RAPPORT D'ACTIvITé 2012 - Anfh

anfh.fr
  • No tags were found...

RAPPORT D'ACTIvITé 2012 - Anfh

CentreRAPPORTD’activité2012ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER


sommairEédito2012Les instances régionales 04Fonds et formation 08Parcours & Compétences 10Le CPR 16Proximité 18La délégation 27Chiffres clés 2012 28La délégation centre7 rue copernic – 41260 La Chaussée Saint-VictorTél. : 02 54 74 65 77Force est de constater que l’année 2012 restera pour l’ANFHcomme une année riche de part la qualité de ses projets.Notamment avec un sujet qui restera d’actualité pour 2013 :le Développement Professionnel Continu. La journée régionalesur le DPC organisée par l’ANFH en partenariat avec l’IFCSde Tours le 7 juin 2012 fut un succès, ainsi nous avons puconstater la présence de 213 professionnels de santé.Toujours dans cette dynamique régionale, l’ANFH a continuéd’accompagner les 34 établissements dans la mise en placede la GPMC avec le soutien du fonds social Européen et del’Agence Régionale de Santé. Lors de cette journée régionalenous avons recensé 96 participants, 98 % d’entre eux furentsatisfaits.L’adhésion supplémentaire de l’hôpital Saint Roch de Buzançaiscette année est la preuve de l’intérêt des établissementspour notre association. Ainsi nous pouvons nous féliciter dereprésenter 95,2 % des établissements sanitaires, médicosociauxet sociaux qui sont adhérents à l’ANFH.Par ailleurs au cours de l’année 2013 nos objectifs sont : l’accompagnementdes établissements dans la mise en œuvre duDPC, mais aussi la cartographie régionale qui nous permettrade cibler les futurs besoins des professionnels de santé dansla région Centre. Sans oublier la mise en œuvre de notre projetstratégique régional.Pour conclure, l’ANFH doit tenir le cap et elle se doit d’êtresur le pont en permanence afin que les établissements ainsique leurs professionnels ne restent pas sur le quai des enjeuxde santé publique.Christophe Dela,Président Régional 20133


les instancesrégionalesLe Conseil Régional de Gestion (CRG) construitson 1 er projet stratégique régional.Sous l’impulsion de Patricia Romero-Grimand, présidenterégionale, le bureau régional s’est engagé, en 2012,dans l’élaboration du 1 er projet stratégique de la région.Une réunion “spéciale” du Bureau a été consacrée à l’identificationdes axes du projet stratégique nationalque le Bureau souhaitait prioriser pour la région.Ainsi 6 axes ont été priorisés dont l’accompagnementà la mise en œuvre de la GPMC, déjà engagé dans la région.axes retenusCiblage de l’offre de l’ANFHCentre selon la typologiede ses établissements.Accompagnement à la miseen place du DPC.Ciblage de l’offre pour lesagents peu ou pas qualifiés.Accompagnement desétablissements pour leurspolitiques de prévention(TMS, RPS, usures…).Fonctionnement collectifau sein de l’ANFH Centre.Accompagnement à la miseen œuvre de la GPMC.9 octobre 2012Séminaire des Instances régionales du CentreLe CRG prévu le 9 octobre 2012 a été transformé en unséminaire d’une journée ouvert à l’ensemble des membrestitulaires et suppléants du CRG et du CPR sur l’élaborationdu projet stratégique.Alain Fraigneau, du cabinet ECS-Compétences a été retenupar la délégation pour accompagner les Instances dansl’élaboration du projet stratégique régional. Il a animé lestravaux du séminaire.Emmanuelle Quillet, Directrice Générale de l’ANFH, estintervenue pour présenter le projet stratégique national etla mise en œuvre du DPC, en faisant un point sur les textessortis et sur les dispositions engagées par l’ANFH pouraccompagner les établissements adhérents.À la demande des participants, elle a répondu à de nombreusesquestions sur ce sujet d’actualité. L’après-midiles participants ont été invités à participer à des ateliersde réflexion sur les 6 axes proposés par le Bureau.Le CRGs’est réuni 4 fois en 2012À chacune des réunionsdu CRG, le projet GPMCest présenté (compte rendudu COPIL GPMC) : sa miseen œuvre, le dossier de financementeuropéen, le nombred’établissements entrés dansle projet, les questions soulevéespar les prestataires...> En mars : le CRG a votéle retour supplémentaire auxétablissements en fonctiondu solde de l’exercice précédent,ainsi 1,1 % supplémentairea été retourné à tousles établissements.> En Juillet : le CRG a modifiéles plafonds des prises encharge des études promotionnelles.Il a validé les propositionsd’attributions de la commissiondes Études Promotionnellesdu G.U : ainsi 233EP débutant en 2012 ontété financées, représentant10 043 000 €.> En octobre : le CRG a votéle budget prévisionnel 2013et l’utilisation des fondsrégionaux. Il a également attribuéles fonds FIPHFP disponniblesaux dossiers présentéspar les établissements.> En décembre : le CRG aattribué une partie des fonds2013 des études promotionnellesaux dossiers des formationsdébutant début 2013.4 5


