La recherche de modes de financement des investissements - Decitre

static.decitre.fr

La recherche de modes de financement des investissements - Decitre

05La recherche de modesde financement des investissementsQue ce soit lors de sa création ou dans une optique dedéveloppement, l’entreprise doit investir pour assurer sapérennité. Lorsque l’outil de production doit être remplacéou modernisé, deux réflexions concomitantes doivent êtremenées : le projet est-il rentable ? Comment le financer ?Différents modes de financement sont possibles, soit parressources propres, soit en faisant appel à des fonds externes.Toute la démarche de prise de décision s’établit dans cetarbitrage nécessaire et ô combien délicat.Cours 7Les modes de financementdes investissementsCours 8Le choix des modesde financement> Compétences• C52.1 – Recenser les différents modes de financement • C52.2 – Établir des relations avecles intermédiaires financiers • C52.3 – Préparer et présenter les éléments nécessaires à la prisede décision du responsable> Notions• Financement des immobilisations • Suivi de la procédure d’octroi du financementSARL Bo i s j e n tVotre travail sur la gestion des flux de trésorerie a permis de rétablir l’équilibre.M. Boisjent a conscience que cet équilibre est toutefois précaire etqu’il suffirait d’un incident (perte ou défaillance d’un client par exemple)pour que l’entreprise soit à nouveau en situation de ne pouvoir honorerses dettes.Le casino de Dinard a fait part à M. Boisjent de son souhait de remplacer unegrande partie de son mobilier et d’investir largement dans des espacesdédiés aux jeux sur Internet. M. Boisjent envisage de répondre favorablementà la demande de ce client, mais pour réaliser cette grosse commandedans les délais, l’entreprise va devoir augmenter sa capacité de productionet réaliser un investissement important. Il vous demande de préparer undossier récapitulant les possibilités de financement.© Éditions Foucher> Applications1 Compléter des tableaux de remboursement d’emprunt indivis Viapage Cosmetics2 Analyser un financement mixte Toural3 Comprendre et compléter un plan de financement L’entreprise AdélaïdeChapitre 05La recherche de modes de financement des investissements71


SARL Bo i s j e n tMission 1Recenser les différents modes de financementPour honorer la commande du casino de Dinard et assurer la survie de son entreprise,M. Boisjent a décidé d’investir dans une machine de découpe de bois à commandenumérique pilotée par ordinateur. Cet investissement prévu pour début 20NN doits’accompagner d’une réflexion sur le mode de financement adapté.Vous aidez M. Boisjent à déterminer le montant global du financementnécessaire et à lister les différents modes de financement les pluspertinents.Étapes1. Déterminer le montantde l’investissement nécessaire.À réaliser••Calculez à l’aide des informations collectées le montantde l’investissement à réaliser.••Déterminez en fonction du mode de financementle montant maximum qui pourra être financé.< Annexes 1 et 42. Recenser, analyser et comparerdifférents modes de financement.••Rédigez une note à l’attention de M. Boisjent lui permettantde mener à bien sa réflexion quant au choix du modede financement le plus adapté.< Annexes 2 et 3< Cours 7Mission 2 Établir des relations avec les intermédiairesfinanciersLa banque est un partenaire privilégié de l’entreprise qui veut investir. En matièred’investissement les formules de financement sont très variées et de plus en pluscomplexes. La recherche de financement à long terme est une décision stratégique,qui pose une problématique tout à fait différente de celle du financement à courtterme.Vous préparez l’entretien avec le conseiller bancaire en chargede l’entreprise Boisjent.ÉtapesÀ réaliser1. Analyse de la situationfinancière.••Vérifiez la bonne santé financière de l’entreprise en utilisantles critères adaptés.< Annexe 5< Cours 82. Rédiger un documentpréparatoire à la rencontreavec le banquier.••Recensez les informations à collecter en cas de recoursau crédit bancaire.••Rédigez le document qui vous sera utile lors du premiercontact avec le banquier.< Annexe 6< Méthode 4© Éditions Foucher72Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements


SARL Bo i s j e n tAnnexe 2Location ou achat ? Les paramètres qui vous permettent de faire votre choixAcheter ou louer est une décision qui engage l’entreprise pour plusieurs années et ne peut être dictée uniquementpar les opportunités du marché« Le choix ne dépend pas tant du métier ou du secteur d’activité de la société, que de ses objectifs économiques,humains et de développement », soutient Alexis Motte. Les questions à se poser sont variées : perspectives decroissance, rationalisation des coûts, problématique de recrutement, logique géographique, etc. […]Réduction des soutiens bancairesPremier paramètre à prendre en ligne de compte : la santé financière de votre entreprise vous permet-elle d’envisagerun investissement ? Car, si les banques finançaient encore récemment des projets à hauteur de 80 % ou plus, elles neconsentent plus aujourd’hui à couvrir que 50 à 60 %. Vous devrez donc mobiliser une partie de vos fonds propresdans l’acquisition du bien. Autant de ressources en moins pour le développement de l’activité propre de l’entreprise.Ce qui réduirait vos marges de manœuvre et votre capacité d’endettement pour d’autres types d’investissements plusliés à votre cœur de métier. Si votre entreprise n’a pas de souci de liquidités, se pose alors la question de l’intérêtéconomique de l’achat. Pour vous décider, vous devrez réaliser des simulations pour comparer le coût annuel d’unloyer et l’ensemble des charges locatives additionnelles au coût d’une acquisition : fonds propres, financement,charges. […]www.lejournaldesentreprises.com, novembre 2009Annexe 3Choisir entre l’emprunt et l’autofinancementUn projet d’investissement ? Vous disposez de cash mais hésitez, malgré tout, à solliciter un crédit bancaire ?Entre endettement et autofinancement, comment faire le bon choix ? Conseils.© Éditions FoucherPourquoi payer des intérêts à votre banquier, si vousdisposez d’une trésorerie excédentaire couvrantl’essentiel de vos investissements ? Si cette questionpeut paraître légitime, la réponse ne coule pourtant pasde source. « Cela dépend d’abord de la nature del’investissement », avance Olivier Avril, gérant associéd’Acting-Finances, une société de direction financière àtemps partagé. Concrètement, vous n’aurez pas lamême démarche selon que vous achetez un local pourentreposer vos stocks ou que vous financez uneformation de pointe à vos salariés, même si les sommesinvesties sont très proches. Olivier Avril conseille de« recourir aux emprunts pour tous les investissementsjustifiables auprès de votre banque : acquisition d’unimmeuble, de machines…, et de préserver vos fondspropres pour tout ce qui est lié à votre activité : unprojet de développement un peu risqué que votrebanquier ne verrait pas d’un très bon œil, uninvestissement immatériel dont seuls les spécialistes devotre secteur peuvent comprendre la pertinence… ».Autre facteur à prendre en compte : la durée de vie dubien que vous comptez acquérir. […]«Vous devez respecter le principe d’orthodoxiefinancière qui veut qu’une immobilisation soit financéepar les capitaux permanents dont dispose votreentreprise (capital, réserves, emprunts à long et moyenterme notamment) », insiste Jean-Luc Scemama,président du cabinet d’expertise comptable Expertise etConseil. Pour vous en assurer, veillez toujours à ce quevotre ratio capitaux permanents/valeurs immobiliséesnettes soit au moins égal à 1. Au-delà, cela signifie quevos capitaux permanents financent au moins pourpartie vos besoins d’exploitation. En dessous, celamontre que vous avez financé une partie de vos actifsimmobilisés avec des dettes à court terme, ce quiconstitue un énorme risque de gestion.Houda El Boudrari, www.chefdentreprise.com, décembre 2007Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements75


