Site de l'Ambassade - Ambassade de France au Kenya

ambafrance.ke.org

Site de l'Ambassade - Ambassade de France au Kenya

Site de l’Ambassade: www.ambafrance-ke.orgSeptembre-Octobre 2009, n°43Le mot de l’AmbassadriceEn ce mois de septembre, je tiens à voussouhaiter à tous une très bonne rentrée,après une coupure estivale qui, je l’espère,a été agréable et reposante. Je tiens toutparticulièrement à souhaiter la bienvenueà tous les nouveaux arrivants qui vontdécouvrir leur nouveau pays d’adoptionet qui viennent renouveler et enrichirnotre communauté française. Dans cenuméro, outre l’actualité de la France auKenya, vous découvrirez des informationsconsulaires, des conseils pratiques et desidées de sortie qui, je l’espère, faciliterontvotre installation au Kenya.Bonne rentrée à tous !Elisabeth Barbier,Ambassadrice de France au Kenya14 juillet à la Résidence de FranceA l’occasion de la Fête nationale, l’Ambassadrice de France au Kenya, Elisabeth Barbier,et son époux, ont accueilli leurs invités lors d’une réception dans les jardins de la Résidencede France, le mardi 14 juillet 2009.Le soleil était au rendez-vous et les invités étaient venus particulièrement nombreux cetteannée.L’Ambassadrice de France a remis les insignes d’officier de l’Ordre National du Mériteà Monsieur Michael SMEWING, Consul honoraire à Mombasa, et élevé le président duComité de l’Alliance française de Mombasa, Monsieur Mohammed RAMAZANI,au rang de chevalier de l’Ordre national du Merite.Un groupe kenyan, Haba na haba, du bidonville de Mathare, et une « fanfare » de jeunesFrançais, Globe Note (voir en dernière page de ce magazine, « les Français du mois »),ont assuré l’ambiance musicale et rencontré un vif succès.1


DANS LE RETROTournoi Tusker Safari Sevens : la France en force !Deux équipes françaises étaient présentes à Nairobi pour participer au Tournoi « Tusker SafariSevens » qui a eu lieu du 19 au 21 juin dernier. Les Bleus Sevens et l’équipe de l’Universitéde Grenoble de rugby à 7 étaient en effet venus défendre les couleurs de la France à cetournoi qui est l’un des deux plus importants tournois « Sevens » du monde hors circuit IRB(International Rugby Board).L’Ambassadrice Elisabeth Barbier a reçu les deux équipes à la résidence de France. Tous lesjoueurs ainsi que l’encadrement des équipes ont apprécié l’accueil que leur avaient réservé lesKenyans et la communauté française.Après le tournoi, les joueurs desBleus Sevens ont eu un aperçu desbeautés du Kenya, lors d’un Safari àNakuru. Ceux de Grenoble ont eu laL’équipe de l’université de Grenobleet les enfants de Kibera, à Sadili Oval.L’Ambassadrice de France et les « BleusSevens » à la Résidence de France.chance de visiter le parc de Samburu. Tous comptent bien revenir l’annéeprochaine pour essayer de remporter le trophée qui est resté cette annéeencore en terre kenyane.Lors de son séjour au Kenya, l’équipe de rugby à 7 de l’Université de Grenoble,championne de France universitaire de rugby à 15 et vice-championne derugby à 7, a également participé à un match amical de « touch rugby » avecles enfants de Kibera, à Sadili Oval. Suite à cette rencontre sportive, lesjoueurs ont offert des ballons de rugby aux enfants ainsi que des vêtementset chaussures de sport. Le centre sportif Sadili Oval, situé dans la banlieue deNairobi, utilise le sport pour améliorer la santé, l’éducation, l’environnementet les compétences des enfants défavorisés de Kibera.Visite de l’Ambassadriceau Millenium Village de DertuLes 5 et 6 juillet dernier,l’Ambassadrice de France,accompagnée de l’équipedu Service de Coopérationet d’Action Culturelle del’Ambassade, a visité le Villagedu Millénaire de Dertu, à100 Km au nord de Garissa.Il existe dix « Villages duMillénaire » en Afrique sub-saharienne, dont deux au Kenya. Le principe estsimple : combiner les politiques d’éducation, de santé, de genre, d’environnementet d’énergie pour tenter d’atteindre, d’ici 2015, les objectifs du millénairepour le développement. Le projet de Dertu a commencé en décembre 2006et déjà le changement est palpable : le village de 6 000 habitants, pastoralet isolé, est désormais équipé d’une clinique, de nouvelles facilités scolaires(dont une école mobile, qui suit les populations pastorales), le commerces’y est développé, la population dispose d’un meilleur accès à l’eauautantde progrès que l’Ambassadrice a eu l’occasion de constater durant sa visite.Depuis le 10 juillet dernier, l’Ambassade de France est partenaire de cettegrande aventure. A travers le Fonds Social de Développement, le village deDertu sera alimenté en énergie solaire. Ainsi, les accouchements à la cliniquene devront plus se faire à la lumière d’une torche, les conditions de travail des539 élèves seront améliorées, le commerce pourra se développer, les habitantspourront s’ouvrir au monde grâce à Internet… En somme, ce projet aideraDertu a atteindre tous les objectifs du millénaire pour le développement.L’alimentation en énergie solaire n’est pourtant que la première phase d’unprojet plus ambitieux, évalué à 177 000 €, en partie financé par l’Ambassade.3


