Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

.496est soutenue par tous les projets étudiés, excepté à la rue Fin (3) où lesfamilles ont voulu limiter le partage pour diminuer le risque de conflit. Lescirculaons y sont également très peu partagées. La façade avant mulplieles accès vers les logements. Chaque cage d’escalier ne dessert en effetque deux ou trois logements alors que de l’espace aurait pu être gagnéet donc le coût diminuer. Le projet de Mundo-b (8), bien que proposantdes espaces communs (cafétéria, sanitaires, jardins, etc.) a privilégié desbureaux individuels aux associaons plutôt que des bureaux communsfacilement modulables selon les acvités. Cee préférence d’espaces privésaux espaces communs soulèvent des quesons : « où se retrouve-t-on enprivé et en collecf? » Les familles de l’Espoir (3) qui ont développé unesolidarité pour abour à ce projet de logement sont sans espace propiceaux partages et aux discussions. Les associaons de Mundo-b (8) possèdent,elles, d’autres lieux communs. Un seconde queson est : « jusqu’où sommesnousprêts à partager ? » Partager une buanderie, par exemple, permet àchaque ménage de faire inévitablement des économies, des rencontres etdes diminuons de consommaons. Pourquoi ne proposons-nous pas plusde telles démarches ? La peur du conflit ? L’envie d’être chacun chez soi ? Seprouver qu’on peut le faire seul ou plutot l’avoir ? L’absence de partage duquodien de la rue Fin (3) témoigne du besoin de consommaon personnelletoujours présent, symbole d’une certaine place sociale acquise.• L’évoluon des espaces intérieursLes espaces, comme vu dans la queson précédente, devraient pouvoirpermere l’adaptaon des besoins futurs. Une réponse est donnée par leshabitants concepteurs : «la construcon intérieure n’est pas structurelle etpourra donc être modifiée». Cee modificaon spaale est plus aisée quandles construcons sont faites en panneaux (de bois par exemple) facilementdémontables. Les bâments ou les aménagements intérieurs en bois semblentdonc plus adaptés. Les projets de Wavreille (1), Virginal (2), Ognies (4) etBiplan (7) pourraient être plus propices à un changement. Cependant, leprojet de Sart Saint Nicolas soutenait des espaces intérieurs modulables enfoncon de ses usagers grâce à l’ulisaon de modules standards industriels.Sur près de 40 ans d’ulisaon, seulement deux habitaons sur 14 ontulisé, de manière minime, cee possibilité de changement. Cet exemple(bien qu’unique) nous témoigne que même si les espaces intérieurs sontfacilement adaptables, peu d’habitants les modifient.Un habitant de Wavreille (1)praque l’ autoconstruconLa maison communed’Ognies (4)

More magazines by this user
Similar magazines