SARL Bo i s j e n tAnnexe 4Crédit-bail, une alternative à l’empruntVous hésitez entre l’autofinancement et un crédit classique ? Pourquoi ne pas opter pour une troisième voie : lecrédit-bail. Sur le plan financier, le crédit-bail sera probablement plus cher. Mais, compte tenu de la baisse des tauxd’intérêt, le différentiel avec l’emprunt est aujourd’hui négligeable.A contrario, dans le cadre d’un crédit-bail, vous n’aurez pas à avancer la TVA sur l’intégralité de votre investissement.Tandis que, dans le cas d’un emprunt classique, le financement se fera à hauteur du montant hors taxes et vous aurezdonc à financer la TVA pendant un mois, jusqu’à sa déduction sur la prochaine déclaration de TVA. Le crédit-bailpermet également plus de souplesse dans la gestion de vos immobilisations.« C’est un mode de financement particulièrement adapté aux équipements à obsolescence rapide, qui ont donc besoind’être renouvelés régulièrement », précise Jean-Luc Scemama, président du cabinet d’expertise comptable Expertise etConseil. Enfin, en termes de présentation des comptes, le crédit-bail est un engagement dit « hors bilan », c’est-àdireque la dette de l’entreprise n’est pas comptabilisée, mais seulement mentionnée dans l’annexe des comptes. Ainsi,votre capacité d’endettement sera préservée et pourra être utilisée pour des projets plus importants… Même s’il vousfaudra, plus que tout, évaluer vos capacités de remboursement.Houda El Boudrari, www.chefdentreprise.com, décembre 2007Annexe 5 Bilan de l’entreprise au 31/12/20NN – 1ActifBrutAmortissementet dépréciationsNet Passif MontantActif immobiliséInstallations techniques,matériel et outillagesAutres immobilisationscorporellesCapitaux propres10 420,00 F 1 647,00 F 8 773,00 F Capital social 40 000,00 F158 200,00 F 85 220,00 F 72 980,00 F Réserves 25 800,00 FImmobilisations financières 18 900,00 F 18 900,00 F Résultat de l’exercice 37 820,00 FActif circulantDettesStocks matières premières 65 357,00 F 65 357,00 F Emprunts 20 800,00 FClients et comptes rattachés 112 258,00 F 25 800,00 F 86 458,00 F Dettes fournisseurs 138 254,00 FValeurs mobilièresde placement22 525,00 F 22 525,00 FDisponibilités 12 547,00 F 12 547,00 FDettes fiscaleset sociales24 866,00 FTotal actif du bilan 395 207,00 F 112 667,00 F 287 540,00 F Total passif du bilan 287 540,00 FAnnexe 6Des financements sur mesureLes crédits à moyen et long terme permettent de financer différents types d’investissements. Les modalités proposéessont diverses, mais certains éléments sont invariables pour la prise de décision :• le montant emprunté (quotité à financer par emprunt, par autofinancement…) ;• le taux (fixe, variable…) ;• la durée (de 2 à 15 ans) ;• les modalités de remboursement (par amortissements ou annuités constantes) ;• la périodicité des échéances de remboursement ;• le délai d’octroi du crédit ;• les garanties éventuellement exigées (cautions, nantissement…) ;• les assurances (difficultés, accidents entraînant une baisse du CA…).© Éditions Foucher76Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements


SARL Bo i s j e n tAnnexe 7Récapitulatif des propositions de financementCrédit de l’OuestCher Monsieur, suite à notre rendez-vous je vous envoie comme convenu le récapitulatif de nos meilleurespropositions.Conditions bancaires relatives à un emprunt––Montant emprunté (70 % du montant HT) : 76 575 € – Durée d’emprunt : 10 ans––TEG : 6 % l’an (assurance comprise) – Garantie : nantissement du bien––Frais de dossier : 320 €1 re propositionAnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 76 575,00 F 4 594,50 F 5 809,59 F 10 404,09 F 70 765,41 F2 70 765,41 F 4 245,92 F 6 158,16 F 10 404,09 F 64 607,25 F3 64 607,25 F 3 876,43 F 6 527,65 F 10 404,09 F 58 079,59 F4 58 079,59 F 3 484,78 F 6 919,31 F 10 404,09 F 51 160,28 F5 51 160,28 F 3 069,62 F 7 334,47 F 10 404,09 F 43 825,81 F6 43 825,81 F 2 629,55 F 7 774,54 F 10 404,09 F 36 051,27 F7 36 051,27 F 2 163,08 F 8 241,01 F 10 404,09 F 27 810,25 F8 27 810,25 F 1 668,62 F 8 735,47 F 10 404,09 F 19 074,78 F9 19 074,78 F 1 144,49 F 9 259,60 F 10 404,09 F 9 815,18 F10 9 815,18 F 588,91 F 9 815,18 F 10 404,09 F 0,00 FAnnée2 nde propositionCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 76 575,00 F 4 594,50 F 7 657,50 F 12 252,00 F 68 917,50 F2 68 917,50 F 4 135,05 F 7 657,50 F 11 792,55 F 61 260,00 F3 61 260,00 F 3 675,60 F 7 657,50 F 11 333,10 F 53 602,50 F4 53 602,50 F 3 216,15 F 7 657,50 F 10 873,65 F 45 945,00 F5 45 945,00 F 2 756,70 F 7 657,50 F 10 414,20 F 38 287,50 F6 38 287,50 F 2 297,25 F 7 657,50 F 9 954,75 F 30 630,00 F7 30 630,00 F 1 837,80 F 7 657,50 F 9 495,30 F 22 972,50 F8 22 972,50 F 1 378,35 F 7 657,50 F 9 035,85 F 15 315,00 F9 15 315,00 F 918,90 F 7 657,50 F 8 576,40 F 7 657,50 F10 7 657,50 F 459,45 F 7 657,50 F 8 116,95 F 0,00 F© Éditions FoucherConditions bancaires relatives à un crédit-bailVotre projet––Montant de l’investissement TTC : 130 832 € – Valeur résiduelle en fin de contrat : 5 % de la valeur d’achat HT––Durée 7 ans – Périodicité mensuelleNotre solution––Montant du loyer mensuel : 1 774 € – Valeur résiduelle : 5 496,60 €––Assurance mensuelle : 52,33 €Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements77


