Télécharger le mémoire - FGF

fgf.be
  • No tags were found...

Télécharger le mémoire - FGF

98.4• L’ouverture vers l’extérieurLes projets de Wavreille (1) et davantage celui de Brutopia (6) sont lesdeux cas les plus tournés sur le quarer. Les projets proposent des fonconsouvertes au voisinage. Le four à pain de Wavreille (1) ne répond pas à ungrand besoin du quarer mais permet un lien vers des erces personnes. Lescommerces du Brutopia (6) sont, eux, une ouverture et un partage possiblesavec le quarer. Les projets de Virginal (2) et Ognies (4) proposent ouproposeront, des acvités (concerts, spectables, cours de sport, etc.)ouvertes également au public. A l’opposé, le projet Globe (5) avec unesurface professionnelle n’a pas pour objecf de créer un lien privilégié avecle quarer. Cependant tous les habitants, excepté ceux encore inconnusde Globe (5) et Biplan (6), souennent une ouverture vers l’extérieur pouréviter un enfermement sectaire.Mundo-b (8) organisent également des acvités ouvertes au publicmais il y a très peu de réponse de la part du quarer. Cee difficulté pourcréer des relaons souligne la complexité d’abour à de la mixité entredes populaons différentes, avec des acvités et des objecfs tout aussiéloignés.• Une concepon-réalisaon longueL’expérience partagée avec les habitants met en évidence la duréenécessaire pour abour au projet ainsi que les efforts ules pour développeret créer le projet. Par exemple, après la construcon, les habitants d’Ognies(4) témoignent d’un épuisement général. Ils prennent le temps de «rechargerleurs baeries» pour reprendre un quodien ambieux en projets divers.L’avantage de la promoon se fait senr sur ce point. Les habitants de cesprojets (Globe (5) et Biplan (7)) n’auront pas dû subir ce temps long de laconcepon et réalisaon. Cependant, comme déjà énoncée dans le travail,cee tâche, parfois lourde de la créaon du projet, semble importante.• Une communicaon en réseauTous les habitants, excepté Globe (5) et Biplan (7), ont créé un siteinternet. Formant un réseau et se connaissant entre eux, les habitantspartagent leurs expériences. Les quarers durables (9) possèdent égalementun site internet pour se maintenir en lien et savoir qu’ils ne sont pas seuls àproposer d’autres fonconnements. Cependant, les projets de Globe (5) etBiplan (7) possèdent également un site internet. L’objecf financier de cessites (se faire connaitre et vendre plus facilement) s’oppose à l’objecf socialdes autres projets.• La pérennité des dynamiques des projetsLa pérennité de certaines dynamiques des projets étudiés peut êtremise en queson. On pense au projet de Virginal (2) surtout où, par manqued’intergénéraonnalité, nous l’avons énoncé, la dynamique communepourrait «vieillir» avec le groupe. Cee pérennité peut également êtrequesonnée dans le projet Globe (5) dans lequel les habitants vont avoirplus de difficulté à instaurer une réelle philosophie de vie écologique, parexemple, dans l’immeuble. Il nous est impossible d’assurer la pérennité desprojets car la dynamique entre les habitants pourrait se maintenir avec lesobjecfs du projet ou au contraire disparaitre.Le projet de Sart Saint-Nicolas nous montre que sur les 14 entés,aujourd’hui, neuf prennent réellement part à la dynamique de l’habitatgroupé. L’arrivée de nouveaux habitants (11 entés) semble se faire demanière naturelle, comme un cycle généraonnel. Ceux-ci partagent engénéral les mêmes modes de vie.Les quarers durables bruxellois (9) sont «jeunes» mais mainennentdes acvités. Pour se faire une idée de la pérennité de ce type de projet,penchons-nous, par exemple, sur des cas étrangers plus anciens. Certainspays européens ont développé des quarers durables depuis plusieursannées. Nous pourrions voir comment, pourquoi et si de tels quarers sont

More magazines by this user
Similar magazines