Décembre 2006 - Bordeaux

bordeaux.fr

Décembre 2006 - Bordeaux

B ordeaux magazineToute l’info bordelaise sur www.bordeaux.frPROJET URBAIN LES DIX GRANDS CHANTIERS EN COURSACTION QUAND LA SANTÉ EST AU MENU !N° 344 DÉCEMBRE 2006


ÇAS’ESTPASSÉÀBORDEAUX3NOVART 530 jours, 104 représentations, 23 lieux de spectacles, 14 paysreprésentés... Novart 5, en proposant le meilleur de la créationcontemporaine, a séduit plus de 45 000 spectateurs. Plan B a ouvertles festivités au TnBA le 1 er novembre en affichant complet.ROYAUME DE LA GLISSE AU BORD DU FLEUVEEn vélo, en patins ou en planche... À peine ouvert, le nouveauskate-park des quais a attiré tous les fous de la glisse, débutantsou avertis, ravis de trouver là de quoi s’adonner à leurs loisirsfavoris avec, en prime, le port de la lune en toile de fond.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXSOMMAIRE57Éditorial parAlain Juppé8>9Brèves de ville18Sur l’agenda bordelais23En direct du Conseilmunicipal29 > 34Bordeauxquartiers39 > 45Sortir10 > 12 en fêtesVive NoëlLa ville revêt ses habitsde fête et s’anime de jourcomme de nuit : patinoireen plein air, marché de Noëlet illuminations égrainentle calendrier de l’Avent endouceur et en couleur.14 événementL’égalité rimeavec la diversitéDans quelques semainesaura lieu le deuxième rendezvousde « la Mosaïque deBordeaux ».16 > 17 projet urbainLes dix grandschantiers en coursEntre grues et barrières dechantiers, Bordeaux continuesa métamorphose…Petite chronique desdix grands chantiersactuellement en cours.20 > 21 santéQuand la santéest au menu!Bordeaux favorise dès le plusjeune âge l’acquisition desbons réflexes alimentaires.26 > 27 rencontreM gr Jean-PierreRicardDevenu Cardinal enmars 2006 sur décision dunouveau Pape Benoît XVI,M gr Jean-Pierre Ricardréaffirme son attachementà une terre de Girondequi l’a adopté.Mireille Delunsch« La voix humaine »,Le texte émouvant deCocteau, la musiquepassionnée de Poulenc,la voix de MireilleDelunsch…Cette tragédie lyriqueen un acte estprésentée pour lapremière fois parl’Opéra nationalde Bordeaux.46>47Expressionsdes Élus15 patrimoineBordeaux hier,aujourd’hui etdemainLa mission de recensement dupaysage architectural et urbainrend sa première copie.24 > 25 entreprendreSilence, on tourne!Au palmarès des villesfrançaises qui séduisentréalisateurs et producteurs,Bordeaux arrive en têteaprès Paris, Marseilleet Strasbourg.37 l’œil bordelaisVue du portde Bordeaux…« Vue du port de Bordeaux »,signé du peintre cubisteAndré Lhote, se révèle êtreune véritable leçon depeinture et d’histoire !SupplémentL’Europe faitbouger votre villeBordeaux-Cenon-Floirac.Magazine d’information de la Mairie de Bordeaux 33077 Bordeaux cedex Tél. : 05 56 10 20 30 – Tirage : 156 000 exemplaires imprimés surpapier recyclé – Directeur de la publication : Didier Mau – Rédacteur en chef : Charles-Marie Boret – Rédacteur en chef adjoint et secrétariat derédaction : Isabel Madrid – Rédacteurs : Sophie Coucharrière, Maryvonne Fruauff,Valérie Déchaut-Geneste, Karine, Emmanuel de Lestrade, IsabelMadrid, Denis Magnin, Patrick Mauvillain, Jean-Yves Vincent – Réalisation : Sphère Publique – Crédits photo :Thomas Sanson, Gilbert Alban, FranckPerrogon – Édition - Publicité : Sphère Publique - Tél. 05 56 44 34 20 – Distribution :Adrexo : 05 56 85 28 71 – Dépôt légal : 4 e trimestre 2006.Bordeaux magazine et son enveloppe sont imprimés sur papier recyclé et recyclable pour peu que vous les mettiez dans le container ou lapoubelle adaptés.Disponible également en braille et en cassette audio : 05 56 10 22 10.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXÉDITORIAL7Que notre ville est belle…Les rues et les façades sous le soleil, les Bordelais installés en terrasse, les enfantsjouant sur les places, le tramway, les vélos… Que notre ville est belle ! En avoir étééloigné me permet de l’apprécier et de le réaffirmer.Il y a une dizaine d’années je rêvais, place de la Bourse, d’un Bordeaux auxfaçades ravalées, à des quais accueillants et conviviaux, à une circulationréduite et apaisée.Quel éblouissement de contempler aujourd’hui cette façade et son doubledans le reflet du miroir d’eau des quais.Le rêve est devenu réalité et les illustrations de ce Bordeaux nouveau sontnombreuses.Ensemble pour aller plus loinL’entreprise cependant est loin d’être achevée. De nombreuxtravaux sont en cours comme vous le découvrirez dans ce numérode Bordeaux Magazine ; d’autres restent à engager.C’est ce projet que je vous propose de mener ensemble pour aller plusloin, transformer en profondeur l’image de Bordeaux et la hisser au rangde métropole européenne exemplaire. Par sa vitalité économique et sacapacité à créer de la richesse et des emplois. Par sa volonté de cohésionet de justice sociales. Par son engagement dans le combat pour le sauvetage de la planète.Par son excellence dans le domaine de l’éducation, de la recherche, de la culture.Notre ville a tous les atouts pour améliorer encore son attractivité : la beauté, la qualité de vie,le sens de la solidarité, des entrepreneurs combatifs, des universités rayonnantes, des infrastructuresqui se modernisent… Excès d’optimisme, pensez-vous ? Non, j’ai confiance enl’avenir de Bordeaux et la farouche volonté de mener à bien nos projets.À chacun et chacune d’entre vousPermettez-moi enfin, puisque nous entrons dans la période de fêtes de find’année, d’espérer qu’elles soient pour tous un temps de fraternité – tout particulièrementpour les plus fragiles et les plus démunis de nos concitoyens –, et d’adresser, à chacuneet chacun d’entre vous, des vœux de bonheur et de joie.Alain JuppéMaire de BordeauxBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BRÈVESDEVILLE9Vos élus en actionsLe supplément du dernier Bordeaux Magazine vous a présenté l’ensemble du Conseil municipal.Les délégations des conseillers ont été établies ultérieurement.Voici donc une petite fiche à découperen complément :Les autres délégationsde vos adjoints de quartierAnne Walryck, déléguée auprès de MichelDuchène pour les nouvelles formes departicipation citoyenne, auprès de Jean-Charles Bron pour la prospection, l’accueilet le développement des entreprises etauprès de Claude Bocchio pour le portailBordeaux.fr.Pierre Lothaire, délégué auprès de JoëlQuancard pour les équipements sportifs àgestion déléguée et les piscines et auprèsde Jean-Charles Bron pour l’artisanat.Jean Louis David, délégué auprès deMichel Duchène pour la voirie, la circulationet le stationnement.Anne-Marie Cazalet, déléguée auprès deMuriel Parcelier pour la vie associative.Alain Moga, délégué auprès d’Henri Ponspour la commission des manifestationspubliques, l’occupation temporaire del’espace public et les taxis.Bruno Canovas, délégué auprès de Jean-Charles Bron pour les professions libérales.Les délégations de vos conseillersmunicipauxAlexis Banayan, délégué auprès d’HuguesMartin pour le monde de la recherche,auprès de Muriel Parcelier pour la santé,l’hygiène et la salubrité publique et auprèsde Jacques Valade pour les relationsinternationales.Jean-Didier Bannel, délégué auprès deStephan Delaux pour le tourisme fluvial etauprès d’Henri Pons pour les bâtimentscommunaux.Éliane Bon, déléguée auprès d’Henri Ponspour la prévention et la sécurité desétablissements recevant du public et auprèsd’Élisabeth Vigné pour les espaces verts.Mireille Bracq, déléguée auprès de Jean-Charles Bron pour le commerce.Marie-Claude Carle de La Faille, déléguéeauprès de Stephan Delaux pour les nouveauxdéveloppements touristiques et auprèsd’Henri Pons pour la prévention et la sécuritédes établissements recevant du public.Anne Castanet, déléguée auprès d’HuguesMartin pour l’accueil à Bordeaux et auprèsde Dominique Ducassou pour la lecturepublique et les activités musicales.Charles Cazenave, délégué auprès deMichel Duchène pour la gestion du droitdes sols et auprès de Véronique Fayet pourla prévention de la délinquance.Christine Charras, déléguée auprès deFrançoise Brunet pour la famille et la petiteenfance.Michelle Darche, déléguée auprès deFrançoise Brunet pour les personnesâgées et les handicapés.Ana De Oliveira Pommet, déléguée auprèsd’Henri Pons pour la prévention et la sécuritédes établissements recevant du public etauprès de Jacques Valade pour les relationsinternationales.Laurence Dessertine, déléguée auprèsde Jean-Marc Gaüzère pour les relationsavec l’université et auprès de MurielParcelier pour les actions périscolaires.Sonia Dubourg-Lavroff, déléguée auprèsd’Henri Pons pour la prévention et lasécurité des établissements recevant dupublic et auprès de Jacques Valade pourles relations internationales.Marie-Christine Guiter Roche, déléguéeauprès d’Henri Pons pour la prévention etla sécurité des établissements recevant dupublic et auprès de Jacques Valade pourles relations internationales.Guillaume Henin, délégué auprès de DidierCazabonne pour la propreté et auprès deStephan Delaux pour l’animation de la ville.Françoise Massie, déléguée auprès deDidier Cazabonne pour l’administrationgénérale, l’état-civil, les opérations derecensement, l’organisation des électionset auprès de Claude Bocchio pour lesressources humaines.Nadine Mau, déléguée auprès deVéronique Fayet pour la politique de la villeet auprès d’Élisabeth Vigné pourl’environnement.Jean Mercherz, délégué auprès de Jean-Charles Bron pour les relations avec lemonde du vin.Chrystèle Palvadeau, déléguée auprès deMichel Duchène pour le plan cyclable et deMuriel Parcelier pour l’action en faveur de lajeunesse.Alain Petit, délégué auprès de VéroniqueFayet pour l’insertion par l’emploi.Colette Pujo, déléguée auprès de Jean-Marc Gaüzère pour la rénovation dupatrimoine scolaire.Patrick Simon, délégué auprès d’HuguesMartin pour le plan d’action communal deprotection des personnes et la mise ensécurité des bâtiments communaux et pourles relations avec l’armée et le mondecombattant et d’Henri Pons pour la préventionet la sécurité des établissements recevantdu public.Élisabeth Touton, déléguée auprès deMichel Duchène pour le logement.des personnes âgées de 50 ans et plus. z SUP’TG, programme Bachelor de Bordeaux École de Management, intègre le système LMD (licence, master, doctorat)Lac organise des initiations (putting, practice et jeu sur parcours) au profit de Les Blouses roses, qui propose des animations aux personnes hospitalisées.particulièrement en Gironde, fait son actualité sur le net www.gironde.pref.gouv.fr. Et pour s’abonner : communication@gironde.pref.gouv.fr.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


10BORDEAUXENFÊTESLa ville revêtses habits de fêteet s’anime de jourcomme de nuit : patinoireen plein air, marché deNoël et illuminationségrainentle calendrier de l’Aventen douceur et encouleur.Avant-goût.ViveNoëlBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXENFÊTES11LE MARCHÉ DE NOËLUne crèche traditionnelle provençale,104 exposants dont 24 nouveauxvenus, le chalet du Père Noël ouverttous les jours de 16h à 20h, la traditionnelleforêt de sapins, des choralesles soirs de nocturne et les week-ends,un atelier de lecture de contes du mardiau samedi de 17h à 18 h 30… Les alléesde Tourny seront encore cette annéele rendez-vous incontournable de cettepériode de l’Avent. Avec des artisanspour des cadeaux originaux et de nombreusesanimations.Jusqu’au 29 décembresur les allées de Tourny.PATINER EN MUSIQUEPlace Pey-Berland, plus de 30 000 personnesont joué les Hansel et Gretelsur 450 m 2 de tapis glacier en 2005. Lapatinoire en plein air revient cetteannée, toujours en musique. À vospatins, prêts, glissez !Jusqu’au 7 janvier, de 10h à 22h,accès gratuit, location de patins 3 euros,place Pey-Berland.BORDEAUX EN LUMIÈRELumière incandescente blanche etdorée pour les sapins et les cours, projectionsvertes dans les arbres desquais, de l’avenue Thiers ou de la placeGambetta, plafond lumineux pour lafameuse artère piétonne… Que ce soiten centre-ville ou dans les quartiers,avec plus de 40 km de guirlandes, toutBordeaux brille et s’illumine.PLACE À LA FÊTELes associations de commerçants,encouragées par la mairie – plus de100 000 euros de subventions endehors du soutien logistique – multiplientles occasions de fêter Noëlensemble : des dromadaires et desponeys tirés par Mère Noël s’invitentau Grand-Parc et cours de l’Argonne,le traineau du Père Noël est attendu encentre-ville et les conteurs investissentle tram…Bordeaux Magazine vous propose une sélection decadeaux « made in Bordeaux ». Il y en a pour tous lesgoûts et pour toutes les bourses.Un servicesigné SylvainDubuissonLe superbeservice deporcelaineblanche «donton devine à peinele creux » signédu designer néà Bordeaux.« SD One » réalisépour Guy Degrenne.Un ticket BAC« collector »Un embarquementimmédiat, le7 janvier, pour leBAC (Bus de l’artcontemporain) àla découverte desgaleries, ateliersd’artistes etmusées avec enprime un ticketcréé par un artiste.Le Kiosque BordeauxCulture, 5 euros,05 56 79 39 56.Un cadeau« fait main »Une compositionflorale, un abatjour,un sac en cuir,un accessoire demode, une œuvred’art... Le Faubourgdes arts qui réunitune douzained’artisans etd’artistes d’artest le passageobligé pour uncadeau original...Le Faubourg des Arts,ZAC des Chartrons.Un yacht ou uncatamaran ?Le custom yacht,fabriqué à l’unité,selon, vos désirs,sur le chantierbordelais de CNB,c’est possible.Mais vouspréférerez peutêtrel’un des troiscatamaransréalisés aussiquai de Brazza...En attendant, pourrêver, feuilletez lecatalogue en lignewww.cnb.fr etwww.cata-lagoon.comUn atelierculinaireÀ offrir ou às’offrir, des coursde cuisine avecdes chefs, letemps d’unepause déjeuner ouplus. Sûr qu’aprèsvous allez épatervos invités !• Secrets de chefs :05 57 87 68 92/06 27 12 86 02.www.secretsdechef.com• Atelier des chefs :05 56 00 72 70.www.atelierdeschefs.com• Quai des saveurs :05 56 78 25 54.www.quai-des-saveurs.comUn parfum pourelle... et pour luiDeux nouvellesfragrances ducréateur parfumeurBordelais, Pacoma :un oriental vanillépour elle nomméCassilia Luna; desnotes épicées,boisées etambrées pour luinommé Spicymen.En instituts de beautéparfumeries, 34 euros,05 56 75 78 94.L’eau deBordeauxUn départhespéridé, et destouches de fleursblanches sur unfond boisélégèrementmusqué... Uneeau de parfummixte créée parMicheline Cerrato.Parfumerie de l’Opéra10 bis allées de Tourny65 euros, 100 ml.05 56 79 29 29.Un théMélange de thénoir, de feuillesde vignes et depépins de raisins– cabernet etmerlot – séchés,le thé de Bordeauxcréé par AbdelhadiDarouiche.En vente à l’office detourisme de Bordeauxet chez Occitanie68, rue des Remparts.20 euros la boîte de100 gr, 12 euros lesachet de 100 gr.Un couteauD’un genre un peuparticulier : il tientdans la poche,sait se tenir à tablemais aime aussiles forêts, se parede macassar, debuis ou d’olivier...Signé MichelSaphores, maîtrecoutelier, c’est uncouteau pliantbaptiséLe Bordelais.Coutellerie Saphores41 rue Judaïque.Une tablettede l’AventSur le principedu calendrier del’Avent, croquezchaque jour dansun carré de chocolatnumérotépour découvrir unesaveur originale.Et qu’est-ce quinous attend le24 décembreau soir ?Une réalisation duchocolatier ThierryLalet (Saunion) et dela designer culinaireCaroline Gomez àdécouvrir à lachocolaterie Saunion,56, cours GeorgesClémenceau ou à lapâtisserie ThierryLalet, 6 rue Rolland.Tablette de l’Avent23 euros.Un rosierCréé en 2004 parMeilland enexclusivité pourTruffaut,c’est LE rosierde Bordeaux :un remontantodorant aux fleursviolettes.Truffaut Mérignac.Un couvre-chefC’est le chapeautout temps, quise glisse au fondd’un sac, se règleà vos mesures enun tour de main,se porte façon bobou capeline.Mélange de soieet de toile deparachute, il estdésormais déclinépour les enfantset proposé dansune douzainede coloris.La boîte à chapeaux,6 Passage Sarget.30 euros.Une place despectacleOpéra, musiqueclassique ou rock,théâtre, danse...Rendez-vous auKiosque BordeauxCulture pourdemander leprogramme et ilne vous reste plusqu’à réserver.zzzBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