CULTURESpotlight on Kenyan Music 2009Concert de musique kenyane afro-fusion tous les mois.Vendredi 11 septembre et 9 octobre à 19h,Jardins de l’Alliance Française - Entrée gratuite.Après les concerts de juin, juillet et août qui ont ravi les fans de la musique afrofusionkenyane, les deux prochaines représentations mettront à l’honneur desartistes dont la musique est ancrée dans diverses traditions musicales du pays.Ces concerts contribueront à promouvoir le meilleur des artistes de Spotlightà l’image de Teto Tutuma, George Mutinda ou encore Suzanna Owiyo.Littérature sur scène - Jukwaani festival17 - 20 septembre. vendredi : 16h, 18h30 & 20h ; samedi etdimanche : 13h, 16h, 18h30 et 20h. Entrée gratuite. AllianceFrançaise et Goethe-Institut.En 2006, grâce au fonds francoallemandcréé à l’occasion du40ème anniversaire du Traité del’Elysée par les ministères françaiset allemand des Affaires étrangèrespour l’organisation de projetsculturels en pays tiers, l’Alliancefrançaise et l’Institut Goethe avaientprésenté « Contemporary Art inKenya », un concours suivi d’uneexposition d’œuvres sélectionnéespar un jury. Cette année encore,grâce au fonds franco-allemand,les deux institutions unissent leurs efforts pour présenter un festivalde « littérature sur scène ». Jukwaani aspire à mettre en scène les mots,qu’ils soient écrits, oraux, mimés, chantés ou dansés.Des représentations oscillant entre des formes dramatiquesconventionnelles, telles que le théâtre, la narration, la récitationde poésie, et des formes d’expression très contemporainestelles que le rap, le hip-hop et le slam, mettront en évidencel’évolution de l’art des mots au fil de siècles riches en traditionset expérimentations.L’Alliance française invite Guy Lenoir, pour mettre en scène lapièce Uzinduzi (Vernissage), une oeuvre de Vaclav Havel traduiteen langue swahilie par Alena Rettova et Abdilatif Abdalla.Uzinduzi raconte comment les gens qui sont dépourvus du droitd’exprimer leurs opinions politiques et de vivre en liberté, onttendance à se refermer sur leur cercle familial et recourent àl’accumulation de biens matériels, perdant ainsi de leur identitéet de leurs valeurs humaines.The African fashion fair 2009Du 22 au 30 septembre, Alliance Française de Nairobi.Défilés de mode : vendredi 25 et samedi 26 Sept. à 18h30. Entrée : 400 Ksh.Une initiative de Lucy Rao de Rialto Fashions, la deuxième édition du African Fashion Fair continuerade promouvoir une mode africaine simple, élégante, belle, mystérieuse et sans contrainte. A traversdéfilés, expositions, ateliers et séminaires, les stylistes les plus établis partageront leur expertise avecceux qui doivent encore faire leurs preuves, encourageant créativité et professionnalisme, fixant desnormes de qualité et un cachet africain unique. ‘Stitch on site’ (‘couture sur place’) permettra auxvisiteurs de choisir un tissu et un style et de faire couper et coudre le vêtement sur place avant lafin de la journée.4


