contact : 01 48 72 87 82 ou alzheimer.val-de-marne@wanadoo.fr- Atelier pour les personnes malades, animé par une musicothérapeuteet aromacologue. Tous les troisièmes mercredis de chaque mois, de 14h30 à 17h.Renseignements au 06 71 08 73 54.n Accueil Clic 4 [28, avenue de Verdun]Accueil du public sur RDV. Permanence téléphonique du lundi au vendredi,de 9h à 18h au 01 42 07 08 71. Renseignements complémentaires : www.clicsecteur4.fr.n Hôpital de jour Albert-Chenevier [40, rue de Mesly] Tél. : 01 49 81 33 64.30 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


Novembre 2012/n°326Journaldes quartiersPlace aux TalentsCroix-des-Mèches. Samedi 6 octobreavait lieu la dixième édition de Place auxTalents, le tremplin musical organisé parle comité de la Croix-des-Mèches. Pourfêter dignement l’événement, le comitéavait mis les petits plats dans les grands.Le matin, le spectacle était assuré par lesclasses Cham de l’école Chateaubriand etdu conservatoire de musique. “Pour notredixième édition, nous voulions marquerl’événement, faire une belle fête tout au longde la journée”, confie Bernard MarguerieParallels, 2 e prixConcertd’automneButtes-Halage. Le samedi 1 erdécembre, le comité des Buttes-Halage donnera son traditionnelconcert d’automne à 20h30en l’église Saint-Pascal-Baylon,10, rue Chéret. Attention, l’entréese fera rue de la Mayenne. Auprogramme : musique classique,récital de la chorale de l’ACSPet prestations des musiciensdu quartier. L’entrée est libre.du comité. L’après-midi, ce sont cinqgroupes qui se sont produits sur scène etil y en a eu pour tous lesgoûts : pop, rock, reggae,rap… “Aujourd’hui,on refuse du monde tousles ans”, sourit BernardMarguerie. En effet, endix ans, cette manifestationa su s’imposerdans la vie culturellecristolienne. “On a vunos moyens évoluer et lesgroupes aussi. Certainsse retrouvent à «Créteilen scène», ceux qui ont remporté l’enregistrementont aussi progressé : nous sommesfiers de réellement servir de tremplin.”Janebugg, 3 e prixThe Mighty Tribe, 1 er prixLe plaisirde sortirSecteur Sud.Le secteur Sudorganise une sortieà Paris le samedi 8décembre prochain.Au programme,visite de la capitaleen bateau-mouche(pont de l’Alma,Paris by Night,collation prévue).Le rendez-vous estfixé à 16h devantl’hôtel de ville deCréteil. Tarifs : 5 €(adultes) et 3 €(enfants).Les inscriptionsse font au localdu secteur, 2, alléePierre-d’Olivet,le 24 novembre de10h à 12h, et le 28novembre, au localet à l’école des Sarrazins,de 18h à 20h.N° 326 n°230/Le n journal des des quartiers/suplément n supplément Vivre Ensemble/II


Journal des quartiersRepas champêtreMontaigut. Le dimanche 16 septembre dernier, lecomité du Montaigut faisait sa rentrée avec songrand repas champêtre annuel. Les 31 musiciens dela formation allemande de la ville sœur de Salzgitter,“Die Klesmer”, ont mis une ambiance extraordinaire.Et c’est sous un soleil radieux que les 80 convivesont partagé un moment d’amitié et de convivialitéqui s’est achevé par une démonstration de danseafricaine, orchestrée par l’African Gym Tonyc.C’est la fête !Le Port a fêtéses 25 ansSecteur Sud. Émotion, souveniret découverte étaient aurendez-vous de la soirée anniversairedes 25 ans du Port, le5 octobre dernier. Émotion avecla projection de films et la présentationde photos retraçantces 25 ans de vie. Souvenirsavec les anecdotes que chacuna pu raconter. Découverte avecles ateliers du Port et les liensparticuliers qui unissent la villeet ses artistes. Festif, enfin,pour tous les participantsinvités à dégusterle buffet préparé par l’associationFemmes deTous Pays et sous lecharme des chansons“cristoliennes” de Cyrilleet la musique de Têtes dePiaf. Les organisateurs sesont félicités de la réussite decette soirée qui symbolise le“faire ensemble”, la volonté dese retrouver pour construire etpartager un projet humain,convivial et solidaire. Le secteurrecherche toujours desdocuments sur les quartiersle composant (photos, films,textes). Si vous souhaitez voirla vidéo réalisée à l’occasion del’anniversaire, n’hésitez pasà contacter le secteur Sud au01 49 56 36 18 ou l’atelier Brinde Soie au 01 43 77 48 03.Secteur Centre. Le dimanche 30 septembre,la fête du secteur Centre a attiré prèsde 300 personnes venues des quatrequartiers. Il faut dire qu’il faisait trèsbeau et que le soleil incitait à la promenadecomme à la convivialité. Avec l’aided’habitants et d’une équipe des servicestechniques de la Ville, tout était prêt à8h30 pour accueillir le public dans le préjouxtant le bras de la Marne. Les bonspetits plats mitonnés par l’associationElles Aussi étaient également de la partie.Chacun a pu aussi goûter aux spécialitésdes habitants venus avec une entrée ou undessert. Le repas s’est déroulé en musiquegrâce à la prestation jazz du groupe RiverboatShuflers et de nombreuses animationsse sont succédé l’après-midi, dontles promenades en yole organisées par lasection Canoë-Kayak de l’US Créteil.Du sel pour l’hiverAfin d’aider les riverains des zonespavillonnaires à répondre à l’obligationde déneigement des trottoirs devantleur habitation, la Ville de Créteil metà disposition du sel de déneigementpour les personnes de plus de 60 ansou titulaires d’une carte d’invalidité.Les personnes concernées sont invitéesà se présenter au service de la Voirie,32, rue de Mesly, pour retirer un seaude 10 kg de sel sur présentation d’unjustificatif de domicile et d’une pièced’identité. Les personnes éprouvantdes difficultés à se déplacer peuvents’inscrire en relais-mairie pour bénéficierd’une livraison à domicile.II supplément Vivre Ensemble nLe journal des quartiers n N° 326


Ça bouge !Secteur Nord. En cette fin d’année, lesecteur Nord prépare plusieurs manifestations.La première aura lieu le 25novembre avec, de 14h à 19h, un grandloto au LCR, rue de Bonne. Les inscriptionsse font auprès du secrétariat deDanielle Defortescu au 01 49 56 3633. Le 11 décembre, en partenariatavec la MPT des Bleuets-Bordières, setiendra le traditionnel repas de find’année au collège Plaisance. Cetteannée, le thème est “Claquettes etcountry”. Les inscriptions se font à laMPT (01 42 07 41 46).Enfin, une visite de la nouvelle stationde métro Créteil-Pointe-du-Lac et duquartier alentour est en préparation :“Nous voulons sortir de nos quartiers etpartir à la découvertede la ville, explique-tonau secteur Nord.C’est une bonne occasionde nouer des lienset d’échanger avecd’autres habitants deCréteil.”agendaAssemblées généralesOrmetteau-Port,le jeudi 15 novembre à 20h30,local du comité de quartier,2, allée Pierre-d’Olivet.Buttes-Halage,le mardi 20 novembreà 20h30, au LCR, 17, ruede Bonne (sur le thème du trisélectif et du compostage).Côte-d’Or-Sarrazins,le mardi 20 novembre à 20h,à l’école des Sarrazins, 51-63,rue des Sarrazins.Les “Métamorphoses” reviennentBleuets-Bordières-Pinsons. Le quartier des Bleuets accompagnesa rénovation par des spectacles de rue dans le cadredes “Métamorphoses”.La prochaine représentationaura lieu le dimanche18 novembre à15h15 à la MPT desBleuets-Bordières. Lespectacle, Les Contre-Visites guidées parJérôme Poulain, par laCie Joseph K, en lienavec la livraison des bâtimentsI et J, est proposéen partenariatavec l’Amicale des locatairesdes Bleuets, Efidis,la Ville de Créteil, laConstellation et la MPT.Front-de-Lac,le jeudi 22 novembreà 20h30, à l’hôtel de ville,salle des commissions.Centre ancien,le vendredi 30 novembre à 20hà la Maison du Combattant,place Henri-Dunant.Visite de quartierLa Source-Pointe-du-Lac,le mercredi 21 novembre.Rendez-vous à 14h30 devantl’école La Source, rue Falkirk.Chaîne de l’EspoirLa prochaine permanencede l’antenne du Val-de-Marnede la Chaîne de l’Espoir se tiendrale 10 novembre de 14h à 17h,13, avenue du Général-Billotte..PERMANENCESdes maires adjoints de secteurSecteur Est n Stéphane Caristanrecevra les habitants du Haut du Mont-Mesly,Bas du Mont-Mesly et Habette-Coteaux-du-Sud,le jeudi 15 novembre, de 17h30 à 19h, et sur rendezvousauprès de son secrétariat au 01 49 56 36 19.Les permanences ont lieu au local du secteur Est,1, rue Vuillard.Secteur Sud n Françoise Andreaurecevra les habitants du Front-de-Lac, Ormetteau-Port, La Source-Pointe-du-Lac et Côte-d’Or-Sarazins, les mercredis 14, 21 et 28 novembre,de 17h à 20h, et sur rendez-vous auprès de sonsecrétariat au 01 49 56 36 18, local du secteurSud, 2, allée Pierre-d’Olivet.Secteur Ouest n Soraya Cardinalrecevra les habitants de la Croix-des-Mèches,Lévrière-Haye-aux-Moines, Montaigut, Palaiset Brèche-Préfecture les mercredis 14, 21 et 28 novembre,de 17h45 à 19h30, au Forum Café, au boutde l’allée Parmentier à côté de la Ludothèque.Secteur Nord n Danielle Defortescurecevra les habitants des Buttes-Halage,Bleuets-Bordières-Pinsons, Échat et Champeval,les vendredis 16, 23 et 30 novembre à partir de14h30, au relais-mairie des Bleuets-Bordières,place des Bouleaux. Renseignements au01 49 56 36 33.Secteur Centre n Jean-Paul Defraderecevra les habitants des Bords-de-Marne, CentreAncien, Chenevier-Déménitroux et Val-de-Brie,les samedis 3 et 10 novembre, de 10h à 12h, à laMaison du Combattant, place Henri-Dunant.n° 326 n°230/Le n journal des des quartiers/suplément n supplément Vivre Ensemble/IIIensemble


ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIREPour faire bouger les choses !À l’occasion du Mois de l’Économie sociale et solidaire, Plaine centrale organise plusieurs animations donttrois à Créteil, le mercredi 28 novembre. À vos agendas !Avec 220 000 employeurs et 10% de salariés en France,qu’est-ce que, concrètement, l’Économie sociale etsolidaire (ESS) ? C’est pour répondre à cette question,que se tient, en novembre, la cinquième édition nationale duMois de l’Économie sociale et solidaire. Organisée par lesChambres régionales de l’ESS, cette initiative compte plusde 1000 manifestations partout en France à destination dugrand public. Une occasion de prendre conscience, à traversdes conférences-débats et des projections de films, qu’unenouvelle forme d’économie, tournée vers l’intérêt général,est bel et bien possible (voir encadré).Une journée pour découvriret participerÀ Créteil, trois manifestations – en entrée libre – sont ainsiprévues le mercredi 28 novembre. Premier acte de la journée: un débat sur “l’utilité sociale”*, de 9h à 12h à l’UniversitéParis-Est Créteil (bâtiment IAE, 61, avenue duGénéral-de-Gaulle). Parmi les intervenants, l’économiste,chercheur et député européen Alain Lipietz.Un parcours-découverte* des acteurs de l’utilité sociale seraorganisé dans un deuxième temps, entre 14h et 18h, oùplusieurs structures ouvriront leurs portes au public : l’Afij(Association pour faciliter l’insertion professionnelle desjeunes diplômés, 5, rue du Général-Leclerc) pour informersur les questions “insertion/mobilité”, la Maison des Associations(1, avenue François-Mauriac) sur le thème “lien social/solidaritéde proximité”, et enfin le centre Rebérioux(27, avenue François-Mitterrand) pour aborder le sujet “coopération/environnement”.Au programme : expo photo,dégustation de produits issus du commerce équitable, inaugurationd’un composteur collectif, présentation de projetssolidaires, animations ludiques pour les enfants, stands d’informations,etc.Enfin, la journée s’achèvera avec l’atelier “Cadeaux récup’!”** animé par Nature & Société. La période des fêtesapprochant, le public est invité à éveiller sa créativité etL’ESS, pour quoi faire ?L’Économie sociale et solidaire combine engagement social etinitiative économique. Objectif : mettre la personne humaineau centre des activités en conciliant objectifs d’intérêt collectifet activités économiques. Les entreprises responsables intègrent,dans leur organisation et dans leur fonctionnement, démocratie,innovation et développement durable. Concrètement, l’ESS a suse développer dans des filières très variées comme les servicesaux personnes, le commerce équitable, le réemploi des déchetsou encore l’épargne solidaire.repartir avec de nombreuses idées pour surprendre son entourageavec des cadeaux faits main, peu coûteux et issus dela récupération. Pour ce faire, rendez-vous à la Maison de laNature (9, rue Jean-Gabin) à partir de 18h. À noter qued’autres manifestations sont prévues sur le territoire : le7 novembre à Limeil-Brévannes et les 16 et 17 novembre àAlfortville.n* Renseignements au 01 41 94 30 63** Renseignements au 01 48 98 98 03Retrouvez le programme détaillé surwww.ess-plainecentrale94.fr34 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


CONSERVATOIRELa maternelle des artsC’est la deuxième année que le conservatoire Marcel-Dadi propose une initiation artistique enseignant lesbases fondamentales de danse, de musique et de théâtre aux enfants de 5 et 6 ans.Mercredi, 11h30, conservatoireMarcel-Dadi. Un petit garçonde 6 ans, déjà bien habitué deslieux, se prépare à entrer en cours.C’est la deuxième année qu’il suit, avecun engouement certain, le cycle d’initiationartistique lancé par le conservatoire.Comme lui, chaque semaine,près de 150 enfants de 5 et 6 ans découvrentet expérimentent les fondementsdes arts de la scène. Avec, en fin de formation,l’envie de poursuivre dans ladiscipline qu’ils affectionnent le plus.Geste musicalet musique du corps“Il y a trop de choses en commun dans lesarts de la scène pour ne pas proposer, dès leplus jeune âge, une initiation commune,explique Olivier Mérot, directeur duconservatoire. On parle bien de «gestemusical», de «musique du corps»…”Ainsi, professeurs de musique, de danseet de théâtre ont élaboré, ensemble, unprogramme pédagogique sur deuxans, le mercredi ou le samedi matin auchoix. La première année, les enfantsde 5 ans bénéficient d’une heure hebdomadairede musique ou de danse(en alternance de septembre à juin). Endeuxième année, à 6 ans, ils suivront 45minutes de danse et 45 minutes de musiqueconsécutives par semaine auxquelless’ajoute, pendant six semaines,une demi-heure de découverte d’instrumentsde musique. Ils s’essayerontalors, en binôme, à la pratique de septinstruments, dont au moins un dechaque famille (bois, cuivres, cordes…).Apprendre à être à l’écouteet à s’exprimerTravail sur la posture, expression orale,concordance des gestes, déplacementdans l’espace, souplesse, pulsation,vocabulaire musical, chorégraphique etscénique… Ce que les enfants découvrentdans le cours de danse, ils l’approfondissentdans le cours de musique, etinversement. Au-delà de l’apprentissagede connaissances techniques, l’objectifest que l’enfant soit à l’écoute : à l’écoutedes rythmes, de son corps, des consignes,mais surtout à l’écoute de l’autre, aveclequel il va devoir composer, que ce soitpour la danse lors des mouvements degroupe ou pour la musique, pour“jouer ensemble”. C’est pour cela quele parcours de découverte instrumentalese fait en binôme.Cette initiation sur deux ans sembleporter ses fruits. Tout d’abord, elle préparel’enfant à un choix le plus personnelpossible. Pour la musique, parexemple, il pourra opter pour l’instrumentqu’il préfère. Ensuite, cetteformule lutte contre les poncifs en renforçant,par son contenu éclectique, lamixité dans les disciplines enseignées.“Non, la danse n’est pas réservée aux fillestout comme la pratique des cuivres n’estpas l’apanage des garçons, insiste OlivierMérot. Cette année déjà, les habitudescommencent à changer.”Enfin, c’est l’occasion pour les famillesde découvrir le conservatoire sous unautre angle et d’assister aux nombreuxconcerts gratuits (plus de 100 !) qu’ilprogramme chaque année. nRenseignements : Conservatoire àrayonnement départemental Marcel-Dadi, 2-4, rue Maurice-Déménitroux.Tél. : 01 56 72 10 10.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 35