La politique régionaleUtilisation des fonds régionaux: 4 % des cotisations desétablissements constituentle montant des fonds régionaux,soit en 2012, 1 129 688 €.Depuis 2007, le CRG priorisele retour des fonds régionauxaux établissements, en fonctionde la taille des établissements,selon les principes demutualisation de l’ANFH.Ainsi, en fonction de leurcotisation les établissementssont répartis en 4 tranches :tranche 1 2 3 4montant de la cotisation versée par l’ets + 400 K e +100 k m > 20 k e - 20 k etaux de retour mini garanti par l’anfh 85 % 85 % 85 % 85 %affectation de crédits régionaux 2 % 15 % 25 %affectation part ciblée formep 2 % 2 %taux de retour mini garanti par l’anfh centre 87 % 89 % 100 % 110 %affectation de retour supplémentaire suitecloture exercice 20111,10 % 1,10 % 1,10 % 1,10 %taux de retour en 2012 88,10 % 90,10 % 101,10 % 111,10 %Les fonds régionaux sont égalementutilisés pour soutenir des priorités régionales> Des formations régionales :exemple en 2012, le financementde la partie “évaluationpréalable” du dispositifd’accompagnement versles concours d’entrée dansles instituts de formationparamédicale.> Des projets régionaux :cofinancement de la formationdes groupes projets GPMC.> Des projets spécifiques :Soutien à l’ITEP d’Herbaultpour son projet de formationinnovante à destination desprofessionnels qui encadrentdes jeunes accueillis dans lesITEP (Instituts thérapeutiques,éducatifs et pédagogiques).Les partenariats régionauxUn accord cadre 2013 / 2015a été signé par l’ANFH Centreet le Conseil Régional duCentre pour le financementdes études promotionnellesd’infirmières.Ce partenariat fait suite à ladécision du Conseil régionalde ne plus financer les étudiantsinfirmiers en formationcontinue. Ainsi des coûtspédagogiques sont désormaisfacturés aux établissementsde santé pour les études promotionnellesinfirmières, représentantenviron 20 000 € pourla totalité de la scolarité.En compensation de la chargesupplémentaire, le Conseilrégional s’est engagé à soutenirfinancièrement le coûtdes études promotionnelleset à verser chaque année àl’ANFH une somme équivalenteaux coûts pédagogiquesdes études promotionnellesinfirmières réalisées dansles établissements de moinsde 500 agents.Montant représentant plusde 400 000 € par année.Dispositifs 2008 2009 2010 2011 2012Plan d’action regional 2,5 % 6 % 8 % 5 % 8 %EP 5,5 % 25 % 35 % 5 % 6 %retour établissementS 92 % 69 % 57 % 90 % 86 %6 7


Fonds & formationUne expertisepour gérer et financerÉtablissements et collecte138 établissements sanitaires, médico-sociaux et sociauxpublics adhérents aux 2,1 % – Plan de formation – en régionCentre emploient en 2012, 39 917 agents de la fonctionpublique hospitalière. Ils consacrent au financement dela formation professionnelle 2,9 % de leur masse salariale.CollecteL’ANFH collecte et gère 4 fonds :> le 2,1 % – Plan de formation ;> le 0,6 % – FMEP dédié aux études promotionnelles ;> le 0,2 % – CFP/VAE/BC ;> le 4,8 % – ESAT (formation des travailleurshandicapés accueillis).chiffres CLÉS30 708 k€21 246 k€7 096 k€2 365 k€4,8 %1 k€ ESAT0,6 %FMEPcollectéspar l’anfhcentre2,1 % – plande formation0,2 %CFP/VAE/BCL’ANFH, OPCA de lafonction publiquehospitalière :> mobilise des fonds mutualisésau service des projetsde formation des établissementset des agents ;> noue des partenariatset recherche des financementscomplémentaires ;> contribue à l’optimisationdes budgets formation ;> prend en charge l’avancede frais, le règlement desfactures et des frais.répartition desétablissements adhérentspar secteur d’actiVitéMédico-social : Personnes âgéesSocial/Médico-social :Handicap-Enfance-FamilleSanitaire61 %29 %10 %61 % des établissementsadhérents relèvent du secteurdes personnes âgées, soit12 points de plus par rapportà la répartition nationale (49 %)chiffres CLÉS14595 %87 %établissements cotisantsau 0,6 % – FMEPet 0,2 % – CFP/VAE/BCdes établissementsadhérents au 2,1 %– Plan de formationdes agents de laFPH employés par lesétablissementsadhérentsmontant de la collectedepuis 2010 (en KE)30000300002500020000150001000050000201020112012Plan FMEP CFPESAT > 2010 : 1 k¤ ; 2011 : 0 k¤ ; 2012 : 1 k¤En 2012, le total des cotisationss’élève à 30 708 K€contre 29 919 Ke en 2011,soit une augmentation de2,6 %.Répartition de la collecte2,1 % – plan de formationpar taille d’établissementMoins de 50 agentsDe 50 à 149 agentsDe 150 à 299 agentsDe 300 à 999 agentsDe 1 000 à 4 999 agentsPlus de 5 000 agents2 %13 %18 %8 %23 %35 %La délégation enregistre21 246 Ke de cotisationsau titre du 2,1 % – Plan deformation – qu’elle gère pourle compte de 138 établissementsadhérents. 53 % dece montant proviennent desétablissements de plusde 1 000 agents.Répartition de la collecte0,6 % – FMEP et 0,2 % – CFP/VAE/BC par tAILLE d’établissementMoins de 50 agentsDe 50 à 149 agentsDe 150 à 299 agentsDe 300 à 999 agentsDe 1 000 à 4 999 agentsPlus de 5 000 agents2 %11 %15 %8 %23 %41 %Les cotisations versées autitre du 0,6 % – Fmep et du0,2 % – CFP/BC/VAE s’élèventrespectivement à 7 096 Keet 2 365 Ke.Les établissements de plus de300 agents contribuent à 79 %du total de ces cotisations.8 9


