Téléchargez ici le rapport annuel 2012 - Terre des Hommes Suisse

terredeshommessuisse.ch

Téléchargez ici le rapport annuel 2012 - Terre des Hommes Suisse

34666789101112141415151617181920212223EditoTerre des Hommes SuisseRapport d’activitésActions au SudPromouvoir et défendre les droits de l’enfantLutter contre le travail des enfantsFavoriser l’accès à une éducation adaptée et de qualitéContribuer à la mise en œuvre des droits des femmesRenforcer une économie durable en milieu rural et urbainAide humanitaire et réhabilitationProgrammes par axes d’engagementActions en SuisseEduquer au développement solidaire et aux droits de l’enfantActivités d’informationManifestationsEquipe Terre des Hommes SuisseS’engager bénévolementRapport financierBilans comparés 2012 – 2011Comptes d’exploitationRépartitions des chargesAnnexe aux comptes annuelsRévisionSommaireRapport annuel 2012 / Terre des Hommes SuisseMerci de votre confiance !Impressum© Rapport annuel 2012Terre des Hommes Suisse(section romande)Coordination et rédactionSouad von Allmen • Hélène StadelmannOnt également collaboré à cette brochureSylvie Dugeay • Tanja Guggenbühl • Angelika HaessigJacqueline Haller • Marc Joly • Anne-Céline MachetFrédéric Monnerat • Jean-Luc PittetSophie Recordon • Christophe RoduitMise en pagePatricia ArmadaCoordonnéeswww.terredeshommessuisse.chsecretariat@terredeshommessuisse.chChemin Frank-Thomas 311223 Cologny – GenèveTél : +41 (0) 22 736 36 36Fax : +41 (0) 22 736 15 10Compte postal12-12176-2Comptes bancairesCrédit Suisse 1211 Genève 70BIC : CRESCHZZ80ACHF IBAN : CH56 0483 5036 4896 2102 2EUR IBAN : CH77 0483 5036 4896 2200 2USD IBAN : CH34 0483 5036 4896 2200 0Le Crédit Lyonnais F – 01220 Divonne-les-BainsBIC : CRLYFRPPFR53 3000 2027 3900 0047 0994 L 48ImpressionPapier FSC avec encres « vertes »Tirage 1000 exemplairesCrédits photos Terre des Hommes SuisseCouverture Inde, Christiane Bruttin • p. 3 Burkina Faso, Souad von Allmenp. 6 Bolivie, Laurence Froidevaux • p. 7 Inde, Christiane Bruttinp. 8 Sénégal, Christiane Bruttin • p. 9 Colombie, Sophie Recordonp. 10 Pérou, Tanja Guggenbühl • p. 11 Haïti, Souad von Allmenp. 14 Suisse, Patricia Armada • p. 15 Suisse, Fabienne de Bruinp. 18 Inde, Christiane Bruttin • p. 23 Burkina Faso, Souad von AllmenDos de couverture Inde, Christiane Bruttin


3Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012L’année 2012 a été principalement marquée par un processus de réflexion et d’échanges au sein denotre association, stimulé par l’élaboration du nouveau Programme général d’activités 2013-2016réalisé dans le cadre de notre partenariat avec la Direction du développement et de la coopérationen Suisse et la Fédération genevoise de coopération. Résultats : les domaines d’action prioritairesde Terre des Hommes Suisse en faveur des enfants sont précisés : lutte contre toute forme deviolence et les pires formes de travail, promotion des droits à l’alimentation et à l’éducation. Avecen plus, dans tous nos projets, une attention particulière pour l’équité de genre et la participationcitoyenne, en particulier des jeunes.Pour gagner en efficience et en cohérence, l’ensemble de nos activités sont réalisées selonde grands principes d’actions stratégiques : approche globale, prévention, autonomie, durabilitééconomique, écologique et sociale; mais aussi innovation, collaboration avec différents acteurset mise en réseaux, au Sud comme en Suisse. Avec un magnifique résultat en 2012 : grâce àla forte mobilisation des ONG suisses (une pétition soutenue par plus de 200 000 signatures),la Suisse a décidé d’augmenter à 0,5 % de son revenu national brut son soutien financier àl’aide internationale. Autre concrétisation de cette stratégie : nos programmes globaux, quiallient soutien de partenaires au Sud et sensibilisation-action en Suisse, et mettent enévidence l’interrelation Nord-Sud. Pour exemple le programme « Robin des Watts » qui permet,grâce au travail de sensibilisation et aux économies d’énergie réalisées dans les écoles de larégion genevoise, d’améliorer les conditions d’enseignement dans les Andes péruvienneset, dès 2013, boliviennes. Autant d’importants défis pour ces prochaines années.À toutes et tous, un tout grand merci de votre précieux soutien !Sylvie Dugeay co-présidenteRolf Hauri co-présidentJean-Luc Pittet secrétaire généralEditoNouveaux et importants défis


