Coups de coeur de l'équipe - Bibliothèque - Saint Germain-en-Laye

saintgermainenlaye.fr
  • No tags were found...

Coups de coeur de l'équipe - Bibliothèque - Saint Germain-en-Laye

RomansBifteck/Martin ProvostPhébus, 2010A Quimper, pendant la Première Guerre mondiale, André Plomeur, boucher,assume le devoir conjugal des hommes partis au front. Jusqu’au jour del’armistice où il se retrouve père de sept enfants, pourchassé par un marijaloux. Il ne peut que fuir aux Amériques.Cinéaste - on se souvient de Séraphine, récompensé par sept César en2009 - Martin Provost est aussi un merveilleux auteur ou bien un auteur dumerveilleux. Ce court roman est une traversée de la vie avec ses joies et sesplaisirs, ses épreuves et ses peines…Dans ce troisième opus, Martin Provostnous propose une écriture pleine d’humour et de tendresse, flirtant avec leconte, la fable et l’onirisme. D’une grande sensualité aussi car si André faitchanter la chair des femmes, il sait aussi trouver les mots pour séduire.Un ouvrage atypique à découvrir absolument.R PRO - Disponible à BMLes Contes Macabres/Edgar Allan Poe ;Benjamin LacombeSoleil, 2010Publié à l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’écrivain, cet albumpropose une dizaine d’histoires illustrées par B. Lacombe. Parmi elles, Lachute de la maison Usher, Bérénice ou encore Le chat noir. Edition enrichiede la nouvelle Ligeia.Grâce à ce recueil rassemblant huit contes dont La (célèbre) Chute de lamaison Usher et Le (frissonnant) Portrait ovale, renouons avec l’un des plusremarquables écrivains de la littérature américaine du XIX e siècle ! Chaqueillustration de Benjamin Lacombe nous plonge au cœur du mystère Poe, demanière plus innocente et plus tranchante que jamais. Le dessinateur deCerise Griotte signe une œuvre ingénieuse et accomplie. L’utilisation d’huileet de gouache pour souligner certains contes et le crayon pour d’autres offreune grande richesse au livre. Cette ambivalence entre contes classiques etillustrations modernes propose une vision contemporaine qui témoigne del’éternité de l’auteur. Notons les articles retraçant la vie de Poe écrits par sonplus fervent admirateur et traducteur Charles Baudelaire, auquel une pageest également consacréee.RP POE - Passerelle - Disponible à BMDes hommes / Laurent MauvignierMinuit, 2009Ils ont été appelés en Algérie en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Février,Rabut et d’autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leursvies. Mais parfois, il suffit de presque rien, d’une journée d’anniversaire, d’uncadeau qui tient dans la poche, pour que, quarante ans après, le passé fasseirruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.Parce qu’il ne cherche ni à en atténuer l’horreur ni à se complaire dans lesdétails macabres, le tableau que Mauvignier brosse du conflit bénéficie d’untraitement cru et néanmoins pudique, dont l’équilibre témoigne d’une maîtriseimpressionnante. D’une intensité et d’une subtilité croissantes, le récit de laguerre échappe aux écueils du genre, l’emphase et le manichéisme. Dans lemême souci de vraisemblance, l’auteur adopte un ton très sobre.R MAU - Disponible à BM et GS (existe aussi en gros caractères)2


ALBUMS RomansEn avant, route ! / Alix de Saint-AndréGallimard, 2010Des bords de la Loire à Saint-Jacques-de-Compostelle, en passant pardes chemins creux ou traversant des banlieues sinistres, l’auteure raconteson périple et ses rencontres avec des pèlerins sur lesquels elle porte unregard à fois espiègle et affectueux.« En avant, route ! » est un récit d’Alix de Saint-André, qui par trois fois apris la route. Il n’y manque rien, ni la culture, ni la douleur, ni le matériel,ni les péripéties, ni la foi, ni l’entraide, ni la marche, ni la joie, ni l’humour,ni la vie. Le lecteur, tout à fait consentant, est entraîné, confortablementinstallé dans son fauteuil, dans les pas de l’auteure, en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un livre qui donne envie de se lancer sur leschemins qui mènent à Compostelle !R SAI - Disponible à BM et GSFrançoise : biographie / Laure AdlerGrasset, 2011Engagée par Hélène Lazareff à la création de Elle, cofondatrice de L’Express,chroniqueuse au Nouvel Observateur, Françoise Giroud fut une travailleuseacharnée, une visionnaire qui incarna la naissance de la femme moderne.Portrait d’une femme d’exception permettant de découvrir un tempéramentpassionné et d’éclairer quelques zones d’ombre.Cette biographie nourrie aux meilleures sources est fondée sur l’accès auxarchives inédites de l’IMEC (Institut de Mémoires de l’Edition Contemporaine).Laure Adler, même si l’on sent qu’elle aime sincèrement Françoise Giroud,qu’elle a fréquentée pendant quelques années, n’évite rien des zones d’ombrede son sujet : les lettres anonymes antisémites que celle-ci a envoyées àJean-Jacques Servan-Schreiber et à sa fiancée, son refus de dire qu’elle estjuive, bref ses mensonges mais aussi sa souffrance. A travers le destin et leparcours palpitants de Françoise Giroud, nous sommes plongés dans celui dela presse et de la vie politique françaises de la fin du XX e siècle.B GIR - Disponible à BM et GSFuck America : les aveux de Bronsky/EdgarHilsenrathAttila, 2009Jakob Bronsky, fraîchement arrivé d’Europe en 1952, survit comme il peut àBroadway. Il effectue de petits boulots tout en rédigeant son manuscrit, LeBranleur, qui décrit son expérience dans le ghetto durant la guerre. Une satiredu rêve américain qui fait le portrait de ses exclus : prostituées, sans-abris,souteneurs, artistes sans le sou et immigrés.Avec un titre pareil, on se dit qu’a priori Jakob Bronsky, double d’EdgarHilsenrath, ne porte pas vraiment dans son cœur le pays de la Liberté. Ici sepeint l’envers du décor américain : il n’est pas question de « Terre promise »mais de « cauchemar » où précisément la rêverie et la poésie n’ont pas leur3


Romansplace. Dans un style faussement simple que l’on a pu comparer à celui de John Fante et qui mêledialogues crus, notations réalistes et monologues intérieurs, Edgar Hilsenrath évoque sa propreexpérience d’immigré aux Etats-Unis.Tout l’intérêt de Fuck America repose à la fois sur le burlesque mais surtout sur la musicalité du verbe.Les phrases sont courtes, percutantes. Le rythme est au service du fond : grâce à ses dialogues secset répétitifs, l’auteur montre toute l’absurdité de la société qu’il découvre.Des scènes hilarantes à savourer dont l’humour se situe quelque part entre Amerika ou le Disparu deFranz Kafka et le cinéma de Woody Allen, l’obscénité en plus.Bandini, le héros de John Fante, a donc trouvé son héritier. C’est un branleur. Mais un branleur degénie ! D’ailleurs ce roman en train de s’écrire sous nos yeux, ne s’intitulera pas Le Branleur commeil nous le laisse entendre mais Die Nacht, La Nuit (qui sortira aux éditions Attila en 2011).Voici uneoccasion de (re)découvrir également son premier roman, Le Nazi et le Barbier, farce grinçante relatantl’histoire d’un nazi qui, après la deuxième guerre mondiale, se fait passer pour un juif et va s’installeren Israël…R HIL - Disponible à BMHypothermie / Arnaldur IndridasonMétailié, 2010Maria est retrouvée pendue dans son châlet sur les bords du lacdu Thingvellir par sa meilleure amie, Karen. Après l’autopsie, lapolice conclut à un suicide. Mais Karen vient voir Erlendur, à qui elleaffirme que ce n’est pas le genre de Maria de se suicider et à quielle donne une cassette. Après l’avoir écoutée, Erlendur reprendl’investigation à l’insu de tous et découvre des éléments sur le mari.Erlendur est un un flic plus qu’attachant qui cherche LA vérité, même s’ily a prescription. Il le fait pour la famille qui vient de perdre un être cher,mais il le fait aussi pour lui. C’est ce qui le fait tenir. Toujours sur un fil,il continue son chemin. Un très bon polar qui donne envie de suivre cepersonnage dans d’autres pages.RP IND - Disponible à BM et GSInvisible / Paul AusterActes Sud, 2010New York, 1967. Un jeune poète américain idéaliste, un énigmatique mécènefrançais et sa sulfureuse maîtresse voient leurs destins scellés lors d’une nuitcriminelle. S’ensuivent alors trois décennies où les champs magnétiques del’écriture redistribuent les passions, le temps et la mémoire des personnages,de New York à Paris, pour finir aux Caraïbes.Récit à multiples facettes dans lequel s’entrecroisent les destins d’AdamWalker et de Rudolf Born, enchevêtrement des époques et des voix : celles deGwyn, la sœur d’Adam, de ses maîtresses, Margot et Cécile, de son ami Jim…La virtuosité de Paul Auster nous fascine et nous trouble en nous plongeantjusqu’à la fin dans l’incertitude.R AUS - Disponible à BM et GS4


