Répertoire des formations sanitaires et sociales

yij78.org

Répertoire des formations sanitaires et sociales

www.iledefrance.fr


«Vous aider à fairele meilleur des choixpossibles dans un secteurprofessionnel enévolution constante »Choisir sa formation professionnelle n’est pas un exercicesimple tant sont nombreuses ses implications tout au longde sa vie. La Région Île-de-France en a pleinementconscience. Elle sait qu’une telle décision ne se prend pasà la légère. Il faut s’informer le plus efficacement possible.Peser le pour et le contre. C’est la raison pour laquelle nous sommes trèsheureux de vous proposer ce guide pratique des formations de travail social,paramédicales et de sages-femmes.Ce guide très complet vous donnera toutes les clés pour comprendre cesfilières de formation. En quelques pages, vous irez à l’essentiel. Ce répertoirefait en effet la synthèse des formations préparant aux métiers du travailsocial, paramédical et de sage-femme. Il précise également les coordonnéesdes écoles, classées par filières et par département. Il vous permet dedécouvrir les actions que la Région Île-de-France conduit pour améliorerles conditions de vie des étudiants et rendre plus facile leur scolarité.Vous aurez ainsi des informations sur les dispositifs d’aides à la formation,sur la validation des acquis de l’expérience, sur les bourses que nousattribuons ou encore sur les rémunérations des stages.L’ambition de la Région est simple : vous aider à faire le meilleur des choixpossibles dans un secteur professionnel en évolution constante. Les besoinsdes Franciliens en matière de santé et d’accompagnement social sontcroissants. Les secteurs de la petite enfance et du grand âge notammentrecrutent. Les hôpitaux proposent des métiers extrêmement variés. Ce sontdes filières en pleine expansion. Elles attirent les jeunes ou des salariés quisouhaitent changer de voie vers de très nombreux emplois de tous niveaux.Elles assurent une insertion professionnelle de qualité. Elles offrent de trèsbelles perspectives de carrières dans des métiers qui ont du sens.Alors, bonne lecture et surtout très bons choix !Jean-Paul HUCHONPrésident du conseil régionald’Île-de-FranceRépertoire des formations sanitaires et sociales


Pour la mixité des métiers : une ficheau masculin, une fiche au fémininLes formations sanitaires et sociales ont la particularitéde regrouper des métiers largement occupés parles femmes. Pour des raisons sociales et culturelles,les femmes ont investi les métiers du soin. Ainsi, 88 % des étudiants en formationssociales sont des étudiantes, et elles représentent 70 % des étudiantsdes formations de santé*.On peut même souligner que certaines professions sont à 100 % occupéespar les femmes, telles auxiliaire de vie sociale ou conseillère en économiesociale et familiale**.La Région Île-de-France s’est engagée dans la lutte contre les discriminationset pour l’égalité entre les femmes et les hommes.À travers ce guide, elle veut pouvoir vous donner les éléments nécessairespour faire votre choix parmi ces métiers.Pour cela, il faut pouvoir vous projeter dans chacun d’eux.Pour pouvoir imaginer qu’un métier réservé aux uns est ouvert aux autres, etinversement. Pour pouvoir imaginer qu’un garçon peut être puériculteur oumaïeuticien (masculin de sage-femme), et qu’une fille peut être masseusekinésithérapeuteou ambulancière, nous avons choisi de vous présenter des« fiches métiers ».Ces fiches métiers ont une particularité, une fiche sur deux est au masculin,une fiche sur deux est au féminin.La Région Île-de-France agit pour valoriser ces métiers, et encourager leurmixité.Ainsi, à travers ce guide, la Région souhaite que chacun et chacune puissentse sentir libre de faire son choix, que l’on soit femme ou homme.Francine BavayVice-Présidente en charge des formations sanitaires et sociales* Source DRESS - Enquête « Écoles de formation aux professions sociales 2004 »** Source DRESS – Adeli redressé au 1 er janvier 2005.Répertoire des formations sanitaires et sociales


SommaireLes métiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 6Les métiers paramédicaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 8Les métiers accessibles sans le Bac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 8Les métiers accessibles après le Bac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 14Les métiers du travail social . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 32Les métiers accessibles sans le Bac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 32Les métiers accessibles après le Bac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 40Les formations relevant des ministèresde la santé et des affaires sociales par niveau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 48Les formations relevant du ministère de l’Éducation nationale . . . . . . . .p. 49Les formations relevant d’autres ministères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 49L’exercice professionnel dans la fonction publique hospitalière . . . . . . .p. 49Diplômes et titres de l’Éducation nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 50L’exercice professionnel dans la fonction publique territoriale . . . . . . . .p. 51Les écoles de formation sanitaire et du travail social . . . . . . . . . p. 52Les écoles de formation sanitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 53Index des écoles sanitaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 84Les écoles du travail social . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 93Index des écoles du travail social . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 104Les voies d’accès et les aides à la formation . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 108Les voies de formation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 109Les aides en fonction des différentes voies d’accès à la formation . . . p. 113L’entrée en formation et les aides pour y accéder . . . . . . . . . . . . . . . . p. 126Glossaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 128L’acte II de la décentralisation confie aux Régions une nouvelle responsabilitéde programmation et de financement des formations sanitaires et sociales.Ainsi, depuis 2005, la Région Île-de-France assure le financement des établissementsfranciliens de formation de ces secteurs. Elle attribue également desaides aux personnes souhaitant s’engager dans les métiers du travail socialet des soins, qu’elles suivent une formation initiale ou continue dans cesétablissements.Les futurs départs en retraite dans ces filières, le vieillissement annoncé dela population, alors que des professionnels manquent déjà, garantissent lesdébouchés sur le marché du travail. Par ailleurs, la variété d’établissementsde soins ou d’accompagnement social aux personnes en Île-de-France rendles perspectives de carrière intéressantes et variées.Mais le paysage du secteur sanitaire et social est complexe puisqu’il comptede nombreux métiers, de nombreux diplômes du niveau 5 au niveau 1 et, enÎle-de-France, de nombreux instituts et écoles répartis sur tout le territoire.En effet, une vingtaine de diplômes d’État des ministères de la Santé et desAffaires sociales conduisent aux métiers de l’aide et du soin aux personnes.Nécessaires à l’exercice professionnel, ils sont aujourd’hui accessibles pardifférentes voies de formation.En outre, l’Éducation nationale offre une formation de base pour débuter dansle secteur, en deux ans après la troisième, avec un CAP ou un BEP. Elle prépareà d’autres diplômes, comme une mention complémentaire ou un baccalauréattechnique, qui donnent des bases solides pour accéder aux centresde formation spécialisés, préparant aux diplômes d’État des filières sanitaireset sociales.Afin de faciliter la connaissance de ce secteur d’activités, les « fiches métiers »,en première partie de ce guide, permettent de mieux connaître les métiersdes filières sanitaires et sociales. La deuxième partie recense les coordonnéesdes écoles qui forment aux différents diplômes pour accéder à ces métiers.Enfin, la dernière partie de ce guide vous propose un aperçu des différentesvoies de formation dans ces filières et des aides à la formation qui peuventêtre mobilisées.Répertoire des formations sanitaires et sociales


LesMÉTIERSLes filières paramédicales et de travailsocial offrent une palette diversifiée demétiers et de débouchés. Parfois éprouvants,leur approche des relations humainesrend toujours ces métiers passionnantspour les professionnels qui les exercent.Ils ont la particularité de nécessiter desdiplômes spécifiques pour l’exercice dela profession et l’entrée en formation sefait sur concours. Mais un bon nombred’écoles qui forment aux diplômes proposent des formationspréparatoires à l’entrée en formation.Les pénuries de main-d’œuvre déjà présentes ou à venirdans ces filières laissent entrevoir de belles perspectivesd’embauche et de carrière.Ci-après, des « fiches métiers » permettent de balayer l’exercicedu métier, la formation nécessaire, les débouchés, ainsi que lesévolutions possibles dans la filière.Répertoire des formations sanitaires et sociales


Métiers paramédicaux» Métiers accessibles sans le BacAMBULANCIER / AMBULANCIÈREQui est l’ambulancier ?L’ambulancier transporte et accompagne dans des véhicules adaptés les personnesmalades, les personnes âgées, les blessés qui nécessitent un soin et une attentionparticuliers du fait d’une plus grande fragilité. À cet effet, l’ambulancier adapte saprestation à l’urgence et à l’état de santé de la personne transportée dans le cadrestrict de ses attributions.Où exercer ?La majorité des ambulanciers sont salariés dans de petites entreprises familialesou artisanales. Ils peuvent aussi évoluer dans des services d’urgence (hôpitaux,Samu).L’ambulancier fait partie de l’équipe d’une ambulance. Un auxiliaire ambulancier leseconde. Les horaires sont irréguliers, car ces professionnels peuvent être appelésle jour, la nuit, le week-end ou les jours fériés.Suffisamment expérimenté, l’ambulancier peut s’installer à son compte en créantou en reprenant une société de transport sanitaire.Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure trois mois et comporte 160 heures d’enseignements théoriquesrépartis en plusieurs modules (prévention et respect des règles d’hygiène ; techniquesde manutention et d’installation ; sécurité du transport sanitaire…).Cinq semaines de stages pratiques sont à effectuer en milieu hospitalier et dans uneentreprise de transport sanitaire.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage.Les conditions pour suivre cette formationAucune condition de diplôme n’est requise. Il est nécessaire d’avoir le permis deconduire. Il est demandé de fournir différentes pièces attestant de l’aptitude àconduire une ambulance, des vaccins à jour et d’une formation aux premiers secours.L’entrée en formation est soumise à un concours d’entrée. Elle s’effectue, avec auminimum un niveau troisième, souvent en étant titulaire d’un diplôme de niveaubac.Quelles sont ses activités ?Ç Conduire des véhicules sanitaires.Ç Transporter la patientèle entre les différentes structures (hôpitaux, maisons deretraite).Ç Surveiller l’état de santé du patient et des dispositifs médicaux pendant le transport.Ç Recueillir et transmettre les informations et documents nécessaires à la continuitédes soins.Ç Entretenir les véhicules.Salaire netDe 1 250 € à 1 700 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier d’ambulancier ?Le diplôme d’État d’ambulancier.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Après plusieurs années d’activité, un ambulancier peut devenir régulateur, en prenantles demandes de prise en charge et en élaborant un planning d’interventions auprèsdes malades ou des blessés. Il peut également se mettre à son compte et devenirchef d’une entreprise de transport sanitaire.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?La plupart des ambulanciers exercent dans le secteur privé qui propose plus dedébouchés que le secteur public. L’insertion sur le marché du travail varie en fonctiondu nombre et de l’importance des entreprises de transport sanitaire présentes localement.Détenir le diplôme d’État d’ambulancier est un atout.Répertoire des formations sanitaires et sociales


Métiers paramédicauxAIDE-SOIGNANT / AIDE-SOIGNANTEQui est l’aide-soignante ?L’aide-soignante dispense des soins d’hygiène et de confort aux patients, en collaborationet sous la responsabilité de l’infirmière.Où exercer ?L’aide-soignante exerce dans les hôpitaux, les cliniques, en maisons de retraite ou àdomicile. Les soins étant assurés 24 heures sur 24, l’aide-soignante est amenée àtravailler en équipe de nuit, le week-end et pendant les jours fériés. L’aide-soignanteest une professionnelle très proche de sa patientèle.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, en formation continueet par validation des acquis de l’expérience (VAE).Les conditions pour suivre cette formationAucune condition de diplôme n’est requise. La candidate doit être âgée d’au moins17 ans à l’entrée en formation.L’entrée en formation est soumise à la réussite du concours qui comprend : uneépreuve écrite d’admissibilité avec une analyse de texte d’actualité dans le domainesanitaire et social ; des questions de biologie et de calcul ; une épreuve orale d’admissionsur un thème du secteur sanitaire et social, ainsi qu’un entretien sur lesmotivations du candidat pour le métier d’aide-soignante.Quelles sont ses activités ?Ç Accueillir et installer le malade dans sa chambre.Ç Assurer les soins d’hygiène, de confort et relationnels auprès de sa patientèle.Ç Préparer les repas.Ç Aider l’infirmière dans la réalisation de certains soins.Ç Accompagner les personnes peu autonomes dans leurs déplacements, les aider àse nourrir, à se laver et pour l’ensemble de leurs besoins.Ç Transmettre les informations relatives aux patients aux équipes de soins.Salaire net1 358 € à 1 860 € mensuels. La rémunération n’est pas la même dans les structurespubliques et privées.Quel diplôme mène au métier d’aide-soignante ?Le diplôme d’État d’aide-soignante (DEAS).Comment obtenir ce diplôme ?La formation au diplôme d’aide-soignante dure 10 mois. Elle s’effectue dans des écolespubliques ou privées, dont la plupart sont intégrées à des hôpitaux ou à des établissementsde soins. La formation comporte un enseignement théorique et 840 heures destages pratiques (24 semaines) dans différentes disciplines (médecine, chirurgie, pédiatrie,gériatrie, santé mentale), réalisées en milieu professionnel, que ce soit dans lesecteur sanitaire, social ou médico-social, en établissement ou à domicile.Ces études sont payantes et peuvent atteindre jusqu’à 6 000 € par an. Il est doncconseillé de se renseigner auprès des écoles sur le coût de la formation et les éventuellespossibilités de prise en charge.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Ce métier apporte une quasi-certitude en terme d’emploi, et le diplôme a été réforméde manière à ce que les hôpitaux, les maisons de retraite et les maisonsmédicalisées puissent recruter des aides-soignantes dès leur sortie de formation.Compte tenu du vieillissement de la population, les établissements de soins auxpersonnes âgées vont avoir des besoins importants.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Selon leur niveau de formation, d’autres métiers paramédicaux et sociaux sont ouvertsaux aides-soignantes.Après trois ans d’exercice professionnel, l’aide-soignante peut se présenter auconcours d’entrée des Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi), afin d’y préparerle diplôme d’État d’infirmier.Des passerelles existent, notamment entre le diplôme d’État d’aide-soignante (DEAS)et le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (DEAP) avec des dispenses de formation.Répertoire des formations sanitaires et sociales1011


Métiers paramédicauxAUXILIAIRE DE PUÉRICULTUREQui est l’auxiliaire de puériculture ?L’auxiliaire de puériculture s’occupe de nouveau-nés et d’enfants, bien portants oumalades, en leur assurant des soins de base d’hygiène et de confort. Il répond auxbesoins quotidiens de l’enfant, participe aux soins qui lui sont donnés et organise desactivités d’éveil. L’auxiliaire de puériculture travaille en équipe avec d’autres professionnelsde santé, sous la responsabilité d’un puériculteur ou d’un infirmier.Où exercer ?L’auxiliaire de puériculture exerce en milieu hospitalier (service maternité ou denéonatologie), dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI), en crècheou en halte-garderie. En secteur hospitalier, l’auxiliaire de puériculture travaille enéquipe du matin ou d’après-midi, en équipe de nuit ou le week-end. En crèche ou enhalte-garderie, les horaires sont adaptés aux horaires de travail des parents (généralementde 7 h à 19 h).Quelles sont ses activités ?Ç Donner des soins d’hygiène et de confort à l’enfant : le changer, lui donner le biberon,lui donner des bains ou encore surveiller son poids.Ç Aider le puériculteur, l’infirmier ou le maïeuticien lors des soins.Ç Entretenir l’environnement immédiat de l’enfant, notamment la chambre, ainsi quele matériel de soins.Ç Proposer des activités d’éveil et de jeux.Ç Évaluer l’état de l’enfant et transmettre les informations aux équipes de travail.SalaireDans la fonction publique, un débutant perçoit une rémunération brute mensuelle,primes et indemnités non comprises, d’environ 1 450 € (1 850 € en fin de carrière).Quel diplôme mène au métier d’auxiliaire de puériculture ?Le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (DEAP).Comment obtenir ce diplôme ?La formation au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture dure 10 mois. Elle comprenddes cours théoriques (595 heures) sur l’accompagnement et les soins auxenfants, les activités d’éveil, etc., et 24 semaines de stages pratiques dans des structuressanitaires, sociales ou médico-sociales.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, formation continue, validation des acquis del’expérience (VAE).Les conditions pour suivre cette formationRéussir les épreuves d’entrée en formation pour lesquelles aucune condition dediplôme n’est requise. L’admissibilité consiste en une épreuve de culture généraleen deux parties : analyse d’un texte de culture générale sur un sujet d’actualitéd’ordre sanitaire et social et réponses à un questionnaire. Les titulaires de certainsdiplômes et certificats relevant du champ sanitaire et social, ainsi que les étudiantsayant suivi une première année d’étude conduisant au diplôme d’État d’infirmier etn’ayant pas été admis en deuxième année, sont dispensés de cette épreuve écrite.L’admission comprend une épreuve orale à partir d’un thème relevant du domainesanitaire et social, suivi d’un entretien visant à apprécier la motivation du candidatpour la profession.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?L’exercice professionnel est varié, en crèches, en PMI, auprès d’enfants hospitalisés…Les auxiliaires de puériculture sont très demandés en Île-de-France, puisque c’estune région à forte natalité. La seule ville de Paris compte 350 établissements d’accueilde la petite enfance et 41 centres de protection maternelle et infantile (PMI).Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Une passerelle existe vers le diplôme d’aide-soignant avec des dispenses de formation,car certains modules sont communs aux diplômes d’auxiliaire de puéricultureet d’aide-soignant.Après une expérience professionnelle de 3 ans dans le secteur hospitalier ou médicosocial,les auxiliaires de puériculture peuvent se présenter aux concours d’entréedans les instituts de formation en soins infirmiers. Il est ensuite possible de se spécialiseren tant qu’infirmier-puériculteur, infirmier de bloc opératoire, infirmieranesthésiste ou d’évoluer vers les qualifications de cadre de santé ou de directeurdes soins.Répertoire des formations sanitaires et sociales1213


Métiers paramédicaux» Métiers accessibles après le BacINFIRMIER / INFIRMIÈREQui est l’infirmière ?L’infirmière est la professionnelle la plus proche des patients et de leur entourage.Elle met en œuvre des soins à son initiative ou sur prescription médicale et surveillel’état de santé des patients.Où exercer ?Les trois quarts des infirmières sont salariées. L’infirmière travaille en équipe pluridisciplinaireavec des médecins, du personnel administratif… L’exercice professionnelest très varié dans des secteurs et des établissements différents : milieu hospitalier,milieu scolaire, entreprise, en secteur libéral. Il est nécessaire d’avoircumulé 3 ans d’exercice salarié avant de pouvoir s’installer à son compte.Les conditions pour suivre cette formationÇ Être titulaire du baccalauréat ou justifier de 3 ans d’exercice professionnel commeaide-soignante ou auxiliaire de puériculture.Ç Réussir les épreuves de sélection organisées par les centres de formation quicomprennent : deux épreuves écrites pour l’admissibilité (culture générale portantsur le domaine sanitaire et social, tests qui évaluent les capacités de logique et deconcentration de la candidate ; un entretien d’une demi-heure avec un jury de troispersonnes pour l’admission).Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les jeunes diplômées ne rencontrent aucune difficulté pour trouver un emploi et leuravenir est assuré. Le besoin en infirmières déjà important va s’accentuer dans lesannées à venir avec les départs en retraite de nombreuses professionnelles.Quelles sont ses activités ?Ç Dispenser des soins médicaux aux patients : distribution de médicaments, piqûres,prises de sang…Ç Prendre en charge diverses tâches administratives : planning des soins, formalitésd’admission.Ç Effectuer les transmissions d’informations sur les patients aux équipes de soins.Salaire :De 1 420 € mensuels bruts à 2 500 € en fin de carrière (primes et indemnités noncomprises).Quel diplôme mène au métier d’infirmière ?Le diplôme d’État d’infirmière.Comment obtenir ce diplôme ?La formation en soins infirmiers se déroule en institut de formation en soins infirmiers(IFSI) et dure un peu plus de 3 ans. Elle comprend des modules d’enseignementthéorique et 68 semaines de stages durant les 3 ans. La durée de ces stages varieainsi que les lieux : milieu hospitalier (médecine, chirurgie, psychiatrie…) et extrahospitalier (centres de soins, crèches, entreprises…).Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en formation continue.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les spécialisations sont possibles : infirmière anesthésiste, infirmière de bloc opératoire,puéricultrice. Il est possible d’accéder à un grade supérieur par la formationet la préparation des concours de cadre de santé ou de directrice de soins.L’infirmière de bloc opératoire est la collaboratrice directe de la chirurgienne lorsd’une opération. Elle l’assiste dans tous ses gestes opératoires. Elle est chargéed’assurer la sécurité de l’opéré et de vérifier les bonnes conditions matérielles desinterventions chirurgicales.Le diplôme d’État d’infirmière de bloc opératoire se prépare en 18 mois, par la formationcontinue. 39 semaines de stages pratiques sont à effectuer. Trois établissementsfranciliens préparent à ce diplôme. Seules les infirmières ou les sages-femmes diplôméesd’État justifiant d’au moins deux ans d’expérience professionnelle peuvents’inscrire aux épreuves de sélection de la formation.L’infirmière anesthésiste prépare le patient, assiste la médecin anesthésiste pendantla durée de l’anesthésie et surveille le patient au réveil. Le diplôme d’État d’infirmièreanesthésiste se prépare en 2 ans, pendant lesquels 70 semaines de stages pratiquessont requises. Comme pour l’infirmière de bloc opératoire, seuls les infirmières ou lessages-femmes diplômées d’État justifiant d’au moins deux ans d’expérience professionnellepeuvent s’inscrire aux épreuves de sélection de la formation. Quatre établissementsfranciliens préparent au diplôme par voie de formation continue.Répertoire des formations sanitaires et sociales1415


Métiers paramédicauxERGOTHÉRAPEUTEPar l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire, formation continue.Qui est l’ergothérapeute ?L’ergothérapeute rééduque des personnes âgées ou handicapées aux gestes de lavie quotidienne, par des mouvements, par des activités manuelles ou artistiques.Il peut aménager des locaux ou des objets de manière à rendre les personnes plusautonomes.Où exercer ?L’ergothérapeute exerce avec d’autres professionnels médicaux et paramédicaux. Ilintervient dans les centres de rééducation et de réadaptation, ou dans les établissementspour personnes âgées. Il travaille également en milieu hospitalier, dans desservices de rééducation ou de neurologie. Il est amené à se déplacer au domicile despatients. Peu d’ergothérapeutes exercent en activité libérale.Quelles sont ses activités ?Ç Effectuer un bilan des capacités gestuelles (rapidité et précision des mouvements)et un bilan d’autonomie (s’habiller, se déplacer, se nourrir).Ç Déterminer un programme de rééducation par des activités ou des mouvements.Ç Conseiller pour l’aménagement des espaces de cadre de vie et des espaces professionnels.Salaire netDe 1 350 € à 2 300 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier d’ergothérapeute ?Le diplôme d’État d’ergothérapeute.Comment obtenir ce diplôme ?La formation au diplôme d’État d’ergothérapeute dure 3 ans.Elle comporte des enseignements théoriques sur les différents handicaps, l’apprentissagedes techniques de réadaptation, de soins et de rééducation…10 mois de stages à temps plein doivent être réalisés et validés dans différents secteursprofessionnels.Le premier stage est organisé dès la fin de la première année d’études. Les autresstages sont répartis au cours du deuxième cycle.La formation est payante, de 1 300 € en établissement public à plus de 4 000 € eninstitut privé.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du baccalauréat et réussir les épreuves du concours d’entrée dans l’undes huit centres de formation sur le plan national, dont deux sont en Île-de-France.Cet examen comprend un test, un résumé de texte et une épreuve portant sur lesprogrammes de biologie et de physique de première et de terminale scientifiques.Des dispenses de scolarité peuvent être accordées aux maïeuticiens, infirmiers,masseurs kinésithérapeutes et psychomotriciens.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les ergothérapeutes sont recherchés dans les hôpitaux, les centres pour les personneshandicapées et les maisons de retraite. On peut trouver des débouchés dansla conception d’appareils domestiques, avec d’autres professionnels dans l’adaptationde l’environnement aux personnes handicapées et âgées par exemple.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les ergothérapeutes hospitaliers bénéficient de perspectives de carrière élargies, àla suite de la création des corps de cadres de santé et de directeurs des soins.Répertoire des formations sanitaires et sociales1617