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 4Terre des Hommes SuissePrésentation généraleL’associationOrganisation non gouvernementale indépendante et reconnue d’utilité publique, Terre des Hommes Suisse est une association sansappartenance politique ni religieuse. Fondée en 1960, elle siège à Genève pour la Suisse romande et le Tessin et s’engage depuisplus de 50 ans pour l’enfance et un développement solidaire. Dans cette perspective, Terre des Hommes Suisse soutient plus d’unecinquantaine de programmes dans 11 pays du Sud. Menés en partenariat avec des organisations locales, ces programmes permettentaux populations défavorisées de mieux défendre leurs droits et de couvrir leurs besoins essentiels, plus particulièrement ceux desenfants. Dans 9 pays, Terre des Hommes Suisse dispose de coordinations nationales qui représentent l’association auprès des instancesgouvernementales et offrent un appui aux partenaires pour le suivi des programmes.Pour que l’action de Terre des Hommes Suisse dans les pays du Sud prenne tout son sens, il est indispensable d’agir sur les causesde la marginalisation des populations du Sud, et notamment sur les effets de la mondialisation de l’économie. C’est pourquoi Terre desHommes Suisse développe également en Suisse une éducation à la solidarité auprès des enfants et des jeunes, afin de promouvoir unesociété qui encourage le développement durable et le commerce équitable.Ses objectifsLa construction d’un monde plus juste et plus humain dans lequel l’enfant a un avenir meilleur dépend de l’engagement de la sociétécivile, partout dans le monde, et de sa capacité à s’organiser. Par les valeurs qu’elle défend et les activités qu’elle développe au Nord etau Sud, Terre des Hommes Suisse, comme de nombreuses ONG, a un rôle particulier à jouer dans ce réseau mondial de la solidarité.Pour développer un savoir-faire et des compétences qui permettent d’améliorer la qualité de son travail, Terre des Hommes Suisse achoisi de concentrer son action sur 6 axes :1. Promouvoir et défendre les droits de l’enfant.2. Lutter contre le travail des enfants.3. Favoriser l’accès à une éducation adaptée et de qualité.4. Contribuer à la mise en œuvre des droits des femmes.5. Renforcer une économie durable en milieu rural et urbain.6. Eduquer au développement solidaire et aux droits de l’enfant.


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 6Promouvoir et défendre les droits de l’enfantActions au SudEn renforçant les capacités des partenaires à intervenirauprès des populations défavorisées, Terre des HommesSuisse plaide en faveur d’une meilleure application dudroit national et participe à l’élaboration d’un cadre socialet juridique prenant en compte les intérêts des enfants.Rapportd’activitésEn Bolivie, l’exode rural est un phénomène croissant qui touchedirectement les enfants et adolescents. Les familles généralementnombreuses, à faible revenu, migrent dans les quartiers périphériquesdéfavorisés des villes. Le plus souvent confrontés à l’absence du pèreet aux violences familiales, les enfants sont contraints de travailleren dehors des horaires scolaires pour compléter le revenu familial. Ilsœuvrent dans des conditions d’hygiène et de santé précaires, exposésau risque de devenir des enfants des rues en marge de la société. Dansla ville de Sucre, plus de 2000 enfants travaillent notamment commevendeurs ambulants, cireurs de chaussures ou artistes de rue !En 2012, le centre éducatif Nanta, partenaire de Terre des HommesSuisse, a accueilli des centaines d’enfants pour leur offrir une prise encharge médicale, un renforcement scolaire, un repas à la cantine ouencore un logement d’urgence. Des activités éducatives dans la rue ontpermis d’identifier et d’accompagner environ 300 enfants travailleurs ensituation à risque sur leur lieu de travail : ateliers de dessin et de peinture,artisanat, natation, musique autres activités récréatives nécessaires pour leurdéveloppement physique et psychologique.


7Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012Au Mali, nombre de jeunes filles quittent leur village afin d’aller travailler dans les grandes villes et récolter suffisammentd’argent pour l’achat de leur trousseau, ouvrant la voie d’un prochain mariage. Malheureusement, ce passage en villebouleverse souvent leur vie : exploitation, violence, isolement, viols ou grossesses non-désirées.En 2012, un partenariat a été initié avec l’Apsef afin de fournir un soutien adapté à une cinquantaine de jeunes filles.Dans les villages d’origine, il s’agit d’informer les autorités, la communauté, les parents et les jeunes. Des alternativesà l’exode rural sont explorées afin d’assurer un maintien à l’école ou le lancement d’activités génératrices de revenu.Dans la capitale Bamako, par le biais d’associations d’aides familiales, un travail est réalisé autour de la participationdes enfants à leur protection, ainsi qu’une sensibilisation dans les structures d’accueil ou auprès des familles-patrons.En Inde, dans la ville de Gwalior, le partenaire Center for integrated development (Cid) se spécialise dans lalutte contre l’exploitation des enfants au travail. Une scolarisation de base est octroyée dans neuf centresqui accueillent plus de 300 enfants – chiffonniers, tisserands de tapis dans le cadre familial ou encore quiaccompagnent leur famille dans des carrières de pierre. Les communautés sont sensibilisées à la nécessitéd’envoyer leurs enfants à l’école tandis que des alternatives économiques sont proposées notamment auxfemmes à travers des groupes d’entraide.En 2012, une école officielle a été ouverte proche des carrières de pierre, qui accueille dorénavant lesenfants des familles installées durablement dans la région. Un centre de Cid fonctionne toujours pour lesenfants de familles migrantes. Les ressources dégagées sont allouées vers d’autres secteurs de travail,comme la protection d’enfants employés dans les gargottes.L’exploitation sexuelle et la domesticité font partie des pires atteintesportées aux droits fondamentaux de l’enfant. Pour que le travail des enfantsne soit plus une nécessité, Terre des Hommes Suisse aide les femmes,principal soutien de famille, à générer des revenus complémentaires.Lutter contre le travail des enfantsActions au Sud


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 8Favoriser l’accès à une éducation adaptée et de qualitéActions au SudAucun droit civil, politique, économique et social ne peut êtreexercé sans éducation. Droit fondamental, l’éducation estindispensable pour sortir de la marginalisation et de la pauvreté.Au Brésil, au fin fond de la forêt amazonienne, les Yanomami vivent en communautéssemi-nomades. Très peu d’entre eux maîtrisent le portugais et encore moins les conceptsdes « Blancs ». Mais la grande forêt est aujourd’hui l’objet de convoitises : exploitations desressources naturelles et minières, mises en chantier de barrages géants, défrichage intensif.Secoya est l’une des rares organisations actives sur ce terrain. Depuis vingt ans, elle luttepour la défense de leurs droits, notamment dans le domaine de l’éducation différenciée.En 2012, 17 professeurs Yanomami ont complété leur formation et 6 aspirants les ontrejoints. Pas moins de 485 élèves habitant dans 8 villages isolés le long des rivières Marauiaet Demini, ont bénéficié de cours selon un programme bilingue entièrement adapté à leurmode de vie. Par ailleurs, un travail ardu d’information se poursuit auprès des institutionspubliques chargées de l’éducation indigène, et l’une d’elles a pour la première fois participéfinancièrement à la formation des professeurs.Au Sénégal, en banlieue de Dakar, de nombreux jeunes se retrouvent déscolarisés du fait de l’insuffisancede l’offre éducative et des difficultés de la vie. Terre des Hommes Suisse travaille en partenariatavec AlphaDev pour la mise en œuvre d’un projet très innovant qui lie alphabétisation des jeuneset formation professionnelle assurée directement au sein d’ateliers et entreprises de la commune.En 2012, ce projet en phase pilote permet à 40 jeunes d’être alphabétisés et formés dans quatrefilières : coiffure-couture, menuiserie, restauration, mécanique auto. Une formation unique et dequalité qui devrait permettre une prochaine immersion dans le monde du travail.


9Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012En Colombie, l’égalité hommes-femmes est loin d’être atteinte.Le phénomène trouve son explication dans le comportement dedomination des hommes que des normes culturelles justifient encoreà présent. Depuis sa création dans les années 70, l’associationFundac œuvre pour la promotion de la femme en permettant ànombre d’entre elles d’accéder à une éducation de base puis àune formation plus spécialisée d’éducatrice de la petite enfance.Un programme pédagogique de haute qualité intègre des étudessur le genre qui permettent de comprendre et surtout de faireévoluer les normes culturelles d’éducation en vigueur.En 2012, la gestion de la petite enfance, assurée jusqu’alorspar les organisations communautaires, a été transférée auSecrétariat à l’Education. Cette décision gouvernementaleimplique que les 250 éducatrices formées par Fundac doiventpasser un concours, prérequis obligatoire pour poursuivre leuractivité en étant réengagées par l’Etat. Terre des HommesSuisse termine ainsi son soutien à Fundac à fin 2013. Unretrait planifié avec des mesures de renforcement etd’accompagnement du partenaire.Renforcer lele économique et social des femmesa des conséquences directes et positives sur lesdroits des enfants, mais aussi sur l’exode rural,principale cause de désintégration de la famille.Contribuer à la mise en œuvre des droits des femmesActions au Sud