14BORDEAUXÉVÉNEMENTLa Mosaïque de BordeauxL’égalité rime avec la diversitéDans quelques semaines aura lieu le deuxième rendez-vous de la « Mosaïque de Bordeaux »au Hangar 14. Une nouvelle occasion de rappeler la diversité des Bordelais, par leur origine,leur parcours ou leur culture.Créée à l’initiative du Conseildes communautés étrangères(CCE), la première édition dela « Mosaïque de Bordeaux »a eu lieu fin juin 2004. Ce grandrassemblement festif dont la finalité est demontrer aux Bordelais leur diversité et defaire un pas de plus dans l’interculturalité,a réuni, sous la forme d’expositions et demanifestations musicales, une soixantained’associations. Et si la deuxième éditionn’aura finalement lieu qu’en janvier, c’estpour mieux coïncider avec la transformationdu CCE en Conseil de la Diversité,qui, s’il en suit les grandes lignes, est plusclair dans son libellé.C’est donc pour valoriser ce nouvel organeconsultatif et pour aller dans le sens duCobade (Comité bordelais de veille et d’actioncontre les discriminations et pourl’égalité) inauguré par M. Azouz Begag,que toutes les associations traitant de l’interculturalitéà Bordeaux pourront y êtreprésentes. On y trouvera aussi un espacesanté, ouvrant les portes de l’accès aux soinsaux communautés étrangères qui n’ontjamais osé les pousser.LE POINT DE VUE DE...SOUKEYNA MBAYETISSER DES LIENSCet événement, où les associations représentantdes communautés étrangères etdes DOM-TOM présentent leurs activitéset partagent leurs projets mais aussi affirmentleur représentation dans la ville, auracette fois pour thème le « tissage ».Tissage des fils, mais surtout tissage desliens entre tous ceux qui forment la populationbordelaise et qui trop souvent ne secomprennent pas, faute de se connaître.La Mosaïque de Bordeauxdimanche 21 janvier 2007de 10h à 19h.Responsable de l’Association sénégalaise des femmes de la Girondeet de la Commission des femmes africaines«La Mosaïque de Bordeaux est l’occasion de nombreux échanges et derencontres fructueuses, entre associations notamment.Bien que nous voyant au sein du Conseil des communautés, nous en profitonspour diversifier la nature de nos relations à cette occasion. La Journée de la femmeAfricaine que nous organisons chaque mois de mars est par exemple mieuxconstruite et structurée, plus ouverte aussi depuis ces rencontres. Quant à laprochaine édition, j’en attends beaucoup concernant la visibilité de nos actions.Mosaïque est toujours l’occasion de mieux se comprendre encore. »La diversité descommunautésétrangèresCe Conseil consultatif créé en 2001par la mairie, sous l’impulsion deMuriel Parcelier, rassemble lesassociations traitant de l’interculturalitésuivant leur représentativité(Afrique noire, Maghreb, Océanie…)Durant deux ans, il s’est agi dedéterminer les objectifs d’un telrassemblement, compte tenu de latrès grande diversité des demandes.Cette réflexion a débouché sur lacréation d’une charte, du projetMosaïque, du Cobade et sur desgroupes de travail (les femmes,l’accompagnement scolaire…)Le portail de la mairie contribuelargement à la lisibilité des actesde ce Conseil.Conseil de la Diversité05 56 10 34 75 et bordeaux.frBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXPATRIMOINE15Développement urbain :Bordeaux hier, aujourd’hui et demainLa mission de recensement du paysage architecturalet urbain révèle peu à peu toutes les facetteshistoriques de notre patrimoine, pour mieux favoriserle développement urbain. Elle rend sa première copie.Comment concilier histoire,protection des bâtimentsanciens et croissanceurbaine ? À l’heure où le Planlocal d’urbanisme (PLU) fixeles nouvelles règles du développement urbaindes 27 communes de la Cub, la mairie veutdéfendre la place du patrimoine exceptionnelde Bordeaux. Reste à mieux le cernerdans son ensemble en décryptant la ville ettout ce qui s’offre au regard du passant.C’est tout le travail de la mission de recensementdu paysage architectural et urbain (1) ,lancée en septembre 2004 par la Directiondu développement urbain de la mairie,avec l’objectif affiché de faire la part deschoses entre ce que l’on souhaite préserverou conserver et ce que l’on souhaiteaméliorer ou remplacer.UN TRAVAIL DE FOURMIPlantons le décor : il s’agit de l’étude de 40 000parcelles, réparties sur près de 1 400 hectaressitués entre les cours du XVIII e siècle et lesboulevards du XIX e siècle, hors secteur sauvegardé.C’est donc un travail de fourmi, prévujusqu’en 2010, qui mobilise cinq architectes,un historien et architecte, un cartographe,des urbanistes et la collaboration de la Drac(Direction régionale de l’action culturelle).Aucune ville encore ne s’est engagée dansune démarche à caractère patrimonial d’unetelle précision sur un territoire aussi vaste.Bordeaux veut ainsi se donner les moyens derépondre à ses objectifs d’aménagement etde développement durable : favoriser un environnementplus vert et garantir la protectionde son patrimoine, « conserver le patrimoine,c’est surtout le faire vivre et lui permettre d’êtrehabité, en aboutissant à des prescriptions qui nefigent pas les choses mais conjuguent la qualitéde vie et la valorisation du bâti » précise Anne-Laure Moniot, chef de projet.CONCILIER PATRIMOINE ANCIENET CONTEMPORAINCe recensement « sur mesure » permet doncde connaître la diversité des situations, desrues et des quartiers, de protéger les architec-À regarder de plus près…tures et les espaces caractéristiques. Sait-onque Bordeaux ne recèle pas moins de 14 000maisons dans son centre et tant de jardinsen cœur d’îlot à préserver !Il met également le patrimoine en perspectiveen vue d’accueillir davantage d’habitants,il désigne les secteurs de projet pour desopérations de renouvellement urbain et édictedes règles adaptées à chaque contexte dequartier, pour favoriser l’insertion d’unearchitecture contemporaine raisonnée.L’analyse d’un secteur de 7 000 parcelles déjàrecensées dans le sud de la ville vient de fairel’objet d’un document, où chaque bâti se voitétablir un règlement adapté à sa propremorphologie. Il doit maintenant servir debase à une modification du PLU, afin depouvoir être communiqué au public et avoirvaleur réglementaire. Il confirme bien, entreautres, que protection et densificationrestent compatibles, tout en conservant auxquartiers leurs « visages ».(1) Cette mission respecte toutes les conditions imposées par laCommission nationale informatique et libertés (CNIL) relatives àla protection du citoyen conformément à l’article 34 de la loin°7817 du 6 janvier 1978.Préserver le patrimoine devient une priorité.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


16BORDEAUXPROJETURBAINLes dix grandsEntre grues et barrières de chantiers, Bordeauxcontinue sa métamorphose. Espaces verts, crèches,écoles, salle polyvalente, logements, commerces etgrandes artères… Petite chronique des dix grandschantiers qui sont actuellement en cours.LE COURS VICTOR HUGO :AUX SOURCES DE L’HISTOIRELe cours Victor Hugo, dernier aménagementde voirie de grande ampleur qui reste à réaliserdans le centre historique, a fait l’objetd’une réflexion originale, pour lui restituersa vocation historique et patrimoniale. Lestrottoirs sont en cours de pose sur la zonede la porte de Bourgogne et de la rue desBoucheries. En décembre, un prototype desmâts d’éclairage, dessinés par Yan Kersalé,sera posé. La copie en pierre de la fontaineaux Égyptiennes, réalisée par l’Afpa, seraposée en mars à l’intersection des rues desMenuts et des Faures. Les premières plantationsd’arbres sont prévues en avril.Livraison prévue à l’automne 2007.LE PARC SAINT-MICHEL :EN ATTENDANT LA RIVE DROITECe sera le plus grand espace vert de la rivegauche, qui viendra répondre au futur parcdes berges de la rive droite. L’aménagementde ce parc de 5 hectares a commencé : uneprairie sera plantée, ainsi que des arbres lelong du boulevard et en bordure de Garonneoù un platelage en bois est créé pour la promenade,ainsi qu’une piste multifonctionspour les vélos. Des bancs et des arceauxvélos sont également prévus et la mairieaménagera un espace de gymnastique, unesurface de street hockey, un city stade fermé(football et basket-ball), un espace debeach-volley et un théâtre de verdure.Livraison prévue en octobre 2008.LE SQUARE GAVINIÈS :ENCORE DE LA VERDURE !Dans chaque quartier, la mairie cherche àoffrir aux habitants de nouveaux espaces deverdure. L’un des projets les plus récents estle square Gaviniès, situé à proximité de lastation de tramway « Ornano ». Sur 1 500 m 2 ,le futur jardin sera planté avec des espècesà grande valeur décorative et peu consommatricesd’eau, dans une logique d’écologieurbaine. Des bancs, à l’instar des haies, participerontà la composition du jardin et uneaire de jeux pour les petits sera aménagéesur une surface amortissante.Ouverture prévue en février 2007.LE GRAND HÔTEL :LE LUSTRE D’ANTANPropriété, depuis 1999, de l’homme d’affairesMichel Ohayon, le Grand Hôtel de Bordeaux,place de la Comédie, est en train de retrouverson lustre d’antan. Cet hôtel 4 étoiles comprendra150 chambres, des salons et sallesde conférence, ainsi qu’une brasserie et unrestaurant. Une galerie marchande et unparking souterrain sont également prévus.Livraison prévue au printemps 2007.L’ÎLOT BONNAC:LE TRAIT D’UNION AVEC MÉRIADECKConstruit par le groupe Eiffage, cette importanteopération fera la liaison entre lequartier de Mériadeck et le centre-ville.Après la construction des parkings desniveaux – 2 et – 3, et l’élévation des commerces,au niveau – 1, une troisième phasedu chantier démarre, au rez-de-chaussée,avec la construction d’autres commerceset du hall d’entrée des résidences.Au total, l’opération comprend 7 000 m 2 decommerces, 340 places de stationnement,dont 162 en accès public et 203 logements,dont 111 en résidence de tourisme, répartissur 6 bâtiments.Livraison prévue au premier semestre 2008.LE TRAMWAY : ACTE II• La ligne B vers Bacalan. On passera surles écluses par un pont plus large aux lignesépurées, dont le bastingage rappellera lesrambardes des quais et le pourtour serarepavé afin d’affirmer le caractère portuaire dusite. La rue Achard ouvrira de nombreusesperspectives vers le fleuve, un grand parc destationnement d’une centaine de places seraréalisé en face de la rue Delbos et des arrêtsminutes seront créés au droit du « villagecommerçant ». Un parc-relais supplémentairede 200 places est à l’étude.Mise en service prévue des Quinconcesaux écluses, en juillet 2007 puisjusqu’au terminus Claveau, fin 2008.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXPROJETURBAIN17chantiers en cours• la ligne C vers les Aubiers va offrir un vraiparcours de découverte de la ville (jardinpublic, colonne des Girondins notamment).Sur les allées de Boutaut plantées d’arbres,le tramway circulera sur un revêtement enbois. La place Ravezies est entièrementrepensée en fonction de l’arrivée du tramway.Mise en service prévue des Quinconcesjusqu’à Ravezies, en novembre 2007puis jusqu’aux Aubiers, début 2008.• la ligne C vers Belcier et Bègles. Après avoirenjambé le TGV par un magnifique viaduc,le tramway deviendra l’axe de recompositionde ce futur quartier d’affaires. Un parcrelaisde 200 places sera créé à hauteur ducarrefour d’Armagnac.Mise en service prévue en mars 2008.LA PISCINE DU GRAND-PARC :L’EXEMPLARITÉ ENVIRONNEMENTALECet équipement de quartier contribueraégalement au rayonnement sportif de la ville,en accueillant des compétitions régionalesavec notamment un bassin de 25 mètres.Répondant aux critères de la démarche diteHaute Qualité Environnementale, la piscinesera chauffée par des panneaux solaires.Après la démolition partielle, la phased’adaptation de la structure (sur les bassins,les gradins) se termine. En février, la reconstructiondes façades et de renforcement dela toiture vont débuter.Livraison prévue à la rentrée scolaire 2007.LA CRÈCHE CARLE VERNETAvec la crèche Sainte-Colombe, c’est leplus important chantier de constructionde crèches, en cours. La crèche sera construitedans un lieu plus calme, à la place de l’ancienneécole Carle Vernet, rue du ProfesseurPrinceteau, sur plus de 4 000 m 2 et offrira60 places dont un multi-accueil de 20 places.Le gros œuvre (construction des murs, despoteaux et des planchers) vient de débuter.Ouverture prévue en avril 2007.LE GROUPE SCOLAIRE STÉHÉLIN :RÉNOVATION ET CONSTRUCTIONLa construction de deux bâtiments neufs(restaurant + préau et salle polyvalente+ préau) est terminée ainsi que la cour. Larénovation de la Chartreuse devant accueillirle centre de loisirs sans hébergement et labibliothèque, ainsi que celle de trois bâtimentsattenants, a commencé. La restructurationextensiondes deux autres bâtiments interviendrade janvier à juillet 2007. Le futur parvisd’entrée sera commun avec la maternelle dontLes 40 chantiers terminés en 2006FÉVRIERz aire d’accueildes forainsMARSz accès à labibliothèqueAVRILz place de Pressenséz école maternellePas Saint-Georgesz colonne des GirondinsMAIz façades duGrand ThéâtreJUINz jardin Georges Mandelz groupe scolaireDupeuxz jardin Dupatyz square Dom Bedosz jardin Émile Combesz rue du Coliséez fontaine desTrois Grâcesz Pôle universitairede gestionz avenue Louis Barthou(entre rue Ganda etBasque et rue etplace F. Cazères)JUILLETz jardin botaniquez cour de l’Hôtel de ville(mise en lumière)z groupe scolaireAnatole Francela cour a été entièrement refaite avec denouveaux jeux et un cheminement reliera lesdeux écoles.Fin des travaux prévue en septembre 2007.LA SALLE POLYVALENTE DE BACALANSur l’ancien terrain des essences des armées,la mairie a aménagé un parc de 2 hectaresdans le prolongement duquel une sallepolyvalente est en cours de construction.En rez-de-chaussée, une grande salle de200 m 2 sera créée avec une scène et unecloison amovible permettant le découpageen deux salles distinctes, ainsi que deuxautres petites salles pouvant être réunies enune seule de 45 m 2 . La réalisation de la dallea commencé et un parking de 150 placesplanté avec des bosquets aléatoires ouvriradès l’ouverture de la salle.Livraison prévue en avril 2007.JUILLET/DÉCEMBREz groupe scolairePoincaréAOÛTz impasse de la Prairiez rue de la ville deMirmontz crèche Bareyrez cours d’école Stéhélinz maison cantonalez restaurant scolairedu lycée horticoledu Haillanz salle polyvalenteBastideSEPTEMBREz miroir d’eauzpépinière d’entreprisesz façade Est del’église Saint-Paulz mairie de quartierde BacalanOCTOBREz porche de l’égliseSaint-Seurinz pôle petiteenfance Bastidez skate parcz crèche Marquauxz patinoireDÉCEMBREz place André Meunierz parc Bordelaisz place Sainte-Eulaliez rue SansasBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


18SURL’AGENDABORDELAISz OPÉRA NATIONAL DE BORDEAUXKwamé Ryan à la baguetteLe chef canadien Kwamé Ryan vient d’être nommé à latête de l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine, unorchestre qu’il connaît bien pour l’avoir déjà plusieursfois dirigé en tant que chef invité. Cet élève de PeterEötvös, qui a dirigé l’Opéra et l’Orchestrephilharmonique de Fribourg, sera à l’affiche d’un opéra,de quatre concerts symphoniques et de deux concertsdécouverte dès cette saison. Il dirigera notamment enjanvier Mireille Delunsch dans la Voix humaine que lasoprano met également en scène (voir pages sortir).DÉJÀ PLUS DE 250 000 VISITEURS : après le Canada, l’Algérie, la Pologne, la Lettonie et la Chine... L’exposition « CouleursBordeaux – Patrimoine et identité d’une ville » s’installe à Ashdod en Israël puis à Casablanca au Maroc en février.z COHÉSION SOCIALE À BORDEAUXL’urgence dans le froid de l’hiverHalte 33, Foyer Jonas, Centre Leydet, Foyer Mamré, Le lion d’or…Au cœur de l’hiver, le CCAS et les associations se mobilisent avec l’aidede la mairie pour offrir un refuge à ceux qui sont seuls et démunis.161 places supplémentaires viendront ainsirenforcer le dispositif permanent d’accueil dessans-abri, conçu en partenariat étroit avecl’État et les partenaires associatifs etinstitutionnels. Avec un total de 686 places,– 86% de la capacité d’accueil de la Cub –ouvertes jour et nuit, Bordeaux affirme ainsiplus que jamais face à la détresse son rôle deville-centre. Enfin, chacun peut aussi composerle 115 afin d’alerter le Samu social qui assureun lien avec les lieux d’hébergement.L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE BORDEAUX, portée par leTnBA, via Dominique Pitoiset et par le CNR, via Jean-Luc Portelli,fera sa rentrée le 8 janvier. Ce nouveau cursus de trois ansest destiné à former une douzaine de jeunes comédiens.z INSERTIONLe PLIE veut ouvrir les portes de l’emploiQuand on parle de RMI, on oublie souvent le plus important, l’aide auretour à l’emploi. C’est tout le travail du PLIE qui présente en décembreles résultats de son action.Cet organisme qui dépend du CCAS a fait de l’insertion son cheval debataille dans le cadre du projet de cohésion sociale pour Bordeaux. Ici,l’entreprise est un partenaire ; le demandeur, un bénéficiaire et la plupartdes membres du personnel, des accompagnateurs.L’objectif est clairement affiché : permettre à chacun de retrouverune autonomie et un savoir-faire ; bref, transformer le travail en métier.Avec le soutien de la mairie, le PLIE a ainsi permis à plus de1 000 demandeurs d’emploi d’être à nouveau salariés en 2006.z COOPÉRATIONAshdod et RamallahPour Alain Juppé, l’un ne va pas sans l’autre.Si le maire de Bordeaux a tenu à participer,le 25 novembre, au cinquantenaire d’Ashdod,notre ville jumelle aux côtés du maire Zvi Zilker,il a également saisi cette occasion pourrencontrer Janette Mikhail, la mairesse deRamallah et son adjoint. Cette rencontre,qui a pour objectif d’étudier les moyens d’unecollaboration plus étroite, fait suite à laproposition qu’il vient de faire au Conseilmunicipal, d’attribuer au nom des Bordelais,une participation au Fonds d’aide d’urgencepour les collectivités palestiniennes spécifiquementdestiné aux habitants de Ramallah.z VOTER EN 2007Aux urnes citoyens !C’est un droit mais aussi un devoir pourchaque citoyen de décider dans quelle sociétéil souhaite vivre. Deux élections majeurespour l’avenir de la France s’annoncent en2007, celle du Président de la République(22 avril et 6 mai) et celles des représentantsdes Français à l’Assemblée nationale (10 et17 juin). Il ne vous reste plus que quelquesjours pour vous inscrire à l’Hôtel de Ville etdans l’une des quatre mairies de quartier enprésentant unepièce d’identité etun justificatif dedomicile.Pour en savoir + :05 56 10 20 66 oubordeaux. fr,avant le 30 décembre.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