CINÉMARegards argentinsCarancho de Pablo TraperoDu 20 novembre au 4 décembre, ont lieu les 31 es journéescinématographiques du Val-de-Marne contre le racisme,pour l’amitié entre les peuples. Cette année, focus à LaLucarne sur le cinéma argentin.Durant une quinzaine de jours, onze cinémaset centres culturels du Val-de-Marneprojettent 15 films récents et proposentau public d’assister à des rencontres avec lesréalisateurs et à des débats avec des spécialistes.Pour cette 31 e édition, c’est le cinéma argentinqui est à l’honneur. À Créteil, commechaque année, l’intégrale de la programmationest présentée au cinéma La Lucarne (cf. p. 50).Considérée souvent comme un prolongementEl Camino de San Diego de Carlos Sorínde l’Europe, l’Argentine n’en appartient pasmoins au continent sud-américain, avec unparticularisme culturel et politique très marqué.Aujourd’hui encore, le pays doit affronterles suites d’une des dictatures militaires lesplus violentes d’Amérique latine. Il a traversé,puis surmonté, une grave crise économique.Après la censure, le renouveauSon cinéma depuis s’est développé avec originalitéet vigueur. Une de ses grandes qualités estd’user de formes plutôt plaisantes et attractivespour traiter de questions sociales, politiques etDES GÉNÉRATIONS ARGENTINE DES GÉNÉRATIONS ENGAGÉESLa Lucarne/MJC du Mont-Mesly, 100, rue Juliette-Savar [01 45 13 17 00]Centre Rebérioux, 27, avenue François-Mitterrand [01 45 94 18 15]Parallèlement à la programmation des films de lamanifestation L’Œil vers…, la MJC du Mont-Meslyet le centre Madeleine-Rebérioux (CSC) organisentun “voyage en Argentine” afin de “rencontrer desfamilles engagées de père en fille, de mère en fils,de génération en génération…” Le public est invitéà découvrir des expressions artistiques porteusesd’engagement et de résistance, des comptinestraditionnelles, des débats sur l’héritage militant.Ci-contre, le déroulé du voyage.MeRCReDI 14 noVeMbReà 14h [MJC] eTMeRCReDI 21 noVeMbReà 10h [CSC]- lecture de contes argentins enpartenariat avec les bibliothécaires- chants argentins avec eirene Paz- intervention des enfants deformation musicale et des ateliersd’éveil musical.Igor MekhtievVenDReDI 23 noVeMbRe [LA LUCARNE]19h30 : vernissage de l’exposition d’IgorMekhtiev (photos de tango en noir et blanc)et performance musicale dansée du duo TawaFusion (bombo, zapateo, boleadoras).20h30 : projection du film Une histoire du tangode Caroline neal.36 n VIVRE ENSEMBLE n° 326


psychologiques, complexes, éprouvantes et ardues,sans pour autant les réduire.Ainsi, la comédie n’a jamais été aussi présentedans les programmes de L’Œil vers… Lethriller, l’aventure picaresque, le documentaireépique, la satire, le portrait offrent autantd’accès aux œuvres de nombreux auteurs. Si lecinéma argentin a souffert de la censure pendantde nombreuses années au point que seulsquelques films de cinéastes atypiques commeFernando Solanas (L’Heure des brasiers) ou LuisPuenzo (L’Histoire officielle, oscar du meilleurfilm étranger en 1986) ont réussi à franchir lesfrontières, ces dernières années, une nouvellegénération de réalisateurs a vu le jour. Retourau réalisme, avec souvent des acteurs non professionnelset une grande économie de moyens :depuis le début des années 2000, les films argentinss’exportent à nouveau dans les festivals etles salles du monde entier. Pour preuve, El Chinode Sebastian Borenstztein (sorti cette année enFrance), avec l’immense acteur argentin RicardoDarin, que l’on retrouve aussi à l’affiche del’étonnant Carancho de Pablo Trapero. Un cinémaqui ose affronter l’histoire de son pays, sesproblèmes, ses dérives, avec force et poésie. nL’Œil invisiblede Diego LermanToute laprogrammationdu festival surwww.loeilvers.orgDIMAnChe 25 noVeMbRe14h30 : projectiondu film Agnus Deide Lucia Cedron à La Lucarne.16h15-16h40 : déambulation musicale de la MJC à Rebérioux.17h15 : rencontre-débat (à Rebérioux) en duplex avecl’Argentine avec la réalisatrice de Agnus Dei.18h30 : vernissage (à Rebérioux) de l’exposition “Tango et balcons” (peintures, dessins, lithographies,gravures) de l’Argentine Liliana Rago et des peintures et croquis du Franco-Croate boris nacinovic ;dégustation d’empanadas et intervention musicale dansée.19h : concert (à Rebérioux) avec le Gabriel Vallejo Quartet et performance musicale dansée de TawaFusion [entrée libre, réservation conseillée au 01 41 94 18 15].Tawa FusionLiliana RagoVenDReDI 30 noVeMbRe20h30 [LA LUCARNE]à l’initiative de La Ligue desdroits de l’homme, projectiondu film La Dignité du peuplede Fernando Solanas, suivied’un débat avec un spécialistede l’économie argentineautour des luttes contre lacrise économique et sociale.n° 326 VIVRE ENSEMBLE n 37


THÉÂTRERoman(s) à succèsChristophe Honoré met en scène l’aventure du Nouveau Roman avec une troupe de jeunes comédiens.À voir à la Maison des Arts, du 7 au 10 novembre.Paris, automne 1959. Une photo de groupe. Une femme,sept hommes, un peu gênés car peu habitués à poserdevant l’objectif. Ils sont tous romanciers, sauf un :Jérôme Lindon, patron des Éditions de Minuit, qui les a réunissur le trottoir de la rue Bernard-Palissy. Alain Robbe-Grillet,Claude Simon, Claude Mauriac, Robert Pinget, SamuelBeckett, Claude Ollier et Nathalie Sarraute, posent pour lapostérité. Manquent à l’appel Michel Butor et MargueriteDuras. Avec eux, débute l’aventure du Nouveau Roman,cette vraie/fausse école littéraire qui remet en cause lesconventions de l’écriture romanesque, en privilégiantl’expéri mentation plutôt que l’intrigue ou la psychologie despersonnages. C’est à partir de cette photographieque Christophe Honoré a souhaité fairerevivre, à sa manière, ces écrivains aux personnalitésdiverses.À sa manière, c’est-à-dire loin de tout “biopic”,de toute reconstitution historique, maisau plus près de la vie et de l’œuvre des romanciers,en faisant appel au maximum de documentspossibles : leurs livres, mais aussi leurs interviews, leurs mémoireset leurs journaux intimes. “Au théâtre, mon plaisir résideavant tout dans la direction des comédiens, explique ChristopheHonoré. Donc l’idée de rencontrer des acteurs pour leur dire : «Toitu vas être Nathalie Sarraute, toi tu vas être Alain Robbe-Grillet», c’est très excitant. L’idée n’était pas de rechercher laressemblance ou le mimétisme, mais plutôt, pour les acteurs, d’être«traversés» par les écrivains, et pas seulement par leurs œuvres.”Ainsi, le metteur en scène s’est entouré d’une troupe hétérocliteet ose des propositions d’interprétation inédites : laUne intenseconfrontation du réelet de la fiction“”diaphane Ludivine Sagnier dans le rôle de Nathalie Sarraute,Sébastien Pouderoux (formé, entre autres, au Conservatoirede Créteil) en Claude Simon ou, plus saugrenu encore, JérômeLindon réincarné par Annie Mercier, silhouette massive,lunettes noires et voix rauque de fumeuse tandis que l’androgyneBrigitte Catillon campe le vaniteux Michel Butor.À la lisière de l’improvisation (le processus de création de lapièce ne s’est pas appuyé sur un texte, mais s’est écrit directementsur le plateau), chaque comédien s’est approprié unpersonnage en s’immergeant dans ses mots et en laissantlibre cours à l’imagination. À quoi pense un écrivain ? Commentse situe-t-il dans son époque avec ses illusions et sespartis pris ? Christophe Honoré revendiquetous les détours possibles, toutes les subjectivitéspour atteindre l’authenticité d’uneséquence de la littérature et de la vie intellectuellefrançaise. Un travail intense deconfrontation du réel et de la fiction dans laquellele metteur en scène replace la littératureau cœur de son travail personnel. “L’idée, avec cette pièce,poursuit-il, était de donner à voir la façon dont une poignée d’irréductiblessinguliers, regroupés sous l’égide des Éditions de Minuit,s’est engagée, malgré tout, dans le combat de son époque.” Ille fait, sans tomber dans le piège de la reconstitution, maisau contraire en réinventant l’aventure du Nouveau Romansur un mode ludique, léger et plein d’humour. nNouveau Roman, du 7 au 10 novembre à 20h à la Maisondes Arts. Réservations au 01 45 13 19 19 ou en ligne :maccreteil.com38 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