Parcours & Compétencesaccompagner et construire2,1 % – plan de formationPour accompagner les établissements adhérents dans la miseen œuvre de leur plan de formation, l’ANFH, OPCA de la fonctionpublique hospitalière :> assure une veille juridique et sectorielle ;> met à disposition des établissements et des agentsdes outils et supports d’information et propose une offrede formation prête à l’emploi ;> soutient et professionnalise les acteurs de la formation ;> propose Gesform, le logiciel de gestion de la formationdestiné aux équipes formation et aux pôles.chiffreS clés37 689 départsen formationen 201295 %* Desagents de larégion centreont accédéà la formationen 2012* Dans le cadre du plande formationrépartition des départs, heures, charges et ARF* par typedéparts heures charges (d) arf (d)*type 1 281 10147 222707 81449type 2a 9693 180394 3474126 224569type 2b 8379 107784 2346140 126307type 2c 18095 275199 5747046 425350type 3 588 60963 754607 288156type 4 584 489998 7454045 7724945type 5 3 554 10076 1852type 8 66 3453 65445 9699Typologie d’actions de formation (décret du 21 août 2008)Type 1 Actions de formation professionnelle initialeType 2a Actions de développement des connaissances et de la compétence(adaptation immédiate au poste de travail)Type 2b Actions de développement des connaissances et de la compétence(adaptation à l’évolution prévisible des emplois)Type 2c Actions de développement des connaissances et de la compétence(développement des connaissances et compétences et acquisition de nouvellesconnaissances ou compétences)Type 3 Actions de préparation aux examens et concours des fonctions publiquesType 4 Études promotionnellesType 5 Actions de conversionType 8 VAEÀ noter : les types 6 (BC) et 7 (CFP) ne sont pas éligibles au Plan de formation.*ARF : Accords sur Recettes Futures.Répartition des stagiairespar catégorie d’emploiA B C Autres (principalementcontrats aidés et non répartis)Répartition des chargespar nature de dépense3 %15 %52 %31 %46 %45 %9 %PédagogieTraitementDéplacement10 11