20Quand la santé« La santé vienten mangeant et enbougeant ! »Reprenant le leitmotivdu Programmenational nutritionsanté dont elleest une villepartenaire, Bordeauxagit sur tous les frontspour favoriser dès leplus jeune âgel’acquisition des bonsréflexes alimentaires.est au menu!La Semaine du goût est passée,en octobre dernier, mais dansles écoles bordelaises, qualitérime avec année.Surtout depuis qu’il est avéré quel’alimentation contribue grandement à lasanté. La nutrition constitue donc l’une desquatre priorités du Programme local desanté institué au début des années 2000.« Il ne s’agit pas seulement de veiller à la qualitédes repas servis dans les restaurants scolaires,observe Marion Clair, la coordinatrice duConseil Local de santé bordelais. Nousavons vocation à accompagner la mise en œuvrede programmes de promotion de l’alimentationéquilibrée et de l’activité physique dans toutesles structures accueillant du public. Notre efforta naturellement d’abord porté sur les écoles, maisnous comptons dans les prochains mois beaucoupagir en direction des crèches puis, pourquoi pas,des foyers restaurants pour personnes âgées. »Toujours à partir de trois axes : l’améliorationde l’offre alimentaire, l’information desconsommateurs via des actions pédagogiqueset le dépistage et la prise en chargedu surpoids.Fruits et légumes à volonté !Si « les produits laitiers sont nos amispour la vie », les fruits et légumes ont plusde mal à s’imposer dans notrealimentation. Leur consommation, déjàinsuffisante, a encore baissé de 13 %ces dix dernières années.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXSANTÉ21Concernant l’offre alimentaire, la mairie deBordeaux a passé convention avec le SIVU,qui confectionne les repas servis dans lesécoles de Bordeaux et Mérignac. ChristinePlawinski, la diététicienne de la mairie deBordeaux, évoque les efforts faits pour offrirdes repas équilibrés et suffisamment variéspour initier les enfants au goût. « Nous avonstravaillé sur la qualité et la quantité des matièresgrasses. Le lait écrémé bio a remplacé le laitentier, un produit laitier est présent à chaquerepas, le bœuf est toujours acheté en race viandeet les fruits et légumes sont favorisés. Mais audelàde la composition des repas, nous veillonsaussi à l’environnement de celui-ci en formantles personnels de service. Notre leitmotiv : incitersans insister. »LA NUTRITION ?UN JEU D’ENFANT !Dans les écoles, la collation du matin est lenouveau cheval de bataille de Marion Clairet Christine Plawinski. « Nous diffusons undépliant auprès d’enseignants pour les inciter à lasupprimer, comme le recommandent tous lesexperts. Principalement parce que l’on constate uncertain nombre de dérives liées au contenu de cescollations – on est loin du verre de lait d’autrefois– et à leur prise trop tardive dans la matinée quipénalise le déjeuner où sont servis les alimentsessentiels que sont les fruits et légumes, les féculentsou les produits laitiers (voir notre encadré). Parcontre, le petit-déjeuner et le goûter sont deux repasimportants, l’un pour tenir jusqu’au déjeuner etl’autre pour éviter de grignoter avant le dîner ».Tous les moyens sont bons pour faire passerGrave erreur : non contents de donnerla pêche, ils ne comptent pas pour desprunes puisqu’ils peuvent nous éviterbien des pépins. Riches en vitamines eten fibres, leurs bienfaits sont prouvésdans la prévention de l’obésité, dudiabète, de certains cancers ou desmaladies cardiovasculaires.ces messages. Marion Clair et ChristinePlawinski ont multiplié les supports cesdernières années. Elles citent pêle-mêle lejeu de « Tu manges quoi » diffusé dans lesécoles, les centres de loisirs, les ludothèqueset les associations, le Livret de santérédigé par une classe de l’école FerdinandBuisson et diffusé à tous les élèves de CM1et CM2 de Bordeaux, Consommable, les aventuresnutritives de Mme P, une pièce de théâtrede la Compagnie Tombés du ciel… Ou encoreles ateliers pédagogiques assurés par leComité régional aquitain d’éducation à lasanté (CRAES).Vous êtes convaincus ? Alors à table :mangez au moins cinq fruits et légumespar jour (400 à 800 g), crus ou cuits,nature ou préparés, frais, surgelés ouen conserve, et même pressés,sans sucres ajoutés, au petit-déjeunerou au goûter.En attendant que toutes ces initiativesportent leurs fruits, la Ville s’attache àdétecter les enfants en surpoids avec l’aidede ses médecins et infirmières scolaires,qui examinent chaque année plusieursmilliers d’enfants, principalement engrande section de maternelle et en CE2.« Plus le dépistage est précoce, plus il sera faciled’intervenir efficacement. Nous orientons lesfamilles d’une part vers des médecins spécialisésqui consultent en diététique et en psychologie etd’autre part vers les ateliers d’activités physiquesadaptés ouverts à l’Hôpital des enfants et dansles quartiers Saint-Jean, Grand Parc, Bacalan etCaudéran. »Contact :Conseil local de santé,Tél. 05 56 10 33 96.Les sept famillesde l’alimentationChaque famille d’aliments a son utilité,ses avantages et ses petits ou grosdéfauts, surtout s’ils ne sont pasconsommés avec modération.- Les produits sucrés (chocolat, glace,pâte à tartiner, gâteaux, barres de céréales…)sont à limiter. Ils font plaisir… et grossir!- Les matières grasses (beurre, huile,charcuterie, chips, cacahuètes…) donnenténergie et vitamines mais doivent cependantêtre consommées en petite quantité.- Viandes, poissons et œufs sont richesen fer et en protéines.À consommer une à deux fois par jouren quantité inférieure à la garniture.- Les produits laitiers apportent le calciumet les protéines dont nos dents et nos osont besoin. En manger un par jour.- Les féculents (pain, pâtes, riz, céréales,pommes de terre et légumes secs)doivent être pris à chaque repas, enaccompagnement du plat et de légumes.- Les fruits et légumes :de 5 à 10 par jour (voir notre encadré).- Les boissons : eau à volonté,soda et boissons sucrées en petitequantité et vin avec modération.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


ENDIRECTDUCONSEILMUNICIPAL23Musique et danseLa rock-school Barbey qui est à la foisune salle de spectacle de musiquesamplifiées de 700 places, une école demusique et un lieu d’artistes en résidenceou en répétition, doit remplacer sonsystème de sonorisation devenutotalement obsolète. La mairie participeraà cette installation à hauteur de100 000 euros. La mairie vient égalementd’acheter un immeuble rue Fiéffé afin d’yaménager trois studios de danse pour lesélèves du Conservatoire qui ne disposentjusqu’ici que d’une seule salle de cours.Le patrimoine en numériquePour mieux les faire partager, la mairie a engagé unimportant projet de numérisation et de valorisationdes très nombreux fonds d’architecture qu’elleconserve tant aux Archives municipales, qu’à laBibliothèque municipale et au musée d’Aquitaine.Le programme de 2006 prévoit ainsi la numérisationdu fonds Renaud Buzeaud qui contient plusieursmilliers de documents sur Bordeaux et sonagglomération conservés au Musée d’Aquitaine,les carnets du fonds Montesquieu conservés à laBibliothèque municipale et les archives del’architecte Cyprien Alfred-Duprat, auquel on doitnotamment la Maison cantonale.Agir en faveur du handicapL’école pour tous : des enfants présentantdes troubles de la personnalité et de lacommunication seront accueillis àl’hôpital de jour Charles Perrens etscolarisés à l’école élémentaires Deyriesdans le cadre d’une classe CLIS (classed’intégration scolaire). Une conventionvient d’être signée entre la mairie, leCHR et l’inspection académique. Parailleurs, la mairie servira de garantie pourl’emprunt que le CAT Bel Air d’Eysines acontracté afin d’agrandir et d’améliorerses locaux.Faire de Bordeaux uneuniversité attractiveLe Pôle universitaire de Bordeaux a pour objectif derenforcer la vocation européenne et internationale deBordeaux, de développer le potentiel universitaire dela ville et de promouvoir son excellence en matière derecherche et de formation. Ce groupement d’intérêtpublic réunit par convention les quatre universités ainsique la Cub, le Conseil général, la Région et la mairie,dont la participation s’élève à 45125 euros par an. Parailleurs, la mairie a cédé pour 1 euro une parcelle deterrain sur la ZAC de la Bastide afin de permettre àBMA de réaliser un projet de logements d’étudiants.Stationnement50 places de stationnement gratuitespour les riverains. Pour améliorer l’offrede stationnement des résidents duquartier de la mairie, celle-ci a négocié lamise à disposition de 50 cartes d’accèsau parking de la Cité administrative de19h à 7h et le week-end et les joursfériés.z DÉVELOPPEMENT DURABLEUn contrat opérationnel en 2006Depuis 2005, une convention d’objectifs relative au cadre du développementdurable lie le Conseil général à la mairie et se décline chaqueannée en contrat opérationnel. 14 actions (crèches, la Parentèle,correspondants de quartier, relais d’assistantes maternelles…) ont été ainsifinancées en 2006 par le Conseil général pour un montant de955 454 euros, soit une participation d’un peu plus de 8 % sur les11 751 471,46 euros engagés par la mairie.z PÉPINIÈRE D’ENTREPRISES SAINTE-CROIX : la mairie ayant fini les travaux d’aménagement, c’est maintenant laTÉLEXChambre de métiers et de l’artisanat qui assurera la gestion de cette pépinière qui accueillera 9 entreprises. z LE SERVICEz PUBLIC EN TOUTE TRANSPARENCE. La mairie a créé une commission consultative des services publics qu’elle a confiéeà un tiers, soit par convention, soit en régie. Composée de membres du Conseil municipal et de représentants d’associationslocales, elle examinera leur rapport annuel et sera consultée sur leurs différents projets. z JEAN-FRANÇOIS BUISSONCHEZ LES DOMINICAINS. Après avoir participé aux importants travaux de restauration de l’église Saint-Paul qui est classée, la mairieinstallera, aux côtés de l’État, un lustre monumental conçu par l’artiste Bordelais Jean-François Buisson. z DES LOCAUX POUR LECENTRE D’ANIMATION CŒUR DE BASTIDE : la mairie vient de confier la gestion de la maison polyvalente de la Bastide et desespaces de loisirs extérieurs à l’association des centres d’animation et de cohésion sociale.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


Bordeaux ville de cinémaSilence,on tourne!Au palmarès des villes françaises qui séduisentréalisateurs et producteurs, Bordeaux – avec unecinquantaine de tournages par an – arrive en têteaprès Paris, Marseille et Strasbourg. Outre ses façadesXVIII e , qu’est-ce qui séduit le monde du 7 e art ?Ne vous étonnez pas decroiser dans les prochainessemaines, XavierDeluc ou Virginie Lemoine.Comme Michel Serrault,Julie Depardieu et Jean Dujardin cetété ou Élie Chouraqui en octobre, leurescapade bordelaise est avant toutprofessionnelle. Pub pour la prochainecampagne Afflelou, épisodes de la sérieFamille d’accueil mais aussi des poidslourds du cinéma français comme BonVoyage ou le Balzac de Josée Dayan,Bordeaux séduit de plus en plus lesréalisateurs pour sa qualité des décorshistoriques et urbains. Une démarcheencouragée et aidée par Aquitaineimage cinéma (AIC), véritable relaisdes producteurs et réalisateurs, encollaboration avec la mairie.comédiens et l’activité des prestatairestechniques locaux. Et cela permet aussi defaire monter la qualité de cet emploi ».Les productions semblent jouer lejeu, Christian Boyer, régisseur sur letournage de la publicité Affleloutournée en octobre dans le centre deBordeaux, précise avoir « favorisél’emploi d’environ vingt personnes surBordeaux, la plupart recrutées par le biaisdu fichier mis à disposition par Aquitaineimage cinéma ».Selon la taille du film et les moyens deproduction, l’arrivée d’une équipe peutressembler à un vrai studio : camionsde matériel, décors, loges maquillageet costumes, cantine, présence deUNE NOUVELLE ÉCONOMIEPOUR L’EMPLOICaroline Bordes, directrice de l’AICet Jean-Charles Bron, adjoint au mairesont unanimes : « Il existe un véritabledynamisme économique lié au cinéma.L’augmentation du nombre de tournagesfavorise notamment l’emploi des techniciens,


BORDEAUXENTREPRENDRE25Commedes sœurspar leproducteurde Sous lesoleil,jusqu’enjuillet.Sur M6.figurants… Les demandes centraliséespermettent à la mairie de coordonnerau mieux les tournages quinécessitent de nombreuses autorisationset la collaboration active desservices publics, préfecture, Cub,Connex, GERTRUDE…QUESTION D’IMAGEScènes au-dessus du pont de pierre, àla gare Saint-Jean, place Pey-Berland…Chaque demande nécessite uneattention particulière en fonctionde la technique utilisée. Toute laproblématique est de répondre auxexigences du réalisateur sans gêner lesriverains ni perturber la circulation.Un exercice de haut vol quand on saitqu’en octobre, trois tournages se sontdéroulés en même temps dans lecentre-ville de Bordeaux.Le cinéma offre aussi un véritabletremplin pour l’image de Bordeaux.Une image qui se démultiplie aunational voire à l’international sur lepetit et sur le grand écran. Au rythmede cinquante tournages par an, lecinéma se révèle aussi un excellentvecteur d’attractivité touristique etdonc économique.zSUR VOSÉCRANSÇA SETOURNESection derecherchesavec XavierDeluc.PremiersSecours,saison 2,consacréeaux sapeurspompiers.Sur TF1.Coupablejusqu’au 19décembre.Téléfilm dePhilippeMonnier.Sur France 3.Notable donccoupablejusqu’au 15décembre.Série defiction qui sedéroule dansles milieuxpolitiques,judiciaires etmédiatiques.Sur TF1.Sexe, gomboet Atihédu BordelaisMahamat-Saleh Haroun,dont leprécédentfilm a étéprésenté àla Mostra deVenise.À partir dejanvier.Sur Arte.Familled’accueilavec VirginieLemoine.En janvier.ÇA SORTBIENTÔTMonsieurLéon avecMichelSerrault.Tourné auprintempsdernier.Sur TF1.La fauteà Fidelde JulieGavras,avec JulieDepardieu.Tourné,entre autres,à la gare.Au cinéma.Contreenquêtede FranckMancuso,avec JeanDujardin.Tourné entreautres placePey Berland,au Palaisde Justice,au CaféFrançais.Sortie le7 mars 2007au cinéma.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