Métiers paramédicauxMASSEUR / MASSEUSE-KINÉSITHÉRAPEUTECertains établissements de formation exigent que les étudiants aient suivi une premièreannée d’études de médecine (PCEM1) : le cursus se déroule alors en 4 ans.Qui est la masseuse-kinésithérapeute ?Une entorse, une scoliose, une paralysie partielle, des difficultés respiratoires…Autant de troubles pour lesquels la masseuse-kinésithérapeute intervient. Cettespécialiste rééduque, aide ses patients à rétablir ou à maintenir les mouvements ducorps, après un accident ou une opération chirurgicale.Où exercer ?La très grande majorité des masseuses-kinésithérapeutes exerce à titre libéral, dansun cabinet. Leur emploi du temps s’adapte aux disponibilités des patients, les horairessont donc souvent décalés (tard le soir, tôt le matin). Elle peut se déplacer audomicile des patients, lorsque ceux-ci sont immobilisés. Ce métier s’exerce égalementen hôpitaux en étroite collaboration avec les médecins, le personnel soignant etd’autres professionnels de la rééducation.Quelles sont ses activités ?Ç Étudier le dossier médical du patient.Ç Évaluer le traumatisme ou le handicap du patient.Ç Définir un programme de rééducation du patient.Ç Intervenir sans avis médical auprès de sportifs, dans des centres de remise enforme ou de thalassothérapie.SalaireDe 1 400 € à 2 750 € mensuels.Quel diplôme mène au métier de masseuse-kinésithérapeute ?Le diplôme d’État de masseuse-kinésithérapeute.Comment obtenir ce diplôme ?Le diplôme d’État de masseuse-kinésithérapeute se prépare dans des instituts deformation, dont plus d’une trentaine est aujourd’hui agréée par le ministère de laSanté.Le diplôme se prépare en trois ans, avec à la fois des apports théoriques sur l’anatomie,la rééducation et ses techniques, et un volume important de stages pratiques(1 440 heures).Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire ou formation continue.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du baccalauréat et réussir les épreuves d’entrée en formation qui portentsur le programme de biologie, de physique et de chimie de terminale scientifique.Concernant le cursus qui se déroule en 4 ans, l’admission en institut de formationde masseuse-kinésithérapeute est déterminée en fonction du rang de classementde la candidate à l’issue de la première année du premier cycle des études de médecine(PCEM1).Quels sont les débouchés après l’obtention du diplôme ?La majorité des masseuses-kinésithérapeutes exerce son activité sous statut libéral,en investissant dans l’achat ou la reprise d’un cabinet. Elles s’associent fréquemmentà des consœurs ou à d’autres professionnelles paramédicales pour partager les fraisd’installation. Avant d’investir dans l’achat ou la reprise, une masseuse-kinésithérapeutedébute souvent par des remplacements en cabinet ou par des contrats àdurée déterminée dans les établissements de soins.Le taux de chômage reste faible dans la profession : moins de 2 %, selon le ministèrede la Santé. Mais les débouchés varient d’une région à une autre, en fonction dunombre de professionnelles déjà présentes au plan local.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les domaines de spécialités médicales sont nombreux (rhumatologie, kinésithérapierespiratoire, etc.) et beaucoup de kinésithérapeutes se spécialisent. Une formationde cadre de santé (une année de formation supplémentaire) ou de directrice de soins(deux années supplémentaires) permet d’évoluer vers des postes à responsabilitésen milieu hospitalier.Répertoire des formations sanitaires et sociales1819


Métiers paramédicauxPÉDICURE PODOLOGUEQui est le pédicure podologue ?Le pédicure podologue est un professionnel de santé qui soigne toutes les maladiesde la peau et des ongles du pied. Sur prescription médicale, il conçoit et fabrique lessemelles orthopédiques pour corriger les malformations du pied et pratique aussides exercices de rééducation après les opérations.Comment obtenir ce diplôme ?Le diplôme s’obtient à l’issue d’une formation qui dure 3 ans.Elle comprend des enseignements théoriques sous forme de cours et de travauxpratiques. Les stages pratiques (à l’hôpital, en maisons de retraite…) représententplus de la moitié du temps de formation.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, ou formation continue.Où exercer ?L’immense majorité des pédicures podologues exerce à titre libéral, dans un cabinet.Ils sont parfois associés à d’autres professionnels paramédicaux.Ce métier s’exerce essentiellement seul, mais aussi en relation avec des médecins,des chirurgiens orthopédistes et ou des masseurs-kinésithérapeutes. Le travailauprès des personnes âgées représente une part importante de l’activité.Les postes en hôpitaux, assez rares, peuvent être proposés dans des services degériatrie.Quelles sont ses activités ?Ç Soin et entretien des pieds, massages : c’est l’activité de pédicure.Ç Réalisation de semelles pour corriger les malformations du pied : c’est l’activitéde podologie.SalaireEntre 1 900 € et 2 700 € bruts mensuels pour un pédicure podologue installé en libéral.Quel diplôme mène au métier de pédicure podologue ?Le diplôme d’État de pédicure podologue.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du baccalauréat et réussir les épreuves du concours d’entrée organiséespar les centres de formations. Ces épreuves portent sur le programme de biologiede première et terminale scientifiques. Les écoles peuvent parfois faire passer uneépreuve complémentaire par un entretien oral.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les jeunes diplômés peuvent commencer leur carrière par des remplacements.L’activité de pédicurie podologie est en développement constant depuis quinze ans.Le marché offre des débouchés très intéressants. En ce qui concerne l’activité libérale,l’investissement de départ en matériel est important, et trois à quatre annéessont souvent nécessaires pour se constituer une clientèle. C’est pourquoi de nombreuxjeunes diplômés choisissent de s’associer dans un premier temps avec d’autresprofessionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers…), au seind’un cabinet médical.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Le pédicure podologue peut se spécialiser dans la podologie des enfants ou du sport,en ostéopathie.Après une expérience professionnelle de 4 ans, le pédicure podologue hospitalierpeut préparer en un an le diplôme de cadre de santé. Cette formation permet d’occuperun poste d’encadrement dans un service ou de formateur auprès d’étudiantspédicures podologues.Répertoire des formations sanitaires et sociales2021


Métiers paramédicauxPSYCHOMOTRICIEN / PSYCHOMOTRICIENNEd’infirmière ou d’ergothérapeute, peuvent entrer directement en deuxième annéed’études de psychomotricienne.Qui est la psychomotricienne ?Une psychomotricienne rééduque par le corps les fonctions motrices ou mentalesdes enfants, des adultes handicapés ou des personnes âgées confrontés à des difficultéspsychologiques exprimées de façon corporelle. Elle traite les troubles dumouvement dont peut souffrir sa patientèle. Elle peut ainsi les aider à réduire ou àsurmonter les effets d’un accident ou d’un handicap.Où exercer ?Elle exerce principalement en tant que salariée dans des centres de rééducation, descentres d’aide par le travail ou encore des maisons de retraite, dans des services depédiatrie, de psychiatrie ou de gériatrie d’hôpitaux publics ou privés.La psychomotricienne exerce plus rarement auprès de sa propre clientèle dans lesecteur libéral.Quelles sont ses activités ?Ç Réaliser un bilan des difficultés de la personne.Ç D’après ce bilan, elle détermine un projet de traitement soumis à un médecin.Ç Aider le patient à surmonter ses difficultés en lui proposant des activités corporelles,de stimulation, de relaxation, en individuel ou en groupe.Ç Conseiller le patient et son entourage pour l’aider à prendre plus d’autonomie.Ç Évaluer régulièrement la qualité des pratiques et les résultats des actions misesen œuvre.Salaire netDe 1 411 € à 2 330 € en tant que cadre de santé.Quel diplôme mène au métier de psychomotricienne ?Le diplôme d’État de psychomotricienne.Comment obtenir ce diplôme ?Le diplôme d’État de psychomotricienne se prépare en 3 ans dans l’un des six institutsde formation recensés en France, dont deux en Île-de-France.La formation comprend des enseignements théoriques et des stages pratiques(680 heures).Les candidates détentrices de certains titres ou diplômes, comme par exemple unepremière année d’études de médecine, une licence de psychologie, le diplôme d’ÉtatPar l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, ou formation continue.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du baccalauréat et réussir les épreuves du concours d’entrée en formation.La dispense de la première année d’études peut être accordée, sous réserve desuccès à une épreuve particulière, pour les candidates titulaires de la licence STAPS,de la licence de psychologie ou aux titulaires du diplôme d’État d’autres professionsparamédicales.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Quel que soit le lieu d’exercice, l’insertion est souvent difficile pour les jeunes diplômées.Le nombre de diplômées est d’ailleurs volontairement limité pour pouvoirassurer un emploi aux personnes sorties de formation.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les psychomotriciennes peuvent devenir chefs de rééducation psychomotrice dansun hôpital ou un centre spécialisé. Le diplôme d’État dispense de la première annéepour les formations de masseuse-kinésithérapeute et d’ergothérapeute.Répertoire des formations sanitaires et sociales2223


Métiers paramédicauxMANIPULATEUR / MANIPULATRICED’ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALEQui est le manipulateur en électroradiologie médicale ?Sur prescription médicale, ce professionnel participe à la réalisation des examensutilisant l’imagerie médicale (radiographie, scannographie, IRM) et au traitement decertaines maladies par radiothérapie. Il a un rôle à la fois de soignant, mais aussi detechnicien, en raison de la complexité de certains matériels et produits utilisés.Comment obtenir ce diplôme ?Le DE MER se déroule dans l’une des 3 écoles agréées en région Île-de-France (18écoles au plan national). La formation est très professionnalisée : les étudiantspassent deux tiers du temps en stages pratiques.Les étudiants titulaires de certains titres ou diplômes paramédicaux, ainsi que lesétudiants en médecine ayant validé le premier cycle des études médicales (PCEM1)sont dispensés de la première année d’études.Le DTS imagerie médicale et radiologie thérapeutique se prépare dans des lycéespublics ou privés. Les stages représentent 40 % du temps de formation.Où exercer ?Ce métier s’exerce en étroite collaboration avec le médecin. Il s’exerce en milieuhospitalier public ou privé avec une continuité de soins. Une activité salariée estpossible en cabinet de radiologie.En milieu hospitalier, il doit effectuer un service de garde durant les nuits, les weekendset les jours fériés. Dans les cabinets de radiologie, leur emploi du tempss’adapte aux disponibilités des patients.Quelles sont ses activités ?Ç Préparer les produits et les équipements nécessaires aux examens des patients.Ç Accueillir les patients et leur expliquer le déroulement des examens.Ç Adapter et effectuer les examens nécessaires sur la base d’une prescription médicale.Ç Transmettre les résultats des examens au médecin qui les interprète.SalaireDans le service public, le salaire brut mensuel sans primes ou indemnités, est comprisentre 1 400 € et 2 700 € en fin de carrière.Quels diplômes mènent au métier de manipulateur d’électroradiologiemédicale ?Deux diplômes préparent à ce métier : le diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologiemédicale (DE MER) qui relève du ministère de la Santé et le diplôme detechnicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique (DTS IMRT)qui relève du ministère de l’Éducation nationale. La principale différence entre lesdeux formations réside dans le volume des stages, moins important pendant laformation au DTS IMRT que pendant la formation au DE MER. Le DTS IMRT s’effectueen lycée, alors que la préparation au DE MER se déroule en école.Voies de formation possiblesEn formation initiale sous statut scolaire ou en formation continue (apprentissage).Les conditions pour suivre cette formationLes candidats, titulaires d’un baccalauréat, doivent passer un concours comportantdeux épreuves écrites basées sur les programmes de physique, chimie et biologiede première et de terminale scientifiques. Une épreuve complémentaire peut êtreorganisée par entretien ou par des tests.L’admission en DTS IMRT a lieu après étude du dossier, éventuellement complétéepar un entretien.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?La demande croissante en examens médicaux et l’augmentation du nombre de cabinetsprivés offrent des perspectives d’emploi intéressantes pour les jeunes diplômés.Les opportunités varient d’une région à l’autre. Ainsi l’Île-de-France manquede manipulateurs, les débouchés y sont nombreux.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Après 4 années minimum d’exercice professionnel, les manipulateurs peuvent accéderà la formation de cadre de santé leur permettant de devenir responsable d’unservice de radiologie ou enseignant.Répertoire des formations sanitaires et sociales2425


Métiers paramédicauxTECHNICIEN / TECHNICIENNEEN ANALYSES BIOMÉDICALESQui est la technicienne en analyses biomédicales ?Cette professionnelle réalise les analyses biomédicales sur des prélèvements sanguinsou autres, qui permettent aux médecins de prévenir, de déceler ou de traiter unemaladie.Où exercer ?La technicienne exerce le plus souvent dans un laboratoire d’analyses médicalesprivé. Mais elle peut également travailler dans des hôpitaux publics ou des cliniques,dans des centres de recherche ou des laboratoires industriels.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les laboratoires privés d’analyses médicales sont les plus importants recruteurs.Des postes sont également à pourvoir dans la fonction publique hospitalière et auprèsde l’Assistance publique des hôpitaux de Paris, pour l’Île-de-France.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Ayant obtenu une attestation supplémentaire de formation aux gestes de soins d’urgences,la technicienne d’analyses biomédicales peut effectuer des prélèvements audomicile des patients, en établissements publics ou privés.Après 5 ans d’exercice professionnel, la technicienne d’analyses biomédicales peutprésenter le diplôme de cadre de santé qui se prépare en un an.Quelles sont les activités ?Ç Effectuer les prélèvements nécessaires sur prescription médicale.Ç Analyser et contrôler ces prélèvements.Ç Transmettre les analyses au responsable de laboratoire qui les interprète.Salaire netLe salaire mensuel est de 1400 € à 3000 € pour les techniciens de laboratoire cadresde santé.Quel diplôme mène au métier de technicienne en analysesbiomédicales ?Le diplôme d’État de technicienne en analyses biomédicales (DETAB) délivré par leministère de la Santé ou d’autres titres permettant l’exercice de cette professiondélivrés par le ministère de l’Éducation nationale : brevet de technicienne supérieure(BTS) ou diplôme universitaire de technologie (DUT).Comment obtenir ce diplôme ?La formation au DETAB dure 3 ans et comprend 2 175 heures d’enseignement théoriqueet pratique et 1 248 heures de stages pratiques.Les conditions pour suivre cette formation :Les candidates, titulaires du baccalauréat, doivent réussir les épreuves d’admissionde biologie, de physique et de chimie et sont ensuite définitivement admises selonleur rang de classement.Répertoire des formations sanitaires et sociales2627


Métiers paramédicauxPUÉRICULTEUR / PUÉRICULTRICEQui est le puériculteur ?Le puériculteur est un infirmier spécialisé dans la prise en charge des enfants. Il estégalement amené à conseiller les parents en matière d’hygiène, de santé et de développementde leur enfant. Il exerce son activité en milieu hospitalier, en maternité,dans des services de pédiatrie ou de néonatologie. Le puériculteur travaille égalementdans un service de protection maternelle et infantile (PMI) où il reçoit des femmesenceintes, des jeunes parents et leur enfant. Il peut assurer un suivi au domicile desparents.En crèche et en halte-garderie, le puériculteur occupe un poste de direction et animeune équipe de professionnels : auxiliaires de puériculture, assistants maternels,éducateurs de jeunes enfants.Où exercer ?Le puériculteur travaille en équipe avec des médecins, des infirmiers, des auxiliairesde puériculture et des travailleurs sociaux.Le milieu hospitalier emploie la moitié des puériculteurs. Les soins étant assurés24 heures sur 24, ils travaillent en équipe du matin, d’après-midi, les nuits et lesweek-ends.En crèche et haltes-garderies les horaires sont plus réguliers. En PMI, le puériculteurse déplace aussi à domicile.Quelles sont ses activités ?Ç Veiller à la bonne évolution de l’enfant et à son éveil (changes, alimentation, poids,etc.)Ç Réaliser des soins infirmiers et accompagner l’enfant et son entourage.Ç Conseiller les parents sur le développement et la santé de l’enfant.SalaireDe 1 600 €, en début de carrière, à 2 700 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier de puériculteur ?Le diplôme d’État de puériculture.Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure un an. Elle comprend des cours théoriques sur la naissance et lacroissance de l’enfant, son alimentation, l’environnement familial et social, l’exerciceprofessionnel, la réglementation… 710 heures de stages cliniques sont répartiesdans des structures d’accueil, des maternités, des services de néonatalogie, pédiatrieet de protection maternelle et infantile (PMI).Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation continue.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du diplôme d’État d’infirmier et réussir le concours d’admission dansune école de puériculture. L’admissibilité comporte deux épreuves écrites portantsur le programme du diplôme d’État d’infirmier et des tests. L’admission est uneépreuve orale portant sur l’étude d’une situation en rapport avec l’exercice professionnelinfirmier. Les personnes titulaires d’un diplôme étranger d’infirmier ou demaïeuticien non validé pour l’exercice en France peuvent être admises à suivre laformation sans avoir à passer les épreuves d’admission.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les jeunes diplômés ne rencontrent pas de difficultés pour trouver un emploi, enparticulier dans les régions bien équipées en centre de PMI et en crèches, ce qui estle cas pour la région Île-de-France. La seule ville de Paris compte 350 établissementsd’accueil de la petite enfance et 41 centres de protection maternelle et infantile (PMI).En revanche, les zones rurales sont moins bien pourvues.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Le puériculteur peut devenir directeur d’une crèche, coordinateur de plusieurs crèchesou d’actions municipales en faveur de la petite enfance. Avec le diplôme decadre de santé préparé en un an, un puériculteur peut prendre la direction d’unecrèche hospitalière ou devenir surveillant de service hospitalier.Répertoire des formations sanitaires et sociales2829


Métiers paramédicauxMAÏEUTICIEN / SAGE-FEMMEQui est la sage-femme ?C’est la spécialiste de la maternité et de la naissance. Elle exerce une professionmédicale. Dès le début de la grossesse, elle en assure le suivi. Elle pratique l’accouchementdit « normal » ou « sans risques », et participe aux soins de la mère et dunouveau-né. Profession majoritairement féminine (en 2004, 99 % des jeunes diplôméessont des femmes), les hommes qui l’exercent sont appelés maïeuticiens.Où exercer ?Elle exerce et collabore sous la responsabilité d’une médecin obstétricienne en ayantdes relations privilégiées avec la future mère et sa famille. C’est un métier à responsabilités.80 % des sages-femmes exercent en milieu hospitalier. Elles peuvents’installer en libéral pour une activité plutôt centrée sur la surveillance de la grossesse,le suivi de la mère et du nouveau-né.Quelles sont ses activités ?Ç Préparer l’accouchement avec la future maman.Ç Réaliser des examens cliniques : échographie, surveillance du fœtus.Ç Surveiller et accompagner l’accouchement.Ç Réaliser les soins de la mère et de l’enfant après la naissance.Salaire netLes rémunérations vont de 1 700 € à 3 300 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier de sage-femme ?Diplôme d’État de sage-femme (DESF).Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure 4 ans après une première année de médecine (premier cycled’études médicales - PCEM1). La formation sanctionne ainsi un niveau bac + 5.105 semaines de stages sont à effectuer sur les quatre années dans les services demédecine, maternité et chirurgie, en gynécologie obstétrique, pédiatrie et néonatalogie.La scolarité se déroule en Île-de-France dans l’un des 5 établissements agréés pourcette formation. La réussite aux épreuves écrites et orales, ainsi que la soutenanced’un mémoire de fin d’études permettent de décrocher le DESF.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage (à partir de la troisièmeannée de formation), formation continue.Les conditions pour suivre cette formation ?Réussir le concours du 1 er cycle d’enseignement des études médicales (PCEM1).Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Le chômage est inexistant et les étudiantes sont sollicitées par les employeurs dèsla fin de leurs études. Une sage-femme débute souvent par des remplacements oupar des gardes à durée déterminée en milieu hospitalier.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les sages-femmes peuvent suivre la formation menant au diplôme d’État de puéricultrice,infirmière anesthésiste et infirmière de bloc opératoire. Moyennant certainesdispenses de scolarité, elles peuvent suivre les études de masseuse-kinésithérapeute,d’ergothérapeute ou d’infirmière.Après 3 années minimum d’exercice professionnel, elles peuvent accéder à la formationde cadre sage-femme pour encadrer un service hospitalier ou devenir formatricedans une école de sages-femmes.Répertoire des formations sanitaires et sociales3031


Métiers du travail social» Métiers accessibles sans le BacAIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUEQui est l’aide médico-psychologique ?Ce métier se situe aux frontières du médical et du social. L’aide médico-psychologiqueexerce une fonction d’aide auprès de personnes dépendantes dans leur vie quotidienne.Elle les accompagne pour la toilette, pour les habiller, pendant les repas etlors de rendez-vous à l’extérieur. L’aide médico-psychologique leur propose égalementdes distractions pour les stimuler : activités artistiques et créatives, marche.mation de la vie sociale et relationnelle, soutien médico-psychologique, participationà la mise en place et au suivi du projet personnalisé, communication professionnelleet vie institutionnelle.Les candidates en voie directe doivent effectuer 840 heures (24 semaines) de stagespratiques en alternance avec la formation théorique.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, formation continue,validation des acquis de l’expérience (VAE).Où exercer ?Elle travaille en équipe, sous la responsabilité d’une travailleuse sociale ou d’unpersonnel paramédical. Elle intervient dans des établissements où les personnesont besoin d’un accompagnement individualisé du fait de leur dépendance ou de leurhandicap : instituts médico-éducatifs, maisons d’accueil spécialisées, établissementset services d’aide par le travail, centres d’hébergement et de réinsertion sociale,maisons de retraite et hôpitaux.Quelles sont ses activités ?Ç Assistance dans les gestes de la vie quotidienne (habillage, hygiène, alimentation…).Ç Aide à la rééducation et soutien psychologique pouvant passer par des activités deloisirs.Ç Accompagnement à l’extérieur pour maintenir une vie sociale (course, promenade,etc.).Ç Accompagnement auprès des médecins.Ç Participation au travail d’une équipe pluridisciplinaire (médecins, aides-soignantes,éducatrices pour élaborer les projets de rééducation des patients.SalaireDe 1 280 € à 1 867 € mensuels bruts.Quel diplôme mène au métier d’aide médico-psychologique ?Le diplôme d’État d’aide médico-psychologique (DEAMP).Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure de 12 à 24 mois. Elle comporte 495 heures d’enseignement théoriqueréparties en 6 domaines de formation : connaissance de la personne, accompagnementéducatif et aide individualisée dans les actes de la vie quotidienne, ani-Les conditions pour suivre cette formationÇ Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation.Ç Réussir le concours, organisé par les centres de formation, qui comporte uneépreuve écrite d’admissibilité, sous forme d’un questionnaire d’actualité, et uneépreuve d’admission, sous la forme d’un entretien d’environ 20 minutes avec lejury.Les personnes titulaires de certains titres ou diplômes peuvent être dispensées del’épreuve écrite d’admissibilité.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?90 % des titulaires du diplôme d’aide médico-psychologique trouvent un emploi dansles trois mois. Conséquence du vieillissement de la population, les perspectivesd’emploi se développent très rapidement dans les structures destinées au troisièmeâge : maisons de retraite et résidences pour personnes âgées.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les aides médico-psychologiques peuvent entreprendre une formation pour évoluervers les métiers de monitrice éducatrice ou d’éducatrice spécialisée. L’accès à cesmétiers leur est facilité lorsqu’elles disposent d’une bonne expérience professionnelleen bénéficiant d’aménagements d’études : dispense d’examens écrits, allègementdes cours théoriques.Répertoire des formations sanitaires et sociales3233


Métiers du travail socialAUXILIAIRE DE VIE SOCIALEQui est l’auxiliaire de vie sociale ?L’auxiliaire de vie sociale intervient auprès de familles, de personnes âgées ou depersonnes handicapées qui ne peuvent plus assumer seules les obligations de leurvie quotidienne. Il leur permet d’éviter l’isolement et de se maintenir dans leur milieude vie habituel.Où exercer ?L’exercice de l’activité professionnelle s’effectue au domicile des personnes aidées.Le permis de conduire est donc indispensable. Il travaille le plus souvent dans lesecteur privé, dans des structures d’aide à domicile, ou dans les services municipaux.Quelles sont ses activités ?Ç Assister dans les gestes de la vie quotidienne (habillage, toilette, préparation desrepas et alimentation…).Ç Aider à la prise de médicaments prescrits par un médecin.Ç Effectuer les tâches ménagères, l’entretien du linge.Ç Aider la personne à maintenir les contacts avec l’extérieur.SalaireLe salaire varie en fonction du secteur dans lequel on exerce : fonction publique ousecteur privé. De 1 130 € à 1 840 €.Quels diplômes mènent au métier d’auxiliaire de vie sociale ?Le diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS).La mention complémentaire (MC) aide à domicile, dont le niveau est équivalent à unBEP ou à un CAP.Comment obtenir ce diplôme ?La formation au diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale peut durer de 9 à 36 mois.504 heures de formation théorique sont réparties en différents domaines de formationcomme par exemple la connaissance de la personne, l’accompagnement et l’aideindividualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne, l’accompagnementdans la vie sociale et relationnelle, la communication professionnelle.4 mois de stage (560 heures) sont à effectuer en milieu professionnel, ainsi qu’un oudeux stages de découverte.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, formation continue,validation des acquis de l’expérience (VAE).Les conditions pour suivre cette formationÇ Aucun diplôme n’est requis pour accéder à la formation.Ç Le candidat doit réussir le concours d’entrée en formation qui comporte un questionnaired’actualité orienté sur les problèmes sociaux et un entretien avec le jury.Les titulaires de certains diplômes et certificats relevant du champ de l’aide à lapersonne sont dispensés de l’épreuve écrite ou de l’épreuve orale de l’examen d’entréeen formation.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Du fait de l’allongement de la durée de la vie, du développement des services à lapersonne ou encore de la création de l’allocation personnalisée d’autonomie, cetteactivité est amenée à se développer et à se diversifier.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les auxiliaires de vie sociale peuvent, s’ils le souhaitent, suivre une formation conduisantau diplôme d’État de technicien de l’intervention sociale et familiale en bénéficiantd’allègements de formation.Répertoire des formations sanitaires et sociales3435


