Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

Michel Puech soumet, lui, l’idée d’une tresse faite par trois brins,chacun représentant un pilier. Une coévoluon de la nature, de l’homme(le progrès) et des artefacts (la technique) serait possible. Les artefactset les hommes évoluent, toujours selon Puech, de la même manière. Onpeut en effet observer l’évoluon de l’homme par les objets qu’il a créé.Cee coévoluon pourrait se faire si l’environnement pouvait évoluer à sonrythme et non en étant soumis à une consommaon qu’il ne peut assumer.Par cee idée de tresse en coévoluon, bien que paraissant utopique,l’auteur introduit l’évidence que l’homme ne peut pas vivre sans un desbrins. Les trois brins de la « tresse » doivent évoluer en parallèle. Si unévolue trop vite, la « tresse » est fragilisée. Vivre sans l’environnement estimpossible; l’homme sans d’autres humains l’est tout autant. La queson desavoir si l’homme peut vivre sans la technique est défendue par l’auteur parle fait que la technique et la science font pare inévitablement de l’homme.Cependant, l’importance donnée à la technique peut, elle, varier. Dans cecas, le pilier économique n’est pas vu par l’idée de croissance économiquesimplement, mais par tous les artefacts faits par l’homme, que ce soitl’ordinateur, la racine bovine blanc bleu belge (race issue d’une sélecon etd’une modificaon généque) ou son habitat.D’autres piliers sont ajoutés par certains acteurs, comme le pilier«culturel» ou «éducaf». Benoit Debuigne, de l’ASBL Habitat et parcipaon,ajoute le pilier «parcipaon». Cet ajout d’autres piliers discrédite lathéorie. En analysant ces trois piliers, nous pouvons affirmer l’autonomiedu pilier environnemental. La nature peut évoluer et s’épanouir elle-mêmedans un « éco-système ». Le pilier social est également autonome en créantson propre « socio-système ». En revanche, le pilier économique posequeson car il ne peut être autonome. Tout produit économique émane dusocial, de la fabricaon humaine. Comme dans « l’œuf de la durabilité »,l’environnement matériel et le social sont deux entés en connexion. Ceeconnexion peut être économique en étant une forme sociale d’agir sur lematériel mais n’est pas la seule possiblité. Le pilier économique peut-il doncêtre considéré comme un pilier autonome? Le pilier économique serait-il misen avant en étant conçu par des acteurs avec un intérêt économique ? Créélors de la conférence des Naons Unies de Rio, rassemblant les puissancesétaques et économiques mondiales, n’était-ce pas une évidence pour cespoliciens et économistes de mere en avant ce pilier économique?Revenons aux quatre échelles introduites à la page 15 pour observerquelle acon économique y est rencontrée. Considérant que dans le pilierenvironnemental, «l’éco-système» se doit d’être durable et soutenable, dansle pilier social, le «socio-système» se doit de maintenir une équité et uneresponsabilité des individus. Considérant l’acon économique émanant dusocial et agissant sur l’environnement, cee acon est soumise aux quatreexigences (durable, soutenable, équitable, responsable). Toute acon,économique ou non, est également soumise à ces quatre exigences. C’estdonc par toutes les acons matérielles que produit le «socio-système» qu’onpeut juger de son impact négaf ou posif sur «l’éco-système», sa durabilitéet sa soutenabilité. La redistribuon des richesses ou des espaces territoriauxpar exemple, doivent répondre aux quatre exigences (durable, soutenablemais également équitable et responsable). L’économie n’est alors qu’unmoyen d’acon créé par l’homme. Il faut éviter de voir ce moyen d’aconunique et caractérisé exclusivement par l’inflaon. Ceci ne veut pas dire qu’ilsuffit de mere l’homme dans la nature, mais que d’autres connexions sontpossibles (culturelles, historiques, symboliques, esthéques, écologiques,etc.).2.21

More magazines by this user
Similar magazines