26BORDEAUXRENCONTREM gr Jean-Pierre Ricardla vertu cardinalede Bordeaux!Monseigneur Ricard, président de la Conférencenationale des évêques et archevêque deBordeaux est devenu Cardinal en 2006.Il réaffirme son attachement à une terre deGironde qui l’a adopté.Quand il fut nommé parJean-Paul II archevêquede Bordeaux et de Bazasil y a tout juste cinq ans,M gr Jean-Pierre Ricard, alorsévêque de Montpellier, venait d’être éluprésident de la Conférence nationale desévêques. Son prédécesseur l’avait prévenu :« tu verras, à ce poste, les années comptent double ».Il avait visiblement raison et M gr Ricard verrasans déplaisir son mandat (reconduit en2004) arriver à son terme dans quelquesmois. « Il n’est pas renouvelable et je m’enfélicite pour l’Église de France – il faut savoirpasser le relais et partager les responsabilités –pour mon diocèse et pour moi-même. »Pour autant, le prélat ne se fait pas d’illusions.Plusieurs charges lui ont déjà été confiéesdepuis son arrivée en Gironde et d’autreshautes responsabilités l’attendent. En 2002,il intégra ensuite coup sur coup la Commissionpontificale Ecclesia Dei et la prestigieuseCongrégation pour la doctrine de la Foi,dont le Préfet n’était autre que le cardinalJoseph Ratzinger. Lequel, devenu Benoît XVI,marquera sa reconnaissance et son amitiéà M gr Ricard en le créant cardinal en marsdernier. M gr Ricard évoque cette lourderesponsabilité qui l’amèneraun jour à élire unnouveau Pape, « mais aussià entourer l’actuel Saint-Pèrede mes avis et conseils quandil les sollicite et à porter plusintensément le souci de l’égliseuniverselle, ce qui occasionnebeaucoup de voyages ».Le cardinal Ricard doit donc jongler avecun emploi du temps de ministre. Il veillejalousement à y protéger Bordeaux et laGironde, où deux chantiers prioritaireslui tiennent particulièrement à cœur : lesoutien aux vocations « même si nous notonstoujours des entrées au Grand Séminaire » et lerenforcement des formations « pour amenerles communautés chrétiennes à davantage seprendre en charge et permettre à chacun de mieuxrépondre à la diversité de ses responsabilités. »De fait, M gr Ricard entend promouvoir uneéglise ouverte sur le monde et ses réalitéséconomiques, sociales ou humaines. Il y aquelques mois, il a ainsi publié une réflexionintitulée La crise viticole n’est pas une fatalité.Pour autant, en cette période de fête, ilinvite les Bordelais à garder confiance.Un avenir est possible !« Je lance un appel à la confiance. Nous vivons dans une société où l’avenir,contrairement à il y a quarante ans et parfois à juste titre, nous fait peur sur leplan économique, dans une perspective écologique et jusqu’à certains de nos modesde vie. Il est important de ne pas se laisser envahir, personnellement, par ces craintes,ces angoisses.Ce message d’optimisme va au-delà des quelques jours de fête de Noël. C’est unmessage d‘espérance et de confiance en l’avenir. À Noël, on fête Dieu qui s’est voulucompagnon de l’homme. Nous pouvons compter sur la force de son engagement, maislui aussi compte sur nous. Nous avons notre tâche à accomplir, une relève à assurer.N’ayons pas peur de nous retrousser les manches. Un avenir est possible ! »Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUX POUR VOUS, C’EST QUOI ?Bordeaux, pour vous,c’est quoi ?Des visages. Ceux despersonnes qui m’ontaccueilli, ou dont j’aiensuite rapidement faitla connaissance.Dès mon arrivée,des jeunes m’ont dit :« venez, on va vous fairevisiter Bordeaux ».La richesse et la qualitéde tous ces contactsfont que cinq ans aprèsmon arrivée, je mesens ici chez moi.Après un séjour àMontpellier que l’onm’avait présentécomme « une terred’hérésie et decroisade », j’ai trouvé iciune grande ville peutêtreplus réservée maisoù la pression politiqueest moins forte, lerespect plus grand.C’est quand ?La moitié de montemps. Je consacrel’autre moitié à laConférence desévêques de France età mes responsabilitéseuropéennes etinternationales. Celam’amène à beaucoupvoyager – cette annéeà Saint-Pétersbourg,New York,Valence, enIsraël et Palestine et,avant la fin de l’année,au Vietnam – mais jerefuse certainessollicitations pourconserver suffisammentde temps pourmon diocèse.je venais de vivre celuide Montpellier.Mais tout ceci estmaintenant terminé etje trouve ce tramwaytrès réussi. Je le prendsd’ailleurs souvent pouraller en centre-ville.Il a permis une mise envaleur des espaces qui,conjuguée aux façadesravalées et à diversautres aménagements,a rendu cette villeparticulièrement belle.J’ai toujours grandplaisir à la fairedécouvrir à mes amis.Je leur montreprioritairement lacathédrale et la placePey-Berland, la rueSainte-Catherine pourson animation et lesquais.Et que leurcachez-vous ?(après un temps deréflexion) Je ne sais pas.C’est la preuve que jene suis pas encorevraiment Bordelais(rires).Où aimez-vous vouspromener, flâner ?Sur les quais, le longde la Garonne et enadmirant les façadesdu Bordeaux XVIII e .Quel regardportez-vous sur lepatrimoine religieuxde Bordeaux ?La mairie fait beaucouppour l’entretenir etl’embellir. J’aimeraisque l’État fasse un petiteffort supplémentairepour que les travaux dela cathédrale avancentplus rapidement. Mais jesais que l’effort est déjàconsidérable et que lessommes en jeu sontfaramineuses.Quand votre emploidu temps vous enlaisse le temps, quelssont vos loisirs ?J’aime me promeneret aller dans leslibrairies voir lesparutions de livres.Pour le reste, c’esteffectivement le tempsqui me manque.Mais j’ai noté sur monagenda que l’Opéraallait donner cetteannée (en juin 2007NDLR) les Noces deFigaro. Je compte yassister.Marseillais d’origine,vous êtes forcémentallé voir un matchde football au stadeChaban-Delmas.Pas encore (rires).Mais cela viendrasûrement, d’autant quenotre nouvel évêqueauxiliaire, M gr JacquesBlaquart, est un vraipassionné, lui.Son frère a mêmejoué un temps auxGirondins.Mais c’est vrai qu’àMarseille, il m’estarrivé à plusieursreprises d’aller auVélodrome.Comment avez-voustrouvé Bordeaux àvotre arrivée ?Ma première impressionfut mitigée car je suisarrivé en plein chantierdu tramway alors que«Le tramway a rendu cetteville particulièrement belle.»


29qb uartiersordeauxCAPUCINS – VICTOIRE – SAINT-MICHEL – SAINTE-CROIXzCoffe bus: le 9 et le 23 décembre Place de la Victoire.zCorbeilles à papier: installation rue Camille Sauvageau.zCommerces: ouvertured’un restaurant au 51, rue Carpenteyre.zConciliateur : François Garet permanence mardi, jeudi, vendredi 15h-18h, 33, rue Montbazon,tel. 05 56 52 99 42.zAgent de proximité : MM. Dorignac 05 56 10 28 76, Lucia 05 56 10 28 07, Coret (quais) 05 56 10 28 52, Hébrat(enseignes et taxes) 05 56 10 28 08.Guillaume Hénin, votre délégué de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi du mois de 18h à 20h au bar «Le Plana», place de laVictoire. Jean-Marc Gaüzère, adjoint au maire, tient une permanence chaque 1 er jeudi du mois, de 18h à 20h, 8 place Louis Barthou.Jardin André Meunier :poumon vert du quartierLa mairie a entrepris la requalification dujardin André Meunier : les espaces gravéssont refaits, les pelouses et des arbresreplantés et le bassin végétalisé.Du mobilier est installé, notamment avecun nouvel éclairage public. L’aire de jeuxrepensée est déplacée à l’entrée du jardin.L’aire de boulistes, elle aussi déplacéeà l’entrée du jardin, est remise en état.Enfin, un contrôle d’accès est instauréaux trois entrées du parc pour résoudre leproblème de stationnement qui se posait.Les travaux doivent se terminer findécembre.Jardin André MeunierPlan d’actions1. Déplacement et réhabilitation2. Contrôle des accès3. Suppression de l’îlot arbustif4. Réhabilitation des zones depelouses5. Déplacement et remise en étatde l’aire des boulistes6. Réfection générale des gravages7. Remise en eau du bassin,maintien et plantation oudémolition8. Complantation d’arbres9. Mise en place du mobilierHÔTEL DE VILLE – QUINCONCES – SAINT-PIERRE – SAINT-ÉLOIzLutte contre le Sida: journée mondiale le 1 er décembre cours du Chapeau Rouge.zPatinoire de Noël: installation Place Pey Berlanddu 2 décembre au 7 janvier.zExpert: le temps de l’expert organisé par la Cour d’appel de Bordeaux les 7 et 8 décembre.zMairie :spectacle de fin d’année le 14 décembre au théatre Fémina.zLes Fées rue : fête des créateurs les 16 et 17 décembre Place CamilleJullian.zCirque : le cirque Arlette Gruss s’installe Place des Quinconces du 6 janvier au 12 février.zRue Margaux : rénovation de larue avec fermeture de voie jusqu’au 21 janvier.z Aveugles : la BNP Paribas a mis en place un distributeur automatique de billets accessibleaux aveugles situé 35, cours Victor Hugo et un autre 19, rue Jean Burguet.zCommerces : installation du « Palais du Périgord » 65,rue des Remparts.zVélo : pose de 4 arceaux au 67, cours Georges Clémenceau.zConciliateur : Aline Grenier-Sargos permanence2 e et 4 e vendredis du mois 14h-17h, maison de la justice, 95-97, bd de Brandenburg, tel. 05 56 11 27 10 ou François Garet, permanencemardi, jeudi, vendredi 15h-18h, 33, rue Montbazon tel 05 56 52 99 42 ou Françoise Druot, permanence 1 er et 3 e mardis du mois 14 h 30-17h, 31, rue de Cursol, tel. 05 56 51 93 85. zAgents de proximité : MM. Flambeau 05 56 10 28 09, Fallot 05 56 10 28 75, Gauthier05 56 10 28 11, Coret (quais) 05 56 10 28 52, Hébrat (enseignes et taxes) 05 56 10 28 08Elisabeth Touton, votre déléguée de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi du mois, de 18h à 20h à l’Athénée Municipal,place Saint-Christoly (05 56 51 24 64).Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


LE LACzEnserb : Le 2 décembre à l’Espace du Lac 18 e édition de la Mos’Fête.zColloque :du 14 au 15 décembre au Palais des congrès par la Caisse des dépôts et consignationssur le thème « Enjeux humains et économiques pour les employeurs publics ».zTramway : jusqu’au 5 avril 2007, la rue Joseph Brunet est mise en sens unique duboulevard Albert Brandenburg jusqu’à la rue Jeanne Juzan.zAgent de proximité :M. Jacquet 05 56 10 28 13. zConciliateur : Aline Grenier-Sargos, permanencevendredi 14h-17h,maison de la justice 95-97,bd de Brandenburg,tel.05 56 11 27 10.Charles Cazenave, votre délégué de quartier, tient une permanencele 1 er jeudi du mois de 18h à 20h à la Bibliothèque des Aubiers,place Ginette Neveu (05 56 50 28 35).NANSOUTY – SAINT-GENÈS – SIMIOT –BARRIÈRE DE TOULOUSEzUnion Saint-Jean : repas dansant le 10 décembre rue Malbec, arbre de Noëldu centenaire le 13 décembre et réveillon du centenaire le 31 décembre au local.zUnion Saint-Bruno : rencontre de badminton le 17 décembre à la salleNelson Paillou.zCommerces : ouverture de l’association « Librairies atlantiquesd’Aquitaine » au 142, cours de la Somme. zPotelets : pose au 7, rue Balaclavaet au 49,rue de Cauderès.zCars scolaires : création d’un stationnement réservédu 146 au 150 et au 160 rue de Saint Genès.zConciliateur : François Garet,permanence mardi,jeudi,vendredi 15h-18h,33,rue Montbazon,tel.05 56 52 99 42.zAgent de proximité : M. Ramos 05 56 10 28 12Colette Pujo, déléguée de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi du moisde 18h à 20h, au 36 rue du Sablonat.Vous pouvez également la joindre au05 56 10 21 51. Jean-Marc Gaüzère, adjoint au maire, tient une permanencechaque 1 er jeudi du mois, de 18h à 20h, 8, place Louis Barthou.Le pôle d’équipement Nansouty de la rueMalbec: Bordeaux construit des crèches!La demande des habitants du quartier sera satisfaite: une crèche,la première, ouvrira dans le secteur en septembre 2008. Après lechoix de l’architecte, la phase d’études a démarré et devrait seprolonger jusqu’à la fin de l’année. Sur une surface de 1100 m 2 ,34 places seront livrées, ainsi qu’une salle municipale à l’étage avecentrée autonome, une bibliothèque pour tous et un bureau pour lesélus. Aux côtés de la mairie, le Conseil général et la CAF apportentleur contribution financière à l’opération.


BORDEAUXQUARTIERS 31LA BASTIDEzHandball : une compétition avec les Girondins de Bordeaux a lieu les 1 er ,2 et17 décembre à la salle Jean Dauguet.zADD 33: animations musicales place Stalingradtout le mois de décembre.zAéronautique:arbre de Noël de l’amicale industrielle del’aéronautique de Bordeaux le 9 décembre quai de la Souys.zVivons la Bastide: réunionmensuelle de l’association le 21 décembre à la salle Jean Dauguet.zBadminton :compétition avec l’Union Saint-Bruno le 27 janvier à la salle Jean Dauguet.zMarchéde Noël : organisé par l’association « Vivons la Bastide » les 15 et 16 décembreavenue Thiers/Pont Saint-Émilion.zDigue:travaux quai de la Souys jusqu’au 22 décembre,une file de circulation est neutralisée.zEau : travaux de canalisations quai deQueyries jusqu’au 22 janvier.zPeinture: mise en peinture du pont St Emilion jusqu’auprintemps.zPoubelles : installation de 10 poubelles rue Nuyens et rue Jean Giono.zApollonia : poursuite du chantier rue de Nuyens. zMadame Darche, conseillermunicipal, tient une permanence tous les 4 e jeudis du mois à la mairie de quartierde 14 h 30 à 16h.zConciliateur : Philippe Bercegol de Lile, permanence mercredis14h-17h, 42, rue de Nuits tel 05 56 86 20 56. M. Lahon, médiateur municipal : tousles 1 er jeudis de chaque mois de 10h à 12h à la mairie de quartier.zAgent de proximité :M. Bosc 05 56 10 28 15Muriel Parcelier, votre adjoint de quartier,tient une permanence le 1 er jeudi du mois,de 18h à 20h et tous les samedis de 10h à12h à la mairie de quartier, Maisoncantonale (05 56 86 20 56).Retrouvez toutes les infos de votrequartier sur www.bordeaux.frBACALANzÉcole du cirque: du 2 au 3 décembre et du 16 au 17 décembre manifestation de find’année.zPétanque: un loto de la Pétanque bacalanaise est organisé le 9 décembre à lasalle Ferdinand Cabanel.zJudo: le judo club bacalanais organise son loto le 16 décembreà la salle Ferdinand Cabanel.zUS Chartrons: le spectacle de Noël a lieu le 20 décembreau gymnase Dupaty.zTramway: jusqu’au 5 avril 2007, la rue Joseph Brunet est miseà sens unique du boulevard Brandenburg jusqu’à la rue Jeanne Juzan.zMadame Darche,conseiller municipal assure une permanence le 1 er jeudi de chaque mois de 14h30 à 16hà la mairie de quartier.zM. Jacques Lahon, médiateur municipal tient sa permanence le4 e jeudi du mois de 10h à 12h à la mairie de quartier.zAgent de proximité: M.Auzeneau05 56 10 28 14.zConciliateur : Aline Grenier-Sargos, permanence vendredi 14h-17h, maison de la justice 95-97, bd de Brandenburg, tel. 05 56 11 27 10.Bruno Canovas, votre adjoint de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi du moisde 18h à 20h à la mairie de quartier, 196, rue Achard (05 56 50 82 19).École Nuyens :c’est pour janvier.«On sait depuis hier que nous allons déménageravant les vacances de Noël». En ce débutnovembre, François Brocquet, directeur del’école primaire Nuyens et son homologueLaurence Maudet, de l’école maternelle,poussent un ouf de soulagement: en janvier, lesenfants, en tout cas ceux du primaire, serontdans leur nouvelle école. Depuis plus de troisans, ils se sont transportés, avec plus de 200élèves, dans l’école de la Benauge, en attendantla construction du nouvel établissement.«Au début, cela devait durer un an», sesouvient François. Et de rappeler les péripétiessuccessives de l’appel d’offres qui ont amené àl’arrêt du chantier, avant qu’il ne reprenne endébut d’année 2006. François et Laurence, n’ontpas connu l’ancienne école Nuyens. Mais parcequ’ils ont vu le dossier, ils savent que le cadrede vie sera forcément meilleur. «Ce qui vachanger surtout, ajoute Laurence, c’est que lesenfants et leurs parents vont retrouver leurquartier, avec ses avantages notamment laproximité du jardin botanique». Car le plusdifficile, en tout cas au niveau du primaire,hébergé dans des algecos, était de faire accepteraux enfants et aux parents leur nouvelenvironnement. «Il a fallu, raconte François,mener tout en travail de socialisation». Lesenfants de maternelle se sont plus vite adaptés.«Au début, se souvient Laurence, ils parlaientde leur ancienne école comme de l’école cassée.Et maintenant ils appréhendent d’avoir à yretourner». L’équipe enseignante a mené avecArc-en-rêve des ateliers pour préparer cette«relocalisation». Travail sur la notion d’espace,à l’aide d’un ballon gonflable, travail surl’observation de ce qui est construit (pendantleur trajet en bus), et travail sur la construction(ils ont réalisé une maquette de leur quartier).Seule la visite sur le chantier n’a pas pu sefaire, pour des questions de sécurité. Même si,dans le cadre d’un projet d’échange européensur «notre culture et celle des autres», ou dansle cadre d’un projet danse avec la ZEP, ils onttravaillé sur leur nouvel école, les enfants duprimaire attendent d’y être pour sel’approprier. «On a plein d’idées, exposeFrançois: une course au trésor, la réalisationd’un totem…» Les enfants de maternelleenvisagent un déménagement symbolique:«chaque enfant va amener là-bas une partiede cette école», explique Laurence.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