CULTUREDanse Contemporaine - Compagnie ZahrbatVendredi 23 octobre à 19h au Kenya National Theatre. Entrée : 300 Ksh.Chorégraphe et interprète exceptionnel tant artistiquement qu’humainement,Brahim Bouchelaghem, cevirtuose du hip hop, est entournée avec sa compagnie,Zahrbat, dans la région(Afrique de l’Est, AfriqueAustrale, Océan Indien) avecle soutien de CulturesFrance. L’oeuvre de Brahim tire sa substance d’expériencespersonnelles marquantes. ‘El Firak’ est inspiré par une visite en Palestine. C’estun travail sur l’absurdité de la condition humaine, sur des familles que le conflitet le caractère arbitraire des décisions politiques déchirent. L’autre chorégraphie,Zahbat, qui l’a conduit dans son pays d’origine, l’Algérie, est un hommage trèspuissant à son père, joueur de poker invétéré.Concert – BabuVendredi 16 octobre à 19h,Jardins de l’Alliance Française, Entrée : 300 Ksh.Le “Young Artist Awards” a été lancé en 1981 par le National Arts Festivald’Afrique du Sud. L’objectif est de reconnaître des artistes sud-africainsémergents et relativement jeunes qui ont montré un talent hors du commun dansleur entreprise artistique. Grâce au groupe Standard Bank, et son homologuelocal, CfC Stanbic Bank, sponsor de ce prix, les amateurs kenyans de jazz aurontune occasion unique de voir le percussionniste Kesivan Naidoo, vainqueur en2009 du prix « Young Artist for Jazz », se produire avec son groupe Babu (RezaKhota-guitare, Shane Cooper-guitare basse et Ronan Skillen – tabla, percussion etdidgeridoo). Babu allie la complexité et la vibrance du jazz avec cette pratique del’improvisation qui fait depuis longtemps partie de la musique classique indienne.Utilisant aussi bien Ragas et Talas que des rythmes de jazz et des harmonies, Babucrée un dialogue mélodique qui ravit immanquablement le public.Lire en Fête 2009Du 13 au 16 oct - Alliance Française de Nairobi - Entrée gratuite.Cette année encore, l’Alliance française de Nairobi mettra à l’honneur le Livre et la Lectureà travers une série d’activités interactives, destinées aux écoles secondaires kenyanesenseignant le français.A cette occasion, l’Alliance française lancera les premières « Rencontres Littéraires » enfrançais. Le mercredi 14 octobre de 17h30 à 19h30 à la médiathèque, Christian Martinez,professeur de lettres, animera une discussion autour d’un extrait des Rêves de mon père deBarack Obama. L’extrait sera disponbile à la médiathèque de l’Alliance française, au BureauLinguistique ou en ligne sur le site de l’Association kenyane des Professeurs de Français(www.katf.org) à partir du 16 septembre. Ces « Rencontres Littéraires » permettront auxprofesseurs de français et aux étudiants en français de niveau avancé de pratiquer la languede Molière avec d’autres francophones.Un programme détaillé sera disponible à la mi-septembre.5