Métiers du travail socialTECHNICIEN / TECHNICIENNEDE L’INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALEQui est la technicienne de l’intervention sociale et familiale (TISF) ?Elle assiste ponctuellement des familles isolées en situation de crise : hospitalisation,maladie, handicap, incarcération, rupture, chômage, décès, naissance, etc. Son rôleconsiste à soulager les personnes en organisant leur quotidien pour qu’elles puissentretrouver leur autonomie. Cette professionnelle intervient à la demande d’une assistantede vie sociale, des services de la protection maternelle et infantile (PMI) oude l’hôpital.Où exercer ?Les TISF ne sont pas employées directement par un particulier. Elles sont mises àla disposition des personnes par l’intermédiaire d’une employeuse. Leurs principalesemployeuses sont les associations, les collectivités territoriales (communes,départements…) et les organismes sociaux (caisses d’allocations familiales, mutuelles…).Leur lieu principal d’intervention est le lieu de vie des personnes en difficulté :domicile, établissements sociaux ou médico-sociaux.Comment obtenir ce diplôme ?La formation se déroule sur une période variant de 18 à 24 mois. On compte 950 heuresd’enseignement sur la gestion de la vie quotidienne, la connaissance des publicsaidés et leur environnement, les méthodes de l’intervention sociale.Cette formation comprend une importante partie pratique avec 8 mois de stages àeffectuer : 5 mois en situation professionnelle sous la conduite d’une tutrice, et 3mois de découverte des établissements et services sociaux.En Île-de-France, trois établissements de formation préparent au DETISF.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, formation continue, validation des acquis del’expérience (VAE).Les conditions pour suivre cette formationAucun diplôme n’est exigé pour entrer en formation. Mais il faut passer avec succèsles épreuves de sélection organisées par les centres de formation composées d’uneépreuve écrite de culture générale et une épreuve orale portant sur la motivation etl’aptitude relationnelle du candidat.Activités principalesÇ Accompagner l’entretien du logement, du linge, la préparation des repas et éventuellementles achats journaliers en tenant compte du budget dont dispose la famille.Ç Surveiller et assister les actes de la vie quotidienne (toilette, habillage, devoirs…).Ç Accompagner les familles dans les démarches administratives diverses (demandede logement, d’allocations…).SalaireLe salaire varie selon l’employeuse, il se situe globalement entre 1 150 € et plus de1 600 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier de technicienne de l’interventionsociale et familiale ?Le diplôme d’État de technicienne de l’intervention sociale et familiale (DETISF).Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Ce métier est confronté à une pénurie de personnel, les perspectives d’emploi sontdonc très nombreuses si l’on est mobile.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les TISF souhaitant évoluer vers d’autres professions du secteur social commecelles de monitrice éducatrice ou d’éducatrice spécialisée, peuvent bénéficier d’allègementsde formation, sous certaines conditions. Par ailleurs, les techniciennesexpérimentées peuvent prétendre à des fonctions d’encadrement ou de direction decentre social.Répertoire des formations sanitaires et sociales3637


Métiers du travail socialMONITEUR ÉDUCATEUR /MONITRICE ÉDUCATRICEQui est le moniteur éducateur ?Il aide et accompagne des enfants, des adolescents ou des adultes inadaptés, ensituation de handicap ou de dépendance, dans des établissements spécialisés. Safonction est proche de celle d’éducateur spécialisé et vise à instaurer ou restaurerl’autonomie de ces personnes et favoriser leur développement et leur épanouissementpersonnel au quotidien.Où exercer ?Il travaille généralement au sein d’établissements médico-sociaux, qui comportentpour la plupart des internats : centres de soins, instituts médico-pédagogiques,instituts médico-professionnels, centres d’aide par le travail, foyers de l’enfance,centres d’accueil pour handicapés ou personnes âgées, en milieu hospitalier ou dansles services d’aide sociale à l’enfance. Il collabore avec d’autres professionnels :éducateurs, psychologues, médecins.Comment obtenir ce diplôme ?La formation se prépare en deux ans et porte sur les inadaptations ou la dépendancedes personnes, la pédagogie et les techniques éducatives, la vie collective, ledroit et l’économie. 7 mois de stages pratiques sont répartis entre au moins deuxlieux de stage.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, formation continue.Les conditions pour suivre cette formationAucun diplôme n’est exigé mais les candidats doivent satisfaire à des épreuves desélection organisées par les centres de formation : une épreuve écrite pour apprécierle niveau de formation générale ; des épreuves orales destinées à évaluer les motivations,la maturité, le contrôle de soi.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les jeunes diplômés s’insèrent facilement dans la vie professionnelle. De plus, lechamp d’activité de la profession ouvre de nouvelles perspectives.Quelles sont ses activités ?Ç Accompagner dans le domaine éducatif et conseiller dans les actes de la vie quotidienne.Ç Stimuler des capacités affectives, intellectuelles, artistiques, physiques et socialesdes personnes en difficulté.Ç Organiser des activités adaptées, soit à une personne, soit à des groupes.Ç Rechercher des solutions d’insertion auprès des différents partenaires institutionnels.SalaireDans la fonction publique, le traitement de départ est de 1 220 € (primes non comprises)et de 2 000 € en fin de carrière. Dans le secteur privé, régi par la conventioncollective de l’enfance inadaptée, les salaires varient de 1 460 € en début de carrièreà 2 300 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier de moniteur éducateur ?Le certificat d’aptitude aux fonctions de moniteur-éducateur (CAFME).Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Des allègements sont accordés après plusieurs années d’exercice du métier demoniteur éducateur pour le suivi des formations d’éducateur spécialisé, d’éducateurde jeunes enfants, de préparation au diplôme relatif aux fonctions d’animation(DEFA).Répertoire des formations sanitaires et sociales3839


Métiers du travail social» Métiers accessibles après le BacÉDUCATEUR / ÉDUCATRICEDE JEUNES ENFANTSQui est l’éducatrice de jeunes enfants ?Parmi les travailleuses sociales, l’éducatrice de jeunes enfants est la spécialiste dela petite enfance. Elle a pour fonction d’aider l’éveil et le développement physique etintellectuel des enfants âgés de deux mois à 6 ans, par des apprentissages sousforme d’activités diverses et de jeux. Les évolutions de la société, mais aussi despolitiques publiques et locales en font un métier qui évolue en permanence.Où exercer ?L’éducatrice de jeunes enfants intervient dans des structures d’accueil de la petiteenfance : par exemple en crèche, en halte-garderie. Elle travaille auprès d’enfantsmalades en milieu hospitalier et auprès d’enfants privés de leur milieu familial enétablissements sociaux et médicaux-sociaux. Les éducatrices de jeunes enfantsaccompagnent les petits avec leur mère en centre maternel ou le parent isolé encentre d’hébergement et de réinsertion sociale.Quelles sont ses activités ?Ç Prendre en charge au quotidien un enfant ou un groupe d’enfants : lever, coucher,change, etc.Ç Accompagner l’enfant pour qu’il prenne son autonomie.Ç Organiser et animer des activités éducatives ou ludiques.Ç Dépister les difficultés et retards de l’enfant.SalaireLa rémunération mensuelle brute s’échelonne de 1 300 € en début de carrière à2 300 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier d’éducateur de jeunes enfants ?Le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE).Les conditions pour suivre cette formationÇ Être titulaire du baccalauréat, ou du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture,du certificat d’aptitude professionnelle « petite enfance », du diplôme d’Étatd’aide médico-psychologique ou d’auxiliaire de vie sociale, et justifier de trois ansd’expérience dans le champ de la petite enfance.Ç Réussir le concours organisé par le centre de formation, qui comprend : la rédactionen 3 heures d’un exposé sur une question de culture générale, une étude de texte en4 heures, et une épreuve d’une heure et demie sous forme de questionnaire portantsur les problèmes liés à l’actualité économique, politique, sociale et culturelle.Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure 3 ans. Elle comprend des enseignements théoriques (1 500 heures)sur l’accueil et l’accompagnement de l’enfant et de sa famille, l’action éducative, etla connaissance des institutions.15 mois de stage sont à effectuer.Les titulaires de certains titres ou diplômes dans le champ du travail social peuventbénéficier de dispenses ou d’allègements de modules de formations.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, formation continue, par validation des acquisde l’expérience (VAE).Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du baccalauréat, passer le concours, ou être diplômée du certificatd’auxiliaire de puéricultrice et avoir exercé pendant 3 ans. Les épreuves de sélectioncomprennent : la rédaction en 3 heures d’un exposé sur une question d’ordre général,l’étude en 4 heures d’un texte argumentatif, et une épreuve d’une heure et demiesous forme de questionnaire portant sur les problèmes liés à l’actualité économique,politique, sociale et culturelle.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les besoins sont très importants dans ce secteur. Environ 70 % des éducatrices dejeunes enfants trouvent un emploi dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme.Elles sont employées par les collectivités territoriales (communes et départements)par des structures privées ou associatives.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?L’éducatrice de jeunes enfants dispose de passerelles pour préparer le diplômed’éducatrice spécialisée. Elle peut évoluer vers le diplôme d’État aux fonctions d’animatriceou le diplôme supérieur en travail social. Après quelques années d’expérience,l’éducatrice de jeunes enfants peut évoluer vers des postes de direction destructures de la petite enfance.Répertoire des formations sanitaires et sociales4041


Métiers du travail socialÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ /ÉDUCATRICE SPÉCIALISÉEPar l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en formation continue, en apprentissageou par validation des acquis de l’expérience (VAE).Qui est l’éducateur spécialisé ?L’éducateur spécialisé aide à restaurer ou à préserver l’autonomie d’enfants, d’adolescentsou d’adultes, qui ont des troubles psychiques, des handicaps ou des difficultésd’insertion. Son action se situe aussi bien dans le domaine social, scolaire,que dans celui de la protection judiciaire.Où exercer ?Il exerce son activité dans les domaines de l’action sociale ou de la protection judiciairede la jeunesse, essentiellement dans les associations de l’éducation spécialisée,mais aussi par les collectivités territoriales : départements et communes.Quelles sont ses activités ?Ç Recueillir les informations (sanitaires, sociales, économiques, culturelles…) nécessairesà l’évaluation de la situation de la personne suivie.Ç Établir le projet de prise en charge de la personne au quotidien.Ç Choisir et organiser des actions éducatives adaptées, soit à la personne, soit à desgroupes.Ç Rechercher des solutions d’insertion auprès des différents partenaires institutionnels.SalaireLa rémunération varie en fonction de l’exercice en secteur public ou en secteurprivé de 1 300 € bruts mensuels à plus de 2 600 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier d’éducateur spécialisé ?Le diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES).Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure 3 ans. Elle comprend 1 450 heures de formation théorique relativeà la connaissance des handicaps et des inadaptations diverses des personnes, de lavie collective, des connaissances juridiques, les techniques pédagogiques, etc. 15mois de stages pratiques sont à effectuer.La durée de la formation peut être aménagée dans la limite de 4 ans pour des personnelsen situation d’emploi sur des postes éducatifs.Les conditions pour suivre cette formationLe niveau d’entrée en formation nécessite d’être titulaire du baccalauréat. Elle estégalement ouverte aux candidats qui possèdent un diplôme d’État de travail socialou paramédical sanctionnant 2 ans de formation, ou à ceux titulaires du certificatd’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ayant 5 ans d’expérienceprofessionnelle.Il est nécessaire de réussir le concours d’entrée qui comprend une épreuve écrite deculture générale ainsi qu’un entretien avec un psychologue et un professionnel.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les éducateurs spécialisés sont, pour la majorité, employés par le secteur associatif,les collectivités territoriales (services sociaux) ou l’État (protection judiciaire dela jeunesse). À noter que l’Île-de-France recrute tout particulièrement ces professionnels.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les éducateurs spécialisés qui préparent le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrementet de responsable d’unité d’intervention sociale (Caferuis), le diplômed’État d’ingénierie sociale (DEIS), le certificat d’aptitude aux fonctions de directeurd’établissement ou de service d’intervention sociale (Cafdes), peuvent exercer par lasuite des fonctions de direction de centres sociaux ou d’établissements. Ils peuventaussi se voir confier la responsabilité d’une circonscription d’action sociale.Répertoire des formations sanitaires et sociales4243


Métiers du travail socialCONSEILLER / CONSEILLÈREEN ÉCONOMIE SOCIALE ET FAMILIALEQui est la conseillère en économie sociale et familiale ?Elle aide les familles à gérer au mieux tous les problèmes posés par la vie quotidienne: alimentation, logement, habillement, santé, habitat et vie sociale. Le but deces professionnelles est d’éviter l’exclusion sociale des familles.Où exercer ?La conseillère en économie sociale et familiale peut exercer au sein des servicessociaux, des caisses d’allocations familiales, des offices HLM, des associations deconsommateurs, des services d’accueil d’immigrants.Quelles sont ses activités ?Ç Évaluer les besoins pour l’organisation de la vie quotidienne.Ç Accompagner des usagers auprès des organismes sociaux et institutionnels.Ç Animer des séances d’information auprès des familles en difficulté.Ç Apprendre aux familles à gérer leur budget et à anticiper leurs dépenses.Ç Monter et suivre des dossiers d’aide financière.Les conditions pour suivre cette formationÊtre titulaire du BTS économie sociale et familiale.L’entrée en formation d’un an pour préparer le diplôme de conseillère en économiesociale et familiale est soumise à la réussite des épreuves de sélection organiséespar les centres de formation.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Les titulaires du diplôme de conseillère en économie sociale et familiale trouvent desdébouchés plus importants que les titulaires du BTS. Ce diplôme complémentaireest un atout sur le marché du travail.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?Les conseillères en économie sociale et familiale peuvent accéder, après quelquesannées d’expérience, à divers postes de responsabilité ou d’encadrement : conseillèresocio-éducative, directrice d’établissement social privé en passant le certificatd’aptitude à la fonction de directrice (CAFDES). Cette fonction peut aussi bien s’exercerdans des centres d’aide par le travail que dans des centres d’hébergement sociauxet des établissements pour enfants.Par ailleurs, certains concours de l’Éducation nationale sont ouverts à ces professionnelles.SalaireEntre 1 300 € et jusqu’à plus de 2 700 € en fin de carrière.Quel diplôme mène au métier de conseillère en économie sociale etfamiliale ?Le diplôme de conseillère en économie sociale et familiale (DCESF).Comment obtenir ce diplôme ?La formation se déroule en deux étapes : tout d’abord, l’obtention du brevet de techniciensupérieur (BTS) économie sociale et familiale en 2 ans, puis la préparation audiplôme de conseillère en économie sociale et familiale (DCESF), qui dure un an.L’année de préparation au diplôme de conseillère en économie sociale et familialecomprend 480 heures d’enseignement théorique et 360 heures de stages pratiques.Neuf établissements préparent à ce diplôme en Île-de-France.Par l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?En formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, formation continue.Répertoire des formations sanitaires et sociales4445


Métiers du travail socialASSISTANT / ASSISTANTEDE SERVICE SOCIALPar l’intermédiaire de quelles voies puis-je me former ?Formation initiale sous statut scolaire, par validation des acquis de l’expérience(VAE)Qui est l’assistant de service social ?L’assistant de service social apporte une aide et un soutien aux personnes en difficulté.Il agit pour améliorer les conditions de vie de ces personnes, leur éviter l’exclusion,en menant des actions destinées à prévenir ou à surmonter leurs difficultés.Il a une parfaite connaissance des institutions et des démarches à effectuer pourdébloquer des situations.Où exercer ?Les assistants de services sociaux exercent en collectivités territoriales : départementset communes, dans la fonction publique d’État (ministères des Affaires sociales, del’Éducation nationale, de la Justice…), dans des organismes publics ou parapublics(caisses de sécurité sociale, d’allocations familiales, hôpitaux…), et dans des associationsdu secteur sanitaire et social. Leurs domaines d’intervention sont très diversifiés.En collectivités, ils suivent les personnes situées sur un secteur géographique précis,en milieu scolaire ou en entreprise, ils interviennent auprès des personnes recenséesdans l’établissement. Ils se déplacent sur le terrain pour rencontrer lesfamilles en difficulté.Quelles sont ses activités ?Ç Passer des entretiens avec les personnes pour évaluer leurs difficultés.Ç Informer et suivre les droits, les devoirs, et les procédures des personnes suivies.Ç Instruire des dossiers administratifs en vue de l’obtention ou du rétablissementdes droits.SalaireDe 1 400 € à 3 500 € mensuels bruts.Quels diplômes mènent au métier d’assistant de service social ?Le diplôme d’État d’assistant de service social (DEASS).Comment obtenir ce diplôme ?La formation dure 3 ans répartis en 1 740 heures d’enseignement théorique sur lecadre institutionnel de l’action sociale, l’environnement social, les relations humaines,la santé. La formation comprend également 14 mois de stages pratiques.Les conditions pour suivre cette formationCette formation est ouverte aux titulaires du baccalauréat ou aux candidats ayantréussi l’examen de niveau organisé chaque année par la direction régionale des affairessanitaires et sociales (Drass) pour les non-bacheliers âgés d’au moins 24 ans,ou âgés de 20 ans et justifiant de 24 mois d’activité professionnelle. Dans tous lescas, des épreuves d’admission sont organisées par chaque établissement de formation.Elles comprennent la rédaction d’un exposé sur une question d’ordre général,l’étude d’un texte, une épreuve relative aux problèmes liés à l’actualité économique,politique, sociale et culturelle.Les candidats titulaires d’un diplôme de travail social de niveau III sont dispensés del’épreuve d’admissibilité, mais sont soumis aux épreuves d’admission.Quels sont les débouchés après l’obtention de mon diplôme ?Le marché de l’emploi étant actuellement favorable, les jeunes diplômés n’ont pasde difficultés d’insertion professionnelle.Vers quels métiers de cette filière puis-je évoluer ?L’assistant de service social peut accéder à d’autres professions notamment à despostes d’encadrement tel que directeur d’établissement sociaux, en préparant lediplôme supérieur de travail social (DSTS). Il bénéficie de passerelles pour suivre laformation lui permettant d’exercer la profession de médiateur familial ou de conseillerconjugal.Répertoire des formations sanitaires et sociales4647


Les formations relevant des ministèresde la santé et des affaires sociales par niveauClassification Niveau de formation Libellé des formationsNiveau VINiveau VbisNiveau VNiveau IVNiveau IIINiveau II et IPas de formation au-delà de lafin de la scolarité obligatoireFormation courte d’une duréemaximum d’un an(sortie avant l’année Terminaledu second cycle court)Niveau de formation équivalentà celui du BEP ou du CAPQualification de niveau équivalentà celui du baccalauréat ou dubrevet professionnelNiveau du BTS, du DUT ou de finde 1 er cycle de l’enseignementsupérieurNiveau comparable à celui d’un2 ème cycle de l’enseignementsupérieur et au-dessusAmbulancier/AmbulancièreAuxiliaire de vie socialeAide médico-psychologiqueAide-soignant/aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureTechnicien/techniciennede l’intervention socialeet des famillesMoniteur éducateur/ monitriceéducatriceInfirmier/infirmièreErgothérapeuteMasseur/MasseusekinésithérapeutePédicure podologuePsychomotricien/psychomotricienneManipulateur/manipulatriced’électroradiologie médicaleTechnicien/technicienne enanalyses biomédicalesPréparateur/préparatriceen pharmacie hospitalièreAssistant/assistantede service socialConseiller/conseillèreen économie sociale et familialeÉducateur/éducatricede jeunes enfantsÉducateur/éducatricespécialisé(e)Infirmier/infirmière anesthésisteInfirmier/infirmière de blocopératoirePuéricultrice/puériculteurSage-femme/maïeuticienPour plus d’informations sur les métiers :www.cripp-idf.fr pour les métiers et les formations paramédicauxwww.lesmetiers.net pour tous les métierswww.metiers.santesolidarites.gouv.fr/ spécifiquement pour les métiers de la santé, du paramédicalet du travail socialwww.onisep.frwww.cnfpt.fr et le « Répertoire des métiers territoriaux »Les formations relevant du ministère de l’Éducation nationaleLes certificats d’aptitude professionnelle (CAP), les brevets d’études professionnelles(BEP) et les baccalauréats technologiques ou professionnels sont accessibles aprèsune classe de 3 ème , ou dans le cadre de l’apprentissage aux jeunes de plus de 16 ans.À part quelques CAP qui permettent d’entrer rapidement dans la vie active, ces diplômessont plutôt un tremplin vers une spécialisation.Certains de ces diplômes sont importants pour accéder à de nombreuses professionset facilitent l’accès aux écoles spécialisées des filières sanitaire et sociale : c’est notammentle cas du BEP carrières sanitaires et sociales.L’Éducation nationale, via ses sections professionnelles, participe également à laqualification des futurs professionnels des filières sanitaires et sociales, notammentpour les auxiliaires de puériculture et les aides-soignants.Les formations relevant d’autres ministèresLe ministère de la Jeunesse et des sports et le ministère de l’Agriculture délivrentégalement des diplômes dans le secteur social : diplôme d’État relatif aux fonctionsd’animation (DEFA), BEPA services, spécialité services aux personnes.L’exercice professionnel dans la fonction publique hospitalièreLes métiers des filières sociale, paramédicale ou de sage-femme s’exercent en partiedans la fonction publique hospitalière. La fonction publique hospitalière regroupe, àl’exception du personnel médical (médecins, biologistes, pharmaciens, orthodontistes),les personnels des établissements d’hospitalisation publics, des établissements publicsspécialisés dans l’aide sociale à l’enfance, des établissements publics de personnesâgées, pour les mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés ; les centres publicsd’hébergement et de réadaptation sociale. Les fonctionnaires hospitaliers représentent20 % de l’ensemble des personnels de la fonction publique en France. Ils relèvent dustatut de la fonction publique hospitalière.La Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) est chargée dusuivi statutaire et de la définition des politiques de ressources humaines dans la fonctionpublique hospitalière. En revanche, la gestion de ces personnels (recrutement,avancement) relève de l’autorité du chef d’établissement tout en respectant les textesstatutaires.Plus d’informations dans le répertoire des métiers de la fonctionpublique hospitalièrec www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/repert_metierfph/intro.htmRépertoire des formations sanitaires et sociales4849