SARL Bo i s j e n tAnnexe 8Indications pour l’arbitrage entre emprunt et autofinancementMontant du besoin de financement : 109 392 € HTBénéfice prévu en 20NN : 57 800 €Simulation 1 : Emprunt (amortissement par annuitésconstantes) : 76 575 €, le reste en autofinancement.Simulation 2 : Autofinancement : 58 620 € (bénéficede l’année 2009, et une partie des réserves), le resteen emprunt (amortissement constant).BoisjentAnnexe 9Éléments pour la simulationBénéfice au 31/12/20NN : 57 800,00 €Rentabilité : bénéfice après charges financières/total des fonds investisBénéfice après charges financières : bénéfice – coût de l’empruntSimulation 1Emprunt par annuités constantesAutofinancement Emprunt à 70 %Montants 32 817,00 F 76 575,00 FCoût de l’empruntBénéfice après charges financièresRentabilitéSimulation 2Emprunt par amortissements constantsAutofinancementEmpruntMontants 58 620,00 F 50 772,00 FCoût de l’empruntBénéfice après charges financièresRentabilité© Éditions Foucher78Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements


Les modes de financementdes investissementsCours07Les besoins de financement des entreprises sont permanents et continuelsque ce soit pour assurer la pérennité du cycle d’exploitation (paiementdes salariés, des fournisseurs…) ou pour assurer un développement à longterme par la réalisation d’investissements.1 Le financement des investissementsUn investissement a des conséquences qui vont se faire sentir sur plusieurs années, ilfaut rechercher un mode de financement d’une durée de vie similaire.La sélection du mode de financement est cruciale pour l’entreprise, un mauvais choixpeut mettre l’avenir en péril. On classe en général les différentes sources de financementen financement interne et financement externe.1.1Le financement interneIl correspond à l’utilisation de ses ressources propres, on parle alors d’autofinancement.AutofinancementBénéfices non distribuésmis en réserveAmortissementsDépréciationsLes fonds propres peuvent aussi augmenter lors des opérations de désinvestissements(cession d’une machine ou d’un matériel usagé mais encore fonctionnel).1.2Le financement externeL’entreprise doit passer par un intermédiaire pour obtenir les ressources financièresnécessaires à la couverture de ses investissements.Financement externeAugmentation de capitalEmprunt Crédit-bail Location financière© Éditions Foucher• L’augmentation de capital : l’entreprise fait appel soit aux associés actuels en leurdemandant d’effectuer un nouvel apport, soit à de nouveaux actionnaires en échanged’actions ou de parts sociales.• L’emprunt indivis : l’entreprise fait appel dans ce cas à un intermédiaire financier,tels les établissements de crédit. En contrepartie ces derniers perçoivent des intérêts.L’emprunt est souvent accompagné de garanties qui permettent à l’organisme de secouvrir contre le défaut de remboursement.• Le crédit-bail mobilier (location avec option d’achat) : il s’agit d’une location quimet en jeu trois partenaires : l’entreprise désirant investir, le fournisseur du matérielet la société de crédit-bail qui reste propriétaire du bien et le loue à l’entreprise. À lafin du contrat de location, la PME peut acquérir le bien.Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements79


