Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

4.1 Méthodologie de l’analyseDès le départ, le travail s’est voulu « de terrain ». Les informaonscitées, comparées et criquées ont été récoltées lors de visites, d’entrevueset de discussions avec les acteurs des projets groupés ou collecfs.Les discussions ont porté sur leurs movaons et la traducon de cesmovaons par l’architecture, mais également sur leurs visions et leursdémarches parcipaves. Les entrevues se déroulaient sous forme dediscussions. Celles-ci tournaient autour de quesons principales. Parexemples : « Quelles étaient vos movaons pour le projet ? » « Quelleparcipaon se manifeste ?» «La parcipaon mène-t-elle à un mode devie plus durable, selon vous ?» «Comment voyez-vous votre quodien?»L’étude a été possible grâce à un partage d’expériences des étapes vécuespour le projet et au quodien. La plupart sont des projets contemporains,certains terminés et habités depuis quelques années et d’autres en cours detravaux.Plusieurs entrevues ont eu lieu pour les projets, avec différents acteursy ayant parcipé : des habitants, des architectes, des intervenants diverscomme une associaon soutenant la parcipaon, un consultant, un agentimmobilier ou encore une architecte de maison de quarer. Les acteursrencontrés peuvent donc se partager en deux types. Premièrement lespersonnes ayant un avis ou une démarche dans toute forme de parcipaon,à savoir une sociologue, des architectes, l’ASBL Habitat et parcipaon quijoue un rôle moteur dans toute forme de parcipaon au sein de l’habitat(autoconstrucon, collecvité, etc.), la maison de quarer Bonnevie ouencore les promoteurs de ces habitats. Deuxièmement, ce sont les acteursau quodien, les habitants ou futurs habitants.Le choix des acteurs et des projets s’est voulu varié pour tenter d’avoirune idée la plus large possible. Le choix des projets a été difficile car ilexiste plus de 100 habitats groupés, tous types confondus, en Wallonieet à Bruxelles ainsi qu’une multude de logements collecfs et d’habitatsappelés «durables» en émergence. Je ne pouvais donc les rencontrer touspour ensuite les séleconner. Nous avons donc séleconné les projets aumoyen d’un inventaire où figurent les noms et les caractérisques deshabitats groupés ou par des expériences ou des publicaons (notammentpar leurs parcipaons à l’appel à projets exemplaires de l’IBGE à Bruxelles).Le nombre de projets devait également être limité pour éviter toutdébordement du travail. Un nombre maximal de dix a donc été fixé, neufcas ont été étudiés en profondeur, cinq sont cités pour certaines de leurscaractérisques.L’objecf, par ce travail de terrain, est de comprendre, d’analyserl’expérience de toute forme de parcipaon au sein d’habitats qui défendentune démarche sociale, environnementale et économique. Notons égalementque des informaons manquent, inévitablement, puisque celles-ci viennentdes discussions, tout n’a donc pas pu être cité. Cependant, cela met enévidence les éléments considérés comme les plus importants selon chaqueacteur des projets.4.41

More magazines by this user
Similar magazines