CONCERTDans la cour des grandsQuatre nouveaux groupes de musique ont été sélectionnés pour la 2 e édition de Créteil en scène.Préparation et concert pour deux d’entre eux, le 6 novembre au conservatoire.Screenshot [rock, groove, funk]Florygold, French River [pop, surf, funk]Christophe Laroche [blues, folk]Zarb [rock, funk]Vous les avez peut-être repérés auForum de la Culture, en septembredernier. “Screenshot”, “ChristopheLaroche”, “Zarb” et “Florygold, FrenchRiver”, les quatre groupes retenus pourla deuxième édition de Créteil en scène,ont profité du plateau de la Maisondes Arts, ouvert ce jour-là, pour faireconnaissance avec le public cristolien.Une première étape avant les sessionsd’accompagnement et les concerts organisésjusqu’en mai prochain. Objectif ?Leur permettre de gagner en qualité eten assurance et, pourquoi pas, tenter dese faire un nom dans le milieu.Ils jouent d’un instrument et chantentdepuis plusieurs années, s’imaginentsur scène et en studio. Ces quatregroupes, parmi les 23 candidats, serapprochent un peu plus de leur rêveen bénéficiant, pendant une année,d’un accompagnement scénique etartistique proposé par la direction dela Culture et ses partenaires*. Sélectionnésen mai par un jury de professionnelspour leur talent et leurpotentiel, tous n’ont pas les mêmes besoinsou envies : cours de chant pourcertains, arrangement entre le texte etla mélodie pour d’autres, ou encore informationssur les droits d’auteur etenregistrement d’une prémaquettepour démarcher les salles de concertset les labels… Mais les quatre lauréatsseront tous préparés à la scène.COMPILATION CRÉTEIL EN SCÈNE 2011Accompagnementscénique et artistiqueCette nouvelle édition programmed’ailleurs plus de concerts pour présenterces musiciens au public, les voirprogresser et offrir de nouvelles collaborationsartistiques. Ainsi, c’est ChristopheLaroche et Florygold, FrenchRiver qui ouvriront le bal, le mardi 6novembre au conservatoire. Pendantquatre heures, ils travailleront sur l’harmonisationet l’orchestration d’un thèmemusical, leur présence scénique, laconstruction d’un set (liste de titresjoués en concert), la gestion des balances,la relation avec le public. Le soir,à 19h30, c’est dans le bel et impressionnantauditorium, d’une capacité de 345places, qu’ils se produiront. Un concertgratuit, ouvert à tous, qui devrait toucheret surprendre le public… et luidonner l’envie de revenir pendant lesvacances de février découvrir leurscompères Zarb et Screenshot. n* MJC Club, MJC Mont-Mesly/Rebérioux, studioAXLR, conservatoires de Créteil et de Limeil-Brévannes.Concert gratuit et ouvert à tous,le mardi 6 novembre à 19h30au conservatoire Marcel-Dadi,2-4 rue Maurice-Déménitroux.Renseignements auprèsde Booky Salihi au 01 58 43 38 11/booky.salihi@ville-creteil.frUn CD promotionnel reprenant des morceaux des groupes sélectionnésl’an dernier a été édité. Il leur servira à se faire connaître auprèsdes maisons de disques et des programmateurs de spectacles.À écouter sur : www.ville-creteil.frN° 326 VIVRE ENSEMBLE n 39


SPORTSRendez-vousde novembreVENDREDI 9FootballStade Duvauchelle20h : 14 e journéedu championnat national,USC-Lusitanos/CarquefouJEUDI 15FutsalGymnase Issaurat21h15 : championnat dedivision d’honneur, USCFutsal/Red Star FCSAMEDI 17Tennis de tableCentre sportif Dassibat17h : championnat deFrance N2 (féminine),USC/Saint-PierraiseNatationPiscine Sainte-Catherine16h-19h : 1 re journée ProgrèsLES 24 ET 25ÉchecsGymnase Savignat9h-19h : championnatdépartementalDIMANCHE 25HandballPalais des sports16h15 : 10 e journée duchampionnat de Pro D1,USC/TremblayLES 26, 27, 29 ET 30GymnastiquePalais des sportsJeux de CréteilJEUDI 29FutsalGymnase Issaurat21h15 : championnatde division d’honneur,USC Futsal/BrétignyVENDREDI 30FootballStade Duvauchelle20h : 16 e journéedu championnat national,USC-Lusitanos/ColmarDIMANCHE 2 DÉCEMBREMultisportGymnase Nelson-Paillou13h-18h : Challengevalides-handicapésBADMINTON/le millésime 2012-2013n’a pas encore pris !De retour depuis peu dans l’élite du badminton, en top 12, l’US Créteil, emmenéepar Brice Leverdez, sélectionné olympique et capitaine de l’équipe, n’a pasdémarré la saison sous les meilleurs auspices, s’inclinant sans appel àBordeaux (7-1). Toutefois, dans le simple hommes, Brice s’impose en trois sets(15/21, 21/14 et 21/10) sur Matthieu Lo Ying Ping, n° 2 français. “Je penseque les rencontres suivantes seront plus accrochées au niveau du score car lesjoueurs seront mieux préparés à ces matches de haut niveau”, confiait BriceLeverdez. Prochainement, deux rencontres franciliennes se tiendront au gymnaseNelson-Paillou. Les Béliers recevront le samedi 10 novembre Issy-les-Moulineaux,champion de France en titre et recordman avec 13 sacres, puis Aulnay-sous-Bois le 1 er décembre.DUATHLON/des épreuves bien rodées !La pluie n’arrête ni le coureur ni le vététiste. Dimanche 14 octobre, malgré un tempsmaussade, les participants étaient nombreux à la Base de loisirs pour disputer la 9 eédition du duathlon Avenir de Créteil. “Chaqueannée nous avons de plus en plus de jeunesqui participent. Ils étaient plus de 450 pour cettenouvelle édition”, se réjouit Bruno Philippon,président de l’USC Triathlon. Entre l’implicationdes nombreux bénévoles et la petite vingtainede triathlètes, les Cristoliens étaientégalement bien représentés. Côté résultats, leclub de la Vallée Montmorency Triathlon a remportétrois victoires (chez les benjamins, dansla catégorie mini-poussins/poussins garçonset en pupilles filles). Trois succès égalementpour le Triathlon club Saint-Quentin en Yvelines(en juniors garçons, dans la catégorie minimesfilles et en pupilles garçons). Enfin, dans laduathlonienne, épreuve réservée aux cadettes/juniors/seniors/vétéranes, Lucie Geffroy (Sainte-Geneviève Triathlon) et Tiffany Marie (BrieFrancilienne Triathlon) terminent dans le mêmetemps, en 20’29’’.40 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


ESCRIME/la passe de quatre !Décidément on n’arrête plus lestireurs cristoliens. Le 14 octobredernier, l’USC Escrime aremporté le titre départementalde fleuret pour la quatrième foisconsécutive à l’occasion du 8 eChallenge de la Ville de Créteil,disputé au gymnase Nelson-Paillou. Avec 12 clubs présents,l’US Créteil devance l’US Ivryet l’ASM Le Perreux. Avec 176participants, filles et garçons,toutes catégories confondues,les lames cristoliennes ont croiséle fer avec succès. Honneuraux anciens. Alors que les vétéranesChristelle Bazile (1 re ) etFrançoise Guirette (2 e ) s’adjugentles deux premières places,les hommes réussissent le triplé: Christophe Groulez (1 er ),Vincent Eybros (2 e ) et LionelVescovi (3 e ). La benjamine Camille Leybros monte surla seconde marche du podium. La cadette JessicaRodriguez-Ardana décroche la médaille de bronze.Chez les cadets, Aurélien Henri et Émilien Lebretonsont respectivement 2 e et 3 e . Le junior Allan Contaretremporte le titre tout comme le senior MathieuCombres, un podium complété par Raphaël Groulez(3 e ). Enfin, dans l’épreuve handi-valide, qui faisait sonapparition dans ce 8 e challenge, Catherine Augoyard(handi) prend la 3 e place.FOOTBALL/les Béliers sur deux tableaux !Alors qu’en championnat National, l’US Créteil-Lusitanos dominedes pieds et de la tête le classement, plus quatre points (12 e journée)sur son dauphin Metz et dix sur Le Poiré-sur-Vie (3 e ), lesCristoliens se sont fait une petite frayeur lors du 5 e tour de la Coupede France face à la modesteéquipe seine-et-marnaise duMée (division Honneur). Aprèsun résultat nul (1-1) à l’issuedu temps réglementaire, la victoires’est dessinée dans lesprolongations. Au final, leshommes de Jean-Luc Vasseurs’imposent 4-1. En championnat,les prochains matches à domicileauront lieu le vendredi 9novembre (14 e journée) où lesCristoliens recevront l’équipede Carquefou (Loire-Atlantique)et le 30 novembre où ils affronterontles Alsaciens de Colmar.De plus en plus nombreux àchaque rencontre, les supporterssont bien le douzième hommedes matches !N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 41