32BORDEAUXQUARTIERSSAINT-AUGUSTIN – QUINTIN LOUCHEUR – TONDUzAmnesty International: marché de Noël les 2 et 3 décembre à la salle Saint-Augustin.zAmis de l’Orgue: concert le 7 janvier à l’église.zFootball:les Girondins accueillent Rennes le 9 décembre, le Mans le 23 décembre, Lorient le 13 janvier et le 27 janvier Lille au stade Chaban Delmas.zComitéde quartier: galette des rois le 13 janvier à la salle Quintin Loucheur. zArbre de Noël: du CE ISS Gironde le 9 décembre salle Quintin Loucheur.zRayon de Soleil: arbre de Noël du comité d’entreprise le 16 décembre salle Quintin Loucheur.zÉcole maternelle Flornoy: exposition des travauxd’enfants le 21 décembre rue Berruer. zSecours populaire français: marché de Noël les 22 et 23 décembre à la salle St Augustin. zRue Boutin:travaux de voirie jusqu’en février 2007, la rue est fermée à la circulation, ainsi que successivement les rues Privat, Ponthelier et Theresia Cabarrus.zCommerces: distributeur de DVD au 73, rue Eugène Jacquet. zLogements: la livraison de logements et d’une surface commerciale sur l’ancienmarché des girondins 17, cours du Maréchal Galliéni (angle rue Gaston Lespiault) est prévue pour fin décembre 2007.zConciliateur: permanenceFrançoise Druot, les 1 er et 3 e mardis du mois 14h30-17h, 31, rue de Cursol tel 05 56 51 93 85.zAgent de proximité : M. Lonné 05 56 10 28 51.Jean-Louis David, votre adjoint de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi du mois de 18h à 20h à la salle Quintin, le vendredi de 15h30à 20h, au 1 er étage de la salle des fêtes de Saint Augustin. Stephan Delaux, adjoint au maire, tient une permanence chaque 1 er jeudi du mois,de 18h à 20h, salle Amédée Larrieu.CAUDERANzAGJA : exposition du 8 au 18 décembre rueGambetta et spectacle de Noël le 16 décembreà l’Espace Rossetti. zDécorés : remise demédailles d’honneur du travail le 10 décembreet galette des rois le 7 janvier à la ChartreuseSt-André.zGymnastique artistique : compétitionles 20 et 21 janvier à la salle Stéhélin.zAssociation des paralysés de France : bric àbrac du 25 au 27 janvier rue Delacroix.zTaekwondo: championnats régionaux le 17 décembreau gymnase Stéhélin.zLions club : arbre deNoël le 16 décembre à la Chartreuse St-André.zParoisse St-Amand : veillée de Noël le 4décembre à l’église.zAvenue de la République:travaux sur l’avenue jusqu’en avril 2008.zCommerces : installation d’un traiteur 23,avenue Charles de Gaulle.zMadame Darche,conseiller municipal,tient une permanence le2 e mardi de chaque mois de 14 h 30 à 16h à lamairie de quartier.zM. Jacques Lahon, médiateurmunicipal tient sa permanence le 2 e jeudidu mois de 10h à 12h à la mairie de quartier.z Agent de proximité : M. Guiraud05 56 10 28 48 et M. Darrieux 05 56 10 28 49.zConciliateur : Michel Sabathier, permanencemercredi 15h-17h, mairie annexe de Caudéran,tel. 05 56 08 16 86.Pierre Lothaire, votre adjoint de quartier,tient une permanence le 1 er jeudi du mois de18h à 20h, le 2 e et le 4 e mardi du mois de10h à 12h, à la mairie de quartier,130, avenue Louis Barthou.Nadine Mau, votre déléguée de quartier,tient sa permanence le 1 er jeudi du moisavec Pierre Lothaire de 18h à 20h, à lamairie de quartier (05 56 08 16 86).Taborithe : le cœur de Bordeauxbat pour le Maroc«Si vous me donnez un pull, je peux vous dire exactement où il ira, à qui il seradonné et quand». Ancien cadre de Nestlé France, aujourd’hui à la retraite,Hubert Villatte*, parle de Taborithe avec la passion militante. Cette association,dont Pierre Lothaire, adjoint au maire, est l’un des membres les plus actifs, estégalement partenaire d’associations marocaines, avec lesquelles des partenariats sesont noués, dans le domaine de l’éducation par exemple. Son créneau: l’humanitaireou plutôt, l’aide aux populations. «L’humanitaire a quelque chose d’abstrait,explique M.Villatte. Nous, c’est du concret». Le terrain de son action est le pays deson cœur: le Maroc, qu’il a connu lorsqu’il était arbitre international de rugby.L’histoire a commencé par la rencontre d’un ami marocain, qui l’a conduit à uneréunion de village, près de Ouarzazate. «Ces associations prennent en charge ce queles communautés de communes du pays ne peuvent pas prendre en charge».Et l’action de Taborithe se situe en complémentarité de celle des associations devillages: vêtements chauds, ordinateurs, fenêtres, fournitures, bus scolaires…Il ne se passe pas deux mois sans qu’un convoi ne parte pour le Maroc.Enfin, tous les ans, Taborithe envoie une mission médicale, composée de médecinsqui consultent les populations. M.Villatte explique avec fierté que l’association estparticulièrement intégrée au pays: une permanence a même été ouverte dans laville de Tazenakht. «Et nous connaissons personnellement chacune des personnesque nous avons aidées». Depuis la création de l’association, en 2002, ce sont prèsde 5000 personnes qui ont bénéficié des actions de l’association.Le matériel expédié provient d’associations caritatives françaises, notammentle Secours Populaire et Cestas Entraide et de particuliers. Quant à l’argent,l’association fonctionne en quasi autonomie, avec les cotisations, mais surtouten organisant des animations (vide-greniers, lotos…), qui permettent definancer le transport du matériel. En fait,ce dont l’association a le plus besoin, cesont des bras. « Les bonnes volontés sontles très bienvenues », lance M. Villatte.Renseignements pour les dons et lesadhésions : tel. et fax : 05 56 02 49 55* co-président avec Marie-Annick Godfroy-Villatte et Christian Bernier.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


CHARTRONS – GRAND PARC PAUL DOUMERzLes Archers : compétition « les archers de Guyenne » les 2 et 3 décembre augymnase du Grand Parc II. zOpération Frankton : organisée par la mairie le8 décembre à l’Esplanade Frankton.zÉducation nationale : arbre de Noël despersonnels les 8 et 9 décembre à la salle Gouffrand.zCCAS : arbre de Noël le15 décembre cours Saint-Louis. Mosaïque de Bordeaux : organisée par la mairie le21 janvier au Hangar 14.zCrèche : ouverture de la crèche rue Barreyre avec installationd’un ralentisseur devant l’entrée.zMadame Darche, conseiller municipal,tient une permanence tous les 3 e jeudis du mois de 14 h 30 à 16h à la mairie de quartierdu Grand Parc.zConciliateur : Aline Grenier-Sargos,permanence vendredi 14h-17h, ou 2 e et 4 e vendredis du mois mêmes heures, maison de la justice, 95-97, bd deBrandenburg, tel. 05 56 11 27 10.zM. Lahon, médiateur municipal : mairie de quartierdu grand parc tous les 3 e jeudis de chaque mois de 10h à 12h.zAgent de proximité :M. Doat 05 56 10 28 10, M. Coret (quais) 05 56 10 28 52Anne-Marie Cazalet, votre adjoint de quartier, tient une permanence le 1 er jeudidu mois, de 18h à 20h ainsi que le 2 e et le 4 e mardis du mois de 17h30 à 19h,à la mairie de quartier du Grand Parc, place de l’Europe (05 56 50 36 92).La piscine du Grand Parc :Faire du neuf avec du vieuxLa mairie a entrepris la réhabilitation complète de la piscine du GrandParc sur sa surface totale de 4000 m 2 . Dans un premier temps, unedémolition partielle de l’installation a été entreprise, les anciennesfaçades ayant été détruites, tandis que les poteaux, les poutres et latoiture étaient conservés. Dans un deuxième temps, c’est en cours, destravaux d’adaptation de la structure sont engagés, notamment sur lesdifférents bassins (25 m, bassin d’apprentissage, pataugeoire) et sur lesgradins. Dans un troisième temps, ce sera mi-février, les façades serontreconstruites et la toiture renforcée, notamment pour ce qui est del’étanchéité. Enfin, le chantier devrait se terminer par des travaux ditsde second œuvre à l’intérieur du bâtiment (branchements électriques…)L’ouverture de l’équipement est prévue à la rentrée scolaire 2007.Le montant total des travaux est de plus de 11 millions d’euros,avec des participations d’ores et déjà acquises de l’État (réserveparlementaire de M me Bourragué), de la Région et de l’ADEME.L’équipement, tel qu’il sera livré, répondra en effet à l’intégralitédes critères de la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE).SAINT-JEAN – BELCIER – CARLE VERNET– ALBERT 1 erzChantiers : ouverture prochaine d’un hôtel rue Eugène Leroy. Sur l’îlot Saint-Jean,démolition de la barre entre les rues Eugène et Saint-Vincent de Paul.zTramway :fermeture de la rue Carle Vernet entre les rues Léon Pallière et Léon Jouhauxjusqu’au 20 décembre. Le quai de Paludate est fermé de nuit du 4 au 22 décembre.zConciliateur : M.Jacques Rhodes,conciliateur du 6 e canton,tient sa permanencetous les mercredis de 14 h 30 à 17h au 33,rue Montbazon (05 56 52 07 18).zAgentde proximité : M. Erit 05 56 10 28 54Alain Moga, votre adjoint de quartier, tient une permanence le 1 er jeudi dumois de 18h à 20h à la salle Son Tay.


34 BORDEAUXQUARTIERSSAINT-BRUNO – SAINT-VICTOR –Alexandre Jardelprofession : serial créateurIl a le trait de crayon facile (son père était peintre).Il a étudié le droit, les arts graphiques, le commerce.Il a travaillé pour des agences de communication(événements, affichage, audiovisuel) et dans larestauration, à New York puis à Paris. Il parleencore avec fougue de ses expériences delancement de produits : le bouchon « Vittel sport »pour lequel il a obtenu un prix et un whisky noir,pour lequel il avait monté, à l’attention de sesinvités, un véritable parcours initiatique.Son parcours à lui est apparemment décousu, mais ilen trouve très vite le fil conducteur: «On n’a qu’unevie, dit-il. J’essaie de vivre à fond dans ce que j’aimefaire». Alexandre Jardel, 33 ans, a surtout la créativitéet l’imagination dans le sang. «Depuis tout petit, j’aiun carnet d’idées gros comme ça», dit-il. Dans cecarnet, il a pioché, il y a deux ans, l’idée qui l’occupeaujourd’hui: monter une société de web grand publicautour du parcours personnel et de la biographie.Il met à disposition de ses clients un outil –le sitebiobble– pour écrire leur vie ou leurs mémoires, etéventuellement des plumes (enseignants, étudiants…)pour le faire à leur place. Les atouts de son outil: lafacilité, du point de vue de la technique et del’écriture, ce qui lui donne un avantage sur les blogs,le référencement et surtout la pérennité. «Le site quevous créez vous survit», explique-t-il. Amateur desurf, il a choisi Bordeaux et le quartier Saint-Seurin,pour mener cette aventure. «J’ai pensé, dit-il, que masociété émergerait plus facilement ici». Installé depuisdeux ans, il compte déjà dans sa besace près de1000 clients, ordinaires ou plus célèbres. «On ne peutpas encore parler de succès commercial, reconnaît-il.Mais c’est un succès d’estime». Et de montrerfièrement l’impressionnant «press-book» quil’accompagne. Né dans une famille franco-russe hauteen couleur (son arrière-grand-mère, par exemple,était la filleule de la dernière tsarine de l’empirerusse), orphelin de son père, tout jeune, Alexandrea lui-même créé son «biobble» familial. Mais son butest ailleurs: dans la passion des rencontres et dansle pressentiment de pouvoir ainsi laisser une trace.«Reconstituer les histoires individuelles, c’est quelquepart conserver le patrimoine historique mondial».Rien que ça. Dans son appartement qu’il a aménagépour y accueillir sa société, les ordinateursdéroulant le patrimoine mondial côtoient lestableaux de son père.Se connaissant, Alexandre sait bien qu’il passera unjour encore à autre chose. Son rêve, c’est de devenirécrivain. Et en attendant, il lit énormément. «Je suisun serial lecteur», s’amuse-t-il.SAINT-SEURIN – FONDAUDÈGEzLes Vaillants de Saint-Seurin: arbre de Noël des Anciens de Bordeauxdu 1 er au 3 décembre rue Rodrigue Pereire.zSciences, Belles-Lettreset Arts: séance de fin d’année le 14 décembre Place Bardineau.zCommerces: ouverture de « l’Art en plus » au 3, place des Martyrs de laRésistance.zChantiers : les travaux aux 85-87,rue de Caudéran ontrepris depuis octobre.zConciliateur : Aline Grenier-Sargos, permanence2 e et 4 e vendredis du mois 14h-17h, maison de la justice, 95-97, bd de Brandenburg, tel. 05 56 11 27 10 ou François Garetpermanence mardi, jeudi, vendredi 15h-18h, 33, rue Montbazon, tel.05 56 52 99 42.z Agent de proximité : M.Thévenin 05 56 10 28 46Anne Walryck, votre adjoint de quartier, tient une permanencele 1 er jeudi du mois de 18h à 20h, à l’Hôtel de la Société Savante,1, place Bardineau.MÉRIADECKzHommage : journée d’hommage aux morts pour la France (Algérie,Maroc,Tunisie) le 5 décembre Place du 11 novembre.zCommerces: ouvertured’un restaurant au 91, rue Lecocq.zChantiers: la construction d’unparking souterrain et d’une résidence a commencé depuis novembre.zM. Lahon, médiateur municipal tient sa permanence 14, rue Lecoqmardi 9h-12h et mercredi 16h-18h. zAgent de proximité : M. Ballan05 56 10 28 47.zConciliateur : François Garet, permanence mardi,jeudi, vendredi 15h-18h, 33, rue Montbazon, tel. 05 56 52 99 42 ouFrançoise Druot, permanence 1 er et et 3 e mardis du mois 14 h 30-17h,31, rue de Cursol, tel. 05 56 51 93 85.Patrick Simon, votre délégué de quartier, tient une permanencele 1 er jeudi du mois de 18h à 20h, secrétariat du Conseil Municipal,entrée 2 – Hôtel de ville, et le 3 e lundi du mois de 17h à 18h,place Amédée Larrieu.Stephan Delaux, adjoint au maire, tient une permanencechaque 1 er jeudi du mois, de 18h à 20h, salle Amédée Larrieu,place Amédée Larrieu.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006N° vert propreté : 0800 39 33 33


L’ŒILBORDELAIS37Vue du port de Bordeaux…Aujourd’huirestaurépar lemusée desBeaux-Arts,ce tableauest l’une descinq toilesrécemmentdonnéespar lafamilleMoueix.Ce tableau d’André Lhote(1885-1962), assez peuexposé, se révèle commeune véritable leçon depeinture et d’histoire.Nous sommes en 1914. Les amis d’AndréLhote sont partis au front. Ce port, quel’artiste a représenté joyeux et colorédans les années 1912, est devenu sombreet douloureux à peindre… Au centre,le mât d’un bateau semble séparer letableau en deux : à gauche, un plantrès rapproché avec des quais et desnavires, un train qui décharge les produitsvenus d’Afrique ou des Antilles,des bâtiments et notamment la façadede la Bourse, traité à plat ; à droite, uneperspective classique avec au premierplan le fleuve, au loin des mâts, desbateaux et à l’horizon la cathédraleSaint-André et la tour Pey-Berland.Tout en étant dans l’émotion, le peintreanalyse les formes et les volumes pourles renvoyer de manière relativementsimplifiée. Notre œil croise des rythmesde lignes verticales et se pose sur desaplats géométriques – parfois presqueabstraits comme les aplats verts,à gauche. André Lhote peignait selon leprécepte de Cézanne, transposant lemonde réel par des figures géométriquesDe Bordeaux à Madrid…très simples à travers lesquelles ilconstruisait la véritable architecturedu tableau. Son ambition n’était pasde faire, comme Braque ou Picasso,de la « peinture pure », et d’arriver àl’abstraction. Ce souci du lien avec laréalité vaudra à André Lhote l’étiquettede cubiste « imagier » par les critiquesde l’époque…Merci à Françoise Garcia,Conservateur en chef du patrimoine.C’est en Espagne, à Madrid, dans les salles d’exposition de la fondationMAPFRE, que s’installera la grande rétrospective consacrée à André Lhote,à partir du 24 janvier. Cette remarquable exposition rassemble plus d’unecentaine d’œuvres en grande majorité prêtées par le musée des Beaux-Arts deBordeaux, qui possède l’une des plus belles collections au monde de tableauxd’André Lhote (les cinq tableaux offerts par la famille Moueix aujourd’huirestaurés seront exposés pour la première fois). Cette rétrospective seraensuite présentée à Bordeaux du 26 avril au 26 août (nous en reparlons dansBordeaux Magazine). En attendant, rendez-vous à faculté d’odontologie pouradmirer les magnifiques fresques réalisées par André Lhote en 1955.16, cours de la Marne, 05 57 57 30 12.Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


expositionsmusiqueopéraopérettethéâtredansecinémarendez-voustourismeévénementLa voix humaineBordeauxLe texte émouvant de Cocteau,la musique passionnée de Poulenc,le timbre lumineux deMireille Delunsch…Cette tragédie lyrique en un acte estprésentée pour la première fois parl’Opéra National de Bordeaux.Pour cet ouvrage musical qui contetout le désespoir d’une amanteabandonnée à travers l’exploration destourments amoureux, la sopranoMireille Delunsch se met elle-mêmeen scène donnant une voix et unvisage à cette « voix humaine » : unechanteuse d’opéra jouant ou surjouantune chanteuse d’opéra qui est en faitune chanteuse d’opéra. Mais avanttout une femme seule, seule face aupublic, seule face à elle-même…En première partie M. Delunschinterprètera « la mort de Cléopâtre »de Berlioz.Direction Kwamé Ryanm.e.s. M. Delunschscéno : P. André WeitzGrand-Théâtre 17, 18, 20/01 (20h) et 21/01 (15h)sortirartlyriqueTHÉÂTRE FÉMINA05.56.52.45.19/05.56.48.26.26www.boxoffice.fr« Le prince del’Opérette »Hommage à LuisMariano et FrancisLopez. Soirée réveillon31/12 (20h30)musiquesOPÉRA NATIONALDE BORDEAUX05.56.00.85.95« Concert en balade »Journée baroqueR. Brautigam,pianoforte (11h).Ensemble CaféZimmermann (18h)Grand Théâtre3/12Concerts SymphoniquesONBA au Palais desSportsPaul Daniel, dir.J.-F. Heisser, pianoBerthoven, Nielsen6/12 (20h30)Hannu Lintu, dir.T. Duran, violoncelleM. Lindberg « Marea »Chostakovitch,Borodine13/12 (20h30)Mois de l’orchestre :pour une place achetéeune 2 e est offerteJ. Lopez-Coboz, dir.Ravel, Turina,Debussy, Dvoràk4/01 (20h30)Hannu Lintu, dir.Lilli Paasikivi, mezzosoprano.Chœur defemmes de l’Opéra deBordeaux. Maîtrise duConservatoire deBordeaux. G. Mahler10/01 (20h30)Gunther Herbig, dir.Weber, Schubert etSchumann24, 25/01 (20h30)Gunther Herbig, dir.Emmanuel AX, pianoMendelssohn,Schumann, Brahms31/01 (20h30)Ciné-concertONBA avec le J. Vigo(à partir de 10 ans)« Au Bonheur desdames » (J. Duvivier1930) - MusiqueChristian LaubaPalais des Sports 18/01 (20h)Mireille Delunsch dans La voix humaineConcerts au Grand-Théâtre« Midi Musical »Chœur de l’OpéraNational de Bordeaux8/12 (12h30)Récital NathalieStutzman, contraltoInger Södergren, pianoSchubert9/12 (20h30)Quatuor ModiglianiHaydn, Schumann,Beethoven16/12 (20h30)Concert en baladeL. Grigore (violon),Y. Baraneck (violon),C. Berry (alto)P.F Dufour (violoncelle)S. Batut (clarinette)Schumann-Weber7/01 (11h)Concert baroqueRonald Brautigam,pianoforte. Haydn,Mozart, Beethoven13/01 (20h30)The Beaux Arts TrioSchubert, Chostakovitch20/01 (14h30)Emmanuel Ax, pianoBeethoven30/01 (20h30)Journée portes ouvertesGrand-ThéâtreL’Orchestre6/01ORCHESTREDE LA MUSIQUEMUNICIPALEThéâtre FéminaDir. Pascal LacombeEntrée libre« En attendant Noël »Tchaïkovski, Mishima/Disney, E. John,Menken, Shermann,Loewe, Bernstein23/12 (17h15)« Concert du NouvelAn » Von Suppé,R. Strauss, J. Strauss13/01 (17h15)POLIFONIAÉLIANE LAVAIL05.56.86.85.94www.polifoniael.org« Wolfgang AmadeusMozart »Grande Messe en utmineur. SolisteJ. Saïto-Cattelain,S. Labory, C. Belliveau,B. Causse.Concerto pour hautbois - Soliste :D. DescampsDir. Eliane LavailBasilique Saint-Seurin29/01 (20h30)AMIS DU GRANDTHÉÂTRE05.56.47.18.3805.56.08.33.78Athénée Municipal (17h30)39décembre 2006Opéra National de Bordeauxwww.opera-bordeaux.com - 05.56.00.85.95Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


