LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

que. Les universités jouissaient d’une grande autonomie et les étudiantset les professeurs formaient une corporation qui avait ses propresrègles. Les universités du Nord comme celles de Paris, d’Oxfordet de Cambridge étaient administrées par des professeurs, lesuniversités méridionales comme celle de Bologne étaient gérées parles étudiants.Avec la Renaissance, on assista à un accroissement significatifdu rôle des mathématiques et des lettres classiques dans l’éducationdes garçons. L’esprit qui prévalait dans l’enseignement à l’époquede la Renaissance est parfaitement illustré par les écoles où les sciences,l’histoire, la géographie, la musique et même l’éducation physiqueavaient leur place. Les Églises protestantes suscitèrent la créationd’écoles où l’on enseignait la lecture, l’arithmétique et le catéchismeau niveau élémentaire, les mathématiques et les sciences, auniveau secondaire.Le XVII -e siècle fut marqué par de rapides progrès dans le domainedes sciences. En France, Colbert créa l’Académie des sciences,l’Observatoire de Paris et le Journal des savants, qui avaientpour devoir de favoriser la transmission des découvertes et destravaux scientifiques entre les différents pays d’Europe. Les grandspenseurs de cette époque, Descartes en France, Francis Bacon enAngleterre critiquèrent la rigidité de l’éducation traditionnelle.En France, Jean-Baptiste de La Salle apparut comme un pionnierde l’éducation systématique des maîtres en créant des séminairespour les enseignants, où ces derniers étaient eux-mêmesformés aux méthodes d’enseignement. Mais le plus grand éducateurdu XVII -e siècle fut Comenius, auteur d’un manuel, la Porte ouvertesur les langues (1631), destiné à l’enseignement du latin.A partir du XVI -ième siècle, certains traits du modèle éducatifeuropéen commencèrent à se diffuser en Afrique, en Asie et enAmérique, grâce à l’action des religieux missionnaires. Alors que lesFrançais étaient surtout présents au Canada, des établissements d’enseignementdirigés par des éducateurs espagnols et portugais s’ouvrirenten Amérique centrale et en Amérique du Sud.Le XVIII -ième siècle marqua un véritable tournant en matière de- 179 -

More magazines by this user
Similar magazines