LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

cultivées en bio, alors que la France ne les a multipliées que par 2,5.On sait que le système bio consomme nettement moins d'aides publiquesque le productivisme traditionnel. Un exemple pour illustrercela: le semis d'un hectare de maïs permet l'attribution de 2 500francs chaque année, alors que pour un hectare de prairie ne sontattribués que 700 francs, durant deux ans au plus. C'est la longéviténormale d'une pâture en système traditionnel. En système bio, lemaïs est remplacé généralement par des prairies dont la durée de vieest de six ou sept ans. Le calcul sur six ans est vite fait: 15 000 F/hade maïs, contre 1 400 F/ha de prairie, soit dix fois moins.L’image française de qualité évolue rapidement à l'heure actuelle.Le choix du passage en bio est maintenant envisagé par lesexploitants de plus en plus intensément. Une formation permanenteexiste pour les agriculteurs candidats à la reconversion. Pour bienfaire, il serait bon que l'ensemble des techniciens-conseillers agricolesbénéficient aussi d'un complément de formation aux techniques.Le ministère de l'agriculture semble commencer à prendre actede la plus forte présence de la bio dans le paysage agricole. Il aannoncé, il n’y a pas longtemps, la mise en place d'un plan pluriannuelde développement de l'agriculture bio, et prévoyait un doublementdes aides à la reconversion.La nouvelle réforme de la Politique agricole commune, adoptéeen mars 1999, vise à promouvoir un modèle agricole européenoriginal fondé sur la reconnaissance des rôles économique, environnementalet territorial des agriculteurs. La fonction économique nécessiteune agriculture compétitive qui doit pouvoir affronter progressivementle marché mondial sans recours excessif aux subventions,de moins en moins acceptées sur la scène internationale.8. Agriculture et environnementLa pollution de l’environnement peut affecter aujourd’hui laqualité de vie de millions de français. La question est à ce pointcruciale qu’elle a imposé le gouvernement de prendre plusieurs mesures:protéger les milieux naturels, inciter les entreprises à moinspolluer, associer les Français au respect de l’environnement, organiserune agriculture tournée vers la qualité et la sécurité alimentaire.- 172 -

More magazines by this user
Similar magazines