ROMANS RomansJe viens de tuer ma femme / Emmanuel PonsArléa, 2006Le narrateur tue sa femme, sûr de son bon droit, froidement et sanspréméditation, à la fin d’une journée sans passion. Il avoue son crime audétour de conversations au village, mais personne ne le prend au sérieux,et pendant sept jours la vie quotidienne continue pour lui, entre plansd’évasion et indifférence. Premier roman.Et si cette histoire délirante d’un être hors norme, étranger au monde,cachait, derrière sa drôlerie, une leçon de vie et de tendresse ?Une histoire d’amour bien surprenante. Un premier roman déroutant, noir,drôle, féroce, plein d’humour.R PON - Disponible à BMJours de colère / Sylvie GermainGallimard, 1989Dans les forêts du Morvan vivent, loin du monde, des familles de bûcherons,de flotteurs de bois, de bouviers. Mais il y règne, comme ailleurs, une foliesauvage et violente.Troisième roman de Sylvie Germain, prix Fémina en 1989, «Jours de colère»est le livre des passions humaines : trop de colère, de force, d’amour, dehaine animent les héros. Les personnages sont ancrés dans une terre rude,non domestiquée à laquelle ils ressemblent. Le récit s’inscrit dans le réalismede la terre, des saisons, d’une vie paysanne pleine de dureté et pourtant,l’auteur nous fait basculer sans cesse dans un univers empreint de magie.Nous sommes emportés dans cette histoire d’amour, de folie et de mort,magnifiquement écrite.R GER - Disponible à BM et GSLa carte et le territoire / Michel HouellebecqFlammarion, 2010L’art, l’argent, l’amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenueun paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, mené parle personnage central, Jed Martin, photographe au succès reconnu.Succès de librairie, prix Goncourt 2010, le dernier roman de Michel Houellebecqnous éloigne des sujets sulfureux et de la provocation auxquels il nous avaithabitués, à tel point que l’on a même parlé d’un Houellebecq « aseptisé,spécial prix Goncourt ».5A travers deux personnages, Houellebecq dresse d’abord un tableau trèssombre et très ironique de la vacuité du monde contemporain : monde del’argent-roi et règne du people. Jed Martin, « artiste plasticien », photographeet peintre, fait fortune en travaillant à partir de cartes Michelin. Il réaliseégalement une série de peintures de « métiers ». Jed Martin qui regardesa vie… L’un de ces portraits de métier sera consacré à Michel Houellebecq,écrivain solitaire et dépressif. Jed est Houellebecq (Houellebecq dit lui-même :« Je ne participe jamais à ce qui m’entoure ») et Houellebecq est Houellebecq: ce roman est aussi un formidable autoportrait plein de dérision.R HOU - Disponible à BM


Romans DOCUMENTAIRESLa vraie nature du croquemitaine / SylvieHuguetLe Bruit des autres, 2009Ce recueil de quatorze nouvelles explore les relations interpersonnelles, entreenfants et parents, frères et sœurs, dans le couple, l’amitié et la gémellitépour mettre en scène des sentiments d’une intense violence pouvant conduireà la rupture, au suicide ou au meurtre.Dans chacune de ces nouvelles, avec un style admirablement ciselé où chaquemot compte, Sylvie Huguet brosse un tableau très noir de l’âme humaine queseuls l’amour des animaux et la beauté de la nature éclairent.R HUG - Disponible à BMLe bateau / Nam LeAlbin Michel, 2010Dues à un jeune écrivain australien d’origine vietnamienne, ces sept longuesnouvelles saisissent le monde contemporain à bras-le-corps.Très différentes, ces sept nouvelles nous font voyager des Etats-Unis auxbidonvilles de Medellin en Colombie en passant par l’Iran ou Hiroshima. Lespersonnages aussi sont de cultures, de sensibilités et de caractères différents,ils représentent l’humanité dans toute sa diversité. Ce qui lie ces nouvelles, c’estcertainement le moment que choisit l’auteur pour nous les présenter, le momentoù le héros est confronté au doute, au choix, à l’épreuve. Très émouvantes,souvent bouleversantes, ces nouvelles racontent aussi des situations brutaleset violentes, autant dans les émotions que dans les situations.R LE - Disponible à BM et GSLe front russe / Jean-Claude LalumièreDilettante, 2010Qui veut voyager loin passe un concours du ministère des Affairesétrangères. Mais le quai d’Orsay n’est pas toujours un quai d’embarquementet le narrateur se retrouve sur le front russe, un bureau situé à Paris danslequel l’administration relègue ses éléments problématiques. Entre amour,photocopies et papier peint, le héros va tout mettre en oeuvre pour quitterce placard.Le front russe est le premier roman de Jean-Claude Lalumière. Jean-ClaudeLalumière dépeint à son tour l’absurdité du milieu administratif. Son hérosgaffeur s’efforce d’obéir aux injonctions contradictoires de ses chefs. C’estenlevé, bien écrit, et extrêmement drôle ! Un style soutenu sans être lourd,une construction intéressante et un rythme infernal tenu de bout en boutvous font passer un agréable moment de lecture. Ce roman fait partie de lasélection du prix des clubs de lecture de Saint-Germain-en-Laye Jeune TalentLittéraire 2011.R LAL - Disponible à BM et GS7


LECTURES Romans D’ÉTÉ DVDLe siècle : La chute des géants ; 1 / KenFollettR. Laffont, 2010En 1911, alors que les grandes puissances vivent leurs derniersinstants d’insouciance, cinq familles (américaine, russe, allemande,anglaise et galloise) vont se croiser, s’aimer, se déchirer au rythme desbouleversements de l’Histoire. Une épopée entre saga historique et romand’espionnage, histoire d’amour et lutte des classes.Auteur des best-sellers Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin,l’écrivain gallois Ken Follett relève un nouveau défi avec La Chute desgéants, le premier tome de sa nouvelle trilogie intitulée Le Siècle. Mettantde côté pour un moment l’époque médiévale, Ken Follett s’est investidans l’exploration minutieuse du 20e siècle, traversant en trois volumesla période la plus agitée, la plus violente et la plus complexe des tempsmodernes. Dans La Chute des géants, les grandes puissances vivent leursderniers moments d’insouciance, car bientôt, la guerre fera ses ravages.Ken Follett s’est complètement investi dans la rédaction de ce livre quilui a demandé presque trois ans de travail. Avant d’écrire La Chutedes géants, il a lu plusieurs ouvrages de référence et des biographies,examiné des photographies et des films d’époque et utilisé de nombreusescartes. Ce roman historique, qui se lit comme un thriller, met en scène despersonnages dont on veut à tout prix connaître le destin.R FOL - Disponible à BM et GSLes filles de Roz-Kelenn / Hervé JaouenPresses de la Cité, 2007Histoire d’une famille bretonne, les Roz-Kelenn, tout au long du XX e siècle.Lorsque Fanch Goasdoué, le maître de la ferme, décède, ses trois filles malaimées qui l’ont toujours détesté sont confrontées à la question du pardon.Chronique et critique sociale, c’est le tableau d’une Bretagne de la fin duXIX e siècle ancrée dans les traditions séculaires et qui mute profondément etinexorablement. Hervé Jaouen nous délivre un roman âpre, dur, réaliste. Avecune écriture agréable, l’auteur rend bien compte de l’atmosphère pesante.Hervé Jaouen est bien un narrateur hors pair.R JAO - Disponible à BM et GSDonnez votre avis sur vos documents préférés !!!Sur le site de la bibliothèque : sélectionnez undocument dans le catalogue de la bibliothèque, cliquezsur l’onglet «avis» et laissez-vous guider...8