Parcours & Compétencesaccompagner et construireétudes promotionnellesLes études promotionnelles sont des actions de formationqui permettent d’accéder aux diplômes et certificatsnécessaires pour exercer certains postes de la fonctionpublique hospitalière (infirmier, cadre de santé,aide-soignant…). La liste est fixée par arrêté ministériel.chiffres clés815 ÉTUDESPROMOTION-NELLES EnCOURS DONT321 DOSSIERSACCORDÉSEN 2012Répartition des études promotionnellespar fonds (total des formations en cours et accordées en 2012)Fonds EP en cours EP accordéesSur le 2,1 %, 0,6 %743288sur le 0,2 % 72 33Total815321Sur 815 études promotionnelles en cours de financement,321 ont été accordées dans l’année. La source de financementprovient essentiellement du 2,1 % – Plan de formation – desétablissements et du Guichet Unique ANFH.La Politique régionale 2012en matière de financementdes Études Promotionnelles,s’est appuyée sur les critèressuivants :> l’ordre de priorité indiquépar l’établissement ;> la taille de l’établissement ;> le taux d’utilisation du planliste des diplômes plafonnéspar le CRG du 4 juillet 2012de formation pour le financementdes études promotionnelles;> le montant de l’enveloppeplan non utilisé sur l’exerciceN-1 et la situation de l’utilisationde l’enveloppe du plansur l’exercice N afin de permettreun co-financement àl’aide de leur enveloppe plandisponible ;> les accords déjà attribuésà la commission précédente.Les financements sont accordéspar la Commission desÉtudes promotionnelles enfonction des plafonds.diplôme PLAfond pour adhéRENTS PLAfond pour non adhérentsInfirmier 92000 e 87000 mInfirmier de bloc 60000 e 60000 mInfirmier anesthésiste 65000 m 65000 mCadre de santé 40000 m 40000 mPuéricultrice 40000 m 40000 mAide-soignant 30000 m 30000 mBPJEPS 20000 m 20000 mAssistant Médico-Psychologique 15000 m 15000 mDix premiers diplômes préparés dans le cadre des études promotionnellesdiplômes NOMbre ep NOMbre ep Taux d’évolution2012 2011 2012 / 2011DE infirmier 320 300 6,7 %de aide - soignant 171 184 -7,1%dipl. cadre de santé 82 80 2,5 %de aide médico - psychologique 55 63 -12,7%de infirmier anesthesiste 39 47 -17%DE infirmier bloc opératoire 30 25 20 %caferius 24 32 -25%de éducateur spécialisé 22 19 15,8 %BPJEPS 18 20 -10%de moniteur éducateur 11 7 57,1 %autres 43 51 -15,7%TOTAL 815 828 -1,6%En 2012, le nombre total d’EPfinancées a diminué alors quele montant total des attributionsfinancières a augmenté.Les établissements ontdemandé la prise en chargede plus de diplômes infirmiers(+6,7 %) et moins d’aides-soignants,AMP ou BPJEPS. Cesdiplômes représentent chacunune charge d’environ le tiersde celle d’une formationd’infirmière.12 13


Parcours & Compétencesaccompagner et construire0,2 % – CFP/VAE/BCDéparts en formationdans le cadre du 0,2 % – CFP/VAE/BCCette contribution finance le Congé pour formationprofessionnelle (CFP), le congé pour Validation desacquis de l’expérience (VAE) et le congé pour Bilande compétences (BC).Le CFP ouvre aux agents de la FPH la possibilité definancer à leur initiative et à titre individuel des formationsà visée professionnelle (reconversion, réalisation d’unprojet personnel…) distinctes de celles prévues au Plande formation de l’établissement. Ces financements sontsollicités directement par les agents de la FPH auprèsde l’ANFH.chiffres CLÉS1407240114CFP*étudespromotionnelles *VAE* Dossiers en coursBilanscompétencesrépartition des DOSSIERSEN COURS EN 2012PAR DISPOSITIFBC CFP EP VAE11 %31 %20 %38 %répartition des dOSSIERSEN COURS EN 2012par catégorie d’emploiA B C Autres (principalementcontrats aidés et non répartis)3 %18 %33 %47 %chiffre clés67 %des dossierssoumis sontpris en chargePendant l’année 2012, les membres du CGR du CFP ontmené un travail de réflexion sur l’attribution de la note ducritère de cohérence dans la grille d’examen des dossiers CFP“classiques”. L’objectif poursuivi est l’égalité de traitementdes demandes ainsi qu’une meilleure communication sur cescritères auprès des agents.La prise en compte des problèmes de santé, la préparationd’une mobilité ou encore la viabilité économique du projetprofessionnel font partie des axes de réflexion. Ce travailva se poursuivre sur l’année 2013 et une démarche semblablesera menée pour les dossiers CFP “études promotionnelles”.14 15


le cpr18 membres4 réunions pour élaborerle plan régionalLes membres duCPR participent avecles conseillères enformation à la rédactiondes cahiers descharges. Ils composentla commissiond’analyse des offres.La commission d’analyse desoffres s’est réunie 3 fois en2012. 15 thèmes ont fait l’objetd’une consultation selon laProcédure n° 4 du guide achatANFH et 93 propositions ontété analysées.Au cours de ces réunions,une audition des prestatairesprésélectionnés a étéréalisée pour 5 thèmes :> Évaluation dans le secteursocial et médico - social.> Encadrement et tutorat desétudiants infirmiers dans lecadre du référentiel LMD.> Prévention et gestiondes situations de violence.> Gestion des réclamationset des plaintes des usagers.> Prise en charge destroubles psychiatriquesen EHPAD.Afin de poursuivre l’objectifde fiabilisation des analyses,à partir de 2013, les membresdu RESOFORCE sont associésau CPR pour analyserles offres.Pour la consultation du moisd’octobre, les achats de prestationsformation ont été réalisésvia la plateforme ACHATde l’ANFH selon la procédureretenue par la Région.La plateforme ACHATpermet de :> Publier un appel d’offresou consulter en direct desprestataires.> Échanger électroniquementavec les prestataires candidats.> Modifier les cahiersdes charges en coursde consultation.> Réceptionner et ouvrirles plis.> Attribuer un marché à unou plusieurs prestataire(s).> Suivre et visualiserles consultations en cours(du lancement à l’archivage).> Archiver électroniquementles dossiers d’achat.Marie-Paule De Villars(CGT), responsable du CPR.Aude Belfis (FHF),responsable adjoint.Carole Escolan (CFDT)et Régis Pineau (CGT),membres du CPR, sontégalement membresdu Comité d’organisationde la Rencontre régionaledes professionnels AMP-AP-AS du 6 juin 2013 àLa halle aux grains à Blois.16 17