SPORTSEN BREFAthlétismeLors des championnatsde France de semi-marathon,le 7 octobre à Nancy,la pensionnaire del’USC Athlétisme, Marie-Amélie Juin, a pris unetrès honorable sixièmeplace. Elle a parcouru les21,1 km en 1h 18’ 37’’.CyclismeL’US Créteil était bienprésente dans les rangsde l’équipe de France,lors des championnatsd’Europe de cyclismesur piste à Panevezys(Lituanie), du 19 au 21octobre dernier. SandieClair et Olivia Montaubanont remporté la médaillede bronze.CyclotourismeLa 42 e édition de la classiquecristolienne À traversl’Île-de-France (Atif),challenge Lucien-Dupré, aattiré plus de 160 amoureux(ses)de la petitereine. L’AS Brévannaiseremporte le prix de la participationavec 48 rouleurs,Évelyne Petit celuide la féminine, ÉmilienLebreton et Roger Cordier,ceux du benjamin etdoyen de l’épreuve.COURSE À PIED/334 participants pour la CristolienneLa pluie qui s’était invitée pour la 2 e éditionde La Cristolienne n’aura pas freinéles ardeurs des spécialistes du macadam.Vendredi 21 septembre, petitset grands ont répondu présent avec uneparticipation nettement en hausse :334 cette année contre un peu plus de180 pour la première édition.Côté performances, Grégory Alleaume(USC Athlétisme) a remporté la premièreMULTISPORT/du sport pour touscourse enfants (1 km). Nicolas Rebiffe(USC Triathlon) s’impose sur la distancedes 2 km tandis que Rochdi Lamouat(Choisy-le-Roi) boucle les 8 km en 27’33’’.Le premier Cristolien, Jérôme Alary,prend la 5 e place avec 29’50’’. Avec 27représentants, l’USC Natation et l’USCGR se partagent le Challenge des associations.L’USC Football (21 membres)complète le podium.VoileDébut octobre, le benjaminRomain Billy del’USC Voile s’est imposédans la régate de laligue du Havre. Une jolieperformance pour cejeune Bélier face auxmarins normands et surle lieu même d’entraînementdu club havrais,champion de France entitre, en habitacle 7.5,et vice-champion deFrance, en 420. 444Dimanche 23 septembre, les dieux du ciel ont aussiprotégé la 6 e édition de Tout Créteil en sport. Sous lesoleil, familles et amis ont profité des animations et structures gonflables mises à leurdisposition dans le cadre verdoyant de la Base de loisirs. Pendant que certains naviguaientsur le lac en canoë-kayak, d’autres s’essayaient à l’escalade sur le phare gonflable.D’autres encore pratiquaient des jeux collectifs. Les récents champions duMonde, Jeff Dahie, et d’Europe, Slimane Sissoko (voir p. 43), ont effectué une démonstrationde boxing-forme. Enfin, le public a pu assister à la fin du périple des 17 pompiersde la 17 e compagnie (Créteil/Maisons-Alfort/Villeneuve-Saint-Georges). Partis de larégion alsacienne, les pompiers ont parcouru 500 km en trois jours en faveur de Debra(association pour la recherche sur l’épidermolyse bulleuse dystrophique).42 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


SQUASH/Camille sur tous les fronts !Camille Serme, n° 13 mondiale, qui s’est inclinée(11/6, 11/8 et 11/8) dès le premier tour àl’US Open (Philadelphie, États-Unis) face à laMalaisienne Nicol David, future vainqueur etn° 1 mondiale, restait cependant positive aprèssa défaite : “Je n’ai pas joué contre Nicol si souventque ça, mais je pense que c’était monmeilleur match contre elle. J’avais le bon plantactique, mais à la fin des jeux, il y a eu une petitefaute ou un manque à pousser sur les jambesqui m’ont fait perdre. Mais ce match va me faireavancer.” La n° 1 tricolore disputera les championnatsdu Monde par équipes du 12 au 17 novembreà Nîmes. À noter, qu’en 2010, la Francea obtenu son meilleur classement, avec unesixième place. Côté interclubs, l’équipe fémininede l’USC Squash s’est rendue, le 20 octobredernier, à Nîmes, pour la première journée duchampionnat de France par équipes de Nationale 1. Les filles ont remportéleurs rencontres sur un score sans appel (3-0) face à Royan et Nîmes. Dans lemême temps, les garçons (N1), qui se déplaçaient à Brest, ont perdu (3-1)contre l’équipe locale et se sont imposés (3-1) face aux Marseillais. Prochainejournée, pour les filles, samedi 1 er décembre, au centre Marie-Thérèse-Eyquem.444HandballLes Béliers tiennentenfin leur victoire faceà leur “frère ennemi”,le voisin Ivry. Aprèsleur défaite (23-20)en ouverture du championnat,les Ciels etBlancs ont enfin battules Ivryiens (30-21)lors du premier tourde la Coupe de laLigue, le 7 octobredernier. Un succès quin’était pas arrivé depuisplus d’un an. Deplus, les Cristoliensont engrangé une 2 evictoire en championnatface à Toulouse(36-28), le 20 octobre.SAVATE-BOXE FRANÇAISE/SlimaneSissoko domine l’Europe !Après le titre mondial technique du jeune Jeff Dahie(18 ans), c’est au tour de l’expérimenté et déjàchampion du Monde Slimane Sissoko de rapporter àl’USC Savate-boxe française une nouvelle médaille.Celle-là est européenne. Le pugiliste cristolien (- 85 kg)est allé la décrocher le 29 septembre dernier enBelgique. Avec ce titre européen, Slimane complètesa carte de visite, déjà bien remplie : huit fois championde France et double champion du Monde !


ARTS PLASTIQUESDécouvrir la création contemporaineInstallationPhotographie/sculpture, dessinDu 9 novembre au 8 décembre,l’installation Exobiologie et vieextraterrestre présente lesœuvres du plasticien Philippe Marcus,à la Galerie d’Art de Créteil.Traduisant sa rencontre avec leprofesseur Hervé Cottin, chercheuren exobiologie (bioastronomie),ces œuvres sont le fruit d’une démarcheexpérimentale menée aucours des derniers mois au Laboratoireinteruniversitaire des systèmesatmosphériques (unité mixtede recherche de l’Upec et duCNRS) et posent la question du lienpossible entre recherche scientifiqueet création artistique.Vernissage le 9 novembre à 18h.Ji-Eun YoonSoon Young LeeDu 7 novembre au 15 décembre, la Maison des Arts expose lestravaux de deux jeunes artistes coréennes, Soon Young Lee etJi-Eun Yoon. Toutes deuxs’inspirent de scènes dela vie quotidienne. Maistandis que Soon Young Leereconstitue des piècesde maisons imaginairesgrouillant de signes de vie,Ji-Eun Yoon imagine unevision modeste et épuréed’une tradition picturale coréenneancestrale, reprenantà son compte le jeu del’harmonie entre les êtres et les choses dans un territoire donné.“Ce que je trouve (pas) chez elle”, Maison des Arts, place Salvador-Allende (entrée libre du mardi au samedi de 13h à 18h30 et les soirs dereprésentation).Peinture/RéminiscencesLe travail d’Isabelle Cappe s’articule autour du souvenir,des réminiscences des sensations et de la mémoire.Des lieux imprégnés resurgissent, des endroits parcourusréapparaissent. Elle reconstruit par l’épuration des formessa perception du monde.“Nos souvenirs”, du 13 au 22 novembre à l’espace culturelNelly-Rotman,hall d’accueil (porte 1)de l’hôpital Henri-Mondor, 51, avenuedu Mal-de-Lattre-de-Tassigny. Entrée libredu lundi au vendredi,de 12h30 à 16h45.Peinture/MasquesÀ l’occasion de la Journéeinternationale des personnes handicapéesle 3 décembre, la Galerie du TempsPrésent accueille les créations d’unevingtaine de jeunes d’un atelier d’artsplastiques dispensé par l’Associationrégionale d’aide aux handicapésmoteurs d’Alsace. D’abord avec ducorrecteur blanc, puis avec une couleur,puis une autre… des masques africainssurgissent alors sur des radiographies.Du 3 au 22 décembre au lycée Saint-Exupéry, 2-4, rue Henri-Matisse.Vernissage le 3 décembre à 19h, précédé d’une table rondeà 18h. Visites possibles sur rendez-vous (06 83 18 31 31).Galerie d’Art de Créteil, 10, avenue François-Mitterrand, tél. 01 49 56 13 10. Ouverte les mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 17h,les samedis de 15h à 19h. Professionnels et groupes : visites sur rendez-vous. Tél. : 015843385944 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