40 BORDEAUXSORTIRTous les programmes des événements culturels, l’agenda des musées, le Bordeaux Culture sont à votre disposition au kiosque bordeauxCulture, Allées de Tourny - 05.56.79.39.56 - kiosqueculture@wanadoo.fr et sur bordeaux.fr.Lise Dally sopranoB. Auzimour, baryton6/12« Musique en famille »S. Rambaud pianoJ. Alcaraz, violoncelleet chant13/12I. HernandezP.H. Sechet, TénorS. Trébuchet, piano10/01« Extraits de l’AmourMasqué » A. MessagerE. Kariotis, sopranoJ.P. Duclos - R. Réglat(piano)17/01Projection de laChauve Souris24/01 (17h) 1 re partie31/01 (17h) 2 e partieMUSIQUES DE NUIT05.56.94.43.43www.musiques-de-nuit.comM. Copland, pianoD. Liebman, saxophoneSatin Doll 7/12 (21h)AMIS DE L’ORGUEDE SAINT-AUGUSTIN06.08.86.45.20 - orgues.staug.bordeaux@wanadoo.frConcert de NoëlElèves du Collège E.Combes Dir. Y. Barbier.Avec P.M. Mazat, orgue,pour « Enfance et Santé »7/12 (20h45)ONYXCAFÉ THÉÂTRE11-13, rue F. Philippart05.56.44.26.12www.theatreonyx.netJacques Bertin, récital.Un ciseleur de parolespar deux fois couronnépar l’Académie C. Cros.7, 8, 9/12 (20h32)LA LUCARNE L’OEIL49 rue Carpenteyre05.56.92.25.06« La chansonfrançaise de la Belleépoque aux Annéesfolles »créationOpus 6.3Proxima Centauri et le ScrimeProxima Centauri poursuit sa saison decréation musicale, interprète les compositeursdu Scrime (Studio de créationet de Recherche en Informatique etMusique Electroacoustique). Le Scrimeest une cellule d’activité basée àBordeaux qui rassemble artistes etscientifiques. Chaque « Opus » est unnouveau concert : C. Havel (Métamorphose)création, F. Dummeaux (Elytres),P. Jodlowsky (série noire), J.L. Di Santo(miniature / création), C. Eloy, (RAM),L. Soulié (Au-delà des forêts pourpres)P. Leroux (Airs) J.M Rivet (Naufrage /Création), J.L. Di Santo (Immanence)L. Soulié (Be Bop), C. Eloy (La dame duSoleil / création).Halle des Chartrons 19/12 (20h30)05.57.95.71.52www.proxima-centauri@wanadoo.frM.e.s : Paul Renard.G. Moreau, piano. DeMayol à Mistinguett etMaurice Chevalier, enpassant par Dranem,H. Fragson, Paulin,Bach, Ouvrard ouLucienne Boyer.10, 11, 12, 13, 14/01 (20h30)le 15 (15h30)ARMÉNIE MON AMIE« Chœur arménienGarik Djagarian »et Ensemble VocalChorianEspace St-Rémi 16/12 (19h),entrée libreCASINO BARRIÈRE05.56.69.49.00www.casino-bordeaux.comMusiques d’ici etd’ailleursOrchestre desSymphonistesd’Aquitaine. Dir.Ph. Mestres. AvecBruno Maurice,accordéon. Bartok,Britten, Piazolla17/01 (20h)LA NUIT DU GOSPELAvec Craig Adams andthe Higher Dimensionof Praise/New OrleansEglise Saint-Seurin20/12 (20h30)CONSERVATOIREDE BORDEAUXJacques Thibaud05.56.33.94.56« Artistes en herbe »auditions publiques2, 9, 16/12 (14h/17h)Orchestre d’harmonieDir. Ph. MestresMusique Française duXX e siècleSalle de l’Ermitage 7/12 (20h30)Orchestre symphoniqueDir. J. Luc PortelliMozart, Soliste :J.B. Milon, GrandChœur : dir. E. LavailSalle Antoine Vitez21 et 22/12 (20h30)Scène ouverte HarpeAutour des Contes deNoël.Ateliers du CNR 22/12 (18h)Big Band, dir P. BallueBrass Band,dir. E. CoronClasse de Percussionsdir. J.D LecocqSalle A.Vitez 22 et 23/01 (20h30)ROCKSCHOOL BARBEYwww.rockschool-barbey.com05.56.33.66.00Sébastien Martel &friends (formule club)1 er /12Smooth (formule club)qui vient de publier“an Electro SoulExperience” où lesBeatles côtoient LaloShiffrin etl’électrolounge6/12Black Bom A +Manimal + Trepalium8/12Anis13/12Les Nuits Zébréesavec Sauvagine 94.915/12Emily Loizeau16/12Karpatt formule club12/01La grande Sophie19/01Festival Bordeaux Rockà l’occasion du CD desgroupes de Bordeauxde la décennie 9020/01Jehro25/01ESPACE TATRY170, cours du Médoc05.57.32.71.39www.salletatry.com«Astonvilla»1 re /12 (21h15)Bok2/12 (21h15)Spectacles pourenfants. L’Ami africainSur réser. 6, 13, 20/12 (14h30)Concours 33 /Mandeyo et after7, 14, 21/12 (20h30)Malod’j et Mandeyo8, 9/12Soirée Manouche15, 16/12 (21h15)Soirée Noise Rock22 et 23/12 (20h30)« Elementerre »23, 24, 26, 27, 28, 29, 30/12(14h30)Soirée Antillaise29, 30/12 (20h30)Salsa et DanseGroupe Melting Pot31/12CAT24, rue de la Faïencerie05.56.39.87.74Hip Hop contre leracisme. SEFYU (Paris)+ plateau Hip Hop Local2/12 (21 h)Kholms + 33 touches(Hip Hop Bordeaux)16/12 (21 h)Keny Arkana (Marseille)ZREF (Bordeaux)22/12 (21h)ASSO. CULTUREET MUSIQUEDE L’ESTUAIRE06.88.72.85.40Conférence-concertE. Sawikowski, violon,Y. Anyoji, pianiste etM.H. de Thoisy,historienne : « l’Europebaroque et samusique » Bach,Corelli, Lulli, Marcello,Scarlatti, RameauChapelle de la Ste Famille12, rue de Saintonge 5/12 (19h)exposMUSÉEDES BEAUX ARTS20, cours d’Albret05.56.10.20.56fermé mardi et jours fériésPaul Fréour« Les passants deBordeaux »jusqu’au 15/01Enrica BorghiLa Régina.jusqu’au 14/01Lauréats 2006 del’Ecole des Beaux-artsSalles René Domergue20/12 au 31/12MUSÉE D’AQUITAINEMUSÉE GOUPILCours Pasteur/05.56.01.51.00fermé lundi et jours fériés« Mémoires de Corps »Ados à corps perduJusqu’au 15/12« Le Musée des Rieurs »Caricatures et scènesde mœurs au XIX esiècle. Desœuvrespubliées par lamaison Goupil avecl’invention de lalithographie.Jusqu’au 7/01CAPC MUSÉE D’ARTCONTEMPORAIN05.56.00.81.50Capc@mairie-bordeaux.frFermé lundi et jours fériésOuvert jusqu’à 20h le mercr.« Art in texto »jusqu’au 7/01« Chantal Raguet »Projet FOMECC. Raguet, diplômée en2001 de l’Ecole desBeaux-Arts deBordeaux, vit et travailleà Bordeaux. Cetteexposition nous faitdécouvrir le travail d’unejeune artiste qui puise lamatière première de sesœuvres dans les objetsdu quotidien.Jusqu’au 7/01« Drapeaux gris »J. Armleder, L. Bacher,T. Dean, C. Fontaine,L. Gillick, P. Golia,M. Krebber,S. MC Queen, J. Monk,G. Orozco, The AtlasGroup / Walid Raad,A. Ruppersberg,S. Price, K. Schneider,S. Shahbazi, K. Walker,A. Weerasethakul,M. Ybarra Jr.Cette exposition a étéconçue au SculptureCenter de New York.(Commissaires :A. Huberman etP. Pfeiffer)20/12 au 18/03.MUSÉUM D’HISTOIRENATURELLE5, place Bardineau05.56.48.29.86Fermé le mardi« Tous les Bébés »jusqu’au 7/01« Les Ours ».Jusqu’au 31/05/07« L’Ours et leshommes hier etaujourd’hui » parJ.D. Lajoux ethnologue14/12 (19h)« Qui a vu l’Ours »Documents àemprunter et consultersur place sur l’Oursdes PyrénéesBibliothèque municipaleMériadeck (niveau 1)5 au 30/12Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXSORTIR41Des places à 50% du prix pour l’opéra national de Bordeaux et le TnBA le jour même de la représentation au kiosque bordeaux Culture,Allées de Tourny - 05.56.79.39.56 - kiosqueculture@wanadoo.fr« Né pour sentir »Exposition interactivesur l’odorat au traversde 18 modules reflétantchacun un aspectdifférent de l’olfaction.Elle est complétée par« Les Nouveaux Nez »pour les 3-6 ans.www.apex-expo.bedu 25/01 au 25/06« Carl Linné : voyageen Laponie »Voyage du célèbrenaturaliste (1707-1778), à l’occasion dutricentenaire de sanaissance.25/01 au 25/06MUSÉE DES ARTSDÉCORATIFS05.56.10.14.00Fermé mardi et jours fériésCollections : mobilier,orfèvrerie, peintures,céramiques, français etbordelais du XVIe auXXe siècle (14h-19h).Sylvain DubuissonLa face cachée del’utile. Architecte,designer, né àBordeaux,S. Dubuisson est l’undes créateurs les plussinguliers des années80. Cette expositioncélèbre son 60 eanniversaire.jusqu’au 29/01 (11h-18h)Sam. dim (14h-18h)CENTREJEAN MOULIN05.56.79.66.0005.56.79.66.01« Les cheminots dansla Résistance »Réalisée par la Fondationde la Résistance avec laparticipation et lesoutien de la SociétéNationale des Cheminsde Fer Français…Jusqu’au 30/01FRAC COLLECTIONAQUITAINEHangar G2 - Quai A. Lalande05.56.24.55.2www.frac-aquitaine.netWilfrid Almendra« Rock Garden » avecZebra 3 / Buy-Sellfdu lundi au vend. (14h-18h)et 1 er week-end du moisjusqu’au 13/01MC2A16, rue Ferrèremgirationsculturelles@wanadoo.frSud-Ouest, porte desOutre-mers.Un siècle de présencesdes Suds en Aquitaineet à Bordeaux estprésenté dans le cadrede la publication del’ouvrage « Sud-Ouestporte des Outre-mers »publié par l’Achac auxéditions Milan. Cetteexposition est aussi unlieu de rencontres, dedébats et deconférences,s’adressant égalementaux scolaires.Du 18/01 au 24/02MAIRIE ANNEXEDE BORDEAUXCAUDÉRANObjets d’arts crééespar les ateliersd’encadrements et depeinture sur soie de lamaison de quartier,l’AGJA, 05.56.08.67.79,Entrée libre11 au 16/12LA FÊTEDES CREATEURSpar l’Association LesFées RuePlace Camille Jullian 16-17/12ESPACE ST-REMIAnnée « Arménie monamie » Edgar Chahine(1874-1947) hommageau grand peintre etgraveur françaisd’origine arménienne,qui a produit unnombre considérablede gravures d’un grandréalisme. (Entrée libre)Conférence le 12 (18h)12/12 au 4/01 (13h/19h)t.l.j sauf dim et jours fériés.SALLE CAPITULAIREMABLY05.56.44.01.58Portmann / JanièrePeintures (05.56.52.36.78)1 er au 10/12Agora des artsPhotos et peintures12 au 15/12P. Bono & M.R. CarraraPeintures, sculptures16/12 au 3/01 (14h-19h)HALLE DESCHARTRONS« Sous le regard desenfants du monde »photographieswww.jeromeforsans.com28/11 au 14/12Artisans du monde05.56.44.23.3315 au 17/12CAP SCIENCESHangar 2005.56.01.07.07www.cap-sciences.net« L’eau à la bouche »Quelle eauconsommons-nous etquels sont ses effets surnotre corps ? Quelleimportance lui estaccordée dans lescultures d’hier etd’aujourd’hui ? De quelsenjeux fait-elle l’objet ?28/11/06 au 2/09/07« Youplaboum toncorps ! » Le PetitCarré des 3-6 ans.Sur inscription merc., sam.et dim (15h).L’Atelier d’Arthur(5-11 ans).Sur réserv. merc, sam et dim.Cap Sciences junior8-14 ans.Vacances scolaires : t.l.j 14h-17h(sur réserv.) et le merc 14h-17hJARDIN BOTANIQUEQuai de Queyries05.56.52.18.77Un jardincontemporain mettanten scène les plantesdans leur milieunaturel. Ateliersbotaniques pour 8-12ans les mercredis (14h)MUSÉE NATIONALDES DOUANES1, place de la Bourse05.56.48.82.82La douane et sesmissions douanièresde l’époque moderne ànos jours. « Bonjourpetit douanier » :jeu de piste dès 6 ansGratuit, tous les joursVOIR OU AVOIR90 créateurs : Déco,Art, Mode. Expo-venteCité Mondiale9 et 10/12BIBLIOTHÈQUEMÉRIADECK05.56.10.30.00« Prévenir et guérir »Le travail des artisansdu livre et des piècesrécemment restaurées(visites commentées le sam.15h) jusqu’au 22/12« Marin Marais et laviole de gambe »Bibliothèque musicale.Moment musical avecP. Rousseau et lesjeunes élèves duConservatoire.J.L. Charbonnier,P. Rousseau (violes) etM. Buraglia (théorbe).16/12 (17h)MOLIÈRE SCÈNED’AQUITAINE33, rue du Temple« Les créations deDominique Pitoiset »Photos F. DemesureJusqu’au 22/12« Carlotta Ikeda et laCompagnie Ariadone »photos de Y. Verbièse8/01 au 15/02VINORAMA10, Cours du Médoc05.56.39.53.02Histoire du vin deBordeauxlundi au vend. (14h30-17h30)MAISONDE L’ARCHITECTURE2 place Jean Jaurès05.56.52.23.68« Logement social etcréations architecturalesen Aquitaine »Prolongation décembre 2006PROJETSDE BORDEAUX1 place Jean Jaurès05.56.52.84.02Histoires de PontsJusqu’au 8/12expoEdmond BoissonnetLe combat avec l’angeFondateur du groupe des PeintresIndépendants bordelais en 1927, cetartiste compte parmi les figuresmajeures de la scène artistiquerégionale et s’est affirmé, sur le plannational, comme l’un des paysagistes lesplus représentatifs du courant expressionniste.Ayantd’abord suivi les coursde sculpteur sur bois à l’école desBeaux-arts de Bordeaux, il obtient unprix d’ornement en 1923. Il délaissecette pratique après sa rencontre avecPierre Bonnard qui lui déclare « Vousêtes peintre ». Un peintre aux limitesde l’abstraction qui aborde aussi plustard la mosaïque puis la tapisserie,réalisant une série de pièces avecPaulette, son épouse. Bordeaux etMérignac commémorent le centenairede sa naissance (1906-1995) à traversune double rétrospective.Galerie des Beaux-arts(visite commentéejeudi 16h)du 1 er /12 au 15/03Mérignac Vieille Eglise1/12 au 28/02Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