ACTUALITES DU CONSULATBrèves du consulatCopie intégrale d’acte de naissance : ce document vous sera demandé pour toute demande de Cartenationale d’Identité Sécurisée ou de passeport biométrique. Les actes de naissance originaux sont conservésà la mairie ou au consulat du lieu de naissance. Vous pouvez à tout moment y obtenir une copie de l’acted’état civil.- La naissance a eu lieu au Kenya : vous pouvez obtenir une copie intégrale de votre acte de naissanceauprès du service des Français.- La naissance a eu lieu dans un autre pays : adressez votre demande au Service Central d’Etat Civil à Nantes ou sur www.pastel.diplomatie.gouv.fr/dali.- La naissance a eu lieu en France ou dans les territoires d’outre-mer : adressez votre demande à la mairie du lieu de naissance surwww.actes-etat-civil.fr.Bourses Scolaires, deuxième commission des Bourses pour l’année scolaire 2009/2010 : les familles qui se sont installées au Kenyaaprès la première commission des Bourses en avril dernier ou dont la situation familiale a changé depuis cette date, peuvent déposerune demande de bourses scolaires pour leur enfant et retirer le dossier de demande auprès du lycée Denis Diderot ou du serviceconsulaire de l’Ambassade de France. Seuls sont concernés les enfants de nationalité française, inscrits au Registre des FrançaisEtablis Hors de France (ancienne “immatriculation”), âgés de 3 ans minimum, résidant dans la circonscription consulaire et scolarisésau lycée Denis Diderot. Les droits à bourses scolaires sont calculés sur la base de tous les revenus de la famille, quelque soit leurnature.Prise en charge de la seconde, première et terminale : les familles qui se sont installées au Kenya après la première commission desbourses scolaires en avril dernier, et dont l’enfant est scolarisé en classe de seconde, première ou terminale au lycée Denis Diderot,ont la possibilité de déposer une demande de prise en charge.Pour plus d’informations concernant les bourses scolaires et les prises en charge, adressez-vous au service consulaire (CarolineMantovani : (020) 277 8000). Ces dossiers devront être remis à l’accueil du lycée Denis Diderot, avant le 25 septembre 2009.Ambassade de FranceMouvements au sein des services françaisArrivée de :Colonel Pierre AUGUSTIN, officier coopérantBenjamin BALESTRIERE, attaché au service informatique et des télécommunications, en remplacement de Jérôme GRATIENSéverine FOGEL-VERTON, attaché de coopération auprès du SCAC, en remplacement de Cyrille LE DEAUTMarc KIEHL, comptable, en remplacement de Lionel RUELLANStéphane LAROCHE, garde de sécurité, en remplacement de Bruno DELANGHEJean-Christophe MARCHAL, responsable du service informatique et des télécommunications, en remplacement de RolandBLANCHARDNathalie MISSEBOUKPO, assistante au service de coopération et d’action culturelle, en remplacement de Lorys GRATIENIngrid PANTALL, Consule Adjointe, en remplacement de Nathalie SOIRATDépart de Hélène PLICH, chef de secteur auprès de la mission économiqueAgence Française de développementArrivée de Hugo PIERREL, chargé de mission, en remplacement de Christophe BARATAlliance FrançaiseArrivée de Solenne HUTEAU, directrice adjointe, en remplacement de ChristianRANDRIANAMPIZAFY6


LA VIE DES ASSOCIATIONSVisite au Musée du trainNairobi AccueilCafé-rencontre : vendredi 11septembre de 9h30 à 12h dans le jardin de France Laafia-Mérour - Dik Dik Gardens,Kileleswha (plan sur demande à flaafia@yahoo.fr ).Nairobi Accueil est une association apolitique, non confessionnelle, animée par desbénévoles, dont le but est d’accueillir, d’aider les francophones de toutes origines et defaciliter l’acclimatation des familles récemment arrivées à Nairobi. Nairobi Accueil estmembre de la FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et Francophonesà l’Etranger).Nous proposons un café mensuel, desrencontres, sorties et soirées. La cotisationannuelle est de 1700 kshs par famille(septembre 2009-septembre 2010).L’association Nairobi Accueil est heureusede vous inviter aux premiers évènementsde septembre :Tour de ville spécial nouveaux : jeudi 17 septembre de 9h à 13h.Un petit tour de ville en bus qui permettra aux nouveaux de mieux se repérer dans Nairobi. Départ à 9h du lycée français Denis Diderot.Inscription au Café-rencontre du 11 septembre ou par téléphone auprès de France (0737 114 571) ou Raluca (0736 707 707).Soirée accueil : samedi 26 septembre.A partir de 19h30, dans le jardin de France Laafia-Mérour à Kileleshwa (plan surdemande). L’occasion pour les anciens et nouveaux francophones de Nairobi de faireconnaissance.Principe : chacun apporte un plat sucré ou salé et une bouteille de vin si vous enbuvez.Inscription au Café-rencontre du 11 septembre ou par téléphone auprès de France(07 37 114 571) ou Raluca (07 36 707 707).Promenade au parc national de Hell’s GateNotre nouveau bureau est composé de :France Laafia-Merour, Présidente (0737 114 571)Catherine Vergain, Vice-Présidente (0715 819 462)Raluca Ratiu, Secrétaire (0736 707 707)Brigitte Bouchereau, Secrétaire adjointe (0729 496 689)Kristell Reynier, Trésorière (07 33 6771 32)Café-rencontreRAPPEL : SECURITEL’ambassade de France souhaite réitérer à la Communauté française ses conseils de vigilance en cette périodeparticulièrement difficile pour le Kenya. Le service consulaire a été informé de plusieurs faits de vols etd’agressions impliquant des ressortissants européens aux mois de juin, juillet et août.Nous vous invitons à relire nos conseils en matière de sécurité sur notre site internet www.ambafrance-ke.org(Présence française > les Français au Kenya > Sécurité) et à vous procurer notre manuel de sécurité, édition2008 auprès du service consulaire.Nous vous rappelons que cette ambassade dispose d’un numéro de téléphone portable que vous pouvezcontacter 24h/24 et 7 jours/7 en cas d’urgence : 0733 682 231. Nous vous invitons à conserver ce numéro detéléphone sur vous en toute circonstance.7


