Surveillance syndromique SurSaUD - COLMU

colmu.net
  • No tags were found...

Surveillance syndromique SurSaUD - COLMU

Surveillance syndromique SurSaUD ®Bulletin du réseau OSCOUR ®Numéro 390, semaine du 03/09/12 au 09/09/12Au cours de la semaine du 03 au 09 septembre 2012, les nombres de passages et d’hospitalisations sont stables dans les servicesd’urgences adultes. A noter une très légère augmentation du nombre de passages chez les enfants.Analyse par classes d’âgeChez les enfants de moins de 2 ans, on note une augmentation des passages pour asthme, bronchiolite et infection urinaire, et unelégère augmentation des passages pour infection ORL. Chez les enfants de moins de 15 ans, on observe une forte hausse despassages pour asthme. Chez les adultes, le nombre de passages est stable par rapport à la semaine précédente ; à noter une légèreaugmentation des passages liés à l’alcool.Analyse par indicateursL’indicateur chaleur reste stable tous âges confondus, avec un retour à un niveau similaire à celui des années précédentes. Onobserve toutefois une augmentation des passages chez les enfants de moins de 2 ans et chez les adultes, même si le nombre de casreste faible (respectivement 28 et 126 passages hebdomadaires dans ces tranches d’âge).Le nombre de passages aux urgences pour asthme est en nette hausse chez les enfants de moins de 15 ans (+58% soit +256 cas),et en légère baisse chez les adultes. Tous âges confondus, le niveau de fréquentation pour asthme est en hausse (+20%) mais resteproche de celui atteint au cours des années antérieures.La fréquentation pour fièvre isolée, gastro-entérite, malaise, ainsi que pour piqûre d’insectes et contact avec des animaux venimeuxest stable pour toutes les classes d’âge, et le niveau atteint est similaire à celui des années précédentes.Peu de cas de méningite virale sont reportés de manière quotidienne.ObjectifsLe réseau OSCOUR® (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences) s’inscrit au sein du système desurveillance syndromique français SurSaUD® (Surveillance Sanitaire des Urgences et des Décès). Ce système a été initiéen 2004 avec un objectif de détection d’événements inattendus. Depuis, il a montré ses capacités à répondre à d’autresobjectifs de surveillance, tels que : estimer l’impact d’un événement environnemental ou sociétal, surveiller despathologies en dehors de tout événement, ou détecter précocement un événement sanitaire prédéfini, telle qu’uneépidémie saisonnière.SommaireReprésentativité du réseau OSCOUR ® ................................................................................................................................................. 2Indicateurs surveillés ........................................................................................................................................................................... 2Méthodologie ...................................................................................................................................................................................... 2Surveillance et veille syndromique dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres 2012 ................................................................... 3Fréquentation totale des urgences ..................................................................................................................................................... 4Les 10 diagnostics les plus fréquents vus aux urgences ...................................................................................................................... 5Fréquentation des urgences liée à la fièvre isolée ............................................................................................................................... 6Fréquentation des urgences liée à la gastro-entérite .......................................................................................................................... 7Fréquentation des urgences liée aux méningites virales ..................................................................................................................... 8Fréquentation des urgences liée aux malaises .................................................................................................................................... 9Fréquentation des urgences liée à l’asthme ...................................................................................................................................... 10Fréquentation des urgences liée aux allergies ................................................................................................................................... 11Fréquentation des urgences liée aux piqûres et contacts avec des animaux venimeux ..................................................................... 12Fréquentation des urgences en lien avec la chaleur ......................................................................................................................... 13Liste des établissements adhérant au réseau OSCOUR ® ................................................................................................................... 14Remerciements .................................................................................................................................................................................. 15Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 1