42BORDEAUXSORTIRArtistes contemporains, collectifs d’artistes, galeries d’art, expos ou événements artistiques... bordeaux.fr devient la nouvelle vitrine de l’artcontemporain à Bordeaux.variétéCASINO BARRIÈRE05.56.69.49.00www.casino-bordeaux.comSoirée Cabaret :équilibristes, magiciens,illusionnistes, Titi lecascadeur, les BlacksFingers, sans oublier lafemme volante !9/12 (20h)The Golden GateQuartet & les AristosSwing14/12 (20h)Les Chevaliers du Fiel12/01 (20h)La légende deBroadwayLe show de fin d’année !31/12 (20h) et réveillonau Casino (sur réservation)THÉÂTRE FÉMINA05.56.48.26.26/05.56.52.45.19www.boxofficeFrédéric François9/12 (20h30)Denis Maréchal12/12 (20h30)Florence Foresti20/12 (20h30)Axelle Red20/01 (20h30)PATINOIREMÉRIADECK05.57.81.43.70www.axelvega.comBoxoffice 05.56.48.26.26Placebo3/12 (19h)Diam’s9/12 (20h)Garou13/12 (20h30)Jubilé !!! Par les Etoilesdu Cirque de Moscouavec l’orchestre live duPhénix27/01 (20h30)Johnny Hallyday30/01 (20h)tourismeOFFICE DE TOURISME05.56.00.66.00Laissez-vous conter laville (14h30)« Promenade dans lesnouveaux quartiers dela Bastide »Lundi / RV Entrée du Jardinbotanique, quai de Queyries« La synagogue et sonquartier »Mardi / RV Porte d’Aquitainepl. de la VictoireLa Basilique Saint-Seurin au patrimoinede l’UNESCOJeudi / RV Parvis de la Basilique,pl. du PradoLa Porte Cailhau et lePalais de l’Ombrièrevend. / RV Bordeaux Monumental28, rue des ArgentiersLes nouveauxChartrons et le« Faubourg des Arts »Samedi / RV Place PicardBordeaux autrement :« Parcours Bordeauxen lumière »12,pl.de la Bourse 28/12 (17h30)BORDEAUXMONUMENTAL28, rue des Argentiers05.56.48.04.24« A la recherche del’histoire deBordeaux » Jeux pourles 2-7 ans et 7-12 ansRallye pédestre n°2le 10/12 à partir de 14hLa Saga des famillesbordelaises13/12 (14h30)« Contes et légendesde Bordeaux »,troupe Caumont M1 er dim du mois (15h)ARTS ET FIDESDécouvrir les églisesde BordeauxCathédrale St-André05.56.87.17.18Tous les sam. et 1 er dim/mois(14h30-17h30)Eglise Notre-Dame05.56.81.44.21lundi au vend (14h30-17h30)1er dim/ mois (15h-18h)Eglise St-Louis05.56.52.94.15Visite à la demandeBasilique St-Seurin05.56.48.22.08Sam. (14h30-17h30)et à la demandeEglise St-Paul05.57.85.59.56 - 05.57.22.10.641 er dim / mois et à la demandeBasilique St-Michel05.56.94.30.50jeudi (14h30-17h30) &1 er et 3 e dimanche du moiscinéCINÉMA JEAN VIGO6, rue Franklin - 05.56.44.35.17www.jeanvigo.comRétrospective EliaKazan (9 films) etregards croisés surIsraël (5 films) Soiréemusique Klezmer7/12 (20h30)Jusqu’au 26/12LES CINÉRÉCRÉS (14h45)« La planète sauvage »R. Laloux (dès 6 ans)6, 9, 10, 13, 16 et 17/12« Les Troismousquetaires »J. Cimermanis -Lettonie (à partir de 4ans)20, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29/12« U »G. Solotareff etS. Elissalde (dès 5 ans)30, 31/12 et1 er ,2,3,4,5,6,7/01« Les noces funèbres »de Tim Burton(dès 6 ans)10, 13 et 14/01« Monsieur etMonsieur »B. Pojar et M. Stepank(à partir de 3 ans)17, 20, 21/01« Alice »J.Svankmajer,dès 5 ans24, 27, 28/01BIBLIOTHÈQUEMÉRIADECK05.56.10.30.00Cycle design,accompagnantl’exposition SylvainDubuisson (Musée desArts décoratifs)5, 7 /12 (18h), 6/12 (17h)et 8/12 (17h30)Cinéma en audiodescription« Tous les matins dumonde » (A. Corneau)2/12 (16h)Ciné Palabres« A minuitl’indépendance »(S. Ricci)16/12 (15h)Cycle Histoire dupapier, du livre et desbibliothèquesLa Galaxie papier(P.M. de Biasi)13/12 (15h)« Les livres du désert »E. Pittard20/12 (15h)MOLIÈRE SCÈNED’AQUITAINE05.56.01.45.66Cinédance : « Danseet musique » par lacinémathèque de laDanse. avec B. Remy,conférencier25/01 (18h)COLLÈGEUNIVERSITAIRESAINT DOMINIQUE06.32.20.48.9917 rue RavezCiné club (20h30)gratuit/« L’Amitié »« Jeux interdits »René Clément12/12« Carnets de voyage »danseOPÉRA NATIONALDE BORDEAUX05.56.00.85.95Jeune public« Barbe bleue »Cie Cas publicdirectrice artistiqueH. Blakburn.Héléne Blackburnadapte le conte deCh. Perrault.TnBA - Salle Jean Vauthier5/12 (14h30-20h), 6/12 (20h)7/12 (10h et 14h30)8/12 (10h)TNBAwww.tnba.org05.56.33.36.80« Hors du Ciel »création « Les petitsdans la cour desgrands » de 4 à 8 ansCie Robinsonmusique, G. RaynaudChorégr : C. MagneSalle Jean Vauthier16/01 (14h30 et 20h),17/01 (20h)Pierre Rigal« Arrêts de jeu »dans le cadre du« Visionnage danseAquitaine-Midi-Pyrénées » organisé parl’OARA et le centre dedéveloppementchorégraphique deToulouse. Quand lefootball se fait danse…Salle Jean Vauthier30 et 31/01 (20h)CASINO BARRIÈRE05.56.69.49.00Concha Castillo26/01 (20h)TNT MANUFACTUREDE CHAUSSURES226, boulevard Albert 1 er05.56.85.82.81www.letnt.com« Chair amie »création / danseCie Strap. Conceptionet chorégraphie :Mari Siles29/01 au 2/02CONSERVATOIREDE BORDEAUXJACQUES THIBAUD05.56.33.94.56resaCNR@mairiebordeaux.frScène Ouverte DansePièces d’Odile Duboc(gratuit)27/01 (18H)GLOB69, rue Joséphine05.56.69.00.662 soli alliant latradition du bûto à lamodernité :« L’eau de son sein »« Les Papillons »Direction artistique,chorégaphie etinterprétationNaomi Mutoh16, 19/01 (19h30)et séances scolaires16, 18, 19/0116/01zoomCasse NoisetteUne délicieuse évocation des contes defées sur la musique de Tchaïkovski etaussi une parabole du passage del’enfance à l’âge adulte... Cette versionproposée par C. Jude et le Ballet del’Opéra National de Bordeaux, laisse saplace au rêve tout en exploitant larichesse du vocabulaire classique.ONBA. D. Coleman, G. Styles dir.Chorégr. C. Jude, décor G. Achili,costumes : P. Binot.Grand Théâtre 15, 19, 21, 22, 26, 28/12 (20h) les 20, 23, 27et 29/12 (15h et 20h) le 17 (15h)Et le spectacle « Casse Noisette » oul’histoire de Marie et de son charmantprince... Pour le jeune public.26/12 tout public (14h30)Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXSORTIR43Musées de Bordeaux : gratuité des collections permanentes. Le bus de l’art contemporain vous emmène le 1 er dimanche du mois à ladécouverte des espaces dédiés à l’art contemporain (tarif 5 €) et un artiste est l’invité d’un musée.rendezvousPATINOIRE PLEIN AIRPlace Pey Berland2/12 au 7/01SALLE ST-AUGUSTINMarché artisanalde Noël05.56.81.52.47www.amnesty.fr / bordeauxPar les 3 groupeslocaux d’AmnestyInternational avec unevingtaine d’artisansgirondins. Descommerces deSt-Augustin proposentaussi leurs produitsgastronomiques.Entrée libre.3/12 (10h-18h30)Marché de Noël de laSolidarité proposé parle secours Catholique22-23/12COLLOQUE PASSAJE06.74.07.78.43www.apeacnr-bordeaux.fr« Maux t’y vas sion… et Autres allezà… » dans le cadre del’expo « Ados à corpsperdus » (Motivation,stress, trac),présentation de danse(le 8) concert de clôture(le 9) (entrée libre)Musée d’Aquitaine 8/12(17h-20h30) et 9/12 (9h-18h)MARCHÉ DE NOËLBORDEAUX BASTIDEpar Vivons La Bastideavenue Thiers/Pont Saint-Emilion15 et 16/12SALON STUDYRAMAwww.studyrama.comSalon des terminales,de l’alternance, desformations post BacH 14 - 15 et 16/12CIRQUEARLETTE GRUSSPlace des Quinconces19/01 au 11/02ESPACE DU LACExposition félinedu Cat Club SudAtlantique28 et 29/01LES GRANDSHOMMESOuvertures exceptionnelles17 et 24/12Les mercredis desBouquinisteswww.bouquinistes.bordeaux.comBIBLIOTHÈQUECAPUCINS/SAINT-MICHEL05.56.91.18.79Rencontre :J.C. Dabitchet J.D. Pendanx.Et exposition deplanches originales« D’Abdallahi : dansl’intimité des terres »9/12 (11h)SALON DU DISQUECD vinyl collectorRock/animationsDiabolo MentheHangar 14 - 9 et 10/12PARCDES EXPOSITIONSExposition canineinternationale14/01Salon des Antiquairesde Bordeaux Lac01.45.61.05.35www.proevenements.com200 exposants venusde la France entière26/01 au 4/02 (10h-19h)le 31 (jusqu’à 23h)théâtreTNBA05.56.33.36.80www.tnba.org« Vêtir ceux quisont nus »L. Pirandellom.e.s : S. Braunschweig.Le dramebouleversant d’unefemme mise à nu.Transformée en îconemédiatique, elle estprise au piège de sespropres mensonges.Grande salle 5,8/12 (20h30),6 et 7/12 (19h30)« Le suicidé »(comédie deN. Erdman) XX e sièclem.e.s : Jacques NichetUne farce savoureusedans le Moscou desannées trente et laRussie de Lénine.Grande salle 12, 15, 16/12(20h30) 13, 14/12 (19h30)« La crèche à moteur »(OPUS) Office dePhabricants d’UniversSinguliers.Un spectacle insolitepour fêter Noël dansun éclat de rire. Unretour au théâtre forainpour une crèche…décalée.Studio de création15, 16, 19, 20, 21, 22, 23/12,(19h et 21h), 17/12 (16h)Théâtre des enfants(studio de création)« Scoliosed’arthrose » PascalePlatel. De et avec PandiDi Vlieghe, JorisHessels et P. Platel.Une façon délirante desauver le monde et deparler d’amour (dès 5ans)7/12 (14h30)et 8/12 (10h et 20h)Buchettino (le petitPoucet). C. Perrault /Societas RaffaeloSanzio (dès 8 ans).Installés dans50 lits et plongés dansune quasi-obscurité,50 petits spectateursvont vivre en directl’aventure du PetitPoucet.23/01 (14h30 et 20h)24/01 (15h et 19h)25/01 (10h et 14h30)S.Testud« La Pitié dangereuse »S. Zweig. Adaptationm.e.s : Ph. FaureUn bouleversantégarement amoureuxporté par SylvieTestud.Grande salle 11/01 (19h30)12 et 13/01 (20h30)« Cet enfant »Texte et m.e.s :Joël Pommerat. Prix2006 du syndicat de lacritique dramatique etmusicale. Cet enfantest un condenséd’humanité à lamanière d’undocumentaire deRaymond Depardon.Avec 6 comédienset 6 musiciens.Salle Jean Vauthier 20/01 (20h)« Hey Girl ! »Roméo CastellucciSocietas RaffaeloSanzio. Images, sonset performancesphysiques.Grande salle 26 et 27/01 (20h30)zoomAinsi parla ZarathoustraFriedrich NietzcheLe Petit Théâtre présente une performancethéâtrale sur le texte le plusconnu du philosophe allemandFriedrich Nietzsche : « Ainsi parlaZarathoustra ». Jérôme Sansonpropose une performance artistiqueréunissant la parole et la danse. Lapièce traite de la difficulté pourl’homme de se libérer des valeursétablies et de continuer ainsi sonévolution.L’action débute par la descente deZarathoustra dans la ville, après avoirpassé 10 ans solitairedans la montagneavec, commecompagnons, lesoleil, un aigle etun serpent.Petit Théâtre - 05.56.51.04.738/10, rue du Fg des Arts1 er /12 au 14/01 (mardi ausamedi 20h30, dimanche15h30)Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


44BORDEAUXSORTIRBordeaux Culture a le chef Thierry Marx comme rédacteur en chef invité et les photos sont signées Mathilde de l’Ecotais. Disponiblegratuitement au kiosque culture et dans plus de 100 lieux.GROUPE 33Centre Argonne05.56.04.30.78« L’Illusion Comique »P. Corneille (1635-36)Scénogr. Q. Reynaud /m.e.s : J. Albert-Canque. « Voici unétrange monstre que jevous dédie ». Lepremier acte n’estqu’un prologue, lestrois suivants font unecomédie imparfaite...5, 6, 7, 8, 9, 11 et12/12 (20h30) et le 9 (15h)Voyage au payssonore ou l’Art de laquestionDe P. Handke / Lecture« Que dois-je faire, moitout seul ?La Machine à LirePlace du Parlement St-Pierre13/01 (17h)COMÉDIE GALLIEN20, rue Rollandwww.comediegallien.fr05.56.44.04.00Elizabeth Buffet« Seule dans sa culotte »Prolongations !5 au 16/12 (mardi au samedi20h30)Garnier & SentouUn duo comique qui afait la 1 re partie deFellag lors de la finaledu Tremplin del’humour et a participéau Festival« Complètement àl’Ouest » à Nantes.5 au 16/12 (mar. au sam. 22h)« Le carton »B. Romier présente lapremière pièce deClément Michel. Plus de130 000 personnes ontvu la pièce à Paris lors desa création; le carton estune comédie dynamiqueet enjouée à mi-cheminentre Friends, Feydeau etle Spendid19 au 31/12 mar. au ven. (21h)23/12 (20h et 22h) - dim. 24(17h-21h) spec.+ cocktail30 (20h/22h) et 31/12(17h/19h/22h spect. + cocktail)BilcoOne man show(mardi au sam.)du 16 au 27/01« Gégé le petit voleurde jouets », dès 4 ans.Tous les mercredis et pendantles vacances scolaires(14h30 à 15h30)COMPAGNIE PRÉSENCEMICHEL CAHUZACThéâtre la Pergola05.56.02.62.04www.theatrelapergola.fr.st« Les caprices deMarianne »A. de Mussetm.e.s : M. Cahuzac1, 2/12 (21h) et 3/12 (15h)« Panique au Plazza »Ray CooneyAdaptation C. Clavieret J.M Poirém.e.s : M. CahuzacL’équipe du « Visonvoyageur » nousentraîne dans la suited’un palace parisienpour un galop écheveléautour de la double vied’un ministre dugouvernement et de samaîtresse...15, 16, 22, 23, 28, 29, 30/12(21h) et dim 31 (18h30 et 21h)12, 13, 14, 19, 20, 26, 27/01et 2, 3/02 (21h), 4/02 (15h)THÉÂTREDES SALINIÈRES4, rue Buhan05.56.48.86.86www.theatre-dessalinieres.com« Le Magicien d’Oz »Au delà de l’arc enciel...D’après le chefd'œuvrede L. FranckBaum. Spectacle pourenfants. m.e.s :M. Oudjani20/12 (15h)« 2 hommes dans unevalise »P. Yeldham et DonaldChurchillm.e.s : F. BouchetUne comédie deboulevard à l’anglaisepour les fêtes…2, 8, 9, 15, 16, 21, 22/12(20h30) le 10 (15h)31/12 (18h) et (21h)« Devinez qui »Agatha Christie (titreoriginal : les 10 petitsnègres) Nouvelleadaptation :C. Azzopardim.e.s : J. Delbalat6, 12, 13, 18, 19, 20, 25, 26,27/01 (20h30) le 21 (15h)ONYXCAFÉ THÉÂTRE11-13, rue F. Philippart05.56.44.26.12D’Artagnan « Ungascon nommé désir »Guy Suire (la 250 e !)5 comédiens pour 25rôles… Un clin d’œilpaillard à l’Histoire oùd’Artagnan inventel’Armagnac, Richelieujoue aux flèchettes,Louis XIII peste contrela pyramide de « son »Louvre et Buckinghamfréquente le tournoides 6 Nations !14, 15, 16, 22, 23, 24, 29,30/12 (20h32) 31/12 (19h32et 21h) et 5, 6, 7/01 (20h32)Odile Roig/ ManuelPratt Mano a mano25, 26, 27/01 (20h30)LA LUCARNEClub artistique l’Oeil49, rue Carpenteyre05.56.92.25.06www.théâtre-la-lucarne.com« Le Jongleur deSaint-Michel »Création et m.e.s :Ange Verrier.Coproductionl’Oeil/Graine d’ange.Une farcemoyenâgeuse avecmusiques et chants quise situe à la fin de laGuerre de Cent Ans etdans les vieilles pierresde Saint-Michel, enl’an de grâce 1464.13, 14, 15, 16, 19, 20, 21,22/12 (20h30) 17/12 (15h30)Soirée spéciale le 31/12 (21h)sur réservations.« Arlequin, valet dedeux maîtres » CarloGoldoni. Accueil CieLe Théâtre MasquéM.e.s : H. BraneyrePour ses 20 ans leThéâtre Masquéretrouve ses premierspas dans le tourbillonde Goldoni…24, 25, 26, 27/01 (20h30)28/01 (15h30)THÉÂTRE FÉMINA05.56.48.26.2605.56.52.45.19« C’est jamais facile »comédie de J.C. Islertavec R. Miremont etM. Jansen. m.e.s :J. Luc Moreau16/12 (20h30)Mademoiselle WernerClaude Bourgeyxm.e.s : J. L. Thaminavec Anémone, « unefemme à histoires… »26/01 (20h30)CAFÉ THÉÂTREDES BEAUX-ARTS05.56.94.31.31www.theatre-beauxarts.fr2, rue des Beaux-artsmercredi au sam (20h30)le dimanche (17h) (casse-croûte)« Claquettes Paradise »Avec Leïla & SorayaBenac. Deux starsinternationales declaquettes dans unehistoire féérique et unshow étourdissant.7 au 31/12, le 31/12 sur rés.« Madame Marguerite »Athayde,m.e.s Viton & Delasavec Vénonique RapinLe personnage fétiched’A. Girardotinterprété par ladirectrice fondatrice del’Ecole du Spectacle àBordeaux.4 au 27/01LA BOÎTE A JOUER50, rue Lombard05.56.50.37.37(20h30) mercredi au samedipossibilité de dîner sur place surréservation« Enfin tranquille »Cie Mine de rien, de etpar Pina Blankevoort etAline Muheim. Marie-Josette et Frida sontdeux vieilles damesvoisines qui nemanquent pasd’imagination pour sepourrir la vie…Salle 1« Le Barber Shopquartet »avec B. Buijtenhuÿs,M.C. Heraud, I. Drault,B. Antigny. Deschanteurs étonnants,des chansons quidécoiffent.Salle 214/12 au dim 31/12 (soiréeSt-Sylvestre 20h30 et réveillon)« Dans la peau »H. Pairot « CieL’Escalier qui monte »m.e.s : J.C. Houin avecM. Essteban etJ.C. Houin. Un textepour 2 histoires :Adam a Eve dans lapeau. Papa a Petitedans la peau(salle 1) 21/01 au 10/02« Jeune Public » :« La semainegrenadine » 6 €« Histoire de Babar »« Cie L’Escalier quimonte » Avec unpiano, la musique deFrancis Poulenc et 2conteurs (dès 5 ans)6, 9/12 (15h) et 8/12 (19h)Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


