LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

tion et au détriment de l'Autriche, permet à la France d'annexer, après plébiscite,Nice et la Savoie (1960).Sous l'Empire la France connaît des années de progrès économiques (créationd'un système bancaire, développement des chemins de fer, transformationdes grandes villes). Le 19 juillet 1870, à la suite des tensions avec la Prusse à proposde la succession d'Espagne, la France déclare la guerre à la Prusse mais le 2septembre 1870, lors de la capitulation de Sedan, l'Empereur est fait prisonnier.Deux jours après, à Paris, des députés proclament la République mais la déchéancede Napoléon III n'est votée par la Chambre que le 1 -ier mars 1871.Mars 1871: l'ex-empereur s'exile en Angleterre où il meurt le 9 janvier 1873.III -ième RÉPUBLIQUE7.2. ADOLPHE THIERS (1797 –1877)Adolphe Marie Joseph Louis Thiers est né à Marseillele 14 avril 1797. Après des études au lycée de Marseillepuis à Aix, où il obtient une licence en droit, il devient avocat.Il gagne Paris en 1821 où il s’essaie au journalisme.Thiers favorise l’accès au trône de Louis Philipped’Orléans et devient conseiller d’Etat. Il est ministre de l’Intérieur(1832) puis ministre des Travaux publics et du Commerce(1832 - 1834). Le 20 juin 1833, Thiers est élu à l’Académiefrançaise. Il est ministre des Affaires étrangères en1836. En désaccord avec Louis-Philippe au sujet de la politique orientale, ildémissionne le 29 octobre et passe dans l’opposition. En 1848, après la chute durégime de Louis-Philippe, il soutient la candidature à la présidence de la Républiquede Louis-Napoléon Bonaparte, croyant pouvoir jouir de son influence. À lasuite du coup d’Etat de décembre 1851, il est contraint de s’exiler en Angleterre.En 1863, il devient député de Paris. Hostile à la guerre contre la Prusse en 1870, ilmilite pour la paix. L’Assemblée Nationale, réunie à Bordeaux, le nomme "chefdu pouvoir exécutif" (1871). Il conclut la paix avec la Prusse au prix de la perte del’Alsace-Lorraine et réprime sévèrement la révolte de la Commune (1871). Le 31août 1871, le chef du pouvoir exécutif prend le titre de Président de la République.En mai 1873, il quitte le pouvoir, renversé par une Assemblée hostile à saconception de la République conservatrice. Il meurt le 3 septembre 1877 à Saint-Germain-en-Laye.7.3. PATRICE DE MAC-MAHON (1808-1893)Le 13 juillet 1808, naît au château de Sully, de Marie Patrice Maurice deMac-Mahon, d’une famille d’origine irlandaise. 1825-1827: École militaire deSaint-Cyr. 1830: en expédition à Alger (1833) il est nommé capitaine. 13 octobre1837: blessé lors de la prise de Constantine. 1845: nommé colonel. 1848: nommégénéral de brigade. 8 septembre 1855: il prend le bastion de Malakoff lors de la- 116 -

More magazines by this user
Similar magazines