Représentativité tivité du réseau OSCOUR ® au 1 er août 2012404 services d’urgences – Couverture nationale : environ 64% des passages aux urgences de FranceLa liste des établissements adhérant au réseau OSCOUR ® est fournie à la fin du bulletin.Indicateurs surveillésLes indicateurs suivis sont construits à partir du diagnostic principal et des diagnostics associés renseignés dans lesRésumés de Passage aux Urgences des services d’urgences de France participant au réseau OSCOUR ® .Fréquentation totale des urgences : nombre total de passages aux urgences, tous diagnostics confondusIndicateurs syndromiques basés sur les diagnostics :- fièvre isolée;- gastro-entérite ;- méningite virale ;- malaise ;- asthme ;- allergies ;- piqûres / contacts avec des animaux, insectes venimeux ou non ou avec des plantes vénéneuses ;- pathologie en lien avec la chaleur : hyperthermie / coup de chaleur, déshydratation, hyponatrémieMéthodologieTous les graphiques et tableaux sont construits à partir d’un même nombre de services d’urgences (à établissementsconstants).Les graphiques présentant un recul de 3 mois permettent de suivre les évolutions récentes des indicateurs.Les indicateurs sont décrits sur un pas de temps quotidien en termes d’effectifs ou de pourcentage par rapport à lafréquentation totale, tous âges confondus et par classe d’âge. Les moyennes mobiles permettent de suivre lestendances.Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 2


Surveillance et veille syndromique dans le cadre des Jeux Olympiques de Londres 2012Les Jeux Olympiques (JO) se dérouleront à Londres du 27 juillet au 12 août 2012 et seront suivis des JeuxParalympiques du 29 août au 09 septembre.Cet évènement international ne sera pas sans conséquences sur notre dispositif sanitaire national. En effet, unafflux de population a été estimé par la Direction générale de santé et l’ARS Nord Pas-de-Calais à 450 000personnes supplémentaires par rapport au nombre habituel attendu de vacanciers pendant les congés d’été.Un dispositif de réponse sanitaire a été préparé par la DGS, qui coordonne le dispositif général, en concertationavec les agences concernées. Au sein de ce dispositif, l’InVS, compte tenu de ses missions, est en charge durenforcement de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique.L’organisation des JO de Londres va induire une modification de la population présente dans certaines zonesdu territoire français pendant quelques semaines. En effet la France constitue :1) un lieu de transit vers et au retour de la Grande-Bretagne (sites identifiés comme sensibles par la DGS : lesports de Calais et Dunkerque, les gares de Paris gare du Nord et de Lille, les aéroports parisiens)2) Un lieu d’hébergement de certaines délégations sportivesDans le cadre de cette surveillance renforcée, l’InVS sollicite votre collaboration et vous demande e de bienvouloir signaler tout événement sanitaire grave ou inhabituel survenu en France entre le 1 er juillet et le 15septembre.Pour tout signalement vous pouvez contacter l’InVS au 08 20 42 67 15, ainsi que le point focal régionalconcerné (ARS).Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 3


Fréquentation totale des urgencesSur les 3 derniers mois, , tous âgesEvolution quotidienne du nombre de passages aux urgences, tous âges confondus (Source : InVS - OSCOUR®)Sur les 3 derniers mois, par classes d’âgeEvolution quotidienne du nombre de passages aux urgences pour différentes classes d'âge (moy mob 7j) (Source : InVS - OSCOUR®)Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 4