BORDEAUXSORTIR45Tous les programmes des événements culturels, l’agenda des musées, le Bordeaux Culture sont à votre disposition au kiosque bordeauxCulture, Allées de Tourny - 05.56.79.39.56 - kiosqueculture@wanadoo.fr et sur bordeaux.fr.« Barbouille etValentine »Un univers drôleautour d’une petitedame poupée…(dès 5 ans)6,9/12 (15h) et 8/12 (19h)« À petit pas »(dès 2 ans)17, 20/01 (15h)CONSERVATOIREDE BORDEAUXJACQUES THIBAUD22, quai Ste Croix05.56.92.96.96www.bordeaux.frDimma VezzaniCommedia dell’arte.D. Vezzani propose ladécouverte despersonnages de laCommedia dell’arte etde la technique du jeumasqué.Salle Molière 9 et 16/12 (14h30)« La voix humaine »mis en espace du textede J. Cocteau parG. LaurentThéâtre en miettes12/01 (20h30)THÉÂTRE DU PONTTOURNANT13, rue Charlevoix de Villers05.56.11.06.11www.theatre-ponttournant.com« Jacques le Fataliste »D. Diderot. Cie TalentsGirondins. Adaptation,m.e.s et interprétationF. Desmedt etG. Linsolas. La visiond’un encyclopédistesur le libre-arbitre etles conflits idéologiquesqui ont mené à laRévolution française.5 au 9/12 (21h)« Le Doudou de Lino »F. Viguié, Cie duThéâtre du PontTournant; m.e.s :C. Pierret & S. Alvarezavec P. ManouvrierUne chambre d’enfantet le héros : le Doudou.Création dès 2 ans.13, 16, 20, 23, 24, 25, 26/12(17h) Scolaires : 12, 14, 15, 18,19, 21, 22/12 (10h et 14h)« Les Précieusesridicules » MolièreCie du Théâtre du PontTournant. m.e.s :Stéphane Alvarez9 au 13/01« Ubu roi » A. JarryCie Les Labyrinthesm.e.s : Gérard David16 au 20/01« Les Bonnes »J. Genêt, Cie du Théâtredu Pont Tournant,m.e.s : S. Alvarez23/01 au 3/02LE POQUELINTHÉÂTRE52, rue de Nuits06.87.54.96.05« Les mots du mardi »5/12 et 2/01 (20h30)« Nous, Théo etVincent Van Gogh »J. Menaud, m.e.s :J. C. Meymerit25/01 au 3/02 (20h30)GLOB69, rue Joséphine05.56.69.06.66www.globtheatre.net« Mondo »JMG Le Clézio,adaptation MoniqueGarciaThéâtre, musique etvidéo. La figure del’enfant, Mondo,enfant poète etbohème, devient lecatalyseur de rêves etdes espoirs enfouis.14, 15, 16, 20, 21, 22/12 (21h)Lundis sonores :concert pour petitsbudgets et grandesoreilles (5 €)En écoute surwww.deux.figurants.comwww.bordelune.comwww.globtheatre.netDeux figurants. Texteet chants F. Guerbert,composition et pianoC. Clin18/12 (21h)BordeluneTextes, chants,compositions : guitareY.André, accordéon &piano : F. Camelio,contrebasse : Y. Kefti,percussion : P Thibaud,guitare : Ph. Bayle29/01 (21h)« Les rencontres ducourt » Directionartistique J. L. Terrade& les Marches de l’étéCie Théâtre de cuisineCie La petite fabriqueS. MaragnaniCréation Cie Ariadone12 et 13/01« La pluie d’été »Marguerite Durasm.e.s. M. P. BesangerBottom Théâtre23, 24, 25, 26/01 (21 h)MOLIÈRE SCÈNED’AQUITAINE33, rue du Temple05.56.01.45.66www.oara.frAgora rencontre :Emmanuel Négrier.Chercheur CPEL,politologue7/12 (18h)« À qui tu parles ? »(sortie publique) scriptEntre théâtre,psychanalyse etpolitique - JP Rathier21/12 (18h30)« Vos désirs sont desordres », Cie les Taupessecrètes (sortie publique)textes m.e.s. réalisationP.H Rousseau16/01 (18h30)GUIGNOL GUÉRIN06.68.80.17.69Théâtre demarionnettesmer.sam. et dim. + vacancesscolaires, (tous les jours)Jardin Public (15h30)Parc Bordelais (16h)BIBLIOTHÈQUEDU JARDIN PUBLIC05.56.81.38.91Réflexion d’unegrenouille : duoclownesque dans unmarais. Cie les Enfantsdu paradis. (3-12 ans)13/12 (15h)BIBLIOTHÈQUECAPUCINSSAINT-MICHEL05.56.91.18.79« Coin de Lune »par P. Gaillard(à partir de 6 ans)16/12 (11h)zoomLes rencontres du court 30’’30’Un Festival de formes courtes dans la créationcontemporaine.La compagnie des Marches de l’Eté, dirigée par J. L. Terrade,présente la 4 e édition des Rencontres de la Forme courte dansla création contemporaine, soit une vingtaine de spectacles dedanse, théâtre, théâtre lyrique, théâtre d’objet, cirque, musique,cinéma et performance, d’une durée comprise entre 30secondes et 30 minutes. La majorité sont des créations parmilesquelles : C. Ikeda (Cie Ariadone), F. Maragnani (Cie TravauxPublics), C. Dormoy (Cie Le Grain), K. Ketz (Cie Intérieur Nuit),Cridacompany, B. Heurtebise (La Petite Fabrique), le Théâtre dela Skéné et le Garage Rigaud, le duo Jazz d’H. Breschand etJ. F. Pauvros…Du 12 au 20/01 - www.marchesdelete.com - 05.57.17.05.77Les lieux :Glob Théâtre les 12 et 13/01- Cinéma Utopia (soirée court métrage) 05.56.52.00.15 15/01L’Atelier des Marches 05.57.17.05.77 les 16 et 17/01 - Quartier Sainte-Croix :TnBA, chapelle du Crous05.56.80.78.28, IUT de journalisme, Galerie Cortex Athletico 05.56.94.31.89Association Pneu Pno 05.57.95.62.37 les 18,19 et 20/01Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006


46EXPRESSIONSDESÉLUSPour une politique volontaristeen faveur du logement social !Bien que depuis trois ans l’on construise beaucoup partout enFrance, la crise du logement perdure. La production de logementsest en effet largement alimentée par un dispositif fiscal aberrant,le dispositif « de Robien » qui génère du locatif inaccessible à laplupart des ménages. Selon la Fondation Abbé Pierre, 3 nouveauxlogements sur 4 sont inaccessibles aux 2/3 des ménages.Les ménages à revenus modestes sont, bien sûr, les plus affectéspar la crise.Face à cette situation, les collectivités réagissent de façon trèscontrastée. Certaines villes, comme Rennes, Paris ou Grenoblesoutiennent résolument la production de logement social. D’autres,comme Bordeaux, tournent délibérément le dos à leurs obligations.Depuis 1999 la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU) imposeà chaque municipalité de respecter un taux de 20% de logementssociaux sur son territoire. À Bordeaux début 2001, seulement 15,2%des logements étaient des logements sociaux. Début 2004, cesderniers ne représentaient plus que 14,4% de l’ensemble du parc,agrandi entre-temps.Il manquait alors plus de 7 000 logements sociaux pour respecter letaux de 20%. Au rythme de construction observé sur la période 2001-2004, soit 150 logements sociaux par an, plus de 45 ans seraientnécessaires pour respecter la loi, à condition par ailleurs qu’aucunautre logement ne soit construit ! La municipalité n’a, à l’évidence,aucunement l’intention de respecter la loi SRU.Les bilans de deux opérations publiques d’aménagement récemmentprésentés aux conseils communautaire et municipal confirment cetteanalyse.Dans la ZAC « Cœur de Bastide », sur les 773 logements construitsdepuis 1999, seulement 86 sont des logements sociaux. C’estmieux que dans la ZAC de l’Ilôt Bonnac où aucun logement socialn’est prévu, mais c’est inacceptable pour une opération qui a déjàbénéficié de 36 millions d’euros de subventions de la communautéurbaine de Bordeaux (CUB).Dans le centre historique, une opération programmée d’améliorationde l’habitat (OPAH) a été engagée en 2003. Elle prévoit, d’ici fin 2008,la réhabilitation de 760 logements locatifs privés grâce à des subventions.À fin 2005, 80% des logements réhabilités et jusqu’alors bonsmarchés présentent des loyers de 1,5 à 2 fois supérieurs aux loyers HLM.Plus généralement, en raison de l’embellissement du centre historique,les prix de l’immobilier ont connu pour la seule année 2005 entre15 et 25% de hausse. Dans ce contexte et compte tenu des difficultéséconomiques et sociales rencontrées par de nombreux habitants,l’objectif de produire, parallèlement à la réhabilitation des logementsprivés, seulement 130 logements sociaux n’est pas satisfaisant.La CUB vient de devenir chef de file de la politique du logement surles 27 communes de l’agglomération. À ce titre, elle vient d’adopterun Plan d’urgence pour l’habitat prévoyant qu’un minimum de 25%et si possible 30% de logements sociaux soient réalisés dans lesopérations publiques d’aménagement. Il est temps que Bordeauxs’inscrive dans cette démarche volontariste afin, d’une part, que lesménages modestes puissent rester ou s’installer à Bordeaux et,d’autre part, que la mixité sociale se renforce au sein de la CUB !CONTACTPierre Hurmic, Marie-Claude Noël, Patrick PapadatoCourriel : lesverts-bordeaux@wanadoo.frGroupe vertGroupe socialiste et apparentésAménagement du quartier de la Bastide etDéveloppement DurableLa transformation de la Bastide, souhaitée parce que nécessaire,se réalise selon un programme accéléré mais entaché d’un oublimajeur, celui du développement durable. Ce dernier se définitpar une prise en compte dans la durée, des conséquences environnementales,humaines et économiques du développement sur lesecteur concerné par un projet. Et ces fondamentaux ne sont paspris en considération à la Bastide.La résolution du bouchon ferroviaire, devenue indispensable aunouvel essor de l’Aquitaine et à la relance de la politique du ferroutagedes marchandises en France, n’a pas pris en considération lesnuisances sonores et paysagères du projet. Ainsi il apparaît clairementque les habitations situées en bordure des voies à la Bastideet sur les communes de Lormont, Cenon et Floirac seront soumisesà des vibrations au sol pour les plus proches et à des nuisancessonores importantes pour les autres. Les systèmes sont à ce pointinsuffisants que l’on vient de proposer, dans une nouvelle mouturedu projet, la démolition de deux bâtiments directement exposés dela cité de la Benauge. Aberration lorsqu’on constate par ailleurs ledéficit dramatique de logements pour les gens en grande précaritééconomique. Cette pratique revient à maintenir en l’état sinon àdiminuer le quota des logements sociaux et très sociaux. Nous pensonsque cette politique de démolition ne peut se concevoir que lorsqu’unsolde positif de logements locatifs sera constaté. En attendant,l’urgence doit se cantonner à leur rénovation et l’améliorationde leur environnement. Les problèmes environnementaux vontencore s’aggraver lorsqu’aux nuisances ferroviaires viendronts’ajouter les nuisances automobiles provoquées par le bouclagede la ceinture de la ville avec le pont Bacalan-Bastide. Ce dernier, commenous l’avons déjà dénoncé dans une précédente tribune, entraînera,de par sa conception autoroutière, une augmentation substantiellede la circulation sur les quartiers de la Bastide et Bacalan.À l’évidence, les critères de développement durable n’ont pas étéretenus dans l’élaboration de ces deux projets : le bruit et la pollutionatmosphérique, donc la détérioration de la qualité de vie desbastidiens, s’avèrent inéluctables au terme de ces réalisations.Enfin les procédures de démocratie participative, sous forme dedébats publics qui doivent précéder logiquement la programmationde tels projets, n’ont pas eu lieu, sinon de façon escamotéeaprès que l’avis des experts ait emporté la décision des élus de la Cub.Les élus doivent dorénavant acquérir de nouveaux automatismesdans la gestion de la démocratie locale. On pourrait s’inspirer dequelques-unes des propositions suivantes :• Le développement durable doit générer une lecture globale desprojets sur le territoire concerné par ceux-ci ;• Le niveau d’information et de sensibilisation sur l’environnementdurable en direction des décideurs (collectivités locales etélus) et des citoyens doit être amélioré ;• Les procédures de démocratie participative doivent devenir systématiqueset s’inscrire très en avant des décisions politiques.CONTACTJacques Respaud, Michèle Delaunay, Martine Diez,Daniel Jault, Brigitte Nabet, Matthieu RouveyreCourriel : groupesocialiste-bordeaux@wanadoo.frBordeaux magazine / 344 / décembre 2006


EXPRESSIONSDESÉLUS47CONTACTClaude Mellier (c.mellier@mairie-bordeaux.fr)Vincent Maurin (v.maurin@mairie-bordeaux.fr)Groupe communistePour une réforme de la fiscalité localeLes collectivités locales et particulièrement les communessont dans leur diversité un socle essentiel de la République,par leur existence même au plus près des populations, descreusets de résistance au libéralisme.Par leur proximité et par leur vitalité culturelle et sociale, leurengagement pour l’investissement public (70 % des réalisations),elles sont un moteur essentiel de notre pays.Or, la Loi de Finance 2006 a installé des mesures gravissimesdans la durée pour les collectivités locales et territoriales :plafonnement de la taxe professionnelle, bouclier fiscal,stagnation des dotations de l’État, transfert de charges sansles ressources compensatoires pérennes.Pour 2007 la principale dotation de l’État – DGF – est bloquéeà un indice d’inflation inférieur à l’indice des dépenses communales; les concours financiers passent à la guillotine.Or, en étranglant les finances locales, on étrangle les serviceslocaux rendus aux populations, on accélère leur privatisation.Restauration scolaire, espaces verts, propreté, équipementsculturels, centres de loisirs… Toute une série de services échappentencore à la domination du marché, c’est insupportablepour la finance qui aimerait mettre main basse dessus.À Bordeaux, aux manques de places en crèches, de places enécoles maternelles, de centres sportifs, une aide aux personnesâgées soumise aux aléas des associations – de plus en plusde services sont, par petites touches successives, transférésau privé avec ses conséquences notamment tarifaires. Sansoublier, depuis plusieurs années, le passage au privé decertains gros secteurs comme le laboratoire municipal (IEEB).Il est possible de défendre, améliorer, reconquérir des servicespublics en modernisant la fiscalité. Cette année, 30 millionsd’euros ont été distribués aux actionnaires du CAC 40 – ilsdoivent participer à l’intérêt public : en payant 0,5 % de taxe,cela apporterait un souffle aux finances locales. La répartitionse ferait par péréquation au niveau national.Ainsi, les enjeux nationaux du budget de l’État ont desconséquences directes pour le développement harmonieuxde chaque ville dont Bordeaux.Le logement,un mode de reconstruction socialeEn matière de politique du logement, Bordeaux ne se contentepas de discours incantatoires prônant la mixité sociale ou lacourse effrénée au taux de logements sociaux sans tenir comptedu contexte. Nous menons des actions de terrain, multiples etparfois innovantes. L’une d’entre elles, l’autoréhabilitation dulogement, vient d’être primée par l’Union Nationale des CentresCommunaux d’Action Sociale premier prix de « l’innovationsociale locale ».Il s’agit d’une opération conçue et lancée en 2003 dans notre ville.Des familles relevant des minima sociaux réalisent des travauxlocatifs à l’intérieur de leur logement avec l’aide du CCAS. Unencadrement sur les techniques du bâtiment est assuré par lesCompagnons Bâtisseurs. Les chantiers déjà entrepris se situentdans le quartier St Jean-Belcier, Carles-Vernet.Outre l’amélioration des conditions d’habitat et la réhabilitationdu bâtit ancien de Bordeaux, l’autoréhabilitation permet de romprel’isolement des familles. L’investissement des familles dansleur logement favorise un retour à l’autonomie des personnes etdéveloppe les liens sociaux par l’entraide.C’est donc un outil de reconstruction et d’insertion sociales despersonnes. Cette action permet aussi de lutter contre l’habitatindigne et de suivre des familles en situation précaire.La majorité municipale conduit la ville en se préoccupant de sonévolution, en gérant ses transformations, dont tout le mondesouligne la qualité. Mais nous sommes conscients que l’urbanisationconcentre la population et fait de la ville un territoire qui,souvent, se structure sur les différenciations sociales.À Bordeaux, nous avons donc fait le choix de soutenir, voire derecréer, le fil ténu du lien social par une participation des habitantsaux affaires de la cité. Cela passe par la démocratie participative(conseils de quartiers, ateliers…) mais aussi parl’investissement des habitants pour leur quartier, leurs voisins,ou leur propre habitat. Dans cette optique, l’autoréhabilitationest un moyen concret de conforter les échanges sociaux et demaintenir une mixité sociale nécessaire.La réhabilitation des logements du centre historique, déléguée àInCité, participe aussi de manière tangible à ce résultat. La diminutionde la vacance, notamment des T1 et T2, limite le mitageimmobilier, la désaffection de certains immeubles et favorise leséchanges. L’agrandissement des surfaces à vivre et le panachagedes loyers permettent la mixité sociale. À mi-parcours, près de900 logements ont été réhabilités dont 640 logements sociaux.La majorité municipale est consciente que le creuset de Bordeaux,ce qui fait sa force, c’est à la fois son architecture rénovée et larichesse de ses échanges, qu’ils soient économiques, culturels ousociaux. C’est ce qui permet un développement durable de la ville.Et c’est pour ces raisons que nous nous inscrivons dans l’action,pour l’urbanisme comme pour les Bordelais, plutôt que dans desthéories idéalistes.CONTACTgroupemajoritaire-bordeaux@wanadoo.frGroupe Majorité municipaleProchaine édition de Bordeaux magazine : 29 janvier 2007Bordeaux magazine / 344 / décembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines