LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

ce de l'homme sur la terre semble dépourvue de tout intérêt, de toutesignification. Les œuvres du «théâtre de l'absurde» ont une satire dirigéecontre le capitalisme contemporain et son idéologie dominante.Les auteurs renient le progrès social et semblent avoir peur de lamoindre transformation de la société. Le petit bourgeois qu'ils représententne cherche pas la destruction du monde de la bourgeoisie, ilne veut qu'y trouver une petite place bien douillette. L'homme n'adroit a aucune sympathie et aucune confiance en ses forces.Un des plus brillants représentants de ce théâtre est Ionesco.Il crée sa première pièce, La Cantatrice chauve en 1950. Elle faitscandale à sa première représentation. Tout au long de la pièce pointde cantatrice, ni chauve, ni chevelue. Les dialogues sont pratiquementdépourvus de sens. Comme le reconnaît l'auteur lui-même, ilsavaient été écrits à partir des phrases d'un manuel de conversationfranco-anglais. La ressemblance totale des personnages - les Martinset les Smith - semble souligner la médiocrité des héros qui sont issusde la société bourgeoise. Ces personnages sans vie intérieure parlentpour ne rien dire et sont interchangeables: c'est l'absurdité de la vie.La pièce qui illustre le mieux ses principes de création estLes Chaises (1952). Elle met en scène un couple de vieillards isolésdans une tour située au cœur d'une île. Pour justifier, rétrospectivement,une longue existence remplie d'échecs et d'humiliations, ilsont organisé une grande réception où ils ont convié d'imaginaires invités:personnalités de tous ordres, au nombre desquelles l'Empereurlui-même. Seul un nombre de plus en plus fabuleux de chaises videsmarquera l'invisible présence de la foule, visible pour les seuls hérosde la pièce. Les deux vieux tentent de se parler, mais ils n'y parviennentpas car il y a entre eux le monde vide des chaises. Lorsque lascène est totalement encombrée de chaises vides, apparaît l'Orateur.C'est pour les vieux le signe de la délivrance: ils vont pouvoir sesuicider l'âme en paix, et laisser à l'Orateur le soin de livrer le grandmessage qui doit sauver l'humanité. Ils se jettent par les fenêtres encriant « Vive l'Empereur! », et l'Orateur, resté seul en face des chaises,ouvre la bouche. Il n'en sort que des racles: l'Orateur est sourdmuet.Le rideau tombe. Ainsi, la pièce n'a pas de thème, elle ne tran-- 260 -

More magazines by this user
Similar magazines