Diplômes et titres de l’Éducation nationaleDiplômesde niveau VNiveauCAP - BEPDiplômesde niveau IVNiveauéquivalent aubacDiplômesde niveau IIIet plusAprès le bacFilière paramédicaleCAP OrthoprothésisteCAP Podo-orthésisteBP* Préparateur en pharmacieDT Prothésiste-orthésisteDT Podo-orthésisteDiplôme d’État (DE) AudioprothésisteCertificat de capacitéd’orthophonisteCertificat de capacitéd’orthoptisteBTS DiététiqueBTS Opticien-lunetierBTS Prothésiste-orthésisteBTS Podo-orthésisteDUT DiététicienDUT TABBTS Analyses biologiquesDTS***** Imagerie médicale etradiologie thérapeutiqueDNTS****** Instrumentation etmaintenance biomédicale* BP = Brevet professionnel** CAF = Certificat d’aptitude aux fonctions…*** BTS = Brevet de technicien supérieur**** DUT = Diplôme universitaire technologique***** DTS = Diplôme de technicien supérieur****** DNTS = Diplôme national de technicien spécialiséTravail socialCAP Petite enfanceBEP Carrières sanitaires et socialesMention complémentaire aide àdomicile (MCAD)CAF** Moniteur éducateur (CAFME)Baccalauréat professionnel Services(accueil, assistance, conseil)Baccalauréat professionnel Servicesde proximité et vie locale (SPVL)Baccalauréat Science et technologiede la santé et du social (ST2S)BTS*** Conseiller en économiesociale et familialeBTS Services et prestations dessecteurs sanitaire et social (SP3S)DUT**** Carrières sociales optionassistance socialeDUT Carrières sociales optionéducation spécialisée (formation nondispensée en IdF)DE Éducateur technique spécialisé(DEETS ex-CAFETS)Diplôme supérieur en travail social(DSTS)Pour plus d’informations sur les établissements qui formentà ces diplômes de l’Éducation nationale, renseignez-vous :- auprès d’une Conseillère d’orientation psychologue ou du Centre de documentationet d’information (CDI) de votre établissement scolaire,- auprès du centre d’information et d’orientation (CIO) le plus proche de chez vous,- sur le site de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions.www.onisep.frL’exercice professionnel dans la fonction publique territorialeUn certain nombre de métiers des carrières sociales ou paramédicales s’exercent dansles collectivités territoriales, au plus près de la population : villes, crèches municipales,centres communaux d’action sociale, départements, etc. Outre un diplôme sanctionnantla formation, il est nécessaire de se présenter aux concours de la fonction publiqueterritoriale pour pouvoir à long terme exercer dans ces collectivités.Pour plus d’informations sur les métiers de la filière santé/socialde la fonction publique territoriale :Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT)c www.cnfpt.fr et le Répertoire des métiers territoriauxEn Île-de-France :CNFPT Première couronne145, avenue Jean Lolive93695 PANTIN Cedex& 01 41 83 30 00c www.premiere-couronne.cnfpt.frCNFPT Grande couronne7, rue Émile et Charles Pathé78280 GUYANCOURT Cedex& 01.30.96.13.50c www.grandecouronne.cnfpt.frCentre interdépartemental de gestion (CIG)de la petite couronne157, avenue Jean Lolive93698 PANTIN Cedex& 01 56 96 80 80c www.cig929394.fr/Centre interdépartemental de gestion (CIG)de la grande couronne15, Rue Boileau - BP 85578000 VERSAILLES Cedex& 01.39.49.63.00 (accueil) / 01.39.49.63.60 (Service Concours)c www.cigversailles.fr/Répertoire des formations sanitaires et sociales5051


Écoles de formation sanitaireÀ Paris et dans les départements limitrophes, le paysage de la formation auxmétiers paramédicaux est marqué par la présence de l’Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP). L’AP-HP est l’héritière de l’ensemble des institutionschargées des secours et de l’aide sociale de Paris. Elle est dépositaire del’histoire des services aux pauvres, aux blessés et aux malades dans la capitale.L’AP-HP est une structure publique qui regroupe aujourd’hui 39 hôpitaux, 7facultés de médecine, 19 instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et plusd’une dizaine d’instituts de formation spécialisés.Ç www.aphp.frÇ Site « formation » de l’AP-HP : http://formation.ap-hop-paris.frLesÉCOLESde formationsanitaireet du TravailsocialParisABC Puériculture Institutde formation d’auxiliairede puériculture91, rue du Faubourg-Saint-Martin75010 Paris& 01 42 40 15 654 01 42 40 16 12( institut@abcpuericulture.comc www.abcpuericulture.com• PrivéÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale, apprentissage, VAEAssociation pour la promotiondes carrières sanitaires(APCS)68, rue du Faubourg-Poissonnière75010 Paris& 01 45 23 11 784 01 45 23 15 49( formation@apcs.asso.frc www.apcs.asso.fr• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformation d’aide-soignant/aide-soignanteFormation continue (contrat deprofessionnalisation), VAECFA Académie entreprise94, avenue Gambetta75020 Paris& 01 44 62 41 484 01 44 62 41 49( ce.cfa@ac-paris.frc www.cfa-pae.org• PrivéÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Préparateur/préparatrice enpharmacie hospitalièreAutres formations proposées : CAP petiteenfanceApprentissageRépertoire des formations sanitaires et sociales5253


Écoles de formation sanitaireÉcole centrale depuériculture Paul-Strauss13, boulevard LefebvreÉcole de puériculturede l’hôpital Trousseau26, avenue du Docteur-Arnold-NetterÉcole supérieure de masseurskinésithérapeutes etpédicures podologues4 01 56 61 68 59( esm@ecolemontsouris.fr• Public, Institut universitaire75015 Paris& 01 42 51 01 014 01 42 55 25 8675571 Paris& 01 44 73 74 75• Public, Assistance publique des17, rue de Liège75009 Paris& 01 48 74 62 87professionnalisé (IUP) et institut deformation des cadres de santé (IFCS)Master sciences technologie santé,( puericulture@wanadoo.fr• PrivéÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initiale, VAEhôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Puériculteur/puéricultrice4 01 53 20 07 47( emskp.danhier@wanadoo.frc www.ecoledanhierdekinesitherapie.fr• Privémention biologie santé, DU soinsÇ Cadre de santé et préparation àl’entrée en formation de cadre de santéFormation initiale et continue, VAEÉcole d’AssasInstitut de formation en pédicuriepodologie– Institut de formation enmasso-kinésithérapieFormation initialeÉcole de sage-femmeHôpital Saint-Antoine184, rue du Faubourg-Saint-AntoineÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteÇ Pédicure podologueAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations de masso-kinésithérapie etGreta Espace Crimée149, rue de l’Ourcq75019 Paris& 01 55 26 94 7056, rue de l’Église75015 Paris& 01 45 57 23 204 01 45 54 63 30c www.ecoledassas.com• PrivéÇ Pédicure podologueÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteÉcole de kinésithérapiede Paris-Aderf107, rue de Reuilly75012 Paris& 01 43 45 10 504 01 43 45 31 34( ecole.kinesitherapie.paris@aderf.comc www.aderf.fr• Privé, association loi 1901Ç Masseur/masseuse-kinésithérapeuteFormation initiale75571 Paris Cedex& 01 49 28 27 354 01 49 28 25 90( evelyne.mothe@sat.aphp.frmaryse.juvin@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Sage-femme/maïeuticienFormation initialeÉcole de sages-femmesBaudelocque82, avenue Denfert-Rochereau75674 Paris Cedex 14& 01 58 41 13 924 01 58 41 14 10( dominique.magniol@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Sage-femme/maïeuticienFormation initialede pédicurie podologieFormation initialeEfom École Boris-Dolto118 bis, rue de Javel75015 Paris& 01 45 58 56 564 01 45 57 47 48( vr.efom@club-internet.frc www.efom.fr• PrivéÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteÇ Pédicure podologueAutres formations proposées : visiteurmédical/visiteuse médicale, commercialsantéFormation initialeGip École supérieureMontsouris42, boulevard Jourdan75014 Paris& 01 56 61 68 604 01 46 07 34 68( concact-crimee@greta-pms.frc www.greta-pms.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : mise àniveau pour les concours d’aidesoignant/aide-soignante,d’auxiliaire depuériculture et d’infirmier/infirmièreFormation continue, VAEGreta paramédicalet social (PMS)Lycée polyvalent régional Rabelais9, rue Francis-de-Croisset75018 Paris& 01 44 92 33 00( contact@greta-pms.frc www.greta-pms.fr/Accueil.phpÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : CAP petiteRépertoire des formations sanitaires et sociales5455


Écoles de formation sanitaireenfance, spécialisations, diplômes ousoignante, d’aide médico-psychologique,IFMK Valentin-Hauÿhôpitaux de Paris (AP-HP)titres en secrétariat médical,de masseur/masseuse-kinésithérapeute,9, rue DurocÇ Manipulateur/manipulatricesecourisme, podo-orthèse, prothèseorthèse,métiers des services à lad’infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAE75343 Paris Cedex 07& 01 44 49 27 27d’électroradiologie médicaleFormation initialepersonneFormation continue, VAEAssociation pour ledéveloppement,l’enseignement et la rechercheen ergothérapie (Ifee Adere)Institut de formation enmasso-kinésithérapie (IFMK)de l’Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Pitié-Salpétrière44, rue Jenner4 01 44 49 27 30( ifmk.ecole.dassas@wanadoo.frc www.avh.asso.fr• Privé, Association loi 1901, écolespécialisée pour les malvoyantsÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteFormation initialeInstitut de formationde pédicure podologue25-27, rue de Pigalle75009 Paris& 01 42 57 12 83( rejanemonceau@yahoo.fr52, rue Vitruve75020 Paris& 01 43 67 15 704 01 43 67 15 72( adere@ifeadere.comadere@club-internet.frc www.ifeadere.com/• Privé, association loi 1901Ç ErgothérapeuteÇ Formation initialeIfep Santé50, boulevard de Ménilmontant75020 Paris& 01 43 58 43 004 01 43 58 00 54( secretariat@ifep-sante.comdaron@ifep-sante.comc www.ifep-sante.com• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Aide médico-psychologiqueAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformation d’aide-soignant/aide-75013 Paris& 01 42 16 60 934 01 45 96 07 06( secretariat.ifmk@psl.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Masseur/masseuse-kinésithérapeuteFormation initialeInstitut de formation enmasso-kinésithérapie (IFMK)Saint-Michel68, rue du Commerce75015 Paris& 01 56 08 35 404 01 56 08 35 41( ifmk@free.frc www.ecoledekine.com• PrivéÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations de masso-kinésithérapie etde pédicurie-podologieFormation initialeInstitut de formationd’ambulancier/ambulancièrede l’Ordre de Malte42, rue des Volontaires75015 Paris& 01 45 20 96 644 01 55 74 53 56( ifa.paris@ordredemaltefrance.orgc www.ordredemaltefrance.org• PrivéÇ Ambulancier/ambulancièreAutres formations proposées : auxiliaireambulancier/ambulancièreFormation continueInstitut de formationde manipulateurd’électroradiologiemédicale (Ifnem)Groupe hospitalier de la Pitié-Salpétrière47, boulevard de l’Hôpital75651 Paris Cedex 13& 01 42 16 08 404 01 42 16 60 90( secretariat.ifmem@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique desÇ Pédicure podologueFormation initialeInstitut de formation detechniciens en analysesbiomédicales (Iftab) de Paris47, boulevard de l’Hôpital75013 Paris& 01 42 16 08 214 01 42 16 08 31( secretariat.iftab@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Technicien/technicienne en analysesbiomédicalesFormation initiale et continueInstitut en formationen soins infirmiers (Ifsi)Cochin-La Rochefoucauld8 bis, avenue René-Coty75014 Paris& 01 43 27 74 864 01 43 27 72 51( secretariat.lrcifsi@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Répertoire des formations sanitaires et sociales5657


Écoles de formation sanitaireÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)des Diaconesses de ReuillyInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Saint-Joseph185, rue Raymond-LosserandInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Hôpital RothschildInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Les PeupliersCroix-Rouge française8, place de l’Abbé-G.-Hénocque75013 Paris& 01 45 88 04 45• Privé95, rue de Reuilly75571 Paris Cedex 12& 01 43 41 41 414 01 43 41 41 42( ifsi@oidr.orgc www.ifsi-diaconesses.fr• Privé, association loi 1901Ç Aide-soignant/aide-soignante75014 Paris& 01 44 12 35 234 01 44 12 32 31( sifsi@hpsj.frc www.hpsj.fr• PrivéÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignante11, rue Santerre75012 Paris& 01 40 19 32 504 01 46 28 84 38• Public, assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreFormation initialeÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreÇ Assistant/assistante de service socialFormation initialeÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enÇ Auxiliaire de puéricultureAutre formation proposée : préparationau DEI des médecins hors communautéeuropéenneInstitut de formationsen soins infirmiers (Ifsi)Hôpital Saint-AntoineInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) SuzannePérouse Croix Rouge françaiseformations d’aide-soignant/aidesoignante,d’auxiliaire de puériculture etd’infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Hôpital Bichat184, rue du Faubourg-Saint-Antoine75012 Paris& 01 49 28 27 094 01 43 43 53 9498, rue Didot75014 Paris& 01 44 43 58 004 01 44 43 58 20c ifsp.croix-rouge.fr• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Ambulancier/ambulancièreÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations d’auxiliaire de puériculture,d’aide-soignant/aide-soignante, et desecrétaire médico-social/médico-socialeFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) FondationCroix Saint-Simon125, rue d’Avron75020 Paris& 01 44 64 20 674 01 44 64 20 81( c.sainlo@croix-saint-simon.orgc www.croix-saint-simon.org• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale, apprentissage133, boulevard Ney75018 Paris& 01 44 85 28 004 01 44 85 28 09Public, assistance publique des hôpitauxde Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut en formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Hôpital Necker149, rue de Sèvres75015 Paris& 01 44 49 49 024 01 44 49 49 00• Public, assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreFormation initiale( carole.siebert@sat.ap-hop-paris.fr• Public, assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Hôpital Saint-Louis1, avenue Claude-Vellefaux75010 Paris& 01 42 49 99 714 01 42 49 91 47( secretariat.slsifsi@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initialeRépertoire des formations sanitaires et sociales5859


Écoles de formation sanitaireInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Pitié-Salpêtrière47-83, boulevard de l’Hôpital75013 Paris& 01 42 16 07 104 01 45 83 29 38( ifsi.salpe@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Tenon14-20, rue des Balkans75020 Paris& 01 43 79 92 004 01 43 79 89 97( ifsi.tenon@tnn.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Virginie Olivier1, rue Cabanis75014 Paris& 01 45 65 88 364 01 45 65 85 57( ifsi@ch-sainte-anne.frc www.ch-sainte-anne.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreAutre formation proposée : préparationau concours d’entrée en formationd’infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEInstitut de puéricultureet de périnatalogie (IPP)26, boulevard Brune75014 Paris& 01 40 44 39 304 01 40 44 39 15( ipp-ecole@wanadoo.frc www.ipp-perinat.com• PublicÇ PuéricultriceFormation initiale et continueInstitut nationalde podologie (INP)7, rue du Marché Saint-Honoré75001 Paris& 01 42 61 74 514 01 42 60 55 15( inp.paris@wanadoo.frc www.institut-national-podologie.com• PrivéÇ Pédicure podologueAutres formations proposées :spécialisation de podologie orthopédiquemédicale et sportiveFormation initialeLycée Carcado-Saisseval121, boulevard Raspail75006 Paris& 01 45 48 43 46 / 01 45 48 85 694 01 45 48 81 32( ecole.ap-as@carcado-saisseval.comc http://carcado-saisseval.com• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initiale, apprentissageLycée polyvalentJacques-Monod132, rue d’Alésia75014 Paris& 01 45 43 03 20c http://lyc-jacques-monod.scola.acparis.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, BEP carrières sanitaires etsocialesFormation initialeLycée polyvalent régionalRabelais9, rue Francis-de-Croisset75018 Paris& 01 53 09 13 004 01 53 09 13 13c http://lyc-rabelais.scola.ac-paris.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ PuéricultriceÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées :permanencier auxiliaire de régulationmédicale de Samu, préparation au concoursd’entrée en formation d’infirmier/infirmièreFormation initialeSeine-et-MarneCentre médical et pédagogiquepour adolescents (CMPA)Institut de formation d’aidesoignant/aide-soignante19, rue du Docteur Lardanchet77610 Neufmoutiers-en-Brie& 01 64 42 46 464 01 64 42 46 04( fsef.cmpa@wanadoo.fr ouc infirmiere.generale.cmpa@fsef.net• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation continueGreta tertiaire Sud 77Château de la Rochette77000 La Rochette& 01 64 10 29 644 01 64 10 29 62( greta.gts77@forpro-creteil.orgsitefo.sansoc@forpro-creteil.orgc www.greta-tersud77.orgÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, mise à niveau et préparationsaux concours d’entrée en formationsd’aide-soignant/aide-soignante,d’auxiliaire de puériculture, d’adjointadministratif hospitalier/adjointeadministrative hospitalièreFormation continue (contrat deprofessionnalisation), VAERépertoire des formations sanitaires et sociales6061


Écoles de formation sanitaireIFAC AP-EstZAC Paris Sud 458, boulevard Maurice Faure – BP 1002077380 Combs la Ville cedex& 01 46 88 10 454 01 46 88 77 07( veronique.denis@ifac.asso.frc www.ifac.asso.fr• Privé, associatif loi 1901Ç Auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continue, VAEInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier de Fontainebleau55, boulevard du Maréchal-Joffre77300 Fontainebleau& 01 60 74 10 294 01 60 74 13 89( ifsi@ch-fontainebleau.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignante( ifsi@ch-montereau.frc www.ch-montereau.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale, apprentissage,formation continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier Léon BinetLes Sinoplies12, rue Joseph de Boismortier77680 Roissy-en-Brie& 01 64 40 93 89( ecole@insecomm.frc www.insecomm.fr/• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation continueLycée André-MalrauxInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)de Lagny Marne-la-ValléeAutres formations proposées : préparationaux concours d’entrée en formationd’infirmier/infirmière, et diplôme d’Étatd’infirmier/infirmière médecin étrangerRoute de Chalautre, BP 21277488 Provins Cedex& 01 64 60 40 804 01 64 60 40 824, avenue du Lycée77130 Montereau-Fault-Yonne& 01 64 70 71 714 01 64 70 71 726, cour du Danube77700 Serris& 01 60 95 78 974 01 60 95 78 69Ç Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier de Meaux( ifsi@ch-provins.frc www.ch-provins.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmière( ce.0770938b@ac-creteil.frc www.lycee-andre-malraux.org• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : BEPFormation initiale et continue17, rue Guillaume BriçonnetFormation initiale et continuecarrières sanitaires et sociales, mentionInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier de CoulommiersRue Gabriel Péri77527 Coulommiers Cedex& 01 64 65 73 114 01 64 65 73 12( ifsi@ch-coulommiers.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Diplôme d’État d’infirmier/infirmièremédecin étrangerFormation initiale, continue, VAE77100 Meaux& 01 64 35 21 504 01 64 35 21 51( ifsi@ch-meaux.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier de Montereau1 bis, rue Victor-Hugo77875 Montereau-Fault-Yonne& 01 64 31 64 264 01 64 31 64 26Institut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier Marc Jacquet1, rue de la Fontaine Saint-Leisne77000 Melun& 01 64 71 62 364 01 64 71 61 16( ifsi@ch-melun.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformations d’infirmier/infirmière etd’aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continue, VAEcomplémentaire aide à domicileFormation initialeLycée Charles-de-GaulleCD 401 - Longperrier BP 8005177231 Dammartin-en-Goële Cedex& 01 64 02 75 234 01 64 02 56 54( ce.0772228d@ac-creteil.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : mentioncomplémentaire aide à domicile, bacprofessionnel service de proximité et vielocale (SPVL), BEP carrières sanitaires etsocialesFormation initialeRépertoire des formations sanitaires et sociales6263


Écoles de formation sanitaireLycée de l’Arche Guédon2, pas de l’Arche Guédon77200 Torcy& 01 60 05 74 904 01 64 80 17 21( ce.0772340a@ac-creteil.frÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initialeYvelinesACPPAV – Centre de formationpour adultes (CFA) Pharmacie,santé, sanitaire et social14, rue Gustave Eiffel - le Technoparc78306 Poissy& 01 39 22 10 60Centre de pédiatrieet de rééducation BullionHôpital de pédiatrie et de rééducation78830 Bullion& 01 34 85 43 184 01 34 85 4246( ecole-ap@hpr-bullion.fr• PublicÉcole du Centre hospitalierintercommunal de Meulan-Les Mureaux (Ifsi-Ifas)1, rue du Fort78250 Meulan& 01 30 91 85 00c www.chimm.fr/ecoles.htmlÇ Aide-soignant/aide-soignanteLycée Lino VenturaAvenue Marcel-Pagnol – BP 10877834 Ozoir-la-Ferrière Cedex& 01 64 40 00 154 01 64 40 34 29( ce.07722225A@ac-creteil.frc www.linoventura.info/• Public4 01 39 22 10 50( acceuilpoissy@acppav.orgc www.acppav.org• PrivéÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Technicien/technicienne delaboratoire d’analyses biomédicalesAutres formations proposées : BPpréparateur/préparatrice en pharmacie,Ç Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées :préparation au concours d’entrée enformation d’auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continueÉcole de sage-femmedu Centre hospitalierintercommunal de PoissyÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEÉcole du Centre hospitalierintercommunal de Poissy(Ifsi-Ifas)20, rue Armagis78100 Saint-Germain-en-Laye& 01 39 27 42 91Ç Aide-soignant/aide-soignanteBEP carrières sanitaires et sociales, CAP10, rue du Champ-Gaillard – BP 30824 01 39 27 42 92Formation initialeLycée Uruguay Francepetite enfance, certificat de techniciensupérieur/technicienne supérieureorthopédiste/orthésiste78303 Poissy& 01 39 27 51 11• Public( ifsipsg@chi-poissy-st-germain.frc www.chi-poissy-st-germain.fr• Public1, rue des marronniers BP 7377211 Avon& 01 60 74 50 604 01 60 72 81 99( ce.0770919F@ac-creteil.frc www.uruguayfrance.com/• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et socialesApprentissage, formation continue(contrat de professionnalisation)Association pour ledéveloppement de laformation transport ettechniques d’implémentationet de manutention – Centre deformation des personnels dutransport sanitaire (AFT-IFTIM-CFTS)43, rue du Général-de-Gaulle78490 Le Tremblay-sur-Mauldre& 01 34 94 27 27Ç Ambulancier/ambulancièreFormation continueÇ Sage-femme/maïeuticienFormation initiale et continueÉcole départementalede puériculture27, boulevard Saint-Antoine78000 Versailles& 01 39 23 02 424 01 29 54 20 04( ifsy.edp@cg78.frc www.yvelines.fr/ifsy/index.htmÇ Puériculteur/puéricultriceAutres formations proposées : assistantmaternel/assistante maternelle etassistant/assistante de service socialFormation initiale et continueÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : infirmierpuériculteur/infirmière puéricultrice,infirmier/infirmière anesthésiste,infirmier/infirmière de bloc opératoire,cadres de santéFormation initiale et continue.École Jeanne-Blum19, rue Victor Hugo78350 Jouy-en-Josas& 01 39 46 58 674 01 39 46 18 85( ecole.j.blum@wanadoo.fr• PrivéÇ Auxiliaire de puéricultureRépertoire des formations sanitaires et sociales6465


Écoles de formation sanitaireÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : assistantde vie aux familles et préparation auxconcours d’entrée en formationsd’auxiliaire de puériculture et d’aidesoignant/aide-soignanteFormation initiale et continueInstitut de formationde manipulateurs enélectroradiologie médicale(Ifmem)50, rue du Maréchal-Joffre78100 Saint-Germain-en-Laye& 01 39 73 88 12au concours d’entrée en formationd’infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)La Verrière MGENc www.ac-versailles.fr/etabliss/lycmatisse-trappes• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutre formation proposée : CAP petite enfanceFormation initiale et continueGreta Versailles formationParc d’activité de Pissaloup78190 Trappes& 01 30 68 26 804 01 39 73 63 53( ifmem.stgermain@club-internet.frc www.ifmem-chi-poissy-st-germain.fr• PublicÇ Manipulateur d’électroradiologieAvenue de MontfortBP 60178321 Le Mesnil-Saint-Denis& 01 39 38 79 604 01 39 38 79 94EssonneAmphia4 01 30 68 93 47( greta.versaillesformation.78@acversailles.frc www.greta.ac-versailles.frÇ Auxiliaire de puériculturemédicaleFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) de Rambouillet( ifsi@mgen.frc www.mgen.fr• PrivéÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue4, rue Charles-Baudelaire Tour Baudelaire91000 Évry& 01 64 97 97 66( contact@amphia.frÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : CAP petiteenfance, assistant/assistante de vieFormation continue, VAEInstitut de formation d’aidessoignants/aides-soignantes(Ifas) Domea66, chemin de la Chapelle78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse& 01 30 47 02 63 / 02 434 01 30 47 02 83( eas.domea@orpea.netc http://orpea.com• PrivéÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale, apprentissage,formation continue5-7, rue Pierre et Marie Curie78514 Rambouillet& 01 34 83 77 014 01 34 83 77 17• PublicÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Croix Rougefrançaise11, boulevard Sully78200 Mantes-la-Jolie& 01 30 33 59 494 01 30 33 30 10( ifsi.manteslajolie@wanadoo.fr• PrivéÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutre formation proposée : préparationInstitut de formations en soinsinfirmiers (Ifsi) du Centrehospitalier de Versailles25, boulevard Saint-Antoine78000 Versailles& 01 39 63 93 384 01 39 63 94 00( IFSI@ch-versailles.frc www.ch-versailles.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAELycée Henri-Matisse55, rue Montfort78190 Trappes& 01 30 62 87 424 01 30 66 16 70( site.matisse@laposte.netFormation continueCentre de formation (CFA)ACPPAV25, rue Hoche91260 Juvisy-sur-Orge& 01 69 21 92 164 01 69 21 07 60( accueiljuvisy@acppav.orgc www.acppav.org• PrivéÇ BP préparateur/préparatriceen pharmacieApprentissageCoordination généraledes instituts de formationdu centre hospitalier Sudfrancilien59, boulevard Henri-Dunant91106 Corbeil-Essonnes CedexRépertoire des formations sanitaires et sociales6667