Les 10 diagnostics les plus fréquents vus aux urgencesChez les enfants âgés de moins de 2 ansPathologieSemaine Semaine précédente VariationTRAUMATISME (Diag SAU) 1 833 1 771 3,50%INFECTIONS ORL (Diag SAU) 1 035 927 11,65%FIEVRE ISOLEE (Diag SAU) 699 722 -3,19%GASTRO-ENTERITES (Diag SAU) 329 347 -5,19%DOULEURS ABDOMINALES SPECIFIQUES (Diag SAU) 325 421 -22,80%INFECTIONS URINAIRES (Diag SAU) 187 142 31,69%BRONCHIOLITE (Diag SAU) 175 112 56,25%DOULEURS ABDOMINALES NON SPECIFIQUES (Diag SAU) 114 112 1,79%ASTHME (Diag SAU) 97 67 44,78%INFECTION CUTANEE ET SOUS CUTANEE (Diag SAU) 96 93 3,23%Chez les enfants âgés de 2 à 14 ansPathologieSemaine Semaine précédente VariationTRAUMATISME (Diag SAU) 12 040 10 964 9,81%INFECTIONS ORL (Diag SAU) 1 306 1 250 4,48%DOULEURS ABDOMINALES NON SPECIFIQUES (Diag SAU) 903 844 6,99%DOULEURS ABDOMINALES SPECIFIQUES (Diag SAU) 707 702 0,71%ASTHME (Diag SAU) 602 376 60,11%FIEVRE ISOLEE (Diag SAU) 514 545 -5,69%GASTRO-ENTERITES (Diag SAU) 452 401 12,72%INFECTION CUTANEE ET SOUS CUTANEE (Diag SAU) 401 413 -2,91%ALLERGIE (Diag SAU) 335 316 6,01%NEUROLOGIE AUTRE (Diag SAU) 308 315 -2,22%Chez les adultes âgés de 15 à 74 ansPathologieSemaine Semaine précédente VariationTRAUMATISME (Diag SAU) 31 917 31 753 0,52%DOULEURS ABDOMINALES NON SPECIFIQUES (Diag SAU) 3 996 4 255 -6,09%NEUROLOGIE AUTRE (Diag SAU) 3 376 3 305 2,15%MALAISE (Diag SAU) 2 991 2 810 6,44%DOULEURS ABDOMINALES SPECIFIQUES (Diag SAU) 2 935 2 973 -1,28%DOULEUR THORACIQUE (Diag SAU) 2 739 2 819 -2,84%ALCOOL (Diag SAU) 2 622 2 272 15,40%DEMANDE DE CERTIFICAT (Diag SAU) 1 988 1 787 11,25%INFECTION CUTANEE ET SOUS CUTANEE (Diag SAU) 1 748 1 723 1,45%TROUBLES ANXIEUX (Diag SAU) 1 730 1 779 -2,75%Chez les adultes âgés de plus de 75 ansPathologieSemaine Semaine précédente VariationTRAUMATISME (Diag SAU) 4 965 4 837 2,65%MALAISE (Diag SAU) 1 886 1 707 10,49%DOULEURS ABDOMINALES SPECIFIQUES (Diag SAU) 992 992 0,00%DECOMPENSATION CARDIAQUE (Diag SAU) 924 938 -1,49%AVC (Diag SAU) 825 871 -5,28%PNEUMOPATHIE (Diag SAU) 748 746 ,27%DYSPNEE, INSUFFISANCE RESPIRATOIRE (Diag SAU) 636 651 -2,30%TROUBLE DU RYTHME OU DE CONDUCTION (Diag SAU) 618 665 -7,07%DOULEURS ABDOMINALES NON SPECIFIQUES (Diag SAU) 507 555 -8,65%NEUROLOGIE AUTRE (Diag SAU) 487 489 -0,41%Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 5


Fréquentation des urgences liée à la fièvre isoléeSur les 3 derniers mois, tous âgesEvolution quotidienne des passages pour fièvre isolée (Moy Mob 7j et % de la fréquentation totale) (Source : InVS - OSCOUR®)Sur les 3 derniers mois, par classes d’âgeEvolution quotidienne des passages aux urgences pour fièvre isolée (Moy mob 7j), par r classes d'âge (Source : InVS - OSCOUR®)Par rapport aux saisons précédentesEvolution quotidienne des passages aux urgences pour fièvre isolée (moy mob 7 j) sur trois saisons (Source : InVS - OSCOUR®)Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 6