Cours07Les modes de financementdes investissementsLa location mobilière : il s’agit d’un simple contrat de location sans option d’achatpossible à la fin du contrat. Par ce type de contrat, le fournisseur (avec l’aide parfoisd’un organisme de crédit) loue un bien tout en restant propriétaire.1.3Les avantages et les limitesModede financementAutofinancementAugmentationde capitalEmprunt indivisCrédit-bailAvantages– Ce financement ne crée pas decharges supplémentaires.– La capacité d’endettement resteintacte.– Il permet de sauvegarder l’autonomiedes dirigeants.– Elle évite le recours à l’endettement(pas de charges financières).– La capacité d’endettement resteintacte.– Le coût est connu à l’avance, ilreprésente les intérêts payés sur lecapital emprunté.– Il est souvent le seul moyen definancement des PME.– Il évite la dilution du capital et laperte de contrôle des dirigeants actuelssur l’entreprise.– Il ne nécessite aucun apport préalablede la part du ou des propriétaires.– Avantage fiscal : les loyers sontconsidérés comme des chargesdéductibles.– Ce mode de financement peut couvrir100 % du montant de l’investissement(70 % maximum en général en cas derecours à l’emprunt).– Possibilité de rachat du matériel enfin de contrat pour sa valeur résiduelle(valeur d’achat – loyers versés).Limites– Les actionnaires ou associés vont voirleurs dividendes diminués, ce qui peutfaire partir des actionnaires en placeet gêner la venue de nouveaux.– Les bénéfices doivent être suffisants,ce qui est rarement le cas pour les PME.– L’entrée de nouveaux associés entraîneune dispersion du capital (répartition desdividendes sur plus d’actions, baissedu dividende par action).– Risque de perte de contrôle del’entreprise par les actionnaires actuels.– Le rendement attendu par les nouveauxinvestisseurs peut entamer les futurespossibilités d’autofinancement, voire setraduire par un coût plus élevé que celuid’un emprunt.– Il entraîne une augmentation del’endettement et peut dans certains casprovoquer un déséquilibre financierentre les dettes et les fonds propres.– Les charges financières relatives auxintérêts ont un impact négatif sur lesfuturs résultats de l’entreprise.– Les organismes financiers exigentsouvent de la part des PME :hypothèque, nantissement, caution…– Le coût s’avère souvent plus élevéqu’un emprunt.– Ce type de financement est réservéà une certaine catégorie de biens(équipements, matériels ou outillagesnécessaires à l’activité).– L’entreprise est responsable desdommages subis par le matériel, il fautalors penser à une couverture de cerisque par le biais d’une assurance.2 Le plan de financementLe plan de financement est un tableau synthétique qui a pour objectif de mettre enparallèle l’ensemble des ressources financières dont pourra disposer l’entreprise et sesbesoins de financement. Il peut être établi à un moment précis ou de façon prévisionnelle.Dans ce dernier cas, l’analyse des écarts entre les besoins et les ressourcesaboutira soit à renoncer au projet d’investissement, soit à le mettre en route, soit àl’ajuster en termes de financement ou d’investissement.© Éditions Foucher80 Chapitre 05 La recherche de modes de financement des investissements


Le choix des modesde financementCours08Une fois les sources de financement répertoriées et analysées, il faut faireun choix. Les critères de choix sont multiples, le coût du financementen est un ; le calcul de ratios peut aider aussi à la prise de décision.Le chef d’entreprise prendra appui sur l’évaluation des risques et l’analysecoût/avantages.1 Les contraintesLe choix d’un mode de financement doit intégrer un certain nombre de contraintes.• Le respect de l’équilibre financier : les immobilisations doivent être couvertes parun financement stable (moyen ou long terme).ExempleActif du bilanImmobilisations : 55 000 FPassif du bilanFonds propres : 30 000 FEmprunt : 25 000 F• L’autonomie financière : le montant de l’endettement ne doit pas être excessif parrapport aux fonds propres.• Pas de crédit sans autofinancement : les banques financent rarement la totalité del’investissement, l’entreprise est obligée d’en assurer une partie par un apport personnel(30 % d’autofinancement est souvent demandé par les établissements financiers).• La charge de remboursement : l’entreprise doit vérifier sa capacité annuelle à faireface aux charges de loyers en cas de crédit-bail ou aux charges d’intérêts en casd’emprunt. Il peut s’avérer nécessaire de les intégrer dans un plan de trésorerie pouren mesurer les effets.2 Quelques ratios utilesIl existe un grand nombre de ratios qui permettent l’anticipation, l’analyse, l’action.• Le ratio d’endettement : il permet de mesurer la part représentée par l’ensembledes dettes par rapport à l’actif (ce que possède l’entreprise). Les organismes financiersl’utilisent pour vérifier la capacité de remboursement de la PME en mobilisant sesavoirs.Total des dettes/Total de l’actifCe ratio doit être le plus faible possible (un taux de 80 % traduit un lourd endettement).ExempleActif du bilanPassif du bilan© Éditions FoucherImmobilisations : 55 000 FCréances clients : 2 500 FBanque : 6 500 FTotal actif = 55 000 + 2 500 + 6 500 = 64 000 FDette = 25 000 FRatio d’endettement = 25 000/64 000 = 0,39 → 39 %Fonds propres : 30 000 FEmprunt : 25 000 FChapitre 05La recherche de modes de financement des investissements81