Écoles de formation sanitaire& 01 69 22 84 004 01 69 22 84 35( ifsi@ch-sud-francilien.frc www.ifsi-sudfrancilien.com• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :Établissement public de santéBarthélemy-Durand Institutde formations en soinsinfirmiers/Institut deformation d’aides-soignants/aides-soignantes (Ifsi-Ifas)Avenue du 8-Mai-1945 – BP 6991152 Étampes& 01 69 92 52 71c www.ch-longjumeau.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)du Perray VaucluseÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et sociales et CAPpetite enfanceFormation initialeHauts-de-Seinepréparation au concours d’entrée enformation d’aide-soignant/aidesoignante,d’auxiliaire de puéricultureet d’infirmier/infirmière, adaptation à4 01 69 92 52 40( ifsi@eps-etampes.frc www.eps-etampes.fr• PublicHôpital du Perray91360 Épinay-sur-Orge& 01 69 25 43 194 01 69 25 43 18Association de formationdes professionnels de santé(AFPS)l’emploi des aides-soignants/aidessoignantesen psychiatrieFormation initiale et continue, VAEÇ Aide-soignant / aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue( v.charon@gpspv.fr• PublicÇ Infirmier/infirmière3-7, rue Gaston-Appert92390 Villeneuve-la-Garenne& 01 40 85 87 20Institut de formationde manipulateursd’électroradiologie médicale59, boulevard Henri-DunantInstitut de formationd’aide-soignant/aidesoignante(Ifas) du Centrehospitalier d’ArpajonFormation initiale et continueInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi) duCentre hospitalier d’Orsay4 01 40 85 09 48( AFPS@wanadoo.frÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : assistant/assistante de vie aux familles, certificat91106 Corbeil-Essonnes& 01 69 22 84 304 01 69 22 84 39( genifmem@ch-sud-francilien.fr• PublicÇ Manipulateur d’électroradiologiemédicaleFormation initiale18, avenue de Verdun91290 Arpajon& 01 64 92 91 134 01 64 92 91 28( ecole@ch-arpajon.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continue, VAEInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)de Longjumeau8 bis, rue Maurice91160 Longjumeau& 01 64 54 32 894 01 64 54 29 13( raymonde.loubet@ch-longjumeau.frGrand Mesnil91406 Bures-sur-Yvette& 01 69 29 76 224 01 69 29 76 22( ifsi.orsay@ch-orsay.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueLycée polyvalentHenri-Poincaré36 rue Léon-Bourgeois91120 Palaiseau& 01 69 31 75 304 01 69 31 75 40( ce0912251c@ac-versailles.fr• Publicd’employé familial polyvalent/employéefamiliale polyvalenteFormation continueAssociation généralede service aux personnesâgées (Agespa)6-8, rue du Bois92290 Châtenay-Malabry& 01 40 94 89 814 01 40 94 89 84( themis-chatenay@domusvi.com• Privé, association loi 1901Ç Aide-soignant/aide-soignanteFormation continueRépertoire des formations sanitaires et sociales6869


Écoles de formation sanitaireÉcole de sage-femmede l’Hôpital Foch40, rue Worth – BP3692151 Suresnes Cedex& 01 46 25 25 34c www.hopital-foch.orgÇ Sage-femme/maïeuticienFormation initiale et continueGreta de La DéfenseGreta 92 Sud54, rue Billancourt92100 Boulogne-Billancourt& 01 46 99 92 924 01 46 99 08 92( greta.sud.92@ac-versailles.frc www.greta-92sud.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Ambroise-Paré9, avenue Charles-de-Gaulle92104 Boulogne Cedex& 01 49 09 57 464 01 49 09 56 65( secretariat.aprifsi@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Institut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) de l’hôpitaldu Perpétuel-Secours4, rue Kléber92309 Levallois-Perret Cedex& 01 47 59 59 114 01 47 57 59 36( c.riglet@hndps.comc www.ifsihps92.com• Privé10, rue Jean-JaurèsAutres formations proposées :Ç Infirmier/infirmièreÇ Infirmier/infirmière92807 Puteaux& 01 41 45 64 504 01 47 76 05 55( www.greta-ladefense.com• PublicÇ Auxiliaire de puériculturepréparation aux concours d’entrée enformations d’aide-soignant/aidesoignanteet d’auxiliaire de puériculture,CAP agent spécialisé petite enfanceFormation continue, VAE, possibilité deformation « passerelle » par modulesFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Antoine Béclère157, rue de la porte TrivauxÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) de NanterreÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : technicocommercialsanté, BTS économie socialeIFAC AP-OuestSite de Rueil-Malmaison92140 Clamart& 01 45 37 45 11 / 01 45 37 45 124 01 45 37 49 5914, rue des Sorins92000 Nanterre& 01 49 03 41 70et familialeFormation continueGreta 92 NordLycée Newton – ENREA1, place Jules-Verne92110 Clichy& 01 41 06 62 404 01 47 30 17 67( greta.nord.92@ac-versailles.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutre formation proposée : préparationau CAP agent spécialisé petite enfanceFormation continue53, rue du RPC Gilbert92 665 Asnières cedex& 01 46 88 10 454 01 46 88 77 07( veronique.denis@ifac.asso.frc www.ifac.asso.fr• Privé, associatif loi 1901Ç Auxiliaire de puéricultureÇ Autres formations proposées : CAPPetite enfance, préparation auconcours d’entrée en formationd’auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continue, VAE( secretariat.abcifsi@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) de l’Hôpitaldépartemental Stell1, rue Charles-Drot – BP 19492500 Rueil-Malmaison& 01 47 16 95 314 01 47 51 85 58( ifsi.stell@ch-rueil.frÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue4 01 49 03 42 03( secretariat-ifsi@ch-nanterre.frc ifsinanterre.free.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées :préparation au concours d’entrée enformation d’infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du centrehospitalier de Saint-Cloud3, place Silly92211 Saint-Cloud& 01 49 11 66 05Répertoire des formations sanitaires et sociales7071


Écoles de formation sanitaire• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialecarrières sanitaires et sociales,baccalauréat ST2SLycée professionnelLouis-DardenneÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Louis-Mourier178, rue des RenouillersInstitut régional du travailsocial (IRTS) Paris-Île-de-France Institut ParmentierSite de Malakoff4, rue Alfred-de-MussetFormation initialeLycée polyvalent Gustave-Eiffel78, avenue du Président-Pompidou92500 Rueil-Malmaison& 01 55 47 13 1325, rue Louis-Dardenne92170 Vanves& 01 47 36 34 074 01 47 36 08 09( ce.0921505l@ac-versailles.frÇ Aide-soignant/aide-soignante92700 Colombes& 01 47 60 63 014 01 47 60 63 04( secretariat.lmrifsi@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Raymond-Poincaré92240 Malakoff& 01 73 79 52 524 01 46 55 08 97( irts92@irtsparisidf.asso.frc www.irtsparisidf.asso.fr• Privé, association loi 1901Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformations d’aide-soignant/aidesoignanteet d’auxiliaire de puéricultureFormation initiale, apprentissage,4 01 55 47 13 29• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et socialesFormation initialeLycée polyvalent Jean-Jaurès280, avenue Jean-Jaurès92291 Châtenay-Malabry& 01 40 83 40 004 01 40 83 40 40Formation initialeLycée professionnelThéodore-Monod26, avenue Léon-Jouhaud92160 Antony& 01 46 11 46 71c www.ac-versailles.fr/etabliss/lpmonod-antony• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et sociales104, boulevard Raymond-Poincaré92380 Garches& 01 47 41 28 67( michel.meadeb@dfc.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) René-Auffray23, rue Fernand-Pelloutier92110 Clichy& 01 49 68 91 13( ifsi.rene-auffray@laposte.net• Publicformation continue (contrat deprofessionnalisation, congé individuel deformation)Lycée polyvalentÉtienne-Jules-Marey154, rue de Silly92100 Boulogne& 01 46 05 01 264 01 46 05 03 15( 0922443f@ac-versailles.frc www.lyc-marey-boulogne.acversailles.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEP( ce.0921166T@ac-versailles.frc www.ac-versailles.fr/etabliss/lycjaures-chatenay• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, BEP carrières sanitaires etsociales, baccalauréat ST2S, BTSéconomie sociale et familiale, BTSservices et prestations des secteurssanitaire et social (SP3S), baccalauréatprofessionnel services de proximité etvie locale (SPVL)Formation initialeÉgalement site de formation pouradultes du Greta 92 sudFormation initialeLycée professionnelVassily-Kandinski96, boulevard Bineau92200 Neuilly-sur-Seine& 01 45 24 43 164 01 46 24 03 90c http://lyc-kandinsky-neuilly.acversailles.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et socialesFormation initialeRépertoire des formations sanitaires et sociales7273


Écoles de formation sanitaireSeine-Saint-DenisInstitut de formation enmasso-kinésithérapie CEERRF36, rue Pinel93200 Saint-Denis& 01 48 09 04 57c www.premierecouronne.cnfpt.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées :éducateur/éducatrice de jeunes enfants,assistant d’accueil petite enfance, agentspécialisé/agente spécialisée des écolesfamilles, BTS économie sociale etfamiliale, BTS diététiqueFormation continue, VAEInstitut de formationinterhospitalierThéodore-Simon (Ifits)Institut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Robert-BallangerCentre hospitalier Robert-Ballanger93600 Aulnay-sous-Bois& 01 49 36 71 10 / 71 094 01 49 36 72 394 01 48 09 22 79( ceerrf@wanadoo.frc www.ceerrf.fr• Privématernelles, assistant maternel/assistante maternelle en crèche familiale,spécialité responsable de crèche familialeFormation continue des agents des3, avenue Jean Jaurès93331 Neuilly-sur-Marne& 01 49 44 36 004 01 49 44 36 01( secret.ifsi@ch-aulnay.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformation de masseur/masseusekinésithérapeute,diplôme d’ostéopatheFormation initiale et continueCentre d’études et derecherche pour la petiteenfance (Cerpe)collectivités territorialesGreta Nord tertiaire 93Lycée Voillaume136, rue de Mitry93600 Aulnay-sous-Bois& 01 48 19 83 834 01 48 19 83 80( gtn93@gtn93.orgc www.gtn93.com( administration@ifits.frc www.ifits.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Ambulancier/ambulancièreAutres formations proposées : auxiliaireambulancier/ambulancière, infirmier/infirmière anesthésisteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continue, VAEInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Jean-Verdier2, rue Arthur-Groussier93140 Bondy& 01 48 02 65 004 01 48 02 65 0452, rue Charles-Tillon93300 Aubervilliers& 01 48 34 67 264 01 48 34 22 73Ç Auxiliaire de puéricultureÇ Auxiliaire de vie socialeAutre formation proposée : CAP petiteenfanceFormation initiale et continueCentre national de la fonctionpublique territoriale (CNFPT)Première couronne IdF145, avenue Jean-Lolive93695 Pantin& 01 41 83 30 004 01 41 83 30 10Autres formations proposées : préparationaux concours d’entrée en formations d’aidesoignant/aide-soignanteet d’auxiliaire depuériculture, CAP petite enfanceFormation continue, VAEGreta Sud tertiaire 9311, allée Valère-Lefebvre93340 Le Raincy& 01 43 81 68 78( gst93@ac-creteil.frc www.gst93.greta.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, assistant/assistante de vie auxFormation initiale, apprentissage,formation continue, VAEInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Avicenne2, rue Marcel-Cachin93000 Bobigny& 01 48 95 57 614 01 48 95 57 63( secretariat.avcifsi@dfc.aphp.frc www.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale( ifsi.secretariatjvr@dfc.aphp.frc http://delform.ap-hop-paris.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiers du Centrehospitalier de Saint-Denis2, rue du Docteur-Delafontaine93200 Saint-Denis& 01 42 35 60 31 / 01 42 35 62 224 01 42 34 62 48( annick.sailland@ch-stdenis.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteRépertoire des formations sanitaires et sociales7475


Écoles de formation sanitaireÇ Infirmier/infirmièred’auxiliaire de puéricultureLycée Hélène-BoucherLycée Marcel-CachinÇ Puériculteur/puéricultriceFormation initiale, formation continue70, avenue Gilbert-Berger11-13, rue Marcel-CachinFormation initiale et continueInstitut de formationen soins infirmiersde l’EPS de Ville-Évrard(contrat de professionnalisation), VAEaide-soignant/aide-soignanteLycée Alfred-Nobel130, allée de Gagny93290 Tremblay-en-France& 01 48 60 62 324 01 48 60 19 36( jacques.boyadjian@ac-creteil.frÇ Aide-soignant/aide-soignante93400 Saint-Ouen& 01 49 18 97 504 01 49 18 97 67Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puériculture202, avenue Jean-Jaurès93332 Neuilly-sur-Marne& 01 43 09 31 964 01 43 09 33 61( l.fernandes@ns.eps-ville-evrard.fr• Public93390 Clichy-sous-Bois& 01 42 70 10 004 01 41 70 10 07• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initialeAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et socialesFormation initialeÉcole de santélycée Henri-SellierLycée professionnelMarcel-Pagnol1, rue Jules-Guesde93140 Bondy& 01 55 89 09 90Ç Infirmier/infirmièreAutre formation proposée : cadre desantéLycée Arthur-Rimbaud12-114, avenue Jean-Jaurès73, avenue du Colonel-Fabien93190 Livry-Gargan& 01 41 70 71 504 01 55 89 09 99( ce.0930129k@ac-creteil.fr• PublicFormation initiale et continueCentre de formationLouise-Couvé93120 La Courneuve& 01 48 36 31 774 01 48 36 00 27c www.ac-creteil.fr/lycees/93/4 01 41 70 77 06• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées : BEPCarrières sanitaires et socialesFormation initiale44-53, rue de la Commune de ParisarimbaudcourneuveFormation initiale, formation continue,93300 Aubervilliers& 01 48 11 26 864 01 48 11 26 79 / 49 39( cflc@couve.frc http://cflc.club.fr• Privé, associatif loi 1901Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées : infirmier/infirmière de bloc opératoire, aidemédico-psychologique, auxiliaire de viesociale, assistant/assistante de vie auxfamilles, secrétaire médicale/médical,brancardier, préparations aux concoursd’entrée d’aide-soignant/aide-soignante,d’infirmier/infirmière, d’infirmier/infirmière de bloc opératoire etÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initialeLycée Félix-Faure51, rue Victor-Hugo93500 Pantin& 01 41 83 09 704 01 48 45 01 78( ce.0932117W@ac-creteil.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et sociales, mentioncomplémentaire aide à domicile,formation complémentaire d’initiativelocale (FCIL), aide-soignant/aidesoignanteFormation initialeapprentissage (auxiliaire depuériculture)Lycée polyvalent Liberté27, rue de la Liberté93230 Romainville& 01 41 83 24 934 01 41 83 24 98( ce.0932267j@ac-creteil.frc www.lyceeliberte.ac-creteil.fr/Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et sociales,baccalauréat sciences et technologies dela santé et du social (ST2S)Formation initiale, formation continue(aide-soignant/aide-soignante)Val-de-MarneÉcole départementaled’auxiliaire de puéricultureDomaine de Chérioux4, route de Fontainebleau94407 Vitry-sur-Seine& 01 41 73 91 714 01 41 73 91 73c www.cg94.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initiale et continue,apprentissageRépertoire des formations sanitaires et sociales7677


Écoles de formation sanitaireÉcole départementalede puéricultureInstitut de formationCharles-FoixInstitut de formationen ergothérapieUne année préparatoire pour remise àniveau Bac S et obtention DAEU-B pourDomaine de Chérioux21, avenue de la RépubliqueUniversité Paris-XIIles non-bacheliers niveau terminale4, route de Fontainebleau94407 Vitry-sur-Seine& 01 41 73 91 724 01 41 73 91 73c www.cg94.fr• PublicÇ Puériculteur/puéricultrice94205 Ivry-sur-Seine& 01 49 59 42 304 01 49 59 42 34( secretariat.cfxifsi@dfc.aphp.fr• Public, assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmière61, avenue du Général-de-Gaulle94010 Créteil Cedex& 01 45 17 16 054 01 45 17 66 80( ife@univ-paris12.frou hernandez@univ-paris12.frc www.univ-paris12.frFormation hors quota nationalInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Bicêtre78, rue du Général-Leclerc94275 Le Kremlin-Bicêtre& 01 45 21 24 78Formation initiale et continueÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Ergothérapeute4 01 45 21 22 61École nationalede kinésithérapieet de rééducation (ENKRE)12, rue du Val-d’OsneFormation initialeInstitut de formation aidessoignants/aides-soignantes(Ifas) Abbaye Bords-de-MarneFormation initiale et continueProjet d’un pôle santé sur l’universitéavec médecine et masseur/masseusekinésithérapeuteIntégration à venir dans un pôle santé au( secretariat.bctifsi@dfc.aphp.frc http://formation.aphp.fr/• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Aide-soignant/aide-soignante94410 Saint-Maurice& 01 43 96 64 644 01 43 96 64 07( enkre@hopital-saint-maurice.frc www.hopital-saint-maurice.fr/html/enkre.html• PublicÇ Masseur/masseuse-kinésithérapeuteFormation initialeGreta GEFORME 9412, rue Christophe-Colomb94370 Sucy-en-Brie& 01 56 74 14 604 01 56 74 15 29( geforme94@ac-creteil.frÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, préparations aux concours d’entréeen formation paramédicale ou de travail socialFormation continue, apprentissage (CAPPetite enfance)3, impasse de l’Abbaye94100 Saint-Maur-des-Fossés& 01 55 12 17 384 01 42 83 63 33c www.abbaye-bdm.com/• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continueInstitut de formation d’aidessoignants/aides-soignantes(Ifas) Croix-Rouge française2, rue Albert-Garry94456 Limeil-Brevannes& 01 56 73 30 74Directeur 01 56 73 30 71( mguichon@crf94.org• Privé, association loi 1901Ç Aide-soignant/aide-soignanteAutre formation proposée : préparationaux concours d’entrée en formationd’aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continuesein de l’université dans le prochain planquadriennal 2009-2012 avec gradelicence concomitant au diplôme d’Étatd’ergothérapeuteInstitut de formationen masso-kinésithérapiepour aveugles et malvoyantsPaul-Guinot24-26, boulevard Chastenet-de-Géry94814 Villejuif Cedex& 01 46 78 01 004 01 46 78 50 35( ifmk@guinot.asso.frfcharles@guinot.asso.frc www.guinot.asso.fr• Privé, association loi 1901Ç Masseur/masseuse-kinésithérapeute(spécificité déficience visuelle)Formation initialeIntégration soumise à avis d’orientationdes maisons départementales despersonnes handicapées (MDPH)Ç Infirmier/infirmièreInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du Centrehospitalier Paul-Brousse14, avenue Paul-Vaillant-Couturier94804 Villejuif& 01 45 59 32 644 01 45 59 37 55• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du Centrehospitalier intercommunalde Villeneuve-Saint-Georges40, allée de la Source94190 Villeneuve-Saint-Georges& 01 43 86 27 73• PublicRépertoire des formations sanitaires et sociales7879


Écoles de formation sanitaireÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale( ifsi@hopital-esquirol.fr• PublicÇ Infirmier/infirmière( social@infa-formation.comc www.infa-formation.com• Privé, association loi 1901Autres formations proposées : BEPCarrières sanitaires et socialesFormation initialeInstitut de formation en soinsinfirmier IFSI Émile-Roux1, avenue de Verdun94456 Limeil-Brevannes& 01 45 95 80 874 01 45 95 83 46Formation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Les Murets17, rue du Général-Leclerc94510 La Queue-en-Brie& 01 45 93 71 97Ç Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : CAP petiteenfance, aide médico-psychologique,auxiliaire de vie sociale, éducateurspécialisé/éducatrice spécialisée,moniteur éducateur/monitriceLycée Darius-Milhaud80, rue du Professeur-Bergonié94270 Le Kremlin-Bicêtre& 01 43 90 15 15( ce.0941474s@ac-creteil.fr• Public( marie-anne.guyot@erx.ap-hop-paris.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmière4 01 45 93 75 68( secretariat.ifsi@ch-les-murets.frc www.ch-les-murets.com• Publicéducatrice, technicien/technicienne del’intervention sociale et familiale (TISF),certificat d’aptitude aux fonctionsd’encadrement et de responsable d’unitéÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : BEPCarrières sanitaires et sociales, Bac ST2SFormation initialeÇ Infirmier/infirmièred’intervention sociale (Caferuis),Formation initialeInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) Henri-Mondor51, avenue du Maréchalde-Lattre-de-TassignyFormation initialeInstitut de formation en soinsinfirmiers IFSI Paul-Guiraud54, avenue de la Républiquecertificat d’aptitude aux fonctions dedirecteur d’établissement ou de serviced’intervention sociale (Cafdes), brevetprofessionnel jeunesse, éducationpopulaire et sport, licence directeurLycée Gutenberg16-18, rue Saussure94000 Créteil& 01 45 13 26 8094000 Créteil& 01 49 81 46 964 01 49 81 47 42( ifsi.mondor@dfc.aphp.fr• Public, assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale, formation continue, VAEInstitut de formationen soins infirmiersJean-Baptiste-PussinEPS Esquirol57, rue du Maréchal-Leclerc94413 Saint-Maurice Cedex& 01 43 96 60 594 01 43 96 60 3494800 Villejuif& 01 42 11 71 384 01 74 21 71 78( florence.ponchel@ch-pgv.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformations d’aide-soignant/aidesoignanteet d’infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut national de formationet d’application (Infa)5-9, rue Anquetil94736 Nogent-sur-Marne Cedex& 01 45 14 64 004 01 13 94 91 44d’établissements et de services pourpersonnes âgées - Master managementdes organisations appliqué à lagérontologieFormation initiale, apprentissage,formation continue (Cif, contrat deprofessionnalisation), VAEFoad (formation à distance)Lycée professionnelArmand-GuillauminRue Pierre-Corneille94310 Orly& 01 48 53 60 004 01 48 52 27 35( ce.0940138p@ac-creteil.fr• PublicÇ Auxiliaire de puériculture4 01 49 56 03 64( ce.0941930M@ac-creteil.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : aide àdomicile, préparation aux concours d’entréeen formation d’infirmier/infirmièreFormation initialeLycée Louise-Michel7, rue Pierre-Marie-Derrien94500 Champigny-sur-Marne& 01 48 82 07 354 01 48 81 85 28( ce.0940112l@ac-creteil.frc www.ac-creteil.fr/Lycees/louisemichelchampignyRépertoire des formations sanitaires et sociales8081


Écoles de formation sanitaireÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Auxiliaire de puéricultureFormation initialeVal-d’OiseFondation Léonie-Chaptal19, rue Jean-Lurçat95200 Sarcelles& 01 39 90 58 454 01 39 94 83 74( fondation@fondation-chaptal.frc www.fondationleoniechaptal.fr• Privéd’aide-soignant/aide-soignanteFormation continueInstitut de formationen soins infirmiers (Ifsi)Albert-SchweitzerCentre hospitalier BP 3007195503 Gonesse Cedex& 01 34 53 20 274 01 34 53 27 26( ifsi@ch-gonesse.frc www.ch-gonesse.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreInstitut de formationen soins infirmiers IFSIdu Centre hospitalierRené-Dubos3 bis, avenue de l’île-de-France95300 Pontoise& 01 30 75 43 434 01 30 75 53 77( martine.fontaine@ch-pontoise.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations d’infirmier/infirmière ou& 01 34 06 60 27( sec.ifsi@ch-simoneveil.fr• PublicÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initialeInstitut de formationen soins infirmiersdu Centre hospitalierVictor-Dupouy(Ifsi) Camille-Claudel69, rue du Lieutenant-Colonel-Prud’hon95107 Argenteuil& 01 34 23 27 01Ç Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutre formation proposée : aidesoignant/aide-soignanteen cursusd’aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continue, VAE4 01 34 23 27 02• PublicÇ Infirmier/infirmièreAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations d’infirmier/infirmière, d’aidesoignant/aide-soignanteet d’auxiliairede puéricultureFormation initiale et continue, VAEGreta Ouest Val-d’Oise1, rue du Général-LeclercBP 30081 – Saint-Ouen-l’Aumône95313 Cergy-Pontoise Cedex& 01 34 48 59 004 01 30 37 35 81( greta.ouestvaldoise.95@ac-versailles.fr• PublicÇ Auxiliaire de puéricultureÇ Aide-soignant/aide-soignanteAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enformations d’auxiliaire de puériculture etpartielFormation initiale, apprentissagePossibilité de signer des contratsd’allocation d’études dès la deuxièmeannée de formation, avec obligation deservirInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du Centrehospitalier intercommunaldes Portes-de-l’OiseRoute de Noisy95260 Beaumont-sur-Oise& 01 30 28 36 384 01 30 28 36 44( ifsi@chi-desportesdeloise.fr• PublicÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueInstitut de formation en soinsinfirmiers (Ifsi) du Centrehospitalier Roger-Prévot52, rue de Paris95570 Moisselles& 01 39 35 64 884 01 39 35 64 86( IFSI-RPM@hotmail.comc http://ifsimoisselles.free.frÇ Infirmier/infirmièreÇ Aide-soignant/aide-soignanteFormation initiale et continueInstitut de formationen soins infirmiersdu Centre hospitalierSimone-Veil(Ifsi) Françoise-Dolto28, rue du Docteur-Roux95602 Eaubonne CedexÇ Aide-soignant/aide-soignanteÇ Infirmier/infirmièreFormation initiale et continueLycée Camille-Pissarro1, rue Matisse95300 Pontoise& 01 34 41 54 544 01 30 38 78 40( 0950649p@ac-versailles.frc www.ac-versailles.fr/etabliss/lycpissarro-pontoise/• PublicAutres formations proposées : BEPcarrières sanitaires et sociales, CAPpetite enfance, bac ST2SAide-soignant/aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureFormation initiale, VAE (auxiliaire depuériculture)Répertoire des formations sanitaires et sociales8283


