Les participants - Réseau Rural Français

reseaurural.fr

Les participants - Réseau Rural Français

6. Les faire intervenir7. Valoriser les élus8. Donner envie9. S’adresser aux bons intermédiaires10. Relancer11. S’appuyer sur des élus charismatiques12. Les solliciter13. Etre en lien avec leurs préoccupations14. La proximité15. Assiduité (fréquence des contacts)16. Démontrer la cohérence par rapport aux objectifs17. Adapter les horaires18. Prévoir des temps courts19. Rédiger des notes courtes20. Avoir une meilleure image21. Les rencontrer après les réunions22. Moments conviviaux23. Des messages forts24. Choisir des thèmes nouveaux, innovants25. Bien connaître leurs mandats, leurs territoires26. Proposer de relayer leurs travaux27. Connaître leur entourage et le fréquenter28. Apporter un regard extérieur29. Bien identifier les questions à poser30. Se positionner comme aidantEn conclusion, plusieurs fiches d’idées ou d’expérience pourraient être rédigées à partir de cet ateliernotamment dans le cadre du groupe informel « Animation » initié par le Réseau Pays de Loire et SandraDanne.Nous avons également convenu qu’il était utile d’échanger entre utilisateurs de techniques créativescomme le brainstorming, pour améliorer nos pratiques et trouver ... de nouvelles idées.Compte-rendu Atelier « Démarches participatives»Séminaire du 15/11/2011 des RRR5


- 3 ème atelier : Jusqu'où peut-on aller dans la construction d'outils avec les acteurs ?Méthode proposée « La fleur »Plusieurs conditions apparaissent lors de l’atelier :- L’implication des acteurs (jusqu’où souhaitent-ils aller ?)- La dimension financière (de quelle enveloppe disposons-nous ?)- Le temps disponible et les ressources humaines (Que pouvons-nous donner comme temps ? De quelleéquipe d’animation disposons-nous ?)- La volonté des copilotes- Dimension règlementaire (Respect des règlements divers : collectivités, FEADER, etc.)Les Réseaux Ruraux régionaux peuvent aller jusqu’au bout lors de la construction d’un outil, mais il doit en avoirles moyens (voir conditions énoncées ci-dessus). Cela peut aller du recensement des attentes à la réalisation dudocument final.Avec quelles méthodes ?RRR Outils : Méthodes : Degré de difficulté :QuestionnaireBase de donnéesRR Guadeloupe Cahier des charges« recensement descircuits courts »RR Martinique Etude de préfiguration :- Définition del’outil, du porteurde projetRR Bourgogne Boite à outils /Recueillir l’expressiondes jeunes en milieurural (1 an de travail)- Groupe de travail pour recueillir les attentes etbesoins (40aine d’acteurs)- Première proposition rédactionnelle à soumettreau groupe- Validation par un groupe de suivi (15 sur 130acteurs) comme un comité de lecture- Réunions individuelles- Validation des copilotes- AG de présentation (80 personnes présentes)- Validation de 4 orientations par les copilotes- Identification des chefs de fil- Groupe de travail avec un chef de file (15-20personnes maxi)- Rencontres individuelles des acteurs clefs- Tête de réseaux régionaux- Groupes restreints- Réunions collectives => définition des objectifsde travail ; rédaction d’un objectif partagé(compte-rendu exhaustif pour validation de laproposition puis par les copilotes)- Difficulté à cibler les besoins et àcirconscrire le champ de l’étude- Attention à l’exhaustivité =complexité- Réactivité des élus/consultation- Manque d’assiduité et irrégularitéde participation- Définition de la règle du jeu avec lagouvernance- Problème de respect mutuel, de laconfidentialité- Réunion de 2-3H par trimestre avecdes travaux intermédiaires entrechacuneCompte-rendu Atelier « Démarches participatives»Séminaire du 15/11/2011 des RRR6


Méthode d’animation :- Il est important de prévoir un temps pour l’explication des règles du jeu. Il est intéressant de les mettredans le dossier des participants pour qu’ils puissent se les approprier. Il est nécessaire de prévoir unemise en place de salle qui permettra un bon déroulement de l’animation.- Cette méthode fonctionne avec un minimum de 10 personnes et un grand maximum de 40 personnes. Ilfaut prévoir au minimum 20 minutes (5 de préparation en binôme et 15 d’échanges) et au maximum 1h30(avec un temps de préparation en binôme plus important).- Il est possible d’inverser les rôles en modifiant les binômes ou non en milieu de temps (exemple : 45min +45 min avec 5 minutes de préparation avant chacun des temps).- Le but de cette animation est de favoriser les mises en relation entre les acteurs, permettre de trouverdes valeurs et objectifs communs et de ‘casser’ les groupes.- Les participants doivent constituer 2 cercles (voir schéma). Celui de l’intérieur est composé des membresdes binômes n°1. Ils sont de dos et ne peuvent pas prendre la parole mais doivent valider chacune desidées proposées par son équipier. Celui de l’extérieur est composé des membres des binômes n°2. Ils sontface à leur équipier et peuvent donc voir les autres. Ce sont eux qui prennent la parole mais à conditiond’avoir au préalable eu l’accord de leur partenaire.- Etape 1 : Constituer des binômes (les composer soit même pour une mixité ou les laisser faire)- Etape 2 : Leur laisser le temps de choisir les rôles ou les imposer : Muet ou sourd (celui qui s’exprime aunom du binôme et celui qui valide les idées exprimées.- Etape 3 : Donner le thème des échanges et leur laisser le temps de préparer leurs propositions.- Etape 4 : Echanges d’idées entre les binômes.- Etape 5 : Synthèse des échanges et discussions sur ce qui est ressorti sans passer par les binômes (chacuns’exprime en son nom). Il est important de rappeler que de nouvelles idées ne peuvent être acceptées etque cette étape est là pour développer celles qui ont été faites.Compte-rendu Atelier « Démarches participatives»Séminaire du 15/11/2011 des RRR7


Membres des binômes (n°2)exprimant les propositionsMembres desbinômes (n°1)validant lespropositionsCompte-rendu Atelier « Démarches participatives»Séminaire du 15/11/2011 des RRR8

More magazines by this user
Similar magazines