Cours08Le choix des modes de financement• Le ratio d’indépendance financière : il permet de mesurer la capacité de l’entreprise àse financer par ses propres moyens. En règle générale il est souhaitable qu’il soit supérieurà 50 %.Capitaux propres/Ressources stablesLes ressources stables sont des capitaux restant à la disposition de l’entreprise àmoyen et long terme (capitaux propres + dettes à moyen et long terme).Les capitaux propres sont constitués des ressources apportées par les associés ou lesactionnaires et des profits générés par l’entreprise à l’occasion de son activité.ExempleActif du bilanImmobilisations : 55 000 FCréances clients : 2 500 FBanque : 6 500 FPassif du bilanFonds propres : 30 000 FEmprunt : 25 000 FDettes fournisseurs : 18 500 FTotal capitaux propres = 30 000 FTotal ressources stables = 30 000 + 25 000 = 55 000 FRatio d’indépendance financière = 30 000/55 000 = 0,545 = > 54,50 %• Le ratio de financement des investissements : il permet de mesurer la façon dontles immobilisations ont été financées. Il doit être égal ou supérieur à 1.ExempleRessources stables/Actif immobiliséActif du bilanImmobilisations : 45 000 FCréances clients : 2 800 FBanque : 7 500 FPassif du bilanFonds propres : 30 000 FEmprunt : 28 000 FDettes fournisseurs : 5 500 FRessources stables = 30 000 + 28 000 = 58 000 FActif immobilisé = 45 000 FRatio de financement des investissements = 58 000/45 000 = 1,293 Le coût d’un empruntLe coût d’un emprunt est variable selon l’organisme financier. PME et PMI ne doivent pashésiter à faire jouer la concurrence en comparant les taux d’intérêt, les frais annexes, lesmodalités de remboursement, la durée du prêt consenti, les garanties demandées…• Les taux d’intérêt : le taux d’intérêt à négocier n’est pas le taux affiché dans lesencarts publicitaires mais le TEG (taux effectif global), qui tient principalementcompte des frais d’assurance, des frais de dossier.• Les modalités de remboursement : le remboursement de l’emprunt s’effectue parannuités, lesquelles peuvent être variables ou fixes.L’annuité correspond au montant remboursé chaque année, qui intègre à la fois lapartie du montant de l’emprunt à rembourser annuellement et les intérêts.• Le coût global d’un emprunt : il correspond à la différence entre le total des annuitéset le montant du capital emprunté.© Éditions Foucher82 Chapitre 05 La recherche de modes de financement des investissements


Applications1Compléter des tableaux de remboursementd’emprunt indivis : Viapage CosmeticsLes établissements Viapage Cosmetics, spécialisés dans la fabrication de cosmétiquescapillaires destinés aux salons de coiffure, souhaitent faire l’acquisitionde 40 casques chauffants à commande numérique pour équiper leurs 10 salons.L’investissement est de taille et la solution de l’emprunt indivis paraît la pluspertinente. L’entreprise vous demande d’étudier plusieurs offres de crédit.Travail à faire1 À partir des offres des trois banques, complétez les deux tableaux de remboursementd’emprunt (annexes 1 et 2).2 Établissez un tableau comparatif mettant en évidence le coût de chaque emprunt.3 Rechercher la signification d’un nantissement.4 Concluez.Annexe 1Offres préalables de créditMontant de l’investissement : 75 000 €Modalités de financement : 22 500 € par autofinancement, le reste par empruntCrédit du Sud Banque Roscoup Société bancaire AmitoisTaux d’intérêt annuel : 5,5 % Taux d’intérêt annuel : 6,5 % Taux d’intérêt annuel : 5,5 %Durée d’emprunt : 5 ans Durée d’emprunt : 5 ans Durée d’emprunt : 5 ansFrais d’assurance : 1,5 % Frais d’assurance : 0,5 % Frais d’assurance : 0,5 %© Éditions FoucherFrais de dossier : 250 F Frais de dossier : 0,00 F Frais de dossier : 450 FRemboursement : annuité constante Remboursement : amortissement constant Remboursement : annuité constanteGarantie : aucune Garantie : aucune Garantie : nantissement sur la machineChapitre 05La recherche de modes de financement des investissements83