Index des écoles sanitaires75ABC PuéricultureInstitut de formation d’APX XAssociation pourla promotion des carrièressanitaires - APCSXCFA Académie Entreprise X X XÉcole d’Assas Institutde Formation en Pédicurie-PodologieÉcole centrale depuériculture Paul StraussÉcole de Kinésithérapiede Paris ADERFÉcole de puériculturede l’hôpital TrousseauX X XÉcole de Sage-femmehôpital Saint-AntoineÉcole de Sages-femmesBaudelocqueÉcole Supérieurede Masseurs-Kinésithérapeutes etPédicures-PodologuesGIP Ecole supérieureMontsourisEFOM École Boris Dolto X XXXXXXX X XGreta Espace Crimée X X XGRETA paramédicalet social PMSX X XIFEE ADEREIFEP SANTE X XIFMK de l’AP-HP Pitié-SalpétrièreAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreErgothérapeuteXMasseur/masseusekinésithérapeuteXPédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsXXIFMK Saint-Michel X XIFMK Valentin HauÿInstitut de formationd’ambulancierambulancièresde l’Ordrede MalteInstitut de formationde manipulateurd’électroradiologiemédicale IFMEMInstitut de formationde pédicure-podologueInstitut de formationde techniciens en analysesbiomédicales IFTABde ParisIFSI Cochin-La RochefoucaultX XXIFSI Les peupliers CroixRouge françaiseX X XIFSI Suzanne PérouseCroix Rouge françaiseX X X X XIFSI des Diaconessesde ReuillyX X X XIFSI FondationCroix Saint-SimonX X XIFSI Saint-Joseph X X XIFSI Hôpital Bichat X XIFSI Hôpital NeckerIFSI Hôpital RothschildIFSI Hôpital Saint-AntoineAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreIFSI Hôpital Saint-LouisX XXXXErgothérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeuteXXPédicure podologueXPsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesXXPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsRépertoire des formations sanitaires et sociales8485


Index des écoles sanitairesAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreErgothérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreErgothérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsIFSI Pitié-Salpétrière X XIFSI TenonIFSI Virginie Olivier X X XInstitut de puéricultureet de périnatalogie - IPPInstitut nationalde podologie - INPLycée Carcado-Saisseval X XXLycée polyvalent JacquesMonodX X XLycée polyalent régionalRabelaisX X X X77CMPA Institut de formationd’aide soignant-soignanteIFAC AP-EstXXGRETA Tertiaire sud 77 X X XIFSI Lagny Marne-la-ValléeXIFSI Centre HospalierCoulomiersX X X XIFSI Centre HospalierFontainebleauX X X XIFSI Centre HospitalierMeauxX X XIFSI Centre HospitalierMontereauX XIFSI Centre HospitalierLéon BinetX XIFSI Centre HospitalierMarc JacquetX X XLes SinopliesXXXLycée André Malraux X XLycée Charles de Gaulle X XLycée de l’Arche GuedonLycée Lino VenturaXXLycée Uruguay France X X X78ACPPAV - CFA Pharmaciesanté sanitaire et socialX X XCentre de formation despersonnels du transportsanitaire AFT-IFTIM-CFTSXCentre de pédiatrie et derééducation BullionX XÉcole de Sage femme ducentre hospitalierintercommunal de PoissyÉcole Départementale depuéricultureX XÉcole du centre hospitalierintercommunal de Meulan- Les Mureaux (IFSI-IFAS)École du Centre hospitalierintercommunal de Poissy(IFSI-IFAS)XXXXÉcole Jeanne Blum X X X XGRETA VersaillesFormationX X XIFAS DOMEAIFMEMIFSI RambouilletXIFSI Croix Rouge Française X X X XXXXXRépertoire des formations sanitaires et sociales8687


Index des écoles sanitairesAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreErgothérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreErgothérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsIFSI La Verrière MGENIFSI Centre HospitalierVersaillesX XXLycée Henri Matisse X X X91AMPHIAACPPAV - CFA Pharmaciesanté sanitaire et socialCoordination Généraledes Instituts de Formationdu Centre HospitalierSud FrancilienInstitut de formationen manipulateursd’électroradiologiemédicaleEPS Barthélémy-Durand IFSI-IFASX XIFAS Centre HospitalierArpajonIFSI Longjumeau X XIFSI Perray VaucluseIFSI OrsayXX X X XXXXLycée polyvalentHenri PoincaréX X X92AFPS X XAGESPAÉcole de sage femmede l’Hôpital FochXIFAC Ouest X XGRETA de la Défense X X XXXXGRETA 92 Nord X X XGRETA 92 Sud X X X XIFSI Ambroise-ParéIFSI Antoine Béclère X XIFSI Hôpital départementalStellIFSI Hôpital du PerpétuelSecoursX X XIFSI Nanterre X X XIFSI Centre hospitalierSaint CloudX XIFSI Louis Mourier X XIFSI Raymond Poincaré X XIFSI René AuffrayIRTS Paris - Ile de FanceInstitut ParmentierX X XXXXLycée polyvalentEtienne Jules MareyX X XLycée polyvalentGustave EiffelX X XLycée polyvalentJean JaurèsX X XLycée professionnelLouis DardenneXLycée professionnelThéodore MonodX XLycée professionnelVassily KandinskyX X XRépertoire des formations sanitaires et sociales8889


Index des écoles sanitaires93CEERRF X X XCERPE X X XCNFPT X XGRETA Nord tertiaire 93 X XGRETA Sud tertiaire 93 X X XIFITS Théodore Simon X X X X XIFSI Avicenne X XIFSI Robert Ballanger X X XIFSI Jean Verdier X XIFSI Centre hospitalierSaint-DenisX X XIFSI EPS Ville-Evrard X XCentre de FormationLouise CouvéX X X XLycée Alfred NobelLycée Arthur RimbaudAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteXXAuxiliaire de puéricultureLycée Felix Faure X XLycée Hélène Boucher X XÉcole de SantéLycée Henri SellierX XLycée polyvalent Liberté X X XLycée Marcel Cachin X XInfirmier/InfirmièreLycée professionnelMarcel PagnolX XErgothérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formations94École départementaled’auxiliaire de puéricultureÉcole départementalede puéricultureENKREXGRETA GEFORME 94 X X XInstitut de formationCharles FoixX XIFAS Abbaye Bordsde MarneXIFAS Croix RougeFrançaiseX XInstitut de formationen ergothérapie UniversitéParis 12Institut de formationen masso-kinésithérapiepour aveugles etmalvoyants Paul GuinotIFSI Bicêtre X XIFSI Centre hospitalierPaul BrousseIFSI Centre hospitalierintercommunal deVilleneuve Saint GeorgesIFSI Émile Roux X XIFSI Henri Mondor X XIFSI Jean Baptiste PussinEPS EsquirolIFSI Les MuretsAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteXAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreXXXXErgothérapeuteXMasseur/masseusekinésithérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeuteXXPédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurXSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsRépertoire des formations sanitaires et sociales9091


Index des écoles sanitairesIFSI Paul Guiraud X X XINFA X X XLycée professionnelArmand GuillauminX XLycée Darius Milhaud X X XLycée Gutenberg X X X XLycée Louise Michel X X95Fondation Léonie Chaptal X X X XGRETA Ouest Val d’Oise X X XIFSI Albert Schweitzer X XIFSI Centre hospitalierintercommunal des Portesde l’OiseAmbulancier/AmbulancièreAide-soignant/ Aide-soignanteAuxiliaire de puéricultureInfirmier/InfirmièreIFSI Centre hospitalierRené DubosX X XIFSI Centre hospitalierRoger PrévotX XIFSI Centre hospitalierSimone VeilX XIFSI Centre hospitalierVictor DupouyX XXErgothérapeuteMasseur/masseusekinésithérapeutePédicure podologuePsychomotricien/PsychomotricienneManipulateur/manipulatriced’élctroradiologie médicaleTechnicien/Technicienne enanalyses biomédicalesPuéricultrice/PuériculteurLycée Camille Pissarro X X XSage-femme/maïeuticienPréparations aux concoursAutres formationsÉcoles du travail socialParisAfpam97, rue Pelleport75020 Paris& 01 40 31 11 964 01 40 31 12 00( secretariat@afpam.frc www.afpam.fr• PrivéÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Formation continue, accompagnementVAE pour aide soignant, aide médicopsychologique,auxiliaire de vie sociale,CaferuisAssociation desparalysés de France9, rue Clisson75013 Paris& 01 40 78 01 064 01 45 65 43 45( apf.formation.amp-avs@apf.asso.frc www.apf.asso.fr• Privé, association loi 1901Ç Auxiliaire de vie sociale (AVS)Ç Aide médico-psychologique (AMP)Formation initiale, VAEAssofac60-62, rue de Romainville75019 Paris& 01 53 25 04 054 01 42 05 89 00( cf75@assofac.orgc www.assofac.org• PublicÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Formation continue (contrat deprofessionnalisation)Centre de formationSaint-Honoré42-44, rue de Romainville75019 Paris& 01 42 88 80 804 01 42 88 08 42( stho@stho.orgc www.stho.org• PrivéÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfants (Eje)Ç Éducateur spécialisé/éducatricespécialisée (ES)Autres formations proposées : assistantfamilial/assistante familiale, CaferuisFormation initiale et continue, VAECesap Formation5, rue Blanche75009 Paris& 01 53 20 68 584 01 53 20 68 50( formation@cesap.asso.frc www.cesap.asso.fr• PrivéÇ Aide médico-psychologique (AMP)Apprentissage, VAERépertoire des formations sanitaires et sociales9293


Écoles du travail socialCetec-AJ6-8, rue Marc-Seguin75018 Paris& 01 44 72 02 02( cetec.aj@freesbee.fr• PrivéÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Ç Aide médico-psychologique (AMP)Formation continue (contrat deprofessionnalisation)École de travail socialRabelais9, rue Francis-de-Croisset75018 Paris& 01 53 09 13 214 01 53 09 13 52( etsrabelais@wanadoo.frc http://etsr.scola.ac-Paris.fr• PublicÇ Assistant/assistante de service socialÇ Conseiller/conseillère en économiesociale et familialeAutres formations proposées : Institut deformation en soins infirmiers, auxiliairede puériculture et puériculteur/puéricultrice (Greta/PMS-Rabelais :www.greta-pms.fr)Formation initiale et continue, VAE avecGreta RabelaisÉcole de service socialde la Cramif17-19, avenue de Flandre75954 Paris Cedex 19& 01 40 05 32 644 01 40 34 24 41c www.cramif.fr• PublicÇ Assistant/assistante de service social(ASS)Formation continueÉcole de Formationpsycho-pédagogique (EFPP)22, rue Cassette75006 Paris& 01 44 39 71 304 01 44 39 71 39( info@efpp.frc www.efpp.fr• PrivéÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Auxiliaire de vie socialeAutres formations proposées : CaferuisFormation initiale et continue,accompagnement pour la VAELa formation d’éducateur spécialisé estadaptée aux étudiants sourds, avec uneannée préparatoire.École des parents et deséducateurs de l’Île-de-France5, impasse Bon-Secours75543 Paris Cedex 11& 01 44 93 44 884 01 44 93 44 89( epe@epe-idf.comc www.epe-idf.com• Privé, association loi 1901Ç Éducateur/éducatrice de jeunes enfantsÇ Assistant/assistante de service socialÇ Technicien/technicienne del’intervention sociale et familialeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceÇ Auxiliaire de vie socialeFormation continue, VAEÉcole normale sociale (ENS)2, rue de Torcy75018 Paris& 01 40 38 67 004 01 46 07 26 19( contact@ensParis.frc www.ensParis.fr• PrivéÇ Assistant/assistante de service social(ASS)Autres formations proposées : CaferuisFormation initiale et continueÉcole supérieure detravail social Etsup8, villa du Parc-Montsouris75014 Paris& 01 44 16 81 874 01 44 16 81 62( b.cheval@etsup.comc www.etsup.com• PrivéÇ Assistant/assistante de service socialÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Technicien/technicienne del’intervention sociale et familialeAutres formations proposées : DEETS/DEIS/CIP/CTRH/Caferuis/CafdesFormation initiale et continue, VAEFMP La Source21, rue du Moulinet75013 Paris& 01 40 46 13 034 01 40 46 13 17( fmp_lasource@fmp.frc www.fmp.fr• PrivéÇ Assistant/assistante de service socialFormation continueFormadom155, rue de Charonne75011 Paris& 01 55 25 21 004 01 55 25 21 07( formadom@wanadoo.frc www.formadom.com• PrivéÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Autre formation proposée : titreassistante de vie aux famillesFormation initiale, formation continue,VAE, formation complète ou modulaireGreta Espace Crimée149, rue de l’Ourcq75019 Paris& 01 55 26 94 704 01 46 07 34 68( concact-crimee@greta-pms.frc www.greta-pms.fr• PublicÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Ç Aide médico-psychologique (AMP)Autre formation proposée : assistantde vieFormation continue, VAERépertoire des formations sanitaires et sociales9495


Écoles du travail socialIfep Santé50, boulevard de Ménilmontant75020 Paris& 01 43 58 43 00médiation sociale (TMS), préparation auxsélections d’entrée dans les écoles detravail socialFormation initiale, apprentissage,Institut privé Rue-Monsieur119, boulevard Diderot75012 Paris& 01 47 83 42 49Ifrad / IRTS ParisÎle-de-FranceSite de Melun11 bis, rue Félix-Poyez4 01 43 58 00 54( secretariat@ifep-sante.comcourtheuse@ifep-sante.comc www.ifep-sante.com• PrivéÇ Aide médico-psychologiqueFormation initiale et continueformation continue (contrat deprofessionnalisation, congé individuel deformation)Institut de formation en travailsocial – Groupe hospitalierPitié-Salpêtrière4 01 47 34 20 46( institut.rue.monsieur@wanadoo.frc www.institut.rue.monsieur.org• PrivéÇ Conseiller en économie sociale etfamilialeAutres formations proposées : BTS77000 Melun& 01 64 83 05 804 01 64 83 05 84c www.irtsParisidf.asso.fr• PrivéÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Aide médico-psychologiqueIRTS Paris Île-de-France145, avenue Parmentier75010 Paris& 01 73 79 51 004 01 42 45 23 60( irts75@irtsParisidf.asso.frc www.irtsParisidf.asso.fr• PrivéAssociation loi 1901Ç Aide Médico-PsychologiqueÇ Assistant/assistante de service socialÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Conseiller/conseillère en économiesociale et familialeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceÇ Technicien/technicienne del’intervention sociale et familialeAutres formations proposées : assistantfamilial/assistante familiale (AF),auxiliaire de vie scolaire (Avesco),auxiliaire de vie, technicien/technicienne47, boulevard de l’Hôpital75651 Paris 13& 01 42 16 06 814 01 42 16 06 82( ifts.directeur@psl.aphp.frc www.aphp.fr• Public, Assistance publique deshôpitaux de Paris (AP-HP)Ç Assistant/assistante de service social(ASS)Formation initiale et continueIUT René-Descartes Paris-V143, avenue de Versailles75016 Paris& 01 42 86 48 02( catherine.petillault@univ-Paris5.frc www.iut.univ-Paris5.fr• PublicÇ Assistant/assistante de service social(ASS)Formation initiale et continue, VAEéconomie sociale et familialeSeine-et-MarneAPFTS 77Institut Pierre-Ageorges1, rue des Courtils77210 AVON& 01 60 72 27 13( apfts@wanadoo.frc apfts.asso.frPrivé, association loi 1901Ç Aide médico-psychologiqueFormation continueGreta tertiaire Nord 77 dulycée Pierre-de-Coubertin41, grande allée du 12-Février-193477186 Noisiel& 01 60 05 14 464 01 60 17 33 25( gtn77@ac-creteil.frc www.forpro-creteil.org• PublicÇ Auxiliaire de vie socialeFormation continueFormation initiale et continue, VAELycée professionnel UruguayFrance1, rue des Marronniers – BP 7377211 Avon& 01 60 74 50 604 01 60 72 81 99( secretariat.uruguay.france@wanadoo.frc www.uruguayfrance.com/• PublicÇ Conseiller/conseillère en économiesociale et familialeAutres formations proposées : BTSéconomie sociale et familiale, BEPcarrières sanitaires et sociales, mentioncomplémentaire (MC), aide à domicileFormation initiale, apprentissageRépertoire des formations sanitaires et sociales9697


Écoles du travail socialYvelinesACPPAV – CFA pharmacie,santé, sanitaire et social14, rue Gustave-Eiffel – Le Technoparc78306 Poissy& 01 39 22 10 604 01 39 22 10 50( acceuilpoissy@acppav.orgc www.acppav.org• PrivéInstitut de formation socialedes Yvelines (IFSY)27, boulevard Saint-Antoine78000 Versailles& 01 39 23 15 50( ifsy.edp@cg78.frc www.yvelines.fr/ifsy• PublicÇ Assistant/assistante de service socialFormation initiale et continueCentre de formationMarie-Auxiliatrice2, boulevard Henri-Barbusse91210 Draveil& 01 69 83 70 844 01 69 42 32 24( cfamp.draveil@wanadoo.frc www.association-de-villepinte.com/• Privé, associatif loi 1901Ç Aide médico-psychologiqueFormation continue, VAEHauts-de-Seine1901 Formation6, avenue du Maréchal-Juin92100 Boulogne-Billancourt& 01 49 09 18 354 01 49 09 17 36( formation1901@yahoo.fr• PrivéÇ Auxiliaire de vie socialeAutres formations proposées : gardeÇ Auxiliaire de vie sociale (AVS)Apprentissage, formation continueEssonneIrfased’enfants à domicile, accompagnementdes personnes âgées, accompagnement(contrat de professionnalisation)Buc RessourcesCentre de formationde l’Essonne (CFE)5, Les Terrasses de l’Agora91034 Évry Cedex& 01 60 79 47 47des personnes dans la vie quotidienne,préparation aux concours d’entrée enécole d’éducateur/éducatrice de jeunes1 bis, rue Louis-Massotte78530 Buc& 01 39 20 15 3423, rue des Ateliers91350 Grigny& 01 69 02 75 104 01 60 79 34 39c www.irfase.com• PrivéenfantsFormation initiale, apprentissage,formation continue, VAE4 01 39 56 55 89( contact@buc-ressources.orgc www.buc-ressources.org• PrivéÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Moniteur éducateur/monitriceéducatriceÇ Auxiliaire de vie socialÇ Aide médico-psycologiqueAutres formations proposées :préparations aux concours d’entrée enécoles de travail social, assistantfamilial, maître/maîtresse de maison,surveillant de nuit qualifié, Cafdes,CaferuisFormation initiale et continue, VAE4 01 69 45 20 67( cfe@cfe-fr.orgc www.cfe-fr.orgÇ Technicien/technicienne del’intervention sociale et familialeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Aide médico-psychologiqueAutres formations proposées : Caferuis,préparation aux concours d’entrée enformation d’aide médico-psychologiqueFormation initiale et continueÇ Assistant/assistante de service socialÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceÇ Aide médico-psychologiqueAutres formations proposées :moniteur atelier en Esat, CaferuisFormation initiale, apprentissage,formation continue, VAEAssociation Initiatives43, boulevard Maréchal-Joffre92340 Bourg-la-Reine& 01 41 13 48 234 01 41 13 42 62( formation@initiatives.asso.frc www.initiatives.asso.fr• PrivéÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialisée (ES)Ç Moniteur éducateur/monitriceéducatriceÇ Aide médico-psychologiqueAutres formations proposées :préparation aux concours d’entrée enformation d’aide médico-psychologique,CaferuisRépertoire des formations sanitaires et socialesFormation initiale et continue, VAE9899


Écoles du travail socialGreta 92 NordLycée Newton ENREAPlace Jules-Verne92110 Clichy& 01 41 06 62 404 01 47 30 17 67( greta.nord.92@ac-versailles.fr• PublicÇ Auxiliaire de vie socialeformation continue (contrat deprofessionnalisation, congé individuelde formation), VAEITSRS/Institut régional dutravail social de Montrouge1, rue du 11-Novembre92120 Montrouge& 01 40 92 01 02L’Horizon6, rue Paul-Bert92240 Malakoff& 01 55 48 93 504 01 55 48 93 51( cfeje.horizon@wanadoo.frc www.cfhorizon.fr• PrivéÇ Éducateur/éducatrice de jeunesCentre de formation auxprofessions éducatives etsociales CFPES CEMEA62, avenue de la République93300 Aubervilliers& 01 48 11 27 904 01 48 11 27 97( contact@cfpes.comc www.cfpes.comFormation continue, VAE4 01 40 92 35 00enfantsÇ Éducateur spécialisé/éducatriceIRTS IFRAD Parisantenne des Hauts-de-Seine( irts-idf.m@gni.asso.frc www.fondation-itsrs.org/• Privé, fondationÇ Auxiliaire de puéricultureAutres formations proposées : assistantfamilial/assistante familiale, CAP petitespécialiséeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatrice4, rue Alfred-de-MussetÇ Aide médico-psychologiqueenfanceFormation initiale et continue, VAE92240 Malakoff& 01 73 79 52 524 01 46 55 08 97Ç Assistant/assistante de service socialÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Conseiller/conseillère en économieFormation initiale et continue,apprentissage, VAECentre de formationLouise-Couvé( irts92@irtsparisidf.asso.frc www.irtsparisidf.asso.frÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Conseiller/conseillère en économiesociale et familialeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Éducateur spécialisé/éducatricespécialiséeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceÇ Technicien/technicienne del’intervention sociale et familialeAutres formations proposées :assistants familiaux (AF), auxiliairede vie scolaire (Avesco), auxiliaire de vie,technicien/technicienne médiationsociale (TMS), préparation aux sélectionsd’entrées dans les écoles de travailsocialFormation initiale, apprentissage,sociale et familialeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Éducateurspécialisé /éducatricespécialiséeÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceFormation initiale, apprentissage,formation continue (Contrat deProfessionnalisation, Congé Individuelde Formation)Autres formations proposées :formations courtes, formateur/formatrice de terrain, maître de maisonqualifié/maîtresse de maison qualifiée,surveillant de nuit qualifié/ surveillantede nuit qualifiée ; DEIS/CAFERUIS/CAFDES, Master Gestion et Managementdes Institution Sanitaires et SocialesFormation initiale et continue, VAESeine-SAINT-DENISCentre d’études et derecherches sur la petiteenfance CERPE52, rue Charles-Tillon93300 Aubervilliers& 01 48 34 67 264 01 48 34 22 73( cerpe@cerpe.infoc www.cerpe.infoÇ Auxiliaire vie socialeÇ Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsAutres formations proposées :préparation aux sélections d’entréesdans les écoles de travail social ,CAPPetite enfance, CAFERUISFormation initiale et continue44-53 rue de la Commune de Paris93300 Aubervilliers& 01 48 11 26 864 01 48 11 26 79( cflc@couve.frc http://cflc.club.frÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Aide médico-psychologique,Autres formations proposées :préparation aux concours,assistant/assistante de vie aux famillesFormation initiale et continue,accompagnement à la VAEInstitut de formationThéodore Simon(Voir page 75)Ç Auxiliaire de vie socialeRépertoire des formations sanitaires et sociales100101