Fréquentation des urgences liée à l’asthmeSur les 3 derniers mois, tous âgesEvolution quotidienne des passages pour asthme (Moy Mob 7j et % de la fréquentation tion totale) (Source : InVS - OSCOUR®)Sur les 3 derniers mois, par classes d’âgeEvolution quotidienne des passages aux urgences pour asthme (Moy mon 7j), par classes d'âge (Source : InVS - OSCOUR®)Par rapport aux saisons précédentesEvolution quotidienne des passages aux urgences pour asthme (moy mob 7 j) sur trois saisons (Source : InVS - OSCOUR®)Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 10


Fréquentation des urgences liée aux allergiesSur les 3 derniers mois, tous âgesEvolution quotidienne des passages pour allergies (Moy Mob 7j et % de la fréquentation totale) (Source : InVS - OSCOUR®)Sur les 3 derniers mois, par classes d’âgeEvolution quotidienne des passages aux urgences pour allergies (Moy mon 7j), par classes d'âge (Source : InVS - OSCOUR®)Par rapport aux saisons précédentesEvolution quotidienne des passages aux urgences pour allergies (moy mob 7 j) sur trois saisons (Source : InVS - OSCOUR®)Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 11


Fréquentation des urgences liée aux piqûres et contacts avec des animaux venimeuxSur les 3 derniers mois, tous âgesEvolution quotidienne des passages pour piqûres et contacts aves des animaux venimeux (Moy Mob 7j et % de la fréquentation totale) tale) (Source : InVS -OSCOUR®)Sur les 3 derniers mois, par classes d’âgeEvolution quotidienne des passages aux urgences es pour piqûres et contacts avec des animaux venimeux (Moy mon 7j), par classes d'âge (Source : InVS -OSCOUR®)Par rapport aux saisons précédentesEvolution quotidienne des passages aux urgences pour piqûres et contacts avec des animaux venimeux (moy mob 7 j) sur trois saisons (Source : InVS -OSCOUR®)Bulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 12