ApplicationsAnnexe 2Tableaux de remboursement d’empruntCrédit du SudTaux d’intérêt annuel 5,50 %Assurance 1,50 %DuréeMontant emprunté5 ans75 000,00 FTEG 7,00 %AnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 75 000,00 F 5 250,00 F 13 041,80 F 18 291,80 F 61 958,20 F2 61 958,20 F 4 337,07 F 13 954,73 F 18 291,80 F 48 003,47 F3 48 003,47 F 3 360,24 F 14 931,56 F 18 291,80 F 33 071,91 F45TotalBanque RoscoupTaux d’intérêt annuel 6,50 %Assurance 0,50 %DuréeMontant emprunté5 ans75 000,00 FTEG 7,00 %AnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1234 30 000,00 F 2 100,00 F 15 000,00 F 17 100,00 F 15 000,00 F5 15 000,00 F 1 050,00 F 15 000,00 F 16 050,00 F 0,00 FTotalSociété bancaire AmitoisTaux d’intérêt annuel 5,50 %Assurance 0,50 %DuréeMontant emprunté5 ans75 000,00 FTEG 6,00 %AnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 75 000,00 F 4 500,00 F 13 304,73 F 17 804,73 F 61 695,27 F2 61 695,27 F 3 701,72 F 14 103,01 F 17 804,73 F 47 592,26 F3 47 592,26 F 2 855,54 F 14 949,19 F 17 804,73 F 32 643,06 F4 32 643,06 F 1 958,58 F 15 846,15 F 17 804,73 F 16 796,92 F5 16 796,92 F 1 007,81 F 16 796,92 F 17 804,73 F 0,00 FTotal© Éditions Foucher84Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements


Applications2Analyser un financement mixte : TouralM. Juan Ortega dirige et exploite Toural, une entreprise multiservice de nettoyage.Ses principaux clients sont à la fois des particuliers, des sociétés et desadministrations publiques. Pour répondre à une demande croissante, il envisagel’acquisition de huit autolaveuses à batterie et à traction pour un prix d’achatunitaire de 4 200 F HT.Pour financer cet investissement deux solutions sont envisageables : la premièreconsiste en un emprunt qui couvrirait 75 % du montant HT total de l’investissement,le reste serait complété par de l’autofinancement ; la deuxième solutionserait un financement total par crédit-bail mobilier.Travail à faire1 Justifiez le montant emprunté et déterminez celui qui sera autofinancé (annexe 1).2 Quelle méthode de remboursement d’emprunt a-t-elle été sélectionnée ?Déterminez le coût total de l’emprunt (annexe 1).3 L’entreprise Toural peut-elle avoir recours au crédit-bail ? Justifiez votre réponse(annexe 2 et annexe 3).4 Quel est le coût total de l’opération en cas de recours au crédit-bail si M. Ortegadécide de faire valoir son droit à rachat au bout des 6 ans ? Par mesure desimplification, on ne tiendra pas compte de la TVA.5 Concluez.Annexe 1Conditions bancaires––Montant emprunté :..........................................25 200 € – Frais de dossier : 375 €––Taux d’intérêt annuel nominal :.........................4,50 % – TEG : 5,25 %––Taux assurance :.................................................0,75 % – Durée d’emprunt : 6 ansAnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 25 200,00 F 1 323,00 F 3 681,60 F 5 004,60 F 21 518,40 F2 21 518,40 F 1 129,72 F 3 874,89 F 5 004,60 F 17 643,51 F3 17 643,51 F 926,28 F 4 078,32 F 5 004,60 F 13 565,19 F4 13 565,19 F 712,17 F 4 292,43 F 5 004,60 F 9 272,75 F5 9 272,75 F 486,82 F 4 517,79 F 5 004,60 F 4 754,97 F6 4 754,97 F 249,64 F 4 754,97 F 5 004,60 F 0,00 FAnnexe 2Loi n° 66-455 du 2 juillet 1966 relative aux entreprisespratiquant le crédit-bail© Éditions FoucherLes opérations de crédit-bail visées par la prescrite loi sont les opérations de location de biens d’équipement, dematériel d’outillage ou de biens immobiliers à usage professionnel, spécialement achetés en vue de cette location pardes entreprises qui en demeurent propriétaires, lorsque ces opérations, quelle que soit leur dénomination, donnent aulocataire la faculté d’acquérir tout ou partie des biens loués, moyennant un prix convenu tenant compte, au moinspour partie, des versements effectués à titre de loyers.www.legifrance.frChapitre 05La recherche de modes de financement des investissements85


ApplicationsAnnexe 3Extrait du contrat de crédit-bailVendeur :Société de crédit-bail : Banque Crédit BCCLocataire :Société Arturus, fabrication de matériel de nettoyageSARL Toural, gérant M. Juan OrtegaLa société de crédit-bail s’engage à payer au comptant la somme de 33 600 € correspondant à la valeur HT totalepour 8 autolaveuses marque Delpo à la société Arturus.La société de crédit-bail s’engage à proposer en fin de contrat les options suivantes :––soit le rachat du bien pour un montant fixé dès l’origine par le contrat (valeur résiduelle, qui doit aux termesdu Code monétaire et financier tenir compte au moins pour partie des versements effectués à titres de loyers) ;––soit la poursuite de la location ;––soit, enfin, la restitution du bien à la société de crédit-bail qui en reste propriétaire.Les conditions sont les suivantes :––loyers annuels payables en début de périodes pour un montant de 8 500 €, pour une durée de 6 ans ;––option d’achat possible : 15 % du prix d’achat HT au bout des 6 ans.3Comprendre et compléter un plan de financement :l’entreprise AdélaïdeL’entreprise Adélaïde est une PME qui a pour activité l’assemblage et la vente dematériel informatique. En ce début d’année la signature d’un partenariat à longterme avec la collectivité régionale l’oblige à agrandir ses locaux.À cette occasion, elle décide d’obtenir la norme NF EN 16001 « Systèmes demanagement de l’énergie » qui a pour objectif de certifier les entreprises quiinvestissent dans des solutions à économies d’énergie. Cela lui permettra de plusd’obtenir des subventions d’investissements.La dirigeante, Mme Cahu, vous demande de l’aider dans sa prise de décisionrelative au financement.Travail à faire1 À l’aide de l’annexe 1, rédigez une note à l’attention de Mme Cahu sur lasituation financière actuelle de l’entreprise.2 Quels sont les avantages et les inconvénients de l’augmentation de capitalprévue en année 3 (annexe 2) ?3 La décision de Mme Cahu de ne pas verser de dividendes en années 2, 3 et 4vous paraît-elle compatible avec la prévision d’ouverture du capital en année 3 ?4 À quoi correspondent les montants sur la ligne « remboursement de l’emprunt »(annexe 3) ?5 À l’aide des annexes 2 et 3 complétez le plan de financement (annexe 4).6 Complétez le plan de trésorerie prévisionnel et concluez (annexe 5).© Éditions Foucher86Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements


ApplicationsAnnexe 1Bilan simplifié avant décision d’investissementActif Montant Passif MontantActif immobiliséCapitaux propresImmobilisations 98 000,00 F Capital social 20 000,00 FActif circulant Bénéfice après IS 35 000,00 FStocks 27 900,00 F Réserves antérieures 30 000,00 FCréances clients 19 800,00 F DettesBanque 24 800,00 F Emprunts 28 000,00 FDettes diverses 57 500,00 FTotal actif 170 500,00 F Total passif 170 500,00 FAnnexe 2Résolutions de l’assemblée générale des associésLes associés en assemblée ont décidé de répartir le bénéfice de la façon suivante en année 1 :––25 000 € sous forme de dividendes ;––le reste en réserve pour l’autofinancement.Les besoins de financement prévisionnels liés au cycled’exploitation :Besoins liés au cycle d’exploitationAnnée 1Année 2Année 3Année 48 750,00 F6 780,00 F4 850,00 F7 020,00 FMme Cahu prévoit deux vagues d’investissement ;en année 3, elle souhaiterait ouvrir son capital à desassociés extérieurs pour un montant de 35 000 €.© Éditions FoucherPour éviter d’avoir à trop emprunter, Mme Cahu a décidéde ne verser aucun dividende les années suivantes.Mme Cahu pense emprunter une nouvelle fois 70 000 €,avec les mêmes conditions bancaires que l’empruntprécédent.Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements87


ApplicationsAnnexe 3Plan de remboursement de l’ancien empruntAnnéeCapital restant dûen début de périodeIntérêts Amortissement AnnuitéCapital restant dûen fin de période1 70 000,00 F 3 150,00 F 14 000,00 F 17 150,00 F 56 000,00 F2 56 000,00 F 2 520,00 F 14 000,00 F 16 520,00 F 42 000,00 F3 42 000,00 F 1 890,00 F 14 000,00 F 15 890,00 F 28 000,00 F4 28 000,00 F 1 260,00 F 14 000,00 F 15 260,00 F 14 000,00 F5 14 000,00 F 630,00 F 14 000,00 F 14 630,00 F 0Annexe 4Plan de financement sur 4 ansPlan de financement Année 1 Année 2 Année 3 Année 4Besoins de financementInvestissements prévisionnels 100 000,00 F 45 600,00 FBesoins liés au cycle d’exploitationDividendes distribuésRemboursement de l’emprunt 15 260,00 F 14 630,00 FTotalRessources de financementAutofinancement 25 000,00 F 20 000,00 F 35 000,00 FApport en capitalSubventionsEmpruntTotalÉcarts20 000,00 FAnnexe 5Plan de trésorerie sur 4 ansSolde initialPlan de trésorerie Année 1 Année 2 Année 3 Année 4Ressources prévisionnellesBesoins prévisionnelsSolde final© Éditions Foucher88Chapitre 05La recherche de modes de financement des investissements

More magazines by this user
Similar magazines