Écoles du travail socialITSRS/institut régionaldu travail socialde Neuilly-sur-Marne150, avenue Paul-Vaillant-CouturierVAL-DE-MARNEAnimation 941, rue du MoutierINFA5-9, rue Anquetil94736 Nogent-sur-Marne& 01 45 14 64 67EPSS32, boulevard du Port95094 Cergy-Pontoise& 01 30 75 62 9693330 Neuilly-sur-Marne& 01 49 44 67 104 01 43 08 11 63( irts-idf.n@gni.asso.frc www.fondation-itsrs.org94190 Villeneuve-Saint-Georges& 01 56 32 20 504 01 43 86 97 08( animation94@wanadoo.fr• Privé, associatif loi 19014 01 43 94 91 44• Privé, associatif loi 1901Ç Aide médico-psychologiqueÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Éducateur spécialisé/éducatrice4 01 30 75 62 87( epss@epss-edu.comc www.epss-edu.com/• PrivéÇ Auxiliaire de vie socialeÇ Aide médico-psychologiqueÇ Auxiliaire de vie socialespécialiséeÇ Aide médico-psychologiqueÇ Assistant/assistante de service socialÇ Aide médico-psychologiqueÇ Moniteur-éducateur/monitrice-Ç Éducateur spécialisé/éducatriceÇ Auxiliaire de vie socialeFormation continueéducatricespécialisée (ES)Ç Éducateur/éducatrice de jeunesenfantsÇ Éducateur spécialisé/éducatriceAssociation nationale descadres du social ANDESIAutres formations proposées : CAPPetite enfance, BPJEPS, DEJEPS, CADES,CAFERUIS, maître/maîtresse de maisonÇ Moniteur-éducateur/monitriceéducatriceÇ Technicien/technicienne despécialiséeLe Rond-Point européenFormation initiale et continue,l’intervention sociale et familialeÇ Moniteur-éducateur/monitrice-63 bis, boulevard de Brandebourgapprentissage, VAEÇ Assistant/assistante de service socialéducatriceFormation initiale et continue, VAEIUT de Bobigny-Université nord Paris 13L’Illustration1, rue de Chablis93017 Bobigny& 01 48 38 73 724 01 48 38 84 35( as.cs@iutb.univ-paris13.frc www.iut-bobigny.univ-paris13.fr/• PublicÇ Assistant/assistante de service socialAutre formation proposée :DUT carrières socialesFormation initiale94200 Ivry-sur-Seine& 01 46 71 71 714 01 46 71 19 27( info@andesi.asso.frc www.andesi.asso.fr• PrivéÇ CAFDES, CAFERUISAutres formations proposée :préparation à l’entrée en formation dedirecteur d’établissement social, Masterprofessionnel politiques sociales,territoires et stratégies de direction ;encadrement, direction, M1 managementdes organisations sociales (EDMOS)Formation continueVAL-D’OISECentre protestant decommunication et de vie CPCVAntenne du Val d’Oise171, avenue de la Division-Leclerc95880 Enghien& 01 34 27 46 464 01 34 27 46 41( cpcv@cpcvidf.asso.frc www.cpcvidf.asso.fr• Privé, associatif loi 1901Ç Aide médico-psychologiqueÇ Auxiliaire de vie socialeFormation initiale et continue, VAEAutres formations proposées :préparation au concours d’entréeen formations de travail social,maître/maîtresse de maison etsurveillant/surveillante de nuitFormation initiale et continue, VAEGRETA Val de France26, avenue Jacques-AnquetilBP 161795696 Goussainville Cedex& 01 39 33 82 104 01 39 33 82 50( greta.valdefrance.95@ac-versailles.frÇ Auxiliaire de vie socialeFormation continueRépertoire des formations sanitaires et sociales102103


Écoles du travail social75AFPAMX XAPF (Association desparalysées de France) X XAssofacXCentre de formationSaint-Honoré X X Xcesap formationCETEC-AJX XÉcole de l’Archeen FranceXXÉcole de travail socialRabelais X X XÉcole de service socialde la CramifEFPP (École de formationpsycho-pédagogique) X X X XÉcole des parentset éducateursd’Île-de-FranceX X X X XENS (Écolenormale sociale) X XEtsup (École supérieurede travail social) X X X XFMP La SourceFORMADOMX XGRETA Espace CriméeIFEP SantéAide médico-psychologiqueXAuxiliaire de vie socialeTechnicien/Technicienne del’intervention sociale et familialeMoniteur/éducateurMonitrice/éducatriceÉducateur/éducatricede jeunes enfantsÉducateur spécialiséÉducatrice spécialiséeConseiller/conseillèreen économie sociale et familialeAssistant/Assistantede service socialXXPréparation aux concoursde la filière socialeAutres formationsIRTSParis Île-de-France X X X X X X X X X XInstitut de formationen travail social -groupe hospitalier Pitié-SalpétrièreIUT René DescartesParis VInstitut privéRue-Monsieur X X77APFTS 77 (InstitutPierre-Ageorges)GRETA Tertiairenord 77IFRAD / IRTS(Île-de-FranceSite de Melun)XXXXLycée professionnelUruguay X X78ACPPAV (CFA Pharmacie,santé, sanitaire et social)XBuc RessourcesX X X X X XIFSY (Institut de formationsociale des Yvelines)91CFE (Centre de formationde l’Essonne) X X XCentre de formationMarie-AuxiliatriceAide médico-psychologiqueXAuxiliaire de vie socialeTechnicien/Technicienne del’intervention sociale et familialeMoniteur/éducateurMonitrice/éducatriceÉducateur/éducatricede jeunes enfantsÉducateur spécialiséÉducatrice spécialiséeConseiller/conseillèreen économie sociale et familialeAssistant/Assistantede service socialIRFASEX X X X X XXXXPréparation aux concoursde la filière socialeAutres formationsRépertoire des formations sanitaires et sociales104105


Écoles du travail socialAide médico-psychologiqueAuxiliaire de vie socialeTechnicien/Technicienne del’intervention sociale et familialeMoniteur/éducateurMonitrice/éducatriceÉducateur/éducatricede jeunes enfantsÉducateur spécialiséÉducatrice spécialiséeConseiller/conseillèreen économie sociale et familialeAssistant/Assistantede service socialPréparation aux concoursde la filière socialeAutres formationsAide médico-psychologiqueAuxiliaire de vie socialeTechnicien/Technicienne del’intervention sociale et familialeMoniteur/éducateurMonitrice/éducatriceÉducateur/éducatricede jeunes enfantsÉducateur spécialiséÉducatrice spécialiséeConseiller/conseillèreen économie sociale et familialeAssistant/Assistantede service socialPréparation aux concoursde la filière socialeAutres formations921901 FORMATIONX95CPCVX XAssociation InitiativesX X X X X XEPSSX X X X X X XGRETA 92 NordIRTS IFRAD (Paris antennedes Hauts-de-Seine) X X X X XXITSRS / IRTS(site de Montrouge) X X X X X X X XL’HorizonX93CERPEX XGRETA Val de FranceXCFPES (Centre deformation aux professionséducatives et sociales)Centre de formationLouise-Couvé X XIFITS Théodore-SimonXX X XITSRS/IRTS(site de Neuilly-sur-Marne) X X X X X X XIUT Bobigny94Animation 94X XANDESI (Association descadres du social)INFA (Institut national deformation et d’application) X X X X XXXRépertoire des formations sanitaires et sociales106107


Index des métiersLes voies de formationEn France, tout au long de leur vie, les personnes peuvent avoir accès à la formationd’abord au titre de la formation initiale scolaire et universitaire, puis au titre de laformation continue pour les jeunes ou les adultes déjà engagés dans la vie active.1. La formation initiale des jeunesDepuis la loi Jules Ferry du 28 mars 1882, l’instruction est obligatoire. Cette obligations’applique de 6 à 16 ans pour tous les enfants français ou étrangers résidant en France.L’instruction permet l’acquisition des connaissances de base, des éléments deculture générale et, selon les choix de l’enfant, de certaines connaissances professionnelleset techniques.Plusieurs niveaux d’enseignement en formation initiale existent : l’enseignementélémentaire (école primaire), l’enseignement secondaire (collège et lycée), l’apprentissageet l’enseignement supérieur.La formation initiale des jeunes concerne les jeunes sous statut scolaire, les apprentiset les étudiants de certaines écoles professionnelles, notamment celles du secteursanitaire et social.108les voiesd’accèset les aidesà la«Formation1.1 La formation initiale sous statut scolaire ou sous statut étudiantLa formation professionnelle initiale concerne les jeunes qui, à l’issue du collègevoire du lycée, choisissent la filière professionnelle. Ils sont alors dans les sectionsprofessionnelles des lycées professionnels,Témoignagesous statut scolaire.Kévin, 18 ans Aide-soignanten formation initiale en lycéeLa Région a une compétence logistique en« Je suis en formationmatière de construction, de rénovation, d’équipementd’aide-soignant après avoiret de fonctionnement des lycées. Depuispassé un BEP bio-service. 2004, elle est investie de fonctions importantesCe que j’aime, c’est led’accueil, d’hébergement et de restaurationcontact avec les personnes dans les lycées, avec le transfert des personnelset le fait de savoir que l’on techniciens, ouvriers et de service.peut rapidement exercer lemétier puisque la formation Pour plus d’informations :est d’une année, mêmeÇ http://www.iledefrance.frsi mon but n’est pas deÇ Pour savoir ce que fait la Région Île-dem’arrêterlà. J’aimerais, par France pendant les « années lycées » : Le Guidela suite, passer le concours des lycéennes et des lycéens 2008-2009 éditéd’entrée d’infirmier. »par la Région Île-de-France en août 2008.109Répertoire des formations sanitaires et sociales


Les formations1.2 L’apprentissageL’apprentissage fait partie de la formation initiale. Il est une voie performante deformation et d’insertion professionnelles des jeunes. Plus de deux apprentis sur troistrouvent un emploi durable dans les 7 mois suivant l’obtention de leur diplôme.Formation en alternance, l’apprentissage permet aux jeunes âgés de 16 à 25 ans àla fois de préparer un diplôme en centre de formation d’apprentis (CFA) et d’apprendreun métier en entreprise. Dès l’âge de 15 ans, les jeunes peuvent devenir préapprentisen optant pour une classe préparatoire à l’apprentissage et l’année suivante,préparer un CAP ou un BEP en apprentissage.L’apprentissage se fonde sur la signature d’un contrat de travail à durée déterminéesigné avec une entreprise d’accueil publique ou privée (collectivité locale, établissementhospitalier). L’apprenti a le statut de salarié avec les droits et obligations quis’y rapportent : rémunération, couverture sociale, congés payés, retraite. Il n’est pastenu de rester dans l’entreprise d’accueil, une fois sa formation terminée. Les salairesversés aux apprentis sont exonérés d’impôts sur le revenu. Les parents conserventleurs droits aux allocations familiales.Encourager l’apprentissage est l’une des grandes priorités que s’est fixée la RégionÎle-de-France. Des actions qui portent leurs fruits puisqu’à la rentrée 2007-2008,plus de 85 000 jeunes étaient en formation dans les 179 CFA d’Île-de-France. En 2010,ils seront 100 000. L’apprentissage dans ledomaine sanitaire et social connaît le mêmeL’apprentissagedynamisme : avec un effectif en augmentationen Île-de-France,de 28 % cette rentrée, 3 739 jeunes préparantc’est aussi des avantagesdes diplômes allant du BEP-CAP à bac + 5spécifiques pour les apprentis.dans l’une des dix-neuf unités de formationdu secteur.Pour plus d’informations :Tel. 0810.18.18.18 (prix d’unappel local)Ç http://www.iledefrance.fr2. La formation continueLa formation continue peut se définir comme la formation suivie par les jeunessortis du système scolaire depuis plus d’un an ou par les adultes. Elle s’applique auxtravailleurs en activité ou privés d’emploi. Les publics de la formation continue peuventêtre les salariés des secteurs privé et public, les demandeurs d’emploi, lesjeunes de 16 à 26 ans sortis du système scolaire depuis plus d’un an ou inscrits enmission locale ; et les non-salariés : agriculteurs, artisans, travailleurs indépendants,professions libérales, etc.Le Code du travail détermine la liste des actions qui entrent dans les dispositions dela formation professionnelle continue, notamment : les actions de promotion destinéesà permettre d’acquérir une qualification plus élevée ; les actions de conversion, lesactions d’adaptation à l’emploi, le bilan de compétence ou encore les actions permettantla validation des acquis de l’expérience dans le cadre de l’obtention d’undiplôme ou d’un titre professionnel.Les modalités d’accès à la formation continueet des aides à la formation varient en fonction Pour plus d’informations :des statuts des individus et des problèmes Tél. : 0810 18 18 18spécifiques de formation qu’ils peuvent rencontrer.Ç Rechercher un emploi en Île-(prix d’un appel local)de-France : http://emploi.L’État, les collectivités territoriales, les partenairessociaux et les entreprises contribuent,Ç Le Guide de la recherche d’emploiiledefrance.fr/avec leurs spécificités et leurs objectifs propres, en Île-de-France, édité par laaux politiques de formation continue et à leur Région Île-de-France en 2008financement.Ç Le site Internet du Centred’animation et de ressources etd’information sur les formations,chargé de diffuser les offres deformation en Île-de-France :http://www.carif-idf.orgRépertoire des formations sanitaires et sociales110111


Les formationsLa Région Île-de-France propose des dispositifs pour les jeunes et les adultes enformation professionnelle continue dans les filières sanitaire et sociale : le programmerelatif aux diplômes d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture, le programmerelatif aux métiers des services d’aide au domicile des personnes (SADP), et pluslargement le programme régional qualifiant.3. La validation des acquis de l’expérience (VAE)La VAE fait partie de la formation continue. Instaurée par la loi de modernisationsociale du 17 janvier 2002, la VAE permet aux personnes, quels que soient leur âge,leur niveau d’études et leur statut, de faire valider leurs acquis professionnels pourobtenir un diplôme, un titre ou un certificat de validation professionnelle.La demande de validation est soumise à un jury. Celui-ci peut attribuer la totalité dela certification ou une validation partielle. Dans ce cas, le candidat devra suivre uneformation et un contrôle complémentaires.Pour plus d’informations :Ç En savoir plus sur la VAE enÎle-de-France surwww.infovae-idf.comÇ http://ile-de-france.sante.gouv.fr/ : le site Internet de la directionrégionale des Affaires sanitaireset sociales d’Île-de-France.Les aides en fonction des différentes voies d’accèsà la formationLe statut d’une personne en formation est déterminant dans le dispositif d’aide à laformation qui peut lui être accordé. Les filières sanitaire et sociale couvrent tous lesstatuts.Cette rubrique n’a pas vocation à être entièrement exhaustive. D’autres aides peuventvenir en complément des aides à la formation. Pour des renseignements approfondis,nous vous invitons à prendre contact directement avec les organismes mentionnés.1. Élèves, étudiantsBourses de la Région Île-de-France pour les élèves, étudiants en formation initiale sanitaire,de travail social ou de sage-femmeLes Régions attribuent des bourses sur critères sociaux aux élèves, étudiants enformation paramédicale, de travail social ou de sage-femme. Ces bourses concernent23 formations sanctionnées par un diplôme d’État du ministère de la Santé et desTémoignageHéloïse, 20 ansInfirmière en deuxième année« Après l’obtention demon bac, je me suis toutde suite orientée versles études d’infirmière.Je viens de Bretagneet le fait d’avoir la bourserégionale, les indemnitésde stage et une chambreau sein de l’école, m’aideà suivre ma formation entoute sérénité. Bien sûr, jepense qu’il faut être motivépour supporter la pressiondes examens qui sedéroulent tout au longde l’année, et desprofesseurs qui attendentbeaucoup de nous. »Affaires sociales. Les bourses ne peuvent pasêtre attribuées aux formations préparatoiresà l’entrée en formation diplômante.Les conditions à remplir pour faire une demandede bourse sont : être de nationalitéfrançaise ou bénéficier d’un titre de séjourvalide à l’entrée en formation, être inscrit dansun établissement de formation francilien.Aucune condition de lieu de résidence n’estexigée.Les étudiants ont deux mois pour effectuerleur demande de bourse, exclusivement surInternet.Ces bourses sont attribuées en fonction desressources des familles, sous réserve de nebénéficier d’aucune autre aide à la formation.Répertoire des formations sanitaires et sociales112113


Les formationsElles sont versées mensuellement durantl’année scolaire et sont conditionnées aurespect de l’assiduité de l’élève ou del’étudiant. Pour les formations de plus d’unan, l’étudiant doit renouveler sa demandede bourse chaque année.Les étudiants boursiers en formation sanitairePour toute information :Le service des formationssanitaires et socialesde la Région Île-de-FranceTél. : 01 58 85 73 84.Ç http://fss.iledefrance.frÇ fss@iledefrance.frou sociale ont également droit auTick’art : pour seulement 15 €, 8 entrées pour aller au cinéma, au théâtre, assisterà des concerts, des expositions… et un chèque livres d’une valeur de 8 €.Bourses des lycéesLes élèves de seconde, première, terminale préparant un bac de l’enseignementprofessionnel, les élèves de BEP, de CAP, ainsi que les élèves des classes préparatoiresà l’apprentissage et les élèves des sections professionnelles, notamment pourPour plusd’informations :Contacter : le chef del’établissement scolairefréquenté ou l’inspectionacadémiqueC Rectorat de l’académiede Paris47, rue des Écoles75230 Paris Cedex 05Tel : 01 40 46 22 11www.ac-paris.frC Rectorat de l’académiede Créteil (Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne,Val-de-Marne)Ç Seine-et-Marne [77]Cité administrativePré-Chamblain77010 Melun CedexTél. : 01 64 41 32 32www.ac-creteil.fr/ia77/Ç Seine-Saint-Denis [93]Quartier Pablo Picasso -immeuble 3, avenue PaulVaillant Couturier93008 BobignyTél. : 01 41 60 50 00www.ac-creteil.fr/ia93/Ç Val-de-Marne [94]68-70, avenue duGénéral-de-Gaulle,94011 Créteil CedexTél. : 01 45 17 60 00www.ac-creteil.fr/ia94/C Rectorat de l’académiede Versailles (Essonne,Hauts-de-Seine, Vald’Oise,Yvelines)Ç Essonne [91]Boulevard de France91012 Évry CedexTél. : 01 69 47 84 84www.ia91.ac-versailles.fr/Ç Hauts-de-Seine [92]Centre administratifdépartementalAvenue Irène-et-Frédéric-Joliot-Curie92013 Nanterre CedexTél. : 01 40 97 34 34www.ia92.ac-versailles.fr/Ç Val-d’Oise [95]Immeuble Le Président -Chaussée Jules-César95525 Cergy-PontoiseCedexTél. : 01 30 75 57 57www.ac-versailles.fr/ia95Ç Yvelines [78]Centre commercialParly II, 78154 LeChesnay CedexTél. : 01 39 23 60 00www.ac-versailles.fr/ia78les formations d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture, peuvent effectuer unedemande de bourse nationale d’étude en lycée.Cette bourse est accordée par l’État aux familles ne pouvant assurer seules les fraisde scolarité de leurs enfants selon les ressources des familles.La bourse est accordée pour la durée de la scolarité. Elle est versée trimestriellement.Bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieurLes étudiants de moins de 28 ans, titulaires du baccalauréat ou d’un titre équivalent,suivant à temps plein une formation de l’enseignement supérieur, peuvent prétendreà une bourse sur critères sociaux. Ces bourses sont gérées par le centre régionaldes œuvres universitaires (Crous) de l’académie de référence, sur la base d’un dossiersocial étudiant (DSE) complété par l’étudiante.La bourse est attribuée en fonction des revenus du foyer fiscal de référence, dunombre d’enfants à charge et de l’éloignement du lieu d’études.Le même dossier social étudiante (DSE) sert également à effectuer une demande delogement en résidence universitaire.Pour plus d’informations :Contacter le servicedes bourses du CrousÇ Crous de l’académie de Paris39, avenue Georges-Bernanos75231 Paris Cedex 05Tél. : 01 40 51 36 00www.crous-paris.fr/Ç Crous de l’académie de Créteil70, avenue du Général-de-Gaulle94010 Créteil CedexTél. : 01 45 17 06 60www.crous-creteil.fr/Ç Crous de l’académiede Versailles145 bis, boulevard de la Reine78000 Versailles CedexTél. : 00 33 (0)1 39 24 52 00www.crous-versailles.fr/index.htmRépertoire des formations sanitaires et sociales114115


Les formationsAutres aides des collectivités territorialesCertains départements ou certaines communes peuvent attribuer des bourses pourdes actions de formation spécifiques assorties ou non d’une obligation de service.De même, les départements accordent des aides financières aux jeunes de moins de26 ans rencontrant des difficultés financières et bénéficiaires de minima sociaux, ou dansle cadre d’un projet d’insertion. La demande s’effectue auprès des services du départementou auprès d’un référent d’une unité d’action sociale ou de mission locale.Les départements versent également d’autres aides ponctuelles, notamment endirection des apprentis.Pour plusÇ Département deÇ Département ded’informations : l’Essonne (91)Seine-Saint-Denis (93)Contacter les services Conseil général de Hôtel du départementdépartementaux l’Essonne93006 Bobigny CedexÇ Ville de ParisBoulevard de France Tél. : 01 43 93 93 93Tél. : 39 7591012 Évry Cedex www.seine-saint-denis.frwww.paris.frTél. : 01 60 91 91 91Ç Département duÇ Département de www.essonne.frVal-de-Marne (94)Seine-et-Marne (77)Ç Département des Immeuble La PyramideHôtel du Département Hauts-de-Seine (92) 80, avenue du Généralde-GaulleRue des Saints-Pères Conseil général des77010 MelunHauts-de-Seine94009 CréteilTél. : 01 64 14 73 10 2-16, boulevard Soufflot Tél. : 39 94www.seine-et-marne.fr 92015 Nanterre Cedex www.cg94.frÇ DépartementTél. : 01 47 29 30 31Ç Départementdes Yvelines (78) http://entreprises-emploi. du Val-d’Oise (95)Hôtel du département hauts-de-seine.net Hôtel du Département2, place André-Mignot2, avenue du Parc78012 Versailles95032 Cergy-PontoiseTél. : 01 39 07 78 78Tél. : 01 34 25 30 30www.yvelines.frwww.valdoise.frAllocations d’études de certains établissementsou collectivitésCertains établissements de formationadossés notamment à un centre hospitalier,ou certaines collectivités territoriales(communes, départements) qui recrutentelles-mêmes des professionnels de santéPour toute information :Contacter directement votreorganisme de formation, votremairie ou votre département(coordonnées ci-dessus).et du travail social, prévoient des allocationsd’études. Lorsqu’elles sont assorties d’uneembauche, celles-ci prennent la forme d’un contrat de prérecrutement valable lesdernières années de formation. L’engagement à servir au terme des études est d’unedurée qui correspond, dans la plupart des cas, à celle du financement.TémoignageSMarie, 21 ans BP préparatriceSéverine, 18 ans BEP carrièresen pharmacie en première année sanitaires et sociales en deuxième année« J’ai toujours aimé le monde « L’alternance est la voie demédical mais je ne suis pas formation qui me convient.faite pour les études longues. Je Ça m’a réconciliée avec l’école.prépare donc un brevetJe voulais travailler aux côtésprofessionnel de préparatrice des enfants et le fait d’êtreen pharmacie en apprentissage, la moitié du temps dans lece qui me permet d’allier la monde du travail me permetthéorie et la pratique. Grâce de constater que c’està cette voie, on a le métier vraiment ce que je veuxen main ; c’est un plus pour faire. On voit en quoi consistetrouver du travail, d’autant le métier au quotidien.plus qu’il n’y a pas de chômage Au début, c’est un peu difficiledans ce secteur. Tous les mois de trouver une organisationje perçois un salaire, et je peux qui permet de concilier travailainsi avoir mon indépendance. en entreprise et travailÀ tous ceux qui veulent suivre scolaire. Mais il suffit justeune formation par la voie de de prendre le rythme. L’annéel’apprentissage, je conseille prochaine, je passerai led’avoir de l’autodiscipline car concours d’entrée d’auxiliaireen rentrant d’une journée de de puéricultrice et jetravail, il faut enchaîner avec les continuerais à exercertravaux des cours théoriques. » dans une crèche. »Répertoire des formations sanitaires et sociales116117