proximitééchanger et mutualiserL’action de l’anfh CENTREactions de formationrégionales coordonéeset nationales (coût moyenpar jour de 1 022 e)2 694 stagiaires56 thèmesPublicconcernéNombrede ThèmesNombrede groupesNombrede joursNombred’agentsCA (e)tout public 23 160 413 1 551 437 286publicssoignantset éducatifspublicsadministratifspublicstechniqueset ouvrier22 81 315 910 325 1406 18 36 166 25 0995 9 31 67 24 93956 268 795 2 694 812 464Le plan régional 2012 : 268 groupes intra ou inter-établissements,2 694 agents formés et 56 thèmes sur 66 proposés,repré sentant 812 464 € de frais pédagogiques, confirme, depuisplusieurs années, l’intérêt des établissements pour l’offrerégionale quant aux thèmes proposés et à leur organisation.> Économie financière.> Décloisonnement et rencontres.> Mobilisation de catégories socio-professionnellespour lesquelles l’offre de formation traditionnelle est faible.Comment s’organisent les groupesde formation issus du plan d’actionsrégionales ?Les groupes de formation peuvent être organisésde différentes façons :> En intra établissements : à la demande des établissements.> En inter établissements : un établissement accueille desagents d’autres établissements afin de compléter son groupede formation, offrant ainsi une organisation de proximité.> Dans les locaux de la délégation régionale ANFH quiaccueille des agents de différents établissements pourconstituer un groupe de formation.En 2012, 2 694 agents ontparticipé à une formationdu plan régional :> L’ANFH a accueilli 278agents durant 78 jours à ladélégation régionale pour desformations du plan d’actionsrégionales.> Les établissements hospitaliersont accueilli 2 416 agentsdurant 741 jours en intraou en inter établissementspour des formations du pland’actions régionales.Exemple d’une formationorganisée à la délégationrégionale : ASG.Ci-dessus un groupe d’undispositif de formation trèsapprécié : “Assistant de Soinsen Gérontologie”. Cette formationd’une durée de 20 jourss’est déroulée dans les locauxde la délégation régionaleANFH.De 2010 à 2012 : 9 groupesASG ont été mis en place.La durée, particulièrementlongue de cette formationpermet aux AS et ASGformés, de s’installer dansune posture d’échanges depratiques, d’apprentissagede connaissances, de professionnalisation.18 19


proximitééchanger et mutualiserL’action de l’anfh centreL’ANFH Centre bénéficie du soutien de l’Unioneuropéenne pour accompagner les établissementsde la Fonction Publique Hospitalière de la régionCentre dans la mise en œuvre de leur démarcheGPMC pour les années 2011, 2012 et 2013.Financementseuropéens et régionauxL’ANFH Centre a obtenu une subvention de 2,1 M €du Fonds Social Européen pour co-financer le dispositifrégional GPMC (40 % du projet), incluant coûtspédagogiques et salaires des agents formés.Ce dispositif d’accompagnementà la GPMC des établissementsde la FPH de larégion Centre est cofinancépar l’union européenne.L’Europe s’engage en régionCentre avec le Fonds socialeuropéen.Fonds socialeuropéenLe dispositifrégional GPMC,proposé par l’ANFHCentre> S’inscrit dans le projetnational de l’ANFH.> Met à disposition : logicielGESFORM–GPMC, guideGPMC.> Répond à une demandecollective.> Comprend un accompagnementindividualisé.> Est adapté à l’environnementde l’établissement.> Se décline jusqu’àla plus petite structure.> Est co-financé par desfonds européens.> Est coordonné parla délégation.Bilan 2012> 43 établissements sontengagés dans le dispositifrégional ANFH, représentent70 % des agents des EPS dela région.> 111 groupes de formationréalisés.> 625 agents ont suivi un ouplusieurs modules de formationet d’accompagnement.> 125 jours de formation oud’accompagnement réalisés.> 4 réunions de COPIL GPMC> 333 764 € de dépensesréalisées.• 133 505 € financéespar le FSE.• 200 259 € financéespar l’ANFH et le Plande formation.Outils et guides gratuitsmis à dispositionModule Gesform GPMCRépond aux préconisations du Ministère de la santé – DGOSqui recommande d’utiliser un système d’information pour laGPMC. Il intègre le répertoire des métiers de la FPH.Ce module facilite :> l’identification des effectifs par métier ;> la gestion actuelle des métiers et des compétences ;> l’entretien professionnel ;> la gestion prévisionnelle des métiers et des compétences.Guides pratiques> Répertoire des métiers de la FPH.> Guide pratique sur la démarche GPMC “Comprendre et agir”.23 établissements sont dotés du module Gesform GPMC.2021