RomansLe livre des choses perdues / John ConnolyArchipel, 2009David, 12 ans, est inconsolable depuis la mort de sa mère et se réfugie dansles livres pour fuir le remariage de son père. Un jour, il découvre un trou cachéderrière les buissons au fond du jardin et se retrouve propulsé dans un mondede trolls, de loups, de créatures hybrides et autres personnages sortis tout droitde son imagination.Ne vous fiez pas aux apparences, ce livre n’a rien d’un conte de fées. Se cachent,tapis, dans la forêt, de bien sombres créatures mettant à rude épreuve le périplede David, notre jeune héros. On y croisera une Blanche Neige grossière etavare, des hommes loups en quête d’identité et une chasseresse aux pratiquesdes plus cruels. Un roman étonnant, débordant d’imagination et qui, une foiscommencé, ne vous lâche plus.R CON – Passerelle – Disponible à BMLes vieilles / Pascale GautierJ. Losfeld, 2009Le village du Trou est peuplé principalement de veuves de 70-80 ans qui viventau ralenti et regrettent le passé. Mais l’arrivée dans le village de Nicole, quivient à peine de prendre sa retraite, et l’annonce de la chute prochaine d’unastéroïde sur Terre, changent la donne.Pascale Gautier s’intéresse à un sujet a priori pas particulièrement excitantmais qui nous concerne tous, la vieillesse. Quel regard portons-nous sur lespersonnes âgées ? Comment aborderons-nous, nous-même, cette phase de lavie ? Quelle est la place des anciens dans la société d’aujourd’hui ? Autant dequestions qui nous interpellent à la lecture de ce livre à la fois drôle, émouvant,dérangeant, caustique et profond. Mais en même temps, c’est un hommagequand même à cet âge difficile de la vie, parce que vieillir ce n’est pas ce qu’ily a de plus facile !R GAU -Disponible à GSLettres à Yves / Pierre BergéGallimard, 2010Pierre Bergé livre ses lettres destinées à Yves Saint-Laurent, décédé le 1er juin2008. Il évoque leur rencontre, la création de leur maison de couture, etc. PrixLe Vaudeville 2010.Très beau texte, délicat et soigné. A aucun moment le lecteur ne sombre dansle pathos ou le voyeurisme ; cette « correspondance » d’outre-tombe émeutpar sa pertinence et sa force, et délivre un sentiment d’apaisement et mêmed’espérance.D BER - Disponible à BM9


RomansLECTURES D’ÉTÉL’extravagant voyage du jeune et prodigieuxT.S.Spivet/Larsen, ReifNIL, 2010T.S. a 12 ans, vit dans le Montana et dessine tout ce qu’il voit. Quand unmusée de Washington lui annonce qu’il a gagné un prix pour ses dessins, ildécide de traverser tous les Etats-Unis, seul, pour aller le recevoir, et tant pissi personne ne se doute qu’il n’est qu’un enfant.Il suffit de feuilleter ce livre pendant quelques instants pour se rendre comptequ’il s’agit d’un véritable objet de beauté en soi, tout à la fois insolite etfascinant. En effet, ce petit prodige mêle à son récit une multitude de cartes,de croquis, de dessins scientifiques grâce auxquels il tente de percer lesmystères qui l’entourent. Fils d’un cowboy du Montana et d’une entomologistequi cherche depuis vingt ans un insecte fantôme, T.S. Spivet embarque seulà bord d’un train pour aller recevoir un prix au Smithsonian Museum. Il vaalors découvrir les immensités américaines, les bizarreries de l’être humain,et surmonter enfin la mort accidentelle de son petit frère.Avec ce premier roman, Reif Larsen entre à l’âge de vingt-neuf ans dansl’histoire de la littérature américaine. Car T.S. Spivet rejoint au panthéon deshéros en culottes courtes Huckleberry Finn et Holden Caulfield. Comme lespersonnages de Mark Twain et de J.D. Salinger, il se lance dans un voyageinitiatique drôle et émouvant ; comme eux, il oppose la naïveté de l’enfanceà la dureté du monde adulte. Et ce merveilleux récit est en même temps unalbum extraordinaire dans lequel vous trouverez des cowboys et des Indiens,des trains mythiques et des sauterelles mormones, des hommes et des femmesqui rêvent les yeux ouverts...Bref, ce chef-d’œuvre ne ressemble à rien de ce que vous avez pu lire.A l’ère du numérique, partez également pour un extravagant voyage sur le siteInternet www.tsspivet.com.R LAR - Disponible à BM et GSOrages ordinaires / William BoydSeuil, 2010Adam Kindred, jeune climatologue, retrouve le médecin à qui il devait rendreun dossier, poignardé. Pour échapper au tueur qu’il a surpris et à la police quile croit coupable, il se réfugie sur les bords de la Tamise où il se crée un refugede fortune. Il se mêle bientôt aux sans-abri et aux marginaux. Son enquêtel’amène à démasquer une conspiration émanant de firmes pharmaceutiques.Une plongée au cœur de Londres, sur les bords de la Tamise, où le personnageprincipal vit une fulgurante « descente sociale ». Dans ce roman sensible,haletant et surprenant, la présence du fleuve et de la ville est saisissante.RP BOY - Disponible à BM et GSBM : Bibliothèque Multimédia GS : Bibliothèque George Sand10


RomansParle-leur de batailles, de rois et d’éléphants /Mathias ÉnardActes Sud, 2010Mai 1506. Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il adélaissé le tombeau qu’il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvaispayeur. Il répond à l’invitation du sultan qui veut lui confier la conception d’unpont sur la Corne d’Or, projet retiré à Leonardo da Vinci. La rencontre de Michel-Ange avec l’Orient, entre séduction et dangers de l’étrangeté byzantine.Avec ce très beau roman, Mathias Énard fait se rencontrer une figure majeure del’art italien de la Renaissance avec les troublantes beautés du monde ottoman.D’une écriture parfaitement maîtrisée, à la justesse enivrante comme unebelle page de musique, Énard développe en filigrane une réflexion pertinentesur l’acte de création marqué, comme toute tentative de dépassement de lacondition d’homme, d’hésitations et de meurtrissures intimes.R ENA - Disponible à BM et GSPour le meilleur et pour l’Empire / JamesHawesEd. de l’Olivier, 2007Brian Marley constate que sa vie est un fiasco. Un ancien ami de fac,producteur de télévision, lui propose de participer à un jeu de télé-réalitédans la jungle. Il accepte. Alors qu’il est sur le point de remporter le jeu,deux hélicoptères de l’émission s’écrasent. Errant dans la jungle, il seretrouve au milieu d’une colonie anglaise formée par des rescapés du crashd’un Comet IV en 1958.Une comédie délirante et très drôle, dans la grande tradition des MontyPython dans laquelle se côtoient anciens officiers de l’armée des Indes,nymphes lubriques et politiciens véreux, aborigènes et journalistes. Sobritish !R HAW - Disponible à BMRosa candida / Audur Ava OlafsdottirZulma, 2010Le jeune Arnljotur quitte la maison familiale, son frère autiste, son pèreoctogénaire. Sa mère est récemment morte dans un accident de voituredurant lequel elle a eu la force de téléphoner à son fils pour lui dispenserses dernières volontés. Arnljotur partageait avec sa mère le jardin et laserre où elle cultivait une espèce rare de rosa candida à huit pétales.Un roman initiatique où le héros est parfois déconcertant de candeur et debanalité. Mais il y règne une atmosphère et un rythme très particuliers quifont de cette lecture un vrai moment de plaisir.R OLA - Disponible à BM et GS11


Bandes dessinéesCadavre exquis / Pénélope BagieuGallimard, 2010Zoé travaille comme hôtesse d’accueil dans les salons. Elle s’ennuie etne supporte plus les sourires forcés et les talons hauts. Le jour où ellerencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, elle croit enfin à sa bonneétoile.Une BD au dessin rapide qui ne laisse pas la place aux détails. Les pagesdéfilent avec délectation, que l’histoire ou les situations soient plausiblesou pas. Zoé n’est pas une flèche, mais elle est attachante. Et la fin est unrenversement exquis !BD BAG - Disponible à BM et GSGaza 1956 : en marge de l’histoire/Joe SaccoFuturopolis, 2010En 1956, à Gaza, plus de 270 Palestiniens auraient été tués par l’arméeisraélienne. En 2003, Sacco se rend en Palestine pour recueillir destémoignages de survivants et établir la vérité. Il tire ce récit de son voyage,où il remonte peu à peu le fil de l’Histoire en se mettant en scène. Avec unepartie documentaire en fin d’album.En bousculant les termes de la bande dessinée et en renouant avec l’exigencedu grand reportage, Joe Sacco nous offre avec Gaza 1956 un chef-d’œuvre.Enquêtant sur un massacre qui se déroula dans la bande de Gaza en novembre1956, il parvient à tirer substance du passé pour nourrir sa réflexion surle présent. Son souci de véracité maniaque lui impose de recouper tousles témoignages, à douter de tout ce qu’on lui raconte, à rechercher desdocuments, des chiffres, des faits. Aussi, Sacco se met en scène : il dévoileses peurs, ses doutes et saupoudre son récit d’une pointe de sarcasme. Decette double lecture, incessante confrontation entre une objectivité voulueet une subjectivité insurmontable, Sacco tire un texte d’une nuance et d’uneperspicacité rares. Grâce à son dessin, ses propos prennent une intensitéque n’atteindraient pas les mots seuls. Sacco équilibre à merveille sa plumeet son crayon, les dessins et les mots se complétant sans jamais se répéter,offrant ainsi une mise en perspective pleine de finesse et d’humanité sur leconflit israélo-palestinien, la guerre, l’Histoire.BD SAC - Disponible à BM14


Bandes dessinéesLe pavillon des hommes/ Fumi YoshinagaGlénat, 2009En 1632, une épidémie a décimé la population masculine du Japon. Quatrevingtsans plus tard, les rôles ont été inversés, les femmes ont pris encharge les affaires familiales mais également le pouvoir. Au palais impérial,le pavillon des hommes abrite les huit cents plus beaux hommes du pays, àla disposition de Yoshimune, la femme devenue le shogun. Secrets d’alcôveet tensions dans le Japon de l’époque Edo.Voici un scénario catastrophe au Japon, ô combien d’actualité !Exemple parmi tant d’autres, cette épidémie sonne le glas d’un monde (lasociété n’est plus aux mains de l’homme et devient matriarcale). Toutefoisdans ce Japon médiéval, hommes et femmes cherchent à survivre touten conservant leurs valeurs : honneur et patrie. Message d’espoir ? L’êtrehumain sait toujours s’adapter aux situations qui le dépassent.Un manga à lire pour son graphisme épuré et sa structure originale : lepremier tome débute quatre-vingts ans après l’épidémie et le deuxième tomeremonte le fil du temps afin de montrer les bouleversements survenus.Un manga à lire également parce que les femmes sont au pouvoir : ellessont l’égal des hommes par leurs forces et leurs faiblesses, par leursbonnes décisions et par leurs mauvais choix, par leurs victoires et parleurs défaites.BD PAV - Disponible à BM15Nous ne serons jamais des héros / JouvraySalsedoLe Lombard, 2010La vie de Mick est bien monotone. Chômeur patenté, il glande sur soncanapé en attendant que sa vie change. A l’occasion de la mort de sagrand-mère, il tente de renouer avec son père, devenu veuf et grabataireà la suite d’un accident 25 ans plus tôt. A sa grande surprise, ce dernier luipropose de le payer pour l’accompagner autour du monde, sur les cheminsdes souvenirs.Cet album nous embarque pour un magnifique voyage. Il reprend desthèmes forts de notre société : accomplissement personnel, relationsmaritales et parentales, quête du bonheur... Les auteurs nous offrent unformidable road-movie profond, cynique et bouleversant.BD SAL - Disponible à BMRosalie Blum /Camille JourdyActes Sud, 2007Une trilogie sur trois solitaires un peu dépressifs dans une petite ville deprovince : Vincent, 30 ans, qui envisage de couper le cordon ombilical,Rosalie Blum qui noie son passé douloureux dans l’alcool et Aude qui selaisse aller aux hasards de la vie. Dans ce premier volet, Vincent croiseun jour Rosalie, la suit et s’immerge clandestinement dans la vie de cettefemme....Derrière ses planches colorées, Camille Jourdy dépeint lequotidien morose de trois âmes solitaires. Le trait est délicatet l’histoire si bien construite qu’il est difficile de se détacherde cette trilogie aux personnages terriblement attachants.On rit devant les frasques de la mère de Vincent, on s’émeutdu destin de Rosalie : on se laisse tout simplement porter parle fil de la vie…BD ALF - Disponible à BM


DocumentairesAugmenter son efficacité : travail personnel,méthodes d’organisation / Yves RaffestinChronique sociale, 2004Précise la notion d’efficacité personnelle et donne des conseils et techniquespour gérer son temps, mieux communiquer, prendre une décision et conduireune négociation.De précieux outils à utiliser dans les pratiques professionnelles et personnellesdu quotidien. Des conseils réalistes et efficaces.A découvrir également : des livres pour vous aider dans la vie professionnelleau quotidien (organisation, management, gestion de projets, gestion dustress, formation…), classés sous la cote 334.1334.1 RAF - Disponible à BMBande originale : 175 recettes, 1 heure demusique/Philippe Gagnaire, Chilly GonzalesFlammarion, 2010La rencontre d’un chef étoilé et d’un musicien reconnu où les deux artistesse rejoignent dans la création à travers 175 recettes composées en musique,dans une inspiration mutuelle.« La musique est dans le tempo d’un repas, avec ses pleins et ses déliés,ses rythmes syncopés et ses ruptures ; le chaud et le froid, un bouillon quicoule...», dit Pierre Gagnaire.Rien de plus logique alors que ces amours communes du jazz et de lacuisine réunissent les deux maestros dans une œuvre si originale ! Dans uneinspiration commune, Pierre Gagnaire et Chilly Gonzales nous proposent unaccompagnement gastronomique de la vie de l’artiste, depuis son réveil àl’après spectacle en passant par le coupe-faim avant d’entrer sur scène et lesouper et dîner. Les multiples étoiles du Chef ne doivent pas effrayer nos petitstalents : les recettes sont simples et rapides à réaliser. Et l’esthétique épuréedes photographies de Jacques Gayard ne pourra décevoir le résultat de noschefs-d’œuvre ! Un témoignage enjoué, à lire et à écouter, de ces deux artistespour qui, en musique comme en cuisine, l’important est de ne pas «oublier leswing,» mais bien de «toucher au cœur».641 GAG - Disponible à BM16


DocumentairesBandes dessinéesComment ne pas tout remettre au lendemain/ Bruno KoeltzOdile Jacob, 2006Conseils simples pour apprendre à changer lorsque l’on reporte à demain ceque l’on pourrait faire le jour-même. Donne des indications pour comprendrece comportement qui peut avoir des conséquences graves dans la vie detous les jours et dans ses relations avec autrui.Comment ne pas tout remettre au lendemain et comment mettre un motsur ce petit travers : la procrastination ! La lecture de ce livre ne règlesans doute pas le problème immédiatement mais permet de mettre enplace progressivement des stratégies pour s’améliorer. Une lecture à nepas remettre à demain !155 KOE - Disponible à BMIntemporels pour bébés : modèles et patronsde 0 à 3 ans / Astrid Le ProvostFlammarion, 2007Une quarantaine de modèles originaux, intemporels et raffinés àconfectionner pour les bébés de la naissance à 3 ans: petits chaussons,brassières, besaces... Avec les patrons en taille réelle sur deuxdépliants.Une collection de livres pour constituer un petit trousseau à nos petitestêtes blondes. Les explications sont claires, les patrons, simples. L’occasionde se lancer, pour ses enfants ou pour faire un beau cadeau…Dans la même collection :Tricots intemporels pour bébés : modèles de 0 à 2 ans - 642.2 LEP.Et Contes de fées intemporels : déguisements pour les enfants de 2 à 10ans - 642.1 DEG Disponible à BM642.2 LEP - Disponible à BMMétronome : l’histoire de France au rythme dumétro parisien / Lorànt DeutschM. Lafon, 2009Rapide, ludique et empli d’informations méconnues, ce guide révèle unehistoire de Paris insoupçonnée : la Lutèce des origines ne se situait pas àParis, mais à Nanterre, la première cathédrale de France se trouve, presqueintacte, sous le parking d’un immeuble moderne du Ve arrondissement, unbistrotier entasse ses vins dans une cellule de la Bastille.17


DocumentairesDocumentaireLECTURES D’ÉTÉMozart sur scène dans Amadeus, Jean de La Fontaine au cinéma, impressionnant Jean-Paul Sartre àla télévision, Lorànt Deutsch est un passionné d’Histoire et un amoureux fou de Paris. Et cela se voità travers ce livre : la différence principale entre celui-ci et d’autres livres d’histoire ou même d’autreslivres sur l’histoire de Paris, c’est le ton. Lorànt Deutsch ne soutient pas une thèse, il raconte Parisavec des mots simples, sans digressions techniques ni tableaux statistiques. Ici, le texte est racontéavec beaucoup de dynamisme ; on peut supposer que l’habitude du jeu d’acteur y est pour quelquechose. Régulièrement, dans le corps du texte, un encadré vient éclaircir un point particulier ou ajouterune anecdote afin de rendre le propos plus lisible, plus vivant encore.944.366 DEU - Diponible à BMJe suis débordé[e] à la maison ! : guide depremiers secours pour s’organiser au quotidien/ Claire Mazoyer & Béatrice CarrotLes carnets de l’info, 2008Ce livre présente des méthodes d’organisation éprouvées, des outils facilitantl’ensemble de la vie domestique (tests, fiches pratiques, listes à télécharger...)et une mine de conseils et d’astuces pour mieux s’organiser, gagner du tempset se simplifier la vie.Votre maison ressemble à un champ de bataille ? Le jour de la date butoir,vous n’avez toujours pas fait votre déclaration d’impôts (pis, vous ne savezmême pas où sont vos feuilles de paye !) ? Il est 20h10 et vos enfants vousdemandent pour la 3 e fois « qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » ? Ou alors votreintérieur brille, mais vous êtes exténué(e) et pleurez en silence en récurantla chaise haute de votre petit dernier à 23h30 et en vous demandant à quandremonte la dernière fois que vous avez eu un petit moment de détente ? Celivre est fait pour vous ! Des conseils et des idées pour s’organiser, facilesà mettre en œuvre, pour lutter jour après jour contre les piles de linge àrepasser et le bazar qui s’infiltre partout.Testé et approuvé ! Et en plus, des outils pratiques (listes de courses, planningsde menus, …) à télécharger sur :http://www.lescarnetsdelinfo.com/f/index.php?sp=page&c=4.684 MAZ - Disponible à BM ET GSJust kids / Patti SmithDenoël, 2010Patti Smith revient sur ses années de bohème dans le New York arty desannées 1970 et sur son amitié amoureuse avec Robert Mapplethorpe, soncompagnon de galère et d’inspiration. Elle raconte leur rencontre, leurascension, qui se fait au détriment de leur amour mais pas de leur lien. Lesanecdotes évoquent les grandes heures du Chelsea Hotel et de la Factory,Jimi Hendrix, Andy Warhol ou Allen Ginsberg...Patti Smith, l’âme vraie du rock, dévoile dans ce livre passionnant la genèsede l’artiste sincère et engagée qu’elle deviendra et la force de son amitiéamoureuse avec l’artiste photographe Robert Mapplethorpe. Un livre d’unegrande qualité pensé comme un hommage posthume aux illustres nomsqui l’ont influencée et forgée. Un évènement majeur de l’année 2010.781.7 SMI- Disponible à BM et GS18


DocumentairesKaluchua/Michel de PracontalSeuil, 2010L’étude, basée sur les recherches de scientifiques, est consacrée auxcultures animales. Le japonais Imanishi a introduit le néologisme kaluchuapour les désigner, rapprochant et distinguant cette découverte de la culturehumaine.Les animaux sont détenteurs d’une culture propre : dans les années 1950,cette pensée relevait de l’excentricité, depuis c’est devenu du sérieux. Voicil’histoire d’une découverte scientifique clandestine.Durant un demi-siècle s’accumulent les preuves qu’il existe d’autres formesd’intelligence que celle des humains. Nombre d’animaux fabriquent et utilisentdes outils, construisent des habitats, chassent en équipe, déchiffrent lesintentions d’un semblable, recourent à la ruse. En somme, de véritablescomportements culturels, inventés, appris et transmis. Le japonais Imanishi,le Copernic de cette révolution doublement culturelle, a introduit dans salangue le néologisme kaluchua, une translittération de l’européen culture(prononcé à l’anglaise), pour caractériser cette découverte. A cette époque les éthologues ne jurentque par l’expérimentation en laboratoire, les biologistes cherchent dans les gènes le pourquoi descomportements. Le terme de «culture animale» les fait bondir. On se moque d’Imanishi, quand onne le dénigre pas. Il faudra cinquante ans pour que le kaluchua soit accepté, sans qu’on prononceson nom, comme s’il infligeait aux hommes une blessure narcissique. Cette enquête sur les moutonsécossais, les mésanges anglaises, les macaques japonais, les chimpanzés de Tanzanie, les baleinesdes mers froides, ainsi que les remarquables chercheurs et chercheuses (Jane Goodall, Diane Fossey,Biruté Galdikas) qui les ont observés, nous en dit long sur notre humanité !590 PRA - Disponible à BMLes mots, la mort, les sorts : la sorcellerie dansle bocage/Jeanne Favret-SaadaGallimard, 1985Dans le Bocage, être ensorcelé c’est être pris dans la répétition de malheursqui atteignent gravement les personnes et les biens d’un ménage. N’importequoi peut se produire dans cette escalade mortelle dont les victimes attribuentl’initiative à un sorcier. Seul un désorceleur a le pouvoir de vaincre l’agresseur,en lui livrant un combat magique. Être pris dans les sorts, dans la mort, dansles mots qui nouent le sort ou qui le détournent, c’est un tout.19Enseignante à l’université d’Alger au début des années 1960, Jeanne Favret-Saada mène ses premiers travaux d’observation sur les révoltes paysannesainsi que sur la vendetta et les systèmes politiques dans les tribus arabes. Après1968, alors professeur d’anthropologie politique à l’université de Nanterre, ellepoursuit son travail sur la vengeance, la mort, mais cette fois à travers lasorcellerie, en choisissant la Mayenne pour terrain d’étude.« De tous les pièges qui menacent notre travail, il en est deux dont nous avionsappris à nous méfier comme de la peste : accepter de participer au discoursindigène, succomber aux tentations de la subjectivité. Non seulement il m’a étéimpossible de les éviter, mais c’est par leur moyen que j’ai élaboré l’essentielde mon ethnographie. »Cette enquête sur la sorcellerie dans le bocage normand remet en cause lesrègles de l’observation participante. Malgré son caractère unique, elle resteaujourd’hui un modèle de référence pour les ethnologues.396 FAV - Disponible à BM


DocumentairesLe Négus / Ryszard KapuscinskiFlammarion, 2010Ce livre éclaire la personnalité du dernier empereur d’Ethiopie. Une réflexionoriginale sur les mécanismes de l’histoire et du pouvoir.Voici la réédition d’un texte majeur de ce journaliste datant de 1978. Cerécit relate la chute du négus d’Ethiopie. Lorsqu’il publie Le Négus en 1978,Ryszard Kapuscinski a déjà à son actif plus de dix ans de grand reportageaux quatre coins du monde. Correspondant pour l’Agence de pressepolonaise, il a suivi des dizaines de guerres, et couvert autant de révolutions«tiers-mondistes», du Ghana au Soudan, et de la Bolivie au Mozambique.Il a surtout eu le temps de mettre au point la méthode Kapuscinski: cedosage subtil entre enquête et art du récit qui lui vaut d’être unanimementrespecté par ses confrères. Ce que traque Kapuscinski, ce sont les dates,les lieux, les mille détails, capables d’expliquer selon quel processus unempire décline jusqu’à n’être plus qu’un «monde en morceaux». Chaquetémoin est important dans l’élucidation de cet effondrement progressif.Pour écrire Le Négus, ce Polonais tout-terrain a parcouru Addis-Abebapendant des nuits et des nuits. Déguisé, il a rendu visite à tous ceux quiavaient vécu à la cour de l’empereur et accepté de parler: le gardien de latroisième porte de la salle des Audiences, le porteur de bourse du trésorierimpérial ou encore le serviteur auquel incombait la haute charge d’essuyer,avec un linge en satin, l’urine du chien impérial... Enfin, Kapuscinski faitpreuve d’une ironie constante.963 KAP - Disponible à BM20


CDAirs d’opéras italiens / Natalie Dessay,sopranoEMI Records, 2007Pour la première fois, elle aborde au disque les héroïnes de légende du belcanto italien. Elles sont toutes là, incarnées par une artiste au sommetde son art, qui a atteint la maturité vocale, théâtrale et stylistique. Ens’entourant du Concerto Köln et d’Evelino Pido, mais aussi d’un glassharmonica pour la scène de la folie de Lucia, elle propose une lecture vive,dégraissée et engagée de ses portraits de femmes brisées par la sociétédes hommes.Natalie Dessay a su gagner un pari audacieux en nous séduisant avec desœuvres dont les premières interprètes, à coup sûr, ne lui ressemblaientpas. C’est tout l’art des grands interprètes, et aujourd’hui Natalie Dessay,confinée à l’origine aux emplois de soprano colorature aigüe. Le récitalqu’elle nous propose ici possède un vrai fil conducteur : elle a choisi deshéroïnes qui, toutes, sont sacrifiées à l’autel des convenances sociales.399 DES - Disponible à BMAll delighted people / Sufjan StevensAsthmatic Kitty Records, 2010Après cinq années d’absence, le génie américain Sufjan Stevens nousest revenu avec ce disque génial, œuvre chorale voguant entre le folket un rock béat, et avant-goût au foutraque The Age of Adz. Bien que nepoursuivant pas « la discographie des Etats-Unis » (il s’était lancé le parifou de composer un album pour chaque état américain, tentant alors d’yappréhender son identité), le virtuose Sufjan Stevens a bel et bien reprisle travail avec cette production qui s’ouvre comme une aventure épiqueà travers les vastes et sauvages territoires états-uniens, l’isolement deshommes, leur rencontre chorale, et l’immensité pour avenir. Une œuvregrandiose à découvrir !A écouter également : The Age of Adz2 STE - Disponible à BMAll is wild, all is silent / BalmorheaWestern vinyl, 2009Les douces mélodies de cette musique sans lieu, sans existence matérielle,nous impressionnent par leur atmosphère brumeuse. Ce disque nous donnel’envie de l’évasion, du dépaysement, de la perte de repères. Un très beaumoment d’écoute.2 BAL - Disponible à BM21


CDBalavoine / Daniel BalavoinePolygram, 1990Il y a 25 ans, le 14 janvier 1986, disparaissait Daniel Balavoine dans unaccident d’hélicoptère, à l’âge de 33 ans. C’est l’occasion de redécouvrirl’univers musical du chanteur.Chanteur à la fois populaire et engagé, Daniel Balavoine a montré que lachanson française pouvait évoluer avec son époque. Après un parcoursunderground dans les années 70, du groupe Présence aux premiers albumsambitieux (Les aventures de Simon et Gunther, 1977), il fait une entréefracassante dans les hit-parades avec le tube « Le chanteur »(1978) et sonrôle dans la comédie musicale Starmania. La décennie 1980 voit l’ascensionirrésistible de cet enfant terrible de la chanson, faiseur de succès comme « Jene suis pas un héros » ou « L’Aziza » et de polémiques en direct.A écouter également : Le chanteur, Loin des yeux de l’occident, Sauverl’amour.099 BAL - Disponible à BM613 / Chapelier FouL. Warynski, 2010Révélation du Printemps de Bourges 2008 et des Eurockéennes 2009, il livreenfin un premier album (après un maxi déjà remarqué) mêlant mélodiespost-classiques enchanteresses et electronica impétueuse !Louis Warynski, alias Chapelier Fou, vient de faire paraître un album génialqui pourrait devenir la B.O. de toute votre vie ! C’est un mélange d’électro,électroacoustique et classique, avec une répétition enivrante de thèmesmusicaux, et aussi notamment de bruitages version jeux vidéo. Retour enenfance, joie de vivre, ce disque redonne une légèreté et une insouciancebienheureuse à nos existences.099 CHA- Disponible à BM22


CDCourchevel / Florent MarchetPias Recordings, 2010Avec ce troisième opus le chanteur confirme son goût pour le romanesqueet les plongées dans les provinces françaises qui lui sont chères. Ces onzechansons sont autant de cartes postales pop, de vrais instantanés commeautant d’invitations au voyage : des pistes de ski à l’le de Ré, en passantpar la plage de Narbonne ou encore Roissy.Florent Marchet est un musicien fin, observateur malicieux de la sociétéet des rapports humains. De disque en disque, le Berrichon dissèque lesmilieux sociaux et les conflits qui en découlent. Dans cet album, il analysel’étrangeté de l’être humain. Non sans humour et tendresse.Florent Marchet utilise, dans sa musique, l’ironie, les sourires cruels et lesphrases tranchantes. Par exemple, la chanson-titre « Courchevel » évoquecet enfant qui faisait rêver les autres, mais qui n’en était que plus seulau monde. Plus loin, « la famille Kinder » ou « Qui je suis » sont d’autresbijoux musicaux, d’apparence désinvoltes mais éclairantes sur l’époque.Ce petit monde est évidemment le nôtre. C’est sûr avec lui, le hors-pisten’est jamais très loin ! Pour notre plus grand bonheur !099 MAR - Disponible à BMD’ombre et de silence / Henri DutilleuxECM Records, 2010Cette première parution ECM de l’œuvre du compositeur français nous offreun panorama de son travail pour piano. Le programme commence par laSonate pour piano de 1946, œuvre novatrice en son temps, marquée à lafois par une synthèse personnelle de l’impressionnisme français et par lescontours rythmiques caractéristiques de la musique soviétique de cetteépoque.Avec Messiaen et Ravel, Dutilleux fait partie de ces compositeurs françaisprodiges et novateurs du XX e siècle. Le programme présenté dans cedisque témoigne de toute l’élégance de cette musique, de sa discrétionet de son insoumission aux effets de mode, en somme de son inventivité.Robert Levin interprète ces morceaux avec un respect scrupuleux, sagemais également avec une vigueur et une respiration ample.3 DUT 10 - Disponible à BMEine Alpensinfonie op. 64 / Richard StraussNaïve, 2009En abordant Une Symphonie Alpestre de Richard Strauss (1915), PhilippeJordan ne réussit pas seulement à nous convaincre dans le grand formatet à la tête d’un orchestre phénoménal : vrai chambriste de fosse, le cheflyrique se montre étonnant coloriste, magicien des timbres et des alliancesinstrumentales, tout en finesse et en délicatesse. Tension, souffle, vision,la lecture tient du miracle. C’est la plus grande surprise discographique auregistre symphonique depuis le début de l’année 2010.23


CDPour sa nouvelle prise de direction de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris, le chef d’originesuisse réussit une formidable aventure musicale : réunir 120 musiciens de talent et les conduireà une interprétation époustouflante d’une œuvre grandiose et imposante. Maintenant une tensiondramaturgique, l’orchestre n’en est pas moins délicat, travaillant les nuances et un style des plussophistiqués. Il sait aussi retranscrire avec toute l’énergie nécessaire la grandeur de cette symphonie,de cette marche vers la liberté. Cet enregistrement live, doté d’une prise de son impeccable, témoignede l’accord parfait, et si rare, d’un ensemble orchestral et d’un chef éclairé.3 STR 20 - Disponible à BMEmerald / Alan StivellHarmonia mundi, 2009Figure essentielle de la musique bretonne et celtique, Alan Stivell chantedans cet album en breton, anglais, gallois, gaélique et français, sonne de lacornemuse, de la bombarde, joue de la harpe celtique... Dans un album oùil ne présente que des morceaux originaux, l’artiste s’amuse à revisiter lesgenres dont il a nourri son œuvre. De la ballade douce au furieux rock festif,en passant par pop, folk, slow et harmonies classiques, le voyage est richede belles surprises.091 STI - Disponible à BMFiction / Quatuor EbèneEMI Records/Virgin Classics, 2010Le jeune quatuor a décidé de faire l’école buissonnière, de revenir à leurs20 ans et de visiter, instruments en bandoulière, toutes les musiques saufle classique. Les quatre garçons ont invité quatre chanteuses, chacuned’elles illustrant une couleur de l’album : la divine Luz Casal pour un trèssensuel Amado mio, la lumineuse Natalie Dessay et son timbre exceptionneldans un arrangement de Over the rainbow, Stacey Kent au rythme dela bossa-nova dans un Corcovado tout en douceur et velours, et enfinl’envoutante profondeur de Fanny Ardant sur les traces de Nina Simonedans Lilac wine.Deux violons, un alto, un violoncelle, un grand écran : le Quatuor Ebènerevisite de célèbres musiques de films. Les thèmes de Pulp Fiction, BagdadCafé, Philadelphia… sont adaptés dans un mélange de jazz et de classique.Etourdissant !450 QUA - Disponible à BM24


