Salon de Genève - Magazine Sports et Loisirs

sportsetloisirs.ch

Salon de Genève - Magazine Sports et Loisirs

FERRARIF12 BerlinettaSuccédant à la F599 GTB Fiorano(V12 6.0 670 ch), la F12 Berlinettadevient la Ferrari de tous les superlatifs.Hérité de la FF et retravaillé, leV12 6,3 l ouvert à 65° crache ici labagatelle de 740 ch (544 kW) à8250 tr/min! La F12 devient ainsi laplus puissante routière jamais produitepar Maranello! La puissancespécifique atteint 118 ch/litre et lerupteur intervient à 8700 tr/min. Lacourbe de couple pointe à 690 Nmau régime de 6000 tr/min, mais les6262 cm3 sont les garants d'une disponibilitéde tous les instants,le V12 fournissant déjà 550 Nm à2500 tours. Ferrari est revenu à unpositionnement du moteur à l'avantpour ses grandes GT avec la F550Maranello, en 1996. Sur la F12, le12-cylindres longitudinal a été reculéau maximum, de manière àcharger un peu plus l'essieu arrière(54%). Dans ce même but, la boîteest accolée au pont arrière, selonl'architecture transaxle. Il s'agitd'une unité automatique à doubleembrayage et 7 rapports, reliée aumoteur par un arbre de transmissionà haute vitesse de rotation.LA PLUS RAPIDE!Ferrari annonce des performancessubjuguantes: 3,1 s de 0 à 100 km/het 8,5 s pour franchir le seuil des200 km/h! Quant à la vitesse maximale,supérieure à 340 km/h, elle estla plus élevée jamais enregistréepour une Ferrari de route. Pour réaliserde tels chronos, le cheval debataille de Maranello peut aussicompter sur son poids raisonnablede 1525 kilos. La structure spaceframe en aluminium, 20% plus ri -gide et mise au point chez Scaglietti,est composée de 12 alliages différents.En vertu de cet allègement, lerapport poids-puissance tombe à2,8 kg/ch (2,1 kg/kW). Par rapport àla 599, la nouvelle Ferrari mesure5 cm de moins (462 cm). Les autrescotes (largeur de 194 cm et hauteurde 127 cm) ont aussi été rognées,de même que l'empattement. Pluscourte, la F12 affiche néanmoins unegrande finesse aérodynamique(Cx de 0,299). Le travail en souffleriea en outre permis de générer un appuivertical de 123 kg à 200 km/h,sans avoir recours à des appendicesdisgracieux.ÉLECTRONIQUE DE COURSELe bolide rouge devrait soutenir aufreinage ce qu'il avance à l'accélération.Pour le coup, il reçoit desdisques carbone-céramique (CCM3)de dernière génération, qui complètentune panoplie technologiquecomprenant les amortisseurs magnétorhéologiquesSCM-E, le différentielautobloquant piloté F1-Tracou l'ESP paramétrable.Fsportsetloisirs.ch9

More magazines by this user
Similar magazines