MartiniqueCH du LamentinMidi-PyrénéePyrénéesCHI du Val d’Ariège, CH de St-Girons, CHU de Toulouse – Hôpital dePurpan, CHU de Toulouse – Hôpital des enfants Purpan, CHU deToulouse – Hôpital de Rangueil, Hôpital Joseph Ducuing, CH deSaint-Gaudens, CH de Cahors, CH de Gourdon, CH de Lourdes, CH deBagneres de Bigorre, CH de Bigorre Tarbes, CH de Lannemezan, CHd’Albi, CH de Castres, Centre MCO Claude Bernard – Albi, CH deLavaur, Polyclinique du Sidobre, CH de Montauban, CH de MoissacNord Pas-dede-CalaisCHU Lille, CH de Valenciennes, CH de Dunkerque, CH de Douai, ESSaint-Vincent – Saint-Antoine Lille, ES Saint-Philibert Lomme,Clinique Saint-Ame, CH de Tourcoing, CH de Denain, CH de Lens, CHd’Arras, CH de Boulogne-sur-Mer, CH de CalaisPays-dede-LoireCH de Saint-Nazaire – Le Moulin du Pé, CHU de Nantes, CHUd’Angers, CH du Mans, CH Sarthe-et-Loir (Bailleul), CH de Montaigu,CH de Luçon, CH de la Roche-Sur-YonPicardieCH de Laon, CH de Saint-Quentin, CH de Château-Thierry, CH deBeauvais, CH de Creil, CHU d’Amiens – Hôpital Nord, CH d’AbbevillePoitou-CharentesCH d’Angoulême, CH de Ruffec, CH de Barbezieux, CH de Confolens,CH de Cognac, CH de Jonzac, CH de la Rochelle, CH de Saintes, CHde Nord – Deux-Sèvres, CH de Loudun, CH de Montmorillon, CH deChatellerault, CHU PoitiersProvence Alpes Côtes d’AzurCH de Digne-les-Bains, CHICAS de Sisteron, CH de Manosque, CHd’Embrun, CHICAS de Gap, CH de Briançon, Clinique St George Nice,Hôpital Lenval, Institut Arnault Tzanck, CH de Cannes, CH de Grasse,CHU de Nice – Hôpital Saint Roch, Polyclinique du Parc Rambot, CHde Martigues, CH d’Arles, Clinique Générale de Marignane, CH deSalon-de-Provence, AP-HM – Hôpital de la Timone , AP-HM – Hôpitalde la Conception, AP-HM – Hôpital Nord, Hôpital Privé BeauregardMarseille, CH de Draguignan, CHI de Fréjus-Saint-Raphaël, CH deSaint-Tropez, CH de Hyères, CH de Brignoles, CHITS de Toulon, CHITSde la Seyne, HIA Sainte-Anne Toulon, CH de Pertuis, CH d’Orange,CH d’Apt, CH Carpentras – pôle santé de Carpentras, CH d’Avignon,CH de Vaison-la-Romaine, CH de la Ciotat, Polyclinique St JeanRhône-AlpesCH de Belley, Clinique Convert – Bourg-en-Bresse, CH d’Oyonnax,Clinique Guilherand, CH d’Annonay, CH de Privas, CH de Crest, CHde Die, CH de Valence, CH de Montelimar, CH de Bourgoin-Jallieu,CH de Voiron, CHU de Grenoble – Hôpital Sud, CHU de Grenoble – LaTronche, CH de La Mure, CH de Vienne, GH Mutualiste Grenoble,Clinique Saint-Charles Roussillon, Clinique Mutualiste de Saint-Etienne, Clinique du Parc Saint-Priest, CHU de Saint-Etienne, CH deSaint-Chamond, CH de Montbrison, CH de Feurs, CH de Roanne, CHde Firminy, CH de Villefranche-sur-Saône, Clinique Mutualiste LaRoseraie – Venissieux, HCL – Hôpital Edouard Herriot – Urgenceschirurgicales, HCL – Hôpital Edouard Herriot – Urgences médicales,HCL – Lyon Sud MCO et Psy, HCL – Hôpital de la Croix-Rousse, CHSaint-Joseph Saint Luc Lyon, Hôpital privé Jean Mermoz Lyon,Clinique du Tonkin, Clinique de la Sauvegarde, Polyclinique duBeaujolais, CH de Givors, CH de Tarare, CH de Moutiers, CH de Saint-Jean de Maurienne, CH de Bourg Saint-Maurice, CH d’Albertville, CHd’Aix-les-Bains, CH de Chambéry, Hôpital Privé Médipôle de Savoie,CH de Sallanches, Hôpital Intercommunal Sud Leman Valserine,Polyclinique de Savoie, Hôpitaux du Leman -ThononRemerciementsNous remercions l’ensemble de nos partenaires contribuant à la surveillance syndromique par le réseau OSCOUR ® :- les établissements adhérant au réseau OSCOUR ®- la Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU)- les Observatoires Régionaux des Urgences- les plateformes régionales centralisant et transmettant les Résumé de Passage aux UrgencesDirectrice de la publication : Dr Françoise Weber, Directrice générale de l’InVSRédactriceen chef : Vanina Bousquet, Département de coordination des alertes et des régions (Dcar)Comité de rédaction :Dr Thierry Cardoso, directeur du Département de coordination des alertes et des régionsDr Céline Caserio-Schönemann, coordinatrice du système de surveillance SurSaUD® (Dcar)Valérie Henry, Anne Fouillet, équipe SurSaUD® (Dcar)Diffusion : Institut de veille sanitaire – Département de coordination des alertes et des régions – 12 rue du Val d’Osne94415 Saint-Maurice Cedex – Tél. : 01 41 79 67 20 – http://www.invs.sante.frBulletin de surveillance du réseau OSCOUR ® 15

More magazines by this user
Similar magazines