Ce dispositif d’accompagnement à laGPMC des établissements de la FPH dela région Centre est cofinancé par l’unioneuropéenne. L’Europe s’engage en régionCentre avec le Fonds social européen.Fonds socialeuropéenJournée régionale GPMCJournée régionale de l’ANFHdu Centre sur le thème “LaGPMC dans tous ses états…”Dans les établissements de larégion Centre : où en sommesnous,où allons-nous ?Organisée le 22 novembre2012 à Blois.Chaque année, dans le cadredu dispositif régional, l’ANFHprogramme> La GPMC : ses évolutions.> Le dispositif régional GPMC.> Appropriation de la logique métier.> L’entretien professionnel.> La dimension prospective de la GPMC.> Projet de déploiement de cartographiesrégionales métiers.Centre organise une journéed’échanges et de réflexionsur la mise en oeuvre de laGPMC en région Centre.M me Patricia Romero-Grimand,présidente de l’ANFH Centrea ouvert cette journée quia accueilli 96 participantsà la Villa Bellagio de laChaussée-saint-Victor.la GPMC :ses évolutionsClément Corriol ,chargé de missionGPMC – DGOS.Philippe Guerin,conseiller pédagogique,ARS Centre.Le dispositifrégional GPMC :où en sommes-nous ?Évelyne Desbrosses,déléguée régionale.Nathalie Couton,conseillère en formation,ANFH Centre.Une étape de la miseen œuvre de la GPMC :l’entretien professionnelEn 2012, une enquête a étéréalisée auprès de 5 établissementsqui ont utilisé l’outilGesform GPMC pour réaliserles entretiens annuels d’évaluationprofessionnelle.L’enquête menée auprès desévaluateurs et des évaluésportait sur les modalitésde l’entretien (Cf décret du01/10/2010) et sur l’utilisationde l’outil informatique.Quelques résultatsLes modalités de l’entretienprofessionnel ont permis :Pour les évaluateurs> De valider les fichesde poste : 55 %> De faire évoluer les fichesde poste : 54 %> D’avoir une meilleureobjectivité : 88 %> D’être plus proche del’activité professionnelle : 74 %Pour les évalués> D’avoir une meilleureobjectivité : 56 %> De clarifier les compétencesattendues au poste : 63 %> D’être plus proche de l’activitéprofessionnelle : 57 %L’utilisation de l’outilGesform GPMCPour les évaluateurs :> Utilisation de l’outil informatiquedirectement pendantl’entretien : 62 %> L’outil facilite l’entretien :61 %Pour les évalués> L’outil facilite l’entretien :44 %22 23


Appropriation de la logiqueMétiers et premiers enseignementsd’une cartographie MétiersCHRU ToursPatricia Romero-Grimand, directeur adjoint DPAS.Gérard Blais, cadre responsable.Elisabeth Pinson, cadre.CH Pithiviers et Beaune La RolandePascal Gaillard, directeur des soins.Annick Bulachenko, cadre sage femme.Sylvie Loyer, cadre soignant du pôlemédecine/urgences.Evelyne Charvin, responsable des ressourceshumaines.Martine Vanpeene, directrice et consultantede CAPITAN Conseil.L’entretienprofessionnel :de la préparation àl’exploitation avecGesform GPMC, unintérêt partagé et despratiques diversifiéesCH ChinonaisSylvie Tours,directeur du personnel.Marie Sidi-Touré, chargéeGPMC.Francis Minet, directeuret consultant de DIDACTION.La dimensionprospectivede la GPMC :exemple d’une applicationdans le secteurmédico-socialCDSAE du Val deLoire - HerbaultAmélie Martin–Guillot ,directeur adjoint.Claire Pillon,responsable du PôleAdministratif.Laurent Mietlicki ,directeur et consultantde GRAND ANGLE.Projet dedéploiementdes cartographiesrégionales métiersVirginie Louise,responsable connaissanceclients, ANFH.Evelyne Desbrosses,déléguée régionale,ANFH Centre.Clôturede la journéePar Christophe Dela,vice-président régionalde l’ANFH Centre.Virginie Louise, responsable connaissance client au siègede l’ANFH a présenté le projet national d’accompagnement àla réalisation des cartographiers régionales. La région Centresera intégrée au projet national en 2013.24 25


proximitééchanger et mutualiserL’action de l’anfh centreles intervenantsde cette journée> Vincent Montembault,cadre de Santé en secteurpsychiatrique.> Olivier Billard, juriste.> Dr Jean-Raoul Chaix,psychiatre au CentreHospitalier G. Sand à Bourges.> Daniel Ramirez,philosophe.JournéerégionaleJournée régionale“Mise en œuvre de laLoi du 5 juillet 2011”Organisée le 3 avril 2012au Centre HospitalierGeorges Daumezon à Fleuryles Aubrais.Objectifs de la Journée Régionale> Avoir un éclairage historique, sociologique, juridique et philosophiquesur le soin sous contrainte, l’évolution des représentationsde la folie dans la société.> Connaître les fondements de ce nouveau texte.> Identifier les principaux changements induits parla nouvelle loi par rapport à la loi du 27 juin 1990.> Échanger lors de tables rondes sur la mise en œuvrede la Loi et ses impacts sur les pratiques professionnelles.> Situer le patient à travers cette Loi. Connaître le rôle du JLD.> Donner la parole aux professionnels, aux usagerset aux familles.La journée du 3 avril 2012 a permis d’approfondir les connaissancesde la loi du 5 juillet 2011 traitant du droit et de la protectiondes personnes faisant l’objet de soins psychiatriques.Cette avancée a été rendue possible par la prestation desacteurs en présence et l’apport des sujets évoqués autourdes deux tables rondes de l’après-midi. La représentante desusagers a fait remarquer que le rapprochement des soignantsauprès des patients et familles est l’une des conséquencespositives et non attendues de la loi.La nécessité de se préparer en transdisciplinarité a aussiété évoquée comme la condition sine qua non pour intégreret positiver les apports de cette Loi.Les participants)107personnesétaientprésentesles tables rondesLe patient : sujet de soinsou sujet de droit ?> M. le Juge Michaudde Tours.> M. Da Costa et M. Lancien,cadres de santé du CHD.> Dr JM. Royer,psychiatre Tours.> Dr Maître, chef du servicedes urgences du CHRO.> Sylvie Jegouic,Unafam Loiret.Mise en œuvre de la Loi et sesimpacts sur l’organisation etsur les pratiques soignantes> M. le Professeur Gaillard,chef du pôle de psychiatrieCHU de Tours.> Céline Oudry, attachéed’Administration HospitalièreCHU de Tours.> Dr JM. Royer, psychiatreTours.> S. Chobert et O. Indienna,infirmières au CHD.> Sylvie Jegouic, UnafamLoiret.La conférence a été l’occasion d’un exposé du droit et deson application ainsi que d’une rencontre entre professionnelsconcernés.Un requestionnement des positions de chacun a abouti enfin de journée à un débat animé entre la salle et les animateursde la table ronde.Au bilan final, ce fut une journée positive, redynamisanteet porteuse d’espoir.26 27


proximitééchanger et mutualiserL’action de l’anfh centrele chiffre214 personnes*ont pu échangersur lesenjeux du DPC* directions et cadres de santédes établissements de santé publics.Le DéveloppementProfessionnelContinue des professionnelsparamédicaux: “Un dispositif auservice du managementdes compétences”En partenariat avec les étudiantsde l’Institut de Formationdes Cadres de Santé deTours, l’ANFH du Centre aproposé une conférence surle thème : Le DéveloppementProfessionnel Continue desprofessionnels paramédicaux :“Un dispositif au service dumanagement des compétences”le Jeudi 7 juin 2012au Centre international deCongrès VINCI de Tours.Muriel Larue, directriceCircé Consultants a animéela conférence.Patricia Romero-Grimand,présidente régionale del’ANFH Centre et les étudiantscadres de santé de l’IFCS deTours ont ouvert la conférence.Contexte économiqueet social : émergencede nouveaux besoinsMarie Muller, directrice desAffaires Médicales du CHRd’Orléans.Le DPC, historique,enjeux et mise en œuvresur un territoireAnne Dardel, chargée de missionà la Direction Généralede l’Offre de Soins.Le DPC, un leviermanagérialSarah Hustache, élèvedirecteur, CH de Versailles.Questionnement d’unCadre de Santé sur lenouveau dispositif DPCChristine Delasalle, cadrede Santé du CH de Blois.Le DPC des professions,obligation unique communeà toute profession de santéÈve Parier, directrice desRessources Humaines duCH de Versailles.Mise en œuvre du DPC :les outils de suivi ANFHCatherine Dupire,directrice-adjointe ANFHClôture de la conférencePar Christophe Dela,Vice-président de l’ANFHCentre.Cette conférencea permis d’amorcerune interrogations :> Que représente le DPCpar rapport à la GPMC,à la formation tout au longde la vie ?> Comment ne pas faired’une obligation réglementaireune contrainte supplémentaire?> Quel rôle pour le cadre desanté quand une obligation deformation pour les employeursdevient une obligation de formationpour les employés ?> En quoi le DPC est-ilune opportunité d’améliorerla qualité et la sécurité dessoins pour le cadre de santé ?> Quel est le rôle du Cadrede santé dans ce nouveaudispositif ? Quelle collaborationavec la DRH ? Avecles personnels médicaux ?> En conclusion : commentfaire pour que le DPC ne restepas un concept mais qu’ildevienne un outil d’améliorationde la qualité et de lasécurité des soins ?> Comment faire pourque les agents prennentconscience des enjeuxdu DPC et investissent cetteobligation en termes de gainet non de contrainte ?28 29


proximitééchanger et mutualiserL’action de l’anfh centrela délégationrégionaleJournée des chargés de formationle 21 juin : établissements de tranche 1 et 2le 25 septembre : établissements de tranche 3 et 4Les conseillères en gestionde fonds ont organisé etanimé 2 journées, au seinde la délégation, destinéesaux chargés de formationdes établissements de larégion Centre.Les objectifs des matinéesétaient communs. Il s’agissaitd’informer sur le rôle des instances,la mise en applicationde la politique régionale et depoursuivre la communicationsur l’optimisation de la gestiondes fonds du plan de formationet de l’utilisation des fondsmutualisés. À cette occasion,de nouveau supports informatiquesont été présentés pourla constitution des dossiersétudes promotionnelles. Leursmodalités de prise en chargeont été expliquées.Les après-midi étaient réservéesà l’utilisation des logicielsinformatiques mis à la dispositiondes établissementsadhérents à l’ANFH : Gesformet Gesplan.Les chargés de formation ontété sensibles à cette invitation.En effet 26 établissements sur29 des tranches 1 et 2 ont étéprésents lors de la journée du21 juin et 55 établissementssur 113 des tranches 3 et 4ont participé à la journée du25 septembre 2012,Marie-France BenoistConseillère en gestionde fonds et assistanteTél : 02 54 74 98 41mf.benoist@anfh.frAurélie CarreauConseillèreen gestion de fondsTél : 02 54 74 98 47a.carreau@anfh.frNathalie CoutonConseillèreen formationYolande GarciaConseillèreen gestion de fondsTél : 02 54 74 98 42y.garcia@anfh.frBasma KsibiConseillèreen gestion de fondsTél : 02 54 74 98 48b.ksibi@anfh.frStéphanie MenanteauConseillèreen gestion de fondsMartine SoaresConseillère endispositifs individuelsTél : 02 54 74 98 44m.soares@anfh.frGéraldine TrocadéroConseillèreen gestion de fondsTél : 02 54 46 55 05g.trocadero@anfh.frChristelle WasermanConseillèreen gestion de fondsTél : 02 54 74 98 46n.couton@anfh.frTél : 02 54 74 98 43s.menanteau@anfh.frTél : 02 54 74 98 40c.waserman@anfh.frEvelyne DesbrossesMonique N’guyenDéléguée régionaleTél : 02 54 74 98 41e.desbrosses@anfh.frConseillèreen formationTél : 02 54 74 98 45m.nguyen@anfh.fr30 31


www.anfh.frchiffres clés 2012anfh centre138établissements adhérentsà l’anfh centre54 %taux d’accèsà la formationadhérents95 % d’établissements adhérentsau 2,1 % - plan de formationSoit 86 % des agents de la FPH de la région37 6891404011472départsen formationagentsen cours de cfp ***agentsen cours de financement*bilans de compétencesfinancés*(ds cadre 0.20) + autres (SM)études promotionnelles financées*** Dans le cadre du 0,2 % – CFP/VAE/BC* * Tous fonds confondus* * * En cours de CFPDonnées financières30 708 K€collectésen 2012Répartition :21 246 K€7 096 K€2 365 K€4,8 %1 K€ esatCe dispositif d’accompagnementà la GPMC des établissementsde la FPH de la région Centreest cofinancé par l’unioneuropéenne. L’Europe s’engageen région Centre avec le Fondssocial européen.0,6 %FMEP2,1 %plan0,2 %CFP/VAE/BCFondssocial européenConception graphique : Atelier Marge Design

More magazines by this user
Similar magazines