Les formations2. ApprentisPour toute information :L’apprentissage en Île-de-France, outre le Tel. 0810.18.18.18 (prix d’unsalaire versé par l’employeur, c’est aussi appel local).des avantages spécifiques pour les apprentis.La Région leur verse un forfait annuelÇ Répertoire des CFA édité par laÇ www.iledefrance.frde 75 à 350 € prenant en charge les frais Région Île-de-France en marsde restauration, transport, hébergement, 2009.achat de livres, documentations et équipementsprofessionnels. Les apprentis ont également droit au Tick’art (pour seulement15 €, 5 entrées pour aller au cinéma, au théâtre, assister à des concerts, desexpositions… et un ticket livre d’une valeur de 8 €). La Région accompagne égalementla mobilité internationale des apprentis. En 2007, près de 4 000 d’entre eux ont pu,grâce aux aides régionales, acquérir une expérience à l’étranger. Des plus qui fontde l’apprentissage francilien une voie d’épanouissement et de réussite.3. Demandeurs d’emploiLes demandeurs d’emploi peuvent suivre une formation rémunérée sous certainesconditions au regard de leur situation personnelle, de leur âge et de leur activité antérieure.Contactez votre agence locale pour l’emploi (Ale) ou votre mission localeDans le cadre d’actions de formationfinancées par la Région Île-de-France Pour toute informationLa Région Île-de-France consacre 75 % Le centre d’animation, de ressourcesde ses crédits de formation professionnellecontinue à la formation des de-Île-de-France (Carif) a pour missionet d’information sur les formations enmandeurs d’emploi. Différents dispositifsd’aides existent en fonction de la conventionnée existante en Île-de-de diffuser l’offre de formationsituation personnelle du stagiaire et de France. Il est possible de consulter lesla formation suivie. On peut citer : stages de formation, la descriptione Sur un nombre limité de places, la des programmes, ainsi que lesprise en charge des frais de formation coordonnées des organismes deet de rémunération des stagiaires en formation.formation d’aide-soignant ou d’auxiliairede puériculture.Ç http://emploi.iledefrance.fr/ : le guideÇ www.carif-idf.orge Le chéquier qualifiant est destiné aux pratique en ligne de la Région Île-dedemandeursd’emploi de 16 à 25 ans France pour faciliter la recherchesuivis par les missions locales ainsi d’emploiqu’aux demandeurs d’emploi de plus Tél. : 0810 18 18 18 (prix d’un appellocal)de 26 ans suivis par l’ANPE ou l’Agence pour l’emploi des cadres (Apec). Cette aideindividuelle de 3 500 € maximum est valable pour des formations non financées parles programmes régionaux.e Le financement des formations aux métiers des services d’aide au domicile despersonnes (SADP).e Les formations de courte durée en atelier de pédagogie personnalisée (APP), portantsur des contenus de culture générale et d’apprentissages technologiques debase. Certains ateliers pédagogiques personnalisés proposent ainsi des préparationsaux concours d’entrée dans les écoles d’aide-soignant/aide-soignante, d’auxiliairede puériculture ou d’infirmier.TémoignageThierry, 35 ans Infirmier en troisième année« Après mes débuts sur le marché du travail dans le secteurcommercial, j’ai ressenti un besoin de changement, une enviede donner un sens à ma vie professionnelle. J’ai choisi de suivrela formation d’infirmier pour satisfaire mon désir de contactet établir une vraie relation avec des personnes.Étant demandeur d’emploi, j’ai suivi la formation en soinsinfirmiers en bénéficiant de la rémunération des stagiairesde la formation continue. Comme pour tout apprentissage d’unmétier, la formation d’infirmier nécessite de dégager du tempsen dehors des heures de cours afin d’acquérir la connaissancenécessaire au suivi des patients. Les stages sont égalementorganisés pour apporter du concret.La confrontation à des situations difficiles, à la maladie, génèredu stress et une certaine pression mais le travail en équipeconstitue un véritable soutien. Grâce aux stages, je développemon relationnel avec les patients en apprenant à connaître leurvie, leurs douleurs, leurs besoins.C’est en observant ces personnes et en prenant consciencede leurs attentes que j’ai souhaité me spécialiser dans laréadaptation fonctionnelle auprès de personnes accidentéesou handicapées physiques en hôpital public.Si j’avais de conseils à donner aux personnes qui ont le désirde suivre la formation, ce serait de s’assurer de sa disponibilitépendant la formation qui demande un investissement personnelimportant. »Répertoire des formations sanitaires et sociales118119


Les formationse Le chéquier VAE qui permet de financer l’accompagnement au volet 3, module obligatoirede formation concernant les diplômes relevant du ministère de la Santé.Contactez la Région Île-de-France au 0810 18 18 18 (prix d’appel local)Ou votre agence locale pour l’emploi (ALE), ou votre mission localeDans le cadre de contrats de travail particuliers prévoyant des actions de formationLe contrat de professionnalisationLe contrat de professionnalisation est un contrat de travail assorti d’une période deformation obligatoire. Il s’adresse à des jeunes de 16 à 25 ans sans qualification et àdes personnes de 26 ans et plus, pour lesquelles un parcours de professionnalisationparaît nécessaire pour favoriser leur retour vers l’emploi.Ce contrat est valable uniquement dans les entreprises du secteur privé, dans lesassociations et dans les entreprises de travail temporaire. Il est d’une durée de 6 à12 mois, qui peut être allongée jusqu’à 24 mois sous certaines conditions. La loiimpose une rémunération minimale, calculée en pourcentage du SMIC, variableselon l’âge et le cas échéant, le niveau de qualification du bénéficiaire.Dans le cadre d’actions de formation financées par le régime d’assurance chômageSelon la situation personnelle au regard de l’indemnisation du chômage, un demandeurd’emploi a la possibilité de suivre une formation rémunérée par l’Assedic.Dans ce cas, le ou la stagiaire peut prétendre à l’allocation d’aide au retour à l’emploiformation (Aref) et aux aides à la formation (remboursement en tout ou partie desfrais de formation, de dossier, d’inscription, de transport, de repas et d’hébergement).Le stagiaire bénéficie de la même protection sociale que celle durant la période dechômage.Contactez votre agence locale pour l’emploi (ALE)Ç Le site Internet du pôle Emploi : www.anpe.frLe Contrat initiative emploi (CIE)Le CIE s’adresse aux personnes sans emploi, inscrites ou non à l’ANPE, rencontrantdes difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi.Les personnes embauchées en CIE peuvent bénéficier d’une formation liée à l’activitéde l’entreprise, d’une durée comprise entre 200 et 400 heures, dispensée pendant letemps de travail par un organisme de formation. Cette formation ouvre droit, pourl’employeur, à une aide forfaitaire de l’État, variable en fonction des publics recrutés.Seuls les employeurs du secteur marchand, à l’exclusion des particuliers employeurs,peuvent embaucher en CIE.Contactez votre agence locale pour l’emploi (ALE), votre mission locale.Répertoire des formations sanitaires et sociales120121


Les formations4. SalariésAu cours de leur vie professionnelle, lessalariés peuvent suivre des actions deformation.Pour toute information :Contacter :L’employeur ou la direction dupersonnel de son entrepriseDans le cadre du plan de formation de l’entrepriseLe plan de formation est accessible à tout salarié quels que soient la taille, la structurede l’entreprise et son contrat de travail. Il relève de la seule initiative de l’employeur,qui est tout de même tenu de respecter certaines obligations.Le plan de formation n’est pas obligatoire. L’employeur a pour obligation de formerles salariés pour leur permettre de s’adapter à l’évolution de leur emploi.Pour touteTél. : 01 53 82 82 32 39, boulevard Bourdoninformation :www.anfh.asso.fr 75004 ParisContacterÇ Unifaf (Organisme Tél. : 01 45 49 66 00L’employeur ou la paritaire agréé pour www.formahp.frdirection du personnel de gérer les fondsÇ Uniformationl’entreprise ou de la de la formation(Organisme paritairecollectivitéprofessionnelle continue agréé de l’économieÇ Fongecif Île-de-France des entreprises de la sociale)Fonds de gestion branche sanitaire, Paris centredu congé individuel médico-sociale et 1, rue de Cîteauxde formation desociale, secteur privé 75012 Parisl’Île-de-Franceà but non lucratif) Tél. : 0820 205 2062 ter, boulevard Saint- Île-de-Francewww.uniformation.frMartin11, rue Carrier BelleuseÇ L’OPCA PL75498 Paris Cedex 10 75015 ParisOrganisme paritaireTél. : 01 44 10 58 58 Tél. : 01 44 38 58 00 collecteur agréé deswww.fongecif-idf.fr www.unifaf.frprofessions libéralesÇ Délégation Île-de-Ç Formahp (Organisme Tél. : 01 46 39 38 37France de l’ANFH paritaire agréé pour www.opcapl.com(Organisme paritaire de gérer les fonds de lala fonction publique formationhospitalière)professionnelle continue38-40, rue Eugène- des établissementsOudinéprivés hospitaliers et75013 Parismédico-sociaux)Dans le cadre du droit individuel à la formationLe droit individuel à la formation (DIF) permet aux salariés disposant d’une certaineancienneté dans l’entreprise de bénéficier d’actions de formation professionnellerémunérées ou indemnisées. Ces actionspeuvent être effectuées en dehors du tempsTémoignagede travail ou durant celui-ci. La durée desNacera, 33 ansdroits acquis au titre du DIF est de 20 heuresInfirmière en troisième annéepar an.« J’étais technicienne de Tout salarié en poste depuis plus d’un an danslaboratoire et j’ai toujours une entreprise a un droit individuel à la formationde 20 heures par an. Le choix de l’actionvoulu être infirmière.Mon employeur finance de formation est arrêté par accord écrit duma formation. C’est un salarié et de l’employeur, en tenant compte desplus pour moi car je suis priorités définies par convention ou accordrémunérée tout encollectif de branche ou d’entreprise, à défaut,pouvant évoluer surpar accord interprofessionnel.le plan professionnel.Lorsque les actions de formation sont effectuéesdurant le temps de travail, le bénéfi-Au début, l’apprentissagefut difficile car j’ai passé ciaire du DIF conserve sa rémunération.mon bac il y a dix ansLorsque la formation se déroule hors du tempset il a fallu me replonger de travail, le salarié bénéficie du versementdans les études etpar l’employeur d’une allocation de formation,retrouver un rythmeégale à 50 % de la rémunération nette deintense. Mais les stages référence du salarié. Les frais de formationm’ont immergé dans le sont à la charge de l’employeur.milieu de la profession etm’ont permis de constater Dans le cadre de congés individuelsque le métier d’infirmière Le congé individuel de formation (CIF) ou lerépond à mes attentes. congé de formation professionnelle (CFP),Ils m’ont donné l’envie de accordés sous certaines conditions, permettentau salarié ou à l’agent, à son initiativetravailler en gériatrie, caraux côtés des personnes personnelle, de suivre l’action de formationâgées, je peux bénéficier de son choix.de leur sagesse et de leur Pendant la durée de la formation, le contratexpérience. De plus, je suis de travail n’est pas rompu mais suspendu.consciente du réel besoindans cette spécialitécar les gens vivent de plusen plus longtemps. »Répertoire des formations sanitaires et sociales122123


Les formationsLe stagiaire est rémunéré pendant toute la durée du stage si celui-ci ne dépasse pasun an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel. Au-delà, le stagiaire doit vérifierauprès de son organisme paritaire agréé pour le financement du congé individuel deformation (Fongecif, Unifaf, ANFH…) comment il peut obtenir une prise en charge.Les frais de stage (inscription, hébergement ou transport) peuvent être assumés, entotalité ou en partie, par l’employeur ou par l’organisme collecteur.Il existe des conditions particulières concernant le bénéfice du congé individuel deformation pour les salariés en contrat à durée déterminée (CDD) et pour les travailleurstemporaires.Pour les agents des fonctions publiques d’État, hospitalière et territoriale, la loin° 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique a modifié ledroit applicable en matière de formation.Cette loi leur reconnaît un droit à la formation professionnelle tout au long de la vie.Elle institue un droit individuel à la formation et des périodes de professionnalisation.Deux nouveaux congés sont créés : le congé pour validation des acquis de l’expérienceet le congé pour bilan de compétences.Attention ! À l’exception de cas très précis, une démission enlève les droits à l’indemnisationde l’assurance chômage et pose de sérieuses difficultés à trouver un financementpour une formation.Pour toute information :Contacter :Ç votre agence locale pourl’emploi (ALE)Ç Agefiph Île-de-France192, avenue Aristide-Briand9226 Bagneux CedexTél. : 01 46 11 01 55www.agefiph.frLes Maisons départementales despersonnes handicapées (MDPH)offrent dans chaque départementun accès unifié aux droits et prestationsprévus pour les personneshandicapées.Pour trouver la MDPH la plusproche de chez vous, rendez-voussur le site Internet du ministère duTravail, des Relations sociales etde la Solidarité :www.handicap.gouv.frPour toute information :ContacterÇ La délégation régionale ANTÎle-de-France162, rue du Faubourg-Saint-Denis – Immeuble J75010 ParisTél. : 01 44 61 77 77www.ant.frSans oublier…Les personnes handicapéesLes personnes handicapées ont accès àl’ensemble des actions de formation, dites« de droit commun », destinées à l’ensembledes salariés et des demandeurs d’emploi(par exemple : dans le cadre du plande formation, d’un congé individuel deformation, d’une période de professionnalisation).Les personnes qui bénéficient de la qualitéde travailleur handicapé peuventégalement accéder à des actions de formationet bénéficier de dispositions spécifiques,notamment en matière de rémunération.Pour bénéficier de ces actions, la qualitéde travailleur handicapé doit être reconnuepar la Commission des droits et de l’autonomiedes personnes handicapées (CDAPH,ex. Cotorep : Commission technique d’orientationet de reclassement professionnel)Les personnes originaires des Territoiresd’outre-merL’Agence nationale des travailleurs d’outremer(ANT) est chargée d’accompagner lamobilité géographique des stagiairesd’outre-mer à travers la construction d’unparcours de formation professionnelle.Répertoire des formations sanitaires et sociales124125


Les formationsL’entrée en formation et les aides pour y accéderSi je veux préparer…Un diplôme d’état dans les formations paramédicales,de sage-femme, et de travail socialJe suis élève ou étudiant,je fais ma formationsous statut scolaireou universitaireJe suis étudiant dans unInstitut de formationfinancé par la RégionJe suis apprenti,je fais ma formationen apprentissageJe suis demandeurd’emploiJe suis salariéQui prenden chargele coût de laformation ?L’Éducation nationaleou l’UniversitéLa Région pour la majoritédes formations en sachantque certaines écolesfacturent des fraispédagogiques aux étudiants(participation à descolloques, frais debibliothèque, etc.)L’employeur et/ou la RégionLa Régionou Les ASSÉDICou Le demandeur d’emploiL’employeur oul’OPCA* si laformation est àl’initiative del’employeur avecvotre accordLorsque laformation està votre initiative,l’OPCA* oul’OPACIF** pourla gestion des fondsconsacrés au congéindividuel deformation (CIF)L’OPCA*, lorsquevous êtes en contrataidéPuis-jebénéficierd’une aideou d’unerémunérationpendant maformation ?Ç Les bourses de l’État(pour les formations suiviesen lycée ou en université)Ç Les bourses de la Régionpour les formations sanitaireset sociales* OPCA = Organisme paritaire collecteur agréé. Dans les secteurs sanitaire et social ontrouve : UNIFAF, ANFH, UNIFORMATION, FORMAHP, fonds de formation des professionnelslibéraux.Ç L’apprenti reçoit un salairevariable selon son âge etson année de scolaritéÇ Les aides des conseils généraux qui le plus souvent sont soumises à l’obligation de travailler 2Ç Les contrats de prérecrutement des établissements hospitaliers, également soumis à l’obligaÇ OUI, par la Régiondans le cadre des dispositifsde formation financéspar la RégionÇ OU par les ASSÉDICou 3 ans dans le département.tion d’y travailler 2 ou 3 ans.Ç L’employeurcontinue àrémunérer lesalarié dans lecadre du plan deformation del’entrepriseÇ Oui, dans le cadredu congé individuelde formation (CIF),maintien de tout oupartie du salaireÇ Oui, souscertaines conditions,dans le cadred’embauchesen contrats aidés :contrat deprofessionnalisation,contrat initiativeemploi (CIE), etc.L’employeur verseun salaire** OPACIF = Organisme paritaire collecteur agréé pour la gestion du congé individuel deformation. Le plus connu est le FONGECIF. À noter que certains OPCA sont agréés pourla gestion des fonds consacrés au CIFRépertoire des formations sanitaires et sociales126127


glossaireAAgefipH. Association de gestion du fondspour l’insertion des personnes handicapées.Ale. Agence locale pour l’emploi.Alternance. Formation associant selonune progression méthodique et une pédagogieparticulière des enseignementsgénéraux et technologiques par l’exerciced’une activité professionnelle sur le lieude travail.ANPE. Agence nationale pour l’emploi.AP-HP : Assistance publique des hôpitauxde Paris.Are. Allocation de retour à l’emploi.ARH. Agence régionale d’hospitalisation.Les ARH ont pour missions de définir etmettre en œuvre la politique régionale del’offre de soins hospitaliers, d’analyser etde coordonner l’activité des établissementsde santé, de déterminer leurs ressourcesà travers la campagne budgétaire et decontrôler leur fonctionnement.AssÉdic. Assurance chômage.CCafdes. Certificat d’aptitude aux fonctionsde direction d’établissement ou de serviced’intervention sociale.Caferuis. Certificat d’aptitude auxfonctions d’encadrement et de responsabled’unité d’intervention sociale.Cafme. Certificat d’aptitude aux fonctionsde moniteur-éducateur.Carif. Centre d’animation de ressourceset d’information sur les formations : Gipfinancé par l’État et le Conseil régionald’Île-de-France.CFA. Centre de formation d’apprentisChirurgien orthopédiste ou « orthopédiste». Médecin spécialisé ayantacquis une compétence spécifique àl’entretien de toutes les composantes del’appareil locomoteur : les os, les articulations,les ligaments, les tendons, lesmuscles, la colonne vertébrale.Cif. Congé individuel de formation : droitd’absence, accordé sous certaines conditions,permettant au salarié de suivre uneaction de formation choisie librement.Contrat d’apprentissage : Contrat detravail de type particulier par lequel unemployeur s’engage, outre le versementd’un salaire, à assurer à un jeune travailleurune formation professionnelle méthodiqueet complète dispensée pour partie enentreprise et pour partie en centre deformation d’apprentis.Contrat de professionnalisation.Le contrat de professionnalisation permetau salarié de suivre une formation pourobtenir une qualification professionnelle.Cripp. Centre régional d’information surles professions paramédicales (Île-de-France).Crous. Centre régional des œuvresuniversitaires et scolaires.Répertoire des formations sanitaires et sociales128129


GlossaireDDEAMP. Diplôme d’État d’aide médicopsychologique.DEAP. Diplôme d’État d’auxiliaire depuériculture.DEAS. Diplôme d’État d’aide-soignant.DEAVS. Diplôme d’État d’auxiliaire de viesociale.DECSF. Diplôme d’État de conseiller enéconomie sociale et familiale.DEEJE. Diplôme d’État d’éducateur dejeunes enfants.DEES. Diplôme d’État d’éducateur spécialisé.DEIS. Diplôme d’État d’ingénieriesocialeDEMER. Diplôme d’État de manipulateurd’électroradiologie médicale.DESF. Diplôme d’État de sage-femme.Detab. Diplôme d’État de techniciend’analyses biomédicales.Detisf. Diplôme d’État de technicien del’intervention sociale et familiale.Dif. Droit individuel de formation.DIPLÔME. Document écrit établissant desdroits. Il émane d’une autorité compétente,sous le contrôle de l’État. Il conditionnel’accès à certaines professions età certaines formations ou concours. Ilreconnaît au titulaire un niveau de capacitévérifié. Les termes « diplôme nationaux» et « diplôme d’État » s’appliquentexclusivement à des certifications ministérielles.DSTS. Diplôme supérieur de travail social.Drass. Direction régionale des affairessanitaires et sociales. La Drass assureavec les Ddass (directions départementalesdes affaires sanitaires et sociales)la mise en œuvre des politiques nationales,la définition et l’animation des actionsrégionales et départementales dans lesdomaines sanitaire, médico-social etsocial.DTS IMRT. Diplôme de technicien supérieuren imagerie médicale et radiologie thérapeutique.FFongecif : Fonds de gestion du congéindividuel de formation interprofessionnel :organisme paritaire régional et interprofessionnelgéré par les organisationsreprésentatives des employeurs et dessalariés ; sa vocation est de financer lecongé individuel de formation et le congébilan de compétences pour les salariésdes entreprises du secteur privé.GGériatrie. La gériatrie s’intéresse à lasanté des personnes âgées. Elle est unedes composantes de la gérontologie, quiétudie le vieillissement dans toutes sesdimensions : sociale, économique, démographique,psychologique, culturelle,médicale et autres.Greta. Groupement d’établissementspublics locaux d’enseignement qui fédèrentleurs ressources humaines et matériellespour organiser des actions deformation continue pour adultes (collèges,lycées d’enseignement général et technologique,lycées professionnels).H - LIade. Infirmier anesthésiste diplôméd’État.Ibode. Infirmier de bloc opératoire diplôméd’État.Ide. Infirmier diplômé d’État.Ifas. Institut de formation d’aide-soignant.Ifsi. Institut de formation en soinsinfirmiers.IRTS. Institut régional du travail social.MMission locale. Espace d’accueil,d’information et d’orientation permettantaux jeunes de moins de 26 ans, à la recherched’un emploi ou d’une formation,de bénéficier dans un même lieu, del’ensemble des services adaptés à sesbesoins.NNéonatologie. Partie de la médecinequi s’intéresse au nouveau-né.Neurologie. Partie de la médecine quiétudie l’ensemble du système nerveux,en particulier le cerveau.Niveaux de formation. Les niveauxde formation correspondent à une positiondans une nomenclature liée au diplômeou à la formation.Niveau 1. Sortie avec un diplôme supérieurà une maîtrise universitaire.Niveau 2. Sortie avec un diplôme correspondantà une licence ou maîtrise universitaire.Niveau 3. Sortie avec un diplôme correspondantbac +2 (BTS, DUT, DEUG…).Niveau 4. Sortie des classes correspondantà un BP, un BT, un bac professionnelou un bac technologique ou abandon descolarisation post-bac avant d’atteindrele niveau 3.Niveau 5. Sortie des classes correspondantau CAP, BEP, CFPA 1 er degré…Niveau 5 BIS. Sortie des classes de 3 e ,des classes de CAP ou de BEP.Niveau 6. Sortie des classes de 1 er cycledu second degré, des formations préprofessionnellesen un an CPA.Répertoire des formations sanitaires et sociales130131


GlossaireOqualifiés dans les domaines médical,paramédical, social et psychologique. Leservice PMI est chargé d’assurer la pro-Onisep. Office national d’information surtection sanitaire de la famille et de l’enfant. Illes enseignements et les professions.est responsable de l’organisation deOpacif. Organisme paritaire collecteurl’agrément des assistants maternels etagréé gestionnaire du congé individuel defamiliaux et de leurs formations. Il aformation.également pour mission de contrôler lesOPCA. Organisme paritaire collecteurétablissements de la petite enfance.agréé pour les fonds de formation profes-Pôle emploi. Interlocuteur unique nésionnelle.le 5 janvier 2009 de la fusion de l’Anpe etde l’Assedic.PPRDFP. Plan régional de développementdes formations professionnelles (desjeunes et des adultes).RemerciementsL’Agence régionale d’hospitalisation d’Île-de-France (ARH)La Direction régionale des affaires sociales et de la santé d’Île-de-France (DRASS)Passerelle. Allègement ou dispensede modules de formation dans le cadrede certifications dans les mêmes domai-SLe Centre régional pour l’information sur les professions paramédicales (CRIPP)nes de formation.Patientèle. Ensemble des patients d’unSCUIO. Service commun universitairepersonnel soignant.PCEM1. Première année du premier cycledes études médicales.Pédiatrie. Partie de la médecine quiétudie le développement psychomoteur etphysiologique normal de l’enfant, ainsi queles maladies infantiles, de la naissance àla période où il devient adulte. C’est lamédecine des enfants, l’enfant étant définien droit comme tout sujet âgé de moinsde 18 ans (article 1 er de la Convention desdroits de l’enfant). La néonatologie faitpartie de la pédiatrie.PMI. Protection maternelle et infantile, laPMI est un service géré par le Conseilgénéral. Ce service est dirigé par unmédecin et comprend des personnelsd’information et d’orientation.VVAE. Validation des acquis de l’expérience.Crédits photographiques : Page 1 : Jean-Luc Cormier/Le bar Floréal.photographie. Page 2 : Région Îlede-France.Page 6 : Olivier Pasquiers/Le bar Floréal.photographie. Page 52, 104 : Hervé Dez/Le bar Floréal.photographie.Répertoire des formations sanitaires et sociales132III


Région Île-de-France - Unité Communication - Mars 2009 - Conception : Rampazzo & Associés - Impression : IMEConseil régional d’Île-de-FranceDirection du développement social,de la santé et de la démocratie régionale115, rue du Bac - 75007 ParisTél. : 01 53 85 53 85 / www.iledefrance.frCe document a été réalisé sur du papier 100% PEFCissu de forêts gérées durablement.

More magazines by this user
Similar magazines