MÉDIATHÈQUESConsulter le catalogue en ligne : www.mediatheques-plainecentrale94.frLIVRESALBUM JEUNESSELa Voix d’or de l’AfriqueMichel Piquemal et Justine Braxç Albin Michel JeunesseSigne de malédiction en Afrique, SalifKeita est né albinos. Un véritableparcours du combattant l’attend pourfaire accepter sa différence ; unparcours qui le mènera, au cours deses rencontres, à devenir ce chanteurprestigieux de renommée mondiale,surnommé encore aujourd’hui “la Voixd’or du Mali”. Un album musical au textefort et émouvant sur la différence, lerespect et le combat des albinos.DOCUMENTAIREArt Food, l’histoire de l’art en cuisineValérie Abécassis, Nathalie Mandelç De La MartinièreD’une boucherie d’Anvers de 1566 auGiant Burger de l’artiste contemporain ClaesOldenburg, en passant par les célèbresboîtes de soupe Campbell de Warhol, cettepromenade culinaire dans la peinture occidentaleembrasse notre rapport à la nourriture etles multiples variations de sa représentation.Un subtil assemblage d’anecdotes, d’élémentsde contexte, d’analyses d’œuvres et…de recettes d’époque. Un excellent outil desensibilisation à la gourmandise.MANGAEthnicity 01Tadano Nobuakiç Bamboo ÉditionDans un monde bouleversé par une catastropheclimatique sans précédent, les hommes viventdans des mégapoles surprotégées. La techno -logie est omniprésente et les machines veillentau respect de l’ordre public : le moindre écartde comportement est pénalisé. Niko est uneélève modèle, très respectueuse des règlescontraignantes imposées aux habitants de la citéfortifiée de Sensoram. Un jour, intriguée par lecomportement inhabituel d’une camarade declasse, elle la suit jusqu’aux frontières de la citéoù elle découvre un autre monde…MUSIQUESFILMMUSIQUE CLASSIQUERussian Piano TriosRimski-Korsakov etArensky par le KinskyTrio PragueLe Trio pour piano et cordesde Rimski-Korsakov, écrit enopposition à l’unique Triopour piano de Tchaïkovski,prend sa source dans lesœuvres de Mendelssohn,Schumann et Brahms avec,toutefois, un clin d’œil au répertoirenational. Élève deRimski-Korsakov, Arenskycompose une des plus bellespages de la musique dechambre russe.HIP-HOPR.A.P. MusicKiller MikeAprès une période d’allégeance à unhip-hop sudiste assez plan-plan, le rappeurd’Atlanta s’est adjoint les servicesde l’immense producteur El-P. Le flow deKiller Mike oscille toujours entre espièglerieet nonchalance “dixieland”. Lesbeats électro concassés, sombres et lessamples “ovni” d’El-P créent une diversiondramatique abrasive : la musique,écrin parfait aux brûlots politiquesde Killer Mike, gagne en ampleur et enpuissance, comme sur le morceau-titre,redoutable hymne séditieux.MUSIQUES DU MONDESauve tes ailesTrio ZéphyrDelphine Chomel (violon et voix),Marion Diaques (alto et voix),Claire Menguy (violoncelle etvoix) nous proposent un nouvelunivers musical d’une extrêmesensibilité, résolument horsformat. Elles puisent dans lesrichesses surprenantes des musiquesdu monde pour les fusionneravec leur culture classiqued’origine. Aux instrumentss’ajoutent les voix en langue imaginairepour que la musique nesoit pas occultée par le sens desmots. Un beau voyage remplid’émotion.GuestJosé Luis GuerínçVersusVenise, Bogota, La Havane,New York… Durant uneannée, José Luis Guerínarpente les tapis rougesdes festivals. Chacunde ces voyages seral’occasion de pénétrerdans l’arrière- cour de cesmétropoles, d’y rencontrerles habitants et de leurdonner la parole. Pourle cinéaste, le cinéma doits’inviter dans le réel et êtrepris à témoin par le monde.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 45


EXPRESSIONSlibresLes propostenusdans lescolonnes dela rubriqueExpressionslibresn’engagentque leursauteurs.Liste “Une ville pour tous et chacun“LA DROITE LA PLUS BÊTE DU MONDE !Les derniers sondages augurentd’une période difficilepour le nouveau président etson gouvernement. Chroniqued’une impopularité annoncéesur fond d’effort inouï de restaurationdes finances publiques.La récession frappe ànos portes et les temps à venirseront âpres, à charge pour lagauche de rouvrir la perspectivede meilleurs lendemains.Toute honte bue, la droite exulte. Quelleresponsabilité pourtant que la sienne dans“l’horreur économique” qui dévaste aujourd’huinotre pays. En 2007, un certain Fillondéclarait être «à la tête d’un État en faillite»et soulignait derechef que «si la Franceétait une entreprise, un ménage, elle seraiten cessation de paiement». Implacableréquisitoire à l’encontre de ses propresamis, alors au pouvoir depuis 5 ans. À commencerpar un dénommé Copé ministredu… budget et des comptes publics, demars 2004 à mai 2007. Bel exemple aussid’autoflagellation si on rappelle que Sarkozyet Fillon furent eux-mêmes ministres deChirac, et qu’en 2002, en pourcentage duPIB, le déficit demeurait inférieur à 3 % et ladette en deçà des 60 %, seuils fixés parnos obligations communautaires. État enfaillite ? Qui en était (déjà) responsablesinon eux ? Qu’avaient-ils alors promis ?Fillon, toujours engoncé, de «ramener lebudget de l’État à l’équilibre avant la fin duquinquennat» : Sarkozy, toujours fanfaron,de réduire à 5 % le chômage, invitant lesFrançais à en tirer toutes les conséquencessi ce taux franchissait un jour les 10 %.N’étant pas amnésiques, ils le prirent aumot. Reste que fin 2011, LEUR déficit dépassaitles 100 milliards, soit 5,2 % duPIB, LEUR dette surpassait les 1700 milliards– près de 86 % du PIB – et LEURchômage touchait peu ou prou 5 millionsAxel UrginPrésidentdu groupe socialistede personnes malgré quelquespitoyables artifices statistiques.Pareil bilan appelleraitpénitence donc abstinence. Aucontraire, quelle logorrhée !Mais l’indécence ne saurait occulterl’objectif. L’alliance detoutes les droites jusqu’au bleumarine. Désormais, les convergencess’affichent. Dernierexemple en date, certains édilesde droite revendiquent une«clause de conscience religieuse» à l’encontredu projet gouvernemental de “Mariagepour tous”. C’est la même clause deconscience que brandissent les fondamentalistesde toutes croyances qui causentpériodiquement désordre dans les hôpitauxpublics parce qu’un praticien hommeprétend soigner leur femme ou leur fille. EnFrance, la loi de la République surplombeles lois prêtées à Dieu. Qu’un citoyen debase méconnaisse cette hiérarchie desnormes est un problème. Qu’un maire prétendeagir de même est un scandale ! Enlaissant dire, laissant faire, les dirigeantsde la droite ouvrent la boîte de Pandore etscient la branche sur laquelle nous sommestous assis : le pacte républicain. À Créteil,les “nôtres” sont mieux élevés. Maiscontre-vérités et fantasmes ne sont jamaisbien loin. En témoignent les interventionsdu groupe UMP au dernier conseil municipalquand furent évoqués les chantiers derénovation du Mont-Mesly. «Espérons quele gouvernement (actuel) continuera desoutenir le projet» dit l’un. Toujours plusque le précédent qui n’y aura pas mis uncentime. «Qu’avez-vous prévu pour la sécurité?» interrogea l’autre. Comme s’il s’agissaitde la Cour des Miracles. Ah les bravesgens. Comme disait Churchill, la démocratieest le pire des régimes à l’exception detous les autres. Quant à la droite française,elle est toujours la plus bête du monde !LibdbtérNtsfdcqmlaEbm46 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


LE PROJET DE MÉTRO ORBIVAL MENACÉ !La décision du gouvernement de ne pasinscrire dans la loi de programmationbudgétaire 2013-2015 la somme prévued’1 milliard d’euros, montant destiné àboucler le financement du premiertronçon du futur métro du Grand Paris,éloigne la perspective d’une ouverturerapide d’Orbival.Nous dénonçons ce renoncement budgétairemettant à mal un projet indispensablequi avait fait l’objet d’un accordformel entre l’État, la Région et tous lesdépartements d’Île-de-France. Il s’agit d’un mauvaiscoup porté aux Franciliens vivant en banlieue et pourqui la question des transports est centrale. C’est unmauvais coup également pour le développement etles perspectives de croissance du Val-de-Marne et,au-delà, de l’ensemble de la région.Emprisonné dans son objectif d’atteindre l’équilibrebudgétaire, le gouvernement rogne sur le financementd’infrastructures nécessaires à la fois auxJean-Pierre HenoGroupe communiste,républicain et citoyenpopulations, aux territoires et aux entreprises.Les banlieues et leur aménagementne doivent en aucun cas être sacrifiésau nom de l’austérité.Nous pensons au contraire que la relancede l’économie et la lutte contre les précaritésterritoriales passent notamment par lefinancement et la mise en œuvre de grandsprojets d’infrastructures publiques capablesde structurer l’aménagement desterritoires en conciliant les objectifs économiques,sociaux et environnementaux.Le Grand Paris Express et plus particulièrementOrbival en Val-de-Marne et la station Créteil-l’Échatsont essentiels à l’avenir du territoire et deses habitants. Le gouvernement doit reconsidérersa décision et octroyer les crédits nécessaires aufinancement de ce projet.Afin de sortir de la crise nous devons sortir de l’austéritéet redonner toute sa place à l’investissement publicdes collectivités territoriales et de l’État lui-même.EXPRESSIONSlibresSAUVONS L’ÉCOLE !Le gouvernement s’engage résolument- le socle commun de connaissancesdans la refondation de l’école et nouscréé par Xavier Darcos en 2008 afin denous réjouissons que sa priorité soitrépondre aux difficultés de certainsréservée à l’école primaire.enfants. Il est nécessaire aujourd’huiEn effet depuis de nombreuses années,de repenser une école qui tire tous lestrop d’enfants sortent de l’école primaireenfants vers le haut et pas un enseignementau rabais ;sans maîtrise de la lecture et de l’écriture,les propulsant dans une spirale d’échec- le livret de compétences qui suit l’enfantdans sa scolarité nécessite d’êtrescolaire.Danièle CornetDiminuer le temps d’apprentissage dans Groupe Société civile plus homogénéisé ;la journée et étaler les jours d’école sur- la diversité des méthodes d’apprentissagede la lecture, conséquence de laune plus grande période dans l’année vadans le bon sens, permettant moins de stress pour liberté pédagogique des enseignants, a contribuéles enfants et les enseignants, et prenant enfin en à de nombreuses difficultés de maîtrise de la lecturecompte les préconisations des chronobiologistes. et de l’écriture ; ne doit-on pas encadrer plus fortementla pédagogie à l’école primaire ?Supprimer les devoirs permet de diminuer les iné -galités face aux différentes conditions familiales Après la casse systématique de l’école par la droite,de vie des enfants.cette refondation est un immense chantier, elleRepenser la formation des enseignants est une doit se faire en concertation avec les enseignants,nécessité absolue pour s’adapter à un contexte en les parents et les collectivités, ce que le gouvernements’est engagé à faire. Nous ne pouvons qu’en-évolution et prendre en compte le parcours de chaqueenfant. Mais il reste encore des questions à débattre : courager cette démarche.Les propostenusdans lescolonnes dela rubriqueExpressionslibresn’engagentque leursauteurs.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 47


EXPRESSIONSlibresLes propostenusdans lescolonnes dela rubriqueExpressionslibresn’engagentque leursauteurs.Liste “Agir pour Créteil”À lire le contenu de la rubrique“Expression” du groupe PS parudans le Vivre Ensemble du moisd’octobre, Sarkozy était la sourcede tous les malheurs.Avant mai 2012, la France étaità feu et à sang, au bord de laguerre civile, et c’était la faute àSarko. Nos impôts augmentaient,et c’était la faute à Sarko. Notrecroissance était en berne et, ce n’était pasdû à la crise, mais la faute à Sarko. C’esttout juste si l’on ne nous expliquait pas quela famine dans le monde, c’était la faute àSarko !Et puis vint Monsieur Hollande… et toutaurait changé ? Nous, on se souvient surtoutque malgré les déclarations enflammées d’ArnaudMontebourg, venu donner de cruels fauxespoirs à des salariés déjà désemparés, leGouvernement avoue enfin son impuissance etFlorange va fermer. Nous on remarque, qu’auroyaume de la politique spectacle, le roi n’estpas celui qu’on croyait : on a vu ces dernièressemaines François Hollande grimper sur letoit d’un camion à Florange, on l’a vu “faisantdu Sarkozy” à Echirolles pour paraphraser lesjournalistes quand une femme l’a interpellépar sa fenêtre sur les problèmes de sécurité,on constate surtout la suite de la saga “Françoiset Valérie à l’Élysée” alors que les Françaisattendaient de lui qu’il soit totalementdévoué à notre pays.Alors, vous imaginez bien qu’on s’est presqueétouffés en entendant le Gouvernement nousexpliquer qu’il avait fait plus pour notre paysen 5 mois que Nicolas Sarkozy en 5 ans…Mais puisqu’on ne vous demande pas denous croire sur parole – sur des envolées moralisatricescomme les socialistes en ontl’habitude - voici quelques exemples :- Après avoir tant vilipendé le traité européennégocié par le Président Sarkozy et la ChancelièreMerkel, François Hollande l’a fait voter parsa majorité sans en changer une seule ligne.LA FRANCE DES BISOUNOURSThierry HebbrechtPrésidentdu groupe UMP- Après avoir fustigé les haussesciblées d’impôt envisagées parle précédent gouvernement, lenouveau gouvernement annoncesans complexe 20 milliards d’augmentationd’impôts.- Après s’être scandalisé du démantèlementdes camps deRoms par la précédente majorité,Manuel Valls notre nouveau Ministrede l’intérieur, applique très exactementla même politique.- Après être revenu sur la TVA anti-délocalisationvotée avant le mois de mai, on voit leGouvernement rétropédaler doucement carils vient seulement de se rendre compte quesans cela, la discipline budgétaire à laquelleils se sont engagés ne sera pas atteinte…- Après avoir annoncé que leurs élus seraientexemplaires, Monsieur Guérini est toujoursen poste au Conseil Général des Bouches duRhône, un “fils de” est pressenti pour prendrela tête de l’EPAD, et des élus PS se rebellentcontre le non-cumul des mandats !On espérait au moins que ces premiers moisdifficiles au pouvoir - et les mauvais sondagesdu Président et du Premier Ministre leprouvent - auraient conduit les membres dela majorité sur la voie de l’humilité. La criseque traverse notre pays est grave. Elle estréelle et, non, ce n’était pas dû à la politiquede Nicolas Sarkozy. Que les socialistes grandissentun peu, nous ne sommes plus dansun monde d’enfants où les gentils se débarrassentdu méchant, et soudain tout s’arrange.Les Français eux ont quitté depuis longtempsle monde feutré de leur enfance pouraffronter les difficultés au quotidien. Alors, ilest temps que le Gouvernement sorte de sonmonde de bisounours et se retrousse enfinlui aussi les manches.Venez dialoguer avec les éluselus.ump@ville-creteil.frwww.agirpourcreteil.comLLvcdptpfuCpmsRcpfcqpRL48 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


Liste “Un nouveau souffle pour Créteil“Lors du conseil municipal d’octobre,vos élus ont décidé d’approuver lacréation de 3 postes supplémentairesd’adjoint pour les écoles maternelle etprimaire Aimé-Césaire. Nouveau quartierrime souvent avec arrivée d’unepopulation plus jeune et donc d’enfantsqui sont toujours une force pourune ville.C’est une joie pour des élus d’être capablesd’apporter à leurs concitoyens lesmeilleurs services auxquels ils peuvents’attendre. Cette joie se double de responsabilités.Responsabilités sur le financement d’abord. Encette période d’incertitude pour tous, la puissancepublique se doit d’être vigilante afin de ne pasfaire peser les conséquences de ses choix sur descontribuables déjà fragilisés par la crise. La conséquencede ce manque de rigueur serait, de plus, depénaliser chacun par l’abandon de ces services.Responsabilités sur la justice ensuite. Notre pays estDES POSTES POUR LES ÉCOLESVos élus, Jérôme Pitonet Madeleine MasenguGroupe MoDemcapable de traverser les pires épreuvesmais ne supporte pas les privilèges. Sichaque école a ses spécificités, il est difficilede comprendre pourquoi sur deuxécoles dont les effectifs augmentent, uneseule voit des postes être créés.Il y a sans doute là un vrai sujet, celui dutaux d’encadrement par les personnelsnon-enseignants dans nos écoles.Cette question va devenir d’autant plusimportante que les dernières annoncesgouvernementales orientent vers uneparticipation financière accrue des communesdans le fonctionnement de l’école primaire.Que les enfants restent plus longtemps à l’école,pendant plus de jour, est certainement une bonnechose. Mais cela veut dire qu’il faut s’en donnerles moyens et ne pas se disperser.C’est sur ces sujets entre autres que vos élusresteront vigilants.Vos élus démocrates à votre écoute.EXPRESSIONSlibresListe “Créteil a besoin des Verts“LE MARIAGE POUR TOUS : UNE AVANCÉE DES DROITS,UN RECUL DES DISCRIMINATIONS.L’accès au mariage et à l’adoptionpour tous les couples est un des engagementsde la gauche et des écologistesau gouvernement depuis juindernier. Il sera tenu, et nous nous enréjouissons.L’ouverture du mariage et de l’adoptionest un acte d’égalité. Cette possibilitéexiste déjà dans de nombreuxpays (comme les Pays-bas, l’Espagne,le Portugal). Et pas un seul des paysqui a ouvert le mariage à tous, quelle que soit sonorientation sexuelle, n’est revenu sur cette avancée.Aucune étude n’a jamais démontré qu’unenfant élevé par un couple homosexuel était plusmalheureux ou déséquilibré que les autres.Pourquoi donc refuser l’égalité ?La famille a profondément évolué ces cinquantedernières années. Contrairement à ce que d’aucunsaffirment, le mariage civil n’a pas pour but laCatherine CalmetGroupe EuropeÉcologie-Les Vertsprocréation, à la différence de certainesconceptions religieuses du mariage. Lesenfants nés hors mariage sont aujourd’huimajoritaires en France, et de nombreuxcouples mariés n’auront pas d’enfants.Pour mieux protéger les enfants, ilfaut accepter les évolutions des familleset leurs diversités.Les citoyens homosexuels doivent pouvoirdisposer des mêmes droits que lesautres, et notamment celui pour deuxfemmes ou deux hommes, de choisir de scellerleur relation amoureuse par le mariage, au mêmetitre que tout autre couple.Si beaucoup reste à faire, notamment en matièrede lutte contre les discriminations, nous pouvonsêtre fiers de l’évolution de notre société vers plusde tolérance et de respect.http://creteil.eelv.fr/Les propostenusdans lescolonnes dela rubriqueExpressionslibresn’engagentque leursauteurs.N° 326 VIVRE ENSEMBLE n 49


CINÉMASProgramme du mois de novembreCinémas du PalaisARMAND-BADÉYANCentre commercial du Palais n Répondeur : 08 92 68 91 23 n Internet : www.lepalais.comCherchez Hortense de Pascal BonitzerCinéma La LucarneMJC du Mont-Mesly n Répondeur : 01 43 77 58 60 n Internet : www.cscreberioux.comL’Air de rien de Grégory Magne et Stéphane Viard31 oct > 6 novn Le Jour des corneillesde Jean-ChristopheDessaint [à partir de 8 ans]n Amour de Michael Haneken La Piroguede Moussa Touré [vo]n La Vierge, les Coptes et moide Namir Abdel Messeeh[vo]n In Another Countryde Hong Sang-soo [vo]n Dans la maisonde François Ozonn J’enrage de son absencede Sandrine Bonnaire7 > 13n Le Jour des corneillesde Jean-ChristopheDessaint [à partir de 8 ans]n Kirikou et les hommes et lesfemmes de Michel Ocelot[à partir de 4/5 ans]n L’Air de rien de GrégoryMagne et Stéphane Viardn J’enrage de son absencede Sandrine Bonnairen Amour de Michael Haneken César doit mourir de PaoloTaviani et Vittorio Taviani[vo]n Augustine d’Alice Winocour14 > 20n Kirikou et les hommes et lesfemmes de Michel Ocelot[à partir de 4/5 ans]n Rengaine de Rachid Djaïdanin La Chassede Thomas Vinterberg [vo]n Après mai d’Olivier Assayasn César doit mourir de PaoloTaviani et Vittorio Taviani[vo]n Augustine d’Alice Winocourn L’Air de rien de GrégoryMagne et Stéphane Viard21 > 27n Astérix et Obélix : au servicede Sa Majesté de LaurentTirard [à partir de 8 ans]n Au-delà des collinesde Cristian Mungiu [vo]n Royal Affairde Nikolaj Arcel [vo]n Fenêtre sur courd’Alfred Hitchcock [vo]n Augustine d’Alice Winocourn L’Air de rien de GrégoryMagne et Stéphane Viardn Rengaine de Rachid DjaïdaniÉvénementn Jeudi 22 à 20h :Fenêtre sur cour d’AlfredHitchcock, soiréeLes Classiques du Palais,présentée par Jean-PierreJeancolas, historienet critique de cinéma.7 > 13n Madame Solariode René Féret : ven 14h30,sam 21h, dim 14h30, lun14h30 et 19h, mar 21h.n La Dettede Rafael Lewandowski[vo] : mer 18h30, ven 19h,sam 18h (“Le cinéma enbouche” : séance suivie d’unapéritif), dim 21h, lun 21h.n Rock Foreverd’Adam Shankman [vo] :mer 21h, ven 21h,sam 15h30, dim 18h,mar 18h30.n La Boîte à malicede Koji Yamamura[à partir de 3 ans] : mer14h30, jeu 10h, ven 10h30,sam 14h30, dim 16h30.14 > 20n Cherchez Hortensede Pascal Bonitzer : ven 21h,sam 17h, dim 21h, lun 14h30(suivi d’un débat avec lesClubs 3 e Âge), mar 18h30.n Les Saveurs du palaisde Christian Vincent : mer21h, ven 16h, sam 18h30,dim 14h30, lun 21h.n Les Vieux Chatsde Sebastian Silva et PedroPeirano [vo] : mer 19h,ven 19h, sam 21h, dim18h30, lun 19h, mar 21h.n Le Magasin des suicidesde Patrice Leconte [à partir9 ans] : mer 14h30,sam 14h30, dim 16h30.21 nov > 4 déc [voir p. 36-37]L’Œil vers… l’ArgentineEl camino de San Diego :mer 21/14h30, sam 24/14h30,dim 25/17h /Les Acacias : ven23/14h30, sam 24/16h30,lun 26/21h /Agnus Dei :dim 25/14h30 suivi d’undébat, mer 28/19h, lun 3/21h/ Carancho : dim 25/19h,sam 1 er /21h, lun 3/19h /El Chino : sam 24/21h, lun26/19h, ven 30/14h30, dim2/19h15 / La Cienaga : ven23/18h30, sam 1 er /19h /La Dignité du peuple : sam24/18h30, ven 30/20h30suivi d’un débat / Le DernierÉté de la Boyita : mar 27/21hsuivi d’un débat, mer 28/14h30, dim 2/16h30 / GarageOlimpo : dim 25/21h, mar27/19h, mar 4/21h suivid’un débat / Medianeras :mer 21/21h, lun 26/14h30,sam 1 er /14h30, mar 4/19h /L’Œil invisible : mer 21/19h,mer 28/21h, dim 2/21h,lun 3/14h30 / Une histoiredu tango : ven 23/20h30avec animation musicale,dim 2/14h30 / Absent : ven30/18h30, sam 1 er /16h30.Événementn Jeudi 15 à 14h : Lou deBelinda Chayko [vo], séancegratuite à l’initiative duFestival international de Filmsde Femmes, suivie d’un débatanimé par Norma Guevara.50 n VIVRE ENSEMBLE N° 326


Commerçants, créateurs et chefs d’entreprise :Réalisez vos formalités d’entreprise eavec laChambre de commerce etd’industrie de Paris Val-de-Marne.aCrédit photo : © Eric Isselée - Fotolia.com - Création_www.thalamus-ic.frUn seul lieu, une seule visite pour rencontrerunconseiller capable d’analyser et traiter votre dossier.Avec l’Assistance Formalités, un conseiller en formalités :• Vous reçoit immédiatement.• Vous aide à constituer votre dossier.• Enregistre directement votre déclaration.• Reste votre interlocuteur privilégié pour le suivi de votre dossier.> Vous ne souhaitez pas vous déplacer, contactez la CCIP Val-de-Marne,et convenez d’un RDV téléphonique au moment qui vous convient.À vendreÀ CréteilÀ louerQuartier des Sarrazins,du Port et de La SourceLocaux destinésà des activités commercialesou professions libérales,surfaces de 45 à 100 m 27, rue des Écoles94000 CréteilEuroparc-CD 60BUREAUXSurfaces modulables à partir de 52 m 2LOCAUX ACTIVITÉSSurfaces modulables à partir de 52 m 2 ;accès individualiséRENSEIGNEMENTS : 01 45 17 40 76 ligne directe [heures de bureau]

More magazines by this user
Similar magazines