LA CIVILISATION FRANÇAISE

tinread.usb.md

LA CIVILISATION FRANÇAISE

(b) parce que tout en étant l’image du peuple qui le parle, lefrançais a la réputation de langue difficile et ceux qui le connaissentbien en sont très flattés car beaucoup retrouvent en lui l’image d’unementalité et d’une culture à part;(c) parce que le français est une langue analytique et propreà l’abstraction, comme c’est avec l’article partitif: je bois de l’eau.Il aime les mots simples et courts qui portent plutôt des idées qued’images. Il préfère le substantif au verbe, c’est-à-dire la substanceau devenir. Cependant en français le mot est dépassé par le contexte.La phrase française, fortement articulée, où les fonctions obéissent àun ordre rationnel, reproduit le schéma de la mentalité française.(d) parce que le français a un extraordinaire esprit de finesseet comparé à l’anglais, l’allemand, l’italien, l’espagnol – sonores etfortement accentués – le français apparaît comme une langue atone,effacée. En réalité, la ligne mélodique, la présence de l’e muet quicrée une sorte de zone d’ombre, met en relief les autres voyelles ettout en assurant un équilibre et une mesure entre les divers élémentsde la phrase, communique à cette phrase une subtile profondeur.Le français n’est pas une langue pauvre et rigide. Au contraire,grâce au jeu des prépositions, aux mots aux multiples acceptionspossibles, c’est une langue en nuances subtiles et son utilisation exigebeaucoup de finesse et de précision. On peut exprimer n’importequoi en français, mais non pas n’importe comment: l’imprécision dulangage y trahit l’imprécision de la pensée.Précision et finesse: telles sont, en fin de compte, les caractéristiquesessentielles de la langue française. Elles communiquentau parler un “je ne sais quoi” qui, sur le plan de l’expression, s’appellestyle. Pour prouver que la langue française est une des plus belleset prestigieuse nous vous proposons un fragment d’un discoursprononcé par M. Mac Govan (un Anglais) à Nice en 1983:“Je suis fier de posséder, en tant que langue maternelle, unelangue, non seulement de communication, mais de poésie. L’hommesans poésie est un être sans espoir. Mais je suis fier de posséderaussi, à un niveau bien inférieur, une langue qui m’a appris àpenser. J’ai l’habitude, depuis très longtemps, en dressant un froid- 36 -

More magazines by this user
Similar magazines