CDGinger / Gaëtan RousselBarclay, 2010Gaëtan Roussel, ex-chanteur de Louise Attaque et de Tarmac revient icien projet solo. Pour ce premier album intitulé Ginger, il s’est accompagnénotamment de Joseph Dahan (bassiste de Tarmac et de la Mano Negra),de Renee Scroggins (chanteuse du groupe ESG) et de Gordon Gano(chanteur des Violent Femmes) pour deux duos. En tout c’est 8 musiciensqui composent cette formation sur scène, plus importante qu’à l’habitude.Enregistré entre Paris et New York, il nous livre un album d’un tout autregenre et nous fait voyager dans ce monde intimiste qui lui est propre.Le chanteur s’impose comme un artiste incontournable de la scènefrançaise.099 ROU - Disponible à BMHommage à Haydn / Xavier de MaistreSony Music, 2009Après son dernier opus consacré à Debussy, le premier soliste françaisdu prestigieux Philharmonique de Vienne nous revient pour un hommagemoderne et novateur à cette imposante figure qu’était Haydn. Partant del’idée que l’écriture du compositeur est bien plus proche de la harpe quedu piano de concert, Xavier de Maistre nous livre sa propre lecture de lapartition originale.Premier musicien français à être admis dans l’Orchestre Philharmonique deVienne, Xavier de Maistre fait voler en éclat tous les clichés. Non, la harpen’est plus l’instrument de prédilection des jeunes filles de bonne famille !Non, la harpe n’est pas qu’un instrument « de salon » ! Sous le jeu décidéet virtuose de Xavier de Maistre, l’instrument se fait dynamique, énergique,et parfois même aventureux. Soutenu par le chef Bertrand de Billy à la têtede son Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne, le musicien s’imposeici par sa lecture singulière et moderne de deux concertos pour clavier ducompositeur viennois.320 MAI- Disponible à BMInsides / Jon HopkinsJust Music, 2009Ce compositeur/pianiste est un magicien autodidacte du travail en studio.Il fait de la musique électronique en utilisant des murs de synthés, desmélodies brillantes et polies et des sortes de décombres amorphes debasse. Ses deux premiers albums ont amené des gens tels que Brian Enoà le considérer comme innovateur de la musique électronique.Jon Hopkins est un artiste anglais, passé par le conservatoire, surdouédu piano ; il a collaboré avec Brian Eno ou Massive Attack. Son troisièmealbum réconcilie la musique électronique et le piano moderne, et balanceentre la violence et une suave mélancolie. Sublime, forcément sublime.201 HOP - Disponible à BM25


CDIvory tower / GonzalesGentle Threat, 2010Après avoir incarné les mains de Serge Gainsbourg dans le film de Joann Sfar,et établi un nouveau record de durée pour un concert (plus de vingt-septheures), le Montréalais Jason Beck, plus connu sous le nom de Gonzales ouChilly Gonzales, propose un nouvel album, qui porte le même titre qu’un filmqu’il a scénarisé.Avec son armée de perles «Knight Moves», «I am Europe» ou encore «NeverStop», le producteur de Feist, Jane Birkin ou encore d’Abd al Malik, signe unalbum magistral, brillant, ambitieux. Le canadien se plonge dans de la popfestive, saupoudrée de ballades et de morceaux instrumentaux qui vont trotterlongtemps dans nos têtes. Un des grands albums de 2010 dans sa catégorie,assurément !520 GON - Disponible à BMFurore : Opera arias / Joyce DidonatoVirgin Classics, 2008La mezzo-soprano américaine signe là un album spectaculaire enregistré àBruxelles en parallèle d’un concert mémorable : Furore, c’est-à-dire les airs debravoure, de passion, extraits des opéras d’Haendel et qui sont un feu d’artificede vocalises, coloratures et effets vocaux spectaculaires.Ce récital de la mezzo-soprano texane, composé d’airs italiens et anglais,est une superbe réussite. Bien connue pour ses rôles Haendéliens, Didonatonous fait voyager dans l’âme humaine de ces personnages d’opéras, pourtantsi proches de nous dans leurs émotions. Son timbre est profond, robuste etdénote une féminité altière au service du drame et de la force théâtrale. JoyceDidonato excelle particulièrement dans les airs lents où sa voix, chargée denoirceur, retranscrit avec une profonde sincérité la peine et le désespoir deshéroïnes.399 DID - Disponible à BMMirror mirror / The IrrepressiblesV2 Records, 2009A mi-chemin entre la grâce d’Antony and the Johnsons et l’exubérance d’unetroupe de cirque moderne, le londonien Jamie McDermott et ses 10 musiciensdévoilent un premier album féerique où ils se révèlent comme une grandefigure de la pop contemporaine.Le second album du groupe londonien est une pure merveille ! Composé dedix musiciens de formation classique et de Jamie McDermott à la voix, chefd’orchestre d’un univers barré et enchanteur façon cabaret, The Irrepressiblesproduit une musique lyrique, élégante, déjantée : en un mot baroque. La voixde Jamie soutient cet ensemble protéiforme, passerelle entre la musiqueclassique et la pop anglaise, et nous émeut aussi bien par sa grandiloquenceque par sa délicatesse, sa retenue. Mirror mirror est un album sauvage,excentrique mais aussi d’un romantisme suranné !2 IRR - Disponible à BM26


CDMozart arias : Live à La Monnaie de Munt / SophieKarthäuserKastafior, 2009La jeune soprano belge est une parfaite mozartienne. Son style est subtil, sonphrasé impeccable et sa technicité la rapproche des grandes interprètes commeSchwarzkopf. Elle témoigne d’une profonde maîtrise de l’œuvre de Mozart, etd’une volonté à toujours mettre le texte en avant, ainsi qu’à incarner au plusjuste les héroïnes. Sans nul doute, Sophie Karthäuser nous promet encore biendes merveilles.A écouter également : Mozart, Airs d’opéras / Elisabeth Schwarzkopf399 KAR - Disponible à BMRed Trees / Lisa PapineauYellow Birds Records, 2008Sur son second opus solo (quoique bien accompagnée), l’américaine approfonditgaiement l’exploration de son expression lyrique en réduisant au minimum lesarrangements pour laisser intacts le timbre, le thème et la mélodie.Nourrie par un éclectisme débordant, Lisa Papineau réussit dans cet albumà conjuguer ses influences composites et crée un patchwork épuré de popminimale. Sa voix est immaculée et joueuse ; sa respiration brisée dans« Annette Tessier » est un envoûtement. Et c’est avec pudeur que Lisa Papineaunous conte ces « chansonnettes » qui nous ouvrent, le temps d’un instantfragile, un univers onirique.2 PAP - Disponible à BM27Rider to the sea / Anna CalviDomino Recording Co., 2011Nouvelle signature du label Domino (Last Shadow Puppets, Arctic Monkeys,Franz Ferdinand, The Kills, etc.), cette jeune chanteuse anglaise signe duhaut de ses 22 ans un premier album qui sonne d’ores et déjà comme unclassique.Comment présenter Anna Calvi ? Chroniquée dans presque toutes lesrevues musicales, entendue à la radio, vue à la télé, Anna Calvi a fait le« buzz » de ce début d’année. Cette jeune britannique, véritable révélationrock de l’année 2011, a un talent féroce et subtil. Les Inrockuptibles luiont forgée une parenté toute musicale : descendante de Jeff Beckley etPJ Harvey. Formée initialement à la musique classique par l’apprentissagedu violon, c’est avec une guitare qu’elle excelle à produire un son des plusdramatiques mais surtout ravageur et ce avec une voix authentiquementrock. Une artiste habitée !2 CAL - Disponible à BM


CDSecret blood / Shannon WrightVicious Circle, 2010Cette américaine timide et passionnée est devenue en l’espace d’une dizained’années l’égale des plus grandes dans le cœur du public rock indépendantet une référence pour la presse spécialisée qui n’a cessé de la comparer à PJHarvey ou Björk. Avec ce cinquième album, elle revient avec des sonorités plusrock et noisy. C’est lumineux, planant, hypnotique. Avec Shannon Wright, c’estune émotion à fleur de peau, une artiste entière, et c’est ça qui nous plaît !2 WRI - Disponible à BMSongs for cello / Rufus CappadociaVelour, 2008Avec cet album Rufus Cappadocia revient aux sources de sa démarche enprivilégiant un jeu intuitif. Magicien d’un violoncelle à cinq cordes, il donne àentendre un jeu inventif, à la fois épuré et sophistiqué explorant de nouveauxterritoires où peu de violoncellistes s’étaient aventurés avant lui..A la rencontre des sonorités orientale, jazzy, parfois même à l’inspiration rock,Rufus Cappadocia a enregistré (en live) un disque qui est une pure merveille,une musique enivrante et souterraine. C’est à un voyage à la fois physique etintrospectif, atemporel également, que nous convie le violoncelliste canadien.Sans nul doute, on tient là un artiste au talent exceptionnel, d’une profondehumanité, qui a su retranscrire savamment la beauté des paysages et la caressedes sentiments.064 CAP - Disponible à BMThe art of prima donna / Joan SutherlandDecca, 1960Surnommée « la stupenda », Joan Sutherland fut l’une des cantatrices àpromouvoir le mieux l’art du bel canto avec, bien évidemment, la Callas. Cedisque survole son ample carrière et ses nombreuses prises de rôles, dontl’histoire a retenu sa fabuleuse interprétation de la scène de la folie de Luciadi Lammermoor (malheureusement, absent de ce récital). Cependant, vousy trouverez suffisamment de matière à délectation comme le sublime air del’opéra de Bellini I puritani, l’air d’Ophélie ou encore l’air des bijoux (qu’Hergés’amusa à moquer). Joan Sutherland fut une grande voix du siècle passé, cedisque en est le témoignage.399 SUT - Disponible à BM28


CDVexations / Get Well SoonCity Slang, 2009Début 2007, Konstantin Gropper, jeune allemand diplômé en philosophie,créait la surprise avec un premier album magistral, publié sous le nom de GetWell Soon, sorte de one man band au confluent des bandes originales d’EnnioMorricone et de la pop progressive de Radiohead. Ce second effort fait bienplus que confirmer tous les espoirs qu’on avait pu mettre dans ce musiciensurdoué.Avec Vexations, Konstantin Gropper confirme son talent et sa maîtrise à produireune musique hybride, s’inspirant aussi bien de musique classique que d’une popsombre à la Radiohead, et le tout avec une voix qui nous fait parfois penser àMorrissey. Calme et assez planant, ce disque est une invitation à l’introspectionet à la rêverie. C’est somptueux, grave et parfois triste.A écouter également son premier album Rest now, weary head !2 GET- Disponible à BM29


DVDDemaison s’envole / François-Xavier DemaisonTF1 vidéo, 2007Un vieux boxeur à la retraite, un animateur de séminaire hystérique, ungrand patron américain bedonnant, une vieille grand-mère russe, ou encoreBitou, castor en devenir, Demaison s’envole et nous emmène avec lui et sespersonnages fous et décalés dans un univers où le rire est roi.François-Xavier Demaison est drôle et touchant, il mêle avec talent et tendressesa propre expérience à des personnages complètement loufoques.670 DEM - Disponible à BML’homme qui voulut être roi / Un film de JohnHustonColumbia, 1975Au XIX e siècle, deux anciens sergents de l’armée britannique entreprennentun grand voyage, vers le royaume sauvage du Kafiristan, à la recherche dela gloire et de la fortune. L’un d’eux devient le héros de la population et seprend pour un descendant du grand Alexandre.John Huston signe avec L’Homme qui voulut être roi, adaptation d’unenouvelle de Rudyard Kipling qui porte le même titre, publiée en 1888, unfilm d’aventures tout aussi divertissant que réfléchi. Le tandem MichaelCaine/Sean Connery est, quant à lui, simplement savoureux.HOM - Disponible à BMLe refuge / Un film de François OzonTélévisions Distribution, 2009Mousse et Louis sont jeunes, beaux et riches, ils s’aiment. Mais la drogue aenvahi toute leur vie. Un jour, c’est l’overdose et Louis meurt. Mousse survit,mais elle apprend qu’elle est enceinte. Perdue, elle s’enfuit dans une maisonloin de Paris. Quelques mois plus tard, le frère de Louis la rejoint dans sonrefuge.Le refuge condense toutes les thématiques chères à François Ozon (errance,drogue, homosexualité). Malgré une impression de redondance dans sonœuvre, ce film à la lumière exceptionnelle est porté par une Isabelle Carré,réellement enceinte durant le tournage, insufflant un sentiment de vérité etde spontanéité. Ce film ouvre comme une brèche d’espérance dans le malheurde la vie et la possibilité d’atteindre une forme de liberté et d’apaisementavec soi-même, ses doutes, ses différences.A écouter : La B.O. du film interprétée par l’acteur-chanteur Louis-RonanChoisy.REF - Disponible à BM30


DVDMother /Un film de Joon-ho BongDiaphana Films, 2009Une veuve élève son fils unique Do-joon qui est sa seule raison d’être. À 28 ans,il est loin d’être indépendant et sa naïveté le conduit à se comporter parfoisbêtement et dangereusement ce qui rend sa mère anxieuse. Un jour, une filleest retrouvée morte et Do-joon est accusé de ce meurtre. Afin de sauver sonfils, sa mère remue ciel et terre mais l’avocat incompétent qu’elle a choisi nelui apporte guère d’aide. La police classe très vite l’affaire. Comptant sur sonseul instinct maternel, ne se fiant à personne, la mère part elle-même à larecherche du meurtrier, prête à tout pour prouver l’innocence de son fils.Après un Memories of murder qui fit connaître Joon-ho Bong au monde entier,Mother poursuit dans cette veine épique, à un rythme induisant le suspens et latension, mais aussi avec un parfait dosage de douceur et de cynisme qui nousravit. Pour prouver l’innocence de son fils, la mère (magnifique et talentueuseKim Hye-Ja) s’empare à bras le corps de cette affaire et le film avance ainsisous son regard et sa farouche détermination. Par le scénario et le casting (lechoix de Kim Hye-Ja n’est pas anodin : célèbre dans son pays pour des rôles demère honnête et vertueuse), Joon-ho Bong nous plonge dans un malaise : celuide la profanation de l’image classique de la mère. Mais jusqu’où pourra-t-ellealler pour défendre son fils ?MOT - Disponible à BMThe Visitor / Un film américain de TomMcCarthyTF1 vidéo, 2007Professeur d’économie dans une université du Connecticut, Walter Vale, lasoixantaine, a perdu son goût pour l’enseignement et mène désormais unevie routinière. Il tente de combler le vide de son existence en apprenantle piano, mais sans grand succès…De passage à New York, il découvre queson appartement est habité par un couple d’immigrés clandestins, Tareket Zainab. D’abord réticent, il accepte de les héberger temporairement.Les barrières culturelles s’estompent, leur amitié grandit. Lorsque Tarekest arrêté par la police dans le métro, puis menacé d’expulsion, Walter vamettre tout en œuvre pour lui venir en aide… Grand Prix du Festival duCinéma Américain de Deauville 2008.Un film tendre et sensible qui aborde des valeurs telles que la tolérance,l’acceptation de la différence culturelle de l’autre, sans faire étalage desentiments ; qui dresse un constat terrible de la situation des immigrésclandestins aux Etats-Unis.VIS - Disponible à BM31


DVDWhen you’re strange / Un film documentaire deTom DicilloMK2 éditions, 2010.Le premier long-métrage documentaire sur les Doors, des débuts à la mort deJim Morrison, raconté par Johnny Depp.Il ne fait absolument aucun doute que Tom DiCillo est un fan inconditionneldu groupe The Doors. Ce sujet le fascine et l’admiration toute particulière qu’iléprouve à l’égard de son leader, Jim Morrisson, est palpable à chaque instantde ce documentaire audacieux et fascinant consacré à l’un des groupes lesplus marquants de l’histoire du rock.Se basant majoritairement sur des images d’archives datant de la fin desannées soixante, When you’re strange : a film about The Doors ne seconcentre pas uniquement sur la musique du collectif. DiCillo situe et justifiela création et l’évolution du groupe par rapport à l’environnement social, auxbouleversements historiques et culturels que les États-Unis connaissent àcette époque.A travers le parcours des Doors, le cinéaste évoque l’état d’esprit d’unejeunesse en quête de renouveau et de changements, aux désirs de révolte etde braver les interdits d’une société ancrée sur des valeurs qu’ils désirent voirprogresser et se transformer. Jim Morrisson n’apparait alors plus seulementcomme un artiste poète et exubérant mais tel une icône contestatairereprésentative de l’effervescence hippie. The Doors devient un symbole de lacontre-culture américaine.C’est saisissant de réalité !781.7 DOO - Disponible à BM32


Bibliothèque MultimédiaJardin des Arts01 70 46 40 00Bibliothèque George SandQuartier du Bel Air - 44 rue de l’Aurore01 70 46 40 09site de la bibliothequehttp://bibliotheque.saintgermainenlaye.frmèl : bibliotheque@ville-saintgermainenlaye.frNe pas jeter sur la voie publique.

More magazines by this user
Similar magazines