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 10Renforcer une économie durable en milieu rural et urbainActions au SudAider les familles à générer un revenu afin qu’elles assurent dignementles besoins essentiels de leurs enfants, notamment leur alimentation.Au Burkina Faso, Terre des Hommes Suisse soutient un projet de sécurité alimentaire dansla Province du Boulkiemdé. Trois organisations de la société civile se sont regroupées pourrépondre aux causes de la malnutrition chronique dans des villages où, en collaboration avecl’Aide Humanitaire Suisse, du lait en poudre est déjà fourni aux enfants accueillis dans les centresde nutrition.En 2012, plus de 600 familles ont bénéficié d’un soutien dans 25 villages. Des conseils techniquessont prodigués en agrobiologie qui permettent de mieux faire face à la rareté des pluies tout enpréservant des terres pour la petite agriculture familiale. Les femmes sont organisées afin de mener àbien des activités économiques qui génèrent des revenus complémentaires. Enfin une sensibilisation à lanutrition et l’utilisation de produits locaux assure une amélioration durable de l’alimentation des enfants.Dans les Andes péruviennes, la Coopérative de la Vallée du Cunas, située à 4000 m d’altitude, améliorele niveau de vie de 200 familles paysannes et freine l’exode rural. La coopérative dispense des formationset des appuis techniques aux agriculteurs, et offre un accès aux micro-crédits. Elle appuie également lacommercialisation de produits traditionnels andins pour contribuer à la diversification des revenus familiaux.En 2012, 260 crédits ont été accordés, en particulier pour l’achat de semences et le démarrage demicro-entreprises. Une convention de collaboration avec les autorités locales a permis de former tous lesenseignants de la Province Chupaca sur les thèmes de la nutrition, des cantines et des potagers scolaires,ainsi que de les sensibiliser à la protection de l’enfance contre les violences et la maltraitance. Enfin, leprogramme de solidarité énergétique Robin des Watts entre les écoles genevoises et péruviennes a connu unimportant succès (voir p.14) et l’école d’Acocancha a reçu le prix national d’innovation éducative.


11Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012En Haïti, trois ans après le séisme, la sécurité alimentaire reste des plusalarmante. En milieu urbain, près de 350 000 personnes vivent encore dans descamps de fortune, dépendant de l’aide internationale, souvent sans ressourcesfinancières pour survivre. En zone rurale, environ 70 % des récoltes ontété détruites durant l’année, conséquence de graves sécheresses ou depassages destructeurs de tempêtes tropicales comme Isaac et Sandy. Lesprix des denrées de base s’envolent et la population est aux abois.À l’automne 2012, des institutions internationales ont brusquementdiminué leur aide, touchant notamment les cantines scolaires de nospartenaires. Parmi nos bénéficiaires, quelque 1000 enfants et jeunesse sont retrouvés sans repas de midi, souvent le seul en-cas de lajournée ! Cette décision met en péril les activités menées avec lesenfants et nous fait craindre de conséquences graves sur leur santé.Des démarches sont en cours pour assurer à moyen terme cet apportalimentaire essentiel.Si l’aide humanitaire n’est pas une spécificité deTerre des Hommes Suisse, dont le soutien est ciblésur des programmes de développement à moyen etlong terme, l’association intervient ponctuellementpour apporter une aide d’urgence à ses partenairesaffectés par des phénomènes naturels ou des conflitsinternes. Cet appui permet d’assurer la poursuiteet l’amélioration des programmes en cours.Aide humanitaire et réhabilitationActions au Sud


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 12Programmes par axes d’engagementActions au SudSuisseHaïtiSénégalMaliBurkina FasoIndeColombiePérouBrésilLes axes d’engagementde Terre des Hommes SuisseBolivieUruguayMadagascarDroits de l’enfantLutte contre le travail des enfantsEducation adaptéeDroits des femmesEconomie durableBureaux de coordinationTerre des Hommes Suisse


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 14Eduquer au développement solidaire et aux droits de l’enfantActions en SuisseLa sensibilisation des jeunes est indispensable pour formerde futures générations de citoyens responsables.Transformons nos économies d’énergie en énergie solidaire • 9 écoles genevoises se sont engagéesen 2012 à optimiser leur consommation d’eau, d’électricité et de chauffage. À la clé, un montant financier dégagépar les communes concernées qui sert à financer des projets au Pérou et en Bolivie : des serres installéescontre les écoles réchauffent les classes et permettent de cultiver des potagers scolaires, des panneaux solairesfournissent eau chaude et électricité, des cuisines améliorées facilitent l’économie du bois de chauffage … Autantde réalisations qui changent la vie de milliers d’enfants et de leur famille. Le programme Robin des Watts, conduiten partenariat avec Terre des Hommes Suisse et Terragir, connaît un succès croissant tant auprès des élèves, desenseignants que des communes.Ensemble, marchons pour offrir un avenir aux enfants d’Haïti • La Marche de l’espoir a rassemblé4800 participants, solidaires avec tant de jeunes traumatisés par le tremblement de terre de janvier 2010. Près de28 000 écoliers ont participé à des présentations-débats organisées dans les classes les semaines précédant la Marche.Recyclons nos téléphones portables • Une animation a été initiée à Euforia en novembre 2012 auprèsde 700 jeunes de 16-19 ans conviés à une journée d’engagement en faveur du développement durable. Le lien entretéléphones portables et droits de l’enfant ? L’or, contenu dans les portables. Ce « fil de l’or » les emmène en Amazoniepéruvienne, où des enfants sont exploités dans les mines d’extraction d’or. Les élèves sont sensibilisés à l’impact de notresurconsommation de téléphones portables. Allonger la durée de vie de son téléphone et recycler ceux dont on ne se sertplus, autant de gestes à la portée de tous !Montrer à chaque jeune en Suisse que chacun peut agir à son niveau pour un monde plus juste et solidaire, tel estl’engagement de Terre des Hommes Suisse. Relevons également que Terre des Hommes Suisse est devenue membred’Alliance Sud et a rejoint la campagne « Droit sans frontières » qui réclame des règles contraignantes pour les multinationalessuisses et le respect des droits humains et de l’environnement dans leurs filiales étrangères.


15Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012Activités d’informationJournal trimestriel tirage contrôlé REMP (27 916 exemplaires) • Sensibilisation et animation (plus de 31 000 jeunes)Production de matériel pédagogique • Journée des droits de l’enfantProgrammes globaux Solidarcomm et Robin des Watts • Campagne Destination inconnueSites Internetwww.terredeshommessuisse.ch • www.marchedelespoir.ch • www.solidarcomm.chManifestations9 et 10 mars • Vente de mouchoirsMars • Vente de mouchoirs et artisanat dans les organisations internationales9 juin • Nager pour Aider14 octobre • Marche de l’espoirDécembre • Marchés de Noël et ventes d’artisanatParticipation à d’autres manifestations30 janvier au 3 février • Semaine du développement durable à l’Hepia de Lullier24 et 25 février • Forum sur les droits humains, Plan-les-Ouates18 et 25 mars • Spectacles de danse de la troupe Utopia28 et 29 avril • Spectacles de danse de l’école Dance Area19 et 20 mai • Fête aux déchets aux Bains des Pâquis2 juin • 10 e Anniversaire de l’école la Tambourine à Carouge7 et 8 juillet • Nuit de la Science17 au 22 juillet • Paléo festival de Nyon13 novembre • Euforia, Step Into action20 novembre • Filmar en America Latina, prix du jeune public25 novembre • Concert de jeunes artistes pour HaïtiActivités d’informationManifestationsActions en Suisse


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 16Equipe Terre des Hommes SuisseCollaboratrices et collaborateursAu 31.12.2012ComitéElu pour un mandat de 2 ans, juin 2012 à juin 2014.Sylvie DugeayRolf HauriCo-président-e-sYves BodmerDoris CharollaisJaqueline HallerMinou KhamsiVéronique LangMichel VacheronJean-Pierre ZimmermannAinsi que de nombreux stagiaires,civilistes et personnes mandatéesau siège, et du personnel d’appuipour les coordinations nationales.Plus de 250 bénévoles actifs.Personnel salarié à GenèveDirectionJean-Luc Pittet .............................. 100 %Secrétaire généralProgrammesMarc Joly . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 %Coordinateur du secteur etchargé de programme AsieTanja Guggenbühl ........................ 50 %Chargée de programme PérouSophie Recordon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80 %Chargée de programme Bolivie,Brésil, Colombie et UruguayChristophe Roduit ........................ 100 %Chargé de programmeAfrique et HaïtiCommunicationet recherche de fondsChristiane Bruttin .........................Coordinatrice du secteurChristiane Etienne-Warynski ......Bénévolat, auxiliaireset manifestationsMartine François ...........................SensibilisationLaurence Froidevaux. ...................Recherche de fonds et partenariatsAnne-Céline Machet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Partenariats80 %60 %70 %80 %40 %Frédéric Monnerat. .......................Relation donatrices et donateursSouad von Allmen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .InformationAdministrationet ressources humainesNorberto Durães. ..........................Coordinateur du secteurAngelika Haessig (dès jan. 2012) ....ComptabilitéAnne-Lise Payro. ...........................AdministrationMarche de l’espoirMarcel Ryser .................................InformatiqueHélène Stadelmann .....................SecrétariatCoordinationsnationales et régionalesAfriqueLamine Bâ (jusqu’à nov. 2012) ...........SénégalPap Demba Ndiaw (dès déc. 2012)Sénégal60 %50 %90 %60 %50 %80 %70 %80 %100 %Mamoutou Dembelé (dès sept. 2012) 100 %MaliVincent Kaboré ............................. 60 %Burkina Faso et MaliAmérique latine et centraleGuerty Aimé .................................. 100 %HaïtiLuciana Pinto. ................................ 80 %BrésilFelix Marín Ludeña ....................... 75 %PérouNatalia Bernal (interim jan. à juin 2012) 80 %ColombieEfraín Botero (dès juin 2012)............. 100 %ColombiePatricia Vargas Vallejo ................. 80 %BolivieAsieAshish Ghosh ............................... 100 %IndeKishore Jha .................................... 20 %Région Delhi, Inde


17Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012Secteur Communication et Recherche de fonds.Contribution Partenariats entreprises et stratégie grands donateurs.En activité depuis Décembre 2012. Motivation Terre des Hommes Suisseest une ONG à l’écoute de ses bénévoles. J’ai été encouragée à suggérerdes idées, les mettre en pratique, participer aux réunions stratégiques.L’autonomie et la confiance accordée est une réelle chance : on a lesentiment que notre action est utile et c’est gratifiant. Un engagementcitoyen dans une atmosphère conviviale. Bilan personnel J’ai eul’occasion d’effectuer un état des lieux des partenariats entreprises surla région genevoise et de participer à la mise en place de la stratégiegrands donateurs. Cet engagement m’a permis d’affiner mon projetprofessionnel qui est d’agir dans le secteur de la responsabilité sociétaledes entreprises.Christine Ekindjian LabibSecteur Programmes. Contribution Suivi de programme pour desfamilles déplacées par la violence sur la côte Caraïbe de Colombie.En activité depuis 2011. Motivation Etre une goutte de plus dansla création d’un océan de solidarité. Il n’est plus possible de resterinsensible devant les inégalités cruelles et inacceptables qui existentsur la même planète. Je suis convaincu que des projets commeceux de Terre des Hommes Suisse participent à redonner del’espoir à des milliers de personnes. Bilan personnel Suivre leprogramme en Colombie me permet d’appendre à utiliser les outilspropres à la coopération internationale et de côtoyer des genspassionnés par l’Amérique latine. Un vrai plaisir !Jacqueline HallerSecteur Comité et programmes. Contribution Membre duComité, suivi de la base bailleurs de fonds et du projet Fundacen Colombie. En activité depuis 2000. Motivation J’aimeraisparticiper à mon modeste niveau au combat pour un mondeplus juste, plus équitable, où l’humain retrouve sa place,gardant en mémoire la citation de Margaret Mead : « Ne doutonsjamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagéspuisse changer le monde – c’est même de cette façon que celas’est toujours produit ». Bilan personnel Le suivi direct d’unprojet m’a permis de constater la qualité des programmes dedéveloppement et le grand sérieux de Terre des Hommes Suisse,ce qui m’a confortée dans ma décision d’engagement bénévole.Pierre GianettiSecteur Manifestations. Contribution Achats pour des événements,livraison de mouchoirs, services à la Marche de l’espoir.En activité depuis 2008. Motivation J’ai du temps libre à partageravec des associations. Par mon métier, je connaissais bien l’équipede Terre des Hommes Suisse. Aussi, bien naturellement, j’ai proposémes services. Bilan personnel Le retraité que je suis a du plaisir à« travailler » avec cette grande famille pour des causes qui me sontchères depuis longtemps !Nicolas SionAfin de mener à bien ses engagements, Terre des Hommes Suisse bénéficie dusoutien de nombreux bénévoles. Parmi eux, Christine, Jaqueline, Nicolas et Pierre.S’engager bénévolementPortraits


À toutes et à tous, nos chaleureux remerciements,en particulier à vous, donatrices et donateurs, qui nous assurez votre fidèle soutien.Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 18RapportfinancierContrairement à 2011, l’année comptable 2012 s’estclôturée avec un excédent de recettes de plus de1,5 millions de francs suisses, pour un produit totalsupérieur à 7,7 millions de francs suisses. Un recordhistorique pour notre association, dû en particulier à undon et des legs exceptionnels. Ce précieux excédentpermet d’alimenter nos réserves, essentielles pourassurer la continuité de nos activités lors d’annéesmoins fastes. Par ailleurs, ces recettes non affectéesà des programmes spécifiques nous permettentaussi de financer en Suisse des activités d’éducationà la solidarité, en particulier dans les écoles, pourconstruire un avenir plus juste et plus humain, maispour lesquelles il est difficile d’obtenir des fonds.Rappelons-le : ce magnifique résultat financierest aussi le fruit de l’engagement, de la créativité,du dynamisme et des efforts déployés, tout aulong de l’année, par l’ensemble de noscollaboratrices et collaborateurs bénévoles etsalarié-e-s, sur le terrain et à Genève.À toutes et à tous nos chaleureuxremerciements, ainsi qu’à vous, donatrices etdonateurs, institutions publiques et privées,pour votre fidèle et précieux soutien.


19Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012Actif20122011Passif20122011a. Actif circulantLiquiditésTitresDisponibilités et titresCréances diversesStocks de marchandisesActifs transitoiresTotal3 975 464,34167 529,004 142 993,345 415,7325 822,70175 348,604 349 580,372 323 795,42268 002,002 591 797,422 533,9626 612,70219 909,362 840 853,44c. Capitaux étrangers à court termeCréanciers diversPassifs transitoiresTotald. Capital des fondsFonds affectés pour projetsTotal2 465,55425 520,12427 985,671 233 953,471 233 953,474 566,85263 222,31267 789,161 322 886,631 322 886,63b. Actif immobiliséImmobilisations corporellesImmobilisations financièresPrêtsTotal0,00112 800,00112 800,000,000,000,00e. Capital de l’associationRéserve généraleRéserve pour dépréciation de cours sur titresRéserve pour prêts solidairesFonds généralTotal600 000,0077 924,0075 662,002 046 855,232 800 441,23600 000,0077 924,0066 169,72506 083,931 250 177,65Total de l’actif4 462 380,372 840 853,44Total du passif4 462 380,372 840 853,44Bilan au 31.12.2012 en CHF avec, pour comparaison, les chiffres au 31.12.2011.Bilans comparés 2012 - 2011Rapport financier


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012 20Comptes d’exploitationRapport financierVersion succincteProduits20122011Charges20122011a. Collecte de fondsCotisations et donsSuccessionsEntreprises, fondations et associationsChaîne du BonheurLoterie RomandeManifestations (a)Récupération textilesVente d’articlesRecettes diversesTotalb. Contributions publiquesCommunes, Ville et Etat de Genève (b)DDC, FGCAutres contributionsTotalTotal des produits2 536 267,04781 500,45812 655,73458 455,0040 000,00530 915,6078 550,3449 227,191 985,005 289 556,35235 350,002 200 000,005 985,002 441 335,007 730 891,351 180 030,0345 790,00722 089,59699 508,000,00529 499,1963 017,5080 751,4713 881,653 334 567,43186 600,002 075 252,8538 443,002 300 295,855 634 863,28a. Programmes à l’étrangerDroits de l’enfant, Droits de l’hommeTravail des enfantsDroits de la femmeEducation, préscolaireAgriculture, sécurité alimentaire,épargne-créditAction humanitaire, nutritionCoordinationsAppui aux programmesPersonnelFrais d’accompagnementFrais de gestion imputésTotalb. Information et sensibilisationen SuissePersonnelFrais d’information et sensibilisationFrais de gestion imputésTotal488 855,49386 690,2823 841,931 106 965,041 039 502,9130 322,01776 828,78442 818,8776 496,167 623,054 379 944,52368 332,2734 530,05168 577,96571 440,28549 100,47303 979,9276 181,331 099 501,091 002 037,5745 304,23583 808,08398 358,4651 033,7491 412,944 200 717,83316 007,5737 534,5270 727,44424 269,53Total programmesà l’étranger et en Suisse4 951 384,804 624 987,36(a) Subvention de la Ville de Genève, Marche de l’espoir : 5000 .–(b) Subvention de la Ville de Genève, fonctionnement Terre des Hommes Suisse : 8900 .–Comptes au 31.12.2012 en CHF avec, pour comparaison, les chiffres au 31.12.2011.


21Terre des Hommes SuisseRapport annuel 201220122011Répartition des chargesc. Acquisition des recettesPersonnelRecherche de fondsCommunication liéeFrais de gestion imputésManifestationsArticles pour la reventeTotald. AdministrationPersonnelInformatiqueFonctionnement et locauxFrais imputésCotisationsDépenses diversesTotal427 797,42484 936,27177 892,55- 154 653,92105 009,321 348,531 042 330,17386 604,4457 058,1960 027,25- 21 547,0984 782,213 395,00570 320,00368 342,6977 834,13193 180,95- 132 200,34139 419,3610 582,35657 159,14331 519,7120 824,0554 324,97- 29 940,0446 918,9030 763,65454 411,24Programmes à l’étranger et en Suisse ................................................................Programmes à l’étranger ........................................................................................Droits de l’enfant, Droits de l’homme .............................................................................Travail des enfants. ......................................................................................................Droits de la femme ......................................................................................................Education, préscolaire. .................................................................................................Agriculture, sécurité alimentaire, épargne crédit ..............................................................Action humanitaire, nutrition .........................................................................................75,4 %66,7 %7,4 %5,9 %0,4 %16,9 %15,8 %0,5 %Coordinations ............................................................................................................. 11,8 %8,0 %8,7 %15,9 %Administration .......................................................................................................... 8,7 %Total ...........................................................................................................................6 564 034,97100,0 %Appui aux programmes ................................................................................................Information et sensibilisation en Suisse. ..............................................................Acquisition de recettes ..........................................................................................Répartition des programmes par pays (y c. coordinations nationales)Total des chargesRésultat intermédiaire IRésultat financier netRésultat intermédiaire IIRésultat des fondsVariation des fonds affectésVariation des fonds libres6 564 034,971 166 856,38294 474,041 461 330,4288 933,16- 9 492,285 736 557,74- 101 694,46- 197 410,12- 299 104,5838 964,19- 84 873,13Bolivie ........................................................................................................................76,7 %Brésil ..........................................................................................................................610,8 %Burkina Faso. ............................................................................................................36,8 %Colombie ...................................................................................................................314,3 %Haïti ............................................................................................................................624,9 %Inde. ............................................................................................................................89,3 %Madagascar ..............................................................................................................10,9 %Mali .............................................................................................................................32,7 %Pérou .........................................................................................................................515,9 %Sénégal. .....................................................................................................................26,2 %Uruguay .....................................................................................................................10,6 %Sous-total. .................................................................................................................4599,1 %Autres ........................................................................................................................30,9 %Total ...........................................................................................................................48 3 794 979,44100,0 %Résultat de l’exercice1 540 771,30- 345 013,52Répartitions des chargesRapport financier


