'La communion de l'Église mondiale' - Mennonite World Conference

mwc.cmm.org

'La communion de l'Église mondiale' - Mennonite World Conference

Non par la vue, mais par la foiDan Nighswander et Yvonne Snider-NighswanderNous nous sommes réveillés avantque ne sonne le réveil,conscients que le jour desélections était finalement arrivé.Qu’allait-il se passer ?Les habitants de la maison où nouslogions s’interrogeaient avec anxiété surce qu’était la meilleure décision, en cejour dit ‘Jour des Élections’ : Ne pasparticiper ? Voter blanc ? Rendre lebulletin inutilisable ? Personne n’avaitde certitude.Nos hôtes se rendirent tôt auxbureaux de vote pour éviter les longuesfiles d’attente, mais ils furent surpris den’en pas trouver. Ils entrèrentdirectement et furent parmi les premiersà voter. Leurs doigts marqués de rougeprouvaient qu’ils avaient voté. C’étaitdéjà un soulagement, car des rumeursconcernant des intimidations circulaientpartout. Aussi, en définitive, il ne sepassa rien de particulier cette journée-làdans notre voisinage, mais nous avionsdécidé de ne pas sortir.Ce vendredi, jour des élections, tousles commerces étaient fermés, etbeaucoup ne pensaient pas rouvrir avantlundi, à cause de l’incertitudeconcernant les conséquences du vote.Les écoles avaient reçu l’ordre defermer, et les élèves du pensionnat de lamission Frères en Christ (BICC)avaient dû retourner chez eux, nesachant quand ils pourraient revenir. Entemps normal, leur transport étaitorganisé, mais la pénurie d’essence,l’inflation et l’incertitude politiqueavaient rendu très difficile touteorganisation. En outre, chaque familledevait fournir aux élèves une grandequantité de nourriture, ce qui était unproblème majeur pour les parents. Lespensionnaires purent finalementretourner à l’école le lundi ou le mardisuivant.Nous savions que ce jour d’électionétait aussi le second jour de prière et dejeûne, initié par la ConférenceMennonite Mondiale. Cela signifiait,que partout dans le monde, on priaitpour le Zimbabwe et pour nous. Ainsiqu’il est d’usage ici en temps d’épreuve,tous les membres de la maisonnée seLa CMM a envoyé Dan Nighswander et Yvonne Snider-Nighswander auZimbabwe deux semaines en juin 2008, pendant la période chaude desélections présidentielles. Les Nighswander travaillent en Afrique du Suddans le cadre de Mennonite Church Canada Witness. La CMM leur ademandé d’exercer un ministère de diacres auprès des membres de l’Église Frèresen Christ (BIC) au Zimbabwe pour encourager et soutenir les responsables deséglises pendant ces jours d’angoisse. Les Nighswanders s’étaient déjà rendus auZimbabwe neuf mois auparavant avec la délégation koinonia.Bien qu’apparemment Morgan Tsvangirai ai remporté les élections du 29mars, le gouvernement du président Robert Mugabe déclara que les candidatsétaient en ballottage et appela un second tour. Morgan Tsvangirai décida alors deretirer sa candidature, arguant de violence à l’encontre des partisans de l’opposition,laissant Robert Mugabe seul candidat. Le gouvernement n’annula pas pourautant le second tour, ce qui ajouta à l’angoisse et à l’incertitude des derniersjours de juin, pendant lesquels les Nighwander étaient au Zimbabwe.retrouvaient à 4 heures du matin pourprier — une bonne habitude.Nous avons attendu toute la journéede voir les informations à la télévisionpour savoir ce qui s’était passé.Malheureusement, l’électricité futcoupée 15 minutes avant la fermeturedes bureaux de vote Elle ne revint quejuste après les informations diffusées parl’Afrique du Sud. Plus tard dans lasoirée, pour prouver que les votantsavaient été nombreux, la chaîne detélévision du Zimbabwe diffusa unancien document ... Une personne,décédée depuis plusieurs années, futreconnue !La journée des élections fut le pointd’orgue des deux semaines passéesdans ce pays en tant que diacres.Nous étions envoyés par la CMM pourêtre aux côtés de nos frères et sœurs duZimbabwe, en cette période qui auraitpu être dangereuse. Il nous étaitdemandé d’ “incarner la solidarité de lacommunauté mondiale, et de la CMM,avec l’Église BIC [et] d’encourager ceuxqui traversent des épreuves.”Pendant ces deux semaines, nousavons eu des conversations formelles etinformelles avec des responsablesd’églises, des pasteurs et leurs épouses,d’anciens missionnaires et des membresde la communauté. Nous participâmesaux cultes, aux études bibliques, auxanniversaires et à d’autres réunions defamille. Nous sommes restés en contactavec la CMM par courriel pourl’informer de ce qui se passait.Et nous avons beaucoup appris.La grande préoccupation de laplupart des gens est plutôt d’ordreéconomique que politique. Bien qu’ilsoit impossible de décrire correctementla situation économique du Zimbabwe,voici quelques impressions :C’est à la porte des banques que nous2 courrier / courier / correo

More magazines by this user
Similar magazines