LES FRANCAIS DU MOISGlobe Note : La Fanfare awayImaginer faire un tour du monde en fanfare, la trompette sous le bras, accompagné de sescamarades, à la rencontre des populations, plus particulièrement des enfants. C’est le merveilleuxprojet que 10 élèves-ingénieurs de l’école Centrale de Lille viennent de réaliser. Tous désireuxde partager leur passion de la musique et de la transmettre, ces musiciens amateurs s’étaientfixés deux objectifs : animer des ateliers d’éveil musical auprès d’enfants défavorisés et favoriserl’échange culturel au travers de la musique. Ne restait plus qu’à trouver les financements et lesorganismes d’accueil. Après un an de préparation en France, c’est dans 8 associations d’aide àl’enfance qu’ils poseront leurs bagages afin de faire résonner leurs cuivres.Ainsi, des hauts plateaux désertiques de l’Himalaya en Inde au site historique du Machu Picchuau Pérou en passant par les bords du Lac Victoria au Kenya, le délire musical de la fanfareGlobe Note a retenti sur 3 continents différents, dans 9 pays (Brésil, Argentine, Bolivie, Pérou,Cambodge, Thaïlande, Inde, Kenya, Tanzanie).Si vous les reconnaissez, c’est que vous étiez surement présent à la réception du 14 juillet à laRésidence de France ou les Globe Note, de passage au Kenya, ont offert une version bien à euxde la Marseillaise. Vous avez aussi pu les croiser lors d’un concert à l’Alliance française de Nairobiou bien encore sur les plages de Diani où les fanfarons ont pu répéter avant d’entrer en studio. Eneffet, ils préparent un album qui rend hommage aux contrées qu’ils ont traversées. Pour chaque pays, un morceau a été conçu jonglantainsi avec différents styles de musique : Tango, Cumbia et Rock Thaï... ça promet ! Au total, ce sont 20 morceaux qui ont été créésdurant le voyage au gré des rencontres, des influences et des envies.« On fait de la musique sociale. L’avantage d’une fanfare de cuivre, c’est que nous n’avons pas besoin d’amplification, nous pouvons ainsi apporter la musiqueaux gens et jouer n’importe où, salle, stade, rue, marché, et sur le bord des routes », explique la joyeuse bande.Leur voyage de 9 mois est rempli d’anecdotes, de moments drôles et de belles galères. Ils ont ainsi pu jouer lors de l’anniversaire deBouddha à Leh en Inde devant 6 000 personnes, ainsi qu’en Bolivie lors du Référendum sur la nouvelle constitution où ils ont étéaccueillis comme des stars. Ils ont même joué à 5602 m d’altitude !!!De retour en France, des souvenirs plein la tête, ils souhaitent passer le flambeau de Globe Note à une autre fanfare afin de perpétuercette expérience de vie exceptionnelle. Pour eux, c’est le retour aux études en dernière année de Master à l’école Centrale sauf pourNicolas, le tromboniste, qui repart au Brésil pour profiter encore un peu des rythmes endiablés de Rio…Comme quoi, le vent des instruments peut porter loin.Plus d’infos sur : http://www.globenote.orgPole Pole Express, une publication de l’Ambassade de France au Kenya, 500 exemplaires gratuits.Rédaction en chef : Renaud Ferrand, Elodie Maury. Merci à tous ceux qui ont participé à ce numéro : P. Bertrand, G. & I. Diener, M.Jouanneau, F. Laafia-Merour, R. Langlois, C. Mantovani, R. Nicolas, P. Wesolek.8

More magazines by this user
Similar magazines