Terre des Hommes SuisseRapport annuel 201222Annexe aux comptes annuels 2012Rapport financierVersion succinctePrincipes d’établissementdes comptes et d’évaluationLa présentation des comptes estétablie en conformité avec SwissGAAP RPC (RPC fondamentaleset RPC 21), le Code suisse desobligations, les prescriptions dela Fondation Zewo ainsi que lesstatuts de l’Association. Les comptesannuels reflètent une image fidèle dupatrimoine, de la situation financièreet des résultats.L’exercice comptable couvre lapériode du 1 er janvier au 31 décembre2012. La comptabilité est établie enfrancs suisses. En cours d’année, lesopérations en monnaies étrangèressont converties en CHF au taux dechange valable au moment de latransaction. En fin d’année, les actifsou passifs en devises étrangèressont convertis en CHF au cours du31 décembre.LiquiditésLes liquidités comprennent les soldesdes caisses, les comptes postauxet les comptes courants bancaires.Ces liquidités sont évaluées à leurvaleur nominale.TitresLes titres sont évalués à leur valeurboursière de fin d’année.Créances diversesLes créances diverses comprennentessentiellement l’impôt anticipé àrécupérer. L’évaluation est faite à lavaleur nominale.Actifs et passifs transitoiresLes transitoires sont évalués enfonction du principe de la délimitationexacte des charges et des produitssur l’exercice concerné.Immobilisations corporellesDepuis des années, aucuneimmobilisation corporelle n’est portéeà l’actif. Hormis le parc informatique,les biens corporels sont peunombreux et anciens; ils ont été soitreçus gratuitement, soit directementcomptabilisés dans les chargesd’exploitation.Immobilisations financièresLes immobilisations financières sontévaluées à leur valeur nominale,déduction le cas échéant decorrections de valeur.Créanciers diversL’inventaire des créanciers estétabli; l’évaluation est faite à lavaleur nominale.Capital liéLe capital lié englobe les moyensque l’association utilise pour un but/un projet clairement déterminé etlimitatif, qui généralement se répartitsur plusieurs années. Le capitallié est formé de soldes provenantde collectes ad hoc, ainsi que derecettes et dons affectés.Lorsque l’association perçoit,pour un projet se déroulant surplusieurs années, des fonds enavance par rapport au montantbudgété, elle comptabilise ces fondsen produits constatés d’avance.Capital libreCette rubrique contient le solde desmoyens financiers à disposition pourles utiliser conformément à ses buts,notamment pour se prémunir contreles risques.Autres indicationsValeurs d’assurance-incendieMobilier, installations informatiques,marchandises : 291 500 .–GratuitésPour certaines activités, Terre desHommes Suisse reçoit des donsen nature, en marchandises ou enprestations. Ces gratuités, aux prix dumarché, se montent à :Ville de GenèveMarche de l’espoir : 53 289 .–Loyer bureaux : 251 103 .–Lait en poudre de la DDCpour les partenaires deTerre desHommes SuisseBurkina Faso (51 092 kg) : 393 300 .–Sénégal (7620 kg) : 61 000 .–Haïti (43 860 kg) : 342 200 .–BénévolatTdH a bénéficié de quelque48 600 heures en travail nécessaireau développement de ses activités.Si ces contributions devaient êtreversées, elles représenteraient, à30 .–/heure, environ 1 458 000 .–


23Terre des Hommes SuisseRapport annuel 2012Les comptes ont été contrôlés etaudités par la fiduciaire Alber & RolleExperts-comptables Associés S.A.Une copie du rapport financier complet,avec le tableau de financement,de variation du capital et annexe,est à disposition gratuitementauprès de notre secrétariat.Une version pdf du présentdocument est disponible sur :www.terredeshommessuisse.chTerre des Hommes Suisseest certifiée par la Zewoqui garantit la bonneutilisation des donsRévisionRapport financier


www.terredeshommessuisse.ch

More magazines by this user
Similar magazines